You are on page 1of 46

LES GRANDS PERSONNAGES DE L’HISTOIRE

EN BANDES DESSINÉES

LOUIS XIV TOME 2


N° 5
EN VENTE UNIQUEMENT EN FRANCE MÉTROPOLITAINE

L’ÉPOPÉE RUSSE LA ROMANESQUE EDMONDE CHARLES-ROUX


SUPPLÉMENT

LE MONDE
D’ANDREÏ BIELY DE DOMINIQUE DE SAINT PERN DES LIVRES
VENDREDI 8 MARS 2019 · 75 EANNÉE · NO 23065 · 2,80 € · FRANCE MÉTROPOLITAINE · WWW.LEMONDE.FR FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY · DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

Comment des milliardaires américains Pédophilie


Mgr Barbarin
tentent de déstabiliser l’Europe condamné pour
non-dénonciation
Six mois de prison avec
▶ Des grandes fortunes ▶ Comme Robert Mercer ▶ Ils soutiennent des ▶ Déjà actifs lors de la pré- sursis : le tribunal de Lyon
liées à l’extrême droite et ou Robert Shillman, entreprises comme Rebel sidentielle, ces groupes a symboliquement
à Donald Trump investis- ces magnats salarient Media ou Harris Media, d’influence ont profité de reconnu la culpabilité
du cardinal, lui reprochant
sent massivement dans les auteurs d’infox qui qui déversent leurs thèses la crise des « gilets jaunes » de n'avoir pas dénoncé
des campagnes de déni- dénoncent Bruxelles, l’is- conspirationnistes par pour se renforcer en France les abus sexuels du père
grement au sein de l’UE lamisme et l’immigration le biais de multiples sites PAG E S 2 - 3 Preynat à l’encontre de mi-
neurs. Les avocats de Phi-
lippe Barbarin font appel
PAG E 8

ÉCONOMIE Justice
& ENTREPRISE HARCÈLEMENT ET SEXISME La vieille dame
Afrique du Sud : et l’empoisonneur

LA FIN
le naufrage d’un Il voulait hâter la mort de
géant électrique Suzanne, la femme dont
il avait acheté l’apparte-
La compagnie nationale ment en viager. La cour

DU SILENCE ?
Eskom se retrouve au d’assises des Alpes-
cœur des affaires de cor- Maritimes l’a condamné,
ruption qui ont émaillé mercredi 6 mars,
les mandats de l’ex-prési- à vingt ans de réclusion
dent Zuma. En grande PAG E 1 7
difficulté, elle multiplie
les délestages

Etats-Unis 1
É D I TO RI A L
Le déficit commercial ▶ Dans les hôpitaux, ▶ Les témoignages se ▶ Quelles sont les
les médias, l’armée, multiplient sur les solutions pour met-
atteint un niveau record
un peu partout les agressions au quoti- tre fin aux inégalités ? UNE PONCTION
Industrie femmes n’hésitent dien, mais ne suffi- Les points de vue LÉGITIME
La verrerie Arc plus à dénoncer vio- sent pas à changer de féministes SUR LES GAFA
au bord du gouffre lences et injustices les états d’esprit PAGE 10 ET IDÉES – PAGES 24 À 27
PAGE 28
PAG ES 12 À 15

Européennes Football
L’élimination-
Santé
Alerte mondiale
Musique
Berlioz, longtemps
Macron, cauchemar sur la flambée incompris
à la manœuvre du PSG en Ligue épidémique et plus moderne
des champions de rougeole que jamais
à droite PAGE 1 6 PAGE 11 PAG E 1 8

Après l’économie et le so-


cial, le chef de l’Etat tente LE REGARD DE PLANTU
de se gagner l’électorat
de droite sur l’Europe
et les sujets sociétaux
PAG E 6

LE MONDE
ARGENT
AIRBNB, LA GUERRE
EST DÉCLARÉE
▶ Pour les propriétai-
res, louer son appar-
tement par le biais
des plates-formes de
location saisonnière
n’est plus forcément
une si bonne affaire
SUPPLÉMENT

Algérie 220 DA, Allemagne 3,50 €, Andorre 3,20 €, Autriche 3,50 €, Belgique 3,00 €, Cameroun 2 300 F CFA, Canada 5,50 $ Can, Chypre 3,20 €, Côte d'Ivoire 2 300 F CFA, Danemark 35 KRD, Espagne 3,30 €, Gabon 2 300 F CFA, Grande-Bretagne 2,90 £, Grèce 3,40 €, Guadeloupe-Martinique 3,20 €, Guyane 3,40 €,
Hongrie 1 190 HUF, Irlande 3,30 €, Italie 3,30 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 3,00 €, Malte 3,20 €, Maroc 20 DH, Pays-Bas 3,50 €, Portugal cont. 3,30 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 300 F CFA, Suisse 4,20 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 3,80 DT, Afrique CFA autres 2 300 F CFA
2|
INTERNATIONAL
0123
VENDREDI 8 MARS 2019

L’ E U R O P E FA C E A U X « FA K E N E W S »

L’ingérence
sournoise
de l’alt-right
américaine
en Europe
Un petit groupe de milliardaires
contribue à la diffusion au sein
de l’Union européenne d’idées défendues
par les partis d’extrême droite. Certains
d’entre eux, comme Robert Mercer,
ont financé l’ascension de Donald Trump

ENQUÊTE tion est ensuite démultipliée en ligne par


l’achat de publicités sur les réseaux so-
Mais la générosité des Mercer ne s’ar-
rête pas aux frontières des Etats-Unis. Ils EN 2017, L’UN DES
fusion très rapide dans les sphères de la
droite américaine.
SALARIÉS DU MÉDIA

I
ciaux pour diffuser leur message. financent également l’institut Gates- La longue traîne des activités de Rebel
l n’y a pas que les Etats qui mènent Au cœur du dispositif se trouve no- tone, un think tank néoconservateur Media Group, l’éditeur de The Rebel,
des opérations de désinformation. tamment Robert Mercer, le codirigeant orienté vers l’Europe, qui publie des arti- CANADIEN « THE REBEL », s’étend sur plusieurs pays. En France, ré-
Depuis plusieurs années, un petit du puissant fonds d’investissement Re- cles dans de nombreuses langues, dont le cemment, le site a envoyé son corres-
groupe de milliardaires améri- naissance Technologies, et sa fille Rebe- français. Mais aussi le média canadien FINANCÉ PAR pondant à Londres, Jack Buckby, et l’une
cains, qui financent dans leur pays
l’aile droite du Parti républicain,
kah, qui ont financé le lancement de
Breitbart News, le site conspirationniste
The Rebel, qui s’intéresse beaucoup à l’ac-
tualité du Vieux Continent.
LE MILLIARDAIRE ROBERT de ses collaboratrices, Martina Markota,
pour filmer des vidéos sensationnalis-
ont aussi soutenu des campagnes de dif- fer de lance de l’alt right (« droite alter- MERCER, A CONTRIBUÉ tes des manifestations des « gilets jau-
fusion de fausses informations dans plu- native », mouvance d’extrême droite) et VIDÉOS DES « GILETS JAUNES » nes ». Martina Markota, qui est América-
sieurs pays de l’Union européenne. de la campagne de Donald Trump. Steve En 2017, l’un de ses salariés, Jack Poso- À LA DIFFUSION no-Croate, mène aussi d’autres projets
Contrairement aux agents de l’Internet Bannon, l’ancien conseiller du prési- biec, avait très largement contribué à la en Europe pour Rebel Media, comme ces
Research Agency – l’organisation russe de dent, en était le rédacteur en chef. « Ce diffusion des « MacronLeaks », ces e- DES E-MAILS VOLÉS vidéos consacrées à la « résistance cultu-
propagande en ligne –, ces hommes d’af- sont les Mercer qui ont posé les bases de mails volés à plusieurs membres de À L’ÉQUIPE DE CAMPAGNE relle » en Pologne ou sur les « mensonges
faires ne disposent pas d’équipes nom- la révolution Trump, expliquait M. Ban- l’équipe de campagne d’Emmanuel Ma- des médias sur la patriotique Croatie ».
breuses, ni d’armées de faux comptes sur non en 2018 dans un entretien au cron publiés en ligne deux jours avant le D’EMMANUEL MACRON La ligne du site et de ses différentes fi-
Twitter ou Facebook. Mais leur argent Washington Post. Si vous regardez qui deuxième tour de l’élection présiden- liales est proche de celle de Breitbart
leur permet de financer de petits groupes sont les donateurs politiques de ces qua- tielle française. Jack Posobiec avait été News : ses articles dénoncent pêle-mêle
d’activistes et des entreprises de commu- tre dernières années, ce sont eux qui ont l’un des premiers à évoquer la publica- l’immigration, l’islamisme, les gauches
nication politique spécialisées, dont l’ac- eu le plus grand impact. » tion des documents, et permis leur dif- américaines, canadiennes, européen-

Harris Media, l’agence texane au service de l’extrême droite


La société d’Austin a, entre autres, travaillé pour les campagnes électorales de l’AfD et du Front national

L’ impact de l’extrême
droite américaine sur la
politique européenne ne
se limite pas au financement de
EN 2016, L’AGENCE AVAIT
NOTAMMENT RÉALISÉ
la publicité et du marketing, per-
met de trouver automatique-
ment des personnes ayant un
profil semblable à un groupe
Harris Media a également tra-
vaillé, à un degré bien moindre,
en France : dans la dernière ligne
droite de la campagne présiden-
Harris Media n’a pas répondu
aux sollicitations du Monde.
Mais l’analyse des éléments
techniques de plusieurs sites
Qui a financé la création et la
diffusion de ces dernières vi-
déos ? Comme l’a révélé l’organi-
sation OpenSecrets, le principal
projets et de groupes de mili- UNE VIDÉO constitué. Son utilisation la plus tielle de 2017, l’entreprise a réa- partageant des outils statisti- financeur de Secure America
tants. Dans le sillage des fonda- courante est la prospection com- lisé pour le compte du Front na- ques ou l’hébergement avec des Now est le milliardaire améri-
tions et des think tanks financés ISLAMOPHOBE merciale, par exemple pour dé- tional (désormais Rassemble- sites « officiels » de Harris Media cain Robert Mercer, soutien af-
par les néoconservateurs améri-
cains gravitent également plu-
DÉPEIGNANT UNE couvrir des personnes ayant un
profil proche de celles qui ont
ment national) une vidéo et un
site comparant Emmanuel Ma-
montre que la société a créé des
dizaines de sites politiques ces
fluent de Donald Trump et de
son entourage par le biais des
sieurs entreprises spécialisées FRANCE TRANSFORMÉE « liké » la page d’une marque. cron et Marine Le Pen – à l’avan- dernières années, et compte « Super PACs » – aux Etats-Unis,
dans la communication politi- Mais le principe peut aussi tage de cette dernière. parmi ses principaux clients la ces structures permettent de
que, qui interviennent aussi en EN DICTATURE ISLAMIQUE s’appliquer aux affinités politi- Secure America Now Founda- contribuer par d’importantes
appui de partis européens, à la ques, et c’est ce qu’a fait Harris Vidéos anxiogènes tion, un puissant groupe de ré- sommes à des campagnes politi-
droite de la droite. Media en Allemagne, en créant A la même époque, la société tra- flexion néoconservateur améri- ques, dans un certain anonymat.
C’est le cas notamment de der dans la presse allemande. différents groupes censés être vaillait également, sans s’en van- cain, qui finance principalement Ce système a été dénoncé par la
l’agence de communication nu- « Nous avons pris les 300 000 sensibles aux arguments de ter, pour la campagne du prési- des campagnes antimusulma- journaliste américaine Jane Mayer
mérique Harris Media, basée à abonnés à la page Facebook de l’AfD. Le parti a ainsi pu diffuser dent kényan Uhuru Kenyatta, nes, contre l’immigration ou dans un livre (Dark Money, 2016,
Austin, Texas, qui a annoncé l’AfD, expliquait à l’époque au des campagnes publicitaires ci- comme l’a révélé l’ONG Privacy pour la défense d’Israël. non traduit). Dans son enquête,
avoir été recrutée pour la campa- Spiegel l’un des employés de blées différentes : des messages International. Une campagne Pour le compte de la fondation, elle démontre comment Robert
gne numérique du parti d’ex- l’agence, et nous avons utilisé sur la sécurité pour les « mères massive, pour laquelle elle a éga- Harris Media avait notamment Mercer et sa fille Rebekah, aux cô-
trême droite allemand Alterna- l’outil “audiences similaires” de de famille » (2,6 millions de per- lement produit des vidéos anxio- réalisé en 2016 une vidéo isla- tés d’une poignée d’autres riches
tive für Deutschland (AfD) Facebook pour trouver le 1 % de la sonnes), sur le chômage pour les gènes, ainsi que de faux sites vi- mophobe dépeignant une Américains, ont discrètement fi-
en 2017. Plusieurs consultants de population allemande le plus pro- ouvriers (6,4 millions de person- sant à dénigrer ses opposants, France transformée en dictature nancé des groupes d’extrême
l’agence ont travaillé directe- che de cette audience. » L’outil nes)… Harris Media gérait aussi placés en bonne position dans les islamique, ainsi que des vidéos droite et des opérations de propa-
ment au siège du parti à Berlin et « audience similaire » de Face- les publicités Google pour le résultats de Google grâce à des similaires pour l’Allemagne et gande politique aux Etats-Unis. p
détaillé leur manière de procé- book, très prisé dans le milieu de parti d’extrême droite. achats massifs de publicités. les Etats-Unis. da. l.
international | 3
0123
VENDREDI 8 MARS 2019

Les grands partis européens


gênés par leurs alliés de l’Est
Le Hongrois Viktor Orban et les socialistes roumains n’ont jusqu’ici
pas été sanctionnés par leurs familles politiques, le PPE et le PSE

portant soutien du chef de file d’ex-


trême droite Geert Wilders, qui reçoit
bruxelles - bureau européen Budapest refuse un diplomate européen très au
fait des tractations au Parlement

L
depuis des années des aides par le biais e premier ministre hon- de se plier aux de Strasbourg. Le problème de
de la fondation Horowitz. L’extrême
droite américaine, qui admire M. Wil-
grois, Viktor Orban, est
donc au bord de l’exclu-
conditions posées Frans Timmermans avec Viorica
Dancila, la première ministre rou-
ders et voit dans les Pays-Bas un terrain sion de la grande famille par Manfred Weber, maine et Liviu Dragnea, le chef du
de lutte privilégié, y finance divers ca-
naux de propagande politique.
de la droite européenne. Mercredi
6 mars, Zoltan Kovacs, le porte-pa-
le chef de file du PSD, est exactement le même que
celui de Manfred Weber avec Vik-
L’institut Gatestone, par exemple, qui a role du dirigeant ultraconserva- PPE au Parlement tor Orban. Si le PPE décide une ex-
financé la production de vidéos dans le
pays par Rebel Media, et notam-
teur, a rejeté l’ultimatum qui avait
été fixé la veille par Manfred We-
européen clusion, le PSE sera obligé de bou-
ger et vice-versa. »
ment Gangster Islam, un petit film anti- ber, le chef de file du Parti popu- Cette difficulté à sanctionner
immigration du journaliste Timon Dias, laire européen (PPE), qui regroupe s’explique aussi par la peur d’une
« fellow » rémunéré de l’institut. M. Dias les conservateurs traditionnels groise George Soros, devenu la rupture avec l’Europe centrale et
a depuis lancé un projet de site anglo- du Vieux Continent. « Il y a une bête noire de M. Orban. Mainte- orientale, d’où sont issus la plu-
phone d’actualité « branchée » et très à chose qui est plus importante que nant, M. Weber risque d’être forcé part de ces partis qui mènent des
droite, The Old Continent, et travaille en la discipline de parti, c’est la dé- de soutenir l’exclusion d’un parti politiques fragilisant leur Etat de
parallèle pour Geenstijl (« aucun style », fense des valeurs chrétiennes euro- pouvant apporter une dizaine droit. Les dirigeants du PPE trem-
en néerlandais), un blog « politiquement péennes et l’arrêt de l’immigra- d’élus à sa coalition. blent aussi à l’idée qu’en amont
incorrect » régulièrement accusé de tion », a défendu M. Kovacs sur Au PSE, le malaise est tout aussi des élections européennes, M. Or-
sexisme et de racisme. Twitter, alors que le sort du Fidesz, grand. Depuis deux ans, en Rou- ban rejoigne le groupe d’extrême
Mais le rôle de Rebel Media et de ses le parti de M. Orban, sera examiné manie, le PSD, au gouvernement, a droite de Marine Le Pen et de Mat-
généreux donateurs est encore plus sur- par l’assemblée politique du PPE, initié une vaste réforme de la jus- teo Salvini pour constituer une
prenant dans les pays anglophones le 20 mars à Bruxelles. tice dans le seul but, accuse l’oppo- formation solide à leur droite.
d’Europe. Fin 2018, The Times révélait Avec ses affiches prenant pour sition, de blanchir ses cadres soup-
que quatre militants de l’extrême droite cible le président de la Commis- çonnés de corruption. La Commis- Choix cornélien
britannique avaient bénéficié d’une sion européenne, Jean-Claude sion européenne n’exclut plus Mais c’est surtout le groupe des
bourse financée par Robert Shillman, et Juncker, également membre du une procédure d’infraction. Conservateurs et réformistes
avaient été salariés par Rebel Media avec PPE, Viktor Orban a semé une zi- Aveuglement ou provocation ? européens (souverainiste), qui
un financement du milliardaire améri- zanie inédite après des années de Le pays, qui assure la présidence regroupe le parti Droit et justice
cain. Ce petit groupe était dirigé par provocations impunies. S’il n’est tournante de l’UE jusqu’en juillet, polonais, les conservateurs bri-
Tommy Robinson, fondateur du grou- pas certain qu’il y ait une majorité a par ailleurs directement atta- tanniques et Debout la France, la
puscule d’extrême droite English De- suffisante pour prononcer l’ex- qué Frans Timmermans, premier formation de Nicolas Dupont-
fense League et proche du parti UKIP et clusion, le cas du premier minis- vice-président de la Commission, Aignan, qui espère remporter la
de son ex-chef Nigel Farage. tre hongrois aura pourri tout le chargé des dossiers « Etat de donne et devenir le pivot d’une
début de campagne du parti jus- droit » de l’institution, mais aussi potentielle alliance des droites
PUBLICITÉ ANTI-IVG qu’ici favori pour les élections chef de file du PSE pour les euro- au Parlement européen. Ce qui
Le groupe écrivait des articles et des vi- européennes du 26 mai. péennes. M. Timmermans et la conduirait probablement à un
déos anti-immigration et pro-Brexit. Le Mais si l’attention médiatique commissaire chargée de la jus- éclatement du PPE, entre les
projet a tourné court en mai 2018, quand s’est focalisée, ces derniers mois, tice, Vera Jourova, sont ainsi visés eurodéputés les plus centristes et
M. Robinson a été arrêté et condamné à sur le PPE, le PSE, son pendant so- par une enquête préliminaire les plus radicaux.
treize mois de prison pour un reportage cial-démocrate, vit les mêmes af- pour « falsification » du « méca- Le choix est tout aussi cornélien
provocateur et islamophobe. fres avec un parti associé d’Eu- nisme européen de surveillance » pour les sociaux-démocrates,
QUENTIN HUGON / LE MONDE Après son arrestation, Tommy Robin- rope de l’Est : le Parti social-démo- de la justice roumaine, en vi- déjà mal en point partout dans
son a été l’objet d’articles prenant sa dé- crate roumain (PSD), au pouvoir à gueur depuis l’entrée du pays l’Union. La délégation roumaine
fense dans l’ensemble des médias finan- Bucarest, dont les entorses à l’Etat dans l’UE en 2007. au Parlement de Strasbourg
cés par Robert Shillman ; le think tank de droit sont désormais ouverte- Face à cette procédure judiciaire compte 13 membres, c’est une des
nes… Le site dépeint une Europe au bord Middle East Forum, qui compte parmi ment critiquées par la Commis- contre leur chef de file, les respon- toutes premières derrière les élus
de l’effondrement, notamment à cause ses principaux contributeurs les frères sion européenne. sables du PSE louvoient. « Il n’est italiens, allemands et les 19 tra-
de l’immigration, et a fait campagne Charles et David Koch, des milliardaires pas certain que la plainte [dépo- vaillistes britanniques. Ces der-
pour le Brexit. américains ultraconservateurs, a financé Aveuglement ou provocation ? sée contre M. Timmermans et niers quitteront très vraisembla-
Sollicité par Le Monde, Ezra Levant, le ses frais de justice, comme il l’avait fait La situation est très embarras- Mme Jourova] soit recevable. Et à blement l’Hémicycle au plus tard
fondateur de Rebel Media, n’a pas ré- en 2009 pour ceux de Geert Wilders. sante pour les deux principales ma connaissance, aucune enquête fin juin pour cause de Brexit. Une
pondu à nos questions. Dans un cour- Le 26 février, Facebook a annoncé avoir formations de l’UE, qui ont do- judiciaire n’a été lancée », assure au saignée alors que les derniers
riel, il a estimé que « Le Monde qui fait supprimé les comptes de M. Robinson miné la vie politique communau- Monde Udo Bullmann, membre sondages du Parlement européen
un article sur l’ingérence étrangère, c’est sur Facebook et sur Instagram, en raison taire des trente dernières années. du SPD allemand, président du ne créditent le PSE que de 135 siè-
comme si Harvey Weinstein dirigeait une de « violations répétées de nos règles, de la Leurs dissensions internes les fra- groupe social-démocrate au Parle- ges après les élections (contre 186
enquête sur le harcèlement sexuel ». Il a publication de contenus déshumanisants gilisent, brouillent leur image, ment européen. M. Bullman écar- actuellement).
par ailleurs demandé s’il devait trans- et d’appels à la violence contre les musul- alors que tous les sondages prédi- te toute procédure contre le PSD. Les dissensions au PPE et au PSE
mettre ses réponses « à votre agent trai- mans ». La mesure est exceptionnelle sent un Parlement particulière- « Nous sommes très préoccupés montrent surtout que ces forma-
tant à l’ambassade de Russie » – réfé- pour une figure politique connue ; son ment fragmenté à Strasbourg par les développements en Rouma- tions paneuropéennes sont de
rence à une supposée instrumentalisa- compte Facebook comptait plus d’un après le scrutin européen. nie », assure-t-il seulement, alors moins en moins cohérentes et en
tion du Monde par le KGB pendant la million d’abonnés ; il ne conserve que sa L’autorité de Manfred Weber, le que le PSE ne cesse de demander phase avec la recomposition poli-
guerre froide. chaîne YouTube. chef de file du PPE, est désormais au PPE de faire le ménage dans ses tique en cours dans les Etats mem-
Un autre compte Facebook a été briè- remise en cause, le gouverne- troupes en virant le Fidesz. bres. Sans oublier les libéraux de
« HAINE ET DÉSINFORMATION » vement inaccessible ce 26 février, géré ment hongrois refusant de se « Je suis très préoccupé par les l’ALDE, le groupe auquel devrait
Rebel Media bénéficie d’un autre sou- par un homme qui apparaissait souvent plier aux trois conditions qu’il derniers développements en Rou- s’affilier La République en marche,
tien financier de poids. Le milliardaire dans les vidéos de M. Robinson et faisait avait réclamées. A savoir : un re- manie », rétorque Manfred We- écartelés entre les idéologues du
Robert Shillman, qui a fait fortune dans partie du petit groupe financé par trait immédiat des affiches anti- ber, excédé que son parti soit da- libre-échange suédois ou danois,
les machines-outils avec sa société Co- M. Shillman : Caolan Robertson. Cet an- Juncker, des excuses, et une ga- vantage critiqué pour sa tolé- et ceux du parti du premier minis-
gnex, a contribué à payer les salaires de cien salarié de Rebel Media, qui a depuis rantie juridique pour le maintien rance à l’égard de M. Orban que tre tchèque populiste, Andrej Ba-
journalistes du site. M. Shillman finance claqué la porte avec fracas en accusant à Budapest de l’université d’Eu- ses collègues sociaux-démocra- bis, soupçonné de détournement
de très nombreux projets anti-islam, son ex-employeur de malversations fi- rope centrale, financée par le mil- tes. « Le PPE et le PSE attendent de de fonds européens. p
dont le centre Horowitz, décrit par l’or- nancières, est un jeune militant de l’alt- liardaire américain d’origine hon- voir qui bouge en premier, estime cécile ducourtieux
ganisation de lutte contre la haine SPLA right, coutumier des coups d’éclat en li-
comme la source « d’un réseau de pro- gne. En avril 2018, alors que l’Irlande
jets donnant aux voix antimusulmanes
et aux idéologies les plus radicales une
s’apprête à voter pour le référendum sur
le droit à l’avortement, sa silhouette ap-
L’immunité de Jean-Marie Le Pen en question
plate-forme pour diffuser la haine et la paraît subitement dans les fils Facebook
désinformation ». de milliers d’internautes. Dans une vi- jean-marie le pen, bientôt mis en examen par fonds publics », un délit passible de dix ans de pri-
Si l’investissement détaillé de M. Shill- déo publicitaire, on voit le jeune la justice française dans l’affaire des soupçons son. Une petite dizaine d’autres personnes ainsi
man dans Rebel Media n’est pas connu, homme interpeller des femmes qui ma- d’emplois fictifs du Rassemblement national que le parti dans son ensemble sont par ailleurs
en revanche, il est public que le milliar- nifestent en faveur du droit à l’IVG ; le (RN, ex-Front national) au Parlement européen ? poursuivis pour « abus de confiance » (trois ans
daire a financé les salaires de plusieurs montage est conçu pour leur donner Les eurodéputés seront en tout cas invités, la se- de prison).
« Shillman Fellows », qui travaillent ou l’air ridicule. maine prochaine, à lever l’immunité parlemen- L’ex-président du FN, lui, ne fait à ce stade l’ob-
ont travaillé pour Rebel Media. Par ses En quelques semaines, la vidéo a été taire du cofondateur du Front national, après un jet d’aucune poursuite dans l’enquête française.
différentes fondations et des attribu- vue plus d’un million de fois – dans un vote confidentiel de la commission parlemen- Jean-Marie Le Pen avait en effet refusé, au nom
tions de bourses (« fellowships »), pays de 4 millions d’habitants. Qui a fi- taire responsable lundi 4 mars. Cette immunité de son immunité parlementaire, de répondre
M. Shillman a ainsi financé plusieurs nancé cette publicité ? M. Robertson a af- avait permis à M. Le Pen de renvoyer les enquê- aux convocations de la police et de la justice à
groupes et militants d’extrême droite firmé qu’elle avait été payée par « une en- teurs dans les cordes à l’été 2018. l’été 2018. C’est donc cet « obstacle » que le Parle-
en Europe. Aux Pays-Bas, il est un im- treprise américaine ». Quelques semaines Le RN est suspecté d’avoir utilisé des fonds ment européen sera invité à lever, la semaine
avant le vote, face au tollé suscité en Ir- européens pour payer des collaborateurs qui, en prochaine lors de sa session plénière. Pour moti-
lande par les nombreuses campagnes fi- réalité, ne remplissaient pas de fonctions liées ver sa demande en août 2018, le procureur géné-
nancées par des groupes étrangers et no- au Parlement européen. L’institution a d’ailleurs ral avait indiqué qu’il existait, sans préjuger des
AUX PAYS-BAS, L’HOMME tamment américains, Facebook avait an- exigé, à ce titre, le remboursement de près de suites de l’affaire, des « indices graves et concor-
D’AFFAIRES ROBERT noncé bloquer toutes les « publicités
étrangères » et promis de publier les don-
1 million d’euros par les parlementaires concer-
nés : Marine et Jean-Marie Le Pen, Bruno
dants » à l’encontre de Jean-Marie Le Pen « d’avoir
commis les délits d’abus de confiance et de com-
SHILLMAN EST nées liées à ces publicités. Près d’un an Gollnisch, Dominique Bilde, Sophie Montel et plicité d’abus de confiance ». A noter : l’enquête
plus tard, les données sont toujours en Mylène Troszczynski. A eux seuls, les Le Pen doi- visant les emplois présumés fictifs du RN pour-
UN IMPORTANT SOUTIEN cours de compilation, explique Facebook vent rembourser plus de la moitié de la somme. rait être élargie aux frais généraux du parti, à la
au Monde, mais devraient être mises en Du côté de la justice française, le tribunal de Pa- suite d’une demande introduite par les avocats
FINANCIER DU CHEF ligne « dans les prochaines semaines ». La ris a lancé une grande enquête en 2016, ciblant du Parlement européen et révélée il y a quelques
DE L’EXTRÊME DROITE vidéo où apparaît Caolan Robertston, lui aussi plusieurs membres du parti. Il a jours par Le Journal du dimanche. p
elle, est toujours en ligne. p d’ailleurs mis en examen Marine Le Pen, Bruno sophie petitjean
GEERT WILDERS damien leloup Gollnisch et Louis Aliot pour « détournements de (bruxelles, bureau européen)
4 | international 0123
VENDREDI 8 MARS 2019

A Baghouz, la vengeance des Chaitat contre l’EI


Les soldats de la tribu arabe persécutée par les djihadistes combattent avec les forces kurdes en Syrie

baghouz (syrie) - envoyée spéciale


« J’ai tué dix

A
u milieu de ses cama- combattants de l’EI.
rades des Forces dé-
mocratiques syrien-
Lorsque j’ai tué
nes (FDS), qui ri- le premier, j’ai senti
paillent bruyamment autour de
plats de riz et de poulet disposés
mon cœur s’apaiser.
à même le sol dans une maison Je veux en finir
abandonnée sur l’arrière-front
de Baghouz, dans le Sud-Est sy-
avec Daech »
rien, Abderazzaq Saoud fait fi- ABDERRAZZAQ SAOUD
gure de garçon discret, presque soldat des FDS
mutique. Assis à l’écart, fluet
dans son uniforme beige, le
jeune soldat arabe de 19 ans ob- Chaitat ont été massacrés pour
serve la scène en silence, le re- l’exemple, égorgés, crucifiés et
gard vague et mélancolique. exécutés sous les caméras des
Il n’a pas la fougue de ses frères propagandistes de l’EI, en repré-
d’armes arabes, petits gars des sailles à la révolte d’une partie
campagnes de Deir ez-Zor, de d’entre eux. Plus de 700 ont été
Rakka ou d’Idlib, qui ont rejoint tués dans leurs villages, dont
par milliers la coalition arabo- 100 combattants et 600 civils, se-
kurde pour combattre les djiha- lon l’Observatoire syrien des
distes de l’organisation Etat isla- droits de l’homme ; bien plus en-
mique (EI) contre une solde ron- core selon les soldats issus de la
delette de 150 000 livres syrien- tribu. Nous nous sommes « révol-
nes (250 euros). Ni la conviction tés contre eux parce qu’ils disaient
de ses « camarades » kurdes, fa- être des représentants de l’islam,
çonnés par l’idéologie du Parti de mais ce n’est pas vrai », explique
l’union démocratique (PYD), la Abderrazzaq Saoud. C’est aussi la
branche syrienne du Parti des tra- prise de contrôle par l’EI des puits
vailleurs du Kurdistan (PKK), et le de pétrole d’Al-Tanak et d’Al-
culte de son leader, le Turc Abdul- Omar, principale source de reve- Abderrazzaq Saoud (de face, à droite) avec d’autres soldats des FDS, à Baghouz (Syrie), le 4 mars. LAURENCE GEAI POUR « LE MONDE »
lah Öcalan, qui forme la colonne nus des Chaitat, qui les a poussés
vertébrale des FDS avec sa bran- à la révolte.
che armée, les YPG. enrôlé avec la coalition arabo- ment militaire et enseignement son deux mois, puis ont été enrô- bes, la première ligne de la bataille.
Abderrazzaq Saoud a une ven- Recrutement parmi les tribus kurde comme des milliers politique ». Le plus gros des re- lés pour combattre Daech. Ils sont Un rôle dont Abderrazzaq Saoud
geance à assouvir contre l’EI, de- « Certains Chaitat, qui contrô- d’autres membres des Chaitat. crues Chaitat s’est enrôlé, gardés sous bonne surveillance ne se plaint aucunement. « J’ai tué
puis que le groupe a soumis sa laient les champs de pétrole, ont « De 5 000 à 6 000 », estime-t-il. comme Ali Abderrahman, après par les chefs des FDS », explique dix combattants de l’EI. Lorsque j’ai
province, Deir Ez-Zor, dans le rejoint Daech pour avoir sa pro- Quelques-uns se sont enrôlés la reprise de leurs localités. Tous lAli Abderrahman, qui dit n’avoir tué le premier, j’ai senti mon cœur
sang, en août 2014. « Quand tection », précise Ali Abderrah- lorsque les forces kurdes YPG ont jurent vouloir rester au sein des aucun problème avec eux. « Les s’apaiser. Je veux en finir avec
Daech est entré dans mon village, man, un autre enrôlé de la tribu, entamé une vaste campagne de FDS une fois l’ultime bataille de Chaitat qui ont combattu avec Daech, dit-il sans affect. Si j’attrape
Graniche, ils ont pris mes quatre âgé de 24 ans. Quant à lui, il a recrutement parmi les tribus Baghouz terminée. « Les FDS Daech ont été forcés de le faire un combattant de l’EI, je le tuerai, je
oncles et les ont exécutés. Mon perdu un oncle et un cousin, tués arabes, pour former une coali- m’ont aidé à défendre ma patrie et pour ne pas être exécutés », ne le remettrai pas aux chefs des
frère Taer est mort pendant les dans les combats contre les djiha- tion pouvant mener l’offensive mon honneur. Je vais rester avec abonde Abderrazzaq Saoud. FDS », promet lui aussi Ali Abder-
combats qui ont opposé notre vil- distes, qui étaient « 600 étrangers contre l’EI dans les régions à ma- eux combattre les groupes terro- Seuls les irréductibles, les mem- rahman. Mais, sa vengeance reste
lage à Daech pendant deux mois. et 1 000 combattants du coin ». Le jorité arabe de Rakka et de Deir ristes s’ils reviennent », assure bres de la tribu restés combattre inassouvie. Affecté aux unités mé-
J’ai eu la chance de fuir avec ma fa- jeune infirmier a vécu avec sa fa- ez-Zor. Réfugié à Hassaké, Abder- Abderrazzaq Saoud. avec l’EI jusque dans son dernier dicales et à la logistique, il ne com-
mille », raconte, difficilement, le mille sous le règne de l’organisa- razzaq Saoud a ainsi rejoint les Certains soldats Chaitat sont réduit de Baghouz, sont considé- bat pas. Avec une pointe de décep-
jeune soldat. Il dit ne plus pouvoir tion Etat islamique jusqu’à la li- FDS il y a trois ans et s’est spécia- des combattants de l’EI repentis. rés comme l’ennemi. tion, il confie : « Mes amis vont au
dormir, hanté par les cauchemars bération d’Abou Hammam, ville lisé dans le tir de RPG (lance-ro- « La plupart des membres de Encadrés par des commandants front et assouvissent leur ven-
et le désir de les venger. Des cen- de 40 000 habitants, par les FDS, quettes), après une formation Daech de mon village qui se sont kurdes, les soldats Chaitat for- geance. Moi, non… » p
taines de membres de la tribu des le 29 novembre 2017. Il s’est alors d’un mois, mêlant « entraîne- rendus aux FDS sont allés en pri- ment, avec les autres soldats ara- hélène sallon

Le Quai d’Orsay mis à l’amende Paris et l’ONU s’opposent sur les


pour manque d’ambassadrices
violences contre les «gilets jaunes»
L e montant de la pénalité est lourd :
450 000 euros. Le ministère des affai-
res étrangères n’a pas respecté en 2017
les quotas de femmes en matière de « nouvel-
les nominations équilibrées pour l’encadre-
tent encore fortes, avec à peine 26 % d’ambas-
sadrices et 24 % de consules. En outre, s’il y a
67 % de femmes dans la catégorie C – postes
d’exécution –, elles ne constituent que 34 % des
effectifs en catégorie A et A +, celles des postes
La haut-commissaire pour les droits de l’homme demande
une « enquête approfondie » sur les cas d’usage excessif de la force

ment supérieur et dirigeant dans la fonction de direction et des ambassadeurs.


publique », tel que l’impose la loi Sauvadet
adoptée en 2012. Il faut 40 % de femmes pour
les primo-nominées aux postes d’ambassa-
deur ou de directeur et, cette année-là, le
« Le vivier est encore trop restreint, et cela ex-
plique nos difficultés à respecter les quotas dans
les premières nominations », explique une
haute fonctionnaire du mi-
L a haut-commissaire aux
droits de l’homme de
l’ONU, Michelle Bachelet, a
appelé, mercredi 6 mars, les
chelle Bachelet] l’ensemble des
faits et notamment l’extrême vio-
lence qui s’est déchaînée sur les
forces de l’ordre ou sur des biens
France à veiller à ce que le droit
soit respecté ».
Les lanceurs de balles de dé-
fense (LBD), des armes intermé-
pourcentage n’était que de 29 %. D’où cette
pénalité de 90 000 euros par nomination
nistère. Gérer les rotations
– tous les trois ou quatre
« LE VIVIER EST autorités françaises à enquêter
sur les violences policières com-
privés, parfois sur des symboles de
la République ».
diaires, sont notamment dans le
viseur des associations de dé-
manquante, cinq au total. ans – est un casse-tête vu la ENCORE TROP mises pendant les manifesta- « Il faut s’étonner tout de même fense des droits humains. Selon
« La politique des quotas est nécessaire pour quantité de paramètres à tions des « gilets jaunes » depuis de se retrouver cité dans une liste le collectif militant Désarmons-
faire avancer les choses et, pour 2018, nous som- prendre en compte. « On ne RESTREINT », la mi-novembre 2018. entre le Venezuela et Haïti où il y a les, vingt personnes ont été griè-
mes dans les clous avec 39 % de femmes dans les peut aller jusqu’à une rup- « Nous encourageons le gouver- eu des morts, je le rappelle, des vement blessées aux yeux de-
primo-nominations », souligne l’un des res- ture de l’égalité ou à la no-
EXPLIQUE nement à poursuivre le dialogue et morts nombreux, à la suite de ma- puis le début du mouvement.
ponsables du ministère, qui se dit prêt « à ver- mination de diplomates qui UNE HAUTE demandons urgemment une en- nifestations », avait déjà affirmé, Le Défenseur des droits, Jac-
ser la somme sur un fond spécifique aidant à la n’ont pas toute l’expérience quête approfondie sur tous les cas à l’issue du conseil des ministres, ques Toubon, avait réclamé dès
promotion de la parité, mais pas à fond perdu requise, qui seraient contes- FONCTIONNAIRE rapportés d’usage excessif de la le porte-parole du gouverne- janvier la suspension de l’usage
dans le budget de l’Etat ». Le Quai d’Orsay n’est tables devant la justice ad- force », a affirmé devant le Conseil ment, Benjamin Griveaux, tout des LBD en raison de leur « dan-
pas, et de loin, le plus mauvais élève. Il est dé- ministrative », explique un DU MINISTÈRE des droits de l’homme à Genève en assurant que la France sui- gerosité ». Le Conseil de l’Europe
passé sur ce terrain par le ministère de l’écono- ambassadeur. l’ancienne présidente chilienne. vrait « ces recommandations avait appelé, le 26 février, à « sus-
mie et des finances, qui devra payer 1,71 million La première femme diplomate fut Suzanne Cette dernière a souligné que les avec la diligence nécessaire ». pendre l’usage du LBD dans le ca-
d’euros, selon une note du ministère de l’ac- Borel, qui passa le concours en 1930. Elle fut ac- « gilets jaunes » manifestaient Depuis le début de manifesta- dre des opérations de maintien de
tion et des comptes publics. cueillie par un très sec : « Vous avez été reçue, contre « ce qu’ils considèrent tions des « gilets jaunes », 162 en- l’ordre » afin de « mieux respecter
maintenant il faudra vous faire admettre. » La comme leur exclusion des droits quêtes judiciaires ont été ouver- les droits de l’homme ». Plusieurs
« Postes à moustiques » première femme ambassadeur – à l’époque le économiques et de leur participa- tes sur des « suspicions de violen- actions ont été intentées par des
Ce très coûteux rappel à l’ordre pour un minis- mot ambassadrice ne désignait que la femme tion aux affaires publiques ». ces policières », selon le ministère syndicats et des associations
tère au budget déjà bien chiche tombe mal. Le de l’ambassadeur – fut nommée seulement La réponse des autorités fran- de l’intérieur. pour suspendre leur utilisation.
ministre de l’Europe et des affaires étrangères, en 1972 : Marcelle Campana, à Panama. « Long- çaises a été immédiate. « On n’a Le Conseil d’Etat a rejeté le
Jean-Yves Le Drian, doit en effet recevoir, le temps, les ambassadrices furent confinées dans pas attendu le haut-commissaire Les LBD dans le viseur 1er février les demandes de la CGT
8 mars, le label Afnor de l’égalité profession- des petits pays ou des postes à moustiques, sur- de l’ONU pour faire toute la lu- La vigueur des réactions françai- et de la Ligue des droits de
nelle hommes-femmes, avant d’introduire un tout si elles n’avaient pas fait l’ENA », ironise mière sur l’ensemble des faits dès ses a quelque peu surpris diplo- l’homme, estimant que le risque
colloque sur le sujet dans les grands salons du une diplomate. Il faut attendre 1996 pour lors qu’il y a des plaintes », a répli- mates et responsables onusiens. de violences lors des manifesta-
quai d’Orsay. Une petite exposition est déjà en qu’une femme soit nommée en Afrique du qué le premier ministre français, « Ce n’est pas parce que la France tions de « gilets jaunes » rendait
place. Un planisphère montre l’état des lieux Nord-Moyen Orient (Josette Dallant, en Libye), Edouard Philippe, sur BFM-TV. est citée dans une liste aux côtés « nécessaire de permettre aux for-
en 2018 avec, en rouge, les pays où la France est et même 2011 pour que Sylvie Bermann à Pé- « J’aime beaucoup entendre les du Venezuela ou de Haïti qu’elle ces de l’ordre de recourir à ces ar-
actuellement représentée par des ambassadri- kin devienne la première ambassadrice dans conseils du haut-commissaire est comparée à ces pays », expli- mes ». La Ligue des droits de
ces. Cette couleur couvre une bonne partie des un pays membre permanent du Conseil de sé- mais je rappelle qu’en France on que Michel Forst, rapporteur spé- l’homme a de nouveau saisi le
terres émergées de l’hémisphère Nord, puis- curité. Des postes de premier plan comme est dans un Etat de droit et que la cial des Nations unies sur la si- Conseil d’Etat et déposé une
que des femmes sont en poste aussi bien à Washington ou l’ONU à New York n’ont jamais République à la fin est la plus tuation des défenseurs des droits question prioritaire de constitu-
Moscou qu’à Kiev, Copenhague (donc avec le encore été occupés par une femme. p forte », a-t-il insisté, soulignant humains rappelant que « la haut- tionnalité. p
Groenland) et à Ottawa. Mais les disparités res- marc semo « qu’il faudrait expliquer [à Mi- commissaire a juste appelé la m. se.
international | 5
0123
VENDREDI 8 MARS 2019

En Turquie, le procès arbitraire de l’intelligentsia


Seize personnes doivent être jugées en juin pour avoir participé au « mouvement de Gezi » en 2013

istanbul - correspondante que sera ainsi sur le banc des accu- cès, jette une lumière crue sur le n’avaient rien de spontané, que cité des révolutions de couleur
sés dans ce qui s’annonce comme
Autant les fonctionnement de l’institution tout a été organisé avec le soutien dans l’ex-Union soviétique ou de

L
es autorités turques ont « le » procès de la décennie. Le pro- accusations portées judiciaire. Autant les accusations de l’étranger », affirment les procu- mouvements de désobéissance ci-
enfin annoncé, mardi cureur a requis la perpétuité. Sa portées sont lourdes – « faire plier reurs qui ont rédigé l’acte. vile tels que Occupy Wall Street
5 mars, que le procès de sévérité s’explique par le fait que
sont lourdes, autant la République turque », « insurrec- En réalité, la ligne suivie par l’ac- que les seize auraient comploté
seize intellectuels turcs, tout le gouvernement de l’époque les preuves versées tion organisée », « manipulation de cusation avait préalablement été depuis 2011, dans le but de
dont l’homme d’affaires et mé- – soit vingt-sept personnes – s’est l’étranger » –, autant les preuves dessinée par M. Erdogan. « La per- déclencher une insurrection. Une
cène Osman Kavala, se tiendrait le constitué partie civile. Le numéro
au dossier sont versées au dossier sont minces, sonne [M. Kavala] qui a financé les « preuve » a été versée au dossier :
24 juin à Istanbul. M. Kavala, un sur la liste des plaignants est minces, futiles, futiles, dérisoires. Au point qu’un terroristes pendant les incidents de la pièce de théâtre Mi mineur, du
61 ans, est incarcéré depuis seize l’ex-premier ministre, Recep parallèle est dressé entre le mou- Gezi est déjà en prison. Qui est der- metteur en scène Mehmet Ali
mois et demi pour avoir « tenté de Tayyip Erdogan, l’actuel président.
dérisoires vement de Gezi et le putsch mili- rière lui ? Le fameux juif hongrois Alabora, qui a servi de « répétition
renverser le gouvernement » lors Les crimes reprochés aux seize taire de 1960 en Turquie, parce [George] Soros, un homme qui in- des événements de Gezi ».
des manifestations de 2013, assi- prévenus remontent au prin- que les deux événements ont eu cite les populations à diviser les na- Le procès marquera un tour-
milées rétroactivement à une temps 2013. A l’époque, 3,5 mil- Les manifestations avaient été lieu à la même date, un 27 mai… tions et à les démembrer », avait-il nant. L’affaire risque de jeter un
tentative de putsch. lions de Turcs étaient descendus rapidement matées. Les procès in- Conversations anodines captées déclaré en novembre 2018. froid entre Ankara et les Etats
A ses côtés comparaîtront l’avo- dans la rue pour protester contre tentés par la suite à certains des sur les portables des « conjurés », européens, ses alliés, qui, en fili-
cat Can Atalay, l’architecte Mucella l’autoritarisme de M. Erdogan et participants, accusés eux aussi à photos de famille, extraits de You- Un tournant grane, apparaissent comme les
Yapici, l’urbaniste Tayfun Kahra- de son gouvernement. Parti de l’époque d’avoir tenté de renverser Tube, vidéos de rencontres insi- L’accusation souligne qu’Open commanditaires d’un putsch. Si
man, la documentariste Cigdem rien – un projet d’urbanisme con- le gouvernement, avaient abouti à gnifiantes, vols vers l’Europe et les Society, la fondation de M. Soros a, M. Kavala, homme de paix et de
Mater, le représentant de la fonda- testé qui visait à couper des arbres des relaxes. C’était en 2015, avant Etats-Unis sont les principaux élé- partout dans le monde, « utilisé les culture, est condamné en tant que
tion néerlandaise Bernard van dans le centre d’Istanbul –, les ma- la tentative de putsch de ments à charge. Particulièrement réseaux sociaux pour inciter les po- putschiste pour s’être déplacé en
Leer en Turquie, Yigit Aksakoglu, nifestations, appelées « mouve- juillet 2016 qui a fait basculer la scrutés, les déplacements à pulations à se révolter contre les Europe, aucun homme d’affaires,
et sept autres personnes. Réfugiés ment de Gezi », se sont propagées Turquie, signataire de la Conven- l’étranger d‘Osman Kavala atteste- pouvoirs en place ». Pour cette rai- philanthrope ou artiste, aucune
en Europe, les artistes Mehmet Ali au reste du pays pour devenir le tion européenne des droits de raient, selon l’accusation, de son son, les ex-représentants d’Open entreprise en liaison avec Paris,
Alabora et Ayse Pinar Alabora, et le premier grand mouvement de l’homme, dans l’arbitraire, en ma- rôle de « cerveau » du putsch, en- Society en Turquie – l’ONG a Bruxelles ou Berlin, n’est plus à
journaliste d’opposition Can Dun- contestation du numéro un turc, tière judiciaire surtout. clin à prendre ses directives en Eu- fermé sa représentation – sont l’abri de poursuites judiciaires en
dar seront jugés en leur absence. du jamais-vu depuis son arrivée L’acte d’accusation, 657 pages rope et aux Etats-Unis. « Tout cela parmi les seize prévenus. Outre Turquie. p
La fine fleur de l’intelligentsia tur- au pouvoir en 2002. auxquelles Le Monde a pu avoir ac- montre que ces [évènements] George Soros, c’est avec la compli- marie jégo

Pyongyang soupçonné
de reconstruire un site
de lancement de fusées
Les travaux à Tongchang-ri ont été observés
deux jours après l’échec du sommet de Hanoï

tokyo - correspondance d’uranium aménagée dans le


complexe nucléaire de Yongbyon,

L a Corée du Nord pourrait


être en train de reconstruire
le site de lancement de sa-
tellites et de tests de ses propul-
seurs de missiles intercontinen-
élément-clé du programme
nucléaire nord-coréen et enjeu
majeur des négociations avec les
Etats-Unis. Toujours selon l’AIEA,
le réacteur de 5 mégawatts mo-
taux de Tongchang-ri, avancent déré au graphite du complexe
des analystes militaires améri- semble arrêté depuis décembre,
cains et les services de renseigne- mais les travaux d’un réacteur à
ment sud-coréens. Ces révélations eau légère se poursuivraient.
alimentent les spéculations sur Ces révélations risquent de
les suites du sommet infructueux compliquer un peu plus les
entre le président Donald Trump négociations. Américains et Sud-
et le dirigeant Kim Jong-un, les Coréens ont pourtant réduit le
27 et 28 février à Hanoï. format de leurs manœuvres mi-
« Je serais très déçu si cela arri- litaires lancées le 4 mars pour
vait, a réagi mercredi 6 mars complaire à Pyongyang. Officiel-
M. Trump. Nous allons voir. Ce lement, Washington et Pyon-
problème sera au final résolu. » La gyang restent attachés au dialo-
veille, le conseiller à la sécurité gue. Le secrétaire d’Etat, Mike
nationale de la Maison Blanche, Pompeo, a exprimé l’espoir
John Bolton, a brandi sur Fox d’envoyer une délégation en
News la menace de nouvelles Corée du Nord « dans les prochai-
sanctions si Pyongyang conti- nes semaines ».
nuait de refuser de dénucléariser.
Le même jour, le site spécialisé Rôle complexe
sur les questions nord-coréennes Le représentant spécial sud-co-
38 North et le centre d’analyse réen pour la paix dans la pénin-
américain Center for Strategic sule, Lee Do-hoon, s’est entretenu
and International Studies (CSIS) le 6 mars à Washington avec son
révélaient les travaux à Tong- homologue américain, Stephen
chang-ri. S’appuyant sur des ima- Biegun, et le Japonais Kenji Kana-
ges satellites, le CSIS expliquait sugi, en vue d’une meilleure coor-
que, le 2 mars, deux jours seule- dination pour les discussions fu-
ment après le sommet de Hanoï, tures, les Américains souhaitant
la Corée du Nord procédait à la que Séoul s’investisse davantage
« reconstruction rapide du site de dans son rôle de médiateur.
fusées de Sohae ». Un rôle qui s’annonce complexe
car, à Hanoï, le rapport de force
Envoi d’une délégation entre Américains et Nord-Co-
Une partie du complexe avait été réens semble avoir évolué en fa-
démantelée au cours de l’été 2018, veur des premiers. « L’échec du
conformément à un engagement sommet doit avoir laissé Kim
pris par M. Kim lors de son pre- Jong-un et ses conseillers en état de
mier sommet, en juin, à Singa- choc », estime Cheong Seong-
pour, avec Donald Trump. Il avait chang, de l’Institut Sejong.
réitéré cette promesse lors du A Hanoï, Kim Jong-un est
sommet de septembre avec le apparu comme très désireux d’ob-
président sud-coréen, Moon tenir un allégement des sanctions,
Jae-in. Cette fois, le CSIS signale afin de procéder à la relance pro-
des travaux au niveau du site d’es- mise de l’économie nord-co-
sai des propulseurs et de la struc- réenne. Il serait aujourd’hui con-
ture où sont assemblés, sur des traint de revoir sa stratégie. Les
rails, les lanceurs. Des informa- travaux en cours pourraient si-
tions corroborées par les rensei- gnaler qu’il peut reprendre ses
gnements sud-coréens. programmes d’armement à tout
Yukiya Amano, directeur géné- moment. Dans un discours du
ral de l’Agence internationale de Nouvel An, il avait averti que la Co-
l’énergie atomique (AIEA), avait, rée du Nord trouverait un « nou-
de son côté, déclaré le 4 mars que veau moyen » si les Etats-Unis
la Corée du Nord utilisait toujours maintenaient les sanctions. p
l’installation d’enrichissement philippe mesmer
6|
FRANCE
0123
VENDREDI 8 MARS 2019

Entre Macron et la droite, l’idylle continue


Après l’économie et le social, le président emprunte désormais à la droite sur l’Europe et les sujets sociétaux

A
chaque élection sa
peine. Lors de la prési-
dentielle de 2017, Em-
manuel Macron avait
été élu principalement grâce aux
voix d’électeurs venus de la
gauche et du centre. Un peu plus
d’un mois après, pour les législati-
ves, la nomination d’Edouard Phi-
lippe comme premier ministre
permettait au nouveau chef de
l’Etat de rallier à sa cause une par-
tie de la droite, déroutée par la dé-
faite de François Fillon. Deux ans
après, l’exécutif entend « consoli-
der cet espace du centre-droite »,
comme dit un ministre, en prévi-
sion des européennes du 26 mai.
« Ça va continuer à bouger », a
d’ailleurs prédit M. Philippe, mer-
credi 6 mars, sur BFM-TV.
Certes, les ralliements en prove-
nance de la gauche restent les
bienvenus – l’écologiste Pascal
Durand a annoncé à L’Obs, mer-
credi, qu’il se présentera aux euro-
péennes sous les couleurs de La
République en marche (LRM).
Mais l’essentiel est de continuer
d’abattre les murs de l’autre côté,
là où le parti Les Républicains (LR)
peut apparaître encore comme
une menace. « La fracturation à
gauche a eu lieu avant la présiden-
tielle. A droite, elle intervient après.
Ce n’est pas une différence de na-
ture mais de timing », estime
Gilles Boyer, conseiller politique
d’Edouard Philippe. Edouard Philippe, premier ministre,
et Emmanuel Macron, à l’Elysée,
« LRM est la force centrale » le 10 décembre 2018. YOAN VALAT/AFP
Dès lors, il ne faut pas s’étonner
d’entendre la tête de liste LR aux
européennes, François-Xavier
Bellamy, reconnaître que la tri-
bune sur l’Europe publiée mardi de LR – Jean-François Copé. « Je moyne. Pour cet ancien sénateur Pour sa part, le ministre de l’édu- la « transition environnementale
par Emmanuel Macron, « reprend préfère quand c’est Dany Cohn- LR, qui a rallié Emmanuel Macron cation nationale, Jean-Michel
« La fracturation et sociale », « un certain nombre de
effectivement des mots qui nous Bendit qui est d’accord avec nous lors de la campagne présidentielle, Blanquer, a agité des symboles à gauche a eu députés s’interrogent sur le sens et
paraissent essentiels ». « La droite plutôt que Copé…, soupire un pro- le parti majoritaire a vocation à chers à cette frange de l’électorat le signal donné de la politique »,
ne devait pas être si loin de la vérité che de M. Macron. Mais il faut supplanter durablement l’alterna- en imposant le drapeau français
lieu avant souffle un poids lourd de la majo-
pour qu’on se mette aujourd’hui à prendre en compte l’opinion des tive représentée par la droite du dans les salles de classe. Et, avec la la présidentielle. rité. « La proposition d’un salaire
l’imiter », a raillé le jeune philoso- peuples. Si on dit qu’il faut suppri- gouvernement. « L’UMP a été cen- controversée loi anticasseurs, minimum européen, le bouclier so-
phe. Cette volonté exprimée par le mer les frontières, je crains qu’on ne trale pendant une décennie. LRM conjuguée à une gestion ferme de
A droite, elle cial, la banque européenne du cli-
président de la République de « re- pèse pas beaucoup. » est aujourd’hui la force centrale, la crise des « gilets jaunes », le mi- intervient après » mat, qui figurent tous dans la tri-
mettre à plat l’espace Schengen » En janvier, le chef de l’Etat avait pour une décennie au moins j’es- nistre de l’intérieur, Christophe bune présidentielle, ce n’est pas très
GILLES BOYER
ne rappelle-t-elle pas Nicolas commencé à développer cette rhé- père, du centre-gauche au centre- Castaner, tient quant à lui une Sarko », veut néanmoins convain-
conseiller d’Edouard Philippe
Sarkozy, qui formait déjà le même torique devant des journalistes re- droit », souligne M. Lemoyne. posture sécuritaire « qui pourrait cre un député LRM, pour qui « les
vœu en son temps ? Cet éloge en çus à l’Elysée en évoquant sa vo- être assumée par la droite », selon noms sur la liste donneront une
faveur de « frontières qui protègent lonté de « changer l’Europe » pour Crispations un proche de Nicolas Sarkozy. autre coloration » à la campagne
et de valeurs qui unissent », à re- préserver « l’âme des peuples », à Cette volonté hégémonique ne « Sur le mérite, l’ordre, l’effort, le fois – pourrait n’être adopté défi- européenne de la majorité.
bours d’une Union européenne laquelle il dit « croire profondé- passe pas que par les thématiques centre de gravité de la France s’est nitivement que début 2020. « Il n’y Chez ce président « protéi-
qui serait un simple « marché sans ment ». Une manière de se poser européennes. Après avoir séduit à déporté à droite. C’est LR qui aurait a pas de second report, ça sera pré- forme », selon les mots d’un mi-
âme », n’évoque-t-il pas le « projet en défenseur de l’« identité de no- droite grâce à son volet de réfor- dû capitaliser là-dessus », note un senté en juin [en conseil des minis- nistre, le « en même temps » n’est
de civilisation » que certains à tre peuple » face aux chamboule- mes économiques, l’exécutif sem- conseiller ministériel. tres] », martèle-t-on à Matignon. jamais mort. « Ils votent pour qui
droite, comme le sénateur LR ments apportés, selon lui, par l’im- ble s’attaquer aujourd’hui aux as- Certaines associations de dé- « Est-ce que c’est le moment de rou- les électeurs de gauche si l’élection
Bruno Retailleau, peuvent porter ? migration et le numérique. « S’il y pects sociétaux. De nombreux fense des droits LGBT se deman- vrir un débat passionnel alors présidentielle a lieu dimanche ? »,
« J’aurais signé cette tribune car a un certain nombre de mots-clés responsables de la Macronie ont dent si le peu d’entrain du gouver- qu’on sort d’une crise sociale pas- interroge néanmoins un député
elle correspond exactement à mes qu’on retrouve, c’est que ces sujets ainsi donné de la voix au nom de nement à tenir sa promesse sionnelle ? », interroge néanmoins LRM. Manière de dire que de ce cô-
convictions européennes et ce sont sont encore d’actualité, l’Europe n’a la laïcité, en février, quand l’ensei- d’ouvrir la PMA aux couples de un conseiller ministériel. té-là de l’échiquier, avec une gau-
normalement les convictions de pas été au rendez-vous », estime le gne Decathlon a mis en vente un femmes ne cache pas une volonté Ces orientations ne vont pas che éparpillée façon puzzle, le
mon parti politique », a réagi l’an- secrétaire d’Etat aux affaires hijab de sport pour les femmes. de ménager l’électorat de droite. sans crispations. Si LRM promet match apparaît déjà plié. p
cien président de l’UMP – l’ancêtre étrangères, Jean-Baptiste Le- Comme la droite. Ce projet de loi – déjà reporté une d’être « offensif », par exemple sur olivier faye

La PMA, cette autre pomme de discorde dans la majorité


Sur les questions de bioéthique, les postions sont particulièrement contrastées parmi les députés macronistes

P rendre le temps, une nou-


velle fois. Le gouverne-
ment a décidé de repousser
de plusieurs mois l’examen de
l’extension de la procréation mé-
candidat Macron, à quelques se-
maines des élections européen-
nes où l’exécutif souhaite faire le
plein de voix à droite, nourrit des
doutes au sein de la majorité sur la
beaucoup de questions sur ce que
contiendra la loi notamment sur la
question de l’égalité hommes-fem-
mes, sur la prise en charge par la Sé-
curité sociale de la fécondation in
ple le débat autour de la congéla-
tion des ovocytes, du don d’organe,
de l’utilisation du numérique dans
la santé. Nous devons nous interro-
ger collectivement sur le modèle de
chez nous des personnes venues de
milieux plutôt catholiques, peu fa-
vorables à la PMA, mais qui ont re-
joint M. Macron sur d’autres sujets
comme la bienveillance ou l’accueil
pés en réunion et sur les réseaux
sociaux. Depuis, « il y a une forme
d’omerta, chacun a peur de se dé-
voiler », s’inquiète l’un d’entre eux.
Dans ce contexte, Elise Fajgeles
dicalement assistée (PMA) aux volonté réelle du pouvoir de la vitro ou encore sur l’accès à ses ori- société que nous voulons. C’est un des migrants », précise la députée plaide pour qu’un débat soit orga-
couples de femmes et aux femmes mettre en œuvre. D’autant que gines », dit Marie Lebec (Yvelines). débat complexe mais fondamen- de Paris Elise Fajgeles. « Nous nisé rapidement au sein du
seules. « On est plutôt sur un calen- cette décision intervient après le En juillet 2018, LRM avait pris les tal », renchérit Marie Lebec. avons parmi nos adhérents 15 % de groupe LRM. Son président, Gilles
drier de fin d’année 2019, deuxième refus, le 21 février, de la commis- devants en tranchant quelques- libéraux conservateurs », ajoute Le Gendre, s’en réfère pour l’heure
semestre 2019, et si ça déborde, ça sion des conflits de La République unes de ces questions. Mais dans « Dépassionner le débat » Pierre Person, numéro deux du aux séminaires d’information or-
déborde », a déclaré, lundi 4 mars en marche (LRM) de sanctionner la confidentialité des échanges, Dans la ligne de mire de certains parti, citant une étude du think ganisés pour les parlementaires
sur LCI, Marc Fesneau, le ministre la députée Agnès Thill qui avait certains continuent de s’interro- députés, une inquiétude : com- tank Terra Nova réalisée parmi les par le gouvernement sur la révi-
des relations avec le Parlement, tenu des propos polémiques con- ger. « Ouvrir la PMA aux femmes ment empêcher un glissement de adhérents de LRM. « Une grande sion des lois de bioéthique. « Il faut
expliquant que « le premier minis- tre la PMA. LRM s’est contentée seules est loin de faire l’unanimité, la PMA vers la gestation pour majorité est favorable à la réforme, dépassionner le débat, le factuali-
tre [Edouard Philippe] et le prési- d’une simple « mise en garde » as- explique Laurianne Rossi (Hauts- autrui (GPA) ? « Les députés parta- mais une petite minorité doute sur ser », justifie-t-on à la tête du
dent de la République [Emmanuel sortie d’une menace d’exclusion de-Seine). Agnès Thill a été plus gent l’objectif politique de l’ouver- le fond », ajoute le député de Paris. groupe. Certains députés redou-
Macron] ont fait le choix de donner « si [Agnès Thill] venait à renouve- que maladroite, mais elle porte des ture de la PMA aux couples de fem- Ces interrogations ont du mal à tent que cette stratégie ne soit dé-
le temps au débat ». ler un tel comportement ». interrogations légitimes. De nom- mes, mais ils veulent s’assurer qu’il s’exprimer tant le débat fait des létère à terme. « Les positions se ra-
Le 22 janvier, la ministre des soli- Ces atermoiements illustrent les breux députés veulent prendre le n’y ait pas d’effets pervers », résu- étincelles entre les députés très fa- dicalisent mais ne se précisent
darités et de la santé, Agnès Buzyn, positions contrastées qui cohabi- temps de la réflexion sur la PMA me-t-on à la tête du groupe. Ces vorables à la réforme, comme l’élu pas », s’inquiète un élu LRM.
avait pourtant annoncé que le tent au sein des troupes macronis- pour toutes et le rôle du législateur. questionnements traduisent des Deux-Sèvres Guillaume Chi- « Même les modérés vont finir par
texte serait déposé « en juin » en tes sur les questions de bioéthique Est-on là pour légiférer sur un désir l’identité politique polyphonique che, et certains, une minorité, qui se braquer s’ils n’ont pas la parole »,
conseil des ministres. Mais le nou- et en particulier celles relatives à d’enfants ? » « La révision des lois de LRM. « C’est le “en même temps” le sont moins. A plusieurs reprises, redoute une autre. p
veau renvoi de cette promesse du la PMA. « Il y a dans la majorité bioéthiques, c’est aussi par exem- qu’on est en train d’illustrer. Il y a ces parlementaires se sont échar- manon rescan
france | 7
0123
VENDREDI 8 MARS 2019

Anne Hidalgo veut


surfer sur le succès
d’Eau de Paris
La régie municipale publique
de gestion de l’eau fête ses 10 ans,
avec un bilan largement positif

D
ans toute autre entre- trer qu’elle a gagné son pari, très
prise, il s’agirait d’un contesté à l’époque. Et d’en faire
acte de gestion banal. un argument de campagne, à un
Pour Eau de Paris, le an des élections municipales.
projet se révèle hautement
symbolique. Dix ans après avoir Stabilité des prix
repris le contrôle de la distribu- Jeudi 7 mars, la municipalité con-
tion de l’eau, longtemps déléguée sacrait toute une journée à célé-
au privé, la gauche au pouvoir brer les 10 ans de la municipalisa-
dans la capitale entend doter sa fi- tion de l’eau à Paris, avec quelques
liale d’un siège social stable et lui mois d’avance sur le calendrier.
appartenant. De discrètes négo- Au programme : colloque, visites
ciations ont été entamées avec la d’installations et cocktail au Petit
Cipav, principale caisse de retraite Palais. « Le bilan est plutôt bon,
des professions libérales et pro- c’est vrai, reconnaît Eric Azière,
priétaire du siège d’Eau de Paris, président du groupe UDI-MoDem
rue Neuve-Tolbiac, dans le 13e ar- au Conseil de Paris. Mais la Mairie de stopper ainsi la hausse conti- un tiers – qui relève de la Mairie. d’Issy-les-Moulineaux André San-
rondissement. Objectif : acheter en fait un étendard politique, un nue des prix de l’eau. La droite Après une baisse initiale de 8 %, ils
Un bémol : tini, lui, n’y croit pas. Le Sedif, le
l’immeuble, évalué autour de manifeste pour la gestion publi- vote contre, dénonçant un virage ne sont remontés depuis que de la facture liée Syndicat des eaux d’Ile-de-France
80 millions d’euros. « Nous espé- que directe, comme si c’était la pa- idéologique au coût « totalement 4 %, et ne devraient pas bouger qu’il préside, préfère toujours
rons aboutir d’ici à la fin du semes- nacée dans tous les domaines. Or, imprévisible ». « Les Parisiens vont jusqu’en 2021. Si bien qu’ils de-
à l’assainissement travailler avec Veolia. « Déléguer la
tre », confie Benjamin Gestin, le ce n’est évidemment pas le cas. A payer la note », prédit l’UMP, l’an- meurent les plus bas de toute la de l’eau, qui relève gestion de l’eau ne consiste pas à
directeur général. Paris, Anne Hidalgo elle-même cêtre de LR. petite couronne. Un bémol : dans abandonner le service public au
Compte tenu des taux d’intérêt n’hésite pas à déléguer certains Dix ans plus tard, les opposants le même temps, la partie de la fac-
d’un syndicat privé, mais à contrôler le presta-
très bas, les dirigeants d’Eau de services au privé, comme le con- de l’époque l’admettent : leurs ture liée à l’assainissement de interdépartemental, taire, plaide le directeur général
Paris jugent le moment bien trôle du stationnement. » craintes ne se sont pas concréti- l’eau, qui relève d’un syndicat in- des services, Philippe Knusmann.
choisi pour se constituer un patri- Retour en 2009. Comme il sées. « Avec le recul, effectivement, terdépartemental de toute l’agglo-
a, elle, bondi de Avec ce mécanisme, nous avons
moine immobilier dans un quar- l’avait promis durant sa campa- on est dans une situation qui tient mération parisienne, a, elle, bondi 60 % en neuf ans nous aussi fait baisser les prix, et
tier en plein essor, plutôt que de gne électorale, le maire socialiste encore », concède Jean-Didier Ber- de 60 % en neuf ans, en raison no- davantage qu’à Paris. » Résultat :
continuer à payer 4 millions Bertrand Delanoë met un terme à thault, conseiller LR de Paris. « La tamment de lourds investisse- les écarts de tarifs entre la capitale
d’euros de loyer annuel. Certes, vingt-cinq ans de gestion privée gestion d’Eau de Paris est-elle ments et d’une gestion contestée cite Célia Blauel. Les Parisiens uti- et la banlieue se sont réduits des
l’endettement de l’entreprise pu- de l’eau à Paris. La distribution, saine, avantageuse, équilibrée ? par certains. Si bien que le tarif fi- lisent en effet de moins en moins deux tiers en sept ans, selon le bi-
blique devrait doubler. La direc- jusqu’alors assurée par Veolia et Pour le consommateur parisien, nal a sensiblement augmenté. d’eau, grâce en particulier à des lan établi en 2018 par la chambre
tion estime qu’il restera cepen- GDF Suez, est confiée à une régie c’est oui », ajoute Eric Azière. appareils plus économes. En dix régionale des comptes. « Et si Paris
dant très supportable. 100 % publique. Le maire promet « C’était une très bonne décision de « Réseau déjà amorti » ans, la consommation moyenne bénéficie toujours d’un prix un peu
« Ce qui a emporté la conviction Delanoë », tranche Thomas Lauret Malgré des prix sous contrôle, la est passée de 140 litres à 130 litres plus bas, c’est avant tout parce que
d’Anne Hidalgo, c’est le signal fort (La République en marche). Symp- nouvelle régie municipale est res- par personne et par jour. Si bien le réseau est différent : plus dense,
que cela enverrait quant à l’an- tomatique : lors de la prochaine tée largement bénéficiaire, que les recettes d’Eau de Paris plus ancien donc déjà amorti »,
crage d’Eau de Paris dans la durée
Une décennie campagne, aucun parti ne devrait même si le résultat comptable fléchissent. Alors que les coûts de avance-t-on au Sedif.
et dans le territoire parisien, con- plus tard, proposer de revenir en arrière. s’est tassé : de 52 millions d’euros la structure, eux, continuent de En 2017, certaines communes
fie Benjamin Gestin. Il y a dix ans, Célia Blauel, l’adjointe écologiste en 2017, il a été ramené autour de grimper. Des économies ont donc d’Ile-de-France avaient été ten-
beaucoup prédisaient un avenir
les opposants d’Anne Hidalgo chargée du dos- 25 millions en 2018, et devrait se été menées. Les charges générales tées de quitter le syndicat, pour
assez sombre à la toute nouvelle de l’époque sier, rayonne : « Notre modèle éco- stabiliser à 18 millions en 2019 et ont baissé, les frais de personnel reprendre la gestion de leur eau
régie municipale. Aujourd’hui, nomique est validé ! En dix ans, Eau 2020. De quoi poursuivre les ont peu augmenté. Une quin- en direct, comme Paris. Elles ont
nous nous projetons dans le très
l’admettent : de Paris est devenu un service pu- investissements, par exemple en zaine de postes devrait être sup- jusqu’à la fin de l’année pour
long terme avec un financement leurs craintes blic de référence, et cette leçon vaut installant des panneaux solaires primée d’ici à 2020, pour ramener mettre leur volonté à exécution.
sur vingt-cinq ou trente ans… » au-delà de l’eau. » De fait, les prix sur certaines structures. l’effectif à 868 personnes. On verra alors si le modèle pari-
L’opération serait une façon pour
ne se sont pas de l’eau n’ont pas du tout explosé, « C’est un vrai succès, car l’équili- La gestion directe par la Ville est- sien fait ou non tache d’huile. p
la majorité municipale de mon- concrétisées du moins pour la partie – environ bre initial était menacé », se féli- elle miraculeuse ? Le maire (UDI) denis cosnard

Au Mans, Stéphane Le Foll se met au vert pour mieux renaître


L’ancien ministre de François Hollande se concentre sur ses fonctions de maire, mais s’inquiète toujours de l’état de la gauche et du PS

le mans - envoyée spéciale Hollande en édile, les pieds sur le Les écologistes de sa majorité t-il, moquant les références « très Dans le marasme dans lequel se
terrain. Mais le voilà qui affirme
L’édile manceau municipale n’en reviennent pas. XXe siècle » de ses amis. « Ils en trouve le PS, il veut trouver encore

T outes les communications


sont coupées et les ordina-
teurs en rade. Dans l’an-
cien Palais des comtes du Maine,
là où est né Henri II, flotte comme
vouloir expérimenter la « social-
écologie », son nouveau credo, et
démontrer qu’on peut la faire ac-
cepter par les couches populaires :
« On peut convaincre quand on fait
veut démontrer
qu’on peut faire
accepter la
Ils trouvent que leur maire a en-
core du mal à freiner le dévelop-
pement des grandes surfaces en
périphérie, mais ils suivent. Tout
comme les communistes, qui es-
sont restés à “je produis, je distri-
bue” et l’écologie reste dans l’im-
pensé. Mais il faut dire comment
on produit, en vivant bien et en ré-
solvant la question du climat. »
de quoi espérer. Mais pas dans la
tambouille avec des organisa-
tions qui ne sont rien. « Une stra-
tégie électorale n’a jamais fait une
identité politique », affirme-t-il.
un air d’effarement amusé parmi gagner 180 euros de chauffage en
« social-écologie » timent que Le Foll « fait le boulot ». Stéphane Le Foll se fait discret
les collaborateurs du maire. Sté- isolant les logements, pas en impo- aux classes « L’écologie est devenue un peu un Milieu défensif mais prépare ses coups, tel le mi-
phane Le Foll s’enquiert de ce qu’il sant une taxe carbone », expose- talisman magique pour devenir On sent chez Le Foll l’envie de lieu défensif qu’il était quand il
se passe, et accélère le pas vers son t-il, sa grande mèche grise sur
populaires moderne, mais il est sincère », re- tourner la page du quinquennat jouait au foot. Il a monté un club
bureau. Devant la grande fenêtre l’œil. Le mouvement des « gilets marque Alexis Braud, vice-prési- passé. Il est même « OK » pour en de réflexion – Progresser – pour
qui domine la place des Quincon- jaunes » est passé par là et il assure dent de l’agglomération du Mans faire le bilan critique. Mais cela ne faire entendre sa petite musique.
ces, il fait mine de s’absorber sur que ça doit faire bouger la gauche. à Dijon, avec le social-démocrate et conseiller de Yannick Jadot, le suffit pas à faire une ligne à ses A ses yeux, les sociaux-démocra-
la perspective, puis se retourne : allemand Martin Schulz, l’ancien candidat d’EELV aux élections yeux. « Il faut se mettre au clair sur tes ont un problème d’identité : il
« Faut moderniser cette ville pour « New green deal » président du Parlement euro- européennes. ce que nous sommes pour recons- faut bien sûr s’opposer à la politi-
attirer du monde, donner à rêver », En ce jeudi de fin février, le nou- péen. Et qu’il entend porter dans C’est en tout cas la carte que truire une alternance », insiste-t-il. que d’Emmanuel Macron qui le
lance-t-il de sa voix grave. Voilà veau maire arpente de son pas la gauche aujourd’hui. Stéphane Le Foll a décidé de jouer. L’état du Parti socialiste, voilà le rend « furieux », mais cela ne fait
l’ancien député de la Sarthe, de- pressé les travées du marché des Stéphane Le Foll est un converti Pour moderniser sa ville comme sujet qui le fâche. Comment le re- ni un programme ni une straté-
venu maire du Mans et président Sablons, un des quartiers populai- récent à l’écologie – il avait, certes, la gauche. L’ancien complice de mettre à flot avec une stratégie gie. Mieux vaut revenir au fond
de la métropole, changé en édile res de la cité Plantagenêt. Arrêté signé une tribune en faveur de la François Hollande a compris qui le fait disparaître au moment de son obsession : « Les dix com-
porteur de projets locaux, à peine par un « monsieur le ministre » ou transition écologiste avec Cécile qu’avec l’élection d’Emmmanuel des élections européennes. bats de Place publique c’est gentil,
six mois après son retour. un « ça fait plaisir ! », il reçoit les Duflot alors qu’ils étaient tous Macron une page avait été tour- « Au Mans, Place publique on ne mais quand est-ce qu’on va partir
Si le costume gris tombe tou- doléances : ici un problème de fe- deux ministres de Hollande née. Les piques répétées de l’an- connaît pas. Le PS oui », tacle le en campagne ? Le PS doit rester la
jours aussi mal sur sa carcasse nêtre de toit, là une invasion de en 2013. Mais depuis sa démis- cien chef de l’Etat contre son suc- grognard socialiste. Dans sa ligne colonne vertébrale de la gauche,
d’un mètre quatre-vingt-treize, rats, plus loin un curé l’entretient sion de l’Assemblée nationale et cesseur, très peu pour lui : « On ne de mire, Olivier Faure et ses négo- sinon on fera comment aux muni-
l’ancien ministre de l’agriculture d’une fâcheuse contravention et son élection comme maire en peut se contenter de se faire le ciations avec le mouvement de cipales et après ? », râle-t-il encore.
semble prendre plaisir à brasser une vendeuse africaine lui parle juin 2018, ses adjoints ont pres- commentateur de la vie politique, Raphaël Glucksmann. Il montre S’il a déserté le bureau national
les projets d’aménagement. Reve- d’une demande de local. Devant que le tournis. Chaufferie bois il faut faire des propositions », soudain un dessin de Plantu, ac- du PS et le nouveau siège du parti
nir sur sa base mancelle, porter ces petits mots, il sourit et passe à pour l’hôpital, panneaux photo- glisse-t-il. Même diagnostic sur la croché au mur de son bureau, à Ivry (Val-de-Marne), il compte
un socialisme municipal qui se autre chose, laissant ses adjoints voltaïques sur les toits des volonté affichée de « se rendre avec un vers de Sénèque qui pro- bien peser encore au conseil na-
veut nouveau, est devenu son gérer. La politique locale oui, mais parkings, matériaux biosourcés utile » de Bernard Cazeneuve. « Ils clame « Vivre, ce n’est pas atten- tional du 16 mars. Et faire enten-
quotidien. Il y a six mois, per- pas trop. Lui veut tester un « new pour la construction, végétalisa- sont tous marqués par Mit- dre que l’orage passe. Vivre, c’est dre sa voix grave, sans être dans
sonne ne se serait imaginé le green deal » qu’il a mis en scène, tion de la ville, bus à hydrogène… terrand, mais on n’est plus du tout apprendre à danser sous la pluie. » l’ombre de quiconque cette fois. p
lieutenant en chef de François début décembre dans un colloque les projets ont fusé. dans la même période ! », ajoute- Il entend l’appliquer à son parti. sylvia zappi
8 | france 0123
VENDREDI 8 MARS 2019

Les prisons au défi de l’intrusion Pédophilie : Barbarin


condamné pour
d’objets illicites non-dénonciation
L’attaque à l’arme blanche contre deux surveillants à Condé-sur-Sarthe, Une peine de six mois de prison avec sursis
a été prononcée contre l’archevêque de Lyon
mardi, confirme l’ampleur des failles dans la sécurité

Q
uarante-huit heures
après l’agression de
deux surveillants à la
prison de Condé-sur-
Des intervenants
extérieurs
nale, par largage à partir de drone.
Du côté des familles, seules les
personnes munies d’un permis
de visite peuvent s’inscrire pour
pour les détenus considérés
comme dangereux, elles seront
autorisées après un parloir, sur
des périodes de trois mois.
L e tribunal correctionnel de
Lyon a condamné jeudi
7 mars le cardinal Philippe
Barbarin à six mois d’emprison-
nement avec sursis pour une par-
Le tribunal
a fait une lecture
différente
Sarthe, dans l’Orne, la
et même des un parloir. Le contrôle est stan- L’autre piste étudiée est celle de tie des faits de non-dénonciation du parquet
question de la sécurité des établis- surveillants dard : portique détecteur métalli- la technologie avec les portiques à d’atteintes sexuelles sur mineurs
qui n’avait
sements pénitentiaires est de nou- que, rayons X pour les bagages et ondes millimétriques. Un tel équi- de quinze ans qui lui valaient
veau soulevée. Comment le dé-
se sont fait fouilles manuelles des paqueta- pement, à 162 000 euros l’unité, d’être poursuivi. Il a prononcé la demandé aucune
tenu Michaël Chiolo et sa compa- prendre dans des ges pour les détenus. En cas de qui permet de détecter par exem- relaxe des cinq autres prévenus,
condamnation
gne ont-ils pu se retrouver mardi suspicion sur un visiteur, les sur- ple les couteaux en céramique, a l’archevêque d’Auch Maurice Gar-
5 mars dans l’enceinte de l’une des
trafics illégaux veillants peuvent faire une fouille ainsi été installé à la maison d’ar- dès, l’évêque de Nevers Thierry
deux prisons les plus sécurisées par « palpation de sécurité ». Si la rêt de Fresnes (Val-de-Marne) il y a Brac de la Perrière, le prêtre Xa-
du pays avec un couteau en céra- personne refuse d’être fouillée, près de deux ans. Mais il trône vier Grillon et les deux laïcs, ans, ne s’appliquant pas à ce dos-
mique ? Tout simplement parce centaines sont ainsi saisies chaque l’accès au parloir lui est refusé. Il dans un couloir, inutilisé. Pierre Durieux, ex-directeur de sier. Elle avait estimé d’autre part
que ce n’est pas détectable par le année, que ce soit des armes blan- arrive, sur réquisition du procu- « Cela prendrait trop de temps, vu cabinet de Philippe Barbarin, et que l’obligation de dénonciation
portique de sécurité que passent ches, des armes artisanales (tel un reur, que des opérations im- le nombre de détenus qui passent Régine Maire, chargée par l’ar- d’agressions sexuelles ne con-
les familles avant une visite au pic tranchant fabriqué avec un élé- promptues de fouilles des fa- chaque jour aux parloirs », expli- chevêché de recevoir les victimes cerne que des faits non prescrits.
parloir ou à l’unité de vie familiale. ment métallique arraché d’un milles soient opérées par la police que un directeur pénitentiaire, de pédophilie. Le parquet considère en effet que
Les deux surveillants ont été bles- montant de fenêtre), ou même des ou la gendarmerie avant même alors que cette prison compte Symboliquement, les juges re- l’on ne saurait reprocher à un pré-
sés dont l’un grièvement. pièces d’armes à feu. « Nous avons leur entrée dans la prison. 2 600 détenus, soit plus de 180 % tiennent donc la culpabilité du venu une entrave à la justice
« Il ne me semble pas pensable par exemple retrouvé en 2018 plu- de sa capacité. En revanche, le plus haut membre de la hiérar- quand celle-ci n’est plus en me-
que l’on puisse entrer en détention sieurs couteaux en céramique dans Palpation symbolique même équipement à la prison de chie catholique, contre lequel sure d’agir. Mais la plainte et la
avec des objets qui ne puissent pas les chemins de ronde d’une des mai- Le contrôle des détenus au sortir Réau (Seine-et-Marne), où la den- l’association La Parole libérée création, dans la foulée, de l’asso-
être détectés », a déclaré mercredi sons d’arrêt franciliennes », affirme des parloirs se fait par une palpa- sité carcérale est inférieure à avait porté plainte pour dénoncer ciation La Parole libérée avaient
la garde des sceaux, Nicole Bellou- une source à la direction de l’admi- tion symbolique, et pour quel- 100 %, est régulièrement utilisé. le silence de l’Eglise face aux faits permis de mettre à jour des faits
bet, qui a demandé une inspec- nistration pénitentiaire. ques-uns, par une fouille à nu. Les Selon nos informations, les déte- de pédophilie reprochés à Ber- d’agressions non encore prescrits.
tion à Condé-sur-Sarthe. Pour- Les parloirs, où les détenus peu- syndicats surveillants protestent, nus particulièrement signalés et nard Preynat, un ancien aumô- Et c’est pour ces faits que le cardi-
tant, la question de l’intrusion vent rencontrer un proche sans sé- depuis 2009, contre l’article 57 de ceux incarcérés pour terrorisme y nier scout de Sainte-Foy-lès-Lyon nal est jugé coupable de non-dé-
d’objets illicites n’a rien de nou- paration physique, sont un moyen la loi pénitentiaire votée alors, qui sont soumis systématiquement (Rhône). nonciation à la justice.
veau. Rien de marginal non plus. de faire entrer des objets illicites. bannit les fouilles à nu systémati- au sortir des parloirs. Mais dé- Le tribunal – dont la motivation Cela signifie donc que, pour les
Près de 42 000 téléphones et ac- Mais pas le seul. Des intervenants ques. La France avait été condam- ployer un tel portique dans les n’était pas encore connue à juges, le cardinal Barbarin a inten-
cessoires ont été saisis en 2018 extérieurs et même des sur- née par la Cour européenne des 188 établissements pénitentiaires l’heure où nous bouclons cette tionnellement fait entrave à la jus-
lors de fouilles pratiquées en dé- veillants pénitentiaires se sont droits de l’homme pour cette pra- paraît hors de portée. Une dizaine édition – a donc fait une lecture tice en s’abstenant de dénoncer les
tention. Sur la deuxième marche ainsi fait prendre dans des trafics tique considérée comme un traite- seulement ont été achetés. différente du parquet qui, en jan- faits portés à sa connaissance. C’est
du podium des saisies viennent illégaux. Troisième « porte d’en- ment dégradant. La réforme de 2019 devrait par vier, n’avait demandé aucune sur ce point que l’analyse du par-
les stupéfiants que se procurent trée », les projections par-dessus A deux reprises, le Parlement ailleurs faciliter l’intervention condamnation. Si la procureure quet divergeait. Et c’est la raison
nombre des 70 000 détenus. les murs d’enceinte par des com- est revenu sur cet article 57 pour des équipes locales de sécurité, avait pris soin d’indiquer que le pour laquelle il avait classé sans
Mais il arrive également que des plices postés à l’extérieur ou, de- en rétrécir le champ et faciliter ce constituées de surveillants spé- ministère public partageait « une suite la première enquête ouverte
armes soient retrouvées. Plusieurs puis peu et de façon encore margi- procédé. Depuis 2016, les chefs cialement formés, dans les abords grande partie de l’analyse des par- en 2016 contre le cardinal. « Je n’ai
d’établissement n’ont plus besoin immédiats des prisons. A la mai- ties civiles sur le plan sociétal et jamais caché et encore moins cher-
de motiver les demandes indivi- son d’arrêt d’Osny (Val-d’Oise), les même sur l’appréciation des char- ché à couvrir ces faits horribles »,
Les surveillants toujours en colère duelles de fouilles à nu, la suspi- projections extérieures ont ainsi ges portées contre les prévenus », avait affirmé Philippe Barbarin à
cion d’introduction d’objet illicite été divisées par dix en 2018 grâce elle avait observé d’une part que la l’audience. Avant même que le ju-
Le deuxième syndicat de surveillants, l’UFAP-UNSA, a rejoint le permet. Avec la réforme de la notamment à une bonne coordi- « connaissance » avant 2014 des gement soir prononcé, le fonda-
jeudi 7 mars le mouvement de protestation lancé par FO et la justice votée en février, à l’exa- nation avec la police. « La vigilance faits délictueux commis par le teur de l’association La Parole libé-
CGT en apportant son soutien aux actions « devant les portes » men au Conseil constitutionnel, permanente des surveillants reste père Preynat ne pouvait pas leur rée, François Devau, observait :
des prisons, deux jours après l’agression par un détenu radicalisé les fouilles à nu systématiques se- la meilleure prévention, mais sans être reprochée car elle tombe sous « On a déjà gagné, on a agi comme
à Condé-sur-Sarthe. A 9 h 30 jeudi, 16 établissements voyaient ront désormais possibles sur les garantie possible d’un risque zéro », le coup de la prescription, qui était révélateur. » Les avocats du cardi-
leur entrée bloquée, contre 18 la veille à la même heure. Seules détenus revenant d’une audition résume le directeur d’une grande alors de trois ans – la modification nal ont annoncé jeudi leur inten-
les prisons de Condé-sur-Sarthe et de Rouen avaient eu leur ac- au tribunal, d’une permission de maison d’arrêt. p du code pénal, qui est intervenue tion de faire appel. p
cès bloqué toute la journée de mercredi. sortir ou d’une hospitalisation. Et jean-baptiste jacquin en août 2018 et qui la porte à six pascale robert-diard

Les débuts laborieux des « contrats à impact social » M U NI CIPAL E S


Mounir Mahjoubi
« candidat à
l’investiture » LRM à Paris
Ce dispositif, qui permet de financer des programmes sociaux avec des fonds privés, cherche un second souffle Le secrétaire d’Etat au numé-
rique, Mounir Mahjoubi, a of-
ficialisé, jeudi 7 mars, dans
une interview au Parisien,

C ela fait trois ans qu’ils


existent, mais on ne peut
pas dire qu’ils se soient
vraiment imposés dans le pay-
sage. Christophe Itier, haut com-
née vers la prévention, en mesu-
rant les coûts évités grâce à cette
action et permettant aux associa-
tions de passer à une échelle supé-
rieure, s’enthousiasme M. Itier.
des jeunes à la recherche d’un
emploi : « Il ne s’agit pas seule-
ment de trouver un costard au
jeune, mais de lui donner con-
fiance et le préparer à l’entretien »,
Un des contrats
soutient l’activité
de l’association
qui aide les jeunes ruraux bour-
siers à oser choisir des études lon-
gues et difficiles. Il est financé par
le fonds B, lancé à titre personnel
par Emmanuel Faber, Président
être « candidat à l’investiture »
de La République en marche
(LRM) pour les élections mu-
nicipales de 2020 à Paris.
« Certains n’osent pas le dire,
missaire à l’économie sociale et Plus de vingt pays ont adopté ce explique Nicolas Gradziel, l’un Article Un qui de Danone, souvent consulté par mais il ne faut pas avoir de
solidaire, tire, ce jeudi 7 mars, un système, décliné en 120 projets, des trois fondateurs que ce projet Emmanuel Macron. fausse pudeur », dit-il, préci-
premier bilan des contrats à im- pour un investissement total de a réunis à leur sortie d’école de
aide les jeunes sant qu’il quittera le gouver-
pact social (CIS). Ils ont été lancés 400 millions d’euros. » commerce. ruraux boursiers « Ambiguïté » nement « en juin » en cas de
en 2016 par Martine Pinville, qui Cette activité pourra ainsi, avec Ce principe des CIS ne fait cepen- désignation.
était alors secrétaire d’Etat char- « Petites actions » l’apport de 500 000 euros par les
à oser choisir des dant pas l’unanimité. « Evaluer
gée de l’économie sociale et soli- En France, le bilan est bien plus assurances Maif et Aviva, la Caisse études longues l’action sociale est une bonne J UST ICE
daire d’Emmanuel Macron, mi- modeste. Un premier appel à pro- des dépôts et le fonds Inco – ex- chose et nous avons des progrès à Christophe Castaner
nistre de l’économie. jets, en 2016, avait obtenu quinze Comptoir de l’innovation, géré
et difficiles faire dans ce domaine, admet porte plainte contre
M. Itier entend leur redonner réponses. Seuls trois contrats ont par le groupe SOS – s’étendre au Patrick Doutreligne, président de un syndicat CGT
du souffle. Cette formule vient été conclus. Trois autres devaient Val-d’Oise et en Seine-Seine-De- l’Union nationale interfédérale Le ministre de l’intérieur,
du Royaume-Uni, où elle a été ex- être officialisés le 7 mars, pour un nis. Un camion itinérant, deux sa- posant un vélo à prix réduit et un des œuvres et organismes privés Christophe Castaner, a porté
périmentée, dès 2010, sur l’inser- total de 9,7 millions d’euros. lariés et des bénévoles sillonne- itinéraire rapide et sûr ; aider un non lucratifs sanitaires et so- plainte contre le syndicat
tion des prisonniers à leur sortie L’association La cravate soli- ront les banlieues les plus jeune à passer son permis et ac- ciaux, qui représente les trois Info’Com-CGT en raison d’une
de la prison de Peterborough, daire a, après une longue année oubliées. « Nous devrons prouver, quérir une voiture à petit prix ; or- quarts des intervenants dans le affiche diffusée par ce dernier
parvenant à réduire le taux de ré- de mise au point, signé son CIS fin à l’aide d’indicateurs, que notre ganiser un covoiturage avec de pe- domaine sanitaire et social. Mais faisant référence à l’interpel-
cidive de 9 %. décembre 2018. Elle espère déve- méthode assure un plus grand tits bus ; convaincre une ville de c’est toute l’ambiguïté de ces con- lation controversée, en dé-
Les CIS obéissent à une logique lopper son activité de coaching succès à l’entretien d’embauche modifier les horaires d’un car ». trats à impact social : on voit bien cembre, de dizaines de ly-
très macronienne, en associant le que si le jeune n’a pas bénéficié de Wimoov compte 130 conseillers que leur but n’est pas seulement céens à Mantes-la-Jolie
public et le privé, cette fois dans le nos conseils », précise M. Gradziel. en mobilité quotidienne, répartis d’être plus efficace mais d’abord de (Yvelines), a annoncé
domaine de l’action sociale. Ces L’association Wimoov, du dans 27 plates-formes financées faire des économies d’argent pu- mercredi 7 mars, le secrétaire
contrats réunissent quatre parte-
En France, groupe SOS, aide les chômeurs et par les collectivités locales. Ils blic. Les indicateurs peuvent être général du syndicat, Romain
naires : une association ou un le bilan est bien bénéficiaires du RSA à trouver des conseillent, chaque année, biaisés et l’attribution de ces con- Altmann. Info’Com-CGT avait
opérateur qui propose une inno- solutions de transports pour les 11 000 personnes. Dans ce cas, le trats rester opaque et source de publié une affiche montrant
vation sociale ; un investisseur
modeste. Seuls inciter à accepter un emploi ou CIS apporte 750 000 euros finan- conflits d’intérêts. » une personne en tenue
privé qui la finance ; une entité trois contrats une formation qui leur semblent cés par la BNP, le Crédit coopéra- Conscient de la difficulté qu’ont de policier foulant aux pieds
publique, Etat ou collectivité lo- géographiquement hors de por- tif, la Caisse des dépôts et tou- les CIS à se multiplier, M. Itier un ours en peluche ensan-
cale, qui remboursera l’investis-
ont été conclus. tée. « Ce sont de petites actions, jours le fonds Inco. Il permet de cherche à en simplifier le proces- glanté avec pour légende :
seur avec intérêts (entre 3 % et Trois autres avec un conseil personnalisé, ex- développer un nouvel outil, nu- sus. Il a confié cette mission à Fré- « Touchez pas à nos enfants ! »
5 %) si les objectifs de perfor- plique Florence Gilbert, fonda- mérique cette fois, pour un plus déric Lavenir, président de l’Asso- M. Altmann est convoqué le
mance fixés au contrat sont rem-
devaient être trice de Wimoov. Par exemple, grand nombre de bénéficiaires, à ciation pour le droit à l’initiative 18 mars par la direction de la
plis ; et un évaluateur externe officialisés pour convaincre un chômeur de pren- un coût moindre, avec diagnostic spécialisée dans le microcrédit, police judiciaire « pour des
chargé de vérifier les résultats. dre sa bicyclette pour parcourir les par internet. qui fera ses propositions d’ici au faits de diffamation publique
« C’est une nouvelle façon de con-
9,7 millions cinq kilomètres qui le séparent de Un troisième CIS soutient l’acti- mois de juin. p envers [des] fonctionnaires de
cevoir l’action publique, plus tour- d’euros son emploi ou de la gare en lui pro- vité de l’association Article Un, isabelle rey-lefebvre police ». – (AFP.)
france | 9
0123
VENDREDI 8 MARS 2019

La mort de Fatih
et Adam réveille
les fractures
grenobloises
L’accident mortel de deux jeunes
poursuivis par la police accroît la
défiance envers les forces de l’ordre

grenoble - envoyé spécial « On paie vingt


ans d’errance

J
usqu’alors, les seuls messa-
ges de protestation visibles qui ont abouti
devant l’école Anatole-
France concernaient le trop
à un entre-soi »
grand nombre d’élèves en HASSEN BOUZEGHOUB
classe de CP et la vitesse trop éle- directeur du centre
vée des automobilistes. Sur la fa- socioculturel Le Plateau
çade de cet établissement du
quartier Mistral, dans le sud de
Grenoble, sont venues s’ajouter tal en Isère du syndicat de police
ces jours-ci des inscriptions d’un Alliance, qui dit avoir vu les ima-
autre genre : « La police tue la jeu- ges de vidéosurveillance. Les jeu-
nesse de demain », « Vous allez nes ont pris des risques énormes,
payer », « Aucune pitié pour les c’est ça qui les mène à l’accident,
porcs », « 500 euros pour chaque pas la police. On est des pères de 1 500 personnes se sont rassemblées à Grenoble, mercredi 6 mars, pour une marche silencieuse. JEAN-PIERRE CLATOT/AFP
policier au sol ». Et aussi « F & A, on famille, on sait faire preuve de
vous aime pour toujours ». discernement. On déplore ce
Environ 1 500 personnes se sont drame, mais on est sereins sur les Mistral, bâti dans les années 1960, Coquillat. « Ce quartier est sans Le Plateau, centre socioculturel de désaffiliés, et cette désaffiliation
rassemblées, mercredi 6 mars, de- circonstances. » dont on se demande aujourd’hui doute l’endroit où il s’était le plus grande qualité. Son directeur, peut se transformer en colère ». Les
vant ces tags hostiles aux forces de L’épisode ne risque pas de répa- comment ses concepteurs ont pu structuré, mais ça a bougé », assure Hassen Bouzeghoub, attaché à ce appels à la haine ont fleuri sur les
l’ordre, pour une marche silen- rer la fracture, qui semblait déjà s’enthousiasmer pour ses hautes Eric Piolle, lointain successeur à la quartier qui l’a vu naître il y a cin- réseaux sociaux depuis samedi.
cieuse à la mémoire de Fatih et définitive, entre policiers et jeunes barres de 150 mètres de long sur 10 mairie de Paul Mistral (1919-1932), quante-trois ans, n’en cache pas « Nous devons nous garder de
Adam, 19 et 17 ans, que tous pré- du quartier. Les seconds dénon- de large aux façades totalement qui a donné son nom au quartier. les défauts : « C’est une enclave ur- nous laisser entraîner dans cette
sentent comme de bons garçons, cent les « abus de pouvoir perma- planes, même si les premiers som- L’actuel édile écologiste ne nie baine, un quartier “du bout”, qui boue, dont nous sortirions tous sa-
et qui ont trouvé la mort samedi à nents » des premiers, les premiers mets du Vercors, en arrière-plan, pas les difficultés mais loue le vient s’écraser contre un mur lis », a dénoncé le maire mardi, à la
quelques hectomètres de là. Ils cir- le « sentiment d’impunité » des se- agrémentent l’ensemble. Le quar- travail de « couture urbaine » en d’autoroute. Il concentre tous les veille de l’enterrement des deux
culaient, sans casque et sans per- conds. Lesquels n’ont pas plus con- tier, chantier permanent, s’oriente cours, symbolisé entre autres par problèmes – paupérisation, ab- garçons – en périphérie de Greno-
mis, sur un scooter volé à bord du- fiance en la justice ni en l’enquête vers quelque chose de plus aéré, sence de mixité, échec scolaire, dé- ble pour l’un, en Turquie pour
quel ils auraient grillé des feux qui débute à peine : « Qu’est-ce que de moins haut. linquance, chômage. Il y a un nou- l’autre. Avant et après la marche,
rouges et brisé des rétroviseurs, et c’est que ce silence général sur les veau projet urbain depuis une di- les appels à cesser les violences se
ont été pris en chasse par deux circonstances de l’accident ? Quel- Appels à la haine
« On déplore zaine d’années, mais on paie sont multipliés. « Ça ne sert à rien,
voitures de police. La course-pour- qu’un a quelque chose à se repro- Pendant que les arbres attendent ce drame, aujourd’hui vingt ans d’errance ça ne fera pas revenir Adam »,
suite a emprunté un petit bout de cher ? » Le temps – long – de la jus- le printemps, la vaste esplanade entre 1980 et 2000, qui ont abouti avait dit sa mère, Jamila, au Dau-
l’A480, qui longe le quartier Mis- tice n’est pas celui – immédiat – de centrale jonchée de détritus at-
mais on est à un entre-soi, et généré des fonc- phiné libéré le matin. Appel à moi-
tral. L’accident s’est produit sur l’émotion. tend les éboueurs et les dealers at- sereins sur les tionnements sociaux particuliers. tié entendu : la nuit de mercredi à
une bretelle de sortie. Le parallèle La marche silencieuse s’est élan- tendent les clients. « Je n’ai jamais La fracture sociale est intense. » jeudi a encore vu quelques voitu-
avec Zyed et Bouna, deux jeunes cée à 16 h 30, et le cortège a fait ses vu une ville de cette taille aussi
circonstances » Plus encore lorsqu’un drame res brûler et des cocktails Molo-
de 17 et 15 ans morts électrocutés premiers pas dans un paysage ur- pourrie et gangrenée par le trafic PHILIPPE LEPAGNOL survient, parce qu’alors, « tout res- tov tomber des fenêtres. p
en 2005 à Clichy-sous-Bois (Seine- bain défiguré, entre Abribus aux de drogue », avait dit de Grenoble secrétaire départemental sort de façon épidermique, ana- henri seckel
Saint-Denis) dans un poste électri- vitres émiettées et squelettes de le précédent procureur, Jean-Yves du syndicat de police Alliance lyse Eric Piolle. Certains se sentent (avec maud obels)
que en tentant d’échapper à un voitures. La plupart des carcasses
contrôle policier, a vite surgi. calcinées ont été enlevées, ne reste
alors plus que le goudron qui s’est
« Question d’orgueil » gondolé sous l’effet de la chaleur,
Au lendemain du drame, le procu- et que parsèment des dizaines de
reur de la République de Grenoble, douilles de grenades lacrymo-
Eric Vaillant, s’est voulu aussi pré- gènes usagées. Les enfants ramas-
cis que possible sur le déroule- sent ces curieux jouets, et se font
ment des faits, en s’appuyant sur gronder par leurs parents.
une caméra de vidéosurveillance Les stigmates des dernières nuits
et le témoignage d’un chauffeur dans le quartier sont partout. De-
de car : « Il a vu dans son rétrovi- puis samedi, les lacrymos des CRS
seur un scooter et un véhicule de ont affronté les cailloux, boules de
Photo Michel Gibert, non contractuelle. Éditions Zulma/Sculpture : www.marcmirakian.com

police. Il a décidé de se serrer sur la pétanque et cocktails Molotov


droite pour leur laisser le passage, parfois jetés directement depuis
sauf que le scooter a décidé de dou- les étages des immeubles. D’autres
bler le car par la droite et s’est re- secteurs de Grenoble (Villeneuve,
trouvé coincé entre le car et le para- Teisseire, Village olympique) et
pet. En l’état, il n’y a eu, selon nous, d’autres communes de l’agglomé-
aucun choc entre le véhicule de ration (Echirolles, Fontaine, Saint-
police et le scooter. » Martin-le-Vinoux) ont connu
La démonstration n’a pas con- quelques heurts. Soixante-cinq
vaincu la totalité des 3 000 « Mis- voitures ont flambé dans la nuit de
traliens ». Une photo d’une éra- lundi à mardi. L’épisode rap-
flure sur le pare-chocs avant de la pelle 2010, et les émeutes qui
voiture de police a atterri sur tous avaient suivi la mort d’un bra-
les téléphones, aussitôt interpré- queur, tué par les policiers, dans le
tée comme la preuve d’une colli- quartier de la Villeneuve.
sion avec le scooter. « On les a en- Ces nuits de fièvre ont fait un
voyés à la mort, affirme Karim, blessé grave (une enquête a été
l’oncle maternel d’Adam. On dirait ouverte sur le cas de ce jeune
que venir ici, pour les forces de l’or- homme de 16 ans qui a perdu un
dre, c’est comme faire un safari, œil) et entraîné une seule interpel-
chasser du gros gibier. » « Les poli- lation : un homme de 25 ans, con-
ciers ont de la rancœur parce qu’ils damné mercredi à huit mois de
n’arrivent pas à agir sur ce quartier, prison ferme pour avoir jeté une
c’était une question d’orgueil, il fal- barre de fer et des parpaings sur
lait absolument les attraper, expli- des policiers. « S’il faut aller en pri-
que un jeune homme souhaitant son, on ira en prison », explique un
rester anonyme, comme les amis jeune du quartier ayant participé
qui l’entourent, à la terrasse du aux échauffourées, pour qui la vio-
snack La Cantine. C’est dommage lence est légitime : « L’imam nous a
qu’une simple question d’orgueil dit de ne pas être violents, et de
aboutisse à deux morts. » monter une association. Mais www.roche-bobois.com
« Si on commence à ne plus con- est-ce que vous seriez venus si on
trôler ce genre de personnes et à avait monté une association ? »
PARIS 3 e • PARIS 7e • PARIS 12e • PARIS 14 e • PARIS 17e • ATHIS-MONS • COIGNIÈRES • HERBLAY / MONTIGNY-LÈS-C.(1) • ORGEVAL • SAINTE-GENEVIÈVE-DES-BOIS • SAINT-MAXIMIN
ne plus faire de flagrants délits, on Avant de se diriger vers le pont SURESNES • VAL D’EUROPE C. CIAL / SERRIS • VERSAILLES. (1) Magasin franchisé indépendant. Liste de tous les magasins participant à l’opération sur www.roche-bobois.com
reste au commissariat et on ne de Catane, à l’entrée duquel Adam
fait plus rien, répond Philippe Le- et Fatih sont morts, les manifes- OUVERTURES EXCEPTIONNELLES LES DIMANCHES 10 ET 17 MARS
pagnol, secrétaire départemen- tants ont serpenté dans le quartier
10 | france 0123
VENDREDI 8 MARS 2019

A l’hôpital, les carrières des Le quotidien difficile


des familles
femmes sont semées d’obstacles monoparentales
Une enquête ausculte le mécanisme complexe des inégalités Ces foyers sont quatre fois plus exposés
que les autres à la pauvreté

C
e jour-là, Lamia n’a pas (70 % disent par exemple s’occu- en même temps qu’on construit sa
été vraiment surprise.
Trois femmes per du linge à la maison, contre vie familiale », commente l’anes-
Lorsque le chef du ser- sur quatre 14 % des hommes ; 58 % disent thésiste et élue syndicale Nicole
TÉMOIGNAGES « Je me suis
vice de réanimation s’occuper des repas, contre Smolski, qui a coordonné l’en-
pensent qu’elles
d’un grand hôpital parisien lui a
signifié, au cours de son entretien
d’embauche, en novembre 2016,
qu’il ne faudrait pas qu’elle tombe
enceinte au cours des deux an-
auraient fait une
autre carrière si
elles avaient été
25 % des hommes).

« Renoncement personnel »
Ces charges familiales peuvent
être sources de renoncement. Un
quête. Au vu de la « nette discrimi-
nation ressentie par les femmes »,
elle déplore une « absence d’ac-
compagnement » de la structure
hospitalière pour résoudre ces
A la veille de la journée in-
ternationale des droits
des femmes, la secrétaire
d’Etat Marlène Schiappa devait or-
ganiser, jeudi 7 mars, à Saint-De-
retrouvée seule
avec quatre
enfants. On est
nées de son clinicat, cette anes- tiers des femmes (36 %, contre problématiques. nis, une réunion conviant des mè-
dans la précarité,
thésiste-réanimatrice de 32 ans
du sexe opposé 22 % des hommes) estiment avoir Dans une tribune publiée en dé- res célibataires à exposer leurs isolées parce que
ne s’est pas insurgée. Elle se dit en modifié leur parcours pour ces rai- cembre 2018 dans Le Monde, près problèmes devant « un parterre de
revanche « en colère » de la façon sons. A Paris, Lamia assure avoir de 130 médecins demandaient décideurs » économiques et politi-
sans mari »,
dont les choses se sont passées Les freins rencontrés sont nom- changé de voie après son passage aux pouvoirs publics que soient ques. A la faveur du grand débat dit une femme
dix-sept mois plus tard, lors- breux. En début de carrière, ils en réanimation médicale. « Cela prises « toutes les mesures néces- national consécutif à la crise des
qu’elle a annoncé qu’elle attendait sont d’abord liés à la maternité. m’a vaccinée, dit-elle. Je me suis saires à favoriser une accession sa- « gilets jaunes », le sort des fa-
un enfant. Près d’une femme ayant des en- tournée vers l’anesthésie, où il n’y a tisfaisante des femmes » aux pos- milles monoparentales, qui sont « Quand on reste trois ou quatre
« Mes supérieurs hiérarchiques fants sur trois (29 %) qui ont ré- pas la charge administrative, et où tes de professeur des universités environ deux millions en France ans sans travailler pour s’occuper
m’en ont voulu. Pour eux, c’était in- pondu au questionnaire consi- les horaires sont plus compatibles praticien hospitalier et aux pos- (soit un quart des familles françai- des enfants et qu’en plus on n’a pas
concevable que je leur fasse ce dère que sa carrière a été pénali- avec la vie de famille. » Pour elle, tes de pouvoir. Une demande par- ses) et à 85 % menées par des fem- de diplôme, comment on fait ? », in-
coup-là », raconte Lamia, qui est sée par sa grossesse. Plus de deux « celles qui réussissent, c’est au prix tiellement entendue, l’Assistance mes, a gagné en visibilité. Le gou- terroge, ce matin-là, une dame de
seulement la deuxième femme répondantes sur trois (77 %) di- d’un investissement des conjoints ». publique-Hôpitaux de Paris ayant vernement devrait faire des pro- 52 ans. « Je me suis retrouvée seule
de toute l’histoire du service. sent par ailleurs n’avoir pas eu Chiffre révélateur de l’enquête : décidé, lors de son conseil de sur- positions prochainement pour avec quatre enfants. On est dans la
Alors qu’elle a effectué des gardes d’aménagement de poste pen- 28 % des médecins hommes ont veillance du 15 février, de créer un améliorer leur quotidien, marqué précarité, dans les quartiers, isolées
jusqu’à son cinquième mois de dant cette période. Si le monde des conjointes qui exercent à « groupe de réflexion relatif à la par une exposition plus fréquente parce que sans mari, et souvent
grossesse, lorsqu’elle se met à ter- hospitalier ne cesse de se fémini- temps partiel, quand seulement promotion de l’égalité profession- au risque de pauvreté. avec peu d’amis, une vie sociale très
miner ses journées à 19 h 30 et ser (les femmes représentent plus 6 % des femmes ont des conjoints nelle entre les femmes et les hom- La réflexion, menée par les secré- réduite. Alors on élève nos enfants,
non plus à 21 h 30 ou à 22 heures, de la moitié des praticiens hospi- qui travaillent avec des horaires al- mes » afin d’étudier les pistes taires d’Etat Christelle Dubos et et on s’oublie complètement. Ça
une partie de sa hiérarchie le per- taliers), près de 10 % des femmes légés. Trois femmes sur quatre d’amplification des politiques Marlène Schiappa, porte notam- peut prendre des années de se re-
çoit comme un « désinvestisse- ayant eu des enfants disent ne pas pensent qu’elles auraient fait une d’égalité professionnelle. ment sur les modes de garde et les trouver », répète-t-elle, en évo-
ment » de sa part. « Je passais mon avoir bénéficié d’un congé mater- autre carrière si elles avaient été du Les répondants à l’enquête pro- impayés de pension – qui quant dans un même élan le diffi-
temps à m’excuser auprès de mes nité, soit parce que le statut de sexe opposé. posent de nombreuses pistes concerne 20 % à 40 % du total des cile accès à l’emploi et à la dignité.
collègues », se souvient-elle. l’époque ne le permettait pas, soit Autre enseignement de l’en- d’améliorations. Parmi elles, on pensions. Elle vise aussi à amélio-
pour des raisons liées à leur car- quête menée par Action praticiens trouve la création d’un « observa- rer l’accès à l’information sur les « Agir sur l’emploi »
Freins liés à la maternité rière ou de pression ressentie. hôpital : 15 % des médecins fem- toire des discriminations sexuelles aides spécifiques destinées à ces Les mêmes empêchements sont
L’expérience de Lamia n’a rien Les médecins hospitaliers doi- mes à l’hôpital ayant répondu à à l’hôpital », le lancement d’une familles, telles que l’allocation évoqués par Seta Touré, Fatou Faye
d’exceptionnel au sein de l’hôpital vent par ailleurs tous assumer de l’enquête disent avoir été victimes campagne de sensibilisation aux pour parent isolé et le complé- et Miryam Koné, réunies à 200 ki-
public. Plafond de verre, discri- fortes amplitudes horaires : plus de harcèlement ou humiliations maltraitances diverses, mais ment de mode de garde. Beaucoup lomètres de là dans le local du Se-
minations, harcèlement… S’ap- d’un sur deux (56 %) dit travailler sexuelles, dans la majorité des cas aussi la possibilité de moduler sa ignorent par exemple qu’elles peu- cours catholique d’Evry-Courcou-
puyant sur les réponses apportées plus de cinquante heures par se- de la part d’un médecin. « Dans carrière sans conséquences pour vent recourir à une agence de re- ronnes (Essonne), qui leur vient en
par 3 100 médecins et pharma- maine. Conséquence : 58 % des 62 % des cas, cela n’a eu aucune celle-ci, moins d’heures de travail couvrement des pensions alimen- aide. Après des divorces parfois
ciens hospitaliers (dont deux tiers femmes médecins (et 46 % des conséquence, rien n’ayant été porté par semaine, des crèches hospita- taires en cas d’impayé. douloureux, ces femmes respecti-
de femmes), l’enquête publiée hommes) ayant répondu au ques- à la connaissance de la commu- lières ouvertes aux médecins, des Bien souvent, pour ces familles, vement âgées de 24, 49 et 27 ans se
jeudi 7 mars par l’intersyndicale tionnaire se déclarent régulière- nauté hospitalière », relève l’étude. remplacements en cas de congé chaque euro compte. Ainsi, depuis sont retrouvées avec des jeunes
Action praticiens hôpital vient ment en épuisement chronique « Il y a du renoncement person- maternité ou encore pouvoir sa séparation il y a dix ans, Vanessa enfants à charge. Sans les aides so-
documenter les difficultés pour au travail. Les horaires pénalisent nel et de l’autocensure chez les mieux prévoir son heure de sor- Camprasse, une dynamique entre- ciales, qui représentent la majorité
les femmes de mener une carrière les femmes, davantage amenées à femmes en raison de la charge né- tie le soir. p preneuse qui a fondé son studio de de leurs ressources, et leur loge-
hospitalière à l’égal des hommes. s’occuper de la sphère familiale cessaire pour mener une carrière françois béguin création graphique, note cons- ment en HLM, elles ne pourraient
ciencieusement dans un cahier pas s’en sortir. Toutes ont pour-
tout ce qu’elle dépense pour sa fille tant occupé ou occupent des em-
de 13 ans, dans l’espoir qu’un jour, plois, mais à temps partiel, avec

Harcèlement et sexisme dans les médias : peut-être, son ex-conjoint lui en


reverse une partie. En attendant,
elle assume seule le quotidien, y
des rémunérations plafonnant à
quelques centaines d’euros. Une
situation fréquente dans les fa-

un phénomène d’ampleur
compris sur le plan financier, ce milles monoparentales, comme le
qui est en totale contradiction avec relève Louis Maurin, président de
le jugement rendu par le juge aux l’Observatoire des inégalités.
affaires familiales. « Pour aider ces femmes, le gouver-
Trois associations féministes ont recueilli près de 2 000 témoignages en ligne nement doit prendre le mal à la ra-
« J’ai travaillé un peu » cine, ce qui consiste à agir sur l’em-
C’est souvent le cas, à entendre les ploi », en s’attaquant aux temps
témoignages d’autres mères céli- partiels subis, insiste-t-il.

L’ affaire de la Ligue du LOL


ne serait-elle que la pointe
émergée de l’iceberg ?
Pour répondre à cette question,
trois associations – Prenons la
d’agressions sexuelles. En dix
jours, 1 837 personnes ont ré-
pondu, en ligne et sous le couvert
de l’anonymat : 1 500 journalistes
ou salariés d’un média, dont 70 %
les associations à l’origine de l’en-
quête, elles ont cependant été sur-
prises par le nombre de réponses.
« C’est un signal d’alerte rouge »,
juge Nous toutes. Pour Agathe
des ressources humaines n’ont été
informées. « Plus inquiétant en-
core, poursuivent-elles, l’absence
de mesures prises lorsque les infor-
mations remontent. » Dans 66 %
bataires. Le 18 février, Christelle
Dubos s’est rendue à un débat con-
sacré aux familles monoparenta-
les à Amiens, organisé par l’Union
nationale des centres commu-
Pendant un an, juste après son
divorce, Miryam Koné a réussi à
garder son travail d’agent de tri
dans une boutique de vêtements.
A l’époque hébergée à l’hôtel dans
une, Nous toutes et Paye ton jour- ont moins de 40 ans, et plus de Ranc, de Prenons la une, l’idée est des témoignages reçus, aucune naux d’action sociale (UNCCAS). le Val-d’Oise, elle partait tous les
nal – qui luttent contre les violen- 270 étudiants en école de journa- de fournir « une photographie pré- mesure n’a été prise par la direc- Face à elle, plus d’une centaine de matins à 6 heures pour aller tra-
ces sexistes et sexuelles ont lancé lisme. Ce sont majoritairement cise des harcèlements et du sexisme tion, lorsqu’elle a été informée. participantes ont pris place pour vailler à Paris, rentrant épuisée
une enquête, avec un appel à té- des femmes (80 %). Témoins ou aux rédactions ». Depuis les révélations sur la Li- témoigner de leur situation. s’occuper de ses deux filles dont la
moignages sur les réseaux so- victimes de paroles sexistes, de gue du LOL, mi-février, des médias D’âges et de profils variés, pour cadette avait moins d’un an. A la
ciaux, après la révélation par Libé- propos à connotation sexuelle, Pigistes vulnérables dans lesquels travaillaient des beaucoup en grande précarité, el- fin de son CDD, elle a trouvé quel-
ration du cyberharcèlement opéré mais aussi d’agressions sexuelles : Ce qui ressort également, c’est que journalistes mis en cause ont pris les ont pris la parole pour raconter ques heures de ménage, mais a fi-
par de jeunes journalistes et publi- 199 personnes – dont 188 fem- les violences sont plus fréquentes des sanctions. L’hebdomadaire leur quotidien et leurs galères. nalement renoncé « parce que le
citaires, réunis dans un groupe mes – ont affirmé avoir été agres- à la télévision que dans les autres Les Inrocks a licencié deux anciens C’est le cas de Dominique, une coût de l’assistante maternelle était
Facebook privé, de 2009 à 2012. sées sexuellement. Aucune rédac- médias et que les pigistes sont par- membres de la Ligue du LOL, Da- femme au pull coloré, qui s’est ins- supérieur à [ses] revenus ».
Les résultats dévoilés jeudi tion n’est épargnée – 270 sont re- ticulièrement vulnérables : 22 % vid Doucet (rédacteur en chef), et tallée dans les premiers rangs. « J’ai Seta Touré, la plus jeune, titulaire
7 mars montrent l’ampleur du présentées dans ces prises de pa- d’entre eux déclarent être souvent François-Luc Doyez (rédacteur en 63 ans, j’habite Amiens Nord, j’ai eu d’un CAP de cuisine et mère de
phénomène : 67 % des femmes role – et dans tous les secteurs. confrontés à des propos à conno- chef adjoint) en raison notam- dix enfants, je les ai élevés quasi- deux enfants de cinq et six ans, a
ayant répondu affirment avoir été Médias nationaux ou régionaux. tation sexuelle. « Ce que les fem- ment de « l’impact négatif sur ment toute seule. Aujourd’hui, ils été confrontée aux mêmes diffi-
victimes de propos sexistes et 13 % Si les résultats n’ont guère étonné mes pigistes racontent toutes, c’est l’image du journal » mais aussi du sont tous diplômés, au moins cultés, amplifiées encore par les
que cela fait partie du métier », ex- fait des « comportements non pro- bac + 2, et ont tous un emploi », dit- horaires de travail décalés qui ca-
plique-t-on à Nous toutes. Si l’on fessionnels dans l’exercice de leur elle en guise d’introduction, dé- ractérisent le secteur de la restau-
en croit les réponses, ce type de fonction hiérarchique ». clenchant des applaudissements. ration. Elle envisage aujourd’hui
Des plaintes pour « harcèlement sexuel » comportement est présent dès les A la suite d’une enquête interne, « J’ai travaillé un peu mais avec dix une reconversion pour devenir
contre un journaliste du « Monde » écoles de journalisme. Quelque Libération a pris des mesures simi- enfants ce n’était pas facile, et j’ai eu aide-soignante et économise pour
10 % des étudiantes qui ont témoi- laires à l’encontre d’Alexandre Her- un cancer à 52 ans, ce qui m’a forcée passer son permis de conduire. En
Des plaintes contre X pour « harcèlement sexuel » et « violences psy- gné affirment avoir été agressées vaud (chef de service adjoint du à arrêter pour suivre un traitement, attendant, tous les mois, elle s’en
chologiques » ont été déposées, mercredi 6 mars, mettant en cause sexuellement dans le cadre de site Web) et de Vincent Glad (colla- poursuit-elle d’une voix claire. sort grâce aux envois d’argent de
un journaliste du Monde, comme l’a annoncé 20 Minutes sur son leurs études ou de leurs stages ; borateur du journal). M. Glad, fon- Aujourd’hui, j’ai une toute petite re- son père et de sa sœur, qui vivent
site. A la suite d’un appel à témoignages sur Facebook, huit fem- 62 % d’entre elles disent avoir été dateur de la Ligue du LOL, avait ex- traite, je peux à peine me nourrir en Alsace. Pour elle aussi, chaque
mes l’accusent de leur avoir envoyé, à l’aide de sa messagerie Fa- témoins de propos sexistes dans pliqué, dans un message d’excuses convenablement. » Elle conclut par euro a son importance, et les loi-
cebook personnelle, des photos de lui dénudé. « La direction du leur école et 28 % de faits de harcè- sur Twitter, avoir « créé un monstre une proposition : « Que le gouver- sirs sont bannis. « On n’est jamais
Monde a pris immédiatement contact avec l’auteure de l’appel à té- lement sexuel. Les révélations sur qui [lui] a totalement échappé ». nement prenne en compte, dans le partis en vacances avec les enfants.
moignages et a identifié le salarié mis en cause, expliquent Louis les agissements de la Ligue du LOL « La direction n’avait d’autre choix, calcul des points de retraite, les an- Chaque année je me dis qu’on va y
Dreyfus, président du directoire, et Jérôme Fenoglio, directeur. avaient déjà fait émerger des dans la mesure où les faits rendus nées que les femmes consacrent à arriver, et chaque année ça tombe à
Après un premier examen des circonstances, la direction a décidé de confessions d’étudiants victimes publics à cette occasion, qui ont élever leurs enfants. » Une autre, l’eau », confie-t-elle. Grâce au Se-
lancer une enquête interne et a convoqué ce salarié pour un entre- de sexisme ou de harcèlement. causé des dommages graves à plu- formulée par l’UNCCAS, serait de cours catholique, dont c’est une
tien formel. Dans l’intervalle, et pour la durée de l’enquête, ce sala- Un autre enseignement est que sieurs personnes, se situent à l’exact permettre à ces femmes de deve- des actions phares dans l’Essonne,
rié a été mis à pied à titre conservatoire. La direction du Monde en- « les systèmes d’alerte en interne opposé des valeurs que le journal nir assistantes maternelles, dans sa fille Aïcha et son fils Oumar ont
tend poursuivre cette enquête dans des délais courts et, le cas des rédactions sont clairement dé- défend depuis sa fondation », a dé- les territoires qui en manquent, en été accueillis par des familles de
échéant, prononcera les sanctions nécessaires. Le salarié étant hos- faillants », jugent les trois associa- claré Libération dans un commu- s’appuyant sur leur expérience Loire-Atlantique l’an dernier.
pitalisé depuis plusieurs semaines, il n’a pas encore pu être entendu tions. Dans 83 % des cas, ni la direc- niqué publié le 4 mars. p plutôt que sur des diplômes qu’el- C’était leurs premières vacances. p
pour répondre à ces allégations de faits graves et répétés. » tion ni les personnes responsables françois bougon les n’ont pas nécessairement. solène cordier
0123
VENDREDI 8 MARS 2019 planète | 11

Alerte mondiale sur la flambée de rougeole


La France se classe au dixième rang des plus fortes augmentations de cas entre 2017 et 2018

A
l’heure où des instan- çue localement que le Costa Rica veillance épidémiologique moins « Avant que cette vaccination soit cette infection virale, à savoir
ces internationales était indemne de rougeole depuis 288 cas ont été performants que le nôtre. introduite en 1963 et qu’elle se gé- 95 % de la population ayant reçu
comme l’Organisa- plusieurs années : le dernier cas recensés dans Après une forte vague épidémi- néralise, on enregistrait tous les deux doses du vaccin, est loin
tion mondiale de la autochtone remontait à 2006, le que de 2008 à 2012 (avec plus de deux ou trois ans d’importantes d’être atteint. A l’échelle mon-
santé (OMS) et l’Unicef s’inquiè- dernier importé à 2014. notre pays depuis 15 000 cas pour la seule année épidémies qui pouvaient causer diale, ce taux est de 85 % pour la
tent de la flambée de rougeole « A partir du cas de cet enfant, les le 1er janvier. 90 % 2011), puis une accalmie avec environ 2,6 millions de décès par première dose, et seulement
sur la planète, un nouveau foyer équipes de l’Agence régionale de moins de 300 cas annuels entre an », rappelle l’OMS. « Les enfants 67 % pour la deuxième.
épidémique a été signalé en santé et de la cellule interrégionale de ces personnes 2013 et 2016, la rougeole connaît de moins de 1 an et les jeunes adul- Méfiance envers la vaccination
France, mercredi 6 mars, par d’épidémiologie ont mené l’en- étaient non ou une recrudescence importante tes, en particulier s’ils sont immu- dans des pays comme la France,
Santé publique France. Les treize quête, et en quelque sorte “rembo- en France. En 2018, plus de nodéprimés, sont les plus à risque conséquences de problèmes éco-
cas (sept suspects, six confir- biné la pelote” », explique Denise mal vaccinées 2 900 cas ont été déclarés, six fois de complications. Les principales nomiques ou de conflits dans
més), recensés dans une école Antona, médecin épidémiolo- plus qu’en 2017. Ces chiffres ont sont des pneumopathies, liées au d’autres : les causes d’une vacci-
maternelle et primaire du Var, giste à Santé publique France. Il a fait récemment classer notre pays virus lui-même ou à des surinfec- nation insuffisante sont multi-
sont particuliers par la façon fallu contacter la directrice de jours avant l’éruption et dure jus- par l’Unicef au dixième rang des tions bactériennes ; et des encépha- ples. « Lorsqu’un pays a des pro-
dont ils ont été repérés. Leur dé- l’école, puis par son intermédiaire qu’à cinq jours après son début. pays avec la plus forte hausse de la lites, pouvant survenir soit à la blèmes de politique sanitaire, cela
couverte est en effet le fruit toutes les familles des élèves, ce qui Pour la personne contaminée, rougeole entre 2017 et 2018, der- phase aiguë, soit à plus long a rapidement des conséquences
d’une recherche active des auto- n’a pas été simple pendant cette existe alors une période de qua- rière l’Ukraine (+ 30 338 cas), les terme », résume Denise Antona. sur la couverture vaccinale, et
rités sanitaires à partir d’un cas période de vacances. » torze jours d’incubation avant de Philippines (+ 13 192) et le Brésil donc sur la rougeole », explique la
détecté au Costa Rica. Sur les treize personnes de ce déclarer à son tour la maladie. (+10 262), dans un contexte de « Désinformation » docteure Antona.
Fin février, un petit garçon de foyer épidémique varois, une Le foyer épidémique varois hausse généralisée. Entre 2000 et 2016, la vaccination En France, « 90 % des enfants de
5 ans, en vacances dans ce pays seule était correctement vacci- n’est pas isolé : quatre autres sont Le bilan est d’autant plus alar- antirougeoleuse a évité plus de moins de 2 ans ont reçu la pre-
d’Amérique centrale, a été hospi- née. D’autres cas secondaires actifs en France, un symptôme mant qu’il est encore provisoire, 20 millions de décès, « faisant de ce mière dose du vaccin à un an, mais
talisé sur place. Non vacciné, il a peuvent encore apparaître, la de la défiance actuelle envers la les pays ayant jusqu’à fin avril vaccin le meilleur investissement seulement 80 % la deuxième »,
été un temps placé en quaran- période de contagion de la rou- vaccination – devenue obliga- pour faire parvenir leurs données de santé publique », assure l’OMS. poursuit l’épidémiologiste. Et 9 %
taine ainsi que sa famille. L’affaire geole s’étendant sur une dizaine toire pour la rougeole depuis jan- 2018 à l’OMS. Le dernier relevé, En 2016, le nombre de décès par des jeunes adultes français ne
est passée d’autant moins inaper- de jours : elle commence cinq vier 2018. Au total, 288 cas ont été daté de février, fait état d’environ rougeole dans le monde était seraient pas immunisés, selon
recensés dans le pays depuis le 307 000 cas pour 2018, déclarés même passé pour la première fois une étude menée par l’équipe de
1er janvier 2019 ; 90 % étaient non par 183 pays. « Les chiffres ont déjà sous la barre des 100 000. Il est Denise Antona, qui vient d’être
Aucun lien entre vaccin rougeole- ou mal vaccinés. plus que doublé entre 2017 et 2018, remonté depuis (110 000 en 2017). publiée dans la revue Epidemio-
et les six régions de l’OMS connais- Mais le taux de couverture vac- logy and Infection.
oreillons-rubéole et autisme Chiffres sous-estimés sent des épidémies importantes et cinale nécessaire pour éliminer Pratiquement tous les cas sont
Une vaste étude confirme, une nouvelle fois, que le vaccin ROR Si notre pays surveille quasiment souvent prolongées de rougeole », pourtant évitables. « La rougeole
(rougeole, oreillons, rubéole) n’augmente pas le risque de trou- en temps réel cette maladie infec- indique un porte-parole de l’orga- est peut-être la maladie, mais
bles autistiques, y compris chez des enfants avec des facteurs de tieuse, que les médecins ont nisation, qui insiste lui aussi sur la trop souvent, la véritable infec-
risque. Ces résultats, publiés le 5 mars dans la revue Annals of In- l’obligation de déclarer sans délai grande sous-déclaration des cas. Selon l’OMS, tion est la désinformation, la mé-
ternal Medicine, proviennent d’une cohorte de plus de 650 000 en- depuis 2005, les chiffres restent L’objectif fixé par l’OMS en 2012 fiance et la complaisance, dé-
fants nés au Danemark entre 1999 et 2010, et suivis jusqu’en 2013. sous-estimés. « L’exhaustivité est d’éliminer la rougeole (et la ru-
le vaccin contre plore Henrietta Fore, directrice
Le doute sur un lien entre vaccination ROR et autisme est né d’environ 50 %, ce qui veut dire que béole) dans au moins cinq de ses la rougeole, sûr et générale de l’Unicef, dans un
en 1998, après la publication dans The Lancet d’une petite étude la moitié des cas ne sont pas décla- six régions d’ici à 2020 est claire- communiqué du 1er mars. Nous
menée par un chirurgien britannique, Andrew Wakefield. Depuis, rés », souligne Denise Antona. ment hors d’atteinte. Il existe
à moins d’un dollar, devons faire plus pour informer
il a été montré que ses travaux étaient frauduleux, et son article a Une sous-évaluation notable, pourtant un vaccin sûr, efficace est le « meilleur avec précision chaque parent,
été retiré. Plusieurs autres études ont été réalisées, qui n’ont pas mais sans doute bien moindre et peu coûteux – moins de 1 dol- pour nous aider à vacciner cha-
trouvé de lien entre ROR et autisme, mais la rumeur persiste dans que dans beaucoup de pays, dotés lar –, disponible depuis plus de
investissement de que enfant en toute sécurité. » p
le milieu anti-vaccinal, où M. Wakefield est toujours actif. de systèmes de santé et de sur- cinquante ans. santé publique » sandrine cabut

Les canicules océaniques


menacent la vie sous-marine
Les vagues de chaleur aquatiques se multiplient

S ous l’effet du changement


climatique, les épisodes de
canicules se multiplient
aussi dans les océans. C’est ce que
révèle une étude parue lundi
même manière, les océans subis-
sent des réchauffements localisés
et prolongés », poursuit Mohsen
Kayal. Ces événements sont direc-
tement liés à l’augmentation de la
vent plus survivre. Pour lutter
contre ces pics de chaleur, celles
qui peuvent se déplacer, comme
les poissons, migrent vers des
zones plus fraîches. C’est ainsi
4 mars dans la revue scientifique température à l’échelle plané- que les morues sont de plus en
Nature Climate Change. D’après ce taire. Lorsque la Terre et l’atmos- plus nombreuses dans l’océan
rapport, réalisé par des cher- phère se réchauffent, une partie Arctique. Mais les espèces non
cheurs de la Marine Biological As- de cette chaleur est absorbée par mobiles sont condamnées.
sociation au Royaume-Uni et de les mers. Comme en milieu ter- « Cette étude met l’accent sur la
l’Institut océanique de l’université restre, la température n’est pas vulnérabilité des espèces fondatri-
d’Australie-Occidentale, le nom- toujours homogène dans les ces qui sont à la base de la forma-
bre de jours de canicule marine a océans, et des pics de tempéra- tion des écosystèmes marins, qui
augmenté de 54 % entre les pério- ture peuvent être observés à abritent une grande partie de la
des 1925-1954 et 1987-2016. l’échelle régionale. Les chercheurs biodiversité comme les récifs co-
La fréquence des pics de chaleur ont ainsi observé des épisodes ralliens, les forêts d’algues lami-
a crû en moyenne de 34 % tandis caniculaires allant jusqu’à naires… », explique Mohsen Kayal.
que leur intensité s’est accrue de 380 jours consécutifs et des tem-
17 %. Pour parvenir à ces résultats, pératures jusqu’à 9,5 C supérieu-
0 Blanchissement des coraux
les chercheurs ont étudié 1 049 ob- res aux moyennes saisonnières. Les régions hébergeant une forte
servations écologiques, provenant Selon l’étude, l’augmentation de proportion de ces espèces vulné-
de 116 rapports étudiant les vagues ces phénomènes est directement rables sont les plus touchées. C’est
de chaleur marines. liée au réchauffement climatique. le cas de l’Australie, de la mer des
« Les oscillations de température Caraïbes et du littoral bordant le
Réchauffements prolongés ont toujours existé, explique Da- centre-est du Pacifique. Début
Ces phénomènes sont des pics ex- niel Smale, de la Marine Biological 2011, un réchauffement de grande
trêmes de température observés Association. Mais l’augmentation intensité a été observé au large de
dans une région donnée sur au de la température globale induite la côte ouest de l’Australie, durant
moins cinq jours consécutifs. par l’homme engendre une intensi- plus de dix semaines, entraînant
« Ces événements sont identifiés fication de ces événements. » une disparition massive de pois-
en mesurant le nombre de jours où Ces canicules ont un effet dévas- sons et un blanchissement des ré-
la température dépasse un niveau tateur sur les écosystèmes ma- cifs de coraux tout en déclen-
saisonnier maximal, explique rins. La température des eaux chant une migration de nom-
Mohsen Kayal, chercheur au Cen- a des conséquences directes sur le breux poissons tropicaux vers la
tre de formation et de recherche fonctionnement biologique des zone antarctique.
sur les environnements méditer- espèces : quand le maximum de « Ces pics de chaleur sont dévas-
ranéens. C’est le cas en Australie, tolérance en température est at- tateurs non seulement pour l’éco-
avec la canicule que le pays est en teint, les espèces marines ne peu- système mais également pour
train de connaître depuis plusieurs l’économie de la pêche dont dépen-
semaines par exemple. » dent beaucoup de ces régions », ex-
Le XXIe siècle a déjà connu des plique Daniel Smale. Les systèmes
vagues de chaleur atmosphéri-
« Cette étude met océaniques font face à un certain
ques record, comme la canicule l’accent sur nombre de menaces, telles que la
européenne de 2003, l’« Angry pollution par les plastiques et l’aci-
Summer » australien de 2012-2013
la vulnérabilité dification des océans. En ajoutant
et la vague de chaleur euro- des espèces les phénomènes de réchauffement
péenne « Lucifer » en 2017, avec extrême, des écosystèmes marins
des conséquences dévastatrices
fondatrices » entiers vont disparaître dans les
pour la santé humaine, l’écono- MOHSEN KAYAL prochaines décennies. » p
mie et l’environnement. « De la chercheur clémentine thiberge
12 |
ÉCONOMIE & ENTREPRISE
0123
VENDREDI 8 MARS 2019

La verrerie Arc de nouveau au bord du gouffre


Le leader mondial des arts de la table et ses 5 500 salariés en France sont dans une situation financière délicate

C’
est un dossier indus-
triel ultrasensible
qu’Emmanuel Ma-
cron et Bruno
Le Maire connaissent par cœur. Et
pour cause : le premier s’était dé-
mené, lorsqu’il était ministre de
l’économie, pour retrouver un
repreneur au verrier Arc Interna-
tional ; le second s’était rendu au
siège du groupe de 10 000 sala-
riés, à Arques (Pas-de-Calais),
quelques heures après avoir été
nommé à Bercy, en mai 2017, afin
d’annoncer l’investissement de
35 millions d’euros par son pro-
priétaire et des fonds souverains
russe (RDIF) et français (BPI).
Le leader mondial des arts de la
table se trouve une nouvelle fois
en difficulté. Ses marques (Arco-
pal, Arcoroc, Luminarc, etc.) ont
certes été relancées, avec des ven-
tes reparties à la hausse et un chif-
fre d’affaires stabilisé autour de
900 millions d’euros. Mais les ré-
sultats dégagés ne suffisent pas à
couvrir ses coûts. La société brûle
toujours trop de cash. Depuis
2015, 400 millions d’euros de
nouvelles dettes ont été contrac-
tés, après l’effacement d’une ar-
doise de 288 millions d’euros.
La cristallerie, dont la famille
Durand détient encore 10 % du ca-
pital, reprise par le fonds d’inves-
tissement américain Peaked Hill
Partners en 2015, est d’ailleurs de
retour au comité interministériel
à la restructuration industrielle.
Son management cherche de
nouveaux fonds. Officiellement, Vaisselle de verre opale de la marque Arcopal, à Arques (Pas-de-Calais), en avril 2016. AIMÉE THIRION/HANS LUCAS POUR « LE MONDE »
il s’agit de trouver 120 millions
pour lancer la deuxième phase du
plan de modernisation de l’entre- sujet mercredi matin, ne souhaite 30 janvier, un accord a été signé Après la signature du plan de sau- bancaire classique, et le taux d’in-
prise, dont la principale usine pas faire de commentaires. par les six syndicats autour de vegarde pour l’emploi (200 licen-
Depuis 2015, térêt de la BPI [Banque publique
– qui emploie 5 500 personnes – Le temps presse. Sans nouveaux plusieurs mesures, dont le gel des ciements secs pour 233 créations 400 millions d’investissement] de 12 % n’est
est installée à Arques. fonds, les salaires de mars, versés salaires en 2019 et 2020, qui per- de postes sur un total de 5 690 sala- pas tenable », souligne Frédéric
« Nous avons organisé un grand le 10 avril, ne pourraient être assu- mettra une économie de 9 mil- riés sur le site d’Arques, près de Bé-
d’euros Specque. En effet, les banques
nombre de réunions, et cela sem- rés. « Si nous ne trouvons pas de so- lions d’euros, tandis que seule- thune), l’effacement d’une large de nouvelles sont réticentes à l’idée d’accorder
ble bien se passer », affirme une lution, on serait poussé au redres- ment un départ en retraite sur part de la dette et l’abandon du des crédits au groupe Arc Interna-
source proche du dossier. « La si- sement judiciaire », prévient Tris- trois est remplacé. Un plan d’ac- plan amiante par les syndicats,
dettes ont tional, qui leur a demandé de
tuation devrait se débloquer sans tan Borne, directeur général d’Arc compagnement au départ des l’heure était à la reconquête. été contractées s’asseoir sur près de 350 millions
nouveaux financeurs. Une issue fa- France, tout en se disant confiant. plus de 58 ans est également en Les actionnaires ont investi d’euros de créances en 2015.
vorable est attendue. L’entreprise A Arques, l’inquiétude est forte. cours de négociation. dans la réparation de neuf fours « Le vrai sujet, ce sont les taux
n’est pas en péril », confirme une Depuis quatre mois, débrayages et sur les dix que compte le site nor- contraints de dégrader les marges d’intérêt. Les fonds souverains
autre source. « Il n’y a pas de pro- grèves agitent le site, où la direc- Spirale infernale diste. « Il y a eu beaucoup d’inves- pour reprendre pied sur le mar- sont grassement rémunérés », cor-
blème de viabilité de l’entreprise, tion tente de tailler dans ses coûts. Toutefois, cela ne suffira pas à ré- tissement dans les capacités de ché. » « Au lieu de réduire le nombre robore un proche du dossier. « On
ajoute une troisième source. Ce- « Ils voulaient, par exemple, nous soudre les problèmes de trésore- production, explique le secrétaire de fours, et donc les effectifs, et de se risque la cessation de paiement et,
pendant, il faudra peut-être en piquer nos onze jours de RTT, alors rie de cette entreprise née en 1825. du comité d’entreprise, Frédéric concentrer sur des produits haut de en réalité, c’est la faute de l’Etat.
passer par une phase transitoire, que cela fait des années que l’on Aujourd’hui, pour réaliser un Specque (CGT). Mais la mécanisa- gamme, la stratégie depuis 2015 est C’est honteux de prêter à 12 %
un peu inquiétante pour les sala- tient cette usine à bout de bras et bénéfice, le groupe devrait déga- tion de la partie emballage n’a pas de saturer les fours pour les rentabi- quand le marché est à 1 %, déplore
riés, de liquidation afin de déblo- que l’on fait des efforts », peste Eli- ger 70 millions d’euros de marge encore été faite et, aujourd’hui, liser, résume un fin connaisseur de Joël Deremetz, délégué syndical
quer la situation et faire évoluer sabeth Jacques, déléguée CFE-CGC. opérationnelle, d’après la direc- nous sommes dans une situation la société. Cela l’oblige à casser les FO. Je me demande s’il y a vrai-
l’actionnariat du groupe… » Le 12 janvier, plus de 1 200 em- tion du groupe. Celui-ci est encore plus que compliquée. » prix, ce qui pèse sur les comptes… » ment une volonté de sortir Arc de
« L’Etat, la région Hauts-de- ployés ont manifesté afin d’expri- loin du compte. La production passe tout de L’espoir est désormais de sortir l’ornière avec des taux pareils. A
France et la communauté d’agglo- mer leur mécontentement. Pour Comment Arc International même de 210 000 tonnes en 2014 à de cette spirale infernale sans l’époque, on avait dit que ce serait
mération de Saint-Omer ont ac- réaliser des économies et gagner s’est-il à nouveau retrouvé dans 265 000 tonnes en 2018. « Il faut ajouter de la dette à la dette. « A la ingérable, mais nous, les syndicats,
cepté de faire des avances », assure en compétitivité, la direction sou- une position si délicate ? Il y a que ces tonnes produites soient ren- CGT, on demande de transformer on n’est jamais écoutés ». p
Xavier Bertrand, le président des haitait les faire passer de 32 heu- quatre ans, le géant verrier échap- tables, poursuit M. Specque. Or une partie de la dette en capital, philippe jacqué
Hauts-de-France. Bercy, qui a an- res à 35 heures par semaine, sans pait au redressement judiciaire en nous sommes soumis à une con- en fonds propres, car on ne peut et laurie moniez
nulé une réunion technique sur le augmentation de salaire. Le passant sous le giron américain. currence à bas coût, ce qui nous a pas avoir accès au financement (lille, correspondance)

Comment l’enseigne Morgan espère sortir du rouge


La marque de mode féminine compte notamment sur sa nouvelle égérie, la Miss Univers 2016 Iris Mittenaere, pour relancer ses ventes

M iss Univers 2016 est la


nouvelle Miss Morgan.
La reine de beauté Iris
Mittenaere a signé un contrat, à la
fin du mois de février, avec l’ensei-
ment tombée dans le rouge. La
crise que traverse le marché de la
mode l’a en effet fait trébucher,
après plusieurs années de crois-
sance, reconnaît celui qui a pris
été revues afin de s’adresser da-
vantage à une « femme citadine »
appréciant les tenues « fémini-
nes » et de rivaliser avec celles de
Kookaï, 1.2.3 (groupe Etam) et
Cet aménagement est testé dans
deux boutiques à Marseille, dans
le centre commercial des Terras-
ses du Port et dans celui de Carré
Sénart (Seine-et-Marne), et le sera
les grands magasins, tout en li-
vrant ses succursales et celles de
ses affiliés, franchisés ou titulai-
res de concessions (320 magasins
au total, dont 160 points de vente
réputés. Parmi eux figurent Wild-
berries, l’Amazon russe qui enre-
gistre plus de 400 000 comman-
des par jour dans le pays. Résul-
tat : le Net représente désormais
gne de mode féminine du Groupe ses fonctions en septembre 2018. autres spécialistes de la mode bientôt à Bordeaux, La Roche-sur- en France). Cela lui aurait permis, 18 % de ses ventes dans le monde.
Beaumanoir pour devenir son Le groupe Beaumanoir, qui ex- milieu de gamme. Les premiers Yon, Lyon et Paris. Dans la capi- mieux que d’autres enseignes, de « Et il nous faut aller chercher le
ambassadrice. Celle qui s’apprête ploite plus de 2 800 magasins fruits de cette stratégie commen- tale, Morgan ouvrira fin avril une s’adapter à la transformation du seuil des 25 % », juge M. Drianno.
également à être meneuse de re- dans le monde, a d’abord fait le tri cent à être récoltés. « En 2018, les boutique rue du Havre, à proxi- marché, sous les coups de butoir Avoir pour ambassadrice Iris
vue au Paradis latin, célèbre caba- dans son portefeuille d’enseignes. ventes ont progressé de 5 % », as- mité de la gare Saint-Lazare et des de l’e-commerce et de ses diktats Mittenaere devrait y contribuer.
ret parisien, aura pour mission En octobre, il a décidé de se défaire sure M. Drianno, alors qu’en grands magasins du quartier de livraison. Plus de 2,1 millions de personnes
d’incarner le nouveau style de de Scottage, dont les 100 maga- France le marché de la mode fé- Haussmann. Depuis l’avènement du Net, sont abonnées au compte Insta-
cette marque née dans le quartier sins sont en cours de fermeture. A minine dévissait de près de 5 %. Le groupe espère renouer ainsi Morgan fournit notamment gram de la Française élue Miss
du Sentier, en 1989. en croire M. Drianno, il s’agissait avec l’expansion de son réseau de nombre de sites, dont Zalando, Univers 2016. « Cette égérie de-
Le Groupe Beaumanoir en de donner la priorité à ses deux Un nouveau concept de magasin points de vente, à raison d’une Asos et Amazon. Y compris à vrait nous permettre de faire redé-
espère beaucoup. Alors que « le autres principales enseignes, Un nouveau concept de magasin vingtaine d’inaugurations par an, l’étranger, qui représente 45 % de couvrir la marque. Car, Morgan, ce
marché est compliqué », Jérôme Cache Cache et Morgan. Morgan vient d’être mis au point. chiffre M. Drianno. Morgan veut ses ventes dans le monde. Cette n’est plus ce que vous pensez », fait
Drianno, directeur général du dis- Au cours des dix-huit derniers L’enseigne (250 millions d’euros cultiver sa distribution sur tous présence sur tous les canaux lui a valoir M. Drianno, en rappelant
tributeur dont le chiffre d’affaires mois, le groupe a toiletté le réseau de volume d’affaires réalisé les circuits. Depuis sa création, la permis de signer son retour en que la marque parisienne a déjà
s’élève à 1,4 milliard d’euros, doit de Morgan en « fermant quelques en 2018 sous son enseigne et cel- marque est restée le fournisseur Russie. Après y avoir fermé des eu pour égéries nombre de stars,
relancer cette enseigne, rachetée magasins mal placés ou aux loyers les de ses partenaires) abandonne de boutiques exploitées par des boutiques, la marque est revenue dont Carla Bruni, Laetitia Casta et
en 2009 à la barre du tribunal de jugés excessifs », explique le noir, qu’elle pratiquait depuis détaillants indépendants de dans le pays grâce à Internet, en Estelle Hallyday. p
commerce de Bobigny et récem- M. Drianno. Les collections ont 2011, pour des boiseries blanches. mode et le gérant de corners dans étant vendue sur les sites les plus juliette garnier
économie & entreprise | 13
0123
VENDREDI 8 MARS 2019

PERTES & PROFITS | FACEBOOK


Taxe GAFA : Le Maire répond p ar p h i li p p e e s can d e

aux entreprises du numérique Du square public


au salon privé
Le ministre de l’économie a répliqué face aux critiques des grandes
sociétés du Net, pour qui cet impôt sera répercuté sur d’autres acteurs « La mission de Facebook est de
rendre le monde plus ouvert et
s’en cache pas, le modèle est dé-
sormais WhatsApp.
connecté. » Depuis sa création Le patron annonce ainsi la gé-
en 2004, le plus grand réseau so- néralisation de la cryptographie à

B
runo Le Maire passe à mis à cet impôt, à savoir l’intermé- car elle concerne aussi des sociétés cial du monde portait en éten- toutes ses messageries qui ne
l’offensive. « J’ai entendu
Dépeindre diation entre un acheteur et un qui ne font pas d’optimisation fis- dard son ambition de bâtir un l’ont pas encore, donc Messenger
depuis plusieurs jours, la taxe comme vendeur en ligne, ce dernier ne cale », plaide Benjamin Moutte, di- monde meilleur par l’ouverture et celle d’Instagram, le développe-
avec pas mal de mau- paierait qu’un surcoût « minime » recteur des affaires juridiques de aux autres. Ce n’est plus de sai- ment de messages éphémères,
vaise foi, pas mal d’arguments qui
un fardeau pour si la plate-forme augmentait ses Rakuten France (ex-Priceminister), son. Les temps ont changé, et Fa- sur le modèle de ceux de Snap-
ne tiennent tout simplement pas la le consommateur commissions, a ajouté le ministre. une plate-forme acquise par un cebook aussi. Cap, désormais, chat, et l’interopérabilité entre
route », a attaqué le ministre fran- Autre péril mis en avant par les groupe japonais, mais qui assure sur les échanges privés. Après ses messageries. Vive la message-
çais de l’économie et des finances
est « un peu opposants à la taxe : la perte d’at- toujours payer son impôt sur les l’ouverture, le repli. Comme le rie privée, à bas le réseau ouvert !
lors d’une conférence de presse, absurde », juge le tractivité de l’Hexagone. « Emma- sociétés (IS) en France. De même, souligne Mark Zuckerberg lui- Mais cette nouvelle vision se
mercredi 6 mars, juste avant la nuel Macron parle souvent de Antoine Jouteau, directeur général même dans un long papier pu- heurte à deux problèmes de
présentation en conseil des mi-
locataire de Bercy “start-up nation”. Là, on a le senti- de Leboncoin, passé sous pavillon blié sur son réseau, mercredi taille. Le premier est que ni Face-
nistres de la taxe GAFA que la ment amer d’une “tax nation” », a norvégien et concerné par la taxe, 6 mars, nous allons passer de la book ni personne d’autre ne pou-
France compte prélever, à hauteur fustigé le président de l’ASIC, Giu- a déploré dans la presse payer en discussion de square, ou de bis- vant lire les échanges, il n’y aura
de 3 %, sur le chiffre d’affaires local rait « répercutée » sur d’autres ac- seppe de Martino. « Le message de France « 42 millions d’impôt sur les trot, selon ses habitudes, à celle plus la possibilité de contrôler la
des grandes entreprises du numé- teurs : « 55 % du surcoût sera porté la France aux entrepreneurs du nu- sociétés », soit plus que Google, Ap- de salon, entre amis. Pour le fon- diffusion de messages haineux,
rique. Cette saillie se voulait une en définitive par les consomma- mérique est : “Restez petits ou allez ple, Facebook et Amazon réunis. dateur et patron du site aux d’appel à la violence, de pédophi-
réponse au lobbying mené contre teurs et 40 % par les entreprises – ailleurs qu’en France” », a renchéri Bruno Le Maire a rappelé à 2 milliards d’amis, la communi- lie… alors que les gouvernements
cette mesure par les GAFA (Goo- souvent des PME françaises – qui Benedikt Blomeyer, dirigeante de « ces grandes entreprises » qu’elles cation bascule progressivement enjoignent au réseau d’accroître
gle, Apple, Facebook, Amazon) et vendent leurs produits sur les l’association européenne Allied bénéficieraient en compensation, vers l’échange privé et crypté, où la modération des échanges.
par des entreprises européennes. “marketplaces” [places de marché For Startups, également associée d’ici à 2022, de la baisse annoncée les gens sauront que leurs con- Le second problème est plus
Comme c’est souvent le cas, les en ligne] visées par la mesure. Seu- à l’initiative de la CCIA. du taux de l’IS, de 33 % à 25 %. versations ne sortiront jamais à prosaïque : il n’y a pas de modèle
groupes concernés par une initia- lement 5 % seront payés par les « J’entends toutes les critiques, l’extérieur. « C’est le futur que économique tenable pour un ré-
tive de ce type préfèrent ne pas grandes entreprises soumises à la « Pas de difficulté légale » mais mieux vaut se décider sur une nous voulons aider à concréti- seau 100 % privé. Facebook tire
s’opposer publiquement à un taxe », a assuré l’auteur, Julien Pel- « Mais la France n’est pas ostraci- solution imparfaite plutôt que ser », assure M. Zuckerberg. C’est 97 % de ses revenus de la publi-
gouvernement et laissent des as- lefigue. « Ce prélèvement est vanté sée ! », a rétorqué mercredi Bruno continuer à discuter sans agir », a- moins généreux comme inten- cité, elle-même liée à l’exploita-
sociations sectorielles mener la par le gouvernement français Le Maire, rappelant que l’idée de t-il résumé. « Et comme par mira- tion, mais plus en phase avec le tion des données des utilisateurs.
charge. Ainsi, pour dénoncer les comme une taxe anti-GAFA, mais taxer le numérique était soutenue cle, depuis que nous avons an- monde actuel. WhatsApp et son milliard et
« risques » induits par la taxe fran- ces derniers n’en paieront que 5 % », par 23 pays européens, mais aussi noncé notre taxe nationale, les demi d’utilisateurs ne rapportent
çaise, la branche européenne de la a insisté Christian Borggreen, vi- l’Australie ou l’Inde. Certaines en- choses bougent à l’OCDE », a Deux problèmes de taille quasiment rien. C’est la raison
Computer and Communications ce-président de la CCIA. Bercy en treprises concernées ont renvoyé ajouté le locataire de Bercy, recon- Car les faits sont là. A la suite des pour laquelle, ni le fil traditionnel
Industry Association (CCIA) – un attend 450 millions d’euros vers une étude commanditée en naissant que « redéfinir vraiment nombreux scandales de 2017 et Facebook ni Instagram ne sont
groupement professionnel amé- en 2019 et 650 millions en 2021. novembre par la CCIA pour com- les règles fiscales ne [pouvait] se 2018, et notamment celui qui a prêts à basculer vers ce monde
ricain, qui rassemble notamment Dans l’esprit d’Amazon, le mon- battre le projet – avorté – de taxe faire qu’à l’échelle internationale ». vu l’entreprise britannique Cam- privé que Mark Zuckerberg ap-
Google, Facebook et Amazon – a tant de la taxe devra être refacturé GAFA à l’échelle européenne : « Il y L’importance des négociations bridge Analytica siphonner les pelle de ses vœux. Pour l’heure, la
organisé une conférence de aux vendeurs qui utilisent sa pla- avait de sérieux doutes sur sa com- multilatérales en cours entre 130 données de 87 millions de mem- seule modification notable sera
presse téléphonique, mardi. Y a te-forme pour écouler leurs pro- patibilité avec les conventions fisca- pays est le seul point d’accord en- bres à des fins politiques, Face- la possibilité d’échanger de ma-
été conviée l’Association des ser- duits. En effet, le leader mondial les internationales. Ceci est aussi tre le ministre et les GAFA. Ce qui book inspire la crainte. Selon une nière fluide entre les trois messa-
vices Internet communautaires de l’e-commerce rappelle réguliè- vrai pour la taxe française, et même n’empêchera pas des débats ulté- étude du centre de recherche geries. Pour se tourner vers un
(ASIC), une structure très active rement qu’en tant que distribu- davantage », relève Bruno Gou- rieurs. M. Le Maire a ainsi défendu Pew Research, menée en 2018 modèle où ses revenus provien-
contre la taxe GAFA et à laquelle teur, ses marges sont assez faibles thière, du cabinet CMS Francis Le- l’idée d’une « taxation minimale » aux Etats-Unis, près de 44 % des draient de commissions sur des
appartiennent des sociétés euro- (4 % en 2018). febvre, l’expert fiscal auteur du do- des entreprises dans les pays où utilisateurs de 18 à 29 ans services délivrés par les message-
péennes, mais aussi Google, Face- Cependant, pour Bruno Le cument. Là encore, le ministre a elles opèrent, mais il a mis en auraient supprimé l’application ries, comme le fait son concur-
book, Twitter ou Airbnb. Maire, dépeindre la taxe comme balayé le reproche : « Il n’y a pas de garde contre la perspective d’une Facebook de leur smartphone. rent chinois WeChat, il faudrait
Pour défendre sa cause, la CCIA a un fardeau pour le consomma- difficulté légale. » taxation liée au « lieu de consom- Les jeunes préfèrent Snapchat et du temps, si jamais il y parvient.
financé une étude menée par le teur est « un peu absurde » : « Vous A ce lobbying groupé se sont mation ». Car celle-ci pourrait Instagram, et les familles et amis WeChat, lui, a interdiction de
cabinet de conseil fiscal et juridi- ne payez rien quand vous voyez ajoutées quelques voix de diri- avoir des conséquences impor- se ruent sur WhatsApp. Heureu- crypter les messages. Pékin veille
que international Taj – dont De- une publicité en ligne. Or c’est la geants d’entreprises françaises ra- tantes pour « les exportateurs de sement ces deux derniers ré- sur ses concitoyens et n’aime pas
loitte est actionnaire – et visant à première activité visée par la chetées par des groupes étrangers : sacs ou de vins français ». p seaux sont aussi la propriété de les discussions de salon. p
prouver que la taxe française se- taxe. » Dans l’autre domaine sou- « La taxe est profondément injuste, alexandre piquard Facebook. Mark Zuckerberg ne

L’affrontement entre Huawei et Washington


prend une nouvelle tournure judiciaire 6 MILLIARDS
C’est, en euros, le coût annuel du crédit d’impôt recherche (CIR), qui a
permis d’enrayer le déclin de l’effort de recherche et développement
en France dans un contexte de désindustrialisation, selon un rapport
Le géant chinois des télécoms a porté plainte contre le gouvernement américain publié mercredi 7 mars par France Stratégie. Depuis 2008, le CIR per-
met aux entreprises de déduire de l’impôt sur les sociétés 30 % de
leurs investissements en recherche et développement (R&D), dans la

L es tensions entre Huawei et


les Etats-Unis sont mon-
tées d’un cran supplémen-
taire, jeudi 7 mars. Le géant chi-
nois des télécoms a annoncé
nancière, Meng Wanzhou, qui est
également la fille du fondateur de
l’entreprise, a comparu devant un
tribunal de Vancouver, au Ca-
nada, dans le cadre des poursuites
L’annonce du
chinois intervient
quelques
une proposition de loi visant à
étendre les contrôles sur les équi-
pements télécoms, quel que soit le
fournisseur, plutôt qu’un bannis-
sement pur et simple de Huawei,
limite de 100 millions d’euros d’investissement, et 5 % au-delà. Selon
ce groupe de réflexion lié à Matignon, la dépense de R&D est passée de
1,27 % à 1,43 % du produit intérieur brut entre 2007 et 2016. – (AFP.)

avoir porté plainte à Plano (Texas) entamées à son encontre par le heures après devrait être débattue à l’Assem- MÉ DIA S américaine (Fed, banque cen-
contre le gouvernement améri- ministère de la justice américain, blée nationale courant avril. Les journalistes trale) dans son « livre beige »
cain pour avoir interdit, au titre qui a réclamé son extradition afin
la comparution Orange a toutefois déjà indiqué de l’agence Reuters (témoignages des entreprises
de la sécurité nationale, aux ad- qu’elle soit jugée. de sa directrice qu’il n’aurait pas recours dans en grève en France sur l’ensemble du territoire),
ministrations américaines et en- Lors de cette audience, le tribu- l’Hexagone à l’équipementier chi- Les membres de la rédaction publié mercredi 6 mars.
treprises ayant des relations avec nal de la Cour suprême de la Co-
financière devant nois pour son futur réseau 5G, de l’agence de presse Reuters « L’activité économique a
le gouvernement américain de lui lombie-Britannique a fixé au un tribunal tandis que Free fait traditionnel- en France observent vingt- encore crû fin janvier et en
acheter des équipements ou des 8 mai la prochaine comparution lement appel à Nokia en France. quatre heures de grève, de- février », à un rythme « léger à
services. de la dirigeante chinoise, date à la-
canadien Bouygues Telecom et SFR ont, puis mercredi 6 mars minuit, modéré » dans dix des douze
Huawei juge inconstitutionnel quelle débuteront les procédures quant à eux, déjà une partie de afin de protester contre la régions de la Fed, les deux
l’article de la loi américaine qui le concernant son extradition vers leurs réseaux équipée avec du suppression envisagée de restantes – Philadelphie et
place sur une « liste noire », sans les Etats-Unis. groupe chinois, avait envenimé matériel Huawei. 25 emplois. Pour continuer de Saint-Louis – ayant fait état
aucun fondement avéré selon lui, les relations entre Huawei et L’équipementier chinois, qui est fournir des dépêches en fran- d’une stagnation. – (Reuters.)
et dénonce les propos des Etats- Un risque de sécurité nationale Washington. le premier fournisseur mondial çais à ses clients, l’agence en-
Unis qui entachent sa réputation. Mme Wanzhou, âgée de 47 ans, Les Etats-Unis, qui soupçonnent de matériels télécoms, a multiplié tend « généraliser » l’usage de FI NANC E
« Le Congrès américain ne nous a avait été arrêtée le 1er décem- Huawei d’intégrer dans ses maté- les prises de parole ces dernières la traduction automatique, La Fed allège les tests
jamais présenté les preuves sur les- bre 2018 par les autorités lors riels des portes dérobées à des semaines pour se défendre face déplore la rédaction dans une de résistance, sauf pour
quelles s’appuie la restriction de la d’une escale dans la métropole fins d’espionnage au profit de Pé- aux accusations des Etats-Unis et dépêche diffusée jeudi. Les ef- des banques étrangères
vente des produits de Huawei. canadienne, où elle possède plu- kin, n’ont eu de cesse, depuis plu- dénoncer des attaques liées, selon fectifs du service texte en lan- La Réserve fédérale améri-
Huawei n’a pas d’autre choix que sieurs résidences secondaires, sieurs mois, de mettre en garde lui, à des questions d’ordre géopo- gue française seraient dimi- caine a annoncé, mercredi
de contester cette loi auprès de la avant d’être relâchée dix jours les Etats, et notamment l’Europe : litique. « Ont-ils peur que les nués de plus de moitié. 6 mars, qu’elle allait cesser de
cour après avoir tout essayé pour plus tard moyennant une caution utiliser des équipements télé- autres pays puissent utiliser des faire objection aux plans de
dissiper les inquiétudes des législa- de 10 millions de dollars cana- coms Huawei sur les futurs ré- technologies 5G avancées pour les CONJON CTU RE distribution de capitaux (di-
teurs américains », a expliqué Guo diens (6,6 millions d’euros) et à seaux mobiles 5G leur fait courir dépasser ? », a souligné M. Guo Le shutdown a pesé sur videndes, rachats d’actions…)
Ping, l’un des présidents tour- condition de ne pas s’éloigner de un risque pour leur sécurité na- lors de la conférence de presse. l’économie américaine des grandes banques soumi-
nants de l’entreprise lors d’une Vancouver et de porter un brace- tionale, assure Washington. Jus- L’affrontement prend désor- Le ralentissement de la crois- ses aux tests de résistance
conférence de presse, ajoutant let électronique. Les Etats-Unis qu’à présent, hormis les Etats- mais une tournure plus judi- sance mondiale et 35 jours de annuels dits « qualitatifs ».
que « Huawei n’a jamais implanté l’accusent d’avoir, entre autres, Unis, seule l’Australie a officielle- ciaire, qui ne manquera certaine- shutdown (fermeture par- Cependant, cette exemption
et n’implantera jamais de portes violé les sanctions économiques ment pris position sur cet épi- ment pas de provoquer de nou- tielle des administrations ne sera pas appliquée aux
dérobées [qui permettraient d’es- américaines contre l’Iran. neux dossier et décidé d’exclure veaux remous sur le terrain poli- fédérales) ont affecté l’écono- holdings américaines des
pionner ses clients] ». Son arrestation, intervenue Huawei du marché de la 5G sur tique alors que les Etats-Unis sont mie des Etats-Unis au début banques européennes
L’annonce du géant chinois in- quelques jours après le début son sol. en pleines négociations commer- de l’année, mais celle-ci a Barclays, UBS, Credit Suisse,
tervient quelques heures seule- d’une polémique autour de la sé- En France, où le géant chinois ciales avec la Chine. p poursuivi sa croissance, Deutsche Bank, et de la
ment après que sa directrice fi- curité des équipements du est présent depuis dix-sept ans, zeliha chaffin observe la Réserve fédérale canadienne TD Bank. – (AFP.)
14 | économie & entreprise 0123
VENDREDI 8 MARS 2019

Des membres
de l’alliance syndicale
sud-africaine Cosatu
manifestent contre
le démantèlement
d’Eskom,
à Johannesburg,
le 13 février.
WIKUS DE WET/AFP

johannesburg (afrique du sud) -


correspondance

C’
est juste un
gros bazar. »
Lorsqu’on lui
parle des cou-
pures de cou-
rant qui ont
fait leur grand retour en Afrique
du Sud depuis bientôt un mois,
Christiane (le prénom a été modi-
fié à la demande de l’intéressée)
ne s’interrompt même pas pour
répondre. Tenancière d’une supé-
rette, qui fait aussi café Internet et
vend des plats préparés, cette
Camerounaise de 41 ans laisse
échapper son exaspération tout
en remuant son pap, une purée de
maïs traditionnelle, qui cuit à feu
doux. « On s’en sort avec des bou-
gies et en utilisant la plaque à gaz.
Mais on ne peut rien frire et le gaz
est nettement plus cher. En gros, ce
mois-ci, je n’ai même pas de quoi
couvrir le loyer du magasin », ex-
plique-t-elle.
Comme le reste de l’Afrique du
Sud, sa boutique du quartier de
Braamfontein à Johannesburg
s’est figée le 11 février. Pendant
une semaine, tous les jours, jus-
qu’à huit heures par jour, les cou-
pures de courant ont régi l’emploi
du temps des 57 millions de Sud- pour mettre la main sur la mine
Africains. Si celles-ci se sont de-
puis nettement espacées, la com-
PLEIN CADRE de charbon Optimum, jusque-là
détenue par le groupe anglo-

Comment le clan Zuma


pagnie nationale d’électricité Es- suisse Glencore, avec le concours
kom a alerté mardi 5 mars que de du conseil d’administration d’Es-
nouveaux délestages – ces coupu- kom. Ce dernier aurait ainsi pré-
res organisées en rotation selon texté d’une amende hors norme
les quartiers et les villes – étaient de 2 milliards de rands pour faire

a fait disjoncter le géant


à prévoir dans les prochains jours. baisser la valeur de la mine et per-
La première économie industria- mettre aux Gupta son rachat à bas
lisée du continent renoue ainsi prix. Eskom aurait même prêté
avec la crise de 2008, lorsque les aux Gupta l’appoint nécessaire
délestages ont été utilisés pour ré- pour leur permettre de conclure
duire la pression sur le réseau
électrique. Et, compte tenu de son
état très avancé de vétusté, la si-
tuation est bien partie pour du-
rer, « au moins jusqu’au second se-
de l’électricité sud-africain l’opération, une bagatelle de
659 millions de rands décidée en
quatre-vingt-deux minutes, en
contrevenant à toutes les règles et
procédures de l’entreprise. Au to-
mestre 2019 », affirme au Monde tal, les dépenses irrégulières se
le porte-parole d’Eskom, Andrew Eskom se retrouve au cœur des affaires de corruption chiffrent à plus de 1 milliard
Etzinger. d’euros depuis 2012.
« C’est bien simple : sans courant, qui ont émaillé les deux mandats de l’ex-président.
on ne fait rien », explique Uchi Ibo, « UN NOUVEAU DÉPART »
43 ans, qui tient un magasin d’im- Le groupe, en grande difficulté, multiplie A son arrivée au pouvoir, il y a un
pression juste à côté de Christiane. an, le président Cyril Ramaphosa
« Nous, on a carrément fermé bou- les délestages, qui pénalisent la population a promis d’en finir avec la corrup-
tique, c’est très mauvais pour les af- tion et a commencé un grand
faires », explique-t-il. Dans ce ménage au sein du groupe. Dans
quartier estudiantin en pleine électriques, convoités pour leur tage, six unités de production 2014 et qui, avec 9 600 MW de ca- son discours sur l’Etat de la na-
transformation, au centre-ville de cuivre… électriques, sur les dix-huit cen-
Le président Cyril pacité installée, auraient permis tion du 7 février 2019, il a ainsi an-
la place forte de l’économie afri- Alors que le sujet obnubile l’Afri- trales à charbon ou au gaz du parc Ramaphosa d’éviter les délestages actuels. noncé la restructuration de l’en-
caine, les buildings modernisés que du Sud, tous les regards sont d’Eskom, sont tombées en panne « Ces deux projets ont été problé- treprise historique et sa sépara-
côtoient des échoppes en tout braqués sur la compagnie natio- en même temps. Y compris des
a annoncé matiques depuis le début, les sur- tion en trois unités : génération
genre. Les petits commerçants nale d’électricité, dont les annon- centrales rénovées récemment, la restructuration coûts sont faramineux et ont em- d’électricité, transmission et dis-
sont en première ligne des déles- ces des calendriers de délestages ce qui a provoqué l’indignation de pêché d’allouer le budget de main- tribution. Une opération assortie
tages : « On n’a pas les moyens de se provoquent toujours de l’émoi sur la classe politique, jusqu’au prési-
de l’entreprise tenance nécessaire aux autres cen- d’un plan de sauvetage de 69 mil-
payer un générateur donc, quand les réseaux sociaux. « Nous en as- dent Cyril Ramaphosa qui s’est dé- trales vieillissantes », estime-t-il. liards de rands sur trois ans.
ça coupe, je reste chez moi », expli- sumons l’entière responsabilité et claré « choqué », et « assez énervé Se sont ensuivies dix années « C’est un nouveau départ, avec un
que Theo Mologosi, avachi sur nous avons présenté nos excuses », que l’opérateur national atteigne ment en faillite », comme l’a re- d’une gestion calamiteuse sous la nouveau conseil d’administra-
l’un des fauteuils de son salon de explique le porte-parole d’Eskom. un tel niveau d’inefficacité ». connu le gouvernement début fé- présidence de Jacob Zuma, dont tion, un nouveau PDG, et des dé-
coiffure un peu plus loin. Avant de lister une foule d’explica- vrier. Aux problèmes opération- les deux mandats ont été mar- buts de solution pour les multiples
Circulation routière chaotique tions : des défauts techniques si- « TECHNIQUEMENT EN FAILLITE » nels s’ajoute une foule de qués par une succession d’affaires problèmes opérationnels. Mais il
en l’absence de feux de signali- multanés dans plusieurs centra- Avant de devenir une honte natio- difficultés financières, à com- de corruption. Et, en premier chef, faudra de longues semaines et de
sation, réseaux téléphoniques les, des retards dans la construc- nale, Eskom était pourtant un mencer par un endettement le scandale de la « capture de longs mois pour qu’Eskom sorte
qui fonctionnent de manière er- tion de nouvelles unités de géné- fleuron de l’économie sud-afri- abyssal qui a décuplé en dix ans l’Etat », qui a provoqué la chute de véritablement de l’ornière », es-
ratique, nourriture qui pourri ration électrique, et surtout la caine. Créée en 1923, l’Elektrisi- pour atteindre 419 milliards de l’ex-président en février 2018, lors time David Lewis.
au réfrigérateur : les coupures corruption de ces dernières an- teitsvoorsienings korporasie, de- rands (26 milliards d’euros) en duquel la sulfureuse famille in- A l’approche des élections géné-
impactent tous les aspects de la nées, qui a « détourné des ressour- venue depuis Eskom, exploitait septembre 2018, soit 15 % de la dienne Gupta a profité de son em- rales du 8 mai, les analystes esti-
vie quotidienne. Et parfois, lors- ces et de l’attention qui nous ont sé- dans les années 1980 vingt-sept dette de l’Etat. « Le problème, c’est prise sur le sommet de l’Etat pour ment que le président n’a pas en-
que l’électricité revient enfin, vèrement compromis tant au ni- centrales électriques, employait que l’entreprise n’a pas évolué en faire main basse sur de juteux core la marge de manœuvre né-
des quartiers entiers se trouvent veau technique qu’au niveau de la 56 000 personnes et fournissait quatre-vingt-dix ans. Or le monde, contrats publics. « Eskom, en tant cessaire pour faire les choix diffi-
immédiatement replongés dans disponibilité en charbon ». de l’électricité même aux pays lui, a changé », estime M. Yelland. que vaisseau amiral des entrepri- ciles qui s’imposent à Eskom.
le noir avec la surchauffe des Ironiquement, le premier pro- voisins. Avec la chute du régime Elle détient un monopole structuré ses publiques disposant du plus Confronté à une forte désaffec-
transformateurs, ou parce que ducteur de charbon d’Afrique, et raciste de l’apartheid en 1994, verticalement qui est beaucoup gros budget destiné aux appels tion de son électorat, le Congrès
des petits malins ont profité de septième au niveau mondial, en l’entreprise s’est lancée dans un trop énorme à diriger, et souffre d’offres, a été tout particulière- national africain (ANC) risque
la coupure pour voler des fils vient à manquer de combustible programme massif d’électrifica- d’un manque de compétences ment visé », explique David Lewis, pour la première fois de perdre sa
pour alimenter ses centrales. « Le tion, les townships et foyers noirs qualifiées et de malversations directeur de l’organisation Cor- majorité au parlement, alors que
problème est avant tout logistique, ayant été majoritairement délais- d’une partie de ses employés. » ruption Watch. les derniers sondages placent le
car notre sous-sol en regorge, ex- sés par le pouvoir blanc. En 2001, D’après l’expert, une succession « Leurs empreintes sont partout, parti de Nelson Mandela à 54,7 %
Avant de devenir plique l’expert en électricité Chris Eskom était nommée « compa- d’erreurs stratégiques explique la ils ont réussi à placer leurs lieute- des intentions de votes. Or les
Yelland. Eskom s’appuie sur des pe- gnie électrique de l’année » par le piètre situation de l’entreprise, ac- nants à tous les niveaux », précise- syndicats sont déjà vent debout
une honte tits producteurs qui produisent quotidien britannique Financial cusée de ne pas avoir su anticiper t-il. Depuis août 2018, la commis- contre l’annonce de restructura-
nationale, tous des qualités de charbon diffé- Times, car elle « fournissait l’élec- les besoins de l’Afrique du Sud en sion d’enquête judiciaire sur la tion et craignent la privatisation
rentes. Il faudrait à chaque fois tricité la moins chère du monde énergie. Mais l’erreur fatale date- corruption au sommet de l’Etat et des pertes d’emplois. Des mou-
le groupe était adapter les centrales aux types de tout en menant de front des inno- rait de 2008, lorsque les deux mé- apporte régulièrement son lot de vements sociaux qui risquent de
un fleuron charbon mais comme c’est pres- vations technologiques ». gacentrales à charbon de Medupi révélations sur leurs méfaits. peser sur la fourniture d’électri-
que impossible, les centrales s’en- Dix-huit ans plus tard, le tableau et Kusile ont été commandées. D’anciens responsables d’Eskom cité et donc d’entraîner de nou-
de l’économie dommagent d’autant plus vite. » est radicalement différent : Es- Deux projets dont la livraison ont ainsi expliqué comment les veaux délestages. p
du pays Lors du dernier épisode de déles- kom est désormais « technique- était initialement prévue pour Gupta s’y étaient pris en 2016 adrien barbier
économie & entreprise | 15
0123
VENDREDI 8 MARS 2019

Les exportateurs turcs pénalisés par Washington


La Turquie a perdu son accès privilégié aux Etats-Unis, qui fustigent son projet d’acquérir des missiles russes

istanbul - correspondante
Alors que

L’
économie turque est- les relations
elle à nouveau dans le
collimateur du prési-
d’Ankara avec
dent des Etats-Unis, Do- ses alliés
nald Trump ? Jugé « néfaste » par
le chef de l’Etat turc, Recep Tayyip
traditionnels
Erdogan, le choix américain de s’étiolent, le lien
mettre fin à des accords commer-
ciaux préférentiels avec Ankara
avec Moscou
peut le laisser penser. Tout juste se renforce
sortis d’une crise diplomatique
d’ampleur qui, à l’été 2018, a fait
perdre à la livre turque 20 % de sa L’initiative américaine est plus Le président
valeur par rapport au dollar en politique que commerciale. En turc, Recep
quelques jours, Washington et réalité, la sortie du programme Tayyip
Ankara semblent se préparer à SGP n’affectera pas outre mesure Erdogan
une nouvelle confrontation. les exportateurs turcs, davantage (à gauche),
En cause, la décision américaine tournés vers le marché européen. et son
de priver la Turquie des avantages Les produits turcs importés par homologue
conférés par le Système généra- les Etats-Unis grâce au SGP repré- russe,
lisé de préférences (SGP). Ce pro- sentaient, en 2017, 1 % du total des Vladimir
gramme donnait jusqu’ici à des exportations de la Turquie. Poutine,
exportateurs turcs un accès privi- à Sotchi,
légié au marché américain, en les Menaces de sanctions le 14 février.
dispensant de taxes douanières En revanche, elle intervient au SEFA ACAN/ANADOLU
sur certains produits. Un régime moment où les autorités turques AGENCY
préférentiel auquel, « à la de- sont soumises à d’intenses pres-
mande du président Donald sions de Washington pour renon-
Trump », le bureau du représen- cer à l’acquisition du système
tant américain au commerce a russe de défense antimissile S-
mis fin, lundi 4 mars. 400, selon les termes d’un contrat
La Maison Blanche s’en est expli- de 2,5 milliards de dollars (2,2 mil-
quée dans un communiqué : « Du- liards d’euros) conclu avec la Rus- nationalistes et pro-eurasiens, en tête-à-tête et se sont parlé dix- position américaine de céder à nel militaire assurera la mainte-
rant les quatre décennies et demie sie en septembre 2017. Un projet orientés vers la Russie plutôt que huit fois au téléphone. l’allié turc le système américain nance des premières batteries dé-
où la Turquie a bénéficié du statut très critiqué par les alliés de la Tur- vers l’Europe, dont l’influence est Alors que la première livraison de défense antiaérienne Patriot ployées en Turquie, de percer à
de SGP pour les pays développés, quie au sein de l’OTAN. Du point avérée au sein des services secrets de S-400 est prévue pour juillet, pour 3,5 milliards de dollars n’ont jour les secrets du chasseur furtif
l’économie turque s’est développée de vue turc, il marque le tournant et de l’armée. Tandis que les rela- l’administration américaine fait ébranlé la détermination de américain. « C’est un problème
et s’est diversifiée. » Cette justifica- de politique étrangère voulu par tions avec les alliés traditionnels flèche de tout bois pour tenter de M. Erdogan. pour tous nos avions, pas seule-
tion n’a pas convaincu M. Erdogan. le président Erdogan – dur avec s’étiolent (crise avec Washington, dissuader Ankara d’acquérir ces Se disant « ouverte » à la proposi- ment pour le F-35 », a souligné
Dans un entretien, mercredi soir à ses alliés occidentaux, conciliant coup de froid avec les Etats euro- équipements, incompatibles tion américaine sur les Patriot, la lundi le général Curtis Scaparrotti,
la chaîne de télévision Kanal 24, il a avec le partenaire russe. péens), le lien avec Moscou ne avec les systèmes de défense de Turquie n’entend pas pour autant commandant suprême des forces
déploré le fait que les Etats-Unis Depuis la tentative de putsch du cesse de se renforcer. En 2018, Vla- l’Alliance. Pour le moment, ni les renoncer aux S-400. Le président de l’Alliance en Europe, à la faveur
essayaient de « punir » la Turquie 15 juillet 2016, le numéro un turc a dimir Poutine et Recep Tayyip Er- menaces de sanctions brandies turc l’a répété mercredi. « En ce qui d’une intervention devant le Sé-
« avec ce genre de mesure ». dû faire alliance avec les cercles dogan se sont vus à sept reprises par la Maison Blanche ni la pro- concerne les S-400, l’affaire est nat américain.
conclue. Il est hors de question de Le général a recommandé de ne
faire machine arrière », a-t-il dé- pas livrer les chasseurs de
Exclue de l’accord préférentiel américain, l’Inde dédramatise claré, ajoutant qu’il pourrait
même envisager d’acheter de
dernière génération tant que l’ac-
quisition des S-400 restait d’ac-
nouveaux équipements militai- tualité. Un mois plus tôt, le vice-
l’inde a minimisé l’impact de son exclu- dises vers les Etats-Unis pour un excédent pour des « raisons religieuses » au motif que res à la Russie. « Et peut-être président américain, Mike Pence,
sion de la liste américaine des pays bénéfi- commercial de 23 milliards. En juin 2018, des hormones de croissance sécrétées par qu’après les S-400, nous passerons avait menacé : « Les Etats-Unis ne
ciant de préférences commerciales. Elle est l’Inde avait souligné que cet accord com- les glandes de vaches, sacrées pour une par- aux S-500 », a-t-il ajouté, en réfé- resteront pas sans rien faire alors
pourtant la principale bénéficiaire du ré- mercial préférentiel bénéficiait à l’exporta- tie des hindous, seraient injectées dans le rence à la version améliorée du S- que des alliés de l’OTAN achètent
gime américain de Système généralisé de tion de produits intermédiaires ou semi- bétail. Les prix des prothèses médicales, 400, encore à l’état d’ébauche. des armes à nos adversaires. »
préférences (SPG) qui exempte de barrières manufacturés qui permettent à l’industrie dont une grande partie est importée des Washington est embarrassé. Le Pour l’instant, aucun F-35 n’a
douanières une partie de ses exportations. américaine de « maintenir sa compétitivité à Etats-Unis, ont été plafonnés, officielle- Pentagone estime en effet que quitté le sol américain, où ils
Selon New Delhi, les exportations annuel- l’export et sur son marché intérieur ». ment pour les rendre plus accessibles. l’acquisition des S-400 met en pé- sont produits par la firme
les des 1 700 produits concernés s’élèvent à « L’Inde a mis en place un large éventail de Enfin New Delhi a adopté, en février, des ril la future livraison à la Turquie Lockheed Martin, tandis que
5,6 milliards de dollars (5 milliards d'euros) barrières commerciales qui ont de graves ef- mesures pour restreindre l’activité des pla- de 120 chasseurs furtifs de cin- quelques pièces sont fabriquées
et le gain lié au SPG ne représente que fets négatifs sur le commerce des Etats- tes-formes de commerce électroniques quième génération F-35, conçus en Turquie. Des militaires turcs
190 millions. « Le retrait du SPG n’aura pas Unis », a expliqué, lundi 4 mars, le représen- étrangères comme Amazon. La décision pour échapper aux puissants ra- sont actuellement formés au pi-
d’impact significatif sur les exportations de tant américain au Commerce pour justifier américaine ne prendra effet qu’au moins dars des S-400. Les Américains lotage de ces avions aux Etats-
l’Inde vers les Etats-Unis », a déclaré Anup la sortie du pays de ce statut préférentiel ac- soixante jours après notification au Con- craignent que l’intégration des Unis pour une période d’un à
Wadhawan, le secrétaire d’Etat indien au cordé aux pays en voie de développement. grès américain et aux autorités indiennes. p missiles S-400 au système turc de deux ans. La livraison définitive
commerce. Ce pays d’Asie exporte chaque New Delhi a, par exemple, interdit les im- julien bouissou défense antiaérienne ne per- apparaît incertaine. p
année 80 milliards de dollars de marchan- portations de produits laitiers américains (new delhi, correspondance) mette à la Russie, dont le person- marie jégo

Aux Etats-Unis, le déficit commercial atteint un niveau historique


Les nouveaux chiffres plaident pour un accord avec la Chine. L’industrie américaine n’en a pas moins créé 264 000 emplois en 2018

new york - correspondant La cause ? Non la guérilla com- fois depuis 1984. Depuis l’entrée nes et la moitié de celles en prove- que. La pression politique plaide Jinping dans son golf de Mar-a-
merciale déclenchée en 2018 avec en fonctions de M. Trump, en jan- nance de Chine. pour un accord minimal, voire Lago (Floride), lors de la seconde

M ercredi 6 mars, à la mi-


journée, toujours pas
de Tweet présidentiel
en vue. Et pour cause, Donald
Trump devait digérer une fâ-
la Chine et les principaux pays dé-
veloppés, mais plutôt la politique
budgétaire de M. Trump. En ré-
duisant fortement les impôts fin
2017, alors que l’économie se trou-
vier 2017, les créations de postes
industriels ont atteint 450 000.
Avec 12,8 millions d’emplois, les
Etats-Unis sont certes loin des
19,6 millions de 1979, mais la ten-
L’affaire n’a pas empêché le dé-
ficit commercial bilatéral avec Pé-
kin d’atteindre le record de
419 milliards de dollars, en
hausse de 11,7 %. Le déséquilibre
cosmétique, comparable à celui
qu’avaient rejeté les Américains
au printemps 2018.
Les Chinois s’étaient dits prêts à
importer davantage de produits
quinzaine de mars.
Les Américains veulent aussi in-
troduire dans la négociation un
mécanisme pour éviter les guer-
res monétaires. Le sujet redevient
cheuse nouvelle : l’annonce du vait en haut de cycle et le chô- dance est bonne. est abyssal, les Américains ven- agricoles et énergétiques améri- d’actualité : jusqu’au milieu de la
déficit extérieur américain, dont mage au plus bas, le président a dant seulement 120 milliards de cains pour réduire facialement le décennie, les Chinois ont acheté
il a fait un marqueur de sa politi- mécaniquement augmenté la ca- Pression politique dollars de biens (en recul de 9 mil- déséquilibre bilatéral. Mais ce des dollars en échange de leurs
que. Record battu, mais pas dans pacité à consommer de ses com- La plupart des macroéconomis- liards) et en achetant 539 mil- préaccord avait été dénoncé, en exportations, ce qui assurait la
le sens souhaité. patriotes et provoqué une hausse tes estiment que le déficit com- liards (+ 34 milliards) aux Chinois. raison notamment de l’opposi- stabilité financière d’un système
Celui-ci a atteint, en 2018, son des importations. mercial résulte des politiques Cette dégradation est liée au tion du représentant au com- déséquilibré.
niveau le plus élevé depuis dix Aussi, le ralentissement en macroéconomiques – la planète fait que les Américains n’ont merce, Robert Lighthizer, qui ju- Ce déséquilibre pourrait deve-
ans : 621 milliards de dollars (en- Chine et en Europe, la hausse du vend des biens de consommation pas cessé d’acheter des produits geait que la négociation ne s’atta- nir plus instable : les Chinois ven-
viron 550 milliards d’euros), soit dollar – amplifiée par le relève- aux Américains, qui offrent en chinois, tandis que Pékin, me- quait pas aux problèmes de fond : dent en partie leurs bons du Tré-
une hausse annuelle de 12,5 %. ment des taux de la Réserve fédé- échange des actifs sûrs, des bons nacé par les Etats-Unis, a riposté les transferts forcés de technolo- sor américain (1 170 milliards de
Hors services, un record histori- rale américaine (Fed, banque cen- du Trésor. Pour le président en taxant les produits améri- gie au profit de Pékin, les aides dollars) ou, en tout cas, n’en achè-
que est même établi, à 891,3 mil- trale) – ont rendu les produits Trump, il s’expliquerait par les ac- cains et s’est adressé, pour le d’Etat foncières, fiscales et ban- tent plus. Comme l’explique Pa-
liards de dollars. américains moins attractifs. cords commerciaux défavorables soja notamment, à d’autres caires en faveur des entreprises trick Artus, économiste en chef
Ainsi, le président des Etats- Ce déficit n’empêche pas l’in- signés par ses prédécesseurs, no- fournisseurs. chinoises. de Natixis, ce sont donc les capi-
Unis, élu en 2016 grâce à la bas- dustrie manufacturière des Etats- tamment avec la Chine. Ce déficit à forte charge symbo- Les négociateurs chinois et taux privés internationaux qui fi-
cule des régions désindustriali- Unis de connaître de beaux jours, Le nouveau locataire de la Mai- lique est publié alors que Donald américains n’ont toutefois cessé nancent le déficit américain, bud-
sées de la « ceinture de la rouille » dopée par la croissance (+ 2,9 % son Blanche s’est donc lancé dans Trump a besoin d’un succès poli- de tenir des propos optimistes gétaire et commercial. Pour l’ins-
(Pennsylvanie, Wisconsin, Michi- en 2018). Elle a créé, en 2018, une guerre commerciale, laquelle tique avec la Chine, après l’échec sur l’issue de la négociation. Do- tant tout se passe bien – tant que
gan), semble incapable de tenir 264 000 emplois, un record de- a conduit à taxer, selon une étude du sommet de Hanoï avec le diri- nald Trump a reporté sine die la l’économie américaine apparaît
l’une de ses promesses de campa- puis trente ans, tandis que sa part du Peterson Institute, cercle de ré- geant nord-coréen Kim Jong-un menace de hausse des barrières plus florissante et plus sûre que le
gne : redonner au « Made in Ame- dans l’emploi total (8,5 %)a légère- flexion libéral de Washington, et les déboires du financement douanières, prévue le 2 mars, et reste de la planète. p
rica » son succès à l’export. ment progressé, pour la première 14,9 % des importations américai- du mur à la frontière avec le Mexi- devrait recevoir le président Xi arnaud leparmentier
16 | sports 0123
VENDREDI 8 MARS 2019

PSG : une élimination, et beaucoup de questions


Les Parisiens échouent au stade des huitièmes de finale de la Ligue des champions pour la troisième fois d’affilée

l’entraîneur italien Carlo Ancelotti


FOOTBALL (2012-2013), et le mandat de Lau-

L’
émir du Qatar, Tamim rent Blanc (2013-2016), le club était
Al Thani, va finir par ne pourtant abonné aux quarts et ac-
plus vouloir se déplacer coutumé à siéger à la table des di-
au Parc des Princes. gnitaires du Vieux Continent. Le
A chaque fois qu’il s’est assis en règne controversé du coach espa-
tribunes, le souverain a vécu le gnol Unai Emery (2016-2018)
même cauchemar. Témoin de s’était ensuite apparenté à une tra-
l’élimination (défaite 1-2) du Paris- versée du désert et à un échec
Saint-Germain par le Real Madrid, sportif et managérial.
en 2018, en huitièmes de finale re- Choisi par l’émir au printemps
tour de Ligue des champions, il a 2018, son successeur Thomas Tu-
une nouvelle fois vu « son » chel était censé aider les joueurs
équipe se faire sortir à ce stade de parisiens à mieux appréhender
l’épreuve, mercredi 6 mars, dans les rendez-vous européens. Mal-
une atmosphère crépusculaire. gré sa capacité à fédérer son ves-
Les Parisiens ont été battus (1-3) et tiaire et à s’adapter tactiquement
humiliés contre toute attente par à l’adversaire, l’ex-entraîneur du
Manchester United. Borussia Dortmund n’est parvenu
On pensait que le club de la capi- ni à conjurer la malédiction ni à
tale, propriété depuis 2011 de Qa- perforer le plafond de verre qui
tar Sports Investments (QSI), avait circonscrit les ambitions conti-
touché le fond, en mars 2017, lors nentales de QSI.
de l’impensable « remontada »
(remontée) du FC Barcelone (vic- L’élimination de trop ?
toire 6-1 après une défaite 0-4 à Pa- Blême, comme sonné dans l’audi-
ris à l’aller) au Camp Nou. Mais le torium du Parc des Princes, Tho-
naufrage en Catalogne n’est rien à mas Tuchel n’a même pas essayé
côté du nouveau crash de la for- d’expliquer ce fiasco, un renverse-
mation entraînée par l’Allemand ment de situation sans équivalent
Thomas Tuchel – victorieuse (2-0) (jamais une équipe n’avait réussi à
à Old Trafford lors de la manche se qualifier en Ligue des cham-
aller –, boutée hors du tournoi par pions après avoir perdu à l’aller
des Red Devils pourtant amoin- par deux buts d’écart à domicile).
dris par une cascade de blessures « Je n’ai pas de mots, a-t-il maugréé, Kylian Mbappé, mercredi 6 mars, au Parc des Princes. FRANCK FIFE/AFP
et la suspension de Paul Pogba. incrédule. C’est absolument horri-
Pour la troisième saison d’affi- ble. Le résultat n’est pas logique, on
lée, le PSG version qatarie ne verra n’a pas mérité d’être éliminé. » Après pareil cataclysme, tous les Pour QSI, il n’est pas un objectif les quarts, et ne pourra compter
donc pas les quarts de finale de la Entre deux soupirs, le technicien regards sont tournés vers le Qa- mais un moyen pour atteindre
Le naufrage sur de nouvelles recettes en ter-
Ligue des champions. Sous l’ère de n’a pas voulu se réfugier derrière tari Nasser Al-Khelaïfi, le prési- d’autres objectifs et étoffer la crédi- de 2017 face au mes de billetterie.
l’absence de la star brésilienne dent du PSG et homme de con- bilité du Qatar, qui veut gagner la Même s’il vient de sceller un
Neymar, à nouveau blessée et ab- fiance de l’émir. « C’est chaud pour Ligue des champions pour que les
Barça n’est rien partenariat (estimé à 50 millions
sente à ce stade de l’épreuve, tout le monde, a reconnu le diri- gens l’aiment, et renforcer sa visibi- à côté du d’euros annuels) pour trois sai-
LE CONTEXTE comme en 2018. Il n’a pas non plus geant, dont l’objectif était d’at- lité à l’international, explique une
nouveau fiasco sons avec le groupe hôtelier Ac-
incriminé son compatriote, le teindre, au moins, les demi-fina- source proche du club. Etre dans le cor, le PSG risque de devoir réali-
jeune défenseur (22 ans) Thilo Ke- les du tournoi. On doit prendre des top 8 européen sert à justifier le re- du PSG, pourtant ser des ventes importantes cet été
Fin de match et arrêts de jeu ont hrer, dont la passe mal appuyée a décisions la tête froide. Mais là, ce crutement de Neymar, le “storytel- pour être à l’équilibre.
déjà été fatals au PSG à deux re- été interceptée par Romelu Lu- n’est pas le moment. » ling”. On peut donc voir cet échec
victorieux (2-0) Seul motif de satisfaction pour
prises en Ligue des champions. kaku sur l’ouverture du score Elu en février au comité exécutif comme l’élimination de trop. » à Old Trafford les dirigeants parisiens : le Tribu-
(2e minute) des Red Devils. de l’Union des associations euro- nal arbitral du sport de Lausanne
Les traits tirés, il n’a pas souhaité péennes de football (UEFA), M. Al- Conséquences financières devrait valider l’appel du club
BARCELONE, 2017 « pointer du doigt » le vénérable Khelaïfi peut-il rester aux com- Confirmé à son poste pour la sai- finale de Coupe de la Ligue, en jan- dans le cadre de la procédure le vi-
En huitièmes de finale, vain- (41 ans) gardien italien Gianluigi mandes du PSG après une déroute son prochaine par M. Al-Khelaïfi, vier ? « J’ai confiance dans le coach. sant pour infraction au fair-play
queurs 4-0 à domicile à l’aller, Buffon, recruté à l’été 2018 pour de cette ampleur ? « Je pense le directeur sportif portugais An- On veut voir ce qu’il veut aussi. On financier – mécanisme introduit
les Parisiens s’inclinent 6-1 au apporter son expérience et sa cul- qu’une implosion à l’intersaison tero Henrique poursuivra-t-il sa verra sa décision », a déclaré M. Al- en 2010 par l’UEFA et en vertu du-
retour à Barcelone, concédant ture de la gagne au PSG, et pour- est envisageable », souffle un fin mission alors que ses choix de re- Khelaïfi alors que le PSG devrait quel les clubs ne doivent pas dé-
3 buts en sept minutes en fin tant auteur d’une cagade sur la connaisseur des arcanes du club. crutement (Lassana Diarra, dont être sacré champion de France penser plus qu’ils ne gagnent.
de match. Sergi Roberto qualifie deuxième réalisation des Anglais. Force est de constater que, mal- le contrat a été rompu, et le milieu une nouvelle fois dans les pro- Cette décision est attendue ven-
le Barça à la 95e minute. Thomas Tuchel ne s’est pas non gré les dépenses somptuaires con- argentin Leandro Paredes, recruté chaines semaines. Un sacre anec- dredi 8 mars et pourrait soulager
plus appesanti sur le coup du sort senties (plus de 400 millions cet hiver) et sa gestion du cas dotique dans ces circonstances. le PSG. Elle confirmerait la déci-
qui a provoqué la chute de ses pro- d’euros pour le recrutement de Adrien Rabiot, mis au placard Cette élimination précoce en Li- sion de la chambre d’instruction
CHELSEA, 2014 tégés : le penalty accordé à Man- Neymar et Kylian Mbappé à l’été pour avoir refusé de prolonger gue des champions a par ailleurs de l’instance de contrôle financier
En quart de finale, le PSG, chester dans les arrêts de jeu, 2017), le PSG de Nasser Al-Khelaïfi son bail, ont été critiqués ? des conséquences financières des clubs, en juin 2018, de ne pas
qui avait gagné (3-1) à domicile après recours à l’arbitrage vidéo donne l’impression de faire du Et qu’adviendra-t-il de Thomas dans la mesure où le club sera le poursuivre. Ce maigre lot de
à l’aller, s’incline 2-0 au retour (VAR), sanctionnant une main liti- surplace. Son image de marque Tuchel, souvent en désaccord privé d’une somme de 10,5 mil- consolation ne va toutefois pas
à Chelsea. Le but de la qualifica- gieuse du défenseur parisien est écornée par ce statut d’éternel avec son collègue lusitanien, sous lions d’euros (en primes de inciter l’émir du Qatar à revenir de
tion anglaise est inscrit Presnel Kimpembe sur un tir loin- perdant. « Le football est l’un des contrat jusqu’en 2020, mais éli- matchs versées par l’UEFA), pré- sitôt au Parc des Princes. p
par Demba Ba à la 87e minute. tain de Diogo Dalot. produits dérivés de la marque PSG. miné par Guingamp en quarts de vue en cas de qualification pour rémi dupré

L’arbitrage vidéo fait sa première «victime» en Ligue des champions


Le PSG a concédé le but de l’élimination face à Manchester United sur un penalty accordé après consultation de la vidéo

L’ image est disséquée pen-


dant de longues minutes.
Les 48 000 spectateurs du
Parc des Princes et les millions de
téléspectateurs attendent fébrile-
Skomina n’ont pas manqué de re-
lancer le débat sur l’arbitrage vi-
déo. A la 92e minute de ce match
qui fleurait bon la tragédie dès le
but précoce de Romelo Lukaku,
« C’est si facile
de prendre cette
décision contre
comprennent rien au foot pour re-
garder un tir au ralenti devant la
télé… Il n’y a rien. Comment le mec
peut mettre ses mains ailleurs ? »
Si l’attaquant brésilien met en
Thomas Tuchel, sonné par la dé-
faite de son équipe, ne peut s’em-
pêcher de ressasser cette « décision
cruelle ». Pour lui aussi, « le tir de
Dalot allait bien au-dessus de la
mann en finale face à la Croatie –
un record.
Alors que l’UEFA avait décidé de
l’utilisation de la VAR lors de la
prochaine édition de la Ligue des
ment un geste de l’arbitre. Puis la une frappe de Diogo Dalot est con- le PSG, c’est plus cause l’intentionnalité de la main barre transversale. Avoir une ré- champions, elle avait finalement
sentence tombe, irrévocable : pe- trée par le coude du défenseur pa- difficile contre de Kimpembe, qui régit l’octroi compense en tirant une frappe de précipité son entrée en vigueur
nalty pour Manchester United. risien Presnel Kimpembe qui s’est ou non d’un penalty, son prési- 25 mètres bien au-dessus, avec un dès les huitièmes de finale de la
Marcus Rashford le transforme et retourné en voulant s’opposer au d’autres clubs » dent et son entraîneur évoquent, penalty à onze minutes… » compétition en cours. « Si nous
envoie son équipe en quarts de fi- tir. Manchester United mène alors NASSER AL-KHELAÏFI eux, la direction de la frappe ini- pouvons le faire avant, pourquoi
nale de la Ligue des champions. La 2-1 et un but qualifierait les Anglais président du PSG tiale. C’est dire que la VAR ne ré- Introduction précipitée pas ? », avait déclaré le patron de
VAR (acronyme anglais de « video pour les quarts de finale. soudra pas tous les débats sur l’ar- Empêtré dans des émotions con- l’UEFA, Aleksander Ceferin, cédant
assistant referees ») vient de faire L’arbitre désigne, dans un pre- bitrage, et encore moins l’épi- tradictoires, l’entraîneur allemand sous la pression de puissants ac-
basculer le destin européen du mier temps, le point de corner. neuse question de la main dans la se dit « grand supporteur de la VAR, teurs du football comme Andrea
PSG vers un abysse sans fond. « J’étais étonné en premier lieu que de contrôle et désigne le point de surface : « Pour moi, il n’y a pas pe- et [il] le reste ». Mais « siffler un pe- Agnelli (président de la Juventus
Le club parisien devient la pre- l’arbitre siffle corner, car je n’avais penalty. La perplexité et le désarroi nalty, Kimpembe tourne la tête. Le nalty sur une main, c’est très com- Turin), Karl-Heinz Rummenigge
mière « victime » de l’assistance pas vu la déviation de la balle. Nous cèdent place à l’incompréhension ballon ne va pas sur le but », a ainsi pliqué, ça prête à débat. C’est du (président du directoire du Bayern
vidéo à l’arbitrage en Ligue des pensions que si l’arbitre allait con- au coup de sifflet final. pesté Nasser Al-Khelaïfi dans les 50-50 ». Munich) ou l’entraîneur de Man-
champions, alors qu’elle n’a été in- sulter l’écran de la VAR, il allait Le plus rapide à réagir a été Ney- couloirs du Parc des Princes. L’arbitrage vidéo avait été la chester City, Pep Guardiola.
troduite qu’au stade des huitiè- changer son avis », relatera l’entraî- mar, qui aura brillé par son ab- « Je ne comprends pas, c’est si fa- grande nouveauté de la Coupe du Ironie de l’histoire, Nasser Al-
mes de finale, il y a un mois. Une neur allemand du PSG Thomas sence pour cause de blessure lors cile de prendre cette décision contre monde en Russie, en 2018. Après Khelaïfi avait également lancé un
page de l’histoire du football dont Tuchel après la rencontre. des deux dernières éliminations le PSG, c’est plus difficile contre une phase de poules durant la- appel en faveur de l’introduction
les Parisiens auraient bien fait Damir Skomina – déjà le premier du PSG en huitièmes de finale de d’autres clubs », a conclu dans un quelle son rythme d’intervention anticipée de l’arbitrage vidéo
l’économie. arbitre à avoir refusé un but à la Ligue des champions (face au élan complotiste le président du avait été critiqué, elle s’était faite après un penalty non sifflé pour le
Si l’élimination du PSG s’expli- l’aide de la VAR en Ligue des cham- Real Madrid en 2018 et Manches- PSG, sans doute encore trauma- de plus en plus discrète au fil de la PSG lors du match de poule face à
que par des causes multiples et pions lors du huitième de finale al- ter en 2019). La star brésilienne a tisé par les souvenirs de l’élimina- compétition, mais pas moins ac- Naples, le 6 novembre 2018 : « On a
plus profondes qu’une décision ler entre l’Ajax Amsterdam et le dénoncé sur son compte Insta- tion face au FC Barcelone en 2017 tive. Vingt-neuf penaltys avaient besoin de la VAR le plus vite possi-
arbitrale, les circonstances du pe- Real Madrid (1-2) le 13 février – se gram « une honte » et s’est empor- et d’un arbitrage qu’avaient peu été sifflés durant la compétition – ble. » Il a été exaucé. p
nalty accordé par le Slovène Damir dirige finalement vers son écran tée contre ces « quatre mecs qui ne goûté les joueurs parisiens. dont celui transformé par Griez- maxime goldbaum
0123
VENDREDI 8 MARS 2019 horizons | 17

nice - envoyée spéciale sans rien me dire ! » De son banc, Suzanne

O
commente à voix haute la déposition de son
livier Cappelaere aime amie : « Elle raconte bien, hein, Annie ? »
beaucoup les viagers. « C’est L’inspection de sa ligne a révélé que l’appel
une autre façon d’épargner. reçu ce 7 avril au matin provenait du télé-
Et puis, il y a toujours un côté phone portable d’Olivier Cappelaere et que la
humain dans un viager », borne qu’il avait déclenchée correspondait…
dit-il. Avec son épouse, ils en au domicile de Suzanne. Et sur la poignée in-
ont acquis cinq au fil du temps, toujours dans térieure de la salle de bains, une trace ADN
le département des Alpes-Maritimes qui était identifiée. Celle d’Olivier Cappelaere.
compte pas mal de vieilles dames seules et C’est le seul aveu que concède aujourd’hui
âgées. Pour l’un d’entre eux, le quinquagé- l’accusé. Ce matin-là, il est bien venu chez Su-
naire a même été chanceux, sa « crédiren- zanne en son absence, au motif, explique-t-il,
tière » est morte huit mois après avoir signé de faire des photos de l’appartement. « J’envi-
le contrat de vente. Deux salaires – lui, direc- sageais de céder le viager, je ne voulais pas le
teur de société, elle, comptable – pas d’enfant, lui dire, par égard pour elle », dit-il. Quand il a
un solide patrimoine immobilier et des reve- entendu la voisine, il s’est caché dans la salle
nus locatifs réguliers assuraient à ce couple de bains – « Je savais que je n’aurais pas dû en-
de quinquagénaires une vie très confortable. trer, j’avais honte » – et a composé son nu-
Il y avait trois belles berlines dans leur ga- méro pour l’éloigner et prendre la fuite.
rage, un peu d’or dans un coffre et, sur son or- Pour le reste, Olivier Cappelaere nie tout.
dinateur, Olivier Cappelaere suivait le cours « On m’a traîné dans la boue, on m’a humilié. Je
des montres de collection. conteste l’intégralité des faits. » Il dément tout
Suzanne Bailly avait 76 ans quand, aussi farouchement avoir eu, à cette époque,
en 2006, elle s’est décidée à leur céder en via- des problèmes d’argent. Il venait pourtant
ger son deux-pièces avec terrasse au Cannet. d’être licencié de l’entreprise qui avait appar-
Depuis sa retraite, elle y vit la moitié de l’an- tenu à son père après un conflit avec ses re-
née. Elle passe l’autre à Belfort, en Franche- preneurs, et avait eu, à la fin de l’année 2014,
Comté, où elle est née, où elle a été mariée plusieurs incidents de paiement de ses ren-
très peu de temps il y a très longtemps et où tes, dont deux avec Suzanne qui s’en était
elle a travaillé pendant quarante-deux ans plainte. Et il justifie la soudaine fréquence de
comme « dactylographe » chez Alsthom. ses visites à sa crédirentière en ces premiers
Chaque automne, aux premiers frimas, elle mois de 2015, par la nécessité de poser chez
charge son auto des fruits et des confitures elle un détecteur de fumée – il a besoin de
de son verger et rejoint la douceur et les mi- deux rendez-vous, « Je ne suis pas bricoleur »,
mosas du Sud. se justifie-t-il – ou la préparation d’une as-
A la résidence « la Sérénité », elle retrouve semblée de copropriété. Suzanne s’agace :
son amie Annie, qui a le même âge qu’elle, et « Mais qu’est-ce qu’il raconte encore ? »
quatre autres voisines, plus jeunes. Cinq
femmes seules, « ça crée de l’entraide. » Il y a « DES MOMENTS DE GRÂCE »
aussi Gaby, un monsieur d’une soixantaine « Comment vous sentez-vous, madame ? », lui
d’années, qui n’habite pas là mais vient sou- demande le président Didier Guissart en l’in-
vent rendre de menus services aux unes ou vitant à venir à la barre. Elle a refusé la chaise
aux autres, monter le meuble acheté chez que la greffière lui proposait et se tient bien
Conforama, fixer un miroir ou refaire le car- droite face à la cour et aux jurés. « Je me dé-
relage dans la salle de bains, ramasser les fends. Je me fais une armure. J’ai une petite
oranges dans le jardin et porter les packs ANTOINE MOREAU-DUSAULT chienne. Et voilà. Mais vous savez, il m’a dé-
d’eau minérale les jours de supermarché. truite. Je n’avais pas besoin de ça avant de par-
Quand Olivier Cappelaere est entré, lundi tir. Un empoisonnement, c’est horrible. Hor-ri-

Le viager
3 mars, dans le box de la cour d’assises des ble ! Enfin, tant pis, c’est fait. »
Alpes-Maritimes, à Nice, Suzanne s’est pen- Elle a repris sa vie : « Je vis sainement. Je ne
chée vers son ami Gaby et s’est exclamée : bois pas d’alcool, je cuisine bio et mange beau-
« Oh, comme il a grossi ! A l’époque, il était coup de riz. Je me soigne à l’homéopathie. Le
mieux que maintenant ! » Suzanne parle fort samedi, je fais le marché, et le mardi je vais
parce qu’elle entend mal, mais à part ça, elle chez le coiffeur. Moi, par principe, je ne reviens
porte aussi bien ses tailleurs en tweed que jamais en arrière. » Ce qui l’ennuie le plus,

empoisonné
ses 89 ans. La robustesse de Suzanne, c’est c’est que depuis l’empoisonnement, elle a
justement ce que n’avait pas prévu Olivier perdu le goût, alors qu’elle est gourmande et
Cappalaere. Il est jugé pour avoir voulu l’em- qu’elle fait très bien le gâteau aux marrons.
poisonner. Il s’y est repris trois fois. Ce n’est Quand elle se rassoit sur son banc, Suzanne
qu’à la dernière qu’il a été démasqué. se penche une nouvelle fois sur l’épaule de
Gaby : « J’ai bien répondu ? J’ai dit la vérité, de
ATROPINE À USAGE VÉTÉRINAIRE toute façon. » La salle rit. « Il y a des moments
Le 10 février 2015 dans l’après-midi, Claudine de grâce, parfois… », souffle le président.
découvre sa voisine Suzanne au pied d’une
chaise, incapable de parler, « avec les bras et La cours d’assises des Alpes-Maritimes vient de juger Olivier Cappelaere a été condamné mer-
credi 6 mars à vingt ans de réclusion crimi-
les jambes qui partaient dans tous les sens ».
Transférée à l’hôpital en « état d’urgence ab- un ex-chef d’entreprise accusé d’avoir tenté d’assassiner nelle pour les trois empoisonnements de Su-
zanne et pour celui de Gaby. « C’est bien », a
solue », selon le compte rendu des pompiers,
la vieille dame est si agitée qu’elle doit être une vieille dame dont il voulait récupérer l’appartement. commenté Suzanne. Elle voulait conduire
pour rentrer au Cannet mais ses amies le lui
plongée en coma artificiel. « On s’est toutes
dit qu’on ne la reverrait pas », raconte Suzanne, 89 ans, est venue raconter son histoire à la barre ont interdit. Elle va bientôt repartir en Fran-
che-Comté : « De toute façon, dit-elle, je ne
Claudine. A son réveil, Suzanne lui demande sais pas nager. Je suis mieux l’été auprès de
d’ailleurs de lui apporter des vêtements pour mes pommiers. »
son enterrement. Treize jours plus tard, elle Sur les bancs du public, une femme et son
rentre chez elle. « Possible AVC », diagnosti- avocate ont assisté à tous les débats devant la
quent les médecins. cour d’assises. La dame avait une cousine no-
La deuxième fois, Suzanne a eu le temps niques ne donnent rien. Le lendemain ma- térinaire. « Pour mon chien Calvin », expli- nagénaire, Jacqueline Imbert, qui est décédée
d’appeler son amie Annie pour lui dire tin, la médecin de garde le trouve « parfaite- que-t-il. Ils trouvent aussi dans son subitement dans son pavillon au Cannet en
qu’elle ne se sentait pas bien. Les mêmes ment cohérent ». Il lui demande des nouvel- ordinateur des requêtes sur l’atropine, le po- novembre 2014. Les médecins avaient conclu
symptômes sont apparus, dilatation des pu- les de Suzanne Bailly et lui raconte qu’il a bu tassium, le chlorure de potassium, prudem- à un malaise, puis à une chute et un coma.
pilles, aphasie, mouvements désordonnés dans le même verre qu’elle. L’hôpital pré- ment effectuées en navigation « privée », Elle n’avait plus de mari, pas d’enfant, mais
des membres, délire. Transférée en neurolo- vient la police. ainsi que des recherches d’avis de décès au « VOUS SAVEZ, un voisin très attentionné qui était devenu
gie pour une autre suspicion d’AVC, elle en
sort après un nouveau coma au bout de six UNE TRACE ADN IDENTIFIÉE
nom de Bailly.
Au début de l’enquête, Annie s’était souve-
IL M’A DÉTRUITE. un ami. Il faisait ses courses, se promenait
avec elle et entretenait son jardin. Elle avait
jours. Le troisième malaise a lieu le 7 avril. Sur la table de la salle à manger de Suzanne, nue d’un fait bizarre dont elle avait fait part JE N’AVAIS PAS fait de lui son légataire universel. Quand elle
C’était un mardi et comme chaque mardi, Su- la bouteille d’eau minérale est toujours là. aux policiers. Elle vient le répéter devant la est décédée, il a reçu près de 500 000 euros
zanne avait rendez-vous chez le coiffeur le Son analyse révèle une concentration d’atro- cour d’assises où elle a été citée comme té- BESOIN DE ÇA AVANT en héritage. En lisant l’histoire de Suzanne
matin. Elle rentre déjeuner, se sert un verre
d’eau minérale et ressent à nouveau d’étran-
pine à usage vétérinaire. On retrouve le
même poison dans le sang et les urines de
moin. Depuis les malaises de Suzanne, elle
avait la clé de son appartement et venait ré-
DE PARTIR. UN dans Nice-Matin, la dame a retrouvé un nom
qui lui était familier : Olivier Cappelaere. Elle
ges symptômes. Elle compose aussitôt le nu- Suzanne et de Gaby, en dose possiblement lé- gulièrement prendre de ses nouvelles. EMPOISONNEMENT, est allée au commissariat pour parler de sa
méro de Gaby : « Ça recommence ! Ça recom- tale chez la vieille dame. Aux policiers, les Comme ce matin du mardi 7 avril, où elle s’est vieille cousine, et de ce coma brutal alors
mence ! » Gaby se précipite chez elle. « Goûte voisines et amies de Suzanne racontent que, retrouvée devant la porte fermée de la salle C’EST HORRIBLE. qu’elle se portait encore bien trois jours plus
l’eau, elle a mauvais goût ! » Il goûte, ne depuis le début de l’année 2015, l’acquéreur de bains. « J’ai demandé : “ça va Suzanne ?” J’ai tôt lorsqu’elles avaient déjeuné ensemble,
trouve rien de particulier, se ressert un quart de son viager lui rend visite très souvent entendu comme un grognement qui disait : ENFIN, TANT PIS, après l’avoir accompagnée au cimetière le
de verre. L’ambulance emporte Suzanne, alors qu’il ne venait jamais auparavant. « On “ça va”. J’ai répété : “Suzanne ?” Il y a eu un C’EST FAIT » jour de la Toussaint. Et elle a décidé de porter
Gaby la suit en voiture jusqu’à l’hôpital, at- en plaisantait entre nous ! Suzanne disait : “Il nouveau grognement. “Ça n’a pas l’air d’aller, plainte en mai 2017. Un an plus tard, les restes
tend un peu puis repart chez lui. Il se sent vient voir si je suis morte !” » vous avez une drôle de voix…” A ce moment-là, SUZANNE BAILLY de son corps ont été exhumés et confiés pour
« vraiment bizarre. » « J’avais plus de jambes, Le lendemain, lors d’une perquisition au le téléphone a sonné chez moi, je suis vite par- retraitée analyse à un expert. Il a trouvé de l’atropine
je voyais plus bien, j’arrivais plus à mettre la domicile d’Olivier Cappelaere, les enquê- tie décrocher. » Au bout du fil, il n’y avait per- dans ses cheveux. Olivier Cappelaere a été
clé dans la serrure. » Sa femme s’affole et le teurs découvrent, dans un placard de la cui- sonne. Annie est revenue chez Suzanne, la mis en examen pour l’empoisonnement de
conduit à son tour aux urgences. Gaby délire, sine, une boîte contenant des flacons uni- porte était ouverte, l’appartement vide. Jacqueline Humbert. p
il faut le sangler dans son lit, les examens cli- dose d’atropine 1 % sous forme de collyre vé- « J’étais furieuse, elle était partie comme ça pascale robert-diard
18 |
CULTURE
0123
VENDREDI 8 MARS 2019

Bruno Messina :
« Berlioz
a cessé d’être
ringard »
Le responsable des célébrations
qui accompagnent les 150 ans
de la mort du compositeur livre
sa vision singulière du musicien

avant même d’en entendre un.


ENTRETIEN Un visionnaire d’une modernité

E
n dix ans à la tête du Festi- incroyable, qui préfère l’effet à la
val Berlioz de La Côte- forme, s’exonère du classicisme
Saint-André (Isère), ville viennois pour mieux endosser
natale du compositeur en l’héritage de Gluck et de
Dauphiné, Bruno Messina est de- Beethoven, premier grand dé-
venu « l’attaché de presse » de Ber- boulonneur du modèle classi-
lioz en France. Il est l’auteur d’un que. « En musique, il y a aussi
brillant essai biographique, Ber- deux colosses : Beethoven, le pen-
lioz (éd. Actes Sud, 2018). Rien seur, et Berlioz l’ultra-penseur »,
d’étonnant à ce que le ministère de écrit Tchaïkovski dans une lettre
la culture lui ait confié la responsa- à Vladimir Stassov.
bilité de l’Année Berlioz, qui mar-
que les 150 ans de la disparition du Quelle est, selon vous, son
musicien français, mort à l’âge de œuvre la plus révolutionnaire ?
65 ans, le 8 mars 1869, à Paris, où il Sans conteste la Symphonie
repose au cimetière Montmartre. fantastique, encore moderne
Avant, qui sait, un possible démé- aujourd’hui. Il a 26 ans. On se
nagement au Panthéon. demande comment il a pu oser
penser et écrire cette musique ex-
Comment Hector Berlioz traordinaire au sens premier du
se porte-t-il en 2019 ? terme. Les Parisiens, à la création,
Il va bien, et notamment dans le 5 décembre 1830, ont dû avoir le
son pays. Ce n’était pas gagné. même choc que lorsque, au fin
Dans les années qui ont suivi sa fond des Flandres, on ouvrait le
mort, beaucoup ont souligné le polyptyque, une fois par an.
manque de reconnaissance de la
France envers le génie de ce musi- L’homme n’a cessé de surpren-
cien. Le centenaire de sa mort, dre ses contemporains…
en 1969, a constitué une première La plupart des compositeurs
étape vers la lumière, alors que sont alors des pianistes virtuoses,
des Britanniques, comme Colin habitués des salons. Berlioz se ba-
Davis, accomplissaient en paral- lade dans la nature avec une gui-
lèle un formidable travail de re- tare, sur laquelle il compose – le
connaissance et de réhabilitation. Bob Dylan de l’époque. C’est aussi
un nageur qui se jette dans les
Comment expliquer calanques de Marseille pour se
cet engouement britannique ? baigner dans la Méditerranée,
Berlioz a fait partie des artistes marche de Rome à Naples en
pour qui le libéralisme des idées dormant dans les auberges et en Bruno Messina, dans la maison natale d’Hector Berlioz, à La Côte-Saint-André (Isère), le 4 mars. SYLVAIN FRAPPAT POUR « LE MONDE »
en Angleterre était gage de li- faisant la fête avec les bandits na-
berté. A l’instar de Karl Marx, qui politains, concourt pour le prix
sera à Londres en même temps de Rome avec deux pistolets char- existence ne commence pas à son sorcières effectifs jusqu’au milieu tente de donner une nouvelle
que lui. En tant que compositeur, gés à ses côtés. Il y a chez lui arrivée à Paris, en 1821. du XVIIIe siècle, que relatent les
« En musique, image du compositeur…
il a une place à prendre, d’autant quelque chose de presque animal, archives départementales. il y a aussi deux Je voulais laisser un sentiment
que son « rival », Mendelssohn, un vitalisme nietzschéen : Il y a notamment dans de Berlioz, donner aux lecteurs
meurt élégamment le jour même Zarathoustra est berliozien. la région dauphinoise ces rites Une imprégnation que vous
colosses : l’envie de le connaître. Sans l’épar-
où il débarque à Londres. Berlioz de sorcellerie et autres décelez au cœur même des Beethoven, gner pour autant, car son égocen-
a pour lui de venir du sud, de la Cette approche holistique croyances populaires, dont partitions, à commencer par trisme a des côtés agaçants.
porte des Alpes aux confins de est précisément celle que certaines perdurent encore… la « Symphonie fantastique »…
le penseur, et Comme lorsqu’il se met en scène
l’Italie. Quant à ses critiques con- vous développez, chaque été, Berlioz a vécu des chocs impor- Le mot « fantastique » n’existe Berlioz, l’ultra- à la mort d’Harriet Smithson, sa
tre son pays, elles ont sans doute au Festival Berlioz, qui a vu tants. Comme la mort de cette pas dans le langage courant de première femme, alors qu’il est
contenté la vieille détestation son public tripler en dix ans ? arrière-grand-mère, Sophie, dont l’époque. Mais une série ethno-
penseur » sur le point d’épouser Marie
amusée des Anglais vis-à-vis des La Côte-Saint-André est peut- la robe s’est enflammée dans la graphique sur les êtres fantasti- TCHAÏKOVSKI Recio, se dit brisé par la dispari-
Français. Mais les Allemands être un des derniers lieux où l’on cheminée, brûlée vive comme ques dans les mythologies locales tion de son fils, Louis, quand leur
comme les Russes ont aussi beau- peut expérimenter ce rapport an- une sorcière dans la maison d’en parle de loups-garous, de diables, correspondance révèle un bien
coup fait pour Berlioz, les pre- thropologique à la musique. Jus- face. Il avait 6 ans. Il y a aussi l’his- de dames blanches. Sans oublier balisation : des caricatures le mon- plus grand attachement du côté
miers en lui offrant durant dix qu’à l’âge de 18 ans, on possède toire du dangereux Mandrin, le les effrayants « rérodes », défor- trent connecté à tous les conti- filial que paternel.
ans l’asile du Festival de Baden, très peu de chose sur la vie de célèbre bandit natif de la région, mation populaire du roi Hérode, nents par des fils électriques.
les seconds en le recevant quasi- Berlioz. Mais, contrairement à ce mort supplicié à Valence, qui avait qui font peur aux enfants. Cette Pensez-vous que Berlioz ait
ment comme un dieu vivant. que veulent nous faire croire eu maille à partir avec la famille figure biblique, habituellement Et que dire de cette nouvelle, quelque chance, en cette année
beaucoup de biographies, son Berlioz, ou ces récits de procès de anecdotique dans les musiques « Euphonia ou la ville des 150 ans de sa mort, d’entrer
Pourquoi, alors, cette méfiance liées à la Nativité, devient écra- musicale », dont l’action enfin au Panthéon ?
des Français, parfois jusqu’au sante dans L’Enfance du Christ. fantasmée se situe en 2344 ? Berlioz et sa musique ont cessé
rejet ? 2019, année Berlioz Bien avant George Orwell et son d’être ringards. En témoigne le
Berlioz s’est construit tout seul. Qu’avons-nous aujourd’hui fameux 1984, Berlioz imagine en rayonnement de son œuvre, por-
Il vient de la ruralité. Ses détrac- Le programme de l’Année Berlioz est riche de quelque 234 con- à apprendre de Berlioz ? effet une société entièrement ré- tée par des chefs d’orchestre
teurs lui reprocheront son autodi- certs comprenant des œuvres du compositeur. Parmi les événe- Dans une société du repli, gie par la musique, où, pour leur comme François-Xavier Roth,
dactisme. Si sa musique donne ments parisiens, un « Concert monstre » sera proposé le 24 juin Berlioz, qui rayonne de Londres à bonheur, les hommes sont totale- John Eliot Gardiner, Jérémie
parfois l’impression de s’échap- par François-Xavier Roth avec Florian Sempey et Michael Spyres Moscou, nous rappelle qu’il y a ment contrôlés. Il nous dit de Rhorer, Marc Minkowski, Roger
per, ou de lui échapper, il n’en est à la Philharmonie. La province ne sera pas en reste. Outre La une Europe culturelle bien anté- nous méfier. Berlioz est un enfant Norrington, Hervé Niquet. Même
rien : chez Berlioz, tout est « com- Damnation de Faust à l’Opéra de Nice avec Karine Deshayes sous rieure à celle de nos actuelles de la Révolution. Son œuvre Jordi Savall rêve de diriger une
posé ». Car l’homme est érudit. la direction de John Nelson les 22 et 24 mars, le Festival Berlioz crispations politiques et économi- s’adresse à tous. Il invente « Fantastique » ! Dès l’été 2018, le
Avant d’être admis au Conserva- de La Côte-Saint-André (Isère) se taillera la part du lion. ques. Dans Les Troyens, il nous d’ailleurs la spectacularisation de ministère de la culture s’est mon-
toire de Paris, en 1826, il a passé Y défilera du 17 août au 1er septembre la fine fleur berliozienne parle de migrants, condamnés à la musique, rêve de festivals, de tré favorable au projet. La balle est
deux ans dans la bibliothèque à internationale. De John Eliot Gardiner et son Orchestre révolu- trouver une cité fraternelle. En démocratisation des objets cultu- désormais dans le camp de
dévorer livres et partitions. tionnaire et romantique dans Benvenuto Cellini à François-Xavier confiant la « Scène d’amour » de rels. Son Traité d’instrumentation l’Elysée. Premier musicien admis
Roth et ses Siècles exaltant la première partie des Troyens, en Roméo et Juliette aux seuls instru- et d’orchestration, toujours étudié, au Panthéon, Berlioz, progres-
Tout le monde s’accorde à dire passant par le Roméo et Juliette de Valeri Guerguiev dirigeant ses ments de l’orchestre, il affirme que établit une égalité neuve entre les siste et moderniste – non pas
qu’il y a dans l’histoire de la troupes du Mariinsky, La Damnation de Faust de Tugan Sokhiev à l’amour est indicible. Il parle aussi corps sociaux de l’orchestre. antirépublicain, comme certains
musique un avant et un après la tête de son Orchestre national du Capitole (Festivalber- des « Méditerranée musicales », l’ont laissé accroire –, serait un
Berlioz. lioz.com). Côté discographie, on salue la première intégrale Ber- concept ethnomusicologique qui En conjuguant musique, beau symbole pour la France. p
C’est un homme de l’imagi- lioz en 27 disques éditée par Warner Classics, qui fait suite aux ne sera évoqué qu’un siècle plus ethnologie et sociologie, votre propos recueillis
naire pur, qui a pensé l’orchestre Troyens de référence, primés aux Victoires de la musique. tard, rêve de techniques et de glo- « Berlioz », paru chez Actes Sud, par marie-aude roux
culture | 19
0123
VENDREDI 8 MARS 2019

L’ambition redoublée de Foals


Le groupe britannique emmené par Yannis Philippakis réinitialise son rock débridé sur son cinquième album

MUSIQUE « La musique

U
n mythe rock dans le rock
s’écroule : le leader de
Foals, Yannis Philip-
est devenue
pakis, avoue sans ennuyeuse, elle
broncher n’écouter que de la mu-
sique grecque traditionnelle et du
semble coincée »
hip-hop. Interrogé sur l’état du YANNIS PHILIPPAKIS
paysage rock contemporain, l’an- leader de Foals
cien étudiant en littérature ne
prêche pas pour sa paroisse : « La
musique dans le rock est devenue de rebondir, notamment en vue
ennuyeuse, elle semble coincée. d’une tournée planétaire.
Elle est aujourd’hui nostalgique Avec Everything Not Saved Will
et ne paraît plus engagée dans Be Lost, Foals réveille aussi une
notre époque ». conscience en phase avec son épo-
Après quatre années d’absence que. Sombre, le disque s’inscrit
discographique, Foals entend dans une actualité anxiogène –
pourtant marquer les esprits Brexit, Donald Trump, environ-
en 2019 avec non pas un mais nement, inégalités sociales… Si
deux ambitieux albums : un dip- Yannis Philippakis dégage en ap-
tyque intitulé Everything Not parence une grande confiance, ses
Saved Will Be Lost (WEA), dont la doutes transparaissent dans les
première partie vient de paraître, paroles de ses chansons : « Je me
la seconde étant attendue pour sentais obligé de souligner ces thè-
l’automne. Plus de dix ans après le mes. Cela permet d’établir un dialo-
succès rencontré avec son pre- gue avec l’extérieur, pas simple-
mier album, Antidotes (2008), le ment comme un artefact. Ces pré-
groupe britannique continue occupations sont partagées par la
d’incarner la formation rock intè- plupart d’entre nous. Il y a beau-
gre et sophistiquée par excellence. coup de négativité en ce moment,
En quatre albums novateurs et elle est devenue inévitable à
(1,7 million d’albums vendus à ce cause de la technologie. » Les paro-
jour, plus d’un demi-milliard les de Sunday décrivent cette som-
d’écoutes streaming cumulées bre spirale : « All is said, All is done,
sur la plate-forme Spotify depuis Our fathers run & leave all the da-
2015), le groupe originaire d’Ox- mage they’ve done behind » (« Tout
ford (désormais installé à Lon- est dit, tout est fait, nos pères cou-
dres) a su repousser les limites de rent et laissent derrière eux tous
son style « math rock » originel – les dégâts qu’ils ont causés »).
une section rythmique explosive Face à cette sensation d’étouffe-
en symbiose avec des guitares ment, le trentenaire né d’un père
post-punk aux sonorités liquides grec et d’une mère sud-africaine,
– pour s’ouvrir à la pop atmosphé- préfère prendre le large. « Je re-
rique, l’afrobeat et l’électro. tourne régulièrement à Olymbos,
un petit village situé sur l’île de
Force de frappe Karpathos, près de la Crète, où
Cette stagnation du rock tant dé- mon père vit à l’année. Il m’arrive
plorée, Foals n’y a pourtant pas de jouer des chansons tradition-
échappé. A l’époque du précédent Le groupe Foals, à Londres, en novembre 2018. ALEX KNOWLES nelles avec lui et le groupe local.
album, le bien nommé What Cette musique improvisée comme
Went Down (« Ce qui s’est passé »), un dialogue, pendant quatre ou
en 2015, le quintette semblait adapter après son départ, cet évé- banlieue sud de Londres pour Smith et Philippakis ont inter- cinq heures, ne peut pas être écrite.
pour la première fois se reposer
Les textures nement a perturbé notre alchi- peaufiner une vingtaine de com- changé les parties de basse, en Elle me donne envie de pleurer. »
sur ses acquis, dilués dans une électroniques mie. » Il s’avérera finalement salu- positions, sans impératif de délai. sus des claviers. On se prend alors à rêver d’Olym-
écriture trop conventionnelle. taire : plus soudé que jamais, « Avoir du temps permet de se per- Le second album serait davan- bos, hypothétique oasis face au
Deux ans plus tard, le bassiste
ont supplanté Foals a retrouvé sur son cin- dre, de prendre de mauvaises déci- tage orienté sur les guitares. Le chaos de ce monde. p
Walter Gavers quittait le navire, les guitares, mais quième album sa force de frappe – sions, d’apprécier cette désorien- choix de sortir six mois plus tard franck colombani
éreinté par le rythme des tour- notamment sur les titres Exits et tation », estime Yannis Philippa- un deuxième long format peut
nées à rallonge. Réduits à un qua-
les rythmiques On the Luna – et son goût de l’ex- kis. Sur le premier volet d’Every- paraître étonnant à l’heure de Everything Not Saved Will
tuor, les membres restants déci- complexes sont ploration sonique. Les textures thing Not Saved Will Be Lost, le l’hyperconnectivité et des plates- Be Lost, WEA. Foals.co.uk
daient de continuer sans le rem- électroniques ont supplanté les musicien assume pour la pre- formes de streaming musical. Le 13 mai au Bataclan, Paris
placer, hormis sur scène. « What
toujours là guitares, mais les rythmiques mière fois la fonction de copro- Mais cette exposition en deux (complet), le 23 août à Check
Went Down était la fin d’un chapi- complexes, marque de fabrique, ducteur, avec l’ingénieur du son temps peut s’avérer judicieuse In Party, aérodrome de
tre, avant même que Walter ne dé- sont toujours là. Brett Shaw (Florence and the Ma- stratégiquement : la durée de vie Guéret-Saint-Laurent (Creuse),
cide de partir, commente Yannis Foals s’est enfermé pendant un chine, Rufus Wainwright…). Lors des albums étant devenue très le 25 à Rock en Seine, Parc
Philippakis. Nous avons dû nous an et demi dans un studio de la des sessions, le guitariste Jimmy courte, cette suite peut permettre de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine).

Maguy Marin ou l’urgence de danser ensemble SÉ RI ES


Netflix va adapter « Cent
ans de solitude », de
Gabriel Garcia Marquez
Son spectacle « May B » est à l’affiche à l’Espace Cardin, et un film réalisé par son fils retrace la carrière de la chorégraphe La plate-forme de vidéos
en ligne Netflix a annoncé,
mercredi 6 mars, qu’elle al-
lait adapter en série télévisée
du moment et ne commença à des corps beaux, sveltes, sportifs, la chorégraphe brésilienne Lia forme de bilan. Etre artiste, dit-elle le célèbre roman de Gabriel
DANSE plaire au public qu’après trois ans explique-t-elle. On s’était déjà dé- Rodrigues, installée dans la favela en substance, c’est réussir à fabri- Garcia Marquez Cent ans de

L a peau ressemble à une


croûte, le nez pend, l’oreille
se dilate en chou-fleur, le
dos est brisé, les épaules de travers.
Tout sauf un corps de danseur et
de représentations.
Le choc esthétique et émotion-
nel de May B, qui semble avoir été
conçue il y a seulement quelques
semaines tant sa vigueur féroce
barrassé de nos corps de dan-
seurs… » Et donc… May B, avec ses
maigres, ses plus gros, ses vieux,
ses jeunes qui déflagrent jusqu’au
bout du hurlement.
de Maré, à Rio de Janeiro, qui inter-
préta May B en 1981.
Les couches de passation de
cette « pièce-établi » de Maguy
Marin, selon David Mambouch,
quer quelque chose ensemble,
sans se noyer dans le groupe.
« Quel est ce moment du monde
que nous partageons ensemble ? »
Danser, c’est faire partie d’une
solitude, après en avoir ac-
quis les droits auprès de la
famille de l’écrivain colom-
bien. « C’est la première et
unique fois que la famille
pourtant ! Cette silhouette hu- reste inentamée, frappe autant May B, dont le titre rappelle le nappent ce documentaire poéti- collectivité. Le film tisse les liens autorise une adaptation à
maine ravagée, qui patine sa vie à l’imagination qu’elle serre le ven- prénom de la mère de Beckett, a que, portrait-parcours de la choré- entre les œuvres de la chorégra- l’écran » depuis la sortie du
mini-saccades, est devenue le por- tre. Pour les spectateurs qui l’ont vécu mille vies. Le spectacle, qui graphe qu’est L’Urgence d’agir. Les phe et l’évolution des politiques roman en 1967, a expliqué
te-manteau d’un best-seller de la déjà vue, comme pour ceux qui la additionne 750 représentations photos des années 1970, les visa- publiques. Pour prendre un exem- Netflix dans un Tweet. Cette
danse contemporaine, May B, cho- découvrent, cette pièce crue, avec dans 46 pays, a vu défiler quatre- ges vieillissants racontent mieux ple, Ah ! Ah !, n’a pas été créée pour adaptation, coproduite par
régraphié en 1981 par Maguy sa cohorte de dépenaillés qui se vingt-douze danseurs. Parmi eux, que tout la vie d’une troupe qui rien en 2006, alors que la droite Rodrigo Garcia et Gonzalo
Marin, à l’affiche jusqu’au 12 mars, bouffent le nez, tend un miroir au Alice Béneteaud, la fille de l’une fait la « traversée » ensemble. Le était au pouvoir et Nicolas Sarkozy Garcia Barcha, fils de l’écri-
de l’Espace Cardin, à Paris. tragique violent de la condition des interprètes Cathy Polo, et les réalisateur montre sa mère, en pleine ascension. Dans cette vain, se fera en langue espa-
Paradoxe ? Plutôt deux fois humaine. Sur des musiques du enfants de Maguy Marin, David aujourd’hui, lisant un texte en pièce qui est sans doute l’une des gnole. Le roman de Gabriel
qu’une. Lors de la création de ce carnaval de Binche et des lieder de Mambouch et Louise Mariotte. Pa- plus radicales de Maguy Marin, les Garcia Marquez, Prix Nobel
spectacle, qui est le point de départ Schubert, un refrain lancinant se rallèlement aux tournées de sa interprètes sont assis, ne décol- de littérature 1982, mort
du documentaire Maguy Marin, faufile : « C’est fini, ça va finir. » compagnie, aujourd’hui basée à lent pas de la chaise, sauf pour en 2014 à Mexico, raconte
l’urgence d’agir, réalisé par son fils, Ramdam, à Sainte-Foy-lès-Lyon, Cette pièce crue, s’effondrer… en hurlant de rire. l’épopée d’une dynastie, la
David Mambouch, en salle le Jusqu’au bout du hurlement Maguy Marin a accepté d’en Danser ne se suffit pas seulement famille Buendia, et de son
6 mars, le succès ne fut pas tout de Dans le film L’Urgence d’agir, de confier des extraits à des non-pro-
avec sa cohorte d’un jeu de jambes. p patriarche, José Arcadio
suite au rendez-vous. Comme le David Mambouch, 37 ans, dont fessionnels par le dispositif Danse de dépenaillés, rosita boisseau Buendia, fondateur de la
rappelle régulièrement la choré- Maguy Marin était enceinte lors- en amateur et répertoire. En 2018, et clarisse fabre ville imaginaire de Macondo.
graphe, cette bouffée de danse- qu’elle créa la pièce, la chorégra- elle a aussi transmis la totalité du
tend un miroir au Aucun détail sur la future
théâtre au parfum existentiel bien phe déclare en évoquant la fin des spectacle à douze élèves du tragique violent May B, de Maguy Marin. Jusqu’au production de la série n’a été
âcre soufflée par Samuel Beckett années 1970 : « Il s’agissait de Conservatoire national supérieur 12 mars, Espace Cardin, Paris 8e. communiqué. Ni le nom du
(1906-1989) était aux antipodes détourner la danse du seul endroit de musique et de danse de Lyon
de la condition Maguy Marin, l’urgence d’agir, réalisateur, ni le budget, ni la
des codes spectaculaires profilés où elle allait, la reconnaissance ainsi qu’à dix jeunes de l’école de humaine de David Mambouch. En salle. date de diffusion. – (AFP.)
20 | télévision 0123
VENDREDI 8 MARS 2019

« Le Nom de la rose », VOTRE


SOIRÉE
TÉLÉ
bis repetita
L’adaptation en huit épisodes du best-seller
d’Umberto Eco, démarre mal, malgré VE ND RED I 8 FÉVRIER
de bons acteurs dans les rôles principaux TF1
21.00 Restos du cœur
Concert enregistré à Bordeaux
OCS MAX quand John Turturro n’a accepté en janvier 2019.
À LA DEMANDE de jouer le personnage de l’Her- 23.50 Restos du cœur
SÉRIE cule Poirot, investigateur en robe Restos et Enfoirés : trente ans
de bure, qu’à la condition que les d’amour

F
aut-il adapter les films en auteurs se rapprochent davan- Magazine présenté
série ? La récente Hippo- tage de l’original. par Anne-Claire Coudray.
crate, de Thomas Lilti L’acteur a également réclamé de
pour Canal+, a montré pouvoir collaborer à l’écriture de France 2
que, conduit avec soin et porté son rôle, ainsi qu’il l’a confié dans 21.05 Les Petits Meurtres
par un souci de renouvellement un entretien à Variety.com. A l’ori- d’Agatha Christie
– en l’occurrence par le cinéaste gine, John Turturro ne connais- Série. Avec Samuel Labarthe,
lui-même –, le procédé peut sait ni le livre ni le film que Jean- Blandine Bellavoir, Elodie Frenck
non seulement trouver sa singu- Jacques Annaud en a tiré en 1986 ; John Turturro et Damian Hardung. ANGELLO TURETTA/FABIO LOVINI (Fr., 2015).
larité, mais offrir plus de profon- le réalisateur, l’Italien Giacomo 22.40 Les Petits Meurtres
deur encore au propos et aux Battiato, a, pour sa part, assuré d’Agatha Christie
personnages. vouloir se démarquer du film. gues. L’absence de réelle tension vrai par des artifices, plus ceux-ci jour avant OCS en France – donne- Série. Avec Catherine Mouchet,
Au vu des deux premiers épiso- dramatique est habilement mas- sonnent faux et paraissent en toc. rait l’impression d’une dramati- Samuel Labarthe, Blandine Bellavoir
des du Nom de la rose – les seuls Suspense surcuit quée par une musique épaisse et Cependant, autant qu’on puisse que historique des années 1960 (Fr., 2013).
mis à la disposition de la presse –, Battiato, habitué des sujets histo- liquoreuse (entre les génériques en juger avec ces deux premiers avec des personnages dont le ves-
difficile de dire si la série adaptée riques et religieux, a apparem- de House of Cards et de Downton épisodes, John Turturro y est for- tiaire semble cousu dans d’an- France 3
du best-seller (55 millions ment décidé de prendre son Abbey, pour le thème du dies irae midable et Rupert Everett, en in- ciennes couvertures des wagons- 21.00 Monaco, le Rocher
d’exemplaires vendus dans le temps : il est vrai que huit épiso- en palimpseste auriculaire). Sa quisiteur cruel et barbu, éton- lits de la SNCF. p était presque parfait
monde) d’Umberto Eco (1932- des de cinquante-deux minutes vulgarité est confondante. nant, ainsi que le jeune acteur al- renaud machart Documentaire de Gérard Miller et
2016) Le Nom de la rose (1980, (moins les cinq du très long géné- La réalisation, très académique, lemand Damian Hardung dans le Anaïs Feuillette (Fr., 2014, 95 min).
paru deux ans plus tard en fran- rique de fin de chaque épisode) très soporifique, a des airs de dé- rôle du novice Adso de Melk, qui Le Nom de la rose, d’Andrea 22.35 La Vie secrète
çais et récompensé du prix Médi- préservent davantage des rac- jà-vu. Les décors, qui semblent assure la narration – comme dans Porporati, Nigel Williams et des chansons
cis étranger) trouvera la force courcis que ne le fait un long-mé- naviguer entre manipulation le film d’Annaud. Mais leur jeu ne Giacomo Battiato. Avec John Série-documentaire de Chloé Chovin
d’une véritable recréation. trage, fût-il d’une longueur de synthétique et carton-pâte (le suffit pas à sortir le propos de son Turturro, Rupert Everett, Damian (Fr., 2018, 55 min).
L’écrivain italien avait approuvé deux heures et dix minutes. tournage a en partie eu lieu aux ornière boueuse. Hardung, Fabrizio Bentivoglio,
une première version du scéna- Mais, au lieu de faire frissonner légendaires studios romains de Si elle était tournée en noir et Greta Scarano, Richard Sammel, Canal+
rio ; mais sa mort, en 2016, l’aura le suspense à petit bouillon, l’Ita- Cinecitta), jouent à l’occasion les blanc, cette grosse production in- Sebastian Koch, Michael 20.45 Football
empêché de connaître l’évolution lien le surcuit à coups de longues clairs-obscurs de pacotille à la ternationale lancée par la RAI – Emerson (Italie-Allemagne- RC Strasbourg-Olympique Lyonnais,
de l’adaptation. Notamment scènes et d’interminables dialo- chandelle : plus on croit servir le qui la diffuse le 4 mars, soit un France, 8 × 52 min). 28e journée de Ligue 1.
22.40 Late Football Club
Magazine présenté par Eric Besnard.

France 5

Karen Carpenter, une voix dans la nuit 20.55 La Maison France 5


Escapade à Lisbonne
Magazine présenté
Jobst Knigge évoque le destin tragique de la chanteuse, morte à 32 ans, qui formait un célèbre duo avec son frère par Stéphane Thebaud.
22.20 Silence, ça pousse !
Magazine présenté par
Stéphane Marie et Carole Tolila.
ARTE Un duo apprécié par le président autre témoin se rappelle : « Lors- que alors qu’elle ne pesait plus que des années 1970. En 1975, épuisée
VENDREDI 8 - 22 H 30 Nixon (« Ils incarnent le meilleur de que Karen chantait, cela avait l’air 38 kg, ce numéro de la série docu- et pesant 40 kg, elle s’effondre. Arte
DOCUMENTAIRE la jeunesse américaine ! »), déli- facile, posé et cool… Ils n’étaient pas mentaire Trop jeune pour mourir Sous traitement, elle tentera en- 20.55 La Débutante
vrant une pop sage pour une épo- du tout rock’n’roll, mais le grand permet de replonger dans l’Améri- suite, sans succès, d’enregistrer un Téléfilm d’Alexandra Sell. Avec Ulrike

A vouer que l’on aime écou-


ter les Carpenters lorsque
l’on est un jeune Améri-
cain au début des années 1970
s’apparente à un crime de lèse-
que qui ne l’était pas.
Si David, admis en musicologie à
l’université Yale dès ses 16 ans, est
un compositeur doué, le vrai atout
des Carpenters est la voix de Ka-
public les adorait ! » En témoi-
gnent les millions de disques ven-
dus et les tubes planétaires (dont
We’ve Only Just Begun, Rainy Days
and Mondays ou le mythique Top
que des années 1960-1970. Et de
(ré)écouter la voix incroyable de
cette jeune fille au look banal, née
en 1950, dans le Connecticut, qui
était aussi l’une des rares batteu-
disque solo. Puis, après un ma-
riage avec un escroc, elle suivra un
nouveau traitement à New York
avant de retourner chez ses pa-
rents dans la banlieue de Los An-
Krumbiegel, Maria Rogozina
(All., 2017, 95 min).
22.30 Trop jeune pour mourir
Documentaire de Jobst Knigge
(All., 2018, 55 min).
rock’n’roll. Ils étaient pourtant ren. A la fois douce et puissante, of the World en 1973). ses de sa génération. Pas une bat- geles. C’est là que le 4 février 1983
très nombreux à se laisser bercer elle impressionnera de nombreu- teuse de pacotille, mais une vraie elle sera retrouvée morte. p M6
par les mélodies efficaces du duo ses vedettes dont Paul McCartney Anorexie sévère swingueuse donnant rythme et alain constant 21.00 NCIS
David et Karen Carpenter, frère et et Madonna. « Elle chantait Consacré au destin tragique de Ka- muscle aux chansons du duo. Série. Avec Mark Harmon (EU, 2018).
sœur à la ville, souriants et pro- comme si elle avait eu mille vies ! », ren Carpenter, souffrant d’ano- Ne supportant pas la célébrité et Karen Carpenter, vivre à côté 22.45 NCIS
pres sur eux, idoles idéales d’une résume John Bettis, parolier des rexie sévère et morte à l’âge de ses contraintes, Karen Carpenter de sa vie, de Jobst Knigge Série. Avec Michael Weatherly,
Amérique blanche et chrétienne. Carpenters et ami proche. Un 32 ans des suites d’un arrêt cardia- souffrira d’anorexie dès le début (All., 2018, 55 min). Bart Johnson (EU, 2015).

0123 est édité par la Société éditrice


SUDOKU
HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société : 99 ans à
compter du 15 décembre 2000.
I. Vident les chambres mais em- Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 19 - 057
PAR PHILIPPE DUPUIS
pêchent les chambres de se vider. N°19-057 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 80, boulevard Auguste-Blanqui,
II. Leurs ailes ne servent qu’à la 75707 Paris Cedex 13 Tél. : 01-57-28-20-00
3 1 8 7 6 9 2 5 4
course. Complètement vidée. Abonnements par téléphone : de France 3289
5 2 7 1 4 3 9 6 8 (Service 0,30 ¤/min + prix appel) ; de l’étranger :
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 III. Débordante d’écume. Sorti dans le 4 6 9 5 8 2 1 3 7 (33) 1-76-26-32-89 ; par courrier électronique :
I doute. IV. Mis en espérant tout arrê- 1 6 9 5 4 2 1 7 8 3 abojournalpapier@lemonde.fr.
2 7 3 6 9 8 4 1 5 Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
ter. Sans effets, mais pas n’importe
II où. V. Capables de redressement. Fin
8 6 4 1 8 4 3 7 5 6 9 2 Courrier des lecteurs
blog : http://mediateur.blog.lemonde.fr/ ;
9 3 2 8 1 4 5 7 6

mars. VI. Repos supplémentaire. 7 5 1 2 3 6 8 4 9 Par courrier électronique :


III 2 6 8 4 6 9 5 7 3 2 1 courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
Un peu trop salé. Devra être restitué. Médiateur : mediateur@lemonde.fr
IV VII. Pris à l’ennemi. Facilite la mise en 8 7 Difficile Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
Finances : http://finance.lemonde.fr ;
page. VIII. Amateur de son. Porteuse Complétez toute la
V 6 7
grille avec des chiffres
5 8 Emploi : www.talents.fr/
de voiles. Accueillis très mal. Immobilier : http://immo.lemonde.fr
allant de 1 à 9. Documentation : http ://archives.lemonde.fr
VI
IX. Négation. Fait de grandes divi- 7 1 5 Chaque chiffre ne doit Collection : Le Monde sur CD-ROM :
sions. Donne de l’espace. X. Respec- être utilisé qu’une CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
VII tueux du passé. 8 6 9 1 3 seule fois par ligne, Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
par colonne et par La reproduction de tout article est interdite
VIII
VERTICALEMENT 2 5 4 1 6 carré de neuf cases. sans l’accord de l’administration. Commission
1. Aussi efficace qu’Attila à la cam- Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget) paritaire des publications et agences de presse
n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX pagne. 2. Embêter son entourage.
3. N’embêtera pas son entourage.
X
4. Amarante ou vinaigrier. Bouts de
Cahier numéro un de l’édition n° 2835 du 7 au 13 mars 2019

DAECH VIED’UNEET CONVERTIE


MORT
P. 62 CLÉMENTINE AUTAIN TOUT SUR
MA MÈRE P. 73

nœud. 5. Se lance. Eclatai avec fracas. Présidente :


6. Rapprochent solidement. 7. Massa- Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
SOLUTION DE LA GRILLE N° 19 - 056
crée avec ses onze mille vierges en re- EN VENTE 80, bd Auguste-Blanqui,
75707 PARIS CEDEX 13
HORIZONTALEMENT I. Ramification. II. Edile. Ola. Ii. III. Pan. Scrupule.
CHEZ VOTRE Tél : 01-57-28-39-00

ALGÉRIE
venant de Rome. Peut toujours sau- Fax : 01-57-28-39-26
IV. Apaisas. On. V. Stupéfait. Il. VI. Sade. Agressé. VII. Eté. Créa. Ter. ver. 8. A du mal à se décider. 9. Bout
VIII. Ui. Nid. Stère. IX. Sonores. Elan. X. Enumérassent. d’intestin. Belle iranienne. 10. Chargé
MARCHAND L’Imprimerie, 79 rue de Roissy,
93290 Tremblay-en-France

par Bonaparte de la Constitution hel-


AUCŒURDELARÉVOLTE
Reportage de notre DE JOURNAUX Toulouse (Occitane Imprimerie)
VERTICALEMENT 1. Repasseuse. 2. Adaptation. 3. Minaude. Nu. 4. Il. Ipé. envoyée spéciale P. 26 Montpellier (« Midi Libre »)
Entretien avec
vétique. Belle normande. 11. Evite de l’opposant Saïd Saadi P. 36
Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
Nom. 5. Fesse. Cire. 6. Cafarder. 7. Corsage. SA. 8. Alu. Iras. 9. Tapote. Réactions de
Yasmina Khadra,
Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
ADEL SHEREI/WOSTOK PRESS/MAXPPP

se mouiller. Bout de terrain. 12. Livré Boualem Sansal... P. 29

Tes. 10. Un. Stèle. 11. Oïl. Iseran. 12. Niellèrent. durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
deux fois à chaque tour. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
0123
VENDREDI 8 MARS 2019
styles | 21

La 208 s’allonge de 9 cm et affirme une certaine montée en gamme. AUTOMOBILES PEUGEOT La nouvelle Clio propose un habitacle plus vaste et plus confortable. ANTHONY BERNIER/PRODIGIOUS

à genève, une petite voiture mode numérique, le match fran-


co-français a permis aux deux ri-
vales de prendre une longueur

peut en cacher une autre


d’avance sur la concurrence.
Jusqu’alors guère impactés par
la montée des contraintes envi-
ronnementales, les modèles que
l’on qualifie improprement de ci-
Silhouette musclée pour la 208 ou révolution intérieure pour la Clio... tadines sont à la veille de pro-
fonds changements. Sans avoir
Au Salon de l’automobile, le duel entre Peugeot et Renault s’éveille de nouveau (encore) renoncé au diesel,
compte tenu de l’importance des
flottes d’entreprise, les nouvelles
Clio et 208 se plient aux impéra-

L
e duel des petites voitures Peugeot 208, deuxième du nom, posée sur la route » et de mettre en pas question de bouleverser l’ap- tifs de l’électrification, mais en
né au début des années qui rêve de monter sur le po- exergue sa vocation de voiture à parence d’un modèle dont les choisissant, là encore, des che-
1970 avec le face-à-face dium. Des modèles dont les ache- tout faire plutôt que ses seules ventes n’ont cessé de croître ces mins différents. Dans la foulée de
entre la R5 et la 104 s’est teurs présentent un profil socio- qualités de citadine. dernières années et dont l’argu- son lancement, prévu fin 2019, la
imposé comme un classique du logique très proche – la seule dif- La 208, attendue en fin d’année, ment d’achat numéro un est le gamme 208 accueillera une ver-
genre entre Renault et Peugeot. férence, ténue, concerne la fémi- muscle sa silhouette. Elle allonge style. A l’intérieur, en revanche, sion tout-électrique appelée e-
Aujourd’hui, on est Clio ou 208 nisation légèrement plus marquée son capot, incline la courbe de c’est un peu la révolution. Cons- 208, reconnaissable à sa calandre
– les deux modèles les plus ven- de la clientèle de la Peugeot son hayon et adopte une poupe cient que la présentation n’était couleur carrosserie. Elle embar-
dus dans l’Hexagone – et la com- – mais dont les stratégies diffè- « CETTE CATÉGORIE, plus galbée, quitte à rogner sur la vraiment pas au niveau de la 208, quera une batterie de 50 kWh et
pétition, qui a tourné depuis
vingt ans à l’avantage de la pre-
rent sensiblement. QUI SE TROUVE AU CŒUR capacité du coffre, qui perd une
quinzaine de litres. « En nous em-
Renault a consacré de gros
moyens pour améliorer l’habita-
affichera une puissance de
100 kW (136 ch) pour une autono-
mière, est d’autant plus mani- Poupe galbée DU MARCHÉ AUTOMOBILE parant de certains codes sportifs cle, plus vaste et accueillant. Les mie estimée à 340 km. Renault
feste que le hasard a voulu que Conçues chacune sur une plate- du premium, nous appliquons la plastiques raides s’effacent de- n’envisage pas de Clio 100 % élec-
leur renouvellement soit réglé forme inédite, Clio et 208 ne sont FRANÇAIS, même recette de montée en vant les revêtements « soft », le trique (inutile de concurrencer la
sur le même agenda. A intervalles
réguliers, les deux rivales se don-
pas avares en nouveautés, mais
c’est la Peugeot qui affiche les
AVAIT TENDANCE gamme qui nous a réussi pour
la 308 et la 3008 », insiste Laurent
volant reçoit une jante élargie, le
levier de vitesse est mieux placé
Zoe), mais prévoit, début 2020, un
modèle hybride qui pourrait as-
nent rendez-vous pour confron- changements les plus saillants. À RONRONNER » Blanchet. La 208 abandonne la et les sièges plus confortables. surer plus de 20 % des ventes et
ter leurs différences et creuser le « Cette catégorie de voitures, qui se tradition maison des phares re- devrait, en recrutant une clientèle
sillon d’une vision très française trouve au cœur du marché auto- LAURENT BLANCHET montant très haut sur les ailes et Embourgeoisement plus citadine et plus aisée, per-
de l’automobile. Celle d’une voi- mobile français, avait tendance à directeur de gamme chez Peugeot privilégie une certaine simplicité Le losange n’a pas lésiné sur les mettre à la Clio de prétendre à une
ture petite mais généreuse, poly- ronronner. Nous avons décidé de des lignes. Ce choix n’est pas sans écrans avec une tablette verticale forme d’embourgeoisement.
valente, capable d’en donner pour la réveiller », lance Laurent Blan- rappeler la 205 des années 1980, de 9,3 pouces et un écran numéri- Même s’ils mettent un soin ja-
son argent tout en sachant établir chet, directeur de gamme de la qui damait le pion à la Renault Su- que face au conducteur qui peut loux à adopter des approches di-
avec son ou sa propriétaire un marque au lion. Au regard de la percinq et conduit à renoncer aux atteindre 10 pouces. La 208 ne vergentes et à cultiver leur oppo-
vrai rapport de complicité. dynamique du constructeur, les effets un peu faciles des accastilla- s’est pas endormie sur les lauriers sition de style, les deux construc-
C’est au salon de Genève, qui performances commerciales de ges chromés. du désormais célèbre « i-Cockpit » teurs jurent qu’ils ne se focalisent
s’est ouvert le 7 mars et fermera l’actuelle 208 sont décevantes ; le La Clio, commercialisée en juin, signé Peugeot, caractérisé par une pas sur leur concurrence récipro-
ses portes le 17 mars, que se jau- nouveau modèle entend donc de s’inscrit à contre-courant de sa ri- instrumentation surélevée et que. Dans un même élan, ils dési-
gent la cinquième génération de se faire remarquer. Il a grandi de vale. Elle raccourcit d’un petit cen- l’adoption d’un petit volant. Son gnent plutôt la Volkswagen Polo
la Renault Clio, leader de sa caté- 9 cm (4,05 m) et dépasse légère- timètre et sa ligne, légèrement système d’affichage 3D sous comme leur principal point de
gorie en France comme en Eu- ment la Clio. Des centimètres qui modernisée, se pare de quelques forme d’hologramme délivre les comparaison. Ce dont on peut
rope (devant la Volkswagen Polo profitent peu à l’habitabilité mais contours… chromés. On ne informations essentielles. Sur le parfois douter. p
et la Ford Fiesta), et la nouvelle lui permettent « de paraître mieux change pas un design qui gagne : terrain de la mise en scène en jean-michel normand

L’électrique se pare d’atours rétro


Pour contrer l’image souvent impersonnelle des véhicules zéro émission, les constructeurs présentent des modèles aux silhouettes décalées

C’ est vrai, les modèles


électriques sont bien
trop sages, trop chers et
sans doute trop sophistiqués. A
Genève, la très austère Polestar 2,
coup de cœur, cette petite bagnole
cubique mais aux phares ronds
qui paraît échappée d’une bande
dessinée multiplie les œillades
aux années 1960-1970, en parti-
lité électrique » avec une voiture
« abordable mais cool ».
La voiture électrique doit jouer
la modestie mais aussi la carte du
collectif. Le stand Seat accueille
nouveauté « zéro émission » de la culier à la première Civic (1972). Les La Honda un curieux véhicule capable de
marque de luxe créée par Volvo, angles sont vifs et le tableau de e-Prototype transporter deux personnes, ins-
illustre le risque de voir l’offre do- bord, simplissime et vertical, est paraît échappée tallées l’une derrière l’autre,
minée par des automobiles froi- recouvert d’un peu de faux bois et d’une bande comme le Twizy de Renault. Le
des, impersonnelles et hors de de beaucoup d’écrans. A chaque dessinée Concept Minima, susceptible
prix. Pour casser cette image, extrémité, l’un d’entre eux, relié à des années d’être personnalisé jusqu’à son
nombre de constructeurs ont en- une caméra filmant l’arrière, fait 1960-1970. HONDA logo, se gare comme un deux-
trepris de lancer des nouveautés office de rétroviseur. L’architec- roues, revendique un rayon d’ac-
ou de laisser entrevoir de futurs ture hyperclassique du e-Proto- tion de 100 km et intéresse certai-
véhicules résolument décalés, type, qui n’a aucune raison objec- nes villes espagnoles pour des
voire épurés. tive de présenter un capot aussi flottes d’autopartage. Réalisé par
Dans cette catégorie, la Honda e- long, vise à vaincre les réticences Citroën, le projet AMI1, outre que
Prototype s’impose comme la des anti-voiture électrique. son nom rend hommage à l’inou-
grande attraction du salon gene- bliable AMI6 (1961), préfigure ce
vois, qui se prête bien à ce genre Modestie que pourrait être un véhicule ur-
d’exercice. Ce vrai faux concept- Le e-Buggy de Volkswagen – il fau- bain essentiellement destiné à la
car qui sera commercialisé dé- dra un jour que les constructeurs jamais produit en série. Il est pré- constructeur – sa plate-forme sable à sa carrosserie comme location en « free floating ». Cette
but 2020, mais pour lequel la mar- choisissent autre chose qu’un sent pour porter une proposition MQB sur laquelle seront conçus taillée à la serpe – qu’en version boîte montée sur roues utilise
que japonaise s’apprête à lancer préfixe en e pour désigner leurs commerciale. Avec un tel exercice ses modèles électriques. La fée 100 % électrique. Avec le Concept comme interface le smartphone
des précommandes avant même créations électriques – joue égale- de style, le constructeur marque électricité n’est pas sectaire. Chez Centoventi, ainsi dénommé pour de son propriétaire, qui peut
d’en avoir annoncé le prix, fait ha- ment la partition de la « voiture son intention de mettre à disposi- Kia, on a décidé de ne désormais marquer les 120 ans de la firme, même la piloter sans être titulaire
bilement vibrer la corde sensible émotionnelle » et du rétro. Pétu- tion de qui le souhaite – marque diffuser la Soul – modèle le plus Fiat se propose d’apporter « une du permis de conduire. p
du néorétro. Pour provoquer le lant, ce drôle de scarabée ne sera concurrente, start-up, micro- original de la gamme, reconnais- réponse démocratique à la mobi- j.-m. n.
22 | carnet 0123
VENDREDI 8 MARS 2019

Luke Perry
Clermont-Ferrand. Paris. Guéret. Les psychanalystes Paris. Vic-en-Bigorre. Nevers.
Cébazat. de l’Association psychanalytique
de France, Jean-Hugues et Laurence Pierson,
Le Carnet Les familles Chazal, Vergne, Galmiche Catherine Pierson et Bern Thimonier,
et Cladiere ont appris avec beaucoup de tristesse Sylvie Pierson et Fred Warnant,

Acteur américain le décès de Olivier, Hélène, Sibylle, Arthur, Victor


Ainsi que toute la famille
avec Aurélia et César, Balthazar, Alise,
Et ses amis, Lucien,
Edmundo GÓMEZ MANGO,
ont la tristesse de faire part du décès de ont le chagrin d’annoncer le décès de

Mme Yvonne CHAZAL, survenu le 2 mars 2019, à Paris. Aimée PIERSON,


née CURTIL,
survenu à l’âge de quatre-vingt-treize ans. Titulaire formateur de l’APF, président
survenu le 2 mars 2019, à Nevers.
de celle-ci de 2002 à 2004, Edmundo
Les obsèques auront lieu le samedi Gómez Mango a fait preuve durant Peut-être a-t-elle retrouvé,
9 mars 2019, à 9 h 30, en l’église de plusieurs décennies d’une implication très
Montferrand, à Clermont-Ferrand (Puy- active et créative tant dans la vie Pedro,
de-Dôme), suivies de l’inhumation au scientifique et institutionnelle de
cimetière de Montferrand. l’Association que dans ses engagements de mort le 24 janvier 2001,
formateur auprès des nouvelles générations à Saint-Hilaire-de-Beauvoir.
Yvonne repose à la chambre funéraire d’analystes. Explorateur infatigable et
de Beaumont, les visites seront possibles traducteur rigoureux du texte freudien, en Les obsèques auront lieu le lundi
même temps que connaisseur éclairé et 11 mars, à 13 h 30, au crématorium
à compter du vendredi 8 mars, à 9 heures.
érudit des œuvres d’art et littéraires, ses de Nevers.
nombreuses contributions théoriques et
La famille remercie l’ensemble cliniques mettent l’accent sur les liens enfants.aimee@gmail.com
du personnel des hôpitaux Rothschild serrés qui relient celles-ci aux productions
Pour toute information : et Saint-Antoine, ses médecins, de l’inconscient. (Freud et les écrivains,
ses infirmières, ses aides à domicile et Colette Rozoy-Charpentier,
01 57 28 28 28 Gallimard 2012). Par les ressources son épouse,
toutes les personnes qui l’ont aidée, pour infinies de la langue enfantant les mots (La
01 57 28 21 36 François (†), Brigitte, Luc, Alain (†),
leurs bons soins ainsi que toutes les place des mères, Gallimard 1999) une Annie, Rémy,
carnet@mpublicite.fr personnes qui s’associeront à sa peine. même poïesis est à l’œuvre, puisant aux ses enfants
sources de l’infantile et répondant à la et leurs conjoints,
Le présent avis tient lieu de faire-part. nécessité qui s’impose aux humains Janine,
d’inlassablement mettre en mots et en leur mère,
Condoléances sur scènes ce qui les anime secrètement. Thierry (†), Manuel, Guillaume,
www.pfdabrigeon.com Écouter l’infans dans l’adulte, (Un muet Camille, Orion, Thomas, Justine, Claire,
dans la langue, Gallimard 2009) dans Colin,
l’arrière-pays de l’inquiétante étrangeté ses petits-enfants
Dabrigeon Funeris,
(La mort enfant, Galllimard 2003) était et leurs conjoints,
15, rue Jules Verne pour lui au cœur des vivances de Gaby, Iris, Yanis et Ilyas,
Laure et Aurélien PROUST
sont heureux d’annoncer la naissance 63110 Beaumont. l’expérience analytique. ses arrière-petits-enfants,
de leur fille, Son beau-frère et sa belle-sœur,
Saint-Martin-d’Hères (Isère). Ses neveux et nièces,
Aliénor, Mme Claude Larger, née Lecadre, Toutes les familles
Etats-Unis. Paul et Marie-Dominique Larger, Et les amis,
le 19 février 2019, Emmanuel Larger et Claire-Marie
à Esch-sur-Alzette (Luxembourg). Philippe et Françoise Buttin,
En 2010. ont la tristesse de faire part du décès de
Denoyelle-Cofman, Vincent et Caroline Larger,
VALERY HACHE/AFP
leurs enfants et petits-enfants, Marie Larger et Pierre Rufat, M. Jean-Georges ROZOY,
Michel et Ilona Cofman, Etienne Larger et Séverine Ledoux, docteur en médecine,
Alain Bacquet, leurs enfants et petits-enfants, Antoine et Sandrine Larger, docteur es sciences préhistorien,
son époux, Ses petits-enfants déporté à Dachau 68322,
Aleth et François, ont la tristesse de faire part du décès de et leurs conjoint(e)s,

V
Sophie et Bernard, leur père, grand-père et arrière-grand- Et ses arrière-petits-enfants, survenu à charleville-Mézières,
ictime d’une attaque 11 OCTOBRE 1966 Nais- Gilles et Nathalie (†), le 3 mars 2019,
cérébrale le 27 février à sance à Mansfield (Ohio) Dominique et Christine, père,
ont la tristesse d’annoncer le décès de à l’âge de quatre-vingt-dix-sept ans.
Los Angeles, l’acteur 1989 Se fait connaître ses enfants et beaux-enfants,
Pauline, Marina, M. Samuel COFMAN, Jean-François LARGER, La cérémonie d’hommages aura lieu
Luke Perry, connu dans « Beverly Hills 90210 » Michaël et son épouse, Jeanne,
pour son rôle dans la très popu- 2017 Tourne dans conseiller-maître à la Cour des comptes, le vendredi 8 mars, à partir de 11 h 45,
Antoine et son épouse, Carla, décédé le 28 février 2019, au crématorium de Prix-lès-Mézières.
président honoraire
laire série télévisée Beverly Hills la série « Riverdale » Laura, Martin, Titouan, Eva, dans sa cent troisième année.
Mathieu, Hippolyte et Léa, de la Chambre régionale des comptes
90210 (1990-2000), avait été con- 4 MARS 2019 Mort ses petits-enfants, de Rhône-Alpes, Dispersion des cendres sur le site de
duit à l’hôpital St. Joseph de Bur- à Los Angeles (Californie) Philippe de Guillebon, Ses obsèques ont été célébrées Roc-la-Tour.
bank, une ville du comté de Los Bruno et Julie de Guillebon, le mercredi 6 mars, dans l’intimité survenu le 3 mars 2019,
ses frères et sa belle-sœur, familiale. à l’âge de quatre-vingt-sept ans. Famille Rozoy,
Angeles, dans l’Etat de Californie. 26, rue du Petit Bois,
Nicolette et Jacques (†) de Vriese,
Lundi 4 mars, dans la matinée, sa sœur et son beau-frère, 08000 Charleville-Mézières.
La cérémonie religieuse de ses
l’acteur, âgé de 52 ans, devait y autre soap opera interminable, Charles-Henry, Sweeva, Amélie, Le président,
funérailles aura lieu dans l’intimité.
succomber des suites de cet acci- Another World (1964-1999) – où Swann, Guillaume, César et Mahaut, Le secrétaire perpétuel
ses neveux et nièces, Rolande Ruellan,
dent vasculaire cérébral, ainsi que Brad Pitt débutera sa carrière d’ac- Et les membres Claude Larger, présidente
de l’Académie des sciences morales 67, rue Henri Gorjus, du Comité d’histoire de la Sécurité sociale,
son entourage l’a confirmé par teur en 1987. ont la grande tristesse de faire part
du décès de et politiques, 69004 Lyon.
voie de presse. En 1989, Luke Perry auditionne a la tristesse de faire part du décès de
Il était entouré, au moment de pour le rôle de Steve Sanders Michelle BACQUET, ont la tristesse de faire part du décès
sa mort, par ses enfants, son ex- qu’incarnera finalement Ian Zie- née de GUILLEBON, Zilite Lecompte, Guy THUILLIER.
de leur confrère, sa mère,
épouse et son actuelle compagne, ring dans Beverly Hills 90210, et Pierre-Luc et Anne-Cécile,
survenu le 4 mars 2019, Il avait contribué à la création,
la psychanalyste Wendy Madison se voit proposer celui de Dylan à l’âge de quatre-vingt-cinq ans. ses enfants en 1973, du CHSS, le premier de tous les
Bauer, à qui il s’était récemment McKay, jeune et ténébreux re- André DAMIEN, et leurs conjoints, comités d’histoire.
fiancé. Coïncidence tragique, il a belle… Cette série, que suivent Tous, vous l’aimiez. membre de l’Institut, Emile et Jeanine Drouillette,
été hospitalisé le jour même où la notamment de nombreux ado- ses beaux-parents,
La cérémonie religieuse sera célébrée Hélène et Anne-Sophie, Thomas,
chaîne de télévision Fox annon- lescents, connaît un succès phé- le mardi 12 mars, à 14 heures, en l’église
Saint-De nys du Saint-Sa creme nt, survenu le mardi 5 mars 2019. ses sœurs et frère
çait relancer la série mythique Be- noménal dans le monde entier. A et leurs conjoints, Amis de l’Œuvre de Claude Vigée,
68, rue de Turenne, Paris 3e. après-midi poétique,
verly Hills 90210 avec six nou- tel point que son personnage Ses neveux et nièces,
Mme Monique Frémont, le samedi 16 mars 2019, à 14 h 30.
veaux épisodes cet été. poussa une génération de pa- 67, boulevard Beaumarchais, Hommage à Hélène Péras,
75003 Paris. son épouse, ont la tristesse de faire part du décès,
Si Jennie Garth, Ian Ziering, Ga- rents à prénommer leur fils Dy- Armand et Caroline, lecture de poèmes de Claude Vigée,
brielle Carteris, Brian Austin lan, en 1995, au moment où Luke survenu le 24 février 2019, de salle Las Vergnas (3e étage),
François et Carole,
Green et Tori Spelling – tous Perry quittait la série. Philippe, université de Paris 3-Sorbonne Nouvelle,
Antoine et Odile, Jean-Mathieu LECOMPTE,
son mari, Centre Censier,
membres de la distribution origi- Bruno et Olivier, ses fils et leurs épouse et compagnes, né le 6 janvier 1948, 13, rue de Santeuil, Paris 5e.
nale – devaient faire leur retour à Dans le prochain Tarantino ses enfants, Hadrien, Alexis, Nina, Anna, Victor, à Bamako (Mali). http://revuepeut-etre.fr
l’écran, le nom de Luke Perry – qui Après la fin de Beverly Hills Iris, Livia et Léon, Paul et Colette,
ses petits-enfants, ses petits-enfants, Son père,
avait joué dans Beverly Hills 90210 90210, Perry veut se concentrer Simone et Jean-Pierre,
de 1990 à 1995 et de nouveau de sur sa carrière au grand écran, Hugo,
ses beaux-parents, Raymond LECOMPTE,
son arrière-petit-fils,
1998 à 2000 – ne devait toutefois qui ne décollera jamais vraiment.
ont l’infinie tristesse d’annoncer le décès Carole et Loïc Josse,
pas apparaître au générique. En 1997, il apparaît brièvement de sa nièce et son époux, était Jedburgh.
La nouvelle de la mort de l’ac- dans Le Cinquième Elément, de Les familles Augst, Griveau et Gaudry,
teur a fait rapidement le tour de la Luc Besson. Il revient à la télévi- Alice, Lixette BOUCHARA, Les obsèques auront lieu le 11 mars,
née AMSELEM, à 10 heures, au temple de Troyes.
planète, occasionnant de très sion et s’intègre, au cours de ancienne directrice d’école, ont l’immense tristesse de faire part
SOS AMITIE
nombreux commentaires sur les deux saisons, à la distribution de décorée des Palmes académiques, du décès de hmention8@gmail.com Envie d’être utile ? Rejoignez-nous !
réseaux sociaux. Luke Perry Oz (1997-2003), créée par Tom
n’avait eu qu’une carrière d’ac- Fontana. Il y incarne le révérend survenu le 5 mars 2019. Armand FRÉMONT, Les bénévoles de SOS Amitié écoutent
géographe, Sa famille, par téléphone et par internet
teur de seconds rôles, mais son Jeremiah Cloutier, emprisonné Ses obsèques auront lieu le jeudi Ses proches, ceux qui souffrent de solitude,
ancien recteur
physique d’adolescent rebelle à la pour détournement de fonds de 7 mars, à 14 heures, au cimetière mal-être et pensées suicidaires.
du Montparnasse, Paris 14e. des académies
James Dean avait beaucoup mar- son Eglise. de Grenoble et Versailles,
ont la grande tristesse de faire part
du décès de Nous ne répondons qu’à 1 appel sur 3
qué dans Beverly Hills 90210, de D’autres séries auxquelles il Cet avis tient lieu de faire-part. officier de la Légion d’honneur, et recherchons des écoutants
Darren Star, le créateur d’autres participe n’auront pas le même bénévoles.
M. Georges LITVINE, L’écoute peut sauver des vies
séries à succès comme Melrose succès. Mais, en 2017, Luke Perry Nantes. survenu le 2 mars 2019,
né à Bruxelles, le 29 octobre 1932 et enrichir la vôtre.
Place (1992-1999) puis Sex and the retrouve un nouveau public avec à l’âge de quatre-vingt-six ans.
et y est décédé le 26 février 2019. Horaires flexibles, formation assurée.
City (1998-2004). Riverdale, créée par Roberto Pierre et Jean-Christophe,
ses enfants, La cérémonie religieuse sera célébrée
Aguirre-Sacasa (disponible en Hélène et Isabelle, Laure et Jeanne, Les funérailles ont eu lieu dans la plus En IdF RDV sur
Dylan McKay, ténébreux rebelle France sur Netflix). Le beau jeune Jean-Paul, Jean-Marc, Anne-Claire, le vendredi 8 mars, à 16 heures, en l’église stricte intimité. www.sosamitieidf.asso.fr
Jean-Noël et Anne-Elise, de Francheville (Eure).
Né le 11 octobre 1966 à Mansfield, homme de Beverly Hills 90210 ses petits-enfants
En région RDV sur
dans l’Ohio, Luke Perry déménage s’était entre-temps mué en Square du Val de la Cambre, 22 www.sos-amitie.com
ainsi que leurs conjoints et compagnons, 20, rue de la Sorbonne, 1050 Bruxelles (Belgique).
à Los Angeles après ses études se- homme mûr et barbu – dans Ri- 75005 Paris.
condaires pour y tenter sa chance verdale il incarnait le rôle de Fred ont la tristesse de faire part du décès de
comme acteur. Il débute dès l’âge Andrews, le père du personnage M. Jean-Pierre BOUWYN, Mme Assia Viera,
de 16 ans dans la série de science- principal, Archie Andrews. son épouse,
fiction Voyagers ! (« Voyages au Contrairement à Burt Reynolds, survenu à l’âge de quatre-vingt-quatre Casilda et Guiomar,
ans.
bout du temps », 1082-1983) créée qui sera mort avant de pouvoir ses filles,
par James D. Parriott. tourner ses scènes, Luke Perry La cérémonie religieuse sera célébrée Ses petits-enfants
Après avoir pratiqué différents sera posthumément au généri- le vendredi 8 mars 2019, à 14 h 30, Ainsi que toute sa famille,
en l’église Sainte-Thérèse de Nantes,
métiers, passé d’innombrables que du film Once Upon a Time in suivie de l’inhumation au cimetière de ont la tristesse de faire part du décès du
auditions, il apparaît dans des Hollywood, de Quentin Taran- Miséricorde, à Nantes.
clips musicaux et finit par décro- tino, dont la sortie est program- docteur Edmundo
La famille remercie tous les proches,
cher un petit rôle, en 1988, le mée le 26 juillet aux Etats-Unis et amis, anciens élèves et voisins qui avaient GÓMEZ MANGO,
temps d’un épisode, dans Loving le 14 août en France. Le dixième apprécié sa générosité et son engagement écrivain et psychanalyste.
(« Amoureusement vôtre »), un long-métrage du cinéaste aura et qui lui avaient témoigné leur
attachement.
feuilleton fleuve (1983-1995). Il ap- pour vedettes Al Pacino, Brad Pitt La cérémonie aura lieu le vendredi
paraît, en 1988-1989, cette fois au et Leonardo DiCaprio. p PFG. Nantes Justice, 8 mars 2019, à 14 h 30, au crématorium du
cours de dix épisodes, dans un renaud machart Tél. : 02 40 16 04 16. cimetière du Père-Lachaise, Paris 20e.
0123
VENDREDI 8 MARS 2019 disparitions | 23

Jean Starobinski
Historien des idées
et théoricien de la littérature
17 NOVEMBRE 1920
Naissance à Genève

H
istorien des idées et coup à ces prémices contrastées. ponsable de la dépression que mé- 1948 Naturalisation
théoricien de la litté- Professeur d’histoire des idées et decins et poètes fréquentent pa- suisse
rature, l’essayiste et de littérature française à la faculté reillement. Construisant sa pen- 1964 « L’Invention
médecin suisse Jean des lettres de Genève, où il ensei- sée sur un jeu entre des pôles con- de la liberté » (Skira),
Starobinski est mort le 4 mars, à gne de 1958 à 1985, il prolonge sa traires, le mal et le remède, l’action que prolonge
Morges (Suisse), à l’âge de 98 ans. carrière de pédagogue comme et la réaction, la transparence et « 1789 : les emblèmes
Né à Genève, le 17 novem- professeur invité au Collège de l’obstacle, la nature et la technique, de la raison »
bre 1920, ce fils de médecins (Aron France, à Paris (1987-1992), puis à Starobinski oppose à la présence (Flammarion, 1973)
Starobinski et son épouse, née l’Ecole polytechnique fédérale de l’absence (« la mélancolie, c’est fon- 1987 Elu à l’Institut de
Szajndla Frydman, d’origine juive Zurich comme suppléant à la damentalement l’absence »). Mais France, membre asso-
polonaise, fixés là dès 1913 par chaire de littérature française la force singulière de la mélancolie cié à l’Académie des
leurs études puis par le hasard de (1992-1993). Mais, s’il faut trouver tient à ce qu’elle peut devenir son sciences morales
la Grande Guerre), reste lié à ce mi- un point de rencontre entre son propre miroir, selon le médecin es- et politiques.
lieu tant par ses études que par sa origine helvétique, qui le rend sayiste, le mélancolique se repliant 2012 « L’Encre
vie familiale, puisque lui-même prompt à gravir les sommets litté- sur lui-même pouvant se réfléchir de la mélancolie »
épouse en 1954 une médecin, oph- raires – Montaigne, Rousseau, Di- lui-même. Là, littérature et mélan- (Seuil) ; « Accuser et sé-
talmologiste, Jacqueline Sirman, derot notamment –, son engage- colie se rencontrent, se confon- duire » (Gallimard)
dont il aura trois fils. Dès la petite ment de clinicien thérapeute et sa dent. Et celui qui s’abstrait du 4 MARS 2019 Mort
enfance, il est éduqué dans la plus science critique à mille lieues du monde y demeure présent par la à Morges (Suisse)
grande liberté, « sans la moindre journalisme littéraire, c’est un état trace écrite qu’il laisse, cette encre
coercition », reconnaîtra-t-il en d’esprit, cette mélancolie, trouble noire qui est l’image même de son
vantant cette école expérimentale des humeurs, qui perturbe/agite humeur. La littérature comme
fondée par le psychologue et neu- l’homme occidental dès l’époque une pathologie, en somme.
rologue genevois Edouard Clapa- d’Hippocrate de Cos. En 1990. BRUNO
rède (1873-1940), dont le biologiste Ce tremblement de l’esprit, pa- Regard vif DE MONÈS/ROGER-VIOLLET
et épistémologue Jean Piaget s’ins- thologie féconde, Starobinski lui S’il commence son œuvre litté-
pirera et où le dessin, l’improvisa- consacra sa thèse de médecine, raire en offrant une anthologie de
tion, les activités manuelles Histoire du traitement de la mé- Stendhal, en traduisant La Colonie
jouent un rôle prépondérant. lancolie. L’objet d’étude de l’aspi- pénitentiaire, de Kafka, en présen- qu’on le dénonça au fil des siècles, recourir au dogme. Entre tradi- les arts visuels (L’Invention de la li-
Parfaitement intégré à la société rant psychiatre, envisagé sous l’an- tant Pierre Jean Jouve comme en de Montaigne et La Rochefoucauld tions française et allemande, berté, Skira, 1964 ; 1789 : les emblè-
helvète, il ne sera toutefois natura- gle thérapeutique et clinique (Bâle, composant un bref essai sur Mon- à Stendhal et Valéry. Sur le modèle cette exception de Suisse ro- mes de la raison, Flammarion,
lisé suisse qu’en 1948. Une chance, 1960), grâce au concours d’un la- tesquieu, pour la toute nouvelle de la traversée chronologique il- mande se renforce d’un engage- 1973) –, le penseur interroge tout ce
finalement, puisque son statut boratoire qui lançait alors le collection « Microcosme/Ecri- lustrée par Albert Béguin (L’Ame ment de traduction poétique, qui touche à la présence au
jusque-là d’étranger, s’il est pré- Tofranil, panacée supposée con- vains de toujours » (Seuil, 1953), romantique et le rêve, Cahiers du Philippe Jaccottet proposant Mu- monde, dévoile des perspectives,
caire, le soustrait aux obligations tre la dépression qui marquait les Jean Starobinski s’impose par son Sud, 1937) après Marcel Raymond sil et Hölderlin avant Rilke quand joue d’audace sans fixer de
militaires et l’autorise à se consa- débuts de la thérapeutique phar- travail sur Jean-Jacques Rousseau, (De Baudelaire au surréalisme, Starobinski livre « son » Kafka. dogme, aide à voir toujours plus
crer à ses études. Aussi, après une macologique de l’humeur noire. « davantage persécuté que mélan- Corti, 1933), son directeur de thèse A cette école, la critique littéraire loin et plus profond sans ambi-
scolarité exemplaire au Collège de Un demi-siècle plus tard, l’es- colique ». Obtenu dès 1956, son justement. devient une discipline qui produit tionner d’être plus qu’un passeur.
Genève, il entreprend dans sa ville sayiste l’a reprise et offerte au doctorat de lettres interroge Comme ces deux maîtres criti- des chefs-d’œuvre qui entrent
natale des études de lettres et de grand public, dans L’Encre de la l’œuvre de son compatriote. ques de ce qu’on appelle bientôt dans le panthéon littéraire. Par Simple et modeste
médecine – sur l’insistance de ses mélancolie (Seuil, 2012). Passionné dès sa licence ès let- l’école de Genève, où Jean Staro- son comparatisme d’une excep- Dans son lumineux Portrait de
parents, qui craignent les faibles Expérience clinique autant que tres par Stendhal, « à la fois dénon- binski côtoie Georges Poulet et tionnelle ampleur – par-delà le l’artiste en saltimbanque (Skira,
débouchés d’un parcours litté- philosophique et littéraire, la mé- ciateur des masques et amateur de Jean Rousset, le jeune doctorant monde des idées, Starobinski an- 1970), il cerne une composante ca-
raire –, décrochant un doctorat lancolie mêle ainsi l’encre de l’écri- pseudonymes », Starobinski vou- croise les approches thémati- nexe, autant que l’anthropologie ractéristique majeure de la « mo-
dans chacune de ces disciplines. ture et la bile noire, cette atrabile lait consacrer sa thèse à une ana- ques, psychologiques, histori- ou la théologie, la musique (Les En- dernité », quand l’artiste conjugue
Au nom de sa double compé- tenue par les Anciens pour res- lyse du comportement masqué tel ques et esthétiques sans jamais chanteresses, Seuil, 2005) comme « critique de l’honorabilité bour-
tence, le voilà assistant à la faculté geoise » et « autocritique dirigée
des lettres de Genève (1946-1949), contre la vocation “esthétique” elle-
puis interne en clinique thérapeu-
tique à l’hôpital cantonal de la ville
« Qu’est-ce que l’humanisme ? » même » : « Depuis le romantisme, le
bouffon, le saltimbanque et le
(1949-1953). Sa naturalisation le clown ont été les images hyperboli-
contraint pour le poste d’interne à extrait du discours de remerciement pro- ils à partir de leur conviction personnelle. pice ou d’hôpital, il écoutait la conversation ques et volontairement déforman-
repasser ses diplômes de méde- noncé, le 5 mai 2010, lors de la réception du Mais ce seront des personnes, des individus des médecins qui examinaient le malade tes que les artistes se sont plu à don-
cine, la Suisse établissant depuis la Prix de la Fondation de Genève (Notre seul, responsables, et non le savoir scientifique couché dans le lit voisin. L’un d’entre eux ner d’eux-mêmes et de la condition
fin des années 1920 une différence notre unique jardin, éd. Zoé, 2011). qui nous l’auront appris. La notion du pro- déclare : “Faisons essai sur une âme vile. Fa- même de l’art. Il s’agit là d’un auto-
entre la valeur légale des titres se- « C’est l’attention prioritaire donnée à l’ex- chain, par exemple, et l’impératif du respect ciamus experimentum in anima vili.” Enten- portrait travesti (…). Le jeu ironique
lon qu’on est étranger ou non. périence humaine, dans sa diversité et ses d’autrui ne sont pas des produits de la dant ces mots, Muret s’exclame : “Comme a la valeur d’une interprétation de
C’est à cette occasion qu’il de- contradictions. C’est le souci de trouver le science : celle-ci ne livre que des faits mesu- si elle était vile, cette âme pour laquelle le soi par soi : c’est une épiphanie déri-
mande le conseil d’une jeune étu- sens de ce qui advient autour de nous. C’est rés et vérifiés, d’où résultent des pouvoirs. Christ n’a pas dédaigné de mourir !” Cette soire de l’art et de l’artiste. » Tou-
diante. Elle lui passe ses notes – et la volonté de percevoir, sous le présent, une Dès lors le respect d’autrui prend d’autant protestation était dictée par la compassion, jours cette démarche réflexive qui
deviendra sa compagne. épaisseur historique, et de formuler un pro- plus d’importance. Et il requiert d’autant non par le savoir scientifique. La science el- est aussi l’essence même de la mé-
jet de vie qui impliquera une politique. plus de courage qu’il n’est garantit que par le-même n’a pas d’argument pour interdire lancolie et la signature de l’engage-
Tremblement de l’esprit Nous vivons dans un monde dont les pou- une conviction morale, indépendamment l’abus de son pouvoir, car ce n’est pas du sa- ment de l’humaniste.
Médecine et littérature conjointe- voirs de la science ont transformé l’aspect. de toute preuve “objective”. voir scientifique que nous tenons la con- Simple et modeste, Jean Staro-
ment donc. Même jeu de bascule Le travail scientifique a produit d’immen- naissance de nos devoirs. binski a confié en 2010 son fonds
entre le poste de chargé de cours ses pouvoirs. Mais ce que la science ne nous “Une personne humaine est une fin” J’ai cité la scène telle que Diderot, cet in- d’archives de plus de 40 000 livres
(1953), puis de professeur assistant dit pas, c’est la règle morale que nous de- En ce qui regarde les conditions morales croyant, l’évoque à deux reprises. Le maître aux Archives littéraires de la Bi-
(1954-1956), qu’il accepte à Balti- vons respecter pour l’acquérir, et celle que que doit s’imposer la volonté de savoir, je d’œuvre de l’Encyclopédie pensait que l’ab- bliothèque nationale suisse. Lais-
more (Maryland) à l’université Jo- nous devons respecter dans l’emploi de ses crois pouvoir faire appel à une parole sence d’égards humains n’est jamais justi- sant à d’autres le soin de s’en nour-
hns-Hopkins, avant de rejoindre, ressources. Ce sont les conditions et les li- exemplaire, qui date de la fin du XVIe siècle. fiable, même si l’on prend pour but le pro- rir pour défier l’horizon. Lui qui ne
pour un an, en tant qu’interne, mites de cet emploi. Et ce qu’elle est égale- Ce fut l’époque où les pratiques expérimen- grès scientifique. (…) Il n’est pas admissible voyait dans ses textes que des
l’hôpital psychiatrique de Cery, à ment incapable de nous dire, ce sont les im- tales commençaient à prévaloir dans les de considérer une personne humaine « pierres d’attente (…) à dévelop-
Lausanne (1957). C’est alors que pératifs moraux qui doivent être respectés sciences de la nature. L’histoire est racon- comme un moyen : elle est une fin, dans per » n’a cessé de poser son regard
Jean Starobinski opte pour une quand on veut accéder au savoir exact. tée par un humaniste, Marc-Antoine Mu- son existence, dans sa singularité et sa diffé- vif, qui dépasse la réalité visible et
seule carrière : celle de l’analyse lit- C’est trop cher le payer si nous y perdons ret, qui fut peut-être l’un des maîtres de rence reconnue. Nous comprenons mieux, ouvre à l’imaginaire, sur la littéra-
téraire, qu’il conduira avec une notre âme, avertit le mythe faustien. Peut- Montaigne au collège de Guyenne. (…) Mu- dans la situation qui est maintenant la nô- ture, qui, pour lui, est le monde. p
singularité féconde qui doit beau- être un chercheur, un savant nous le diront- ret rapporte que, couché dans un lit d’hos- tre, le sens de la parole de cet humaniste. » p philippe-jean catinchi

La critique littéraire, un « droit de regard »


Cette disposition d’esprit permet de faire entrer en résonance deux verbes séparés à tort : lire et écrire

S elon Jean Paulhan, la criti-


que est « l’un des noms de
l’attention ». Nul mieux
que Jean Starobinski n’aura dé-
montré le sens et la valeur de
1964) s’inscrivit dans une noble gé-
néalogie des études littéraires. Son
tronc commun était l’informelle
école de Genève, avec Marcel Ray-
mond, Jean Rousset, Albert Béguin
à entendre dans toute son exten-
sion : la critique. En témoigne l’im-
posant volume publié en 2016 par
Martin Rueff (La Beauté du monde,
« Quarto », Gallimard) qui re-
tes, articles ou conférences, sur
près de cinquante années, de 1959
à 2006, Les Approches du sens (La
Dogana, 2013). Starobinski défend
ce qu’il considère comme une pra-
en 1965 dans la revue Preuves, ré-
pond à ces questions par un « acte
de foi ». Il s’agit de trouver, ou du
moins d’aspirer à « ce point culmi-
nant où savoir, réflexion et création
de Ferdinand de Saussure (Galli-
mard, 1971), Jean Starobinski n’est
pas un adepte de la critique im-
pressionniste. Il récuse une proxi-
mité imaginaire, ou même une
cette disposition d’esprit. Il lui ou Georges Poulet en pères fonda- groupe des textes divers sur la poé- tique essentielle où entrent en ré- coïncident : sous forme d’un savoir identification avec l’auteur étu-
donna même, par chacun des li- teurs. En aval, il y avait Gaston Ba- sie, la peinture et la musique. Une sonance, parfois en harmonie, qui se conteste et d’une création qui dié. L’œuvre « est une conscience
vres qu’il publia, ses plus belles chelard et Charles Du Bos. chronologie détaillée permet de deux verbes qu’on a tort de sépa- se dépasse en conscience de soi ». Il étrangère, radicalement autre, qui
lettres de noblesse littéraire. mesurer la continuité et la cohé- rer : lire et écrire. Ayant d’emblée n’est pas indifférent qu’à cet ins- me cherche, qui me fixe, et qui me
Une insistante tradition, encore « Une conscience étrangère » rence du travail de Starobinski. quitté la « zone où foisonnent le tant l’essayiste, l’écrivain en fait, somme de répondre. Je me sens ex-
vivace, conçoit la critique comme Depuis son anthologie de Stendhal Deux ensembles concentrent malentendu, la courte vue, l’acri- cite l’« admirable obstination » de posé à cette question qui vient à
un exercice subalterne. Hors de (LUF, 1943) et son grand livre sur plus particulièrement sa ré- monie, les reproches tatillons, le ba- Maurice Blanchot qui prolonge ma rencontre. L’œuvre m’inter-
tout esprit de concurrence, sans ja- Rousseau (La Transparence et l’obs- flexion : les deux volumes de L’Œil vardage pédant, l’outrecuidance l’expérience créatrice par la tenta- roge ». Et cette définition : « Le cri-
mais se départir de sa courtoisie et tacle, Plon, 1957, et Gallimard, 1971), vivant (Gallimard, 1961 et 1970) bornée », il conçoit l’œuvre étudiée tive de compréhension et l’intelli- tique est celui qui, tout en consen-
de sa bienveillance – évidentes aucun des travaux de Starobinski – avec la préface du premier et l’inté- comme un « texte, tel qu’il se laisse gence de celle-ci. tant à la fascination que le texte lui
lorsqu’on parlait avec lui, et tout sur la littérature bien sûr, mais gralité du second, qui porte ce titre habiter par la lecture ». Commentateur du philologue impose, entend pourtant conser-
autant quand on le lit –, l’auteur de aussi sur l’art ou la mélancolie – ne générique : La Relation critique. Que fait le critique ? Quelle est sa autrichien Leo Spitzer (1887- ver droit de regard. » p
L’Invention de la liberté (Skira, peut être écarté de cette catégorie, L’autre ensemble compile des tex- tâche, son horizon ? Starobinski, 1960), éditeur des anagrammes patrick kéchichian
24 |
IDÉES
0123
VENDREDI 8 MARS 2019

Cecilia Garcia-Peñalosa
Les mesures en faveur des femmes
Le contexte
peuvent se retourner contre elles
Il y a cent dix ans, le 28 fé-
Les quotas ou les contraintes visant à pallier le manque
vrier 1909, le Parti socialiste
américain lance une « Jour-
de possibilités pour les femmes dans certains métiers n’ont
pas toujours les effets escomptés. Aussi faut-il se montrer leur composition, et la proportion de femmes et, par conséquent, l’écart en
née nationale de la femme ». femmes qui y siègent varie, mais elle est termes de titularisation.
Un an plus tard, l’Internatio- prudent avant de les imposer, estime l’économiste souvent faible ou nulle. Les auteurs de Les quotas en politique sont souvent
nale des femmes socialistes, l’étude s’attendaient à ce qu’une plus justifiés par le fait que les rôles modelés
grande proportion de femmes dans les ju- changent les attitudes et ouvrent des pos-
qui se tient à Copenhague,
rys ait pour effet une réduction de la dis- sibilités pour les générations qui suivent.

L
fixe au 8 mars la journée de a partie, au final la plus facile, les avérées majeures. Ce type d’expérience a crimination envers les candidates et se Là encore, l’effet boomerang peut être
référence pour les revendica- femmes l’ont réalisée. Obtenir le inspiré un nombre important de mesures traduise par une plus grande probabilité important, renforçant des stéréotypes.
droit de vote, être les égales des visant à augmenter les opportunités pour de réussite pour ces dernières. Les don- C’est le cas, par exemple, pour la gestion
tions des droits des femmes.
hommes devant la loi, choisir et dé- les femmes. Malheureusement, elles peu- nées montrent exactement l’effet con- d’une mairie. La mauvaise gestion par un
Officialisée par l’ONU cider de l’usage de leur corps… Le XXe siè- vent être parfois contre-productives. Con- traire : un jury plus féminisé réduit le maire est attribuée à sa personnalité ou à
comme « Journée internatio- cle a été celui de la bataille pour l’égalité sidérons d’abord le cas des quotas, censés taux de réussite des candidates, car les son affiliation politique, celle d’une
nale des femmes » en 1977, devant la loi entre femmes et hommes réduire la discrimination envers les fem- femmes qui y siègent semblent être plus femme maire serait inhérente à sa condi-
dans les sociétés développées. Ce qui reste mes, dans les jurys de concours majoritai- exigeantes avec les candidates qu’avec les tion de femme. En d’autres termes, les
cette date est célébrée à venir est bien plus difficile. Il faut main- rement masculins. Un premier effet néga- candidats. femmes ne seraient pas compétentes en
en France depuis 1982, sur tenant, pour qu’existe une réelle égalité tif vient du fait que, dans les professions politique. En France, Quentin Lippmann,
proposition d’Yvette Roudy, des chances, mettre en place des mesures où les femmes sont peu nombreuses, la En politique, des stéréotypes renforcés de l’Ecole d’économie de Paris, a examiné
au niveau des institutions qui compen- parité implique, de façon mécanique, que Beaucoup de professions qualifiées sont les élections municipales de 2014. En re-
alors ministre des droits
sent le poids du vécu, l’impact de la discri- celles-ci y consacrent bien plus de temps caractérisées par une période probatoire gardant des listes électorales compara-
des femmes. mination implicite, et les contraintes de la que les hommes et, ce, au détriment avant une titularisation ou une promo- bles du point de vue de la parité, il mon-
Dans de nombreux pays, maternité. Ou pas. d’autres activités. Or, en général, faire par- tion. Cela concerne les associés des cabi- tre que la probabilité qu’une femme suc-
Depuis une vingtaine d’années, bien des tie d’un comité n’est pas valorisé du point nets d’avocats, les internes en médecine, cède à une femme au poste de maire est
cette date est l’occasion de
mesures ont été déployées, en France de vue de l’évolution de la carrière, ce qui et, dans de nombreux pays, les jeunes plus faible que pour une femme d’être
se mobiliser. Soit par des comme dans beaucoup d’autres pays à pénalise les femmes à un stade avancé de professeurs des universités. Le faible taux élue à la suite d’un homme. Les stéréoty-
actions concrètes comme haut revenu, afin de pallier le manque leur vie professionnelle. de promotion et de titularisation des fem- pes semblent plus marqués quand une
les grèves et les rassemble- d’opportunités pour les femmes dans de Ces coûts pourraient être justifiés si la mes dans ces métiers est souvent attribué femme est au pouvoir.
nombreux métiers. Nous commençons à parité bénéficiait aux femmes plus jeu- au fait que ces périodes coïncident avec le Peut-on conclure que les politiques en fa-
ments, soit en informant, avoir suffisamment de recul pour pouvoir nes. Est-ce vraiment le cas ? Une étude moment de la maternité, et les femmes veur des femmes sont contre-productives ?
en prenant en considération poser la question de leur efficacité. Par- s’est focalisée sur les concours dans le sys- passent ainsi une partie de ces années Pas nécessairement, eu égard aux exem-
les enjeux de la lutte fois, la réponse est surprenante. tème judiciaire en Espagne (notaires, ju- précieuses à s’occuper de leurs bébés ou ples dont les effets positifs sont attestés.
D’incontestables succès ont été obtenus. ges, procureurs), en regardant la probabi- jeunes enfants. Mais la vigilance s’impose. Légiférer sur
ou en réfléchissant à ses
Un exemple connu est celui des grands lité de réussite de 150 000 candidates et Des politiques ont été adoptées dans des quotas ou prolonger la période proba-
modalités. orchestres américains qui, dans les an- candidats entre 1987 et 2005. Chaque an- certaines professions afin de niveler les toire d’un statut sans en considérer soi-
nées 1970, étaient presque exclusivement née, plusieurs jurys examinent les candi- différences et de réduire les inégalités en- gneusement l’ensemble des conséquences
masculins, la proportion de femmes se si- datures. Ces jurys sont hétérogènes dans tre femmes et hommes. A titre d’exem- peut s’avérer dangereux. Les meilleures in-
tuant autour de 12 %. L’un après l’autre, les ple, en 2001, les universités américaines tentions en vue de réduire de manière si-
orchestres ont commencé à mettre en ont mis en place un système qui octroie gnificative les inégalités entre femmes et
place des auditions à l’aveugle dans les- une année supplémentaire par enfant, et, hommes peuvent parfois se retourner
quelles le juré était placé de l’autre côté dans un souci d’égalité en matière de contre celles que l’on voudrait aider. p
d’un écran qui occultait l’identité du can- genre, ce délai est indifféremment ac-
didat ou de la candidate (aujourd’hui, cordé aux femmes et aux hommes.
parmi ces grands orchestres, seul celui de LES FEMMES MEMBRES Contre toute attente, l’adoption d’une
Cleveland n’utilise pas cette procédure).
L’impact sur le recrutement de femmes a
D’UN JURY telle politique a considérablement réduit
le taux de titularisation des femmes, qui
été immédiat et, en 2000, certains de ces SEMBLENT ÊTRE PLUS est descendu de 22 %, tout en augmen- Cecilia Garcia-Peñalosa est écono-
orchestres avaient atteint 35 % de femmes tant celui des hommes de 19 %. Plus pré- miste, directrice de recherche au CNRS,
musiciennes. Pas de loi ou de contrainte EXIGEANTES AVEC LES cisément, les hommes utilisent cette également directrice d’études à l’EHESS
externe, mais un simple changement de période supplémentaire pour travailler (chaire : genre, croissance et développe-
procédure choisi par les orchestres eux- CANDIDATES QU’AVEC davantage et publier plus, creusant ainsi ment) et membre d’Aix-Marseille sciences
mêmes, dont les répercussions se sont LES CANDIDATS l’écart en termes de publication avec les économiques (AMSE)

Il faut lutter contre l’analphabétisme sexuel


sur un pied d’égalité les sexualités mascu- Savoir que l’humanité tout entière est mes une grande cause nationale, que les
Un collectif de personnalités, parmi lesquelles lines et féminines, c’est lancer les bases dotée d’un organe semblable, composé élèves de France soient privés d’une
Pénélope Bagieu, Daphné Bürki, Mouloud Achour d’une sexualité dans laquelle les deux de tissus érectiles qui fonctionnent de la éducation à la sexualité où clitoris et pé-
partenaires, dans le cadre d’une relation même façon, aide aussi à sortir d’une nis sont enseignés à égalité, faisant des
ou Jean-Marc Barr, dénonce la représentation hétérosexuelle, sont aussi importants bicatégorisation de l’humanité qui ne femmes et des hommes des êtres égaux
tronquée du clitoris dans la majorité des manuels l’un que l’autre et ont chacun leur mot à correspond pas à la réalité biologique et en tout point.
dire et où les femmes ne sont pas systé- donne l’illusion qu’hommes et femmes Parce que nous sommes convaincus que
scolaires de sciences naturelles et ses conséquences matiquement reléguées à un rôle d’objet sont radicalement différents. ça n’est que par l’éducation que nous par-
mais bien actrices de leur sexualité. viendrons à changer les mentalités et à
Parler du clitoris et de plaisir féminin Transformer les imaginaires transformer les imaginaires, nous de-
s’inscrit aussi dans une lutte contre la Reconnaître le clitoris comme un organe mandons officiellement de mentionner

L
e clitoris est l’organe essentiel du ment, alors que le clitoris mesure dix culture du viol. En effet, en ne parlant de plaisir à part entière, c’est aussi mesu- explicitement le clitoris dans les program-
plaisir sexuel des femmes. Pour- centimètres ! Seule la partie externe est que du plaisir masculin et en faisant du rer la portée des mutilations sexuelles mes de SVT, ainsi qu’une formation solide
tant, il demeure un organe oublié représentée. Nous devons lutter contre plaisir féminin un tabou ou en le dans la volonté de détruire le désir fémi- des enseignants pour une éducation à la
des manuels scolaires. Selon un l’analphabétisme sexuel, c’est un enjeu réduisant à un fonctionnement céré- nin. L’excision est encore très largement sexualité sans tabou ni censure. p
rapport sur l’éducation sexuelle rendu d’égalité. Le sexe de la femme n’est ni bral, on alimente la représentation pratiquée dans le monde : l’OMS estime à
public en juin 2016 par le Haut Conseil à tabou ni honteux. d’un plaisir masculin prédominant, 180 000 le nombre de personnes ris-
l’égalité, un quart des filles de 15 ans ne Il faut que les nouvelles générations ap- évident, par rapport à celui des femmes quant l’excision chaque année au sein de
savent pas qu’elles possèdent un clitoris, prennent enfin comment est fait un sexe qui serait secondaire, subsidiaire, quasi l’Union européenne ; l’INED décomptait
et 83 % d’entre elles ignorent sa fonction féminin, et en particulier sachent situer et inexistant. 53 000 personnes excisées résidant en
érogène. Pourtant, elles sont 53 % à sa- comprendre la conformation de l’organe France en 2004. Premiers signataires : Angèle
voir représenter le sexe masculin. qui est la source primaire du plaisir sexuel Nous devons lutter, encore aujour- (chanteuse) ; Mouloud Achour
Cette méconnaissance n’est pas surpre- chez la femme, exactement comme l’est d’hui, pour faire tomber un des bastions (animateur télé) ; Lisa Azuelos (réali-
nante. En France, le corps de la femme le pénis chez l’homme. C’est une condi- du patriarcat : celui de la non-reconnais- satrice) ; Pénélope Bagieu (auteure) ;
n’est jamais, ou très rarement, repré- tion sine qua non d’égalité de traitement sance du clitoris comme un organe du Jean-Marc Barr (comédien) ; Daphné
senté intégralement et correctement par des deux sexes dans l’enseignement et, plaisir féminin, au même titre que le pé- Bürki (animatrice télé) ; Ghada
les outils éducatifs à disposition des en-
seignants.
au-delà des aspects pratiques, cela a aussi
des répercussions symboliques. Penser
LA RECONNAISSANCE nis est un organe du plaisir masculin.
C’est pourquoi nous alertons la secré-
Hatem (médecin-chef de la Maison
des femmes de Saint-Denis) ; Axelle
En 2019, seul un manuel de sciences que le vagin est l’homologue du pénis, et DU CLITORIS PERMET DE taire d’Etat chargée de l’égalité entre les Jah Njiké (Groupe pour l’abolition des
de la vie et de la Terre (SVT) – celui des non le clitoris, c’est se tromper au point de femmes et les hommes et de la lutte con- mutilations sexuelles et mariages for-
éditions Magnard – sur huit représente croire que les femmes sont dépourvues SORTIR DE CE SCHÉMA tre les discriminations, Marlène Schiappa, cés [Gams]) ; Karine Le Marchand
correctement le clitoris. Les sept autres d’un organe de plaisir. et le ministre de l’éducation nationale, (animatrice télé) ; Lio (chanteuse) ;
éditeurs ont conservé leurs dessins er- La reconnaissance du clitoris permet SEXUEL DANS LEQUEL Jean-Michel Blanquer, sur ce sujet. Clara Luciani (chanteuse) ; Danielle
ronés. Sur ces planches, on remarque donc de sortir de ce schéma sexuel dans LES FEMMES SONT EN Nous leur demandons s’il est accepta- Mérian (avocate) ; Guillaume Meu-
que la vulve et la partie interne du clito- lequel les femmes sont en situation de ble, au XXIe siècle, dans un gouverne- rice (humoriste)… Retrouvez la liste
ris ne sont jamais dessinées entière- passivité ou de simple réactivité. Mettre SITUATION DE PASSIVITÉ ment qui a fait de l’égalité femmes-hom- complète sur Lemonde.fr
idées | 25
0123
VENDREDI 8 MARS 2019

Kimberlé Crenshaw
« La lutte contre le racisme doit
inclure le combat contre le sexisme »
En 1989, la juriste afro-américaine inventait le concept d’« intersectionnalité »,
qui désigne le cumul de plusieurs discriminations. Cette notion, qui irrigue les
travaux sur la domination, est combattue par les défenseurs de l’universalisme

fois la discrimination raciale et me le formuler, que je ne serai jamais


ENTRETIEN sexiste : la loi ne prévoyait pas le cas Blanche-Neige ou Cendrillon. Beau-

E
lle est la première à avoir em- des femmes noires, qui subissent coup de fillettes noires qui vivent
ployé le terme d’« intersec- plusieurs formes d’oppression. Le dans des sociétés où la beauté est as-
tionnalité ». Dans un article problème de ces femmes n’avait pas sociée à une image qui ne leur res-
universitaire publié en 1989, de nom et, sans nom, on ne pouvait semble pas partagent cette intuition.
la juriste afro-américaine Kimberlé pas le résoudre. Beaucoup de gens
Crenshaw inventait ce mot pour sont au croisement de multiples Vous affirmez que les femmes
évoquer le sort des femmes noires, dynamiques sociales : la race, le noires, aux Etats-Unis, doivent
victimes de discriminations à la fois sexe, mais aussi l’hétérosexisme, la faire face à une oppression
raciales et sexistes. Depuis cette transphobie ou la xénophobie. sexiste au sein de leur commu-
date, l’intersectionnalité est deve- Aujourd’hui, si Emma DeGraffen- nauté. Que voulez-vous dire ?
nue, dans le champ des sciences so- reid se présentait devant des juges, Prenons le cas du chanteur noir
ciales, une notion majeure pour je pense que la dimension intersec- R. Kelly. Depuis vingt ans, les accu-
tous ceux qui cherchent à analyser tionnelle de son cas serait reconnue. sations s’accumulent contre ce pré-
les dynamiques de domination. dateur sexuel qui a ruiné la vie de di- collectifs sans que personne n’ait Cette critique émane le plus souvent YANN LEGENDRE
En France, ce concept, qui s’est im- Y a-t-il une part de votre histoire zaines de filles noires, parfois mi- jamais été sanctionné. des hommes blancs : elle constitue en
posé il y a une dizaine d’années, est personnelle derrière l’élaboration neures. Ce qui l’a protégé en partie, Prenez le cas Rosa Parks : dans réalité une revendication identitaire
critiqué par les défenseurs de l’uni- du concept ? chez les Afro-Américains, ce sont les l’iconographie, elle est souvent re- qui ne dit pas son nom. Pour mainte-
versalisme républicain, qui esti- Mes parents étaient professeurs, et arguments du type : « Il est inno- présentée assise dans un bus, refu- nir un universalisme de façade, le
ment que cette logique encourage j’ai grandi dans un quartier blanc. cent ! C’est une conspiration raciste sant de céder sa place à un Blanc, prix à payer est élevé : c’est le silence
les revendications identitaires. En- Très tôt, j’ai vu comment la race agis- comme il y en a eu tant contre les alors qu’elle a d’abord milité pour les des personnes victimes de multiples
tretien avec Kimberlé Crenshaw, qui sait dans nos vies. En maternelle, hommes noirs. » C’est ce que j’ap- droits des femmes victimes de viol. formes de vulnérabilité. Si l’on veut
enseigne le droit à l’université de nous jouions à un jeu qui consistait à pelle la bible du « sauvons notre Aujourd’hui, rares sont ceux qui lutter contre les discriminations et
Los Angeles (UCLA, Californie) et à incarner des personnages à tour de frère », un appel à la solidarité en- connaissent les noms de Tanisha les exclusions, il faut au contraire
l’université de Columbia. rôle, le plus convoité étant celui de vers les hommes qui se retourne Anderson, Michelle Cusseaux ou In- nommer et interroger les privilèges.
princesse. Malgré tous mes efforts, contre les victimes. La lutte contre le dia Kager, qui font partie des dizai-
Comment en êtes-vous venue mon tour n’est jamais venu. J’ai com- racisme doit inclure le combat con- nes de femmes victimes de violen- On a peu entendu les femmes
à élaborer le concept d’intersec- pris, sans que je puisse parfaitement tre le sexisme, y compris, bien sûr, ces policières. Certaines ont été noires pendant le mouvement
tionnalité ? quand les violences sont commises tuées dans leur salon devant leurs #metoo… Comment l’expliquez-
Je suis partie de l’histoire d’Emma dans la communauté. enfants, d’autres en faisant leurs vous ?
DeGraffenreid. En 1976, cette femme courses et d’autres au volant de leur Pourtant, les activistes noires sont
noire a attaqué General Motors en Vous expliquez qu’aux Etats-Unis voiture. Le mouvement #Sayher- bien présentes sur le terrain, mais
justice pour discrimination raciste les femmes noires sont souvent name (« dites son nom »), qui tente elles ne bénéficient pas des projec-
et sexiste. L’entreprise avait mis en victimes de violences policières. de sortir ces histoires de l’oubli, est teurs médiatiques. L’ironie, c’est
place une division du travail basée BEAUCOUP Pourquoi ces histoires sont-elles une réponse à cette invisibilisation. que c’est une femme noire, Tarana
sur une ségrégation par la race et le
sexe : les emplois de bureau – de se-
DE GENS SONT si peu connues ?
Au cours de l’histoire, les images En France, ceux qui critiquent
Burke, qui a lancé, il y a dix ans, le
mouvement Me Too pour dénoncer
crétaires, par exemple – étaient im- AU CROISEMENT de meurtres et de lynchages d’hom- le concept d’intersectionnalité les violences sexuelles à l’égard des
plicitement réservés aux femmes mes noirs ont façonné l’image que estiment qu’il représente une filles noires ; mais ce n’est pas l’ex-
blanches, alors que les tâches les DE MULTIPLES nous nous faisons de la violence ra- menace pour l’universalisme périence de la vulnérabilité vécue
plus physiques étaient destinées
aux hommes noirs. Lors du procès,
DYNAMIQUES ciste : dans la société américaine
postcoloniale et postesclavagiste, les
républicain. Qu’en pensez-vous ?
Ces controverses existaient déjà au
par les femmes de couleur, les fem-
mes pauvres ou les ouvrières mi-
Emma DeGraffenreid a déclaré aux SOCIALES : LA RACE, hommes noirs, dont il faut contrôler moment de l’affaire Emma DeGraf- grantes qui a été mise en avant dans
juges : « Si vous regardez uniquement et contenir la masculinité, apparais- fenreid. A l’époque, les juges avaient les médias. Cela pose une question :
ce que vivent les femmes blanches ou LE SEXE, MAIS AUSSI sent comme les seules cibles des estimé que la reconnaissance des si vous abusez de femmes qui ne
les hommes noirs, vous ne verrez pas brutalités racistes. Pourtant, nom- multiples discriminations subies par sont ni blanches ni célèbres, subi-
ma souffrance. » L’HÉTÉROSEXISME, breuses sont les femmes qui ont, les femmes noires ouvrirait la boîte rez-vous les mêmes conséquences
Emma DeGraffenreid a malheu- LA TRANSPHOBIE elles aussi, subi cette barbarie : cer- de Pandore des revendications sans qu’Harvey Weinstein ? p
reusement été déboutée au motif taines ont été lynchées enceintes, fin : ils y voyaient un risque d’effon- propos recueillis par
qu’elle ne pouvait pas plaider à la OU LA XÉNOPHOBIE d’autres ont été victimes de viols drement de la société occidentale. coumba kane

Marylin Maeso contre ceux qui l’émettent se heurte à au


moins deux objections de taille.
La première, c’est l’écueil essentialiste
auquel elle n’échappe pas. Décréter que la
cernant les priorités de telle ou telle asso-
ciation se revendiquant de l’intersection-
nalité. On pourrait par exemple se
demander pourquoi l’association fémi-

Le paradoxe crainte de l’assignation identitaire est


elle-même, fondamentalement, l’expres-
sion de velléités identitaires refusant de
se penser comme telles (celles des hom-
ON NE PEUT ÊTRE
ÉGALEMENT
ET SIMULTANÉMENT
niste intersectionnelle Lallab, qui s’en-
gage abondamment contre les discrimi-
nations et les oppressions touchant les
femmes voilées en France, est loin de

de l’intersectionnalité mes blancs hétérosexuels, pour l’essen-


tiel), c’est s’enfermer dans une logique
dogmatique (car infalsifiable) où le dé-
tracteur sera systématiquement soup-
çonné, s’il est blanc, d’être un privilégié
ATTENTIF À TOUT
donner une telle visibilité aux critiques
des discours misogynes entourant le
voile ou de déconstruire avec autant
d’obstination l’imaginaire sexiste sous-
jacent à la notion de « modest fashion »
La philosophe s’interroge sur les limites de ce concept, qui sur la défensive, ou s’il est « racisé », d’être l’intersectionnalité qu’il s’agit d’interro- et à l’injonction à la pudeur qui touche
désigne les discriminations multiples subies par une seule un asservi volontaire ou un vendu. ger, à savoir l’idée que, si les discrimina- spécifiquement les femmes. Comment
personne. Elles peuvent, certes, s’additionner, mais doit- Balayer de manière aussi expéditive tions s’additionnent, on peut (et on doit) expliquer cette différence de traitement
l’objection universaliste, c’est en outre fusionner les engagements sans les hié- autrement que par une primauté don-
on pour autant refuser de hiérarchiser les combats? occulter l’expérience de ceux qui doivent rarchiser. A ce sujet, il faut écouter Hou- née tacitement aux exigences de l’antira-
lutter simultanément sur le double front ria Bouteldja, cofondatrice du parti des cisme sur celles du féminisme ?
des discriminations qu’ils subissent et Indigènes de la République, qui reproche Tel est, à mon sens, le paradoxe de
de la banalisation, chez certains mili- au prisme intersectionnel de reposer sur l’ambition portée par l’intersectionna-

L
a réception pour le moins houleuse répondant à un besoin précis, il porte en tants, du recours à des termes infamants une vision hors sol et donc politique- lité. Celui d’une approche qui, en recher-
qu’a connue l’intersectionnalité en lui-même les tensions inhérentes à la tels que « nègre de maison » ou « colla- ment inapplicable, où toutes les luttes chant l’exhaustivité par une lecture
France témoigne à la fois du flou confrontation entre le projet émancipa- beur » pour désigner une personne doivent être menées de front. Cette ob- concentrique, en vient à oublier que
que ce mot a cristallisé – Kimberlé teur qu’il charrie et les nécessités du réel. non blanche tenant un discours jugé di- jection a le mérite de questionner les li- tout point de vue est situé, c’est-à-dire
Crenshaw admettait elle-même, en 2009, vergent. En identifiant une idée à une mites de la promesse intersectionnelle, limité, et que le souci théorique de croi-
au détour d’un entretien, ne pas toujours Universalisme de façade couleur de peau, on néglige l’intérêt des en avançant qu’en contexte militant on ser les discriminations se paie parfois
se reconnaître dans les emplois qui en On fait souvent une lecture caricaturale réserves émises vis-à-vis de la théorie ne peut être également et simultané- par une plus grande sélectivité straté-
sont faits – et des difficultés qu’il n’a cessé car unilatérale des réticences rencon- intersectionnelle par des auteurs tels que ment attentif à tout, qu’il faut savoir faire gique dans le choix des luttes concrètes
de soulever. On aurait tort pour autant trées par le prisme intersectionnel au le philosophe Souleymane Bachir Dia- des compromis – en d’autres termes, des menées sur le terrain. p
d’attribuer les polémiques qui l’entou- sein d’une partie du monde intellectuel gne, pour qui le monde ne peut être ré- choix. Il y aurait donc dans la mouvance
rent à de simples abus de langage ou à des français. Elles seraient, à en croire duit à une « juxtaposition d’identités » intersectionnelle aussi une hiérarchisa-
confusions terminologiques. Kimberlé Crenshaw elle-même, le symp- (En quête d’Afrique(s) : Universalisme et tion, d’autant plus insidieuse qu’elle ne
Ce serait oublier que le concept d’inter- tôme des convulsions de l’universalisme pensée décoloniale, avec Jean-Loup Am- s’assume pas comme telle.
sectionnalité a d’emblée été forgé dans de façade des dominants, provoquées selle, Albin Michel, 2018) ou la journa- L’accusation de « white feminism » (éga-
une perspective pratique, afin de permet- par la mise en cause de leurs privilèges liste Tania de Montaigne, auteure d’un lement traduite par le slogan « le fémi- Marylin Maeso est essayiste
tre aux victimes d’un faisceau conver- au contact des revendications des per- essai au titre évocateur : L’Assignation : les nisme sans l’intersectionnalité, c’est du et professeure de philosophie dans
gent d’oppressions de pouvoir le faire re- sonnes multidiscriminées. Cette inter- Noirs n’existent pas (Grasset, 2018). suprémacisme blanc ») sert souvent à le secondaire. Elle a publié « Les
connaître afin de le combattre plus effica- prétation consistant à simplement re- Mais au-delà du danger de la fragmen- écarter commodément des questionne- Conspirateurs du silence » (éditions
cement. Parce qu’il est un outil théorique tourner l’accusation de repli identitaire tation, c’est le présupposé même de ments légitimes qui peuvent naître con- de l’Observatoire, 2018)
26 | idées 0123
VENDREDI 8 MARS 2019

La journaliste Astrid de Villaines a enquêté dans « la France des violences faites


aux femmes ». Elle fait partout le même constat : « Collégiennes, étudiantes,
ouvrières, agricultrices, employées, cadres ou chefs d’entreprise, toutes ont vécu
une discrimination, des violences sexistes ou sexuelles. J’ai été submergée.
C’est trop souvent. C’est trop violent. Il s’agit d’un système. » Elle publie
« Harcelées » (Plon), dont nous publions les bonnes feuilles

HARCELÉES

Plongée dans la France du sexisme


d’Astrid de Villaines
Plon, 226 pages, 17 €

G
sée au rang d’objet. « Je veux juste marcher et répondu, sans que je puisse vraiment justifier plutôt à mon directeur de thèse », ou enfin « Je ne
qu’on me foute la paix, répond Alma, 27 ans, co- ce malaise. suis pas la plus légitime pour parler de ce sujet »,
médienne à Paris. Non, ça ne me fait pas plaisir Je ne considérais alors ces agissements ni quand elles sont justement appelées sur la thé-
qu’on me parle comme ça. Parfois j’aimerais être comme du sexisme, ni comme du harcèlement, matique de leur travail. Sans parler de toutes cel-
invisible pour qu’on arrête de me regarder. Ils le ni comme aucune autre forme de violence les qui ne répondent pas, de peur d’y aller. Des
font outrageusement. » sexiste ou sexuelle. Un jour, armée de plus d’ex- précautions bien moins présentes chez les hom-
« Les mecs croient que tu leur appartiens, c’est périence et plus affirmée dans ce milieu impres- mes qui ne se posent, pour la plupart d’entre
pour ça qu’ils osent venir te voir. Quand je dis que sionnant, j’ai réagi vivement en conférence de eux, pas toutes ces questions.
j’ai déjà un mec, ils osent répondre : “T’inquiète, presse : « T’arrêtes maintenant ! » J’avais déstabi- Si les femmes dont le métier ou l’expertise sont
baby, je suis pas jaloux.” Mais c’est pas la ques- lisé l’ordre bien établi des couloirs feutrés de l’As- reconnus par tous éprouvent encore ce malaise
tion ! Je ne suis pas un bout de viande. On a un es- semblée nationale. Tout le monde me regardait, d’assumer leur rôle, on peut imaginer combien il
pace vital, une sphère privée, ils n’ont pas à s’y in- même des journalistes femmes, comme si j’étais est difficile pour elles de sortir de leur statut pour
troduire. Je trouve inadmissible qu’ils pensent la dernière des folles. Personne ne s’est intéressé en obtenir un autre. Cette autocensure se re-
avoir le droit d’être aussi insistants », abonde Pri- à ce qui pouvait bien m’arriver. Au contraire, on trouve dans tous les domaines, aussi bien en poli-
merose. Pauline Renoir partage le même senti- réclamait le silence pour mieux entendre le dé- tique que dans le monde de l’entreprise. (…) Chez
ment : « Ma grand-mère ne comprend pas qu’on puté centriste qui commentait l’actualité. Arcelor-Mittal, l’ingénieure Pascale Bellamy ob-
n’aime pas être sifflées, mais je lui réponds : “Je Quand ce photographe a quitté son poste, après serve le même comportement depuis près de
n’ai pas envie qu’on me siffle, je ne suis pas un m’avoir envoyé par mail certains de ses clichés, trente ans : « Quand il y a un poste libre, les hom-
chien !” » En plus de la dévalorisation et de l’iné- il m’a apporté une rose, pour s’excuser. Je ne sais mes ne se posent pas la question de savoir s’ils sont
galité de fait que les situations de harcèlement pas s’il a compris que son comportement était compétents ou non. Ils foncent et, au pire, ils
de rue instaurent, c’est un sentiment de peur qui déplacé, mais ce geste m’a touchée à l’époque. s’adapteront. Chaque fois, les femmes me disaient :
s’ajoute. « C’est un rapport de force, c’est de la do- J’ai tout de même, quand il eut le dos tourné, de “Je n’y arriverai pas, je ne suis pas sûre d’être com-
énéralement, c’est au collège ou au lycée que les mination. Ils montrent que tu es objectifiée, donc rage, jeté la rose à la poubelle, ultime humilia- pétente.” » Une observation partagée par la con-
jeunes filles sont confrontées pour la première on a peur. C’est une façon de dire : “Oublie pas que tion pour bien vous faire comprendre que vous sultante spécialiste des ressources humaines Ma-
fois de leur vie à de l’outrage sexiste. C’est à ce je peux te violer”, résume Alma avant de déplorer êtes une femme et que vous aimez les fleurs. Il rie Bournazel : « Les femmes ne postulent pas aux
moment-là, dans les cours d’école et les couloirs cette intériorisation dès le plus jeune âge : On est avait oublié les épines. postes si elles ne sont pas 100 % compétentes. Elles
des établissements, que les premiers regards in- éduquées dans la peur de marcher le soir dans la (…) vont également moins demander de promotions. »
sistants, les moqueries liées au physique ou les rue pour rentrer chez soi. » Ce syndrome de l’imposteuse qui consiste à se Une autocensure qui se retrouve aussi au mo-
gestes déplacés apparaissent. « Dès le collège, les délégitimer en permanence, à ne pas oser pren- ment de négocier un salaire. Marina, ouvrière à la
garçons nous regardaient en mimant des gestes « OBLIGÉE DE BAISSER LA TÊTE » dre le pouvoir, le poste, la place, même quand ils chaîne dans une usine agroalimentaire de la ré-
de fellation. C’était dégueulasse, mais on ne pou- C’est à travers le regard des hommes dans la rue, leur sont offerts, est vécu par une grande majo- gion d’Angers, se souvient parfaitement de ses
vait rien dire », se souvient Primerose, 25 ans, qui très tôt, que Laurianne Deniaud a compris qu’elle rité de femmes. Les réflexions sexistes dévelop- difficultés à chaque entretien annuel : « Je n’arri-
travaille dans la communication à Paris. Elles était une femme. « Des sifflements, des regards in- pées plus tôt n’aident évidemment pas à leur vais pas à demander. Je n’osais pas, quand mes col-
prennent alors conscience de leur genre et que sistants : ce moment où l’on se sent obligée de bais- donner confiance en elles. Mais ce syndrome est lègues masculins, eux, étaient augmentés chaque
leurs attributs sexués peuvent se transformer ser la tête et d’accélérer le pas, se remémore l’an- très difficile à combattre, tant on leur a inculqué, année. Un jour, l’un d’eux m’a engueulée, il m’a dit :
en handicap. cienne présidente du Mouvement des jeunes so- depuis le plus jeune âge, qu’il faut être discrète, “Pourquoi tu n’as pas demandé ?” J’ai eu un déclic,
Manon Carbonnel, 28 ans, et Naïma, ingénieure cialistes, aujourd’hui première adjointe au maire penser aux autres, ne pas faire trop de bruit, être j’ai demandé à voir mon chef, qui m’a dit qu’il
francilienne de 30 ans, racontent la même his- de Saint-Nazaire. J’avais conscience que ce n’était bien sage et bien mignonne. Les contes de fées et n’était pas décisionnaire. Quand j’ai dit que je vou-
toire, à Rennes ou à Stains. « J’avais très peu de pas normal. J’en avais parlé à ma mère qui me autres Walt Disney ont sûrement aussi leur part, lais voir directement son supérieur, il m’a accordé
poitrine et je ne mettais pas de soutien-gorge au comprenait mais me demandait aussi de me pro- comme le décrit Typhaine D., dans son spectacle mon augmentation. J’étais très fière de moi », sou-
lycée », confie la première. « Les filles de ma classe téger. » Toutes ont grandi ou grandissent encore Contes à rebours : « Les princesses attendent tou- rit la quinquagénaire.
trouvaient ça crade », précise-t-elle. Un élément avec ce sentiment de peur intériorisé et perçu jours leur prince charmant. Ce qui est véhiculé à La plupart des manageurs ou responsables à
qui n’a rien à voir avec l’histoire qu’elle va racon- jusqu’à peu comme faisant entièrement partie travers ces contes, c’est qu’elles ne peuvent pas s’en qui nous avons parlé confirment ce comporte-
ter mais qui démontre le manque de sororité qui de leur quotidien. sortir sans lui. C’est lui et seulement lui qui viendra ment moins conquérant que ceux des hommes.
l’a marquée à jamais. « Un jour, j’étais en débar- (…) les sauver. » Certains dirigeants, ou dirigeantes dans de nom-
deur dans la rue C’est la porte d’entrée des violences sexuelles. breux cas, vont donc tout faire pour convaincre
quand je me baisse Le sexisme est souvent perçu comme de « l’hu- SENTIMENT D’ILLÉGITIMITÉ les femmes de postuler à des postes à plus grande
pour faire mon la- mour » chez ceux qui le pratiquent ou le tolèrent. Pourquoi les femmes n’arrivent-elles pas à se responsabilité. Quand elle est arrivée au minis-
cet, place de la Il rabaisse les femmes, instaure un rapport d’iné- mettre en avant ? En quoi leur éducation de filles tère de la justice en 2012, Christiane Taubira a
gare à Rennes. Un galité entre hommes et femmes, et les façons de les a-t-elle entravées au point qu’elles ne se sen- constaté l’inégale répartition au sein des postes
TOUTES ONT homme passe et le combattre sont extrêmement difficiles, tant el- tent pas légitimes, même quand elles sont les les plus élevés. « Au sommet de la pyramide de la
GRANDI AVEC m’attrape le sein.
Ma mère est venue
les font passer celles qui s’en plaignent pour des
« rabat-joie », des « professionnelles de la victimi-
meilleures dans un domaine ? Comment lutter
contre ces réflexes bien ancrés et comment font
justice, il n’y avait que 10 % de hautes magistrates.
Quand je suis partie, on est passé à 40 % », se féli-
CE SENTIMENT DE pour l’engueuler, sation » ou tout simplement des « mal-baisées ». Il celles qui s’en sont libérées ? Le sentiment d’illé- cite l’ex-garde des sceaux. Pour arriver à ce nom-
mais ce n’est que est pourtant puni d’un an d’emprisonnement et gitimité est ressenti par de nombreuses femmes bre, elle a déployé de grands efforts de conviction.
PEUR INTÉRIORISÉ lorsque mon beau- 45 000 euros d’amende maximum, si l’injure est que nous avons pu interviewer. Iris Brey a réalisé « J’ai toujours proposé des personnes irréfutables,
ET PERÇU JUSQU’À père est intervenu
qu’il s’est excusé.
prononcée en public, et 750 euros d’amende
maximum si elle est d’ordre privé. Mais, comme
le documentaire Sex and the Series en 2017. Elle a
également publié un livre, sur le même thème,
mais j’ai dû aller les chercher, en m’obstinant », se
remémore-t-elle. « Il m’est arrivé plusieurs fois de
PEU COMME Pas auprès de moi, on le verra tout au long de cette enquête, le déca- en 2018 [éd. de l’Olivier]. Pour autant, elle ne se reculer le délai limite de dépôt de candidature,
comme si je ne mé- lage entre ce que dit la loi et ce qui se passe dans sent pas légitime. En 2018, elle est membre du avec mon directeur de cabinet qui disait : “Ce n’est
FAISANT ritais pas d’ex- la réalité est abyssal. jury de la Caméra d’or au Festival de Cannes. pas possible, ça ne s’est jamais fait.” J’ai dit : “Eh
cuses, mais auprès La première confrontation au sexisme passe Malgré cette reconnaissance, elle doute encore bien, on va commencer. Et elles ont pris les pos-
ENTIÈREMENT de lui. » en général par un regard. Cela ne semble pas d’elle-même. Quand elle aperçoit sous son nom tes” », se félicite-t-elle.
PARTIE DE LEUR Naïma, elle, a de grand-chose, mais les femmes connaissent très la mention « auteure et réalisatrice », elle a du C’est exactement le même procédé que la chef
la poitrine dès la bien la différence entre un regard séducteur, mal à y croire. « Je me suis dit : “Ce n’est pas vrai, d’entreprise Catherine Touvrey a utilisé au sein
QUOTIDIEN sixième. « Je sen- une ouverture vers un rapport de séduction on ne va pas te croire, on va penser que tu es une de l’entreprise Harmonie mutuelle qu’elle dirige
tais des rires, des souhaité et accepté, et le reste. Le reste, ce sont imposture.” J’avais honte qu’on dise ça sur le tapis depuis 2016. Elle a réussi à féminiser des postes à
moqueries. Cer- ces regards qui vous mettent tellement mal à rouge », admet la jeune femme, consciente, responsabilités qui n’avaient jamais été occupés
tains se rappro- l’aise qu’ils arrivent à vous déstabiliser, même si comme d’autres, des difficultés à lutter contre ce que par des hommes. Quand elle a ouvert les can-
chaient de moi vous êtes « une femme de pouvoir » ou une sentiment qui n’est dû qu’à son genre. Même ré- didatures, aucune femme ne s’est spontanément
pour essayer de toucher, de mettre les mains. J’ai « femme de caractère », qualificatifs qu’on accole flexe pour la chercheuse en sciences politiques présentée. Elle est donc allée les chercher, avec sa
compris alors, dans le regard des garçons, que ça rarement aux hommes, et qui permettent à cer- Fatima Khemilat. « Quand une université presti- responsable des ressources humaines. Elles ont
allait être la galère. » Puis, les mains aux fesses, ré- tains, voire certaines, de décrédibiliser la parole gieuse m’invite à un colloque, mon premier senti- repéré les talents et sont allées les voir, une par
gulières, dans le métro, des frotteurs « extrême- de celles qui ne veulent plus les subir. Quand je ment est de me dire : “Non, je ne vais pas y aller, ce une : « Tu dois réfléchir à ça, mets-toi en mouve-
ment courants » et, deux fois, des hommes qui se suis arrivée à l’Assemblée nationale, en 2011, un n’est pas ma place, on va se moquer de moi…” » ment, tu es tout à fait en capacité d’occuper ce
masturbent face à elle. La voix de cette ingé- photographe historique du Palais-Bourbon me Cette remise en cause permanente et sans raison poste », leur ont-elles dit. Les salariées, surprises,
nieure tremble quand elle en parle. Elle se sou- prenait en photo. Plusieurs fois par conférence est partagée dans de très nombreux milieux ont d’abord refusé. Mais, lors d’une nomination
vient parfaitement des dates. « La première fois à de presse. Au lieu de photographier l’objet de professionnels. suivante, certaines y sont allées. « On les met sur
16 ans, la seconde à 20 ans. J’étais paralysée, je son travail – les politiques –, il pointait vers moi (…) la trajectoire, on leur fait naître une légitimité. Sou-
n’osais rien dire. Je n’ai pas crié, j’ai juste changé de son objectif, sans arrêt. Il venait ensuite me Ce sentiment d’illégitimité explique aussi le vent, ça marche au deuxième coup », observe
place. Après coup, je me suis dit que j’aurais dû montrer ses clichés. Ce n’était que ma poitrine. peu de femmes présentes sur les plateaux de ra- Mme Touvrey. Encore faut-il que les dirigeants ou
crier, mais rien ne sortait de ma bouche. J’avais J’ai donc arrêté de porter des tee-shirts qui dé- dio ou de télévision, encore composés à 60 % dirigeantes aient cette patience et cette volonté.
l’impression d’être un objet sexuel. » voilaient trop mon cou. Mais, même en col d’hommes. Le chiffre monte à 70 % aux heures « Certaines refusent aussi parce qu’elles savent que
L’expression revient quasiment chaque fois roulé, il recommençait. Sans cesse. Cela a duré de grande écoute – ou de la préparation du dî- ce qui les attend va être très dur, un environne-
dans la bouche de celles que nous avons inter- un an, sans que j’en parle à personne, tant un ner – entre 18 heures et 20 heures. Les responsa- ment masculin où elles ne seront pas acceptées »,
viewées. C’est bien leur déconsidération qui est comportement pareil aurait été vu comme bles chargés d’inviter des expertes en plateau en ajoute Mme Taubira. p
en jeu dans ces atteintes sexistes ou sexuelles. Le « une blague potache » ou un « non-événement ». ont trop l’habitude. « Non merci, je dois m’oc- astrid de villaines
sentiment de ne pas être leur égale, d’être rabais- « Mais de quoi se plaint-elle ? » m’aurait-on alors cuper de ma fille », ou encore : « Non, demandez
idées | 27
0123
VENDREDI 8 MARS 2019

La trop lente féminisation de l’armée française


tion, les militaires l’évitent, elles ont une ap- Deux députées, Bérangère Couillard comportements militants. Pas de lutte fémi-
ANALYSE préhension », précise-t-elle. (LREM) et Bénédicte Taurine (LFI), avaient niste ici ! Il n’est pas question de mettre le feu ».

D
epuis plus de dix ans, les militai- « La création de l’association n’a donc pas noté dans un rapport d’information, en oc- L’association veut avancer avec le minis-
res français communiquent fiè- été prise comme une chose positive. » Pas de tobre 2018 : « Les freins opérationnels pou- tère sur le parcours professionnel – le harcè-
rement sur le thème : « Nous subvention ni de salle mise à disposition à vant restreindre l’accès des femmes à cer- lement, les chances de carrière, en commen-
sommes une des armées les plus Balard. Pas d’autorisation de lancer un site tains métiers ou fonctions militaires sem- çant par les barèmes sportifs pour l’entrée
féminisées du monde. » Pourtant, après son interne, avant qu’une instruction de la mi- blent finalement assez peu nombreux dans les écoles militaires. La conciliation en-
ouverture prometteuse des années 1990, nistre débloque le sujet début 2019… « L’an- aujourd’hui. S’ils sont encore importants tre vie personnelle et travail devient une né-
l’armée cale. Les femmes représentent nonce de la ministre d’une augmentation de dans les métiers les plus physiques, en parti- cessité pour l’ensemble de l’armée. Il faut évi-
15,5 % des effectifs, et seulement 7,8 % des of- 10 % de femmes d’ici à 2025 a entraîné un dé- culier au sein des unités combattantes terres- ter « l’évaporation des femmes » entre 30 et
ficiers et officiers généraux. En dépit des ef- chaînement sur les réseaux sociaux », tres et des forces spéciales, ils n’ont qu’un im- 40 ans, un sujet complexe en raison des im-
« LES RÈGLES forts déterminés du ministère, qui annonce raconte Chantal Roche. « Nous entendons pact très faible dans la majeure partie des pératifs des opérations militaires. L’associa-
DE PROMOTION un « plan mixité » le 8 mars pour tenter de
progresser, la féminisation du monde mili-
toujours les critiques des officiers : “Ça suffit,
ton combat, là, ton truc de gonzesse.” Ils ne le
emplois au sein des forces armées. » tion préconise deux référents mixité, un
homme et une femme, dans chaque unité.
DES ARMÉES, C’EST taire connaît un palier. Elle n’atteint que font même pas méchamment. On est obli- Réflexes machistes ancrés « On a fait entrer beaucoup de femmes par
10 % dans l’armée de terre, où l’on a noté en gées de tout tourner à la dérision. Dans Alors, pourquoi ce palier ? La lenteur des le bas, où sont-elles aujourd’hui ? » Le rapport
LE MÉRITE ET LES dix ans une légère régression de 0,7 point. l’armée, le masculin l’emporte sur le fémi- progrès peut s’expliquer par le fait que parlementaire compte 32 % de filles à l’en-
COMPÉTENCES », Les autres services n’ont que légèrement
progressé. Au-delà de la particularité du ser-
nin. » L’absence du galon sur la coiffe des
officiers féminins de l’armée de terre, « c’est
l’ouverture des rangs est récente. Elle date
de 1993 seulement pour les navires de sur-
trée de l’armée de l’air, mais 14 % des offi-
ciers. A l’Ecole de guerre, entre une et… zéro
A RAPPELÉ vice de santé des armées (60 %), l’armée de bien le signe d’un certain état d’esprit », face. C’est en 1999 qu’une première femme officier jusqu’en 2017, quel que soit le nom-
l’air est la plus ouverte, avec 23 %. illustre-t-elle. est devenue pilote de chasse. Il a fallu atten- bre parfois élevé de candidates. Pour 2019,
FLORENCE PARLY, « Il faut analyser la stagnation actuelle », Pas de quotas, « les règles de promotion des dre 2015 pour que toutes les fonctions mili- cinq femmes ont été ajoutées à la liste afin
plaide la médecin générale Chantal Roche, armées, c’est le mérite et les compétences », a taires jusqu’au combat soient ouvertes sur d’intégrer le Centre des hautes études mili-
MINISTRE du service de santé des armées, qui a lancé, rappelé Mme Parly. Le plan mixité a été confié le papier. Quatre officiers femmes ont servi taires, la pépinière des généraux. Cette dis-
DES ARMÉES en 2016, l’association Avec les femmes de à une contre-amirale, Anne de Mazieux, qui en 2018 pour la première fois dans des sous- crimination positive fait mal aux « officiè-
la défense, non sans difficulté. « En trois ans, est elle-même une exception dans son état- marins nucléaires lanceurs d’engins, à titre res » françaises. Mais elles savent qu’il n’y a
nous avons eu des hauts et des bas. » Un ré- major de la marine. Les mesures viseront, d’expérimentation. pour l’heure pas d’autre solution. « C’est
seau informel a encouragé l’initiative, celui selon elle, à mieux « attirer et retenir » les Réflexes machistes ancrés dans l’institu- parce qu’une loi existe, qui s’applique dans
des premières femmes officiers arrivées sur femmes, mais aussi à leur permettre de tion jusqu’à son bastion inexpugnable des tous les ministères, que cela avance. C’est
titre dans les années 1970. « Tous les ministè- mieux « équilibrer les engagements et la vie armes de mêlée, mais aussi faiblesse du « vi- parce que nous sommes “obligées” que cela a
res avaient leur réseau de femmes, sauf le familiale ». Le temps partiel n’étant pas pos- vier » féminin dans les filières scolaires progressé », dit avec les femmes militaires
nôtre. Mais ce sont surtout les civiles de la dé- sible pour les soldats, la loi de programma- scientifiques, et préjugés intégrés par les fa- Mme Roche. « La parité, on ne veut pas en en-
fense qui voulaient bouger et qui ont compris tion militaire pour 2019-2025 a introduit la milles sur l’armée : les raisons du problème tendre parler, l’équité oui. » p
l’intérêt des réseaux. L’autocensure des possibilité de devenir réserviste opération- sont d’abord culturelles. Pour progresser, nathalie guibert
femmes arrive dès la création de l’associa- nel pendant un congé parental. souligne Mme Roche, « nous devons éviter les (service international)

CHRONIQUE | PAR MARIE CHARREL UN PUNK SUR LA LIGNE DE CRÊTE


L’Allemagne, grande LE LIVRE A l’époque, Gilles Bertin
entonne volontiers Pour la gloire,
d’une compagne espagnole. L’ex-
chanteur passe vite – sans doute

malade de l’Europe ? C’ est l’histoire d’un reve-


nant. Le livre d’un
homme que tout le
monde – amis de jeunesse, poli-
ciers, magistrats… – croyait mort
l’hymne du groupe. Il se fait un
nom et des amitiés à la vie à la
mort. La suite, ce sera la dope, les
squats, la délinquance. Son prin-
cipal fait d’armes : le casse, avec
trop – sur la dimension intime et
douloureuse de cette rupture avec
la France, tout comme il ne s’at-
tarde guère sur son passé familial.
Mais l’homme vieillit, son corps

D e l’admiration. Un peu de
jalousie, aussi. Avouons-le :
depuis deux décennies, la
puissance industrielle de l’Allemagne,
son plein-emploi et le montant colos-
leurs vieux jours, mais leurs éco-
nomies ne sont pas injectées dans le
financement des PME locales ou de
l’innovation.
Plus grave, les entreprises, elles non
depuis des années et qui décide,
un matin de l’automne 2016, de
sortir de la brume pour affronter
son passé et soumettre à la justice
son destin chaotique. A le voir
d’improbables coéquipiers, du
dépôt toulousain de la Brink’s, en
avril 1988 ; 11,7 millions de francs
sans un coup de feu, selon un scé-
nario digne d’un film d’action. Le
s’abîme, victime du sida et de tant
d’autres maux, physiques et mo-
raux. Surtout, il y a ce passé, cha-
que jour plus oppressant. « Je suis
fatigué, écrit-il. Mentir, faire sem-
sal de ses excédents extérieurs plus, n’investissent pas assez : leurs aujourd’hui – grand, maigre, très récit qu’il en propose, trois décen- blant, se cacher jusqu’à se sentir in-
éveillent parfois, de ce côté-ci du capacités de financement culminent réservé, tout en pudeur et en sen- nies plus tard, est sobre et factuel, visible. » S’il rentre en France, c’est
Rhin, un soupçon d’agacement. Com- à 3 points de produit intérieur brut, TRENTE ANS sibilité –, on peine à l’imaginer en sans nostalgie ni volonté d’en pour se livrer à la justice, au risque
ment nos vertueux voisins ont-ils mais elles ne les utilisent pas. Elles DE CAVALE : rebelle. Et pourtant… Gilles Ber- tirer gloriole. Ces « conneries », il d’être condamné, comme autre-
réussi à conserver un tissu de PME jouent aussi aux écureuils ! Pourquoi MA VIE DE PUNK tin, 58 ans, dont trente de cavale, les assume et les regrette à la fois. fois les copains. « Payer mes det-
industrielles aussi dense – le fameux n’innovent-elles pas plus ? Est-ce par de Gilles Bertin, fut tour à tour chanteur punk, tes », résume-t-il. Les juges se mon-
Mittelstand –, alors que nous luttons manque d’inspiration ? Parce que Robert Laffont, junky, cambrioleur et braqueur. Identité d’emprunt treront cléments, en le condam-
pour maintenir à flot nos filières en nombre de patrons du Mittelstand 270 pages, 20 euros Le Monde a longuement retracé Après le coup vient donc le temps nant à cinq ans de prison avec sur-
déroute, comme celle du diesel ? sont angoissés par leur succession, son parcours au printemps 2018. de la fuite en Espagne et au Portu- sis. Tout cela est maintenant là,
Bien sûr, la force de l’économie ger- faute de trouver des candidats sus- Cette fois, c’est Bertin lui-même gal – il sera marchand de disques à noir sur blanc, dans cette confes-
manique, à savoir sa grande ouverture ceptibles de reprendre leur affaire ? Il qui entreprend de refaire le Lisbonne, puis barman à Barce- sion sans prétention, écrite avec
aux exportations, la rend également faut dire que la démographie joue voyage de Bordeaux, sa ville lone –, des années de fêtes puis son ami Jean-Manuel Escarnot. Ce
plus sensible que la nôtre aux fluctua- contre eux. Le pays vieillit. Si l’afflux d’hier, à Toulouse, celle d’angoisse, à claquer sa part du dernier, correspondant du journal
tions du commerce mondial. En outre, de travailleurs venus d’Europe de d’aujourd’hui. Au passage, il butin tout en craignant d’être Libération à Toulouse, a été l’une
les nouvelles normes antipollution l’Est, puis, ces dernières années, de ré- entraîne le lecteur dans le milieu arrêté, comme ses complices res- des rares personnes à l’aider à son
entrées en vigueur en septembre ont fugiés, a freiné le phénomène, il reste punk français du début des tés en France. Cet exil le conduira à retour au pays. Comme un énième
désorganisé ses chaînes de produc- inquiétant. années 1980, un biotope de rage couper le cordon avec sa vie signe du destin, le journaliste est
tion automobile pendant de longs et d’utopie où son groupe, d’avant, femme et enfant compris, décédé quelques jours avant la
mois. Selon le cabinet Euler Hermes, industries d’hier Camera Silens, occupa briève- puis à s’en forger une autre, sous publication du livre. p
un tiers de la décélération de la crois- Surtout : la faiblesse de l’investisse- ment l’avant-scène bordelaise. une identité d’emprunt, auprès philippe broussard
sance allemande observée au dernier ment met Berlin en position délicate
trimestre 2018 est dû au choc régle- vis-à-vis de la Chine, en passe de deve-
mentaire dans le secteur, un autre nir son « concurrent systématique »
tiers aux incertitudes politiques, et sur la plupart de ses créneaux indus-
20 %, aux tensions commerciales.
La plupart de ces facteurs sont tem-
triels, redoute le patronat. Le bascule-
ment vers la voiture électrique va
Religieuses et esclaves | par sergueï
poraires et conjoncturels. Ils ne favoriser l’Asie, en position de mono-
remettent pas en cause les fonda- pole dans la production de batteries
mentaux solides du modèle alle- électriques. Au reste, le pays de Goethe
mand, que nous envions tant. Du reste très dépendant de l’automobile
moins, à première vue. Car à y regar- et des biens intermédiaires, comme la
der de près, celui-ci est miné par un chimie et la métallurgie, que d’aucuns
mal insidieux, aux effets pour l’ins- appelleront « les industries d’hier ». A
tant indétectables, mais potentielle- l’aune des mutations de l’économie
ment bien plus graves, si rien ne mondiale, c’est une faiblesse : la
change dans les années à venir, que demande de produits industriels
ceux d’un simple rhume passager. fléchit partout, alors que la consom-
Prenez les énormes excédents exté- mation de services augmente…
rieurs du pays. Sont-ils le fruit de la « Le modèle allemand s’enlise,
grande compétitivité et du boom des résume Sylvain Broyer, chef éco-
exportations du Mittelstand ? Pas nomiste Europe chez S&P Global
tant que ça. Dans une note sur le Ratings. Il est rattrapé par la Chine et
sujet, l’économiste Patrick Artus, de a besoin de se réinventer rapide-
Natixis, estime que 70 % du surplus ment. » Un peu comme il l’avait fait il
extérieur provient en fait du niveau y a quinze ans, lorsque le chancelier
élevé de l’épargne. Les ménages met- Gerhard Schröder lança une série de
tent beaucoup de côté pour préparer réformes. Seulement voilà : la classe
politique est aujourd’hui obnubilée
par la succession d’Angela Merkel, à
la tête du pays depuis 2005. « Les uns
et les autres se positionnent, confie
« LE MODÈLE ALLEMAND un fin connaisseur de la vie politique
berlinoise. Mais, pour l’instant,
S’ENLISE », RÉSUME aucun des candidats potentiels n’a
vraiment pris la mesure des transfor-
SYLVAIN BROYER, CHEF mations à mettre en œuvre pour que
ÉCONOMISTE EUROPE CHEZ l’Allemagne ne redevienne pas,
comme au début des années 2000,
S&P GLOBAL RATINGS l’homme malade de l’Europe. » p
28 | 0123 0123
VENDREDI 8 MARS 2019

INTERNATIONAL | CHRONIQUE UNE PONCTION


LÉGITIME
par alain sal l es

SUR LES GAFA de l’Internet ont systématiquement déloca- de la « start-up nation », de dissuader l’inves-

Les « idiots utiles » lisé leurs profits en créant une décon-


nexion entre l’activité générée et les bénéfi-
ces déclarés localement. Les GAFA (Google,
tissement et le développement des acteurs
français, tout en incitant les GAFA à répercu-
ter le poids de la taxe sur le consommateur
de l’extrême droite Amazon, Facebook, Apple) paient ainsi en
moyenne 14 points d’impôts de moins
qu’une entreprise française traditionnelle.
final. Au-delà des jérémiades classiques de
ceux qui sont réticents à toute forme d’im-
pôt, on attend encore leurs propositions
Il était indispensable que le gouverne- pour que les géants du numérique payent
ment prenne l’initiative face à une situation enfin leur juste dû. La cote est peut-être mal

H APRÈS SA
abitué à ferrailler, un qui, tout en sapant le consentement à l’im- taillée, mais voilà des années que les Etats
pied dedans, un pied pôt, prive l’Etat de précieuses recettes bud- cherchent la solution miracle sans résultat.
dehors, avec ses parte- VICTOIRE AUX gétaires, alors que ces entreprises profitent L’UE elle-même vient d’échouer à trouver
naires conservateurs pour se développer des ressources et des in- un consensus sur le sujet, malgré le soutien
européens, Viktor Orban avait fini LÉGISLATIVES DE frastructures financées par le contribuable. de 23 membres sur 27. Mieux vaut un volon-
par se croire invulnérable. Le pre-
2018, ORBAN A « Les grandes entreprises qui font du profit en tarisme désordonné que des atermoie-
mier ministre hongrois se voyait
même comme l’anti-Merkel, qui
allait sauver la droite du péril im-
migrationniste où l’avait entraî-
née la chancelière en août 2015,
SEMBLÉ PRIS D’UN
SYNDROME DE
L a chasse aux profits des géants du
Web est ouverte et la France a décidé
de tirer un premier coup de se-
monce. Un projet de loi visant à imposer les
grandes entreprises du numérique sur leur
France doivent y payer l’impôt », avait pré-
venu Emmanuel Macron, dans son allocu-
tion du 10 décembre 2018, en pleine crise
des « gilets jaunes », avant d’appeler, dans sa
tribune du 4 mars, publiée dans les pays de
ments compassés, de moins en moins tolé-
rés par l’opinion publique.
Le rendement de cet impôt s’annonce
modeste – environ 500 millions d’euros
de recettes annuelles à partir de 2020 – et
quand elle avait prôné l’accueil des TOUTE-PUISSANCE chiffre d’affaires a été présenté, mercredi l’UE, au « juste paiement de l’impôt ». son recouvrement compliqué. N’empêche,
réfugiés fuyant la guerre de Syrie. 6 mars, en conseil des ministres. Cette me- Même si l’initiative bénéficie d’un large cette taxe GAFA a le mérite de faire avan-
Loué par l’extrême droite, il pro- sure ouvre enfin la voie à une fiscalité qui a consensus dans l’opinion publique, elle cer un débat qui n’aura de sens qu’à l’éche-
fitait de l’habit de respectabilité du Budapest, qui préfère « la défense pour ambition de déjouer les stratégies fait l’objet de vives critiques du lobby du lon planétaire. Un accord de principe vient
Parti populaire européen (PPE), la des valeurs chrétiennes européen- d’optimisation fiscale de ces sociétés. numérique, qui voudrait nous faire croire d’être signé par 127 pays, représentant
grande famille de la droite au Par- nes » à la « discipline de parti », Pendant des années, celles-ci ont soustrait que la France se distingue une fois de plus 90 % de l’économie mondiale, afin de défi-
lement de Strasbourg, pour en tes- fût-il démocrate-chrétien. au fisc français plusieurs milliards d’euros par sa créativité fiscale et sa propension à nir une fiscalité adaptée à l’ère du numéri-
ter sans arrêt les limites. « En tant Dans un entretien au journal al- en profitant du dumping fiscal auquel se li- taxer tout ce qui bouge. Mais c’est oublier que. Au regard de l’influence des GAFA et
que démocrate-chrétien, je préfère lemand Welt am Sonntag, Orban, vrent les membres de l’Union européenne que le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne, des positions oligopolistiques que ces en-
parler à l’enfant terrible, à l’inté- ce chantre de la droite qui a eu une (UE). Grâce à des artifices comptables et à l’Autriche, la Belgique, l’Australie ou l’Inde treprises se sont arrogées à une vitesse
rieur de la famille », expliquait en éducation communiste avant d’al- des cascades ingénieuses de filiales basées se sont engagés sur la même voie. fulgurante, il est grand temps que les Etats
novembre 2018, le président du ler étudier à Oxford grâce à une dans des pays aux taux d’imposition at- Certains reprochent à la taxe d’être un con- reprennent la main. L’opération ne fait
PPE Joseph Daul, qui avait, jusqu’à bourse d’un certain George Soros, trayants (Irlande, Luxembourg), ces géants tresens économique, de réduire l’attractivité que commencer. p
ces derniers jours, toujours dé- n’hésite pas à citer Lénine pour
fendu son protégé hongrois. qualifier ses détracteurs au sein
Viktor Orban a ainsi pu, sans ris- du PPE comme des « idiots utiles »
quer l’exclusion du PPE, mettre la de la gauche. Désormais un nom-
justice et les médias sous contrôle, bre croissant de représentants du
organiser un référendum contre PPE se demandent s’ils n’ont pas
Bruxelles, vanter la démocratie il- été les « idiots utiles » de l’extrême
libérale et ses modèles comme droite en laissant Viktor Orban
Poutine ou Erdogan, et prononcer prendre la tête d’une croisade con-
des diatribes antisémites contre le tre l’immigration et Bruxelles,
milliardaire américain d’origine donnant nombre d’arguments à
hongroise, George Soros. Il y a un Marine Le Pen ou Matteo Salvini,
an seulement, un dirigeant euro- son « héros », a-t-il dit, lors de leur
péen haranguait ainsi les foules : rencontre à Rome en août 2018.
« Nous avons affaire à un adver- Après sa troisième victoire suc-
saire qui est différent de nous. Il cessive aux élections législatives
n’agit pas ouvertement mais caché, de mars 2018, Viktor Orban a sem-
il n’est pas droit mais tortueux, il blé pris d’un syndrome de toute-
n’est pas honnête mais sournois, il puissance. Sans opposition dans
n’est pas national mais internatio- son pays, il voyait sa ligne intransi-
nal, il ne croit pas dans le travail geante sur l’immigration arriver
mais spécule avec l’argent, il n’a pas au pouvoir en Autriche, incarnée
de patrie parce qu’il croit que le par l’alliance du chancelier Sebas-
monde entier est à lui. » tian Kurz avec l’extrême droite, et
bien sûr en Italie. Et en Allemagne,
Menacé d’hubris Angela Merkel donnait de très
Orban promettait alors de débar- sérieux signes d’affaiblissement,
rasser la Hongrie de « l’Oncle contestée dans son parti, dont elle
George et son réseau ». Il est pour- a dû lâcher les rênes. La fidèle CSU
tant sur toutes les affiches, en essayait de poser ses conditions à
Hongrie, tantôt ssul, tantôt avec la chancelière et l’un de ses mem-
les ennemis du régime hongrois : bres, Manfred Weber, était en piste
l’opposition dont il est censé être pour briguer la succession de Jean-
le marionnettiste, le chef des libé- Claude Juncker. Rien ne semblait
raux du Parlement de Strasbourg, pouvoir arrêter Viktor Orban.
Guy Verhofstadt, et récemment « Herr Diktator », comme l’avait
Jean-Claude Juncker, qui sera rem- surnommé M. Juncker, était me-
placé le 15 mars sur les affiches par nacé d’hubris.
Frans Timmermans, le vice-prési- Le PPE ira-t-il jusqu’au bout ou
dent de la Commission et chef de une petite reculade de dernière
file des sociaux-démocrates pour minute dont Orban a le secret suf-
les européennes. Les visages pas- fira-t-elle à lui sauver la mise ? De-
sent, Soros reste. puis 2010, il pratique la même
La campagne contre Jean- technique : il avance de deux pas
Claude Juncker, membre lui aussi dans la direction de l’illibéralisme,
du PPE, présenté ricanant avec et recule d’un pas quand il se fait
George Soros, accusé de soutenir sermonner. Ce qui lui a permis de
l’immigration, constitue l’affront parcourir une bonne distance. Le
de trop. Les critiques ont plu sur chemin devient pourtant plus
Orban, y compris de Joseph Daul dur. En septembre, plusieurs euro-
et de la CSU bavaroise, fidèle alliée députés du PPE ont voté en faveur
au sein du PPE. d’un processus de sanctions con-
Douze membres du parti euro- tre la Hongrie, y compris les élus
péen, représentant neuf pays, ont de la CDU, Manfred Weber et les
demandé l’enclenchement d’une conservateurs autrichiens, qui
procédure de suspension ou d’ex- étaient jusque-là ses alliés. C’était
clusion de Viktor Orban et de son un sérieux avertissement, mais le
parti le Fidesz. L’assemblée politi- sujet de l’exclusion restait tabou.
que du PPE doit trancher le La grande peur du PPE est qu’il
20 mars. Mais le couperet n’a ja- crée un groupe avec les ultracon-
mais semblé si proche. Le chef de servateurs polonais du PiS et Mat-
file du PPE aux élections euro- teo Salvini. M. Orban a beau clai-
péennes, Manfred Weber, lui a ronner son souhait de voir une
posé un ultimatum : retirer immé- majorité anti-immigration au Par-
diatement les affiches, faire lement européen, l’ensemble de
amende honorable et cesser ses ces groupes – si tant est qu’ils puis-
attaques. Fin de non-recevoir à sent s’entendre –, risque bien
d’être une minorité vocale et agi-
tée, mais pas forcément puissante.
LA CAMPAGNE Et sans l’armure du PPE, Orban ris-
que de se retrouver un peu nu avec
CONTRE JEAN- sa douzaine d’eurodéputés, face à
un Salvini qui promet d’être un
CLAUDE JUNCKER, des grands vainqueurs des euro-
péennes. Autre inconnue : quelles
MEMBRE DU PPE, seraient les conséquences en Hon-
EST L’AFFRONT grie d’une exclusion du PPE, chez
les modérés du Fidesz, qui rongent
DE TROP leur frein depuis longtemps ? p

Tirage du Monde daté jeudi 7 mars : 167 379 exemplaires


argent LES
TROPHÉES
EUROPÉENS
DE LA
GESTION
COLLECTIVE
PAG E S 4 À 7

Airbnb Peur classés, les 3-étoiles et 4-étoiles

La fête est-elle
sont davantage impactés que les
hôtels 2 étoiles et 5 étoiles.

sur la ville Cependant, c’est dans un autre


secteur que la montée en puis-

(vraiment)
sance d’Airbnb et consorts a fait
plus de victimes. Dans les gran-
Editorial des métropoles, les nuisances
générées par ces voyageurs d’un

finie ?
nouveau type ont provoqué la
réaction des habitants des villes
orsque Brian Chesky et Joe visitées, tandis que les candidats

L Gebbia créèrent, en 2007,


la société Air Bed & Break-
fast (matelas gonflable et
petit déjeuner), on ne pouvait que
saluer la bonne idée qu’ils avaient
à la location ont vu la recherche
d’un logement se compliquer au
fur et à mesure que les sites de
location se développaient. Les
propriétaires d’appartements se
Les plates-formes de eue de mettre en relation ceux sont tournés vers cette forme de
location saisonnière qui disposaient de place dans
leur appartement et les voya-
location saisonnière qui s’avérait
plus souple et plus rentable.
sont dans la ligne de geurs en quête d’hébergement.
Le développement d’Internet sur Bien faire ses calculs
mire des pouvoirs téléphone portable allait faciliter Pourtant, les propriétaires se-
publics. C’est la fin les contacts, rendre plus accessi- raient bien avisés de faire leurs
bles les voyages et leur donner calculs avant de succomber à cette
d’une période une dimension plus humaine. Un mode. Une étude de Flatlooker,
permissive pour une nouveau monde merveilleux, une agence immobilière en ligne,
dont les « grincheux » – notam- souligne que, à Paris, en tenant
partie des ment les hôteliers qui devaient compte de tous les frais, les reve-
investisseurs faire face à une concurrence sau-
vage – pouvaient avoir peur.
nus annuels sont très différents si
le propriétaire choisit de mettre
PAGES 2-3 Plus d’une décennie plus tard, son bien sur un site de location
force est de constater que les grin- touristique ou s’il opte pour une
cheux avaient raison, et ils sont de location classique. Résultat : le re-
plus en plus nombreux. L’émer- venu moyen net annuel pour une
gence de plates-formes de location location classique est supérieur à
a fait de l’ombre aux profession- celui engendré par une location
nels de l’hôtellerie. Une étude, me- saisonnière : 8 350 euros, contre
née par les universitaires Ewen seulement 4 120 euros. Le renfor-
Gallic et Vincent Malardé, vient de cement de la réglementation a
montrer que l’arrivée d’Airbnb à contribué à rendre moins intéres-
Paris a conduit les hôtels à prati- sante la location par le biais des
quer des prix plus bas. Les résul- plates-formes. Cependant, il reste
tats de leur travail indiquent que beaucoup à faire pour que leur
les hôtels non classés sont ceux irruption ne déstabilise pas dura-
qui souffrent le plus de la concur- blement le marché locatif, surtout
rence de la plate-forme de loca- dans les grandes villes. p
tion et, parmi les établissements JOËL MORIO

PIERRE MORNET

Cahier du « Monde » No 23065 daté Vendredi 8 mars 2019 - Ne peut être vendu séparément
2|
EN VUE
·
LE MONDE ARGENT
VENDREDI 8 MARS 2019

intermédiaires définis comme “toute per-


sonne qui se livre ou prête son concours,
contre rémunération ou à titre gratuit, par
une activité d’entremise ou de négociation ou
par la mise à disposition d’une plate-forme
numérique, à la mise en location d’un meublé
de tourisme”. Se pose donc la question des
sanctions applicables à des sites comme
Facebook, Leboncoin, Vivastreet, dès lors que
l’absence de rémunération ne les affranchit
pas des obligations visées ».
L’impunité semble pourtant la règle pour
les usagers de ces plates-formes. « C’est tout le
paradoxe, déplore Timothée de Roux. Ces lois
viennent s’attaquer uniquement aux plates-
formes qui ont mis en place un système de
paiement en ligne. Or, si nous avons pris ce
virage, c’est pour sécuriser les voyageurs. Sur
nos sites, en cas de litige, il y a une trace, ce
qui protège le consommateur. Mais comment
et vers qui va-t-il se tourner en cas d’arnaque
sur Facebook ? C’est également un manque à
gagner pour les collectivités locales, puisque
ces plates-formes ne collectent pas la taxe de
séjour, contrairement à nous. Les pouvoirs
publics doivent s’intéresser aussi à ces sites. »

Rentabilité modérée
Mais l’argument réglementaire n’est pas le
seul à jouer en défaveur de la location saison-
nière à travers les plates-formes. Plus ce
recours est fort, plus le coût pour entretenir le
bien loué s’avère élevé : dépenses liées à la
détérioration du bien à la suite des multiples
passages de locataires, amélioration cons-
tante du logement pour qu’il reste concurren-
tiel sur les sites, coût des services de concier-
gerie en ligne, essentiels pour les investis-
seurs qui recourent régulièrement aux plates-
formes (20 % du loyer TTC)…
La fiscalité pèse aussi sur la rentabilité des
locations saisonnières avec la taxe d’habita-
tion, la taxe foncière, les impôts divers, les
prélèvements sociaux, la taxe sur les résiden-
ces secondaires le cas échéant, les charges de
copropriété, les cotisations pour les bailleurs
affiliés automatiquement à la Sécurité sociale
des indépendants lorsqu’ils dépassent les
PIERRE MORNET 23 000 euros de revenus annuels… Quant aux
fraudeurs, il leur restera à passer entre les

Location saisonnière
mailles du filet pour ne pas avoir à s’acquitter
d’amendes de plus en plus lourdes et de plus
en plus fréquentes. En 2018, les tribunaux ont
infligé plus de 2,1 millions d’euros d’amendes
aux multipropriétaires parisiens de locations
touristiques, contre 1,3 million en 2017.

La guerre est déclarée


Selon le chiffrage de la mairie de Paris, que
Le Monde a pu consulter, 156 appartements
parisiens ont fait l’objet d’une procédure
en 2018, aboutissant à la condamnation de
118 personnes pour des locations illégales de
meublés touristiques. Certaines possédaient
plusieurs logements loués à l’année, comme
cette Société civile immobilière familiale
Entre le durcissement du cadre réglementaire, confie Pierre Rouleau, responsable France détenant six logements dans le 5e arrondisse-
les amendes qui pleuvent, la concurrence d’un marché de la société GuestReady. ment, ayant été condamnée à une amende de
Depuis le 1er janvier, l’Union nationale pour 10 000 euros pour chaque bien.
parallèle et une rentabilité minée par les charges, la promotion de la location de vacances, qui La guerre fait rage entre la Ville de Paris et
la location touristique en ligne a du plomb dans l’aile regroupe les principales plates-formes de Airbnb dans les tribunaux. Anne Hidalgo,
location touristique – Airbnb, CléVacances, maire de la Ville, a assigné le site en justice, le
Interhome, TripAdvisor… –, met en place un 8 février, et lui réclame plus de 12,5 millions
dispositif automatique de blocage des an- d’euros en raison d’un millier d’annonces ju-
est la fin d’une période colocation si l’on cherche du rendement », nonces à cent vingt nuitées par an. Le sys- gées illégales. Des biens qui ne posséderaient

C’
permissive pour une par- constate Bassel Abedi, fondateur de la so- tème fonctionne uniquement pour les rési- pas le numéro d’enregistrement obligatoire
tie des investisseurs. « Le ciété Rendement locatif, spécialisée dans le dences principales proposées sur ces sites et dans leur annonce. Un jugement en référé du
temps où l’on achetait un conseil aux investisseurs immobiliers. situées dans l’une des dix-huit villes fran- 5 mars devant le tribunal de grande instance l’a
logement pour le louer çaises suivantes : Aix-en-Provence, Annecy, déboutée d’une demande qu’elle avait faite le
exclusivement sur Airbnb Sanction des hors-la-loi Bordeaux, Levallois-Per- 7 mai concernant 67 an-
prend fin », assure Charles-Antoine Schwerer, Pour Timothée de Roux, le patron d’Home- ret, Lille, Lyon, Martigues, nonces. Le juge oblige la
économiste et directeur des études pour le
cabinet de conseil Asterès. Depuis la fin de
Away, qui détient Abritel, ce sont avant tout
les clients hors-la-loi qui vont être sanction-
Menton, Neuilly-sur-
Seine, Nice, Nîmes, Paris,
À PARIS, EN 2018, Ville à régler 5 000 euros
de frais de procédure à
l’année 2017, l’étau réglementaire autour de nés. Comprendre « ceux qui dépassent la rè- Roquebrune-Cap-Martin, 156 APPARTEMENTS Airbnb Ireland. Le juge-
ce type de sites se resserre. Amendements, loi gle des cent vingt nuitées annuelles pour la Saint-Cannat, Saint-Paul- ment concernant le mil-
ELAN (Evolution du logement et aménage- mise en location d’une résidence principale, de-Vence, Sète, Versailles ONT FAIT L’OBJET lier d’annonces sera
ment numérique, partiellement en vigueur ou qui louaient une résidence secondaire ainsi que Villeneuve-Lou- quant à lui rendu en mai.
depuis novembre 2018), directives municipa- dans des villes au sein desquelles il fallait au bet. Une bonne initia- D’UNE PROCÉDURE, Les plates-formes n’ont
les, règlements de copropriété durcis… tout préalable faire une demande de changement tive… qui tombe à l’eau, pas dit leur dernier mot.
concourt à décourager les bailleurs qui sou- d’usage », rappelle-t-il. Déjà, certaines car aucun mécanisme de
ABOUTISSANT À LA Leur action, sur le plan
haitent passer par Abritel, Booking, Airbnb conciergeries en ligne établies à Paris cons- croisement des fichiers CONDAMNATION DE juridique, un peu par-
et consorts. « Il y a un an et demi, je vous tatent des changements de comportement. entre les plates-formes tout dans le monde,
aurais conseillé de faire de la location saison- « Depuis l’obligation d’enregistrer son bien n’a pour l’instant été ins- 118 PERSONNES POUR pourrait bien faire va-
nière à Paris par le biais de ces sites. Mais, en mairie, les propriétaires de résidence se- tallé dans le but d’éviter ciller bon nombre de ré-
aujourd’hui, mieux vaut se tourner vers la condaire ne font plus appel à nos services », que les annonceurs ne DES LOCATIONS glementations contrai-
contournent ces règles gnantes pour leur busi-
en changeant leur an- ILLÉGALES ness. Ainsi, à Berlin, à la
nonce de site lorsqu’ils suite d’un contentieux
CÉCILE ROUQUETTE-TOURAINE, avocate associée le propriétaire déclare alors son bien en mairie ont atteint leur quota de cent vingt jours. gagné par un habitant, la municipalité a dû re-
pour le cabinet Cornet Vincent Ségurel, donne et présente, en guise de compensation, d’autres De plus, comme on le suppose chez Abritel venir sur une réglementation qui interdisait
la marche à suivre pour ne pas enfreindre la loi locaux situés dans le même arrondissement ou et Airbnb, le risque est plutôt de voir migrer au particulier de louer sur Airbnb et autres des
en louant son bien. quartier, comme des bureaux ou des commerces, les loueurs qui envisagent de dépasser les cent logements entiers dans la capitale allemande.
« S’il s’agit de votre résidence principale, vous qu’il s’engage à transformer en logements et dont vingt nuitées et les détenteurs de résidence se- Depuis, ces locations ont été autorisées pour
pourrez la louer cent vingt nuitées par an au maxi- la superficie est deux fois supérieure au bien mis condaire vers un marché souterrain échap- les résidences principales et secondaires.
mum. Certaines villes, comme Paris, Bordeaux en location. Les loueurs qui n’enregistrent pas pant à tout contrôle des pouvoirs publics. Plus près de nous, le 17 janvier, la Cour de
ou Nice, exigent que le propriétaire enregistre son leurs biens auprès des communes risquent une Quelques clics suffisent sur le Marketplace de cassation a renvoyé une question préjudicielle
bien sur une plate-forme en amont. Un numéro lui amende pouvant atteindre 5 000 euros. Ceux qui Facebook, sur Vivastreet ou sur Wannonce à la Cour de justice de l’Union européenne, à la
est alors remis, qui doit figurer sur l’annonce. Pour dépassent les cent vingt nuitées par an ou ne déli- pour trouver des centaines d’offres de location demande d’une société parisienne qui dé-
les résidences secondaires, vrent pas à la commune qui en fait la demande saisonnière partout en France. nonce la lourdeur et le coût prohibitif de la
le loueur demande en mairie le nombre de jours de location qu’ils ont réalisés Là, pas de décompte des nuitées, ni de nu- procédure de changement d’usage en vigueur
une autorisation de change- encourent une amende pouvant monter jusqu’à méro d’enregistrement, ni de questions sur le à Paris, qui rend quasi impossible le dévelop-
ment d’usage. Paris, Lyon et 10 000 euros. Et ceux qui louent une résidence statut du loueur (propriétaire ou locataire) ou pement de nouvelles activités de location
Bordeaux mettent en place un secondaire sans respecter la règle de compensa- sur la nature exacte du bien (résidence prin- meublée touristique dans la capitale. Une pro-
mécanisme de compensation tion s’exposent à une amende pouvant aller cipale ou secondaire). Pourtant, comme le cédure similaire est en cours à Bordeaux sur le
pour louer une résidence princi- jusqu’à 50 000 euros par logement et une astreinte précise Cécile Rouquette-Térouanne, avocate système local de changement d’usage. La par-
pale plus de quatre mois par an d’un montant maximal de 1 000 euros par jour associée au sein du cabinet Cornet Vincent tie est loin d’être jouée… p
ou une résidence secondaire : et par mètre carré jusqu’à régularisation. » Ségurel, « la loi ELAN prévoit la sanction des LUDOVIC CLERIMA
EN VUE
·
LE MONDE ARGENT
VENDREDI 8 MARS 2019 |3
Louer à la nuitée Proposer son logement
et bail mobilité, une pour une soirée, c’est lucratif
formule gagnante ? OfficeRiders, We Peps ou encore SnapEvent, sur le créneau
de l’événementiel, louent des biens pour quelques heures seulement
Les associations de défense des locataires craignent
que ce contrat, créé par la loi ELAN, fragilise encore plus t pourquoi pas louer son lo- We Peps permet, lui, de louer un lo- 100 euros et 300 euros en louant leur

les Parisiens. Les bailleurs, eux, se frottent les mains

aro sur le bail mobilité ! Le formation professionnelle, en études


E gement en journée, sur son
temps de travail ? Ou l’es-
pace de quelques heures en
soirée ? C’est dans cet esprit
que se sont développées plusieurs
gement en journée ou en soirée pour
y organiser des événements : « Cela
va du cours de yoga à la fête d’entre-
prise », précise Benjamin Pouthier,
son fondateur. Un concept proche de
bien une demi-journée pour une réu-
nion, indique le jeune entrepreneur.
C’est deux à trois fois plus que ce qu’ils
pourraient obtenir sur Airbnb. »
Même constat sur We Peps où, pour

H nouveau contrat de loca-


tion mis en place par la loi
ELAN (Evolution du loge-
ment et aménagement
numérique, partiellement en vigueur
depuis novembre 2018) présenterait
un risque pour les locataires parisiens.
supérieures, en contrat d’apprentis-
sage, en stage, en service civique, en
mutation professionnelle ou en mis-
sion temporaire dans le cadre de leur
activité professionnelle. « La cible de ce
contrat de location n’est pas du tout la
même que celle présente sur les plates-
plates-formes de location misant sur
des modèles atypiques. OfficeRiders
propose ainsi à des grandes entre-
prises, des PME, des start-upeur ou
encore à des free-lances de venir
occuper l’appartement d’un particu-
lier : « A Paris, nous dénombrons pres-
celui développé par SnapEvent, posi-
tionné sur le haut de gamme et dont
seuls 30 % des biens proposés sont
détenus par des particuliers.

« Paysage juridique encore flou »


Encore jeunes, ces sociétés tentent
40 euros de l’heure en moyenne,
les propriétaires peuvent empocher
225 euros pour un événement. « Les
sommes sont plus importantes et ne
nécessitent pas de mettre le bien en lo-
cation très souvent pour dégager un
complément de revenus important »,
Signé entre le propriétaire d’un loge- formes numériques du type Airbnb, tout que 30 millions de mètres carrés libres de rassurer la clientèle en s’adossant souligne Benjamin Pouthier.
ment meublé et un locataire pour une comme le niveau des loyers », juge-t-elle. en journée alors que les entreprises de- à de grands acteurs de l’assurance. Chez SnaptEvent, les prix explo-
durée allant d’un à dix mois, il ne né- mandent des espaces de réunion per- La MAIF pour We Peps, Allianz pour sent, allant ainsi d’une centaine
cessite pas de dépôt de garantie. Au En toute légalité sonnalisés », constate Florian Delifer, OfficeRiders, MMA pour SnapEvent. d’euros à près de 5 000 euros pour
terme de cette durée maximale, le Reste qu’enchaîner ces deux modes de fondateur et dirigeant d’OfficeRiders. Des géants capables de proposer des un événement de quelques heures,
propriétaire et le locataire ne peuvent location demeure très intéressant systèmes de garanties sécurisées auxquels il faudra retrancher les
pas signer un nouveau bail mobilité pour un bailleur. Prenons l’exemple pour les propriétaires, même si, de frais prélevés par les sociétés (de
pour le même bien. d’un studio loué, sur Airbnb, 69 euros l’aveu des gérants des plates-formes, 5 % à 10 % du prix des loyers, selon
S’il peut satisfaire les propriétaires, par nuit dans le quartier de la Bastille, « POUR UNE les incidents sont rares : « En quatre les sites). Des sommes à déclarer à
il n’est pas apprécié par ceux qui dé- à Paris. Une fois les cent vingt nuitées ans d’existence, nous n’avons eu re- l’administration fiscale…
fendent les locataires. Ainsi, pour l’as- atteintes, le propriétaire aura engrangé DEMI-JOURNÉE cours qu’à deux reprises à notre sys- Toutes les typologies de biens ne
sociation Droit au logement, ce dispo- la somme de 8 280 euros. Placé sur le DE RÉUNION, tème de garantie », rapporte Olivier se prêtent pas à ces plates-formes.
sitif « constitue une aubaine pour les marché de la location classique durant Levy, PDG de SnapEvent. Les plus populaires, sur SnapEvent,
bailleurs privés, car il va leur permettre huit mois à l’aide d’un bail mobilité, NOS CLIENTS L’avantage de ces contre-modèles : sont les logements très personnali-
de sortir du cadre du bail meublé d’un son logement sera loué 700 euros par à ce jour, ils ne sont soumis à aucune sés, avec une décoration atypique et
an renouvelable automatiquement, mois, selon les prix trouvés sur le site GAGNENT DEUX des règles qui encadrent la location dont la superficie des salons atteint
afin d’alterner avec les locations tou- SeLoger. Le propriétaire obtiendra saisonnière : « Le paysage juridique au moins les 25 mètres carrés, voire
ristiques en saison haute, et en bail ainsi la somme de 5 600 euros à la fin À TROIS FOIS pour nos modèles est encore flou », les 50 mètres carrés. De plus, ces en-
mobilité en saison basse ».
D’après Cécile Rouquette-Térouanne,
du bail mobilité. Au total, il aura perçu
dans l’année 13 880 euros, en toute lé-
PLUS QUE concède Florian Delifer. La règle des
cent vingt nuitées ne s’applique pas,
treprises, fortement implantées en
région parisienne, peinent encore à
avocate associée au sein du cabinet galité, au lieu de 8 400 euros s’il avait SUR AIRBNB » les logements ne prévoyant pas l’hé- toucher l’ensemble des grandes mé-
Cornet Vincent Ségurel, la réalité est placé son logement en location simple bergement des hôtes accueillis, qu’il tropoles et les zones rurales. Mais
plus complexe. Le bail mobilité ne peut toute l’année. De quoi faire les affaires s’agisse d’une résidence principale leur volonté de s’implanter sur tout
être conclu qu’avec des locataires justi- des investisseurs aguerris. p
Florian Delifer ou secondaire. « Sur OfficeRiders, en le territoire est bien présente. p
fiant, à la date de sa prise d’effet, être en L. CA. OfficeRiders moyenne, nos clients gagnent entre L. CA.
DOSSIER
4| ·
LE MONDE ARGENT
VENDREDI 8 MARS 2019

Meilleurs fonds européens


!"#$%&'()*+%,-)&&)'(./+0)'("/,$#/.$'/#$%&'
!"#$%#&'"&()*+,-./&()*0+"12
!"#$%&%'(')*++,-'./0,+&1,/&+
Meilleures sociétés de gestion française
1/+"2-'()3)+0)&#' >,'F'G'H'A"/3+ ?761"
32'"(4/51)6!78)%99
M'G'NO'A"/3+ !58'9,+&$"/
!"#$%&%'('!23$/0,+&
NQ'G':O'A"/3+ !2#"1"4,'8++,&'56/67,1,/&
!"#$%&'($&#)+&/#$%&/.)'(./+0)'("/,$#/.$'/#$%&' :Q'G'FR'A"/3+ ?#"A$'./0,+&$++,1,/&+
3/":/,()31,2;)<-,:')=,->1? FN'G'HR'A"/3+ <U.'8++,&'56/67,1,/&
!"#$%&%'('!,$-,4/'./0,+&1,/&'56/67,1,/&
HN'G'NRR'A"/3+ ;6T643'U4V4,+'9,+&$"/
45.$0/#$%&'()*+%,-)&&)'(6(.%&0(#)+3) NRN'G':RR'A"/3+ ;2["4'85
%@A)BC:"D)*+,-)73!
!"#$%&%'('89:)';8'5<=>.8;?'9,+&$"/'3@6#&$A+

7%&8'(8$9)+'$:$-'(%,,%+#*&$'#)'
E&,/((/)3F:/#1"-(
!"#$%&%'('B64,//,'C6D$&6-'E64&/,4+

Trophées Fundclass sur sept ans

>,'F'G'H'A"/3+ W:R'8++,&'56/67,1,/&
M'G'NO'A"/3+ W,41,+'./0,+&1,/&'56/67,1,/&
Meilleures sociétés de gestion européenne
NQ'G':O'A"/3+ C"17,+&
>,'F'G'H'A"/3+ I*J$'56/67,1,/&'K'),+,64#L'C" :Q'G'FR'A"/3+ XY')"Z,'E4$#,
M'G'NO'A"/3+ P,+&$/0,4 FN'G'HR'A"/3+ B6/7*643'8++,&'56/67,1,/&
NQ'G':O'A"/3+ 8J&$6 HN'G'NRR'A"/3+ ;6T643'U4V4,+'9,+&$"/
:Q'G'FR'A"/3+ P6$--$,'9$S"43 NRN'G':RR'A"/3+ 80$06
FN'G'HR'A"/3+ ),/&6'F'9,+&"46 E-*+'3,':RR'A"/3+ 8[6'./0,+&1,/&'56/67,4+
HN'G'NRR'A"/3+ ;6T643'U4V4,+'9,+&$"/
NRN'G':RR'A"/3+ 80$06
E-*+'3,':RR'A"/3+ 8,7"/'8++,&'56/67,1,/&

ILLUSTRATION : SYLVIE SERPRIX

Trophées des fonds à la baisse », observe Philippe Desurmont, direc-


teur général de SMA Gestion, élue meilleure so-
ciété de gestion française (catégorie 8 à 15 fonds).
Dans ces conditions, pour les gérants, afficher
sont parvenus à battre les indices boursiers aux-
quels ils se comparent pour jauger de leur perfor-
mance. De façon un peu surprenante, c’est fina-
lement une société de gestion qui fait la part

européens 2019
une performance positive pour leurs sociétés belle aux fonds indiciels. Ceux qui répliquent
d’investissement à capital variable (sicav) ou fidèlement l’évolution de ces fameux indices se
leurs fonds communs de placement (FCP) a sou- voient distingués. Lyxor est ainsi la meilleure
vent été une gageure. Parmi les sociétés de ges- société de gestion française, et pointe à la
tion françaises, plusieurs styles se distinguent. sixième place au niveau européen. Une récom-

Des lauréats qui ont


En ce qui concerne les actions, les processus pense qui montre, par défaut, que bien peu de
d’investissement qui privilégient les entreprises gérants actifs parviennent à faire mieux que le
fortement décotées en Bourse ont apparem- marché, même lorsque ces derniers baissent.
ment permis à certains gérants, comme Autre enseignement de ce palmarès, l’investis-

su éviter les écueils


Varenne Capital Partners (meilleur fonds euro- sement socialement responsable (ISR) semble
péen dans la catégorie diversifiés opportunis- montrer une certaine capacité de résistance. Il
tes), de mieux résister à la baisse des marchés. serait audacieux d’affirmer que cette gestion, qui
« Nous recherchons des décotes assez importan- consiste à intégrer de façon systématique et tra-
tes. Nous travaillons sans nous préoccuper du çable des critères environnementaux, sociaux et
pays ou du secteur de l’entreprise ou de considéra- de gouvernance à la gestion financière fait
tions macroéconomiques, mais nous nous atta- mieux que les autres. Cependant, force est de

C’
chons à analyser la qualité de chaque entreprise », constater que la plupart des lauréats français
est dans des conditions qui indique pour sa part Philippe Desurmont. Une appliquent peu ou prou cette méthode dans la
« Le Monde » et ses partenaires furent très défavorables sur discipline qui a conduit les gérants à « ne pas conduite de leurs produits. Il s’agit d’Egamo, de
les marchés que Le Monde acheter grand-chose » pendant des périodes plus Sycomore Asset Management, d’Ecofi Investisse-
récompensent les meilleurs fonds – associé au cabinet d’étude ou moins longues, et à garder en portefeuille des ments et d’OFI Asset Management.
et sociétés de gestion après des performances Fund-
class –, les hebdomadaires
sociétés pendant au moins cinq ans. « Ça ne sert
à rien de vouloir battre le marché à court terme,
Ainsi, depuis sa création, Sycomore Asset Ma-
nagement applique des critères extra-financiers
une année 2018 particulièrement luxembourgeois Le Jeudi et Tageblatt, le quoti- c’est peine perdue », juge Philippe Desurmont. qui mesurent les bonnes pratiques concernant
dien espagnol El Pais, son homologue italien La les enjeux environnementaux, sociaux et de
troublée sur les marchés Stampa, la chaîne LCI et Fundsquare, plate- Mesure du risque gouvernance de l’entreprise pour sélectionner
forme pour investir dans les fonds, remettent, le Du côté obligataire, ceux qui ont été attentifs à la les titres qu’elle met dans le portefeuille de ces
jeudi 7 mars, les trophées des fonds européens, mesure du risque qu’ils prenaient dans leurs fonds. « Le non-respect de ces critères est souvent
récompensant les meilleurs sociétés de gestion investissements ont relativement bien affronté un indicateur avancé de contre-performance »,
et fonds européens. Un cru 2019 qui met en les vents contraires. « Notre appartenance au souligne Christine Kolb, associée fondatrice
lumière ceux qui ont fait preuve de résistance monde de l’assurance qui, pour des raisons régle- et directrice du développement de Sycomore As-
dans ce contexte agité. De mémoire de gérant, mentaires, doit faire preuve d’une vigilance parti- set Management. « Le fait d’intégrer des critères
cela faisait longtemps que l’on n’avait pas connu culière dans ce domaine, nous conduit à être tem- extra-financiers permet de mettre en évidence des
une année aussi compliquée. pérés dans nos choix d’investissements », expli- failles dans la gestion de certaines entreprises »,
En 2018, la plupart des marchés d’obligations que Damien Colombel, directeur commercial renchérit Jean-Pierre Grimaud, directeur général
ou d’actions ont terminé dans le rouge. « C’est la d’Egamo, le véhicule d’investissement du groupe d’OFI Asset Management. La relative réussite des
première fois, depuis une dizaine d’années, que la VYV, premier acteur de l’assurance-santé. fonds ISR devra être confirmée dans un an. p
quasi-totalité des classes d’actifs ont été orientées Dans un contexte baissier, bien peu de gérants JOËL MORIO

ALM OBLIGATIONS EURO ISR ÉLU


MEILLEUR FONDS OBLIGATAIRE
Comme les marchés d’actions, les marchés obligataires
n’ont pas été à la fête. « Dans la zone euro, alors qu’une
Varenne Sélection vise les sociétés décotées
hausse des taux était anticipée, c’est finalement une
baisse quasi généralisée qui s’est produite », observe
Ce fonds, mêlant actions européennes et stratégies alternatives, possède une gestion atypique
Laurent Gadreau, responsable de la gestion de taux

I
d’AG2R La Mondiale et gérant d’ALM Obligations
Euro ISR, qui obtient le prix du meilleur fonds l est difficile de comparer Varenne Sélection « Nous recherchons des entreprises présentant Les marchés étant par nature imprévisibles,
européen dans la catégorie « obligations long terme ». à un autre fonds. Le lauréat dans la catégorie une décote en Bourse de 50 % par rapport à leur l’autre moitié des investissements sont consa-
« La principale qualité de la gestion, cette année, « diversifiés opportunistes » a une méthode valeur intrinsèque, indique David Wierzba, crés à des stratégies décorrélant leurs perfor-
a certainement été sa prudence après le premier trimes- de gestion qui lui est bien particulière. responsable de la distribution chez Varenne mances de la tendance générale. Une politique
tre », indique-t-il. La résistance du fonds peut aussi Varenne Capital Partners, sa société de Capital Partners. C’est très dur d’en trouver. qui permet au fonds de résister dans les pério-
s’expliquer par le biais ISR (investissement socialement gestion, petite structure indépendante créée Nous nous montrons extrêmement sélectifs, et des de baisse. Il s’agit d’identifier ainsi des socié-
responsable) qu’il a pris dès 2006. « Je ne vois pas en 2006, qui emploie une vingtaine de person- il nous est arrivé de ne rentrer aucune valeur en tés susceptibles de faire l’objet d’une offre publi-
ça comme une contrainte, cela me permet d’être plus sé- nes, mise sur un processus d’investissement ori- portefeuille pendant un laps de temps assez que d’achat (OPA), ou encore de recourir à des
vère dans la sélection des titres », observe M. Gadreau. ginal, qu’elle décline dans tous ses fonds. long », observe-t-il. produits dérivés. Dans le contexte fortement
De fait, les titres d’Etat émis par certains ex-pays de Une moitié du portefeuille est consacrée aux baissier de 2018, ces stratégies alternatives ont
l’Est, comme la Slovaquie et la Slovénie, n’entrent pas actions européennes. Les gérants investissent Portefeuille concentré limité le recul du fonds à 4,49 % sur l’année. En
dans le portefeuille du fonds. En sont aussi exclues dans des sociétés des marchés européens déve- La détention moyenne d’une action est de janvier, c’est la poche détenue en actions qui
les obligations émises par des entreprises du secteur loppés, de l’Amérique du Nord, de Hongkong ou cinq ans, mais elle peut grimper au-delà de explique le fort rebond du fonds (7,89 %), un
du tabac, de l’armement et, par exemple, de Singapour, en excluant certains secteurs, dix ans. Par ailleurs, le portefeuille est concen- niveau équivalent à la performance annualisée
les compagnies d’électricité dont plus de 30 % comme la finance, les matières premières ou tré en une quinzaine de lignes afin de profiter de Varenne Sélection depuis ses débuts. p
de la production est issue du charbon. encore la technologie. des meilleures idées d’investissement. J. MO.
DOSSIER
·
LE MONDE ARGENT
VENDREDI 8 MARS 2019 |5
▶▶▶

H2O AM : le succès du hedge fund à la française


La société de gestion a su adapter au climat de l’Europe des produits à la réputation souvent sulfureuse, nés outre-Atlantique

a valeur n’attend point le nom- in Transferable Securities (Ucits), qui ga- gagne 5,98 % sur un an à fin janvier, nerali ou Swiss Life. Mais la très grande

L bre des années. Créé il y a


neuf ans, le fonds d’investisse-
ment spéculatif H2O Asset Ma-
nagement (AM) joue dans la
cour des grands, avec un actif sous ges-
tion de 28,3 milliards d’euros, et se distin-
gue cette année avec un trophée Fund-
rantit une liquidité quotidienne et une
grande transparence sur la composition
des portefeuilles.
« Notre philosophie de gestion repose
sur une grande diversification : nous tra-
vaillons toutes les classes d’actifs, ainsi
que leurs interactions », résume Vincent
LE FONDS
contre − 0,37 % pour l’indice Eonia, le
taux de référence interbancaire de la
zone euro. « Notre gestion est dynami-
que. Nous avons besoin de maîtriser les
encours sous gestion pour préserver la
performance. C’est pourquoi nous avons
limité la collecte sur certains produits de-
majorité des clients sont des investis-
seurs institutionnels.
H2O Asset Management s’appuie, de-
puis son lancement en 2010, sur son
actionnaire de référence, Natixis Invest-
ment Managers, qui détient 50,01 % du
capital. « Ce modèle est rassurant pour
class récompensant la régularité de ses Chailley. L’équipe compte une vingtaine D’INVESTISSEMENT puis juin 2018 », précise Vincent Chailley. les clients institutionnels, qui ont besoin
performances sur sept ans. de professionnels de l’investissement, Ainsi, des frais d’entrée dissuasifs sont de partenaires solides. Il nous permet
Son nom n’a pas été choisi au hasard : parmi lesquels sept ingénieurs quantita- SPÉCULATIF GARANTIT appliqués sur deux fonds depuis l’été d’accéder aux services d’un grand groupe
« L’eau, c’est la performance, mais aussi la tifs chargés de brasser des milliers de dernier et sur cinq nouveaux produits, tout en nous laissant une liberté totale de
liquidité et la transparence », assure Vin- données. « Nous nous appuyons sur des UNE LIQUIDITÉ dont H2O Adagio depuis le 11 février. La gestion et de bénéficier d’une plate-
cent Chailley, le directeur des investisse- modèles quantitatifs, mais l’équipe de rançon du succès.
ments et cofondateur d’H2O Asset Mana- gestion reste au cœur du processus d’in-
QUOTIDIENNE forme de distribution internationale »,
détaille Vincent Chailley.
gement avec Bruno Crastes, son direc- vestissement. Ce ne sont jamais les chif- ET UNE GRANDE Investisseurs institutionnels Autre particularité d’H2O AM, le
teur général. Ces qualités se déclinent fres qui décident », ajoute-t-il en compa- Côté distribution, H2O Asset Manage- hedge fund à la française est installé… à
dans la gestion des hedge funds. rant ses fonds à des avions de ligne bour- TRANSPARENCE ment est déjà largement présent à Londres, depuis sa création. Un bureau
Les produits d’H2O Asset Management rés d’électronique mais dont le pilote l’international. L’Europe continentale parisien ouvrira cependant ses portes
sont loin des boîtes noires que sont par- reste seul maître à bord. SUR LA COMPOSITION représente 71 % des encours collectés, en mars, avant la date fatidique de
fois les hedge funds, ces fonds haute- auxquels s’ajoutent 5 % pour le Royau- l’entrée en vigueur du Brexit, le
ment spéculatifs qui font appel à des Frais d’entrée dissuasifs DES PORTEFEUILLES me-Uni, le solde provenant d’Asie, du 29 mars. « Le cœur de la gestion devrait
techniques de marché aussi sophisti- Principal fonds de la gamme avec un Moyen-Orient et des Etats-Unis. En rester à Londres, mais nous souhaitons
quées qu’obscures. La société de gestion encours de 7 milliards d’euros, H2O Ada- France, les particuliers peuvent accéder avoir un pied en France pour développer
a principalement décliné sa gamme dans gio a pour objectif de servir une perfor- à certains produits de la gamme par le aussi de nouvelles activités », commente
le cadre réglementaire européen des mance de 3 % au-dessus du marché biais de leur contrat d’assurance-vie Vincent Chailley. p
Undertakings for Collective Investment monétaire. Mission accomplie, puisqu’il sur des plates-formes comme Axa, Ge- AGNÈS LAMBERT

Lazard l’emporte
sur le plan européen
Solidité des méthodes de gestion et stabilité
des équipes expliquent la régularité des
performances sur le long terme de la société

oup double pour La- Saint-Pierre, associé gérant chez

C zard Frères Gestion :


dans le palmarès éta-
bli par Fundclass, la
société se place, dans
sa catégorie (entre 71 et 100 fonds
notés), en première position
pour ses performances en 2018
Lazard Frères Gestion.
La régularité des performances
sur le long terme s’explique par la
solidité des méthodes de gestion
utilisées et par la stabilité des
équipes. « Nous n’avons enregistré
aucun départ depuis dix ans, pré-
mais aussi pour la régularité de cise M. de Saint-Pierre. Les gé-
ses performances sur sept ans. rants apprécient notre philoso-
Lazard Frères Gestion est un phie : nous ne voulons pas faire
spécialiste reconnu des actions, des coups. Nous essayons de pren-
en particulier des actions euro- dre la marée, pas la vague ! »
péennes et américaines, voire
émergentes. Le groupe Lazard, la Efforts de transparence
maison mère, gère 250 milliards La société de gestion se distin-
d’euros à travers le monde. gue aussi par ses efforts de com-
En France, Lazard Frères Ges- munication de données et de
tion administre 23 milliards transparence. « Nous recourons
d’euros, dont 13 milliards d’euros très rarement aux produits déri-
sous gestion pour ses fonds vés et aux instruments de couver-
ouverts, aux trois quarts desti- ture des changes, qui sont coû-
nés aux investisseurs institu- teux, car nous avons horreur des
tionnels (caisses de retraite, as- boîtes noires. Nous mettons un
sureurs…). Le reste est distribué point d’honneur à être toujours
auprès du grand public par le capables d’expliquer nos perfor-
biais des réseaux bancaires et, mances. A l’heure où beaucoup
surtout, celui des conseillers en de modèles de gestion surfent sur
gestion de patrimoine indépen- la volatilité, notre méthode
dants (CGPI). repose uniquement sur l’analyse
« Notre approche est double : fondamentale », insiste M. de
nous cherchons d’abord à savoir Saint-Pierre.
où en sont les cycles économiques Les anticipations de Lazard Frè-
et boursiers, afin d’évaluer le juste res Gestion à l’horizon des douze
prix des différentes classes d’ac- prochains mois sont plutôt opti-
tifs, puis nous sélectionnons les mistes. « Les actifs risqués, ac-
entreprises les plus performantes, tions comme obligations émises
sans nous préoccuper des sec- par les entreprises, étaient valori-
teurs auxquels elles appartien- sés en fin d’année 2018 selon un
nent. Nous ne suivons pas du tout scénario d’entrée en récession
les indices », affirme François de aux Etats-Unis, écrivent les ex-
perts de la société de gestion dans
leur dernière note de conjoncture,
publiée en février. Si, comme nous
« NOUS NE le pensons, ce scénario ne se con-
crétise pas dans les prochains
VOULONS PAS mois, ils devraient poursuivre
leur rebond. Mais il faudra savoir
FAIRE DES COUPS. rester flexible dans les prochains
trimestres, à l’approche du re-
NOUS ESSAYONS tournement cyclique. Il ne faut
DE PRENDRE pas attendre un fort rebond de la
croissance dans la mesure où le
LA MARÉE, cycle est mature. »
En outre, les inquiétudes sur la
PAS LA VAGUE ! » croissance chinoise risquent de
continuer à peser sur les marchés
François d’actions, même si le gouverne-
ment chinois s’efforce de stabili-
de Saint-Pierre ser l’activité économique, et de
nouvelles mesures de relance
Lazard Frères sont probables. p
Gestion JÉRÔME PORIER
DOSSIER
6| ·
LE MONDE ARGENT
VENDREDI 8 MARS 2019

▶▶▶

Ecofi Investissements
fait rimer éthique
et performance
Cette filiale du Crédit coopératif a pris le tournant
de l’investissement socialement responsable
il y a une vingtaine d’années. Un virage qui ne s’est pas
fait au détriment de la compétitivité

E
cofi Investissements rem- mie sociale et solidaire, clients histo-
porte le prix Fundclass de la riques de cet établissement.
meilleure société de gestion L’approche ISR est déclinée à la fois
de sa catégorie sur un an. Le sur les actions internationales, le
fonds Ecofi Quant Obliga- monétaire et les obligations. Le pro-
tions a, de plus, failli recevoir celui cessus de gestion repose sur l’exclu-
du meilleur fonds obligataire long sion de secteurs d’activité controver-
terme en 2018, qui est revenu à ALM sés, comme l’armement, le tabac, les
Obligations Euro ISR. « Ce prix dé- jeux, le charbon, ainsi que les paradis
montre qu’investissement sociale- fiscaux. Puis, l’équipe de gestion,
ment responsable [ISR] et perfor- composée de seize gérants, analyse
mance ne sont pas antinomiques. Il de 300 à 350 critères extra-financiers
est important de le rappeler aux afin d’appliquer un filtre ISR. « Selon
détracteurs de cette approche ! », se le degré d’engagement des fonds, le
réjouit Pierre Valentin, le président process ISR exclut 20 %, 40 % ou 60 %
du directoire de cette filiale à 100 % de l’univers d’investissement initial »,
du Crédit coopératif, dont l’ensemble complète Pierre Valentin.
de la gamme est ISR, c’est-à-dire
qu’elle tient compte de critères envi- Anticiper l’évolution du marché
ronnementaux, sociaux et de gou- Autre caractéristique forte d’Ecofi
vernance, en plus des traditionnels Investissements, la société de gestion
ratios financiers. fait cohabiter l’ISR avec… l’intelli-
Le tournant de l’ISR, pris il y a une gence artificielle. « Depuis cinq ans,
vingtaine d’années, s’accélère, puis- nous utilisons, sur certains fonds, des
que la part des fonds socialement processus quantitatifs reposant sur
responsables est passée de 85 % de la l’intelligence artificielle. Il y a une vraie
gamme des fonds ouverts début complémentarité entre l’humain et
2018 à 100 % aujourd’hui. Ecofi l’algorithme », explique Pierre Valen-
Investissements gère 7,1 milliards tin. Développés en partenariat avec la
d’euros, à fin 2018, dont 40 % pour société Advestis, spécialisée dans le
des clients du Crédit coopératif, conseil en investissement financier,
comme des particuliers, des associa- les modèles utilisés passent au crible

Axa IM primé
tions et des entreprises de l’écono- les différentes variables financières ISR, solidaire et de partage. Trois
du marché pour anticiper son évolu- marqueurs forts de la gestion d’Ecofi.
tion. « Contrairement à la gestion En effet, la société de gestion est
quantitative classique, ces modèles ba- pionnière sur les fonds de partage,
La part des fonds sés sur l’intelligence artificielle ne sont ces produits versant tout ou partie
socialement pas statiques, puisqu’ils apprennent de leurs revenus à des associations Ce poids lourd de la gestion est récompensé
régulièrement. C’est ce qui fait leur per- sous forme de dons : le fonds Faim
responsables tinence », décrypte M. Valentin. et développement a été lancé dès pour sa régularité sur sept ans
est passée de 85 % Seuls certains fonds de la gamme 1983. Par ailleurs, la maison est éga-

A
bénéficient aujourd’hui de cette lement en pointe sur les fonds soli-
de la gamme double approche, et d’autres projets daires, qui consacrent de 5 % à 10 % xa Investment Ma- Les gérants actions cherchent à
des fonds ouverts sont prévus dans les prochains mois. de leur actif au financement de nagers (IM) obtient identifier des sociétés qui s’ex-
La gamme s’est aussi enrichie, en structures solidaires. Ils sont distri- le trophée Fundclass posent à des thématiques syno-
début 2018 décembre, d’un nouveau produit, bués à la fois dans le cadre de l’épar- dans la catégorie des nymes de forte croissance sur le
à 100 % Ecofi Agir pour le climat, investi en gne salariale et en direct auprès des sociétés de gestion long terme, comme la transition
actions (60 % minimum) et en particuliers, notamment les clients pilotant plus de deux cents fonds énergétique, l’économie digi-
aujourd’hui produits de taux sur le thème de la du Crédit coopératif. p d’investissement. Un prix qui ré- tale, les fintech (technologies
transition énergétique. Il est à la fois AGNÈS LAMBERT compense la régularité de ses financières) ou la robotique.
performances au cours des sept
dernières années. « La culture du Stratégie de long terme
long terme infuse toutes nos Dans la gestion obligataire, la
gestions, explique Bettina Ducat, stratégie de long terme consiste
responsable de la distribution à conserver les titres jusqu’à leur

« NOUS DÉVELOPPONS UN SCÉNARIO À DIX ANS Monde chez AXA IM. Notre philo-
sophie est de rechercher de la sta-
échéance. Eviter de coûteux
allers-retours permet à Axa IM

POUR DÉTERMINER LA VALEUR D’UNE ENTREPRISE » bilité en tenant nos positions dans
la durée. Nous essayons de garder
d’être particulièrement perfor-
mant dans les titres obligataires
la tête froide, même dans les pé- émis par les entreprises, notam-
riodes difficiles. Il est plus coura- ment sur ceux d’une durée de
Comgest reçoit le trophée Vos portefeuilles sont ramas- tés financières, qui créent peu geux de tenir une position sur la- vie de cinq à dix ans. « Etre “for-

3
Fundclass pour la régularité sés : pas plus d’une trentaine de valeur sur le long terme. quelle nous avons une conviction ced seller”, c’est-à-dire être obligé
de ses performances de lignes par fonds… forte que de chercher à faire du de solder des positions dans la
sur sept ans. Quelle est Effectivement, ces valeurs sont Comgest est réputé timing de marché. » précipitation, a un coût, estimé à
votre méthode de gestion ? rares, c’est aussi pourquoi pour sa gestion « actions Illustration de cette politique, 25 points de base pour les titres
Nous recherchons des entrepri- nous n’hésitons pas à les ache- européennes », mais aussi la durée moyenne de détention les mieux notés, ceux de la caté-
QUESTIONS À ses capables d’une forte crois- ter à des prix relativement éle- pour sa gestion « actions d’une action est de quatre ans, gorie “investment grade” », in-
sance sur le long terme. Elles vés, en limitant notre horizon des pays émergents », chez Axa IM. C’est la solidité de siste Mme Ducat.
Laurent Dobler sont peu nombreuses. Généra- d’investissement aux entrepri- notamment à travers la recherche maison qui permet Ce type de gestion est très
directeur général lement, le marché anticipe les ses qui sont protégées par de son célèbre fonds Magellan, aux gérants d’investir sur le prisé dans le cadre de l’assuran-
de Comgest performances d’une entreprise solides barrières à l’entrée sur qui pèse près de 3 milliards long terme sans trembler. ce-vie, mais aussi en banque pri-
cotée sur cinq ans au maxi- leur marché : des marques ré- d’euros. Après plusieurs « Cette stratégie est d’autant plus vée. Dans le « high yield » (les
mum. Chez Comgest, nous putées, l’existence de brevets, années difficiles, anticipez- pertinente que nous sommes per- obligations à haut rendement),
développons aussi un scénario des parts de marché qui les vous un retour en grâce suadés que la volatilité des mar- Axa IM se refuse à investir dans
sur les cinq années suivantes, rendent incontournables, etc. des bourses émergentes ? chés va rester forte, poursuit des entreprises en difficulté et
en cherchant à déterminer, s’il Par ailleurs, nous privilégions Nos gérants spécialisés dans Mme Ducat. Les incertitudes géo- préfère se concentrer sur celles
se réalise, la valeur de l’entre- des thèmes d’investissement les pays émergents sont plus politiques, le caractère imprévisi- qui génèrent suffisamment de
prise. Cette stratégie repose sur porteurs sur le long terme, optimistes en raison de la va- ble des changes et du prix des flux de trésorerie pour rem-
le travail de notre équipe de comme le vieillissement de la lorisation modérée des titres matières premières, la montée en bourser leurs dettes. « C’est
recherche, qui est essentiel, car population, la numérisation de croissance dans cette zone puissance des fonds spéculatifs, pourquoi nous avons très peu de
très peu de sociétés sont capa- ou l’urbanisation. Ensuite, par rapport aux prix histori- des fonds indiciels et de la spécu- défauts dans nos portefeuilles. Là
bles de courir le marathon sur nous gardons longtemps les ques. Ils pensent que les éco- lation à court terme, tout cela aussi, nous touchons les coupons
une période aussi longue. Le valeurs en portefeuille, nous nomies et les sociétés se sont crée un univers plus incertain et – les intérêts que procurent les
groupe suisse Roche, dans la bougeons peu nos positions, restructurées, ce qui laisse en- renforce notre certitude qu’il obligations –, et nous cherchons
pharmacie, L’Oréal, dans les c’est ce qui nous permet de trevoir un potentiel de hausse vaut mieux rester investi dans la à tenir nos positions jusqu’à
cosmétiques, ou Dassault Sys- faire mieux que les indices. de leur rentabilité. p durée plutôt que de tenter de l’échéance des titres », assure
tèmes, dans le logiciel, corres- Enfin, nous évitons les sec- PROPOS RECUEILLIS PAR capter les mouvements de plus Bettina Ducat. p
pondent à ce profil. teurs très cycliques et les socié- JÉRÔME PORIER en plus erratiques des marchés. » J. PO.
DOSSIER
·
LE MONDE ARGENT
VENDREDI 8 MARS 2019 |7
La gestion indicielle a encore Bien s’informer
de beaux jours devant elle L
es fonds d’investisse-
ment sont des services
de gestion pour
tor ou SRRI, en anglais). Sur une
échelle de 1 à 7, les placements de
risque 1 sont réputés très sûrs,
compte de tiers, stan- tandis que ceux de risque 7 sont
Malgré la chute des cours à la fin 2018, la méthode qui consiste à investir dans des fonds dardisés pour une catégorie de les plus exposés en cas de krach. Il
suivant les indices boursiers devrait séduire un nombre croissant d’épargnants souscripteurs. Au sein d’un même détermine aussi la durée de place-
organisme de placement collectif ment minimum recommandée,
(OPC), que ce soit un fonds com- généralement d’au moins trois ou

J
mun de placement (FCP) ou une quatre ans pour les placements de
uste avant sa mort le 16 janvier, à New York. Si les indices boursiers donnent placements, les frais économisés sont société d’investissement à capital risque 3 ou 4, et plus de cinq ans
89 ans, John Bogle, fondateur du une image fiable d’un marché, un peu autant de gains supplémentaires pour les variable (sicav), il peut y avoir dif- pour ceux de risque 5 et plus.
géant américain de la gestion indi- comme l’indice des prix reflète l’inflation, épargnants. Pourtant, la gestion active n’a férentes catégories de parts, ayant Cet indicateur de risque tient
cielle Vanguard, lançait : « En ma- investir directement dans des portefeuilles pas dit sont dernier mot. Chaque année, des des performances et des frais va- compte, notamment, de la volati-
tière d’investissement, vous gagnez suivant la composition des indices bour- gérants « actifs » continuent de battre les riés. Avant de souscrire un fonds lité de chaque fonds, c’est-à-dire
ce pour quoi vous ne payez pas. » En clair, il siers serait le meilleur moyen de profiter indices boursiers, et surtout d’attirer des ou une catégorie spécifique de de la moyenne de ses écarts à la
ne servirait à rien de payer des commissions de leur prospérité. clients. Ce qui plaît, c’est justement l’espoir parts, il faut lire leur document hausse et à la baisse en un an.
à un gestionnaire de fonds qui sélectionne C’est la théorie développée par Burton qu’ils sortent du troupeau en faisant des d’information-clé pour l’investis- « Une erreur fréquente est de croire
des titres pour composer un portefeuille, il Malkiel, professeur d’économie et de fi- paris sur l’avenir pour anticiper les soubre- seur (DICI). Cette fiche d’identité qu’un fonds enregistre des fluctua-
serait moins cher – et plus efficace, selon nance à l’université de Princeton, aux sauts de la Bourse. de deux pages résume les caracté- tions correspondant à sa volatilité,
M. Bogle – de répliquer « passivement » la Etats-Unis, dans son best-seller A Random ristiques de chaque fonds. On y or c’est plutôt le double, car il s’agit
composition d’un indice boursier. Avec son Walk Down Wall Street (Une marche au Gestion active contre gestion passive trouve trois types d’informations. d’une moyenne des écarts au-des-
compère Burton Malkiel, théoricien de la hasard à travers la Bourse, Valor éditions, Après six années de hausse quasi ininter- sus et en dessous de l’évolution
gestion indicielle aujourd’hui âgé de 86 ans, 2005), réédité dix fois et vendu à 1,5 million rompue, de 2012 à 2017, la rechute de 18 % de moyenne », précise Christian Bito,
ils ont popularisé la méthode de gestion d’exemplaires dans le monde depuis sa l’indice CAC 40 entre mai et décembre 2018 a
OÙ VA MON ARGENT ? professeur de finance à l’Essec et
consistant à suivre les indices boursiers plu- parution en 1973. Du coup, la gestion d’ailleurs relancé le débat : la gestion « ac- Le premier chapitre du DICI, inti- président de CBT Gestion.
tôt que d’essayer de les battre. indicielle a fait des adeptes. Partie de zéro il tive », visant à battre les indices boursiers, tulé « Objectifs et politique d’inves-
y a une cinquantaine d’années, cette ges- est-elle plus adaptée à ce contexte chahuté tissement », décrit l’orientation de
La tendance en un coup d’œil tion dite « passive », est passée de 16 % des que la gestion « passive », consistant à les sui- gestion du fonds et les types
QUELS SONT LES FRAIS ?
Dès 1896, deux journalistes américains, fonds d’investissement dans le monde vre même quand ils baissent ? Les fonds mi- d’actifs dans lesquels il investit : Le troisième chapitre du DICI réca-
Charles Dow et Edward Jones, fondateurs en 2010 à 27 % en 2017, et à 39 % pour les sant plus ou moins que l’indice sur certaines actions, obligations ou diversifié ? pitule les frais de chaque fonds. Ils
du Wall Street Journal en 1889, ont l’idée de seuls fonds investis en actions, selon une valeurs ou certains secteurs parviennent-ils Actions de multinationales ou de peuvent être de trois sortes. Les
calculer un indice des principales actions récente étude de l’académie de recherche à de meilleurs résultats dans les périodes des PME ? En France, en Europe, aux frais d’entrée sont payés une seule
cotées à Wall Street pour appréhender la Lyxor-Dauphine, parrainée par le leader turbulences ? Rien n’est moins sûr. Etats-Unis ou dans d’autres pays ? fois sur les montants souscrits. Ils
tendance boursière en un coup d’œil. C’est français des fonds indiciels Lyxor, filiale de « L’idéal serait de miser davantage sur le Le fonds est-il spécialisé dans un sont négociables, sauf pour la part
le célèbre indice Dow Jones de la Bourse de la Société générale. meilleur secteur, mais je suis sceptique sur la secteur d’activité (énergie, santé, indiquée comme « acquise au
La gestion indicielle s’est démocratisée capacité des gérants traditionnels à détermi- technologies, banques, matières fonds ». Les frais de sortie sont ra-
en France avec l’apparition des fonds indi- ner régulièrement le meilleur moment pour premières…) ? Ce chapitre précise res, mais peuvent exister. Les frais
ciels cotés en Bourse, ou ETF (« exchange- passer d’un secteur à l’autre », confiait Bur- la stratégie et les indices de réfé- de gestion annuels et autres frais
traded funds », en anglais), encore appelés ton Malkiel lors d’un passage à Paris. En rence du fonds, c’est-à-dire les de fonctionnement du fonds sont
LYXOR SE DISTINGUE trackers (« traqueurs », en français) parce clair, s’écarter des indices boursiers semble marchés financiers auxquels il se exprimés en « frais courants ».
Qui l’eût cru ? Dans un contexte qu’ils « traquent » les indices boursiers. Le voué à l’échec. Sur une période de quinze compare (indice CAC 40 pour les Chaque année, le DICI est mis à
de marché fortement chahuté, premier fonds tracker, lancé à la Bourse de ans, comprenant les krachs de 2002 et actions françaises, S&P 500 pour jour pour indiquer les frais réelle-
avec un plongeon marqué des Paris en 2001 par Lyxor, suit fidèlement 2008, à peine 5 % des fonds d’investisse- les Etats-Unis, etc.). ment prélevés l’année précédente.
indices boursiers, c’est Lyxor, l’indice CAC 40. Des centaines d’autres ETF ment gérés activement ont rapporté plus Ils dépassent en moyenne 2 % par
spécialiste de la gestion indicielle, traquant les indices les plus variés lui ont que l’indice auquel ils se comparaient, en QUELS SONT LES RISQUES an pour les fonds en actions.
qui a tiré son épingle du jeu en 2018. emboîté le pas, proposés par Lyxor et dans incluant les fonds « disparus », c’est-à-dire Certains fonds prennent en plus
La société, créée en 1998, les gammes concurrentes de BNP Paribas, les fonds fermés ou fusionnés avec ET LE POTENTIEL DE GAIN ? une « commission de perfor-
administrant, à la fin 2018, plus Easy ETF ou Amundi ETF. d’autres, selon une étude de la société Stan- Le second chapitre du DICI est mance », correspondant à une
de 140 milliards d’euros répartis L’atout majeur des fonds indiciels est leur dard & Poor’s de 2017. consacré au « profil de risque et de part des gains par rapport à l’in-
(dont plus de 66 milliards en ETF faible coût. Les frais de gestion sont de seu- Quant à 2018, seuls 10 % des fonds « actifs » rendement » du fonds. La perfor- dice de référence du fonds. Ces
et en gestion indicielle), est lement 0,25 % par an sur le fonds Lyxor ETF de grandes valeurs européennes ont battu mance ne dit rien des risques frais sont pénalisants, surtout
la meilleure dans sa catégorie CAC 40, et de 0,15 % par an sur le fonds BNPP leurs concurrents indiciels, selon un bilan d’un placement, même si les dans les fonds diversifiés se com-
(de 101 à 200 fonds gérés). Cette Easy S&P 500 ETF, alors que les frais des établi par la société Morningstar. Ce n’est pas deux sont liés : les placements parant à l’indice Eonia. Comme le
distinction Fundclass récompense fonds d’actions françaises ou américaines un hasard si la gamme des trackers de Lyxor sans risque ont moins de poten- taux interbancaire européen
la qualité de sa gestion, mais elle destinés aux particuliers sont générale- se trouve ainsi distinguée cette année pour tiel de gain, et ceux à fort poten- Eonia est négatif, avec des baisses
montre, en creux, que, dans ment entre 1,5 % et 2,5 % par an, soit près de l’ensemble de ses performances. En passant tiel de gain sont plus risqués. d’environ 0,3 % par an, des fonds
un environnement difficile, dix fois plus ! au crible les différentes catégories et sous- Le couple « rendement/risque » diversifiés bénéficiant du poten-
les gérants actifs de sa catégorie A long terme, le poids des frais explique catégories de fonds les plus variés, on de chaque fonds figure dans son tiel de gain des actions prélèvent
ne sont pas parvenus à anticiper principalement l’écart de performance des retrouve systématiquement des fonds indi- DICI sous la forme d’un indicateur de 20 % à 25 % des gains des épar-
les baisses des marchés ni à limiter fonds indiciels par rapport aux fonds actifs, ciels de Lyxor dans le haut du panier. p synthétique de risque/rentabilité gnants les années de hausse. p
leurs conséquences. confirmant l’analyse de John Bogle : avec les GILLES POUZIN (synthetic riskand reward indica- G. PO.

Comment souscrire un fonds


auprès de la concurrence
Les produits des banques classiques sont rarement les plus intéressants

P
lacer son argent sur des fonds d’in- banques proposent des fonds très corrects, à Il est aussi possible d’acheter des fonds dans
vestissement, des sociétés d’investis- condition de savoir les repérer dans leur le cadre de l’assurance-vie. Bien qu’elle occa-
sement à capital variable (sicav) ou gamme de dizaines d’OPC car ces fonds mai- sionne des frais supplémentaires de 0,6 % à
des organismes de placement collec- son sont rarement les meilleurs. 1 % de l’épargne par an, elle est devenue le pre-
tif (OPC) est une solution pratique pour D’abord, ils prennent souvent des frais de mier canal de souscription de fonds d’inves-
diversifier ses économies. gestion élevés, dépassant 2 % par an dans tissement en France, sous la forme d’unités
Ces placements sont des portefeuilles de les fonds en actions ou diversifiés, parfois de compte dans les contrats « multisupport ».
titres – actions ou obligations – détenus col- plus dans les « fonds de fonds ». Ensuite,
lectivement par les beaucoup de réseaux Assurances-vie en unités de compte
souscripteurs qui peu- bancaires appliquent des Sur 362 milliards d’euros placés sur des
vent en acheter des Les courtiers frais d’entrée pénalisants, assurances-vie en unités de compte, près de
parts à partir de quel- même quand ils peuvent 84 %, soit 304 milliards d’euros, correspon-
ques dizaines d’euros. et banques en ligne être négociés à 0,5 % des dent à des placements collectifs en sicav et
Que ce soit auprès de permettent de souscriptions. Enfin, les fonds d’investissement, répartis entre 57,3 %
son agence bancaire ou banques dissuadent de (207 milliards d’euros) de fonds de droit fran-
par un autre intermé- souscrire aux fonds souscrire des fonds çais (sicav et FCP) et 26,6 % (96,3 milliards) de
diaire, il existe deux des meilleures concurrents, en leur ap- fonds de droit étranger, essentiellement
façons de souscrire des pliquant des commis- luxembourgeois, selon la dernière étude de
fonds d’investissement
sociétés de gestion sions supplémentaires à l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolu-
en France : soit directe- sans aucun frais l’achat (ou courtage) et tion et de la Banque de France à partir des rap-
ment sur un compte sur leur détention (ou ports de solvabilité des assureurs à fin 2017.
titres ou un plan d’épar-
d’entrée, ni de droits de garde). Comme pour l’achat de sicav en direct, le
gne en actions (PEA), courtage ni droits Pour investir en sicav et marché de l’assurance-vie en unités de
soit dans le cadre d’une OPC plus librement, les compte demeure contrôlé par les réseaux
assurance-vie multisup-
de garde annuels courtiers et banques en bancaires et d’assurances, qui proposent
port. Sur 92 milliards ligne offrent une solution généralement des contrats multisupport pri-
d’euros placés par les 6 millions de déten- efficace à moindres frais. Ils permettent de vilégiant leurs fonds maison. Pour accéder à
teurs d’un PEA, 26 %, soit environ 24 mil- souscrire des centaines de fonds des meilleu- des centaines de fonds des meilleurs gérants,
liards d’euros, sont ainsi investis en OPC. res sociétés de gestion à partir de quelques les banques et courtiers d’assurance-vie en
En France, les agences des réseaux bancai- centaines d’euros sans aucun frais d’entrée, ligne proposent des contrats d’assurance-vie
res et des compagnies d’assurances contrô- ni de courtage, ni droits de garde annuels. plus compétitifs sans frais sur versements, à
lent plus de 70 % de l’épargne en fonds d’in- Binck.fr propose ainsi 200 fonds à 0 % de l’instar d’Altaprofits.fr, Linxea.com, Mespla-
vestissement. Acheter des fonds à son agence droits d’entrée, BourseDirect.fr, près de cements.fr ou Placement-direct.fr, parmi les
de quartier a l’avantage de la simplicité : pas 500 fonds, Fortuneo.fr, plus de 700, et Bour- pionniers sur ce créneau. p
besoin d’ouvrir un compte ailleurs. Certaines sorama.com en distribue plus de 850. G. PO.
DÉPENSER
8| ·
LE MONDE ARGENT
VENDREDI 8 MARS 2019

« Sans titre » (2007), de Tomi


Ungerer, galerie Georges-Philippe
et Nathalie Vallois. COURTESY
GALERIE G.-P. & N. VALLOIS, PARIS

Les bédéistes
sortent couverture de La Femme piège (Dargaud,
1986) s’est ainsi vendu 361 000 euros chez

de leur bulle Artcurial en 2015. Depuis qu’il est rentré


chez le puissant galeriste new-yorkais
David Zwirner, Robert Crumb a vu sa cote
changer du tout au tout. Sa couverture de
Fritz The Cat a été adjugée pour
717 000 dollars en 2017 chez Heritage.
Quant à Art Spiegelman, le père de Maus,
/ ART / Les dessinateurs de BD, il a aussi vu ses prix s’emballer : un dessin
longtemps boudés par le milieu de l’art, est proposé par la galerie Martel au salon
Drawing Now pour 35 000 euros.
commencent à être appréciés en tant Quid des autres ? « Tout dépend du type
de dessin. Si c’est un dessin de couverture,
qu’artistes. Surtout les plus connus on reste dans la catégorie livre, et une
couverture d’album ou de revue vaut
entre cinq à dix fois le prix d’une planche,
indique Lucas Hureau. Pour ce qui est des
u salon Drawing Now, qui se Toutefois, deux galeries parisiennes De son côté, la galerie Georges-Philippe galerie Georges-Philippe et Nathalie Val- dessins personnels, les choses s’équili-

A tiendra à partir du 28 mars


au Carreau du Temple, à
Paris, une catégorie de des-
sinateurs sort du lot : les
bédéistes. Plus précisément, ceux qui ont
développé une œuvre parallèlement aux
albums qui ont assuré leur notoriété. Soit
d’art contemporain dérogent à la règle.
Présente au salon Drawing Now, Anne
Barrault expose depuis quinze ans les
dessins de Killofer, David B. et Jochen
Gerner qui, s’il n’édite pas d’album, uti-
lise la BD comme matière première de
son travail. « J’ai voulu éviter deux pièges :
et Nathalie Vallois présente régulière-
ment depuis 2009 les dessins de Whins-
hluss, un créateur prolifique qui fut,
notamment, coréalisateur avec Marjane
Satrapi du film Persepolis (2007). Avec un
beau succès : dès sa première exposition,
ses dessins se sont vendus à 80 % à des
lois. D’ailleurs, on remarque un glisse-
ment sémantique, on parle dorénavant de
roman graphique : même les cases et les
bulles ne sont plus une obligation. »
En tentant de passer d’un milieu à un
autre, ces dessinateurs ont conservé leur
style et leur échelle, souvent de petit for-
brent. » Un dessin libre de Nicolas de
Crécy peut valoir entre 4 000 euros et
25 000 euros, ceux de Winshluss s’éche-
lonnent entre 1 000 euros et 50 000 euros.
Malgré de timides chevauchements, les
marchés de la BD et du dessin de bédéiste
restent toutefois distincts. Les jeunes
une cinquantaine de créateurs, tout au exposer uniquement des planches, avec le collectionneurs d’art contemporain. mat. Et, surtout, ils ont gardé une parti- acheteurs sont, selon Christine Phal, fon-
plus, qui sont parvenus, non sans mal, à risque que le visiteur se retrouve à lire un Forte de ces bons résultats, la galerie cularité : leurs dessins sont narratifs. « Ils datrice et directrice de Drawing Now,
franchir le Rubicon séparant les mondes livre sur le mur, et présenter des exposi- Vallois exposera, à partir du 17 avril, Tomi recherchent la force de l’image et du sens « plutôt des acheteurs d’albums que de
de la BD et de l’art contemporain. tions de cases agrandies au format Ungerer, le merveilleux illustrateur alsa- et veulent faire un condensé d’une histoire planches originales ». p
Leurs œuvres ne sont pas arrivées si tableau », précise la galeriste. Elle l’ad- cien qui vient de s’éteindre. dans une œuvre. Ils ont pour but de dire ROXANA AZIMI
facilement sur les cimaises des galeries. met, la première exposition baptisée beaucoup en une seule image fixe », pré-
« Elles se sont souvent trouvées canton- « OuBaPo » en 2003 a défrisé ses collec- Dessins narratifs cise Lucas Hureau. Et d’ajouter : « Leur Drawing Now, du 28 au 31 mars,
nées dans des enseignes consacrées à la tionneurs habituels. « La plupart d’entre Ces dessinateurs sont-ils si différents de dessin est souvent fourmillant. On y sent Le Carreau du Temple, 75003 Paris,
bande dessinée, mélangeant artistes eux étaient étonnés, car ils ne s’intéres- leurs confrères montrés dans des gale- un plaisir de la ligne, du trait. Cela n’est Drawingnowartfair.com
mainstream et auteurs défrichant de nou- saient plus à la BD depuis leur enfance, se ries d’art contemporain ? Pas vraiment. jamais une œuvre décorative faite pour Pulp Festival, du 5 au 7 avril,
veaux territoires, remarque Lucas Hureau, souvient-elle. Mais depuis quelques an- « Pendant très longtemps, il y avait vrai- meubler un mur, mais pour donner du La Ferme du Buisson, 77186 Noisiel,
responsable de la maison d’édition MEL nées, grâce à de belles expositions comme ment des styles et des codes, des contrain- sens et du rêve à une petite surface. » Lafermedubuisson.com
publisher. Le milieu de l’art contemporain “Vraoum !” à la Maison rouge, le public a tes qui créaient une différence très nette Quant aux prix, ils sont variables selon Tomi Ungerer « Overdose », du 17 avril
ne veut pas les reconnaître, car ils ont l’éti- compris que la bande dessinée n’était pas dans le dessin. Mais, depuis quelques la notoriété des auteurs. Les stars, comme au 25 mai, galerie Georges-Philippe
quette “auteur de bande dessinée”, jugée uniquement destinée à un jeune public, années, cet aspect s’estompe, observe Tardi, Druillet, Gotlib, Bilal, Moebius, et Nathalie Vallois, 75006 Paris,
stigmatisante et dévalorisante. » mais aussi aux adultes. » Marianne Le Métayer, directrice de la valent cher. Un carton de Bilal pour la Galerie-vallois.com

Les cotes d’amour


des verreries d’Emile Gallé
/ ARTS DÉCORATIFS / S’il fait partie des grands créateurs verriers
de l’histoire, toute sa production n’a pas le même prestige
l en existe à 300 euros, mais de mariage traditionnel, rappelle

I aussi à 200 000 euros… Du


Ce qui affole Matthias Jakobowicz, commissai-
coup, à quel prix acheter une les ventes aux re-priseur de Melun (Seine-et-
verrerie Gallé ? Tout dépend Marne). Ils sont nombreux dans
de quelle pièce il s’agit, car la pro-
enchères, ce sont les ventes, leur cote est bien
duction s’est étalée pendant plus les pièces uniques connue, il n’y a pas de surprise. Le
d’un demi-siècle. Ange Baron, du marché était auparavant porté
cabinet d’expertise PBG, expli-
(ou presque), par les Japonais, friands de motifs
que : « Dans les ventes aux enchè- signées du maître végétaux, mais ils n’achètent plus,
res actuelles, Gallé, c’est d’abord et les collectionneurs, français et
un marché très commercial de piè-
lui-même, autres, ont repris le flambeau. »
ces industrielles, qui ont été diffu- à l’occasion Les verreries Gallé sont effecti-
sées en grand nombre, entre 1904, vement des classiques… A tel
date du décès d’Emile Gallé, et les
de commandes point que les faussaires s’y inté-
années 1930, au moment où les exceptionnelles ressent depuis longtemps. « Pour
établissements Gallé ferment. Ces 90 % d’entre elles, il s’agit de faux
pièces cotent entre 400 euros et assez grossiers fabriqués en Rou-
10 000 euros. » La fourchette est timée entre 200 000 euros et manie », prévient Ange Baron, qui
large, mais elle signifie simple- 300 000 euros. Elle correspond livre quelques pistes pour repérer
ment que certaines pièces, plus en tout point aux critères qui em- ces pièces : « Commencez par la
rares – édition en petite série, ballent les enchères : des inclu- signature. Les fausses ont souvent
motifs recherchés (des animaux, sions (de faïence émaillée), des des contours flous, et sont trop
certaines fleurs…), pièces de dorures, des oxydes métalliques visibles ou trop imposantes par
forme plutôt qu’utilitaires, etc. –, argentés, un sujet (le dragon) aty- rapport à la taille de l’objet. Sur
font grimper les prix. pique… Bref, tout le talent inno- l’aspect général, sachez qu’un vrai
Deuxième catégorie, les pièces vant d’Emile Gallé. Gallé ne comporte pas de faute, de
industrielles éditées du vivant débordement ni de zones floues. Il
d’Emile Gallé, entre 1880 et 1904. Verre multicouche s’agit toujours de pièces bien exé-
Leur prix peut se situer entre Maître verrier, fondateur de cutées, le rendu du dessin est pré-
15 000 euros et 60 000 euros l’Ecole de Nancy, mais aussi cis. De la même façon, les couleurs
environ. Sans être uniques, elles faïencier, ébéniste, inventeur et sont vives et nuancées. » Une pré-
représentent un travail plus industriel, Emile Gallé (1846- cision : ces faux ne concernent
abouti, plus intéressant que cel- 1904) fait indubitablement partie que le premier marché, celui des
les qui vont les suivre. Mais ce qui des grands créateurs de l’histoire. pièces industrielles. p
affole réellement les ventes aux Il reste principalement dans les CLÉMENTINE POMEAU-PEYRE
enchères, ce sont les pièces uni- mémoires pour ses productions
ques (ou presque), signées du en verre multicouche travaillé à
maître lui-même, à l’occasion de l’acide (Gallé n’a jamais fait de
commandes exceptionnelles. pâte de verre, la confusion est
La société parisienne Gros fréquente). Le principe : une NOUS CONTACTER
& Delettrez propose justement pièce constituée de plusieurs Posez vos questions
un « Dragon héraldique » dans sa couches successives de verre de Par courriel : argent@lemonde.fr Comgest S.A est une société de gestion de portefeuilles réglementée par l’Autorité des Marchés
vente du 8 mars, à Drouot. Il s’agit différentes couleurs est plongée Par courrier : Le Monde Argent Financiers et dont le siège social est au 17, square Édouard VII, 75009 Paris.
d’un pot couvert à dominante dans un bain d’acide qui ronge 80, boulevard Auguste-Blanqui
rouge, dont les experts n’ont re- certaines zones (le reste est pro- 75707 Paris Cedex 13
trouvé aucun double ou jumeau. tégé par du goudron), ce qui fait Suivez Le Monde Argent sur
Il est en revanche décrit dans la apparaître le décor. www.lemonde.fr/argent/
Revue des Arts décoratifs de 1895. « Ces verres, et les vases en parti- Twitter : @LeMondeArgent
Cette pièce exceptionnelle est es- culier, ont longtemps été le cadeau Instagram : @LeMondeArgent
2|3
DOSSIER
v VIVE LA
DÉMOCRATIE
FAIBLE !
v Autour de
« Comment gouverner
un peuple-roi ? »,
du philosophe
Pierre-Henri Tavoillot
v François Bégaudeau
refuse le débat
v Entretien avec
Daniel Ziblatt

Andreï Biely
Le triomphe des toqués 4 |5
« La Colombe d’argent », épopée érotico-mystique dans la Russie rurale et prérévolutionnaire, LITTÉRATURE
François Taillandier,
est réédité. C’est le chef-d’œuvre d’un grand écrivain méconnu, mort en 1934 Manuel Benguigui,
Avraham B. Yehoshua,
Edgar Hilsenrath

nicolas weill
6
HISTOIRE
D’UN LIVRE

C
omment ne pas saluer avec v « Edmonde »,
enthousiasme la réédition de Dominique
de La Colombe d’argent, l’un de Saint Pern
des chefs-d’œuvre les plus
hallucinés de la littérature
russe ? Comment ne pas se
réjouir du retour parmi nous de son
auteur, le symboliste Andreï Biely (1880-
1934) ? Biely a la dimension des Tolstoï,
Dostoïevski, et surtout de Gogol (1809-
1852), dans la trace duquel il a voulu
s’inscrire. Mais il reste trop méconnu en
France, malgré les efforts de l’historien et
slavisant Georges Nivat, qui lui a consa-
cré ses premières recherches, en URSS
dans les années 1950, et qui signe une

7
postface brillante d’intelligence à cette
parution (la traduction a été publiée une
première fois en 1990).
Grâce au rachat, par les éditions Noir MOTS DE PASSE
sur blanc, du fonds des éditions L’Age v Atiq Rahimi par
d’homme, ce poète dont on n’achève images et symboles
pas les phrases sans trouble, cet écrivain
dont la prose fantastique ou grotesque
semble agitée d’un mouvement perpé-
tuel redevient accessible, et le foisonne-
ment de ses images ouvrira, qui sait ? des
pistes nouvelles au roman contempo-
rain, saturé de réalisme. Avec son ami
Alexandre Blok (1880-1921), Andreï Biely
se range parmi les figures du prestigieux
« âge d’argent de la littérature russe » (le
début du XXe siècle) et d’un symbolisme
plus tardif que le nôtre et très différent,
par sa fougue, des glaciers mallarméens.
La Colombe d’argent, son premier ro-
man, écrit en 1908 lors d’un séjour à la
campagne, porte à l’incandescence les
thèmes familiers d’une tradition qui
8
CHRONIQUES
mêle fiction et réflexion philosophique « Jeunes filles dans un champ », de Kazimir Malevitch (1928-1932). MUSÉE D’ÉTAT RUSSE, SAINT-PÉTERSBOURG/BRIDGEMANART v LE FEUILLETON
sur la spécificité russe. Son protagoniste, Claro voit le chiffre 13
l’étudiant moscovite Darialski, pas- partout depuis qu’il a
sionné de poésie grecque, s’égare dans lu Jon McGregor
une bourgade lointaine où il délaisse, chez Biely (mot qui signifie « blanc » ou bornée et qu’elle échouera toujours à envahi par la magie. « Darialski voit qu’il
pour son malheur, Katia, sa jeune fiancée « pur », pseudonyme de Boris Bougaïev) dominer la volonté aveugle. Désespérant est au-dessus d’un endroit maudit : c’est
issue d’une famille noble en décomposi- cette configuration littéraire classique se des Lumières ou de la science, beaucoup juste l’endroit où la forêt hérisse sa cri-

sorte de prostituée sacrée, membre


d’une secte paysanne, mi-païenne mi-
double de l’imminence d’une catastro-
tion, et s’accouple à la servante Matriona,
phe bien réelle. Une guerre mondiale et
une révolution vont transformer la fré-
d’intellectuels se précipitent alors dans la
théosophie, les spiritualités orientales
ou l’occultisme. Andreï Biely, après avoir
nière de pins et où le bois est interrompu
par des broussailles poussées en terrain
pourri ; juste à l’endroit où, l’an dernier,
9
ESSAIS
chrétienne, qui sévit dans la contrée et nésie de son style et sa prose musicale en écrit La Colombe d’argent, deviendra lui- s’est noyée une âme vivante. » Sandrine Victor
que dirige un menuisier manipulateur et prophétie pour les avant-gardes à venir, même, tout en restant chrétien, un disci- Fort heureusement, comme chez retrace l’histoire de
chamane, Koudeïarov. vers lesquelles son œuvre est une tran- ple éperdu de Rudolf Steiner (1861-1925), Rimbaud, autre symboliste, la parodie l’esclavage médiéval
sition. Difficile de lire cette fondateur de l’anthroposophie (Souve- allège ce tableau extatique et une mo-
épopée illuminée et villageoise nirs sur Rudolf Steiner, L’Age d’homme, dernité plus cocasse que prometteuse
Le décor agreste sur lequel sans penser aux à-plats juxta- 1996). L’impuissance de la raison à fait une irruption comique sous la
l’auteur porte un regard
d’ethnographe se teinte
posés de couleurs vives que l’on
trouve dans les « cycles de
paysans » de Kasimir Malevitch
maîtriser le réel signe le triomphe des
« toqués » qui peuplent ses fictions. La
Colombe d’argent est le récit de leur
forme du vélo du pope révolutionnaire,
ou de la masse carrée d’une automobile
dont les roues s’impriment soudain
10
RENCONTRE
des grèves et des meetings (1879-1935). inquiétante victoire. dans la boue des ruelles et des isbas… Jean-Pierre Martin :
Andreï Biely, fils d’un mathé- Le décor agreste sur lequel Biely porte Que la narration ne soit pas tout à fait « La vie artisanale »
clandestins qui minent un maticien de Moscou qu’il met- aussi un regard d’ethnographe se teinte dupe de l’obscurantisme local, voilà qui
empire tombant en capilotade tra en scène dans son autre des incendies volontaires (qu’on appelle nous aide aussi à nous laisser ébranler
fameux roman, paru en 1916, à l’époque « le coq rouge »), des grèves et par Biely, le Voyant. p
Petersbourg (L’Age d’homme, des meetings clandestins qui minent un
La démesure des caractères fait écho à 1967), incarne par sa vie le choc irréconci- empire tombant en capilotade, où les la colombe d’argent
l’immensité de la steppe, les habitants liable entre Asie et Europe qui agite la hiérarchies sociales se défont. L’ensem- (Serebrianyi Goloub),
des villes occidentalisées trébuchent Russie de son temps. Il s’est d’abord ble de la réalité matérielle tisse un réseau d’Andreï Biely,
sur le paganisme et la barbarie érotico- nourri de philosophes occidentaux de correspondances avec l’ensauvage- traduit du russe
mystique affleurant dans les provinces (Kant, Schopenhauer, Nietzsche). Mais il ment des hommes. La nature est conta- par Anne-Marie Tatsis-Botton,
reculées où les héros s’aventurent. Mais tire surtout d’eux l’idée que la raison est minée par l’intranquillité de cet univers Noir sur blanc, 452 p., 21 €.

Cahier du « Monde » No 23065 daté Vendredi 8 mars 2019 - Ne peut être vendu séparément
2 | Dossier 0123
Vendredi 8 mars 2019

Vive la
démocratie
faible!
A l’heure des « gilets
jaunes » et du grand Hongrie, la Pologne ou la Turquie, voire
glaçant à propos de la haine djihadiste
débat national, le envers nos libertés. Mais c’est un vir-
tuose dans l’art du contre. Nous sommes
philosophe Pierre- secoués ? Réveillons-nous ! Nous ne sa-
vons plus pourquoi nous sommes dé-
Henri Tavoillot mocrates ? Magnifique occasion de pous-
ser le doute à ses extrémités, pour en
signe le nécessaire sortir ou non, peu importe. Au bout du
compte, on sera plus lucide.
« Comment Pierre-Henri Tavoillot évite, en somme,
un premier piège : celui du catéchisme. Il
gouverner un ne récite pas les articles de foi du parfait
démocrate, il ne chante pas d’hymnes. Il
peuple-roi ? ». fait son métier de philosophe : il réfléchit
pied à pied, modestement, rigoureuse-
Il y défend la ment, non sans élans d’ailleurs, ni sans
démocratie libérale, humour, mais avec pour seul objectif de
jeter un peu plus de clarté sur notre si-
justement bavarde tuation. La finesse de ses analyses y
pourvoit efficacement, renforcées par la
et imparfaite, et confrontation qu’il organise entre certai-
nes sources classiques de la théorie dé-
invite à réapprendre mocratique – de Thucydide ou Platon à
Tocqueville, en passant par Machiavel et
l’art de la liberté la tradition des « miroirs du prince » – et
les passions contemporaines.
Pourquoi les reproches envers la dé-
mocratie ne cessent-ils de croître ? Pour-
quoi, au-delà des exemples mondiaux
de son reflux, constate-t-on, en France que Pierre-Henri Tavoillot nomme la Il ne saurait être question, bien sûr, de essentielles, toujours selon la logique
même, une colère grandissante contre sa « démocratie radicale ». A cet égard, il est
comparer ce texte écrit à la va comme je du contrecoup, à l’argumentation de Ta-
forme représentative, « oligarchique », éclairant de lire, en marge de son livre, te pousse, à partir de courtes prises de voillot. Que veut Chouard ? Mettre fin au
entend-on régulièrement ? Notre cause commune (Max Milo, 122 p., position rarement étayées et de très régime antidémocratique et oligarchi-
florent georgesco Mais parce que, sous sa forme libérale, 12 €), l’opuscule qu’a fait récemment longues listes de citations brutes (et que qui serait le nôtre, le pouvoir ayant
la seule à pouvoir honorer la promesse tronquées), au riche été confisqué par des représentants qui

I
l est bon, parfois, que la démo- d’émancipation qui la définit – « dès que Nous sommes secoués ? Réveillons- travail d’un philoso- ne représenteraient pas le peuple mais,
cratie vacille, qu’elle hésite, qu’elle la liberté cesse d’être son centre de gravité, phe comme Tavoillot. du fait de leur propre extraction sociale,
s’interroge, qu’elle se découvre elle est vouée à disparaître » –, elle est nous ! Nous ne savons plus pourquoi Mais voilà : Chouard, les plus riches. D’où le RIC, qui doit avant
mortelle : elle est faite pour cela. naturellement faible. De fait, elle échoue nous sommes démocrates ? avec ses centaines de tout permettre de voter une nouvelle
C’est ce que montre Pierre-Henri souvent à représenter le peuple, elle milliers de vues sur Constitution, laquelle réglerait le pro-
Tavoillot dans son nouveau livre, peine à prendre des décisions urgentes,
Magnifique occasion de pousser Youtube et la reprise blème en instituant le tirage au sort de
Comment gouverner un peuple-roi ?, elle n’offre plus aucune transcendance le doute à ses extrémités systématique de ses représentants révocables qui, statistique-
fouille systématique parmi les soubasse- aux citoyens. La question est alors : quel- formules dans les ma- ment, ne pourraient qu’être majoritaire-
ments conceptuels et les règles qui fon- les solutions sont-elles « sur le marché nifestations des « gi- ment issus des classes populaires.
dent la pratique démocratique. des idées » ? C’est là que l’on retrouve et paraître Etienne Chouard, le véhément lets jaunes » – tel le mantra « RIC en toute Soit un raisonnement fondé sur la pen-
Le philosophe, maître de conférences à Viktor Orban et ses amis, dont l’« illibéra- promoteur du « référendum d’initiative matière et écrit par nous-mêmes » –, sée magique. Le peuple est ici un tout ho-
la Sorbonne et chargé de cours à Sciences lisme » se pense comme une solution ra- citoyenne », le fameux « RIC », pour la exerce qu’on le veuille ou non une in- mogène et pur, de sorte que l’expression
Po, ne se réjouit certes pas des malheurs dicale à l’impuissance démocratique, promotion duquel cet enseignant ne fluence sur la société à laquelle peu de directe de sa volonté aboutirait nécessai-
qui frappent ce régime incertain, qu’on mais aussi les tentations théocratiques. craint pas de fréquenter les arrière-cours philosophes peuvent prétendre. rement à l’égalité et au bonheur. Cela va
voulait croire indépassable. Il sait même C’est aussi à ce point que l’on rencontre conspirationnistes, y compris du côté Or, il se trouve qu’il cristallise dans tellement de soi pour Chouard qu’aucun
se faire inquiétant lorsqu’il évoque la l’aspiration apparemment inverse à ce d’Alain Soral. Notre cause commune quelques idées autre argument n’est avancé : il suffit à

François Bégaudeau refuse le débat


L’écrivain dit son fait à un adversaire fictif accusé de tous les maux du temps – et qui n’en peut mais… Vaine « Histoire de ta bêtise »

ÉCLAIRAGE Alors, on peut y aller, ça peut on parle à un portrait-robot et « cool »), antiracistes, souvent, Chacun de ses traits, parmi des L’ennemi doit être bête, et se
sortir à gros bouillons, cette que cela ne peut avoir le moindre pour la partie masculine, por- dizaines d’autres, apparaît à me- taire. Sinon, peut-être, échappant
haine et, puisqu’on est écrivain, sens. Histoire de ta bêtise est, si teurs d’un bouc (sic), effrayés par sure, selon les besoins de l’auteur, au portrait-robot, cesserait-il
on va l’étaler sur plus de 200 pa- l’on veut, un pamphlet contre une le populisme (mais, est-il précisé, qui se fabrique ainsi un ennemi à d’être l’ennemi, et alors, pour-
ges d’invectives adressées à cet catégorie de la population coupa- sans avoir lu la théoricienne de sa main sans deviner l’impact de quoi écrire de tels livres ? Il fau-

C’
est l’histoire d’un adversaire fantôme, à cet interlo- ble aux yeux de l’auteur d’avoir sa version de gauche, Chantal ce processus sur son texte, pau- drait se mettre à débattre entre
homme qui parle à cuteur de bric et de broc, imaginé amené Emmanuel Macron au Mouffe), ayant sur toute chose un vre chose à la fin, laminée par sa égaux, selon les vieilles règles
un portrait-robot. Il pour l’occasion, qu’on tient res- pouvoir, non seulement en vo- regard moral, qui les rendrait logique même. Qu’un électeur démocratiques. Mais de cela
s’emporte, il lui ponsable du malheur et de la tant pour lui, mais parce que ce- aveugles à l’opposition de classes, d’Emmanuel Macron se présente, François Bégaudeau – et voilà qui
passe un savon. Il le déteste, tout stupidité des temps. Comme on lui-ci, en quelque sorte, émanerait structure profonde de nos socié- pour signaler que, comme des donne au bout du compte de l’in-
ce qu’il est, tout ce qu’il repré- s’appelle François Bégaudeau, et de ce « tu » massif et multiforme tés. Aveugles volontaires bien millions d’autres, il est amateur térêt à Histoire de ta bêtise, symp-
sente l’indigne, et personne ne qu’on joue un rôle dans la littéra- auquel la diatribe s’adresse. sûr, ou du moins ravis, leur seule d’entrecôte et héritier de rien : tôme tonitruant d’un mal qui le
l’empêchera de le lui dire en face. ture française, cette Histoire de passion politique réelle étant la tout s’effondre. Que quelqu’un, dépasse – semble bien fatigué. p
Il l’a lui-même créé, mais qu’im- ta bêtise fera parler, il y aura des Un ennemi à sa main croyance en la légitimité de l’or- simplement, prenne la parole, et Fl. Go
porte ? Il ne l’a pas dessiné au réflexions pénétrées, et quelques Soit : des bourgeois de gauche dre social qui a fait d’eux ce qu’ils le livre est balayé, qui n’est rien
hasard, puisque, justement, il le éreintements, qui prouveront amateurs de pizzas végétarien- sont, et sa défense acharnée, sous d’autre qu’un dispositif d’empê- histoire de ta bêtise,
hait. Cela prouve bien qu’il est qu’on a touché un point sensible. nes, héritiers et créateurs de différents masques, telle la lutte chement du dialogue, où la bêtise de François Bégaudeau,
haïssable, non ? Sauf qu’à chaque page du livre start-up (ou autre métier contre l’extrême droite. du titre représente un vœu pieux. Pauvert, 224 p., 18 €.
0123
Vendredi 8 mars 2019
Dossier | 3

Comment Donald Trump


subvertit la neutralité de
l’Etat américain
menaces, sans passer à l’action, ce qui est
Les politologues Steven en partie vrai. Toutefois, la neutralité de
Levitsky et Daniel Ziblatt l’Etat est aujourd’hui subvertie. Je vous
en donne un seul exemple, mais il y en a
signent « La Mort des beaucoup d’autres. En mars 2017, le pro-
démocraties », dans cureur fédéral de New York a été limogé,
alors que, selon la presse, l’une des en-
lequel ils analysent quêtes qu’il conduisait risquait d’attein-
les dérives qui menacent dre des proches du président. L’Etat de
droit est directement attaqué.
les libertés politiques en
Occident. Daniel Ziblatt Vous expliquez que deux normes
sont essentielles au fonctionnement
évoque la situation des de la démocratie : la tolérance et la
Etats-Unis pour « Le retenue…
Tout système politique repose sur des
Monde des livres » règles non écrites. En démocratie, ces
deux-là comptent plus que toutes autres.
La tolérance implique que vous respec-
tiez votre adversaire, qu’il n’est pas pour
ENTRETIEN vous un ennemi. Vous ne remettez donc
pas en cause sa légitimité s’il est élu. Et la
retenue joue un rôle crucial dans un sys-
tème présidentiel. Si le président, tout en
respectant la légalité, emploie à l’excès
propos recueillis par les pouvoirs dont il jouit, cela peut dan-
marc-olivier bherer gereusement déstabiliser le pays. Les res-
ponsables politiques font généralement

D
aniel Ziblatt est professeur de preuve de mesure, mais il ne faut pas né-
sciences politiques à l’univer- gliger ce risque.
sité Harvard (Massachusetts).
Avec son collègue Steven Le- Comment expliquez-vous l’essor d’un
vitsky, il vient de faire paraître La Mort candidat tel que Donald Trump ?
des démocraties, une étude des dérives Les partis n’arrivent plus à écarter
ALE+ALE qui peuvent conduire à la disparition de les démagogues. Jusque dans les an-
la liberté politique. A la lumière d’exem- nées 1960, les dirigeants des partis se
ples historiques, ils tentent d’éclairer la réunissaient lors de conventions dans
situation actuelle, pour comprendre la des pièces enfumées, loin du public, et
tout d’arracher le pouvoir des mains de pour celui-ci, réalité complexe dont le l’adulte », « la civilisation des grandes per- menace que représente à leurs yeux décidaient qui serait candidat à la prési-
l’oligarchie. La différence de position sur livre examine les multiples sens poten- sonnes ». C’est découvrir, à l’usage, que la la présidence de Donald Trump. dentielle. Ce n’était pas démocratique,
l’échelle sociale remplace les différences tiels, de se constituer comme tel. vie est quelque chose qui vacille, et qu’il mais un filtre existait. Après 1962, le sys-
d’opinion, la diversité d’approche de la En entretenant la chimère d’une solu- n’y a d’autre initiation à mener qu’à ce La démocratie américaine tème est devenu plus ouvert grâce à la
complexité du réel, les sensibilités. On tion globale à l’ensemble des défauts de vacillement même, qu’à l’incertitude et à peut-elle mourir ? création de primaires, mais, près de
ne pense qu’en ouvrier, en employé ou l’inabouti. Comment gouverner un Avant toute chose, j’aimerais dire soixante ans plus tard, le taux de partici-
en cadre supérieur. Le bavardage démocratique peuple-roi ? a pour sous-titre Traité qu’elle n’a jamais été parfaite. Il a fallu pation reste très bas. Donald Trump a
A quoi servirait-il, dès lors, qu’on conti- nouveau d’art politique. Pierre-Henri attendre les années 1960 pour que les donc été investi sans que ce choix reflète
nue de se parler ? Pierre-Henri Tavoillot est le mode d’exercice Tavoillot n’y défend pas telle ou telle Etats-Unis deviennent pleinement une véritablement la volonté populaire.
qui, à défaut d’avoir lu Etienne Chouard, de la liberté du peuple, une politique : il profite des secousses ac- démocratie, grâce à l’adoption du Civil
a bien sûr observé la viralité de ce sys- tuelles pour remettre au centre la Rights Act [mettant fin à la discrimina- Vous soulignez aussi les effets d’une
tème de pensée, remarque que le tirage
manière pour celui-ci de question du sens de la politique elle- tion raciale] et du Voting Rights Act [pour polarisation grandissante…
au sort ainsi conçu, « en prétendant “neu- se constituer comme tel même, et rouvrir le chantier de la garantir le droit de vote à tous]. Néan- Après l’essor des primaires dans les
traliser” les conflits politiques », rendrait transformation effective du réel. En- moins, la démocratie est implantée ici années 1960, le Parti républicain s’est
inutiles les campagnes électorales et dé- suite, chacun dira ce qu’il veut faire. depuis relativement longtemps. Nous vi- replié sur sa base d’électeurs blancs et
boucherait sur une démocratie « réduite la démocratie libérale, les tenants de son Mais cela serait inutile si nous n’appre- vons de plus dans un pays riche. Or la chrétiens, tandis que les démocrates ras-
au silence ». dépassement, quels qu’ils soient, finis- nions, ou ne réapprenions peut-être, cet science politique nous enseigne qu’une semblaient une coalition arc-en-ciel
En cela, la « démocratie radicale » re- sent tous par mettre en danger son art de la liberté qu’est l’art démocratique, démocratie a plus de chance de se main- – des Blancs, des Noirs, etc. Dans les
joint les tendances illibérales, voire théo- fondement : cette liberté même, dont fait de pensées divergentes et de constant tenir là où l’on trouve cette longévité et années 1990, il a mis en place une straté-
cratiques. Parler peut être hypocrite, émerge un peuple. Un fondement qui est bavardage. Peut-être ne résout-il rien. cette prospérité. Daniel Treisman, de gie consistant à parler des démocra-
inefficace ou impie, disent leurs adeptes. aussi un but, dans une circularité sans Mais, montre avec éclat ce livre réjouis- l’université de Californie à Los Angeles, a tes comme de traîtres qui détestent le
En effet, répond Pierre-Henri Tavoillot, le échappatoire, d’où certaines angoisses. sant, il permet tout, et il ne dépend que tiré de données datant du XXe siècle drapeau américain. Ce discours est très
bavardage démocratique peut se perdre, Mais ce chemin de la liberté à la liberté de nous de l’utiliser pour ouvrir à l’infini un modèle statistique permettant d’éva- efficace sur le plan politique, mais aussi
et se perd, en réalité, très souvent, dans le dessine l’espace d’une progression conti- le champ des possibles. p luer le risque qu’une démocratie s’effon- très dangereux.
brouhaha. Mais, à condition de le rendre nue, fondée sur la lucidité à l’égard aussi dre. Pour les Etats-Unis, il l’estime à
réellement démocratique, c’est-à-dire de bien de l’inégalité, de l’inefficacité que comment gouverner un peuple-roi ? 0,0008 %. Je vous répondrai donc que la Cependant, vous vous montrez plutôt
le transformer en délibération entre de l’absence de sens. traité nouveau d’art politique, démocratie américaine est robuste. Cela optimistes à la fin du livre…
égaux, il est le mode d’exercice de la li- « La démocratie, conclut Pierre-Henri de Pierre-Henri Tavoillot, dit, elle fait aujourd’hui face à un défi Comme je vous le disais, la disparition
berté du peuple et, au-delà, une manière Tavoillot, c’est l’extension du domaine de Odile Jacob, 358 p., 22,90 €. d’une ampleur inédite, certains des de la démocratie américaine me semble
principes qui la fondent étant attaqués très peu probable. Les anticorps de notre
frontalement. système n’ont rien perdu de leur vigueur.
Ce n’était pas le cas en Turquie, en Hon-
Qui peut se revendiquer du peuple ? Pouvez-vous nous dire ce que vous grie ou en Russie. L’opposition démo-
trouvez le plus inquiétant dans la cratique à Donald Trump est très forte,
« La pire chose que l’on puisse faire Cette mise au point sur les poten- des impasses conceptuelles, qui la politique de Donald Trump ? comme on a pu le voir lors des élections
avec les mots, c’est de capituler de- tiels politiques de ce mot qui « sert à fait déboucher sur une tentative pas- Avant même qu’il ne soit élu, il s’en est de mi-mandat en novembre 2018. La
vant eux. » Les éditions Anamosa tout mais n’était plus nulle part » va sionnante, bien que partielle, mili- pris aux médias, déclarant que la presse presse continue de faire son travail. Au
lancent, sous l’égide de George en effet au-delà de la simple perspec- tance oblige, de dépassement du plan était l’ennemi du peuple. Il a en outre re- sein d’une fédération comme les Etats-
Orwell (1903-1950), une nouvelle tive militante énoncée par l’éditeur. conceptuel lui-même, dans une redé- mis en doute la légitimité de son adver- Unis, les Etats de l’Union constituent
collection, « Le mot est faible » L’historienne, qui veut contribuer à finition « activiste » du peuple, pensé saire, Hillary Clinton. Au cours d’un mee- aussi une forme de contre-pouvoir. Et les
– courts textes, centrés sur un « défaire la logique capitaliste », ne comme la totalisation concrète des ting, il a soutenu le recours à la violence, citoyens américains se mobilisent pour
terme que l’auteur devra arracher, trahit pas le programme, mais elle luttes pour l’émancipation. « Peut- se disant prêt à payer les frais d’avocat défendre la démocratie. p
selon la note d’intention, à « la lan- déploie un discours réellement être, écrit-elle, comme en réponse à de ceux qui se livreraient à des attaques
gue du pouvoir » –, dont paraissent critique, et ne néglige pas de douter, l’avertissement d’Orwell, n’avons- contre ses détracteurs. Le candidat la mort des démocraties
les deux premiers titres, Révolution, de maintenir ouverts des points nous pas besoin du mot pour com- Trump s’en est donc pris aux principes (How Democracies Die),
de Ludivine Bantigny (102 p., 9 €), de fuite. mencer à nous retrouver. » p fl. go fondateurs qui permettent à la démocra- de Steven Levitsky et Daniel Ziblatt,
et Peuple, de Déborah Cohen, déjà Qui peut se revendiquer du peuple ? tie de fonctionner. traduit de l’anglais (Etats-Unis)
auteure de La Nature du peuple Où peut-il trouver son unité ? Débo- peuple, Son entrée à la Maison Blanche ne l’a par Pascale-Marie Deschamps,
(Champ Vallon, 2010), qui se révèle rah Cohen examine toutes les posi- de Déborah Cohen, pas amené à apaiser son discours. Pour Calmann-Lévy, « Liberté de l’esprit »,
une heureuse surprise. tions en présence, avec un sens aigu Anamosa, « Le mot est faible », 76 p., 9 €. certains, il se contente d’émettre des 342 p., 20,50 €.
4 | Littérature | Critiques 0123
Vendredi 8 mars 2019

Avec «François, roman», Une délicate enquête


De cet aïeul, Léa Veinstein, spécia-
l’écrivain explore ses jeunes liste de Kafka, à Paris, ne savait
rien, seulement qu’il fut rabbin.
années, au cours desquelles s’est Tout le reste, jusqu’à son prénom,
s’était voilé de silence, comme
décidée sa vocation littéraire perdu dans la chaîne de transmis-
sion familiale. Aussi entreprit-elle,
à l’hiver 2012, d’entamer des re-

L’enfant que cherches sur cet arrière-grand-père


qui officia à la synagogue de
Neuilly-sur-Seine, sans interrup-
tion, durant un demi-siècle. Collec-

fut François
tant traces et témoignages, elle
tomba sur un document étrange :
une carte de légitimation, tampon-
née par le commissariat général
aux questions juives sous l’Occupa-

Taillandier tion et délivrée à Isaac Sawelski, lui


garantissant qu’il serait tenu « en
dehors de toute mesure d’interne-
ment ». A cela s’ajoutait le fait que
cet homme, son ancêtre, loin de se
cacher, continua de célébrer les of-
fices durant la guerre. Comment
expliquer que des synagogues de-
aussi. Melle Marthet, sa maîtresse meurèrent ouvertes alors que les
d’école, dit de lui qu’il est plutôt juifs français se faisaient rafler par
bon élève, mais trop souvent dans milliers ? Cette délicate enquête
la lune. Il est d’ailleurs d’humeur biographique se double d’un che-
solitaire. Sinon, il aime Blanche- minement intérieur sur le rapport
xavier houssin Neige, les albums de Caroline et de l’auteure au
ses petites voitures. Voilà pour le judaïsme, à tra-

I
ls ont été nombreux, en litté- François avec lequel commence vers la philoso-
rature, à avoir dit, chacun à le livre. « Certes, écrit François phie d’Emma-
leur manière, que l’enfance Taillandier, ce garçon c’est bien nuel Levinas et
était un pays. Cela n’en fait moi ; mais d’abord, c’est lui, dont le de Walter Benja-
pas pour autant un lieu commun. temps m’a éloigné, au point de lui min, la décou-
Tout est affaire d’origines. « A dé- restituer un quant-à-soi, une inté- verte de l’hébreu
faut de savoir où nous allons, écri- riorité à quoi je n’accède plus. » et d’Israël. p
vait Pierre Sansot (1928-2005) François est né en juin 1955 à macha séry
dans ses Cahiers d’enfrance Clermont-Ferrand. Capitale histo- a Isaac,
(Champ Vallon, 1989), nous aime- rique de l’Auvergne. Plein Massif de Léa Veinstein,
rions savoir d’où nous venons. Un central. Il est de cette contrée, de Grasset, 144 p., 15 €.
beau jour, sans raisons apparen- ce climat, de ces clochers. Auver-
tes, nous nous précipitons à la re- gnat côté paternel, Bourbonnais
cherche de notre pays natal. » côté maternel. Pas le moindre François Taillandier, en 2018. PHILIPPE MATSAS/OPALE VIA LEEMAGE
François, roman, le nouveau livre exotisme dans sa filiation. Du Anne-Sarah, debout
de François Taillandier, est de coup, il ne se pose pas de ques-
ces explorations-là. Et le territoire tions. Si un Niçois peut se sentir la soixantaine se reconnaîtront d’Henri Vernes ainsi légendée : Deux ans après avoir consacré un
qu’il part défricher à rebrousse- un peu italien ou un Lillois un peu dans le récit de cette enfance. On « Henri Vernes tape directement à film, Anne-Sarah K., à son amie
flamand, à Clermont, suit François de ses 7 à ses 14 ans la machine le brouillon de ses ro- Anne-Sarah Kertudo, Mathieu
Beaucoup qui, de près, de chef-lieu de ce Puy-de- et jusqu’à sa longue et laborieuse mans, au rythme rapide de sa pro- Simonet signe, sous le même titre,
Dôme « qui se consi- entrée dans l’âge adulte. Mais digieuse imagination. » Et de com- un livre prolongeant le portrait de
loin, approchent ou ont dère comme le centre pour autant qu’il soit véridique, prendre qu’il s’identifie bien plus celle qu’il connaît depuis le collège.
déjà dépassé la soixantaine du centre », lui est évi- touchant, empli de ces images, de à l’auteur qu’au héros. C’est qu’il ne se lasse pas de l’ad-
demment français. Et ces figures, de ces minuscules « Dans les périodes (rares) où je mirer, cette femme au charisme
se reconnaîtront dans le même gaulois, puis- souvenirs sensibles des bon- n’écris rien, je deviens anxieux, sidérant, sourde, de plus en plus
récit de cette enfance qu’il y a Vercingétorix heurs, des chagrins, des humilia- bougon, je ne sais plus que faire malvoyante, avec laquelle il a fait
et la plaine de Gergo- tions, le livre n’est pas qu’une de ma peau », confie François ses études de droit. Elle a monté la
vie, qui est le but de fresque générationnelle. François Taillandier. Il a aujourd’hui à son première permanence juridique
années est bien une « enfrance ». plus d’une promenade domini- Taillandier y part en quête et en actif plus de trente-cinq livres, pu- pour les malentendants, organisé
Fermement enracinée. cale. Ajouter à cela l’éducation ca- reconnaissance d’une présence bliés depuis le milieu des années un procès dans le noir pour sensi-
Au départ, une photo de classe tholique, la messe, et tout ce creu- intérieure, d’une âme, d’un ange 1980. Biographe de ceux qui lui biliser la justice à la situation des
d’un CE1 de 1962, avec, au premier set d’une époque qu’on appellera gardien ou d’un socratique ont ouvert la voie (Aragon, Fayard, aveugles face à l’institution, se bat
rang, un petit garçon de 7 ans, plus tard les « trente glorieuses », daïmon. Comment devient-on ce 1997 ; Balzac, Folio, 2005 ; Edmond pour modifier la perception du
au regard déterminé, un peu mais dont ceux qui la vivaient qu’on est ? « L’homme de 63 ans Rostand, L’Observatoire, 2018), il handicap. Il y a des scènes terribles
grave. Un enfant comme les ignoraient le côté exceptionnel. qui écrit ses lignes sait qu’à Fran- est surtout un remarquable ro- dans Anne-Sarah K., mais la cons-
autres, comme ses camarades, François va simplement y grandir. çois il est redevable de tout. » mancier du siècle. En témoigne La truction fragmentaire du sixième
sauf peut-être ce côté réfléchi, ré- Beaucoup qui, de près, de loin, François, roman est le livre d’une Grande Intrigue (Stock, 2005 à livre de Mathieu Simonet limite un
servé. Un peu sur la défensive approchent ou ont déjà dépassé vocation, celle de l’écriture ou plu- 2010), où il déroule en cinq volu- peu leur portée. On ne saurait
tôt celle de l’écrivain. Cela com- mes la chronique d’une famille cependant être insensible à cette
mence par trois fois rien : les paro- française prise dans les destins, célébration de l’amitié et à la ten-
EXTRAIT les d’une chanson de Botrel que l’histoire et les générations. Com- dresse épatée avec laquelle l’auteur
fredonne sa mère s’affairant dans ment se perd-on de vue ? Com- parle d’Anne-Sa-
« Le monde, la vie, tels que Dieu les a après 50 ans et autres billevesées la cuisine, quelques vers de Marie ment se retrouve-t-on ? s’interro- rah, poursuivant
disposés autour de nous, et quoi qu’il adventices. Noël ou de Victor Hugo appris à ge-t-il dans une grande partie de ainsi son œuvre
en soit des apparences, sont un grand Cette secrète conviction ne m’a l’école. Mais le ton est donné, le son œuvre. Forêt d’oubli. Dans autobiographi-
jeu. La résignation, le dos courbé, le jamais trahi ; en revanche, chaque rythme, la cadence. Après, ce sera François, roman, c’est un petit gar- que « de biais »,
respect de la contrainte sont l’œuvre fois que je n’ai plus écouté François, et le Cyrano, de Rostand, l’Eugénie çon qui, pas à pas, comme le Pou- menée à travers
du Diable. Satan n’est pas, à mes que je me suis laissé impressionner Grandet, de Balzac, les poèmes cet du conte, lui fait rejoindre le l’évocation de
yeux, le séducteur ; c’est un vieux par le sérieux des autres ou par leurs d’Aragon. Et il y aura aussi ce jour, chemin. p ses proches. p
raseur, un frustré qui cherche à nous bons conseils, je me suis perdu et j’ai d’un peu avant, où François dé- raphaëlle leyris
persuader que le sérieux de la vie ré- perdu mon temps. » couvre au dos de la couverture françois, roman, a Anne-Sarah K.,
side dans la déclaration de revenus, le d’une de ses chères Aventures de de François Taillandier, de Mathieu Simonet,
vote au centre gauche, la coloscopie françois, roman, page 144 Bob Morane la photographie Stock, 272 p., 19 €. Seuil, 190 p., 17 €.

Le sauvetage d’une âme vaut bien quelques meurtres


Un tueur à gages épuisé et un religieux compatissant sont au cœur d’« Un bon rabbin », roman impertinent et drôle de Manuel Benguigui

mais de nos jours. Confirmant le talent rumeur transforme vite le prieur soli- Or, si Dieu ne répond pas, tout est per- maintenant qu’il a goûté à la tranquil-
de l’auteur, Un bon rabbin partage avec taire en véritable démon. Soucieux de mis ; voilà que notre bon rabbin, s’étant lité, celui-ci n’en veut plus.
les deux ouvrages précédents sa briè- préserver le calme parmi ses ouailles, mis en tête de sauver cette âme éreintée, Dans le discours qu’il prononçait à
veté, son impertinence, mais surtout sa Chlomo prend l’homme en filature se charge à sa place des contrats de l’occasion de la remise du prix Jérusalem,
très grande drôlerie. pour en apprendre plus à son sujet. Ja- Jacob, qui peut enfin s’accorder des va- en 1985, Milan Kundera rappelait le pro-
sophie benard Chlomo est le – bon – rabbin d’une cob lui en révèle bientôt plus que prévu : cances. La culpabilité qu’il éprouve est verbe juif qui assure que « l’homme
petite synagogue qu’il administre avec il est tueur à gages. moins manifeste qu’il ne l’aurait ima- pense, Dieu rit » et confiait qu’il lui plai-

A
vec Un collectionneur alle- toutes les qualités que l’on peut atten- un bon rabbin, Il se confie : il n’en giné ; il se laisse même enivrer par le sait « de penser que l’art du roman [était]
mand (Mercure de France), dre d’un guide spirituel. Quand Jacob, de Manuel peut plus de tuer, il sentiment de puissance que lui pro- venu au monde comme l’écho du rire de
Manuel Benguigui faisait, homme mystérieux et taciturne, lui en Benguigui, est épuisé, au bout curent ces assassinats. Plus appréciables Dieu ». « Né non pas de l’esprit théorique,
en 2017, une entrée remarquée demande les clés pour venir y prier seul Mercure du rouleau, songe encore sont les sommes d’argent que sa mais de l’esprit d’humour », le roman se
sur la scène littéraire, signant un texte le matin, il finit par accepter : il ne va de France, même au suicide. nouvelle activité lui rapporte, et dont il fait ainsi éclat de rire éclairé et sage.
original et bien mené sur les tribulations tout de même pas se mettre en travers 160 p., Il voulait que Dieu profite pour rénover sa synagogue. C’est Manuel Benguigui s’inscrit dans cette
d’un collectionneur d’art au service d’une spiritualité sur le point d’éclore ! 15,80 €. l’aide, c’est la lorsqu’il réalise que les fidèles qui se tradition que Kundera fait remonter à Ra-
du régime nazi – jusqu’à sa rencontre Le petit manège perturbe néanmoins raison pour la- plaignaient du délabrement du lieu lui belais, en livrant un texte très drôle, porté
avec une charmante résistante. Son les fidèles, étonnés d’apercevoir chaque quelle il venait prier, mais… Dieu ne ré- reprochent désormais son luxe criard par une intelligence qui lui permet d’évi-
deuxième roman, Un tableau neigeux matin une silhouette quittant les lieux pond pas. « Chlomo, qui s’attendait à qu’il décide d’abandonner le métier de ter les écueils de la bouffonnerie potache,
(Mercure de France, 2018), entraînait son à l’aube. Alors qu’ils rivalisent de straté- tout sauf à cela, de longues minutes reste tueur à gages. De toute façon, il com- de la cruauté ou du cynisme systémati-
lecteur dans une folle course-poursuite gies, flirtent avec l’absurde et la femme pétrifié sur le banc. A lui non plus, Dieu mençait lui aussi à se sentir épuisé ; que. Certes, Dieu ne répond pas. Mais
située elle aussi dans le milieu de l’art, de ménage pour surprendre l’intrus, la ne répond pas. » Jacob doit reprendre son poste. Mais, puisqu’il se marre, faisons-en autant. p
0123
Vendredi 8 mars 2019
Critiques | Littérature | 5
Devenir arbre
En Islande, une forêt est une chose
plus insolite qu’un geyser – il y a si
peu d’arbres dans ce pays. D’autant
plus grande est donc la fascination
qu’elle exerce. En particulier sur un
artiste comme le protagoniste d’Au
bord de la Sanda. Cet homme, dont
les liens avec ses semblables se
sont distendus au fil des années,
s’installe un jour dans une cara-
vane, au pied d’un volcan, juste à
l’orée d’une des rares forêts de l’île,
avec l’intention de peindre ses
arbres. Tenue à la première per-
sonne, la chronique de son exis-
tence est rendue avec minutie,
mais aussi une dose d’autodérision
nicolas weill – laquelle permet de trouver un
intérêt à une histoire dépourvue

L
e nouveau roman de l’Israélien d’action, si ce n’est celle d’un lent
Avraham B. Yehoshua se donne à repli sur soi-même. On pense au
lire comme un récit à deux faces mythe de Daphné, transformée
réversibles. La première raconte en laurier par la volonté d’un dieu
l’histoire, en apparence banale, de deux grec. Dans le roman de Gyrdir
bourgeois vieillissants qui évoluent dans Eliasson, pourtant, c’est un
le décor de la moderne Tel-Aviv : Zvi Mizpe Ramon, désert du Néguev, Israël. BRIDGEMANIMAGES homme qui se soustrait à la société
Louria et sa femme, Dina, 73 et 64 ans. Zvi humaine pour rejoindre le temple
a derrière lui une carrière brillante de « vivants piliers » et décrire leurs
comme ingénieur des ponts et chaus- « confuses paroles ». Au risque de
sées. Mais, depuis quelque temps, il se ne pas y parvenir et de se condam-
met à éprouver des symptômes de dé-
mence sénile et peine à se souvenir de sa Bâti autour d’un couple âgé de Tel-Aviv et de ner ainsi à une
plus grande
propre adresse. La volontariste Dina solitude. p
exerce encore son métier de pédiatre, Palestiniens en péril, le nouveau roman de l’Israélien elena balzamo
mais est secrètement terrorisée par la fin a Au bord
prochaine de son activité profession-
nelle. Nulle élégie du désamour dans ces
Avraham B. Yehoshua invite à la réconciliation de la Sanda
(Sandarbokin),
pages : le couple s’aime et continue de se de Gyrdir Eliasson,

La paix au bout du tunnel


désirer. Mais, en luttant contre la dégéné- traduit de l’islandais
rescence de Zvi et l’angoisse de Dina, par Catherine
chacun infantilise malgré lui son compa- Eyjolfsson, La
gnon et l’avilit. La tache marquant sur sa Peuplade, 160 p., 18 €.
peau l’atrophie cérébrale de Zvi, qui ne
cesse de s’élargir, est la métaphore des
humiliations imposée par notre société à
ceux qui commencent à lâcher la rampe. dans son bureau, le portrait du aux Justes d’arriver à pied sur la terre Après l’hiver
C’est ainsi que le regard plutôt tendre et deuxième président de l’Etat juif, Yitzhak d’Israël en provenance de la Russie ou de
ironique de Yehoshua se fait Ben-Zvi (1884-1963), érudit modeste dont la Pologne. Ici, la mystique du tunnel ne En novembre 1944, un navire alle-
le tunnel parfois féroce, cruel, quoique la figure personnifie ici l’antithèse de débouche pas sur la conquête de territoi- mand coule près de l’île de Barroy,
(HaMinhara), à fleurets mouchetés. l’Israël actuel, où s’accroissent les inégali- res, mais sur une possible réconciliation au nord de la Norvège, un minus-
d’Avraham B. Yehoshua, L’affaiblissement physique tés sociales, où prolifèrent le luxe tapa- avec l’adversaire. cule morceau de terre fouetté par
traduit de l’hébreu et la vulnérabilité se retrou- geur des enrichis de la high-tech et la cor- Toute contemporaine que soit l’intrigue les vents, où Ingrid réussit à sauver
par Jean-Luc Allouche, vent dans l’autre face du ro- ruption au plus haut niveau. La dange- et sans que le plaisir de lire en soit jamais l’un des prisonniers qu’il trans-
Grasset, « En lettres man, qui met en scène une reuse amnésie de Zvi symbolise celle qui entravé, ce roman suppose donc une lec- portait. S’ensuit le récit palpitant
d’ancre », 432 p., 22,90 €. famille palestinienne ayant menace une société israélienne trop faci- ture à plusieurs niveaux dont on peut se d’une rencontre improbable au
dû fuir son village pour avoir lement bercée par la marginalisation du contenter de sentir la présence et, par là, milieu d’une rude nature. Un envi-
vendu des terres à des Israéliens dans le conflit avec les Palestiniens qu’imposent il se montre à la fois original et réussi. Les ronnement plus hostile encore que
but de financer une greffe d’organe. Ces les bouleversements régionaux. existences « normales » dans une métro- les autorités allemandes – ou col-
réfugiés ont investi le sommet d’une pole d’aujourd’hui en viennent à révéler laborateurs norvégiens – qui gou-
colline dans le désert du Néguev, soit la Légendes hassidiques une profondeur étrange, fantastique, sur- vernent le pays en sachant que la
place qu’occupent dans la réalité les co- Bon connaisseur de l’histoire et de la plombée d’une ombre spirituelle qui leur partie est perdue. Mais Mer blan-
lons juifs de Cisjordanie, sur les hauteurs tradition juives, autres oubliées des Is- ôte peu à peu la superficialité et l’ordi- che, le quatrième roman traduit en
(les villages palestiniens étant plutôt sis raéliens séculiers d’aujourd’hui qui les naire, surmonte la faiblesse de l’âge et français de l’écrivain norvégien
dans les vallées). Afin d’éviter qu’ils ne rejettent en bloc, Yehoshua ponctue son nous réinstalle enfin dans la dimension Roy Jacobsen, est surtout l’histoire
soient délogés par l’armée qui veut cons- récit d’allusions mystiques. Les plaques des rêves et le sillage de l’espoir. p des liens familiaux et sociaux, de
truire une route passant par là, Zvi est re- des rues où habitent Zvi et Dina font leur rupture causée par la guerre et
quis pour la conception d’un tunnel, ainsi écho aux risques que recèle tout de leur lente reconstitution grâce
censé éviter le terrassement de la colline. messianisme politique, dont le sionisme EXTRAIT aux efforts de petites gens. Quand
L’ingénieur à la retraite retrouve, une est porteur : l’une affiche le nom du rab- « Devant l’inquiétude de Yoav, leur aîné, [Zvi] s’offre le luxe ceux-ci peu à peu reviennent sur
ultime fois, sa vocation consistant à bin Jonathan Eybeschutz (1690-1764), de (…) se moquer des premiers symptômes de démence. Avec leur terre natale, reprennent la
frayer des voies. Mais, par une sorte de soupçonné de sympathie pour la mou- une légèreté factice, il dit à son fils : “Rien de grave, je peux lutte contre les éléments, pansent
sionisme inversé, elle est mise au profit vance du faux messie Sabbataï Tsevi encore te reconnaître, fiston, mais va savoir si ça va durer leurs plaies et,
des déracinés de l’autre camp. (1626-1676) ; l’autre, de son rival, l’Alle- longtemps (…) !” Mais ce ton badin, tolérable en temps nor- malgré tout,
Certains détails de la narration révèlent mand Jacob Emden (1697-1776). De mal, s’effondre devant une radiographie. Au cours de l’année réapprennent
une nostalgie que l’écrivain, né en 1936, même, le protagoniste porte-t-il le nom écoulée, son fils a essayé, par respect pour son père et pour à vivre
partage avec d’autres Israéliens de sa du kabbaliste Isaac Louria (1534-1572). lui-même, de balayer d’un revers de la main les signes de ensemble. p e. ba.
génération. Celle d’un pays d’avant la L’image du tunnel évoque, certes, celui confusion et autres bizarreries (…). Mais, à cet heure, le déni a Mer blanche
guerre des Six-Jours (1967), généreux, so- dont il est souvent questi