You are on page 1of 68

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

WILAYA DE CHLEF
DIRECTION DES EQUIPEMENTS PUBLICS

N° D’OPERATION :NF.5.834.2.262.102.08.05
INTITULE: Etude , Réalisation et Équipement d’un centre foncier
intercommunal avec deux (02) logements de fonction à BOUKADER –
CHLEF

MARCHE
N° :……………..Date :……………………
…..

PROJET: Réalisation d’un centre foncier intercommunal avec deux (02)


logements de fonction catégorie B à BOUKADER –CHLEF
LOT N°02: Bloc deux (02) Logements de Fonction

ENTREPRISE: ETB/TCE BOUHADJLA Housseyn


PROJET: Réalisation d’un centre foncier intercommunal avec deux (02)
logements de fonction catégorie B à BOUKADER –CHLEF
LOT N°02: Bloc deux (02) Logements de Fonction

MARCHE

Passé conformément aux dispositions du décret présidentiels N° 10-236 du


07/10/2010,modifiéet complété, portant réglementation des marchésde
l'opérateur publics.

CONCLU

ENTRE:
LE WALI DE LA WILAYA DE CHLEFREPRESENTE PAR MONSIEUR MENAIFI
BOURENANE YOUCEF DIRECTEUR DU LOGEMENT , CHARGE DE LA GESTION
DES SERVICES DES EQUIPEMENTS PUBLICS ,ET DESIGNE CI-APRES PAR
L'EXPRESSION " LE SERVICE CONTRACTANT "
D'UNE PART,

ET
MONSIEUR: BOUHADJLA Housseyn
AGISSANT AU NOM ET POUR LE COMPTE DE ETB BOUHADJLA HOUSSEYN
DESIGNE CI-APRES PAR L'EXPRESSION " LE PARTENAIRE COCONTRACTANT".

D'AUTRE
PART,

IL A ETE CONVENU ET ARRETE CE QUI SUIT:

2
SOMMAIRE
LETTRE DE SOUMISSION
DÉCLARATION A SOUSCRIRE
DECLARATION DE PROBITE
CHAPITRE I - INDICATIONS GENERALES ET DESCRIPTION DES OUVRAGES
ARTICLE 01 : OBJET DU MARCHE
ARTICLE 02 : MODE ET PROCEDURE DE PASSATION DU MARCHE
ARTICLE 03 : CONSISTANCE DES TRAVAUX
ARTICLE 04 : SITUATION DU PROJET
ARTICLE 05 : PIECES CONTRACTUELLES
ARTICLE 06 : TEXTES REGLEMENTAIRES APPLICABLES
CHAPITRE II - CHANTIER OUVRAGES ET MATERIAUX
ARTICLE 08 : DELAI ET CADENCE D’EXECUTION DES TRAVAUX
ARTICLE 09 : PLANNING GENERAL D'EXECUTION DES TRAVAUX
ARTICLE 10 : RESPECT DU CALENDRIER D'EXECUTION DES TRAVAUX
ARTICLE 11 : PENALITE DE RETARD
ARTICLE 12 : ORDRE DE SERVICE
ARTICLE 13 : IMPLANTATION
ARTICLE 14 : ROLE DU PARTENAIRE COCONTRACTANT
ARTICLE 15 : INSTALLATION ET ORGANISATION DU CHANTIER
ARTICLE 16 : INSTALLATION PROVISOIRES DE CHANTIER
ARTICLE 17 : PRESENCE DU PARTENAIRE COCONTRACTANT, DIRECTION ET
ENCADREMENT DU CHANTIER
ARTICLE 18 : OBLIGATIONS DU PARTENAIRE COCONTRACTANT
ARTICLE 19 : CONTROLE TECHNIQUE DES TRAVAUX
ARTICLE 20 : FOURNITURE DES MATERIAUX ET PRODUITS FABRIQUES
ARTICLE 21 : ORIGINES DES MATERIAUX ET PRODUITS FABRIQUES
ARTICLE 22 : PRESCRIPTIONS GENERALES
ARTICLE 23 : OCCUPATION DES LOCAUX EN CONSTRUCTION
ARTICLE 24 : DESSINS D'EXECUTION
ARTICLE 25 : MESURES D'ORDRE ET DE SECURITE
ARTICLE 26 : RECEPTION PROVISOIRE
ARTICLE 27 : RECEPTION DEFINITIVE
ARTICLE 28 : DELAI DE GARANTIE
ARTICLE 29 : GARANTIE DECENNALE
CHAPITRE III - DISPOSITIONS FINANCIERES
ARTICLE 30 : BASE D'EVALUATION DES OUVRAGES (DEFINITION DES PRIX)
ARTICLE 31 : REGLEMENT DES OUVRAGES (DEFINITION DU MARCHE)
ARTICLE 32 : CAUTION DE BONNE EXECUTION - CAUTION DE GARANTIE
ARTICLE 33 : NANTISSEMENT
ARTICLE 34 : PAIEMENT DES TRAVAUX
ARTICLE 35 : DELAIS DE MANDATEMENT - INTERETS MORATOIRES
ARTICLE 36 : ACTUALISATION DES PRIX
ARTICLE 37 : REVISION DES PRIX
ARTICLE 38 : TRAVAUX SUPPLÉMENTAIRES
CHAPITRE IV - DISPOSITIONS DIVERSES
ARTICLE 39 : DOMICILE DU PARTENAIRE COCONTRACTANT
ARTICLE 40 : DOMICILIATION BANCAIRE DU PARTENAIRE COCONTRACTANT
ARTICLE 41 : SOUS-TRAITANCE
3
ARTICLE 42 : ASSURANCES OBLIGATOIRES
ARTICLE 43 : ALLOCATIONS FAMILIALES ET CONGES PAYES
ARTICLE 44 : CONTRAT COLLECTIF - SECURITE SOCIALE
ARTICLE 45 : CAS DE FORCE MAJEURE
ARTICLE 46 : REGLEMENT DES LITIGES ET CONTESTATIONS
ARTICLE 47 : RESILIATION DU MARCHE
ARTICLE 48 : CONSEQUENCES DE LA RESILIATION
ARTICLE 49 : REGLEMENT EN CAS D'ARRET DES TRAVAUX OU DE RESILIATION
ARTICLE 50 : ENTREPRISE EN ETAT DE FAILLITE
ARTICLE 51 : DROITS DE TIMBRE ET D'ENREGISTREMENT
ARTICLE 52 : CREATION DE POSTES DE TRAVAIL
ARTICLE 53 : SANCTIONS PREVUES PAR LA LEGISLATION ET LA REGLEMENTATION
ARTICLE 54 : DISPOSITION DIVERSES
ARTICLE 55 : ENTREE EN VIGUEUR
ARTICLE 56 : NOTIFICATION
ANNEXE 01 AU CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES
A / CLAUSES DE REGLEMENT DE FLUCTUATION DES PRIX ET D’ACTUALISATION EVENTUELLE
ARTICLE 01 : VARIATION DES PRIX EN FONCTION DES CIRCONSTANCES ECONOMIQUE
ARTICLE 02 : CONDITIONS GENERALES
ARTICLE 03 : ACTUALISATION DES PRIX
ARTICLE 04 : REVISION DES PRIX
ARTICLE 05 : REVISION PROVISOIRE EN COURS DE TRAVAUX
ARTICLE 06 : RETARD DANS L'EXECUTION DES TRAVAUX
ARTICLE 07 : RESILIATION
ARTICLE 08 : COEFFECIENT DE REVISION
ARTICLE 09 : MODIFICATION DES DELAIS D'EXECUTION
ARTICLE 10 : DISPOSITIONS GENERALES
ARTICLE 11 : FORMULE DE REVISION
BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES
DÉTAIL QUANTITATIF ET ESTIMATIF

4
République Algérienne Démocratique Et Populaire
Direction des Equipements Publics
De la Wilaya de Chlef

LETTRE DE SOUMISSION
Je soussigné (nom et prénom) : BOUHADJLA Housseyn
Profession : Entrepreneur
Demeurant à : Hay Meddahi - Marché Couvert - Chlef
Agissant au nom et pour le compte de : ETB/TCE BOUHADJLA Housseyn, Inscrit au
registre de commerce, au registre de l’artisanat et des métiers ou autre (à
préciser) de : CHLEF
Après avoir pris connaissance des pièces du projet de marché et après avoir
apprécié à mon point de vue et sous ma responsabilité, la nature et la difficulté
des prestations à exécuter.
Remets revêtus de ma signature, un bordereau des prix et un détail estimatif,
établis conformément aux cadres figurant au dossier du projet du marché.
Me soumets et m’engage envers : Le Wali de la Wilaya de Chlef représenté par
Le Directeur des Equipements Publics de la wilaya de Chlef, à exécuter les
prestations conformément aux conditions du cahier des prescriptions spéciales
et moyennant la somme de:
En HT : DOUZE MILLIONS CENT SOIXANTE-DIX-NEUF MILLE SEPT CENT CINQUANTE-NEUF
DINARS SOIXANTE-DIX-NEUF CENTIMES - ( 12 179 759,79 DA )
En TTC : MILLE TROIS CENT QUARANTE-DEUX DINARS QUATRE-VINGT-DIX-SEPT CENTIMES -
( 13 032 342,97 DA )
M'engager à exécuter le marché dans un délai de : DIX (10) Mois
Le service contractant se libère des sommes dues, par lui, en faisant donner
crédit au Compte bancaire N°: 001.00275.0300.103352.27auprès de : BNA
Adresse : Agence de Chlef
Affirme sous peine de résiliation de plein droit du marché ou de sa mise en régie
aux torts exclusifs de la société, que la dite société ne tombe pas sous le coup
des interdictions édictées par la législation de la réglementation en vigueur.
Certifie, sous peine de l'application des sanctions prévues par l'article 216 de
l’ordonnance 66- 156 du 8 juin 1966, modifiée et complétée, portant code pénal
que les renseignements fournis ci- dessus sont exacts.
Fait à Chlef, le 02/08/2015
(Nom, qualité, du signataire et cachet du partenaire cocontractant)

5
République Algérienne Démocratique Et Populaire

Direction des Equipements Publics


De la Wilaya de Chlef

DÉCLARATION A SOUSCRIRE

Dénomination de la société : ETB/TCE BOUHADJLA Housseyn


ou raison sociale :/
Adresse du siège social : Hay Chettia Zone 01 N°12 - Chlef
Forme juridique de la société : Privée
Montant du capital social : Néant
Numéro et date d’inscription au registre du commerce, au registre de l’artisanat et des
métiers ou autre (à préciser) de : CHLEF sous le N° : 03/A/4528327-00/02 du 06/08/2008
Wilaya (s) où seront exécutées les prestations, objet du marché : Chlef
Nom, prénom, nationalité, date et lieu de naissance du ou des responsables statuaires
de la société et des personnes ayants qualité pour engager la société à l’occasion du
marché : BOUHADJLA Housseyn, Algérienne, 06/09/1982 à Chlef
Le déclarant atteste que la société est qualifiée et/ou agréée par un organisme
spécialisé à cet effet, lorsque cela est prévu par des textes réglementaires : Oui
Dans l'affirmative : (indiquer l'organisme qui a délivré le document, son numéro, sa date
de délivrance et sa date d'expiration) : /
Le déclarant atteste que la société a réalisé pendant les trois dernières années un
chiffre d’affaires annuel moyen de : (indiquer le montant du chiffre d’affaires en chiffres
et en lettres) :
Existe-il des privilèges et nantissements inscrits à rencontre de la société au greffe du
tribunal, section commerciale ? : Non
Dans l’affirmative : (préciser la nature de ces privilèges et nantissements et identifier la
tribunal ) : Néant
Le déclarant atteste que la société n’est pas en état de faillite,de liquidation ou de
cessation d’activité : Oui
Le déclarant atteste que la société ne fait l’objet d’une procédure de déclaration de
faillite, de liquidation ou de cessation d'activité : Oui
La société est-elle en état de règlement judiciaire ou de concordat ?: Non
Dans l'affirmative : (identifier le tribunal et indiquer la date de jugement ou de
l'ordonnance, dans quelles conditions la société est-elle autorisée à poursuivre son
activité et le nom et l'adresse du syndic de règlement judiciaire) : Néant
La société fait-elle l’objet d’une procédure de règlement judiciaire ou de concordat ?:
Non
Dans l’affirmative : (identifier le tribunal et indiquer la date de jugement ou de
l'ordonnance, dans quelles conditions la société est-elle autorisée à poursuivre son
activité et le nom et l'adresse du syndic de règlement judiciaire) : Néant
La société a-t-elle été condamnée en application de l’ordonnance 03-03 du 19 juillet
2003, modifiée et complétée, relative à la concurrence ? : Non
Dans l’affirmative : (préciser la cause de la condamnation , la section et la date de la
décision) : Néant
Le déclarant atteste que la société est en règle avec ses obligation fiscales,
parafiscales et l'obligation de dépôt légal de ses comptes sociaux : Oui
La société a-t-elle été rendue coupable de fausses déclarations ? : Non

6
Dans l’affirmative : (préciser à quelle occasion, la sanction infligée et sa date) :
Néant
La société a-t-elle fait l’objet d'un jugement ayant autorité de la chose jugée et
constatant un délit affectant sa probité professionnelle? : Non
Dans l'affirmative : (préciser la cause de la condamnation, la sanction et la date de
jugement) : Néant
La société a-t-elle fait l’objet de décision de résiliation aux torts exclusifs, par des
maîtres d’ouvrages ? : Non
Dans l’affirmative : (indiquer les maîtres d’ouvrages concernés, les motifs de leurs
décisions, s'il y a eu recours auprès de la commission nationale des marchés
compétente, ou de la justice et les décisions ou jugements et leur date) : Néant
La société est-elle inscrite sur les liste des opérateurs économiques interdits de
soumissionner aux marchés publics, prévue à l’article 61 du décret présidentiel n°l 0-
236 du 28 Chaoual 1431 correspondant au 7 Octobre 2010, modifié et complété,
portant réglementation des marchés de l’opérateur public ? : Non
Dans l’affirmative : (indiquer l'infraction et la date d'inscription à ce fichier) : Néant
La société est-elle inscrite au fichier national des fraudeurs, auteurs d'infractions
graves aux législations et réglementations fiscales, douanières et commerciales ? :
Non
Dans l'affirmative : (préciser l'infraction et la date d'inscription à ce fichier) : Néant
La société a-t-elle été condamnée pour infraction grave à la législation du travail et
de la sécurité sociale? : Non
Dans l'affirmative : (préciser l'infraction, la condamnation et la date de décision) :
Néant
La société, lorsqu’il s’agit de soumissionnaires étrangers, a-t-elle manqué au respect
de l’engagement d’investir prévu à l’article 24 du décret présidentiel n°l 0-236 du 28
Chaoual 1431 correspondant au 7 Octobre 2010, modifié et complété, portant
réglementation des marchés de l’opérateur public ? : Non
Dans l'affirmative : (indiquer le maître d'ouvrage concerné, l'objet du marché, sa
date de signature et de notification et la sanction infligée) : Néant
Indiquer le nom, le(s) prénom(s), la qualité, la date et lieu de naissance et la
nationalité du signataire de la déclaration : BOUHADJLA Housseyn, Entrepreneur,
06/09/1982 à Chlef, Algérienne.
J'affirme sous peine de résiliation de plein droit du marché ou de sa mise en régie
aux torts de la société, que la dite société ne tombe pas sous le coup des
interdictions édictées par la législation et la réglementation en vigueur.
Je certifie, sous peine de l’application des sanctions prévues par l’article 216 de
l'ordonnance 66- 156 du 8 juin 1966, modifiée et complétée, portant code pénal que
les renseignements fournis ci- dessus sont exacts.

Fait à Chlef, le 02/08/2015


(Nom, qualité, du signataire et cachet du partenaire cocontractant)

7
République Algérienne Démocratique Et Populaire

Direction des Equipements Publics


De la Wilaya de Chlef

DECLARATION DE PROBITE

Je soussigné (nom et prénom) : BOUHADJLA Housseyn Profession : Entrepreneur


Agissant au nom et pour le compte de : ETB/TCE BOUHADJLA Housseyn
Je déclare sur l'honneur que ni mois, ni l’un de mes employés, représentants ou sous-
traitants, n’avons fait l’objet de poursuites pour corruption ou tentative de
corruption d'agents publics.
M’engage à ne recourir à aucun acte ou manœuvre dans le but de faciliter ou de
privilégier le traitement de mon offre au détriment de la concurrence loyale.
M’engage à ne pas m’adonner à des actes ou à des manœuvres tendant à
promettre d’offrir ou d’accorder à un agent public, directement ou indirectement,
soit pour lui-même ou pour une autre entité, une rémunération ou un avantage de
quelque nature que ce soit, à l'occasion de la préparation, de la négociation, de la
conclusion ou de l'exécution d’un marché, contrat ou avenant.
Déclare avoir prix connaissance que la découverte d’indices concordants de
partialité ou de corruption avant, pendant ou après la procédure de conclusion
d'un marché, contrant ou avenant constituerait un motif suffisant pour annuler le
marché, le contrat ou l'avenant en cause. Elle constituerait également un motif
suffisant pour prendre toute autre mesure coercitive, pouvant aller jusqu’à
l'inscription sur la liste d'interdiction des opérateurs économiques de soumissionner
aux marchés publics, la résiliation du marché ou du contrat et/ou l'engagement de
poursuites judiciaires.
Certifie, sous peine de l'application des sanctions prévues par l’article 216 de
l'ordonnance 66- 156 du 8 juin 1966, modifiée et complétée, portant code pénal
que les renseignements fournis ci- dessus sont exacts.

Fait à Chlef, le 02/08/2015


(Nom, qualité, du signataire et cachet du partenaire cocontractant)

8
CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

9
CHAPITRE I - INDICATIONS GENERALES ET DESCRIPTION DES
OUVRAGES

ARTICLE 01 : OBJET DU MARCHE


Le présent marché a pour objet la Réalisation d’un centre foncier intercommunal avec
deux (02) logements de fonction catégorie B à BOUKADER –CHLEF
LOT N°02: Bloc deux (02) Logements de Fonction

ARTICLE 02 : MODE ET PROCEDURE DE PASSATION DU MARCHE


Le présent marché est passé selon la procédure d'avis d'appel d’offres National
Restreint, conformément aux dispositions des articles 25, 26, 28, 30 et 45 du décret
présidentiel N° 10/236 du 07/10/2010, modifié et complété, portant réglementation
des marchés publics

ARTICLE 03 : CONSISTANCE DES TRAVAUX


Les prestations objet du présent marché, portent sur la réalisation du lot suivant :
LOT N°02: Bloc deux (02) Logements de Fonction
 Gros œuvres
 Menuiserie générale
- Bois
- Métallique
 Electricité
 Plomberie sanitaire
 Peinture - vitrerie
 Chauffage Centrale

ARTICLE 04 : SITUATION DU PROJET


Le projet est situé à la sortie Est de la commune de Boukadir, Wilaya de CHLEF et se
trouve limité par :
Au Nord : Terrain vide
Au Sud : CPI Boukadir
A l'Est : Passage projeté
A l'Ouest : Terrain vide + projet d'artisan

ARTICLE 05 : PIECES CONTRACTUELLES


Les obligations du partenaire cocontractant, pour l'exécution du présent ma
référence aux documents suivants :
A/ 1- La lettre de soumission
2- La déclaration à souscrire 3 -La déclaration de probité
4- Le présent cahier des prescriptions spéciales + cahier des prescriptions
techniques
5- Le dossier graphique d'exécution
6- Le planning détaillé des travaux de réalisation
7- Le bordereau des prix unitaires
8- Le détail quantitatif estimatif
9- Le devis descriptif

ARTICLE 06 : TEXTES REGLEMENTAIRES APPLICABLES

10
• Décret présidentiel n° 10-236 du 07/10/2010, modifié et complété, portant
réglementation des marchés publics.
• Cahier des Clauses Administratives générales (C.C.A.G.) du 21 / 11 / 1964.
• La loi N° 06-01. du 20 février 2006 relative à la prévention et à la lutte contre la
corruption, modifiée et complétée.
• L'ordonnance N° 66-154 du 08/06/1966, portant code de procédure pénale,
modifiée et complétée.
• L'ordonnance N° 75 -58 du 26/09/1975 portant code civil, modifiée et
complétée par l'ordonnance N°95-06 du 25/01/1996
• L'ordonnance N°03-03 du 19/07/2003, modifiée et complété par la loi N°08/12
du 25/06/2008 et la loi N°10/05 du 15/05/2010 relative à la concurrence
• L'ordonnance N°95-07 du 25/01/1995 relative aux assurances.
٠L'ordonnance N°95-59 du 26 Septembre 1975, modifiée et complétée, portant
code de commerce
• La loi n° 81-10 du 11 Juillet 1981, relative aux conditions d'emploi des travailleurs
étrangers
• La loi n°03-10 du 19/07/2003 relative à la protection de l'environnement dans le
cadre du développement durable.
Il est précisé que toute clause insérée dans les documents auxquels se réfère le
présent marché et qui serait contraire aux dispositions de la réglementation des
marchés publics en vigueur doit être considérée comme nulle.

ARTICLE 07 : MONTANT DU MARCHE


Le montant des travaux du présent marché s’élève à la somme de : MILLE TROIS
CENT QUARANTE-DEUX DINARS QUATRE-VINGT-DIX-SEPT CENTIMES - ( 13 032 342,97
DA ) , toutes taxes comprises

CHAPITRE II - CHANTIER OUVRAGES ET MATERIAUX

ARTICLE 08 : DELAI ET CADENCE D’EXECUTION DES TRAVAUX


Le délai d'exécution des travaux définis au présent marché est de : Douze (12) Mois y
compris Vendredi et jours fériés à couvrir au lendemain de la notification de l'ordre de
service prescrivant de commencer les travaux.
Le partenaire cocontractant doit remettre à la signature du présent marché un planning
d'exécution détaillé des travaux conformément aux instructions ministérielles du ministre de
l'habitat N° 03/591 du 19-07-2003 et N° 04/48 du 11-01-2004 .
Le partenaire cocontractant est tenu d'assurer le continuité des travaux (2*8) heures

ARTICLE 09 : PLANNING GENERAL D'EXECUTION DES TRAVAUX


Après approbation du marché, un planning prévisionnel d'exécution des travaux devra être
établi et proposé par le partenaire cocontractant dans un délai de quinze jours, à dater de
la notification du présent marché, en faisant ressortir ses moyens humains par catégories
professionnelles, ses moyens matériels, ainsi que la quantité des matériaux nécessaires à
l'approvisionnement constant du chantier.
Ce calendrier tiendra compte des délais d'achèvement fixés par le cahier des prescriptions
spéciales ainsi que du délai global d'exécution des travaux et comportera tous
renseignements et justifications utiles.
Ce (ou ces) plannings porteront aussi bien sur l'état d'avancement des travaux que sur le
rythme des approvisionnements du chantier.

11
Ce document sera soumis à l'approbation du service contractant et du maître
D'œuvre.

ARTICLE 10 : RESPECT DU CALENDRIER D'EXECUTION DES TRAVAUX


Le partenaire cocontractant assurera le respect du calendrier général d'exécution des
travaux, l'organisation du chantier et sa propreté, l'exécution des trous à réserver et
scellements à exécuter et, d'une manière plus générale, tout ce qui a trait à la coordination
de l'exécution de tous les corps d'état.
Le partenaire cocontractant tiendra à jour, au bureau du chantier, le planning général
d'exécution des travaux et le planning correspondant des travaux exécutés au fur et à
mesure de leur exécution. Dans le cas où l'avancement des travaux ne correspondrait pas
au planning établi, le service contractant se réserve le droit de faire application des mesures
coercitives prévues à l'article 35 du C.C.A.G.

ARTICLE 11 : PENALITE DE RETARD


En cas de retard sur le délai d'exécution, le partenaire cocontractant subira une
pénalité journalière calculée selon la formule suivante:

𝐌
𝐏=
𝟕𝐃
p = Pénalité journalière
M = Montant du marché + Avenants
D = Délai contractuel exprimé en jours ouvrables et non ouvrables.
Toutefois la pénalité de retard sera cumulée à 10% du montant du marché.

ARTICLE 12 : ORDRE DE SERVICE


L'ordre de service prescrivant le commencement des travaux sera délivré par le
service contractant, de même que les ordres prescrivant, le cas échéant, des
modifications aux travaux ou à leurs prix.

ARTICLE 13 : IMPLANTATION
L'implantation des ouvrages incombe au partenaire cocontractant, le Maître
d'œuvre étant chargé uniquement de la vérification de cette implantation dont la
conformité devra être sanctionnée par un procès-verbal.

ARTICLE 14 : ROLE DU PARTENAIRE COCONTRACTANT


Le partenaire cocontractant est responsable de la totalité de ses travaux. Il ne
pourra se prévaloir, pour éluder les obligations de son marché, des sujétions qui lui
seront occasionnées par des travaux que le service contractant pourrait faire
exécuter par d'autres entreprises, sous réserve que les dits travaux ne constituent pas
un obstacle réel et direct à la marche de son chantier.

ARTICLE 15 : INSTALLATION ET ORGANISATION DU CHANTIER


Le partenaire cocontractant est réputé connaître la situation et l'état des lieux, leurs
conditions d'accès et d'approvisionnements, ainsi que les difficultés d'exécution des
travaux.

12
Il lui appartiendra de s'informer de tous les règlements administratifs auxquels il doit se
conformer pour l'exécution des travaux et d'en prévoir les charges éventuelles dans
ses prix unitaires.Il sera responsable des accidents et dommages causés aux tiers du
fait de ses travaux et devra couvrir sa responsabilité par une police d'assurance
auprès d'une compagnie agréée.
Il demeure, néanmoins, en tout état de cause, responsable de ces faits.Le partenaire
cocontractant aménagera le chantier à ses frais.Les bureaux de chantier ainsi
qu'une pièce attenante réservée au Maître d'oeuvre assurant le suivi, les magasins
pour abriter les approvisionnements nécessaires à l'exécution des travaux seront
fournis par le partenaire cocontractant durant toute la période des travaux.Le
partenaire cocontractant devra fournir au Maître d'oeuvre les instruments et le
personnel nécessaires à la vérification du métrage des ouvrages.En outre, il sera
responsable de la protection du chantier contre les intempéries, inondations et
éboulements de terrain. Tous les ouvrages provisoires, éventuellement nécessaires
pour assurer cette protection, seront à sa charge. Le partenaire cocontractant
disposera, pour l'exécution de ses travaux, de l'ensemble du terrain suivant les limites
définies au plan de masse.
Il prendra connaissance des réseaux de distribution d'eau, de gaz, d'électricité
téléphone, égouts, etc..., pouvant exister sur le terrain afin d'éviter toute
détérioration.
Le gardiennage du chantier devra être assuré en permanence, de jour comme de
nuit.
ARTICLE 16 : INSTALLATION PROVISOIRES DE CHANTIER
Le partenaire cocontractant devra fournir au Maître d'Œuvre, dans un délai de 15
jours à dater de l'ordre de service prescrivant de commencer les travaux, le projet de
ses installations de chantier à l'ordre d'exécution des travaux qu'il se propose de
suivre.
a) Installations de chantier,
b) Baraque de chantier et installation téléphonique. Dans cette baraque de
chantier, un local de 20m2 de superficie minimum sera mis à la disposition du Maître
d'Œuvre pendant toute la durée des travaux. Ce local devra comporter un w. c., un
lavabo, le mobilier nécessaire aux réunions de chantier, un téléphone et un local
fermant à clef pour le dépôt des échantillons,
c) Locaux d'hygiène du chantier conformément aux règles administratives en
vigueur.
Un panneau d'affichage de chantier indiquant les noms du service contactant, du
Maître d'œuvre et du partenaire cocontractant exécutant les travaux.
d) Les installations de surveillance, de protection, de sécurité et de nettoyage du
chantier,
e) Les branchements aux réseaux d'eau, d'électricité et de téléphone nécessaires
à la bonne marche des travaux. La responsabilité du partenaire cocontractant se
trouvera engagée en cas d'accidents survenant de son fait ou par la faute de son
personnel.

13
Le partenaire cocontractant devra également provoquer, en temps voulu, de
l'Administration les décisions et arrêtés réglementant la circulation aux abords ou à la
traversée éventuelle du chantier. Le partenaire cocontractant ne pourra se
prévaloir, pour éluder des obligations de son marché, des sujétions qui lui seraient
occasionnées par des travaux que l'Administration ou des tiers seraient amenés à
faire exécuter à proximité du chantier, sous réserve que les dits travaux ne
constituent pas un obstacle réel et direct dans la marche du chantier faisant l'objet
du présent marché.

ARTICLE 17 : PRESENCE DU PARTENAIRE COCONTRACTANT, DIRECTION ET


ENCADREMENT DU CHANTIER
Les rendez-vous de chantier hebdomadaires seront fixés par le Maître d'Œuvre.
Le partenaire cocontractant sera tenu d'y assister personnellement ou de se faire
représenter par un agent compétent et autorisé à prendre toutes décisions au nom
de l'Entreprise, et agréé par le service cocontractant.
L'absence du partenaire cocontractant ou son remplacement par un représentant
insuffisamment qualifié, à quelque titre que se soit, entraînera la responsabilité du
partenaire cocontractant défaillant.
Pendant la durée des travaux, le partenaire cocontractant sera représenté en
permanence sur le chantier par un responsable qualifié pour surveiller les travaux,
pour recevoir les ordres ou instructions du Maître d'Œuvre et diriger son personnel.
La direction du chantier devra être effectivement assurée sans interruption.
Si la qualification du responsable n'apparaît pas suffisante, le Maître d'oeuvre
pourrait en demander le remplacement ou l'assistance jugée nécessaire.
En application de l'article 10 du C.C.A.G., le partenaire cocontractant absent devra
être dûment représenté sur le chantier par un mandataire capable de le suppléer de
manière qu'aucune opération ne puise être retardée ou suspendue.
Par représentant, il faut entendre un agent muni de pouvoir suffisant pour
l'acceptation des attachements et ordres de service, pour agir au lieu et place du
partenaire cocontractant dans toutes les circonstances relatives à l'exécution du
contrat.

ARTICLE 18 : OBLIGATIONS DU PARTENAIRE COCONTRACTANT


1) -Le partenaire cocontractant sera tenu de provoquer lui-même les
instructions écrites ou figurées qui pourraient lui manquer; dans ces conditions il ne
pourra jamais se prévaloir du manque de renseignements pour justifier une exécution
contraire à la volonté du Maître d'Œuvre.
2) -Le partenaire cocontractant fera son affaire de tous les frais et diligences
nécessaires à la bonne exécution des travaux faisant l'objet du présent marché, le
service contractant étant seulement tenu de mettre à sa disposition le terrain sur
lequel les bâtiments doivent être édifiés,
3) -Pour l'exécution des travaux, le partenaire cocontractant sera tenu de suivre
exactement les indications des plans d'exécution de chaque corps d'état approuvés
par le service contractant et dont il reconnaît avoir reçu deux jeux complets
gratuitement.

14
Au cas où ces documents seraient insuffisamment détaillés, le partenaire
cocontractant devra demander ou, s'il en est requis, dresser lui-même puis faire
approuver par le service contractant les dessins de détails nécessaires.

Le partenaire cocontractant devra se conformer aux modifications qui pourraient


être apportées en cours d'exécution par le service contractant aux dessins
d'exécution.

4) -Le partenaire cocontractant assurera la protection des matériaux,


installations, outillages et ouvrages contre les dégradations qu'ils pourraient subir du
fait des intempéries.

Il devra réparer tes dommages provenant du défaut de précaution, remettre en état


et remplacer à ses frais les constructions qui auraient été endommagées quelle que
soit la cause

du dégât et sauf son recours éventuel contre le tiers responsable, le service


contractant restant en toute hypothèse étranger à toute contestation ou répartition
des dépenses de ce chef.

Si les travaux venaient à être interrompus pour quelque cause que ce soit, le
partenaire cocontractant devrait protéger les constructions et ouvrages réalisés
contre les dégâts qu'ils pourraient subir, sans frais supplémentaires pour le service
contractant.

Aucune indemnité ne sera allouée au partenaire cocontractant pour les pertes,


avaries ou dommages dus à sa négligence, son imprévoyance ou le défaut de
moyens ou de fausses manœuvres.

Le partenaire cocontractant est responsable des vols et dégradations quelconques.

5) -Le partenaire cocontractant assurera sous sa responsabilité personnelle la


bonne tenue, l'organisation, l'hygiène, la surveillance et la sécurité du chantier, de
ses abords, conformément aux lois et règlements en vigueur dont il ne saurait plaider
l'ignorance et ce, conformément au Cahier des charges générales et aux usages
des professions du bâtiment, de telle sorte que le service contractant ne soit jamais
inquiété ni poursuivi à ce sujet.

6) -Il est précisé que, parmi les dépenses incluses dans les prix, figurent les tais
de branchements du chantier aux réseaux d'eau, d'électricité, de téléphone, etc. et
les consommations correspondantes pendant toute la durée des travaux.

15
ARTICLE 19 : CONTROLE TECHNIQUE DES TRAVAUX
Le partenaire cocontractant sera soumis à des contrôles techniques du maître
d’œuvre et du CTC pour l’ensemble des travaux de son marché
Pendant toute la durée des travaux, les agents de contrôle auront libre accès
au chantier et pourront prélever aussi souvent que nécessaire pour examen et
analyse , les échantillons de matériaux mis en œuvre .Ils vérifieront que les
ouvrages seront réalisés conformément aux plans revêtus de leur visa et
suivant les normes techniques.
Ils assisteront aux réceptions provisoire et définitive.
Le partenaire cocontractant sera tenu de fournir à ses frais la main d’œuvre et
le matériel nécessaire aux essais prévus par le cahier des prescriptions
techniques.

ARTICLE 20 : FOURNITURE DES MATERIAUX ET PRODUITS FABRIQUES


Toutes les fournitures de matériaux et de produits fabriqués, qui ne sont pas
expressément exclues par le présent cahier des prescriptions et qui sont destinées à
être incorporées aux ouvrages, incombent au partenaire cocontractant .
En tout état de cause les matériaux et produits fabriqués devront, d’une manière
générale, satisfaire aux normes et conditions fixées par le catalogue homologuer par
voie réglementaire et agrée par les organismes compétents.
A défaut de stipulation dudit cahier concernant certains matériaux ou dans le cas
de dérogation a certains dispositions de ce même cahier proposées par le
partenaire cocontractant, ce dernier devra, avant toute utilisation, obtenir
l’autorisation expresse du service contractant qui statuera sur le vu des documents
techniques justificatifs présentées à l’appui de sa proposition et éventuellement
après essais.

ARTICLE 21 : ORIGINES DES MATERIAUX ET PRODUITS FABRIQUES


Les matériaux et produits fabriqués nécessaires à l’exécution des travaux ou aux
fournitures devront obligatoirement provenir de l’industrie Algérienne, Chaque fois
que celle-ci sera en mesure d’y satisfaire dans les conditions techniques fixées au
marché, quelles que soient les prévisions faites par le titulaire du marché au moment
de l’établissement de sa proposition.
Des dérogations pourront être accordées si le titulaire du marché apporte la preuve
que l’industrie algérienne n’est pas en mesure de fournir les dits produits dans délais
normaux , après qu’il aura lui-même passé les commandes en temps opportun.
Les matériaux et matériels utilisés dans le cadre de ce marché seront de bonne
qualité et réalisés selon les normes en vigueur.
Tout vice caché entraînant des dégradations ultérieures pendant la durée du
chantier entraînera la démolition de l’ouvrage considéré et sera à la charge entière
du partenaire cocontractant.
L’entreprise ne pourra être payée en aucune manière de ce fait , et ne pourra
prétendre à aucune révision des prix sur la partie considérée jusqu’à la fin du
chantier.

ARTICLE 22 : PRESCRIPTIONS GENERALES


16
Tous les travaux compris dans le présent marché seront exécutés avec un matériel
de première qualité dans l’espace demandé, et devront répondre à toutes les
conditions exigées par le cahier des prescriptions communes et par les dispositions
spéciales du présent marché et du bordereau des prix .
Le partenaire cocontractant devra , avant de commencer l’exécution des travaux ,
soumettre à l’approbation du maitre de l’œuvre , quand elle n’est pas précisés dans
le marché, La marque de tous les matériaux qu'il compte utiliser et tous les
échantillons nécessaires accompagnés des procès-verbaux d'essais de résistance en
laboratoire et d'homologation.
Les propositions d'emploi de matériaux nouveaux seront accompagnées d'un
programme d'essais et de garantie.
Le partenaire cocontractant devra justifier à toutes réquisitions de la provenance
des matériaux et du matériel utilisés sur le chantier, par la production de factures,
certificats d'origine et autres.
Les matériaux et le matériel qui ne rempliraient pas les conditions exigées seront
rejetés et devront être immédiatement évacués par le partenaire cocontractant sur
ordre du service cocontractant, lequel, après mise en demeure restée sans effet, les
fera enlever aux frais du partenaire cocontractant

ARTICLE 23 : OCCUPATION DES LOCAUX EN CONSTRUCTION


Au cours des travaux, le partenaire cocontractant ne devra à aucun cas moment se
servir des locaux déjà construits pour y loger le personnel de son entreprise (ouvriers ,
....etc).
De plus, l'utilisation d'installation déjà en place (en particulier les sanitaires) est
formellement interdite.
En cas de non-respect de ces interdictions, les frais entraînés et évalués par le maitre
de l'œuvre sans contestations possibles de la part de l'entrepreneur, seront mis à la
charge de celui-ci.

ARTICLE 24 : DESSINS D'EXECUTION


Le partenaire cocontractant ne pourra commencer aucun ouvrage avant
d'avoir lès dessins d'exécution techniques et de normalisation dûment approuvés.
Le partenaire cocontractant devra signaler par écrit au service contractant,
avant l'exécution des travaux, toutes les erreurs et non concordances entre les
plans.
Dans le cas où ces dispositions ne sont pas respectées, sa responsabilité ne
saurait être dégagée. Si des quantités supplémentaires de travaux sont mises en
œuvre de ce fait, ces derniers seront à sa charge.

ARTICLE 25 : MESURES D'ORDRE ET DE SECURITE


Le partenaire cocontractant devra obtenir, préalablement à tout commencement
d'exécution, les autorisations administratives nécessaires qui devront être produites en
temps voulu : leur conservation incombe au partenaire cocontractant.
Il devra prendre toutes mesures d'ordre, de sécurité et de précaution propres à
prévenir les dommages et accidents tant sur le chantier que sur les propriétés
riveraines et sur la voie publique.
17
En résumé, le partenaire cocontractant restera responsable des dommages et
accidents résultants de l'exécution des travaux dont la réparation restera à sa charge.
Il devra assurer en toutes circonstances et ceci tant pendant la durée des travaux
que pendant celle du délai de garantie, la protection des lieux contre leur
envahissement par le ruissellement des eaux pluviales, quelles que soient la durée et
l'intensité de la pluie provenant des propriétés d'amont.
Le partenaire cocontractant ne saurait se prévaloir de la soudaineté ou de
l'importance d'une précipitation de pluie, pour excuser l'insuffisance des moyens de
protection qui lui incombent pour protéger les ouvrages contre l'envahissement par
les eaux de ruissellement ou de pluie directe. Tous les étais, blindages, échafaudages,
etc., qui seront nécessaires sont à la charge du partenaire cocontractant.
Le Maître d'Œuvre pourra prescrire le renforcement de ces étaiements, blindage ,
clôtures, échafaudages, etc., dans la mesure qu'il jugera nécessaire à la sécurité des
personnes et des immeubles mitoyens et à la bonne exécution des travaux, le
partenaire cocontractant exécutera à ses frais les renforcements prescrits et restera,
en tout état de cause responsable de la sécurité des personnes et de la bonne tenue
des déblais, des ouvrages et des immeubles voisins.
Lé partenaire cocontractant devra, en cours d'exécution des travaux, se conformer
aux ordres du Maître d'Œuvre, tant à ce sujet qu'à l'obligation qui peut lui être faite
dans certains cas de n'exécuter les déblais, notamment ceux en sous-œuvre que par
tronçons successifs dont la largeur lui sera fixée, compte tenu de la nature des terres
et des risques d'éboulement.

ARTICLE 26 : RECEPTION PROVISOIRE


Le partenaire cocontractant est tenu d'aviser l'Administration contactante par lettre
recommandée dès l'achèvement des travaux
La réception provisoire doit intervenir, au plus tard, dans les vingt (20) jours, de la
demande formulée par le partenaire cocontractant et après constatation par le
Maître d'Œuvre du parfait achèvement des travaux, objet de la réception.
Une réception provisoire partielle est prononcée chaque fois que le service
contractant use du droit de prendre possession anticipée d'un corps du bâtiment.

ARTICLE 27 : RECEPTION DEFINITIVE


La réception définitive des travaux sera prononcée dans un délai de un (01) an à
compter de la date de réception provisoire des travaux, conformément à l'article
47 du C.C.A.G.
Le partenaire cocontractant demeure responsable pendant la durée de ce
délai du bon état de ses ouvrages et est tenu de les entretenir, sauf cas de
dégradations engendrées par l'utilisateur.

ARTICLE 28 : DELAI DE GARANTIE


En application de l'article 47 du C.C.A.G., le délai de garantie des travaux faisant
l'objet du présent marché est fixé à un (01) an à compter de la réception
provisoire des travaux.
Durant cette période, le partenaire cocontractant est tenu de reprendre, à sa
charge, les malfaçons et toutes autres anomalies qui pourraient éventuellement
apparaître :
18
 Vice de forme des équipements
 Mauvais fonctionnement ou pannes répétées, dus essentiellement à la
qualité équipements ou à la mauvaise mise en place
Le service contractant fixera les délais et les modalités de levées de ces réserves.
Dans le cas ou ces dernières ne seraient pas levées dans les délais prescrits, le
service contractant fera lever ces réserves par d'autres entreprises, à la charge
de l'entreprise contractante.
Faute par le partenaire cocontractant d'avoir- mis les ouvrages en état de
réception définitive à l'expiration du délai de garantie, ce délai sera prorogé
jusqu'à ce que la réception définitive puisse être prononcée.

ARTICLE 29 : GARANTIE DECENNALE


Le délai de dix (10) ans prévu par les Articles 554 à 557 de l'ordonnance n° 75-58
du 26 septembre 1975 portant Code civil, ainsi que par les Articles 175 et 183 et
185 de l'ordonnance 95/07 du 25 janvier 1995 relative aux assurances courra à
partir du jour de la signature du procès-verbal de réception définitive.
Le partenaire cocontractant sera responsable envers le service contractant de
tous désordres constatés dans les bâtiments pendant un délai de DIX (10) ANS,
sans exception ni réserves, quelle que soit l'importance, l'origine ou la nature des
désordres, sauf recours conte tiers.

CHAPITRE III - DISPOSITIONS FINANCIERES

ARTICLE 30 : BASE D'EVALUATION DES OUVRAGES (DEFINITION DES PRIX)


Les prix unitaires du Bordereau des prix comprennent sans restriction ni réserve les
dépenses de toutes sortes que le partenaire cocontractant aura à effectuer pour
l'exécution de ses travaux, notamment :

٠ les dépenses de matériels, matériaux, produits fabriqués, personnel, main d'œuvre,


transport, assurance, charges diverses, frais généraux, etc., droits, taxes, charges,
impôts directs ou indirects selon la législation en vigueur.

• les frais d'assurance globale de chantier, frais de contrôle du bureau


technique, de toutes charges et conséquences pouvant résulter des garanties
techniques exigées par cet organisme en vue d'assurer la stabilité ou le bon
fonctionnement des ouvrages et quelles que soient les plus values occasionnées par
ces exigences techniques, même si elles ne sont formulées qu'en cours des travaux.

• les frais de duplication des plans et documents écrits, établis par le Maître
d'Œuvre, autres que les deux exemplaires qui lui seront fournis gratuitement.

ARTICLE 31 : REGLEMENT DES OUVRAGES (DEFINITION DU MARCHE)


Les travaux relatifs à ces ouvrages et pour chaque corps d'état, seront réglés au
métré des ouvrages réellement exécutés suivant les prix unitaires du bordereau des
prix.
Le devis quantitatif estimatif faisant partie du dossier n'est établi qu'à titre indicatif et
ne saurait engager le service contactant.
Tous les attachements d'ouvrages non mesurables sur plans seront effectués
contradictoirement entre le partenaire cocontractant et le maître d'Œuvre ou le
service contractant avant que les dits ouvrages ne soient cachés et sur demande du
partenaire cocontractant.
19
Dans le cas où les conditions ne sont pas remplies, le Maître d'Œuvre sera en droit de
prendre en compte les quantités estimées par lui.
Pour les travaux non cachés (en élévation) les attachements seront effectués suivant
les plans définitifs d'exécution conformément à l'avancement réel des travaux.
ARTICLE 32 : CAUTION DE BONNE EXECUTION - CAUTION DE GARANTIE
Le titulaire du présent marché est tenu de fournir les garanties nécessaires
permettant les meilleures conditions d'exécution du marché, conformément aux
dispositions des articles 92 à 97 du décret présidentiel n° 10/236 du 07/10/2010,
modifié et complété, portant réglementation des marchés publics.
Il est prévu, au titre du présent marché, une caution bancaire de 5% du montant
total du marché à fournir par la banque domiciliataire du cocontractant ou par la
caisse de garantie des marchés publics.
Conformément à l'article 98 du décret présidentiel n° 10/236 du 07/10/2010, modifié
et complété, portant réglementation des marchés publics, cette caution est
transformée, à la réception provisoire du marché, en caution de garantie.
La main levée de cette caution interviendra dans un délai de un (01) mois à
compter de la date de réception définitive, sur demande du partenaire
cocontractant pour autant qu'il aura rempli ses obligations au regard du service
contractant.

ARTICLE 33 : NANTISSEMENT
Conformément à l'article 110 du décret présidentiel n° 10-236 du 07/10/2010 mdifié
et complété, portant réglementation des marchés publics, le présent marché est
susceptible de nantissement aux conditions prévues par la législation en vigueur.
Sont désignés.
Comme Comptable chargé du paiement : Mr. le Trésorier de la Wilaya de Chlef.
Comme fonctionnaire compétent pour fournir les renseignements : Mr. le Wali de la
wilaya de Chlef représenté par Mr. Le Directeur des Equipements publics de la wilaya
de chlef

ARTICLE 34 : PAIEMENT DES TRAVAUX


Le paiement des travaux se fera par acomptes mensuels d'après les situations
établies par l'Entreprise, vérifiées et arrêtées par le maître de l'Œuvre.
Les décomptes provisoires mensuels seront dressés sur production en huit (08)
exemplaires, de situations établies par le partenaire cocontractant sous forme
cumulative pour tous travaux exécutés, au mois considéré. Les travaux seront réglés
suivant les prix unitaires arrêtés au devis estimatif du présent marché et suivant les
quantités réellement exécutées. A cet effet le partenaire cocontractant est tenu de
fournir les situations mensuelles d'avancement établies sous forme de justificatifs et
quantitatifs (attachements) en précisant les parties des travaux exécutés.
Les règlements seront effectués sur la base des situations préalablement vérifiées,
déduction faite, s'il y a Heu, des retenues pour le remboursement des acomptes déjà
versés, du rabais consenti par l'entrepreneur et généralement de toutes les sommes
dont le partenaire cocontractant pourrait être redevable à l'égard du service
contractant.
Le règlement pour solde définitif entraîne la restitution des retenues de garanties et,
le cas échéant, les mainlevées des cautions constituées par le partenaire
cocontractant.

ARTICLE 35 : DELAIS DE MANDATEMENT - INTERETS MORATOIRES


En respect des dispositions de l'article 86 et 89 du décret présidentiel N° 236-10 du
07/10/2010, modifié et complété, portant réglementation des marchés publics et
sauf cas de force majeure, le délai maximal de traitement du dossier de paiement
des situations de travaux ou de décompte pour solde est de trente (30) jours

20
calendriers qui courent entre la date de réception de la situation par le service
contractant et celui où le virement au compte du partenaire cocontractant a lieu.
Dans le cas de non paiement total ou partiel d'une situation dans les délais prescrits
ci- dessus, le partenaire cocontractant pourrait prétendre, sur demande, à des
intérêts moratoires calculés aux taux d'intérêt bancaire des crédits à court terme.
Cependant, les intérêts moratoires ne sont dus que si le montant total des avances
non encore remboursées est inférieur à celui de la situation présentée Dans ce cas,
le montant concerné est celui de la différence entre le montant de la situation mise
en règlement et le montant des avances non remboursées.
Les intérêts moratoires sont calculés par la formule suivante:
p= S x R x I ÷ 360
P : Montant de l'intérêt moratoire
S : Montant de la Situation
R : Nombre de jours de retards
I : Intérêts Bancaires à court terme

ARTICLE 36 : ACTUALISATION DES PRIX


Les prix unitaires du présent marché seront actualisables

ARTICLE 37 : REVISION DES PRIX


Les prix unitaires du présent marché seront révisables suivant annexe 01

ARTICLE 38 : TRAVAUX SUPPLÉMENTAIRES


Le partenaire cocontractant ne doit, en aucun cas, entreprendre des travaux
supplémentaires ou imprévus sans l'accord préalable du service contractant. Ces
travaux doivent, dans tous les cas d'espèce, faire l'objet d'un ordre de service
dûment contresigné par le service contractant..
Leur rémunération sera réglée de la façon suivante:
1- s'ils sont comparables ou de même nature que les travaux prévus au
bordereau des prix du présent marché, ils seront réglés sur la base des prix de ce
même bordereau.
2- Dans le cas contraire, leurs règlements se feront sur la base de prix qui auront
été déterminés avant leur exécution et soumis à l'approbation du service
contractant
Le montant du marché étant provisoire au vu de ces éventuels travaux
supplémentaires et imprévus, un avenant ne sera nécessaire que suivant les
conditions fixées par les Articles 102 à 106 du décret présidentiel N° 10-236 du
07/10/2010, modifié et complété, portant réglementation des marchés publics .

CHAPITRE IV - DISPOSITIONS DIVERSES

ARTICLE 39 : DOMICILE DU PARTENAIRE COCONTRACTANT


Pour l'exécution de son marché, le partenaire cocontractant fait élection de son
domicile à l'adresse suivante : HAY MEDDAHI MARCHE COUVERT (W) de CHLEF
A défaut par le partenaire cocontractant d'élire domicile à proximité du lieu de
réalisation des travaux conformément à l'article 10 du C.C.A.G. ou de faire connaître
son nouveau domicile au service contractant, les notifications relatives à l'entreprise
seront valablement faites à l'A.P.C. du lieu d'implantation du projet.

21
ARTICLE 40 : DOMICILIATION BANCAIRE DU PARTENAIRE COCONTRACTANT
Le service contractant libérera les sommes dues au titre du présent marché en
donnant crédit au compte bancaire N° : 001.00275.0300.103352.27 Ouvert auprès
de : BNA Agence CHLEF Au nom de : BOUHADJELA Housseyn

ARTICLE 41 : SOUS-TRAITANCE
En applications des disposition des articles 107,108 et 109 du décret du 07/10/2010,
modifié et complété, portait réglementation des marchés publics, le partenaire
cocontractant ne peut sous-traiter une partie de son marché sans l'accord préalable
du service contractant, seul habilité à accepter ou rejeter la demande de sous-
traitance.
La sous-traitance doit faire l'objet d'un contrat approuvé par le service contractant
et conclu entre le partenaire cocontractant titulaire du présent marché et son sous-
traitant
Il est prévu pour les petites entreprise à savoir celles issues ou ANSEJ, ANGEM ou
CNAC
Les lots des travaux à sous traiter :
Le champ principal d'intervention du sous-traitant pour un montant ne dépassant
pas les 20% du montant total du marché est prévu pour les travaux secondaires
suivants :
- Chauffage.
- Plomberie
- Electricité
- VRD
dans le cas où l'entrepreneur procédera à la sous-traitance sans autorisation, il lui
fera application sans mise en demeure préalable des mesures coercitives prévues à
l'article 35 du C.C.A.G

ARTICLE 42 : ASSURANCES OBLIGATOIRES


Le partenaire cocontractant est tenu, à la requête du service contractant, de
justifier qu'il est titulaire des polices d'assurances suivantes, conformément à la
l'ordonnance N° 95/07 du 25 Janvier 1995 relatives à :
1. Police personnelle de responsabilité civile sur dommages de toutes natures aux
tiers.
 par le personnel salarié en collectivité de travail,
 par le matériel d'industrie, de commerce, d'entreprise ou d'exploitation qu'il
utilise du fait des travaux, avant réception.
2. Police pour accidents de travail,
3. Police pour véhicules et engins,
4. Police globale dite " de chantier ", garantissant contre les risques
d'effondrement en cours de travaux et durant la responsabilité décennale.
Le partenaire cocontractant devra donc se couvrir auprès d'une assurance contre
les risques d'effondrement en cours de travaux et durant la responsabilité décennale.
Toutes les primes d'assurance seront à la charge du partenaire cocontractant, y
compris, celles nécessitées par l'intervention d'un bureau de contrôle technique.
Aucun règlement ne sera effectué sans la présentation d'une attestation des
Compagnies d'assurances prouvant que le partenaire cocontractant a
intégralement réglé les primes ou cotisations des polices définies ci-dessus.

ARTICLE 43 : ALLOCATIONS FAMILIALES ET CONGES PAYES


Le partenaire cocontractant sera tenu d'être inscrit à une caisse de compensation des
congés payés et devra pouvoir en fournir justification à la demande de administration
contractante.

22
ARTICLE 44 : CONTRAT COLLECTIF - SECURITE SOCIALE
Le partenaire cocontractant sera tenu de respecter les conditions de travail fixées
par la législation, lois et règlements en vigueur.

ARTICLE 45 : CAS DE FORCE MAJEURE


Conformément à l'article 62 du décret présidentiel N° 10-236 du 07/10/2010 , modifié
et complété, portant réglementation des marchés publics; les cas de force majeurs
dans le marché sont :
1. Sont considéré comme cas de force majeur tout les événements irrésistible et
indépendant de la volonté de l'entreprise et ayant pour conséquence d'empêcher
l'exécution de ces obligations tels que inondations ; tremblement de terres ou autres
Les autres cas de force majeur évoque généralement toutes les autres circonstances
de situation analogue ou différente qui échappe à la partie invoquant la force
majeur.
Ne peut être considéré comme cas de force majeur du point de vue du contrat, un
fait ou un événement dans la survenance était prévisible dans le temps et contre les
conséquences duquel on aurait put s'en défendre exerçant une diligence
raisonnable.
2• Au cas ou surviendrait un événement qui constitue un cas de force majeur seront
automatiquement d'une durée égale au retard résultant de la survenance du cas
de force majeur ; cette prorogation n'entrainerai pas de pénalité de retard.
3. La partie qui invoque un cas de force majeur devra aussitôt après sa
survenance et dans un délai de dix (10) jours adressé à l'autre partie une notification
par lettre recommandée établissant les éléments constitutifs de la force majeure
4. Au cas ou un cas de force majeur aura exister pendant une période de six (06)
mois ou plus et le maître de l'ouvrage ou l'entrepreneur ne pouvait exécuter leur
prestations prévue au marché pendant une période d'un (01) mois ;chacun des
deux parties aura le droit de résilier le marché par une notification écrite à l'autre
partie conformément a l'article 27 du CCAG
ARTICLE 46 : REGLEMENT DES LITIGES ET CONTESTATIONS
En cas de contestations entre les parties, les différends et litiges qui pourront naître à
l'occasion de la passation et de l'exécution du présent marché seront réglés par voie
arbitrage selon la procédure définie aux articles 114 et 115 du décret présidentiel N° 10-236
du 07/10/201 modifié et complété portant réglementation des marchés publics ou, le cas
échéant, par le chambre Administratif de chlef territorialement compétent.

ARTICLE 47 : RESILIATION DU MARCHE


Le marché peut être résilié dans les conditions fixées au Cahier des Clauses Administratives
Générales approuvé le 21 novembre 1964 et conformément aux dispositions des articles 112
et 113 du décret présidentiel N° 10/236 du 0 7 / 1 0 / 2 0 1 0 , modifié et complété, portant
réglementation des marchés publics qui stipulent :
٠ En cas d'inexécution de ses obligations, le partenaire cocontractant est mis en demeure,
par le Service contractant, d'avoir à remplir ses engagements contractuels dans un délai
déterminé.
• Faute par le partenaire cocontractant de remédier à la carence qui lui est imputable
dans le délai fixé par la mise en demeure, le service contactant peut, unilatéralement,
procéder à la résiliation.
•Dans le cas ou le taux de la pénalité de retard atteint 10 % du montant initial du marché
Le Service contractant ne peut se voir opposer la résiliation du marché lors de la mise en
oeuvre, par ses soins, des clauses contractuelles de garanties, et des poursuites tendant à la
réparation du préjudice qu'il a subi par la faute du partenaire cocontractant.

En cas de résiliation d'un commun accord, le document de résiliation signé des deux parties
doit prévoir la reddition des comptes établis en fonction des travaux exécutés, des travaux
23
restant à effectuer, et de la mise en œuvre, d'une manière générale, de l'ensemble des
clauses du présent marché.

ARTICLE 48 : CONSEQUENCES DE LA RESILIATION


Dans tous les cas de la résiliation du marché, il est procédé avec le partenaire
cocontractant ou ses ayants droit présents ou dûment appelés, à la constatation des
ouvrages exécutés, à l'inventaire des matériaux approvisionnés, ainsi qu'à l'inventaire
descriptif du matériel du partenaire cocontractant.
Le partenaire cocontractant ou ses ayants droit sont tenus d'évacuer le chantier et ses
annexes (hangars, magasins, bureaux, etc.) dans le délai fixé par le service contractant et
qui ne peut être inférieur à un mois, sauf cas d'urgence.
Il ne peut refuser de céder au service contractant les ouvrages provisoires agréés par lui et le
matériel construit spécialement pour le chantier en cause et qui ne serait pas susceptible
d'être employé sur d'autres chantiers, ainsi que les matériaux approvisionnés pour l'exécution
d'ouvrages ordonnés. La cession est faite au prix convenu au marché ou à défaut à ceux
fixés à dire d'experts. Sauf en cas de décès du partenaire contractant ayant traité en son
nom propre, les excédents de dépenses pouvant résulter du nouveau marché sont à la
charge du partenaire cocontractant défaillant.

ARTICLE 49 : REGLEMENT EN CAS D'ARRET DES TRAVAUX OU DE RESILIATION


Au cas où il serait nécessaire d'évaluer le montant des travaux faits et de ceux restants à
faire dans un lot déterminé, à un moment quelconque, ce montant sera calculé à l'aide des
prix unitaires du devis estimatif détaillé annexé au marché.
La détermination des quantités des travaux exécutés et des travaux restants à faire sera faite
par le service contractant au compte du partenaire cocontractant, suivant tarif syndical des
métreurs. En cas de non acceptation par l'entreprise, il sera fait application des dispositions
de l'article 52 du C.C.A.G.
La détermination dés travaux exécutés, suivant les prescriptions qui précédent, sera faite
sans préjudice des recours éventuels des autres entreprises contre l'entreprise résiliée, non
plus que l'imputation par le service contractant dans le compte de liquidation au débit de
cette entreprise de toutes sommes dont elle est redevable, notamment au titre de pénalités
de retard et des disposition de l'article 35 ci-dessus.
Le service contractant se réserve, en effet, de couvrir cette augmentation par retenue sur les sommes
dues au défaillant et par tous les recours légaux.

ARTICLE 50 : ENTREPRISE EN ETAT DE FAILLITE


Conformément à l'article N° 52 du décret présidentiel N° 10-236 du 07/10/2010, modifié et
complété, portant réglementation des marchés publics, sont exclus temporairement ou
définitivement, de la participation aux marchés publics les entreprises :
En état de faillite, de liquidation, de cessation d'activités, de règlement judiciaire ou de
concordat ;
Qui fait l'objet d'une procédure de déclaration de faillite, de liquidation, de cessation
d'activités, de règlement judiciaire ou de concordat.

ARTICLE 51 : DROITS DE TIMBRE ET D'ENREGISTREMENT


Le présent marché est dispensé des droits de timbre conformément à l'article 170 de
l'ordonnance 76.103 du 09/12/1976 portant code du timbre et des droits d'enregistrement
conformément à l'article 281 de l'ordonnance 76.105 du 09/12/1976 portant code de
l'enregistrement.

ARTICLE 52 : CREATION DE POSTES DE TRAVAIL


Dans le cadre de l'exécution de ce marché, le partenaire cocontractant son
24
chantier par un minimum d'effectif.
Postes permanents : 6
Postes temporaires : 8

ARTICLE 53 : SANCTIONS PREVUES PAR LA LEGISLATION ET LA REGLEMENTATION


Conformément à l'article N°25-114 du 07 avril 2005 modifiant et complétant le décret
N° 93-289 du 28 novembre 1993.
Sans préjudice des sanctions prévues par la législation et la réglementation en
vigueur, toute entreprises ou groupe d'entreprises :
- Ayant fait l'objet de défaillances avères dans l'exécution de son contrat.
- Ayant produit de faux documents au moment de sa soumission.
- Ayant enfreint du travail et notamment la législation du travail et notamment
n'avoir pas déclaré son personnel aux caisses de sécurité sociale.
Encourt des sanctions allant la mise en garde au retrait provisoire ou définitif du
certificat
de qualification et de classification professionnelle.

ARTICLE 54 : DISPOSITION DIVERSES


En application des dispositions de l'article N°62 du décret présidentiel N°10-236 du
07/10/2010, modifié et complété, portant réglementation des marchés publics et lors
de l'exécution du présent marché le partenaire cocontractant est tenu de :
- Veiller au respect des clauses de la législation du travail
- Veiller au respect des clauses de la législation de la protection de
l'environnement 007 relatif à la gestion et la 13/05/2007 conformément à l'article 28
de la loi 07/06 du
protection des espaces verts.
- Donner la priorité à la main d'œuvre locale ; créer des emplois mensuellement
dans le cadre de l'ANSEJ-CNAC-ANGEM jusqu'à la fin des travaux du dit projet

ARTICLE 55 : ENTREE EN VIGUEUR

Le présent marché ne deviendra définitif et exécutoire qu'après son approbation par


l'autorité administrative compétente et son visa par les organes financiers en vue de
l'engagement de la dépense conformément à l'article 166 du décret présidentiel N°
10-236 du 01/10/2010 modifié et complété, portant réglementation des marché
publics
L'entrée en vigueur du marché n'interviendra qu'après sa notification au partenaire
cocontractant, dûment signée par l'autorité compétente et cela par ordre de
service.

ARTICLE 56 : NOTIFICATION
toutes les notifications qui se rattachent au partenaire cocontractant et en
particulier à celles des ordres de service pourront être valablement faites par le
service contractant par lettre à l'adresse du partenaire cocontractant

Chlef, le................................ Chlef, le..................... Chlef, le ........................


Le Partenaire cocontractant Le Maître de l’œuvre Le Service contractant

25
ANNEXE N° 01 AU C. P. S.

CLAUSES DE REGLEMENT DE FLUCTUATION DES PRIX ET


D’ACTUALISATION EVENTUELLE

26
ANNEXE N° 01
Au CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

CLAUSES DE REGLEMENT DES FLUCTUATIONS DE PRIX ET D'ACTUALISATION EVENTUELLE

ARTICLE 01 : VARIATION DES PRIX EN FONCTION DES CIRCONSTANCES ECONOMIQUES


si les circonstances économiques varient, il est procédé à un réajustement des
comptes conformément aux dispositions suivantes :
 Le partenaire cocontractant établit à la fin de Chaque mois un état de situation
comprenant les ouvrages exécutés depuis le début du marché jusqu'à la date de
la situation, ainsi que les approvisionnements existant à la même date sur le
chantier, les uns et les autres évalués aux prix initiaux.
Dans le cas des travaux traités à prix forfaitaire, le montant de l'une quelconque de
ces situations ne peut dépasser celui du prix global, rectifié s'il y a lieu pour tenir
compte des travaux en plus ou en moins, ordonnés par ordre de service.
 Après vérification et éventuellement rectification de l'état de situation, il est dressé
un décompte provisoire mensuel dont le montant est calculé de la façon suivante :
en retranchant du montant de l'état de situation ainsi établi, le montent des
situations du mois précédent, on obtient le montant des prestations accomplies dans
le mois considéré, évaluées aux prix initiaux.
Dans le cas où le marché ne compte pas l'attribution d'avances, le montant révisé
des prestations accomplies dans le mois s'obtient en ajoutant à leur montant initial
supplément que donne l'application du coefficient de révision audit montent,
diminué de la part d'avance qui doit être remboursée dans le mois considéré.
Dans les deux cas, en ajoutant au montant révisé des prestations accomplies dans le
mois les montants révisés des mois précédents, on obtient les montants révisés de
l'ensemble des prestations accomplies depuis le début du marché.
 Chaque compte est déterminé à partir du montant le plus récent, le décompte
provisoire mensuel ainsi obtenu auquel on déduit successivement :
1. le montent des acomptes déjà versés,
2. s'il y a lieu le montent cumulé des remboursements de l'avance déjà effectué
et du remboursement de l'avance exigible du mois considéré,
3. le montant de la retenue de garantie

ARTICLE 02 : CONDITIONS GENERALES


Les formules de fluctuations du prix de revient doivent tenir compte de l'importance relative
à la nature de chaque prestation du marché pour l'application de coefficients qui y sont
déterminés de l'application des indices " matières et salaires "
Les formules d'actualisation et de révision des prix doivent comporter :

 une partie fixe qui ne peut être inférieure au taux prévu dans le contrat pour l'avance
forfaitaire. En tout état de cause, cette partie ne peut être inférieure à 15%,
 une marge de neutralisation des variations de salaires de 5%,

 les indices " matières et salaires " applicables et le coefficient des charges sociales.

Dans les formules de fluctuation des prix, les indices de base pris en considération sont ceux
homologués au Journal Officiel de la République Algérienne ou au BOMOP.

ARTICLE 03 : ACTUALISATION DES PRIX


si un délai supérieur à la durée de validité des prix, sépare la date de signature du marché
par l’entreprise et celle de l’ordre de commencer l’exécution des prestations

27
et si les circonstances économiques, l’exigent, il est consenti à l'entreprise une actualisation
des prix dont le montant sera déterminé par application de la formule d’actualisation
retenue ci-après.
Cette actualisation ne peut être mise en œuvre que pour la période comprise entre la
date limite de validité des prix et la date du début d'exécution des prestations
contractuelles.
Les indices de base (I0) à prendre en considération sont ceux du mois de la fin de validité
des prix

ARTICLE 04 : REVISION DES PRIX


Si le délai d'exécution des prestations fixé au marché est supérieur à trois (03) mois,
une révision est consentie au partenaire cocontractant suivant la formule figurant
dans la présente annexe.
Cette révision des prix ne peut être mise en oeuvre:
• au titre de la période couverte par les délais de validité de l'offre,
• au titre de la période couverte par une clause d'actualisation des prix, le cas
échéant,
Cette révision n'interviendra que tous les trois mois et au titre des seules prestations
effectivement exécutées mensuellement aux conditions du marché
Les indices pris en considération sont :
De base :
Ceux du mois de l'ordre de commencer l'exécution des prestations.
De révision :
Ceux du mois considéré pour la période d'exécution des prestations.

ARTICLE 05 : REVISION PROVISOIRE EN COURS DE TRAVAUX


Au cas où les valeurs des éléments dont les variations sont retenues pour
l'application des formules de fluctuation ne seraient connues qu'avec un certain
retard, les fluctuations mensuelles provisoires seraient établies sur la base des
dernières valeurs connues.
Les fluctuations seront réajustées dès la parution des valeurs relatives aux différents
mois considérés

ARTICLE 06 : RETARD DANS L'EXECUTION DES TRAVAUX


En cas de retard imputable au partenaire cocontractant dans l'exécution du
marché, les prestations réalisées après le délai contractuel d'exécution seront
payées sur la base de prix applicable par référence audit délai.

ARTICLE 07 : RESILIATION
Au cas où à la fin d'un mois, la formule donnerait un coefficient supérieur à 1,50
(majoration supérieure à 50%) chacune des deux parties contractantes aura droit à
la résiliation du marché. Cette résiliation ne pourra avoir d'effet, en cas de demande
du partenaire cocontractant que pour le jour de cette demande et, en cas
d'initiative de l'Administration, que le jour de notification de celle-ci.

ARTICLE 08 : COEFFICIENT DE REVISION

Le coefficient de révision est :

V(1 − T0 )
U=
(1 − T)

28
B C D M
V = 0,15 + a′ H + b′ + c ′ + d′ + … . … … … … … … … m′ )
B0 C0 D0 M0

 -CAS D'UNE HAUSSE DE SALAIRE INFERIEURE OU EGALE A 0.05

S0 + SK
H=
S0 (1 + K 0 )

 CAS D'UNE HAUSSE DE SALAIRE INFERIEUR A 0.05

S(1 + K) − 0,05S0
H=
S0 (1 + K 0 )

 CAS D'UNE BAISSE DE SALAIRE

S(1 + K)
H=
S0 (1 + K 0 )
T0- Taux en vigueur dix jours avant la date fixée pour le dépôt des offres : soit de la taxe sur la
valeur ajoutée (TVA) à la production et de toutes autres taxes sur le chiffre d'affaire
applicable au soumissionnaire dans le cas considéré et de toutes autres taxes sur le chiffre
d'affaire.
Le partenaire cocontractant aura l'obligation de justifier, en temps opportun, à laquelle de
ces deux taxes II est assujetti ou éventuellement la part des fournitures et travaux soumis
respectivement à chacune de ces taxes.
T - taux de ces taxes pour le mois considéré.
𝐒𝟎 ; 𝐊 𝟎 ; 𝐁𝟎 ; 𝐂𝟎 ; … … 𝐌𝟎 de base sont, pour les indices salaires et matières, les valeurs initiales
correspondant au mois précédent, celui dans lequel est fixé la date de dépôt des offres,
telles qu'elles résultent de la publication du JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE.
S, K, B, C,..., M, sont, pour les indices salaires et matières, les valeurs afférentes au mois
considéré.
H , représente la variation des salaires suivant le cas à considérer
a,b,c,..., m, coefficients, dont la somme doit être égale à 0.85 , seront proposés par le
partenaire cocontractant au moment de la soumission et devront correspondre à
l'importance relative de chacun des postes du prix de revient
K, charges sociales

Les symboles utilisés seront ceux, officiellement, publiés au même titre que les indices
correspondants; ces derniers devront être obligatoirement définis

ARTICLE 09 : MODIFICATION DU DELAI D'EXECUTION


Dans le cas où le délai d'exécution serait modifié par voie d'avenant ou pour des
causes indépendantes de la volonté du partenaire cocontractant, de façon à être
sera fait application supérieur à trois (03) mois ou quatre vingt dix jours calendaires
des clauses de règlement des révisions pour la seule période postérieure au délai
d'exécution initial

ARTICLE 10 : DISPOSITIONS GENERALES


Toutes clauses insérées dans la présente annexe n°01 qui seraient contraires aux
dispositions réglementaires du décret exécutif n°91/434 du 09/11/1991, notamment
ses articles 52 à 61 sont considérées comme abrégées.

ARTICLE 11 : FORMULES DE REVISION

29
Cim At Gr Sa Bms Fei Tag
V = 0,15 + 0.42′ H + 0.07 + 0.07 + 0.05 + 0.05 + 0.04 + 0.02 + 0.02
Cim0 At 0 Gr0 Sa0 Bms0 Fei0 Tag 0
Atn Crp Cf Pev Cut
+ 0.02 + 0.03 + 0.02 + 0.02 + 0.02 )
Atn0 Crp0 Cf0 Pev0 Cut 0

Cim : Ciment CPA 325 At : Acier Tor


Gr : Gravier Sa : Sable
Bms : Bois Pei : Fp.ut.re bitumé
Tag : Tube en acier Cut : Tuyau en cuivre
galvanisé
Atn : Tube acier noir Crp : Carreau de plâtre
Cf :conducteur en Pev : Peinture vinylique
cuivre

Chlef, le................................ Chlef, le..................... Chlef, le ........................


Le Partenaire cocontractant Le Maître de l’œuvre Le Service contractant

30
DEVIS DESCRIPTIF
MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX

31
DESCRIPTION DES TRAVAUX

1. NIVELLEMENT DES TERRES :


Il sera prévu un décapage général sur l'ensemble de l'ouvrage sur une épaisseur de 0,20 M a
l'intérieur des emprises du bâtiment débordant de 1,20 m de part et d'autres de béton de
Propreté.
2. FOUILLES EN PUITS, EN RIGOLES EN TRANCHEES :
Nécessaire pour recevoir les semelles filantes, isolées, les longrines, conduites diverses
destinées aux V.R.D, elles seront exécutées aux cotes sur les plans correspondants en
débordant de 20 cm de largeur de pat et d'autres de la section de la semelle, tout
dépassement de la profondeur au largeur sera a la charge de l'entreprise.
L'entrepreneur évacuera les déblais au fur et a mesure de leurs extractions.
3. REMBLAYAGE AUTOUR DES FONDATIONS :
Les terres des remblais seront sélectionnées et exempte de toutes impuretés et proviendront
des déblais, remblais par couches de 20 cm d'épaisseur, compacté et arrosé.
BETON, BETON ARME
4. BETON DE PROPRETE : Une galette de béton dose à 250 kg/m.3 CPJ 42.5 de CPJ 42.5 est étalés sur
une épaisseur suivant plans. Il devra être prévu pour toutes les parties horizontales, sous semelles,
longrines, voiles etc. tout dépassement de l'épaisseur du béton de propreté sera à la charge de
l'entreprise
5. HERRISSONAGE : Un hérisson sera prévu en pierre sèche Calcaires posés soignent et rangé à la
même épaisseur qui sera celle indiquée sur les plans.
6. FORME SUR HERRISSONAGE : Une forme en béton sur hérissonne sera prévue, elle sera armée
d'une rampe de treilles soudées l'épaisseur de la forme sera celle indiqué sur les plans.
7. BETON ARME EN FONDATIONS
Sont considérés béton armé de fondations tous ceux destinés à la réalisation du radier, semelles,
longrines, voiles amorces, poteaux amorces, parties en dessous du niveau du plancher bas du RDC
dosé a 350 KG/ m3 de CPJ 42.5.
8. BETON ARME EN ELEVATION /
Ce sont les bétons destines au éléments porteurs ou autres situés au-dessus du sol (T.N) tels que les
poteaux, poutres, acrotères, chaînages, voiles, escaliers, dalles, ect...il sera dosé a 350 KG/m3 de
CPJ 42.5.
9. COFFRAGE, FONDATIONS ET ELEVATIONS /
Les coffrages seront construits de façons qu'ils restent rigides pendant la mise en place du béton.
Les coffrages seront en bois de constructions ou métalliques, ils présenterons une surface
suffisamment rugueuse pour permette l'adhérence des enduits, les ouvrages seront coulés dans les
coffrages soigneusement préparé et présenterons une surface lisse sans cavité ni bavures, dans le
cas contraire les ouvrages seront démoli ;le décoffrage de tous les ouvrages du bâtiment en béton
s'effectuera sans choc et par des efforts statiques lorsque le béton aura acquit
un durcissement lui permettant de supporter toutes les contraintes (28 jours) auquel il sera soumis
après décoffrage ;les parois du béton ne doivent pas présenter de défaut (nid d'abeille, etc.) Toute
mise en œuvre contraire sera refaite au frais de l'entreprise.
10. ARMATURES, ACIERS TORS,ACIER5 DOUX :Toutes les armatures devront être
Conformes aux dimensions et indications données sur les plans, les aciers utilisés seront a
haute adhérences. L'utilisation des aciers ronds, lisses, sera limitée aux étriers, et cadres en
phi 8 et phi 6.Il sera également utilisé du treillis sous mailles soudées, fabriquée a partir de fil
d'acier dur et étire. L'armature doit être fermement attachée aux intersections a l'aide
d'attaches faites en fil de fer doux de 1 MM de diamètre, les armatures seront nettoyées a la
brosserie n'y aura aucune impureté due a la rouille.
11. PLANCHERS EN HOURDIS CORPS CREUX ET DALLE EN B.A : Les planchers en béton armé seront
constitués d'un hourdis corps creux en béton avec poutrelles préfabriquées en béton armé
solidaire, avec la dalle de compression.

32
Les planchers en béton armé seront constitués par une dalle en béton armé conformément
aux plans.
Les dimensions des planchers, dalles B.A, dalles de compressions seront celle indiquées sur les
plans.
Le coffrage sera soigné et sans défaut.

12. JOINTS DE DILATATIONS : Les joints de dilatation seront réalisés emplacement et


Conformément aux détails indiqués sur plan. Ils seront colmatés en façade par un cordon en
plastique expansif empêchant toute infiltration.

MUR EN ELEVATION ET CLOISONS INTERIEUR


CONSISTANCE DES TRAVAUX : Les ouvrages a prévoir concernât la réalisation des murs extérieur et
de toutes les cloisons de distributions des murs intérieurs suivant les indications portés sur plan.
13. MURS EXTERIEUR : Doubles parois d'épaisseur suivant plan constituées en briques creuses avec
vide d'air, hourdis au mortier de ciment.
14. MURS INTERIEUR : Ils seront exécutés en simples parois ; en conformément aux plans.

15. ENDUIT:
REVALEMENT DE FAÇADE :
a) RAVALEMENT AU MORTIER BATARD : Toutes les façades murs extérieurs seront sur tout hauts
ravalent aux mortiers bâtards soigneusement et finement touché pour être point.
1) Couché d'accrochage 5 mm
2) Couché de dégraissé 10 mm 3 )Couché de finition 10 mm
16. ENDUIT INTERIEUR:
Enduit en ciment sur tous les murs et plafonds intérieurs exemptés, ceux faisant l'objet d'un article
spécifique

17. CANALISATION EGOUTS/

TERRASSEMENT : Il est expressément interdit a l'entrepreneur de commencer la posé de


canalisations sans avoir reçu l'autorisation après vérification du fond de fouilles.
Cette fouille suivra la pente prescrite sans fosse ou lisse.
b) REMBLAI DES TRANCHEES : Le remblaiement des tranchées ne pourra avoir lieu avant que les
conduites n'aient été soumises aux essais prévus ,inspectées par le maître de l'œuvre et approuvée
par celui ci.
* La couche d'assise des tuyaux sera constituée par un lit de sable soigneusement nivelé.
L'épaisseur minimale de sable sera de 10 cm au-dessus de la génératrice extérieure du tuyau.
* couche de protection des conduites sera exécutée avec de la terre provenant des fouilles
préalablement tamisées et répandues en couches de 15 cm d'épaisseur. Compactée par damage
sur une hauteur de 40 cm au-dessus de la génératrice supérieure.
Au-dessus de la couche de protection de remblayage sera exécutée par les terres
provenant des fouilles)
1. TUYAU EN P.V.C/
Les tuyaux en P.V.C pour égouts devront être conformes aux normes les surfaces intérieures
ne devront pas présenter de défauts tels qu'aspérité, cloque, vagues.

18. REGARD DE VISITE:

Regard de dimensions approprié suivant les plans réalisés en béton dosé à 350 KG/CPJ 42.5
épaisseur = 10 cm pour les regards fonds, coffrages ordinaires en bois dont les fonds de cuvette en
béton maigre, assurant la continuité des écoulements sur toutes les faces et fonds, enduits lisses;au

33
mortier avec gorge dans les angles dalle armée avec anneau de levage, remblai, soigné au
pourtour.

19. TABLEAU DE DOSAGE BETON ET MORTIER

Désignation des Ciment Sable de Agrégat


CPJ
ouvrages Mer

8/15 15/25 3/8


Béton de propreté 250kg/m3
400L 800
Gros béton 250kg/m
400L 400L
Béton en fondation 350Kg/m
et 400L 400 400
élévation 400kg/m
Ferme de dallage 350kg/m
400 400

Mortier de ciment 350kg/m3


1000L
Béton pour menu 400kg/m3
400L 800L
ouvrage

20. REVETEMENT HORIZENTAL ET VERTICAL


Carreau de Granito 33 X 33:Revêtement en carrelage granito sera pose au mortier de ciment dosé
a 350 Kg/CPJ 42.5 pour 1 M3 de sable, la pose fera à joint réduit de 1mm ; il sera posé dans
l'ensemble des surfaces intérieures exempté les circulations horizontales et verticales qui seront en
revêtement marbre les choix onyx dont la couleur sera proposée par le maître d'œuvre
PLINTHES EN FAIENCE:Les plinthes et en faïence blanche à bord arrondie elles sont rectangulaires
de dimension ; les plinthes doivent recouvrir le carrelage sur ces bords le mortier de pose doit avoir
1cm d'épaisseur et le même décrire pour les revêtements. Elles seraient posées dans les sanitaires la
couleur sera en noir.
21. CARREAUX DE FAÏENCES La pose de carreaux de faïences seraient de formats très réguliers
posés à l'aide de mortier de ciment dosé à 350 kg cpj 42.5 /m3 de sable, la pose se ferra à joint
réduits réguliers présentant les panneaux rigoureusement perpendiculaires.
22. ETANCHEITE :
L'isolation sera réalisée comme suit :
L'élément support, en l'occurrence la dalle de compression du plancher terrasse, recevra
une forme de pente avec épaisseur de 0,40 M minimum au point le plus bas avec une
isolation thermique en plaque de liège de 4 cm d'épaisseur. La pose de carton bitumé non
collé sous forme de pente, ce carton bitumé recevra l'étanchéité multicouche qui sera
réalisé comme suit
• Couche d'enduits appliqués à chaud (E.A.C)
• Pare vapeur
• Papier kraft
• Feutre bitumé type 36.S collés, opération à renouveler trois (03) fois en intercalante chaque
fois une couche E.A.C.
• Protection générale de l'étanchéité par une couche de gravillon roulé 8/15.
• relevé d'étanchéité comme suit :
• 2 feutres imprégnés de type 36 s
• 1 feutre imprégné de type auto protégé aluminium (PAX).

34
• 4 couches d'EAC sur couche d'impression préalable et sous protection dure.
Au point de convergence des eaux pluviales, raccordement avec des descentes, et se fera
par l'intermédiaire de moignon en plomb (épaisseur voir plan) exécute conformément aux
normes en vigueur. On déposera ensuite des crapaudines aux endroits sur les plans.
23. PLOMBERIE
OBTET DU PRESENT DEVIS DESCRIPTIF :
le présent devis descriptif est relatif au travaux de plomberie sanitaires
24. PRESTATIONS TECHNIQUES GENERALES REGLES EST NORMES
Les travaux seraient réalisais suivant les règles de l'art et avec le plus grand soin.
Les installations et les appareillages devront présenter la plus grande robustesse possible ; le
choix des matériaux, la mise en œuvre et l'exécution des divers ouvrages serait faites les
normes en vigueur.
25. SUGGESTIONS GENERALES DE FOURNITURES ET D'EXECUTION SUR LES APPAREILS SANITAIRES:
Sauf spécification contraire du devis, les appareils seraient du premier choix. En règle
générale, la robinetterie sera au meilleur choix, !'Entrepreneur du présent lot devra
obligatoirement faire agréer par le maître de l'ouvrage, l'appareillage tout en fournissant des
échantillons et dans le but de permettre leur agrément éventuel.
26. MISE EN SERVICE:
L'attributive devra assurer la mise en service de l'installation au moment de la réception
provisoire. Il devra donner des instructions utiles au personnel charge de conduire les
installations.
Le nettoyage définitif des appareils sanitaires sera assure par l'entreprise.
APPAREILLAGE :a) Lavabo : Sur pied alimenté en eau froide en porcelaine vitrifié blanc,
dimension indiquée sur plans,Cuvette : Siège à la Turque émaillée blanc 60 X 60 cm
entièrement équipés.
27. DISTRIBUTION DES FLUIDES :
Canalisation en tube acier galvanisé et tube cuivre
Canalisation en eau froide pour alimentation des appareils sanitaire et divers.
Distribution principale, colonne en acier galvanisé.
Raccordement des appareils sanitaires en tube cuivre, au pied de chaque colonne
montante, un robinet arrêt et une vidange prévue.
La distribution comprend tous les raccords en cuivres a souder tels que manchons, des
réductions, les coudes devront être fait à la cintreuse
28. CANALISATION EN P.VC:
Pour évacuer des eaux EU et EV raccordement tes, coudes a la colle forte pose sur collier en
fer galvanté, démontable avec tige a scellement.
29. FOURNITURE ACCESSOIRE :
- Par lavabo :
Porte savon
Porte serviette
- Par WC:
Robinet de puisage
Distributeur de papier.
30. MENUISERIE BOIS/METAL:
CONSISTANCE DES TRAVAUX :
Les travaux et ouvrages rréalisées au titre de présenté lot concernant essentiellement les
fournitures et pose de :
 Chassie (cadre et ouvrant)
35
 Fenêtre (cadre et ouvrant et persienne)
 Porte en bois (cadre et ouvrant)
 Porte en métallique (cadre et ouvrant)
 Rampe d'escalier
 Grille de protection de clôture. Et laboratoire.
a. GENERALITE SUR L'EXECUTION DE L'OUVRAGE :
Pour les ouvrages en chaîne, les assemblages pour toute nature seront parfaitement imprimés au
minimum de plomb après assemblage. Cette impression étant réalisée au présent lot pour les
ouvrages apparents les façons et assemblages seront particulièrement soignes et collées, les bois
contre plaques appareilles de teinte et de texture homogène pour les ouvrages susceptible d'être
vu en même temps.
Les menuiseries tante intérieure qu’extérieure sont détaillées sur un plant joint au présent dossier qui
précise les sections et dimensions, les numéros de chaque menuiserie seront en rapports sur le plan
d'exécution.
L'entrepreneur ne pourra commence à exécuter les menuiseries qu'après avoir reçu les dessins
établis par le maître de l'œuvre.
II devra vérifier les mensurations des cotes et les dispositions prévues d'après les plans.
Il sera entièrement responsable de toutes les erreurs provenant de ce fait, et les conséquences qu'il
entraînerait douteux ou mal établis de façon à permettre une rectification ou une mise au point
définitive avant tout commencement d'exécution.
b. MODE D'EXECUTION DES PORTES :
a) PORTES PLEINES INTERIEURES ET ECTERIEURES :
 Porte pleines intérieurs 34 mm d'épaisseur
 Portes pleines extérieures 40 mm d'épaisseur
 Cadre en bois rouge du Nord mm/ 7/7.
 Portes châssis en bois rouge avec 2 faces arasé en contre-plaqué.
QUINCALLERIE :
 3 Paumelles 140 mm
 1 Serrure de sûreté en castré (3 clés)
 1 Plaque de propreté,
c. FERRONNERIE - MENUISERIE METALIOUE
1° CONSISTANCE DES TRAVAUX
Les Travaux à partir sont :
Fourniture et pose de portes, châssis, barraudage métallique.
d. GENERALITES SUR LA QUALITE DES MATERIAUX
Les aciers employés pour les ouvrages métalliques seront en général des aciers laminé à chaud
acier d'usage courant.
Ils seront dans le profil et de dimensions correspondant aux besoins choisis dans le profil commercial
sans défaut.
Les ouvrages de ferronnerie seront exécutés conformément aux indications des plans tout en
respectant particulièrement la forme et l'angle des assemblages (arrondis, courbe, cintrage et
autres).
Les ouvrages seront soigneusement exécutés et le cas échéant ; Les goujons brasés et les têtes de
rivet ou de vie affleurent
Les soudures seront parfaitement rangées à la meule et la lime. Les excès de métal d'apport enlevé
de façon à présenter des surfaces unies.
QUINCAILLERIE :

36
Les articles de quincaillerie destinés au ferrage des menuiseries de toutes natures seront du premier
choix.
Les quincailleries seront en place avec le plus grand soin, les entrailles biens exécutées ayant juste
les dimensions et profondeurs voulues pour recevoir les pièces sans diminuer la force des bois ; Les
fixations de ces pièces seront au moyen de vis a être fraisées.
PORTES:
Toutes les portes a 1 au plusieurs vantaux répondront aux définitions des normes.
- Ces portes seront d'une fabrication agrées par le maître de l'ouvrage.
- Les portes seront a âmes alvéolaires de 2 faces de contre-plaqué Okoumé, épais, 5mm
- Pour les portes à 2 vantaux, chaque vantail comportera sur l'une des rivets une alaise large à
contre feuillure battement avec alaise figurant joint en léger creux sur le plan général de la porte.
FERRAGE:
6 Paumelles de 120mm doubles
1 Serrure
1 Béquille double avec plaque de propreté.
CHASSIS:
Tous les châssis fixes ou ouvrants seront réalisés en sapin blanc du nord et doivent être équipés de
toutes les quincailleries nécessaires pour leurs bons ouvrages.
31. CARRACTERIST10UES : Toutes les menuiseries assemblées par trous et mortaises seront chevillées
et tous les châssis vitrés comporteront un rejet d'eaux ; Les pièces a sceller dont la maçonnerie
devront compter scellements fondus à froid ou a chaud suivant d'importance des pièces a sceller.
32. PROTECTION CONTRE LA CORROSSION : Tous les éléments métalliques composants les travaux
du présent lot définissent ci après recevront à la charge de l'entrepreneur chargé des travaux une
protection contre la carrossions.
Les travaux électriques seront du type encastres réalises conformément aux réglés de l’art
Suivant le D.I.U.
Les appareillages seront du type ; Le grand ou similaire. Les interrupteurs et prise de peuvent
être munis de boîtier de scellement.
Le prix par appareillage comprends la fourniture et la pose des boites de dérivation a
encastrer en matière plastique. La protection des fileries par gaines plastiques IRO de section
appropriée pour passage de fils. Seront également compris les points de raccordement pour
des dominos, isolations par bande de chatterton.
33. PEINTURE-VITRERIE:
Généralités sur la qualité des matériaux et sur l'exécution des ouvrages
Les matériaux seront toujours de première qualité et mise en œuvre selon les règles de l'art
Les peintures et enduits employés, seront toujours d'une marque hautement réputée et
soumis à l'agrément du maître de l'ouvrage ayant toute mise en œuvre.
L'application de peintures, enduites etc.... ne devra effectuer :
* Ni par la température ambiante inférieure à + 50°c
* Ni dans une atmosphère humide susceptible de donner une condensation.
* Ni sur des subjectiles gelés ou surchauffés.
* Avant l'application de toute couche, les surfaces à peindre devront être débarrassées de
poussiers, gravois, tâches. Les plafonds seront débarrassés des traces fait par l'électricien.
* Ces prix du marché comprenant sans aucune exception tous les travaux préparatoires,
brossage, etc. ... nécessaires ‫ ف‬l'obtention d'un travail impeccable.
* avant l'application de toute nouvelle couche, toute révision sera faite, les gouttes et couleurs
grattées, et toutes irrégularités effacées.
* Les arrêtes parties moulurées devront être bien dégagées.
* Le ton définitif devra être tout à fait régulier et conforme au ton de l'échantillon accepté par le
37
Maître de l'ouvrage
PROTECTION:
L'entrepreneur du présent lot devra s'assurer de la protection des surfaces qui pourraient être
tachées, attaquées détériorées revêtements sols et murs, bois apparents, etc....
NETOYAGE:
Les revêtements seront partagés pendant les travaux ; L'entrepreneur présent lot doit nettoyer
complètement tous les sols carrelés ou dallage, ainsi que tous les appareils sanitaires et électriques
(lavabo, robinetterie, Interrupteur, prise, etc....
34. Classification générale des ouvrages de peinture
* Peinture vinylique sur mortier et béton
Localisation : totalité des surfaces façade.
REALISATION
*Brossage, époussetage.
*Brûlage des enduits à la chaux.
*Peinture vinylique lavabo type extérieur
*Peinture vinylique intérieur sur enduit neuf.
Localisation : Ensemble des locaux réalisent aux enduits partie verticale
REALISATION

*Egrenage, époussetage. Brossage.


*Rebouche a l'enduits maigre.
*une couche de peinture vinylique appliquée a la brosse
*Deux couches de peindre vinylique appliquée au rouleau.
 Peinture à l'huile sur murs et plafonds :
Localisation : Sanitaires salles humides
REALISATION

*Egrenage, époussetage. Brossage.


*Rebouche a l'enduits maigre.
*une couche d'impression (1 couche)
*ponçage.
*Deux couches de peindre à l'huile.
 Peinture à l'huile sur boiserie :
Localisation : Toute la menuiserie bois
REALISATION
*Egrenage, *ponçage.
*une couche d'impression
*Masticage.
*Deux couches de peinture à l'huiler a la brosse.
• peinture au blanc gélatineux
Localisation : sur l'ensemble des plafonds.
REALISATION

*Egrenage, poussage.
*Rebouche
*deux couches de peintres
38
• Peinture clycerophtalique
Localisation : Sur les éléments métalliques des portes chassies, rideau, grille
REALISATION

*Brossage, grattage, sablage et nécessaire d'impression


*Sous-couche antirouille
*ponçage
*une couche de finition glycérophtalique antirouille appliquée à la brosse
 Peinture sur corps de chauffe :
Tous les appareils et corps de chauffe recevront une peinture spéciale appliquée en 2 couche
après les travaux préparatoires, tel que ceux indiqués dans la peindre sur métal.
VITRERIE
- Avant la pose de toute vitrerie, toutes fouilleraient seront nettoyées à vif
- Les verres employés seront de première qualité, et sera défaut le mastic sera compose d'huile
de lin blanc d'Espagne pur et fin avec 1/5 de cerner et 1/10 de listage, et sera teintée à la teinte
de la dernière couche de peinture.
- Les vitres utilisées doivent être soumises à l'agrément de l'architecte avant toute mise en œuvre.
- Toutes les vitres utilisées en façade seront claires de5 mm d'épaisseur. Toutes les vitres au niveau
des sanitaires etc.

Chlef, le................................ Chlef, le..................... Chlef, le ........................


Le Partenaire cocontractant Le Maître de l’œuvre Le Service contractant

39
BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

40
PROJET: Réalisation d’un centre foncier intercommunal avec deux (02) logements de
fonction catégorie B à BOUKADER –CHLEF
LOT N°02: Bloc deux (02) Logements de Fonction

BORDEREAU DES PRIX UNITAIRES

N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

1) - TERRASSEMENT
Décapage de la terre végétale ép:20 cm
Décapage des terres véhétale:Décapage de terre et
1-1 nivellement de la platforme ; chargement ; transport ;
évacuation et sujétion de bonne exécution
LE METRE CUBE : DEUX CENTS DINARS M3 200,00
Fouilles en tranchée dans un terrain meuble
à toute profondeur et toute largeur , y compris boisage
des parois , main d'œuvre , lets de pelles sur berge ou
banquette, Equipement de toute infiltrations de mis en
1-2
œuvre.
Les fonds de fouilles doivent etre netoués et receptionné
par les services techniques compétents
LE METRE CUBE : DEUX CENTS DINARS M3 200,00
Remblais des fouilles y/c compactage et arrosage
Remblais des fouilles en terre de bonne qualité servant à
combler les vides des fouilles des semelles , longrines et
voiles , Il doit étre exécuté par couches successives de
1-3
0,20 m à 0,30 m et doit étre arrosé et compacté pour
éviter le tassement y compris toutes les autres sujétions de
mise en oeuvre
LE METRE CUBE : DEUX CENTS DINARS M3 200,00
Evacuation des terres Excédentaires à la décharge
publique
Transport des terres des fouilles à la décharge publique
située hors enceinte du chantier sur une distance de plus
1-4
de 03 km, y compris frais de chargement et de
déchargement , le degré de foisonnement ne sera pas
appliqué , avec toutes les sujétions de bonne exécution.
LE METRE CUBE : DEUX CENTS DINARS M3 200,00
2) - INFRASTRUCTURE
2-1 Béton de propreté dosé à 250 kg/m3 ép: 0,10 m
Béton de propreté sous semelles et longrines , dosé à 150
kg/m3 son épaisseur doit étre supérieur ou égale à 10 cm
LE METRE CUBE : CINQ MILLE CINQ CENTS DINARS M3 5 500,00
2-2 F/P de Béton armé dosé à 350 kg/m3 pour semelles y/c
coffrages Béton armé pour semelles dosé à 350 kg/m3
y/c coffrage et ferraillage comprenant sable , eau et
gravier coulé entre coffrage bois ou métallique y compris
coffrage , fabrication du ferraillage , et toutes sujétion de
mise en oeuvre.
Le tout exécuté conformément aux plas visés par le CTC M3 28 000,00

41
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

LE METRE CUBE : VINGT-HUIT MILLE DINARS


F/P de béton armé dosé à 350 kg/m3 en infrastructure
pour
2-3 F/P Béton armé dosé à 350 kg/m3 pour en infrastructure
pour amorces poteaux
Béton armé pour amorces poteaux dosé à 350 kg/m3 y/c
coffrage et ferraillage comprenant sable , eau et gravier
coulé entre coffrage bois ou métallique y compris
coffrage , fabrication du ferraillage , et toutes sujétion de
mise en oeuvre.
Le tout exécuté conformément aux plas visés par le CTC
LE METRE CUBE : VINGT-HUIT MILLE DINARS M3 28 000,00
2-4 F/P Béton armé dosé à 350 kg/m3 en infrastructure pour
voiles périphérique
Béton armé pour voiles périphériques dosé à 350 kg/m3
y/c coffrage et ferraillage comprenant sable , eau et
gravier coulé entre coffrage bois ou métallique y compris
coffrage , fabrication du ferraillage , et toutes sujétion de
mise en oeuvre.
Le tout exécuté conformément aux plas visés par le CTC
LE METRE CUBE : VINGT-HUIT MILLE DINARS M3 28 000,00
2-5 F/P Béton armé dosé à 350 kg/m3 pour en infrastructure
pour amorces voiles
Béton armé pour amorces voiles dosé à 350 kg/m3 y/c
coffrage et ferraillage comprenant sable , eau et gravier
coulé entre coffrage bois ou métallique y compris
coffrage , fabrication du ferraillage , et toutes sujétion de
mise en oeuvre.
Le tout exécuté conformément aux plas visés par le CTC
LE METRE CUBE : VINGT-HUIT MILLE DINARS M3 28 000,00
2-6 F/P Béton armé dosé à 350 kg/m3 en infrastructure pour
longrines et chainageBéton armé pour longrines et
chainages dosé à 350 kg/m3 y/c coffrage et ferraillage
comprenant sable , eau et gravier coulé entre coffrage
bois ou métallique y compris coffrage , fabrication du
ferraillage , et toutes sujétion de mise en oeuvre.Le tout
exécuté conformément aux plas visés par le CTC
LE METRE CUBE : VINGT-HUIT MILLE DINARS M3 28 000,00
2-7 F/P Béton armé dosé à 350 kg/m3 pour en infrastructure
pour dalle pleine
Béton armé pour dalle pleines dosé à 350 kg/m3 y/c
coffrage et ferraillage comprenant sable , eau et gravier
coulé entre coffrage bois ou métallique y compris
coffrage , fabrication du ferraillage , et toutes sujétion de
mise en oeuvre.
Le tout exécuté conformément aux plas visés par le CTC
LE METRE CUBE : VINGT-HUIT MILLE DINARS M3 28 000,00
2-8 F/P Béton armé dosé à 350 kg/m3 pour en infrastructure
pour escaliers
Béton armé pour escaliers dosé à 350 kg/m3 y/c coffrage M3 28 000,00

42
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

et ferraillage y compris coffrage en bois neuf ou


métallique , ferraillage , fabrication transport , montage ,
prévibration et toutes sujétion de mise en oeuvre
l'ensemble doit étre éxécuté conformément aux plans
visés par le CTC et receptionés par les services
compétents
LE METRE CUBE : VINGT-HUIT MILLE DINARS
2-9 F/P de Béton armé dosé à 350 kg/m3 pour en
infrastructure pour dalles flottantes consolidée y/c
chapeaux de 2m en T8 chaque 20 cm sur les longrines ép
. (15 cm) conformément aux plas visés par le CTC
LE METRE CARRE : MILLE CENT DINARS M2 1 100,00
2-10 Application de couches de flinkot sur les ouvrages en
infrastructure
Peinture en flinkot sur voiles en 02 couches enduit en
flinkot sur tous les eléments en béton armé enterré
exécuté en deux couches
LE METRE CARRE : CENT DINARS M2 100,00
2-11 F/P d'hérissonnage en piérre séche ou TVO ép.(15 cm)
Hérissonnage en pierre séche hérissonnage en piérre
séche ou TVO éxécuté sous dallage , entreposé
soigneusement sur le sol,bien dressé et damée sur une
épaisseur de 15 cm y compris compactage et arrosage
LE METRE CARRE : TROIS CENTS DINARS M2 300,00
2-12 Planchers corps creux 16+4
Réalisé sur poutrelles préfabriquées y compris
étaiement,remplissage reservations de passage ,
remplissage en béton entre poutrelles et hourdis , ainsi
que son coffrage, son ferraillage et toutes sujétions de
mise en oeuvre l'ensemble doit étre éxécuté
conformément aux plans visés par le CTC et receptionés
par les services compétents
LE METRE CARRE : DEUX MILLE CENT DINARS M2 2 100,00
3) - SUPERSTRUCTURE
F/P de béton armé dosé à 350 kg/m3 en superstructure
pour
3-1 F/P Béton armé dosé à 350 kg/m3 en superstructure pour
poteaux
y compris coffrage en bois neuf ou métallique , ferraillage
, fabrication transport , montage , prévibration et toutes
sujétion de mise en oeuvre l'ensemble doit étre éxécuté
conformément aux plans visés par le CTC et receptionés
par les services compétents
LE METRE CUBE : VINGT-HUIT MILLE DINARS M3 28 000,00
3-2 F/P Béton armé dosé à 350 kg/m3 en superstructure pour
voiles M3 28 000,00

43
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

y compris coffrage en bois neuf ou métallique , ferraillage


, fabrication transport , montage , prévibration et toutes
sujétion de mise en oeuvre l'ensemble doit étre éxécuté
conformément aux plans visés par le CTC et receptionés
par les services compétents
LE METRE CUBE : VINGT-HUIT MILLE DINARS
3-3 F/P Béton armé dosé à 350 kg/m3 en superstructure pour
poutres et chainage
Béton armé pour poutres et chainage dosé à 350 kg/m3 y
compris coffrage et ferraillage , y compris coffrage en
bois neuf ou métallique , ferraillage , fabrication transport
, montage , prévibration et toutes sujétion de mise en
oeuvre l'ensemble doit étre éxécuté conformément aux
plans visés par le CTC et receptionés par les services
compétents
LE METRE CUBE : VINGT-HUIT MILLE DINARS M3 28 000,00
3-4 F/P Béton armé dosé à 350 kg/m3 en superstructure pour
dalles pleinesBéton armé pour dalles pleines dosé à 350
kg/m3 y compris coffrage et ferraillage , y compris
coffrage en bois neuf ou métallique , ferraillage ,
fabrication transport , montage , prévibration et toutes
sujétion de mise en oeuvre l'ensemble doit étre éxécuté
conformément aux plans visés par le CTC et receptionés
par les services compétents
LE METRE CUBE : VINGT-HUIT MILLE DINARS M3 28 000,00
3-5 F/P Béton armé dosé à 350 kg/m3 en superstructure pour
acrotére
dosé à 350 kg/m3 y compris coffrage et ferraillage , y
compris coffrage en bois neuf ou métallique , ferraillage ,
fabrication transport , montage , prévibration et toutes
sujétion de mise en oeuvre l'ensemble doit étre éxécuté
conformément aux plans visés par le CTC et receptionés
par les services compétents
LE METRE CUBE : VINGT-HUIT MILLE DINARS M3 28 000,00
3-6 F/P de Béton armé dosé à 350 kg/m3 pour pour escaliers
dosé à 350 kg/m3 y/c coffrage et ferraillage y compris
coffrage en bois neuf ou métallique , ferraillage ,
fabrication transport , montage , prévibration et toutes
sujétion de mise en oeuvre l'ensemble doit étre éxécuté
conformément aux plans visés par le CTC et receptionés
par les services compétents
LE METRE CUBE : VINGT-HUIT MILLE DINARS M3 28 000,00
3-7 F/P Béton armé dosé à 350 kg/m3 pour pour linteaux et
appuis de fenétre
dosé à 350 kg/m3 y/c coffrage et ferraillage y compris
coffrage en bois neuf ou métallique , ferraillage ,
fabrication transport , montage , prévibration et toutes
sujétion de mise en oeuvre l'ensemble doit étre éxécuté
conformément aux plans visés par le CTC et receptionés
par les services compétents M3 25 000,00

44
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

LE METRE CUBE : VINGT-CINQ MILLE DINARS


3-8 Planchers corps 16+4cm
Réalisé sur poutrelles préfabriquées y compris
étaiement,remplissage reservations de passage ,
remplissage en béton entre poutrelles et hourdis , ainsi
que son coffrage, son ferraillage et toutes sujétions de
mise en oeuvre l'ensemble doit étre éxécuté
conformément aux plans visés par le CTC et receptionés
par les services compétents
LE METRE CARRE : DEUX MILLE CENT DINARS M2 2 100,00
4) - MACONNERIE
4-1 Maçonnerie double parois ép.30 cm
Pour murs extérieurs . Constitué par une cloison interieure
de 10 cm et une cloison de doublage extérieur de 15 cm,
séparées par un vide d'air de 5 cm d'épaisseur y compris
mortier de ciment , liaison ,échafaudages, serrage,
embrasures , réservation
LE METRE CARRE : MILLE HUIT CENTS DINARS M2 1 800,00
4-2 Maçonnerie simple parois ép.10 cm
Pour murs interieurs , constitué de briques creuses rouges
,hourdées au mortier de
ciment,liaison,échafaudages,serrage,embrasures,reservat
ion , coupes et toutes sujétions de mise en œuvre
LE METRE CARRE : MILLE CENT DINARS M2 1 100,00
4-3 Maçonnerie simple parois ép.20 cm
Pour murs interieurs , constitué de briques creuses rouges
,hourdées au mortier de
ciment,liaison,échafaudages,serrage,embrasures,reservat
ion , coupes et toutes sujétions de mise en œuvre
LE METRE CARRE : MILLE TROIS CENTS DINARS M2 1 300,00
4-4 F/P brique de verre (Nevada) 1er choix dim 0,20x0,20 m2
F/P brique de verre y compris toutes sujétions de mise en
œuvre
LE METRE CARRE : CINQ MILLE CINQ CENTS DINARS M2 5 500,00
4-5 Trappe de ramonage pour conduite de fumée comme
indiqué sur les plas d'exécution
L’UNITE : NEUF MILLE DINARS U 9 000,00
4-6 Rondelle pour prise de fumée comme indiqué sur les plas
d'exécution
L’UNITE : DEUX MILLE CINQ CENTS DINARS U 2 500,00
4-7 F/P de souches de cheminées (conduite fumée pour
chauffage) comme indiqué sur les plas d'exécution
LE METRE LINEAIRE : MILLE CINQ CENTS DINARS ML 1 500,00

45
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

4-8 Exécution de potagers de cuisines en I (1,70+3,00)m


largeur de 65 cm et hauteur de 90 cm y/c dalle de 7cm
d'épaisseur ;cloisons en maçonnerie ép.10 cm chappe de
10 cm comme indiqué sur les plas d'exécution
L’ENSEMBLE : TRENTE-DEUX MILLE DINARS ENS 32 000,00
4-9 Claustrat décorative (voir détail) y compris toutes sujétion
de mise en œuvre
LE METRE CARRE : SIX MILLE CINQ CENTS DINARS M2 6 500,00
5) - ENDUIT ET REVETEMENT
5-1 Enduit interieur au mortier de ciment sur murs interieur
Appliqué en deux couches , la premiére dite de
dégrossissage de 10 à 15 mm d'épaisseur et la seconde
dite couche de finition de 5 à 10 mm, tirés à la régle sur
repére passé à la taloche et fini la frotasse, ce prix s'étend
avec toutes sujétion d'arrétes de cueillies , échafaudage
pour toutes hauteurs , préparation des mortiers ,
vérification des aplombs et niveaux , les surfaces des
tableaux , jambages comptés en surfaces réelle , les vides
seront déduits
LE METRE CARRE : SIX CENT CINQUANTE DINARS M2 650,00
5-2 F/P d'Enduit en ciment sous plafonds Appliqué en deux
couches , la premiére dite de dégrossissage de 10 à 15
mm d'épaisseur et la seconde dite couche de finition de
5 à 10 mm, tirés à la régle sur repére passé à la taloche et
fini la frotasse, ce prix s'étend avec toutes sujétion
d'arrétes de cueillies , échafaudage pour toutes hauteurs
, préparation des mortiers , vérification des aplombs et
niveaux , les surfaces des tableaux , jambages comptés
en surfaces réelle , les vides seront déduits
LE METRE CARRE : SIX CENT CINQUANTE DINARS M2 650,00
5-3 F/P d'Enduit en ciment sur murs extérieurs Appliqué en
deux couches , la premiére dite de dégrossissage de 10 à
15 mm d'épaisseur et la seconde dite couche de finition
de 5 à 10 mm, tirés à la régle sur repére passé à la
taloche et fini la frotasse, ce prix s'étend avec toutes
sujétion d'arrétes de cueillies , échafaudage pour toutes
hauteurs , préparation des mortiers , vérification des
aplombs et niveaux , les surfaces des tableaux ,
jambages comptés en surfaces réelle , les vides seront
déduits
LE METRE CARRE : SIX CENT CINQUANTE DINARS M2 650,00
5-4 F/P d'Enduit en platre sous plafond Appliqué en deux
couches , la premiére dite de dégrossissage de 10 à 15 M2 450,00

46
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

mm d'épaisseur et la seconde dite couche de finition de


5 à 10 mm, tirés à la régle sur repére passé à la taloche et
fini la frotasse, ce prix s'étend avec toutes sujétion
d'arrétes de cueillies , échafaudage pour toutes hauteurs
, préparation des mortiers , vérification des aplombs et
niveaux , les surfaces des tableaux , jambages comptés
en surfaces réelle , les vides seront déduits
LE METRE CARRE : QUATRE CENT CINQUANTE DINARS
5-5 F/P gorge en platre h=10 cm et 15cm y compris toute
sujétion de pose,la composition et la teinte sont à la
demande de l'architecte
LE METRE CUBE : NEUF CENTS DINARS M3 900,00
5-6 F/P rosas en platre diam 80 cm et 1,00 m y compris toute
sujétion de pose,la composition et la teinte sont à la
demande de l'architecte
L’UNITE : DEUX MILLE CINQ CENTS DINARS U 2 500,00
5-7 F/P granito monocouche 33x33 cm 1 er choix y compris
toute sujétion de pose,la composition et la teinte sont à la
demande de l'architecte
LE METRE CARRE : DEUX MILLE DEUX CENTS DINARS M2 2 200,00
5-8 F/P de plinthes vernissée 10x30 cm²
Plinthes en terre cuite de dimensions 10x30 cm, il est utilisé
pour le revétement mural, posé a bain de mortier de
ciment, exécuté à joints droits , jointement des carreaux
au lait de ciment blanc pur, y compris coupes ,
raccord,bord arrondis et toutes sujétions de mise en
oeuvre ,la composition et la teinte sont à la demande de
l'architecte
LE METRE LINEAIRE : DEUX CENTS DINARS ML 200,00
5-9 F/P de faience murales décorative 25x40 pour salles
d'eaux et cuisines y/c lisiére décorative 1 er choix , y
compris toute sujétion de pose ,la composition et le choix
sont à la demande de l'architecte
LE METRE CARRE : MILLE HUIT CENTS DINARS M2 1 800,00
5-10 F/P de faience murales décorative 25x40 pour hall et
couloirs y/c lisiére décorative 1 er choix , y compris toute
sujétion de pose ,la composition et le choix sont à la
demande de l'architecte
LE METRE CARRE : MILLE HUIT CENTS DINARS M2 1 800,00
5-11 F/P de revetement sol en marbre ép 3 cm pour marches
et contre marches 1er choix y compris toute sujétions de
pose ,la composition et le choix sont à la demande de
l'architecte
LE METRE CARRE : QUATORZE MILLE DINARS M2 14 000,00

47
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

5-12 F/P de marbre pour potager de cuisine ép 3 cm 1 er


choix y compris toute sujétions de pose ,la composition et
le choix sont à la demande de l'architecte
LE METRE CARRE : QUATORZE MILLE DINARS M2 14 000,00
5-13 Dalle de sol antidérapante il est utilisé pour le revetement
de sol, posé à bain de mortier de ciment, forme de sable
de 2 cm d'épaisseur , joint coulé en ciment blanc , sans
plus value pour grandes ou petites parties de coupes ,
emploi des carreaux parfaitement plan , uniformes et
unicolores, y compris ponçage,nettoyage et toutes
sujétion de mise en oeuvre,la composition et la teinte sont
à la demande de l'architecte
LE METRE CARRE : DEUX MILLE CINQ CENTS DINARS M2 2 500,00
5-14 Seuil en marbre ép 2 cm 1 er choix y compris toute
sujétions de pose ,la composition et le choix sont à la
demande de l'architecte
LE METRE CARRE : QUATORZE MILLE DINARS M2 14 000,00
6) - ETANCHEITE
6-1 Forme de pente en béton maigre dosé à 250 kg/m3
Mise en place soignée entre repéres y compris gorges ,
chappes lissées de finition , pente réguliére de 2% ,
l'épaisseur maximale et de 20 cm, les gorges seront lissées
à la bouteille et toute sujétion de mise en oeuvre
LE METRE CARRE : CINQ CENT CINQUANTE DINARS M2 550,00
6-2 Isolation thermique en polystyrène expansée de 4 cm
d'épaisseur , les plaques sont parfaitement jointives ,
posées sur une couche d'imprégnation froide
immédiatement avant l'exécution du béton de pente y
compris toutes sujétions de mise en œuvre
LE METRE CARRE : CINQ CENT CINQUANTE DINARS M2 550,00
6-3 Pare-vapeur en polyane en 02 couches
Exécuté en deux couches , sous et sur couches de
polystyréne y compris toutes sujétions de mise en œuvre
LE METRE CARRE : CENT CINQUANTE DINARS M2 150,00
6-4 F/P papier craft 1er choix
LE METRE CARRE : CENT CINQUANTE DINARS M2 150,00
6-5 Etancheité multicouches en 36S y compris papier craft
- 01 feutre bitumé 36S coulés sur support
- 01 couche d'enduit application à chaud (EAC) dosé à
kg/m2
- 01 feutre bitumé 36S
- 01 couche d'enduit application à chaud (EAC)
- 01 feutre bitumé 36S M2 750,00

48
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

- 01 couche d'enduit application à chaud (EAC)


y compris toutes sujétions de mise en œuvre
LE METRE CARRE : SEPT CENT CINQUANTE DINARS
6-6 Relevé d'étanchéité en pax
Appliqué au pourtour des acrotére et sur solins ,
comprenant une plaque de feutre auto-protégé par
feuille d'aluminium type PAX aluminium , avec
prolongement sur dalle de 45 cm et développement
vertical , recouvrant totalement la partie interieur de
l'arc,y compris toutes sujétions de mise en œuvre
LE METRE LINEAIRE : SIX CENT CINQUANTE DINARS ML 650,00
6-7 F/P d'une étanchéité legere sous carrelage pour salle
d'eau en feutre bitumineux type 36S
LE METRE CARRE : MILLE DEUX CENTS DINARS M2 1 200,00
6-8 Gravillon roulé de 5 cm, d'épaisseur
Exécutée par épandage et réglage , la couche de
gravillon doit étre obligatoirement roulé sur une épaisseur
de 04 cm, y compris toutes sujétions de mise en œuvre
LE METRE CARRE : CINQ CENTS DINARS M2 500,00
6-9 F/P de gargouilles en plomb y/c crapaudines et trop plein
en acier galvanisé Ø 160 gargouille en plomb utilisée pour
l'évacuation des eaux pluviales , y compris façonnage
scellement, soudure, moignons , grille de protection et
toutes autres sujétion de mise en oeuvre
L’ENSEMBLE : DEUX MILLE DINARS ENS 2 000,00
6-10 F/P de tuyau en PVC Ø 110 pour decente des eau
pluviales y compris coliers , coudes ,tés , ainsi que toutes
autres sujétions de bonne éxécution
LE METRE LINEAIRE : SIX CENTS DINARS ML 600,00
7) - ELECTRICITE
Fil à un (01) conducteur cuivre rond
7-1 Conducteur en cuivre 1*1,5 mm²Conducteur U500V pour
alimentation des des circuits des prises de courant, et des
foyers lumineux , en fils de cuivre de sections appropriées ,
isolées par chlorure de polyvinyle, à installer sous gaines
plastique, y compris pose dans les boites d'encastrement
LE METRE LINEAIRE : CINQUANTE DINARS ML 50,00
7-2 Conducteur en cuivre 1*2,5 mm²
Conducteur U500V pour alimentation des des circuits des
prises de courant, et des foyers lumineux , en fils de cuivre
de sections appropriées , isolées par chlorure de
polyvinyle, à installer sous gaines plastique, y compris
pose dans les boites d'encastrement ML 50,00

49
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

LE METRE LINEAIRE : CINQUANTE DINARS


7-3 Conducteur en cuivre 1*6 mm²
Conducteur U500V pour alimentation des des circuits des
prises de courant, et des foyers lumineux , en fils de cuivre
de sections appropriées , isolées par chlorure de
polyvinyle, à installer sous gaines plastique, y compris
pose dans les boites d'encastrement
LE METRE LINEAIRE : DEUX CENTS DINARS ML 200,00
Fil à deux (02) conducteur cuivre rond
7-4 Conducteur en cuivre 2*6 mm²
Conducteur U500V pour alimentation des des circuits des
prises de courant, et des foyers lumineux , en fils de cuivre
de sections appropriées , isolées par chlorure de
polyvinyle, à installer sous gaines plastique, y compris
pose dans les boites d'encastrement
LE METRE LINEAIRE : TROIS CENT DINARS ML 300,00
Conduit ICD orange
7-5 Conduit ICD orange Ø 09 mm²
Conduit isolant type orange ICD , en plastique
imputrescible et rigide , comprenant toute sujétion de
pose en ramification suivant plan de pleuvrage de filerie
LE METRE LINEAIRE : SOIXANTE DINARS ML 60,00
7-6 Conduit ICD orange Ø 11 mm²
Conduit isolant type orange ICD , en plastique
imputrescible et rigide , comprenant toute sujétion de
pose en ramification suivant plan de pleuvrage de filerie
LE METRE LINEAIRE : SOIXANTE DINARS ML 60,00
7-7 Boite de dérivation
Fourniture et pose Boite de dérivation 100*100 , en
materiaux plastique y compris raccordement aux
appareils , couvercle , scellemnt aux parois , et toutes
sujétions de mise en œuvre
L’UNITE : DEUX CENTS DINARS U 200,00
Appareillage
7-8 hublot étanche (1er choix) à verre dur p=75w y compris
toutes sujétions de mise en œuvre
L’UNITE : TROIS MILLE CINQ CENTS DINARS U 3 500,00
7-9 Douille à bout (1 er choix) de fil y compris lampe E27, y
compris toutes sujétions de mise en œuvre
L’UNITE : CINQ CENTS DINARS U 500,00
7-10 Applique linth (1er choix) p 18w y compris toutes sujétions
de mise en œuvre
L’UNITE : DEUX MILLE CINQ CENTS DINARS U 2 500,00

50
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

7-11 Luminaire flurescent (1er choix) 01x40 sans vasque y


compris toutes sujétions de mise en œuvre
L’UNITE : TROIS MILLE CINQ CENTS DINARS U 3 500,00
7-12 lustre avec suspension et crochets (1er choix) à 03
lampes décoratifs de 40w y compris toutes sujétions de
mise en œuvre
L’UNITE : VINGT MILLE DINARS U 20 000,00
Interrupteur 10 ampéres 250V
7-13 Intérupteur 10 ampéres (1er choix) 250V Simple allumage
S.A ,y compris toutes sujétions de mise en œuvre
L’UNITE : NEUF CENTS DINARS U 900,00
7-14 Intérupteur 10 ampéres 250V double allumage D.A ,y
compris toutes sujétions de mise en œuvre (1er choix)
L’UNITE : NEUF CENTS DINARS U 900,00
7-15 Intérupteur 10 ampéres (1er choix) 250V va et vient V.V ,y
compris toutes sujétions de mise en œuvre
L’UNITE : NEUF CENTS DINARS U 900,00
Prises de courant
7-16 Fourniture et pose prise de courant (1er choix), encastré
,2P+110/16 a fixation murale a griffes dans les boites
d'encastrement, comprenant tous accessoires pour
mécanismes en parfait état de fonctionnement
L’UNITE : NEUF CENTS DINARS U 900,00
7-17 Fourniture et pose prise de courant étanche (1er choix),
encastré ,2P+110/16 a fixation murale a griffes dans les
boites d'encastrement, comprenant tous accessoires
pour mécanismes en parfait état de fonctionnement
L’UNITE : NEUF CENTS DINARS U 900,00
7-18 Sonnerie pour appartement (1er choix) 220v y compris
toutes sujétion de mise en œuvre
L’UNITE : SIX MILLE DINARS U 6 000,00
Tableau de distribution type plastique
7-19 01 arrivée + 06 départs modèle abb y compris toutes
sujétion de mise en œuvre
L’UNITE : QUARANTE-CINQ MILLE DINARS U 45 000,00
7-20 Barrette de coupure y compris toutes sujétion de mise en
œuvre
L’UNITE : DEUX MILLE DINARS U 2 000,00
7-21 Disjoncteur différentiel 10/30 a 220v y compris toutes
sujétion de mise en œuvre
L’UNITE : DOUZE MILLE DINARS U 12 000,00
7-22 Panneau en bois pour disjoncteur y compris toutes
sujétion de mise en œuvre U 600,00

51
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

L’UNITE : SIX CENTS DINARS


7-23 Panneau en bois pour compteur y compris toutes sujétion
de mise en œuvre
L’UNITE : DEUX MILLE CINQ CENTS DINARS U 2 500,00
8) - PLOMBERIE SANITAIRE
8-1 F/P de baignoire en céramique (1er choix) dim 1,70x0,70
m pour douches y/c mélangeurs 1er choix et accessoires
y compris toutes sujétion de mise en œuvre dont le choix
sera aprouvé par l'architecte
L’UNITE : TREIZE MILLE DINARS U 13 000,00
8-2 F/P de lavabo (1er choix) y/c robinet mélangeur 1er choix
et tout accessoires dont le choix sera approuvé par le BET
y compris toutes sujétion de mise en œuvre
L’UNITE : SEPT MILLE CINQ CENTS DINARS U 7 500,00
8-3 F/P d'éviers de cuisines en céramique (1er choix) à 02
bacs y/c robinet mélangeur inox dont le choix sera
approuvé par le BET et tout accessoires y compris toutes
sujétion de mise en œuvre
L’UNITE : SIX MILLE CINQ CENTS DINARS U 6 500,00
8-4 F/P de cuvettes à turque pour WC avec chasse d'eau
(1er choix) WC y/c tout y compris toutes sujétion de mise
en œuvre
L’UNITE : CINQ MILLE CINQ CENTS DINARS U 5 500,00
8-5 F/P de chauffe-eau 10L type 1er choix y compris toutes
sujétion de mise en œuvre
L’UNITE : TRENTE-CINQ MILLE DINARS U 35 000,00
8-6 F/P de chauffage à gaz 1er choix y compris toutes
sujétion de mise en œuvre
L’UNITE : TRENTE-CINQ MILLE DINARS U 35 000,00
Accessoires salle de bain
8-7 Porte serviette 1er choix y compris toutes sujétion de mise
en œuvre
L’UNITE : NEUF CENTS DINARS U 900,00
8-8 Porte savon 1er choix y compris toutes sujétion de mise en
œuvre
L’UNITE : NEUF CENTS DINARS U 900,00
8-9 Miroir pour lavabo dim 0,40x0,60 m 1er choix y compris
toutes sujétion de mise en œuvre
L’UNITE : NEUF CENTS DINARS U 900,00
8-10 F/P tablette de lavabo 1er choix y compris toutes sujétion
de mise en œuvre
L’UNITE : NEUF CENTS DINARS U 900,00
8-11 F/P de tube en cuivre diam (16/18) y compris toutes U 1 800,00

52
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

sujétion de mise en œuvre


L’UNITE : MILLE HUIT CENTS DINARS
8-12 F/P de tube en cuivre diam (14/16) y compris toutes
sujétion de mise en œuvre FAUXMILLE CINQ CENTS DINARS 1 500,00
8-13 F/P de tube en cuivre diam (12/14) y compris toutes
sujétion de mise en œuvre
L’UNITE : MILLE DEUX CENTS DINARS U 1 200,00
Alimentation en gaz
Alimentation en tube cuivre
8-14 F/P de tube en cuivre diam (16/14) y compris toutes
sujétion de mise en œuvre
LE METRE LINEAIRE : MILLE HUIT CENTS DINARS ML 1 800,00
8-15 F/P de tube en cuivre diam (20/22) y compris toutes
sujétion de mise en œuvre
LE METRE LINEAIRE : DEUX MILLE CINQ CENTS DINARS ML 2 500,00
8-16 F/P robinets de barrage d,n (20/22) y compris toutes
sujétion de mise en œuvre
L’UNITE : DEUX MILLE CINQ CENTS DINARS U 2 500,00
8-17 F/P robinets de commande d,n (14/16) y compris toutes
sujétion de mise en œuvre
L’UNITE : DEUX MILLE CINQ CENTS DINARS U 2 500,00
8-18 porte caoutchouc d,n (14/16) y compris toutes sujétion
de mise en œuvre FAUXDEUX MILLE CINQ CENTS DINARS 2 500,00
8-19 F/P robinets de puisage d,n (12/17) y compris toutes
sujétion de mise en œuvre
L’UNITE : DEUX MILLE CINQ CENTS DINARS U 2 500,00
8-20 F/P vanne d'arret d,n (20/27) y compris toutes sujétion de
mise en œuvre
L’UNITE : DEUX MILLE CINQ CENTS DINARS U 2 500,00
8-21 F/P de compteur d'eau (qu=3m3/h) y compris toutes
sujétion de mise en œuvre
L’UNITE : DOUZE MILLE DINARS U 12 000,00
8-22 F/P de tuyaux d'evacuation pvc (Ø40) y compris toutes
sujétion de mise en œuvre
LE METRE LINEAIRE : QUATRE CENTS DINARS ML 400,00
8-23 F/P de tuyaux d'evacuation pvc (Ø75) y compris toutes
sujétion de mise en œuvre
LE METRE LINEAIRE : HUIT CENTS DINARS ML 800,00
8-24 F/P de tuyaux d'evacuation pvc (Ø160) y compris toutes
sujétion de mise en œuvre
LE METRE LINEAIRE : MILLE SIX CENTS DINARS ML 1 600,00
8-25 F/P de siphons de sol (Ø20) y compris toutes sujétion de
mise en œuvre U 2 000,00

53
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

L’UNITE : DEUX MILLE DINARS


8-26 Regards de chute 50x50xh y compris toutes sujétion de
mise en œuvre
L’UNITE : DOUZE MILLE DINARS U 12 000,00
8-27 Regards de chute 80x80xh y compris toutes sujétion de
mise en œuvre
L’UNITE : QUINZE MILLE DINARS U 15 000,00
9) - MENUISERIE BOIS
9-1 F/P de fenétre à 2 vantaux dim 120x140 avec persiennes
en bois rouge 1er choix cadre dormant avec feillure
traverses en bois dur avec petit bois raidisseur,
chambranle en sapin de 1,5cm/3,5cm avec socles de
raccordement , y compris cadre de 12 cm,quincaillerie
de bonne qualité selon le coix de l'architecte:
- 06 paumelles à h
- 01 serrure à canon
l'ensemble mis en place y compris couche
d'imprégnation à l'huile de laine, scellement et toutes
sujétion de mise en oeuvre
L’UNITE : DIX-HUIT MILLE DINARS U 18 000,00
9-2 F/P de porte-fenétre cintre à 2 vantaux dim 120x240 avec
persiennes en bois rouge 1er choix cadre dormant avec
feillure traverses en bois dur avec petit bois raidisseur,
chambranle en sapin de 1,5cm/3,5cm avec socles de
raccordement , y compris cadre de 12 cm,quincaillerie
de bonne qualité selon le coix de l'architecte:
- 06 paumelles à h
- 01 serrure à canon
l'ensemble mis en place y compris couche
d'imprégnation à l'huile de laine, scellement et toutes
sujétion de mise en oeuvre
L’UNITE : VINGT-SEPT MILLE DINARS U 27 000,00
9-3 F/P de chassis a un vantail dim 0,50x0,60 m (vitré et
ouvrant en bois) y compris couche d'imprégnation à
l'huile de laine, scellement et toutes sujétion de mise en
oeuvre
L’UNITE : QUATRE MILLE CINQ CENTS DINARS U 4 500,00
Menuiserie interieur cadre 12 cm
9-4 Porte pleine pour WC dimensions : 84x220
Fourniture et pose porte isoplane pour WC 84x220 : pour
WC à un vantail en bois rouge 1er choix cadre dormant
avec feillure traverses en bois dur avec petit bois
raidisseur, chambranle en sapin de 1,5cm/3,5cm avec U 18 000,00

54
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

socles de raccordement , y compris cadre de 12 cm


.l'unité:
quincaillerie de bonne qualité selon le coix de
l'architecte:
- 03 paumelles à h
- 01 serrure à canon
l'ensemble mis en place y compris couche
d'imprégnation à l'huile de laine, scellement et toutes
sujétion de mise en oeuvre
L’UNITE : DIX-HUIT MILLE DINARS
9-5 Porte pleine dimensions : 94x220Fourniture et pose porte
isoplane pour WC 94x220 : à un vantail en sapin rouge du
nord cadre dormant avec feillure traverses en bois dur
avec petit bois raidisseur, chambranle en sapin de
1,5cm/3,5cm avec socles de raccordement , y compris
cadre de 12 cm .l'unité:quincaillerie de bonne qualité
selon le coix de l'architecte:- 03 paumelles à h- 01 serrure
à canonl'ensemble mis en place y compris couche
d'imprégnation à l'huile de laine, scellement et toutes
sujétion de mise en oeuvre
L’UNITE : DIX-HUIT MILLE DINARS U 18 000,00
9-6 Porte pleine avec vitrage à un vantail Dim : 0,94x2,20 m
pour cuisine cadre dormant avec feillure traverses en bois
dur avec petit bois raidisseur, chambranle en sapin de
1,5cm/3,5cm avec socles de raccordement , y compris
cadre de 12 cm .l'unité:
quincaillerie de bonne qualité selon le coix de
l'architecte:
- 03 paumelles à h
- 01 serrure à canon
l'ensemble mis en place y compris couche
d'imprégnation à l'huile de laine, scellement et toutes
sujétion de mise en oeuvre
L’UNITE : DIX-HUIT MILLE DINARS U 18 000,00
9-7 Porte pleine à deux vantaux Dim : 1,20x2,20 m avec
vitrage 1er choix à 02 vantaux ouvrant française à deux
vantaux en bois rouge 1er choix cadre dormant avec
feillure traverses en bois dur avec petit bois raidisseur,
chambranle en sapin de 1,5cm/3,5cm avec socles de
raccordement , y compris cadre de 12 cm .
quincaillerie de bonne qualité selon le coix de
l'architecte:
- 06 paumelles à h U 25 000,00

55
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

- 01 serrure à canon
l'ensemble mis en place y compris couche
d'imprégnation à l'huile de laine, scellement et toutes
sujétion de mise en oeuvre
L’UNITE : VINGT-CINQ MILLE DINARS
9-8 F/P menuiserie en bois rouge 1er choix sous potager de
cuisine h=0,90 y compris portes et tiroirs et dont le choix
sera approuvé par le BET y compris toutes sujétions de
mise en œuvre
LE METRE LINEAIRE : TRENTE-DEUX MILLE DINARS ML 32 000,00
10) - MENUISERIE METALLIQUE
10-1 F/P Porte métallique en 02 toles à deux vantaux Dim
1,20x2,40 m décorée y compris toutes sujétion de mise en
œuvre le motif et au choix de l'architecte
L’UNITE : TRENTE-HUIT MILLE DINARS U 38 000,00
10-2 F/P trappe d'acés pour terrasse dimensions (0,70x0,70) y
compris toutes sujétion de mise en œuvre
L’UNITE : SIX MILLE CINQ CENTS DINARS U 6 500,00
10-3 F/P Garde corps métallique en élements de fer forger y/c
main courante en bois rouge 1er choix h=0,90m le motif
et au choix de l'architecte (voir détail au niveau du BET)
LE METRE LINEAIRE : SIX MILLE CINQ CENTS DINARS ML 6 500,00
11) - PEINTURE ET VITRERIE
11-1 F/P de peinture griffée sur mur exterieur dont le choix et la
seront approuvés par le maitre d'œuvre et le maitre de
l'ouvrage
LE METRE CARRE : MILLE TROIS CENTS DINARS M2 1 300,00
11-2 F/P de peinture vinylique préparée sur murs interieurs en
deux couches sur murs interieurs y compris 02 couches
enduits croisées une couche d'impression sera appliquée
aux murs après brulage à la chaux , brossage et
epoussetage des ces derniers , deux couches de
peintures vinyliques seront exécutées à intervalles de
temps réguliérement espacés y compris toutes sujétion de
mise en oeuvre
La composition et la teinte sont à la demande de
l'architecte
LE METRE CARRE : TROIS CENTS DINARS M2 300,00
11-3 F/P de peinture vinylique sous plafonds interieurs y compris
02 couches enduits croisées une couche d'impression
sera appliquée aux murs après brulage à la chaux ,
brossage et epoussetage des ces derniers , deux couches
de peintures vinyliques seront exécutées à intervalles de M2 300,00

56
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

temps réguliérement espacés y compris toutes sujétion de


mise en oeuvre
La composition et la teinte sont à la demande de
l'architecte
LE METRE CARRE : TROIS CENTS DINARS
11-4 Peinture glycérophtalique pour salle d'eau + (02 couches
enduit)Peinture glycérophtalique sur murs interieurs y
compris enduit de peinture ;deux couches d'enduit seront
sera appliquées aux plafonds après brossage et
epoussetage des ces derniers , deux couches de
peintures glycérophtalique seront exécutées à intervalles
de temps réguliérement espacés y compris toutes sujétion
de mise en oeuvre La composition et la teinte sont à la
demande de l'architecte
LE METRE CARRE : TROIS CENTS DINARS M2 300,00
11-5 Peinture glycérophtalique pour salle d'eau + (02 couches
enduit)
Peinture glycérophtalique sous plafonds y compris enduit
de peinture ;deux couches d'enduit seront sera
appliquées aux plafonds après brossage et epoussetage
des ces derniers , deux couches de peintures
glycérophtalique seront exécutées à intervalles de temps
réguliérement espacés y compris toutes sujétion de mise
en oeuvre
La composition et la teinte sont à la demande de
l'architecte
LE METRE CARRE : TROIS CENTS DINARS M2 300,00
11-6 Peinture à l'huile sur menuiserie bois exécuté en deux
couche d'application en minimum de plomb
deux couches à l'huile seront sera appliquées aux portes,
fenétres et placards ainsi que leurs chambranles , après
brossage et epoussetage des ces derniers , deux couches
de peintures glycérophtalique seront exécutées à
intervalles de temps réguliérement espacés y compris
toutes sujétion de mise en oeuvre
La composition et la teinte sont à la demande de
l'architecte
LE METRE CARRE : TROIS CENTS DINARS M2 300,00
11-7 Peinture sur menuiserie métallique exécuté en deux
couche
deux couches à l'huile seront sera appliquées aux portes,
et ferronnerie , après brossage et epoussetage des ces
derniers , deux couches de peintures glycérophtalique M2 300,00

57
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

seront exécutées à intervalles de temps réguliérement


espacés y compris toutes sujétion de mise en oeuvre
La composition et la teinte sont à la demande de
l'architecte
LE METRE CARRE : TROIS CENTS DINARS
11-8 Verre demi double
fourniture et pose vitrerie simple de 3,2mm d'épaisseur ,
parfaitement transparent,sans aspérité ,gerçure et sans
faces de fissures y compris levage , mise en place ,
pointage , masticage,ou fixationentre pare-closes ,
coupe de verre sans plus value , et toutes sujétion de mise
en oeuvre.
LE METRE CARRE : DEUX MILLE DINARS M2 2 000,00
11-9 Verre martelé
fourniture et pose vitrerie martelé de 3,2mm d'épaisseur ,
sans aspérité ,gerçure et sans faces de fissures y compris
les memes sujétion que l'article 150
LE METRE CARRE : QUATRE MILLE CINQ CENTS DINARS M2 4 500,00
11-10 Verre armlé
fourniture et pose vitrerie armé de 4mm d'épaisseur , sans
aspérité ,gerçure et sans faces de fissures y compris les
memes sujétion que l'article 150
LE METRE CARRE : QUATRE MILLE CINQ CENTS DINARS M2 4 500,00
12) - CHAUFFAGE CENTRAL
F/P radiateur en font à 03 branches y/c accessoires et
toutes sujétions
12-1 F/P radiateur en font à 03 branches 14 elements y/c
accessoires et toutes sujétions d'exécution
L’UNITE : VINGT-HUIT MILLE DINARS U 28 000,00
12-2 F/P radiateur en font à 03 branches 12 elements y/c
accessoires et toutes sujétions d'exécution
L’UNITE : VINGT-QUATRE MILLE DINARS U 24 000,00
12-3 F/P radiateur en font à 03 branches 10 elements y/c
accessoires et toutes sujétions d'exécution
L’UNITE : VINGT MILLE DINARS U 20 000,00
F/P tuyauterie en cuivre ép.1,2 type chauffage central y/c
piéces spéciales
12-4 - Ø 20/22 et toutes les autres sujétions de mise en oeuvre
LE METRE LINEAIRE : DEUX MILLE CINQ CENTS DINARS ML 2 500,00
12-5 - Ø 14/16 et toutes les autres sujétions de mise en oeuvre
LE METRE LINEAIRE : MILLE HUIT CENTS DINARS ML 1 800,00
Vanne d'arrét
12-6 - Ø 26/34 y compris accessoires y compris toutes
sujétions d'exécution U 3 500,00

58
N° DESIGNATION DES OUVRAGES-DETAIL DE MISE EN ŒUVRE-PU EN LETTRE U P.UNITAIRE(H.T)

L’UNITE : TROIS MILLE CINQ CENTS DINARS


12-7 - Ø 15/21 y compris accessoires y compris toutes
sujétions d'exécution
L’UNITE : TROIS MILLE CINQ CENTS DINARS U 3 500,00
Equipement chaufferie
12-8 F/P chaudiére murale 36 000,00 kcal/h et toutes les autres
sujétions de mise en œuvre
L’UNITE : CENT VINGT MILLE DINARS U 120 000,00
12-9 F/P vanne d'arret à gaz Ø20/22 et toutes les autres
sujétions de mise en œuvre
L’UNITE : SIX MILLE CINQ CENTS DINARS U 6 500,00
12-10 F/P vanne d'arret Ø20/27 et toutes les autres sujétions de
mise en œuvre
L’UNITE : TROIS MILLE CINQ CENTS DINARS U 3 500,00
12-11 F/P tuyauterie en cuivre ép.1mm type chauffage central
y/c piéces spéciales et toutes les autres sujétions de mise
en œuvre
LE METRE LINEAIRE : DEUX MILLE CINQ CENTS DINARS ML 2 500,00
12-12 Raccordement électrique y/c cable, prise de courant ,
protection avec dijoncteur et toutes sujétion de mise en
œuvre et toutes les autres sujétions de mise en œuvre.
L’UNITE : VINGT MILLE DINARS U 20 000,00
12-13 F/P tuyauterie galvanisé Ø20/27 et toutes les autres
sujétions de mise en œuvre
LE METRE LINEAIRE : SIX CENTS DINARS ML 600,00

Chlef, le .............................. Chlef, le....................... Chlef, le...............................


Le Partenaire cocontractant Le Maître de l’œuvre Le Service contractant

59
DÉTAIL QUANTITATIF ET ESTIMATIF

60
PROJET: Réalisation d’un centre foncier intercommunal avec deux (02) logements de
fonction catégorie B à BOUKADER –CHLEF
LOT N°02: Bloc deux (02) Logements de Fonction

DÉTAIL QUANTITATIF ET ESTIMATIF

N° DESIGNATION DES OUVRAGES U QUANTITE P.UNITAIRE MONTANT

1) - TERRASSEMENT
1-1 Décapage de la terre végétale ép:20 cm M3 30,000 200,00 6 000,00
1-2 Fouilles en tranchée M3 455,000 200,00 91 000,00
1-3 Remblais des fouilles y/c compactage et M3 150,000 200,00 30 000,00
arrosage
1-4 Evacuation des terres Exédentaires à la M3 360,000 200,00 72 000,00
décharge publique
Sous-total 199 000,00
2) - INFRASTRUCTURE
2-1 F/P de Béton de propreté dosé à 250 M3 14,000 5 500,00 77 000,00
kg/m3 ép: 0,10 m
2-2 F/P de Béton armé dosé à 350 kg/m3 M3 26,000 28 000,00 728 000,00
pour semelles y/c coffrages
F/P de béton armé dosé à 350 kg/m3 en
infrastructure pour
2-3 - Amorces poteaux M3 5,500 28 000,00 154 000,00
2-4 - Voiles périphérique M3 13,000 28 000,00 364 000,00
2-5 - Amorces voiles M3 4,500 28 000,00 126 000,00
2-6 - Longrines et chainages M3 9,000 28 000,00 252 000,00
2-7 - Dalle pleine M3 2,500 28 000,00 70 000,00
2-8 - Escalier M3 3,500 28 000,00 98 000,00
2-9 F/P Béton armé dosé à 350 kg/m3 pour M2 95,00 1 100,00 104 500,00
en infrastructure pour dalles flottantes
2-10 Application de couches de flinkot sur les M2 135,00 100,00 13 500,00
ouvrages en infrastructure
2-11 F/P d'hérissonnage en piérre séche ou M2 95,00 300,00 28 500,00
TVO ép.(15 cm)
2-12 Réalisation de Planchers corps creux 16+4 M2 85,00 2 100,00 178 500,00
Sous-total 2 194 000,00
3) - SUPERSTRUCTURE
F/P de béton armé dosé à 350 kg/m3 en
superstructure pour
3-1 - Poteaux M3 12,000 28 000,00 336 000,00

61
N° DESIGNATION DES OUVRAGES U QUANTITE P.UNITAIRE MONTANT

3-2 - Voiles M3 9,000 28 000,00 252 000,00


3-3 - Poutres et chainages M3 22,000 28 000,00 616 000,00
3-4 - Dalles pleines M3 8,500 28 000,00 238 000,00
3-5 - Acrotéres M3 6,500 28 000,00 182 000,00
3-6 F/P de Béton armé dosé à 350 kg/m3 M3 6,000 28 000,00 168 000,00
pour pour escaliers
3-7 F/P de Béton armé dosé à 350 kg/m3 M3 3,000 25 000,00 75 000,00
pour pour linteaux et appuis de fenétre
3-8 Réalisation de Planchers corps creux 16+4 M2 170,00 2 100,00 357 000,00
Sous-total 2 224 000,00
4) - MACONNERIE
4-1 F/P de maçonnerie en double cloisons de M2 180,00 1 800,00 324 000,00
0,30
4-2 F/P de maçonnerie simple cloisons de M2 230,00 1 100,00 253 000,00
0,10
4-3 F/P de maçonnerie simple cloisons de M2 20,00 1 300,00 26 000,00
0,20
4-4 F/P brique de verre M2 4,00 5 500,00 22 000,00
4-5 Trappe de ramonage pour conduite de U 02 9 000,00 18 000,00
fumée
4-6 Rondelle pour prise de fumée U 02 2 500,00 5 000,00
4-7 F/P de souches de cheminées (conduite ML 14,00 1 500,00 21 000,00
fumée pour chauffage)
4-8 Exécution de potagers de cuisines ENS 02 32 000,00 64 000,00
4-9 Claustrat décorative (voir détail) M2 4,00 6 500,00 26 000,00
Sous-total 759 000,00
5) - ENDUIT ET REVETEMENT
5-1 F/P d'Enduit interieur au mortier de ciment M2 600,00 650,00 390 000,00
sur murs interieur
5-2 F/P d'Enduit en ciment sous plafonds M2 40,00 650,00 26 000,00
5-3 F/P d'Enduit en ciment sur murs extérieurs M2 370,00 650,00 240 500,00
5-4 F/P d'Enduit en platre sous plafond M2 220,00 450,00 99 000,00
5-5 F/P gorge en platre M3 210,000 900,00 189 000,00
5-6 F/P rosas en platre U 14 2 500,00 35 000,00
5-7 F/P de revétement de sol en carreux de M2 230,00 2 200,00 506 000,00
granito monocouche 33x33
5-8 F/P de plinthes ML 230,00 200,00 46 000,00
5-9 F/P de faience murales 25x40 1er choix M2 150,00 1 800,00 270 000,00
pour salles d'eaux et cuisines y/c lisiére
décorative
5-10 F/P de faience murales 25x40 1er choix M2 50,00 1 800,00 90 000,00
pour hall et couloirs y/c lisiére décorative

62
N° DESIGNATION DES OUVRAGES U QUANTITE P.UNITAIRE MONTANT

5-11 F/P de revetement sol en marbre ép = 3 M2 20,00 14 000,00 280 000,00


cm pour marches et ép=2cm pour contre
marches
5-12 F/P de marbre pour potager de cuisine M2 5,00 14 000,00 70 000,00
5-13 Dalle de sol antidérapante M2 15,00 2 500,00 37 500,00
5-14 Seuil en marbre M2 4,00 14 000,00 56 000,00
Sous-total 2 335 000,00
6) - ETANCHEITE
6-1 F/P de Forme de pente d'un épaisseur M2 145,00 550,00 79 750,00
variable
6-2 F/P d'Isolation thermique en polystyrène M2 145,00 550,00 79 750,00
ep (4 cm)
6-3 F/P de couche de protection en film M2 290,00 150,00 43 500,00
polyane
6-4 Papier craft M2 145,00 150,00 21 750,00
6-5 F/P d'Etancheité multicouches M2 145,00 750,00 108 750,00
6-6 F/P de Relevé d'étanchéité en ML 55,00 650,00 35 750,00
paxaluminium
6-7 F/P d'une étanchéité legere pour salle M2 20,00 1 200,00 24 000,00
d'eau en feutre
6-8 F/P de Gravillon de protection pour M2 145,00 500,00 72 500,00
terrasser
6-9 F/P de gargouilles en plomb y/c ENS 04 2 000,00 8 000,00
crapaudines et trop plein en acier
galvanisé Ø 160
6-10 F/P de tuyau en PVC Ø 110 pour decente ML 30,00 600,00 18 000,00
des eau pluviales
Sous-total 491 750,00
7) - ELECTRICITE
Fil à un (01) conducteur cuivre rond
7-1 1*1,5 mm² ML 400,00 50,00 20 000,00
7-2 1*2,5 mm² ML 400,00 50,00 20 000,00
7-3 1*6 mm² ML 10,00 200,00 2 000,00
Fil à deux (02) conducteur cuivre rond
7-4 2*6 mm² ML 30,00 300,00 9 000,00
Conduit ICD orange
7-5 N° 09 ML 200,00 60,00 12 000,00
7-6 N° 11 ML 145,00 60,00 8 700,00
7-7 Boite de dérivation encastré 100*100 U 20 200,00 4 000,00
Appareillage
7-8 hublot étanche à verre dur p=75w U 10 3 500,00 35 000,00
7-9 Douille à bout de fil y compris lampe E27 U 10 500,00 5 000,00

63
N° DESIGNATION DES OUVRAGES U QUANTITE P.UNITAIRE MONTANT

7-10 Applique linth p 18w U 02 2 500,00 5 000,00


7-11 Luminaire flurescent 01x40 sans vasque U 02 3 500,00 7 000,00
7-12 lustre avec suspension et crochets à 03 U 10 20 000,00 200 000,00
lampes décoratifs de 40w
Interrupteur 10 ampéres 250V
7-13 Simple allumage S.A U 10 900,00 9 000,00
7-14 Double allumage D.A U 10 900,00 9 000,00
7-15 Va et vient V.V U 08 900,00 7 200,00
Prises de courant
7-16 10/16 2P+T 220V U 40 900,00 36 000,00
7-17 10/16 2P+T 220V ETANCHE U 06 900,00 5 400,00
7-18 Sonnerie pour appartement 220v U 02 6 000,00 12 000,00
Tableau de distribution type plastique
7-19 01 arrivée + 06 départs modèle ABB U 02 45 000,00 90 000,00
7-20 Barrette de coupure U 01 2 000,00 2 000,00
7-21 Disjoncteur différentiel 10/30 A 220v U 14 12 000,00 168 000,00
7-22 Panneau en bois pour disjoncteur U 02 600,00 1 200,00
7-23 Panneau en bois pour compteur U 02 2 500,00 5 000,00
Sous-total 672 500,00
8) - PLOMBERIE SANITAIRE
8-1 F/P de baignoire pour douche y/c U 02 13 000,00 26 000,00
mélangeurs et tout accessoires
8-2 F/P de lavabo y/c robinet mélangeur et U 02 7 500,00 15 000,00
tout accessoires
8-3 F/P d'éviers de cuisines y compris robinet U 02 6 500,00 13 000,00
mélangeur et tout accessoires
8-4 F/P de cuvettes à turque pour WC U 02 5 500,00 11 000,00
8-5 F/P de chauffe-eau 10L type 1er choix U 02 35 000,00 70 000,00
8-6 F/P de chauffage à gaz 1er choix U 02 35 000,00 70 000,00
Accessoires salle de bain
8-7 Porte serviette U 02 900,00 1 800,00
8-8 Porte savon U 02 900,00 1 800,00
8-9 Miroir pour lavabo dim 0,40x0,60 m U 02 900,00 1 800,00
8-10 F/P tablette de lavabo U 02 900,00 1 800,00
8-11 F/P de tube en cuivre diam (16/18) U 30 1 800,00 54 000,00
8-12 F/P de tube en cuivre diam (14/16) 20,00 1 500,00 30 000,00
8-13 F/P de tube en cuivre diam (12/14) U 30 1 200,00 36 000,00
Alimentation en gaz
Alimentation en tube cuivre
8-14 F/P de tube en cuivre diam (16/14) ML 60,00 1 800,00 108 000,00
8-15 F/P de tube en cuivre diam (20/22) ML 40,00 2 500,00 100 000,00
8-16 F/P robinets de barrage d,n (20/22) U 02 2 500,00 5 000,00

64
N° DESIGNATION DES OUVRAGES U QUANTITE P.UNITAIRE MONTANT

8-17 F/P robinets de commande d,n (14/16) U 04 2 500,00 10 000,00


8-18 porte caoutchouc d,n (14/16) 2,00 2 500,00 5 000,00
8-19 F/P robinets de puisage d,n (12/17) U 08 2 500,00 20 000,00
8-20 F/P vanne d'arrêt d,n (20/27) U 02 2 500,00 5 000,00
8-21 F/P de compteur d'eau (qu=3m3/h) U 04 12 000,00 48 000,00
8-22 F/P de tuyaux d'évacuation pvc (Ø40) ML 30,00 400,00 12 000,00
8-23 F/P de tuyaux d'évacuation pvc (Ø75) ML 25,00 800,00 20 000,00
8-24 F/P de tuyaux d'évacuation pvc (Ø160) ML 10,00 1 600,00 16 000,00
8-25 F/P de siphons de sol (Ø20) U 08 2 000,00 16 000,00
8-26 Regards de chute 50x50xh U 04 12 000,00 48 000,00
8-27 Regards de chute 80x80xh U 04 15 000,00 60 000,00
Sous-total 805 200,00
9) - MENUISERIE BOIS
9-1 F/P de fenêtre à 2 vantaux dim 120x140 U 10 18 000,00 180 000,00
avec persiennes en bois rouge 1er choix
9-2 F/P de porte-fenêtre cintre à 2 vantaux U 02 27 000,00 54 000,00
dim 120x240 avec persiennes en bois
rouge 1er choix
9-3 F/P de châssis a un vantail dim 0,50x0,60 U 04 4 500,00 18 000,00
m (vitré et ouvrant en bois)
Menuiserie intérieur cadre 12 cm
9-4 F/P Porte pleine a un vantail dim U 04 18 000,00 72 000,00
0,84x2,20 m
9-5 F/P Porte pleine a un vantail dim U 06 18 000,00 108 000,00
0,94x2,20 m
9-6 F/P Porte pleine avec vitrage à un vantail U 02 18 000,00 36 000,00
Dim : 0,94x2,20 m pour cuisine
9-7 F/P Porte pleine à deux vantaux Dim : U 02 25 000,00 50 000,00
1,20x2,20 m avec vitrage
9-8 F/P menuiserie sous potager de cuisine ML 8,00 32 000,00 256 000,00
h=0,90
Sous-total 774 000,00
10) - MENUISERIE METALLIQUE
10-1 F/P Porte métallique en 02 tôles à deux U 02 38 000,00 76 000,00
vantaux Dim 1,20x2,40 m décorée
10-2 F/P trappe d'accès pour terrasse U 02 6 500,00 13 000,00
dimensions (0,70x0,70)
10-3 F/P Garde corps métallique en éléments ML 10,00 6 500,00 65 000,00
de fer forger y/c main courante en bois
rouge 1er choix h=0,90m
Sous-total 154 000,00
11) - PEINTURE ET VITRERIE

65
N° DESIGNATION DES OUVRAGES U QUANTITE P.UNITAIRE MONTANT

11-1 F/P de peinture griffée 1er choix sur mur M2 370,00 1 300,00 481 000,00
exterieur et compris
11-2 F/P de peinture vinylique préparée sur M2 600,00 300,00 180 000,00
murs interieurs y compris deux couches
enduits
11-3 F/P de peinture vinylique sous plafonds M2 220,00 300,00 66 000,00
interieurs
11-4 F/P de Peinture laquée sur murs interieurs M2 40,00 300,00 12 000,00
y compris deux couches d'enduit
11-5 F/P de Peinture laquée sous plafonds M2 40,00 300,00 12 000,00
interieurs y compris deux couches
d'enduit
11-6 F/P de Peinture à l'huile sur boiserie M2 150,00 300,00 45 000,00
11-7 F/P de Peinture glycérophtalique sur M2 40,00 300,00 12 000,00
menuiserie métallique
11-8 Verre demi double 0,003 m M2 25,00 2 000,00 50 000,00
11-9 Verre coulé martelé M2 4,00 4 500,00 18 000,00
11-10 Verre armlé M2 2,00 4 500,00 9 000,00
Sous-total 885 000,00
12) - CHAUFFAGE CENTRAL
F/P radiateur en font à 03 branches y/c
accessoires et toutes sujétions
12-1 - 14 éléments U 02 28 000,00 56 000,00
12-2 - 12 éléments U 08 24 000,00 192 000,00
12-3 - 10 éléments U 02 20 000,00 40 000,00
F/P tuyauterie en cuivre ép.1,2 type
chauffage central y/c piéces spéciales
12-4 - Ø 20/22 ML 40,00 2 500,00 100 000,00
12-5 - Ø 14/16 ML 50,00 1 800,00 90 000,00
Vanne d'arrét
12-6 - Ø 26/34 U 02 3 500,00 7 000,00
12-7 - Ø 15/21 U 01 3 500,00 3 500,00
Equipement chaufferie
12-8 F/P chaudiére murale 36 000,00 kcal/h U 02 120 000,00 240 000,00
12-9 F/P vanne d'arret à gaz Ø20/22 U 02 6 500,00 13 000,00
12-10 F/P vanne d'arret Ø20/27 U 02 3 500,00 7 000,00
12-11 F/P tuyauterie en cuivre ép.1mm type ML 20,00 2 500,00 50 000,00
chauffage central y/c piéces spéciales
12-12 Raccordement électrique y/c cable, U 01 20 000,00 20 000,00
prise de courant , protection avec
dijoncteur et toutes sujétion de mise en
œuvre

66
N° DESIGNATION DES OUVRAGES U QUANTITE P.UNITAIRE MONTANT

12-13 F/P tuyauterie galvanisé Ø20/27 ML 20,00 600,00 12 000,00


Sous-total 830 500,00
Total Général HT (Avant Rabais) 12 323 950,00
Rabais de 1,17 % 114 190,21
Total Général HT (Après Rabais) 12 179 759,79
TVA 07 % 862 676,50
Total Général TTC 13 032 342,97

Arrêté le présent devis à la somme de : TREIZE MILLIONS TRENTE-DEUX MILLE TROIS CENT
QUARANTE-DEUX DINARS QUATRE-VINGT-DIX-SEPT CENTIMES - ( 13 032 342,97 DA )

Chlef, le ................................ Chlef, le........................ Chlef, le ...............................


Le Partenaire cocontractant Le Maître de l’œuvre Le Service contractant

67
PROJET: Réalisation d’un centre foncier intercommunal avec deux (02) logements de
fonction catégorie B à BOUKADER –CHLEF
LOT N°02: Bloc deux (02) Logements de Fonction

RECAPITULATION GENERALE

1) – TERRASSEMENT ……………………………………………… 199 000,00 DA


2) – INFRASTRUCTURE…………………………………………… 2 194 000,00 DA
3) – SUPERSTRUCTURE…………………………………………… 2 224 000,00 DA
4) – MACONNERIE………………………………………………. 759 000,00 DA
5) - ENDUIT ET REVETEMENT…………………………………….. 2 335 000,00 DA
6) – ETANCHEITE…………………………………………………. 491 750,00 DA
7) – ELECTRICITE………………………………………………….. 672 500,00 DA
8) - PLOMBERIE SANITAIRE……………………………………… 805 200,00 DA
9) - MENUISERIE BOIS……………………………………………. 774 000,00 DA
10) - MENUISERIE METALLIQUE………………………………… 154 000,00 DA
11) - PEINTURE ET VITRERIE……………………………………… 885 000,00 DA
12) - CHAUFFAGE CENTRAL…………………………………… 830 500,00 DA
Total Général HT (Avant Rabais)......................................... 12 323 950,00 DA
Rabais de 1,17 %.................................................................. 114 190,21 DA

Total Général HT (Après Rabais)…………...………………... 12 179 759,79 DA


TVA 07 %............................................................................ 862 676,50 DA
TOTAL TTC……………………………………………………. 13 032 342,97 DA
TREIZE MILLIONS TRENTE-DEUX
Arrêté le présent marché à la somme de (en TTC):
MILLE TROIS CENT QUARANTE-DEUX DINARS QUATRE-VINGT-DIX-SEPT CENTIMES
- ( 13 032 342,97 DA )

Chlef, le ................................ Chlef, le....................... Chlef, le ...............................


Le Partenaire cocontractant Le Maître de l’œuvre Le Service contractant

68