You are on page 1of 10

actu e n images

2 Travail & Sécurité ­­– Février 2012

société d’exploitation pétrolière. Forage et exploitation d’hydrocarbures Du pétrole et des idées Le forage et l’exploitation pétrolière en France métropolitaine sont des activités méconnues. est présente sur dix gisements en Champagne-Ardenne et sur cinq en Aquitaine. Almodovar pour l’INRS Gaël Kerbaol/INRS © Claude Travail & Sécurité ­­– Février 2012 3 . Un secteur hors du commun. Pourtant… la filiale française de Lundin International. avec ses codes et sa propre approche de la prévention des risques professionnels.

cabine et entouré de multiples davantage à trouver au Texas Si le premier puits a été foré manettes et écrans de contrôle. visser au précédent tube déjà Sur le site de Grandville. des opérateurs s’affai. ambitieux projet est en train il s’agit d’un puits de forage diate. val typique. actu e n images Du pétrole Les opérations de forage sont de plus en plus automatisées. commune de Grandville. le réservoir © Gaël Kerbaol/INRS 4 Travail & Sécurité ­­– Février 2012 . À proximité immé. Une vision que l’on s’attend dernières années en France. bascule suivant un du plus grand projet de pros- rent pour insérer les tubes à la mouvement de balancier régu. de voir le jour. certes champenoise. assis en lier. Pourtant. le sur le site en 1965. Juste à côté. s’élève une étrange puis le positionne pour qu’un vité pérenne d’exploration et machine. pection pétrolière de ces vingt verticale. qu’en Champagne. mais qui génèrent une acti- l’Aube. dans de long et 13 cm de diamètre. encerclent un mât télesco. un pique qui s’élève et s’abaisse : en place. un puits en exploitation. de 30 millions d’euros. D’un montant pétrolier. Des panneaux blancs opérateur le graisse avant de le d’exploitation. il s’agit forage. Sur la plate-forme de avec une forme de tête de che. sur la stock un tube en acier de 13 m modestes à l’échelle mondiale. le pilote commande les opéra. et des idées réduisant les risques liés aux interventions manuelles. A u milieu des champs. sous-sol hexagonal abrite des dans la campagne tions : sa machine extrait d’un gisements pétrolifères.

termes de conditions de tra- qui est aussi le siège de la filiale française. qui consiste à creuser un trou de 20 à 50 cm de diamètre sur 1 130  m à la verticale avant de pratiquer un déport de 600  m pour Lundin atteindre une cible à 2 430  m International sous terre. société suédoise L’entreprise intervenante. entreprise d’exploita- tion pétrolière. vu le contexte dans lequel Travail & Sécurité ­­– Février 2012 5 . que change cette nou- à Montmirail. Il s’agit d’une permanents à des plate-forme mobile. répond Jean Clastre. la production nationale de superviseur du chantier. atteindre 13 m de long Une conséquence importante et peser jusqu'à 120 kg/m. sept jours sur sept. pétrolifère reste mal connu. prestataires externes. En Aquitaine. sous l’autorité gisements représentant plus du pilote. Le présent forage. Cofor. fait appel aux der- nières technologies. travaille avec une nou- dont le siège est basé velle génération d’appareil de à Genève. est localisé vail. sur dix automatisé. velle génération de foreuses ? Sa production. Une cinquantaine de 150 puits d’exploitation. encore fournit près de 150 emplois nommé « rig ». d’opérateurs y travaillent en et sur cinq gisements en 3 x 8. Elle emploie en France 48 salariés et forage hydraulique. essentiellement en du train de tiges est désormais Champagne-Ardenne. 7 jours sur 7 L undin International est une filiale de Lundin Petroleum. évite de nombreuses manuten- constitue environ 15 % de tions ». opérations manuelles et les © Gaël Kerbaol/INRS risques associés sont en effet nettement réduits du fait de Les pièces en acier manipulées pour réaliser le forage peuvent l’automatisation des tâches. provisoire. Ce programme de forages vise une meilleure récupération du pétrole et une connaissance approfondie du sous-sol. Lundin fait appel à des spécialistes pour le réaliser. Le forage étant un autre métier que l’exploi- © Gaël Kerbaol/INRS tation. dans la Marne. Le maître d’ouvrage de ce chan- tier est Lundin International (France). Les pétrole. en bref 3 x 8. Elle L’essentiel des opérations d’ins- est présente dans le bassin tallation des tubes de forage et parisien. Le plus important. autour de « Le rig est moins rapide mais 900 000 barils par an.

Il est vrai que l’on Exploitation peut ne plus voir les risques. Lundin joue un rôle majeur dans la supervision de la sécurité sur le chantier. mètre…). Tous connaissent leur place sur le rig et sont vigilants sur la sécurité des uns et des autres ». La politique sécurité Une cinquantaine d'opérateurs de la société est appliquée de s'y succèdent. « Les gens connaissent leur métier. appareil de forage responsable sécurité ou son hydraulique. Il ne faut pas vivre dans la hantise de l’accident. © Gaël Kerbaol/INRS © Gaël Kerbaol/INRS 6 Travail & Sécurité ­­– Février 2012 . la même façon à ce chantier. sept jours sur sept. car le travail demande une concentration totale à chaque instant. Un travaillent les opérateurs et film reprenant les consignes de les dimensions des éléments sécurité et présentant les prin- qu’ils peuvent être amenés cipaux risques liés à l’activité à manipuler (tubes d’acier est présenté à l’accueil à tout mesurant 6. fonctionne en 3x8. assistant. Des visites régulières du chan- tier sont effectuées par le Le rig. 9 ou 13 m dont le visiteur ou tout intervenant poids peut atteindre 120 kg par sur le site. actu e n images Un forage pétrolier est une opération de très haute technicité. du fait qu’il y a moins de contact avec les pièces et les outils. Même si ce ne sont pas ses salariés. Ces évolutions techniques s’ac- compagnent néanmoins pour certains d’une perte de sens du © Gaël Kerbaol/INRS métier. mais rester conscient que c’est dan- gereux. explique Jean Clastre.

qui. elle équilibre la pression Bac à boue dans le tubage. tous les dix mètres La boue refroidit Pétrole (mèche de forage) © Amélie Lemaire/INRS d’avancement du forage. Au fil du creusement. Ils sont là aussi vissés les uns aux autres. contrôle le trépan et évacue l’azimut et l’inclinaison de la tige de les déblais à la surface forage et réajuste l’angle d’avancement si nécessaire. elle aide le trépan à attaquer la roche et contribue à nettoyer le fond du puits. Les géologues analysent à intervalles réguliers certains de ces Tamis fragments pour connaître la nature à déblai Remontée de la boue du terrain et identifier la présence vers la surface ou non d’hydrocarbures. Tubage en métal + ciment Injection de la boue cela peut avoir des conséquences dans les tiges de forage désastreuses sur le bon déroulement d’un forage. Lors de sa remontée le long du tubage. Le forage fait appel à divers métiers annexes : géologues qui analysent la nature des roches extraites. Travail & Sécurité ­­– Février 2012 7 . Sa densité doit être parfaitement maîtrisée. Pendant toute l’opération. les tiges de forage sont vissées les unes après les autres pour permettre l’avancement dans le sous- sol : c’est le train de tiges. Cette boue remplit plusieurs fonctions : elle refroidit l’outil de forage qui a tendance à s’échauffer lors du creusement . Ces fonctions d’analyse sont également décisives. des tubes de forage creux sont installés dans la cavité. Pour éviter l’effondrement du trou au cours de son percement. la boue est un élément essentiel. fragments de roche arrachés par le trépan. Pompe elle ramène à la surface les déblais. un outil Mât nommé trépan est muni de dents en acier très dur ou de diamants. mise sous pression. c’est pourquoi Tige de forage elle est contrôlée en permanence : si elle est trop lourde ou trop légère. La boue de forage consolide également les parois du trou. cabine Trépan du déviateur. il désagrège la roche. En résumé. Principe d’un forage U n forage consiste à creuser un trou de plusieurs milliers de mètres de profondeur dans la roche. Par sa rotation. Au bout de la première tige de forage. ingénieur de mesure des caractéristiques des boues. de la boue de forage – mélange d’eau et de particules argileuses solides stabilisées par divers produits chimiques – est injectée dans le puits.

que tous les sites d’exploita- Sous-traitants via un séparateur d’eau libre tion du groupe – est exposé Á ces risques s’ajoute un dan- et du pétrole gazé. et mécanique. en Seine-et-Marne. le produit brut principalement les opérations de camions. dans l’huile est stockée dans des teur. par dégagement de sulfure 8 Travail & Sécurité ­­– Février 2012 . explosion. une colonne de siques » : incendie.. cess. mais aussi de grosses de maintenance. essentiellement automatisé. Il Classé Seveso II seuil bas. sont délimitées près de Montmirail. Le procédé est respondant à des périmètres cipal est situé à Maclaunay. Parmi les mesures de l’exploitation. électrique Lundin se situe en aval de brûler le gaz. actu e n images Car le cœur de métier de dégazage et une torchère pour risques chimiques. un oléoduc souterrain vers séparent la zone vie (bureaux. comme le déchargement pompage. cor- Champagne-Ardenne. Des zones non feu. tabilisant plus de 150  puits la raffinerie de Grandpuits à réfectoire…) de la zone de pro- d’exploitation pétrolière en Nangis. des grillages présente sur dix sites comp. dans la Les interventions humaines autour des différentes activi- Marne. L’entreprise est bacs avant d’être expédiée par sécurité de base. ger particulier : l’intoxication écrémeurs. de mesures et de allumer une flamme ou d’y du pétrole (également appelé suivi ainsi que les opérations avoir un téléphone mobile en huile). Le prin. marche ! quantités d’eau et du gaz. Depuis les unités de à la production concernent tés. Interdiction d’y extrait du sous-sol contient de conduite. des bacs aux risques industriels « clas. à 60 km de là. Une fois isolée.. de sécurité. le subit un traitement destiné à site de Montmirail – ainsi séparer ces trois constituants. travail en hau- ces activités de forage.

La Lundin fait par ailleurs appel partir d’une concentration de consigne est de ne jamais les à de nombreux sous-traitants 0. (transport. Du fait de accueillies chaque année sur le nécessite également le port la répartition de l’activité sur site. comme constituent l’une des grandes 300 et 350  personnes sont des bactéricides et des acides. fréquentes. 20 km/h. Un dispositif de Lundin France cumule un mil. Opération de contrôle des boues. parmi les piétons séparées du flux de aux consignes de sécurité. sources de risques. sont mité des puits d’exploitation. mière fois sur le site. entretien. Ce gaz. et même à la vitesse est délivré par Lundin à chaque Travail & Sécurité ­­– Février 2012 9 . Les manipulations de d’un homme au pas à proxi- sent dans le pétrole et dans tubes d’acier. un principales interventions humaines véhicules. D’où l’importance d’une d’équipements de protection dix gisements.1 %.). Sur minutes présenté à toute per- isolés est porté par chaque chaque site. Les travaux en hauteur pétroliers. services duction et les intervenants sonnel. etc. le personnel information détaillée. les déplacements sonne pénétrant pour la pre- © Gaël Kerbaol/INRS opérateur amené à intervenir répondent à des règles pré. accomplir à proximité de per. est mortel à réalisées à l’aide de chariots. © Gaël Kerbaol/INRS © Gaël Kerbaol/INRS d’hydrogène (H2S). dont une cises également : voies pour grande partie est consacrée À la production. La manipulation de Les déplacements routiers de ses propres salariés. un élément décisif dans le bon déroulement d'un forage. Il assure en dans la zone process portent sont par ailleurs effectués à effet près de 150  emplois obligatoirement un détecteur l’aide de nacelles. Entre produits dangereux. Les opérateurs de pro. l’eau du process. permanents en complément sur eux. Outre individuelle. seul. le film d’une vingtaine de protection des travailleurs lion de kilomètres par an. La sécurité sur le chantier fait l'objet de visites régulières du responsable sécurité de Lundin ou de son assistant. pré. vitesse limitée à permis de travail obligatoire figurent les opérations de mesure.

sont généralement effectuées en nel Lundin accompagne les présence de personnel de Lundin. analyse des risques et assistante technique. Des permis com. du person. actu e n images Du pétrole et des idées intervenant. explique Nathalie le cadre d’un entretien. Montmirail par camions- comme des travaux d’excava. réalisées par des sous-traitants «  Le plus souvent. © Gaël Kerbaol/INRS 10 Travail & Sécurité ­­– Février 2012 . par Pingret. permis existent : le travail par afin de s’assurer du bon dérou- points chauds (soudage. secrétaire du CHSCT exemple. meu. lement et du respect des règles lage…) et le travail à froid (dans de sécurité ». Cela représente Ils sont remis après vérifica- tion des habilitations et des Les opérations de maintenance compétences des prestataires. effectués régulièrement. Deux types de interventions de sous-traitants. Des et définition des moyens rappels sécurité sont ensuite nécessaires). plémentaires existent pour Le pétrole est acheminé à des interventions particulières. gisements. citernes depuis neuf autres tion ou des travaux confinés.

Un système de gestion de Une véritable prévention pri- la sécurité a été développé maire répondant aux principes en interne : la déclaration de généraux de prévention. Travail & Sécurité ­­– Février 2012 11 . poursuit-il. le la table ». Parfois des modifications lourdes – remise en état de caillebotis sur les environ 25 camions par jour. des mesures conservatoires peuvent être prises. Ce ont également été aménagées dispositif a été long à mettre pour permettre aux chauffeurs en place mais fonctionne très de monter en sécurité sur les bien aujourd’hui. Une centaine de de l’ensemble du personnel. «  Chacun a C’est donc ce type d’accidents ter les informations du terrain. le CHSCT est représentative du © Gaël Kerbaol/INRS ter cette information via la déclaration. sécurité sur leur citerne (site responsable hygiène. on y arrive ». plus difficile est de faire remon. aujourd’hui bien maîtrisés. « L’entreprise citernes des camions. mais plus en amont. précise encore Philippe Céline Ravallec analysées. qui émerge ensuite ». déclarations sont remplies du cadre supérieur à l’opéra- chaque année. retour après une déclaration ». Bien que ne comptant que rain une situation générant 48 salariés. avant de personnel voie les choses se vider la citerne. cotés par prio. Afin de limiter le « Mais il est important que le risque d’explosion. qui se présente Une passerelle aménagée permet sous forme d’un tableau ». general manager. tricité statique. souligne Évaluation constante Bernard Pierson. Les accidents du tra- riés ont une bonne connais. toutes sont teur ». Le excavations. Souvent. « Les risques majeurs sont rité et résolus. sur place. traitement que celui extrait ce qui demande du temps. La politique sécurité du donneur d'ordres est appliquée de la même façon avec les sous-traitants. Cela génère beaucoup partie des chutes de plain- sont analysés. sur le chantier de forage. tentielle pour supprimer l’élec. décrit Valery da Silva. Des passerelles sécurité et environnement. vail sont aujourd’hui en grande sance du poste et suggèrent © Gaël Kerbaol/INRS des pistes d’amélioration. Schneider. du presqu’accident ». les sala. Les risques terrain. à éviter le risque. sécurité d'exploitation de Montmirail). « Une per. Lundin possède un un risque (barrière fragilisée. on effectue toujours un branchent une prise équipo. conclut Avec ce dispositif. une mission sécurité. et environnement. les chauffeurs faire. par exemple – produit subit ensuite le même sont nécessaires sur le terrain. d’échanges et d’idées autour de pied. tique HSE demande l’adhésion Bernard Pierson. ajoute le responsable hygiène. « En général. « Une de ses forces est chevilles de fixation sortant du que la population constituant sol…) est incitée à faire remon. aux chauffeurs d'accéder en présente Philippe Schneider. technicien- des risques conseil à la Carsat Nord-Est. sonne qui constate sur le ter. CHSCT. visant risque potentiel. Dans les cas les plus urgents. notre poli. ne part pas de l’accident ou de l’incident.

Related Interests