You are on page 1of 54

Transmission

Filières EMSI
ENSAM de Meknès
Introduction

Si on transmet directement u(t) sans modification, sa puissance sera insuffisante


pour arriver à la destination , à cause des dégradations, des distorsions et divers
interférences de l’environnement. Ainsi, pour immuniser u(t), on a recours à une
tension notée p(t) : La porteuse. Cette dernière oscille à une fréquence élevée
adaptée à la bande fréquentielle du récepteur.
Introduction

Radiodiffusion : transmission et réception


Introduction

La modulation est une combinaison du message x(t) et de la porteuse p(t), soit par
multiplication directe :
m(t) = x(t).p(t) (I)

Il s’agit dans ce cas d’une modulation d’amplitude : L’amplitude du signal modulé m(t)
varie avec le temps.

Soit par modification de la phase de la porteuse :


m(t) = p[x(t)] (II)

C’est la modulation angulaire qui peut être modulation de la fréquence ou de la


phase.
Introduction
Introduction
Différentes techniques de Modulation

Adapter la forme
du signal modulé
pour obtenir…

Quelques valeurs typiques en transmission


D’après « Communications analogiques » de D. Ventre, Ed. Ellipses
Type de signal Largeur de bande (S/N) en dB
Voix 500 Hz – 2 kHz 5-10 S/N = puissance
Qualité « téléphonique » 300 Hz – 3,4 kHz 25-35 signal sur puissance
Radiodiffusion AM 100 Hz – 5 kHz 35-45
de bruit en sortie du
Haute fidélité 20 Hz – 20 kHz 55-65
Télévision 0-6 MHz 45-55
démodulateur
Définitions
 La porteuse p(t)

La porteuse est une tension sinusoïdale de fréquence élevée :

p(t)=Ap .cos(2πfp t+Φ) (III)

 Le signal modulant s(t) ou x(t)


Le signal modulant désigne le signal qui contient l’information (message) : C’est ce
signal qui va moduler l’amplitude ou la phase de la porteuse. Dans le cas d’une
information sinusoïdale s(t) s’écrit : S(t) = Sm .cos(2π fm t) (IV)

Remarque : Sa fréquence fm est faible devant fp : s(t) varie lentement devant p(t).
Définitions
 Signal modulé :
m(t) = A(t) cos(θ(t)) = A(t) cos(2πfpt + φ(t))

A(t) est l’amplitude instantanée de m(t)

où θ(t) est la phase instantanée de m(t)

φ(t) est la déviation de phase (/ à celle de la porteuse)

 Modulation d’amplitude (AM)


si A(t) =Ap [1 +kA s(t)]
où kA est une constante du modulateur en V -1.

 Modulation de phase (PM)


si φ(t) = kΦ s(t) où kΦ est la constante du
modulateur en rad/V.
 Modulation de fréquence (FM) si la de fréquence est telle que:

f (t )  f p  k f s(t )
Où kf est un coefficient caractéristique du modulateur en Hz/V.
I- Modulation d’amplitude
Est de type linéaire, elle existe sous deux formes principales :
 la modulation à porteuse conservée est celle de la définition : Le signal modulé a
pour expression :
 Pour une porteuse sinusoïdale :
m(t) =Ap[1 +kAs(t)] cos (ωpt + Φ)

— la modulation produit qui consiste à multiplier s (t ) par la porteuse. Le signal


modulé a pour expression :
• Pour une porteuse sinusoïdale : m(t) =Aps(t) cos (ωpt+Φ)
Modulation dite à porteuse supprimée

Ces deux modulations sont les bases des modulations d’amplitude, d’où dérivent :
— pour les porteuses sinusoïdales :
• la modulation à bande latérale unique (BLU) [ou single sideband (SSB)] obtenue par
filtrage ou par modulation de deux porteuses synchrones et en quadrature,
• la modulation à bande latérale résiduelle (BLR) [ou vestigial sideband (VSB)]
obtenue par filtrage.
I- Modulations d’amplitude : Avec porteuse
Dans le cas d’un message de type sinusoïdal :

Et d’une porteuse, elle aussi sinusoïdale :

La modulation de la porteuse p(t) avec le message s(t) dans ce cas s’écrit :

Signal
Signal modulé

Porteuse Modulateur
KA
I- AM Avec porteuse: Taux de modulation
Définition : on définit le taux de modulation (ou facteur de modulation) m par :

m(t)
Ecrire le signal modulé m(t) en
fonction du taux de modulation
μ.
Amax

Amin

C/C: A priori le facteur de


modulation dépend seulement
de l’amplitude du message.

N.B: En pratique, les taux de modulation sont compris entre 0.3 et 0.7, en général
ce taux est exprimé en %, soit 30 à 70%.
I- AM Avec porteuse: Taux de modulation
Exercice d’application : On donne Ap=A et KA=1/A, déterminer le taux de
modulation pour les cas suivants :
1) L’amplitude du message est nul.
2) L’amplitude du signal message est égal à celui de la porteuse.
3) L’amplitude du signal message est égal à la moitié de celui de la porteuse.
4) L’amplitude du signal message est égal à 1.5 fois celui de la porteuse.

1) L’amplitude du message est nul.

Aucun signal

μ=m=0%

2) L’amplitude du signal message est égal à celui de la porteuse.

μ=m=100%
I- AM Avec porteuse: Taux de modulation
3) L’amplitude du signal message est égal à la moitié de celui de la porteuse.

μ=m=50%

4) L’amplitude du signal message est égal à 1.5 fois celui de la porteuse.

μ=m=150%
Conclusion : le taux de modulation dépend bien de l’amplitude de la porteuse et
celui du message.

Pratiquement, on détermine le facteur m par le rapport :


I- AM Avec porteuse: Taux de modulation
Exercice d’application 2 : La tension maximale crête-à-crête d'une onde AM est de
16 mV et son minimum crête à crête est 4 mV. Calculer le facteur de modulation.

m(t)
Le maximum de la tension modulée en AM est
Amax=8mV.

Le minimum de la tension modulée en AM est


Amin=2mV.

Le facteur de modulation m=μ=60%


I- AM Avec porteuse: Taux de modulation
Exercice 3 : A partir du signal modulant et de la porteuse, tracer le signal modulé.

Message
Porteuse
modulée
I- AM Avec porteuse: Analyse spectrale
Le signal modulé avec porteuse m(t) est :

Le signal possède trois composantes :

 Une composante de fréquence fp et d’amplitude Ap .

 Une composante de fréquence (fp-fm) et d’amplitude Apμ/2.

 Une composante de fréquence (fp+fm) et d’amplitude Apμ/2.


I- AM Avec porteuse: Analyse spectrale
Analyseur de spectre :

Ce type de modulation
est appelé encore
modulation AM double
bandes latérales:( AM
double Sideband
AM/DSB.)
I- AM Avec porteuse: Analyse spectrale
Analyseur de spectre :
I- AM Avec porteuse: Analyse spectrale

 Bande passante. Dans un signal AM, la bande passante est de (fp - fm) à (fp + fm)
soit B= 2*fm.

Exemple : soit une porteuse de fréquence 800KHz et un signal modulant sinusoïdale


de fréquence 1KHz.

La bande latérale supérieure (USB) est 801KHz et la bande latérale inférieure


(LSB) est 799KHz.
La bande passante B est 2KHz.

Exercice 1: Une porteuse 2500 kHz est modulée par le signal audio avec une plage
de fréquences de 50 à 15000 Hz. Quelles sont les fréquences des bandes latérales
inférieures et supérieures? Quelle bande passante est-elle nécessaire pour
l'amplificateur RF de sortie ?

Solution. Le signal modulant (ex. la musique) a une gamme de 0,05 à 15 kHz. Les
fréquences de bande latérale produites plage de fp ± 0,05 kHz à fp ± 15 kHz. Par
conséquent, la bande latérale supérieure s’étend de 2500,05 à 2515 kHz et la bande
latérale inférieure de 2499,95 à 2485 kHz. Par conséquent, la bande passante =
2515 - 2485 = 30 kHz. A noter que la bande passante de l'amplificateur RF requis
est deux fois la fréquence de la plus haute fréquence du signal de modulant.
I- AM Avec porteuse: Analyse spectrale

Exercice : Une onde porteuse de fréquence 10 MHz et de valeur de crête 10V est
modulée en amplitude par une onde sinusoïdale de 5 kHz d'amplitude 6V. On donne
KA=1/Ap.
1) Déterminer le facteur de modulation.
2) les fréquences de bande latérale.
3) l'amplitude de la composante de bande latérale.
4) Tracer le spectre de fréquences.
I- AM Avec porteuse: Puissance
A partir du spectre d’une onde modulée en amplitude par un message sinusoïdal.
Le signal modulé alimentant une charge résistive R.

Modulateur AM
message
/DSB
Ap

R
mAP/2

porteuse

fp-fm fp fp+fm
La puissance totale PT est la somme de :

 Une puissance due à la première raie fp-fm


 Une puissance due à la deuxième raie fp
 Une puissance due à la troisième raie fp+fm
Puissance
porteuse Pp
Puissance
bandes
latérales Soit
PSB
I- AM Avec porteuse: Puissance
Exercice : Une onde porteuse de 500 watts est soumise à une modulation
d'amplitude à 100%. Déterminer :
1) la puissance dans les bandes latérales.
2) la puissance de l'onde modulée.
Solution :

Soit une puissance de 125W dans la bande latérale supérieure et une puissance de
125W dans la bande latérale inférieures.
I- AM Avec porteuse: Puissance
Exercice : Une porteuse de 50 kW doit être modulée à un niveau de :
1) 80%
2) 10%.
Quel est la puissance des bandes latérales totale dans chaque cas ? Conclure.

Solution :

L'effet du facteur de modulation sur la puissance de la bande latérale:


 Dans le premier cas (m = 80%), on a généré et transmis 50 kW de l’onde porteuse
afin d'envoyer 16 kW de l’information utile.
 Dans le second cas (m = 10%), la même puissance de la porteuse 50 kW est utilisée
pour envoyer seulement 250 W de l'information utile.

Il est clair que l'efficacité de fonctionnement diminue rapidement à mesure que le


facteur de modulation diminue. Pour cette raison, en modulation d'amplitude, la
valeur de m est maintenue aussi proche que possible de l'unité.
I- AM Avec porteuse: Puissance
Exercice : Le courant de charge de l'antenne d'émission d'un émetteur AM non
modulée est de 8A. Quel serait le courant de l'antenne lorsque la modulation est de
40%?

A faire
I- AM Avec porteuse : Génération du signal DBAP
Un AOP à gain contrôlé à l’aide d’un FET monté pour un fonctionnement à résistance
variable, permet de générer un signal DBAP. Déterminer le signal modulé m(t).
Le FET est équivalent à une résistance
RDS, par la suite :

m(t)
Vp représente la tension de pincement du
transistor : la tension correspondant à une
résistance infinie RDS.
I- AM Avec porteuse : Génération du signal DBAP
Elément Non linéaire :

v1(t) v2(t) Filtre passe


bande

Développer la tension v2(t) :

Cos(ωpt) cos(ωmt)
Un filtre passe bande centré sur ωp et de largeur de bande 2*ωm, permet de
retrouver le signal modulé m(t):

Cos(ωmt) Cos(ωpt)
I- AM Avec porteuse : Génération du signal DBAP

v1(t) v2(t) Filtre passe


bande

p(t)

s(t)
I- AM Avec porteuse : Série de TD
TD 1:
Le circuit ci-dessous représente une modulation AM réalisé à l’aide des AO et
circuit non linéaire. Le signal modulant est s(t), la porteuse est d’amplitude Ap et
de fréquence fp. On donne R=R2.

1) Calculer le potentiel V+.


2) Calculer Vs1(t) pour D=1 et pour D=0.
3) Calculer la fréquence de variation des états de la diode.
4) Calculer la série de Fourier de Vs1(t).
5) A fin de réaliser une modulation AM DBAP, on insère un circuit RLC, calculer
l’expression du signal modulé m(t) pour une fréquence de résonance de valeur fp.
6) En déduire l’indice de modulation m, la constante K A du modulateur.
II- Modulations d’Amplitude Sans Porteuse
Pour économiser la puissance transmise, on peut supprimer la raie à la fréquence
porteuse et/ou supprimer une des deux bandes (BLU). La première technique
s’appelle : Modulation d’amplitude sans porteuse, la seconde est la modulation
d’amplitude à Bande Latérale Unique.

L’avantage de la deuxième méthode est de réduire de plus l’occupation de la bande


spectrale.
Exemple : Dans le cas de dispositif portable, la puissance émise est délivrée par la
batterie. Plus la puissance transmise est élevée et plus l’autonomie sera de courte
durée.

Remarque : La quantité d’information à transmettre est fonction de la largeur de la


bande utile occupée. Dans le cas de la BLU, on supprime une bande sur 2 (la
deuxième bande contenait la même information que la première donc une seule
bande est utile), ce qui libère une bande de fréquence. La bande de fréquence
libérée peut ainsi être réutilisée pour envoyer une autre information
II- Modulations d’Amplitude Sans Porteuse
A l’aide d’un multiplieur, on réalise un produit direct entre le message s(t) et la
porteuse p(t).

s(t) =x(t) m(t) = k Ap s(t) cos(2πfpt).


k
où k (en V-1) caractéristique du mélangeur.
p(t) = Ap cos(2πfpt)

La représentation spectrale du signal modulé est :

k Ap S ( f ) *  ( f  f p )   ( f  f p )   k Ap S ( f  f p )  S ( f  f p ) 
1 1
M( f ) 
2 2
Dans le cas d’un message de bande passante [0,FM], son spectre est de la forme :

/S(f)/ M(f)
Convolué à la porteuse Encombrement = 2FM

Bande Bande
latérale latérale
Supérieure
-FM 0 +FM f Supérieure
-FM-fp -fp +FM-fp 0 -FM+fp fp +FM+fp f
Modulations d’Amplitude Sans Porteuse

Pour f > 0, on constate que le spectre de m(t) est constitué de deux bandes
latérales (on parle souvent de modulation d'amplitude à "double bande latérale").
Celle située au-delà de fp est souvent désignée comme la bande latérale supérieure,
ou BLS, et celle située en dessous de fp comme la bande latérale inférieure, ou BLI.
L'encombrement en fréquence correspondant à ces deux bandes est égal à 2FM où
FM est la fréquence maximale apparaissant dans le spectre du signal modulant.

Remarque : La modulation "à porteuse supprimée" (MASP) est rarement utilisée,


mais elle sert de base à d'autres types de modulation.
Modulations d’Amplitude Sans Porteuse

Tracer le signal modulé en amplitude sans porteuse à partir d’un message de type
sinusoïdale de fréquence fm et une porteuse de de fréquence fp=11*f.

a) Modulante sinus
T
kA0x(t) Tp
Signaux (u.a.)

-kA0x(t)
0  2 3
mt (rd)

Remarque : L’enveloppe du signal modulé ne correspond pas au signal message.


Modulations d’Amplitude Sans Porteuse: Puissance
Calcul de la puissance dans le cas d’un modulant sinusoïdale dans une résistance
normalisée de 1 Ω.

S A

S A
DBSP : Génération du signal
Le principe d’un modulateur MASP est fondé sur l’idée que l’opération de
multiplication d’un signal s(t) par la porteuse peut être réalisé en multipliant s(t) par
n’importe quel signal périodique de même fréquence fondamentale que la porteuse.

En effet un signal c(t) selon la décomposition en série de Fourier peut s’écrire :

La multiplication de ce signal par le message s(t) s’écrit :

Le spectre du signal résultant est égal au spectre de S(f) du message, translaté


autour des fréquences ±f0, ±2f0, ± 3f0, ±nf0…..; en filtrant alors ce signal à travers
un filtre passe bande, centré sur f0 et de largeur de bande B=2*fM. On obtient le
signal DBSP :

NB: f0 est toujours beaucoup plus grande que fM, de sorte qu’il n’y pas de recouvrement dans la domaine
spectral et que le filtrage est possible
Génération du signal DBSP: Modulateur à découpage
La porteuse p(t) commande l’ouverture ou
la fermeture de l’interrupteur électronique
K.
Etude du modulateur : s(t)

K est fermé, le modulateur est m(t)


équivalent à un inverseur, la sortie
m(t)=-s(t).
K est ouvert, le modulateur est p(t)
équivalent à un suiveur , la sortie
m(t)=s(t). c(t)

Le signal obtenu à la sortie est


un signal carré de fréquence la
porteuse et d’amplitude ±1
multiplié par le message s(t).

Dans le cas d’une sinusoïde :


m(t)
Génération du signal DBSP: Modulateur à découpage

Sa décomposition en série de Fourier donne :

Le signal modulé s’écrit :

Après filtrage passe bande autour de f0 (n=1), on obtient le signal DBSP.


Modulations d’Amplitude Sans Porteuse: Bande
Latérale Unique
En DBSP ou en DBAP, les parties négative et positive du spectre du message se
retrouvent autour de f0. or ces deux bandes latérales sont exactement
symétriques, et chacune des deux contient autant d’information que l’ensemble.
L’idée fondamentale de la modulation BLU consiste à supprimer l’une des deux
bandes latérales dans le spectre du signal transmis.

On peut déjà noter la caractéristique fondamentale de la modulation BLU : la


transmission du signal BLU exige une bande passante B égale à la largeur de bande b
du message :

B=b
Spectre d’un signal BLU Supérieur :
M(f)
/S(f)/ Encombrement = FM

Bande
latérale
Supérieure
-FM-fp fp +FM+fp f
-FM 0 +FM f -fp 0
Génération d’un signal BLU: Filtrage
Le signal BLU est obtenu, à partir du signal DBSP, par un filtrage passe-bande
autour d’une des bandes latérales de celui-ci: suivant la position du filtre, on peut
conserver, soit la bande latérale supérieure, soit la bande latérale inférieure. Cette
méthode est celle qui est la plus couramment utilisée.

La difficulté de cette méthode, qui est liée à ce filtrage passe-bande, reste entière
dès que f0 devient grand devant la largeur disponible pour la coupure. Pour cela
traitons l’exemple suivant :

f
fp-fmax fp-fmin fp fp+fmin fp+fmax
Calcul de la pente de
l’atténuation: dB
Pour une réjection RdB à la
fréquence fp-fmin.
R dB 20 n
L’ordre du filtre sera
calculé comme suit :
f
(fp+fmin )/10 fp-fmin fp+fmin
Génération d’un signal BLU: Filtrage
Exemple 1 : un signal audio contenu dans la bande f1min=300Hz et f1max=3400Hz,
modulant un signal f=12800 Hz. La réjection de bande souhaitée est de 40dB.
Déterminer l’ordre du filtre conclure.
L’ordre du filtre est n=39.3 soit n>=40. ce filtre est réalisable, mais le problème
réside si on fait augmenter la fréquence de la porteuse exemple f=200 KHz. L’ordre
est n>400. un tel filtre n’est pas réalisable.

Exemple 2: On considère un signal modulant de


bande passante s’étendant de 300 Hz à 3 kHz.
La fréquence de la porteuse est de 10 MHz. La
bande latérale supérieure s’étend de 10,0003
MHz à 10,003 MHz. La bande latérale
inférieure s’étend de 9,997 MHz à 9,9997
MHz.
Le filtre doit atténuer la bande latérale
inférieure avec un gabarit comme montré ci-
dessous . L’ordre du filtre réalisant ce gabarit
est directement fonction de l’écart entre les
fréquences [9.9997 MHz – 10.0003 MHz]. Dans
ce cas, il n’est pas réalisable car la sélectivité
(9.9997/10.0003) est trop proche de 1.
Génération d’un signal BLU: Filtrage
Pour trouver un filtre réalisable, on utilise une méthode indirecte qui consiste à
réaliser une double modulation BLU dont le principe est décrit comme suit :

Signal BLU
servit comme
message

Une première modulation BLU par filtrage fournit un signal à bande étroite près de
la fréquence intermédiaire f1, choisie de manière à ce que la plage de coupure
relative Δf/f1 soit acceptable.
Une deuxième opération de modulation BLU par filtrage qui amène le spectre autour
de f2.
Génération d’un signal BLU: Filtrage
Spectre du modulant
/S(f)/ donc
Δf2=2*(f1+Δf)

-3 -0.3 0.3 +3 f (KHz)

1ère BLU /M(f)/

Δf=600Hz

-FM-fp -fp +FM-fp 0 100 f(KHz)


97 99.7 100.3 103

2ère BLU /M(f)/

Δf2=200.6 KHz

-FM-fp -fp +FM-fp 0 10 f(MHz)


10.1003 10.103
9.897 9.8997
Génération d’un signal BLU: Par déphasage
Le signal BLU est défini par :

On construit un schéma bloc à partir de ces équations

m(t)
NB: La difficulté de ce principe c’est
d’avoir un déphasage constant π/2 même
si la fréquence fm varie. Une solution est
de combiner plusieurs déphaseurs placés
les uns à la suite des autres mais
agissant à des fréquences différentes.
Annexes Modulations