You are on page 1of 11

DOSSIER DE PRESSE

PARIS, LE 18 DÉCEMBRE 2017

CAMPAGNE NATIONALE D’APPEL AUX DONS


POUR LA RÉNOVATION DU THÉÂTRE DU CHÂTELET

LANCEMENT DE LA CAMPAGNE DE CROWDFUNDING


LUNDI 18 DÉCEMBRE 2017

www.fondation-patrimoine.org/52740

CONTACTS PRESSE

FONDATION DU PATRIMOINE
Directrice presse et presse événementielle
Laurence Lévy
Téléphone
01 53 67 76 05
Mail
laurence.levy@fondation-patrimoine.org
Adresse
23-25, rue Charles Fourier
75013 Paris
Site
www.fondation-patrimoine.org

Rejoignez-nous !
facebook.com/fondationdupatrimoine
@ fond_patrimoine
@fondationdupatrimoine

THÉÂTRE DU CHÂTELET
Service de presse
Édouard Dagher
Téléphone
01 40 28 29 30
Mail
edagher@chatelet-theatre.com
Adresse
2, rue Édouard Colonne
75001 Paris
Site
www.chatelet-theatre.com
Rejoignez-nous !
facebook.com/theatrechatelet
@ theatrechatelet
@ theatrechatelet
youtube.com/theatreduchatelet Vue plongeante sur la place et le Théâtre du Châtelet © Théâtre du Châtelet -Timothée Chaine
CAMPAGNE NATIONALE D’APPEL AUX DONS POUR LA RÉNOVATION DU THÉÂTRE DU CHÂTELE T 2

SOMMAIRE

1. COMMUNIQUÉ DE PRESSE PAGE 3

2. HISTORIQUE DU THÉÂTRE DU CHÂTELET PAGE 4

3. LES ÉLÉMENTS RESTAURÉS GRÂCE À LA SOUSCRIPTION PAGE 5

LE GRAND FOYER PAGE 5

LA GALERIE ADAMI PAGE 6

LES STATUES ALLÉGORIQUES DE LA TERRASSE NIJINSKI PAGE 7

LA MISE EN LUMIÈRE PAGE 8

4. PLANS DU THÉÂTRE PAGE 9

5. LES PRÉCÉDENTES CAMPAGNES DE TRAVAUX PAGE 10

6. FAIRE UN DON : AVANTAGES FISCAUX  PAGE 10

7. LES PARTENAIRES PAGE 10

LA FONDATION DU PATRIMOINE PAGE 10

LA VILLE DE PARIS PAGE 10

LE THÉÂTRE DU CHÂTELET PAGE 11


CAMPAGNE NATIONALE D’APPEL AUX DONS POUR LA RÉNOVATION DU THÉÂTRE DU CHÂTELE T 3

1. COMMUNIQUÉ DE PRESSE

A l’occasion des fêtes de fin d’année et dans le cadre des grands travaux de rénovation du
Théâtre du Châtelet, la Fondation du patrimoine, en partenariat avec la Ville de Paris et le
Théâtre du Châtelet, lance une campagne de crowdfunding pour restaurer certains éléments
représentatifs de cet ancien théâtre impérial, lieu emblématique de la capitale dédié aux
productions de spectacles musicaux majeurs. L’appel aux dons permettra à chacun de devenir
mécène de ce théâtre célèbre dans le monde entier.

La souscription porte sur la restitution du décor historique du Grand Foyer, la rénovation et


l’aménagement de la Galerie Adami située dans sa continuité, la réintégration des statues
allégoriques originellement disposées sur la balustrade de la terrasse Nijinski et disparues depuis
la fin du XIXe siècle, enfin sur la mise en lumière de l’extérieur de l’édifice et en particulier de ses
parties supérieures visibles de loin.
Devenez mécène du Théâtre du Châtelet !
Pour cela, rendez-vous à l’adresse : www.fondation-patrimoine.org/52740.
Chaque donateur, particulier ou entreprise, pourra bénéficier d’avantages fiscaux, quel que soit
le montant de son don.
L’objectif de la collecte a été fixé à 75 000 €. La Fondation du patrimoine apporte à la restauration
du Grand Foyer un financement complémentaire de 250 000 € grâce à son premier mécène la
Fondation Total. Les travaux sur lesquels porte la souscription publique s’élèvent pour leur part
à 906 000 €.
Engagés depuis la fermeture du théâtre en février 2017, les travaux concernent l’extérieur et
l’intérieur de l’édifice. Menés sous la conduite de l’architecte Philippe Pumain, ils permettront
de restituer au Châtelet sa splendeur patrimoniale originelle et moderniseront le théâtre sur les
plans techniques, fonctionnels et scénographiques.
L’ensemble des travaux de restauration patrimoniale représente un budget de 5 000 000 €. La
totalité de la réhabilitation du théâtre est de 31 500 000 €.

Façade du théâtre depuis la Place du Châtelet © Théâtre du Châtelet


CAMPAGNE NATIONALE D’APPEL AUX DONS POUR LA RÉNOVATION DU THÉÂTRE DU CHÂTELE T 4

2. HISTORIQUE DU THÉÂTRE DU CHÂTELET


Parmi les plus fidèles spectateurs du Théâtre du Châtelet, peu soupçonnent aujourd’hui que
l’ensemble majestueux formé par la place et les deux théâtres doit beaucoup à la percée au XIXe
siècle du boulevard Voltaire, ouvrant la voie quelques années plus tard à la création de la place
de la République. Au gré de cette nouvelle aventure urbaine, le préfet Haussmann passe par
pertes et profits pas moins de sept théâtres, malencontreusement situés sur le tracé du nouvel
axe et jugés peu compatibles avec la nouvelle caserne qui doit sortir de terre. Il décide alors
de confier à l’un de ses plus proches collaborateurs, l’architecte Gabriel Davioud, la mission de
réorganiser l’ancienne place du Châtelet et d’y ériger deux théâtres.
Entre 1860 et 1862, deux théâtres implantés en vis-à-vis voient le jour : le « Théâtre (Impérial) du
Châtelet » et le « Théâtre-Lyrique (Impérial) », aujourd’hui « Théâtre de La Ville ». Donnant une
nouvelle dimension monumentale remarquable à cet espace public central, ces constructions
offrent aux Parisiens des lieux de divertissement attractifs et monumentaux répondant à des
objectifs urbains, politiques et culturels très affirmés. Le Théâtre du Châtelet, construit à
l’emplacement de l’ancienne forteresse du Grand Châtelet, est inauguré le 19 avril 1862 par
l’Impératrice Eugénie.
Au plus proche de la création et des grands courants de son époque, le Châtelet accueille tour à
tour des pièces à grand spectacle : les Concerts Colonne au XIXe siècle (1873), la première saison
des Ballets Russes de Diaghilev au début du XXe siècle (1909) avec en point d’orgue les créations
de Petrouchka, L’Après-midi d’un faune et Daphnis et Chloé avec Vaslav Nijinski, puis à partir
de 1929 l’opérette qui fait son entrée sur cette prestigieuse scène parisienne où l’on retrouve
les noms d’André Baugé, Fernandel, Georges Guétary, Luis Mariano ou Tino Rossi… Audacieux,
toujours au cœur du foisonnement artistique de son époque, il n’a jamais cessé d’être le lieu
d’une excellence artistique sans prétention ni dogmatisme, accueillante et plébiscitée.

Le Théâtre du Châtelet photographié par Charles Marville vers 1866 © Théâtre du Châtelet
CAMPAGNE NATIONALE D’APPEL AUX DONS POUR LA RÉNOVATION DU THÉÂTRE DU CHÂTELE T 5

3. LES ÉLÉMENTS RESTAURÉS GRÂCE À LA SOUSCRIPTION


La Ville de Paris est maître d’ouvrage du Théâtre du Châtelet et finance les travaux de rénovation et
de mises aux normes. L’association Théâtre Musical de Paris (association loi 1901 subventionnée
par la Ville) est chargée de l’exploitation du lieu et de sa programmation artistique.

LE GRAND FOYER
Le Grand Foyer sera restauré pour retrouver le décor historique et redonner sa cohérence à
cet espace, d’après les dessins de Davioud et sur la base des dégagements du décor originel
effectués sur les parois. La polychromie sera rétablie sur les boiseries (lambris et encadrements),
avec un décor en faux-bois rouge et brun ponctué de dorure à la feuille d’or sur les reliefs.
Au-dessus du lambris, un papier peint à motifs « végétaux » et géométriques sera restitué en
s’inspirant des dessins originaux de Davioud. Les dorures et peintures du plafond à caissons,
en relativement bon état de conservation, seront restaurées, tandis que le parquet à point de
Hongrie sur lambourdage, très usé et plusieurs fois remplacé depuis l’origine, sera refait à neuf.
Les deux tableaux, représentant des figures allégoriques de la Musique et de la Poésie, qui ont
été substitués aux portraits impériaux à la fin du XIXe siècle, seront restaurés, et de nouvelles
banquettes à dossier seront disposées le long des parois, selon le projet de Davioud. Les cinq
oculi donnant sur la Galerie Adami seront rouverts afin de permettre à nouveau une entrée de
lumière naturelle dans le Grand Foyer.

Le Grand Foyer dans son état actuel Projection : le Grand Foyer après restauration
© Pascal Dhennequin Mairie de Paris © Philippe Pumain architecte
CAMPAGNE NATIONALE D’APPEL AUX DONS POUR LA RÉNOVATION DU THÉÂTRE DU CHÂTELE T 6

LA GALERIE ADAMI
La Galerie Adami, en continuité avec le Grand Foyer, sera également restaurée dans une logique
patrimoniale. Les voûtes seront requalifiées par un surlignage des arêtes et des clefs de voûtes,
d’après les dessins originaux et les traces de décor retrouvées in situ. Le sous-bassement en
pierre sera dégagé des couches de peintures modernes et remis à jour. Le revêtement de sol,
actuellement constitué d’un parquet très usé, sera repris en finition minérale avec un calepin
répondant à la division des travées, selon les dispositions d’origine. Les deux escaliers « Chalet »,
installés à la fin du XIXe siècle et amputés en 1979 de leurs volées supérieures conduisant à la
terrasse Nijinski, seront déposés de manière à redonner son intégrité à l’espace de la galerie.
Dans le cadre de l’opération « 2 » (restauration de la façade principale Place du Châtelet), les
volumes verriers existants seront intégralement remplacés, avec des châssis en acier plus fins
que les actuels châssis en aluminium anodisé et une division des volumes permettant de rendre
une meilleure lisibilité aux grands arcs de la façade.

La Galerie Adami dans son état actuel Projection : la Galerie Adami après restauration
© Mairie de Paris © Philippe Pumain architecte
CAMPAGNE NATIONALE D’APPEL AUX DONS POUR LA RÉNOVATION DU THÉÂTRE DU CHÂTELE T 7

LES STATUES ALLÉGORIQUES DE LA TERRASSE NIJINSKI


Les statues allégoriques (La Danse, le Drame, la Comédie et la Musique) originellement disposées
sur les dés en pierre rythmant la balustrade de la terrasse Nijinski, et disparues depuis la fin du
XIXe siècle, seront restituées d’après l’iconographie historique et les documents photographiques
anciens, afin de rétablir le couronnement de la partie centrale de la façade tel que l’avait souhaité
et réalisé Davioud. Le travail de restitution se fera sous le contrôle de la Conservation Régionale
des Monuments Historiques (DRAC Ile-de- France) et de l’Architecte des Bâtiments de France.

Perspective de Davioud © Théâtre du Châtelet Photo de Charles Marville vers 1866 © Théâtre du Châtelet
CAMPAGNE NATIONALE D’APPEL AUX DONS POUR LA RÉNOVATION DU THÉÂTRE DU CHÂTELE T 8

LA MISE EN LUMIÈRE
Le parti pris de mise en lumière de l’extérieur du Théâtre du Châtelet propose de renforcer, sans
emphase inutile, la présence de l’édifice dans l’espace urbain nocturne. Le système d’éclairage
projeté souligne en priorité la composition architecturale de la façade principale sur la Place du
Châtelet, y compris les travées en retour des avant-corps côté quai de la Mégisserie et avenue
Victoria, avec des rehauts ponctuels sur les cartouches et autres éléments décoratifs de la façade.
Par ailleurs, à l’échelle urbaine, l’accent est mis sur l’éclairage des parties supérieures de l’édifice,
visibles de loin : éclairage des parois du corps central soulignant le rythme de la composition
architecturale, éclairage linéaire de la crête de toiture, éclairage ponctuel des deux groupes
sculptés en extrémité de la toiture haute côté rue Edouard Colonne et Place du Châtelet, et enfin
éclairage de l’intérieur du lanternon central, constituant un petit «phare» dans la nuit parisienne.

Vue de nuit actuelle du Châtelet Projection : mise en lumière extérieure


© Philippe Pumain architecte © Philippe Pumain architecte
CAMPAGNE NATIONALE D’APPEL AUX DONS POUR LA RÉNOVATION DU THÉÂTRE DU CHÂTELE T 9

Mise en lumière sur la partie haute du théâtre © Philippe Pumain architecte

4. PLANS DU THÉÂTRE

1er niveau © Philippe Pumain architecte

3ème niveau © Philippe Pumain architecte


CAMPAGNE NATIONALE D’APPEL AUX DONS POUR LA RÉNOVATION DU THÉÂTRE DU CHÂTELE T 10

5. LES PRÉCÉDENTES CAMPAGNES DE TRAVAUX


ff 1979-1980 : Un an de travaux pour remettre à neuf et moderniser la fosse d’orchestre et les
planchers de la scène. La salle est réaménagée grâce à la suppression des loges de corbeille
et à l’installation de nouveaux fauteuils.
ff 1988-1989 : Deux séries de travaux sont commandés par la Ville de Paris pour l’amélioration
de l’acoustique ainsi que le confort et la visibilité des spectateurs. En septembre 1989, dans
le cadre des commandes publiques de la Ville de Paris, l’ancien rideau de scène est remplacé
par une création du peintre Gérard Garouste et une fresque conçue par Valerio Adami est
réalisée pour le foyer.
ff 1998-1999 : Le Théâtre ferme le temps d’une saison afin de moderniser la cage de scène.
ff aujourd’hui : Le Théâtre du Châtelet dispose d’une jauge d’accueil de 2000 places, pour une
surface d’environ 14 000 m².

6. FAIRE UN DON : AVANTAGES FISCAUX


Les dons effectués à la Fondation du patrimoine sont déductibles :
ff de l’IRPP à hauteur de 66% du don et dans la limite de 20% du revenu imposable ;
ff de l’ISF/IFI à hauteur de 75% du don dans la limite de 50.000 € ;
ff de l’IS, à hauteur de 60% du don, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaires HT.

Pour faire un don, cliquez ici : www.fondation-patrimoine.org/52740.

7. LES PARTENAIRES
LA FONDATION DU PATRIMOINE
La Fondation du patrimoine a été créée par la loi du 2 juillet 1996 et reconnue d’utilité publique
par un décret du 18 avril 1997. Organisée autour de ses 22 délégations régionales, elle appuie
son action sur un réseau de plus de 560 délégués bénévoles qui œuvrent chaque jour à la
préservation de ce patrimoine de proximité.
Avec plus de 28 000 projets publics et privés soutenus depuis sa création, elle participe
activement au renforcement de l’attractivité des territoires en devenant, au fil des années, un
partenaire privilégié des acteurs locaux et un moteur efficace du développement économique
durable de notre pays, en contribuant à la création d’emplois, en participant à la transmission des
savoir-faire, à l’insertion professionnelle, et à la formation des jeunes. Le mécénat populaire qui
fait appel à la générosité publique est l’outil le plus emblématique de la Fondation du patrimoine,
qui a collecté en 2016 près de 16 millions d’euros grâce à la générosité de 46 000 donateurs.

LA VILLE DE PARIS
La Ville de Paris a redessiné les contours d’une politique culturelle inventive fondée sur une
dynamique plus proche des publics, plus accessible et plus audacieuse.
La Maire a fixé, pour la présente mandature dans le domaine culturel une ambition qui est celle
de « l’ouverture, ouverture à la diversité des esthétiques et des formes d’expression artistiques,
à tous les quartiers et à tous les publics… »
Ces principes guident les trois principales missions de sa politique culturelle menée par la
Direction des Affaires Culturelles composée de 2700 agents, de 3 sous-directions (Patrimoine
et histoire, Création artistique et Education artistique et pratiques culturelles) et de 3 missions
CAMPAGNE NATIONALE D’APPEL AUX DONS POUR LA RÉNOVATION DU THÉÂTRE DU CHÂTELE T 11

(Cinéma, Archives de Paris et Développement et valorisation) :


• Conserver et valoriser le patrimoine matériel et immatériel
• Soutenir la création et accompagner la diffusion des œuvres crées
• Permettre au plus grand nombre l’accès à l’offre et à la pratique culturelle
La DAC gère un parc d’équipements dédiés aux pratiques culturelles et aux enseignements
artistiques constitué de 74 bibliothèques, 17 conservatoires, 15 sites Ateliers beaux-arts et 5
Maisons des pratiques artistiques amateurs.
La DAC assure la tutelle financière du Théâtre du Châtelet, du Théâtre de la Ville, de la
Philharmonie de Paris, du CENTQUATRE , de la Gaîté Lyrique, de La Place centre culturel Hip Hop,
de la Maison européenne de la photographie… et soutient plus de 100 établissements.

LE THÉÂTRE DU CHÂTELET
Théâtre Musical de la Ville de Paris inauguré en 1862, le Châtelet propose une programmation
éclectique, populaire et sophistiquée, tournée vers tous les publics. Chaque saison est marquée
par plusieurs productions made in Châtelet, créations artistiques originales conçues dans ses
ateliers propres par les équipes du théâtre, en collaboration avec des talents du monde entier.
Le Châtelet maintient depuis cent cinquante ans une tradition d’excellence dans toutes les
disciplines : féeries, opéras, drames, ballets, comédies musicales, symphonies, opérettes,
mystères, revues, projections cinématographiques, récitals et concerts de jazz et de variété.
Le Théâtre du Châtelet est dirigé depuis 2017 par Ruth Mackenzie (Directrice artistique) et
Thomas Lauriot dit Prévost (Directeur général). Actuellement fermé pour d’importants travaux
de rénovation, il rouvrira ses portes au public en 2019.