You are on page 1of 18

"L'Aventurier" Recueillie par Jampo le lapon

Elle grandit tout auprès de lui


Égaré dans la vallée infernale Recueillie par Jampo le lapon
Le héros s'appelle Bob Morane Elle grandit tout auprès de lui
À la recherche de l'Ombre Jaune
Le bandit s'appelle Mister Kali Jones Et je la veux dans mes bras
Avec l'ami Bill Ballantine Dans un décor très très froid
Sauvé de justesse des crocodiles Une Lapone en pulka
Stop au trafic des Caraïbes Qui se glisse dans les bois
Escale dans l'opération Nadawieb Elle est à toi, Leïla
Cette fille au charme délicat
Le cœur tendre dans le lit de Miss Clark
Prisonnière du Sultan de Jarawak Dans les montagnes glacées de neige
En pleine terreur à Manicouagan Il lui apprit la vie de Lapon
Isolé dans la jungle birmane La plus belle fille de la région
Emprisonnant les flibustiers C'était les seize ans de Leïla
L'ennemi est démasqué Alors Jampo se décida
On a volé le collier de Civa Lui présenta un beau Lapon
Le Maradjah en répondra Mais elle ne voulut pas de lui
Se sentant trop jeune à la vie
Et soudain surgit face au vent
Le vrai héros de tous les temps Et je la veux dans mes bras
Bob Morane contre tout chacal Dans un décor très très froid
L'aventurier contre tout guerrier Une Lapone en pulka
Bob Morane contre tout chacal Qui se glisse dans les bois
L'aventurier contre tout guerrier Elle est à toi, Leïla
Cette fille au charme délicat
Dérivant à bord du Sampang
L'aventure au parfum d'Ylalang (jag, Magdalena, vilja halsa till min mamma och
Son surnom, Samouraï du Soleil min pappa och min storebror, och till min mormor
En démantelant le gang de l'Archipel i Skane och hela slakten och alla kompisarna)
L'otage des guerriers du Doc Xhatan
Il s'en sortira toujours à temps Dans son canoë descendit
Tel l'aventurier solitaire Tous les rapides du pays
Bob Morane est le roi de la terre Sans se soucier de tous les dangers
Devient Lapone émancipée
Et soudain surgit face au vent Sans se soucier du qu'en-dira-t-on
Le vrai héros de tous les temps Devient la reine de tous les lapons
Bob Morane contre tout chacal Et c'est ainsi que Leïla
L'aventurier contre tout guerrier Fut la légende d'un pays très froid
Bob Morane contre tout chacal
L'aventurier contre tout guerrier Et je la veux dans mes bras
Dans un décor très très froid
Une Lapone en pulka
"Leïla" Qui se glisse dans les bois
Elle est à toi, Leïla
Voici l'histoire de Leïla
Cette fille au charme délicat
Qui s'est passée tout loin là-bas
Dans le désert des neiges nordiques
Elle est à toi, Leïla
Fut laissée tomber de ses parents
Cette fille au charme délicat
"Docteur Love"
55, les 7 jours de Pékin
Ouvre les yeux, observe les cieux C'est guerre froide tout autour du Tonkin
C'est Docteur Love qui promène sa vie 57, Buddy Holly rocker
Tape des mains, regarde-la bien Eddy Cochran rock'n roller
Qu'est-ce que t'en dis de la voir ainsi
Jolie blonde, jolie Miss Monde Voilà un récit maudit que t'oublies
La plus belle créature du futur Place d'Italie
À l'écran éclate vingt ans Voilà un récit maudit que t'oublies
Qu'a rêvé tout concours de beauté Place d'Italie
Voilà un récit maudit que t'oublies
Docteur Love n'a pas de pitié Place d'Italie
Aux escrocs de ses projets
Docteur Love sait se démener A coup de Be-Bop
Dans les griffes de l'araignée Au golf Drouop
Chef chi bi di chi bi di bi di dong A coup de Be-Bop
Chef chi bi di chi bi di bi di dong Au golf Drouop
A coup de Be-Bop
C'est l'héroïne que j'imagine Au golf Drouop
Armée jusqu'aux dents, les cheveux au vent
Face aux chiens, aux miliciens 55, tu jouais pour Dien Bien Phu
Du gang méchant de Lady Volcan Ho Chi Minh se fout de toi - t'es cocu
L'œil charmeur mais destructeur 58, Presley se contortionne
Faites attention, aucune hésitation Rock'n roll il nous en donne
Écraser, hypnotiser
Hors de combat, tous ces fils de joie 55, tu jouais pour Dien Bien Phu
Ho Chi Minh se fout de toi - t'es cocu
Docteur Love n'a pas de pitié 58, Presley se contortionne
Aux escrocs de ses projets Rock'n roll il nous en donne
Docteur Love sait se démener
Dans les griffes de l'araignée Voilà un récit maudit que t'oublies
Chef chi bi di chi bi di bi di dong Place d'Italie
Chef chi bi di chi bi di bi di dong Voilà un récit maudit que t'oublies
Oouu Place d'Italie
Voilà un récit maudit que t'oublies
Docteur Love n'a pas de pitié Place d'Italie
Aux escrocs de ses projets
Docteur Love sait se démener A coup de Be-Bop
Dans les griffes de l'araignée Au golf Drouop
A coup de Be-Bop
Docteur Love n'a pas de pitié Au golf Drouop
Aux escrocs de ses projets A coup de Be-Bop
Docteur Love sait se démener Au golf Drouop
Dans les griffes de l'araignée
"Indochine (Les 7 Jours De Pékin)" Voilà un récit maudit que t'oublies
Place d'Italie
55, les 7 jours de Pékin Voilà un récit maudit que t'oublies
C'est guerre froide tout autour du Tonkin Place d'Italie
57, Buddy Holly rocker Voilà un récit maudit que t'oublies
Eddy Cochran rock'n roller Place d'Italie
Fa ba da pap
A coup de Be-Bop Fa ba da pap
Au golf Drouop (Ici Moscou)
A coup de Be-Bop
(Now, I wanna wanna tell you what to do and
Au golf Drouop
A coup de Be-Bop you think it's you my bloody soul...)
Au golf Drouop
A coup de Be-Bop Dizzidence Politik
Au golf Drouop Fa ba da pap
A coup de Be-Bop Dizzidence Politik
Be-Bop Fa ba da pap
Be-Bop
Hopital psychiatrik
Be-Bop
Oi Staliniste politik
"Dizzidence Politik" Douche froide et Mogadon
Destruction de ton nom
Dizzidence Politik Amphétamine et autre médecine
Fa ba da pap Politbureau pas super mine
Dizzidence Politik Fa ba da pap
Fa ba da pap Fa ba da pap
Hopital psychiatrik
Staliniste politik Hopital psychiatrik
Douche froide et Mogadon Staliniste politik
Destruction de ton nom Douche froide et Mogadon
Amphétamine et autre médecine Destruction de ton nom
Politbureau pas super mine Amphétamine et autre médecine
Fa ba da pap Politbureau pas super mine
Fa ba da pap Fa ba da pap
Fa ba da pap
Hopital psychiatrik Dizzidence Politik
Staliniste politik Fa ba da pap
Douche froide et Mogadon Fa ba da pa
Destruction de ton nom
Amphétamine et autre médecine "Françoise "Qu'est-Ce Qui T'as Pris?""
Politbureau pas super mine J'm'y voyais déjà
Fa ba da pap En allant chez toi
Fa ba da pap La nuit avec toi
Oh! Rends-toi chez moi
Dizzidence Politik Tu m'avais dit ça
Fa ba da pap En m'tenant les doigts
Hopital psychiatrik
Qu'est-ce qui t'a pris
Staliniste politik De m'jeter d'ici
Douche froide et Mogadon Qu'est-ce qui t'a pris
Destruction de ton nom De m'jeter d'ici
Amphétamine et autre médecine
Politbureau pas super mine Tu m'as fait rentrer
Tu m'as embrassé
Sur le canapé D'escale à Saïgon
On a discuté Des hommes vaillants
J'me suis emballé Partis pour les délivrer
Tu m'as repoussé Des cannibales
Dans un combat sanglant
Qu'est-ce qui t'a pris Les rescapèrent
De m'jeter d'ici
Qu'est-ce qui t'a pris Durant la sécheresse du Mékong
De m'jeter d'ici Ils restèrent dix jours isolés du monde
Durant la sécheresse du Mékong
Je n'ai pas compris Ils restèrent dix jours isolés du monde
Tu n'as pas saisi Durant la sécheresse du Mékong
Fallait m'expliquer Ils restèrent dix jours isolés du monde
Je me suis trompé Durant la sécheresse du Mékong
Oh! Rends-toi chez moi Razzia"
Tu m'avais dit ça
Dans le port cette nuit-là
Qu'est-ce qui t'a pris Quai des brumes et série noire
de m'jeter d'ici Et voilà le cargo
Qu'est-ce qui t'a pris Qui accoste vers le dépôt
de m'jeter d'ici De toute part ils arrivent
Oh-oh-oh Des contrebandiers
La Sécheresse Du Mékong" Des Thaïs en pousse-pousse
Les bandits de la brousse
Partis pour explorer Le cargo "Mer de Chine"
Une forêt vierge Est rempli d'heroïne
La région inconnue A Canton, à Macao
Des rizières Kao-Bang L'enfer du jeu dans les tripots
Truffées de fauves féroces
Et d'anthropophages... Razzia sur la schnouff
Toutes les polices aux trousses
Durant la sécheresse du Mékong Razzia sur la schnouff
Ils restèrent dix jours isolés du monde Toutes les polices aux trousses
Durant la sécheresse du Mékong Razzia sur la schnouff
Toutes les polices aux trousses
Soudain c'est l'embuscade
Par des sauvages Blancs et jaunes réunis
Brutes sans foi ni loi Rites et vapeurs à l'infini
Qui les enfermèrent Sur le quai ils s'activent
Dans des cages en bois A décharger la marchandise
La sombre prison Les bandits, caisse par caisse
Vérifient leur commerce
Durant la sécheresse du Mékong Le grand maître du jeu
Ils restèrent dix jours isolés du monde L'insoupçonné Docteur Tseu
Durant la sécheresse du Mékong Dans la nuit, le va-et-vient
Des pousse-pousse est établi
Durant la sécheresse du Mékong A l'affût, pas très loin
Ils restèrent dix jours isolés du monde L'imper espionne de son coin
Durant la sécheresse du Mékong
Razzia sur la schnouff
Toutes les polices aux trousses Atti/Attiré - Beau/beau beau/beauté
Razzia sur la schnouff Atti/Attiré - Beau/beau beau/beauté
Toutes les polices aux trousses Atti/Attiré - Beau/beau beau/beauté
Razzia sur la schnouff
Toutes les polices aux trousses Doux moment la nuit tombée
En jouissant du grand secret
Au courant du trafic Pourquoi donc Pavillon Rouge
Téléphone aux narcotiques Est tellement, tellement jalouse
Tout autour du dépôt
Prennent place tous nos héros Atti/Attiré - Beau/beau beau/beauté
Tout à coup, de tous les cotés Atti/Attiré - Beau/beau beau/beauté
C'est l'invasion des policiers Atti/Attiré - Beau/beau beau/beauté
Stupéfiant coup de filet
Les bandits sont prisonniers Pourquoi donc Pavillon Rouge
Docteur Tseu le voyou Pour te foutter, pour t'attirer
Finira sa vie au trou "Okinawa"
Et du haut de leur bureau
S'écroulent tous nos héros Un visage de fille tout souriant, éblouissant
Des cheveux tout noirs, une peau dorée, des yeux
Razzia sur la schnouff bridés
Toutes les polices aux trousses Elle passait ses jours à repasser et à laver
Razzia sur la schnouff
Toutes les polices aux trousses Dans une sagesse infinie
Razzia sur la schnouff Elle y donnait sa vie
Toutes les polices aux trousses C'était sans compter sur lui
Car tout lui est permis
"Pavillon Rouge"
O - Okinawa
Dans tes yeux ton désir Les mains dans les draps
Le grand jeu de ton sourire O - Okinawa
Parfumée dès cet instant Comme tu la vois
La sueur mouillée sur tes vêtements O - Okinawa oh! oh! oh!
O - Okinawa oh! oh! oh!
Atti/Attiré - Beau/beau beau/beauté
Atti/Attiré - Beau/beau beau/beauté Par un soleil rouge la remarqua derrière les draps
Elle dans ses chaussons quitta ses frères mais pas
Corps à corps pour coeur à coeur sa mère
Toi tu dors disons par peur Un autre univers qui l'attendait pour l'ima(in)ger
Fille pas sage la porte de jade
Au rivage de l'île à boire Elle vendit son corps
Par couverture d'or
Atti/Attiré - Beau/beau beau/beauté La gloire pour le jour
Atti/Attiré - Beau/beau beau/beauté La nuit sans amour
Atti/Attiré - Beau/beau beau/beauté
O - Okinawa
Dos griffé, toi tu me plais Les mains dans les draps
Te fouetter pour t'attirer O - Okinawa
Feux d'amour Pavillon Rouge Comme tu la vois
Et le jour sur ta bouche O - Okinawa oh! oh! oh!
O - Okinawa oh! oh! oh! Le baiser pour Miss Paramount
Dans mes bras tout déchirés
Quand les trois garcons et son idée furent arrivés "Shangaï"
Par les pleins pouvoirs il les coiffa, les habilla
Une fois reconnus, ils isolèrent la terre entière Elle est partie pour Shangaï
Elle est partie pour Shangaï
Dans une sagesse infinie S'était assise sur la muraille
Elle y donnait sa vie S'était assise sur la muraille
La gloire pour le jour
La nuit sans amour Elle n'avait pas, pas, pas compris
Pourquoi, comment partir d'ici
O - Okinawa Elle n'avait pas, pas, pas compris
Les mains dans les draps Pourquoi, comment partir d'ici
O - Okinawa
Comme tu la vois Les gardes rouges la suivaient
O - Okinawa oh! oh! oh! Les gardes rouges la suivaient
O - Okinawa oh! oh! oh! Ils voulaient tous la protéger
Oh! oh! oh! Ils voulaient tous la protéger
Oh! oh! oh!
Elle n'avait pas, pas, pas compris
"Miss Paramount" Pourquoi, comment partir d'ici
Elle n'avait pas, pas, pas compris
Dans les bras de Miss Paramount Pourquoi, comment partir d'ici
Magie noire, Satan mon Amour
Allons voir ce qui passe ce soir Les bateliers du Yang-Tseu-Kiang
Une petite frayeur dans les griffes de la peur Les bateliers du Yang-Tseu-Kiang
Avec toi au service du diable Les pirates coupeurs de langues
Main dans la main avec le monstre du train Les pirates coupeurs de langues

Elle m'a pincé les bras Elle n'avait pas, pas, pas compris
Quand apparut Ramba Pourquoi, comment partir d'ici
Elle m'a tordu les doigts Elle n'avait pas, pas, pas compris
Assise près de moi Pourquoi, comment partir d'ici
"Kao-Bang"
Attention ça va commencer
Guérilla des barracudas La petite fille est une guerrière
C'est effrayant ce qu'il y a sur l'écran Elle joue à ce qu'il ne faut pas faire
La panique gagne les premiers rangs Contre les dragons, elle frappe les yeux fermés
Terrifiés devant ce qu'ils voient Avec son sabre attaque les cavaliers
Face à face devant ce massacre Sur un cheval en Mandchourie
C'est dans la plaine qu'elle y sévit
Elle m'a pincé les bras
Quand apparut Ramba Le baron fou est un tyran
Elle m'a tordu les doigts Il pille, il tue les paysans
Assise près de moi Et ses bandits ont volé l'or du Sin Kiang
Elle décida d'y mettre K.O. Chaos Bang
Ma poupée toute épouvantée La guerre fit rage jusqu'au matin
Qui se cache les yeux du visage La ville tomba entre leurs mains
La prochaine fois, on ira plus voir ça
Le jardin des tortures au cinéma Kao Kao Bang
Kao Kao Bang Les pilotes en ordre attaquent sans pitié
Kao Kao Bang C'est dans les flammes qu'ils vont tout exploser
Kao Kao Bang De tous côtés...
De tous côtés, c'est la bataille
Et dans le ciel elle est si belle Pas de quartier...
Quand elle sourit sous le soleil Pas de quartier pour les canailles
Avec son sabre défendra son village Trois mauvais garçons
Et les dragons les mettra dans une cage Au goût de l'action
La petite fille est une guerrière Trois filles dans la lune
Elle joue à ce qu'il ne faut pas faire Qui dansent sur les dunes
Pour la dernière fois
Kao Kao Bang A L'Est De Java
Kao Kao Bang
Kao Kao Bang Les chasseurs mitraillent sur tout ce qui bouge
Kao Kao Bang Les femmes et les enfants laisseront le sable
Kao Kao Bang rouge
Kao Kao Bang Et quand les 3 filles ouvriront leurs grands yeux
Kao Kao Bang Il sera trop tard car toute l'île est en feu
Kao Kao Bang Les trois garçons...
Les trois garçons les oublieront
Et dans le ciel elle est si belle Et les trois filles...
Quand elle sourit sous le soleil Et les trois filles y échapperont
Avec son sabre défendra son village "3e Sexe"
Et les dragons les mettra dans une cage
La petite fille est une guerrière Dans la rue des tenues charmantes
Elle joue à ce qu'il ne faut pas faire Maquillé comme mon fiancé
Garçon, fille l'allure stupéfiante
Kao Kao Bang Habillé comme ma fiancée
Kao Kao Bang Cheveux longs cheveux blonds colorés
Kao Kao Bang Toute nue dans une boîte en fer
Kao Kao Bang Il est belle, il est beau décrié
"A L'Est De Java" L'outragé mais j'en ai rien à faire

L'escadrille survole l'île de Krakatoa J'ai pas envie de la voir nue


Tout finira ici à l'est de Java J'ai pas envie de le voir nu
Une première mission, bombarder la ville Et j'aime cette fille aux cheveux longs
L'opération terrible de la routine Et ce garçon qui pourrait dire non
Il n'y aura pas...
Il n'y aura pas de survivant Et on se prend la main
Que la fumée... Et on se prend la main
Que la fumée sur le volcan Une fille au masculin
Trois mauvais garcons Un garçon au féminin
Au goût de l'action Et eux ne valaient rien
Trois filles dans la lune Et eux ne valaient rien
Qui dansent sur les dunes Et on n'en a plus besoin
Pour la dernière fois Et on n'en a plus besoin
A L'Est De Java
Des visages dans des cheveux d'or
Les filles sur la plage ne font pas attention Qui... oublient leur vertu
Aux premières sirènes que font tous les avions Mais c'est pas vrai
Qu'ils ont l'air d'un conquistador Pour protéger toute vie de la terre
Asexués une fois dévêtus EH! EH! c'est une baie qui est très loin, très loin
Qui croire quand on les voit comme ça d'ici
Excitant toutes les petites filles Une baie en secret ou personne ne peut aller
Pourquoi on n'y croit plus comme ça
Isolé dans un corps presqu'il C'est à CANARY BAY OU! OU!
Des filles y habitaient par milliers
Et on se prend la main C'est à CANARY BAY OU! OU!
Et on se prend la main Des filles qui vivaient en secret, armées
Des garçons au féminin
Des filles au masculin Et rien qu'entre elles et sans garçon
Sur des rochers, des forêts elles habitaient
Des robes longues pour tous les garçons Toutes les journées dépensées en jeux fripons
Habillés comme ma fiancée Et rien de plus qui pouvait les déranger
Pour des filles sans contrefaçons EH! EH! une pyramide sur des remparts les
Maquillées comme mon fiancé protégeait
Le grand choc pour les plus vicieux Et puis derrière elles se faisaient des choses
C'est bientôt la chasse aux sorcières bizarres
Ambiguë jusqu'au fond des yeux
Le retour de Jupiter C'est à CANARY BAY OU! OU!
Des filles y habitaient par milliers
Et j'aime cette fille aux cheveux longs C'est à CANARY BAY OU! OU
Et ce garçon qui pourrait dire non Des filles qui s'aimaient et s'embrassaient,
J'ai pas envie de la voir nue... armées!
J'ai pas envie de le voir nu..
Et dans la nuit et sous la lune
Et on se prend la main Elles s'embrassaient, s'amusaient quand elles
Et on se prend la main voulaient
Des garçons au féminin Et elles se baignaient toutes en short dans les
Des filles au masculin écumes
Et elles dansaient, s'amusaient comme elles
Et on se prend la main voulaient
Et on se prend la main EH! EH! dans cette baie personne ne pouvait
Des garçons au féminin accéder
Des filles au masculin Une baie en secret où personne ne peut aller
"Monte Cristo"
Et on se prend la main
Et on se prend la main (Ouh ouh ah
Des filles au masculin Ouh ouh ah
Des garçons au féminin Ouh ouh ouh ah
"Canary Bay" Ouh ouh ouh ah
Ouh ouh ouh ah
C'est à CANARY BAY OU! OU! Ouh ouh ouh ah
Des filles qui vivaient par milliers Ouh ouh ouh ah
C'est à CANARY BAY OU! OU! Ouh ouh ouh ah)
Des filles habitaient par milliers
C'est l'heure où errent, à Santé Fé
Passé le cap de l'ouragan Les plus voyous (ah) d'entre nous
L'endroit perdu isolé au bout des mers Ils sont tous là près de toi avec toi Monte Cristo
Il y a des vaisseaux fantômes dans l'océan Les assassins du p'tit matin
Autour de lui on se cache nos visages pour le jour et la nuit on a tous nos fusils
attaquer nécéssité pour le venger
Dévaliser les réfugiés
Monte Cristo (ah) de Valparaiso
Le jour et la nuit on fait du safari Larmes et des sanglots, et au fond du cachot
Et du saccage ; du sabotage Monte Cristo (ah) de Valparaiso
Le jour et la nuit on a tous nos fusils Mains derrière le dos, avec toi là-haut
Au Moyen Age comme des sauvages Monte Cristo (ah) de Valparaiso
Larmes et des sanglots, et au fond du cachot
Monte Cristo (ah) de Valparaiso "Salômbo"
Larmes et des sanglots, et au fond du cachot
Monte Cristo (ah) de Valparaiso (Oh-oh Oh)
Mains derrière le dos, avec toi là-haut Deux pays au bout du monde
où Salômbo a découvert
(Ouh ouh ah La fleur sacrée et ses mystères
Ouh ouh ah Tous les dieux du Pakistan
Ouh ouh ah
Ouh ouh ah) (Ouh-ah ouh-ah
Ouh-ah ouh-ah)
Ce soir on va, pour découvrir
Sur l'autre rive quelques martyrs Des panthères qui la regardent
Eh! Eh! Et toi et moi et lui oui tous les gars Sont les gardiens de son secret
On va pouvoir faire les pillards Elle ne pouvait pas savoir
Eh toi donc laisse, tomber cette fille Qu'il ne fallait pas toucher
Monte Cristo à Salômbo (oh)
Et Salômbo au Pakistan
Le jour et la nuit on fait du safari Elle a touché une fleur sacrée
pour faire souffrir pas pour séduire Et elle craque au Pakistan
Cette fille tu pouvais l'avoir sans trop d'histoire Elle a tout vu, trop entendu
quand tu voulais où tu voulais
Deux pays au bout du monde
Monte Cristo (ah) de Valparaiso Des milliers de gens en colère
Larmes et des sanglots, et au fond du cachot En perçant les secrets du temple
Monte Cristo (ah) de Valparaiso Elle y déclencha la guerre
Mains derrière le dos, avec toi là-haut
(Ouh-ah ouh-ah
(Ouh ouh ah Ouh-ah ouh-ah)
Ouh ouh ah
Ouh ouh ah Eh! Elle a brisé la fleur sacrée
Ouh ouh ah) Qu'il ne fallait pas toucher
Et d'est en ouest attire ce mystère
Prends garde à toi de tous côtés Des panthères qui défient la frontière
toute une armée a débarqué
s'imaginer un jour sans lui Et Salômbo au Pakistan
tout est fini mais sauvons-nous d'ici Elle a touché une fleur sacrée
non! non! non! j'peux pas je veux pas regarder çà Et elle craque au Pakistan
à Santa Fé on l'a attrapé Elle a tout vu, trop entendu

Ils ont choisi cette nuit pour l'éxécuter He!


sur un gibet assassiné Et Salômbo au Pakistan
Elle a touché une fleur sacrée "A L'Assaut (Des Ombres Sur L'O)"
Et elle craque au Pakistan
Elle a tout vu, trop entendu C'est dans le coeur de la planète
Et Salômbo au Pakistan dans les bas-fonds de la terre
Elle a touché une fleur sacrée qu'ils sont partis pour une conquête
He! à l'assaut de ses rivières
"Hors-La-Loi" Ils voyaient le jour impérial
en s'approchant du point limite O
(Rien n'est interdit et tout est permis) et sur les ailes du vaisseau spatial
ils aperçurent les ombres sur l'O
C'est aujourd'hui qu'ils ont décidé de tout arrêter
de s'échapper, de tous ceux là-bas qui leur en Regarde-les, ils sont trop jeunes (mais) pour la
voulaient gloire la gloire
pour eux c'est fini, de rester comme çà à se croiser Et comprends-les qu'ils soient trop jeunes (mais)
les bras pour la gloire la gloire
ensemble tous les 3, et de faire comme tout était
permis A l'assaut des ombres sur l'O
au coeur du temps tout puissant
Ils disent qu'ils sont hors-la-loi à l'assaut des ombres sur l'O
mais moi je ne le crois pas non! non! non! des drapeaux sur l'horizon
ils veulent être tous les 3 et à l'aube du jour nouveau
personne ne les empêchera non! non! non! elle et lui, tous avec moi

Allez Ils échappèrent aux avalanches


Tous les matins, sans cérémonie à 3 dans un lit les ombres voulaient les submerger
et Virginie,Isabelle et Louis ils vont tout casser et c'est à titre de revanche
fais comme eux, des voiles sur la plage et les qu'ils continuèrent à avancer
yeux fermés ils voyaient le jour impérial
à eux seuls, ils feront un jour un septembre noir en s'approchant du point limite O
c'est au moment triomphal
Ils disent qu'ils sont hors-la-loi qu'ils oublièrent les ombres sur l'O
mais moi je ne le crois pas non! non! non!
ils veulent être tous les 3 Regarde-les, ils n'ont pas dit leur dernier mot à l'O
personne ne les empêchera non! non! non! Ecoutez-les, ils n'ont pas dit leur dernier mot sur
l'O
Et dès 10 ans, plus de pervertis rien n'est interdit
et Rebecca, Olivier et moi c'est bien plus marrant A l'assaut des ombres sur l'O
crucifiée, une fille, attentat sur une croix en bois au coeur du temps tout puissant
des enfants, guidés par Gotcha comme on les à l'assaut des ombres sur l'O
envie des drapeaux sur l'horizon
et à l'aube d'un jour nouveau
Ils disent qu'ils sont hors-la-loi elle et moi, tous avec moi
mais moi je ne le crois pas non! non! non!
Ils disent qu'ils sont innocents Regarde-les, ils n'ont pas dit leur dernier mot à l'O
mais moi je ne le crois pas non! non! non! Ecoutez-les, ils n'ont pas dit leur dernier mot sur
ce ne sont que des survivants l'O
mais moi je ne le crois pas non! non! non!
A l'assaut des ombres sur l'O
Non! Non! Non! au coeur du temps tout puissant
Non! Non! Non! à l'assaut des ombres sur l'O
des drapeaux sur l'horizon Elle voudra le revoir au moins 3 nuits
et à l'aube du jour nouveau À cet instant et à chaque fois
elle et moi, tous avec moi Ils se donnèrent rendez-vous 3 nuits "3 nuits"

A l'assaut des ombres sur l'O Mais 3 nuits par semaine


au coeur du temps tout puissant C'est sa peau contre ma peau
à l'assaut des ombres sur l'O Et je suis avec elle
des drapeaux sur l'horizon Et 3 nuits par semaine, mais Bon Dieu, qu'elle est
et à l'aube d'un jour nouveau belle
elle et lui, tous avec moi Mais 3 nuits par semaine
C'est son corps contre mon corps
Trois Nuits Par Semaine" C'est nos corps qui s'enchaînent
Mais 3 nuits par semaine, mais Bon Dieu, qu'elle
C'est dans la nuit de Rebecca est belle
Que la légende parti-ra
Et aujourd'hui pour une troisième fois "Tes Yeux Noirs"
Elle décidait de sa première fois
C'est avec lui qu'elle le voulait Viens-là, viens avec moi, ne pars pas sans moi
Qu'elle désirait à ce qu'il l'aimait Oh! Oh! viens reste-là ne pars pas sans moi
Et puis avec cet homme qui rit Oh! Oh! tu prends tes vêtements tu les mets sur
Celui pour qui elle a choisi toi
Dans la chambre au pied du fleuve Oh! Oh! cette nuit dans ce lit tu es si jolie...
La ville endormie les laisse seuls
Et sous la chaleur et sans un bruit Mais qu'est-ce qui brille sur nos regards
Ils rattraperont la nuit "la nuit" Ce sont tes yeux noirs
La nuit... Un corps musclé des cheveux courts
Tu ressembles à un garçon
Mais 3 nuits par semaine Et je sens ta peau même sans lumière
C'est sa peau contre ma peau Les serpents sont légendaires
Et je suis avec elle
Mais 3 nuits par semaine, mais Bon Dieu, qu'elle Où vas-tu les yeux noirs
est belle Tu t'en vas vers nulle part

A bout de souffle comme une sirène Allez! Viens-là, viens avec moi ne pars pas sans
Elle voit son corps qui se réveille moi
Elle arrachait tous les vêtements Eh! viens-là reste-là ne pars plus sans moi
Par quelques gestes élégants Oh! Oh! tu prends tes vêtements tu les mets sur
Il posa les mains sur elle a rougi toi
Il a tout voulu et on l'a puni Eh! cette nuit dans ce lit tu es si jolie
Elle caressa en douceur
Comme pour oublier sa douleur On se reverra tous les jours dès notre retour
Et il l'a prise dans ses bras Prends tes vêtements tu as froid
Car elle avait un peu froid Et mets-les sur toi
À cet instant et à chaque fois Mais tu cries dans l'eau même en hiver
Elle voudra le revoir au moins 3 nuits "3 nuits" Et brillent tes yeux noirs
3 nuits...
Où vas-tu quand tu pars
C'est dans la nuit de Rebecca Dans la rue vers nulle part
Que la légende parti-ra
A cet instant et à chaque fois Allez! Viens-là, viens avec moi ne pars plus sans
moi la vigilance revanche
Allez viens là, reste-là ne pars plus sans moi
Eh! cette nuit, par ici, tu es si jolie Et quand tu passes passes par ici aussi
Eh! tu prends tes vêtements tu les mets sur toi et qu'on se cache cache poursuivis
mais dis-moi là toi ce que tu vois tu crois
Allez! Viens-là, viens avec moi ne pars plus sans Et ne crois pas, pas ce que tu ne vois pas
moi
Allez viens là, reste-là ne pars plus sans moi Et quand tu passes passes par ici aussi
Eh! tu prends tes vêtements tu les mets sur toi et qu'on se cache cache poursuivis
Eh! cette nuit, dans ce lit, t'étais si jolie... mais dis-moi là toi ce que tu vois tu crois
Et ne crois pas ce que tu ne vois pas
"Les Citadelles" Ooouuuh!

Les citadelles qui se réveillent et qui résonnent "La Chevauchée Des Champs De Blé"
comme un appel un éveil des rebelles
et qui détonnent mais DIM DAM DOM A 4 mains, on les retient
A 4 mains, prends mon chemin
Les derniers à les avoir vus ont disparu A 4 mains, on les retient à 4 mains, mm-mmmh
ont disparu
dépêche-toi avant qu'ils ne t'attrapent Tcha! Tcha!
ne te rattrapent ou ne te battent
te battent Les chevaux au galop
on les retient vers les champs de blé
Et quand tu passes passes par ici aussi prends mon chemin enfin
et qu'on se cache cache indécis en chevauchée des étriers
mais dis-moi là toi ce que tu vois tu crois On les retient
et ne crois pas ce que tu ne vois pas Prends mon chemin, mon chemin

Les citadelles qui se réveillent et qui résonnent C'est un jour impudique


comme un rappel un appel des caravanes et qui jette toutes ces idées imaginaires
dans un désert où la colère est un cri qui reste l'emprise à sa poursuite
à faire aux forteresses et vogue Rodin dans une incertaine quand on voit le ciel à l'envers
DS
Entre moi, entre toi
Les couleurs vont changer. Agitez-vous! Ta langue de fer ou langue au chat, non ta langue
réveillez-vous! Entre toi, entre moi
l'amour nouveau qui est tout là-haut!
que ça courre dans tous les sens la Résistance Et pour bientôt
la vigilance revanche Tout là-haut! Mais les chevaux

Et quand tu passes passes par ici aussi Au galop


et qu'on se cache cache attendris Mais les chevaux oh! oh!
mais dis-moi là toi ce que tu vois tu crois
et ne crois pas ce que tu ne vois pas Ton allure est farouche
Et je suce ton pouce et tes taches de rousseur
Ooouuuh! A travers les caresses
Les couleurs vont changer. Agitez-vous! Elle est belle et feroce et forcement cruelle
réveillez-vous!
Gare à toi, gare à moi
que ça courre dans tous les sens la Résistance Ta langue de fer ou langue au chat, non ta
langue... aimés d'un jour tous ceux qui débloquent
Gare à moi, gare à toi
L'amour en vain dont je suis atteint Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah!
Et sur tes reins Yeah!
A 4 mains je te rejoins! Yeah! Oh! Yeah! Oh!
Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah!
En chemin Yeah!
Je te rejoins! Yeah! Oh! Yeah! Oh!
Oh! Oh! Oh!
Tcha! Tcha! Il y a un risque
Donne-moi de voir que leurs esprits sont travestis
hors sujets sans intérêt
A travers les cascades et ce qu'ils risquent
et côte à côte on se regarde, tu me regardes c'est enfin qu'on leur montre que l'on reste égoïste
l'emprise à ta poursuite que l'on résiste
incertaine quand tu vois le ciel à l'envers
Elle n'est pas jolie, elle est pire Il y a, il y a un risque
Comme un soupir Il y a, il y a un risque
Au Kashmir "Gotcha"
Comme un soupir
Au Kashmir Et même le diable est avec eux
La séduction! A 4 mains! La séduction! mauvais esprit et mystérieux
une manivelle est infidèle
Prends mon chemin enfin qui tourne en rond comme une querelle
en chevauchées des étriers
Les chevaux au galop Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah!
On les retient sur les champs de blé Yeah!
On les retient Yeah! Oh! Yeah! Oh!
On les retient à 4 mains! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah!
Yeah!
"Il Y A Un Risque (Le Mépris)" Yeah! Oh! Yeah! Oh!
Oh! Oh! Oh!
Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Il y a un risque et on s'en fout, fou
Yeah! Il y a un doute mais on s'en fout, fou
Yeah! Eh! Yeah! Eh! c'est le mépris un état d'esprit
Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! Yeah! il y a un risque
Yeah! "gotcha"
Yeah! Eh! Yeah! Eh!
Il y a un risque La la la la la la la la - La la la la la la la la...
c'est qu'ils nous donnent du mépris pour la vie
ouah! le dégoût...le dégoût de tout "Les Tzars"
et ce qu'ils risquent
c'est enfin qu'on leur montre que l'on reste stoïque Dans une maison close
que l'on existe on les retrouve chacun dans leur chambre
comme des fauves.
La chasse est ouverte aux arènes Un secrétaire d'état, une eurasienne,
tous les pouvoirs n'en valent pas la peine les cosaques attaquent Natacha!
la vérité est politique Le vice-consul préfère les coups de fouet
et les mensonges sont fantastiques une bûddha affaire qui va éclater
les langues de bois qui claquent et qui toquent mais qui a fait tuer Léon Trotsky?
Les yankees s'amusent à Varsovie "La Machine A Rattraper Le Temps"
elle en veut aux tzars...
Ouh! ouh! ouh! ouh!
Et 1 et 3 et 4 au placard! Ouh! ouh! ouh! ouh!
Un 5 à 7 en haleine pour mémoire!
ouh! wah! ouh! wah! ouh! wah! oh la la! Du fond de son lit dans son sommeil
et che et che et che guevara! Elle pleure de lui
"et caetera" C'est vendredi qui n'a qu'un rêve
Et qu'une envie
Les tyrans et leurs femmes ne sortent plus
sans un garde du corps Il n'y a que cette nuit pour être toute seule avec lui
qui témoigne Oublier le temps et de n'être qu'à lui
les tzars ont l'habitude des marées noires
et la solitude d'un guépard Et vendredi qui a 11 ans elle s'est construit
Louis la Voyelle préfère les bottes en cuir Son crime et son rêve
ça lui rappelle quelquefois son empire; C'est une machine à rattraper le temps
et aussi l'ambassadeur du Japon
et ses mauvaises fréquentations. Et sans manière elle fout le camp
La Révolution! Vers moi devant
Et moi je l'apprends et elle m'éprend
Et 1 et 3 et 4 au placard! Et par derrière par devant
Un 5 à 7 en haleine pour mémoire! Elle aura tout son temps
mais qu'ils nous foutent la paix! Et sans retour en arrière
mais qu'ils nous foutent la paix pour toujours! Pour s'enfuir en avant
pour toujours! Envole toi!

Le vice-consul préfère les coups de fouet Mais ne pleure pas ce matin est atteint
une bûddha affaire qui va éclater Et ton parfum est clandestin dans ma main
bande à part ils ont fait des pays maudits où
même les chats ne Mais tous les autres qui trouvent ça-là dégoûtant
sont plus polis À qui la faute elle est en avance pour son temps
ils ont tous la peur d'une révolution ou alors d'un Et sans retour en arrière
camp de rééducation Pour s'enfuir en avant
Une révolution! des révolutions! Et par derrière par devant
Elle aura tout son temps
Une étoile rouge apparaît dans le train
c'est la chinoise qui sourit pour mémoire, Au fond de son lit elle se retourne avec lui
elle a pris les armes face à son déclin Il n'y a que cette nuit
elle en veut aux tzars! Pour être seule avec lui

Et 1 et 3 et 4 au placard! Mais ne pleure pas ce matin est atteint


Un 5 à 7 en haleine pour mémoire! Et ton parfum est clandestin dans ma main
ouh! wah! ouh! wah! ouh! wah! oh la la! Et emmène-moi faire un tour
et che et che et che guevara! Avec toi tous les jours
mais qu'ils nous foutent la paix! Et elle m'a pris à son bord
mais qu'ils nous foutent la paix pour toujours! Pour toutes les nuits et encore
et bons baisers de partout! Et sans retour en arrière
et bons baisers de partout! de partout! Pour s'enfuir en avant
de partout! Et par derrière par devant
La machine à rattraper le temps
"7000 Danses"
Pourquoi tu dors encore
Oh! mais pourquoi tu dors encore 7000 danses
Une décadence
Un Grand Carnaval" Un monde entier va exploser

Je suis juste de passage Le témoin


Dans un monde parfait Que l'on assaille
un monde parfait à ce qu'il paraît D'un son au loin des montagnes
mais quel grand carnaval
des créatures qui parlent de tout La naissance
de tout mais de rien -surtout- Dans le silence
rien ne bouge à part la forêt
Oh! Oh! Oh!
Ils reviennent tous les ans Parmi les oiseaux
et ne sont pas très contents criés au dos
à chaque fois où ils passent L'ultime lumière des terres vierges
l'herbe ne repoussera plus
et pourtant à première vue J'ai mal au coeur
tout ça n'est pas perdu L'état d'un sens
Une horreur face à l'impuissance
Un pas en avant, des pieds de nez
Des grimaces et des menaces La nuit va tomber
Accroche-toi à moi, et moi, et moi aussi Sur les marécages
Je n'y comprends plus rien Les cheveux dans les yeux
Des slogans, des peintures de guerre Cachent nos visages
Mais quel grand carnaval Le soleil orangé
à tout jamais les yeux fermés
Oh! Oh! Oh! l'âme envoûtée
Dans l'espace opposé Comme avant
on ne s'entends plus crier l'état d'un sens
et l'utopie des mouchards Sa majesté des 7000 danses
et des têtes de petits singes
Mon amoureuse a un foulard A part la haine ou le mépris
Un foulard sur le visage Il est trop tard en Barbarie
mais par pitié arrêtez-les
Ouh! Ouh! Ouh! un jour d'espoir qui nous sépare
Ouh! Ouh! Ouh!
Un pas en avant, des pieds de nez La nuit est tombée
Des grimaces et des menaces sur les marécages
Accroche-toi à moi, et moi, et moi aussi le ciel est mauve
Je n'y comprends plus rien comme éternel les yeux fermés
Des slogans, des peintures de guerre l'âme envoûtée
Mais quel grand carnaval
un monde parfait. Regarde ce monde le piège et la beauté
C'est un grand carnaval d'un paysage des larmes aux yeux
une terre de feu

La nuit est tombée


sur les marécages
les cheveux dans les yeux Et le vertige d'un encens
cachent son visage les yeux fermés Du haut d'une montgolfière
l'âme envoûtée Qui tombe par terre

Le ciel est mauve Il y a des fleurs qui s'agitent


comme éternel des larmes aux yeux Six filles que tu dessines
une terre de feu Plus personne pour les aider
yéh! hé yéh! hé hé! ...
Au son des 7000 danses
D'une décadence Les japonais avec la mort
Un monde entier va exploser Ont encore un drôle de rapport
Et les chambres sont vides, les couloirs déserts
A part la haine ou le mépris C'est le règne d'une maison de verre
Il est trop tard en Barbarie
et même quand tu es là, même quand tu es avec
Mais par pitié, arrêtez-les moi
Un jour d'espoir au hasard j'ai envie de te voir
Une Maison Perdue" et même quand tu es là, même quand tu es avec
moi
Perdue j'ai envie de te voir
Au loin une maison perdue
Refuge Regarde tous ces nuages
Le refuge d'une passion émue Qui tournent autour de nous
La dernière image de la lune Ils sont comme devenus fous

Regarde tous les nuages Allez viens retourne-toi


Autour de la montagne Et tourne autour de moi
Ils s'écartent devant nous Et laisse-les, esseulés

Allez viens retourne-toi Et cette vallée est à nous


Et tourne autour de moi il n'y a plus rien à faire
Et laisse-les, esseulés Plus rien, plus rien sauf au loin
Ouh! Oh! Oh! Ouh! Oh! Oh! Ouh! Oh! Oh! Oh!
Oh! Mais pourquoi tu pleures Oh!
Des châteaux de couleurs Ouh! Oh! Oh! Ouh! Oh! Oh! Ouh! Oh! Oh! Oh!
Les peintres sont devenus fous Oh!
Ouh! Oh! Oh! Ouh! Oh! Oh! Ouh! Oh! Oh! Oh! Oh!
Ouh! Oh! Oh! Oh! Oh!
Ouh! Oh! Oh! Oh! Oh! Perdue
Au loin une maison perdue
J'entends Refuge
Qu'elle respire fort comme le vent Le refuge d'une passion émue
Je sens La dernière image de la lune
Comme des bruits bizarres dans ma tête Un Jour Dans Notre Vie"
Des bruits bizarres dans nos têtes...
Ouh! Eh! Ou-ou-ou-eh! Yeah! Yeah! Yeah!
Il y a plein de nuages Ouh! Eh! Ou-ou-ou-eh! Yeah! Yeah! Yeah!
Autour de la montagne Ouh! Eh! Ou-ou-ou-eh! Yeah! Yeah! Yeah!
Ils s'écartent devant nous Ouh! Eh! Ou-ou-ou-eh! Yeah! Yeah! Yeah!
Tu verras
Que nous resterons intacts Tu vois, tu vois... tu vois
Devant chacun de nos actes Tu vois, tu vois
Affectifs de nos états
Quand on se voit courir sous les pluies "La Main Sur Vous"
Agressé par l'ennui ou l'envie
Un revolver chargé dans la poche Quand la nuit est arrivée
Parce que le monde est drôlement moche Une lanterne allumée
Vous m'aviez suivi troublé par l'oubli
Et tu verras... Par l'oubli...

Et tu verras Quand la nuit s'est abîmée


Qu'un jour dans notre vie Des loups dans la forêt
On nous illuminera Je me souviens avoir perdu du terrain
Qu'un jour dans nos esprits
Le rêve continuera Je ne savais pas ça
Je ne savais pas...
Tu vois, tu vois...
Mais je vous vois
Ouh! Eh! Ou-ou-ou-eh! Yeah! Yeah! Yeah! Les yeux perdus d'un amour fou
Vous aviez peur
Tu verras La nuit des cris
Que nous saurons les surprendre Et je viendrai
Que nous saurons profiter La main sur vous
Et rester maîtres de nos offrandes
Que l'on dira merde à nos pères Quelqu'un est arrivé
Que l'on s'en fout d'aller en enfer Quelqu'un a tout changé
Que l'on ira traîner avec toi Je ne pouvais plus vous croire, le sang est noir
Traîner dans les airs Le sang noir...

Et tu verras... Mais tout était si différent


Vous m'épiiez de temps en temps
Et tu verras Vous aviez mis un voile pour respirer
Qu'un jour dans notre vie
On nous illuminera Vous ne saviez pas ça****
Qu'un jour dans nos esprits Vous ne saviez pas...
Le rêve continuera
Quand je vous vois
Tu vois, tu vois... Les yeux perdus d'un amour fou
ouh! eh! Vous aviez peur
ouh! eh! La nuit des cris
tu verras Et je viendrai
Qu'un jour dans notre vie La main sur vous
On nous illuminera
Qu'un jour dans nos esprits Ou-ouh! Ou-ouh! Ou-ouh! Ou-ouh-ouh-ouh-ouh!
Le rêve continuera Ou-ouh! Ou-ouh! Ou-ouh! Ou-ouh-ouh-ouh-ouh!
Que nous nous emporterons
Vers nos célébrations On se souviendra
Qu'une nuit dans notre vie Des yeux perdus d'un amour fort
Nous nous illuminerons Vous aviez peur
La nuit des cris "Juste Toi Et Moi"
Je reviendrai
La main sur vous Oh comme des cygnes
Comme toi et moi comme des étoiles
Ou-ouh! Ou-ouh! Ou-ouh! Ou-ouh-ouh-ouh-ouh! Nous resterons si pâles
Ou-ouh! Ou-ouh! Ou-ouh! Ou-ouh-ouh-ouh-ouh! Oh comme les cygnes
Ou-ouh! Ou-ouh! Ou-ouh! Juste toi et moi un peu trop sales
"Bienvenue Chez Les Nus" On n'a rien fait de mal

La route sera longue encore jusqu'à la lune Et on s'enfuit et on voudrait


Les indiens l'avaient prédit sous des nuages de Rester en vie tout essayer
brume Aimer la pluie et les fleurs noires
Le nez dans la poussière des barricades Rester unis sans trop y croire
Sous protection policière, cuando la libertad
Jamais, oh! Plus jamais Nous sommes le signe
Oublier, es el cielo Que toi et moi comme le métal
Hola hola Lima Nous resterons si mal
bienvenue chez les nus Nous sommes le signe
Welcome to the sabbat Juste toi et moi notre arsenal
nosotros con amigos On n'a rien d'anormal

Bienvenue chez les nus Et on séduit dans l'univers


viva el peru! D'oser les dragons et rester fiers
Plonger nos corps dans les eaux noires
Des jeunes filles en uniforme nous regardaient Rêver nos vies sans trop y croire
Avec des sensations fortes, ici les voitures sont
mortes Mais si demain que l'on s'éloigne
Pareilles à la fumée bleue qui s'élève de leurs Que tu t'en ailles - trop loin -
corps Si je ne reviens pas alors jure-le-moi
Tous les pouvoirs ont eu tort, villa San Salvador Tu me tueras
Mais jamais, oh! Plus jamais oublier
es el cielo Juste toi et moi oh oh
Hola hola Lima comme des étoiles oh oh
bienvenue chez les nus Qui se rejoignent oh oh
Welcome to the sabbat On se tuera oh oh
nosotros con amigos
Bienvenue chez les nus Oh comme des cygnes
viva el peru! Comme toi et moi comme les étoiles
Hola hola Lima Nous resterons si pâles
bienvenue chez les nus Oh comme les cygnes
Welcome to the sabbat Juste toi et moi un peu trop sales
nosotros con amigos On n'a rien fait de mal
Hola hola Lima
bienvenue chez les nus comme les étoiles
Welcome to the sabbat comme les étoiles
nosotros con amigos comme toi et moi
Hola hola Lima Juste toi et moi ...
nosotros con amigos
Bienvenue chez les nus
viva viva viva el peru!