You are on page 1of 15

MODULE: EXPLOITATION D’UN REGLEMENT INSFP BTP CHLEF

I- LES CLAUSES DE REALISATION DES TRAVAUX DE V.R.D


I.1- GENERALITES
1- SIGNIFICATION
Le terme VRD signifie Voirie et Réseau Divers.
Il s'écrit au pluriel, " VRD", par ce terme, on désigne la réalisation des voies d'accès, la mise en œuvre
des réseaux d'alimentation en eau, en électricité et en télécommunication.
Les VRD concernent aussi la construction et l'entretien des réseaux d'évacuation d'eau de pluie, ou
d'eaux usées. Ces réseaux permettent à un terrain de recevoir une construction.

2- TYPES D'OUVRAGES ENTRANT DANS LES TRAVAUX DE VRD


Les ouvrages ci-dessous sont réalisés dans le cadre de travaux de VRD.
Ils constituent des étapes indispensables dans l'édification d'une construction.

a- Terrassement
C'est l'étape primordiale qui va permettre de préparer le terrain sur
lequel est projetée la construction d'un bâtiment d'habitation,
industriel, commercial ou d'un ouvrage d'art (ponts, route...).
L'entreprise, qui a en charge les travaux de terrassement, réalise :
des fouilles, des déblais, des remblais, des talutages et des décapages.

b- Travaux de voirie
Les travaux de voirie consistent à réaliser des voies de circulation et
des aires de stationnement :

 Les routes, les chemins, les trottoirs, les voies piétonnes, les
parkings permettent l'accès ou le stationnement à proximité des
constructions.

 Ces ouvrages sont essentiels à la circulation des populations.

c- Assainissement
Ce terme désigne les réseaux d'évacuation des eaux usées et eaux
vannes, qui seront par la suite dirigées vers une station d'épuration pour
être traitées et éviter tout risque environnemental de pollution :

 Cet assainissement peut être collectif ou autonome dans le cas des


zones peu urbanisées.

 Les eaux vannes (EV) sont des déchets qui contiennent des matières fécales ou de l'urine.

 Les eaux usées (EU) désignent les déchets domestiques ou industriels sous forme liquide, eaux
contenant des détergents par exemple.

MR : R.Semara TS VRD . 1
MODULE: EXPLOITATION D’UN REGLEMENT INSFP BTP CHLEF

 Un réseau d'assainissement sert également à la récupération des eaux de pluie, qui sont
généralement transférées vers le milieu naturel.

d- Réseaux divers

Ce terme englobe :

 l'alimentation en eau potable ;

 le réseau de distribution électrique ;

 les télécommunications ;

 le réseau de distribution en gaz ;

 plus généralement, tout ce qui correspond aux besoins spécifiques des populations.

Conclusion:
Ensemble de tous les ouvrages réalisés pour la viabilisation d'un terrain : voirie, alimentation en
eau, gaz, électricité, télécommunications, assainissement, éclairage public, etc. Sigle : VRD.

MR : R.Semara TS VRD . 2
MODULE: EXPLOITATION D’UN REGLEMENT INSFP BTP CHLEF

I.2- LE MARCHE PUBLIQUE :


I.2.1- Définitions et Generalités
Maître de l'ouvrage : Personne morale pour le compte de laquelle les travaux sont exécutés.
Maître d'œuvre : Personne physique ou morale qui, pour s a compétence technique, est chargée par le
maître de l'ouvrage de diriger et de contrôler l'exécution des travaux et de proposer leur réception et leur
règlement.
Opération : Une opération correspond à un ensemble de mesures envisagées par une collectivité pour la
réalisation d'un même projet ; une même opération peut nécessiter la passation d'un seul marché ou de
plusieurs.
Ordre de service : Pièce écrite, datée et numérotée, signée en principe par le maître d'oeuvre ou le maître
de l’ouvrage et qui est adressée au titulaire pour l'inviter par exemple à exécuter son marché.
Titulaire : Entrepreneur auquel vient d’être notifié le marché
I.2.2- Marché Public
a- Définition
Ce sont des contrats conclus à titre onéreux avec des personnes publiques ou privées par les personnes
de droit public, pour répondre à leurs besoins en matière de travaux, de fournitures ou de services.
Tout achat et les services, à partir du premier DA engagé, constitue un Marché Public.
La notion de marche
APPROCHE ECONOMIQUE :
Rencontre entre une DEMANDE et une OFFRE (accord sur le prix) → MARCHE CONCLU
APPROCHE JURIDIQUE
Le marché est un CONTRAT - notion d ’ENGAGEMENT
b- Les différents types de marchés
Catégorie Définition Exemple
Marché de travaux Réalisation de tous travaux de L'aménagement d’une ville
bâtiment ou de génie civil à la
demande d'une personne publique
exerçant la maîtrise de l'ouvrage.
Marché de fournitures Achat, prise en crédit-bail, location ou Les fournitures de matériel
location-vente de produits ou bureautique
matériels.
Marché de services Réalisation de prestations de services. Le transport de personnes

MR : R.Semara TS VRD . 3
MODULE: EXPLOITATION D’UN REGLEMENT INSFP BTP CHLEF

c- Quelles sont les principales étapes d’un marché public

Publication de l’avis d’appel Offre (publicité)

Les entreprises intéressé doit retirer et remplir le cahier des charges (CDC)

Analyse de CDC et chiffrage de l’offre par l’entreprise

La remise des CDC au M. ouvrage (avant le délai de fermeture d’appel offre

Ouverture des plis, analyse des offres, et attribue le marché

Publication d’entreprise qui gagne le marché

Signature du marché par le M. Ouvrage après habilitation des données

Signature du marché

Exécution

d- Qu’est-ce qu’un Appel d’Offre


Un appel d'offres est une procédure qui permet à un maître d'ouvrage de faire le choix de
l'entreprise (le soumissionnaire qui sera le contractant à partir de montant de 12 000 000 DA) la plus à
même de réaliser une prestation de travaux, fournitures ou services.
Le but est de mettre plusieurs entreprises en concurrence pour fournir un produit ou un service.
- Tous les Appel d’offre sont annoncés par voie de publicité
Utilisation possible de :
- La presse écrite (les journaux)
- L’affichage
- Internet
Pourquoi la publicité
Elle permet :
• Le libre accès à la commande publique des entreprises intéressées.
• La mise en concurrence des prestataires entre eux.
e- Qu’est-ce qu’un cahier des charges
Un « cahier des charges » est un document contractuel décrivant ce qui est attendu du maître
d'oeuvre par le maître d'ouvrage.
Il s'agit donc d'un document décrivant de la façon la plus précise possible, avec un vocabulaire simple,

MR : R.Semara TS VRD . 4
MODULE: EXPLOITATION D’UN REGLEMENT INSFP BTP CHLEF

doit également contenir tous les éléments permettant au maître d'œuvre de juger de la taille du projet et de
sa complexité afin d'être en mesure de proposer une offre la plus adaptée possible en termes de coût, de
délai,
f- Qui passe un marché public ?
Se sont
• Les collectivités territoriales et leurs établissements publics.
• L’Etat et ses établissements publics.
• Les personnes exerçant un mandat pour le compte de la personne publique.
g- les documents constitutifs d’un marché public de travaux
les dispositions réglementaires applicables aux marchés publics de travaux sont réunies dans un code des
marchés publics (CMP).
Un dossier de marché public comporte différents documents.
1) Documents généraux
-les cahiers des clauses Administratives générales (CCAG) qui fixent les dispositions administratives
applicables à toute une catégorie de marchés.
-Les cahiers des clauses techniques générales (CCTG) qui fixent les dispositions techniques applicables
à toutes les prestations d’une même nature.
2) Documents particuliers au marché
-Un modèle d’Acte d’Engagement (AE).
-le règlement particulier d’appel d’offres (RPAO)
- le planning : le calendrier enveloppe des travaux.
-les jeux de plans, coupes, façades, détails, schémas de tous les ouvrages à construire.
-les cahiers des clauses Administratives particulières (CCAP) qui fixent les dispositions Administratives
propres à chaque marché.
-les cahiers des clauses techniques particulières (CCTP) qui fixent, pour chaque lot, les dispositions
techniques nécessaires à l’exécution des prestations prévues au marché .
- le BPU (Bordereau des Prix Unitaire).
- le DQE (Devis Quantitatif et Estimatif).
CONDITIONS DE FORME D’UN MARCHE
1- Publicité (appel d’offre), Agrément des candidatures
2- Remise et Ouverture des offres
3- Visas, Autorisation, Contrôle
4- Signature par la personne responsable du marché
5- Notification du contrat
h- La soumission
1- DEFINITION
La soumission est le document établi conformément à un modèle adapté à chaque mode de passation de
marché et à chaque mode de règlement.

MR : R.Semara TS VRD . 5
MODULE: EXPLOITATION D’UN REGLEMENT INSFP BTP CHLEF

Par ce document l’entrepreneur se soumet et s’engage à exécuter les travaux du projet moyennant des
conditions qui constituent son offre (demande d’une majoration, consentement d’un rabais, offre de prix de
bordereau forfaitaire, offre d’un prix global forfaitaire, etc.).

MODELE DE SOUMISSION

Je soussigné…………………………………………… (nom , prénom , qualité) .


Domicilié à . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ( adresse) agissant
au nom et pour le compte de . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . .(nature de
la société, montant du capital) inscrit au registre de
commerce de……………………………………...(localité) sous le N°. . . . . . . ...
affilié à la caisse Nationale de sécurité Sociale sous le N°. . . . m’engage par la
présente, à exécuter pour compte de . . . . . . . . . . . . . . . . . . ( nom du client) , les
travaux de. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . faisant l’objet de l’appel
d’offres du . . . .. . . . . . . .pour la somme globale et forfaitaire de . . . . . . . . . . . . . . .
. …………………(montant en lettre et en chiffres) .
Les travaux seront exécutés conformément aux clauses et conditions des divers
documents de l’appel d’offres que je déclare avoir lus et approuvés ainsi qu’aux
indications des plans que je reconnais parfaitement exécutables et conformes
aux règles de l’art de bâtir.
Les sommes dues par l’Etat me seront versées au compte N°. . . . . .. . . . . . .. . .
ouvert à mon nom (ou au nom de la société) à la Banque. . . . . . . . . . . .

Fait à…………..le ………

Signature du soumissionnaire

MR : R.Semara TS VRD . 6
MODULE: EXPLOITATION D’UN REGLEMENT INSFP BTP CHLEF

Le Devis Quantitatif Estimatif (DQE)

Le DQE (Devis Quantitatif Estimatif) est un document contractuel technique et/ou financier servant de
base à un marché

Exemple d’un Devis Quantitatif Estimatif ( DQE)

N° DESIGNATION DES OUVRAGES U QUANTITE P.UNITAIRE MONTANT

I) Terrassements généraux

01 Décapage de la terre végétale sur une épaisseur de M3 1 000,000 200,00 200 000,00
20cm.

02 Déblai en terre ordinaire y compris préparation de la M3 1 000,000 200,00 200 000,00


plateforme et arrosage plus compactage de bonne
exécutions.

03 Remblai en terre et préparation de la plateforme y M3 300,000 200,00 60 000,00


compris arrosage et compactage de bonnes
exécutions.

04 Transport et évacuation des Terres excédentaires à la M3 1 700,000 200,00 340 000,00


décharge publique au-delà de 05 Kms

Sous-total 800 000,00

Il) Revêtement chaussée

05 f/p d'une Couche de fondation en tufs ou TVO y M3 350,000 1 200,00 420 000,00
compris arrosage et compactage de bonne exécution
ép.:0.20m

06 f/p d'une Couche de base en grave concassé étalage M3 255,000 1 200,00 306 000,00
et compactage y compris toutes sujétions de bonne
exécutions ép.:0.15m.

07 Imprégnation en cut back ép. 0,01 m dosé à 150 kg M2 1 700,00 100,00 170 000,00
/m2

08 f/p d'une couche de revêtement en enrobé à chaud ep T 262,000 6 800,00 1 781


7 cm y compris toute sujétions de bonne exécution. 600,00

Sous-total 2 677 600,00

MR : R.Semara TS VRD . 7
MODULE: EXPLOITATION D’UN REGLEMENT INSFP BTP CHLEF

Le Bordereau de Prix Unitaire – BPU,

Sous forme de tableaux à quatre colonnes qui définissent successivement le numéro de l’article, l’article,
l’unité de mesure, et le prix unitaire hors taxes (chiffre, et en lettre).

Exemple d’un BPU

N° DESIGNATION DES OUVRAGES U P.UNITAIRE

I) Terrassements généraux

01 Décapage de la terre végétale sur une épaisseur de M3 200,00


20cm.

PU : deux cent dinars

02 Déblai en terre ordinaire y compris préparation de la M3 200,00


plateforme et arrosage plus compactage de bonne
exécutions.

PU : deux cent dinars

03 Remblai en terre et préparation de la plateforme y M3 200,00


compris arrosage et compactage de bonnes exécutions.

PU : deux cent dinars

04 Transport et évacuation des Terres excédentaires à la M3 200,00


décharge publique au-delà de 05 Kms

PU : deux cent dinars

Il) Revêtement chaussée

05 f/p d'une Couche de fondation en tufs ou TVO y M3 1 200,00


compris arrosage et compactage de bonne exécution
ép.:0.20m

PU : mille deux cent dinars

06 f/p d'une Couche de base en grave concassé étalage et M3 1 200,00


compactage y compris toutes sujétions de bonne
exécutions ép.:0.15m.

PU : mille deux cent dinars

07 Imprégnation en cut back ép. 0,01 m dosé à 150 kg /m2 M2 100,00

PU : cent dinars

08 f/p d'une couche de revêtement en enrobé à chaud ep 7 T 6 800,00


cm y compris toute sujétions de bonne exécution.

PU : six mille huit cent dinars

MR : R.Semara TS VRD . 8
MODULE: EXPLOITATION D’UN REGLEMENT INSFP BTP CHLEF

II- INTRODUCTION AU METRE POUR LES TRAVAUX DE VRD

II.1- DEFINITION ET GENERALITES


II.1.1- DEFINITION DU METRE :
Le métré un document administratif établit par le métreur sur des feuilles spéciales.
Le métré est composé de calculs de surfaces et de volumes qui permettent de déterminer les quantités de
matières à mettre en œuvre.

Le métré a donc pour but l'évaluation des ouvrages en partant de leur mesurage suivant les cas : avant,
pendant et après l'exécution des travaux.

Le métré constitue une comptabilité particulière de la construction à la fois des quantités et du coût des
ouvrages composants cette construction.

Le métré sert à : a. L’estimation préalable des travaux.

b. La conduite de l’exécution des travaux.


c. La facturation des travaux.
- Si le métré est calculé avant le début des travaux sur chantier c'est- à- dire. s'il est calculé entièrement
sur des plans, il porte le nom AVANT - METRE.
- Si on ajoute des prix unitaires aux divers postes de l'avant métré , il porte le nom de DEVIS
ESTIMATIF.
- Si le métré est calculé sur la base d'un relevé sur chantier. s'il reprend des ouvrages qui sont déjà
exécutés, il porte le nom de MEMOIRES.

II.1.2- NECESSITE DE L’EVALUATION DES OUVRAGES :


a. Evaluation avant réalisation : Avant de réaliser une construction, il est nécessaire d’en établir le coût
tant pour le Client que pour l’entrepreneur. Le client n’engagera aucun travail avant de connaître
l’importance du budget à préciser pour réaliser la construction.
L’entrepreneur doit procéder à une estimation avant la réalisation afin de remettre des propositions
valables quand il est fait appel à ses services.
b. Evaluation devant réalisation : Pour la plupart des constructions, l’entrepreneur ne dispose pas d’une
trésorerie suffisante pour assurer la réalisation complète de l’ouvrage. Dés lors il demande au client de
verser des acomptes périodiques ou non en fonction du travail exécuté (état de situation).

c. Evaluation après réalisation : Une fois le travail terminé. On doit procéder au plus tôt au règlement des
dépenses. Alors une estimation précise est nécessaire puisque, d’une part projets initiaux ont pu subir
certaines modifications d’autre part les prix initiaux des matériaux et de la main d’œuvre ont pu varier au
cours de la réalisation.

MR : R.Semara TS VRD . 9
MODULE: EXPLOITATION D’UN REGLEMENT INSFP BTP CHLEF

II.1.3- LA DIFFERENCE ENTRE LE METRE ET LE METRE QUANTITATIF ESTIMATIF

Bien que dans la pratique courante et professionnelle le document de métré quantitatif


estimatif et celui de métré soient souvent confondus, ils constituent deux documents différents :

 le métré, pour le calcul des quantités des différents ouvrages contenus dans un projet;

 le métré quantitatif estimatif ou devis quantitatif estimatif, pour le calcul de ces quantités et
l’estimation des couts totaux pour l’exécution des travaux.
II.1.4- Unités et arrondis utilisés :
Les unités
Unités Utilisées
Pour le linéaire Le mètre. m , ml Deux décimales après la virgule.
Pour une surface Le mètre carré. m2 Deux décimales après la virgule.
Pour un volume (cubage) Le mètre cube. m3 Trois décimales après la virgule.
Pour une masse Le kilogramme, tonne. kg,t Trois décimales après la virgule.
Pour la main d’œuvre L’heure. h deux décimales après la virgule.

Les arrondis :

MR : R.Semara TS VRD . 10
MODULE: EXPLOITATION D’UN REGLEMENT INSFP BTP CHLEF

II.2- LES ACTES DE METRÉ

II.2.1- INTRODUCTION

De ce que nous avons vu, il apparaît que le métreur intervient avant, pendant et après l’exécution de la
construction pour en estimer la valeur.

Suivant le moment où a lieu l’évaluation et suivant que le métreur travaille pour le client ou pour
l’entrepreneur, le mètré prend une désignation différente. Ces désignations sont appelées « actes de mètré
» qui définissent l’aspect complet du travail du métreur.

II.2.2- LES ACTES DE METRÉ

a- ESTIMATIONS SOMMAIRES
Les estimations sommaires sont des évaluations rapides et plus ou moins approchées de travaux à réaliser.

Elles sont fréquemment utilisées par les autres du projet pour évaluer le coût des constructions envisagées
et permettre ainsi à leurs clients de déterminer un budget pour les travaux projetés.

Les estimations sommaires peuvent être plus ou moins précises suivant l’état d’avancement du projet.
Ainsi un architecte pourra donner une première estimation sommaire d’un bâtiment en se basant sur son
expérience puis une deuxième estimation plus précise lorsqu’il aura réalisé́ l’avant-projet de la
construction envisagée.

b. LE CAHIER DES CHARGES


Le cahier des charges à pour but de définir avec précision:
1- Les droits et les devoirs des parties en présence:
L'entrepreneur,le maître d'oeuvre(architecte),le maître d'ouvrage(client).
2- Les obligations et les contraintes particulières imposées par le chantier considéré.

Il existe deux types de cahier des charges utilisées dans tous les chantiers:
-Le cahier des charges et des conditions générales qui est une norme française. Celle-ci précise les droits et
les devoirs des parties en présences applicables à tous les chantiers.
-Le cahier de conditions et des charges particulières complète le précédent en précisant les règles
particulières imposées à un chantier déterminé.

c- DEVIS

Lorsque après étude des avant-projets et des estimations sommaires le client décident de réaliser la
construction, il donne ordre à l’architecte d’établir le projet définitif.
Ce projet doit permettre la mise en concurrence de plusieurs entrepreneurs en donnant la certitude que les
prix remis par ceux-ci correspondent à un même volume de travail. De plus le projet sert de guide pendant
l’exécution des travaux.

MR : R.Semara TS VRD . 11
MODULE: EXPLOITATION D’UN REGLEMENT INSFP BTP CHLEF

Parmi les éléments que doit comprendre le projet, figurent les devis :

 DEVIS DESCRIPTIF
Décrit toutes les parties d’ouvrages qui seront demandés aux différents corps d’états concourant à la
réalisation du projet. Il doit être complet pour ne laisser place à aucune interprétation et doit être très
clair. En principe rédigé́ par l’architecte ou l’ingénieur, ces devis descriptifs sont en fait rédigés par
des métreurs collaborant étroitement avec les auteurs du projet.

 DEVIS QUANTITATIF
Donne les quantités de toutes les parties d’ouvrages. Ces quantités sont déterminées par le
métreur qui à partir des plans décompose le projet en éléments simples qu’il mesure. C’est le travail le
plus long et le plus spécifique du métreur : c’est l’avant-métré.

L’avant-métré est fait suivant une méthode et un code qui seront connus ultérieurement.

Exemple de tableau du devis quantitatif


N° DÉSIGNATION NB OPÉRATIONS QP QT U

N°: Numéro de la tâche correspondante


DESIGNATION: Désigne la tâche correspondante , QP: Quantité partielle calculée
NB: réserve ou une remarque. , U: Unité de la quantité calculée.
OPERATIONS: Calcul des longueurs, surfaces, volumes, poids....
QT: Quantité totale (obtenue en multipliant la quantité partielle par le nombre)

 DEVIS ESTIMATIF
donne les prix unitaires des différentes parties d’ouvrages. En multipliant ces prix par
les quantités estimées et en additionnant les résultats on obtient finalement l’estimation totale du coût
de l’ouvrage.
Exemple de tableau donnant le récapitulatif des matériaux ( pour estimer d’1 m3 béton)

DÉSIGNATION MATÉRIAUX
CIMENT SABLE GRAVIER ACIER BOIS
FONDATION… 15 m 3 … 350 ,000 m 3 600,000 m3 450 kg… ……………….
TOTAUX
POURCENTAGE
DES PERTES
PERTES
TOTAUX+PERTES

MR : R.Semara TS VRD . 12
MODULE: EXPLOITATION D’UN REGLEMENT INSFP BTP CHLEF

N° DÉSIGNATION U Q PU Prix Total

1 Fondation M3 450,000 60.000 27.000 000

Exemple de tableau du devis estimatif

d- ATTACHEMENTS
Ce sont des documents qui constatent des travaux réalisés mais qui par la suite deviendront inaccessibles
ou invisibles.

Les attachements sont nécessaires pour tous les travaux faisant l’objet d’un prix de règlement particulier.
Ils sont inutiles dans le cas de marché traité au prix global ou forfaitaire.

Les attachements doivent être signés et datés par les deux parties contractantes car une fois pris ils
deviennent définitifs. Il importe donc qu’ils soient complets, précis et présentés de façon claire.
Les attachements peuvent concerner les travaux de terrassements, de fondations et de tous les ouvrages
exécutés sous le sol. Ils peuvent aussi concerner les travaux en élévation qui ne figurent par sur les plans
d’exécution.

Les attachement peuvent être écrits ou figurés.

LES ATTACHEMENTS ECRITS

Il se présente sous la forme d’un texte qui donne les éléments nécessaires en vue de la détermination
ultérieur de prix des services ou des travaux en cause (nombre d’heures de travail des manœuvres, nombre
d’heures de travail des ouvriers, quantité des matériaux employées, nombre d’heures de travail des
machines, transport….).

LES ATTACHEMENTS FIGURES

Rédigé comme un attachement écrit, il est accompagné des croquis, vue en plan, en élévation, des coupes.
Le tout est coté pour permettre les calculs ultérieurs qui permettent d’en déterminer le prix. Tout
attachement, qu’il soit écrit ou figuré doit être visé par l’architecte.

e-ETATS DE SITUATIONS (ETATS DE LIEUX, OU ETATS D’AVANCEMENTS)

Ces états de situations (ou états d’avancements) sont des métrés des travaux exécutés et des relevés
d’approvisionnements effectués sur le chantier, au cours des travaux, à une date déterminée. Ils sont
établis pour justifier les demandes d’acomptes présentés par l’entrepreneur.

N’ayant qu’un caractère provisoire, ils peuvent être approximatifs sans trop s’écarter de la vérité́ .

Les états d’avancements sont aussi nécessaires dans d’autres cas :

MR : R.Semara TS VRD . 13
MODULE: EXPLOITATION D’UN REGLEMENT INSFP BTP CHLEF

 Arrêt momentané́ du chantier


 Changement du maitre de l’ouvrage
 Changement de l’entrepreneur
 Faillite de l’entreprise

dans ce cas ils sont établis avec la plus rigoureuse précision.

f- COMPTE PRORATA
Le compte prorata comprend tous les frais de chantier relevant de l’ensemble des entrepreneurs :
 Consommation d’eau et d’électricité́
 Clôture provisoire de chantier
 Gardiennage
Il est géré́ au cours des travaux par l’entreprise qui détient de lot le plus important et son montant est
reparti entre les entreprises au prorata du montant de leurs travaux respectifs.

g- REVISIONS DES PRIX


En raison de l’instabilité́ relatif des prix des matériaux et de la main-d’œuvre, la plupart des marches
comportent une clause de révision des prix avec la formule à appliquer.
Les travaux peuvent parfois durer plusieurs années, il est donc nécessaire de tenir compte des
augmentations possibles de couts de productions.
La révision des prix est faite à la fin des travaux. Elle est réalisée tranche par tranche en fonction des états
de situations, en appliquant au montant de l’acompte correspondant les coefficients obtenus à partir des
indices des couts de productions applicables à la période considérée.
La révision de prix est habituellement faite par le métreur qui a établi le devis de l’affaire et a suivi le
chantier.

i- LES MEMOIRES
Les mémoires sont établis en cours des travaux ou postérieurement à l’exécution de ceux-ci et constituent
la facture détaillée de la construction réalisée.
Les quantités des différents ouvrages sont établies après mesurage c à d : après relevés exécutes sur le
chantier.
Ces quantités sont multipliées par les prix unitaires convenus.
L’ensemble des valeurs des différents ouvrages constitue le montant du mémoire présenté par
l’entrepreneur à son client.

j.LES PLANNING

Le métré sert à leur établissement, il permet par la connaissance qu’il nous donne des différents ouvrages,
de fractionner dans le temps et dans l’espace l’avancement des travaux, de déterminer le moyen à mettre

MR : R.Semara TS VRD . 14
MODULE: EXPLOITATION D’UN REGLEMENT INSFP BTP CHLEF

en, de prévoir les approvisionnements des matériaux ainsi que la main d’œuvre nécessaire à employer et
les qualifications nécessaires.

Exemple d’un planning

MR : R.Semara TS VRD . 15