L'OSSERV ATORE ROMANO

RÉDACTION, ADMINISTRATION CITE DU VATICAN CINQUANTE-HUITIÈME ANNÉE

EDITION HEBDOMADAIRE
UNICUIQUE SUUM

EN LANGUE FRANÇAISE
NON PRAEVALEBUNT

Le numéro: : 1,00 . Les numéros précédents: : 2,00 .

N. 9 (2971) - 27 février 2007
Rédaction: Via del Pellegrino, 00120 Cité du Vatican, Europe - Téléphone: 39/06.698.99.400 - Telefax: 39/06.698.81.791 - INTERNET: www.vatican.va/news_services/or/home_fra.html E-MAIL: ornet@ossrom.va

L'homme d'aujourd'hui a besoin d'une purification intérieure
Le Carême, quarante jours de grâce à vivre comme un temps «eucharistique»

«La liturgie du Mercredi des Cendres indique ainsi dans la conversion du cœur à Dieu la dimension fondamentale du temps quadragésimal. Tel est le rappel très suggestif qui nous vient du rite traditionnel de l'imposition des cendres [...]. Un rite qui revêt une double signification: la première relative au changement intérieur, à la conversion et à la pénitence, alors que la seconde renvoie à la précarité de la condition humaine, comme on le perçoit facilement dans les deux formules différentes qui accompagnent le geste».
Homélie du Saint-Père lors de la Messe du Mercredi des Cendres, page 2

ANGELUS u Le 25 février 2007, premier Dimanche de Carême

Dans ce numéro:
Lettre du Pape au Cardinal Andrea Cordero Lanza di Montezemolo, Archiprêtre de la Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs. Page 6 Audience aux pénitenciers et aux prélats des quatre Basiliques pontificales romaines - Audience à l'Inspectorat général de la Sécurité publique auprès du Vatican - Bénédiction des agneaux. Page 7 Le nouvel Ambassadeur de Colombie présente ses Lettres de Créance. Page 8 Unité: Les relations avec la Communion anglicane. Page 9 France: la Délégation catholique pour la Coopération - Informations. Page 10 Page 11 Informations. Allocution du Saint-Père au cours de l'Audience générale du 21 février 2007. Page 12

Le regard fixé sur le Christ crucifié
Chers frères et sœurs, Cette année, le Message pour le Carême s'inspire d'un verset de l'Evangile de Jean, qui se réfère à son tour à une prophétie messianique de Zacharie: «Ils regarderont celui qu'ils ont transpercé» (Jn 19, 37). Le disciple bien-aimé, présent aux côtés de Marie, la Mère de Jésus, et d'autres femmes au Calvaire, fut un témoin oculaire du coup de lance qui transperça le côté du Christ, en en faisant jaillir du sang et de l'eau (cf. Jn 19, 31-34). Ce geste, accompli par un soldat romain anonyme, destiné à se perdre dans l'oubli, est resté imprimé dans les yeux et dans le cœur de l'apôtre, qui le proposa à nouveau dans son Evangile. Tout au long des siècles, combien de conversions ont eu lieu précisément grâce au message d'amour éloquent que reçoit celui qui tourne son regard vers Jésus crucifié! Entrons donc dans le temps du Carême, le «regard» fixé sur le côté de Jésus. Dans ma Lettre encyclique Deus caritas est (cf. n. 12), j'ai voulu souligner que ce n'est qu'en tournant le regard vers Jésus mort pour nous sur la croix que l'on peut connaître et contempler la vérité fondamentale: «Dieu est amour» (1 Jn 4, 8.16) . «A partir de ce regard — ai-je écrit — le chrétien trouve la route pour vivre et pour aimer» (Deus caritas est, n. 12). En contemplant le Crucifié avec les yeux de la foi, nous pouvons comprendre en profondeur ce qu'est le péché, combien sa gravité est tragique et, dans le même temps, le caractère incommensurable de la puissance du pardon et de la miséricorde du Seigneur. Durant ces jours de Carême, ne détournons pas notre
SUITE À LA PAGE 2

Rencontre du Pape avec les séminaristes du grand séminaire pontifical romain
Pages 3 à 5