You are on page 1of 2

Chapitre 1, TP « L’expérience de Benjamin FRANKLIN»

Détermination de l’ordre de grandeur de la taille d’une molécule

Objectif : Evaluer l’ordre de grandeur de la longueur d’une molécule d’acide oléique (acide gras mono-insaturé,
constituant de la molécule d’oléine très présente dans l’huile d’olives) avec, pour seul instrument de mesure,
un double décimètre.
Principe : L’acide oléique est une molécule organique, insoluble dans
l’eau, composée d’une chaîne carbonée hydrophobe et d’un groupe
hydrophile (voir le schéma). On lâche une goutte de solution sur de
l’eau dont la surface est parsemée de talc.
En s’étalant, la goutte repousse les particules de talc. On observe une
tache à la surface de l’eau. Les molécules déposées sur l’eau restent
en surface et se positionnent les unes contre les autres, la partie hydrophile dans l’eau et l’autre hors de l’eau.

Matériel : Une solution A contenant de l’acide oléique (très) dilué dans de l’éther ; une burette graduée avec
robinet ; un cristallisoir ; du talc ; de l’eau distillée.

Protocole expérimental :

1. Etalonnage des gouttes

Placer la solution A dans la burette, quelques millilitres (2 à 3 mL maximum) de solution suffisent pour
l’expérience.
Compter le nombre de gouttes correspondant à l’écoulement d’un millilitre (1 mL) de solution, en ouvrant le
robinet de telle sorte que les gouttes tombent au rythme d’une ou deux par seconde.

2. L’expérience

Remplir aux ¾ le cristallisoir d’eau du robinet, et le placer sous la burette.
Saupoudrer finement la surface de l’eau avec très peu de talc en tenant le pot à environ 30 cm au-dessus de la
surface.
Laisser tomber une goutte de solution au centre du cristallisoir. Noter immédiatement le diamètre de la tache
obtenue. Si la tache n’est pas circulaire, c’est que la couche de talc est trop épaisse. Recommencer après avoir
nettoyé le récipient au détergent.

3. Mesure de la taille de la tâche

Pour évaluer la surface S de la pellicule, on assimile sa forme à celle d’un disque circulaire.
1. Quelle grandeur faut-il mesurer pour déterminer S ?

Exploitation des résultats :

La solution A a été fabriquée en ajoutant 2 gouttes d’acide oléique (soit 1/18 mL) à 100 mL d’éther.
2. Déterminer le volume d’une goutte de solution, puis le volume d’acide oléique versé (volume contenu dans une
goutte de solution A). Convertir ensuite ce volume en L, puis en m3.
3. Calculer la surface de la tache formée.
4. Evaluer l’épaisseur e de cette tache.

Conclusion :

On suppose que les molécules d’acide oléique se tiennent verticalement à la surface de l’eau, les unes contre les
autres.
5. Quelle hypothèse faut-il formuler pour évaluer la longueur d’une molécule d’acide oléique ?

Une technique de mesure plus fine a donné : e ≈ 4 nm (4 nanomètres).
6. Commenter l’éventuel écart avec votre résultat.

Thème n°1 : l’Univers
Chapitre 1, TP : Expérience de Benjamin Franklin - CORRECTION

Détermination de l'ordre de grandeur de la longueur d'une molécule d'oléine

Benjamin Franklin (1706 - 1790) est l'une des plus illustres figures de l'histoire américaine, à la fois écrivain,
physicien et diplomate. Dans le domaine scientifique, il démontre la nature électrique de la foudre.
Franklin est aussi le premier à proposer une expérience permettant de calculer la taille d'une molécule. Il verse une
cuillère à café d'huile à la surface de l'étang de Clap Ham, près de Londres et s'aperçoit que la tache d'huile
s'étendait sur 100 m². Il observe que les vaguelettes provoquées par le vent ne se propageaient pas sur l'huile. Dans
un premier temps, il ne saisit pas l'ampleur de cette simple expérience mais Lord Rayleigh se rend compte cent ans
plus tard en divisant le volume d'huile par la surface d'étalement que l'on trouvait une valeur de l'ordre du
nanomètre.

1. Quelle grandeur faut-il mesurer pour déterminer S ?
On mesure le diamètre moyen D de la tâche, à peu près circulaire, et on déduit
π D2
la surface S car S = .
4

2. Déterminer le volume d’acide oléique contenu dans une goutte de solution.
On peut imaginer de remplir une burette avec exactement 1 mL de solution,
puis de compter le nombre de gouttes qui s’écoulent pour vider 1 mL. On en
déduit le volume approximatif d’une goutte.
Le volume d'une goutte de solution est alors d’environ 1/50 mL.

La solution S de 100 mL contient deux gouttes d'huile, soit 2/36 = 1/18 mL.
Le volume d'huile contenu dans la goutte de solution est donc :
1 1 1
Vh = × × = 1,11× 10 −5 mL = 1,11×10 −8 L ⇒ Vh = 1,11×10 −11 m3
50 18 100

3. Calculer l’aire de la tache formée à la surface de l’eau.
π (8 × 10−2 )2
On trouve D = 8 cm (environ). On en déduit S = ⇒ S = 5, 03 × 10−3 m2
4

4. Evaluer l’épaisseur de la tache.
L'huile contenue dans la goutte de solution S se répartit uniformément (de façon homogène) à la surface de l'eau. Si
l'on suppose que la tache est circulaire, son volume est : Vh = S × e
e : épaisseur de la tâche

Vh 1,11.10−11
Donc : e = ⇒ e= −3
= 2, 2.10−9 m = 2, 2 nm (environ 2 nanomètres !)
S 5, 03.10

5. D’après le schéma, on émet l’hypothèse que l’épaisseur de la couche est égale à la longueur d’une molécule
d’acide oléique.

(3 − 2, 2)
6. Ecart : = 0, 27 = 27% ; l’objectif était de déterminer l’ordre de grandeur, pas une valeur exacte. Il
3
faudrait une bien meilleure précision de mesure (lecture règle, volume de goutte…) et surtout une tache vraiment
circulaire …

Thème n°1 : l’Univers