You are on page 1of 5

« ci-joint » ou « ci-jointe » ?

As t uce Voir l a vidéo Voi r le cou rs

Les adjectifs « ci-annexé », « ci-inclus » et « ci-joint » sont invariables quand ils


sont placés en tête de phrase :
Ci-joint les attestations demandées.

Ils sont également invariables quand ils sont placés immédiatement devant un nom,
c'est-à-dire quand celui-ci n'est pas précédé d'un déterminant tel que « un », « le »,
« mon », etc. :
Je vous envoie ci-joint photocopie de mon passeport.

Quand, au contraire, ils suivent le nom, ils s'accordent avec…

« personel ou « personnel » ? « professionel » ou « professionnel » ?


« national » ou « nationnal » ? As t uce Voir l a vidéo Voi r le cou rs

Les adjectifs en –onnel prennent toujours deux n : « personnel », « professionnel »…


Les adjectifs en –onal prennent toujours un seul n : « national », « cantonal »…

passage à l'interrogation indirecte As t uce Voir l a vidéo Voi r le cou rs

Pour transformer une phrase interrogative directe (« Qu'est-ce que tu


veux ? » ou « Que veux-tu ? ») en une interrogative indirecte (« Je te demande ce
que tu veux »), il est nécessaire de remplacer « qu'est-ce que » ou « que » par « ce
que ».
« Qu'est-ce qu'il t'a dit ? » => « J'aimerais savoir ce qu'il t'a dit. »
« Que t'a-t-il dit ? » => « J'aimerais savoir ce qu'il t'a dit. »

Sache qu'il n'est pas ton ennemi.


« mange ! » ou « manges ! » ? As t uce Voir l a vidéo Voi r le cou rs

À la deuxième personne du singulier de l'impératif, les formes se terminant par un


« e » muet ne prennent pas de « s ».
« Chante encore, s'il te plaît ! »
En revanche, si elles sont immédiatement suivies de « en » ou de « y », on ajoute un
« s ».
« Laisses-en un peu ! » - « Relis ton devoir et intègres-y les corrections. »

Précisions de l'expert : attention, si « en » est suivi d'un nom (« chante en chœur, en


noir, en Bretagne… ») ou d'un verbe au participe présent (qui se termine en « ant »
comme dans « marche en chantant, en riant, en…

« aie », « aies » ou « ais » ? As t uce Voir l a vidéo Voi r le cou rs

La terminaison « -s », marque de la 2e personne du singulier (« tu manges », « tu


exigeais », etc.), ne se retrouve pas à l'impératif du verbe « avoir », qui s'écrit « aie ».
(On reconnaît l'impératif au fait que le sujet n'est pas exprimé.)
« Aie le courage de tes opinions. »

« rémunérer » ou « rénumérer » ? As t uce Voir l a vidéo Voi r le cou rs

Pour bien écrire rémunérer, respectez l'ordre alphabétique : le « m » vient avant le


« n », comme dans « monnaie ».
« Ce compte est rémunéré à 4 %. »

« connection » ou « connexion » ? As t uce Voir l a vidéo Voi r le cou rs

« Connexion » s'écrit avec un « x », bien qu'il soit de la même famille que


« déconnecter » ou « connectique ». L'orthographe « connection » est seulement
valable en anglais.
Retenez que la connexion est un croisement d'informations et que le « x » de
« connexion » le représente.
« La connexion avec le siège est prévue à 14 h. »

« du » ou « dû » ? As t uce Voir l a vidéo Voi r le cou rs

« Du » sans accent est la forme contractée de « de + le ».


« Pour fabriquer cette cabane, il faut du bois et de la colle. »
Astuce : On écrit « dû », participe passé masculin singulier de « devoir », avec un
accent circonflexe pour le distinguer de la forme contractée « du ».
« La société a dû recruter un nouvel ingénieur. »
Au féminin et au pluriel, le risque de confusion disparaît. On peut (on doit !) alors
écrire sans accent les formes « due », « dus » et « dues ».
« Cette récompense m'est due depuis longtemps. »

« éi » ou « éï » ? As t uce Voir l a vidéo Voi r le cou rs

On ne doit jamais mettre de tréma sur un « i » qui suit un « é ».


« L'absentéisme est très important dans cette entreprise. »
Nous avons rencontré une pléiade d'artistes lors de ce festival.
« du » ou « dû » ? As t uce Voir l a vidéo Voi r le cou rs

« Du » sans accent est la forme contractée de « de + le ».


« Pour fabriquer cette cabane, il faut du bois et de la colle. »
Astuce : On écrit « dû », participe passé masculin singulier de « devoir », avec un
accent circonflexe pour le distinguer de la forme contractée « du ».
« La société a dû recruter un nouvel ingénieur. »
Au féminin et au pluriel, le risque de confusion disparaît. On peut (on doit !) alors
écrire sans accent les formes « due », « dus » et « dues ».
« Cette récompense m'est due depuis longtemps. »

La phrase correcte est :


Une augmentation est demandée, mais elle n'est pas forcément due.

Espaces et % As t uce

Mettre une espace entre le chiffre et le signe %. Le signe % est suivi soit d'une
espace soit d'un signe de ponctuation.

Le mot « heure » en abrégé

As t uce

Le mot « heure » est écrit en toutes lettres si le mot « minute » l'est aussi. Par ex. : Nous
nous quittâmes à 16 heures 25 minutes. Il est abrégé (h sans point – espace avant et
après) si le mot « minute » est lui-même abrégé ou s'il est supprimé : Rendez-vous fut
pris pour 16 h 45. Dans le cas d'une heure pleine, on peut choisir d'abréger ou
non : 16 h ou 16 heures.
N.B. Ne pas oublier l'espace devant « h » et devant « min ». Ne pas non plus ajouter
de 0 devant un nombre de minutes inférieur à 10 : on n'écrit pas 3 h 05 mais 3 h 5.

Abréviation des nombres ordinaux : 1er ; 1re ; 2e ; 3e… As t uce

Premier s'écrit : 1er ; première : 1re et non 1e ou 1ère ; second : 2d et non 2nd ; seconde :
2de et non 2nde ; deuxième : 2e et non 2è, 2me ou 2ème ; troisième : 3e ; etc.
Le pluriel se forme en ajoutant un « s » : 1ers ; 1res ; 2ds ; 2des ; 2es ; 3es, etc.
N.B. Il est recommandé de mettre ces abréviations sous forme d'exposants.

« 12e siècle » ou « xııe siècle » As t uce

Les numéros de siècle s'écrivent toujours en chiffres romains et en petites capitales :


xııe siècle.
N.B. Ne jamais omettre le mot « siècle » après la numérotation.
Le mot « numéro » en abrégé As t uce

L'abréviation de « numéro 1 » est « no 1 ».


L'abréviation de « numéros 1 et 2 » est « nos 1 et 2 ».
Laisser le « n » en minuscule. Ne pas oublier l'espace juste avant le nombre. Éviter le
# (utilisé par les Américains).

Majuscule ou minuscule après le deux-points As t uce

Un deux-points est le plus souvent suivi d'une minuscule. C'est le cas quand il
annonce :
– une énumération (Il y a trois couleurs primaires : bleu, jaune, rouge) ;
– une cause (Je ne sors pas : il pleut trop) ou une conséquence (Il pleut : je ne veux
pas sortir).
Il est toutefois suivi d'une majuscule quand il introduit un élément qui par nature
prend une majuscule :
– un propos rapporté, une citation qui forme une phrase (Elle dit : « Je vous
attendais. ») ;
– un titre, une dénomination (Il est intitulé : Retour aux sources).
De même, dans les écrits administratifs ou techniques, on met généralement une
majuscule au texte qui suit un deux-points accompagnant un simple intitulé de
rubrique (À : L'ensemble du personnel, Note : Cette…

Le mot « numéro » en abrégé As t uce

L'abréviation de « numéro 1 » est « no 1 ».


L'abréviation de « numéros 1 et 2 » est « nos 1 et 2 ».
Laisser le « n » en minuscule. Ne pas oublier l'espace juste avant le nombre. Éviter le
# (utilisé par les Américains).

La phrase correcte est :


Les symphonies nos 7 et 8 de Schubert sont inachevées

Abréviation des nombres ordinaux : 1er ; 1re ; 2e ; 3e… As t uce

Premier s'écrit : 1er ; première : 1re et non 1e ou 1ère ; second : 2d et non 2nd ; seconde :
2de et non 2nde ; deuxième : 2e et non 2è, 2me ou 2ème ; troisième : 3e ; etc.
Le pluriel se forme en ajoutant un « s » : 1ers ; 1res ; 2ds ; 2des ; 2es ; 3es, etc.
N.B. Il est recommandé de mettre ces abréviations sous forme d'exposants.

L'abréviation de « nota bene » As t uce


Un nota bene (du latin notare, « noter », et bene, « bien ») est une remarque, une
précision apportée au texte principal. On signale un nota bene en le faisant
précéder de l'abréviation « N.B. » ou « N. B. » (avec ou sans espace), sans
deux-points intermédiaire.
N.B. Par convention, cette abréviation s'écrit en majuscules, avec points abréviatifs.

La phrase correcte est :


N.B. Ce nombre allait doubler lors de la fusion des entreprises.