You are on page 1of 37

Royaume du Maroc

Office de la Formation Professionnelle


et de la Promotion du Travail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL
ELECTROTECHNIQUE ET EQUIPEMENTS
COMMUNICANTS

Module de formation
S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

DRIF
CDC Génie Electrique
OFPPT Janvier 2017
La voie de l’avenir

OFPPT/DRIF 1
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

Document élaboré par :

Nom et prénom EFP DR

EL-ALJA Mohamed ISTA Khouribga CT

Validation

- DINCA CARMEN - formatrice animatrice au CDC GE


Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

SOMMAIRE
Page
Présentation du module

Résumé de théorie
I) Introduction : 5
II) Les composants de commutation : 6
1) la diode : 6
2) Le THYRISTOR : 8
3) Le transistor Bipolaire : 10
4) Le transistor MOS et IGBT : 10
5) Le TRIAC : 11

III) Convertisseur Alternatif/Alternatif « le GRADATEUR » 12


1) Le Gradateur à angle de phase : 12
2) Le Gradateur à trains d’ondes : 13
3) Le choix d’un Gradateur : 14
4) Gradateur démarreur : 14
5) Les Gradateurs pour l’éclairagisme:
16
a) Lampes à incandescence :
b) Tubes fluorescents :
c) Lampes TBT :
d) Choix d’un gradateur de lumière:
IV) Convertisseur Alternatif/Continu « le REDRESSEUR » : 19
1) Le redressement non commandé : 19
a) Redressement mono alternance : 19
b) Redressement double alternance avec pont de GREATZ: 20
2) Le redressement commandé : 22
a) Redressement commandé avec pont mixte débité sur charge résistive : 22
b) Redressement commandé avec pont mixte débité sur f.c.é.m. (moteur ou 23
batterie) :
V) Convertisseur Continu/Alternatif « L’ONDULEUR »: 25
1) L’onduleur autonome : 25
a) ONDULEUR DE TENSION MONOPHASÉE À 2 25
INTERRUPTEURS :
b) ONDULEUR EN PONT 4 INTERRUPTEURS : 28
2) Particularités Technologiques pour la variation de vitesse des moteurs 29
asynchrones

Guide de travaux pratique


I) TP1 : Étude d’un variateur et d’un televariateur de lumière
II) TP2 : Mise en service d’un onduleur monophasé
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

S2. ELECTROTECHNIQUE - EXPERIMENTATION SCIENTIFIQUE ET


TECHNIQUE
S2.5. Modulation de l’énergie 40 h

2.5.1. Convertisseurs Alternatif / Alternatif.


- Particularités technologiques principales utiles aux choix, paramétrage et à la mise en
œuvre de convertisseur :
 Utilisé en électrothermie :
 Gradateur à train d’ondes.
 Gradateur à angle de phase.
 Utilisé pour les moteurs triphasés :
 Gradateur démarreur.
 Variateur de tension et de fréquence.
- Particularités technologiques principales utiles aux choix, paramétrage et à la mise en
œuvre de convertisseurs utilisés en éclairagisme :
 Gradateurs pour :
 Lampe à incandescence.
 Tube fluorescent.
 Eclairage très basse tension.
 Convertisseurs alternatif/alternatif de tension de sortie fixe pour :
 Tube fluorescent.
 Eclairage très basse tension.

2.5.2. Convertisseurs Alternatif / Continu.


- Particularités technologiques principales utiles aux choix, paramétrage et à la mise en
œuvre :
 d’un redresseur commandé pour l’alimentation d’un moteur à courant continu.
 d’un chargeur.
 d’une alimentation continue.
 d’un variateur (redresseur et hacheur) pour l’alimentation et la variation de vitesse
d’un moteur à courant continu.

2.5.3. Convertisseurs Continu / Alternatif.


- Onduleur autonome.
- Particularités technologiques pour la variation de vitesse
 Procèdes de variation de vitesse
 Variation de la fréquence
- Critères de choix d'un variateur
- Configuration, paramétrage
- Mise en ouvre
 Précaution d’installation
 Règles de montage
 Schéma de branchement
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

RESUME THEORIQUE
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

I) Introduction
L’énergie électrique est fournie à une tension et à une fréquence fixe, il est souvent
nécessaire d’agir sur les paramètres afin de s’adapter au récepteur, cette possibilité est obtenu
par des systèmes d’électronique de puissance.

On nomme ce procédé la modulation d’énergie, elle est réalisée par des systèmes
appelés convertisseurs statiques (à l’opposé de moteurs dits dynamiques).

Les différents convertisseurs sont classés dans le tableau suivant :

Tension Tension
Symbole Fonction Applications
entrée de sortie

Gradateur Démarrage, variation de


Alternative Cyclo- vitesse, variation éclairage,
convertisseur fours électriques
Alternative

Redresseur
Récepteurs en continu,
Continue commandé ou
vitesse variable
non

Vitesse variable et
Onduleur
alimentation en alternatif en
Alternative autonome ou
site isolé avec des panneaux
assisté
solaires ou des batteries.
Continue

Variation de vitesse des


Continue Hacheur
MCC

OFPPT/DRIF 6
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

II) Les composants de commutation


La commutation est l’ouverture et/ou la fermeture d’un circuit. Elle autorise ou
interdit le passage du courant électrique dans les deux sens bidirectionnel ou seulement dans
un seul sens unidirectionnel.
La solution technologique est assurée par des composants électroniques de puissance
qui jouent le rôle d’interrupteurs statiques (pas d’usure mécanique).
Ce sont des composants à semi-conducteurs commandables ou non-commandables.

Nous distinguerons quatre composants qui sont :


 la diode
 le thyristor
 le transistor
 le triac

1) La diode

La diode utilisée en sens direct la diode utilisée en sens inverse

la diode est dite passante provoque une la diode est bloquée .Elle peut être assimilée
petite chute de tension VF .Elle se comporte à un interrupteur ouvert
presque comme un interrupteur fermé

 La diode est un composant unidirectionnel

OFPPT/DRIF 7
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

Constitution d’une diode à jonction :

Caractéristiques d’une diode : (En direct : If = f(Vf) & en inverse : IR = f(VR))

OFPPT/DRIF 8
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

2) Le thyristor

Le thyristor est une diode particulière au silicium, possédant un CIRCUIT DE


COMMANDE qui s’appelle la Gâchette.
Un THYRISTOR comprend TROIS JONCTIONS, constituées de deux zones N et deux
zones P.

Le thyristor est, lui aussi, un composant unidirectionnel.

OFPPT/DRIF 9
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

Caractéristique du thyristor : IT = f(VAK) pour un courant de gâchette Ig donné

OFPPT/DRIF 10
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

3) Le transistor bipolaire

Le transistor est un interrupteur commandé par le courant de base IB :

 Si IB>IBsat  transistor saturé (VCE=VCEsat ; IC=ICsat)


 Si IB=0  transistor bloqué (IC=0)

4) Le transistor MOS et IGBT

Ces transistors, plus performants, ont le même comportement que le bipolaire à la


différence qu'ils se commandent avec une tension (le courant de commande est très faible).

OFPPT/DRIF 11
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

5) Le triac

Le triac aussi appelé ALTERNISTOR est un dispositif semi-conducteur à 3 électrodes


bidirectionnelles. C’est l'équivalent de deux thyristors montés en tête bêche (parallèle
inverse).

Les deux électrodes principales sont:


 B2: borne positive.
 B1: borne négative.
 G: la gâchette.

Caractéristiques du triac

OFPPT/DRIF 12
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

III) Convertisseur Alternatif/Alternatif « le GRADATEUR »


La mission d’un gradateur est de fournir, à partir d’un courant alternatif de tension
fixe, une tension alternative de valeur réglable.

1) Le Gradateur à angle de phase

a) Schéma de principe et fonctionnement

Les gâchettes des thyristors sont commandées avec un retard α compris entre 0 et T /
2 correspondant à un angle de phase ou angle d’amorçage compris entre 0 et π radians.

 Si α = 0, la sinusoïde est complète. Vcharge = Vréseau


 Si α = π, les thyristors sont amorcés au moment du changement d’alternance.
Vcharge = 0
 Pour α quelconque :

OFPPT/DRIF 13
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

b) En triphasé

Le gradateur peut être entre la source et le récepteur :

Ou encore en aval du récepteur :

2) Le Gradateur à trains d’ondes

a) Principe

On laisse passer le courant pendant un nombre n entier de périodes : c’est tc, le temps
de conduction.
Ensuite on bloque le gradateur à l’occasion d’un passage à 0, puis on laisse passer de
nouveau pendant le temps tc, etc… Chaque série de n alternances est appelée train
d’onde. Le temps qui sépare les débuts (ou les fins) de deux trains d’ondes est désigné par Tc.
C’est la période de commande.
Plus tc se rapproche de Tc et plus Ucharge est proche de Uréseau. Pour exprimer cela
on a définit τ , le rapport cyclique : τ = tc / Tc avec 0 ≤ τ ≤ 1 .
Pour obtenir la puissance moyenne fournie au récepteur, il suffit d’écrire :

OFPPT/DRIF 14
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

3) Le choix d’un Gradateur

Premier critère : la puissance


 Jusqu’à 3 kW, on peut utiliser un triac.
 Au-delà, deux thyristors tête-bêche.

Second critère : le type de récepteur


À la différence d’un résistor, un moteur a besoin d’être alimenté régulièrement. Pour
ce dernier, on préférera donc un gradateur à angle de phase qui assure un « morceau
d’alternance » à chaque demi-période.
Pour le chauffage et l’éclairage en revanche, le gradateur par trains d’ondes est très
bien adapté.

4) Gradateur démarreur

On peut remplacer le démarrage direct d’un moteur asynchrone triphasé par un


démarreur progressif réalisé au moyen d’un gradateur qui assure une montée progressive de la
tension.

Principe de fonctionnement:

OFPPT/DRIF 15
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

 La tension du réseau d’alimentation est appliquée progressivement au stator du


moteur.
 La variation de la tension statorique est obtenue par la variation continue de l’angle(α)
de retard à l’amorçage des thyristors du modulateur d’énergie.
 La consigne de démarrage permet de régler le temps de la phase de démarrage.
 A la fin du démarrage, le stator du moteur est sous tension nominale, les thyristors
sont alors en pleine conduction.
 La rampe de décélération permet de diminuer la tension de la valeur nominale à 0.
 Le freinage se fait par injection de courant continu dans le stator après avoir coupé
l’alimentation.

Schéma électrique

OFPPT/DRIF 16
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

5) Les Gradateurs pour l’éclairagisme

Les variateurs de lumière permettent d'effectuer la variation de l'intensité lumineuse


des sources d'éclairage. Les variateurs de lumière sont différents selon que les sources
commandées sont :

 des lampes à incandescence ou halogènes 230V;


 des lampes halogènes 12/24 V ;
 des tubes fluorescents.

a) Lampes à incandescence

Les gradateurs pour l'éclairage par incandescence ou pour les lampes à halogène sont
identiques, la charge étant uniquement résistante. La commande de la variation s'effectue le
plus souvent de façon manuelle par un potentiomètre.

b) Tubes fluorescents

Pour fonctionner, le tube fluorescent nécessite la création d'une surtension au moment


de l'amorçage à la mise sous tension du tube (utilisation d’un ballast), puis une réduction de

OFPPT/DRIF 17
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

cette tension en fonctionnement normal (régime d'arc). Seuls les tubes fluorescents alimentés
par des ballasts électroniques peuvent fonctionner à tension variable.

« Gradateur pour variation d'éclairage par tube fluorescent. »

 L’envoi d’impulsions provoque la marche ou l’arrêt comme un télérupteur.


 Le maintien de l’appui sur le bouton poussoir provoque la variation de
l’éclairage.
 Le sens de variation est inversé entre deux actions

« Graphique de commande de la variation de lumière progressive à partir d’un bouton-poussoir »

c) Lampes TBT

Les lampes basse tension (12V) sont alimentées à partir du réseau 230 V, soit par des
transformateurs 50 Hz, classiques, soit par des transformateurs électroniques haute fréquence,
beaucoup plus légers, qui sont en réalité des alimentations à découpage. La variation de
lumière est possible dans ce dernier cas, à condition d'utiliser des gradateurs.

OFPPT/DRIF 18
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

« Gradateur commandé par boutons poussoirs pour lampes halogènes 12V »

d) Choix d’un gradateur de lumière

Le choix d'un télévariateur ou variateur s'effectue en fonction :

 de la puissance, de la tension d'alimentation ;


 du type d’éclairage : incandescence, fluorescence, éclairage très basse tension ;
 de la commande : filaire, par impulsions, par radio, par bus, etc. ;
 de la plage de variation désirée, par exemple de 5 % à 100 % ;
 des fonctions auxiliaires souhaitées : maintien d'une luminosité constante, forçage
d'un niveau de luminosité préréglé, rampe temporisée, etc.

OFPPT/DRIF 19
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

IV) Convertisseur Alternatif/Continu « le REDRESSEUR »


Le but du redressement est d’obtenir, à partir d’un courant alternatif, un courant
unidirectionnel le plus proche possible du courant continu et adapté en tension.

1) Le redressement non commandé

a) Redressement mono alternance

Montage

Fonctionnement

 De 0 à T/2 : U>0 , la diode sera passante  Uc=U


 De T/2 à T : U<0 n la diode se bloque  Uc=0

Forme et valeur de la tension redressée

OFPPT/DRIF 20
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

Ucmoy = Umax/π
b) Redressement double alternance avec pont de GREATZ

Montage

OFPPT/DRIF 21
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

Fonctionnement

Les diodes conduisent deux par deux :


Pendant le passage de l’alternance positive, les diodes D1 et D4 sont polarisées dans le
sens direct, les deux autres sont bloquées. Le fonctionnement est comme représenté ci-
dessous :

 Pendant l’alternance positive D1 et D4 conduisent :

 Pendant le passage de l’alternance négative, les diodes D2 et D3 sont


polarisées dans le sens direct, D1 et D4 sont bloquées.

Forme et valeur de la tension redressée

OFPPT/DRIF 22
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

Ucmoy = 2Umax/π

2) Le redressement commandé
Il permet d’obtenir une tension unidirectionnelle réglable : un composant
supplémentaire est nécessaire pour cette conversion : le THYRISTOR.

a) Redressement commandé avec pont mixte débité sur charge résistive

OFPPT/DRIF 23
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

La tension apparait aux bornes de la charge dés que le thyristor susceptible de


conduire est amorcé : plus l’angle d’amorçage du thyristor est grand, plus la tension obtenue
aux bornes de la charge est faible. La valeur de la tension obtenue est directement liée à son
aire comme on peut le voir ci-dessous pour 2 tensions obtenues pour 2 valeurs de l’angle
d’amorçage α.

Ucmoy = Vmax(1+cos α)/π

b) Redressement commandé avec pont mixte débité sur f.c.é.m (moteur ou


batterie)

La tension aux bornes du moteur UC prend la valeur de u (réseau) lorsque les semi-
conducteurs sont passants et de E lorsque les semi-conducteurs sont bloqués. La valeur E
correspond à la tension générée par l’induit du moteur lors de son fonctionnement en
génératrice5. Valeur de la tension moyenne : La relation donnant la valeur <UC > vue
précédemment ne peut plus être utilisée.

OFPPT/DRIF 24
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

Application : variateur de vitesse pour moteur à courant continu

• L’inducteur est alimenté sous tension fixe ou non alimenté s’il est constitué d’un
aimant permanent.
• L’induit est alimenté sous tension réglable via le redresseur commandé.

OFPPT/DRIF 25
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

V) Convertisseur Continu/Alternatif « L’ONDULEUR »


Dans certains cas l’absence d’énergie électrique peut nuire au bon fonctionnement du
système. C’est pourquoi, on peut utiliser un onduleur. On le retrouve aussi dans les variateurs
de vitesse.
Un onduleur est un convertisseur continu – alternatif.

1) L’onduleur autonome

L’onduleur est dit autonome quand il impose sa propre fréquence à la charge (ce qui
est différent de l’onduleur assisté où la fréquence est imposée par la fréquence du réseau).
Les onduleurs autonomes sont utilisés :
 Pour alimenter des moteurs synchrones ou asynchrones pour faire varier la vitesse
 Comme alimentations de secours
 Comme alimentation de dispositifs de chauffage par induction (les fréquences des
courants fournis par ces onduleurs sont comprises entre quelques dizaines de hertz à
quelques centaines d’hertz)

a) ONDULEUR DE TENSION MONOPHASÉE À 2 INTERRUPTEURS

a.1) Débit sur charge résistive


 De 0 à T/2 on a K1 fermé et K2 ouvert  U=E
 De T/2 à T on a K2 fermé et K1 ouvert  U= -E

OFPPT/DRIF 26
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

a.2) Débit sur charge inductive


Dans ce cas, l’annulation du courant i et celle de la tension u ne sont pas simultanées.
Lorsque K1 (ou K2) est ouvert, le courant est tantôt positif, tantôt négatif. Or, les
transistors sont unidirectionnels, il faut donc les compléter avec un dispositif permettant
d’inverser le courant. On ajoute pour cela une diode en parallèle.

Schéma du montage

OFPPT/DRIF 27
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

Allures

Fonctionnement

Notons p(t) = u(t).i(t) la puissance instantanée reçue par la charge.


 De 0 à t1 : i<0 et u>0 donc p<0, la charge fournit donc de la puissance à la source de
tension et le courant passe par D1 . On est en phase de récupération d’énergie au
niveau de l’alimentation continue.
 De t1 à T/2 : i>0 et u>0 donc p>0, la charge reçoit donc de la puissance de la source
de tension et le courant passe par T1 . On est en phase d’alimentation normale de la
charge.
 De T/2 à t2 : i>0 et u<0 donc p<0, la charge fournit donc de la puissance à la source
de tension et le courant passe par D2. On est en phase de récupération d’énergie au
niveau de l’alimentation continue.

OFPPT/DRIF 28
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

 De t2 à T : i<0 et u<0 donc p>0 , la charge reçoit donc de la puissance de la source de


tension et le courant passe par T2 . On est en phase d’alimentation normale de la
charge.

Remarque : Les diodes fonctionnent uniquement pendant les phases de récupération


d’où leur nom de diodes de récupération. De plus elles permettent d’avoir un courant
ininterrompu dans la charge et de protéger les transistors (ou thyristors) contre les
surtensions.

Umoy = 0 ; Ueff=E

b) ONDULEUR EN PONT 4 INTERRUPTEURS

Les interrupteurs sont commandés périodiquement et 2 par 2 (K1 et K3 , K2 et K4).


Pour l’étude, K1 et K3 sont fermés de 0 à T/2 et K2 et K4 sont fermés de T/2 à T.On
note p(t) = u(t).i(t) la puissance instantanée reçue par la charge.

Fonctionnement

 De 0 à t1 : i<0 et u>0 donc p<0 , la charge fournit donc de la puissance à la source de


tension et le courant passe par D1 et D3 . On est en phase de récupération d’énergie au
niveau de l’alimentation continue.
 De t1 à T/2 : i>0 et u>0 donc p>0, la charge reçoit donc de la puissance de la source
de tension et le courant passe par T1 et T3. On est en phase d’alimentation normale de
la charge.
 De T/2 à t2 : i>0 et u<0 donc p<0, la charge fournit donc de la puissance à la source
de tension et le courant passe par D2 et D4. On est en phase de récupération d’énergie
au niveau de l’alimentation continue
 De t2 à T : i<0 et u<0 donc p>0, la charge reçoit donc de la puissance de la source de
tension et le courant passe par T2 et T4. On est en phase d’alimentation normale de la
charge.

OFPPT/DRIF 29
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

Allures

2) Particularités Technologiques pour la variation de vitesse des moteurs asynchrones

Les onduleurs autonomes sont souvent utilisés pour faire varier la vitesse de rotation
des moteurs asynchrones triphasés, alors que ce type de moteur alimenté sur le secteur 50 Hz
tourne à une vitesse pratiquement constante.
Pour faire varier la vitesse d'un moteur asynchrone, on doit moduler l'énergie à l'aide
d'un onduleur.

On peut faire varier la vitesse en agissant sur trois paramètres :


 le nombre de paires de pôles ; action par couplage des enroulements (couplage de
pôles selon le montage Dalhander)
 le glissement, en particulier avec les moteurs asynchrones à rotor bobiné
 la fréquence ; en agissant sur la fréquence du courant d'alimentation d'un moteur, on
fait varier sa vitesse ( f = p * n , d'où n = f / p ) .

OFPPT/DRIF 30
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

a) variation de fréquence

Pour conserver une amplitude constante des flux stator et rotor, on doit maintenir le
rapport U/f constant. Pour un rapport U /f constant, les caractéristiques couple-vitesse, T
=f(n), opèrent une translation.

« Courbes T = f(n) pour différentes valeurs de U/f=Cste »

b) Choix d’un variateur de vitesse

Les principaux facteurs de choix d'un variateur de vitesse pour moteur asynchrone sont
les suivants :
 la puissance du moteur à alimenter ;
 le réseau : mono ou triphasé, et sa tension : 230 V ou 420 V ;
 la fréquence de sortie du convertisseur ; exemple : de 0,5 à 200 Hz ;
 le type de communication : bus série (RS 485) ou bus industriel (MODBUS,
Ethernet, etc.) ;
 le degré de protection (IP 21 par exemple) ;
 le mode de dialogue : clavier-afficheur intégré ou terminal connectable.

OFPPT/DRIF 31
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

TRAVAUX PRATIQUES

OFPPT/DRIF 32
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

I. TP 1 : Étude d’un variateur et d’un télévariateur de lumière

I.1. Objectif(s) visé(s) :

- Étudier le fonctionnement de l’appareillage


- Étudier des appareils de mesure et de visualisation
- Câblage et vérification du fonctionnement des appareils de gestion de l’énergie
I.2. Durée du TP:
La durée de ce TP est : 3 heures.

I.3. Matériel (Équipement et matière d’œuvre) par équipe :

- 1 variateur rotatif de lumière


- 1 télévariateur de lumière (Variateur de lumière à poussoir)
- Une lampe à incandescence 100W
- Disjoncteur C10
- 1 multimètre
- 2 boutons poussoirs
- 1 oscilloscope ; 1 sonde différentielle de tension
I.4. Description du TP :

Les variateurs de lumière permettent d'effectuer la variation de l'intensité lumineuse


des sources d'éclairage en faisant varier les tensions efficaces aux bornes des récepteurs en
utilisant des interrupteurs électroniques.
I.5. Déroulement du TP

1.5.1) Mise en œuvre d’un variateur de lumière

 Représenter le schéma de câblage d'un variateur alimentant une lampe


 Réaliser le câblage du variateur avec une lampe. Lors du câblage, mettre en place des
borniers qui permettront d'effectuer les mesures aux bornes de la lampe.
 Faire vérifier le montage par le formateur
 Mettre le montage sous tension. Manœuvrer le bouton tournant du variateur de
lumière. Qu'observez-vous ?
 Mesurer les valeurs max. et min. aux bornes de la lampe en manœuvrant le bouton
tournant
 Sur quelle valeur agit le variateur ?
 Mettre le montage hors tension et remplacer le multimètre (en fonction voltmètre) par
l'oscilloscope.
Attention : L'utilisation d'une sonde différentielle isolatrice est obligatoire
 Faire vérifier le montage avant la mise sous tension
 Observer le signal en manœuvrant le bouton tournant. Que constatez-vous ?
 Représenter sur les oscillogrammes la tension correspondante aux positions max. et
min. du bouton tournant.
 Calculer la fréquence du signal.Est ce que cette fréquence varie-elle avec la variation
de lumière ?

OFPPT/DRIF 33
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

1.5.2) Mise en œuvre d’un télévariateur de lumière

 Représenter le schéma de câblage d'un télévariateur alimentant une lampe commandé


par deux boutons poussoirs
 Réaliser le câblage du schéma
 Faire vérifier le montage avant la mise sous tension
 Manœuvrer le bouton poussoir. Que constatez-vous ?
 Que provoque un appui court (< 0,5 seconde) ?
 Que provoque un appui long (> 1 seconde) ?
 Pour les valeurs min. et max. de la luminosité, relever les oscillogrammes de la
tension.
 Pour les valeurs max. et min. de la luminosité, relever les valeurs efficaces de la
tension à l'aide du multimètre (fonction voltmètre).

1.5.3) Conclusion

 Quelle est la différence entre un variateur et un télévariateur ?


 Quel est le composant électronique de puissance utilisé dans ces appareils? justifier.

OFPPT/DRIF 34
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

II. TP2 : Mise en service d’un onduleur monophasé

Objectif(s) visé(s) :

- Étudier le fonctionnement et la mise en service d’un onduleur monophasé


II.2. Durée du TP:
La durée de ce TP est : 3 heures.

II.3. Matériel (Équipement et matière d’œuvre) par équipe :

- Un onduleur (12VDC/220VAC) puissance supérieur à 1KW


- Un générateur de tension DC 12V/5A
- 2 lampes à incandescence 100W
- 2 lampes à incandescence 60W
- Câbles de raccordements
- 1 multimètre
- 1 oscilloscope ; 1 sonde différentielle de tension

II.4. Description du TP :

Les onduleurs permettent de transformer des tensions continues générées à partir des
batteries ou des générateurs DC en tensions alternatives.
II.5. Déroulement du TP

2.5.1) Etude de l’onduleur à vide :

 Relever les données techniques de l’onduleur en utilisant sa plaque signalétique et en


utilisant sa fiche technique.
 Brancher l’onduleur avec le générateur

 Mettre le montage sous tension


 Mesurer la valeur de la tension et du courant à l’entrée de l’onduleur ainsi la valeur de
la tension efficace dans sa sortie.
 Mettre le montage hors tension et brancher maintenant un oscilloscope à la sortie de
l’onduleur.
Attention : L'utilisation d'une sonde différentielle isolatrice est obligatoire

OFPPT/DRIF 35
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

 Relever l’oscillogramme de la tension de sortie

2.5.2) Etude de l’onduleur en charge :

 Alimenter maintenant une lampe à incandescence 100W en utilisant la sortie de


l’onduleur.
 Mesurer la tension et le courant à l’entrée de l’onduleur. (déduire la puissance
absorbée)
 Mesurer la tension et le courant à la sortie de l’onduleur. (déduire la puissance utile)
 Déduire le rendement η de l’onduleur (η=Pu/Pa)
 Refaire le même travail en utilisant différentes charges et remplir le tableau suivant :

Charge Courant Tension Puissance Courant Tension Puissance


d’entrée de d’entrée absorbée de sortie de sortie utile
l’onduleur de de de
l’onduleur l’onduleur l’onduleur
Lampe 100w
Lampe 60w
2 Lampes 100W
2 Lampes 60W
L1 (100W)+L2
(60W)

OFPPT/DRIF 36
Résumé de Théorie et
Guide de travaux pratique S2.5. MODULATION DE L’ENERGIE

ANNEXE

OFPPT/DRIF 37