You are on page 1of 24

Xavier Delengaigne

Xavier Delengaigne
illustré par Salma Otmani
En 101 astuces,

101 astuces
découvrez les extraordinaires pouvoirs de votre cerveau
et améliorez vos capacités mentales et cognitives !

pour mieux penser


Etayé de nombreuses recherches scientifiques, de cas, de points
de vocabulaire et de chiffres clés pour mieux comprendre le fonc-
tionnement de cette merveilleuse machine, cet ouvrage offre un

101 astuces pour mieux penser


programme d'entraînement complet pour mobiliser vos ressources
et désencombrer votre mental.

Débloquez le potentiel
Chaque astuce formule des conseils simples et des propositions
d’exercices faciles à mettre en œuvre qui permettront de développer
votre mémoire, vos sens, votre concentration, votre créativité, bref,
de mieux penser !
de votre cerveau !
Xavier Delengaigne est formateur en développement du potentiel
mental, il anime le blog Collectivité numérique. Il est auteur et coauteur
d'une quinzaine d'ouvrages sur le mind mapping et le management
de l’information, dont Visualiser sa vie en quelques coups de crayon
et 101 astuces pour mieux s'organiser (Eyrolles), et La boîte à outils du
Mind Mapping (Dunod).
Salma Otmani est facilitatrice visuelle à l'École Française de l'Heuristique.
Elle intervient dans des organisations pour fluidifier l'apprentissage,
la communication et la créativité des équipes.
23 E

ISBN : 978-2-212-56411-2
Code éditeur : G56411
Studio Eyrolles © Éditions Eyrolles
Illustration de couverture : © Salma Otmani

G56411_101 astuces pour mieux penser_001.indd 1 03/08/2017 14:51


Xavier Delengaigne

Xavier Delengaigne
illustré par Salma Otmani
En 101 astuces,

101 astuces
découvrez les extraordinaires pouvoirs de votre cerveau
et améliorez vos capacités mentales et cognitives !

pour mieux penser


Etayé de nombreuses recherches scientifiques, de cas, de points
de vocabulaire et de chiffres clés pour mieux comprendre le fonc-
tionnement de cette merveilleuse machine, cet ouvrage offre un

101 astuces pour mieux penser


programme d'entraînement complet pour mobiliser vos ressources
et désencombrer votre mental.

Débloquez le potentiel
Chaque astuce formule des conseils simples et des propositions
d’exercices faciles à mettre en œuvre qui permettront de développer
votre mémoire, vos sens, votre concentration, votre créativité, bref,
de mieux penser !
de votre cerveau !
Xavier Delengaigne est formateur en développement du potentiel
mental, il anime le blog Collectivité numérique. Il est auteur et coauteur
d'une quinzaine d'ouvrages sur le mind mapping et le management
de l’information, dont Visualiser sa vie en quelques coups de crayon
et 101 astuces pour mieux s'organiser (Eyrolles), et La boîte à outils du
Mind Mapping (Dunod).
Salma Otmani est facilitatrice visuelle à l'École Française de l'Heuristique.
Elle intervient dans des organisations pour fluidifier l'apprentissage,
la communication et la créativité des équipes.

G56411_101 astuces pour mieux penser_001.indd 1 03/08/2017 14:51


101 astuces
pour mieux penser
Débloquez le potentiel de votre cerveau !

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 1 27/07/2017 22:08


Groupe Eyrolles
61, bd Saint-Germain
75240 Paris Cedex 05

www.editions-eyrolles.com

Du même auteur chez le même éditeur :

• Visualiser sa vie en quelques coups de crayon


• Boostez votre efficacité avec FreeMind, Freeplane et XMind, avec Pierre Mongin
• Organisez vos données personnelles, avec Pierre Mongin et Christophe Deschamps
• Organiser sa veille sur Internet
• 101 astuces pour mieux s’organiser

Création de maquette et composition : Hung Ho Thanh

En application de la loi du 11 mars 1957, il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement le présent ouvrage, sur
quelque support que ce soit, sans autorisation de l’éditeur ou du Centre français d’exploitation du droit de copie, 20, rue des Grands-
Augustins, 75006 Paris.

© Groupe Eyrolles, 2017


ISBN : 978-2-212-56411-2

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 2 27/07/2017 22:08


Xavier Delengaigne
illustré par Salma Otmani

101 astuces
pour mieux penser
Débloquez le potentiel de votre cerveau !

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 3 27/07/2017 22:08


Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 4 27/07/2017 22:08
SOMMAIRE
Introduction 11

CHAPITRE 1
Développer le potentiel de votre cerveau 13
Astuce 1 : croire en la plasticité de votre cerveau 14
Astuce 2 : cesser de croire aux neuromythes ! 16
Astuce 3 : garder votre cerveau actif 17
Astuce 4 : pratiquer du sport chaque jour 21
Astuce 5 : bien se nourrir 22
Astuce 6 : comment bien dormir ? 24
Astuce 7 : dormir pour se souvenir 26
Astuce 8 : comment se souvenir de vos rêves ou mieux, en prendre le contrôle 27
Astuce 9 : digérer le passé et anticiper l’avenir grâce à vos rêves 29
Astuce 10 : adapter votre cerveau aux nouvelles technologies ! 31

CHAPITRE 2
Développer vos sens 33
Astuce 12 : développer votre vue 34
Astuce 13 : développer votre ouïe 36
Astuce 14 : développer votre odorat 38
Astuce 15 : développer votre sens du goût 40
Astuce 16 : développer votre toucher 41
Astuce 17 : développer votre imagination 44
© Groupe Eyrolles

Sommaire 5

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 5 27/07/2017 22:08


SOMMAIRE CHAPITRE 3
Développer vos différentes formes d’intelligence 47
Astuce 18 : développer votre intelligence globale 48
Astuce 19 : développer votre intelligence intrapersonnelle 51
Astuce 20 : développer votre intelligence interpersonnelle 53
Astuce 21 : développer votre intelligence visuo-spatiale 56
Astuce 22 : développer votre intelligence corporelle-kinesthésique 60
Astuce 23 : développer votre intelligence musicale-rythmique 61
Astuce 24 : développer votre intelligence verbo-linguistique 64
Astuce 25 : développer votre intelligence logico-mathématique 66
Astuce 26 : développer votre intelligence naturaliste 68
Astuce 27 : développer votre intelligence existentielle 70
Astuce 28 : développer l’intelligence collective 72
Astuce 29 : poser et se poser des questions 74
Astuce 30 : devenir un scanneur 76
Astuce 31 : penser comme un génie 78

CHAPITRE 4
Développer votre mémoire 83
Astuce 32 : comprendre le fonctionnement de votre mémoire (plurielle) 84
Astuce 33 : zut, votre mémoire n’est pas un muscle ! 85
Astuce 34 : renforcer votre mémoire de travail 88
Astuce 35 : répéter, répéter et encore répéter ? 91
Astuce 36 : concrétiser pour mémoriser 93
Astuce 37 : prendre exemple sur l’Antiquité avec la méthode des lieux 94
Astuce 38 : retenir une liste de mots grâce à la méthode des lieux 96
Astuce 39 : apprendre facilement un cours grâce à la méthode des lieux 98
Astuce 40 : mémoriser les ouvertures du jeu d’échecs 102
Astuce 41 : arrêter de perdre vos clés 104
Astuce 42 : stimuler votre mémoire autobiographique 105

© Groupe Eyrolles
Astuce 43 : externaliser votre mémoire 108

6 101 astuces pour mieux penser

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 6 27/07/2017 22:08


SOMMAIRE
CHAPITRE 5
Développer votre attention, votre concentration et mieux gérer
votre temps 113
Astuce 44 : cessez de vous disperser ! 114
Astuce 45 : filtrer l’information 116
Astuce 46 : développer la concentration ! 118
Astuce 47 : déconnectez-vous ! 120
Astuce 48 : lister vos tâches 122
Astuce 49 : tordre le cou à ses mauvaises habitudes 124
Astuce 50 : prendre de bonnes habitudes ! 126
Astuce 51 : se reposer vraiment ! 128
Astuce 52 : faire le plein d’énergie ! 129
Astuce 53 : libérer votre esprit du trop-plein d’e-mails 131
Astuce 54 : arrêter de chercher un e-mail dans une botte de foin 133
Astuce 55 : fermer les boucles 135
Astuce 56 : équilibrer votre vie ! 136
Astuce 57 : mettre en place votre propre système pour gérer votre temps 140
Astuce 58 : nul n’est censé ignorer la loi (du temps) ! 142

CHAPITRE 6
Développer votre créativité 145
Astuce 59 : générer un maximum d’idées 146
Astuce 60 : laisser une trace libre pour mieux vous connaître 151
Astuce 61 : croiser vos idées à l’aide de triangles 153
Astuce 62 : laisser vagabonder votre esprit 156
Astuce 63 : stimuler l’inspiration 157
Astuce 64 : dépasser vos freins créatifs 161
Astuce 65 : de l’importance du capital 164
Astuce 66 : capturer vos idées en plein vol 165
© Groupe Eyrolles

Sommaire 7

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 7 27/07/2017 22:08


SOMMAIRE CHAPITRE 7
Le mind mapping, le « couteau suisse de la pensée » 171
Astuce 67 : connectez vos idées grâce au mind mapping 173
Astuce 68 : choisir les bons ingrédients pour réussir vos cartes mentales 175
Astuce 69 : choisir la bonne recette pour réussir vos cartes mentales 177
Astuce 70 : réussir vos cartes mentales manuelles 179
Astuce 71 : structurer vos cartes mentales 180
Astuce 72 : mémoriser plus facilement grâce au mind mapping 185
Astuce 73 : rendre vos cartes mentales mémorables 189
Astuce 74 : préparer la liste de vos menus à l’aide d’une carte mentale 191
Astuce 75 : partir en voyage sans stress grâce à la carte mentale 193
Astuce 76 : acheter la BONNE voiture grâce à une carte mentale 201
Astuce 77 : cartographier un document écrit 210
Astuce 78 : alimenter votre carte de notes écrites 212
Astuce 79 : découvrir la spider map 214
Astuce 80 : prendre des notes lors d’une conférence à l’aide d’une spider map 217
Astuce 81 : mieux gérer vos tâches grâce à une spider map 219
Astuce 82 : croquinoter vos idées 223
Astuce 83 : trouver votre schéma fétiche 226

CHAPITRE 8
Prendre des décisions 231
Astuce 84 : acheter ou ne pas acheter 232
Astuce 85 : s’appuyer sur vos valeurs pour décider 234
Astuce 86 : faire confiance à votre intuition 236
Astuce 87 : peser le pour et le contre à l’aide d’une arborescence 239
Astuce 88 : fixer des limites 241
Astuce 89 : prendre confiance en soi pour mieux décider 243
Astuce 90 : muscler votre volonté ! 246

© Groupe Eyrolles
8 101 astuces pour mieux penser

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 8 27/07/2017 22:08


SOMMAIRE
CHAPITRE 9
Mieux penser 251
Astuce 91 : penser à toute vitesse 252
Astuce 92 : penser avec des analogies 253
Astuce 93 : développer votre esprit critique 256
Astuce 94 : arrêter de trop penser ! 258
Astuce 95 : continuer de jouer 260
Astuce 96 : lire tout simplement ! 262
Astuce 97 : développer votre vocabulaire 264
Astuce 98 : apprendre à apprendre 266
Astuce 99 : apprendre une langue étrangère 267
Astuce 100 : vivre pleinement l’instant présent 269
Astuce 101 : rencontrer le bonheur 273

Conclusion 277

Bibliographie et webographie 279

Les auteurs 281

Index 282
© Groupe Eyrolles

Sommaire 9

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 9 27/07/2017 22:08


Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 10 27/07/2017 22:08
Introduction
« Il y a autant d’intelligence dans nos smartphones que dans
les ordinateurs de la Nasa des années 1960. Eux ont envoyé
des hommes sur la Lune, nous nous envoyons des oiseaux
sur des cochons. »
George Bray

Hacker notre cerveau ? À l’instar des hackers informatiques, avons-nous la possibilité d’entrer au
cœur du système ?
Le terme hacking n’appartient pas seulement au monde informatique. Il dispose d’une acception plus
large. « Hacker » signifie également « améliorer ». Aux États-Unis, le mind hacking est un courant
qui propose d’améliorer son esprit au sens large.
À l’image des sportifs qui réalisent des exercices physiques pour améliorer leur corps, le mind
hacking se propose d’entraîner votre esprit afin de vous améliorer.
Tony Buzan, l’inventeur du mind mapping, fut l’un des premiers à développer le concept de mental
literacy, c’est-à-dire la maîtrise du mental. Il prône ainsi l’alphabétisation mentale. En effet, sauf
exception, nous n’avons pas vraiment appris à nous servir de notre cerveau. #Asperger :
le syndrome
Pourtant, le pouvoir de notre cerveau est extraordinaire. Certains autistes développent des « îlots
d’Asperger est une
d’aptitudes » dans des domaines très ciblés. Daniel Tammet, un autiste #Asperger, a par exemple forme d’autisme
réussi à mémoriser les 2 000 chiffres situés après la virgule du nombre pi. sans déficience
Si ces êtres humains ont réussi à développer ce type de compétences, pourquoi pas nous ? intellectuelle.
Selon Socrate, les hommes suivent principalement trois valeurs : « les honneurs et le pouvoir, la
richesse et les plaisirs liés au corps, le savoir1 ».
Dans cet ouvrage, nous vous proposons de vous accompagner pour suivre la troisième voie.
© Groupe Eyrolles

1. É. Helmer, « Platon, vivre pour des idées », Les Grands Dossiers des Sciences humaines, n° 43, juin-juillet-août 2016.

Introduction 11

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 11 27/07/2017 22:08


Toutefois, le monde bouge, le savoir (contenu) sera probablement obsolète dans cinq ans voire
un an. Pour réussir au xxie siècle, il faut donc apprendre des méthodes et des outils intemporels
fondés sur le fonctionnement de la pensée humaine. Par ailleurs, comme le remarque Paul Otlet,
les mots sont insuffisants pour représenter certains savoirs.
Paul Otlet avait l’ambition de classer tout le savoir de son époque. Il avait compris l’importance de
solliciter la pensée visuelle, seule capable parfois de représenter un savoir : « Je constate qu’il me
#Rémi Sussan : faut dessiner certaines idées, certains graphismes. Et c’est de la tête que je fais le mouvement qui
Rémi Sussan est les dessine : un cercle, un triangle, une ligne. C’est la continuation d’un mouvement qui me fait parler
un journaliste mentalement. J’articule mentalement et quand il n’y a plus à parler mais à dessiner, je dessine de
spécialisé dans
la tête et de la mâchoire1. »
les nouvelles
technologiques. Non, comme le précise #Rémi Sussan, votre cerveau n’est pas seulement une affaire de spécialistes
Il est notamment (psychologues, neurologues, etc.). Votre cerveau vous appartient ! Vous pouvez tout à fait en
l’auteur d’un livre prendre le contrôle !2
intitulé Optimiser
son cerveau2.
ƇEn savoir + Ce que je ne suis pas…
Je ne suis pas un :
• un psychologue ;
• un neurologue ;
• un psychothérapeute ;
• un psychiatre.
Ce que je suis : un PASSIONNÉ de tout ce qui touche le développement de
l’esprit, du cerveau et de l’intelligence

1. F. Levie, L’homme qui voulait classer le monde, Paul Otlet et le Mundaneum, Les Impressions nouvelles, 2006, p 281.

© Groupe Eyrolles
2. S. Rémi, Optimiser son cerveau, FYP Éditions, coll. « La Fabrique des possibles », 2009.

12 101 astuces pour mieux penser

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 12 27/07/2017 22:08


CHAPITRE 1

Développer le potentiel
de votre cerveau
« Écoute ton cerveau, il est plus intelligent que toi. »
Philippe Michel

Au cours de l’évolution, le cerveau humain n’a cessé de grossir. À la naissance, le cerveau du petit
humain est immature et de la taille de celui d’un chimpanzé. Pourquoi ? La taille du bassin des
femmes constitue la principale réponse. Elles ne pourraient pas accoucher d’un bébé avec une
plus grosse tête. Le périmètre crânien du petit humain est en moyenne de 35 centimètres, mais
l’important c’est la distance entre les deux côtés du crâne en moyenne de 13,5 centimètres.
Année après année, le cerveau grandit, évolue en structurant son réseau de neurones. Il compterait
100 milliards de neurones. Le nombre de neurones n’est d’ailleurs pas l’essentiel ; l’essentiel c’est la
qualité du réseau de neurones.
La plasticité du cerveau montre que le cerveau n’est pas rigide. Nous pouvons donc le reprogrammer
en partie.
© Groupe Eyrolles

Développer le potentiel de votre cerveau 13

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 13 27/07/2017 22:08


Astuce 1 : CROIRE EN LA PLASTICITÉ
DE VOTRE CERVEAU
Le cerveau est malléable. En fonction des expériences vécues, il se reconfigure pour s’adapter.
Certes, plus vous êtes jeune, plus votre cerveau est plastique mais cette plasticité perdure même
#hippocampe : avec l’âge.
zone du cerveau
qui ressemble à Le cerveau se renouvelle !
un hippocampe et
qui est essentielle Pratiquer une activité de façon répétée va modifier le cerveau. L’exemple le plus connu reste sans
pour mémoriser doute celui des taxis londoniens. Eleanor Maguire, de l’University College of London, a montré que
et se repérer dans leur #hippocampe était plus volumineux que celui d’un conducteur normal1.
l’espace.
Le cerveau sait faire encore mieux : « Imaginer régulièrement que l’on accomplit certains gestes
précis (comme serrer un objet) altère la région concernée comme si l’action était réelle2. »
#neurogenèse :
création de Certaines personnes réussissent à vivre à peu près normalement avec seulement un hémisphère.
nouveaux En 2015, le magazine L’Express a relaté l’histoire3 d’une jeune fille américaine prénommée Cameron.
neurones. Celle-ci avait subi une hémisphérectomie. Les médecins lui avaient retiré l’hémisphère droit du
cerveau. Même si elle n’a pas pu récupérer l’usage de son bras gauche, elle a pu suivre une scolarité
normale sans trop de difficulté.
La plasticité cérébrale provient essentiellement de deux phénomènes :
• la reconfiguration des réseaux neuronaux ;
• la #neurogenèse.

1. Le Monde de l’intelligence, n° 36, mai-juin, 2014, p. 17.


2. J.-F. Marmion, « Le Sacre du cerveau », Sciences humaines, n° 222, janvier 2011, p. 59.
3. J. Maniere, « Cameron, 14 ans, vit sans l’hémisphère droit de son cerveau », http://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/cameron-14-

© Groupe Eyrolles
ans-vit-sans-hemisphere-droit_1685635.html, consulté le 7 avril 2016.

14 101 astuces pour mieux penser

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 14 27/07/2017 22:08


ƇEn savoir + Réparer le cerveau
En 2015, une équipe scientifique franco-belge a réussi à réparer le cerveau
d’une souris à l’aide d’une greffe de neurones1.

Comment tirer parti de la plasticité du cerveau


Plusieurs pratiques permettent d’entretenir un cerveau dynamique :
• L’apprentissage tout au long de sa vie : c’est sans doute la pratique la plus importante pour
tirer parti de la plasticité du cerveau.
• L’activité physique : en fonction de votre forme physique et sous avis médical, vous pouvez
apprendre de nouveaux sports.
• Les relations sociales : l’homme reste un « animal social ». Il a besoin de relations sociales
pour croître et se sentir bien :
• La réduction du stress : le stress produit en effet du cortisol, une hormone néfaste pour les neurones.

ƇEn savoir + Le darwinisme neuronal


Ce terme fut popularisé notamment par Jean-Pierre Changeux et Gérald
Edelman. Selon ce principe, « certaines connexions cérébrales sont
renforcées et d’autres affaiblies, pour s’adapter en permanence à ce que
nous vivons2 ».

1. « Un cerveau de souris réparé grâce à une greffe de neurones », http://www.20minutes.fr/sciences/1561963-20150313-cerveau-souris-


repare-grace-greffe-neurones, consulté le 7 avril 2016.
© Groupe Eyrolles

2. Ibid.

Développer le potentiel de votre cerveau 15

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 15 27/07/2017 22:08


#neuromythes :
Astuce 2 : CESSER DE CROIRE AUX NEUROMYTHES !
mythes sur le
fonctionnement Mieux connaître le cerveau, c’est aussi cesser de croire à certains mythes : les #neuromythes. Ils
cérébral. sont particulièrement répandus et ont la vie dure ! Dans cette astuce, nous nous attaquerons à deux
neuromythes particulièrement coriaces :
• nous utilisons uniquement 10 % de notre cerveau ;
• nous sollicitons l’hémisphère gauche au détriment du droit.

Nous utilisons seulement 10 % de notre cerveau


Nous sous-exploiterions grandement les capacités du cerveau. Nous utiliserions seulement 10 % de
nos capacités cérébrales. Ce neuromythe a la vie dure. Il est particulièrement répandu même parmi
les enseignants. Dernièrement, le film Lucy de Luc Besson a surfé sur cette vague.
D’où provient ce neuromythe ? Il daterait en grande partie du début du xxe siècle. L’étude des
patients atteints de lésions cérébrales avait permis de constater que des lésions dans les parties
frontales du cerveau n’entraînaient pas de déficiences majeures. On en conclut donc qu’elles ne
servaient à rien ! Aujourd’hui, les études IRM montrent que ces parties frontales jouent bien un rôle
important notamment pour planifier, synthétiser et décider.
Par ailleurs, cette théorie de la sous-exploitation de notre cerveau reste en contradiction avec le
principe d’optimisation énergétique. En effet le cerveau consomme 20 % de notre énergie totale
alors qu’il représente uniquement 2 % de notre masse corporelle. À titre de comparaison, le cerveau
d’un chien en consomme 5 %, le cerveau d’un singe 10 %. Le cerveau des petits humains est encore
plus gourmand ! Le cerveau d’un enfant consomme 50 % d’énergie, voire 60 % pour le cerveau
d’un tout-petit1 !

Cerveau droit versus cerveau gauche


Dans les années 1960, le Dr Roger Sperry a opéré des patients épileptiques. Il a sectionné le corps
calleux, l’épaisse bande de fibres nerveuses qui relie les deux hémisphères du cerveau. À la suite de

1. « Le développement du cerveau de 3 à 5 ans », 07/15, http://naitreetgrandir.com/fr/etape/3-5-ans/developpement/fiche.

© Groupe Eyrolles
aspx?doc=naitre-grandir-developpement-cerveau-3-5-ans, consulté le 16 décembre 2016

16 101 astuces pour mieux penser

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 16 27/07/2017 22:08


cette opération, ces patients au cerveau divisé réalisaient les tâches différemment. La théorie des
deux cerveaux se fonde sur les travaux de Sperry qui postule une spécialisation des hémisphères :
• le gauche : les mots, l’ordre, le détail, etc. #neurodégénératif :
• le droit : les images, les émotions, la globalité. les maladies
De nombreuses méthodes de développement personnel sont fondées sur cette théorie. Celle-ci neurodégénératives
reste encore controversée et, pour de nombreux scientifiques, elle est bien trop simpliste. détériorent les
cellules nerveuses
D’ailleurs, de récents travaux semblent contredire cette approche. En 2013, l’équipe de Jeffrey
notamment les
Anderson de l’université de l’Utah est arrivée à la conclusion suivante : « Les connexions fonctionnent neurones.
en fait par paire : ainsi donc, une connexion qui se déroule dans une région de la partie gauche de
votre cerveau entraîne une connexion similaire dans la même région de la partie droite. Il y a donc #Alzheimer :
une corrélation cérébrale entre les deux hémisphères du cerveau et non pas une partie du cerveau Alzheimer est une
plus mobilisée que l’autre1. » maladie neurodé-
générative. Elle
attaque notamment
la mémoire.
Astuce 3 : GARDER VOTRE CERVEAU ACTIF Actuellement,
cette maladie reste
incurable.
Dans la plupart des pays occidentaux, la population vieillit. Le nombre de personnes atteintes de
maladie #neurodégénérative croît ainsi de façon exponentielle. En France, par exemple, environ #bio-psycho-social :
900 000 personnes souffrent de la maladie d’#Alzheimer2. D’où l’importance de se construire une le modèle bio-psy-
réserve cognitive afin de réduire le déclin cognitif. cho-social a été
Les capacités cognitives, notamment de compréhension et de raisonnement, déclinent dès 45 ans ! fondé par le médecin
psychiatre Engel. Il
Ce sont les conclusions d’une étude de l’Inserm et de l’University College de Londres menée pendant
prend en compte
dix ans sur plus de 7 000 personnes3. les facteurs psycho-
Pour les biologistes, le vieillissement fait partie de la sénescence. Pour les tenants du modèle logiques,
#bio-psycho-social, les modifications du cerveau seraient en fait une adaptation à son environnement. sociaux et biolo-
giques.

1. B. Piroja-Pattarone, « Cerveau gauche ou cerveau droit, les scientifiques démystifient la question », http://www.huffingtonpost.
fr/2013/08/19/cerveau-gauche-cerveau-droit_n_3780340.html, consulté le 4 avril 2016.
2. http://www.inserm.fr/thematiques/neurosciences-sciences-cognitives-neurologie-psychiatrie/dossiers-d-information/alzheimer, consulté le
31 décembre 2015.
© Groupe Eyrolles

3. A.  Sing-Manoux et alii, British Medical Journal, janvier 2012.

Développer le potentiel de votre cerveau 17

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 17 27/07/2017 22:08


Votre cerveau vieillit !
Le cerveau subit des modifications physiques et chimiques après 50 ans, et encore plus après 70 ans1 :
• Perte de poids : entre 65 et 88 ans, le cerveau perd environ 300 grammes soit 15 à 25 % du
total.
• Baisse de la circulation sanguine : avec l’âge, la circulation sanguine cérébrale diminue
également, ce qui conduit à une moins bonne oxygénation.
• Diminution du nombre total de neurones : les neurones meurent elles aussi ; 5 % des neurones
disparaissent de l’hippocampe. Nous perdons entre dix mille et cinquante mille neurones
chaque jour2 !
• Ralentissement de la transmission neuronale : notre cerveau est constitué d’un réseau de
neurones. Ils communiquent entre eux grâce à des signaux électriques et chimiques. Le
signal électrique excite le neurone. Celui-ci libère des neurotransmetteurs pour transmettre
l’information à un autre neurone. Avec l’âge, cette transmission neuronale ralentit.
Pourtant une zone du cerveau reste jeune ! Selon une étude3 de l’université d’Adélaïde, la zone
impliquée dans le traitement de l’information visuo-spatiale réagit de la même façon, que l’on
soit jeune ou moins jeune. De manière générale, l’hémisphère droit semble plus résistant au déclin
cognitif4. Par ailleurs, la perte neuronale semble moins tragique pour deux raisons :
• quelques nouveaux neurones apparaissent ;
• lorsque certains neurones meurent, les neurones encore vivants recréent des connexions vers
d’autres neurones.

1. « Garder un cerveau jeune, un travail à chaque âge de sa vie », Science, 50, 2012.
2. N. Doidge, « Les Étonnants pouvoirs de transformation du cerveau », p. 10.
3. « Part of the Brain Stays “youthful” into Older Age », 7 août 2014, http://www.eurekalert.org/pub_releases/2014-08/uoa-pot080714.
php consulté le 31 décembre 2015.
4. « Ce coin de cerveau qui reste jeune malgré l’âge », 26 août 2014, http://www.santelog.com/news/neurologie-psychologie/neuro-ce-

© Groupe Eyrolles
coin-de-cerveau-qui-reste-jeune-malgre-l-age_12723_lirelasuite.htm#lirelasuite, consulté le 30 décembre 2015.

18 101 astuces pour mieux penser

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 18 27/07/2017 22:08


ƇEn savoir + Du sang neuf pour rajeunir votre cerveau
Selon une étude de chercheurs américains parue dans le magazine Naturel,
transfuser du sang de jeune souris sur des spécimens plus âgés a pour effet
de revigorer leur cerveau : « Nos données démontrent que l’injection de
sang jeune contrecarre le vieillissement au niveau moléculaire, structurel,
fonctionnel et cognitif de l’hippocampe1. »

Le vieillissement du cerveau reste naturel. Il touche l’ensemble des facultés intellectuelles. Toutefois,
il varie selon :
• les différentes fonctions cognitives :

Fonction Changements
cognitive
Fluide : ce fonctionnement adaptatif rapide diminue.
Intelligence Cristallisée : ce fonctionnement fondé sur l’expérience reste
préservé.
Les mémoires courtes et épisodiques semblent plus touchées.
Mémoire Les mémoires sémantiques, implicites, dont la procédurale,
semblent moins atteintes.
Sélective : choisir l’information pertinente. Elle diminue.
Partagée : traiter deux choses simultanément. Elle diminue.
Attention
Soutenue : rester concentré longtemps. Elle semble se
conserver.

• les différences interpersonnelles, parcours de vie, génétique : en fonction de son parcours


de vie, des interactions sociales, des fonctions exercées, le déclin cognitif sera différent. La

1. S. Villeda, E. Plambeck, J. Middeldorp, « Young Blood Reverses Age-Related Impairments in Cognitive Function and Synaptic Plasticity
© Groupe Eyrolles

in Mice », http://www.nature.com/nm/journal/v20/n6/full/nm.3569.html, consulté le 30 décembre 2015.

Développer le potentiel de votre cerveau 19

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 19 27/07/2017 22:08


scolarisation (et plus largement les études) permet par exemple de se constituer une réserve
cognitive.

Conserver des activités


Conserver des activités intellectuelles
• Jouer à des jeux de stratégie et de logique.
• Réaliser des jeux autour des mots (mots croisés, etc.).
• Lire : comment lire plus et surtout mieux ? Le site Lifehack propose plusieurs pistes1 :
-- Identifier un objectif de lecture : le plus souvent, nous lisons pour deux raisons : le plaisir ou
les connaissances. Lorsque vous lisez pour acquérir de nouvelles connaissances, poser un
objectif de lecture permet de mettre un filtre afin de trouver les informations recherchées.
Par ailleurs, garder en tête votre objectif de lecture vous motive à lire.
-- Lire des écrits attirants : lire doit rester un plaisir. Désacralisez la lecture et les livres. N’hésitez
pas à passer des pages, voire des chapitres entiers ! N’hésitez pas non plus à abandonner
la lecture de certains livres.
-- Se fixer un délai pour terminer le livre. Incluez la lecture dans une routine quotidienne.
-- Lire le livre en plusieurs fois.
• Apprendre : comme le souligne le célèbre dicton : « Il n’y a pas d’âge pour apprendre. »
Ainsi, apprendre une langue étrangère présenterait des vertus pour notre cerveau. Selon des
chercheurs de l’université d’Édimbourg parler deux langues ou plus ralentirait le vieillissement
du cerveau2.

Conserver des relations sociales


Garder des relations sociales entretient votre cerveau. L’être humain reste « un animal social ». Il a
besoin de communiquer avec ses congénères. L’évolution a forgé ce besoin chez l’homme car il est
indispensable à sa survie. Par ailleurs, interagir avec un ou plusieurs êtres humains reste complexe.

1. Y. Chan, « 15 ways to help you read more », http://www.lifehack.org/articles/productivity/15-ways-help-you-read-more.html, consulté le


31 décembre 2015.
2. T. Bak, J. Nissan, M. Allerhand, I. Deary, « Does Bilingualism Influence Cognitive Aging? », http://onlinelibrary.wiley.com/enhanced/

© Groupe Eyrolles
doi/10.1002/ana.24158/ consulté le 31 décembre 2015.

20 101 astuces pour mieux penser

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 20 27/07/2017 22:08


Lorsque vous discutez avec une personne, votre cerveau doit interpréter les phrases de votre
interlocuteur en temps réel et répondre de manière adéquate.

Astuce 4 : PRATIQUER DU SPORT CHAQUE JOUR


« Le corps est le temple de l’esprit », disait saint Paul. Nous devons donc en prendre le plus grand
soin. Chaque année, des études de plus en plus nombreuses démontrent les bienfaits de l’exercice
physique dans différents domaines : lutter contre la dépression, nous rendre heureux, renforcer la
mémorisation, etc. Nul besoin de devenir un sportif aguerri !
#endorphines :
elles sont sécrétées
Le sport libère des endorphines par l’hypophyse
et l’hypothalamus
Paradoxalement, quand vous débutez les exercices physiques votre cerveau se retrouve en situation
lors d’une activité
de stress ! Il libère notamment des #endorphines. Celles-ci ont entre autres pour effet de limiter physique intense.
la sensation de douleur. Dans certains cas, elles peuvent également vous rendre euphorique. Elles procurent
Malheureusement, le corps et le cerveau s’habituent petit à petit et libèrent donc moins d’endorphine. Il une sensation
faut ainsi constamment soit accroître les exercices, soit les varier, soit alterner les périodes d’exercices. de plaisir, voire
d’euphorie.

ƇEn savoir + Grimper dans les arbres


pour mieux mémoriser
« Selon des chercheurs de Floride, les activités de ce genre (monter aux
arbres) augmentent la mémoire de travail d’environ 50 % en un temps
très court (deux heures) 1. » Plus largement, ce sont les exercices de
proprioception (c’est-à-dire en relation avec la perception de votre corps)
qui offrent de tels bénéfices.

1. R. Sussan, « Apprendre à apprendre, l’importance du corps », http://www.internetactu.net/2015/09/15/apprendre-a-apprendre-24-


© Groupe Eyrolles

limportance-du-corps/, consulté le 1er avril 2016.

Développer le potentiel de votre cerveau 21

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 21 27/07/2017 22:08


Démarrer tout doucement
Quels exercices physiques pratiquer ?
La marche reste l’exercice physique le plus simple. Elle a d’ailleurs le plus d’effet sur notre santé
cognitive. La marche favorise la créativité. De nombreux auteurs (Nietzsche, Rimbaud, etc.) avaient
d’ailleurs intégré la marche dans leur routine créative.

Quand et combien de temps pratiquer du sport


« Prenons soin de notre corps, c’est le seul endroit où nous sommes obligés de vivre » (Jim Rohn)
La pratique régulière d’une activité physique est plus bénéfique qu’une pratique irrégulière.
Vingt minutes seulement par jour suffisent pour porter des fruits. Idéalement, pour fixer votre routine
sportive, exercez-vous à jours et horaires fixes. Deux moments semblent particulièrement propices
pour booster les effets de votre pratique sportive :
• le matin avant de commencer à travailler ;
• en fin d’après-midi après le travail.
Pour les travailleurs à domicile, pratiquer du sport après leur journée de travail permet de créer un
sas. Vous rechargez vos batteries pour pouvoir gérer votre famille.
Pour ancrer votre habitude sportive, vous pouvez faire appel à un déclencheur. Si vous courez tôt
le matin, le soir avant de vous endormir, placez vos baskets près de votre lit.
Commencez tout doucement. Dans un premier temps, pratiquez 5 minutes par jour, ensuite
augmentez petit à petit : 10 minutes, 15 minutes, pour atteindre 20 minutes minimum par jour. Le
secret reste de commencer aussi petit soit-il !

Astuce 5 : BIEN SE NOURRIR


Votre intelligence serait-elle liée à votre alimentation ? Plusieurs études1 semblent suivre cette piste.
Votre cerveau consomme en tout cas énormément d’énergie !

© Groupe Eyrolles
1. J.-M. Bourre, « Comment bien nourrir son cerveau », Le Monde de l’intelligence, n° 7, novembre-décembre 2006.

22 101 astuces pour mieux penser

Delengaigne_101AstucesPourMieuxPenser-EP3.indd 22 27/07/2017 22:08