You are on page 1of 7

FA137436 ISSN 0335-3931

norme européenne NF EN 480-6
Janvier 2006

Indice de classement : P 18-310-6

ICS : 91.100.10 ; 91.100.30

Adjuvants pour béton, mortier et coulis
Méthodes d'essai
Partie 6 : Analyse infrarouge

E : Admixtures for concrete, mortar and grout — Test methods —
Part 6: Infrared analysis
D : Zusatzmittel für Beton, Mörtel und Einpressmörtel — Prüfverfahren —
Teil 6: Infrarot-Untersuchung
© AFNOR 2006 — Tous droits réservés

Norme française homologuée
par décision du Directeur Général d'AFNOR le 5 décembre 2005 pour prendre effet
le 5 janvier 2006.
Remplace la norme homologuée NF EN 480-6, de novembre 1996.

Correspondance La Norme européenne EN 480-6:2005 a le statut d'une norme française.

Analyse Le présent document décrit une méthode d’identification d’un adjuvant par l’analyse
infrarouge.

Descripteurs Thésaurus International Technique : matériau de construction, béton, mortier,
coulis, adjuvant pour béton, essai, identification, spectrométrie infrarouge, matière
sèche, mode opératoire, spectre infrarouge.

Modifications Par rapport au document remplacé, modification de la précision de la balance
de laboratoire.

Corrections

Éditée et diffusée par l’Association Française de Normalisation (AFNOR) — 11, avenue Francis de Pressensé — 93571 Saint-Denis La Plaine Cedex
Tél. : + 33 (0)1 41 62 80 00 — Fax : + 33 (0)1 49 17 90 00 — www.afnor.fr

© AFNOR 2006 AFNOR 2006 1er tirage 2006-01-F
Adjuvants AFNOR P18A

Membres de la commission de normalisation
Président : M BOIS
Secrétariat : M HESLING — AFNOR

MME BADOZ CERIB

M BAILLEUL SIKA FRANCE

MME BAROGHEL-BOUNY LCPC — LABO CENTRAL PONTS CHAUSSEES
M BAULANDE GRACE PDTS DE CONSTRUCTION SAS

M BOIS CGPC — CONSEIL GENERAL PONTS ET CHAUSSEES

M BRY LCPC — LABO CENTRAL PONTS CHAUSSEES

M CANBOLAT LAFARGE BETONS SERVICES GIE

M CANEVET CHRYSO

M DEHAUDT CERIB
M DELORT ATILH

MME FARCAS LCPC — LABO CENTRAL PONTS CHAUSSEES

M GUEROUALI AXIM
M JEANPIERRE EDF CEIDRE

M KRETZ LCPC — LABO CENTRAL PONTS CHAUSSEES

M LAINE FIB — FED INDUSTRIE DU BETON

MME LEFEVRE CERIB

MME MARY-DIPPE CEBTP

M PASQUIER AXIM

M PERNIER DAEI — DION AFF ECO & INTERNAT

M PIMIENTA CHRYSO

M RESSE CLAUDE RESSE CONSULTANT

DR RISSON FOSROC CIA

MLLE RUZIN AFNOR

M THOMAS SNBPE

MLLE VINCENSINI NUFARM SAS

Avant-propos national

Références aux normes françaises
La correspondance entre les normes mentionnées à l'article «Références normatives» et les normes françaises
identiques est la suivante :
EN 480-8 : NF EN 480-8 (indice de classement : P 18-317)
NORME EUROPÉENNE EN 480-6
EUROPÄISCHE NORM
EUROPEAN STANDARD Septembre 2005

ICS : 91.100.10 ; 91.100.30 Remplace EN 480-6:1996

Version française

Adjuvants pour béton, mortier et coulis — Méthodes d'essai —
Partie 6 : Analyse infrarouge

Zusatzmittel für Beton, Mörtel und Einpressmörtel — Admixtures for concrete, mortar and grout —
Prüfverfahren — Teil 6: Infrarot-Untersuchung Test methods — Part 6: Infrared analysis

La présente Norme européenne a été adoptée par le CEN le 28 juillet 2005.

Les membres du CEN sont tenus de se soumettre au Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, qui définit les
conditions dans lesquelles doit être attribué, sans modification, le statut de norme nationale à la Norme
européenne.

Les listes mises à jour et les références bibliographiques relatives à ces normes nationales peuvent être obtenues
auprès du Centre de Gestion ou auprès des membres du CEN.

La présente Norme européenne existe en trois versions officielles (allemand, anglais, français). Une version dans
une autre langue faite par traduction sous la responsabilité d'un membre du CEN dans sa langue nationale et
notifiée au Centre de Gestion, a le même statut que les versions officielles.

Les membres du CEN sont les organismes nationaux de normalisation des pays suivants : Allemagne, Autriche,
Belgique, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie,
Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni,
Slovaquie, Slovénie, Suède et Suisse.

CEN
COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION

Europäisches Komitee für Normung
European Committee for Standardization

Centre de Gestion : rue de Stassart 36, B-1050 Bruxelles

© CEN 2005 Tous droits d’exploitation sous quelque forme et de quelque manière que ce soit réservés dans le monde
entier aux membres nationaux du CEN.
Réf. n° EN 480-6:2005 F
Page 2
EN 480-6:2005

Sommaire
Page

Avant-propos ...................................................................................................................................................... 3

1 Domaine d'application ...................................................................................................................... 4

2 Références normatives .................................................................................................................... 4

3 Principe .............................................................................................................................................. 4

4 Appareillage ...................................................................................................................................... 4

5 Mode opératoire ................................................................................................................................ 4
5.1 Préparation de la matière sèche ......................................................................................................... 4
5.2 Spectrophotométrie infrarouge ............................................................................................................ 4

6 Résultats ............................................................................................................................................ 5

7 Rapport d'essai ................................................................................................................................. 5
Page 3
EN 480-6:2005

Avant-propos

Le présent document (EN 480-6:2005) a été élaboré par le Comité Technique CEN/TC 104 «Béton et produits
relatifs au béton», dont le secrétariat est tenu par DIN.
Cette Norme européenne devra recevoir le statut de norme nationale, soit par publication d'un texte identique, soit
par entérinement, au plus tard en mars 2006, et toutes les normes nationales en contradiction devront être retirées
au plus tard en mars 2006.
Il a été rédigé par le sous-comité 3 (SC 3) du TC 104 «Adjuvants pour béton, mortier et coulis».
Le présent document fait partie de la série des normes EN 480 «Adjuvants pour béton, mortier et coulis —
Méthodes d’essai» qui comporte les parties suivantes :
— Partie 1 : Béton et mortier de référence pour essais
— Partie 2 : Détermination du temps de prise
— Partie 4 : Détermination du ressuage du béton
— Partie 5 : Détermination de l’absorption capillaire 1)
— Partie 6 : Analyse infrarouge
— Partie 8 : Détermination de l’extrait sec conventionnel
— Partie 10 : Détermination de la teneur en chlorure soluble dans l’eau
— Partie 11 : Détermination des caractéristiques des vides d'air dans le béton durci
— Partie 12 : Détermination de la teneur en alcalins dans les adjuvants
— Partie 13 : Mortier à maçonner de référence pour les essais menés sur les adjuvants pour mortier
— Partie 14 : Mesurage de la tendance à la corrosion de l'acier en béton armé — Méthode d'essai électrochimique
potentiostatique.
Le présent document est applicable en liaison avec les autres normes de la série EN 480.
Le présent document annule et remplace l’EN 480-6:1996.
Selon le Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, les instituts de normalisation nationaux des pays suivants sont
tenus de mettre cette Norme européenne en application : Allemagne, Autriche, Belgique, Chypre, Danemark,
Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg,
Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède
et Suisse.

1) Cette partie est en préparation.
Page 4
EN 480-6:2005

1 Domaine d'application
Le présent document décrit une méthode d'identification d'un adjuvant par analyse infrarouge (IR).

2 Références normatives
Les documents de référence suivants sont indispensables pour l'application du présent document. Pour les réfé-
rences datées, seule l'édition citée s'applique. Pour les références non datées, la dernière édition du document
de référence s'applique (y compris les éventuels amendements).

EN 480-8, Adjuvants pour béton, mortier et coulis — Méthodes d'essai — Partie 8 : Détermination de l'extrait sec
conventionnel.

3 Principe
L'analyse infrarouge se fait sur la matière sèche d'un adjuvant séché à (105 ± 3) °C, sauf si une température
différente est spécifiée par le fabricant.
Il est possible d'utiliser le résidu de la détermination de l'extrait sec conventionnel, conformément à l'EN 480-8.

4 Appareillage
4.1 Spectromètre infrarouge avec ses accessoires (cellules, presse à pastilles, fenêtres NaCl, etc.) ;

4.2 Bac d'évaporation à fond plat d’un diamètre de 75 mm environ et d’une profondeur de 45 mm ;

4.3 Dessiccateur ;

4.4 Étuve à ventilation forcée 2), contrôlée thermostatiquement à (105 ± 3) °C, équipée d'un dispositif
d'affichage de la température. La plage de température requise doit être maintenue dans toutes les parties de
l'étuve utilisées pour cet essai ;

4.5 Balance de laboratoire, précise à 0,5 g près.

5 Mode opératoire

5.1 Préparation de la matière sèche
Utiliser la méthode décrite dans l'EN 480-8 3).

5.2 Spectrophotométrie infrarouge
Selon la consistance de l'extrait sec obtenu, effectuer l'essai soit en étalant à l'aide d'une spatule une mince
pellicule sur la fenêtre NaCl (ou KBr ou CsI selon le matériel disponible), soit en confectionnant une pastille de
KBr. Pour faire une pastille, broyer le résidu sec et le mélanger avec du bromure de potassium (KBr). Comprimer
le mélange sous forme de pastille. La quantité de résidu sec doit représenter approximativement 1 % du mélange
en masse et doit être ajustée de manière à obtenir un spectre de bonne qualité (de 0,25 % à 1,5 % par exemple).

2) La circulation de l'air est nécessaire pour maintenir une température uniforme dans l'étuve.
3) La présence d'eau dans l'extrait sec affectera le spectre infrarouge. Si cela se produit, il convient d'augmenter
le temps de séchage pour éliminer toute l'eau, tout en évitant la décomposition ou l'évaporation des autres
constituants.
Page 5
EN 480-6:2005

Enregistrer le spectre entre 4 000 cm-1 et 600 cm-1 (ou si possible jusqu'à 250 cm-1) 4).

6 Résultats
L'échantillon soumis à l'essai doit être considéré comme conforme ou non conforme à l'échantillon de référence
si les spectres possèdent ou non des pics caractéristiques similaires et les mêmes absorptions relatives 5).

7 Rapport d'essai
Les spectres enregistrés doivent être identifiés par :
— le nom ou le code du produit avec toutes les informations se rapportant à son marquage ;
— la date de l'essai, le nom du laboratoire, le type de matériel utilisé, le nom de l'opérateur ;
— l'origine de l'échantillon ;
— le mode de séchage ;
— la préparation des échantillons, par exemple pellicule ou pastille de KBr à x %.

4) Le mode opératoire correspond à la préparation d'échantillons telle qu'elle a été généralement adoptée à ce
jour. La mise au point de nouveaux appareils peut affecter la méthode de préparation des échantillons.
Ces nouvelles méthodes sont acceptables si elles garantissent une précision comparable à celle de la
méthode décrite ci-dessus.
5) L'évaluation de la conformité des spectres exige une bonne expérience de la spectrophotométrie infrarouge.