16/09/10 Sociologie du travail a) Table des matières (mail : cravan@skynet.be) Chapitre 1 : Histoire du travail au fil du temps.

Chapitre 2 : Les modes de production au fil du temps Chapitre 3 : Les typologies des sociétés par rapport au travail. Chapitre 4 : Les classes sociales. Chapitre 5 : Sociologie des métiers et identité professionnelle. Chapitre 6 : Le travail et les femmes. Chapitre 7 : Le paradoxe du travail d·aujourd·hui.

16/09/10 et 23/09/10 Chapitre 1 : Histoire du travail Le travail n·est pas quelque chose de naturelle : y y y 1. L·homme a des activités. Actuellement, le travail est contraint et subordonné. Cependant les humains n·ont pas toujours travaillé sous la contrainte. Le travail est une dimension idéologique. Le travail au travers des époques : y y y y y Lors de la communauté 1er et du néolithique (révolution agricole => sédentarisation), l·homme travaillait mais sans contrainte. Lors de l·Antiquité : seuls les esclaves travaillent. Au Moyen Age : les serfs travaillent. Renaissance : remise en question de l·ordre établit et ceux qui travail sont des hommes libres. L·époque moderne : y y y y Moment de rupture avec la révolution industrielle => apparition du capitalisme. On rentre dans le travail salarier d·aujourd·hui. Le travail va se généralisé. La population va être chassé des terres => les terres vont être privatisé (ex : enclosure) => grosse firme de production agricole => plus de place pour les petits agriculteurs. Ce sont toujours les mêmes qui vont travailler et cette relation reste toujours dans les rapports de force. Le travail nous permet d·avoir une position sociale, un statut,« 2. Caractéristique du fonctionnement du lien sociale, c·est un ensemble de rapport sociaux et de lien sociaux garanti pas : a) L·Etat :    L·organisation suprême de la société, détenteur de la violence légitime. Au sens marxisme est l·organisation de la classe dominante. Au sens de Weber l·était serait un arbitre, et serai la pour réguler l·ensemble des rapports sociaux cela donnera l·état sera plus tard l·était sociale providence.   Plus de communauté traditionnelle on ne les remplace par rien => individualisme. Il se supprime pourtant les inégalités sociales, des genres,«  De 1945-1975 : Etat providence : Le rapport de force est en faveur des travailleur car nous sortons de la guerre où les travailleurs on payer le

pris, car la résistance c·était les ouvrier et beaucoup de bourgeois ont collaboré.   On institutionnalise les conflits sociaux en répondant en faveur des travailleurs pas la sécurité sociale. En 1989 :  L·état providence s·éteint car il y a un renversement des rapports sociaux entre le capital et le travail.  Il y·a une remise en question de l·institutionnalisation des conflits sociaux : le rapport de force capitale travail déséquilibré en faveur du capital (ce n·est pas un ensemble de chose mais un rapport social entre des personnes médiatisé par la valeur).  Disparition de l·ennemi (soviétique)=> victoire du capital, lorsqu·il était la il y avait 2 choses dont on avait peur :  Pour d·une collectivisions des moyens de production.  Le rideau de fer => pays au-delà du mur de Berlin, pays soviétique car c·était une dictature => ils avaient une fonction structurante qui faisait peur.  L·institutionnalisation : veux dire établir des règles, des valeurs, des lois dans la quelle ont va instituer des règles de jeux.  Les rapports sociaux comme toutes relations sont régit par des rapports de force.  L·état tranche souvent en faveur du capitale (capital >< travail) pour protéger les bourgeois car les intérêts du capital et des bourgeois convergent.  Lorence Parizo à dit : la vie est précaire, l·amour est précaire pourquoi le travail ne le serait-il pas.  Le capitalisme est régit par l·utilitarisme : faire un maximum de profit en un minimum de temps.  On enchaine le travailleur à la consommation. b) La famille :      Base de production dans la société traditionnelle. La famille protégeait l·individu surtout dans les milieux bourgeois, elle participa à la création du lien sociale. Le capitalisme dissous la famille traditionnelle => appariation de la famille nucléaire. L·individu va se retrouvé seul car la famille se dissous de plus en plus. La famille rationnelle et nucléaire reflète les rapports sociaux (ex : les petits garçons doivent jouer avec des jeux de garçon). c) Le travail :  Nous donne une identité, de joué des rôles sociaux et d·être reconnu par les autres => permet une insertion sociale.

23/09/10 et 30/09/10    C·est une norme sociale dominante et il est incontournable La privation du travail déstabilise l·individu psychologiquement et matériellement. Paradoxe d·aujourd·hui (// avec le livre) : on travail et on est pauvre.

d) Les communautés :   Les communautés traditionnelles ont été dissoutes par le capitalisme, mais elles n·ont été remplacées par rien d·autre. De nouvelles communauté vont surgir lors du développement du capitalisme et vont permettre à l·individu d·avoir du lien social. Avant période sédentaire le capitalisme : y y Touts le monde travaillait. Le travail était collectif.

Avec le capitalisme : Le travail va s·individualisé. 3. Chronologie de l·histoire du travail : y y y y y Lorsque les hommes étaient nomades, ils ne travaillaient pas. Avec la sédentarisation, les sociétés découvre petit à petit sur sa croix. La 1er chose que les hommes vont travailler c·est la terre => révolution agricole. Suite à l·arrivé de l·agriculture, l·homme va se sédentarisé. Apparition d·une contrainte : l·homme va devoir se débrouillé sur un territoire => naissance du travail. Q : les points communs entre le mode de production esclavagiste à l·antiquité et féodale ? a) ANTIQUITÉ :  On rentre dans une société d·écriture => l·histoire apparition de l·histoire.  Contrainte sociale : Certaines personnes vont faire travailler d·autre => l·esclavage : y y y y y y y Son origine provient de la guerre, les vainqueurs prenaient les perdants comme esclave. L·esclavage n·est pas d·ordre racial. Forme généralisé du travail. L·esclave est un objet car il n·avait pas de droit, c·est une forme d·énergie et leurs dimensions humaines sont niées. La philosophie va légitimer l·esclavage par la naturalisation => c·est la nature qui décide que tu sois esclave. L·esclave accepte sa situation comme étant normale car il ne connait rien d·autre. Il va disparaitre avec le travail libre.

y

1er forme de domination directe de l·homme dans le travail. 07/10/10 Cette forme de domination traverse les époques et est toujours d·actualité. La société esclavagiste est une société de classe => domination de classe : citoyen, c·est une minorité (homme male et libre => exerce un réel pourvoir sur et dans la cité), aujourd·hui les citoyen n·ont aucun pouvoir. Lorsque l·esclage est un mode de production, fermé et immuable. Lorsque l·esclave est improductif il est jeté. Il ne possède pas d·identité sociale et est totalement exclu. Dissolution de l·esclavage : y y Apparition de l·empire romain, législation sur l·esclavage. Apparition du christianisme qui reconnaît l·esclave en tant qu·homme.

y y

y y y

y y

Le travail attribuait déjà un statut. L·empire romain va imploser et donné naissance à l·environnement féodal.

b) LA FÉODALITÉ ET LE SERVAGE :  Le travail :  Système sociale économique qui se caractérise par un système de pourvoir avec des obligations entre dominé et dominant : y Dominer doit produire pour les seigneurs, il y a un lien de vassalité => les serf appartiennent à la terre il travail moitié pour eux et moitié pour le seigneur. y  Les seigneurs leur doivent protection. Ce système caractérise l·ensemble de l·Europe occidental => sentiment d·insécurité car il n·y a pas de pouvoir central pour garantir l·espace public , les pouvoirs sont fragmenté => pas de pouvoir de droits (ex : notre voisin peut très bien s·accaparer notre bien).   De plus l·on sort de la société romaine qui avait un pouvoir centrale. Pas qualitatif dans le statut des travailleur => on gagne en humanité, on reconnait le caractère humain du serf (ex : il a une identité, un statut, temps pour lui) => amélioration des conditions des travailleurs.     La corvée : est le travail fournit par les serfs pour le seigneur. Le travail libre n·existe presque pas sauf au dans le milieu arisant et des corporation. Le servage va s·effrité à partir de la Renaissance. Le statut : y y De serfs se transmet de père en fils. Le pourvoir des seigneurs est la à vie. 

Temps cyclique : temps sociale => l·homme a une emprise sur ces relations. Aujourd·hui le temps échappe à l·individu. 

La religion :    Le ciment idéologique de la société féodale est la religion chrétienne catholique. Société rigide jusqu·aux croisades, à partir de 1095 permet une ouverture, un contacte de culture et l·échange de produit. L·argent n·est pas favorisé cependant certaines personne ne pouvant travailler la terre (juif, lombard) car elle ne peut être touché que par les chrétien.   Elle a le monopole du vivant => tout s·explique par la religion. Cependant il y a une complicité entre la religion et les seigne urs au niveau de l·exercice du pouvoir car ils ont les mêmes intérêts => la religion va légitimer. c) LA RENAISSANCE :  On remet l·homme au centre du monde >< à la religion.  Développement des communes et des villes.  Changement :  Fait par une minorité : il est cristallisé par les bourgeois => contestation en vers le pouvoir féodale => les bourgeois (habitant du bourg) vont acheter leurs libertés => apparition d·une nouvelle classe => elle va s·accaparer l·État.   De type dynamique. Nouvelles découverte 

On rentre dans une société d·accumulation de la richesse => apparition du capitalisme.  Le capitalisme : est un système historique caractérisé par la priorité donné à l·accumulation illimité du capital.  Conséquence de l·apparition du capitalisme :   Développement du travail libre. Affrontement idéologique => la question idéologique se pose, elle devient une stratégie d·affrontement pour changer le monde => ce système va s·imposé.  Révolutions et bouleversements : y y y y y y y Révolution agricole. Amélioration des conditions de vie. Développement des routes et des commerces. Réforme protestante : favorisant l·argent, l·épargne et le travail. Développement des corporations. Développement de l·industrie des armes => il va y avoir beaucoup plus d·avantage à s·unir => centralisation du pouvoir. Privatisation de la terre => enclosure.

Chapitre 2 : Les corporations :        Se sont des groupements humains basés sur l·exercice d·un même métier. Se développe lors du 15,16 et 17ème siècle => période d·or. Elle défende les intérêts de leur monde. Forme généralisé du travail libre. Le produit n·est pas étrange du producteur => pas de division du travail. Production limité à un certains nombre de produits. C·est une unité de production d·un bien quelconque. C·est un système hiérarchisé :  Les apprentis : y y y y y y y Vont apprendre un métier donné. Vont apprendre l·ensemble du processus de production. => ils vont détenir le secret de fabrication. Travailleur qualifier que le capitalisme va disqualifier. Leur famille fait déjà en général partie des corporations. Soumis à l·autorité des maitre et compagnon. Double processus d·apprentissage :   y y y y y y y y  Pratique. Théorique. 

Les compagnons : Maitrise de processus de production. Rentre dans un processus de perfection. Il peut être salarié. Possède le secret de fabrication. Il devait produire des chefs d· uvre. Exercice du pouvoir dictatorial. Anciens artisans. Vont décider la vie sociale de la corporation. 

Les maîtres :

Ils ont leur propre système juridique ancêtre de :  Les droits du travail.  Le syndicalisme. 

       

Système rigide, et fermé qui causera leur perte. Pour entrer dans une corporation il faut être pistonné ou il faut payer. Lorsqu·on a accès au secret de fabrication, l·on doit prêter serrement. Les femmes, enfants illégitime, les étrangers (pas de concept de nation), les usuriers (ex : juifs) sont exclus. Son exclusivement dans les villes. Il participe à la renaissance divine. Lutte avec les pouvoir féodaux => cette lutte illustre l·affrontement pour la suprématie sociale. On toujours existé mais vont disparaitre avec la décadence de l·empire romaine mais a partir du 12ème siècle elle renaisse avec l·apparition du libre travail. Les corporations doivent demander au seigneur local car la terre lui appartient. 

 

Qualité du produit, règle de contrôle et en ce qui concerne la vente de la marchandise. Sont à l·origine des innovations techniques relativement performantes (ex : procédure de conservation des aliments). Va permettre l·accumulation primitive du capital :   Les grand maitre vont se transformé en marchant, commerçant puis industrielle (transformation de la matière 1ère) Elle pose le mode de production capitaliste ; elles mettent les éléments en place ça la capitalise est basé sur le salariat (le travail libre). 

Elle préfigure le droit social et elle montre d·une manière ou d·une autre montre le travail de qualité, elles sont un miroir par rapport au produit actuel, car nos produits sont éphémères et fait en peu de temps => les corporations font des produits durables. 

Les corporations sont un obstacle au développement du capitalisme :    Car le travail n·est pas libre => on ne peut pas engager n·importe qui dans la corporation. Le nombre de travailleur est limité. Fonctionnement bureaucratique => elles ne s·adaptent pas au monde qui arrive. 

A la fin des corporations :        Nous sommes dans la période de rupture avec l·ancien régime => rupture avec la société féodale => apparition du statut de salarier. Les corporations vont continuer en secret par le compagnonnage => on transmet les métiers. Certaines corporation s·adaptent et deviennent des industries. Les travailleurs vont s·organiser mais par secteur (ex : les mines, le cuire) => on leur interdit de fait ça car c·est corporatif. Nous allons passer au travail simple => disparition du travail complexe => disqualification des travailleurs (capitalisme). La classe bourgeoise va prendre le pouvoir et présente le MPC comme normal => c·est un pourvoir idéologique. L·avènement de la technique va bouleverser le monde définitivement, la technique qui devait devenir libératrice va nous enchainé. 



Le travail des corporations est libre par rapport au servage mais pas pour le capitalisme. Question d·examen : Pourquoi les corporations sont un obstacle au développement du libre travail ?

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful