You are on page 1of 7

SÉANCE DU 24 MAI 2019

L’An deux mille dix-neuf, le vingt-quatre mai à vingt heures, les membres du Conseil Municipal
de la Commune d'Ennordres se sont réunis dans le lieu ordinaire de leurs séances, sous la Présidence
de M. Hugues DUBOIN, Maire, légalement convoqués le 15 mai 2019.

Étaient présents (10) : M. Hugues DUBOIN (Maire),


M. Florent DE SANDE, Mme Marie-Aude de POMMEREAU (Adjoints).
M. Ludovic MARCHAND, Mme Rose-Marie CHAUVEAU, Mme Cathy PRUNIER, M. Romain CHERRIER,
M. Bernard CORNUEL, M. Alain de POMMEREAU, Mme Sybille DUBOIN.

Absent excusé (1) : M. Thierry PACTON.

M. Ludovic MARCHAND a été nommé secrétaire de séance.

Avec l'ordre du jour suivant :


1) Transfert compétences Eau-Assainissement vers CDC.
2) Loyer unique pour 2 logements (rue Pelet).
3) Délégation compétence M. le Maire.
4) Envoi convocation Conseil Municipal par mail.
5) Choix nombre délégué communautaire avant prochaine mandature.
6) Organisation du 13 juillet.

Affaires diverses :
A) Informations RGPD.
B) Organisation informations diverses et culturelles.

Avant de déclarer la séance ouverte, M. le Maire demande l'avis du Conseil Municipal afin de porter
à l'ordre du jour un nouveau dossier. Après échange de vues et concertation, le Conseil Municipal
émet un avis favorable et porte à l'ordre du jour le dossier concernant la modification des statuts
de la Communauté de Commune Sauldre et Sologne pour le GEMAPI, qui portera le n° 7.

1) Report du transfert des compétences eau potable et assainissement collectif des eaux usées)
Vu la loi n° 2018-702 du 3 août 2018 relative à la mise en oeuvre du transfert des compétences eau et
assainissement aux Communautés de Communes,
Vu l’instruction ministérielle du 28 août 2018 relative à l’application de la loi n° 2018-702 du 3 août 2018
relative à la mise en oeuvre du transfert des compétences eau et assainissement aux Communautés de
Communes,
Vu les articles 64 et 65 de la loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant Nouvelle Organisation Territoriale de la
République modifiés,
Vu les statuts modifiés de la Communauté de Communes Sauldre et Sologne en date du 29 janvier 2019,
Monsieur le Maire expose :
La loi du 7 août 2015 dite « Loi NOTRe » prévoyait le transfert obligatoire aux Communautés de Communes
des compétences eau potable et assainissement au 1er janvier 2020.
La loi du 3 août 2018 est venue assouplir ce dispositif de transfert obligatoire de compétences en
prévoyant que les communes membres d’une Communauté de communes peuvent s’opposer au transfert
des compétences eau potable et assainissement collectif des eaux usées au 1er janvier 2020, dans la mesure
où, avant le 1er juillet 2019, au moins 25% des communes membres de cette communauté représentant au

1
moins 20% de la population totale de celle-ci, s’opposent au transfert de ces compétences, par délibération
rendue exécutoire avant cette date.
Les Communes peuvent s’opposer au transfert de ces deux compétences ou de l’une d’entre elles.
Dans la mesure où une telle minorité de blocage serait réunie, le transfert obligatoire de ces compétences
sera reporté au 1er janvier 2026, au plus tard.
Monsieur le Maire précise que la Communauté de Communes Sauldre et Sologne n’est pas en mesure de
faire face à la gestion de ces compétences dès 2020, et qu’une étude est en cours auprès de Cher Ingénierie
des Territoires.
En l’espèce, la Communauté de Communes Sauldre et Sologne ne dispose pas actuellement, même
partiellement, des compétences eau potable et assainissement collectif des eaux usées.
Aussi afin d’éviter le transfert automatique de ces compétences à la Communauté de Communes Sauldre et
Sologne au 1er janvier 2020, ses communes membres doivent constituer avant le 1er juillet 2019, une minorité
de blocage permettant le report, au plus tard au 1er janvier 2026, du transfert de ces compétences.
En conséquence, Monsieur le Maire propose au Conseil Municipal de bien vouloir, compte tenu de
l’ensemble de ces éléments, se prononcer contre le transfert à la Communauté de Communes Sauldre et
Sologne au 1er janvier 2020, de la compétence eau potable et de la compétence assainissement collectif des
eaux usées.
Il est proposé au conseil municipal :

Article 1 : DE DÉCIDER de s’opposer au transfert automatique à la Communauté de Communes


Sauldre et Sologne au 1er janvier 2020 de la compétence eau potable au sens de l’article
L.2224-7 I du CGCT et de la compétence assainissement collectif des eaux usées, au sens de
l’article L.2224-8 I et II du CGCT,
Article 2 : DE PRÉCISER que cette délibération sera notifiée à la Présidente de la communauté de
Communes Sauldre et Sologne,
Article 3 : D’AUTORISER Monsieur le Maire à signer tout acte nécessaire à l’exécution de la présente
délibération.
Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal, adopte ce report comme ci-dessus,
à l'unanimité des membres présents.

2) Loyer unique pour 2 logements (rue Pelet)


M. le Maire informe le Conseil Municipal que des demandes ont été émises pour louer les deux logements
neufs de la rue L. et D. PELET (n°3 et 4) pour faire un seul logement.
À ce jour aucun tarif n'est prévu pour cette demande, M. le Maire propose un loyer de base
de 340.00 €/mois + 44.00 €/mois de frais + 50.00 €/mois pour l'entretien des climatiseurs soit un montant
net mensuel de 434.00 €.
Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal approuve cette proposition et autorise
M. le Maire à signer tout document tant administratif que financier concernant ce dossier.

3) Compte-rendu de décisions prises dans le cadre de la délégation de M. le Maire


Monsieur le Maire expose à l'assemblée ce qui suit :
- Vu l'article L 2122-22 du Code Général des Collectivités Territoriales,
- Vu la délégation accordée à M. le Maire par délibération du Conseil Municipal d'Ennordres en date
du 12 septembre 2014,
- Considérant l'obligation qui lui est faite de présenter au Conseil Municipal les décisions prises dans le
cadre de cette délégation,
Décision n° 01-08-18 : Signature du bail avec Mme Patricia BOURGEOIS, pour le logement N° 1, Rue L. et D.
PELET à 18380 ENNORDRES, pour un loyer mensuel de 562.66 € frais compris.

2
Décision n° 04-03-19 : Signature du bail avec M. Kévin GUITTARD, pour le logement N° 30 Grande rue à
18380 ENNORDRES, pour un loyer mensuel de 240.00€ frais compris (du 4 mars au 24 mai 2019).
Décision n° 01-04-19 : Signature du bail avec Mme Michèle BADERSBACH, pour le logement N° 20 Grande
rue à 18380 ENNORDRES, pour un loyer mensuel de 320.00€ frais compris
Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal prend note et entérine ces décisions.

4) Envoi convocation Conseil Municipal par mail


L'Article 2120-10 du C.G.C.T. prévoit, pour les Conseils Municipaux, que la convocation soit adressée par
écrit, sous quelque forme que ce soit, au domicile des Conseillers Municipaux, sauf s'ils font le choix d'une
autre adresse. Cette disposition permet la transmission des convocations non seulement sur support papier
mais aussi sous forme dématérialisée, afin de bénéficier des avancées technologiques.
La capacité d'utiliser internet n'étant pas généralisée, il parait essentiel de permettre à tous les élus
communaux d'être convoqués dans les formes qui leur sont accessibles.
M. le Maire propose de dématérialiser, quand cela est possible, les convocations aux Conseillers Municipaux.
Cette disposition permet de bénéficier des avances technologiques, de réduire la quantité de photocopies et
de conforter la politique communale de développement durable.
Cette nouvelle procédure sera mise en place à compter du 1er Juin 2019.
Le Conseil Municipal, après échanges de vues et délibération, adopte à l'unanimité des membres présents,
l'envoi des convocations du Conseil Municipal de la façon suivante : Les Conseillers Municipaux qui optent
pour un envoi des convocations sous forme dématérialisée reçoivent la convocation à l'adresse mail dument
mentionnée par écrit, daté et signé par eux sur le tableau ci-annexé.
M. Thierry PACTON, étant absent, M. le Maire est chargé de prendre contact avec lui pour recueillir son avis
et sa signature, avant l'envoi en préfecture de cette délibération.

5) Objet : Approbation du nombre et de la répartition des sièges de conseillers communautaires dans le


cadre d’un accord local
Tous les établissements publics de coopération intercommunal à fiscalité propre (EPCIFP) doivent faire
l’objet d’une recomposition dans l’année précédant celle du renouvellement général des conseils
municipaux. Les délibérations doivent être prises par les communes membres de l’EPCIFP à la majorité
qualifiée, impérativement avant le 31 août n-1, soit le 31 août 2019 en prévision du renouvellement des
conseils municipaux de mars 2020. A défaut d’accord des communes, la composition du conseil
communautaire répondra à la répartition de droit commun, qui établit à 30 le nombre de siéges à répartir
pour la Communauté de communes Sauldre et Sologne. La composition actuelle du conseil de la
Communauté de communes Sauldre et Sologne est dérogatoire au droit commun. Elle répond à l’accord
local n°1, qui établit à 37 le nombre de conseillers. Conformément à ce qui a été convenu lors du conseil
communautaire du 20 mai 2019, il est proposé de maintenir la composition actuelle du conseil
communautaire et se prononcer pour un accord local fixant à 37 le nombre de sièges de conseillers
communautaires. Vu le décret n°2018-1328 du 28 décembre 2018 authentifiant les chiffres des populations
de métropole, des départements d’outre-mer de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique et de La
Réunion, de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin et de Saint-Pierre-et-Miquelon applicable au 1er janvier 2019
Vu la loi n° 2015-264 du 9 mars 2015 autorisant l’accord local de répartition des sièges de conseiller
communautaire ;
Vu l’article L.5211-6-1 du code général des collectivités territoriales ;
Considérant qu’au 31 août 2019 au plus tard, avant le renouvellement général des conseils municipaux de
mars 2020, il est procédé à la recomposition de l’organe délibérant des EPCI à fiscalité propre en application
de l’article L.5211-6-1 du code général des collectivités territoriales ;
Considérant qu’un accord local peut être conclu à la majorité qualifiée des communes intéressées c’est-à-
dire par accord des deux tiers au moins des conseils municipaux des communes membres représentant plus
de la moitié de la population de celles-ci ou de la moitié au moins des conseils municipaux des communes

3
membres représentant plus des deux tiers de la population de celles-ci. Cette majorité doit comprendre le
conseil municipal de la commune dont la population est la plus nombreuse, lorsque celle-ci est supérieure
au quart de la population des communes membres ;
Considérant que l’accord local doit permettre de répartir au maximum 25 % de sièges supplémentaires par
rapport au nombre de sièges obtenus en application des règles de droit commun. Les sièges sont répartis en
fonction de la population municipale de chaque commune, chaque commune dispose d’au moins un siège
et aucune commune ne peut disposer de plus la moitié des sièges ;
Considérant qu’à défaut d’accord local, la recomposition s’effectue selon les règles de droit commun ;

Il est proposé au conseil municipal :

Article 1 : D’APPROUVER l’accord local fixant à 37 sièges la composition du conseil communautaire


Sauldre et Sologne et la répartition suivante :

Nombre de conseillers
Communes
communautaires
ARGENT SUR SAULDRE 5
AUBIGNY SUR NERE 12
BLANCAFORT 3
BRINON SUR SAULDRE 3
CLEMONT 2
ENNORDRES 1
IVOY LE PRE 2
LA CHAPELLE D'ANGILLON 2
MENETREOL SUR SAULDRE 1
MERY ES BOIS 2
OIZON 2
PRESLY 1
SAINTE MONTAINE 1

Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal, adopte la répartition des sièges comme
ci-dessus à l'unanimité des membres présents.

6) Organisation du 13 juillet.
Après échange de vues le Conseil Municipal décide :
1) De maintenir la soirée du 13 juillet 2019.
2) Vin d'honneur à 19 h 00, offert par la mairie.
3) Pour le diner, M. le Maire est chargé de prendre contact avec l'Auberge "Les Amis de Diane", pour
savoir s'ils peuvent préparer un buffet froid, qui sera servi par les Conseillers Municipaux, par contre la
réservation des repas se fera directement à l'Auberge.
4) Feux d'artifice à 22 h 30.
Conseillers Municipaux présents pour cette soirée : M. le Maire, MM. DE SANDE Florent, Alain de
POMMEREAU, Mmes Marie-Aude de POMMEREAU, Rose-Marie CHAUVEAU, Sybille DUBOIN,
Une invitation sera faite pour les administrés et les conseillers municipaux seront informés des suites
retenues pour le repas et les différents horaires.

4
7) Objet : Modification des statuts de la Communauté de communes Sauldre et Sologne portant
intégration de la compétence « Mise en place et exploitation de dispositifs de surveillance de la ressource
en eau et des milieux aquatiques »
Par délibération en date du 24 septembre 2018, la Communauté de communes a procédé à la mise en
conformité de ses statuts avec le droit en intégrant les compétences obligatoires de gestion des milieux
aquatiques et prévention des inondations (GEMAPI). Par cette même délibération, la Communauté de
communes a choisi d’exercer une compétence complémentaire à la GEMAPI obligatoire, à savoir
« l’animation et la concertation dans le domaine de la gestion de la ressource en eau », au titre des
compétences facultatives. Cette décision a été prise au regard de l’exercice de cette compétence
d’animation par tous les syndicats gestionnaires de la GEMAPI présents sur le territoire intercommunal. Or,
il s’avère que les syndicats (Syndicat Intercommunal de la Vallée de l’Yèvre, Syndicat d’Entretien du Bassin
du Beuvron, et Syndicat Mixte du Pays Sancerre Sologne) exercent également tous la compétence codifiée
par l’item 11 de l’article L.211-7 du code de l’environnement, à savoir : « la mise en place et l'exploitation de
dispositifs de surveillance de la ressource en eau et des milieux aquatiques ». Cette compétence est
indissociable de l’animation dans le cadre des contrats de bassin portés par les syndicats.
La Communauté de communes Sauldre et Sologne a donc procédé à l’intégration de cette compétence
complémentaire à ses statuts par délibération en date du 20 mai 2019.
Il convient en conséquence d’accepter le transfert de cette compétence.
Vu la loi n°2014-58 du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des
métropoles,
Vu l’article L.211-7 du Code de l’environnement,
Vu le projet de statuts modifiés de la Communauté de communes Sauldre et Sologne notifié par sa
Présidente le 22 mai 2019,
Considérant qu’en vertu de l’article L5211-17 du code général des collectivités territoriales, le conseil
municipal doit se prononcer sur cette révision statutaire, par délibération concordante, dans les trois mois,

Il est proposé au conseil municipal :

Article 1 : D’ACCEPTER le transfert de la compétence facultative suivante issue de l’alinéa 11° de


l’article L.211-7 du code de l’environnement : "La mise en place et l'exploitation de
dispositifs de surveillance de la ressource en eau et des milieux aquatiques".
Article 2 : D’ADOPTER les nouveaux statuts de la Communauté de communes tels qu’annexés à la
présente délibération.
Article 3 : D’AUTORISER le maire à signer tout acte afférent à la présente délibération.

Après échange de vues et délibération, le Conseil Municipal, adopte la modification des statuts comme
ci-dessus à l'unanimité des membres présents.

AFFAIRES DIVERSES :

A) Informations RGPD :
M. le Maire informe le Conseil Municipal, que Mme Corinne APERT, secrétaire, a assisté le 26 avril 2019 à
Aubigny/Nère, à une réunion d'informations sur le RGPD, il en donne les grandes lignes.
La Communauté de Commune "Sauldre et Sologne", a engagé une Entreprise privée le GIP/RECIA qui
assistera toutes les communes dans la démarche du RGPD, ses un des employés qui sera nommé Délégué de
la Protection des Données pour 4 à 5 communes.
5
Dans un premier temps, un audit sera réalisé dans chaque commune pour faire l'état des choses à faire.
Dans cette mission des outils de dématérialisation sont inclus, pour mémoire 1 035.00 € la première année
et ensuite 800.00 €/an pour le suivi et la maintenance des outils, il faudra donc résilier certains contrats pour
ne pas faire double-emploi avec Berger-Levrault (fournisseur actuel).
Il faudra éventuellement fournir une tablette à M. le Maire pour qu'il puisse travailler avec la mairie en toute
sécurité.
Il faut également procéder à l'achat d'armoire anti-feu pour tous les documents d'état-civil et toutes les
délibérations.
Ce dossier fera l'objet d'un prochain ordre du jour.

B) Organisation informations diverses et culturelles :


Mme Cathy PRUNIER rend compte des dernières réunions auxquelles elle a participé dans le cadre du
programme d'action culturelle de la Communauté de communes.
Une commission de travail prépare le programme d'action 2020.

M. le Maire informe le Conseil Municipal que la restitution du Grand Débat engagé par le gouvernement est
consultable en ligne sur le site : granddebat.fr

M. le Maire informe le Conseil Municipal qu'il a reçu un courrier du Musée de Saint Vic qui dépend de la Ville
de Saint-Amand-Montrond, aux termes duquel le Musée nous demande le prêt "de la Croix de Procession".
Dans le cadre de la mort de Léonard de Vinci et intitulé 500 ans Renaissance.
Après échange de vues, le Conseil Municipal, approuve cette demande et charge M. le Maire de donner
suite.

Rien ne restant à l'ordre du jour, M. le Maire déclare la séance close à 22 h 30


Fait et délibéré les jours, mois et an-susdits,
Ont signé les membres présents,

M. Hugues DUBOIN - Maire

M. Florent DE SANDE - Adjoint

Mme Marie-Aude de POMMEREAU - Adjointe

M. Ludovic MARCHAND

Mme Rose-Marie CHAUVEAU

Mme Cathy PRUNIER

M. Romain CHERRIER

M. Bernard CORNUEL

M. Alain de POMMEREAU

Mme Sybille DUBOIN


6

Related Interests