You are on page 1of 19

2010

Progression D’ecrans
D’affichages

Ahmad el Moussawi
Buisness Computer
6/8/2010

L’eReader en détail2 Recherche sur la Nouvelle Technologie Beirut 2010 .

L’eReader en détail3 Index Les différents formats des eBooks 3 Les formats les plus utilisés 3 Les autres formats 5 L’eReader en détail 6 Livre électronique en noir et blanc 7 Schéma d'un écran électrophoretique 7 Livre électronique en couleur 9 Mirasol par Qualcomm 9 Les CES 11 Conclusion sur le CES 2010 14 Samsung montre le prototype d’un nouveau eReader 15 L’écran couleur Electrowetting du eReader liquavista supporte la vidéo 17 .

Notre cher eReader en main. .epub. cela permet donc à l’éditeur de publier des œuvres en epub sans avoir de supplément à payer. marge etc) tout en étant indépendant de la plateforme utilisée. Créé en 1993 par Adobe. Les formats les plus utilisés Si vous regardez les formats lus par les eReaders sur le marché. je vous rassure toujours pas de port USB à la naissance !) de se demander de quel format sont les livres électroniques. On a ensuite le réflexe naturel (technophilement naturel du moins. standard pour l’échange.fb2. vous vous rendez vite compte que des formats eBooks sont beaucoup plus utilisés que certains.pdf. Plumereader vous propose 1 petit guide. Nous ne sommes donc pas étonnés de retrouver le PDF. .azw. . Voici les principaux. .txt. • Le format Portable Document File (. Sa particularité est qu’il est reflowable.epub) : International Digital Publishing Forum (IDPF) L’epub est plus récent que le format PDF puisque adopté par l’IDPF en 2007.html etc … Afin de ne pas finir enseveli et pour bien appréhender ces différents formats. c’est à dire que les documents encodé dans ce format s’adapteront aux différentes résolutions de vos eReaders. Le format embarque une description complète du document.pdb. . Ainsi le texte et les images s’aligneront naturellement dans vos eReaders en tenant compte de vos préférence (taille de la police par exemple) sans que vous ayez à zoomer / dézoomer ou défiler. Il s’agit d’un format standard mais surtout gratuit. . . aux extensions parfois effrayantes : . le PDF a pour particularité de préserver la mise en page des documents (police. . permettant ainsi une reproduction fidèle dans le logiciel qui ouvrira le fichier. image. on se met en quête de la solution sur Google … pour tomber sur une multitude de format de fichiers eBooks. . . L’eReader en détail4 Les différents formats des eBooks Une des premières pensées que l’ont a en tête quand on aborde le monde des eReaders est « Comment vais-je me procurer des eBooks ? ».mobi. • Le format EPUB (.prc. dans les formats des eBooks.lit.pdf) : Adobe Ce format ne va pas sans vous rappeler les nombreux exposé ou rapport que vous avez fait (ou que vous ferez) lors de vos études.

tablettes. Ce logiciel est intéressant puisqu’il se veut universel et peut être utilisé sur des matériels portables (PDA. vous trouverez un langage informatique constitué de balise (<body></body>. Ce logiciel est gratuit et peut être téléchargé que ce soit pour la lecture ou la création de eBooks. des images et des éléments graphiques au travers d’un langage simple et bien construit.rtf) On peut s’étonner de trouver ce format de fichier dans ceux lus par nos chers lecteurs d’eBook puisque nous sommes habitués à voir des fichiers aux formats rtf sous Windows. • Le format Rich Text Format (. L’eReader en détail5 L’epub a été adopté par le monde des eReaders afin de garantir un format standard.html ou .txt) Ce type de fichier contient uniquement du texte contrairement aux fichiers produits par les logiciels de traitement de texte qui embarquent la mise en page. PC etc). • Le format Mobipocket (. • Le format Plain Text (. pourtant il offre toute la souplesse nécessaire à une bonne mise en page avec du contenu texte. On peut être surpris de retrouver l’HTML dans les formats lus par les eReaders.htm) HTML ou HyperText Markup Language a été conçus pour représenter et mettre en forme les pages internet.mobi. il s’agit d’un format descriptif non- compressé. Les eReaders ont donc encore des chemins avant d’exploiter au mieux ce format. la plupart des eReaders actuels peuvent lire des fichiers . Ce format a été créé et développé par Microsoft. <br /> etc). permet d’ailleurs aujourd’hui de construire des pages dynamiques lisibles par les derniers navigateurs internet sur PC. .prc ou . C’est ce langage qui permet de mettre en forme les pages web. Mac OS X et maintenant sur les firmware des eReaders.mobi) : Mobipocket SA Mobipocket SA est une société française qui a créé un logiciel permettant de convertir des documents dans un format eBook. En 2005.prc ou . Si vous regardez les sources de la page que vous êtes en train de lire (ctrl + u). La plupart des logiciels de traitements de textes le comprennent que ce soit sous Windows. Ainsi. L’évolution de ce langage qui date de 1989. <p></p>. Amazon a racheté Mobipocket. • Le format HTML (.

Les autres formats • Le format Amazon Kindle (. Même les images seront converties et résideront dans le fichier. .azw) : Amazon Comme son nom l’indique. L’eReader en détail6 Aussi un fichier en plain text n’acceptera que les caractères imprimables et les espaces. • Le format Fiction Book (. basé sur le langage XML (qui est un langage à balise comme le langage HTML). Les fichiers au format Amazon Kindle sont vendus par Amazon et sont protégé par DRM Si la protection DRM ne vous dit rien : le « Digital Right Management » protège toutes les œuvres électroniques grâce à un système d’accès conditionnels. c’est à dire qu’on ne peut pas se les échanger entre possesseurs d’eReaders. une restriction géographique. Il s’agit d’un format ouvert. Ces conditions peuvent par exemple être la lecture sur un seul terminal. le format PostScript est toujours utilisé. Ainsi. très utilisé dans le milieu graphique. Néanmoins. • Le format PostScript (.fb2) : Дмитрий Грибов Originaire de Russie. une interdiction de copie ou un bridage des options (avance rapide etc). ce format a été adopté par les eReaders. pour les imprimantes par exemple (et les eReaders). les eBooks achetés sont liés à l’appareil. Il a donné naissance au format EPS.ps) : Adobe Le format PostScript permet d’encoder un document en langage vectoriel. Développé par Adobe et apparu en 1982. ce format est destiné uniquement au Kindle de Amazon dont celui-ci est exclusivement propriétaire. Ce format est séduisant parce qu’il est composé d’1 seul fichier qui lui-même contient le contenu du eBook. ce format se veut être un standard puisqu’il est indépendant des plateformes et embarque directement la description du document. dans le cas du Kindle. on se rend compte que le PostScript est très proche du format PDF et ce n’est pas par hasard puisque le format PDF est une évolution du PostScript. Quand on lit sa description.

Avant de se plonger dans le monde des livres électroniques. il faut répondre à cette simple question : qu’est-ce qu’un eReader ? Un eReader ou lecteur de livres électroniques est un appareil mobile et léger qui permet de lire des livres au format numérique. mais jusqu’à présent les livres n’étaient pas sujet à ce phénomène. vidéo). Tout d’abord. L’eReader en détail7 Les Fiction Books sont plus gros en taille que les fichiers dans d’autres formats. un ultraportable ou encore un tablet-pc? . Cette rubrique a pour but de vous expliquer ce que sont les eReaders. Mais ils sont aussi plus facilement convertibles en d’autres formats et lisibles par la plupart des appareils mobiles. L’eReader en détail La numérisation est aujourd’hui naturelle pour bon nombre de contenus médiatiques (audio. comment ils fonctionnent et quels sont leurs possibilités. un netbook. il est important de le comprendre et de s’approprier cette nouvelle technologie. L’avantage des eReaders c’est avant tout un gain de place et la possibilité d’emporter avec soi une bibliothèque complète! Mais quelle différence avec un portable.

• Livre électronique en noir et blanc Mais quel est donc cette technologie? L’eInk est en fait constitué de particules d’un pigment blanc. le dioxyde de titane. Les particules noires sont chargées positivement tandis que les blanches sont chargées négativement. Quand un courant passe par une électrode. ce qui fait la force des livres électroniques ce sont leurs écrans qui. Leurs principal désavantages : la vitesse de rafraichissement et le manque de couleur (problème bientôt réglé). Schéma d'un écran électrophoretique Ainsi. et de particules de pigment noir qui nagent dans un substrat coincé entre deux électrodes transparentes. Une électrode transparente est placée sur le « devant » du eReader (ce que vous voyez) et l’autre sur le « fond ». un écran d’un lecteur de livres électroniques est constitué de millions de capsules de ce type. grâce à leur technologie particulière leur offre une autonomie moyenne d’environ une semaine et une facilité de lecture sans précédent par rapport à un écran conventionnel. il est donc possible de former des lettres ou des images en alternant le noir et le blanc (pensez à un grand damier où vous pouvez disposer les cases noires à votre guise). . les particules sont attirées selon leur charge (une électrode avec un courant positif attirera les particules noires par exemple). L’eReader en détail8 En fait. électriquement chargées.

En effet. vous retrouvez ainsi le confort de lecture d’un livre papier ! Grâce aux eReaders vous pouvez maintenant transporter partout vos livres mais aussi vos documents. Un autre avantage est l’absence de rétro-éclairage qui fatigue l’œil rendant la lecture beaucoup plus agréable. une page sera ainsi disponible indéfiniment. . Les progrès dans cette technologie sont en constante accélération et on voit déjà émerger des écrans couleurs. le ePaper ne fait que refléter la lumière. il n’y a pas besoin de courant pour les maintenir dans cet état. Suivez l’actualité sur Plumereader pour rester à la page sur les eReaders. L’eReader en détail9 L’avantage de cette technologie est qu’une fois les particules arrangées.

les électrodes sont attirées l’une vers l’autre et ferment l’espace. les compagnies ont bien compris que ce marché qui est en plein essor pourrait se faire voler la vedette par les tablet-pcs ou MID (mobile internet device) si les constructeurs continuaient à produire des lecteurs monochromes sans ajuster les prix. Mais en ce début d’année 2010 c’est en train de changer. Contrairement à l’eInk. En effet. L’eReader en détail10 • Livre électronique en couleur Je vous le disais quelques paragraphes plus tôt. La couleur résultante dépend seulement de la dimension de l’espace. Le principe est plus facilement expliqué avec un schéma. sa couleur finale. Ainsi. la couleur de l’huile peut être observée à travers l’eau mais quand on applique un champ électrique. • Liquavistacolor par Liquavista La technologie qu’utilise Liquavista est bien différente de celle de Qualcomm. une image peut être formée! . il n’y a pas de pigment qui entre en jeu et c’est seulement la lumière réfléchie par l’élément selon qu’il est ouvert ou fermé qui lui donne une certaine teinte. le rendant plus ou moins hydrophile. Dans un état stable. au pixel. L’electrowetting est basé sur la capacité d’influer grâce à un courant électrique. • Mirasol par Qualcomm Cette technologie est basée sur la particularité qu’a la lumière traversant différent milieu. la technologie Mirasol utilise la lumière ambiante par réflexion pour produire de la couleur. chaque pixel de l’image est constitué d’un certain nombre d’éléments et c’est le mélange de la lumière réfléchie par chacun de ces éléments qui donne. Contrairement aux écrans conventionnel qui émettent de la lumière et sont donc très fatiguant pour les yeux. comme on peut le voir ci-après. Une couche d’huile colorée est donc prise en sandwich entre une surface hydrophobe et de l’eau. d’autre part le taux de rafraichissement. la nature d’un liquide hydrophobe. Quand un champ électrique est appliqué. l’écran est formé par une multitude de micro éléments constitués chacun par une électrode réfléchissante et une électrode transparente séparée par un espace vide. Deux technologies émergentes ont donc fait leur apparition pour apporter la couleur et la réactivité sans pour autant empiéter sur l’autonomie et la facilité de lecture. l’huile change d’état et la couleur de la surface hydrophobe est révélée. Si chaque pixel d’un écran est formé par éléments. la faiblesse des eReaders sont d’une part l’absence de couleur.

il faut se tourner vers d’autres technologies concurrentes de l’encre électronique. Jusqu’à présent les lecteurs ebook n’utilisaient qu’une seule technologie : l’encre électronique développée à la fin des années 90 par la société e Ink. En faisant migrer ces pigments à l’aide d’un champ électrique au premier plan ou en arrière plan d’un écran. L’iPad est une formidable tablette pour surfer sur internet et deviendra à l’occasion une plateforme pour la lecture l’ebooks ou de presse numérique. Comme par exemple Liquavista qui propose une technologie encore plus innovante appelée ‘electrowetting’. avec une interface qui n’a ni la fluidité ni la rapidité de l’écran tactile de l’iPad sont-ils dépassés ? Pas tout à fait ! Car voici la future génération des lecteurs ebooks avec l’arrivée imminente de la couleur et de la vidéo. certains préféreront un lecteur ebook justement pour son confort de lecture et son autonomie de plusieurs jours voire plusieurs semaines. l’pied et son iBookstore est présenté comme un concurrent sérieux aux lecteurs ebook comme le Kindle. c’est le principe de la quadrichromie. Depuis e-Ink teste des écrans d’encre électronique couleurs. Pour des lectures plus soutenues. Qu’importe. car si ces appareils se ressembleront techniquement. leurs usages seront différents. Rien de moins sûr. une limitation de taille : on ne peut afficher que quelques images par seconde. L’eReader en détail11 Depuis son lancement aux Etats Unis. on obtient une couleur blanche ou noire et tous les niveaux de gris intermédiaires. Mais cela sera suffisant cependant par exemple pour une illustration. Mais avec la vidéo. . Le principe est simple. blancs ou noirs. l’essentiel n’est-il pas que la lecture numérique se développe ? L’iPad contribuera à sa manière à démocratiser l’accès au livre numérique. il faut s’attendre à l’arrivée des lecteurs ebook couleur à partir de 2011. un schéma ou une carte animée dans un ebook ou un journal électronique. il suffit de combiner plusieurs couleurs principales comme pour l’impression papier. le Sony Reader ou le Nook. portant des charges électriques opposées. Alors les lecteurs ebook. Pour de la vraie vidéo. Alors y aura-t-il une bataille entre cette nouvelle génération de lecteurs ebook et l’iPad. Avec cette nouvelle génération d’encre électronique couleur. tout comme les futurs lecteurs ebooks couleur. L’encre électronique est constituée de microparticules de pigments bicolores. Mais son écran LCD ne lui permettra pas un confort de lecture équivalent à du papier électronique. noir et blanc.

L’eReader en détail12 Qualcomm était déjà présent au CES 2010 et la technologie que cette société. L’écran Mirasol peut aujourd’hui afficher jusqu’à 30 frames par secondes pour une vidéo. ce qui n’était pas encore possible du fait du taux de rafraîchissement des écrans ePaper. E Ink qui était le principal fabricant de papier électronique. ce qui est encore bas pour regarder un film mais suffisant pour des animations. Vous connaissez probablement Prime View International. PVI travaille donc actuellement sur une technologie tactile qu’ils placeraient derrière l’écran eInk pour ne pas altérer les couleurs de celui-ci. les progrès qui seront fait d’ici là permettront peut-être un taux de rafraîchissement plus grand. Liu note que le marcher des eReaders tactiles va significativement augmenter cette année. Aussi. Pour rappel. C’est donc Prime View International qui est à l’heure actuelle le premier fournisseur d’écrans eInk avec des clients comme Amazon ou encore Barnes & Noble.3 jours contre 8. Cheryl Goodman . développe est intéressante. Qualcomm est en train de finaliser son écran Mirasol qui permet un affichage en couleurs. vous pouvez découvrir la technologie utilisée par Qualcomm dans notre partie « L’eReader en détail » et une vidéo présentée par le directeur marketting de Qualcomm. avec le confort de l’ePaper et pour une consommation moindre que l’eInk. son président du comité. Aujourd’hui les écran eInk tactiles utilisent un « calque tactile » qui vient se superposer devant l’écran d’affichage à encre électronique. les écrans eInk durent 7. Leurs tests montrent qu’en lecture de eBook et magazine avec du surf sur le web. Qualcomm espère sortir son eReader à la fin de l’année. actuellement reconnue pour son architecture processeur Snapdragon. La société travaille pour maintenir sa suprématie et innover dans la technologie ePaper et d’après Scott Liu. En effet. cette société Taïwannaise a racheté E Ink l’année dernière. des rumeurs courent d’ailleurs sur le fait que Amazon soit intéressé par le Mirasol pour leur prochain Kindle. PVI prévoit des écran eInk couleurs tactiles et pouvant afficher des vidéos pour 2010. D’après DigiTimes. En attendant d’autres informations. Scott Liu confit que PVI a déjà fait suffisamment de progrès dans la technologie eInk pour afficher des animations. Ce sont pour le moment des performances inégalées (couleurs et autonomie) et Qualcomm pourrait bien faire sa place avec cet écran.6 pour le Mirasol. Liu rajoute que des eReaders pouvant afficher des animations devraient sortir courant 2010. . D’après les dires de Qualcomm. le Mirasol consomme de 18% à 5 fois moins que les écrans eInk suivant l’utilisation.

Dans un état stable.7″ (E101) : équipé de la 3G et du Wifi. le tactile et le confort du papier numériques (confort de lecture. Comme toujours lors de cet évènement. Un tel avantage est obtenu grâce à la technologie Electrowetting. . flexibilité …) dans nos eReaders. L’eReader en détail13 C’est donc une année prometteuse annoncée par PVI. Le QUE se distingue des eReaders par suite bureautique embarquée. des mails. se lance à son tour dans le livre électronique c’est bon signe. Le liquide devient hydrophile.doc ou . En effet. c’est que les eReaders ont dominé le salon. A défaut d’être sur place. Les 2 modèles ont un stylet et la possibilité de faire des annotations. C’est d’ailleurs l’impression qu’a le journaliste de DigitalTrend : des lignes épurées pour un eReader solide et rapide avec une suite complète pour le travail (synchronisation du calendrier. alors l’electrowetting est basé sur la capacité d’influer grâce à un courant électrique. Son principe est la modification de la tension superficielle d’un liquide hydrophobe (huile colorée) par application d’une tension électrique. la couleur de l’huile peut être observée à travers l’eau mais quand on applique un champs électrique. entreprise grand public. • 2 versions 6″ : 1 avec clavier physique et l’autre avec 1 slider muni d’1 pad et de 6 boutons physique (E6). Il nous présente 4 eReaders à son stand : • 1 version 9. La société hollandaise Liquavista vient de mettre au point un écran couleur pour lecteur eBook qui combine les avantages des écrans LCD et des écrans e-Ink (encre électronique). Si chaque pixel d’un écran est formé par éléments. Si le géant Samsung. de 3Gb d’espace mémoire et d’un stylet qui permet l’annotation. la technologie des eBook est en plein essor. Nous vous le présentions dans cet article. l’huile change d’état et la couleur de la surface hydrophobe est révélée. L’Electrowetting est une technologie d’affichage concurrente de l’encre électronique d’e-Ink. nous aurons bientôt des vidéos. autonomie. supports de formats tel que les . Cette série d’articles sera là pour résumer le CES 2010. le rendant plus ou moins hydrophile. Les entreprises y révèlent leurs produits et nous font de belles surprises en matière de nouvelles technologies.xls avec annotations. lecture des journeaux …). voici une sélection de vidéos prises pendant l’exhibition pour vous faire vivre l’essentiel de l’actualité des eReaders. Les entreprises présentes dans cette aventure ont eu l’occasion de montrer leurs avancées. Si on doit tirer un premier bilan de cette édition 2010. Le QUE est un bon eReader mais il faudra compter au alentour des 450€ pour se le procurer. la nature d’un liquide hydrophobe. le voici en vidéo au travers d’une prise en main. Une couche d’huile colorée est donc pris en sandwich entre une surface hydrophobe et de l’eau. Plastic Logic vise un public d’hommes d’affaires. une image peut être formée! Le CES 2010 est maintenant terminé depuis hier. il y a eu beaucoup d’annonces et tout autant de démonstrations.

Nous vous l’avions présenté et le voici à nouveau en vidéo. Twitter etc …). Le Alex se rapproche du design du Nook de Barnes & Noble et ils tournent tous les 2 sous le même OS : Android. des objets dynamiques. C’est une des eReader qui a fait le plus parler de lui lors du CES 2010. D’après les commentaires et les tests. haut-parleurs …). 3G. du contenu web … C’est une nouvelle expérience dans la lecture eBook. . l’Alex est plus réactif que le Nook mais Barnes & Noble y travaille. il est doté de 2 écrans (eInk de 9. Wifi. les réseaux sociaux n’avaient pas été adaptés aux eReaders jusqu’à aujourd’hui. Vous pouvez vous faire votre propre idée des eReaders présentés lors de ce salon qui s’est tenu du 7 au 10 de ce mois-ci. vous pouvez faire part de vos préférences en matière de lecture à votre réseau social. Ici ce n’est pas un matériel qui est présenté mais un logiciel.7″ et LCD de 10. Blio a été présenté lors du CES 2010 et sera distribué gratuitement sur PC. suivre celles de vos amis et recevoir des notifications sur votre eReader. recherche …). Vous pouvez maintenant interagir avec vos livres qui contiennent des vidéos. accéléromètre. Copia propose d’ailleurs 1 gamme complète de lecteurs de eBook allant de 137€ à 275€ sans avoir à envier les autres eReaders (écrans tactiles. Ce lecteur de eBook a pour particularité d’avoir 2 écrans (un eInk et l’autre LCD). parce que des démonstrations sont beaucoup plus parlantes que les mots. Ces 2 écrans sont tactiles. On a ainsi une véritable plateforme multimédia alliant le confort de lecture des écrans eInk avec la souplesse de l’OS Android et ses applications. le LCD sert à la navigation. En effet. celui du bas étant tactile et servant à la navigation pendant que celui du haut est monochrome et sert à la lecture. le surf sur le web et la lecture de fichiers multimédias pendant que l’écran eInk permet l’annotation et l’interaction avec le texte (copier. Le principe est simple : le portail de Copia est basé sur le partage. Copia mérite une attention particulière (ils ont d’ailleurs attiré la notre) puisque cette entreprise a introduit une dimension nouvelle dans le monde des eReaders : le social. voici la 2ème partie de notre compte rendu en vidéo. des sons. L’actualité des livres électroniques s’est emballée lors du CES. Samsung se positionne donc sur toutes les gammes du marché des eBook avec des prix assez haut (482€ pour le E101 et 275€ annoncé). iPod Touch et iPhone.1″) disposé de part et d’autre d’une charnière à la manière d’un livre papier. C’est donc une petite révolution qu’opère Copia. Il permettra d’avoir une autre dimension dans la lecture de eBooks avec toutes une bibliothèques disponible en couleur et interactives. Bien qu’au centre de tous les moyens de communications du moment (Facebook. Blio est une plateforme inventé par Raymond Kurzweil qui permet de lire des livres électroniques en couleurs mais aussi animés et intéractifs. Voici un autre eReader tournant sous Android mais celui-ci se situe entre le netbook et le eReader. L’eReader en détail14 • 1 version 4″ : prévu pour la mobilité avant tout et doté d’un stylet et des annotations tout comme ces frères.

Du lecteur de eBook classique jusqu’au combiné avec 1 netbook. Samsung montre le prototype d’un nouveau eReader Samsung veut être en premier plan sur la scène des eReaders. on remarque 4 boutons sur le côté droit de l’écran (on / off. Il répond aussi bien au doigts qu’au stylet. les entreprises rivalisent d’audace et de créativité pour se démarquer dans ce marché en plein essor. C’est d’ailleurs une très bonne chose pour nous. Voilà que Samsung est de retour. il nous l’a faut savoir au CES 2010 où le constructeur Koréen était présent avec 4 lecteurs de eBooks. une sortie miniUSB et ce qui semble être un interrupteur pour bloquer l’appareil. un slot carte SD. Books et News). Comme dit dans la première partie de cet article.5mm. Il possède le Wifi et la 3g. Voici une vidéo prise pendant le MWC 2010 : On peut y voir que le eReader a une forme assez esthétique qui me séduit personnellement. cette fois-ci au WMC 2010. les constructeurs et sociétés ont mis l’accent sur l’innovation dans la technologie eReader. de prix ou de date de sortie pour le moment mais rappelons qu’il s’agit d’un prototype. Nous n’avons pas de nom. . L’eReader en détail15 Conclusion sur le CES 2010 Les 4 jours du CES 2010 ont été forts en découvertes et en annonces. cela prouve que les eBooks se glissent (lentement) dans notre quotidien. J’ai tendance à bien accueillir l’investissement dans le monde des eReaders d’une société qui se tourne souvent vers le grand public. où il nous montre le prototype d’un nouveau modèle de eReader. Home. Le lecteur de eBook en question a un écran tactile capacitif eInk noir et blanc de 6″. cela conforte l’idée que l’année sera riche en rebondissements pour les eReaders et que nous serons toujours émerveillés devant un nouveau matériel ! Espérons que cet engouement pour l’eBook touche rapidement la France. sur le dessus nous avons un jack 3.

il est donc maintenant attendu au US où les lecteurs pourront apprécier son écran 6″ de 600 * 800 pixels avec 8 niveaux de gris. C’est de ce modèle que Samsung a annoncé la sortie prochaine aux Etats-Unis. L’eReader en détail16 Samsung avait fait sa première apparition dans le monde des liseuses au CES 2010 avec 4 eReaders. Parmis eux. Le E6 est déjà disponible en Corée. Cette liseuse permet aussi l’annotation grâce à son stylet Electro Magnetic . le E6 présente un écran 6″ et il est muni d’un slider à la façon d’un téléphone portable.

Les formats supportés sont classiques. . téléphones. La solution développée par Liquavista est vraiment très réactive ce qui donne une fluidité appréciable pour feuilleter un livre ou un magasine. cette nouvelle technologie permettrait de profiter d'un taux de contraste 15% plus élevé. le PDF. puisque chaque pixel doit être légèrement alimenté. à suivre en tout cas de près. Ce désagrément de longévité de batterie serait en tout cas le seul désavantage apparent de cet écran. y compris les vidéos. le bmp et le mp3. l’ePub. L’electrowetting permet une vitesse d’affichage de près de 200 images par seconde. Disponible très bientôt à 299$ (soit 219. Il est aussi pourvu d’applications pour lire les actualités.5mm. Les écrans Liquavista sont utilisés dans une vaste gamme de produits mobiles. Ils sont également peu gourmands en énergie. il n’est pas possible de maintenir une page indéfiniment comme avec l’eInk. appareils photo numériques et instruments de navigation. L’eReader en détail17 Resonanceet elle possède le Wifi. Et Liquavista a annoncé le lancement de lecteurs ebook couleur et vidéo pour 2011. mais surtout la possibilité de voir des vidéos! Par contre. prendre des notes. Les petits plus du E6 est dans son design et ses fonctionnalités : le lecteur de eBook est doté d’un slider qui découvre des boutons de navigations qui minimise sa taille pendant la lecture. c’est à dire le txt. d'une réflectivité améliorée de 40% par rapport aux technologies d'affichage actuelles et de temps de reponse inférieurs à 10 ms. Elle nous propose des écrans eInk en couleurs qui utilisent la technologie electrowetting. largement suffisant pour de la vidéo. Jusqu’ici rien de bien innovant et on peut se demander comment ce eReader va trouver sa place face au Kindle ou encore au Nook qui affichent plus de niveaux de gris.7€) aux Etats-Unis. Le text-to-speech viendra lire vos eBooks à voix haute via ses haut-parleurs intégrés ou par les écouteurs que vous brancherez sur son jack 3. le jpg. gérer un agenda et ses contacts et écouter de la musique. espérons qu’il arrive bientôt en France ! L’écran couleur Electrowetting du eReader liquavista supporte la vidéo Liquavista est une société à suivre dans le monde des eReaders. Les écrans fabriqués à partir de cette technologie n’ont pas besoin de rétroéclairage et sont donc parfaitement visibles dans toutes les conditions de luminosité.

l’écran peut afficher des couleurs impressionnantes et soutenir unrythme de rafraîchissement comparable à un écran LCD. Le concept pourrait aussi être appliqué à des écrans souples pour créer des journaux électroniques. Concrètement d’infimes charges électriques sont émises pour déplacer les encres colorées contenues dans chaque pixel. De ce fait. Les écrans électrowetting peuvent utiliser 3 modes d’affichage: réflectif. Cela pourrait bien devenir la norme pour les écrans eReaders du futur… . les lecteurs DVD et dans les automobiles. tout en consommant peu d'énergie électrique. tout en étant lisible plein soleil et en consommant aussi peu d’énergie qu’un écran e-ink.transmissif et transflectif. les Montres. Les écrans développés autour de cette technologie n'auraient aucun mal à afficher des contenus vidéos avec beaucoup de mouvement. les téléphones mobiles. L’eReader en détail18 Ce type d'écran pourrait être employé avec les Baladeurs MP3.

fr .com www.plumereader.clubic.fr www.com pc-tablet.gimv.com www.plumereader. L’eReader en détail19 Références www.web-tv-culture.fr www.