You are on page 1of 2

AP – Presse et recherche de l’information

Construire un journal télévisé : la conférence de rédaction

A partir de 3 supports différents , mettre en évidence les constances et les différences


dans la fabrication d’un JT

1. Un reportage de France 5 sur le journal de 13 heures de TF1

Questions :

1. Décomposez les différentes étapes de la fabrication du journal


2. Expliquez comment sont opérés le tri et la hiérarchie de l’information
3. Présentez le traitement et la mise en scène de l’information, en particulier explicitez le rôle de
J.P.Pernaut
4. A votre avis, quel est le public visé par ce journal ? Est-il le même que celui du 20 heures de TF1

2. Un extrait du documentaire de W.Karel : « Le journal commence à 20 heures »

Cliquez ici

Questions :

1. Quels sont les sujets proposés ?


2. En quoi sont-ils source de conflits ?
3. Présentez les arguments des deux camps
4. En quoi la concurrence du journal de J.P Pernaud peut-elle contribuer à expliquer les choix
éditoriaux ?
5. En quoi le conflit portant sur le reportage du Rwanda est-il symbolique des deux logiques qui
s’opposent à France 2 ?
6. Pourquoi l’expérience prend-elle fin au bout de 24 heures ?

3. Une journée à France 3 Périgord par I.Hirsch, rédactrice en chef

la conférence de rédaction est à 9h le matin, elle peut durer 1/4 d'heure ou plus s'il y discussion sur un sujet

dans l'organisation, je me charge de proposer des reportages, je prépare en amont, en fonction de ce qui peut
se passer lors de cette journée

certains journalistes, plus actifs que d'autres proposent eux-mêmes des reportages grâce à des contacts qu'ils
ont eu ou pArfois grâce à des infos qu'ils ont entendues ou lues sur d'autres médias
les équipes partent en tournage, en binôme, un rédacteur et un JRI, journaliste reporter d'images

au total, 3 équipes travaillent tous les jours à France 3 périgord

puis les rédacteurs rentrent de tournage et vont travailler avec le monteur qui récupèrent leurs images et les
basculent sur l'ordinateur.

Le montage aujourd'hui ne se fait que sur informatique, contrairement à ce qui se passait avant, les monteurs
travaillaient avec des magnétos et des cassettes à bandes. L'intérêt est que les possibilités de trucage ou de
modification sont quasi sans limite, hormis celle de l'heure de diffusion, l'inconvénient est qu'il faut
numériser les images et que cela prend un peu de temps.

deux monteurs travaillent avec nous, l'un d'eux ne fait que monter les sujets, le deuxième monte des sujets et
se charge de construire la bobine, qui est la version définitive du journal tel qu'on le diffuse, soit
l'assemblage de tous les plateaux de présentations et les reportages dans l'ordre qui a été déterminé (petit
point intéressant, on parle toujours de bobine, alors qu'aujourd'hui, on ne sort plus le journal sur K7 pour le
diffuser mais on l'envoie directement du système, et cette expression de bobine date de l'époque où on
travaillait sur film, soit il y a plus de 30 ans).

dans le fonctionnement quotidien, il y a donc "l'actu" du jour à traiter mais aussi tout ce qu'on peut préparer
en amont

nous avons un invité par semaine, un entretien, qui est enregistré avec une semaine d'avance

le lundi, on fait un retour sport

et le vendredi, on prévoit un agenda pour le WE

d'autres projets sont en cours, avec un rdv mensuel sur le patrimoine

et les journalistes ont bien sûr la possibilité de proposer des idées chaque fois qu'ils le souhaitent

concernant l'équipe, il faut ajouter une assistante, chargée du standard, des synthés, de la gestion des
contrats et des frais de mission

nous travaillons en collaboration avec Bordeaux, qui rediffuse un certain nombre de nos sujets

Travail de synthèse sur les 3 documents :


a. A quoi sert une conférence de rédaction ?
b. Qui sont les acteurs de cette conférence de rédaction ?
c. Comment sont choisis les sujets traités ?
d. Qui a une influence sur le choix du sujet et de son traitement ?
e. Les sujets traités dans les 3 journaux télévisés sont-ils les mêmes ? Pourquoi ?
f. Quels sont a priori les publics visés par chaque JT ?
g. En quoi cela explique-t-il des choix rédactionnels différents ?