Dossier Respiration

La respiration
Lorsque mon corps fait un effort, mon cœur bat plus vite, et le rythme de ma respiration s’accélère. Que se passe-t-il au cours de la respiration ? Au cours d’une inspiration, environ un demi-litre d’air pénètre dans les poumons qui augmentent alors légèrement de volume. Au cours de l’expiration, le même volume d’air ressort des poumons, mais sa composition est modifiée. L’air pénètre dans les poumons grâce à des tubes de plus en plus fins qui se terminent par des alvéoles pulmonaires. L’air expiré n’a pas la même composition que l’air inspiré. Un échange gazeux se fait dans les alvéoles pulmonaires: une partie de l’oxygène contenu dans l’air inspiré passe dans le sang, et en échange, le sang se décharge de son gaz carbonique. Pourquoi cet échange ? L’oxygène contenu dans le sang alimente nos muscles qui en ont besoin pour fonctionner (pour brûler les calories). Lorsque l’air a été consommé par les muscles, il est transformé en gaz carbonique que le corps ne peut pas garder : il est donc rejeté dans l’air. Plus les muscles travaillent, plus ils ont besoin de colories et donc d’oxygène, plus le rythme cardiaque s’accélère.

Sources : Voir l’annuaire

-1-

Jean-Philippe Solanet

Pour vivre, l'être humain a besoin d'oxygène. Cet oxygène il le puise dans l'air qui l'entoure grâce à ses poumons. Grâce à eux également, il peut rejeter des déchets dans l'air (ces déchets
sont produits par l'activité cellulaire).

inspiration : nous observons que la cage thoracique augmente de volume : les côtes sont portées vers l'avant et le diaphragme se contracte et descend. L'air chargé d'oxygène traverse successivement différents organes des voies respiratoires et arrive aux alvéoles pulmonaires. Le sang qui circule dans les alvéoles (les globules rouge) capte l'oxygène et le transporte vers les cellules du corps expiration : nous observons que la cage thoracique s'abaisse, le diaphragme remonte et les poumons se vident de leur contenu. L'air chargé de dioxyde de carbone et de vapeur d'eau arrive dans les alvéoles pulmonaires. Ces deux substances proviennent des cellules et passent dans le sang. Les alvéoles pulmonaires rejettent ces deux gaz par les voies respiratoires. Schéma de l'appareil respiratoire :

Voici le trajet suivi par l'air inspiré : narines -> fosses nasales -> pharynx -> larynx -> trachée -> bronches -> bronchioles -> alvéoles pulmonaires -> sang

Sources : Voir l’annuaire

-2-

Jean-Philippe Solanet

Détail d'une bronchiole :

schéma des échanges gazeux respiratoires :

rôle de la respiration : Capter l'oxygène de l'air et rejeter le dioxyde de carbone et la vapeur d'eau ( déchets de l'activité cellulaire)

Sources : Voir l’annuaire

-3-

Jean-Philippe Solanet

LA RESPIRATION

Quel est son rôle ?

Le corps humain est composé de milliards de cellules qui se nourissent d'oxygène (entre autres) et rejettent du dioxyde de carbone (CO2). La respiration est une fonction vitale de l'organisme. Grâce à elle, l'organisme obtient l'apport nécessaire en oxygène (O2) lors de l'inspiration, et se débarrasse des gaz "déchets" produits par les cellules au cours de l'expiration.

Anatomie de la respiration.

On distingue deux régions anatomiques :

Les voies aériennes supérieures sont
représentées sur le schéma de droite. Elles ont pour fonction d'acheminer l'air vers les poumons. Au niveau des fosses nasales, l'air est filtré par de petits poils. Cet air y est également humidifié et réchauffé. Le pharynx est le carrefour qui oriente l'air vers les poumons et la nourriture vers l'oesophage. Sur le larynx se situent les cordes vocales.

Les voies aériennes inférieures sont représentées sur le schéma de gauche. La trachée
se divise en deux bronches souches (une vers chaque poumon) qui se divisent elles-même en bronches, puis en bronchioles, puis en bronchioles terminales. Ces subdivisions en conduits de plus en plus petits aboutissent aux alvéoles pulmonaires ( à droite), sortes de petits sacs qui permettent les échanges gazeux. C'est en effet à ce niveau que les gaz inspirés vont passer dans le sang, et que le CO2 produit par les cellules va passer dans le système respiratoire afin d'être expulsé par l'expiration.

Sources : Voir l’annuaire

-4-

Jean-Philippe Solanet

Sources : Voir l’annuaire

-5-

Jean-Philippe Solanet

3. SYSTÈME RESPIRATOIRE poumons

L'oxygène nécessaire au vent est aspiré par les poumons. Ces organes sont spongieux et élastiques et sont enfermés dans la cage thoracique. Les fosses nasales sont reliées aux trachées qui se ramifient en des conduits de plus en plus petits: les bronches. Les bronches se trouvent à l'intérieur des poumons. GRâce au mouvement du diaphragme les bronches se dilatent pour se remplir d'air et se rétrécissent ensuite en le rejetant.

autre dossier

Le système respiratoire se compose des voies nasales, de la trachée et d'une paire de poumons. Le système respiratoire a deux fonctions: (1) Il fournit le corps en dioxygène (O2) (2) il débarrasse le corps du dioxyde de carbone (CO2) Les cellules de notre corps utilisent en effet le dioxygène comme comburant, le carburant étant les nutriments apportés par l'alimentation. Cette combustion (oxygène + nutriments) leur fournit de l'énergie nécessaire à leur développement. On dit que notre corps "brûlent" des calories et cette "combustion" se fait en présence de dioxygène. Lors de cette réaction du dioxyde de carbone est produit et évacué au niveau des poumons. Plusieurs fois par minute notre poitrine se soulève et s'abaisse. Nous respirons. D'abord, de l'air pénètre par le nez, suit la trachée, pénètre dans les bronches. Les poumons se gonflent. C'est l'inspiration. Quand l'air est rejeté à l'extérieur, les poumons diminuent de volume. C'est l'expiration. Quand tu respires tu mets en
Sources : Voir l’annuaire -6Jean-Philippe Solanet

mouvement un grand muscle juste sous les poumons: le diaphragme. Il s'abaisse quand tu inspires et remonte quand tu expires. Quand tu respire ton cerveau contrôle le diaphragme. Tu peux retenir ta respiration. Poumons. Sur le dessin on observe la trachée qui se divise en deux conduits: les bronches chargés d'amener l'air dans les poumons. A l'intérieur des poumons les bronches se ramifient en des conduits de plus en plus fins. Les bronchioles sont les ramifications terminales des bronches. Les bronchioles se terminent par des alvéoles (sorte de petits sacs) parcourues par des vaisseaux sanguins. C'est au niveau de ces alvéoles que lors de l'inspiration l'oxygène de l'air passe des bronches au sang et que lors de l'expiration le dioxyde de carbone passe du sang aux bronches.

La respiration est avant tout un échange gazeux Du dioxygène est absorbé et du dioxyde de carbone est rejeté. Le dioxygène pénètre dans le sang au niveau des alvéoles pulmonaires. Les alvéoles sont des petits sacs d'air se trouvant à l'extrémité des bronches. Les alvéoles sont parcourues par des vaisseaux sanguins qui recueillent le dioxygène et qui rejettent dans les bronches le dioxyde de carbone. Le sang enrichi en oxygène retourne dans le coeur qui agit comme une pompe. Le coeur propulse le sang riche en oxygène dans notre corps à travers le système sanguin et l'oxygène est distribué à toutes les cellules de notre organisme. Le sang distribue également les nutriments aux cellules. Sur son parcours le sang récupère les déchets de l'activité cellulaire ainsi que le dioxyde
Sources : Voir l’annuaire -7Jean-Philippe Solanet

de carbone. Les déchets sont pris en charge par les reins qui servent de filtre. Ces déchets ainsi que l'eau excédentaire (dont l'organisme n'a pas besoin) seront évacués sous forme d'urine. Le sang pauvre en oxygène et riche en dioxyde de carbone retourne au coeur qui le pousse vers les poumons où le cycle reprend: dioxyde de carbone rejeté et oxygène absorbé. Le sang transporte donc non seulement le dioxygène mais aussi les nutriments issus de notre alimentation et les déchets de l'activité cellulaire. Le savais tu? En présence de dioxygène le sang prend une couleur rouge vif. Il pénètre dans le sang au niveau des alvéoles pulmonaires et se fixe sur l'hémoglobine, protéines contenue dans les hématies ou globules rouges. Ces cellules sont les plus plus nombreuses du sang et sont produites par la moelle osseuse. Dans les organes le dioxygène quitte les hématies et gagne les différents organes. source de l'image: Encarta en ligne © Microsoft Corporation. Tous droits réservés. (pour usage éducatif seulement).
• • •

Il y a 300,000 alvéoles par poumon. 10,000L de sang subissent chaque jour les échanges. contact air-sang = 70m2

Sources : Voir l’annuaire

-8-

Jean-Philippe Solanet