You are on page 1of 14

SYSTÈMES DE PRODUCTION DE FROID PAR

EJECTION de Vapeur

 Contrairement au système de réfrigération à


compression de vapeur très répandu actuellement, ce
procédé n'utilise pas de compresseur.
Générateur Ecoulement Primaire
 La réfrigération par éjection est basée sur l’utilisation de
la chaleur pour produire du froid.

 Le dispositif principal dans ce système est l’éjecteur, c’est


Ejecteur
un appareil de forme très simple qui n'a pas de
pièces mobiles. Cette simplicité de construction réduit
les besoins de maintenance. Condenseur

 Un éjecteur, au contraire des compresseurs, peut être


conçu afin de fonctionner avec des liquides, des gaz,
ou une combinaison des deux.
Ecoulement secondaire
 En général, le faible COP des systèmes à éjecteur est
leur plus grand désavantage. Evaporateur

L'éjecteur dans sa forme la plus simple est un tube


ayant deux entrées à une extrémité et une seule sortie
à l'autre. L'écoulement primaire, à haute pression, entre
dans l'éjecteur via une petite tuyère sur l'axe centrale.
L'écoulement secondaire, à une pression très faible par
rapport au primaire, entre dans la zone annulaire
entourant la tuyère de l'écoulement primaire.
La sortie de l'écoulement primaire à grande vitesse de Ecoulement Décharge vers le
la tuyère crée une basse pression, incitant l'écoulement primaire (HP) condenseur
secondaire à entrer et à accélérer dans la partie centrale
de l'éjecteur. Ecoulement
Lorsque les deux écoulements arrivent à la sortie de secondaire (BP)
l'éjecteur, ils sont devenus presqu'un mélange homogène.
C'est le fait d'encourager cet écoulement secondaire à
être aspiré vers l'éjecteur qui sert à engendrer le processus
de réfrigération.

1
Coefficient de performance
PG
ℎ é é
=
ℎ é é é ( ) Générateur

PC
(ℎ5 − ℎ4)
=
(ℎ2 − ℎ1) 4
3 5
μ= Condenseur

(ℎ5 − ℎ4)

(ℎ2 − ℎ1)
PE 2

1
Evaporateur

SYSTÈMES DE PRODUCTION DE FROID PAR


ABSORPTION DE VAPEUR
Développé par le français Ferdinand carré
(en 1859), la machine frigorifique à
générateur
absorption utilise un condenseur, un condenseur

évaporateur et une vanne d'expansion


Vanne pompe
similaire à une machine à compression d’expansion détendeur

mécanique de vapeur. Toutefois, le


compresseur mécanique est remplacé par évaporateur
absorbeur

un compresseur thermique constitué d'un é


Absorber
Milieu coolant
absorbeur, d'un générateur de chaleur, réfrigéré
Compression thermique de
d’un détendeur, et d’une pompe. la vapeur

2
A la sortie de la vanne d’expansion (4), le fluide frigorigène
liquide s'évapore dans l'évaporateur à basse pression (en
produisant du froid), la vapeur formée (1) va à l’absorbeur
où elle va rencontrer la solution venant du bouilleur (point
générateur
c). Cette solution va absorber la vapeur du fluide condenseur
frigorigène pour former une solution riche en fluide
frigorigène ou pauvre en agent absorbant (point a). Cette
solution riche en frigorigène est pompée ensuite vers le pompe
Vanne
bouilleur (point b). d’expansion détendeur
La solution (formée du fluide frigorigène et de son agent
absorbant) est chauffée dans le bouilleur grâce à des
apports extérieurs de chaleur. La solution chauffée laisse évaporateur
échapper la vapeur du fluide frigorigène qui passe alors absorbeur
dans le condenseur (point 2). La solution est alors é
appauvrie en fluide frigorigène ou enrichie en agent Milieu
Absorber
coolant
absorbant et passe à l'absorbeur (après sa détente). réfrigéré
La vapeur du fluide frigorigène se condense dans le Compression thermique de
la vapeur
condenseur à haute pression, passe à travers la vanne
d’expansion pour s'écouler vers l'évaporateur. La vapeur
est à nouveau absorbée et ainsi recommence le cycle.

Eléments classiques
condenseur
générateur
condenseur

Vanne
d’expansion pompe
Vanne
d’expansion détendeur

Compression thermique
évaporateur de la vapeur
évaporateur
é
absorbeur
Absorber
Milieu coolant é
réfrigéré Absorber
Milieu coolant
réfrigéré
Le côté gauche du schéma comprend des La partie droite du schéma comprend des composants
éléments familiers du système de qui remplacent le compresseur du système de
compression mécanique de vapeur: réfrigération à compression de vapeur: l’absorbeur, la
l’évaporateur, le condenseur et le pompe et le générateur.
détendeur.

3
REMARQUES IMPORTANTES:

 Contrairement aux systèmes à compression de vapeur, les systèmes à absorption


de vapeur sont des systèmes TRITHERMES (car ils fonctionnent à trois niveaux
de température: Tévap, Tcond, Tgénérateur)

 Nécessite deux fluides: le frigorigène et l’absorbant.

AVANTAGES DES MACHINES À ABSORPTION:

 Absence de machines tournantes de forte puissance (faible demande en


maintenance).

 On ne rencontre pas non plus de problèmes dus aux huiles de lubrification.

 Elles sont très silencieuses et pratiquement inusables. Tout le circuit fluidique


étant hermétique, les opérations d'entretien et les dépannages sont limités.

 Le fonctionnement d'une installation peut-être particulièrement économique, si la


chaleur à fournir au bouilleur est gratuite ou peu coûteuse (récupération d'énergie,
sources chaudes, gaz d'échappement, solaire, géothermique,…)

4
INCONVENIENTS DES MACHINES À ABSORPTION:

 L’Absorption du frigorigène au niveau de l’absorbeur est fortement exothermique,


Nécessite la présence d’une tour de refroidissement, sinon, l’absorption s’arrête.

 La séparation du frigorigène de son absorbant au niveau du générateur est par


contre endothermique, d’où la nécessité d’une source de chaleur permanente.

 A rendement fonctionnel égal, la consommation d'énergie est plus élevée pour ces
machines que pour celles à compression mécanique de vapeur.

En conclusion: Le système à absorption de vapeur est intéressant


que si l’on dispose d’une source de chaleur au niveau du générateur,
gratuite.

FLUIDES DE TRAVAIL:

Les systèmes à absorption profitent du fait que certains liquides (absorbants) ont une
grande affinité pour absorber de grandes quantités de certaines vapeurs (frigorigènes).
Frigorigène et absorbant dans un cycle à absorption forment ce que l’on appelle un couple
frigorigène/absorbant. De nombreux couples ont été proposés à travers les années mais
seulement deux d’entre eux ont été largement utilisés : le couple eau-ammoniaque
(NH3/H2O) avec l’eau comme absorbant et le couple eau-bromure de lithium (H2O/LiBr)
avec l’eau comme fluide frigorigène. Le couple eau–ammoniaque est surtout utilisé dans
les applications à températures négatives. Le couple eau-bromure de lithium est
largement utilisé pour les applications de refroidissement d’air, où il n’est pas nécessaire
de refroidir au dessous de 0ºC. Les niveaux de pression dans la machine eau-ammoniaque
sont habituellement au-dessus de la pression atmosphérique, alors que les machines eau-
bromure de lithium opèrent généralement dans un vide partiel.

5
En ce qui concerne les systèmes à absorption qui utilisent le bromure de lithium comme
absorbeur et l’eau comme frigorigène, la source de chaleur doit être à une température
minimale de 60-80 ºC. Pour les systèmes qui utilisent l’ammoniaque comme frigorigène, la
température de la source de chaleur doit être de l’ordre de 100-120 ºC.
NH3 vap
H2O vap

H2O NH3
LiBr H2O

Générateur pour le Générateur pour le


couple H2O/LiBr couple NH3/H2O

Modification dans le circuit:

Dans ce cycle, un échangeur de chaleur


é
est compris entre le générateur et condenseur générateur

l'absorbeur qui permet à la solution


Échangeur
riche en frigorigène (ou pauvre en Vanne de chaleur
d’expansion
absorbant) entrant dans le générateur
d'être préchauffée par la solution
évaporateur absorbeur
pauvre de retour du générateur vers
é
l'absorbeur, ce qui réduit le transfert de Milieu
Absorber
coolant
réfrigéré
chaleur vers le générateur.

6
COEFFICIENT DE PERFORMANCE DES SYSTÈMES À ABSORPTION DE VAPEUR

Le coefficient de performance du système est défini comme

é
=
é +

La puissance requise de la pompe est très petite devant la puissance de chauffe requise au niveau du
générateur

é
= (Puisque < é )
é

COP Maximal:
Le COPabs,max est obtenu lorsque tout le cycle est réversible.

Du premier principe de la thermodynamique, on tire


le bilan d’énergie suivant:

T0 TG
é + é − − + =0 é

Du second principe de la thermodynamique, on tire le bilan


entropique suivant:
Système
∆ = + é é é

Dans un cycle ∆ = 0 (l’entropie est une fonction d’état), é


et si tout le cycle est réversible, é é é = 0 T0
TE

=0
- Transferts d’énergie dans un système à ABS de VAP -

7
é é
= + − − =0

é + é − − =0 ( = 0)

é −
, = =
é −

Remarque:

1) Comme le COP du cycle de réfrigération de Carnot =


, = . ( ∶ )

2) A cause des différentes irréversibilités du système, Le COPréel est bien inférieur.

Exemple de calculs:
Les températures de fonctionnement d'un système de réfrigération par absorption de la vapeur sont
les suivantes: générateur: 90 °C; l'absorbeur et le condenseur: 40 °C; évaporateur: 0 °C. Le système
dispose d'une capacité frigorifique de 85 kW et l'apport de chaleur dans le système est de 150 kW. le
travail de la pompe est négligeable. Déterminer:
 Le COP du système, le COP maximal
 La puissance totale rejetée du système.

Solution
é 85
= = = 0,57
é 150

é − 273 363 − 313


, = = = = 0,94
é − 313 − 273 363

é + é − − + =0

é + é = + = 85 + 150 = 235

8
PROPRIÉTÉS DÉSIREES DES MÉLANGES RÉFRIGÉRANT-ABSORBANT

 Le réfrigérant doit présenter une grande solubilité dans la solution (absorbeur de bonne performance).

 Il devrait y avoir une grande différence dans les points d’ébullition entre le réfrigérant et l’absorbant
(supérieure à 200 °C), de sorte que seul le réfrigérant est vaporisé dans le générateur. Cela garantit que
seul le réfrigérant pur circule à travers le circuit de réfrigération (condenseur-détendeur-évaporateur)
conduisant à un transfert de chaleur isotherme dans l'évaporateur et le condenseur.

 Il doit présenter une faible chaleur de mélange de sorte qu'un COP élevé peut être atteint.
Toutefois, cette exigence est contraire à la première exigence. Ainsi, dans la pratique, un compromis est
nécessaire entre la solubilité et la chaleur de mélange.

 Le mélange réfrigérant-absorbant doit avoir une conductivité thermique élevée et une faible viscosité pour
la haute performance.

 Il ne doit pas subir une cristallisation ou de solidification à l'intérieur du système.

 Le mélange doit être sûr, chimiquement stable, non corrosif, peu coûteux et doit être facilement
disponible.

ANALYSE DU CYCLE D’ABSORPTION

Deux diagrammes thermodynamiques


sont utilisés pour la résolution des
problèmes des machines à absorption:

 Diagramme d’Oldham
 Diagramme de Merkel

Diagramme d’Oldham

La présence d’un échangeur de chaleur


permet de transférer plus de chaleur à la
solution riche en frigorigène,

9
ANALYSE DU CYCLE D’ABSORPTION

C'est le diagramme le plus utilisé et le plus pratique pour l’étude du cycle d'une machine à
absorption, Il donne la teneur de la solution en fonction de la température et de la pression.
C’est un diagramme en général, exprimé en Ln(P)=f(/T), paramétré en teneur pondérale.
Dans ce système de coordonnées, les courbes traduisant l'équilibre du système binaire dans la
phase vapeur aussi bien que dans la phase liquide sont, à très peu de chose prés, des droites,

Même si le diagramme d’Oldham permet d’avoir une bonne représentation de l’installation, il


ne permet ni l’étude énergétique, ni le dimensionnement de la machine. Ces objectifs
requièrent l’utilisation du diagramme de Merkel.

détente absorption

absorption
évaporation

Diagramme d’Oldham pour le couple H2O/LiBr

10
Diagramme Température/Pression/Concentration de la solution H20/LiBr

Diagramme enthalpique de la solution H20/LiBr

11
BILANS DANS UNE MACHINE À ABSORPTION [H2O/LiBr]
1
é
 Bilan massique au niveau de l’absorbeur

mf : débit massique du fluide frigorigène


mr : débit de la solution riche (en frigorigène)
mp : débit de la solution pauvre 7
mp 8
2
mf
9 6
4
3 10

mr é

+ =
5

Soit, xp et xr les titres du LiBr dans la solution pauvre et riche, respectivement:

Bilan sur l’absorbant LiBr: .0 + . = . =

+ = . = −1

mf , h3
 Bilans Enthalpiques 3 mf , h4

 Evaporateur 4

ℎ + é = .ℎ

é = . (ℎ − ℎ )

12
 Absorbeur  Pompe de circulation
mr , h6
ℎ + .ℎ = + .ℎ
ℎ + = .ℎ
WP

= ℎ + .ℎ − .ℎ = (ℎ − ℎ )
mr , h5

mp , h10
 Echangeur de chaleur
10
4
8 7
mf , h4
(ℎ − ℎ ) = (ℎ −ℎ )
=
9
6
5

mr , h5

 Générateur (ou bouilleur)  Condenseur

ℎ + .ℎ = + .ℎ ℎ = + .ℎ
é

é = ℎ + .ℎ − .ℎ = . (ℎ − ℎ )

mf , h1
mf , h1
1
1
é

7 mr
h7

2 mf , h2
8
mp , h8

13
 Détendeur

Le processus lors de la détente est isenthalpique: ℎ =ℎ

Coefficient de performance
é é
= ≅
é + é

. (ℎ − ℎ )
=
ℎ + .ℎ − .ℎ

On définit le taux de circulation, par: =

(ℎ − ℎ )
=
ℎ + ( − 1). ℎ − . ℎ

L'enthalpie de la vapeur d' eau pure et de liquide à différentes températures et pressions peuvent être
obtenues à partir de données sur les propriétés de l'eau pure.

 À toutes fins utiles , l'enthalpie de l'eau liquide , hliq,w , à une température T quelconque peut être
obtenus par l'équation :

ℎ , = 4,19 − é [ / ]

 La vapeur d'eau produite dans le générateur est dans un état super-chauffé à la température du
générateur et est beaucoup plus élevée que la température de l'eau à saturation à cette même
pression. L'enthalpie de la vapeur d'eau surchauffée, , , à de basses pressions peut être
obtenue de façon approximative par l'équation:

ℎ , = 2501 + 1,88 − é [ / ]

14