You are on page 1of 4

GEEK

ANATOMIE DU GEEK

les geeks constituent une « minorité » de plus en plus visible sur la toile Internet mais aussi plus simplement dans la vie quotidienne (IRL. empruntant tant à Tolkien qu’à la science-fiction. des réseaux sociaux et des univers vidéo-ludiques. Cette sous-culture s’est donc bâtie sur un sentiment affectif vis-à-vis de certaines références télévisuelles et filmographiques (2001 l’Odyssée de l’espace. Battlestar Galactica.). une communauté ou simplement une tendance ? Il est important d’identifier cette nature afin de ne pas commettre d’impairs dans leur mode de consommation. In the Real Life. fasciné qu’il est d’une pseudo-culture médiévale. La particularité de ce monde virtuel est qu’il ne s’arrête jamais. paraît étrange de prime abord. propre à « ses ancêtres » (les nerds). Lorsqu’il se reconnectera. Photos Alban Oujagir. même quand le joueur le quitte. le terme nerd peut être employé chez les personnes qui se déclarent geeks sans en avoir les connaissances techniques. jeu vidéo Final fantasy. Par Laura Peltier. L es geeks pourraient se définir comme une sous-culture apparût il y a 10 ans et liant ses membres autours de la nostalgie d’anciennes séries télévisées (Goldorak.wikipedia. Star Trek. Capitaine Flam) et de films (Conan le Barbare). etc. Monde virtuel utilisé comme environnement dans un jeu de rôle en ligne sur ordinateur. Aujourd’hui.org/wiki/Monde_persistant) . il existe et évolue en permanence.org/wiki/Nerd) 2.) mais préserve également la fascination de la technique. Terme anglais désignant une personne solitaire et intelligente. >> 1. qui se témoigne à travers son grand intérêt pour la science-fiction (Matrix. le joueur le retrouvera différent de lorsqu’il l’a quitté. Mais qui sont-ils vraiment ? Quelle est la nature de leur différenciation : est-ce un mouvement. Il désire l’héroïsme des odyssées d’antan ce qui se traduit pas son attrait pour l’héroïc-fantasy (cartes Magic. Blade Runner. aime les comics et les mangas et mène des discussions à l’ancienne. jeu de rôle Dungeon & Dragon. comme ils l’appellent) où ils aiment à marquer leur différence tant par leurs tenues vestimentaires que par leurs idiomes et leur façon de voir le monde. se déconnecte et éteint son ordinateur par exemple. (source : http://fr. pendant son absence.).wikipedia.REPORTAGE GEEK Véritable communauté à part entière. d’autres personnes continuent à jouer. et le monde change. Dune. Les geeks sont en réalité la continuité des « nerds1 » dans le contexte d’Internet. (source : http://fr. Ainsi. Le geek peut s’apparenter au phénomène de l’ « adulescent » c’est-à-dire à l’adulte qui ne veut pas grandir même si aujourd’hui cette sous-culture s’étend à des classes d’âge plus précoces. etc. etc. à la fois socialement handicapée (mais pas toujours isolée car un nerd peut conserver une vie sociale) et passionnée par des sujets liés à la science et aux techniques. Le profil-type du geek Le geek typique se reconnaît aux traits caractéristiques suivant : il porte souvent des lunettes. Star Gate.

que dans la possibilité offerte par les mondes persistants2 de certains jeux vidéos on-line (notamment World of Warcraft). famille.présupposant de leur naïveté face à la réalité des choses et de leur impossibilité à comprendre ce que lui comprend. tant dans les histoires de science-fiction. à travers des courts-métrages visionnables par le plus grand nombre sur les hubs de vidéos amateurs que l’on trouve sur Internet (Youtube et Dailymotion principalement). Battlestar Galactica. il a remplacé les jouets de son enfance par les figurines propres à ses univers. >> Il désire l’héroïsme des odyssées d’antan ce qui se traduit pas son attrait pour l’héroïc-fantasy (cartes Magic. Ils ne veulent pas que leur culture se rabaisse à celle de grand public jugé incapable d’en percevoir les subtilités. jeu de rôle Dungeon & Dragon. contre la marchandisation qui touche sa culture. qui se témoigne à travers son grand intérêt pour la science-fiction (Matrix.) . etc. Dune. le geek fait preuve d’une imagination débordante et éprouve le besoin de la mettre en scène à travers des jeux de rôle mais aussi. Le geek est également collectionneur. Par ailleurs. Un profil à multiple facettes.REPORTAGE GEEK >> Il voue une véritable passion à tout ce qui se rapporte aux univers parallèles . etc. Il ne désire pas s’intégrer à la société et se revendique en marge. Cependant. Il ne désire pas que les produits constitutifs de sa culture puissent devenir des produits de consommation de masse. etc.) mais préserve également la fascination de la technique. Blade Runner. il existe plusieurs types de geek qu’il convient de différencier. Il y a une forme de stratégie distinctive chez le geek qui pourrait s’apparenter à une forme de snobisme.et de la société plus généralement . Il croit généralement à un sens dans l’ordre des choses mais aussi que le monde est contrôlé par les machines. Star Gate. Le geek se perçoit comme étant ouvert d’esprit et comme s’intéressant à tout. . jeu vidéo Final fantasy. propre à « ses ancêtres » (les nerds). Il pense posséder une vérité rare et de ce fait appartenir à un petit groupuscule de gens « éclairés ». eux seuls. phénomène plus récent. Le geek analyse les films de science-fiction et ne partage ses conclusions qu’avec d’autres geeks qui pourront.). le comprendre. Il n’en demeure pas moins qu’il rejette une partie de son entourage direct (filles. Star Trek.

c’est-à-dire un individu qui ne vit que par procuration de son ordinateur et qui n’entretient pas de liens sociaux réels. on aurait trop vite fait de dire que le geek est un no-life. ne sont pas véritablement différents du reste de la société. Pourtant. Il y a donc une logique. le geek est une cible marketing à appréhender dans sa subtilité. dans la vie virtuelle. Cependant. film d’animation portant également sur le sujet du rapport entre l’homme et la machine mais qui se prétend plus ésotérique et moins accessible. plus âgé. C’est toutefois partiellement faux puisque les geeks se retrouvent souvent entre eux physiquement afin de partager leurs passions (jeu de rôle grandeur nature. il fuit les responsabilités du travail et de la famille. ce qu’ils ne trouvent pas dans la vie réelle.) mais aussi plus simplement pour boire des verres. Ainsi. le geek adopte des comportements qui s’apparentent quelque peu à ceux d’un révolutionnaire désabusé. il fait face le plus souvent à l’incompréhension de ses parents par rapport à ses centres d’intérêt et à son style de vie . il est averse à la consommation de masse et manifeste un comportement consumériste de différenciation à l’égard d’autrui. Le besoin d’échappatoire Du fait qu’il est constamment dans des mondes irréels. film auquel il préférera substituer Ghost in the Shell. mais de tension entre le geek et la société. . le geek déclasse certaines œuvres jugées « trop commerciales » telles que Matrix. S’il a des habitudes de consommation facilement identifiables. le geek subit la pression de la réalité quotidienne. non de lutte car le terme est trop fort. en dépit de ce qu’elle revendique. etc. Cette forme de combativité s’est manifestée par les « faits d’arme » qu’ont été la défense des mangas face à l’offensive de Ségolène Royal ou encore la défense des jeux de rôle face à ceux qui y voient la simulation d’un pouvoir fasciste. S’il est jeune.REPORTAGE GEEK >> De ce fait. Car il est vrai que les geeks ont tendance à chercher. preuve que les comportements de consommation de leur communauté. Il est en effet convaincu que sa vision du monde est la bonne et que son monde doit devenir un modèle pour toute la société. D’autre part. Il voue toute son énergie et son temps à sa passion. aller à des concerts ou manger au restaurant. la majorité des geeks adorent les films de super-héros qui ont battu des records d’entrées dans les box-offices américains.