You are on page 1of 94
ANDREAS MOSER Traduction francaise ‘par HENRI MARTEAU traduction réservés. JF Yous pays. Tous roils et spécialement celui Propriété des Editeur: MUSIKVERLAG N. SIMROCK LEIPZIG Qygurglt 1905 by N.Simrack, 6. mbH in Bertin PREFACE bE JOSEPH JOACHIM. dan exons do mes lngues année deagventat je trop souvent amend par expérience 2 con- i mit dificil, sinon impossible, de con- al 6 tae, Sac deo Sara ae vérant, daiont déja d'une certine hebileé, et qui wétnient tate produits, aveo ples oa moins de suocts, dans lea concerte, Ou ile avaient dee habitades du bras droit et do Ia main gauche formant obstacle 2 uno interprétation tine et sane apprét, ou, malgré Ia routine soquise en fainaot beauooup de musique, la ravaientjemais 66 initse sur principes fondamentanx néoouaires b a compréhension une oeuvre. Je n'ai réussi que dans des cas tris rares A remédier & ous défanta, ot ches ceux-Ib seulement qui, famen6e aveo peine & reconnaltre ott détaut, ont oa alort Véoorgie de roprendre de pésibles exercices an lieu de continuer B faire gatment de la musique, et de vouer & eur édusation artistique un temps quill sursient pu employer au guin immédiet da pain quoti Ta conclusion que jan al tirée, cest que oo surerott do dittcnttés dens Yenseignement provenait dane prépa- do 0» que, dans len legone précédentes, fon ne leur avait pas dooné avec asses de conscience Véducation générale propre & développer en eax, de frost, lee aptitades techniques et les feculUéa morales néceatsires 2 Viotorprétation des chefe-d'oeuvro; — et qu'une méthode gi rlaliserait systématiquement une telle éueation pour- sit constituer un véritable traor. Aussi, nYayant jamais donné, personnellement, un en- ssignement du violon commencé & sea premiers éléments, skje éprouré une vraie joie longue M. le prof. Mover, Yan de mes anciens dives, me sotmit son projet @éarire tune méthode de violon. ‘M. Moser, en effet connatt food mes principes pour les avoir Gdtlement pratiqués pendant nombre années, ot possdde une précieuso ex- rience acquise dane un enseignement doné avec amour 2 dea commengasts. Et puis, n'avions-nour pan combien souvent, et vivement, échangé nos idéea sur notre art! Et ‘Be mvait-je pan aveo quelle conscience mon ami fouilat Phistoire de Vart da exprimer ma jloa! Non content done do Ini ‘aympsthie poor ton entreprise, je lui promis encore, aveo plaisir, ma collaboration, en parclas ot en actes Cnt ainsi que, peu A peu, cette méthode de volon st devenue notte oeuvre: commune. Jai der, pour le fs volume, une Eton anultique des chels oeuvre da iolog; len deux premiera volumes sot de Mer, mais fon pas sans ma participation, vu que lx préceptenrelatifa A dee ditaile méme minimes sly ont été ineréa qu'aprts un sévieux examen en commun et Vaboataement un fcord complet dann toute nos vues Mais at jai eatrepris de teminer le tout par one snvotation dea chefs doeuvre clasiques bande eur Ia con- ception. que fon ai, co next pas quo fimagine avoir fourai pr Ih lee seule moyens den donner une interprétation {ul pots, vu qufon y arive aveo lea digts et les coupe Tarchet Teo plas divers eb un grand arate trouvers tou jours ceur qu coaviennent le mieux b son talent Du rere, observance mae le plus srupulease de mes indications ne aaurait nullement donner A Vintarprie la certitade exécution sera conforms 4 men dsr. Ce quil y 4 odividuel dana une conception ne se lie pas metre en précepia. Selon le temperament de Parise, on derier pourra réasir en jousnt dans une teinte déginque tel ‘puouge que ji conga comme empreiat dune baute ed alld, — ou aveo feu tel auee qui me parat bumoristique, = Wt sind de suite 2 Viofak "Mala je erola qua dltve ni tend ardemmeat & wo développe, et se sera bien ami- rilG quant au phraaé et & Visterpréation, In maitre den dear premiers volumes, pourna tzer prose da fait @avoir ‘a disposition une forme dexécation que fal afrieuement explrimenid, ot aust les cadenoes que fal compootes Pune maintenst Yocuvre de somalis de deux mates, nis dan Teur travail parle méme amon, porter le fruits quils en expbrentt Berlin, janvier 1908. aaa PREFACE et INTRODUCTION DE ANDREAS MOSER. Lo temps est proche ob Joseph Joachim aura dersitre Ini eoixante années d'enteigoement. Aussi un ouvrage qui ‘pour but de chercher & coordonnor sca vues sur la natare do Tart du violon sere-til sana doute le bienvenu aupres do ace Gloves, ‘De méme que Spobr, Joschim n'a jamais donné d'en- scignement é\émentaire, cest 2 dice n'a pas eu oceasion do vérifer dds les débuts Is puissance de développement ‘que son enseignement content en germe. Mais il « pu ‘en reconnattre Ia jastone et les effets bienfaisants cher des ‘Aiaves trbe-avancéa: det centaines de ceux-ci, qui 60 le sont sucimilé, lo propagent eens cosse, et forment & leur tour dans Tee range dee viclonstes actuela et futors, des petite fils ot aritre-petite-Ble de Joachim. nous dans oe travail pris que jeue, dans les deox premiers volumes, aplani le terrain et apporté les matérisux de la construction, Joachim y mis le couron- nement en éerivant, pour le troisitme volume, une édition annotée dun certain nombre dea chels-d'oeuvre da vilon. ‘Mais, en dépit. do cette division matérielle, Yoeuvre nen ‘pas moine une unité effective, en raison, dune part, du Sésintéreasement aveo lequel Joachim a collaboré mes recherches ur Penssignoment élémentaire, autre part, du fait que je oonnsin & fond lee vues artistiques du rmattre. ‘Les passages dont jo euia seul responsnble sont cour dea textes explicatife, ot des exomples donnés sans indi- ‘ation auteur. Comme ce sont ccuxih qui forment la matitre des deux premicrs volumes, je me permels den parler ict en quelques mota, en lieu et place d'une intro- action epéciale. ‘Go que nous svons en vue, clest, non pus Ia virtuokté, sais cest le musicen Iui-méme, quo nous voulons amener 1 mettre on techuigue (od. an virtuoité) an service de Duta artstiques, Nous voulons conduiro Vélbve, pas & pas, juaqu'au point ob Yon ceme de jouer mécaniquement du violon pour commencer b faire de la musique. Apris los premiers exercices de positions et de coups darchet, il ap- prenda lee premiers principes du phrasé, afin quill con- fidtre de boone heure Pexprestion et Vinterprétetion non pas comme des éléments en quelque sorte indépendants de exécution matériele, main bien, an contra intégrante de celle-ol Il importe du reste beaucoup moins de former déjd cher Pélave Vaptitude & rendre aveo ex- premion lea petite morceaux écrits pour co degré que éveller en Ini le sens artiatique, et cela en Tui donnant, ‘su bon moment, dea expliations, on en Ini jouant, & Poo- cason, certains pussagea. En iustrant se lepons exemplea finde du langage et do le potsie, et en sappuyant aur les rélodies populaires, on so facilitera beaucoup une ttche ani, su premier coup docil parat du resto bien plos diff cile quelle ne Vest) Liexpoeéci-deanusimplique de notre part oat aven: en oo gui conosrne Pavancement de P4live, ‘ous tenons moins A an rapidité qu’h a eolidité. Creat pourquoi nous avons développé largemeat lee. premiers principes de Venscignement. Lexpérience prouve que ce sont les Incones lesser 8 oe premier degré qui portent Jes coneéquences len plus funeotes; il faut dono les éviter, ‘tant dane Vintértt da mattre que dana celsi de Wélbve. Calui qui croiat, qu'une étade prolongée de oes éléaents pourrait paraleer ches un ditve Yeptitads & jouer aveo ples serait dans une fatale erreur. Ce qui distingue lo édagogue du maliro qui nexerce quan métier, dest quien aus one patience ingpuimble ot: dun ardent amour do ex vocation il ait rsintenirn vil Vintért de Pelave, rmtae sur les points ob celui a beaucoup de peine & asimller dea choses aéreases. Loraque, dans étude de questions arducs, Yélive rminifesto une certsine fatigue, dantant plus exoumble quil ext plas jeune, an malice expérimenté soura trouver cent voies et moyens pour ramener aon attention au anjet ‘site, En pareil cas, il fera bien de sinterrompre, et de Tai conter quelquechowe de le vie des grands musciens: le lieu et Pépoque ob ile ont véeu ot travallé, quelle fat leur destnge, co qui, en eux a de importance, ob autres choses do co genre. Dana d'autres circonstances il Iai parlern des grands violoistes do tous pays, des matirs quils ont eu, des Gives quile ont formés, ete. histoire da violon et calle de en construction sont aues, dann con culh, des sujet bons & trate UL resort de nos prémisses que notre enseigaement est pas destné A des doves trop jeunes. Co nfest qu'aves des enfants dovés de wanitre extraordinaire quil eat a- ‘issible de commencer avant I'tge do 7 ane Yétude du ioloo; et encore aveo ceux seulement qu, en aus du talent et du dési apprendre, ont une vigoureuse consttatién. Les vantages réalisés par une étude précoce sont souvent ratrapés, getos & Ia meturité do leur intelligence, par Tes Aibven qui commenceat plus tard. L'tgo lo plus favorable =) Tous Tes Sliven s'tant pas destinde & devenir dee vio- Ae rorlta. avr formb das andtear apteabsetir le joine que fonnent le plu ncbloninterpttations artes,