You are on page 1of 9
TD hydraulique a surface libre 2.4 Etude de la contrainte limite de dépét/mise en suspension dans des conduites en R.P.U. Dans les canaux et conduites transportant des matiéres en suspension, I’approche expérimentale menée par Shields a permis de montrer que la contrainte de cisaillement au fond du canal (7,) permet de caractériser le transport de ses matigres en suspension en fonction du diamétre des particules. Dans l'étude qui nous intéresse, on limitera la contrainte de cisaillement (1,) & la valeur de'3 Nim’. 1,>3N/ 1, <3N/m? => Décantation L’objectif de cette étude est de comparer plusieurs formes de conduite fermée par rapport a leur pouvoir de mettre en suspension ou de faire décanter les matiéres en suspension. On compare les conduites circulaire, ovoide et fer & cheval. si => Mise en suspension i Dimensionnement des conduites Déterminer le diamétre D de la conduite circulaire, la hauteur T, de l'ovoide et la hauteur Tydu fer & cheval pour vérifier : * un régime permanent et uniforme, © un rapport (y) entre Ja hauteur maximale de la section et le tirant d’eau de 80%, * une pente de 0.3%, © un débit de 7m'/s, ‘* une rugosité de Strickler (Ks) de 85. On arrondit a 1 chiffre aprés la virgule pour D, Ty et T;. (On utilisera les formules approchées) Etude de la contrainte de cisaillement Détermination de la contrainte de cisaillement ‘On se place au régime permanent et uniforme. Le schéma suivant représente un canal incliné ayant une pente (1) suffisamment faible pour que I’hypothése sin(a) ~a =I soit vérifiée. Le canal est prismatique. On suppose que la contrainte de cisaillement est constante sur toute la paroi. + En faisant I’équilibre dans le sens de I’écoulement des forces de pesanteur et de cisaillement sur la paroi, déterminer une relation entre la contrainte de cisaillement t,, la masse volumique p, la gravité g, la pente I et le rayon hydrautique Ri, José VAZQUEZ, Laboratoire Systémes Hydrauliques Urbains 13 TD hydraulique a surface libre Expression de *s dans le cas des conduites fermées + En utilisant la relation approchée de Ry pour les conduites circulaire, ovoide et fer & cheval, donner l’expression de t, pour ces trois conduites. © En utilisant ,=3N/m, calculer la pente I en fonction de h en complétant le tableau suivant : Ht=D, T, ou Tr Circulaire Ovoide Fer a cheval a Ram) Ht Pente (1) | Ry (m) | Pente (I) | Ra (m) Pente (I) 5% 10% 20% Débits et vitesses minimales ‘* En fonction des pentes et du rapport h Ht calculés précédemment déterminer le débit minimal et la vitesse minimale au régime permanent et uniforme assurant une mise en suspension des particules. Compléter le tableau suivant : Ht=D, T, ou Ty Circulaire Ovoide Fer a cheval ean Yat Q(m3/s) | S(m”) | V(m/s) ms/s) Sm’) ] Vols) | Qm3/5) ‘S(m’) Vomis) 5% 10% 20% + Tracer sur le graphique suivant I’évolution de la pente en fonction de Q. * Tracer sur le graphique suivant I’évolution de la vitesse en fonction du débit. Exploitation des résultats On constate que dans le réseau étudié, 80% du temps c’est un débit de 4 0.1m'/s qui y transite. * Quel type de conduite allez-vous choisir pour garantir en permanence une mise en suspension des particules ? * Quelle est la vitesse minimale garantir dans ce cas ? José VAZQUEZ, Laboratoire Systémes Hydrauliques Urbains| 14 SI sureqi sanbynespxH sautaisXg arroyexoqey “ZANOZVA PSL (s/w) wa90, 009° oso coro o0e'0 0020 oro 00° t t 0000'0 1000 — — —+ 0z00°0 ttt = > 0€00'0 : : | Z Ss SSS 4 ovoo'o ao + + 08000 t + 09000 02000 HA9P Np uopoUO} ue equed e| ep UoRN|ONy ‘uqy] sovpins vy onbyneIpAY CL