You are on page 1of 5

LES PROPRIÉTÉS DES MINÉRAUX

cenma
Centre d’estudis de la neu i de la muntanya d’Andorra

Saviez-vous que?

PROPRIÉTÉS DES MINÉRAUX

D’après leur composition chimique et leur ordre interne, les minéraux ont tout un ensemble
de propriétés qui les caractérisent et nous permettent de les différencier. Nous allons voir
quelles sont ces propriétés.
PROPRIÉTÉS OPTIQUES

La couleur

Celle-ci est sans doute la propriété qui nous attire le plus lorsque l’on regarde un minéral.
La couleur est l’un des caractères les plus importants pour identifier un minéral mais, souvent,
cela peut être un critère trompeur car il y a des minéraux pouvant présenter des couleurs
différentes; par exemple la fluorite peut être incolore, blanche, bleue, verte, jaune et violette.
Dans certains minéraux ces variations de couleur font en sorte que l’on distingue plusieurs
variétés différentes, par exemple lorsque le quartz est incolore, on parle de cristal de roche,
lorsqu’il est violet d’améthyste, lorsqu’il est noir de quartz enfumé et lorsqu’il est jaune de
citrin.

La couleur des minéraux peut avoir différentes origines:

Minéraux achromatiques. Ce seraient les minéraux sans couleur. Les rayons de lumière
les traversent sans absorption dans la partie visible du spectre. Ce seraient par exemple le
cristal de roche ou certains diamants.

Minéraux idiochromatiques. Leur couleur provient de la présence d’atomes d’un élément


déterminé ; par exemple l’azurite doit sa couleur bleue au cuivre (Cu), la goethite la couleur
jaune au fer (Fe) et la rhodonite le rose à la présence de manganèse (Mn).

Minéraux allochromatiques. Ils doivent leur couleur à la présence d’un élément trace,
c’est-à-dire qui se trouve en faible quantité. C’est le cas de certaines variétés de quartz ou
de béryl.

Pseudochromatique. Les effets de couleur ont lieu dans le verre à cause d’effets optiques,
par exemple par courbure, dispersion ou interférence des rayons de lumière. La couleur peut
être également due à d’autres facteurs, comme par exemple par la présence de défauts
dans la structure cristalline (quartz enfumé, améthyste), d’inclusions d’autres minéraux
comme les inclusions de chlorite ou hématites dans le jaspe.

Il y a des minéraux présentant des couleurs très


différentes, comme par exemple la fluorite.
Plusieurs exemples figurent sur ces photographies.
LES PROPRIÉTÉS DES MINÉRAUX
cenma
Centre d’estudis de la neu i de la muntanya d’Andorra

Le couleur de la trace

La couleur de la trace est un excellent critère d’identification, il s’agit d’observer la couleur


de la poudre formée lorsque l’on réduit un minéral en poudre. Pour l’obtenir, il faut réduire
le minéral en poudre à l’aide d’une feuille en acier ou en frottant le minéral sur une porcelaine
non vernissée. On verra alors que la couleur du minéral coïncide rarement avec la couleur
de la trace. Pour les minéraux présentant plusieurs couleurs, la couleur de la trace est
toujours la même. Par exemple, lors des différentes variétés du quartz que l’on a vu
antérieurement, la couleur de la trace est toujours blanche.

Eclat

L’éclat est la propriété des minéraux de refléter la lumière. Cette propriété dépend
essentiellement de l’indice de réfraction.
L’indice de réfraction n d’un minéral peut être exprimé comme le rapport de la vitesse de
la lumière dans l’air (V) et sa vitesse dans le minéral (v): n= V/v.

Métallique: c’est l’éclat le plus intense, caractéristique des minéraux non transparents. Cet
éclat est caractéristique de minéraux comme la galène ou la pyrite.

Adamantin: il apparaît dans les minéraux transparents ou translucides ayant un indice de


réfraction égal ou supérieur à 1,92. Des exemples sont la cérusite, le zircon et le diamant.

Vitreux: il apparaît dans les minéraux transparents et translucides ayant un indice de


réfraction entre 1,3 et 1,9. Il rappelle l’éclat du verre et la fluorite, le quartz et le corindon
en sont des exemples.

Gras: cet éclat rassemble à celui de l’huile et on le trouve dans des minéraux comme l’opale
et la cordiérite.

Nacré: éclat typique des minéraux ayant une bonne exfoliation (voir prochaines sections)
tels que le gypse ou la stilbite.

Soyeux: éclat typique des minéraux fibreux tels que l’asbeste.

Mat: c’est l’éclat le plus faible typique des minéraux ayant un aspect terreux.

Résineux Soyeux Nacré


Non métallique

Métallique

Gras Adamantin

Vitreux
LES PROPRIÉTÉS DES MINÉRAUX
cenma
Centre d’estudis de la neu i de la muntanya d’Andorra

Transparence

C’est la propriété des minéraux de laisser passer la lumière. Les minéraux peuvent être
transparents lorsqu’on peut y lire à travers ou opaques lorsqu’ils ne laissent passer aucune
lumière à travers. Entre ces deux il peut y avoir des minéraux semi-transparents, translucides
ou non transparents. Observez sur les figures suivantes plusieurs degrés de transparence.

Opaque Translucide Transparent

a b c d

Degrés de transparence du cristal de roche (a), quartz


enfumé (b), opale (c) et jaspe (d). D’après le degré de
transparence, on peut différencier les minéraux
transparents, semi-transparents, non transparents et
opaques.

PROPRIÉTÉS MÉCANIQUES

Dureté

Il s’agit de l’une des propriétés les plus importantes pour l’identification des minéraux. La
dureté d’un minéral est définie comme la résistance que celui-ci offre à la pénétration d’un
autre corps. En minéralogie on utilise une échelle de duretés relatives représentées par des
minéraux déterminés nommée échelle de Mohs, qui a dix degrés et est composée seulement
par des minéraux ayant une trace blanche, vous pouvez la voir sur la figure suivante. Les
minéraux les plus mous sont le talc et le gypse, qui peuvent être rayés par l’ongle, le diamant
est très dur et raye tous les autres minéraux.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Très mou Mou Dur Très dur
LES PROPRIÉTÉS DES MINÉRAUX
cenma
Centre d’estudis de la neu i de la muntanya d’Andorra

Exfoliation

C’est la propriété d’un minéral de se casser d’après des directions préférentielles, cela dépend
de la structure interne et est constante pour chaque minéral. L’exfoliation est un caractère
utile pour l’identification des minéraux qui ne se sont pas bien développés morphologiquement
en faces et arêtes. Il y a plusieurs types d’exfoliation: on parle d’exfoliation excellente
lorsque le minéral est exfolié en lames fines dans un sens tels que le mica moscovite et le
gypse. Elle est parfaite lorsque le minéral est exfolié en formes régulières tels que la galène
ou l’halite qui sont exfoliées en cubes. On parle de bonne lorsque les plans d’exfoliation ne
sont pas parfaitement droits, d’imparfaite si l’exfoliation n’est pas propre et de très
imparfaite si le minéral n’a pas d’exfoliation.

(b)
(a) (c)

Exemples d’exfoliation caractéristique de la moscovite (a), galène (b) et calcite


(c).

Cassure

D’habitude les minéraux qui ont une exfoliation très imparfaite présentent une cassure. La
cassure est la propriété d’un minéral de se casser le long d’une surface irrégulière. Les
cassures peuvent être conchoïdales, fibreuses, granulaires, etc.

Ténacité

La ténacité est la cohésion d’un minéral. Elle se traduit par la résistance de celui-ci à être
cassé. En général on parle de minéraux fragiles et résistants. Cette propriété n’est pas
directement en rapport avec la dureté. Par exemple, le diamant est le minéral le plus dur
et par contre il est fragile parce qu’il se casse facilement.

Le poids spécifique

C’est le rapport entre le poids d’un minéral et le poids de même volume d’eau pure à 4ºC
lorsque sa densité est de 1gcm-3. Le poids spécifique d’un minéral de composition déterminée
est constant et sa détermination, fréquemment, est une valeur importante pour son
identification.

AUTRES PROPRIÉTÉS DES MINÉRAUX

Il y a d’autres propriétés qui peuvent nous aider à identifier les minéraux. Par exemple la
solubilité, il y a des minéraux qui sont solubles à l’eau et peuvent être déterminés par leur
goût, comme la carnallite qui est amère ou la sylvine qui est salée. D’autres minéraux
peuvent avoir des propriétés magnétiques c’est-à-dire qui peuvent être attirés par un
aimant comme la magnétite, la sidérite ou l’hématite. Il y a des minéraux qui sont conducteurs
de l’électricité comme la pyrite, la plupart d’entre eux cependant sont diélectriques, c’est-
à-dire qu’ils ne sont pas bons conducteurs. Une autre propriété électrique est l’apparition
de charges lorsque le minéral est soumis à une pression, c’est celle que l’on dénomme
piézoélectricité, le plus connu est le quartz. D’autres comme la tourmaline génèrent des
charges électriques lorsqu’ils sont soumis à des changements de température, on nomme
cette propriété pyroélectricité. Une autre propriété intéressante est la luminescence,
celle-ci apparaît lorsqu’un minéral est soumis à des stimulations mécaniques, chimiques ou
thermiques et émet de la lumière de diverses couleurs. Lorsque cette lumière cesse avec
la stimulation, on parle de fluorescence, si elle subsiste pendant quelque temps, on parle
de phosphorescence.
LES PROPRIÉTÉS DES MINÉRAUX
cenma
Centre d’estudis de la neu i de la muntanya d’Andorra

Mettons-nous au travail

Nous allons fabriquer un minéral, concrètement le minéral nommé halite, formé par
du chlorure sodique. En réalité il s’agit de la cristallisation du sel gemme, c’est-à-
dire du sel de table.

Mettre ½ litre d’eau 2


dans une marmite ou
une casserole et Y ajouter du sel de table
porter à ébullition. jusqu’à ce que le sel ne se
dissolve plus. Vous le saurez
parce que le sel reste au fond
du récipient et n’arrive pas à
se dissoudre.

SAL

Prenez cette eau


soigneusement et versez-la
dans une assiette creuse.

Au milieu de l’assiette, placez 4


un cordon, le plus effiloché
possible. Placez l’assiette dans un endroit
ensoleillé, mais en prenant soin
que l’eau de pluie ne l’atteigne
pas.

Attendez quelques jours et


vous verrez comment des
cubes translucides apparaissent
collés au cordon. Ces cubes
sont des verres d’halite,
autrement dit du sel gemme.