You are on page 1of 76

La cuisine

Il y a Taoki.
Il y a un ara.
Il rit.
La famille de Taoki Les cow-boys
et les Indiens

Il y a Taoki. Taoki est là.


Il lit. Il a de l’or.
Il y a Lili. Hugo est sans or.
Elle est là.
Hugo rit.
Dans le jardin Révisions 1

Taoki est dans C’est Taoki.


une allée. Il y a Lili. Il y a Hugo.
Il a un allié, c’est Lili a un ara.
Hugo ! Taoki rit :
il a un allié !
C’est Hugo.
Dans la rue Dans la cour

Hugo sort. Taoki a sué


Il est sur le sol. mais il a réussi :
Lili est là. il est rassuré.
Taoki aussi ! Lili le salue.
Hugo l’a élu :
« L’as des as » !
Des plantes À la cantine
dans la classe

Taoki s’est lié Le sol est lisse…


avec le fil. et Taoki s’affole !
Il est affolé. Il salit le sol.
Mais il est fort, Lili et Hugo ne sont
il s’en sort ! pas rassurés.
C’est la folie !
Dans l’atelier Révisions 2

Taoki a ramassé un os. Taoki, Lili et Hugo sont


Il est à l’affût dans la rue.
avec sa massue… Taoki salue Lili.
Ses amis sont morts Taoki est fort :
de rire ! il est “l’as des as”
mais il a sué !
Avec le fil, Taoki s’en
sort ! Mais Lili et Hugo
rient.
Ému et affamé, Taoki Gare à la ruche !

s’affole et salit le sol.


Ses amis ne sont pas Sur la roche, il y a une
rassurés. ruche.
Taoki a remué la ruche.
Il est chassé ! Il fuit.
Hugo et Lili filent
aussi.
Un nez douloureux Attention
aux champignons !

Taoki est assis et Taoki est avec Lili et


il râle. Hugo dans la forêt.
Il a mal à la narine : Taoki a une manie :
elle est énorme ! il lèche !
Mais Lili le rassure. Hugo et Lili
Hugo mord dans se fâchent
son ananas. car c’est sale !
Quels sportifs ! Révisions 3

Taoki est à vélo avec Taoki marche dans


Lili et Hugo. la forêt avec ses amis.
Hugo a vu les vaches Il s’affole car il a
et il a chaviré du vélo ! remué la ruche !
Il est dans le fossé. Sa narine est énorme,
Il se relève et va mais Lili le rassure.
à la rivière. Taoki a aussi une ma-
Il se lave et se sèche. nie : il lèche ! Lili se
fâche car c’est mal.
Les amis sont à vélo Le spectacle
de marionnettes
dans les allées
de la forêt. Les amis d’Hugo sont
Hugo lâche le vélo et venus. Ils sont assis
s’affale dans le fossé ! avec lui sur le sol
de la salle.
Ils sourient car
un mini Taoki est
à cheval.
Il suit un loup !
L’animal est affamé et
farouche ! Le gâteau
d’anniversaire
Mais le mini Taoki est
fort. Les amis sont réunis.
Ouf ! Le loup a fui ! Taoki arrive avec
un roulé à l’ananas…
Il allume le numéro 6 !
Hugo est ravi :
« Oh, que c’est lourd !
C’est un énorme
lézard ! Il y a aussi
un cheval !
et une vache ! Taoki est malade

C’est un zoo !
Et qui a amené Taoki est pâle.
le lama ? » Il va mal. Il est au lit.
Que de souvenirs… Il a mis un pull avec
une pomme.
Il sue et de la fumée
sort de ses narines.
Il ne lèche même pas
le repas de Lili !
Le papa d’Hugo
arrive. Chez le vétérinaire

Il palpe Taoki.
Il pousse un soupir… Hugo et Lili amènent
Il n’a pas d’avis ! Taoki chez Éric.
Éric s’occupe des
chats, des caniches et
des canaris.
Les 2 amis sont assis
sur un canapé :
ils sont tout remués !
Mais Éric est venu.
Il les a rassurés : Taoki est guéri

Taoki a une carie.


Ouf ! C’est fini ! Taoki se lève, il est
très en forme.
Finie la carie !
Il est le même : coloré
et vif !
Lili lui amène
un repas au lit :
un bol de chocolat,
une banane et
des biscuits. Révisions 4

Miam ! Miam !
Hugo, couché dans Hugo réunit ses amis
son sac, se lève. et c’est réussi !
Il est ravi car Taoki Il se remémore
a très bonne mine. des souvenirs : Taoki
et son roulé à l’ananas,
le loup et le mini
Taoki…
Mais Taoki a
une carie et il a mal.
Hugo et Lili À la piscine

l’amènent chez Éric,


qui s’occupe de lui. C’est une jolie
Ils sont rassurés journée.
car Taoki est très Lili, Hugo et Taoki
en forme. sont venus tous les 3.
Ils ont amené
des bouées.
Taoki joue à la balle
avec des amis.
Lili jubile sur le bord :
« Vive Taoki ! Dans la mêlée

Hourra ! »
Mais Hugo n’est pas Hugo et Taoki jouent
bavard du tout : au rugby. Le score est
il est jaloux ! de zéro à zéro !
Dans la mêlée, il y a
une jolie bagarre.
Les arrières se ruent
sur la balle.
Mais qui va là ?
C’est Hugo !
Il s’échappe et court Taoki au tapis !

en zigzag avec la balle.


Quelle course ! Lili défie Taoki au
Taoki vole avec lui et judo. Taoki n’est pas
hurle : « Vas-y, Hugo ! » très rassuré car Lili est
Hugo file à toute rapide et douée.
allure et amène la balle Elle bascule Taoki,
entre les barres. le décolle du sol et
La coupe est pour lui le couche sur le dos.
et ses amis. « Ouch ! hurle Taoki.
Ils sont ravis ! J’ai mal au dos.
– Oh ! Je ne suis pas Départ en vacances !

très habile ! dit Lili.


Passe de la pommade C’est Noël ! Les parents
là où tu as mal. de Lili amènent
Tout ira bien. les enfants à Paris où
Tu es solide comme vivent papi et mamie.
un roc ! » À l’arrière du véhicule,
Taoki bavarde
un moment avec Lili
et Noé.
Mais, au bout
d’un moment, Les vitrines de Noël

les enfants s’ennuient.


« On joue aux dames ? Pour les fêtes de Noël,
demande Noé. les rues de Paris sont
– Bof ! » dit Lili. illuminées et décorées.
Taoki mime alors Sur les boulevards,
le chant d’opéra qui Taoki, Lili et Noé
passe à la radio. admirent les devantures
Les enfants et animées.
les parents sourient : « Oh ! Que c’est joli !
qu’il est marrant ! dit Lili. Mais il n’y a
pas assez de vie… » Noël en famille !

Alors, Taoki murmure


des mots aux figurines, La nuit de Noël est
qui s’animent et arrivée ! Ils sont tous
sortent dans la rue ! très bien vêtus pour
Les peluches se lèvent, cette soirée
volent et tapent particulière : jolies
dans leurs pattes. robes et costumes
La locomotive tourne élégants… Même
et étourdit les passants. Taoki a sorti
La féérie est totale. son habit de fête !
L’appartement est Il est déjà parti,
décoré de boules et mais il a pensé à tous.
de couronnes. « Vive Noël ! »
Il y a aussi du houx
et un homard.
« Il est minuit !
dit Lili. Le Père Noël
est-il passé avec
sa hotte sur le dos ? »
Tous se rendent près
de la cheminée.
Révisions 5 au dos ! Finalement,
le sport n’est pas
Taoki adore le sport ! pour lui !
Il rend Hugo jaloux Lili part à Paris pour
avec sa balle et les fêtes de Noël.
sa bouée. Tout est illuminé
Mais, au rugby, Hugo dans les rues. Taoki
est fort car c’est lui anime les figurines
qui amène la balle pour son amie.
entre les barres ! Il s’est même vêtu du
Au judo, Taoki a mal costume du Père Noël !
Bonne année ! la foule et crépitent.
Pan ! Boum ! Vraoum !
C’est le 31 décembre. « Regarde toutes
Il n’est pas encore les lumières ! Que c’est
minuit. drôle ! crie Lili.
Noé, Lili et Taoki sont – Bonne année Lili,
près de la tour. dit Noé.
Tout à coup, – Bonne année
les enfants entendent mon frère chéri. »
un énorme bruit : Ils lèvent la tête et
des lumières illuminent découvrent Taoki
qui vole. À l’aéroport

« Oh ! Mais c’est Taoki !


Il salue la foule pour Hugo, Lili et Taoki
dire “Bonne année” arrivent à Bafoulabé.
à son tour. » Le Mali a un climat
torride : plus de
30 degrés !
Taoki se sent mal.
Il dégouline. Il rêve
de pluie.
Hamidou et son père
attendent les amis En route pour
près de la piste. la savane !
Ils portent de jolis
boubous multicolores.
« Salut, Hugo !
Comment vas-tu ?
– Très bien !
Voici Lili, Taoki
et mes parents.
J’ai hâte de découvrir
ta vie ici. »
Taoki danse Hugo s’est installé
avec un tam-tam
C’est la fin à côté d’Hamidou :
de la journée. ils frappent dessus.
La fête débute Taoki n’est pas intimidé,
chez Hamidou. il insiste pour être
Tous ses amis et parmi les enfants.
ses parents sont assis Il est inspiré par
sur des coussins. le rythme. Infatigable,
Les hommes jouent il suit les tam-tams et
des instruments. danse avec Lili.
Au petit matin, Safari
dans la savane
tout le monde va
dormir : quelle nuit ! Tout le monde est
de sortie pour découvrir
la savane.
Lili et Hamidou filment
les lions et les antilopes,
pendant qu’Hugo
et ses parents
se passionnent
pour les babouins…
et Taoki ? Où est-il ? Une colombe
sur la route
Il s’est échappé
du véhicule et vole C’est une journée
à la rencontre agréable. Les 3 amis
d’une drôle de bête. ont emmené
Est-ce un lézard ? leur copine Samira
Est-ce un scorpion ? en balade à vélo.
Mais non ! Il se colore Ils pédalent sur
et se confond avec les chemins, entre
le baobab : les champs et
c’est un caméléon ! les moulins.
Nos compères profitent Hugo. Sa maman s’en
de la température occupera bien. »
de ce dimanche. Taoki attrape
Tout à coup, Samira la colombe tendrement
s’arrête. Elle a trouvé dans ses bras et
une colombe sur l’emmitoufle dans
le côté du chemin. son polo.
« Il me semble qu’elle
a mal : elle ne s’envole
plus, dit-elle.
Emmenons-la chez
Un toit de bois pour soutenir
pour la colombe
sa patte :
La nuit est étoilée. elle ne souffre plus.
Taoki s’assoit Quand elle s’endormira,
dans le jardin Taoki la couchera
avec la colombe. sur un mouchoir
Elle est blottie contre dans une jolie boîte
sa poitrine. Il la touche en carton que Lili
du bout des doigts. a préparée.
La maman d’Hugo La colombe est calme
lui a mis un petit bout et le petit dragon
s’occupe bien d’elle. Révisions 6

Au fond de lui, Taoki


est rempli de joie. De retour de Paris,
Taoki part avec Hugo
et ses parents. Ils vont
voir Hamidou,
au Mali.
Le soir, avec la fête
et les tam-tams, Taoki
est infatigable !
Le jour se lève et
tout le monde part bout de bois et
dans la savane pour des tonnes de câlins,
voir les lions, la colombe se sent
les antilopes et rassurée.
les caméléons…
de drôles de bêtes !
De retour du Mali,
les amis s’occupent
d’une colombe
qui a mal à la patte.
Alors, avec un petit
Bon vent, Sortons dans le jardin. »
petite colombe !
Hugo emporte
Depuis trois jours, la boîte dehors
la colombe va bien. avec lui. Il embrasse
Elle vole dans le salon la colombe sur la tête
d’Hugo en roucoulant. avant le grand départ.
« Lili, dit Hugo, Lili est toute triste :
je crois qu’elle doit elle se cramponne
partir pour redevenir au bras d’Hugo.
libre. Elle est assez Grimpé sur la branche
forte maintenant. d’un arbre, Taoki
regarde la colombe Prêts
pour les pistes !
partir en trombe.
« Au revoir, petite Vivement les pistes
colombe, … et bon blanches des Arcs !
vent ! » Lili, Hugo et Taoki
doivent bien se vêtir et
avoir l’indispensable :
les vêtements et
le pantalon rembourrés
pour ne pas avoir
froid, une écharpe et
des gants ! Les vêtements ne sont
Ils se plantent devant pas prévus pour
les miroirs et les dragons…
s’admirent : ils sont Il se trouve plutôt
les champions ridicule !
de la mode avant Les clients gloussent
d’être les champions en se retenant de rire.
des pistes ! Ce n’est pas encore
Mais Taoki a la gloire pour Taoki !
un problème :
rien ne lui va !
Quel saut ! pare. Il plie bien ses
pattes avant le grand
Aujourd’hui, Hugo saut. Hop ! Il décolle
et Taoki sont ensemble du sol au-dessus de la
sur les pistes. bosse. Mais il retombe
Hugo adore les bosses. comme une crêpe !
Il dévale la pente Vlan ! C’est la chute !
très vite et saute Il part en roulant
dans tous les sens. le long de la pente
Puis c’est le tour sous le regard ahuri
de Taoki. Il se pré- d’Hugo et des autres
sportifs. Il égare En route
pour les sommets !
son bâton gauche et
sa chaussure droite. Vers les sommets,
Zut alors ! Ce dragon les pentes sont raides !
n’est pas le roi Taoki donne le rythme
de la glisse ! de la marche :
il est le capitaine.
Il plante ses bâtons
dans le sol et grimpe
très vite. Tout en haut,
la vue est surprenante.
En contrebas, Lili voit leur nid. Tu crois
des animaux. qu’ils ont des petits ? »
« Regarde, dit-elle, Taoki ouvre ses ailes et
ce sont des chamois ! s’envole jusqu’au nid.
Il y en a bien treize ! Il découvre 2 petites
Et là, il y a un couple têtes pleines de duvet.
d’aigles. Quelle veine !
Mais où nichent-ils ?
– Juste là, répond
Hugo, sur la roche.
Ils ont dû y faire
Il était une fois... un petit dragon
surnommé “le petit
Le père de Lili a fait chaperon violet” car
une jolie flambée il portait toujours
dans la cheminée. un capuchon violet.
Le salon du chalet est Ce matin-là, il apporta
éclairé par les flammes. un petit pot de crème
Avant d’aller se coucher, à son grand-père
Taoki raconte à tous qui habitait de l’autre
un conte de chez lui. côté d’une forêt
« Il était une fois de pommiers et
de poiriers. Révisions 7

Dans son panier,


il transportait aussi Pour profiter des pistes
une tarte blanches des Alpes,
de chez le pâtissier. tout le monde est allé
Mais, dans les buissons, en altitude dans la ville
une tête avec un nez des Arcs.
poilu apparut !… » Mais il est temps
Captivés, tous attendent de se préparer !
la suite de l’histoire… Après avoir installé
leurs affaires dans
le chalet, Hugo, Lili et de rigolade. Taoki rit
Taoki ont enfilé comme un fou. Même
les vêtements pour les promenades
indispensables vers les sommets,
contre le froid. il est toujours
Qui sera le champion le premier !
de la glisse ? Bosses, Et le soir, près
sauts, chutes… c’est de la cheminée,
la folie sur les pistes ! il raconte des histoires
Tout est bon pour de chez lui et passionne
une bonne partie ses amis.
Deux dragons découvre des hommes
dans la ville
en kimonos qui
En rentrant de l’école, portent des masques.
les enfants rencontrent La foule admire
Kim, une amie d’Hugo. les chars.
« Venez vite voir Soudain, un énorme
le défilé qui fête dragon se dandine
le début de l’année dans la rue. Il suit
du calendrier chinois ! » le son des gongs
À leur arrivée, et des tambours.
la petite troupe Sa danse est entêtante.
Les enfants se laissent De gros yeux
dans la nuit
entraîner dans les rues
du quartier. La nuit tombe
peu à peu pendant
la fête. Les feux
éclairent les immeubles
et les danseurs
de jolies couleurs.
Taoki s’est égaré
dans la foule.
Il rencontre d’étonnantes
créatures qui lui font à battre à toute allure.
peur. Il a la chair Pris de panique, il court
de poule ! dans tous les sens
Tombant soudain sans se retourner.
nez à nez avec deux Mais il voit enfin Lili
gros yeux bleus, à deux mètres de lui.
il s’écrie : Il est heureux
« Au secours ! de la retrouver et
C’est affreux ! se sent rassuré.
Un monstre ! » « Ouf ! On est mieux
Son cœur se met avec ses amis ! »
À l’assaut plongés dans leur guide
des gratte-ciel !
de la ville et cherchent
Taoki et les enfants leur chemin. Ils sont
sont à New York, époustouflés
une grande ville par la hauteur
des États-Unis. des immeubles qui
Les habitants s’élèvent jusqu’aux
la surnomment nuages…
« la Grosse Pomme ». « Géant ! Colossal !
Entourés de pigeons, C’est une ville géniale ! »
Lili et Hugo sont s’écrie Lili.
Tant d’étages… La statue
de la Liberté
Tant de fenêtres…
Taoki n’a pas peur Le lendemain matin,
de l’altitude : il se prend les trois copains
pour un super-héros partent voir la statue
et se met à grimper, de la Liberté. C’est
grimper le long l’un des monuments
d’une tour… les plus connus au
Il dit bonjour aux gens monde. Elle est située
qui le regardent passer au sud de Manhattan.
d’un air ahuri. Lili discute avec
un groupe de touristes. celle d’ici, n’est-ce pas
Leur guide est américain. Taoki ? »
Il raconte à Lili que Debout sur un banc,
la statue est le symbole Taoki imite la statue,
des États-Unis. une fausse flamme
« Lors de mon prochain à la main.
séjour à Paris, dit Hugo,
j’irai voir sa copie
près de la tour Eiffel,
au bord de la Seine.
Elle est plus petite que
Quel rodéo ! qui gardent
les troupeaux.
Nouveau périple Jack, le palefrenier
pour Taoki et ses amis : du ranch, fait découvrir
ils partent découvrir les chevaux aux trois
l’immensité sauvage copains. Ils sont
de l’Arizona. tous regroupés
Avec son polo dans un enclos.
à carreaux, son chapeau Comme il fait très
et son foulard, Taoki chaud, certains boivent
ressemble aux cavaliers de l’eau dans
des tonneaux. Retour à l’écurie

Soudain, Hugo veut


jouer au héros comme Après le rodéo, Taoki
dans les films. Il saute aide Hugo à s’occuper
sur le dos d’un cheval, de Tornado.
Tornado. Hugo le rafraîchit :
Celui-ci est surpris : il lui passe de l’eau
c’est le début sur les jambes.
du rodéo ! Pendant ce temps-là,
Taoki lui brosse le poil
pour qu’il soit doux et
propre. Il prend bien Lili retrouve Taoki
soin de son nouveau endormi dans un coin.
copain. Quelle dure journée !
De son côté, Lili fait
le tour du ranch
avec Jack. Il lui montre
le hangar où sont
rangés le foin, l’orge
et l’avoine pour nourrir
les chevaux.
De retour aux écuries,
Révisions 8 guide, Taoki, Hugo et
Lili ont tout compris
C’est la fête dans à la danse du dragon.
le quartier. La foule Un nouveau séjour
est entraînée par pour les amis :
les tambours et les gongs. l’Amérique, ses grandes
Le défilé pour villes et ses immensités
la nouvelle année sauvages !
du calendrier chinois À New York, les enfants
enchante le public. ont admiré la statue
Avec Kim comme de la Liberté et
les immeubles Arrivée
en classe de mer
vertigineux de « la Grosse
Pomme ». Taoki s’est Maman, Papa,
même pris pour Nous sommes bien
un super-héros arrivés en classe
en grimpant le long de nature.
des murs ! La route était longue,
Mais dans le ranch mais le paysage était
de Jack, devant vraiment beau !
Tornado, il fait moins Nous nous sommes
le malin ! vite installés. Taoki est
avec Hugo et Dong elle est un peu isolée,
dans une chambre. mais quelle vue sur
Moi, je suis avec la plage ! Ensuite,
Magali et Rose. Nous nous sommess allés
avons vidé nos valises, sur le sable pour
rangé nos affaires nous amuser.
dans les casiers… Je pense que le séjour
et hop ! tous dehors va être génial !
pour visiter le village. Je vous envoie déjà
Il y a une église juste quelques images.
au bord de la falaise : Bisous Lili
Croisière marine du port, nous avons
longé un phare
Coucou maman, splendide :
coucou papa, avec ses énormes
Juste un petit mot lumières qui tournent,
pour vous raconter il aide les bateaux à
ma journée éviter les rochers cachés
d’aujourd’hui. sous l’eau. Puis, sur
Nous sommes partis plusieurs îlots, nous
pour une croisière avons vu des phoques.
en bateau. En sortant Je les ai photographiés.
Ils sont trop drôles Concours de sculptures
de sable !
quand ils dorment
au bord de l’eau ! Sur Papa, Maman,
le chemin du retour, J’ai bien reçu
nous avons fait une votre carte qui m’a fait
rencontre époustouflante : très plaisir.
des dauphins suivaient Ce matin, le maître a
le bateau. organisé un concours
C’était magique ! de sculptures de sable.
Méga bisous Chacun s’est trouvé
Hugo un petit coin et
a commencé à creuser, nous faire une surprise :
à tasser, à ratisser… il a sculpté un sublime
Un garçon a façonné drakkar viking !
une voiture ; un autre Nous rentrons dans
un château ; moi, j’ai deux jours.
placé des algues sur À très vite.
la tête de mon lion. Lili
Ça lui faisait
une crinière assez
spéciale !
Taoki s’était isolé pour
La pêche à pied des bulots… et même
des crevettes. Lili a
Maman chérie, observé les traces
Papa adoré, laissées par un ver de
Ce matin, nous sommes sable. Super rigolo !
partis à la pêche à pied Moi, j’ai glissé sur
à marée basse. les algues vertes. Je me
Armés de seaux et suis fait un sacré bleu
d’épuisettes, nous avons au genou !
cherché dans les rochers Casquette sur la tête,
des bigorneaux, Taoki a mis sa main
entre deux rochers Un heureux
événement
pour attraper, pen-
sait-il, une étoile de Quelques jours après
mer. Hélas, c’était un le retour d’Hugo de
crabe ! Il s’est fait classe de mer, sa maman
pincer la patte ! est partie en trombe
Pauvre Taoki ! à la maternité,
Je vous embrasse. accompagnée de
Hugo son mari, pour
accoucher.
Le lendemain matin,
Hugo apprend que « Oh ! Qu’elle est
sa petite sœur est née : mignonne ! Elle est
elle s’appelle Agnès. tellement petite ! »
Fou de joie, il trépigne Avec son pyjama rose
d’énervement. et ses petites boucles
Il a trop envie d’aller blondes, on dirait
la voir et Taoki se un ange ! À son poignet,
ronge les pattes. le nourrisson porte
Les grands-parents un bracelet avec
les emmènent voir son prénom et sa date
le bébé. de naissance.
Agnès dort paisiblement Un bébé
à la maison
et pousse un petit
grognement. Agnès et sa maman
Hugo et Taoki craignent sont sorties de
de la déranger et la maternité et sont
s’éloignent sur de retour à la maison.
la pointe des pieds. « Youpi ! Ma petite
sœur est là ! s’écrie
bruyamment Hugo.
Maman, laisse-moi
la prendre dans
mes bras ! » « Tiens-lui bien la tête
Mais la fillette se met et installe-la
à crier et à pleurer. confortablement
« Tu devrais lui donner dans tes bras »,
le biberon, dit sa maman. dit maman.
Ça la calmera peut-être. » Agnès mordille
Mais Hugo ne sait pas la tétine et écarquille
comment attraper ses grands yeux bleus.
cette petite chenille C’est sûr, Hugo va
qui ne cesse de l’adorer cette petite
se tortiller. sœur !
Révisions 9 leurs parents pour
raconter leurs aventures :
La classe de nature est les promenades le long
idéale pour découvrir de la falaise, la pêche
de nouveaux paysages. à pied à marée basse,
Cette année, le maître la croisière avec
amène ses élèves les phoques et
à la mer. les dauphins et même
Hugo et Lili sont ra- le concours de
vis. Ils écrivent sculptures de sable sur
régulièrement à la plage !
À leur retour, une grande à manger, le prendre
nouvelle les attend : dans ses bras…
la petite sœur d’Hugo Hugo, sous le regard
va bientôt naître. de sa maman, installe
Hugo se précipite Agnès confortablement
à la maternité pour et lui donne le biberon.
l’admirer ! Comme
c’est mignon un bébé
et comme c’est fragile !
Il faut beaucoup s’en
occuper : lui donner
À l’assaut avec l’épée et le bouclier,
du château fort !
et Taoki la cotte de
Le soleil est maille et le heaume.
resplendissant : Hugo et Taoki partent
le temps idéal pour à l’assaut du château
visiter un château fort. fort pour libérer
Les enfants ont mis une belle princesse.
des déguisements Sur son fidèle destrier,
médiévaux : Lili est en brandissant une épée,
princesse, Hugo porte Taoki vole vers
l’attirail du chevalier le pont-levis.
Il fait la course avec Il ne veut perdre
une abeille plus rapide aucun détail !
que lui. La maman d’Hugo
À l’arrière, le père pousse lentement
d’Hugo photographie le landau.
tout ce qu’il voit Le bébé dort
avec son appareil : d’un sommeil profond.
le vieil édifice, Rien ne semble
une corneille perchée pouvoir l’éveiller,
sur un arbre et la course pas même le bruit
folle des enfants. de la bataille.
Le tournoi Taoki a du mal à
mettre son heaume :
Au pied du château, la plume de bouvreuil
des acteurs, déguisés lui chatouille le nez !
en chevaliers, donnent Mais il se débrouille !
un spectacle de tournoi Dans le lointain,
médiéval. Hugo et une voix annonce
Taoki ont le droit la joute de deux
d’y participer ! Ils chevaliers. Chacun
enfilent leurs cottes de porte son écu avec
maille, leurs armures… ses armoiries :
une grenouille verte au sol. Il a perdu
pour l’un, un chevreuil la bataille. Puis, c’est
pour l’autre. au tour d’Hugo et
La joute commence ! Taoki de jouter !
Top départ ! Les chevaux Il ne faudra pas
démarrent à toute s’embrouiller ni
allure. Chaque cavalier cafouiller devant tout
brandit une lance ce public ! Et puis,
gigantesque ! Puis c’est le prix pour le vainqueur
le choc. BANG ! est un baiser…
L’un des acteurs tombe de la princesse Lili.
Un banquet pice à une ambiance
au château
joyeuse !
La journée se termine À la lueur des lampions
par un banquet dans et des torches,
la cour du château. les musiciens et
Des tables ont été les musiciennes jouent
installées sur des percussions,
des tréteaux. Tous des tambourins et
sont costumés comme des violes…
au Moyen Âge. Les troubadours entrent
Le lieu est pro- en scène pour conter
les aventures de l’ancien la musique, les parents
temps. d’Hugo se lèvent
Les amis sont curieux : de table et entraînent
Taoki s’approche leurs voisins dans
d’un monsieur habillé une folle farandole.
en fou et joue avec
ses grelots. Lili compare
son costume à celui
d’une demoiselle et
Hugo dévore le festin !
Enchantés par
En route pour et Lili, mais il doit
le monde de Taoki !
rentrer chez lui pour
Depuis l’apparition retrouver sa famille.
de Taoki dans Il a invité ses deux
la bibliothèque au amis à passer les grandes
début de l’année, vacances dans
les journées n’ont pas son monde ! Ainsi,
manqué d’animations : la séparation ne sera
que d’aventures ! pas trop difficile. Mais
Taoki s’est pris il y a une condition
d’affection pour Hugo pour faire ce voyage :
ils doivent partir par accompagnent
où Taoki est arrivé… les « au revoir » à
par le livre ! leurs parents…
Quelle préparation ! Ils sont prêts et impa-
Le livre est placé tients ! Taoki tient
soigneusement par terre. ses amis par la main,
Tous les trois sont ils sautent à pieds
équipés d’un gros sac joints et… un nuage
à dos avec leurs affaires de fumée masque
de vacances. Des larmes leur disparition !
de joie et d’émotion
Au pays ils découvrent ce nouvel
des dragons
univers, ils n’en croient
Le voyage à travers pas leurs yeux !
le livre a été instantané : Ils ne se doutaient pas
à peine ont-ils sauté qu’un monde aussi
qu’ils sont arrivés dans extraordinaire pouvait
le monde de Taoki ! exister !
Mais Hugo et Lili sont D’un côté, beaucoup
encore un peu étourdis de choses sont
par cet exercice hors identiques à celles
du commun. Et quand de la Terre : des familles,
des voitures qui Les grandes vacances
klaxonnent… ne vont pas être assez
De l’autre, que longues pour explorer
d’exotisme ! Des plantes ce pays fabuleux !
immenses qui parlent
et vous regardent,
des enfants dragons
qui font du toboggan
sur leurs tiges, d’autres
qui jouent du xylophone
sur leurs pétales…
Révisions 10 de maille), Hugo et
Taoki se prennent
Il suffit d’une journée pour des chevaliers.
dans un château fort Ils assistent même
pour que nos amis à un tournoi…
fassent un bond en C’est mieux que dans
arrière dans le Moyen les feuilletons !
Âge. Cette journée
Équipés de leur attirail merveilleuse se termine
médiéval (bouclier, par un festin pendant
armure et autre cotte lequel les troubadours
et les musiciens par ce voyage à travers
mettent de l’animation. le livre.
C’était la dernière Le pays des dragons
aventure avant le départ est un monde
de Taoki… mais Hugo extraordinaire et
et Lili ne vont pas exotique. C’est sûr,
le quitter tout de suite : ils rapporteront
ils vont passer des tonnes de souvenirs !
les grandes vacances
chez lui !
Ils sont très excités

Related Interests