You are on page 1of 10

Ecriture poétique et quête du sens du Moyen-Age à nos jours

Quel est le rapport entre les mots et les choses? Réflexion sur le langage en poésie
Séquence bac = la poésie série générale

José Maria de Hérédia (1842-1905)

Le vase
L'ivoire est ciselé d'une main fine et telle
Que l'on voit les forêts de Colchide et Jason
Et Médée aux grands yeux magiques. La Toison
Repose, étincelante, au sommet d'une stèle.

Auprès d'eux est couché le Nil, source immortelle


Des fleuves, et, plus loin, ivres du doux poison,
Les Bacchantes, d'un pampre à l'ample frondaison,
Enguirlandent le joug des taureaux qu'on dételle.
Au-dessous, c'est un choc hurlant de cavaliers ;
Puis les héros rentrant morts sur leurs boucliers
Et les vieillards plaintifs et les larmes des mères.

Enfin, en forme d'anse arrondissant leurs flancs


Et posant aux deux bords leurs seins fermes et blancs,
Dans le vase sans fond s'abreuvent des Chimères.

Analyse littéraire
Introduction
José Maria de Heredia est un poète né le 22 novembre 1842, il a écrit un recueil intitulé les
Trophées, publié en 1893, c'est un poète du Parnasse qui prescrit la doctrine de l'Art pour l'Art
(Théophile Gautier), l'art n'ayant d'autre but que lui-même. Les poètes parnassiens prônent la
retenue, l'impersonnalité et l'inutilité de l'art, donc les principes parnassiens d'impersonnalité et de
reconstruction historique, sans oublier la recherche de la perfection formelle, ce qui explique
qu'Heredia a comme forme de prédilection, le sonnet. Il a une place essentielle dans le milieu
littéraire parisien. Le sonnet, «Le Vase» est paru dans la revue le Parnasse contemporain. C'est un
sonnet (deux quatrains et deux tercets).
Problématiques possibles :
Montrez en quoi et comment ce sonnet ressuscite le passé.
Quel est le sens de ce sonnet?
Montrez que ce sonnet est une figure poétique de l'absence
En quoi cette poésie est-elle un hommage à la culture et à l'histoire?
En quoi ce sonnet est-il une métaphore de la poésie?
Plan possible
I – Un vase Antique
Une figure de l'absence = le passé
II – Un vase virtuel = une Chimère
III – Sens du sonnet = l'autotélisme

Analyse littéraire
I – Un vase Antique
Qui se définit par
1 - L'ekphrasis d'un objet d'art qui est ici le vase.
L'ekphrasis d'un vase = c'est la description d'une œuvre d'art.
Le vase donne à voir, à entendre, à toucher et à goûter.
Chaque strophe renvoie à un sens qui est évocateur du vase. Ainsi au premier quatrain, le toucher
est évoqué à travers «L'ivoire est ciselé d'une main»
L'ouie «c'est un choc hurlant de cavaliers», «Et les vieillards plaintifs», le dernier tercet donne à
voir «en forme d'anse arrondissant leurs flancs» et le goût est évoqué par «ivres du doux poison», il
y a une allusion à Bacchus qui a inventé un vase qui lui sert d'attribut, le canthare, dont une seule
goutte de vin produit l'ivresse. Les parfums ne sont pas suggérés dans les différentes strophes. C'est
donc par une alchimie des sens, autrement dit par les synesthésies qu'Heredia fait du vase, un objet
poétique, signe d'un passé révolu.
2 – Références à la mythologie
Les références mythologiques sont riches = Médée aide Jason, chef des Argonautes à s'emparer de
la Toison d'or. On retrouve l'influence d'Euripide et de Sénèque sur Heredia. Chez Homère,
Bacchus est le Dieu bienfaisant qui a apporté le plaisir du vin aux hommes. «Les vieillards plaintifs
et les larmes des mères «ce vers se rapporte, chez Homère, à un épisode de la fin de l'Iliade, Priam,
inconsolable, vient dans la tente d'Achille réclamer le corps de son fils Hector pour le ramener à
Troie où toutes les mères se lamentent sur le corps de son fils, incinéré dans une urne, autre vase
précieux, remise à Andromaque.
Le genre de l'épopée est présent dans le premier tercet, il est évocateur du thème de la violence
guerrière et fait écho au titre du recueil, Les Trophées qui fait allusion au butin de guerre=
l'héroïsme transparaît et s'accompagne de l'idée d'exploit et de trophée.
Au-dessous, c'est un choc hurlant de cavaliers ;
Puis les héros rentrant morts sur leurs boucliers
Et les vieillards plaintifs et les larmes des mères. (cf épisode de la fin de l'Iliade d'Homère).
3 – Une poésie au sens d'une sculpture
«L'ivoire est ciselé d'une main fine et telle» = L'ivoire du vers 1 est au sens littéral, la matière, au
sens figuré, la blancheur et au sens poétique, le support de l'écrit, c'est le support du texte écrit. On
peut citer les Trophées, «cet ivoire souple et presque diaphane». Cet ivoire est «ciselé», c'est-à-dire
au sens figuré, composé poétiquement. La poésie est telle une sculpture, un contenant qui contient,
une structure pleine de vide et sans fond, une métaphore du papier sur lequel la poésie est sans cesse
renouvelée, le fond est inépuisable et le contenant sans fond est résistant. Ce vase est d'ivoire,
composé poétiquement et les mots tout comme le support sont ciselés car le verbe «ciseler» signifie
au 19ème, composer des vers bien tournés.
II – Un vase virtuel entre hommage et mémoire, culture et histoire.
1 - mais animé par des personnages et des verbes d'action
Il est en effet animé ainsi que le suggère la présence des personnages du sonnet. On a tout d'abord le
couple Médée, Jason mis en évidence dès le premier quatrain et dont la présence est encore
renforcée par l'enjambement et la polysyndète (La polysyndète (substantif féminin), du grec poly
"plusieurs") et syn ("ensemble") et dète ("lié") est une figure de style reposant sur un mode de
liaison consistant à mettre une conjonction de coordination au début de chacun des membres de la
(ou des) phrase(s), le plus souvent alors qu'elle n'y est pas nécessaire.)
«Que l'on voit les forêts de Colchide et Jason
Et Médée aux grands yeux magiques. La Toison».
Il y a aussi les Bacchantes vers 7, les cavaliers vers 9, les héros vers 10, les mères et les vieillards,
vers 11.
Les verbes d'action scandent le mouvement du poème en lui donnant vie, ce qui contribue à
souligner l'aspect animé du vase pourtant virtuel. On peut citer, «Enguirlandent», «rentrant»,
«s'abreuvent» + participe présent «posant».
2 – Hommage au passé révolu.
Figuration d'une absence et écriture poétique
L'ekphrasis d'un vase = c'est la description d'une œuvre d'art.
On retrouve cette description dans le Vase et c'est aussi le cas pour les poèmes séparés du passé
qu'ils évoquent. Il y a une sorte de double esthétisation. Ainsi dans le vase, nous avons la
description du paysage mythologique représenté sur un vase. Le but d'Heredia est de couper le
texte avec le réel, faire de l'objet poétique la figure de l'absence. On peut ainsi affirmer que le vase
est le signe d'un passé révolu, la figuration d'une absence et l'écriture poétique permet de la
ressusciter.
Restauration idéalisée du passé comme figure d'un art poétique.
Le vase permet de redonner vie, il devient le fétiche, l'hommage rendu à la culture et à l'Histoire
que la poésie ressuscite.
Sur le support de l'ivoire, métaphore de la poésie, les vers vont revivre le passé en référence à la
mythologie par «les forêts de Colchide», région d'où est originaire Médée, la fille du roi de
Colchide, forêt dans laquelle, Médée chez Ovide tombe amoureuse de Jason. C'est à cette occasion
qu'elle lui offre les herbes magiques dans le but de s'emparer de la Toison. Nous avons une autre
référence à Ovide avec le vers «Médée... grands yeux magiques» = une référence à Médée
magicienne dont l'expression, «grands yeux magiques» vient d'Ovide. Lorsqu'elle prépare les herbes
magiques dans son vase d'airain, elle interdit à d'autres yeux de la regarder. Ses yeux sont magiques
car ils sont les seuls à connaître le secret. Pour la Toison d'or, Heredia s'inspire aussi d'Ovide qui
confère en outre au Nil l'origine de la vie. Allusion à Bacchus au vers 6 «ivres du doux poison» qui
fait allusion à l'ivresse, Bacchus qui a inventé un vase qui lui sert d'attribut dont une seule goutte de
vin peut enivrer. C'est un vase magique. Il est le Dieu bienfaisant associé au vin et aux plaisirs des
hommes, (référence à Homère). Les Bacchantes sont les suivantes de Bacchus, elles décorent la tête
des bœufs qui rentrent dans l'étable. Nous avons aussi des allusions aux batailles et violences
guerrières, fréquentes chez Heredia, avec les «vieillards plaintifs et les larmes des mères, faisant
écho à L'Iliade, Homère, (guerre de Troie). Les Chimères sont des muses ou des êtres, idéaux
féminins chez les poètes de la seconde moitié du 19e. Heredia met en avant un imaginaire onirique,
femme vénéneuse, empoisonneuse, charmeuse.
3 – Idéal inaccessible, vases dans le vase
Le vase est une métaphore de la poésie. Il y a au vers 14, «vase», un écho au titre qui confère un
aspect circulaire au poème et cette circularité semble fermer, donner un effet de bouclage au sonnet,
sur le vase qui est pourtant «sans fond». Au sens littéral, cela signifie cassé mais au sens figuré,
cela connote le contenu inépuisable, inaccessible du vase, comme le tonneau des Danaïdes par
exemple chez Gautier. Il y a des vases dans le vase qui devient symbolique et métaphorique.
III - Ce sonnet a t'-il un sens?
Autotélisme = qui s'accomplit par lui-même
Ce poème s'accomplit lui-même. L'ivoire se fait support papier, support de la poésie qui s'écrit elle-
même dans un vase qui devient la métaphore du sonnet, un vase sans fond qui ne retient pas le
temps, les mots dans un effet de bouclage, dans une forme circulaire qui nous renvoie au vase qui
lui-même contient des vases avec des paysages mythologiques dont l'histoire nous coupe du réel en
nous plongeant dans un passé révolu qui fait de l'histoire racontée, une figure de l'absence.
La fonction de l'écriture poétique = faire revivre l'histoire en référence à ses mythes, idéalisation du
passé, de l'histoire qui deviennent l'objet de l'art poétique.
Conclusion
Ce sonnet est un composition littéraire poétique sur un objet le vase. Ce dernier est Antique et se
définit par l'ekphrasis, mais c'est aussi une chimère, un vase virtuel, entre hommage et mémoire,
culture et histoire. Le sonnet devient l 'expression d'une figuration d'une absence, le passé
qu'Heredia retranscrit et ressuscite dans cette poésie. Si l'ivoire est la métaphore du papier support
de l'écriture poétique, le vase est aussi la métaphore de la poésie qui elle-même est l'expression
idéalisée du passé
Les ouvertures possibles pour l'oral EAF pour terminer la présentation orale du Vase
Ouverture : la casquette de Charles Bovary dans l'incipit de Madame Bovary est-elle une
ekphrasis ?
Autre exemple
Baudelaire, Don Juan aux enfers
L’aviron renvoie aux deux tableaux de Delacroix, ce qui fait de ce poème une ekphrasis .
Formulation de l'ouverture
Le poème de Baudelaire, Don Juan aux enfers avec l'aviron qui renvoie aux deux tableaux de
Delacroix, est-il une ekphrasis?

Oral EAF
Séquence poésie à l'oral EAF
Problématique
Certains poètes prêtent une attention particulière à l'objet parce qu'il leur permet de développer une
réflexion sur la poésie et sur le langage en général = quel est le rapport entre les mots et les choses?
En décrivant un objet, Heredia cherche à faire du poème une pièce précieuse d'orfèvrerie. Le vase
fait ainsi du poème le récipient d'une réflexion féconde sur le langage et sur le rapport entre le mot
et la chose
Les termes à définir sont =
«ivoire», «ciselé», «Colchide», «Jason», «Médée», «la Toison», «stèle», «Les Bacchantes»,
«pampre», «frondaison», «joug», «Chimères».
La définition des termes essentiels sont dans le commentaire.
Les Trophées
Les Trophées de José-Maria de Heredia est un recueil de poésies composé de 118 sonnets et de 4
poèmes publié en 1893. Il est considéré comme le recueil de poèmes parnassiens
Il est découpé en plusieurs parties =
La Grèce et la Sicile avec 39 sonnets
Rome et les Barbares, 23 sonnets
Le Moyen-âge et la Renaissance composé de 25 sonnets
L'Orient et les Tropiques, 9 sonnets
La nature et le rêve, 22 sonnets
Romancero avec 3 poèmes
Les Conquérants de l'Or qui ne comprend qu'un poème.
Le Vase appartient aux 39 sonnets de la Grèce et de la Sicile.
À Leconte de Lisle
C'est à vous, cher et illustre ami, que j'aurais dédié ces Trophées, si le respect d'une mémoire sacrée
qui, je le sais, vous est chère aussi, ne m'eût interdit d'inscrire un nom, si glorieux soit-il, au
frontispice de ce livre.
Un à un, vous les avez vus naître, ces poèmes. Ils sont comme des chaînons qui nous rattachent au
temps déjà lointain où vous enseigniez aux jeunes poètes, avec les règles et les subtils secrets de
notre art, l'amour de la poésie pure et du pur langage français. Je vous suis plus redevable que tout
autre: vous m'avez jugé digne de l'honneur de votre amitié. J'ai pu, au cours d'une longue intimité,
comprendre mieux l'excellence de vos préceptes et de vos conseils, toute la beauté de votre
exemple. Et mon titre le plus sûr à quelque gloire sera d'avoir été votre élève bien aimé.
C'est pour vous complaire que je recueille mes vers épars. Vous m'avez assuré que ce livre, bien
qu'en partie inachevé, garderait néanmoins aux yeux du lecteur indulgent quelque chose de la noble
ordonnance que j'avais rêvée. Tel qu'il est, je vous l'offre, non sans regret de n'avoir pu mieux faire,
mais avec la conscience d'avoir fait de mon mieux.
Recevez-le, cher et illustre ami, en témoignage de mon affectueuse gratitude, et comme il serait
malséant de clore sans le vœu traditionnel une épître liminaire, quelque brève qu'elle soit, permettez
que je vous souhaite, à vous et à tous ceux qui feuilletteront ces pages, de prendre à lire mes poèmes
autant de plaisir que j'eus à les composer.
José-Maria de Heredia
Questionnaire sur la poésie =
Les notions de base à maîtriser pour l'oral
Donnez une définition de la poésie
Le terme poésie vient du grec Poiêsis, du verbe Poien signifiant faire, créer. A l'origine, la poésie
est un texte chanté accompagné de musique, la lyre (Orphée s'en servait pour accompagner ses
chants) propre à exprimer des sentiments, notamment l'amour.
Définir la versification
La versification est l'ensemble des techniques employées dans l'écriture poétique qui obéissent à des
usages = utilisation du vers, regroupement en strophes, jeu de rythmes et de sonorités.
Comment s'appelle un vers de 6 syllabes? Un hexasyllabe
Un vers de 10 syllabes? Un décasyllabe
Un vers de 8 syllabes? Un octosyllabe
Qu'est-ce qu'une diérèse? Donnez un exemple
Une diérèse est le fait de faire entendre deux syllabes, ex, huées
Qu'est-ce qu'une synérèse? Donnez un exemple
Une synérèse est le fait de faire entendre une syllabe, ex, fier.
Etude des rimes.
Comment s'appellent les rimes suivantes?
Rimes AABB = Plates ou suivies
Rimes ABAB = croisées
Rimes ABBA = embrassées
Rimes AAA = redoublées
Qu'est-ce qu'une assonance?
Une assonance est la répétition d'une même voyelle. Ex, «Tout m'afflige et me nuit et conspire à me
nuire». Assonance en «I». Citation de Racine
Qu'est-ce qu'une allitération?
L'allitération est la répétition d'une même consonne. Ex, «Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur
vos têtes». Allitération en «S». Citation de Racine
Comment s'appelle =
Une strophe de trois vers? Un tercet
Une strophe de 5 vers? Un quintil
Une strophe de 6 vers? Un sizain
Une strophe de 10 vers? Un dizain
Définir le sonnet
Le sonnet est un poésie composée de deux quatrains et de deux tercets.
Qu'est-ce qu'un calligramme?
C'est un poème dont les mots forment un dessin. Ex, la Tour Eiffel d'Apollinaire
Qu'est-ce que le vers libre?
Un vers libre est un vers qui n'obéit à aucune structure régulière, il n'a ni rime, ni strophe, ni mètre.
Il n'y a pas de ponctuation. La contrainte formelle disparaît. Ex les surréalistes.
Questions sur Heredia et son mouvement littéraire
*** Les réponses sont à retrouver dans l'introduction du commentaire et le développement relatif au recueil Les
Trophées.
De quel siècle Heredia est-il?
Comment son recueil s'appelle t'-il?
Quand a t'-il été publié?
Combien de sonnets contient-il?
Quelles sont les parties qui le composent?
A quel mouvement littéraire Heredia appartient-il?
Définir le Parnasse
= L'art pour l'art. Seul le beau est recherché, c'est le seul critère d'exigence. L'art n'a d'autre but que
lui-même.
La reconstruction historique est-elle un principe parnassien?
Oui, les autres principes sont la perfection formelle,( sonnet), l'impersonnalité.
Questions sur la poésie, le Vase
*** Les réponses sont à retrouver dans le commentaire
I - Questions essentielles de l'axe 1 pour retrouver les idées du commentaire et l'étudier
Définir l'ekphrasis
Quels sont les sens évocateurs du Vase? Expliquez les synesthésies
Chez quel autre poète retrouve t'-on la correspondance des sens? Chez Baudelaire dans les Fleurs du
mal
Comment Heredia fait-il du vase un objet poétique? Par l'alchimie des sens
Relevez les références mythologiques
A travers quel genre, le thème de la violence guerrière est-il suggéré? Par le genre de l'épopée
A quoi le titre «Les Trophées» fait-il allusion? A la violence guerrière, au butin de la guerre.
Expliquez «L'ivoire», vers 1
Que signifie t'-il au sens littéral? Figuré? Poétique?
Montrez qu'il s'agit d'une métaphore du papier pour une poésie assimilée à une sculpture
Analysez l'expression «Ciselé» dans le vers cet ivoire est «ciselé»
II – Questions essentielles de l'axe 2 pour montrer que le vase est virtuel mais animé
Qu'est-ce qu'une polysyndète?
Le vase virtuel n'est-il animé que par les personnages?
Relevez les verbes d'action qui contribuent à faire vivre ce vase virtuel
Quel est le but d'Heredia?
De faire de l'objet poétique la figure de l'absence pour rendre hommage au passé
De quoi le vase est-il alors le symbole?
De la figuration d'une absence
Quelle fonction donner à l'écriture poétique?
Celle de ressusciter le passé en l'idéalisant
L'écriture fait revivre l'histoire, la culture, la mythologie, elle rend hommage au passé.
En quoi peut-on parler d'une poésie circulaire?
Expliquez ce qui confère cet aspect circulaire au poème?
III – Comment expliquez le sens du vase à l'oral EAF?
*** Les arguments pour le développement sont dans le III
L'écriture dans son rapport aux choses
Montrez que les mots s'inscrivent dans un effet de bouclage, dans une forme circulaire
Montrez que les mots n'ont pas d'objet défini car ils sont coupés du réel
La réalité évoquée = l'histoire qui est une figure de l'absence
Le vase se définit par l'ekphrasis
= l'écriture poétique est un nouveau langage.
Les questions sur la mythologie
*** Les réponses sont dans le commentaire
De quelle région Médée est-elle originaire?
De qui est-elle la fille?
Que symbolisent les forêts de Colchides?
Que représentent les herbes magiques?
Relevez deux références à Ovide
De quoi Médée et Jason veulent-ils s'emparer?
Qui est Bacchus? A quoi est-il associé?
Y a t'-il une référence à Homère?
Qui sont les Bacchantes?
A quelle guerre les violences guerrières font-elles écho? A la guerre de Troyes
Définir les chimères
A quoi Heredia les associe t'-il?
Cela contribue t-il à mettre en avant un imaginaire onirique?

Pour aller plus loin


Quelles sont les fonctions de la poésie?
Les visées et fonctions de la poésie
Dans un premier temps, la poésie est associée à la lyre accordant ainsi une place prépondérante à la
dimension esthétique du langage et à sa musicalité
Le genre poétique s'est renouvelé et a évolué au fur et à mesure des siècles et des mouvements
littéraires.
On peut citer la poésie lyrique qui vise à l'expression des sentiments souvent personnels du poète
donnant l'image d'un poète exilé le plus souvent. Ex, Musset. Les thèmes propres au lyrisme sont la
mort, l'amour, le temps, le voyage.
Concernant la poésie engagée, le poète donne une autre image de lui-même car il est au cœur de son
temps et se sert de la parole poétique pour dénoncer, critiquer et faire évoluer le genre humain en
transformant le monde. Pour arriver à exprimer son engagement, il associe le langage à l'harmonie.
Nous pouvons citer, Hugo ou encore Prévert.
Avec Gautier et Banville, la poésie défend le Beau, c'est l'art pour l'art. Le mouvement littéraire est
le Parnasse. La poésie se coupe de toute utilité et tout pragmatisme.
Lorsque la poésie se met au service de la pensée comme c'est le cas au XVIIIe, on parle de poésie
didactique.
La poésie qui se concentre sur la fonction poétique du langage est la poésie ludique. Elle recherche
et explore les jeux de langage. On peut citer certains poèmes de Jacques Prévert ou de Michaux.
Les fonctions de la poésie sont plurielles
Platon n'avait pas un grand respect pour la poésie qui éloigne selon lui de l'Idée, c'est pourquoi il
voulait bannir les poètes de la cité.
Pour les Parnassiens, les fonctions de la poésie est particulière car, elle soit se suffire à elle-même.
Les théoriciens de l'art pour l'art affirme que le poète est un pur technicien de la beauté qui
recherche une perfection difficile à atteindre. C'est un artisan des mots et du langage.
Mais le poète est aussi selon la tradition l'héritier d'Orphée, donc un messager divin et son pouvoir
lui permet de déchiffrer l'invisible et de s'élever aux idées. Le poète guide est présent chez les
poètes de la Pléiade et chez les Romantiques ainsi qu'avec Baudelaire, Rimbaud faisant de l'artiste
poète un être au dessus des autres mais incompris d'où l'expression de Verlaine, le poète maudit.
L'écriture poétique est aussi le lieu des révoltes et expressions des déceptions chez Laforgue et
Mallarmé.
Avec Victor Hugo le poète devient engagé, l'écriture poétique est une arme qui accuse offrant
satires et parodies.

Related Interests