You are on page 1of 2

STOYANOVA c.

MILE END RECORDS et AL 500-09-026471-169 PLAN DE PLAIDOIRIE

0. INTRO ERREURS EXPOSÉ Légende: [ ] = paragraphes jugement 1re instance; p. = MA sauf indication contraire
mauvais art. US, penalty of perjury, material misrepresentation; début des démarches
0.1. p. 3, par. 16, note 12 procédurales sous la loi américaine, juin 2012 (lien causal honoraires) (Onglet 3,
multijuridiction) p.380 je ne savais pas ce qu'une injonction
(art. 83, LFI Onglet 17, par. 24, 74) Producteur = Titulaire / droits art. 18 pour toujours transfère
0.2. p.10, par. 53, titulaire/licencié au Licencié exclusif, droits art. 18 pour 15 ans, [58], [71] contredit [98];
œuvre≠prestation≠enregistrement [24]; risque financier = 0$, [169] payé personne
écoute remix non-autorisé: [5], version mixée; [18], [136], p. 502, 517 Maranda mixe, (cri x
0.3. p. 13, par. 63c) exécution = sonore; 10), MI, p. 3, par. 12; conserve jusqu'en mars 2015, p. 192 (10:24) avec tout ce qu'il faut
représentation = visuel (p.107, tableau des pour en reproduire des copies en 2016, p. 561, 608+, contra [127]; Dem/Intro , par. 89 =
autorisations) visé par allégations d’injonction = préjudice irréparable; mais norme juridique différente
appliquée aux versions remixées de Mile End à [64]
0.4. p. 28, exercice illég = intentionnellement les défendeurs, [3], [4], [30], [32], [54], [60], [65], [85], [168] x 3, [171]; Maranda continue à
autorisé plaider Demande reconventionnelle de Mile End (MI, p. 43 rapports de vente)
1. Honoraires extrajudiciaires (22K$) (réclamés aux 2 DF)
contexte ludique (self-serving) pour établir une 1.1 "Comment tu vas nous poursuivre, tu étais super contente", p. 497; injonction
licence commerciale, la divulgation active de la provisoire: 5 sur 10 remixes non commercialisés, déclarations affidavits = entrave
société et l'absence de mesures raisonnables
pour "surestimer" le consentement: courriel 10 1.2. Défense - Aucune dispute factuelle, projet privé retenu à [44], positions juridiques
juin, [12], note 6, 7, pour album, p. 441, 442, indéfendables, p. 144 aucune position pour NM, l'homme qui fait la défense de Mile End,
[50] pour divulgation, [136], note 115, [159] note wishful thinking [168] "auraient aimé" ; La défense n'est qu'un fantasme;
132 pour l'absence de mesures raisonnables; 1.3. Le déficit informationnel comme base du consentement « éclairé»: p.498 « très, très,
courriel 2 aout, pour l'album Onglet 16, par.30, très clair que tout le monde savait très bien de quoi il s’agissait »; [60] "clair pour le défendeur",
pour vers/intime [136] note 115, absence de mais à l'insu de la demanderesse: [2], [53] diffusion mondiale/insu; [5], [6] explicite, mais à
mesures raisonnables [159] note 132, ; "la l'insu; [17] enregistré à l'insu; [62] à [65] pas informée, pas autorisé; [103] à l'insu de
nature des choses": p. 503, 504 pour Stoyanova; [131] consentement implicite/sourire /à l'insu; [141] [144] découverte du 96 minutes;
vers/intime, p. 494, p. 642 pour l'album, p. 697, [136], [159] courriels échangés après fait accompli à l'insu; Thèse de la défense : titularité +
704.1, 704.2, 707 pour 96 min; absence de sexualité = licence exclusive; p. 567 Implicite / clair qu’il y a une maison de disques, qui sera
mesures raisonnables: [6], [14], [18], [110], propriétaire, Défense sexiste : reconnaît nécessité de K signé pour l’art. 18, mais pas pour les
[136], retenu à [138], [149], [159]; procédure art. 15 et 3; Pour le bien de tous, p. 573.1, 574; abstraction faite de P-94, p. 278 et s., rien de
civile devient "ludique" à [171] ludique dans les conditions minimales de l'industrie, P-94, p. 278 et s.

1.4 Défense , la procédure, tel qu'il sera démontré (perspective de contestation sur le fond, Onglet, 15, par. 41), MA, p. 113 et s, par.
62.3 : respect de l'injonction par Mile End, plaidé p. 395, 636 retenu à [170]; par. 62.5, nient allégations de l’injonction, par. 83, conseil des
avocats de tout retirer; par. 66, absence de profits (MI p. 44), par. 82.2, firme de publicité, (D-6), (MI, p. 34, par. 93), ont accepté de
consentir, par. 97 s’acharne sur la défenderesse , par. 102, réputation, par. 107, carrière d’avocate, plaidé, p. 636, retenu à [87]
STOYANOVA c. MILE END RECORDS et AL 500-09-026471-169 PLAN DE PLAIDOIRIE

2. Compensatoires non pécuniaires PI, abus procédural (30K$) (aux 2 DF)
p. 146, dommages moraux réclamés depuis
2014, contra [133]; version intime = version 2.1. Qualification du préjudice : matériel + abus de confiance, art. 89 Lda, parce qu'art. 1609
approuvée? Onglet 16, par. 28; découvert a été écarté dans l’analyse du remix intime; si préjudice moral: p. 364 lorsque retrouvé la
encore + de choses auxquelles je n’ai pas parole + 30 jours; p. 593 si ça devient public, donc préjudice matériel
consenti p. 389, 390, 392 2.2. Refus de retirer licences exclusives sur les titres visés par l'injonction = permettre au
préjudice irréparable de se produire, p. 325-328, 373
p. 364-366, 374, cœur s'arrête depuis 2010 2.3. Aggravé par « perte de contrôle » de Mile End sur le titres visées, Onglet 15
La « satisfaction des parties » écartée, p. 169, 2.4. Manquement devoir "personne raisonnable", art. 20, 99 Cpc; prendre la partie
(PV) pour le dépôt des pièces p. 148-156, mais adverse par surprise, admettre 0.2 secondes sur 96 minutes, version intime demandée 4
validée pour l’objection de Mile End à la version fois en cours d'instance (p. 229 au préalable, en conférence préparatoire et sur le fond),
intime [162]; vous avez compris que c'était contra [123] à [129]; obligation de renseignement, fardeau inversé, silence du titulaire [138]
un consentement, p. 472, vous me le spirale du ouï-dire, p. 490 et s., "I need copy of your K", p. 492 (D-5, p. 331)
direz…
p. 393 études rassurent= stress mitigation 2.5. Menaces procédurales + « slut-shaming » = stress
« personne sauf elle et moi ne connaissait
l’existence », p. 634 3. Compensatoires non pécuniaires vie privée, NM (15K$)
crédibilité évaluée de façon compartimentée, 3.1. p. 602, aggravés par le refus de donner accès; Mise en demeure? [123], [138] 96
seul un psychopathe serait indifférent minutes découvert 6 ans plus tard [131] et [141]
(expert?); D-16, "I ruined your life", p. 347, 3.2. fardeau, double standard « immédiatement » à [136] et «rapidement » à [170] (plaidé
p.685 avant et après du remix intime, "self- par NM, p. 396 et s.) durent un mois de plus que « immédiatement » à [105]
preservation" = mode de survie, [139],
consentement 0, aucune preuve de "nouveau 3.3. Crâne fragile ≠ indifférence = crâne épais, mais fracturé par 96 min; ; p. 629; Préfère
choix de carrière" contra [87] les déposer à la cour sans me donner accès, pour mieux spéculer sur le contenu, p. 465+
envie de nuire, p. 127, "je me sens dans
l'obligation de", p.498, preuve sera facile à 4. Dommages punitifs, NM
établir (D-5, p. 332)
4.1 Défense est une campagne de représailles réussie, son reproche principal: efficacité
procédurale de la partie adverse, p. 634 litige facile, objectif: punir, dévaloriser, stigmatiser,
« Elle se parjure » : p. 508, manque de respect
[150] propension de déformer la réalité = repris par LaPresse =pire qu'un casier
flagrant pour la vérité, p. 633 retenu à [150]
judiciaire, message à celles qui disent NON dans leur délai de prescription: la réalité c'est
toujours OUI, si tu dis NON, tu la déformes, parce que NON=OUI
conséquences extrêmement prévisibles, 4.2. Connaissance de l’impossibilité d’agir physique (accident), compter sur la fragilité
symptomes identiques repris par #metoo psychologique et le déficit informationnel, p.703, pour nuire et destabiliser