You are on page 1of 23

RAPPORT D'IMPACT 2018

Soins pour la personne.


Systèmes pour la population.
Innovation pour la planète.
SOMMAIRE

2 Lettre de la Directrice Executive

4 Nos actions

6 Cinq années de PIVOT

8 Soins pour la personne

18 Systèmes pour la population

24 Innovation pour la planète

30 Publications

32 Partenariats

35 Supporters

38 Données financières

L'équipe de santé communautaire de


PIVOT et les autorités locales en route pour
l'inauguration d'un site communautaire
dans le fokontany d'Ambodirotra.
Lettre de la Directrice Executive
Chers amis et membres de la famille PIVOT,

J'écris pendant une tempête épique alors que je restais à Ranomafana pour célébrer le 5ème anniversaire
de PIVOT. J’entends les voix familières des membres du personnel, qui sont devenus comme des
membres de ma famille au cours de mon parcours au sein de PIVOT, de première employée à celle de
directrice exécutive. Ces personnes illustrent parfaitement notre travail, et je ne peux qu’apprécier ce que
nous avons accompli ensemble au cours des cinq dernières années.

En 2018, nous avons dépassé 250 000 visites de patients.

Ce nombre est impressionnant. Au cours de notre première semaine sur le terrain en 2014, des voisins
ont frappé à la porte du bureau avec des proches malades dans leurs bras. Nous avons expliqué que
nous étions ici pour établir un partenariat avec le gouvernement et nous nous sommes ensuite rendus
au centre de santé publique pour les accompagner dans les soins. La plupart des personnes étaient
sceptiques. Nous avons commencé par transformer les centres de santé en veillant à ce qu'ils soient
des endroits où le personnel clinique était présent, où les médicaments essentiels étaient en stock et
où personne ne devrait payer pour accéder aux soins. En quelques mois, le taux de fréquentation des
centres de santé a triplé. Aujourd'hui, notre travail consiste à maintenir la confiance du public dans le
système établi et à la développer parmi les communautés que nous n'avons pas encore atteintes.

En 2018, nous avons étendu les soins à de plus grandes distances qu'auparavant.

En janvier, j'ai rejoint une délégation du personnel de PIVOT pour me rendre à Ambohimanga du Sud,
une commune située à seulement 67 kilomètres de la route goudronnée, mais nécessitant une journée
complète de voyage à moto sur des pentes boueuses et à travers des rivières sans pont. À la fin de cette
route difficile se trouve une ville dynamique du Nord – notre porte d'entrée pour desservir une zone du
district d'Ifanadiana qui n'avait jamais été atteinte auparavant.

Au centre de santé là-bas, j'ai rencontré la sage-femme Tsaratiana, qui assiste seule à tous les
accouchements, avec seulement des bougies pour éclairer la nuit. Avant PIVOT, il n’existait pas de
solution pour avoir une aide ou un remplaçant – et pourtant, elle a persévéré. Ce genre de dévouement
est fascinant. Je suis fière d’annoncer que Tsaratiana dispose maintenant d’une maternité propre et
électrifiée dans laquelle elle exerce ses fonctions et que PIVOT assure que son centre de santé, doté d’un
personnel supplémentaire, sera véritablement soutenu pour répondre aux besoins de sa communauté.

En 2018, nous avons rejoint le Ministre de la Santé sur la scène mondiale.

Il y a quarante ans, la Déclaration d'Alma Ata de l'OMS affirmait que les soins de santé primaires étaient
la clé pour atteindre l'objectif de la #SantéPourTous (#HealthForAll). Je suis arrivée dans le monde de la
santé publique avec pour objectif d'espérer que le genre de changement que nous envisageons dans le
monde est possible. Être l'ONG qui a accompagné le Ministre de la Santé de Madagascar au Kazakhstan,
pour le 40ème anniversaire du renouvellement de cet accord, est un immense honneur et un signe
que notre partenariat est sur la bonne voie. Nous ne sommes pas seulement un partenaire de mise en
œuvre clé, mais une équipe qui a gagné sa place autour de cette table pour des discussions sur les soins
primaires intégrés et bien plus encore.

En se projetant sur les cinq prochaines années, je suis remplie d’espoir en ce qui concerne le prochain
chapitre de PIVOT : redoubler les efforts pour atteindre les personnes les plus éloignées du système
de santé formel ; déterminer avec le gouvernement comment élargir notre portée à d’autres districts ;
atteindre notre millionième patient ; et continuer à travailler aux côtés de notre personnel incroyable qui
consacre sa vie à rompre les cycles de la pauvreté et des maladies.

Je vous remercie d'être solidairement présents à nos côtés et avec tous ceux que nous servons.

Mes meilleurs vœux,

Tara Loyd Zolicia, sa mère Pâquerette, et sa


Directrice Executive grand-mère Soa lors d’une visite au
centre de santé de base à Ranomafana.

2 3
NOS ACTIONS
SOINS POUR LA PERSONNE
AFRIQUE

NOUS FAISONS FACE AUX PLUS GRANDS DÉFIS DE SANTÉ PUBLIQUE À MADAGASCAR

Nous faisons tout ce qui est nécessaire


En partenariat avec le gouvernement pour répondre aux besoins de chaque
individu. Nos services cliniques complets
de Madagascar, nous construisons fournissent des soins aux personnes
un système de santé modèle les plus vulnérables, pour faire face aux
plus grands défis de santé publique
adaptable et évolutif au niveau du à Madagascar. Ces programmes 1 enfant 7 décès 1 femme
MADAGASCAR sur 7 décède prématurés sur 24 meurt
district. comprennent la santé infantile, la santé avant l'âge sur 10 sont en âge de
maternelle et reproductive ainsi que de 5 ans dans dus à une procréer dans
la prévention de maladies. Malgré le le district maladie le district
d'Ifanadiana évitable à d'Ifanadiana
Ce modèle repose sur l'intégration progrès réalisé au cours des 5 dernières
Madagascar
années, on constate encore que :
des soins médicaux, du
renforcement du système
de santé et de l'innovation
scientifique à tous les niveaux du SYSTÈMES POUR LA POPULATION
système de santé.
NOUS RENFORÇONS LA CAPACITÉ OPÉRATIONNELLE DU SYSTÈME DE SANTÉ

Du niveau communautaire aux centres de santé en passant


Daniel Andy par l'hôpital du district, nous veillons à ce que le système de
33% 33% santé publique soit en mesure de répondre aux besoins de
DISTRICT D'IFANADIANA la population, ce qui nécessite la disponibilité des éléments
suivants :

• du personnel qualifié et formé


Population : 209 000 • des médicaments essentiels
• de l’équipement de base
71% doivent marcher plus de 5 km pour se rendre au centre • une infrastructure digne
de santé le plus proche ; 49% doivent marcher plus de 10 km. • une capacité de diagnostic
• le contrôle d’infection
• des systèmes de données intégrés
Zone d'actions de PIVOT :
Chloe
• 1 hôpital équipé pour desservir toute la 33%

population du district en soins hospitaliers,


ambulatoires et d'urgences
INNOVATION POUR LA PLANÈTE
• 15 centres de santé primaires NOUS INTÉGRONS DES DONNÉES ET LA SCIENCE DANS TOUT CE QUE NOUS FAISONS
• 7 recevant un paquet de soutien complet
• 8 recevant un soutien de personnel Nous recueillons et analysons de manière
rigoureuse les données dans l'ensemble du
supplémentaire (et qui recevront le paquet
système pour améliorer nos programmes,
complet d'ici 2022)
maximiser notre impact et faire progresser
une nouvelle science de la transformation
• 60 sites communautaires avec 120 Agents du système de santé à Madagascar et au-
Communautaires (AC) desservant delà.
92 000 personnes

4 5
Cinq ans de NOMBRE TOTAL DE VISITES DE PATIENTS SOUTENUS À TOUS LES NIVEAUX DE SOINS :

115,000
>290 000
110,000 depuis 2014

100,000

90,000

piv • ot 80,000

/ pi . vo / nom
70,000
–––––
un point central sur lequel tourne un mécanisme
60,000

50,000

NOTRE DÉBUT PIVOT a été fondé avec la vision de transformer les soins de santé à 40,000
Madagascar, l'un des endroits les plus pauvres et les plus uniques sur le plan écologique
dans le monde, où la population et l'environnement font face à des menaces majeures et
interdépendantes. Nous considérons les soins de santé non seulement comme un droit humain, 30,000
mais également comme le pivot du développement économique.

NOS PREMIÈRES ÉTAPES En 2014, lors de la conception de nos programmes 20,000


cliniques, nous avons mené une enquête de base afin de comprendre les conditions de santé
et les conditions économiques de la population. Nous revenons au même groupe de 9 000
personnes tous les deux ans afin d’évaluer les progrès, d’identifier les domaines à améliorer et 10,000
de rassembler des preuves en ce qui concerne la mise à l’échelle.

NOS CINQ ANS Au cours des cinq dernières années, les relations que nous avons eu 0
l'occasion de tisser – entre les personnes et les lieux, le service et la science – ont guidé nos 2014 2015 2016 2017 2018
efforts pour améliorer la qualité des soins dans le district d'Ifanadiana. Et cela fonctionne. Il
reste encore beaucoup de travail à faire, mais nous pensons que si nous pouvons le résoudre
ici, nous pouvons le faire n’importe où. Niveau communautaire Niveau centre de santé Niveau hospitalier Niveau tertiaire

6 7
Delphine montre le certificat d'achèvement
de son bébé Nasandratra après avoir été
vaccinée au centre de santé de Tsaratanana.

CÉLÉBRONS DAVANTAGE DE 5ÈMES ANNIVERSAIRES


Alors que nous célébrons notre cinquième année, trop d’enfants à Madagascar perdent la vie avant
d’atteindre leur cinquième anniversaire. Cela est dû en grande partie à des maladies évitables telles que la
malnutrition, la diarrhée et le paludisme. Pour lutter contre les principales causes de mortalité infantile à
Madagascar, nous veillons au respect des protocoles de santé internationaux pour chaque enfant de
moins de 5 ans entrant dans le système de santé publique du district d'Ifanadiana.

IMPACT 2018

Communauté Centres de santé

23 498
enfants de moins de 5 ans
dépistés pour la malnutrition,

22 202
ce qui représente augmentation de

94% consultations 22%


d'enfants de des visites des enfants de
des enfants de moins de 5 ans
moins de 5 ans moins de 5 ans depuis 2017
dans notre zone d'intervention

Hôpital

91%
des patients traités à l'hôpital pour malnutrition sévère ont
terminé le programme avec succès et ont été renvoyés au centre
de santé pour des soins ambulatoires

FAIT MARQUANT QUINQUENNAL

85 456
consultations
d'enfants de moins de
5 ans depuis le début
de notre programme de
santé infantile en 2015

Zoary, 4 ans, sourit après avoir été vacciné contre


la rougeole.

SOINS POUR LA PERSONNE 9


SOINS POUR LA PERSONNE

Rencontrez Ferdino En plus de recevoir chaque semaine des aliments


enrichis sur le plan nutritionnel pour que Ferdino
SOUTIEN À LA SANTÉ REPRODUCTIVE
Ferdino avait neuf mois lorsque son père Lita Benoît puisse les manger à la maison, Lita Benoît a passé Lorsque nous avons commencé à travailler dans le district d'Ifanadiana, 1 femme en âge de procréation sur 14
l'a amené au centre de santé de Tsaratanana pour y du temps au centre de santé avec les cliniciens et les mourrait. Après 5 ans de travail, cette probabilité est tombée à 1 sur 24 dans notre zone d'intervention. Malgré
être traité pour la malnutrition en juin 2018 (photo à travailleurs sociaux de PIVOT, qui lui ont fourni des ces progrès, il y a encore beaucoup trop de mères qui meurent faute d'accès aux soins.
gauche). Sa mère était malade et incapable d’allaiter conseils nutritionnels et des vivres, essentiels à la santé
suffisamment pour nourrir Ferdino. Il ne manifestait de Ferdino et de sa famille. Aujourd'hui, nous proposons des services complets de santé maternelle allant de la consultation prénatale
pas d’appétit pour aucun autre type de nourriture et à l'accouchement et de la consultation postnatale à la planification familiale à tous les niveaux de soins.
pesait environ quatre kilos à son arrivée au centre de « Avant de venir au centre de santé, j'avais trop
santé. honte pour montrer aux gens à quoi ressemblait IMPACT 2018
Ferdino. Si je n'avais pas suivi les conseils des
Peu de temps après le début du traitement contre la médecins, Ferdino n'aurait jamais été guéri. »
malnutrition, la mère de Ferdino est décédée, laissant
Lita Benoît s'occuper seul de ses six enfants. Il a eu du En septembre 2018, Ferdino, en bonne santé et Communauté Centres
de santé Hôpital
mal à trouver un revenu tout en prenant soin de sa heureux, avait pris suffisamment de poids pour quitter
famille. le programme de lutte contre la malnutrition (photo

Les visites hebdomadaires au centre de santé sont


ci-dessous à droite avec Lita Benoît lors de son dernier
jour de traitement).
287 10 894 3 276 205
femmes référées femmes ont utilisé les femmes ont bénéficié femmes ont eu
devenues un grand défi, nécessitant trois heures de par les AC ont services de planification de consultations accès à des soins
accouché dans un familiale dans notre prénatales dans notre spécialisés pour
marche pour y aller, mais Lita Benoît était déterminé à « Si je n'avais pas amené mon fils [pour recevoir centre de santé zone d'intervention zone d'intervention l'accouchement
soutenir la santé de son fils et a demandé à ses enfants des soins], je sais qu'il serait mort aujourd'hui.
plus âgés de s’occuper de leurs jeunes frères et sœurs Aujourd'hui, je suis très fier de montrer qu'il est
pendant son trajet hebdomadaire avec Ferdino. totalement guéri. »
FAIT MARQUANT QUINQUENNAL

Augmentation de 63%
des accouchements dans les structures sanitaires

Après un accouchement
sans complications
au centre de santé de
Tsaratanana, la petite
Ephrasia se repose à côté
de sa mère Catherine dans
la maternité. La grand-
mère Manganirina, qui était
présente à la naissance et
a constaté les avantages
de la prise en charge de sa
fille au centre de santé, a
déclaré qu'elle envisageait
d'encourager davantage de
membres de la communauté
à s'y rendre s'ils avaient
besoin de soins.

10 11
SOINS POUR LA PERSONNE

FAIT MARQUANT QUINQUENNAL

FAIRE PROGRESSER LA SANTÉ COMMUNAU-


TAIRE GRÂCE À UNE TOTALE COLLABORATION
120 >92 000
Toutes les communautés, quelle que soit leur distance, méritent d'avoir accès à des soins de qualité. Et pourtant,
quelles que soient la puissance des structures sanitaires du district d'Ifanadiana, nous savons qu'une majorité de personnes soignées par des AC soutenus

la population devra encore marcher des heures pour atteindre le centre de santé primaire le plus proche. C'est AC par PIVOT, créant un accès aux soins pour :

pourquoi la prestation de services de santé intégrée au niveau communautaire est un élément essentiel du
soutenus
renforcement du système de santé publique, non seulement à Madagascar, mais aussi dans le monde entier. >21 000 >16 000
par PIVOT femmes en âge de procréer enfants de moins de 5 ans
En 2018, PIVOT est devenue membre
de la Community Health Impact
Coalition (CHIC), qui se définit comme
un « catalyseur sur terrain pour
accélérer l'adoption d'une conception
de systèmes de santé communautaires
avec l’impact fort. » Constitués
d'organisations communautaires
partageant les mêmes principes
et attentes de performance, nous
partageons l'engagement central
en faveur d'une collaboration totale
afin de faire progresser la santé
communautaire ensemble.

Ensemble, nous pouvons atteindre


plus efficacement plus de personnes
dans les communautés éloignées.
Feno, la responsable de la santé communautaire de PIVOT, Ensemble, nous pouvons amplifier
s’entretient avec un patient lors d’une visite au Mali pour observer
notre message et créer un changement
et échanger avec Muso, une autre organisation membre du CHIC.
à l'échelle mondiale.

IMPACT 2018
extension des services à soutien à la construction de
les AC ont soigné

20 000 14 415 22
personnes supplémentaires sites communautaires
vivant dans des enfants de moins où les AC accueillent les
communautés éloignées de 5 ans patients

Hélène, une Agent Communautaire,


fournit des médicaments et des conseils à une
AC = Agent Communautaire mère qui vient au site communautaire
d’Antafotenona pour traiter son enfant malade.

12 13
SOINS POUR LA PERSONNE

METTRE FIN AUX MALADIES ÉVITABLES


Bien que souvent facile à prévenir et à traiter, les maladies infectieuses comptent parmi les principales
causes de mortalité à Madagascar. Les maladies diarrhéiques sont à elles seules responsables du plus
grand nombre de décès annuels à Madagascar au cours de la dernière décennie. La tuberculose, le
paludisme et les infections des voies respiratoires inférieures figurent également parmi les 10 principales
causes de mortalité liée à la maladie dans le pays.

En 2018, le personnel médical de la communauté, du centre de santé et de l'hôpital ont collaboré pour
identifier et traiter 177 patients atteints de la tuberculose, ce qui représente le plus grand nombre de
cas détectés dans le district d'Ifanadiana en un an. L’hôpital du district d’Ifanadiana est le premier
à Madagascar à utiliser les diagnostics modernes de la plateforme GeneXpert, qui détecte l’ADN de la
tuberculose dans la salive d’un patient. Ceci démontre déjà la puissance de cette technologie pour la
recherche de cas non diagnostiqués de tuberculose.

IMPACT 2018
Communauté Centres de santé Hôpital
Rencontrez Claudia de soutien nutritionnel de jour comme de nuit,
Claudia n'a montré aucun signe d'amélioration et a été
diagnostiquée avec la tuberculose.
Claudia avait 18 mois et pesait à peine 5 kilos lorsque

281 177 1 161


ses parents, Levelo et Soatsara, l'ont emmenée pour Ce qui n’aurait été qu’un séjour d'une semaine pour
la première fois au centre de santé de Ranomafana la plupart des patients atteints de malnutrition
soutenu par PIVOT (photo ci-dessus, à gauche). Après s'est transformé en 48 jours pour Claudia. Pendant
tousseurs chroniques patients enregistrés au programme tests de diagnostic de la cette période, l'équipe de soutien social de PIVOT
référées par des Agents de traitement de la tuberculose tuberculose effectués par le
une évaluation par les infirmières PIVOT, elle a été
Communautaires vers laboratoire de l'hôpital inscrite au programme de malnutrition du centre s'est efforcée de comprendre les défis auxquels
un centre de santé ou un (si ce taux de détection était de santé. Les parents ont reçu des aliments enrichis la famille de Claudia était confrontée. Nous avons
hôpital pour un test de transposé à l'échelle nationale, cela
couvrirait plus de 80% des cas de sur le plan nutritionnel pour la nourrir à la maison fourni l’hébergement, la nourriture et les fournitures
dépistage de la tuberculose
tuberculose à Madagascar) au cours de la semaine à venir. Ils ont également nécessaires au soutien du séjour de son père à l'hôpital,
été conseillé de revenir au centre de santé chaque et avons coordonné la distribution des vivres pour
semaine pour surveiller la croissance de Claudia et le reste de la famille. Cela a évité à ses parents de
recevoir une autre réserve de vivres supplémentaires. reprendre le travail pendant que Claudia était sous
traitement.
FAIT MARQUANT QUINQUENNAL Peu de temps après cette visite initiale, la famille de
Claudia faisait partie des milliers de personnes dont En pensant au soutien de PIVOT, les parents de Claudia
les maisons ont été détruites par le cyclone Ava. Cela disent : « Si elle n'avait pas reçu les soins qu'elle a

73 661 rendait les choses encore plus difficiles pour Levelo


et Soatsara – compromis par la nécessité de travailler
pour reconstruire leur maison, ils étaient incapables
eu, nous sommes convaincus que Claudia serait
décédée. »

cas de paludisme d'assister régulièrement à la visite hebdomadaire En juillet (ci-dessus, à droite), Claudia a quitté le
prescrite au centre de santé. programme de lutte contre la malnutrition et ne
traités au niveau des retourne au centre de santé que pour y suivre des
Au mois de Mai, Claudia, maintenant âgée de 2 ans, séances hebdomadaires de traitement de la tuberculose
centres de santé pesait toujours à peine plus de 6 kilos. Elle a été auxquelles elle répond positivement. Sa famille
L’infirmière Larissa examine les dossiers d’un patient lors continuera à recevoir de l'aide jusqu'à ce qu'elle soit
envoyée à l'hôpital du district pour y être traitée
d’une séance hebdomadaire de traitement de la tuber-
culose au centre de santé de Ranomafana. pour malnutrition sévère. Mais après une semaine complètement rétablie.

14 15
ÉTENDRE LES SOINS AU-DELÀ DES CENTRES DE SANTÉ SURMONTER LES OBSTACLES GÉOGRAPHIQUES
Au cœur de notre travail, notre équipe En 2014, PIVOT a mis en place le premier réseau de référence publique pour ambulances à Madagascar,
IMPACT 2018
de soutien social étend les soins au- composé de 3 ambulances accessibles 24h/24 et 7j/7. Mais avec 49% de la population du district vivant
delà des limites de l'établissement de à plus de 10 km du centre de santé le plus proche, il y a encore trop de personnes dans le district
santé. Une journée dans la vie de nos
travailleurs sociaux pourrait inclure la
1 272 30 658 d'Ifanadiana qui font face à une série d'options impossibles : se
déplacer à pied en étant malade, pour se rendre au centre de
IMPACT 2018
séances de conseil repas servis aux patients
livraison de « kits » d’aliments de base au social fournies et aux leurs familles santé le plus proche ou rester à la maison avec aucun traitement.
domicile familial d’un patient atteint de Notre équipe de référence s'est engagée à trouver des moyens 1 877
tuberculose, ou partir à pied pour trouver de surmonter ces obstacles et a lancé en 2018 deux nouvelles patients référés à un
niveau supérieur pour des
le parent d’un enfant qui a cessé de se initiatives visant à améliorer notre continuum de soins :
soins plus spécialisés
faire soigner pour la malnutrition et l’aider
FAIT MARQUANT QUINQUENNAL Le projet Village Phone a fourni une connectivité réseau
à revenir. Qu'il s'agisse de rembourser
pour 11 des 15 centres de santé du district afin de faciliter la
des frais de taxi ou d'organiser des soins coordination du transfert des ambulances entre les itinéraires
spécialisés en dehors de Madagascar,
nos travailleurs sociaux sont des
2 957 « kits » sociaux distribués
aux patients dans le besoin autorisés et non autorisés.
FAIT MARQUANT QUINQUENNAL

défenseurs des droits des patients en fonction des besoins de la personne, ces Le Brancard Roulant conçu par notre équipe a doté les 8 163
kits peuvent contenir des éléments allant de communautés d'un moyen plus sûr et plus efficace pour le patients référés à un
qui éliminent les obstacles à tous les la nourriture jusqu'au savon, couvertures et niveau supérieur pour des
niveaux du système de santé pour que d'autres articles ménagers essentiels transport de leurs proches malades, qui étaient auparavant
soins plus spécialisés
chaque personne ait accès aux soins de portés au centre de santé dans des harnais de fortune sur des

qualité qu'elle mérite. terrains accidentés

SOUTENIR LES PATIENTS DU DOMICILE JUSQU'À L'HÔPITAL ET VICE-VERSA


16 17
L'équipe de santé communautaire de PIVOT
arrivant à Ambodirotra pour l'inauguration

AMÉLIORER LA CAPACITÉ DU SYSTÈME DE SANTÉ


d'un nouveau site communautaire.

PIVOT a été fondé sur la conviction que des améliorations durables de la santé de la population
nécessitent de traiter tous les aspects du système de santé. Cela signifie qu'outre la prestation de
services cliniques de haute qualité et l'intégration de données à tous les niveaux, il est nécessaire
que les structures sanitaires soient physiquement prêtes à servir la population. C’est pourquoi
PIVOT s’efforce de garantir des composantes de « capacité opérationnelle » – infrastructure,
équipements, personnel et disponibilité des médicaments – tout au long du continuum de soins,
de la communauté jusqu'au centre de santé, à l’hôpital.

DISPONIBILITÉ DES MÉDICAMENTS ESSENTIELS

100%

En 2018, nous
avons atteint un
90%
taux de disponibilité
de médicaments
essentiels de
80%

70%
91%
dans les centres
de santé *
60%
*Taux calculé mensuellement en
2016 2017 2018 utilisant 15 médicaments essentiels traceurs

« Afin de parvenir à une convergence mondiale des


taux de mortalité infantile et maternelle, l’accent
mis actuellement sur les interventions verticales
doit être intégré à des investissements substantiels
dans des systèmes de santé plus solides, basés sur
les soins primaires. »
Andres Garchitorena, et al. (2018)

SYSTÈMES POUR LA POPULATION 19


SYSTÈMES POUR LA POPULATION

IMPACT 2018 FAIT MARQUANT QUINQUENNAL


APPORTER DES SOINS PRIMAIRES INTÉGRÉS
À CEUX QUI EN ONT LE PLUS BESOIN
En 2018, nous avons étendu notre paquet des services « modèle » à deux autres centres de santé. Focalisés
96 336 230 147
sur l'amélioration de l'infrastructure, la disponibilité des équipements, la chaîne d'approvisionnement et patients ont reçu des consultations externes
la formation du personnel, nous avons veillé à ce que les soins primaires de base deviennent disponibles médicaments essentiels dispensées gratuitement
dans certaines des zones les plus difficiles d'accès du district. La prochaine étape de notre cheminement sans frais dans les centres de santé
vers la réalisation de la couverture de santé universelle dans le district d’Ifanadiana consistera à supprimer
complètement la tarification aux usagers pour les 20 000 personnes supplémentaires vivant dans les
communautés rurales desservies par ces deux centres de santé.

Rencontrez Onja UN SYSTÈME DE SANTÉ SOLIDE EXIGE :


Les premières expéditions à Ambohimanga du
Bien que le traitement de la malnutrition et de la tuberculose
soient abordables en terme de coût, leur cooccurrence peut
la suppression des frais & Sud (AdS) ont rapidement révélé que la structure
rapidement mettre en péril la santé d'un enfant, nécessitant la mise en place d’espaces respectables sanitaire avait un besoin urgent de réparations des
des soins trop onéreux pour de nombreuses familles du district infrastructures, de mise à disposition d’équipement
d'Ifanadiana. Pour Onja (3 ans, photo ci-dessous), dont les parents médical, de soutien en personnel et d'amélioration de
tirent leur revenu de travaux agricoles, le coût du traitement
la chaîne d'approvisionnement. Remédier aux problèmes d’infrastructures a été la première étape cruciale
aurait été prohibitif. Mais, sachant qu'ils n'auraient pas à payer
dans la préparation de ce centre de santé destiné à servir de « passerelle » pour atteindre la population
pour des soins, la mère de Onja a marché avec elle pendant
six heures jusqu'au centre de soins. Onja a été hospitalisé dans la partie nord du district d’Ifanadiana. Nos équipes ont coordonné une rénovation majeure (voir photo
gratuitement pendant un mois, puis est sortie. Au cours des six ci-dessous) et étaient déterminées à la mener à bien même face au défi d'un trajet de huit heures à partir
prochains mois, elle et sa mère ont effectué le trajet de six heures de la seule route goudronnée du district. Depuis sa rénovation, le centre de santé a déjà constaté une
pour le traitement de la tuberculose – une fois par semaine puis
augmentation du nombre de patients accédant aux soins.
une fois par mois – jusqu'à ce que Onja soit guérie.

20 21
SYSTÈMES POUR LA POPULATION

IMPACT 2018 FAIT MARQUANT QUINQUENNAL


METTRE EN PLACE LES BASES D'UN
HÔPITAL DU DISTRICT MODÈLE
>9 000 >5 000
L'hôpital de référence du district offre le plus haut niveau de soins du système de santé du district heures de formation enregistrées
tests effectués par le laboratoire
d'Ifanadiana. Au cours des cinq dernières années, PIVOT a contribué à la mise en place de son unité de
par le laboratoire de l'hôpital, qui sur des sujets allant de la direction
soins d'urgence, d'un service de pédiatrie comprenant un centre de traitement de la malnutrition sévère, des structures sanitaires à la qualité
auparavant nécessitait la référence de
ainsi que d'une salle d'opération qui effectue des interventions chirurgicales urgentes et habituelles, des soins
patients en dehors du district
notamment des césariennes. Cette année, l'hôpital a été au service de 8 548 patients – 78% via des
consultations externes et 22% via des hospitalisations – tout en mettant l'accent sur l'amélioration du
protocole, de la qualité des soins et de la capacité de diagnostic.

UN SYSTÈME DE SANTÉ SOLIDE EXIGE :


Un laboratoire hospitalier une capacité de diagnostic & Rencontrez Dr Vero
performant nécessite des du personnel qualifié
techniciens de laboratoire
Dr Vero Irina Ramanandraitsiory, médecin
qualifiés, une chaîne d'appro-
traitant à l'hôpital de district d'Ifanadiana,
visionnement forte, le stockage de la
aime non seulement les patients mais aussi
chaîne du froid et de l'équipement moderne pour
les protocoles. Quand elle a commencé à
garantir la capacité de diagnostic. En 2018, PIVOT
travailler chez PIVOT, Dr Vero a remarqué
a intensifié ses efforts pour mettre en place un
des incohérences importantes dans les
laboratoire hospitalier pouvant
soins prodigués aux patients à l'hôpital.
répondre aux besoins
« Un médecin prescrivait un médicament
de la population. Grâce à une
qui serait souvent remplacé par un autre à
remise à niveau de l'infrastructure,
l'initiative de son collègue le lendemain »,
à l'embauche d'un nouveau
explique-t-elle. « Faire la visite des patients
technicien de laboratoire et à la
hospitalisés n'était pas non plus un processus
mise à jour d'équipements clés,
systématique. » Depuis son arrivée à PIVOT,
le laboratoire de notre hôpital a
Dr Vero a joué un rôle clé dans l'amélioration
atteint un taux de réponse de
de la qualité des soins en établissant des
95% en matière de diagnostic
systèmes et le respect de protocoles.
des patients hospitalisés. Cela
a considérablement réduit la
nécessité de renvoyer les patients
vers des structures sanitaires « J'aime mettre en place un
extérieures au district pour le protocole et voir comment il
diagnostic et le traitement, comme
améliore directement les soins
dans le passé, et a permis une
prestation de soins meilleure et prodigués aux patients. »
plus efficace.

22 23
Une équipe de PIVOT – comprenant des membres
des équipes de santé communautaire, de suivi et
d’évaluation et de recherche – déjeune face aux
rizières lors d’une expédition à Antaretra.
SCIENCE MAGAZINE DÉCLARE:
« UNE ORDONNANCE POUR LE SYSTÈME DE SANTÉ BRISÉ DE
MADAGASCAR : DES DONNÉES ET UNE ATTENTION AUX DÉTAILS »

Il y a cinq ans, PIVOT s'est lancée dans un


ambitieux projet visant à fournir des soins à
ceux qui en ont le plus besoin, en utilisant les
données pour mettre en place un système
de santé modèle adaptable et évolutif, à
Madagascar et au-delà. Ce faisant, nous
avons créé une nouvelle science de la
transformation du système de santé.

Cette année, Science Magazine en a pris


connaissance.

Aujourd'hui, avec une équipe de près de 200


employés malgaches travaillant aux côtés
du Ministère de la Santé Publique du district
d'Ifanadiana, nous avons soigné plus de 250
000 patients. Depuis le début, ce que Science
Magazine décrit comme « une focalisation
quasi obsessionnelle sur les données » a été
notre bouée de sauvetage pour comprendre
les succès et les échecs de notre processus de
prestation de soins à toute personne dans le
besoin.
« Les indicateurs clés de
la santé de la population
du district d'Ifanadiana
Découvrez l’article
complet ici :
à Madagascar montrent
que des progrès ont
bit.ly/PIVOT-
Science-Magazine été accomplis vers des
objectifs ambitieux. »
Science Magazine

25
INNOVATION POUR LA PLANÈTE

ÉVALUER NOTRE IMPACT Après cette troisième série d’enquêtes, nous


continuons de constater de fortes améliorations
PERSONNES À LA RECHERCHE DE SOINS

concernant l’accès et les résultats pour les femmes,


Lorsque nous parlons de notre modèle « intégré », nous voulons dire que nous construisons un système les enfants et les patients de tous âges. Ces
70%

de santé qui répond aux besoins de santé de la population respectant le continuum de soins en combinant résultats sont particulièrement positifs dans les 60%
des systèmes d’information qui nous permettent d'identifier les points forts et les faiblesses de nos zones du district d’Ifanadiana où PIVOT fournit son
interventions. paquet d’activités complet. 50%

En 2014, en partenariat avec l'Institut National de la Statistique de Madagascar, nous avons mené une 40%

enquête de base auprès de 1 600 ménages avec 9 000 personnes dans le district d'Ifanadiana, afin de
30%
recueillir des données sur les conditions de santé de la population afin de comprendre les besoins de LÉGENDE 2014 2016 2018
santé les plus urgents du district. Tous les deux ans, nous faisons une enquête sur le même groupe de
personnes afin de mesurer l'impact de nos travaux sur ceux pris en charge par notre modèle intégré et Zone d'intervention de PIVOT La recherche de soins a augmenté
ceux que nous n'avons pas encore atteints. 2,3 fois plus vite dans notre zone
Reste du district d'Ifanadiana d'intervention que dans le reste du district.

Les résultats de notre enquête de 2018 sont un autre marqueur permettant de suivre nos progrès et
d'ajuster notre approche afin de mieux répondre aux besoins de la population et de produire des en vue
COUVERTURE VACCINALE ACCÈS ET UTILISATION DES SERVICES CLÉS
de l’échelle.
70% 60%

CHANGEMENT DANS L'ACCÈS AUX SOINS POUR LES ENFANTS 60%


50%

50%

60% 40%

Pourcentage d'enfants malades ayant bénéficié d'un traitement professionnel


40%

30% 30%
50% 2014 2016 2018 2014 2016 2018

La couverture vaccinale a augmenté Il y a eu une augmentation relative de 45% en terme


5,7 fois plus rapidement dans notre zone d'accès aux services cliniques clés et de leur utilisation,
d'intervention que dans le reste du district. mesurée par un indicateur de couverture composite.
40%

30%
CARTOGRAPHIE DES BARRIÈRES GÉOGRAPHIQUES
3 Une analyse géographique détaillée montre qui profite des
20% changements dans le système de santé et qui n'en profite

Utilisation annuelle par habitant


pas. Les points bleus représentent les villages au sein de la
zone d'intervention de PIVOT, tandis que les points rouges
2
10% représentent les villages des zones du district que nous
n'avons pas encore atteintes. Après quatre ans, les ménages
vivant à proximité des centres de santé ont six fois
0% 1 plus de chance d'avoir accès aux soins s'ils se trouvent
dans la zone d'intervention de PIVOT, par rapport au
2014 2016 2018 reste du district. Cependant, ces avantages diminuent
considérablement pour les personnes vivant à plus de 5
0
Sur les cartes ci-dessus, les couleurs indiquent la probabilité qu'un enfant malade reçoive des soins professionnels, ce qui kilomètres d'un centre de santé, ce qui révèle le besoin urgent
montre que l'accès aux soins de santé augmente dans l'espace et dans le temps au sein de notre zone d'intervention. 0 5 10 15
d'une stratégie de santé communautaire encore plus forte.
Distance du centre de santé (km)

26 27
INNOVATION POUR LA PLANÈTE

INVESTIR DANS LA RECHERCHE LOCALE UNE ÉPREUVE POUR LA SANTÉ PLANÉTAIRE


Cette année, nous avons co-organisé le troisième Ecological and Epidemiological Modeling in Madagascar Le district d'Ifanadiana comprend le Parc National de Ranomafana, un site classé au Patrimoine Mondial
(E M ) Workshop avec nos partenaires du Centre ValBio (CVB) et de l'Institut Pasteur de Madagascar. Des
2 2
de l'UNESCO, qui est protégé du fait de la déforestation rapide que connaît actuellement Madagascar,
étudiants et des professionnels malgaches diplômés se sont réunis pendant deux semaines pour suivre une affectant à la fois les hommes et l'écosystème. Cette année, PIVOT et CVB ont co-organisé A Crucible for
formation en modélisation statistique et mathématique dispensée par des experts du domaine. Nous avons Planetary Health, un symposium de recherche pour explorer des opportunités uniques de découverte
eu l'honneur d'accueillir le professeur Julio Rakotonirina, nommé nouveau Ministre de la Santé à scientifique dans l'écozone du Parc National de Ranomafana. Parmi les participants figuraient
Madagascar en 2019, parmi les mentors du cours. Ci-dessous, la classe de participants à l'E M pour 2018
2 2
des scientifiques et des innovateurs de classe mondiale qui ont présenté des travaux sur les systèmes
se rassemblant à l'extérieur de la station de recherche CVB, au bord du Parc National de Ranomafana. d’organismes, les soins de santé, l’environnement, l’analytique des données massives, etc. Ces innovateurs,
qui s’attaquent simultanément à des problèmes complexes de nombreuses dimensions, se sont réunis à
Madagascar pour tester sur le terrain les solutions proposées.

Dr Patricia Wright, Directrice du Centre ValBio et membre Dr Mark Krasnow, de l'Université de Stanford, présentant
du conseil d'administration de PIVOT, souhaitant la les recherches de son laboratoire, qui étudient les
bienvenue aux participants à Ranomafana pour ce microcèbes du Parc National de Ranomafana en tant
symposium de recherche. qu'organisme modèle génétique.

ENSEMBLE, PIVOT + PIH FOURNISSENT DES « Il est temps d'arrêter de


PREUVES DE LA TRANSFORMATION DU Lisez les articles complets : demander si ces initiatives
SYSTÈME DE SANTÉ QUI SAUVE DES VIES peuvent ou non être répliquées.
ÉDITORIAL RECHERCHE Avec des systèmes de données
En 2018, PIVOT a publié ses premières analyses d’impact, utilisant une Le renforcement des Les changements
des méthodologies d’évaluation les plus rigoureuses au monde afin systèmes de santé précoces dans la améliorés qui sont intégrés
de mesurer les effets probants sur la santé de la population. Dans une
intégrés peut générer des
impacts rapides sur la
couverture des
interventions et les taux
localement et amplifient les bases
série de publications consécutives dans le journal BMJ Global Health,
population qui peuvent de mortalité suite à la factuelles au niveau international,
être reproduits : mise en œuvre d'une
une étude similaire fut publiée en collaboration avec les dirigeants leçons du Rwanda à intervention du système investissons plutôt dans la
de PIVOT, sur l’impact de Partners In Health au Rwanda. Compte tenu
Madagascar de santé intégré à
Madagascar
recherche des solutions pour les
bit.ly/PIVOT- adapter plus rapidement. »
des différences de contexte politique et économique, ces résultats bit.ly/PIVOT-
BMJ-Editorial
démontrent un modèle reproductible de transformation du système in-BMJ Matt Bonds and Michael Rich (2018)
de santé dans les zones de pauvreté rurale. Co-fondateurs de PIVOT

28 29
Emmeline (à gauche), infirmière en pédiatrie de
PIVOT, consulte la formatrice Dr Rasoamananoro

Publications scientifiques 2018 Vololona (à droite) lors d’une formation à l’hôpital


universitaire de Fianarantsoa.

Ballard, M., et al. 2018. "Community health worker assessment and improvement matrix
(CHW AIM); updated program functionality matrix for optimizing community health
programs” Community Health Impact Coalition, DOI:10.13140/RG.2.2.27361.76644.

Bonds, M.H., Rich, M.L. 2018. “Integrated health system strengthening can generate rapid
population impacts that can be replicated: lessons from Rwanda to Madagascar.” BMJ
Global Health, 3:e000976.

Garchitorena, A., Raza-Fanomezanjanahary, E.M., Mioramalala, S.A., Chesnais, C.B.,


Ratsimbasoa, C.A., Ramarosata, H., Bonds, M.H., Rabenantoandro, H. 2018. “Towards
elimination of lymphatic filariasis in southeastern Madagascar: successes and challenges
for interrupting transmission.” PLOS Neglected Tropical Diseases,12(9): e0006780.

Miller, A.C., Garchitorena, A., Rabeza, V., Randriamanambintsoa, M., Rahaniraka


Razanadrakato, H.T., Cordier, L., Ouenzar, M.A., Murray, M.B., Thomson, D.R. and Bonds,
M.H. 2018. "Cohort profile: Ifanadiana health outcomes and prosperity longitudinal
evaluation (IHOPE)." International Journal of Epidemiology, 47(5), pp.1394-1395e.

Garchitorena, A., et al. 2018. “Early changes in intervention coverage and mortality rates
following the implementation of an integrated health system intervention in Madagascar.”
BMJ Global Health, 3:e000762. DOI:10.1136/bmjgh-2018-000762.

Bonds, M.H., Garchitorena, A., Farmer, P.E., Murray, M.B. 2018. “Ecology of poverty, disease,
and health care delivery: lessons for planetary health,” in Ecology and Evolution for the
Control of Infectious Diseases in Low Income Countries: Broadening the Scope of Public
Health, eds Roche, Broutin, Simard. Oxford University Press.

McCuskee, S., Garchitorena, A., Miller, A.C., Ouenzar, M.A., Rabeza, V.R., Ramananjato,
R., Razanadrakato, H.T.R., Randriamanambintsoa, M., Barry, M., Bonds, M.H. 2018. “Child
malnutrition in Ifanadiana District, Madagascar: associated factors and timing of growth
faltering ahead of a health system strengthening intervention.” Global Health Action, 11:1.
DOI: 10.1080/16549716.2018.1452357.

Bonds, M.H., Ouenzar, M.A., Garchitorena, A., Cordier, L.F., McCarty, M.G., Rich, M.L., et al.
2018. “Madagascar can build stronger health systems to fight plague and prevent the next
epidemic.” PLOS Neglected Tropical Diseases, 12(1): e0006131.

30 31
Partenariats Le Directeur National de PIVOT, le Docteur Ali
Ouenzar (à droite), accompagnant le Professeur
Yoël Rantomalala, Ministre de la Santé de
RENFORÇONS ENSEMBLE MADAGASCAR
Madagascar, à la Conférence Mondiale de l'OMS
sur les Soins de Santé Primaires qui s'est tenue à Depuis le premier jour, la création et le maintien d'un partenariat étroit avec le Ministère de la Santé
Astana (Kazakhstan) en octobre 2018.
de Madagascar (MinSanP) est l'une des priorités centrales de PIVOT. Afin de garantir notre longévité en
répondant aux besoins de la population, nous nous concentrons sur la mise en œuvre de protocoles de
santé nationaux et internationaux dans le district d'Ifanadiana, en travaillant aux côtés de responsables
gouvernementaux à tous les niveaux.

AU NIVEAU MONDIAL Nous avons eu l'honneur en 2018 d'accompagner le Professeur Yoël


Rantomalala, Ministre de la Santé, à la Conférence Mondiale sur les Soins Primaires organisée
par l'Organisation Mondiale de la Santé. Reconnaissant les progrès accomplis dans la prestation
des services de santé dans le monde depuis la Déclaration d'Alma Ata de 1978, la communauté
mondiale a pris le 40ème anniversaire comme le moment de réaffirmer son engagement en faveur
de la réalisation de la #HealthForAll (#SantéPourTous). Le Professeur Rantomalala, accompagné du
Dr Ali Ouenzar, Directeur National de PIVOT, et de la Directrice Executive, Tara Loyd, ont également
assisté à une conférence préparatoire organisée par Partners In Health, sur la stratégie de santé et
les systèmes de prestation pour atteindre la couverture de santé universelle, où ils ont eu l'occasion
de présenter le travail de PIVOT aux pairs et aux partenaires du monde entier.

« L'échelle de
AU NIVEAU NATIONAL Nous avons continué de l'intervention
renforcer notre partenariat avec le Ministère de la Santé
en nous plaçant au centre des discussions cruciales sur
efficace et efficiente
la politique nationale en matière de prestation de soins de PIVOT est un
de santé primaires intégrés et de Couverture Médicale
Universelle. modèle pour notre
Le gouvernement a démontré sa confiance en PIVOT en cheminement vers
réalisant son Mécanisme de Coordination du Pays pour
la Couverture Santé
les Fonds Mondiaux pour Madagascar. Nous attendons
avec impatience un deuxième mandat de deux ans offrant Universelle. »
une expertise technique en matière de santé publique.
Professeur Yoël Rantomalala
Ministre de la Santé, 2016-2018

AU NIVEAU LOCAL Nous avons collaboré avec les autorités locales du district pour soutenir les
initiatives de renforcement des capacités du personnel de santé publique. Ensemble, nous avons
amélioré les conditions de travail de l'administration sanitaire du district en améliorant les moyens
de communication et de transport et en renforçant l'efficacité collaborative. Plus important encore,
nous avons poursuivi nos travaux pour amplifier les besoins les plus pressants aux niveaux local et
régional en plaidant pour le district d'Ifanadiana au niveau central.

32 33
Remerciements
PARTENARIATS
EN ACTION
Nous adressons nos sincères 1 000 – 4 999 $ Jusqu'à 1 000 $
remerciements aux supporters qui Anonyme Anonyme (12)
nous ont aidé depuis le 1er Janvier Betsy Barton The Alfano Family
Ron Basu Joan Aloisio
2018 jusqu'au 31 Décembre 2018. Barbara et Dan Batchelor Luca Amarca
En travaillant au sein d’un écosystème
Rob et Angela Biggar AmazonSmile
aussi fragile que celui de Madagascar, nous Beth et Mike Boonin Norma Andreadis
reconnaissons l’inévitabilité des crises 100 000 $ et plus Timothy Bouley Margaret Archer
explicitement liées à la santé et autres. CA Technologies Roger Armstrong
Anonyme Douglas Carroll Adam Avrick
Stephen Della Pietra et Pamela Qianhui Henry Chen Laura et Rob Bagnarol
Une partie de notre responsabilité en Hurst-Della Pietra Barbie et Morgan Chen Dexter et Angela Bailey
Vincent Della Pietra et Barbara Anthony Compagnone Scott Barkin
tant que partenaire des communautés Bob et Liz Cunningham George et Lynn Beisel
Amonson
malgaches consiste à répondre à leurs Miriam et David Donoho Lisa Danzig Nancy Berg
besoins les plus urgents dans la mesure Herrnstein Family Foundation Kathleen de Riesthal et Alvaro Julia Berman
Colin et Leslie Masson Begue Reginald Berrios
de nos possibilités. En tant que tel, face MJS Foundation David et Barbara Duryea Michael Bershadsky
aux urgences régionales, nous sommes Robert Lourie et Ivana Stolnik Jason et Casey Ellin Amy Biondi
Wagner Foundation Energy Health & Fitness Corp. Renee Blicksilver
devenus un collaborateur indéfectible dans Robert et Pam Fair Sarah Bodary-Winter
les stratégies d'intervention d'urgence du Peter Fairley Matt Bonds et Molly Norton
gouvernement. 25 000 – 99 999 $ Paul Farmer Lauren et Rick Boretti
Sue et Chris Fitzharris Mary Lynne Bowman
Anonyme Trillium et Michael Fox Nicole Breazeale
Au début de 2018, Madagascar a fait face Peter Barrer et Judy Nichols Goldman, Sachs & Co. Holly Schneider Brown et Michael
Kevin et Deborah Bartz Robert et Louise Grober Brown
à deux cyclones majeurs – Ava en Janvier Scott et Yilin Chen Lara, Patrick, Eli et Micah Hall Michael Brown
et Eliakim en Mars – qui ont ravagé 80% David Weekley Family Foundation Peter Harris Amy Bruch
de l'agriculture dont dépend la population Bob et Kira Hower Rick Hauser Lauren Brusseler
The Magis Charitable Foundation Max Herrnstein et Danielle Curi Gene et Alice Kidder Bukhman
du district pour sa subsistance et son Mulago Foundation Chris et Martha Higgins Mary Callan
revenu. Des centaines de maisons ont John Mullman et Sandy Logan Shaun Hong Joseph Camberato
Mullman James Houghton et Connie Coburn M. et Mme Carr
été complètement détruites, déplaçant Erik et Meredith Nachbahr Donna Hutton John et Patricia Carr
des milliers de personnes dans le district Walter et Judy Rich Marko Kleine Berkenbusch Mary Carroll
d'Ifanadiana. En collaboration avec les Jascha Hoffman Giving Fund Mark Krasnow et Patti Yanklowitz Doug Cody
Aiyi Liao Annette Comber
autorités locales et d'autres ONG, PIVOT Parke Loyd Natasha et Jim Commander
a veillé à ce que les personnes les plus 5 000 – 24 999 $ Tara Loyd et James Keck Bernadette Commisa et James
Regina Malhotra et Miguel Salvatore
touchées reçoivent des produits de Anonyme Catalina-Gallego Sonya et Tom Cottone
première nécessité (riz, haricots, huile, Lalit Bahl et Kavita Kinra Chris Girts Peter Coughlan
Stanko et Nicole Barle Glenn McNamara Christine Cozine
etc.) et des articles ménagers (savon,
Sergey Butkevich et Irina Gulina Kees Nachbahr Patricia et Robert Cunningham
ustensiles de cuisine, etc.) perdus pendant Child Relief International Foundation Theresa Nimmo Jayne et Chuck Czik
la tempête. Conservation, Food & Health Susan et John O'Brien Gregory Davis
Foundation Carla et Mohammed Ali Ouenzar Barbara Debree
Michael et Stacey Gargiulo Dilip Patel Alan Deckelbaum
Une des parties d'un système de santé fort Google, Inc. Myles Perkins et Christina Uta Dee
Susan Herrnstein Lindgren Emily Della Pietra
est de veiller à ce qu’il soit prêt à faire face
Dan et Sara Koranyi Philip Perkins et Margaret Allen Joseph Della Pietra
à de tels défis, à répondre aux besoins de la M.R. Metzger Family Foundation Marianna Pierce Michelle DeMicco
population et à faire preuve de la résilience Jane et Mark Metzger Michael Rich Patricia et Timothy Deren
Glen et Jennifer Moller Anne Rooney Tyler Donahue
nécessaire pour se rétablir rapidement, Ed et Ann Norton Ted Rouse Amy Donahue et Shelby Nessralla
tout en maintenant le rythme régulier de Kathryn et Steven Puopolo David Shedd Jack Donnelly
Jonathan et Linda Rich Jamie et Mike Sileo James et Jean Donohoe
nos activités cliniques en cours à tous les
Un membre de l'équipe d'intervention d'urgence Robert et Mary Grace Heine Larry et Christine Sitbon Michael et Nina Douglas
niveaux de soins. en route pour livrer des fournitures et fournir Tom Simonet Joan Standish Jackie Duschenchuk
un soutien clinique aux victimes du cyclone Simonet Family Fund Marla Stewart Kaylee Engellenner
dans les parties les plus reculées du district. Wolfgang Wander Bala Swaminathan Chris et Rachel Erickson
Gary et Jade Yerganian Thrivent Financial Joseph Esposito

34 35
Les bénéficiaires de PIVOT Christine et Marolahy s’assoient
devant leur domicile avec les supporters de PIVOT, John et
Sandy Mullman, lors d’une visite de soutien social.
Amanda Failla Jennifer Juranek Jean Nardone Julie Tell
Richard Failla Jordan Karp et Samantha Murti Nauth Joan Testa
Kathleen Failla Muhlrad Josh Nesbit Jonathan Thomas
Doris Fair Dean Kastanias Lisa Newton Blair et Sandy Thrush
Brooke Farms Eric Kaye Minda Nicolas Nesbit Julia Todorov-Thomsen et Gerald
Eileen et David Feikens Steven et Lolita Keck June Nicora Thomsen
Glen Feld Kate Kellard Doris O'Connor La famille Torres
Donna Feldman Christina Kelley Phil and Betsy Palmedo Vincent Trama
Lisa Ferguson Salmaan Keshavjee et Mercedes Paramount Arts Center Gretchen Tranchino
Robert Feuer et Judit Lang Becerra Maria Paternostro Chris Tucci et sa famille
Jill et Gerry Finkelstein Jane Kinsella Thomas Pelletier Michael Tucci
Brian Finkelstein Matthew et Heather Klein Al et May Persson Rosarie Tucci
Richard et Ellen Finnegan Joel Kleinberg Pauline et Mark Peters Jacqueline Tucci
Jennifer Schechter et Kevin Fiori Brendan Knott Alicia R. Peterson Olympia Tucci
Irene Fisher Travis Knowles Douglas Petraco Tyler Tumminelli
David et Marianne Fitzgerald Katherine Krum Dana Pilla Carol et Charlie Ullo
William Fox et sa famille Abhinav Kumar et Gitanjali Valerie Policastro Amy Ullo
Christine Fox Chimalakonda Stephen Popper Cheryl Venditto
Jeffrey Freeman et Cassidy Rist Debra Lacava Anastasia Portnoy Debra Vescovo
Maddy Friedman Mike Lamendola Brittany Powell Sumati Vij
Georgette Friedmann Howard et Allison Lasner Manu Prakash Maryann Viscusi
Friends School of Baltimore Elliot et Dean Leake Rebecca Priest Edward et Jacqueline Waldman
Eric Fritz Linda Learned Qualcomm Kelly Walker
Laura Fuchs Ginna Licausi Samantha Quattrucci Dawn Walsh
Ann Fusco Michelle et Carl-Johan Lindgren Maureen Quinn Nancy Weinshreider
Claudine et Michael Gallo David et Cynthia Lippe Marwan Rahman Scott Weinstein

Rencontrez les Mullman


Susan Galvani Elizabeth Lips Seheno Randriamanantena et Kathleen Wetherby et Henry Zenzie
Gina Gamez Franck Litzler Feroz et Ismail Chady Susan Wheeler
Jane et Nick Gargiulo Freddy Lohmann Mark et Janice Rathjen Merywen Wigley
Tom Gillespie Jim et Jennifer Loyd Daniel et Charlsey Raupp Gabriel Wilmoth et Catherine
Lawrence Giunta Herb Loyd et Renata Kinney Fortitude Investment Group LLC Walsh « PIVOT est un projet remarquable qui s’est concentré sur une situation
Merissa et Thomas Glenn Charles Michael Loyd Mysore et Judith Ravindra Dave Wilson humaine exigeante : garantir que les habitants d’une région du monde
Cheri et John Glennon Christine Lulo William Recco Benjamin Wise
Gwen Gnadt Kevin Magill Bruce Reeves Stuart Woody largement négligée aient accès aux soins de santé de base.
Timothy Gomes Edith Mahler Joe Rhatigan Rosemary Woolfe
Cynthia Gonatas Corinne Maloney Jennifer Rich Patricia Wright Sans le voir et en faire l'expérience, il est impossible de comprendre
Andrew Gordon Aaron Mann Elisa et Bill Richardson Paul et Maureen Yasi
Nancy Graham Kevin Maritato Brian et Jamie Riegel Brian Yonks
à quel point les défis auxquels PIVOT et la population sont confrontés
Kathryn Grey John Marshall Sally Rist Patricia Yudain dans cette partie de Madagascar sont impressionnants : la pauvreté, la
Anne Grossetete Dianne Martin John Roderick Rosemary Zabielski géographie, le climat et le manque d'infrastructures de base rendent le
Michael Grosso Charles Matigzeck Pejman, Rebecca et Sophie Rohani Katherine Zaroulis contexte extrêmement difficile pour améliorer un système de santé. Il
Caileen Habas David Matthews Liz Romanelli Nancy Zaroulis
Mike et Ellie Hallor Mary McCann Lucinda Rouse Nicolle Zeman y a très peu de routes goudronnées, nous avons donc marché pendant
David Hannon Patrick et Elaine McCormick Tyler Saltiel Betsy Ziegler des heures sur des chemins de terre, des ruisseaux sans pont et à
Lulie Harry Michael et Cynthia McCrain David Sampliner Michele Zito travers la forêt tropicale pour visiter un centre de santé rural. Cela nous
Regina Hartin David et Sarah McElroy Andrea Santoriello
M. et Mme F. B. Harvey Toi et Wayne McGary Mary Schletzbaum a fait prendre conscience de la manière dont ces voyages doivent être
Hodan Hassan Juliette McKenna Jack Schultheis Dons en nature : ressentis par une personne qui a désespérément besoin de soins.
James Haydon Pete Mckenna Steven Schwab
Direct Relief
Kenneth Hendricks Ellen McKinley Jafet Arrieta et Dan Schwarz
Vincas Sruoginis Nous considérons PIVOT comme un investissement caritatif
Bronwyn Henningsen Marti McMahon Alysse Searles
Howard Hiatt Sunil Mehta Stephanie Segar particulièrement bon car, plutôt que d'agir de manière indépendante
Susan Hickey Sherri et Joseph Melchione Vanessa Segur Dons faits en l'honneur de : en tant qu'ONG « pansement », ils s'associent aux gouvernements
Robert Higgins Nic Mellody Dawn Selg
Richard Hindes Doug Mendocha Rebecca Shedd Thomas E. Bischoff locaux et nationaux pour modifier ensemble le système de santé. De
Cheryl Hoefler Daniel Meredith Karen Shelhorse Matt Bonds plus, PIVOT a été incroyablement méthodique dans son approche
Isaac Holeman Susan Meyer Suzanne Sheran Isa James Freeman-Rist pour documenter à la fois les coûts et les résultats de leurs stratégies.
Julie Holter et sa famille Microsoft Inc. Andrew Shipley Amina Gartili
Cette analyse coûts-avantages est convaincante pour nous, car elle
Brian Horn Liz et JP Midgley Kate Sorrentino Les enfants Herrnstein
In. Site: Architecture Melissa Mikami Craig et Regina Stanton Isabel Hughes prouve qu’ils peuvent non seulement soutenir, mais aussi adapter la
Carl Iovine Ann Miller Kevin Starr Alli Linden transformation qu’ils ont créée dans le district d’Ifanadiana.
Mary Ivan Jared et Janice Mills Monica Stephens Tara Loyd
Darby Jack Alexis Moisand Good Street E. Graham McKinley
Randall James Irene et Emil Moshkovich Sara Stulac et Ari Bernstein Kinya et Ruth Mikami Après avoir vu le travail de nos propres yeux, nous sommes confiants
Beth Jantzen Heidi Mui Sharon Sullivan Ann Miller que PIVOT créera un changement durable pour les habitants de cette
Gregg Jarit Patricia Mukherjee Marie Superina Michael Rich région et au-delà. »
Jessica et Ari Beckerman Kate Muldowney Diane Sweeney Walter Rich
Johnson Carin Murtha Pam Tarry Thomas Simonet John Mullman et Sandy Logan Mullman
Christine Jones Peggy Nagengast Beth Taylor Kennedy Smith
Angie Julyan Kristina Napoli Jacqueline Taylor Paul Trimble Supporters de PIVOT

36 37
Données financières

CHARGES 2018 2017

Programmes $3,084,592 $2,850,795


Recherche $383,998 $89,956
Administration et levée de fonds $659,570 $723,917
TOTAL $4,128,160 $3,664,668

PRODUITS

Subventions et donations $5,010,849 $3,793,640


Donations en nature $210,054 $15,755
Intérêts et dividendes $3,932 $2,102 Anjarasoa, Accompagnateur Clinique Communautaire

Programs
de PIVOT, et Rova, Assistante Financière, distribuant
TOTAL $5,224,835 $3,811,497
des indemnités journalières à Tsaratanana.

75%
PRODUITS NETS $1,096,675 $146,829

BILAN ACTIF

Disponibilités et equivalents $2,625,018 $1,809,665


Donations à recevoir $250,000 $26,732
Produits constatés d’avance et autres actifs circulants $138,720 $165,137
Actif immobilisé, net $314,780 $304,031
Autres actifs $125,644 $131,365
TOTAL ACTIF $3,454,162 $2,436,930 PROGRAMMES : 75%

BILAN PASSIF CHARGES 2018


Fournisseurs à payer et charges constatées d’avance $153,351 $235,496 RECHERCHE : 9%

Research
TOTAL DETTES $153,351 $235,496

9%
Fonds propres
Libre utililisation $2,945,462 $1,980,371
Utililisation temporairement restreinte $355,349 $221,063
TOTAL PASSIF $3,300,811 $2,201,434 ADMINISTRATION ET
TOTAL DETTES ET PASSIF $3,454,162 $2,436,930 LEVÉE DE FONDS : 16%

Administrati
38 39
En toute solidarité
CONSEIL D'ADMINISTRATION COLLABORATEURS

Benjamin Andriamihaja Bonds Ecology of Poverty Lab


Matt Bonds Brigham and Women's Hospital
Stephen Della Pietra Bureau National de Gestion des Risques et
Vincent Della Pietra Catastrophe « Lorsque nous avons fondé
Paul Farmer Centre ValBio
Tom Gillespie Community Health Impact Coalition (CHIC) PIVOT, je n’avais jamais imaginé
Jim Herrnstein, Chairman Global Fund Country Coordinating Mechanism of
Max Herrnstein Madagascar que nous ferions des progrès
Robin Herrnstein Energy Fitness
Bob Hower Gillespie Lab aussi importants en seulement
Tara Loyd Harvard Medical School
Ed Norton Institut de Recherche pour le Développement cinq ans. L’engagement de notre
Brittany Powell Institute for the Conservation of Tropical
Manu Prakash Environments équipe à renforcer le système de
Michael Rich Institut National de la Statistique de Madagascar
Tyler Saltiel
Cassia van der Hoof Holstein
Institut Pasteur de Madagascar
Johns Hopkins Applied Physics Lab
manière globale – en s’attaquant
Patricia Wright Krasnow Lab
Lions Club Madagascar
au moindre détail pour fournir
Medic Mobile
Ministry of Health of the Republic of Madagascar
des soins de qualité – est
Operation Smile
Partners In Health
modeste et c’est la raison pour
Peace Corps Madagascar
Prakash Lab
laquelle nous constatons des
Relief Applications
Stanford Program for Disease Ecology Health and
résultats. »
the Environment
Stanford University Center for Innovation in
Global Health
Stony Brook University Robin Herrnstein
United Nations Population Fund Co-fondateur et membre du conseil d'administration
World Health Organization Madagascar

40
A N K O T R A M
T H I S A O U !
RA! E R C I ! M
A N K Y
U ! M A ! T H I S A O
Y O A O T R C I ! M
M I S ! M E R A N
I ! U H
ERC A N K Y O
T R A ! T
! T H I S A O O U
TRA C I ! M N K Y
! M E R ! T H A S
O U T R A I ! M I
KY M I S A O
M E R C
C I ! O U ! T H A
MER H A N K Y
A O T R A !
R A ! T ! M I S K Y O
OT E R C I H A N
U ! M R A ! T M I
K Y O A O T R C I !
N ! M I S ! M E
E R C I Y O U A ! T H
U ! M A N K O T R
A ! T H M I S A Y
AO T R R C I ! A N K
! M E A ! T H
Y O U O T R C I ! M
A N K M I S A M E R
R C I ! Y O U ! ! T
! M E A N K T R A
O U ! T H I S A O
O T R A C I ! M N K
ISA ! M E R ! T H A
Y O U O T R A C I !
A N K www.pivotworks.org

M I S A M E R
H R C I ! O U !
E Y
info@pivotworks.org

! M A N K O T R A
YOU H A
@pivotmadagascar

R A ! T ! M I S
AOT ERCI HAN