You are on page 1of 1

PRECONISATIONS

Même si le système des contrats aidés, désormais inséré dans un cadre plus large de
soutien à l’emploi par la formation et l’insertion des publics les plus éloignés de l’emploi,
tend à un moindre engagement des collectivités depuis 2018, il semble pertinent pour le
CSFPT de présenter les préconisations suivantes dans un esprit d’amélioration du système
actuel et de proposition pour l’avenir.

 Le CSFPT propose la suppression des critères d’âge, pour l’accès aux contrats aidés,
avec un aménagement du volet formation, hors dispositifs en alternance.

Le CSFPT formule ensuite les préconisations suivantes portant sur les relations et les
missions des acteurs nationaux ou territoriaux investis dans les politiques publiques de
l’emploi et de l’insertion :

 Reconnaissance par l’Etat de la mission des collectivités territoriales et de leurs


services de proximité pour l’insertion des publics éloignés de l’emploi, dans un cadre
général de soutien à l’égalité, la lutte contre les discriminations et l’accès à l’emploi.
 Intégration des Centres de gestion, comme instances de mutualisation et de dialogue,
partenaires, avec les prescripteurs et l’Etat pour les collectivités adhérentes ou
volontaires afin de mieux mailler le territoire national et faire respecter les conditions
d’accueil, de formation et d’emploi.
 Participation des E.P.C.I. comme appui aux communes de leur périmètre pour
l’accueil de bénéficiaires de contrats Parcours Emploi Compétences et de recours aux
financements auprès du guichet unique préfectoral.
 Association des collectivités territoriales et de leurs partenaires associatifs dans
l’hypothèse de la mise en place d’un nouveau dispositif avec notamment, un objectif
d’allègement et de simplification des procédures.
 Association des acteurs nationaux au suivi et au bilan consolidé des dispositifs mis en
place.
 Information des employeurs territoriaux du suivi établi par les DIRECCTE après le
départ des contrats aidés.
 Sur le volet « formation », objectif d’une contractualisation entre le CNFPT, le
ministère de l’emploi et les régions pour le financement de certifications et de
formations qualifiantes dans la fonction publique territoriale.

Le CSFPT propose ensuite des aménagements sur l’insertion et l’intégration des contrats
aidés dans la gestion globale des ressources humaines des collectivités territoriales :

 Présentation en comité technique et devant l’assemblée délibérante de la politique de


recrutement de ces contrats aidés adoptée par la collectivité.
 Reconnaissance du temps effectué par les contrats aidés en collectivité, avec la prise
en compte d’une certaine ancienneté au moment du recrutement par la collectivité.
 Obligation pour l’employeur territorial, dans le cadre de la GPEEC, d’établir un plan
d’accueil, de suivi et de tutorat en cas de recrutement de bénéficiaires de contrats
aidés, afin de répondre à l’insertion de ces publics spécifiques.
 Reconnaissance des tuteurs, au même titre que les maîtres d’apprentissage, en tenant
compte des spécificités de l’accompagnement des contrats aidés.

36