You are on page 1of 7
ELAMBEMENT DE POUTRES L'étude expérimentale proposée concerne le flambement de poutres prismatiques soumises & une compression axiale, I'effort normal étant supposé apnliqué au centre de gravité des sections terminales. La théorie d'EULER met en évidence une charge critique en compression pour laquelle 1a poutre prend brusquement un fléche impor- tante. Cette’ charge critique dépend de 1a nature du matériau, des caractéristiques géométriques de 1a poutre et des conditions d'appui ‘imposées. La manipulation a pour but de mettre en évidence 1*équilibre instable correspondant & cette charge critique d' EULER et de verifier expérimentalement la théorie élénentaire du flambement. T - BAPPELS : Théorie d'EULER sur le flambement = NB: Cette Stude utilise quelques résultats du probléme de la flexion ‘simple des poutres (cf: flexion de poutres) 1° Charge critique d' EULER On consid@re une poutre parfaitement prismatique de section aet de Jongueur 1, articulée & ses extrémités et soumise 4 un effort normal rigoureusement appliqué au centre de gravité des sections terminales. as Pour des valeurs d'effort normal P, faibles, Ja poutre reste droite (équilibre stable). On fait croitre l'effort nomal. Brusquement Pour une valeur critique Pe, 1a poutre fléchit Jatéralement (équilibre inStable). fu dela de P., la fléche s'accentue, mais quilibre Feste stable. Si 12 poutre fléchit sous 1'action de l'effort normal P, i] apparait dans 1a poutre un monent fléchissant : Me Py L'équation différentielle de Ta déformée qui s'écrit 1 a Scab (I désignant le moment quadratique de 1a section de 1a poutre par rapport @ 1'axe principal d'inertie Ggde la section)devient : EI a3 + Py x0 dx ouencore 4 + Ay so en posant = hY ord La solution générale est de la forme : Ye Asin + B cos be avec Yeo pour {x= 0 ae La premiére condition entaine : Bo et la seconde : Asin ke - 0 A étant nécessairement #0, on a donc : Ainkl wo soit: A = mT ou : Att. mere et erpiefinitive: pp | mehe ex Tiigesanst La charge critique d'EULER, Pe, est obtenue pour m 2 a Remarques : - Cette derniére relation suppose que la déformation dy matériau reste dans le domaine élastique. - Elle a été obtenue pour le cas particulier d'une poutre articulée 4 ses _deux extrémités. Un calcul analogue permet ‘tenir T"expression de Ta charge critique d' EULER pour d'autres conditions d'appuis. Le tableau suivant donne les résultats pour les cas usuelst’ = Wel a a A 4 . 8 B 8 Extrémite A Artievice Encastree Mibre Extesmité 8 | Articole | Encastres | Encastes eneastres exne erm’ | Gexn? exm Pe 2 see ee 22. bee pene bet Len at Flanbeneet | Aged ape ott ag = 2 bis — : (9 Conditions réelles pues (2 ogy ) La théorie d'Euler est valable dans le cas oi la poutre est parfaitement droite. En réalité, la rectitude parfaite de la poutre n'est jamais réalisée. Nous reprenons donc le probléme en supposant que la poutre est primitivement arquée, ‘L’équation de I'axe de la poutre au repos est la suivante: Ax © inex Yo 7 La déformation totale de la poutre est donnée par l'expression suivante: x ytasinEx i Le moment de flexion est donné par 'équation suivante: M=Py+ Pasin x Lééquation différentille de la déformée s'érit pe ky Pasinex, avec: ee EI Solution complate: y= Acoske+ Bsin kx-+—4—. Les conditions aux limites imposent: A=B IL subsiste: Soit: ! ds (3) La représentation de fen fonction de P/P, est une hyperbole, Nous donnons Iallure de cette hyperbole sur la figure suivante: j Remarque Plus la fléche a au repos est petite, plus on se rapproche du cas idéal de la théorie dEuler PP,