FOOTBALL

SANTÉ

Météo
19° à Alger 26° à Adrar
PÉTROLE

Football/Ligue1 (mise à jour)

Selon une enquête menée dans la région MENA

JSK-CRB et MCA-USMA

Du suspense en perspective

Les 3/4 des diabétiques en Algérie satisfaits des soins reçus
P. 16

P. 32

Le Brent à 84,73 dollars le baril
MONNAIE

12 Dhoul el Hidja 1431 - Jeudi 18 Novembre 2010 - N° 14052 - Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287

L'euro à 1,354 dollar

L A R E V O L U T I O N PA R L E P E U P L E E T P O U R L E P E U P L E

Hadj 2010

Sahara occidental

2,8 millions de fidèles ont participé au pèlerinage

L’Aïd El Adha célébré dans la communion et la solidarité

Le Conseil de sécurité déplore la violence des derniers événements
P. 14

Le sommet de l’OTAN s’ouvre demain à Lisbonne
P. 13

Banque mondiale

L’Algérie parmi 14 pays investissant dans les projets d’énergie renouvelables à grande échelle
P. 12

Représentant le Président de la République au Comité des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA à Addis-Abeba

Le Président Bouteflika accomplit la prière de l’Aïd El-Adha à la Grande Mosquée d’Alger
PP. 3 à 5

Un projet de loi pour protéger les promoteurs et les acquéreurs
P. 7

Promotion immobilière

Louh à la 309e session du Conseil d’administration du BIT à Genève

“Le dialogue social, une force de développement économique” P. 11

Rahmani expose les enjeux pour l’Afrique du Sommet de Cancun sur le climat P. 12

Décès du député Hassan Djemmam

P. 30

Quotidien national d’information — 20, rue de la Liberté - Alger — Tél. : (021) 73.70.81 — Fax : (021) 73.90.43 — 52e Année — Algérie : 10,00 DA - France : 1 €

2

EL MOUDJAHID

Météo

19° à Alger, 26° à Adrar

Ce matin, de 11 h à12 h, à la Chaîne 2 de la radio nationale

Pèlerinage aux Lieux saints de l’islam

ps sera nuadu pays, le tem es les régions nordst avec localement quelqu u Sur stable sur l'E r les régions du littoral. A geux et in ment su ternance averses notam uest, l’on s’attend à une al pendant eux avec ce tures tre et à l'O ag Cen de passages nu péra d'éclaircies et es aujourd’hui. Les tem e 16°c et tr plui quelques se varieront en12c et 16°c légère bais maximales en gions du littoral et entre seront en sur les ré . Les vents 19°c s de l'intérieur sur les régions à modérés. ageux sur général faible ciel sera partiellement nuillé sur le le le Au Sud, sera enso pératures ra. Le temps le nord Saha l et l’extrême Sud. Les tem °c sur le centra °c à 28 e 22 sahara situeront entr 34°c vers maximales se ec cependant des pics de l faibles à av ra nord sahara Les vents seront en géné l'extrême Sud. 19° à Alger, modérés. cure affichera rd’hui, le mer aïa et Bejaia, 16° à Batna Aujou à Ghard dj Bou21° à Annaba,tine, 20° Oran, 15° à BorAdrar et à et à Constanà Sétif, 19° à Tlemcen, 26° Arréridj, 14° In Salah.

Louisa Hanoune, invitée du forum du jeudi
Mme Louisa Hanoune, secrétaire Générale du Parti des Travailleurs (PT) sera ce matin de 11 h à 12 h l’invitée de l’émission «Forum du jeudi » de la chaîne 2 de la Radio nationale. Le débat portera sur plusieurs questions liées à l’actualité.

Plus de 300 journalistes aux Lieux saints de l’islam

Selon le ministère du Commerce

Près de 4.400 infractions enregistrées au 1er semestre
Un total de 4.390 infractions relatives à la contrefaçon ont été enregistrées par les agents de contrôle du ministère du Commerce au niveau national au premier semestre 2010, a appris l'APS auprès d'un responsable du ministère. Ces infractions ont permis aux agents de contrôle de dresser 4.080 procès-verbaux de poursuite judiciaire, la proposition de fermeture de 224 locaux commerciaux et la saisie de 55 tonnes de marchandises pour un montant de plus de 8,6 millions de dinars, a indiqué M. Benabdellah Djamel, sous directeur à la Direction générale du contrôle économique et de la répression des fraudes au ministère. Les infractions relatives à la qualité des produits industriels enregistrées étaient liées essentiellement à la non-conformité de spécification technique de produits avec 935 infractions, défauts de garantie de produit (406 cas), et défauts de marque commerciale (96). Les produits industriels contrefaits concernent, notamment, les produits cosmétiques, alimentaires, l'électroménager et la pièce de rechange, a tenu à souligner M. Benabdellah.

Le 20 novembre, à Dar El Imam

Le 22 novembre, à 10 h, au palais des expositions

Inauguration d’AGRO EXPO
Le Salon international de l’agriculture, AGRO EXPO, sera inauguré le lundi 22 novembre à 10 h au pavillon A du palais des expositions, Pins maritimes. Cette manifestation est placée sous le haut patronage du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, M. Rachid Benaïssa, du ministre des Ressources en Eau, M. Abdelmalek Sellal, et M. Mustapha Benbada, ministre du Commerce, souligne le communiqué parvenu à notre rédaction.

La FOREM célèbre la journée mondiale des droits de l’enfant
La FOREM célébrera la journée mondiale des Droits de l’enfant le samedi 20 novembre à partir de 9 h à la salle des conférences de Dar El Imam. Sont notamment inscrites au programme de cette journée, des interventions thématiques ainsi que des animations données par des enfants.

Plus de 300 journalistes et reporters du monde entier se trouvent, actuellement, à La Mecque et Médine pour suivre le déroulement du pèlerinage aux Lieux saints de l’islam, qui rassemble cette année quelque 3 millions de musulmans. Pour ce faire, les autorités saoudiennes ont pris toutes les dispositions nécessaires pour permettre aux représentants des radios, chaînes de télévision et agences de presse des 5 continents d’assurer la couverture de cet événement planétaire, notamment à travers l’installation de centres de presse au niveau des villes saintes de La Mecque et de Médine.

Le 23 novembre à l’IAHEF

30.000 visiteurs au 1er Salon national des produits de consommation et du bien-être domestique
Plus de 30.000 visiteurs se sont rendus au 1er Salon national des produits de consommation et du bien-être domestique, organisé du 1er au 15 novembre à Tissemssilt, a-t-on appris du directeur de la chambre d’industrie et de commerce Ouarsenis. M. Akkari Lakhdar a souligné que cette manifestation, organisée par la chambre précitée en coordination avec une entreprise spécialisée dans les expositions, a drainé de nombreux visiteurs de la wilaya et de wilayas avoisinantes comme Tiaret, Aïn Defla, Médéa, Djelfa et Relizane. Ce salon a permis aux visiteurs, durant 15 jours, d'acquérir divers produits mis en vente (vêtements, meubles, matelas, couvertures, parfums et gâteaux traditionnels orientaux).

Tissemsilt

La « Kaâba » revêtue d’une nouvelle « kiswa »

Atelier sur la méthodologie d’élaboration d’une stratégie de croissance pour les entreprises
Un atelier portant sur le thème «Méthodologie d’élaboration d’une stratégie de croissance en situation concurrentielle pour les entreprises » sera organisé le 23 novembre par l’Institut algérien des hautes études financières en collaboration avec l’université de Sherbrooke, Canada. Cet atelier destiné aux managers et cadres dirigeants sera animé par M. Serge Allary, professeur à l’université de Sherbrooke, et spécialiste des choix et modèles stratégiques. Des études de cas sur des entreprises algériennes seront présentées par les lauréats du programme de MBA Exécutif réalisé conjointement par l’IAHEF et l’université de Sherbrooke. Rendez-vous est donné le mardi 23 novembre à 9h 00 au siège de l’institut.

Du 25 au 30 novembre

Oran accueille le Salon international du logement
Sous le haut patronage du ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Oran accueillera du 25 au 30 novembre le Salon international du logement, l’immobilier, du bâtiment, du marbre, céramique de la construction, des matériaux de construction et des travaux publics. Cet « Oran Logibat 2010 » aura sous le thème « Le grand défi, le cap des 2 millions de logements ».

Du 1er décembre, au 31 janvier

Au moment où des millions de pèlerins se trouvaient sur le mont Arafat, lundi dernier (9 du mois hégirien Dhou El Hidja), la sainte Kaâba a été revêtue de sa nouvelle tenue ou « kiswa », confectionnée en soie pure et incrustée de filaments d’or. Son prix : 20 millions de rials. La cérémonie d’habillement s’est déroulée en présence du personnel de la mosquée El Haram, et celle du Prophète, des membres de la famille Al Chaïbi, gardiens de la clé de la Kaâba. Pour rappel, le changement de l’habit de la Kaâba est une tradition.

Hommage à M’hamed Issiakhem
Le musée national d’art moderne et contemporain et le Festival de l’art contemporain (FIAC) organiseront, à l’occasion de la 25e commémoration de la disparition de M’hamed Issiakhem, une exposition du 1er décembre au 31 janvier ainsi qu’une table-ronde de deux jours autour d’Issiakhem et autour de l’art contemporain et les artistes des pays émergents.

En cas d’interruption du gaz ou de l’électricité

VIP Groupe

Des équipes de dépannage mobilisées à Alger, Boumerdès et Tipasa
A l’occasion de l’Aïd El Adha El Moubarek, la société de distribution de l’électricité et du gaz d’Alger (SDA) informe son aimable clientèle à Alger, Boumerdès et Tipasa que des équipes de dépannage sont mises en place pour intervenir en cas d’interruption du gaz ou de l’électricité. Ces équipes sont disponibles 24h/24 du lundi 15 novembre à 17 h au dimanche 21 novembre à 8 h du matin. Les unités de SDA mettent à la disposition de la clientèle les numéros suivants : Tipasa 024.47.01.52 Boumerdès 024.81.31.06 024.81.57.88 Belouizded 021.67.59.77 021.67.59.80 021.67.31.03 Bologhine 021.70.93.93 021.70.91.91 021.70.95.95 Gué de Constantine 021.83.09.81 021.83.89.49 El Harrach 021.52.43.29 021.52.71.46 021.53.01.91 La SDA saisit cette occasion pour présenter ses meilleurs vœux de bonheur et de prospérité à tout le peuple algérien.

La 4 édition des assises de l’IES, les 21 et 22 novembre
VIP Groupe organisera les 21 et 22 novembre à l’esplanade Sofitel, sa 4e édition des assises de l’Intelligence économique et de la veille stratégique IES. Le thème central de l’édition 2010 porte sur l’information économique comme ressource stratégique des organisations dont la maîtrise et la valorisation constituent aujourd’hui un enjeu crucial pour les entreprises, les administrations et les différentes institutions. Les deux journées proposées permettront de réfléchir sur le rôle important de l’information stratégique dont le pilotage est au cœur des préoccupations des multiples acteurs économiques. Les experts conviés éclaireront, à coup sûr, ces assises au moyen de leurs contributions axées sur les recherches menées et les expériences pratiques acquises dans le domaine de l’information stratégique.

e

Le 21 novembre au CCF

Conférence sur le thème « Internet et vie privée »
Le Centre culturel français abritera le 21 novembre une conférence sous le thème « Internet et Vie privée ». La rencontre sera animée par Charles Simon, avocat au bareau de Paris.

Une délégation commerciale brésilienne à Alger, le 27 novembre
Dans le cadre du développement des échanges commerciaux entre l’Algérie et le Brésil, une délégation commerciale encadrée par le ministère brésilien de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’approvisionnement, effectuera une visite à Alger du 27 novembre au 1er décembre 2010. A cet effet, une rencontre d’Affaires algéro-brésilienne regroupant les entreprises brésiliennes avec leurs homologues algériennes sera organisée le 29 novembre 2010. Composée de 11 entreprises, les produits représentés dans cette mission sont les viandes et produits à base de viandes, les produits laitiers, les produits frais, le café, le riz, les épices, le soja, le son et l’huile de soja, les cordes et files de sisal et les produits d’artisanat de sisal naturel.

Un diamant rose adjugé à Genève pour 46,16 millions de dollars
Le record mondial pour un diamant et un bijou a été battu par un diamant rose adjugé à Genève pour 46,16 millions de dollars, a indiqué , mardi , la maison Sotheby's. Ce montant a très largement dépassé la somme record déboursée aux enchères pour un diamant et un bijou, atteinte en décembre 2008 pour le diamant Wittelsbach, de couleur gris-bleu, qui avait été adjugé pour plus de 24 millions de dollars. Le diamant, "d'une couleur et d'une pureté exceptionnelles" certifié "Fancy Intense Pink" (rose intense) par le Gemological Institute of America (GIA), a largement dépassé les attentes des experts qui l'estimaient à 27-38 millions de dollars (20 et 28 millions d'euros). "L'acheteur est Laurence Graff, le diamentaire basé à Londres", a expliqué un représentant de la maison de vente Matthew Weigman.

Coupe d'Algérie : tirage au sort du 4e tour régional
Résultats du tirage au sort du 4e et dernier tour régional de la Coupe d'Algérie, édition 2010-2011 : RC Kouba- EC Oued Smar IB Lakhdaria- Paradou AC OM Ruisseau- WA Rouiba JS Hai El Djebel - HAC USO Amizour- NARB Réghaia ES Berouaghia- NA Hussein Dey MO Béjaia - JSM Chéraga MB Bouira - CMB Thenia Les rencontres se joueront les 26 et 27 novembre prochain.

Jeudi 18 Novembre 2010

EL MOUDJAHID

L’événement

3

L’Aïd El Adha célébré dans la communion et la solidarité

Le Président Bouteflika accomplit la prière de l'Aïd El-Adha à la Grande Mosquée d'Alger

Félicitations du Président Bouteflika aux Souverains et Chefs d'Etat et de gouvernement arabes et musulmans
Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika a adressé aux Souverains et chefs d'Etat et de gouvernement arabes et musulmans des messages de vœux à l'occasion de l'Aïd El Adha. Le Président Bouteflika a présenté "aux peuples arabes et musulmans ces voeux de progrès et de prospérité à l'occasion de cette fête religieuse", souligne un communiqué de la présidence de la République. Le Président de la République a reçu des messages de vœux de Chefs d'Etat et de gouvernement arabes et musulmans dans lesquels ils ont réitéré leur "volonté de consacrer les liens de fraternité et leurs souhaits de réaliser davantage de solidarité et de coopération sur la voie de la prospérité et du développement des pays arabes et musulmans". Ces messages émanent du Président de la République de Tunisie, M. Zine El Abidine Ben Ali, du Président de la République arabe d'Egypte, M. Hosni Moubarak, du Président de l'Etat des Emirats Arabes Unis Khalifa Ben Zayed Al Nahyane et du viceprésident et président du Conseil des ministres de l'Etat des Emirats Arabes Unis Mohamed Ben Rached Al Maktoum.

Ph : A. Yacef

L

e Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a accompli mardi matin la prière de l'Aïd El-Adha à la Grande Mosquée d'Alger parmi de nombreux fidèles, dans une atmosphère de piété et de sérénité. De hauts responsables de l'Etat, des membres du gouvernement ainsi que les représentants du corps diplomatique des pays musulmans accrédité à Alger ont accompli la prière aux côtés du Chef de l'Etat.

Dans ses deux prêches, l'imam a rappelé aux fidèles que l'Aïd El Adha était l'occasion de louer Dieu Tout-Puissant et perpétuer la tradition du Prophète Ibrahim El Khalil qui s'est soumis à la volonté du Seigneur. L'imam a, par ailleurs, souligné l'importance de l'échange de visites familiales et de la charité le jour de l'Aïd. Il a également appelé à préserver l'ordre public et l'environnement, à défendre le pays en œuvrant à son progrès et à son développe-

ment et à consacrer les valeurs de justice tout en restant fidèles à ceux qui se sont sacrifiés pour que l'Algérie recouvre sa liberté et son indépendance. Au plan arabo-musulman, l'imam a appelé le peuple palestinien à s'unir et à bannir les différends, citant à ce propos les grands sacrifices consentis par le peuple algérien pour sa liberté et sa dignité. Après la prière de l'Aïd, le Président de la République a reçu les vœux de citoyens ayant accompli la prière de l'Aïd El-Adha à la Grande Mosquée.

Le Président Bouteflika reçoit les vœux de l'Aïd El-Adha
Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a reçu mardi à la Grande Mosquée d'Alger les vœux de l'Aïd El-Adha de hauts responsables de l'Etat et de citoyens. Le Président Bouteflika a reçu les vœux de MM. Abdelkader Bensalah, président du Conseil de la nation, Abdelaziz Ziari, président de l'Assemblée populaire nationale (APN), Boualem Bessaieh, Président du Conseil constitutionnel et Ahmed Ouyahia, Premier ministre. Le Chef de l'Etat a reçu également les vœux des membres du gouvernement, de représentants de partis politiques et de la société civile ainsi que des membres du corps diplomatique arabe et musulman accrédité à Alger. Les fidèles ayant accompli la prière à la Grande Mosquée ont eux aussi présenté leurs vœux au Président Bouteflika.

La générosité, une vertue fortement partagée
Le Président de la République a accompli aux côtés de nombreux fidèles la prière de l’Aïd dans la pure tradition de la Sunna du Prophète Mohamed, que le salut soit sur lui. La célébration de l’Aïd est devenue le moment privilégié pour perpétuer les valeurs ancestrales et particulièrement celles liées à l’entraide et à la solidarité, conformément aux préceptes édictés par la religion musulmane. Les Algériens cultivent l’amour du prochain, la solidarité et le pardon et les érigent en règles de conduite. Comme chaque année des actions de bienfaisance confèrent à la célébration un cachet formidable à l’élan de solidarité envers les démunis. Les Algériens ont toujours fait montre d’une générosité à toute épreuve. Des âmes charitables, et autres personnes aisées qui nous ont habitués à répondre à l’appel pour que tout le monde soit de la fête. Rappeler la générosité et la solidarité des Algériens en ce jour de l’Aïd, c’est rappeler en fait que les valeurs qui les ont rapprochés les uns des autres n’ont jamais été vouées à la déperdition. La société a renoué avec ses repères et l’Etat en puise les fondements de sa politique sociale et de solidarité nationale. Au-delà des différentes stratégies mises en œuvre dans le sillage de la gouvernance quotidienne, l’Etat a marqué une très forte présence empreinte de sentiments effectifs, d’entraide et de solidarité agissante. Depuis une décennie le programme du Président de la République dans ses segments, social et de solidarité nationale, a donné un sens concret à ces valeurs entretenues depuis des lustres. La société algérienne reste forte de ses valeurs, laborieusement entretenues. Les pouvoirs publics ont, en fait, toujours porté une attention soutenue aux couches déshéritées. Le Président Bouteflika a eu à expliquer cet intérêt en disant tout simplement qu’il ne peut y avoir de société jouissant d’équilibre et d’harmonie si elle occultait cette valeur mère : la solidarité. La célébration a été mise à contribution pour implorer le Tout-Puissant pour qu’Il descende la Rahma et consolide la paix et la stabilité ainsi que le progrès et la prospérité Saïd L.

Jeudi 18 Novembre 2010

4

L’évenement

EL MOUDJAHID

La fête de l’Aïd El Adha a été célébrée dans une ambiance de piété, de recueillement et de ferveur dans tout le territoire national. Aux premières heures de la matinée, les fidèles se sont dirigés vers les mosquées pour accomplir la prière. Ce devoir religieux aussitôt accompli, les citoyens ont procédé au rituel du sacrifice du mouton. Cette fête est propice pour se ressourcer dans la foi, la solidarité à l’instar de toute la Oumma musulmane en ce dix du mois de Dhou Al-Hidja , le dernier du calendrier musulman. Dans les villes et les villages les plus reculés de notre vaste pays, les populations ont donc entamé la journée par des prières et les imams ont dans leurs prêches et sermons mis l’accent sur cette célébration religieuse, sa noble portée et sa signification profonde et authentique. C’est l’occasion d’appeler et d’exhorter les citoyens à faire preuve d’entraide, de solidarité et de fraternité, de réconciliation avec soi et avec les autres. L’Aïd El Adha donne lieu aux traditionnels échanges de vœux, de visites familiales et aux proches, de se rendre aux cimetières pour se recueillir à la mémoire des chers disparus, dans les hôpitaux pour réconforter les malades, les soulager en cette fête de communion et d’intense émotion de fraternité et de don de soi. Ces moments de ferveur obligent aussi à méditer sur le sens du sacrifice, à inculquer aux enfants les principes de fidélité, de respect et de tolérance. La célébration de l’AÏd Al Adha a été mise à profit par les éleveurs et les maquignons pour imprimer une ambiance de joie et de bonhomie en proposant à la vente des moutons à des prix adaptés à toutes les bourses. Les marchés à bestiaux ont connu un foisonnement à la fois qualitatif et quantitatif de troupeaux offrant en la circonstance de sceller des transactions avantageuses pour toutes les parties. De leur côté les inspections vétérinaires ont dans le cadre de la préservation de la santé des citoyens, mis en place une batterie de mesures préventives et prophylactiques pour parer à tous les risques et les imprévus. Il faut aussi rappeler, que l’Aïd El Adha a permis qu’emergent une floraison de petits métiers, tels l’affûtage des couteaux , la vente de bottes de foin, de charbon, le commerce des barbecues et autres ustensiles de cuisson des viandes. L’Aïd El Adha coïncide avec la célébration du 1er Novembre 1954, date du déclenchement de notre glorieuse révolution. Cette fête n’en prend que plus de sens dans un pays tourné vers l’avenir avec ses programmes de développement, son ambition de relever tous les défis dans lesquels il s’est engagé avec constance et détermination. Le pacte scellé avec le Président de la République M. Abdelaziz Bouteflika est porteur d’espoir et de certitudes car il engage l’Algérie dans la seule voie digne de son histoire, de son passé et de son devenir, celle de l’émergence au sein des nations modernes et développées. M. Bouraib

L’Aïd El Adha célébré dans la

L’Algérie de la tolérance, de la réconciliation et de l’espoir partagé

Ph. : Billal

Toute la joie des enfants
se d’une communauté chrétienne. Cette grande fête marquée par le plus grand rassemblement religieux mondial, plus de trois millions de pèlerins venus des quatre coins du monde et qui se sont réunis sur le mont Arafat, revient cette année pour une Algérie en paix avec elle-même,

D

ans la ferveur, le recueillement, les retrouvailles et la joie, essentiellement, enfantine, l’Algérie a célébré ces deux derniers jours, à l’instar de la communauté musulmane de par le monde, la fête de l’Aïd El Adha. La fête du Sacrifice perpétue le rituel de Sidna Ibrahim El Khalil, le premier musulman, en ce sens que sa soumission à Dieu était totale. Une fête où, grands et petits, riches et pauvres, associent leur joie, ce mouton partagé autant avec les nécessiteux que les voisins ou des membres de la famille symbolise en lui-même, au-delà de l’offrande, cet esprit de solidarité, de fraternité et d’unité. Cette grande fête du Sacrifice a coïncidé, cette année, avec la célébration de par le monde de la journée de la Tolérance. Une tolérance que l’islam prône, recommande, une tolérance qui n’a rien à voir avec cet extrémisme affiché et pratiqué qui en fausse l’image auprès des non musulmans. L’islam de la tolérance, de la fraternité et de la solidarité, l’islam des droits de l’homme comme celui exercé par l’Emir Abdelkader alors en exil, loin de son pays et qui a pris la défen-

Jeudi 18 Novembre 2010

EL MOUDJAHID

L’évenement
Le service public à pied-d’œuvre

5

communion et la solidarité
P
our les travailleurs du sec ha teur public, l’Aïd El Ad de n’est pas synonyme Le é. âche ni d’arrêt de l’activit rmarel blic est assuré no service pu ce. Les lement et en permanen ompli de salubrité ont acc agents à la colleur tâche en procédant ères, en te des ordures ménag s rues lec no veillant à la propreté deaux ont et artères. Les hôpit et les accueilli les malades uant les patients en leur prodig soins. secIl en est de même pour leeurs, s de voyag teur des transport , qui ont en particulier les trains se déplaoyens de permis aux cit du terricer dans tous les coins ional. toire nat blic, Les agents de l’ordre pu mes policiers et les gendar la les et veillent sur la tranquillité c un ave sécurité des citoyens et de maximum de dévouement même terrain. Le présence sur le sse des constat est fait à l’adren civile la protectio éléments de parer à qui sont mobilisés pour ntualité. toute éve ainsi Le service public est peruré avec constance pour une ass ser mettre aux citoyens de pas donc est fête paisible. L’occasions ces trapropice pour saluer tou i se sont vailleurs de l’ombre qu te célémobilisés au cours de cet bration de l’Aïd El Adha. M. B.

plus unie, résolument engagée dans une grande bataille pour en finir avec le sousdéveloppement sous toutes ses formes. Une Algérie qui a su réconcilier ses enfants, les unir de nouveau pour leur faire partager le même espoir, celui de voir leur pays émerger complètement et conquérir et reconquérir une place qui ne peut être que sienne, à la mesure de son

poids politique et diplomatique, de son poids historique et des immenses potentialités et atouts dont elle dispose. C’est dire toute l’ambition qu’affiche le programme de développement du Président de la République, un programme assis, solidement ancré justement sur cette paix retrouvée, sur cette réconciliation et cette tolérance désormais considérée comme des constantes du pays tant il est vrai que ces valeurs hautement civilisationnelles

qui s’inspirent de notre religion sont vécues, exercées en tous lieux dans notre quotidien. Les accolades fraternelles et les embrassades à la sortie des mosquées et dans les quartiers après la grande prière de l’Aïd ne sont pas propres à cette grande fête religieuse, la société s’est bien ressoudée, loin du cauchemar où le voisin faisait peur et où chacun se barricadait chez lui. A. M. A.

Moments de ferveur à la Mosquée de Paris
Des fidèles de nationalités diverses ont convergé en nombre mardi vers la Mosquée de Paris où ils ont accompli la prière de l'Aïd El-Adha. Individuellement ou en famille, ils étaient nombreux à rallier ce prestigieux lieu de culte, construit en 1926, en hommage aux combattants musulmans morts durant la première guerre mondiale. Dans son prêche, l'imam a appelé à méditer le sacrifice d'Abraham qui, par fidélité au Tout-Puissant, s'apprêtait à exécuter un ordre divin: immoler la chair de sa chair , son fils Ismaïl. En guise de récompense pour s'être plié à l'ordre divin, un agneau lui a été envoyé par Dieu pour le récompenser pour sa foi en lui. A cette occasion, l'imam à aussi appelé à faire de cette journée un moment de fraternité et de joie, tout en incitant les parents à inculquer à leurs enfants les principes de fidélité et d'obéissance dont a fait montre, bien des siècles avant, Ismaïl. Dans un communiqué, le Conseil français du culte musulman (CFCM), relevant que les capacités des abattoirs étaient limitées, a réitéré sa recommandation d'étaler l'abattage sur les trois jours de l'Aïd El Adha. Il a signalé aussi que le sacrifice par délégation est autorisé de façon unanime et est largement pratiqué, notamment, par les pèlerins le jour de l'Aïd El Adha. Le CFCM a, en outre, rappelé que le sacrifice des animaux doit se faire dans les abattoirs agréés dans le respect de la réglementation en vigueur et des principes religieux qui régissent l'abattage rituel. Les mosquées de Paris, Lyon et Evry sont, pour l'heure, les seules habilitées à délivrer les cartes de sacrificateurs aux fidèles voulant procéder au rituel de l'immolation. La France compte plus de quatre millions de musulmans, dont une forte communauté algérienne.

5.200 agents de l’hygiène et 350 véhicules mobilisés par Netcom

L’

Ph. : Billal

opération de collecte et d'enlèvement des ordures ménagères durant les deux jours de l'Aïd El-Adha, s'est déroulée dans "de bonnes conditions" et "conformément au programme prévu à cet effet", a affirmé mercredi un responsable de Netcom, entreprise spécialisée dans la collecte des ordures ménagères au niveau de la wilaya d'Alger. "Nous avons mis en place une cellule de veille évènementielle, et l'opération de collecte s'est déroulée dans de bonnes conditions", a déclaré à l'APS M.Djoudi Mohamed Redha, chargé de communication à Netcom, joint par téléphone. "Les moyens prévus et les efforts consentis pour l'opération de

collecte des ordures ménagères durant les deux jours de l'Aïd répondent parfaitement aux besoins exprimés à cet effet", a-t-il précisé. Ainsi, plus de 5200 agents d'hygiène et 350 véhicules ont été mobilisés pour prendre en charge l'opération de nettoiement et de collecte des ordures à travers les rues de la capitale dans le cadre du programme spécial Aïd ElAdha mis en place par Netcom. Une virée dans certains quartiers de la capitale, a permis à l'APS de constater qu'effectivement, la ville a été débarrassée des ordures de l'Aïd. Sur place, les éboueurs s'affairaient à nettoyer les rues, alors que les camions à benne tasseuse enlevaient les quelques

sacs-poubelles déposés tardivement. Selon M. Djoudi, "toutes les mesures nécessaires" avaient déjà été prises bien avant l'Aïd El Adha pour permettre aux agents de Netcom d'accomplir leur mission de collecte des ordures et de nettoiement des rues et quartiers d'Alger. Il a, en outre, salué le sens civique des citoyens qui ont respecté certaines règles de précaution indispensables lors du rituel sacrifice du mouton, estimant que cela a facilité la tâche aux agents de Netcom. M. Djoudi a, d'autre part, assuré que le programme ordinaire de collecte des ordures ménagères se poursuivra pour éviter l'amoncellement des ordures sur les places publiques.

U.S.A.

Les musulmans célèbrent l’Aïd El-Adha, Obama adresse ses voeux au monde musulman
message de vœux aux musulmans à travers le monde tout en souhaitant ''un heureux Hadj aux pèlerins''. Cette année, a souligné le Chef de la Maison Blanche, ''près de trois millions de pèlerins de plus de 160 pays, dont les Etats-Unis, se sont réunis à La Mecque et les sites voisins pour accomplir les rites du Hadj et s'unir dans la prière''. "Pour l'Aïd, les musulmans du monde entier commémorent la volonté d'Abraham de sacrifier son fils et distribuent des vivres aux plus démunis: un rappel des valeurs partagées et des racines communes des trois grandes religions du monde'', ajoute-t-il. ''Au nom du peuple américain, nous adressons nos meilleurs vœux pour le Hadj. Eid Mubarak and Hadj Mabrour'', a souhaité le Président américain. Durant les jours qui ont précédé cette fête musulmane, les boucheries Halal, qui connaissent depuis quelques années une croissance spectaculaire aux Etats-Unis, débordaient d'activités. Dans la région du grand Washington, la Virginie est l'Etat qui concentre le plus grand nombre d'établissements Halal, tenus essentiellement par les Maghrébins et les Palestiniens, notamment dans les quartiers de Crystal City, à proximité du Pentagone, et de Springfield. Le nombre exact des musulmans vivant aux EtatsUnis n'est pas connu du fait que le Bureau américain du recensement ne rassemble pas de données sur l'identité religieuse des Américains. Mais selon le Council on american-islamic relations (CAIR), la communauté musulmane est estimée autour de 7 millions de personnes. Les mosquées aux EtatsUnis sont au nombre de 1.210, dont la plus grande est la Islamic Center of America située à Dearborn dans le Michigan.

Les musulmans des EtatsUnis ont célébré mardi l'Aïd El Adha même si la très grande majorité n'a pas procédé au rituel du sacrifice du mouton dont l'autorisation est soumise à des conditions draconiennes par les autorités locales. Avant de se rendre au travail ou à leurs établissements scolaires ou universitaires, les membres de la communauté musulmane de tout âge se sont rendus aux mosquées des 7 heures du matin pour accomplir la prière de l'Aïd. A l'occasion de cette fête, le Président américain Barack Obama et son épouse Michele ont adressé leur

Jeudi 18 Novembre 2010

EL MOUDJAHID

Nation
Djamel Ould Abbès sort de sa réserve
M. Ould Abbès a, en outre, instruit le directeur général de la PCH de ne conclure aucun marché sans l'aval de la tutelle. "Aucun marché ne sera conclu par la PCH sans l'aval du ministère", a affirmé le ministre. Il a ajouté, dans ce cadre, que la priorité durant la période 2010-2014 sera consacrée à l'encouragement de la production nationale de médicaments et au médicament générique, l'objectif étant d'atteindre le taux de 70% de couverture des besoins nationaux. Le directeur général de la PCH, M. Cherif Delih, a indiqué, pour sa part, dans un exposé sur les activités de son établissement, que les médicaments destinés à la prise en charge du cancer arrivent en premier avec un taux de 34%, suivies de l'hématologie (21%) puis de l'infectiologie (17%).

7

Les hôpitaux mandés de s’acquitter de 17 milliards de dinars de dettes auprès de la PCH

L’

ensemble des hôpitaux relevant du secteur public ont été mandés de s'acquitter de leurs dettes, de l'ordre de 17 milliards de dinars, auprès de la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH), a indiqué lundi à Alger le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, M. Djamel Ould Abbès. "Ces dettes qui se chiffrent à 17 milliards de dinars doivent être réglées avant la fin du mois de novembre 2010. Les établissements hospitaliers disposent de leurs propres budgets pour cela", a souligné M. Ould Abbès à l'ouverture de la réunion du Conseil d'administration de la PCH. Le ministre a expliqué que le recouvrement des créances de la PCH permettra le "bon fonctionnement de cette entreprise qu'il a qualifiée de "vitale", tout en assurant que l'année 2011 sera une "année sans pénurie".

Promotion immobilière

Un projet de loi pour protéger les promoteurs et les acquéreurs

L

e projet de loi régissant l'activité de promotion immobilière, élaboré récemment, comprend une série de règles et de dispositions qui une fois mises en application permettront de protéger les droits des promoteurs et des acquéreurs. Présenté mercredi dernier à la commission de l'habitat, de l'hydraulique et de l'urbanisme de l'Assemblée populaire nationale (APN), ce projet de loi consacre, dans deux de ses sections, les obligations qui sont à la charge du promoteur et celles à la charge de l'acquéreur afin de préserver les intérêts des deux parties. Composé de 83 articles scindés en plusieurs chapitres, le projet de loi, dont l'APS a obtenu une copie, vise à combler les insuffisances dont souffre la réglementation en vigueur (le décret législatif de mars 1993) telles que l'absence de mesures et de mécanismes juridiques à même d'encadrer les opérations entrant dans le cadre de la vente sur plan et de contraindre les promoteurs immobiliers à respecter leurs engagements notamment en matière d'achèvement des projets et de respect des délais de livraison. Il est ainsi prévu par la nouvelle loi de soumettre l'exercice de l'activité de promotion immobilière à un

agrément préalable dont la délivrance reste sujette à la vérification et la certification des moyens et des qualifications professionnelles du promoteur immobilier. Les promoteurs seront désormais inscrits sur un tableau national, tenu auprès du ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, et ce, préalablement à leur immatriculation au registre de commerce et à l'exercice effectif de la profession de promotion immobilière. Des sanctions et des peines sont également contenues dans le projet de loi dans le but de réprimer les comportements déviants et les abus pouvant naître de l'exercice de la promotion immobilière à l'image de la vente d'un immeuble sans l'établissement de contrat ou l'absence de souscription aux différentes garanties et assurances. La publicité mensongère et le non respect des prescriptions du cahier des charges sont aussi passibles de sanctions au même titre que tout autre manquement aux obligations et engagements. Le projet de loi accorde, en outre, une importance particulière à la gestion immobilière en prévoyant de mettre en place un processus destiné à éviter tout ''hiatus'' entre la réalisation du bien et sa maintenance dans l'intérêt des occupants et

des tiers. Il est stipulé, à cet effet, que le promoteur immobilier est tenu pendant une durée de deux ans, à compter de la date de la vente de la dernière fraction d'immeuble, d'assurer l'administration du bien tout en organisation le transfert de cette gestion vers les organes régulièrement prévus. S'agissant de la vente sur plan, le projet de loi ambitionne de renforcer ce mode par un nouveau type de contrat, plus adapté à la promotion immobilière dite libre, en l'occurrence le contrat de réservation qui permet aussi bien aux acquéreurs qu'aux promoteurs de "prendre option et d'initier des projets immobiliers sans pour autant consacrer le transfert des droits immobiliers avant ou en cours de réalisation des constructions". Concernant les obligations des acquéreurs, le projet de loi souligne, à titre d'exemple, dans son article 54 : "le souscripteur à un contrat de vente sur plan est tenu d'honorer, à échéance prévue, les paiements mis à sa charge, le non paiement ouvrant droit, au bénéfice du promoteur, à une pénalité sur le montant échu". "Le souscripteur à un projet immobilier tel que défini dans le présent chapitre est tenu de respecter les clauses du règlement de copropriété et de s'acquitter de toute

contribution mise à sa charge au titre de la gestion et de la préservation du bien immobilier dont il est propriétaire, sa responsabilité demeure entièrement engagée à l'égard de toute personne occupant le bien immobilier de son chef", stipule l'article 51 du projet de loi dans son chapitre intitulé: "Des obligations du souscripteur et du réservataire". Par ailleurs, le ministère de l'Habitat et de l'Urbanisme a institué dans le cadre de ce projet de loi la création d'un Conseil supérieur pour veiller au bon fonctionnement de la profession de promotion immobilière et au respect de la réglementation. Le Conseil sera chargé notamment de proposer toutes mesures susceptibles de renforcer l'exercice de l'activité de promotion immobilière, de veiller au respect des règles de déontologie dans ce domaine et d'émettre un avis sur toute question relative à la profession sur sa propre initiative et/ou à la demande des pouvoirs publics. La composition, l'organisation et le fonctionnement du conseil sont fixés par voie réglementaire. Enfin, dans le cadre des objectifs qui lui sont tracés, ce projet de loi prévoit le soutien de l'Etat et des collectivités à cette activité à travers

des aides publiques susceptibles d'être octroyées selon les conditions et modalités définies par voie réglementaire. S'agissant de l'ordonnance d'octobre 1976 relative à l'organisation de la coopération immobilière, il est souligné dans l'exposé des motifs du projet de loi qu'"elle revêt un caractère désuet compte tenu de l'évolution de la législation et de la réalité du terrain". "Il y a lieu de noter qu'elle a été conçue à l'origine comme un instrument juridique d'adaptation du droit commun à la réalisation immobilière. Cependant elle n'aura, le plus souvent, servi qu'à l'obtention de terrains sur lesquels les constructions se sont édifiées sans la réalisation, au préalable, des viabilités des opérations de rattrapage et d'amélioration urbaines", ajoute le document présenté par le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, M. Nourredine Moussa, mercredi dernier devant les députés. Le même texte précise que les opérations de promotion immobilières engagées dans le cadre du décret législatif de mars 1993 sont soumises aux dispositions de la présente loi sous réserve des droits acquis.

Arrêt provisoire du complexe de dessalement de l’eau de mer “Kahrama” d’Oran

Selon l’ONS

Baisse de 3,3% de l'indice des prix à l'importation de marchandises le 1er semestre 2010

L

e complexe de dessalement de l’eau de mer et de production d'électricité "Kahrama" situé dans la zone industrielle d'Arzew (Oran) marquera un arrêt dans la production du 21 au 26 novembre en cours pour des travaux de maintenance, a-t-on indiqué lundi à la direction de cette société. L'alimentation en eau potable des habitants de la wilaya se poursuivra normalement, a-t-on assuré. Cet arrêt provisoire permettra d'entreprendre des travaux de maintenance au niveau des installations communes, ainsi que des travaux relatifs à la levée des réserves techniques restantes, a-t-on precisé dans un communiqué. Il sera procédé à la révision annuelle du groupe turbine à gaz n°3 et de son unité de dessalement d'eau de mer jusqu'au 30 novembre, sachant que la reprise de l'approvisionnement en AEP à partir du complexe "Kahrama" sera progressive à partir du 26 novembre. La direction de "Kahrama" a fait savoir que les habitants d'Oran seront approvisionnés en AEP à partir d'autres sources à l'instar des barrages avoisinants de la wilaya, et ce durant la période d'arrêt de production au sein de ce complexe qui produit environ 60 millions m3 d'eau/jour.

L’

indice des prix à l'importation de marchandises de l'Algérie a enregistré une baisse de 3,3% au cours du premier semestre 2010 par rapport à la même période en 2009, a-t-on appris auprès de l'Office national des statistiques (ONS). L'évolution de l'indice de valeur unitaire (IVU) à l'importation en glissement annuel, n'a pas touché tous les groupes des importations, selon l'Office qui relève des baisses plus prononcées pour les groupes "biens de consommation" (-28,3%), "produits bruts" (-20,3%), "alimentation, boissons, tabacs" (-11,9%) et demi produits avec -7,6%. En revanche, l'IVU est en hausse pour les groupes "équipements agricoles" avec 43,7%. A noter toutefois, que le poids de ce groupe dans les importations de marchandises est marginal avec moins de 1%. Les importations mensuelles du 1er semestre 2010 ont connu des baisses par rapport aux mêmes mois de la même période de l'année écoulée, sauf pour les mois de février et d'avril qui ont connu des hausses respectivement de 7% et de

1,8%, détaille l'Office. En valeur courante, les importations de marchandises ont enregistré une baisse de 2% au cours de la période de référence par rapport à la même période 2009, totalisant ainsi 1.437,1 milliards de Dinars, précise encore l'ONS. Par groupe de produits, la plus forte augmentation en valeur a été enregistrée par les groupes "équipements agricoles" avec 79,4%. Des baisses en valeurs courantes sont enregistrées pour les groupes d'utilisation:"alimentation, boissons, tabacs" (6,5%), les biens de consommation (6,3%), "équipements industriels" (2,6%) et "demi produits" avec -1,4%, relève l'organisme de statistiques. En matière de répartition des importations de marchandises par zone géographique, l'ONS relève la part prépondérante de l'Union Européenne (UE) avec 51,1% de la valeur globale des importations avec 733,8 milliards de Dinars, même avec une baisse de 8,8% par rapport au 1er semestre 2009 (804,9 milliards de Dinars). En outre, la même source a indiqué que

l'Asie reste le premier concurrent de l'UE. Cette tendance est due, essentiellement, aux avantages en termes de prix à l'importation tirés des pays d'Asie, qui restent plus attractifs que ceux des pays européens, ce qui explique d'ailleurs la hausse des importations en provenance de l'Aise puisque leur part est passé de 21,9% au 1er semestre 2009 à 23,3% à la même période en 2010. En valeur courante, les importations de marchandises asiatiques passent de 320,9 milliards de DA à 334,2 milliards de Dinars, en hausse de 4,1%. Les autres pays d'Europe représentent 8,3% des importations totales, l'Amérique Latine (6,1%), l'Amérique du Nord (5,6%), les pays arabes (2,6%), et les pays d'Afrique et du Maghreb (1,2%) pour chaque région, ajoute l'Office. L'évolution globale des volumes importés lors des six premiers mois de 2010 et par rapport à la même période de l'année dernière est de 1,3%, ajoute la même source. L'IVU a enregistré un recul de 2,2 % en 2009, soit la première baisse après des hausses successives depuis 2003.

Jeudi 18 Novembre 2010

EL MOUDJAHID

Nation
Le wali de Constantine sur le terrain Constantine

9 Une commission de daïra pour remédier aux problèmes de transport

Travaux publics

Plus d’un milliard de dinars pour la réhabilitation de la RN Mascara-Saïda

Un constat sans complaisance

I

U

ne enveloppe financière estimée à 1,4 milliard de dinars a été consacrée à la réhabilitation de la route nationale (RN 91) reliant les wilayas de Mascara et Saïda, a-t-on indiqué à la wilaya de Mascara. Les travaux de réhabilitation de cette route qui mène également aux autres wilayas du Sud-Ouest du pays, seront lancés en janvier 2011, a-t-on précisé. Ils cibleront 39 kilomètres, soit le tronçon traversant le territoire de la wilaya de Mascara, et porteront sur le renforcement des abords et l'élargissement en deux couloirs pour chaque sens, afin de rendre cette route à double voie. Ce projet, dont la réception est prévue avant la fin 2011, s'inscrit dans la cadre du programme de développement du quinquennat 2010-2014, pour lequel le secteur des travaux publics de la wilaya de Mascara a bénéficié d'un montant estimé à environ 15,3 milliards de dinars destiné à la réalisation de 42 opérations. Les travaux relatifs à onze opérations ont été lancés cette année, comportant le renforcement et l'extension de tronçons de routes et la réalisation d'ouvrages d'art, dotés d'une enveloppe de 4,8 milliards de dinars.

l est commun de dire que Constantine est une ville frondeuse, rebelle et quelque peu rébarbative. Mais il est toujours utile de rappeler que Constantine a toujours pris dans ses bras ceux qui lui veulent du bien. M. Noureddine Bedoui sera-t-il ce wali qui, pour sa première sortie dans la cité de Benbadis, a programmé plusieurs journées pour passer au peigne fin les moindres coins et recoins de la capitale de Jughurta, dont parfois les crues dévastatrices du Rhumel dénoncent les outrages et les “ lèses majesté ” . Ainsi, constatant la multitude d’espaces urbains et infrastructures à exploiter ou à réhabiliter et bannissant d’un revers de la main la “ rengaine ” connue du problème foncier annoncé comme justification de certaines déficiences et autres carences, M. Noureddine Bedoui met le holà pour rétorquer que “le problème du foncier ne tient plus debout, pour

recenser ensuite tous les vides et espaces délaissés en milieu urbain pour une prise en charge par des programmes”. D’ailleurs, l’une des priorités qui se dégage de ce premier constat du wali demeure la prise en charge des besoins pressants des citoyens en général et des jeunes en particulier dans les domaines du sport, des divertissements et des loisirs. A ce propos, les surfaces existantes dans le périmètre du “monument aux Morts” abriteront des terrasses destinées aux familles constantinoises en quête de détente. L’étude réalisée relative à l’aménagement de ce site touristique qui surplombe la plaine du Hamma et la piscine de Sidi M’Cid est à revoir. Le bureau d’études est dans l’obligation de faire un effort dans les plus brefs délais pour le choix des matériaux à utiliser. Le béton est désormais à bannir sur ce site. D’autres décision importantes sont égale-

ment prises telle la création d’un pôle sportif intégré dans la cadre du programme quinquennal 2010-2014. Constantine aura ainsi un lycée sportif et un centre de formation au sein du complexe chahid Hamlaoui. D’autre part en attendant l’achèvement des travaux de plusieurs projets relevant du secteur de la jeunesse et des sports et pour pallier aux problèmes du manque d’infrastructures, les salles de sport scolaire seront mises à la disposition des associations sportives et de jeunesse. Notons que cette première visite d’inspection du wali à travers Constantine sera ponctuée par des séances de travail qui permettront d’arrêter un plan d’action à mener pour la mise à niveau urbaine et des structures existantes qui passe obligatoirement par la prise en charge des besoins et attentes en relation directe avec le quotidien du citoyen. C. C.

L

Bordj Bou-Arréridj

Dédoublement des tous les accès au chef-lieu

A

Formation

8 nouvelles spécialités enseignées à Oum El Bouaghi

H

uit nouvelles spécialités seront enseignées, à Oum El Bouaghi dans les centres de formation professionnelle et d’apprentissage (CFPA) et leurs annexes, a indiqué lundi dernier le directeur du secteur. Ces filières, parmi lesquelles le tissage traditionnel, la broderie et la couture assistées par ordinateur et les petits élevages, ciblent notamment les femmes rurales au foyer dans le cadre de la mise en œuvre des Programmes de proximité de développement rural intégré (PPDRI), selon la même source. La plâtrerie, la puériculture, l’électronique automobile et l’entretien des engins agricoles ont été également introduits dans l’offre de formation du secteur à la faveur de la dernière rentrée d’octobre dernier, a-t-on rappelé. Cette offre se compose de 2.747 postes en formation résidentielle, 1.220 en apprentissage et 694 en formation qualifiante, dont 430 pour les femmes au foyer et les jeunes filles rurales. Au plan des infrastructures, la dernière rentrée a été marquée par la réception de deux CFPA, à Berriche et Ain Babouche, outre l’ouverture de six annexes totalisant 600 places dans les communes de Zorg, Dhalaâ, Bhir Chergui, Bellala, F’kirina et Oued Nini. Selon le directeur de wilaya de la formation professionnelle, le secteur se renforcera à l’avenir de cinq nouveaux instituts spécialisés de formation professionnelle (INSFP) prévus à Ain M’lila, Ain Beida, Meskiana, Ain Fakroun et Oum El Bouaghi en plus d’un CFPA à El-Harmlia. Le secteur de la formation professionnelle exploite dans cette wilaya 15 établissements dont 13 CFPA et deux INSFP.

vec le lancement des travaux de construction d’une double voie sur la route de Hasnaoua, tous les accès de la ville de Bordj Bou-Arréridj sont désormais larges et fluides. L’image de la capitale de l’électronique va être nettement améliorée grâce à cet ouvrage. Rappelons qu’un trafic important passe par ces entrées . Un flot énorme de voitures et camions défile chaque jour et chaque nuit . Or pour une ville moderne, l’accès est essentiel si on veut favoriser les échanges. Reste l’aménagement urbain pour attirer le visiteur. Mais l’élargissement de la route est déjà une bonne chose. Ce projet inscrit au titre du plan quinquennal 2010-2014 permet également une amélioration de la RN76 qui relie la wilaya à celle de Sétif en passant par Hasnaoua mais aussi Zemmoura et même Guenzet. Autant dire que c’est tout le nord de la wilaya qui en profite. Cette région au relief accidenté est difficile d’accès à cause justement de l’état de la route qui est souvent coupée en hiver. Son élargissement sur 10 kilomètres est une aubaine pour ses usagers. Cela permet un désenclavement des villes et

villages de la région. Le nord est mal approvisionné. Ses habitants souffrent également du problème du transport. Ils ont beaucoup de contraintes pour se déplacer. Avec ce projet qui coutera 10 milliards de centimes et tant d’autres qui suivront comme le traitement de l’entrée de la ville de Zemmoura ou encore le pont déjà réceptionné qui lie El Maien et Guenzet, les liaisons entre les différentes localités sont facilités. La double voie BBA- Hasnaoua offre la possibilité enfin de traiter un point noir de la circulation. Ce tronçon connaît habituellement un nombre important d’accidents. L’élargissement de la route empêche les contacts entre les véhicules qui ont du mal à passer par cette route .Même sur le chemin qui mène vers la localité de Hasnaoua, la circulation est dense, les erreurs des conducteurs aussi. Les habitants de la localité ne manqueront pas de tirer profit de cet ouvrage. Le temps qu’ils vont mettre pour rejoindre le chef-lieu sera réduit considérablement. Comme quoi les autorités locales qui inscrit ce projet ont été inspirées. F. D.

a question liée aux problèmes de transport qui se posent avec acuité dans la ville de Constantine sera examinée par une commission ad hoc de daïra qui se réunira dès lundi prochain pour proposer des mesures de régulation, a indiqué le wali, lundi dernier à l’APS. L’installation de cette commission a été "imposée par l’ampleur de ce problème et les multiples désagréments qu’il occasionne, aussi bien pour les automobilistes que pour les piétons", a-t-il souligné. La conduite des travaux du tramway n’est pas l’unique explication des problèmes de circulation au centre de Constantine étant donné que les difficultés éprouvées pour se mouvoir sur le VieuxRocher "ne datent pas d’aujourd’hui et se compliquent de jour en jour", a admis le chef de l’exécutif local. Il a assuré que des "instructions fermes" viennent d’être signifiées aux responsables concernés pour remédier "un tant soit peu" à ce problème qui risque de s’aggraver au fur et à mesure de l’avancement des multiples chantiers lancés çà et là à travers la ville. La problématique du transport dans la ville de Constantine, notamment sur les axes concernés par les travaux de réalisation du tramway et du viaduc transRhumel, fait actuellement l’objet d’une minutieuse étude qui devra préconiser des solutions susceptibles d’atténuer les désagréments occasionnés, a assuré le wali.

● Lancement prochain du chantier de 40 laboratoires à l’université

L

Djanet

Raccordement de 3.900 foyers au réseau de gaz propane
3.900 foyers de la commune de Djanet, au sud du cheflieu de wilaya d'Illizi, bénéficieront avant la fin de l’année 2010 d'un raccordement au réseau de gaz propane, apprend-on de la direction de l’énergie et des mines (DEM). Ce projet, inscrit au titre du programme quinquennal 20052009, est destiné à raccorder les quartiers de Tin Khatma, Ifri, Beni Mesken, Aghoum, El Djazira et le centre ville de Djanet, à partir de la station de gaz propane réalisée sur l'axe Djanet- Ifri, a-t-on précisé. L'opération a mobilisé, selon des responsables concernés, 1,18 milliards dinars, avec un délai d’exécution de 12 mois. Selon la même source, la commune de In Amenas, au nord d'Illizi, vient d'achever, au mois d'octobre dernier, au titre du même programme, les travaux de réalisation d'une conduite de réseau de transport gaz, ainsi que le poste de détente de gaz, à partir de la région de "Stah", sur une distance de 67 km. Des travaux dont égalment été lancés pour la mise en place d'un réseau de distribu-

tion sur un linéaire de 25 km, wilaya seront raccordés au réseau de gaz naturel à la fin au profit de 1.400 foyers. Le projet dans son 2010, sur un total de 7.732 ensemble est livrable en foyers, programmés durant les décembre prochain, pour un trois dernières années, au titre coût de 861 millions dinars, et du programme de développeun délai d'exécution de 12 ment des régions du Sud, soit un taux de réalisation de 70% mois, a-t-on souligné. Le directeur de l’industrie des objectifs fixés. et des mines de la wilaya a fait état, par ailleurs, du projet de racBatna cordement des communes de Debdeb, Bordj El-Haouès et Bordj Omar u total, 355 foyers du village de Tazaght, situé dans la commune de Seggana (60 km Idris, au titre au sud de Batna), ont été raccordés, lundi, au réseau de distribution du gaz naturel. du quinquennal Cette opération, accueillie au seuil de l’hiver avec un profond soulagement par les 2010-2014. habitants de ce centre urbain, a nécessité la construction d’un réseau de transport de 6 km et Ces raccord’un autre de distribution de 15 km pour un coût total de 216 millions de dinars, selon les dements, une explications fournies au wali lors de la mise en service. Les travaux de ce projet ont été lanfois achevés, cés fin août 2009, a indiqué un responsable local de l’entreprise Sonelgaz, notant que 399 porteront à autres foyers de la commune de Hassi seront bientôt raccordés au gaz naturel à la faveur d’une 75% le taux de opération similaire engagée pour 178 millions de dinars. Plusieurs agglomérations ont bénéficouverture, en cié, ces derniers mois, des bienfaits de cette énergie, parmi lesquelles Ras El-Ma (127 foyers), gaz naturel, El-Kouachia (259), Ahmed-Boudjemaa (50), Baâli (65) et T’kout (582), a souligné la même dans la wilaya source, signalant que ces projets ont été exécutés dans le cadre du programme spécial de déved'Illizi, a-t-il loppement des hauts-plateaux. Le taux de couverture de la wilaya par le réseau du gaz natusignalé. rel est actuellement de l’ordre de 61 %. Il devra passer à 80 % au terme de l’exécution des Selon le diverses opérations retenues dans le cadre du programme quinquennal 2010-2014, selon les même responresponsables du secteur. sable, 5.300 foyers dans la

e chantier de réalisation de 40 laboratoires destinés à impulser la recherche scientifique à l’université Mentouri de Constantine (UMC), sera lancé "vers la fin de l’année en cours", a indiqué, lundi un responsable de cette institution. Ces laboratoires dont l’étude et la réalisation sont financées par le Fonds national de recherche (FNR) seront érigés à l’unité de voisinage (UV) n° 3 de la nouvelle ville Ali-Mendjeli, a précisé le vicerecteur chargé de l’orientation et de la prospection, M. Mebarek Ferkous Mebarek. Un terrain de 8.000 m2 servira d’assiette à ce projet qui a nécessité une Autorisation-programme (AP) initiale estimée à plus de 381 millions de dinars, a-til ajouté, relevant que ces laboratoires, réalisables en 24 mois, s’ajouteront aux 83 laboratoires opérationnels au sein de l’UMC. Ces nouvelles structures de recherche relèvent, entre autres, des domaines des sciences exactes, des sciences de la nature et de la vie, des sciences de l’ingénieur, des sciences médicales, du droit, des sciences économiques et de gestion, des lettres et langues et des sciences de la terre.

355 foyers du village de Tazaght raccordés au réseau de gaz naturel

A

Jeudi 18 Novembre 2010

EL MOUDJAHID

Coopération
Louh à la 309e session du conseil d’administration du BIT à Genève

11
55e anniversaire de l’indépendance du Maroc

“Le dialogue social, une force de développement économique”

Vœux du Président Bouteflika au Roi Mohamed VI
Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de vœux au souverain du Maroc le Roi Mohamed VI à l'occasion de la célébration du 55e anniversaire de l'indépendance de son pays dans lequel il réitère sa volonté de raffermir les relations et la solidarité entre les peuples algérien et marocain. "Il m'est particulièrement agréable au moment où le peuple marocain frère célèbre le 55e anniversaire du recouvrement de sa glorieuse indépendance, de présenter à Votre Majesté, au nom du peuple et du gouvernement algériens, et en mon nom personnel, mes vœux les meilleurs priant Dieu le Tout-Puissant de vous accorder santé et bien-être, à vous et à la famille royale, et davantage de progrès et de prospérité au peuple marocain frère", écrit le Président Bouteflika dans son message. "C'est là une opportunité pour nous remémorer les faits marquants de l'histoire de nos deux peuples frères et les grands sacrifices consentis lors de la lutte commune pour la liberté et l'indépendance", a ajouté le chef de l'Etat. "Par fidélité à cette histoire commune, je tiens à réitérer ma volonté de raffermir les relations et la solidarité entre nos deux peuples frères sur la base de relations solides mises au seul service de leurs intérêts mutuels", lit-on encore dans le message. "Tout en réitérant mes vœux les plus sincères à Votre Majesté et à votre honorable famille, je prie Dieu Le Tout-Puissant de nous guider afin de réaliser les aspirations de nos pays et peuples frères et de couronner nos efforts de succès", a conclu le Président de la République.

L

e ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, M. Tayeb Louh a souligné hier à Genève, que le dialogue social constitue pour l'Algérie "une véritable force pour la consécration de la paix sociale et du développement économique" tout "en reflétant une volonté politique au plus haut niveau". Dans son exposé sur l'expérience algérienne en matière de dialogue social lors de la 309e session du conseil d'administration du Bureau international du travail (BIT), M. Louh a affirmé que le dialogue social en Algérie "constitue un mécanisme fondamental pour la préservation de la paix sociale et la création d'un climat favorable à la croissance économique, au développement et au bien-être social". Il a ajouté que ce dialogue intervient au niveau de l'entreprise économique (conclusion de 2946 conventions collectives et 13813 accords collectifs) et au niveau des secteurs d'activité économique (conclusion de 68 conventions collectives de branche, 119 accords collectifs de branche ainsi que la conclusion d'une convention-cadre entre l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et le patronat du secteur économique privé). M. Louh a rappelé la tenue, au plan national, de 12 bipartites (gouvernement-UGTA) et de 13 tripartites (gouvernementUGTA-patronat), soulignant que ces rencontres constituent un cadre de dialogue social qui permet de se concerter sur les questions socio-économiques stratégiques et nationales dont les moyens de faire face à la crise économique et financière mondiale et les questions liées au développement économique, à la protection du pouvoir d'achat, à l'emploi et la lutte contre le chômage. Evoquant le pacte écono-

mique et social conclu en octobre 2006 entre le gouvernement et les partenaires économiques et sociaux, M. Louh a rappelé que celui-ci avait pour objectif la promotion d'une économie diversifiée et créatrice de richesses et d'emplois et la réduction de sa dépendance aux hydrocarbures. Ce pacte vise également à jeter les bases d'un climat économique stable, a-t-il poursuivi. Il a ajouté dans le même contexte que le dialogue social en Algérie avait permis de faire face à certaines "situations difficiles" dans le processus d'édification de l'économie nationale. M. Louh a en outre rappelé l'appel de l'Algérie à la réforme du système financier mondial en mettant l'économie de marché au service de l'homme et en joignant l'efficacité économique à la justice sociale. Par ailleurs, le ministre a souligné la décision du Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, relative au règlement anticipé de la dette extérieure qui a

baissé après application de celle-ci, à 16,4 milliards de dollars en 2005 puis à 3,9 milliards de dollars en 2009 dont 10% de dettes publiques. M. Louh a rappelé la création d'un fonds de régulation des recettes des exportations hydrocarbures, pour mettre l'économie nationale à l'abri des fluctuations du marché pétrolier, et qui a permis le lancement de programmes importants de développement des structures de base, en vue de réunir les conditions nécessaires à l'émergence d'une économie diversifiée et affranchie de la dépendance aux hydrocarbures, soulignant une hausse des réserves de change qui ont atteint 147,2 milliards de dollars fin 2009 puis 150 milliards de dollars fin août 2010. A travers l'évaluation périodique du pacte national économique et social, le ministre a affirmé que la moyenne de la croissance économique hors hydrocarbures a atteint 6% par an entre 2005 et 2008 puis 9,3% en 2009, avec un recul du taux de chômage à 15,3% en

2005 et à 10,2 en 2009. Concernant le volet social, le taux de scolarisation des enfants âgés de 6 ans est passé de 93% en 1999 à 97,94% en 2009-2010, le taux de scolarisation des filles s'élève à 97,34% et l'espérance de vie est passée à 76 ans en 2009, a indiqué le ministre. Le ministre a relevé l'amélioration du pouvoir d'achat des citoyens notamment à travers la revalorisation du salaire national minimum garanti (SNMG) deux fois de suite et l'augmentation des salaires des travailleurs de la fonction publique suite à l'application du nouveau statut général de la fonction publique, outre l'augmentation des salaires des travailleurs du secteur économique public et privé à l'issue de la révision des conventions de filières. Concernant les perspectives du dialogue social en Algérie, M. Louh a affirmé que lors de la réunion de la tripartite en décembre 2009, il a été convenu du principe de prolongement de la période de mise en oeuvre du pacte national économique et social, soulignant que ce prolongement permettra l'accompagnement de la mise en oeuvre du programme d'investissements publics inspiré du programme électoral du président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika en 2009. Ce programme auquel une enveloppe de 286 milliards de dollars a été consacrée vise à poursuivre la consolidation de l'infrastructure de base, l'amélioration du cadre de l'investissement et la relance du secteur industriel, a-t-il précisé, ajoutant que 50% des ressources de ce programme sont destinés à l'amélioration des indicateurs du développement humain à travers notamment la création de 3 millions d'emplois et la réalisation d'un million de logements.

Diplomatie

M. Ziari reçoit l'ambassadeur de Malaisie en Algérie
Le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), M. Abdelaziz Ziari, a reçu lundi à Alger l'ambassadeur de Malaisie en Algérie, M. Hafrul Sani Mujtabar. Les deux parties ont passé en revue l'état des relations bilatérales, les moyens de leur développement dans tous les domaines ainsi que les moyens d'intensifier la coopération et d'échanger les expériences entre les institutions législatives des deux pays, a indiqué un communiqué de l'APN.

Algérie-Pérou

M. Medelci s’entretient avec le nouvel l’ambassadeur du Pérou
Le ministre des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci, a reçu lundi, à Alger M. Jose Martin Yrigoyen Yrigoyen, qui lui a remis les copies figurées des lettres de créance l'accréditant en qualité d'ambassadeur de la République du Pérou auprès de la République algérienne démocratique et populaire, a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Loi de finances 2011

Un débat intense pour une meilleure prise en charge des préoccupations des citoyens

L

e projet de loi de finances pour 2011 a passé le cap de son examen par la chambre basse du Parlement qui a donné son aval, dimanche dernier, après plusieurs séances de débat très animées. Les représentants du peuple ont interpellé à cette occasion les membres du gouvernement sur de nombreuses questions concernant les chantiers de développement à travers le territoire national, ainsi que les réponses à apporter à la demande sociale s’agissant de l’amélioration des conditions de vie et l’élimination des contraintes existantes. Les dispositions de cette loi de finances, dont la caractéristique est qu’elle ne contient pas de charges fiscales supplémentaires, tandis que les exonérations et allégements fiscaux sont nombreux pour encourager l’investissement, auront contribué à bali-

ser le débat. N’ayant pas eu à batailler pour d’éventuels amendements ciblant des taxes et impôts que les citoyens auraient mal supporté, les députés aussi bien ceux de la majorité que ceux de l’opposition ont mis le paquet dans leurs interventions sur les réalités de l’Algérie profonde, interpellant les membres du gouvernement sur des cas précis où des anomalies, des contraintes faisant obstacle à la dynamique de développement nécessitant des actions pour y remédier. Dans l’exposé des problèmes et la présentation des revendications pour une meilleure conduite des projets et un meilleur suivi, gage d’une utilisation rationnelle des ressources en plus de prévenir les dépenses supplémentaires liées aux restes à réaliser les députés apportent dans leur argumentation de nombreux détails et précisions prouvant leur

connaissance du terrain et leur désir ardent de voir s’accélérer le développement dans leur région. Les représentants du peuple n’ont pas manqué de mettre l’accent également sur les contraintes et problèmes auxquels continuent d’être confrontés les citoyens, qu’il s’agisse des lourdeurs bureaucratiques, d’insuffisances au plan de la qualité du service dans les secteurs de la santé, du transport, de l’enseignement, des télécoms à l’heure des autoroutes de l’information, ceci à l’heure où le maître-mot est à la modernisation et à la qualité du service dans nos administrations et nos institutions, l’Etat ayant mobilisé d’importants moyens financiers à cette fin. Des critiques et remarques qui appellent à davantage d’efforts et de rationalité dans la démarche à tous les niveaux. M. Brahim

M. Mohamed Lamine Laabas nouvel ambassadeur d'Algérie en Afrique du Sud
Le gouvernement sud-africain a donné son agrément à la nomination de M. Mohamed Lamine Laabas, en qualité d'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République algérienne démocratique et populaire auprès de la République d'Afrique du Sud, a indiqué lundi un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

APS
Jeudi 18 Novembre 2010

12

Coopération
Représentant le Président de la République au Comité de Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA à Addis Abeba

EL MOUDJAHID

Rahmani expose les enjeux pour l'Afrique du sommet de Cancun sur le climat

22e anniversaire de la proclamation de l’Etat palestinien

L L

a teneur et les enjeux pour l'Afrique des négociations du prochain sommet sur le climat à Cancun au Mexique ont été exposés lundi à Addis-Abeba (Ethiopie) par le ministre de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement, M. Chérif Rahmani, a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères. e ministre prenait part aux travaux du Comité des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine sur les changements climatiques (CAHOSCC) où il a repré-

senté le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika. Cette réunion, organisée à l'initiative du Premier ministre éthiopien et président du CAHOSCC, M. Meles Zenawi, a eu pour objet d'établir, en perspective de la prochaine conférence COP 16 de Cancun, le bilan des négociations sur les changements climatiques depuis la tenue de la conférence de Copenhague, le 18 décembre 2009. A l'ouverture de la réunion, M. Rahmani a présenté, en sa qualité de coordonnateur des négociations pour l'Afrique au niveau ministé-

riel, le rapport sur l'Etat actuel de ces négociations en relation avec la position commune de l'Afrique et la promotion des intérêts du continent africain. A l'issue des travaux, le rôle de leadership de l'Algérie a été mis en relief par l'ensemble des chefs de délégations. Le ministre a co-animé avec le président du CAHOSCC et le président de la commission de l'Union africaine, M. Jean Ping, une conférence de presse sur les résultats de la réunion et ses perspectives en prévision de la prochaine conférence de Cancun.

Bouteflika félicite le Président Mahmoud Abbas
Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de vœux au Président de l'Autorité palestinienne, président du comité exécutif de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP) et Président de l'Etat de Palestine, M. Mahmoud Abbas, à l'occasion du 22e anniversaire de la proclamation de l'Etat palestinien dans lequel il lui a réitéré la ferme position de l'Algérie et son soutien indéfectible à la cause palestinienne. "Il me plaït au moment où le peuple palestinien frère célèbre le 22e anniversaire de la proclamation de l'Etat de Palestine, de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens, et en mon nom personnel, mes chaleureuses félicitations et mes vœux les meilleurs, priant Dieu Tout-puissant de vous accorder santé et bien-être", écrit le Président Bouteflika dans son message. "Alors que nous nous joignons à la célébration de cet anniversaire mémorable, nous tenons à saluer le courage du peuple palestinien héroïque, sa résistance face aux épreuves et aux difficultés et son attachement à défendre ses droits nationaux inaliénables et légitimes", a ajouté le Président de la République. "Je tiens à vous réaffirmer la ferme position de l'Algérie et son soutien indéfectible au peuple palestinien dans sa juste lutte jusqu'à la réalisation de l'établissement de son Etat indépendant avec El-Qods pour capitale et le retour des réfugiés", a conclu le Président Bouteflika.

Banque mondiale

L'Algérie parmi 14 pays investissant dans les projets d'énergies renouvelables à grande échelle
Quatorze pays à revenu intermédiaire, dont l'Algérie, ont élaboré des programmes pour rééquilibrer leurs sources d'énergie en investissant dans les projets d'énergies renouvelables à grande échelle, a indiqué lundi la Banque mondiale. Avec l'appui du Fonds pour les technologies propres, ces pays en développement investissent dans les énergies renouvelables à grande échelle, notamment l'énergie solaire, éolienne ou géothermique, comme des sources fiables d'accès à l'énergie pour leurs populations, souligne la BM rappelant la tenue de la prochaine Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques qui se tiendra du 29 novembre au 10 décembre à Cancun (Mexique). Outre l'Algérie, les pays ayant engagé ces programmes sont la Tunisie, Maroc, Afrique du Sud, Egypte, Jordanie, Turquie, Indonésie, Kazakhstan, Mexique, Philippines, Thaïlande, Ukraine et Vietnam, souligne la BM citant les résultats de la réunion du Comité du Fonds pour les technologies propres (FTC) tenue lundi à Washington. Cette réunion a fait le point sur les bilans de réalisation d'une première série de ces projets d'énergies renouvelables engagés par ces pays pour un total de 2,4 milliards de dollars. Concernant l'Algérie, les trois projets cités par ce Fonds sont les trois centrales solaires hybrides CSP (concentrating solar power) de Naâma, Hassi R'mel et Meghair. Il est à rappeler que la centrale de production d’énergie hybride, solaire et gaz de Hassi R’Mel près de Laghouat, qui devra être réceptionnée en janvier 2011, est un projet mené près d’un gisement de gaz naturel considéré comme le plus important en Algérie. Réalisé pour le compte de Neal (New Energy Algeria), une filiale de Sonelgaz et Sonatrach, ce chantier d’un coût de 315 millions d’euros, devrait créer environ un millier d’emplois et ouvre à l’Algérie des perspectives d’exportation d’électricité vers l’Europe. Quant au projet de la centrale hybride solaire CSP/gaz combinée à Meghaïr, l’étude de faisabilité a été lancée en 2010 pour une centrale qui aura une capacité installée de 470 MW dont 70 MW pour la partie solaire. Pour la centrale hybride de Naâma, des études d’identification de sites pour la production d’électricité à partir de l’énergie solaire dans le cadre du projet Empower ont été lancées. Le potentiel solaire de l’Algérie est considéré comme l’un des plus importants dans la Méditerranée et l’exploitation de cette source pourra contribuer à économiser le pétrole et le gaz. Pour rappel, l’Algérie ambitionne de porter à 6% la part d’énergies renouvelables dans sa production électrique à l’horizon 2015. Il est à souligner que le Fonds pour les technologies propres (encore dénommé Fonds d’investissements climatiques), dote de 5,2 milliards de dollars, est géré par la Banque mondiale et administré par le biais du Groupe de la Banque mondiale et par d’autres banques multilatérales de développement. Ce Fonds constitue une mesure provisoire visant à fournir des financements concessionnels (à faible taux d’intérêt) pour accélérer les négociations en cours sur les technologies à faibles émissions de carbone dans le cadre d’un nouvel accord mondial sur le changement climatique.

Algérie-Allemagne

Fête nationale du Sultanat d'Oman

Le 2e Salon "EnviroAlgérie" du 22 au 24 novembre à Alger

Bouteflika félicite le Sultan Qabous Ben Saïd
Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika a adressé un message de vœux au Sultan Qabous Ben Saïd, Sultan du Sultanat d'Oman à l'occasion de la fête nationale de son pays, dans lequel il a réitéré sa volonté de promouvoir les relations étroites liant les deux pays frères. "Il m'est agréable au moment où le peuple omanais frère célèbre sa fête nationale, de vous adresser au nom de l'Algérie peuple et gouvernement, et en mon nom personnel, mes chaleureuses félicitations et mes meilleurs vœux de santé et de bien-être et au peuple omanais frère davantage de progrès et de prospérité", liton dans le message du Président de la République. "En cette heureuse occasion, je tiens à saluer le niveau de développement et de progrès atteint par le Sultanat d'Oman ainsi que les grandes réalisations accomplies sous votre direction éclairée", ajoute le message. "Je salue également la qualité des relations étroites qui lient nos deux pays frères et vous réaffirme ma volonté d’œuvrer ensemble à les hisser au rang des liens de fraternité et d'amitié existant entre les deux peuples frères", conclut le message du Président de la République.

L

e deuxième Salon algéro-allemand sur l'environnement "EnviroAlgérie 2010", qui intègre un congrès et une bourse de coopération, se tiendra du 22 au 24 novembre à Alger, ont annoncé, lundidernier, les organisateurs dans un communiqué. Ce Salon sera organisé par la coopération technique allemande (GTZ), en collaboration avec la Chambre algéro-allemande de commerce et d'industrie (AHK Algérie), sous le haut patronage du ministère algérien de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement, et avec le soutien du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement. Il a pour objectif de "donner des impulsions supplémentaires pour le renforcement des relations économiques existantes et en initier de nouvelles pour des coopérations à valeur ajoutée pour les deux pays" ainsi que "de relever des défis

environnementaux", précise-t-on de même source. "La AHK Algérie et le GTZ apportent une contribution complémentaire, dans le cadre de leurs prérogatives et de leurs activités, pour l'approfondissement des coopérations et des relations économiques algéroallemandes et pour donner l'opportunité aux entreprises et décideurs algériens d'accéder aux technologies et aux solutions allemandes du domaine de l'environnement", lit-on dans le communiqué. Plus de 30 entreprises allemandes et 35 entreprises et institutions algériennes, actives dans le domaine de la gestion des déchets, des eaux, des énergies renouvelables et de l'efficience énergétique, exposeront leurs produits au Palais de la Culture d'Alger, sur une surface d'environ 1.500 m2. Parmi les exposants se trouvent, également, des "leaders mondiaux" des différents domaines de la technologie de l'environnement. "La participation en grand nombre

des exposants souligne à nouveau l'intérêt des deux pays à intensifier leurs relations partenariales", soulignent encore les organisateurs. Plusieurs entreprises allemandes sont, déjà, chargées de réaliser des projets en Algérie dans les domaines de l'environnement, en particulier dans le domaine des eaux usées, la gestion des déchets et des énergies renouvelables, relèvent-ils à propos de la coopération algéro-allemande en matière d'environnement. Un congrès, qui sera organisé parallèlement au Salon sur le thème "Energies renouvelables et changement climatique", offrira aux entrepreneurs et aux experts allemands et algériens la possibilité d'échanger des informations sur les évolutions les plus récentes dans ces secteurs, d'émettre et de discuter des solutions et d'évaluer les potentiels qu'offre le marché algérien dans le cadre par exemple du Mécanisme pour un développement propre (MDP).

Fête nationale de Lettonie

Bouteflika félicite M. Vladis Zatlers
Le Président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de félicitations à son homologue letton, M. Vladis Zatlers, à l'occasion de la célébration de la fête nationale de son pays, dans lequel il lui a réitéré son attachement au développement des relations bilatérales. "J'ai l'honneur de m'associer à la célébration de la fête nationale de la République de Lettonie et de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes chaleureuses félicitations ainsi que mes meilleurs vœux de santé et de bien-être pour vous-même, de progrès et de prospérité pour le peuple letton ami", a écrit le Chef de l'Etat dans son message. "Je tiens, en cette heureuse circonstance, à vous réitérer mon attachement au développement soutenu des relations d'amitié et de coopération entre nos deux pays", a souligné le Président Bouteflika.

En 2011 à Oran

Colloque international sur l'intelligence territoriale
Un colloque international sur "l'intelligence territoriale", dédiée à la compétitivité des régions, sera organisé en 2011 à Oran, a-t-on appris lundi dernier de la direction de la PME de la wilaya. Cette rencontre traitera plusieurs thèmes ayant trait notamment à la "déconcentration et décentralisation des pouvoirs" et au "développement des ressources humaines", a indiqué la même source. "La réorganisation intégrée et le développement du foncier", "l'évaluation et l'efficacité des collectivités locales et le rôle de l'élite", "le développement des réseaux socio-économiques", "l'organisation des opérateurs économiques", "le financement et attractivité territoriale", sont d'autres sujets qui seront abordés à cette occasion, a-t-on ajouté. L'idée est de mettre en place un système d'intelligence territoriale, un outil d'aide à la décision locale à même de fournir des solutions aux problèmes, a-t-on noté.

APS

Jeudi 18 Novembre 2010

EL MOUDJAHID

Monde
L’imam d’Arabie saoudite Abdelaziz Ben Abd-Allah Al-cheikh
Dans la lutte contre Al Qaïda

13

“L’Islam proscrit le terrorisme sous toutes ses formes”

Les Etats-Unis comptent aider le Yémen à ne pas s’engager dans une “autre guerre”

L’

”islam proscrit et criminalise le terrorisme sous toutes ses formes", a souligné, lundi à Arafat, l'imam Abdelaziz Ben Abd-Allah Al-cheikh, mufti du royaume d'Arabie saoudite appelant les musulmans à resserrer leur rang "face aux complots ourdis contre notre religion pacifique". Dans son prêche avant les deux prières couplées (Dohr et Asr) à la mosquée de Namira, cheikh Abd-Allah Al-cheikh a affirmé que l’islam avait toujours proscrit le terrorisme et l'effusion du sang d'innocents, "c'est une religion de miséricorde et de tolérance qui bannit excès, extrémisme, violence et haine". Face au phénomène du terrorisme assimilé injustement à l'islam, le mufti général du royaume a appelé à lutter contre d'autres

aspects liés à ce phénomène, à savoir la criminalité et le chômage qui constituent un terreau favorable à la progression du terrorisme. L'imam a appelé les fidèles, où qu'ils soient, à se démarquer de toute démarche belliqueuse et de tout acte susceptible de porter atteinte à la sécurité tout en faisant preuve de vigilance et en unifiant leurs positions pour mieux exprimer leur appartenance à l'islam et ne pas succomber aux tentations. Par ailleurs, cheikh AbdAllah Al-cheikh a appelé les musulmans à réagir par tous les moyens pour faire face à ceux qui tentent de porter atteinte à notre Prophète Mohamed (QSSSL) et ce en s'attachant davantage à sa Tradition à laquelle nous devons nous référer en tout temps et en tout lieu. L'Irak, l'Afghanistan et le Soudan n'ont

pas été en reste, puisque le mufti a appelé les peuples de ces pays à s'unir et à veiller à la préservation de leurs intérêts pour contrecarrer toute tentative visant à les désunir. Après avoir passé en revue les différents aspects de notre religion basée sur la modération et la tempérance en tout, l'imam a soutenu que l'islam qui "a résisté aux guerres externes et aux tentatives internes de semer discorde et dissension saura résister aux campagne féroces le ciblant, pour la simple raison qu'il s'agit d'une religion basée sur l'unicité de Dieu". Enfin, cheikh Abd-Allah Al-cheikh a rappelé aux hadji l'importance des rites du hadj et les vertus de Arafat considérée comme l'une des journées bénie par Allah".

L

Le Sommet de l’OTAN s’ouvre demain à Lisbonne

e secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, a indiqué mardi que son pays compte aider le Yémen à combattre Al-Qaïda en lui fournissant des équipements et en formant ses forces de sécurité mais ne souhaite pas s'engager dans une "autre guerre". Plutôt qu'un engagement actif sur le terrain contre les membres d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), Washington préfère mettre l'accent sur la formation des forces de sécurité yéménites et la fourniture de matériels, notamment des hélicoptères, a fait valoir le chef du Pentagone lors d'une conférence organisée par le Wall Street Journal. Le secrétaire américain à la Défense avait affirmé au début du mois que l'assistance militaire américaine devait être effectuée en coopération avec Sanaâ mais il n'avait pas mentionné d'éventuelles frappes de missiles à partir de Predators.

Une session chargée

L’

Afghanistan, les relations avec la Russie, le dialogue méditerranéen, les foyers de tension dans le monde, le dossier des relations avec les pays de l’Est, laissé en friche, mais aussi l’avenir de l’Alliance, avec les premières réponses, sont dans l’agenda du sommet de l’OTAN qui s’ouvre à Lisbonne, demain. L’OTAN qui fédère 75% des dépenses militaires de la planète, souhaite disposer d’une nouvelle feuille de route en adaptant ses textes aux nouvelles menaces, terrorisme, cybernétique, les problèmes liés à l’énergie, la piraterie. C’est ce que les stratèges de l’OTAN recouvrent sous le vocable de nouveaux concept stratégique, c’est un travail de défrichage qui a commencé il y a plus d’un an. La lutte antiterroriste reste au centre des préoccupations. Le dossier est à l’ordre du jour comme dans les précédentes rencontres et avec les nouvelles variantes concernant cette lutte qui font que les programmes hérités de la guerre froide ne sont plus adaptés. La question afghane, pour laquelle l’OTAN mène, selon les spécialistes, une guerre à l’issue problématique, pour elle, a relégué, presque au second plan d’autres dimensions, que tentera de reprendre le sommet de Lisbonne. L’Alliance se dit disposée à continuer à coopérer avec la Russie pour aplanir les divergences notamment sur la Georgie et le Traité FCE régissant les forces conventionnelles en Europe. Le rééquilibrage de la relation Etats-Unis-Europe au sein de l’Alliance, comptera également dans l’agenda du sommet de Lisbonne. Les EtatsUnis alignent plus du double des capacités militaires des pays de l’Union européenne, membres de l’OTAN. L’arrivée aux commandes aux Etats-Unis du Président Barack Obama a donné l’impression que les choses allaient bouger. Au sommet de StrasbourgKehl, l’année dernière, le Président américain dont c’était le premier sommet, avait déclaré qu’une Europe forte servait aussi les intérêts des Etats-Unis. Pour les spécialistes, il s’agissait-là d’une simple cause de style pour la simple raison que la disportion des forces, est considérable. L’OTAN confrontée à de nouveaux défis fait le pari affirment ses stratèges, du dialogue et du partenariat, conçus comme un élément stratégique de nature à renforcer la sécurité. Ainsi en dépit des divergences et désaccords sur un certain nombre de questions, la relation Russie-OTAN doit se poursuivre. L’Alliance compte sur Moscou au nom d’intérêts communs en matière de sécurité pour une

stabilisation de l’Afghanistan, la maîtrise des armements, le désarmement et la non-prolifération des armes de destruction massives la gestion des crise, la lutte anti-terroriste et le crime organisé (Algérie-OTAN : un partenariat stratégique). La paix et la stabilité dans la région méditerrannéenne ont suscité pour leur part un dialogue élargi aujourd’hui au pays du Golfe. Les responsables de l’Alliance parlent à ce sujet de forum très utile de consultation et de coopération sur un large éventail de question. Dans ce contexte, le partenariat Algérie-OTAN a été élevé au rang de partenariat stratégique, comprenant programmes civils et une coopération sur le plan militaire (les missions militaires, la formmation, entraînement, exercices militaires). Chacun est convaincu pourtant au sein de la relation méditerranée-OTAN que la région fait face à de multiples défis et que les engagements sur le terrain devraient être plus conséquents. L’instabilité perdure pour l’heure, les évolutions souhaitées, cela affecte partiellement le dialogue initié par l’Alliance avec les pays méditerranéens et les pays du Golfe, sur ses volets liés à la sécurité énergétique, la sécurité maritime, la coopération civile les missions militaires, la formmation, entraînement, exercices militaires. Ce qui est sûr, c’est que le sommet de Lisbonne s’ouvre dans une période où les incertitudes politiques sont nombreuses et des foyers de tension très présents qui font planer des risques multiples en termes de stabilité et de sécurité pour tous, que les stratèges de l’OTAN estiment pourtant essentielles pour un monde plus sûr. La situation au Proche-Orient, celle de plus en plus vive que connaît la région du Sahel, préoccupe abondamment les cercles politiques et militaires. Sur ces deux foyers, l’Alliance n’a pas de rôle, ni de responsabilité, déclarée, mais ne se déclare pas indifférente à ce qui s’y déroule. L’OTAN, rappelons-le, affirme n’intervenir sur un champ d’opération que sur mandat des Nations unies Au sujet du Sahel, il ne faudrait donc pas s’attendre à une déclaration publique à ce sujet, mais ce qui est sûr, c’est que le sujet ne pourra être occulté dans le débat où les discussions d’autant que des poids lourds de l’Alliance, sont plus au moins directement impliqués (Etats-Unis, certains pays européens notamment). TAHAR Mohamed Al Anouar

Soudan

Le président Omar Al-Béchir lance un appel à l’unité

L

e président soudanais Omar AlBéchir a appelé mardi le peuple soudanais à l'unité pour préserver la paix et la stabilité du pays, qui doit organiser en 2011 un référendum sur l'autodétermination du Sud. Dans une déclaration à l'occasion de la fête de l'Aïd Al-Kabir (fête du Sacrifice), M. Al-Béchir a souligné la nécessité de préserver la paix dans le pays et a appelé ses concitoyens à s'unir pour parachever l'édification du Soudan. Le 9 janvier, les Soudanais du sud doivent choisir, par voie référendaire, s'il veulent le maintien de l'unité ou la sécession du sud de leur pays. Un second référendum sur le rattachement de la région d'Abyei au Sud ou au Nord du pays, se tiendra le même jour. Au total, environ cinq millions de SudSoudanais devraient s'inscrire sur les listes électorales en prévision de cette consultation. Ces référendums sont les points-clés de l'accord de paix global (CPA) ayant mis fin en janvier 2005 à deux décennies de guerre civile entre le Nord et le Sud du Soudan.

Irak

Iran

Talabani “ne signera jamais” l'ordre d'exécution de Tarek Aziz

L

e Président irakien, Jalal Talabani, a indiqué hier dans une interview qu'il "ne signerait jamais" l'ordre d'exécution de Tarek Aziz, l'ancien vicePremier ministre de Saddam Hussein condamné à mort. "Non, je ne signerai pas un ordre de ce

genre parce que je suis socialiste. Je compatis avec Tarek Aziz, car c'est un chrétien irakien; et c'est en outre une personne âgée qui a plus de soixante-dix ans. C'est pourquoi je ne signerai jamais cet ordre d'exécution", a déclaré le Président d'origine kurde lors d'une interview à la chaîne inter-

nationale française France 24. Tarek Aziz a été condamné à mort le 26 octobre par la Haute cour pénale irakienne, pour son rôle dans l'élimination des partis religieux. Agé de 74 ans, de santé fragile, il est emprisonné depuis sa reddition fin avril 2003, un mois après l'invasion américaine de l'Irak.

Téhéran lance de nouvelles manœuvres pour tester ses capacités défensives

L’

Elections présidentielles en Guinée

Etat d'urgence décrété jusqu'à l'annonce des résultats définitifs

L

e président de la transition en Guinée, le général Sékouba Konaté, a décrété hier "l'état d'urgence", "sur l'étendue du territoire" national à compter de ce jour 17 novembre, jusqu'à la proclamation des résultats du second tour des élections présidentielles", a annoncé un porte-parole de la présidence à la télévision nationale. "Le Président de la République décrète, sur l'étendue du territoire national, l'état d'urgence à compter de ce jour 17 novembre,

jusqu'à la proclamation par la Cour suprême des résultats du second tour des élections présidentielles", a déclaré le directeur du bureau de presse de la Présidence, le commandant Mohamed Kassé, lisant le décret à la télévision. M. Kassé a ensuite précisé que cela signifiait que "toute manifestation, tout regroupement" étaient à présent interdits. Ce décret a été confirmé par le chef d'état-major général des forces armées, le général Nouhou Thiam. Cette décision fait suite aux

violences post-électorales liées à la proclamation lundi des résultats provisoires complets du second tour des présidentielles du 7 novembre, remportée par l'opposant historique Alpha Condé (52,5%) devant l'ancien Premier ministre (2004-2006) Cellou Dalein Diallo (47,5%). Au moins sept personnes ont été tuées dans les violences qui se sont produites depuis lundi, selon un bilan établi hier par des médias. Agences

armée iranienne a lancé mardi une nouvelle série de manœuvres militaires destinées à tester ses capacités défensives, notamment le système de défense aérien, a indiqué un haut responsable militaire iranien. Selon le commandant Hamid Arjangi, cité par l'agence de presse Fars, ses manœuvres visent à tester les capacités défensives de missiles à courte, moyenne et longue portée ainsi qu'une nouvelle version du système de défense aérien. La semaine dernière, un responsable militaire iranien a indiqué que son pays allait tester "très bientôt" une version iranienne des missiles S-300, fabriquée sur son territoire. Le 22 septembre, le président russe Dmitri Medvedev avait interdit la livraison de missiles S-300 à l'Iran, en application d'une résolution de l'ONU sanctionnant Téhéran pour son programme nucléaire controversé.

Jeudi 18 Novembre 2010

14

Monde
ONU - Sahara occidental - Maroc

EL MOUDJAHID

Une mission d’enquête à El-Ayoun

Le Conseil de sécurité déplore la violence des derniers événements
Le Conseil de sécurité a déploré mardi la violence qui a caractérisé les derniers événements qui se sont produits la semaine dernière dans les camps sahraouis, mais la demande de l'envoi d’une mission d'enquête de l'ONU sur place a été refusée par la France, a déclaré mardi soir à l'APS le représentant du Front Polisario à l'ONU, M. Ahmed Boukhari, à l'issue de la réunion.
rendum au Sahara occidental (Minurso) a été empêchée par le Maroc de s'enquérir et de connaître les détails sur l'assaut militaire lancé par les forces marocaines contre les camps sahraouis et n'a pu, en conséquence, faire une présentation complète sur ces événements tragiques'', a indiqué le responsable sahraoui. Ce qui a justifié la demande de plusieurs membres du Conseil de sécurité de soutenir la proposition d'envoyer une mission d'enquête sur place. Malheureusement, ''cette proposition n'a pu aboutir en raison du refus de la France qui a été le seul membre du Conseil de sécurité à s'opposer, lors de cette réunion, à l'envoi de cette mission d'enquête'', a souligné M. Boukhari qui considère que ''la France a peur de la vérité. Sinon comment justifier autrement son attitude''. Par ailleurs, le Conseil de sécurité a autorisé son président, Sir Mark Grant Lyall, à souligner à la presse, à l'issue de la réunion, que le Conseil de sécurité ''déplorait la violence qui a eu lieu lors des événements de la semaine passée dans les camps sahraouis'', a souligné le représentant sahraoui. Pour sa part, M. Grant Lyall a exprimé lors de cette réunion ''le soutien du Conseil de sécurité à la Minurso et à la mission qui lui est dévolue, et a demandé aux deux parties au conflit (Front Polisario et Maroc) de rester engagés dans le processus des négociations sous l'égide de l'ONU.'' Pour M. Boukhari, le Front Polisario prend note des regrets exprimés par le Conseil de sécurité et considère que la tenue de cette réunion du Conseil signifiait que ce dernier avait ''décidé d'étudier la situation vu la gravité de ces événements''. Toutefois, ajoute-t-il, ''le Front Polisario regrette que la proposition d'envoi d'une mission d'enquête n'ait pas été retenue pour le moment en raison de l'opposition de la France''. Pour lui, les résultats de la réunion du Conseil de sécurité s'assimilent au ''verre à moitié plein et à moitié vide''. Néanmoins, avance le responsable sahraoui, ''nous allons continuer, sans relâche, à demander la nécessité de l'envoi d'une mission d'enquête comme nous allons également continuer à demander l'introduction d'un mécanisme de protection des droits de l'homme au sein de la Minurso, dont la mise en place s'avère de plus en plus impérieuse étant donné les développements des événements qui ont eu lieu au Sahara occidental.'' Le Front Polisario, soutient-il, considère que ''le soulèvement populaire historique du peuple sahraoui dans les territoires occupés contenait un message fort adressé à la communauté internationale pour accélérer le processus de décolonisation à travers l'organisation d'un référendum d'autodétermination pour que le peuple sahraoui choisisse librement son destin''. Il est à rappeler que la quatrième Commission de l’Assemblée générale des Nations unies chargée de la décolonisation avait adopté le 11 octobre dernier une résolution qui réaffirme le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance, qui sera soumise à l'adoption par l'assemblée générale de l'ONU en décembre prochain.

Le gouvernement sahraoui regrette le veto de la France

L

L

e Conseil de sécurité de l'ONU a tenu mardi après-midi une réunion, qui a duré plus de trois heures, consacrée aux derniers événements tragiques au Sahara occidental suite à l'assaut militaire marocain contre des camps sahraouis, durant laquelle deux rapports ont été présentés respectivement par l'Envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, M. Christopher Ross, qui a fait une présentation sur les dernières étapes du processus des négociations entre le Front Polisario et le Maroc, et par le Département des opérations de maintien de la paix de l'ONU. Dans sa présentation du rapport, le Département des opérations de maintien de la paix ''a clairement indiqué aux membres du Conseil de sécurité que la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un réfé-

Le Président Abdelaziz

e gouvernement sahraoui a regretté le veto de la France, mardi au Conseil de sécurité de l'ONU, contre l'envoi d'une mission d'enquête sur le massacre perpétré par les forces marocaines contre le camp de Gdeim Izik et contre des manifestants à El-Ayoun, a déclaré le ministre sahraoui des Affaires étrangères, M. Mohamed Salem Ould Salek. "Le gouvernement de la RASD et le Front Polisario regrettent profondément que la France, membre permanent du Conseil de sécurité et ayant droit au veto, se soit opposé vigoureusement à la volonté manifeste exprimée par les autres membres du Conseil en vue de l'envoi d'une commission internationale d'enquête (à El-Ayoun) et après avoir constaté l'isolement dans lequel elle s'est retrouvée", a souligné le M. Ould Salek, dans une déclaration rapportée mercredi par l'agence sahraouie SPS. Toutefois, le gouvernement sahraoui a "enregistré favorablement" la décision du Conseil de sécurité de "tenir une session spéciale pour connaître l'état de la situation au Sahara occidental suite aux violents assauts des troupes marocaines contre la population civile à Gdeim Izik et à la ville d'El-Ayoun et ce malgré l'opposition acharnée du Maroc et son allié français". Aussi, la RASD a accueilli "favorablement" le fait que le Conseil de sécurité de l'ONU ait "déploré la violence utilisée par les troupes marocaines contre une population composée de femmes, d'enfants et de personnes âgées". La déclaration note enfin le fait que le rapport présenté au conseil par le département des Opérations de maintien de la paix onusien ait "reconnu que le personnel des Nations unies sur place a été empêché par le gouvernement marocain de suivre les évènements graves et connaître la vérité".

“Le massacre du 8 novembre marque les derniers instants de l’occupation marocaine”

L

e Président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et secrétaire général du Front Polisario, M. Mohamed Abdelaziz, a affirmé que "le massacre commis le 8 novembre par l'occupation marocaine à l'encontre du peuple sahraoui marque les derniers instants de l'occupation marocaine". Dans un message adressé à la population d'El Ayoun occupée à l'occasion de la célébration de la fête de l'Aïd El Adha, le Président sahraoui a souligné que la dernière attaque menée par le Maroc "renferme toutes les caractéristiques des évènements historiques qui font la différence dans la lutte des peuples pour la liberté et l'affranchissement", a indiqué, mardi, l'Agence de presse sahraouie (SPS). Le Président Abdelaziz a ajouté que le massacre du 8 novembre a ouvert la voie à "des campagnes incessantes de nettoyage ethnique, d'arrestations anarchiques, d'enlèvements massifs et de tortures des civils sahraouis, loin des yeux des observateurs, de la presse indépendante et des organisations internationales qui, à leur tour, n'ont pas été épargnés des humiliations de l'occupation marocaine au niveau des aéroports marocains".

Le Président sahraoui a assimilé le massacre d'"Igdem Izik" commis par les forces de l'armée marocaine contre des Sahraouis, près de la ville d'El Ayoun occupée, aux massacres du 8 Mai 1945 perpétrés, en Algérie, par la colonisation française et qui avaient marqué "la fin de la colonisation". "Votre résistance sans précédent vous a valu la compassion et le soutien du monde entier face à un ennemi qui n'a récolté que le mépris et l'indignation des peuples du monde et de ses forces vives", a déclaré le Président sahraoui s'adressant à la population d'El Ayoun, qualifiant le massacre d'"évènement important" dans la résistance nationale sahraouie. A cet effet, le Président sahraoui a salué "le grand courage dont ont fait preuve les militants sahraouis dans les régions occupées", ce qui a permis, a-t-il dit, de découvrir la face de l'occupation marocaine empreinte de "haine aveugle" et de "discrimination raciale". Il a souligné "la poursuite de la lutte jusqu'au recouvrement par le peuple sahraoui de sa souveraineté sur l'ensemble de son territoire, quels que soient les sacrifices".

Mort d'un Espagnol à El-Ayoun occupée

L

Washington soutient le processus de l’ONU sur le Sahara occidental

L

e porte-parole du Département d'Etat, M. Philipp Crowley, a indiqué mardi que ''les Etats-Unis continuaient à soutenir le processus de l'ONU'' sur le dossier du Sahara occidental, tout en exprimant la ''préoccupation'' de Washington sur les affrontements violents qui ont eu lieu

la semaine passée dans les camps sahraouis. ''Nous sommes préoccupés par les affrontements violents, et c'est pourquoi nous continuons à soutenir le processus de l'ONU'' pour arriver à une solution sur la question du Sahara occidental, a souligné le porte-parole dans son briefing quotidien.

Le porte-parole du Département d'Etat a également fait savoir que les Etats-Unis ''attendent avec impatience le rapport de l'Envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, M. Christopher Ross, et continuent à soutenir le processus de l'ONU''.

a Ligue espagnole pour les droits de l'homme a annoncé lundi qu'elle va déposer une plainte contre le gouvernement marocain pour "crime contre l'humanité et crime contre un citoyen espagnol", auprès de l'Audience nationale, la plus haute instance pénale espagnole. Cette association de défense des droits de l'homme a indiqué que la plainte qui sera déposée mardi auprès de la justice au sujet de la répression sanglante contre des civils sahraouis et de la mort d'un Espagnol, "vise les ministres marocains de l'Intérieur, de la Défense et des Affaires étrangères, ainsi que le gouverneur d'El-Ayoun", ville sahraouie occupée. La ligue a également souligné que la plainte a été élaborée en vertu du principe de "justice universelle" qui permet à la justice espagnole de se saisir et d'enquêter sur des crimes de masse commis à l'étranger, sous certaines conditions. Parmi ces conditions, l'association cite, en particulier, la nécessité qu'il figure parmi les victimes un ou des Espagnols. Selon les premiers indices, le ministère public devrait juger cette plainte recevable et il se prononcerait pour l'ouverture d'une enquête, du fait que parmi les victimes figure Baby Hamadi Buyema, un Sahraoui qui était titulaire de la nationalité espagnole.

Des hommes de culture sahraouis et espagnols appellent au respect des droits de l'homme au Sahara occidental

Un réseau de solidarité italien dénonce la répression

L

D

es hommes de culture sahraouis et espagnols ont exprimé mardi leur "consternation" face à la violente répression menée par les forces marocaines dans le "camp de la liberté" près d'Al Ayoun occupée et appelé les organisations internationales à faire respecter les droits de l'homme au Sahara occidental. Dans un "manifeste pour la dignité des peuples", adressé à la société espagnole, à l'Union

européenne et aux Nations unies, quelque 500 signataires ont exprimé leur "inquiétude" face au black out médiatique auquel sont soumis les Sahraouis dans les territoire occupés du Sahara occidental et qui pourrait, ont-ils averti, "cacher un génocide commis contre la population civile" sahraouie. Ils ont, également, dénoncé dans le manifeste, dont l'APS a reçu une copie, "l'inertie" des

gouvernements successifs espagnols qui, à ce jour, n'ont pas assumé leurs responsabilités historiques sur le territoire non autonome du Sahara occidental. Les signataires se sont déclarés "lassés par les rhétoriques gouvernementales qui prétendent défendre les droits du citoyen, alors que leurs décisions sont toujours tributaires des intérêts des grands groupes économiques". Agences

e réseau de solidarité avec le peuple sahraoui de la région de Ligurie (nord-ouest de l'Italie) a dénoncé la répression subie par le peuple sahraoui, notamment après l'attaque du "camp de la liberté" près d'El Ayoun. Le réseau a estimé dans une déclaration, dont une copie est parvenue à l'APS, que "le peuple du Sahara occidental connaît l'une des pages les plus tragiques de son histoire". "Face à l'attitude pacifique des populations sahraouies, le gouvernement marocain a réagi avec une violence inouïe", a constaté ce réseau, dont le responsable, Alessandro Palandri, a annoncé qu'une motion sera adressée au gouvernement italien pour lui demander que des "mesures concrètes" soient prises, à propos de la situation au Sahara occidental. "Nous exprimons notre profonde préoccupation, ainsi que celle de nombreuses associations locales et nous appelons le gouvernement à réagir pour que soit mis fin à la répression et la violence contre les Sahraouis", a souligné M. Palandri. Il a, également, appelé à faire toute la lumière sur les personnes disparues, à la libération des personnes arrêtées, à l'accès des journalistes, des observateurs internationaux et des représentants des organisations de défense des droits de l'homme au territoire sahraoui et à la mise en place d'une mission internationale d'enquête.

Jeudi 18 Novembre 2010

16

Santé
Selon une enquête menée dans la région MENA

EL MOUDJAHID

Les 3/4 des diabétiques en Algérie satisfaits des soins reçus
● Les trois quarts des diabétiques en Algérie sont satisfaits des soins qu'ils reçoivent, révèle une enquête réalisée dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) par le laboratoire danois Novo Nordisk conjointement avec la société Ipsos Emirats Santé.

L

es résultats de cette enquête présentée à l'occasion de la Journée mondiale du diabète célébrée le 14 novembre de chaque année, indiquent que "74% des diabétiques en Algérie affirment être satisfaits des soins qu'ils reçoivent". L'étude a été effectuée en octobre dernier sur 3.000 sujets. Elle a couvert dix pays de la région MENA, à savoir l'Algérie, l'Egypte, l'Iran, l'Irak, la Jordanie, le Liban, le Maroc, l'Arabie Saoudite, la Tunisie et les Emirats Arabes Unis (EAU). L'objectif était de faire une évaluation du niveau d'information et de connaissance de la population de plus de 18 ans sur les causes, risques et complications du diabète. Les sujets choisis dans cette enquête étaient représentatifs des profils démographique et socio-économique de chaque pays. Sur la base de cette enquête, 40% en moyenne présentent un risque de développer un diabète dans cette région (38% en Algérie, 54% en Egypte, 52% en Arabie Saoudite, 45% au Liban, 44% en Irak, 42% dans les Emirats Arabes Unis). Selon l'enquête, les

taux de prévalence dans la région MENA sont parmi les plus élevés aux monde (18,7% aux EAU, 16,8% en Arabie Saoudite, 11,4% en Egypte, 10,2% en Irak, 10,1% en Jordanie et 8,5% en Algérie). Elle révèle, également, que 80% des répondants n'étaient pas informés qu'ils présentaient un risque de développer un diabète, tandis que 37% des personnes à risque n'ont jamais été dépistées ni ont mesuré leur taux de sucre dans le sang. Malgré le fait que les gens soient conscients de l'ampleur de la maladie et du risque de la développer, le diabète n'est pas considéré comme une maladie très grave par les personnes interrogées. La perception de la gravité du diabète reste assez faible (43%), selon l'enquête. Il ressort, cependant, qu'il y a un assez bon niveau de prise de conscience concernant les différents types de diabète dans la région MENA. Une majorité (92%) des répondants sait que le diabète n'est pas une maladie infectieuse ou contagieuse. L'enquête montre, aussi, que 79% des répondants sont conscients qu'une personne peut être diabétique sans le savoir.

1.000 opérations gratuites de dépistage du diabète à Biskra

M

ille opérations gratuites de dépistage du diabète sont menées depuis lundi à Biskra par l’association locale des praticiens privés dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le diabète. L’initiative engagée de concert avec la direction de la santé, se poursuivra jusqu’au 10 décembre prochain, selon le Dr. Mohamed Houhou, président de l’association organisatrice. Il a précisé que l’opération ciblera en priorité les citoyens de plus de 45 ans et les personnes souffrant

d’obésité, qui sont les plus exposées à cette maladie. Une table ronde diffusée sur les ondes de la radio locale sera consacrée à ce thème, parallèlement à l’organisation d’une journée scientifique sur le diabète animée au profit des praticiens locaux par le Pr. Rachid Malek, chef du service de médecine interne au centre hospitalo-universitaire (CHU) Saâdna-Abdennour de Sétif, et coordinateur du réseau de lutte contre le diabète de la région Est du pays. Un marathon mettra en lice, à cette occasion, des diabé-

tiques, des travailleurs du secteur de la santé et des citoyens, outre la programmation d’un spectacle de clowns pour les enfants atteints de diabète à la maison de la culture du chef lieu de wilaya. L’opération de dépistage du diabète mettra à contribution des membres du réseau de lutte contre le diabète du sud du pays, venus notamment de la wilaya d’El Oued, ont indiqué les organisateurs.

638 médecins en convention avec la sécurité sociale recensés à travers le pays

L

e nombre de médecins en convention avec la sécurité sociale, dans le cadre du dispositif "du médecin traitant", a atteint 638 praticiens à l'échelle nationale, at-on appris, dimanche soir à Oran, du directeur général de la sécurité sociale auprès du ministère du Travail, de l’Emploi et la Sécurité sociale, M Brahim Djawad Bourkaib. Dans son intervention à l'occasion d’une journée d’information organisée à l’établissement hospitalier (EHU) "1er novembre" pour expliquer les dispositifs de contrat avec le médecin traitant initié par le ministère de tutelle, M. Bourkaib a souligné que cette opération enregistre un rythme appréciable à travers la participation continue des médecins ayant contracté avec la direction de la sécurité sociale. Il a expliqué que ces mesures, qui concernent dans une première phase la catégorie des retraités et leurs ayants droits, sont en vigueur actuellement

au niveau de 15 wilayas, en attendant leur généralisation à l’horizon 2013 dans toutes les wilayas du pays. Il a ajouté que la wilaya de Annaba, retenue comme wilaya pilote dans le cadre de ce projet, a vu l’adhésion de 132 médecins dont 65 pour cent sont des généralistes et le reste des spécialistes. Environ 60.000 retraités bénéficiaires des mesures de "médecin traitant" ont choisi jusqu'à présent, leurs médecins traitants dans le cadre de l'opération qui a débuté en 2009, a ajoute M. Bourkaib qui a indiqué que ces mesures visent à créer un partenariat entre le médecin et la direction de la sécurité sociale. Il a fait remarquer dans le même contexte que la concrétisation de cette opération inscrite également dans le cadre de la promotion de la qualité des soins vise l'incitation des assurés à passer des tests de dépistage précoce de maladies graves et leur prévention

ainsi que la rationalisation des dépenses de santé et de sécurité sociale. Il est attendu aussi à travers cette opération d’encourager les médecins à prescrire des médicaments génériques à la faveur des mesures incitatives de l'Etat, surtout après que près de 1.000 types de médicaments sont produits dans le pays sur un total de 4.300 figurant dans la liste de médicaments remboursables par la sécurité sociale, a-t-il encore souligné. Cette rencontre, marquée par la participation d’un grand nombre de médecins généralistes et spécialistes du secteur privé de la wilaya d’Oran, a été mise à profit pour débattre du régime indemnitaire lié au dispositif de conventionnement avec le médecin traitant et les perspectives de développement des systèmes de gestion des services et des structures de la sécurité sociale.

Chlef : 3 nouvelles structures hospitalières bientôt en service

Des scientifiques identifient les responsables d'une transmission délibérée du VIH
La première de ces affaires avait opposé l'Etat de Washington (nord-ouest) à Anthony Eugene Whitfield en 2004 et la seconde l'Etat du Texas (sud) à Philippe Padieu, en mai 2009. Les deux hommes avaient été reconnus coupables d'avoir propagé volontairement le VIH à de multiples partenaires sexuelles dans le cadre de rapports non protégés. Les travaux publiés lundi montrent qu'il est possible désormais d'identifier scientifiquement la source d'un groupe d'infections en analysant l'évolution d'un seul rétrovirus chez le porteur ainsi qu'entre plusieurs individus. Cette méthode, dite analyse phylogénétique, consiste à rechercher des parentés entre espèces vivantes basées sur l'analyse génétique. Elle a permis dans ces cas de remonter aux origines des virus responsables des infections, malgré le fait

D

es chercheurs ont réussi à prouver scientifiquement de par une étude que deux hommes dans deux affaires judiciaires séparées aux Etats-Unis avaient délibérément transmis le VIH (rétrovirus responsable du sida) à plusieurs de leurs partenaires sexuelles.

e secteur de la santé de la wilaya de Chlef sera renforcé à partir de l’année 2011 par trois nouvelles structures hospitalières, a-t-on indiqué à la direction de la Santé de la population et de la réforme hospitalière (DSRH). Il s’agit de l’hôpital de 240 lits de Chlef, de celui d’Ain Mérane doté d’une capacité de 60 lits et de l’hôpital psychiatrique de 120 lits, prévus à Ténès. Hormis celui de Chlef dont les travaux de construction ont été totalement achevés alors que sa mise en service est liée à l’acquisition et l’installation des équipements, ceux de Ténès et Ain Mérane sont en cours de réalisation et les travaux ont atteint un taux d’avancement "appréciable", selon les estimations de cette Direction. Implanté à l’Ouest de la ville côtière de Ténès, le futur hôpital psychiatrique, est conçu pour prendre en charge les malades de la région et des wilaya limitrophes, a indiqué la même source, ajoutant que ce même établissement disposera d’un centre intermédiaire de soins et de traitement des toxicomanes (CIST) d’une capacité de 24 lits. D’un coût de 350 millions de DA, ce projet unique dans son genre dans la wilaya, sera, une fois opérationnel, d’un grand apport dans la prise en charge de cette catégorie de malades jusque là confiée à des établissements similaires situés à Oran et Blida. En plus de ce projet, un autre et non des moindres est en cours de réalisation également à Ain Mérane, une localité située à 40 km au Nord-Ouest du chef lieu de wilaya. Ce projet pour lequel une enveloppe de 600 millions de dianrs est destiné, après sa mise en service, à la prise en charge des besoins en matière de santé de la population des localités de que le VIH (virus de l'immunodéficience humaine) Hranefa, Taoughrit et Ain mute très rapidement. Mérane. Cette nouvelle strucLe VIH connaît de nombreuses mutations chez ture sera doté de toutes les une même personne en quelques mois. "Dans un spécialités de base à savoir, individu séropositif donné, il n'y a pas qu'une seule la pédiatrie, la médecine souche mais une population de souches virales interne, la chirurgie ainsi parce que le VIH mute tout le temps en fabriquant qu’une unité des urgences de nouvelles particules virales", explique le Dr médicales. Michael Metzker, professeur adjoint à la faculté L’entrée en service de ces de médecine Baylor au Texas (sud), un des co- nouvelles structures portera auteurs de ces travaux parus dans les Annales de ainsi le nombre d’hôpitaux l'Académie nationale américaine des sciences opérationnels au niveau de la (PNAS) datées du 14 au 19 novembre. huit hôpitaux "Mais au moment de la transmission il y a wilaya à implantés respectivement à comme un goulot d'étranglement génétique qui fait que seuls un ou deux rétrovirus sont transmis", Chlef (03), Ténès (02) et relève-t-il précisant que dans 75% des infections, Chettia, Sobha et Ain Mérane. un seul virus est souvent à l'origine.

L

Jeudi 17 Novembre 2010

EL MOUDJAHID

Santé
Le jus de betterave, bon pour le cerveau ?
Petite racine adorée par certains et détestée par d'autres, la betterave aurait de nombreuses vertus pour le cerveau.
Selon une étude américaine, en consommer régulièrement limiterait les effets du vieillissement cognitif, notamment grâce à sa forte concentration en nitrates. Même s'il s'agit de travaux préliminaires, cette découverte ouvre de nouvelles pistes sur les bienfaits des nitrates sur le cerveau. Les nitrates sont contenus non seulement dans les betteraves mais également dans le céleri, les épinards et certaines laitues. Une fois dans l'organisme, ils sont dégradés en nitrites, qui auraient une action vasodilatatrice, c'est-à-dire qu'ils permettent aux vaisseaux sanguins de se dilater. Un effet qui, au niveau cérébral, pourrait réduire le déclin cognitif selon les chercheurs de la Wake Forest University. Pour valider leur hypothèse, ces scientifiques ont étudié les effets d'un régime riche en nitrates sur une période de 4 jours sur 14 personnes âgées en moyenne de 74 ans.

17

La viande rouge calmerait les hommes
Selon une étude menée par des chercheurs de Montréal, au Canada, les hommes auraient tendance à s'apaiser à la vue d'une viande rouge. D'après une étude dirigée par Frank Kachanoff, appartenant au département de psychologie de l'Université McGill à Montréal, la viande rouge apaiserait les hommes. Pour arriver à ce résultat étonnant, des tests ont été réalisés sur 82 hommes, qui devaient écouter une personne lire un texte. Ils pouvaient être en mesure de punir le lecteur à chaque erreur dans sa lecture en lui imposant des sons plus ou moins importants. En même temps, ils devaient trier des photos. Alors que les chercheurs pensaient que la vue de la viande rouge sur certains clichés allait énerver les cobayes, elle a eu pour effet de les calmer et de diminuer leur agressivité. Les résultats de cette étude ont été présentés lors d'un congrès scientifique de l'Université. L'une des explications avancées par M. Kachanoff est que l'image de viande rouge serait associée dans l'esprit des hommes à l'idée d'un repas convivial.

Manquer de calcium fait-il grossir ?

Rétinoblastome

Les premiers signes qui doivent alerter
Le rétinoblastome est une tumeur grave de l'œil, qui se développe chez les nourrissons et les enfants en bas âge. Elle se soigne dans 95% des cas, mais doit être diagnostiquée au plus tôt pour obtenir les meilleures chances d'éviter des séquelles. A l'heure actuelle, 5% des patients touchés perdent la vue et 60% doivent subir une énucléation. Une écrasante majorité, 80%, garde une déficience visuelle suite à la maladie. Pour prévenir ces séquelles, l'association Retinostop a obtenu le soutien de l'institut Curie afin de développer une campagne d'information à destination des parents et des professionnels de santé. Cette opération a pour but de développer le diagnostic précoce grâce à une détection rapide des signes avantcoureurs : un reflet blanc dans la pupille ou un strabisme persistant. Ces manifestations doivent déclencher une consultation chez un ophtalmologiste, avec examen du fond de l'œil.

Après un jeûne de 10 heures, les participants se sont vus proposés soit un petit déjeuner à forte teneur en nitrates (avec pas moins de 500 ml de jus de betterave...), soit un petit déjeuner pauvre en nitrates. Le deuxième jour, même topo sauf que cette fois-ci, une heure après, ils ont passé une IRM du cerveau. Des tests sanguins

avaient confirmé la forte concentration en nitrites du sang. Les troisièmes et quatrièmes jours, ceux qui avaient un petit déjeuner riche en nitrates ont consommé le pauvre et viceversa. Résultat : un régime riche en nitrates permettait une meilleure irriguation de certaines zones du cerveau - la matière blanche des lobes frontaux, généralement associées à la dégénérescence conduisant à la démence et d'autres affections cognitives. Consommer régulièrement des aliments riches en nitrates réduirait-il le risque de déclin cognitif ? Une telle affirmation serait prématurée. Les auteurs concluent qu'un "régime riche en nitrates pourrait être bénéfique pour améliorer la circulation sanguine chez les personnes âgées, et notamment dans les zones connues pour être impliquées dans les fonctions exécutives". Pour confirmer ces résultats, il est nécessaire de mener ce type d'études sur un plus grand nombre de personnes et pendant plus longtemps. Par ailleurs, seul l'afflux sanguin dans certaines zones du cerveau a été mesuré, et non une éventuelle amélioration des capacités cognitives. En attendant des résultats plus étayés, la préservation de son capital santé physique et mental passe par la sollicitation régulière de son cerveau et une alimentation équilibrée, notamment en faisant le plein de fruits et légumes, tous bons pour notre santé !

Des chercheurs québécois ont décidé de ne pas s’en satisfaire et se sont mis en quête de tous les facteurs de risque d’obésité et de surpoids. Ils en ont trouvé une dizaine, qui peuvent favoriser un déséquilibre entre les apports et les dépenses dénergie. Mais après avoir suivi pendant 6 ans des familles d’hommes et de femmes âgés de 18 à 64 ans, ils ont pu en retenir seulement quatre, agissant directement sur le poids : une courte durée de sommeil, de faibles apports de calcium, l’absence d’inhibition vis-à-vis de l’alimentation et, à l’inverse, les comportements alimentaires restrictifs. Soit autant de facteurs qui nont pas de valeur calorique en eux-mêmes ! Depuis une dizaine dannées, indiquent les chercheurs, des travaux suggèrent que de faibles apports de calcium augmentent le risque de surpoids et soulignent l’intérêt d’une alimentation riche en produits laitiers. D’autres micronutriments comme le zinc, le magnésium, les vitamines C et E pourraient aussi être impliqués dans l’obésité abdominale. Le manque dexercice et une alimentation trop riche ne suffisent pas à tout expliquer. Doù peut-être les résultats modestes des efforts pour endiguer l’épidémie dobésité, estiment les médecins québécois. Il faut aussi sintéresser à d’autres aspects de l’alimentation ou du comportement, susceptibles de peser sur la balance énergétique

Maladies cardiaques

LA CLEF D’UN RÉGIME ÉQUILIBRÉ
ntenir Pour contrôler votre glycémie et mai ssaire. poids stable, un régime s’avère néce un est La célèbre "Diète Méditerranéenne" notamment recommandée. des fruits Pour cela, consommez chaque jour aux légumes frais. Faites la part belle et céréales, en privilégiant les glucides à faible index glycémique (lentilles, quinoa, épeautre, kamut, céréales complètes...) N’oubliez pas les laintités (huile d’olive, de tages et les corps gras en petites qua colza, de noix...). vous une part de poisson ou Plusieurs fois par semaine, offrez e aux occasions et évitez de volaille. Réservez la viande rougmois. d’en consommer plus de 4 fois par eries trop grasses (pâtisBien sûr, sucreries et autres cochonn imum. max series, bonbons...) sont à limiter au es aromatiques pour n, évitez le sel et préférez les herb Enfi parfumer vos plats.
agréable durant trente minutes ont vu leur tension artérielle diminuer, tout comme leur fréquence cardiaque et leur angoisse. Comment expliquer ce phénomène ? La musique améliore la circulation sanguine. Plus précisément, la musique stimule la sécrétion d’endorphine, une hormone qui agit sur les vaisseaux sanguins et provoque leur dilatation. En revanche, un morceau musical jugé désagréable ou stressant aura l’effet inverse avec un rétrécissement des vaisseaux, défavorable pour le cœur. Il faut donc choisir des mélodies agréables, joyeuses ou relaxantes.

INSULINE

Les femmes supportent moins bien le stress au travail
Les risques d'une attaque cardiaque, cérébrale ou d'être opéré pour ouvrir une artère sont plus élevés chez les femmes exerçant un métier stressant, révèle une étude publiée dimanche. Selon cette recherche, les femmes, dont le travail est stressant ont 40% de plus de risques cardiovasculaires en comparaison avec celles dont l'activité est plus satisfaisante. L'étude montre que des activités très stressantes et peu satisfaisantes accroissent le risque d'attaque cardiaque de 88% environ et de 43% de pontage coronarien ou d'autres procédures visant à ouvrir une artère. D'après les auteurs de cette étude, présentée lors d'une conférence annuelle ce week-end aux EtatsUnis, l'augmentation des facteurs de risque cardiovasculaires comme l'hypertension artérielle, un taux élevé de cholestérol ou un excès de poids, peuvent être également liés à l'insécurité de l'emploi. Ces chercheurs ont analysé le stress du travail chez 17.415 femmes en bonne santé pendant plus de dix ans. "Notre étude montre l'existence à la fois d'effets cardiovasculaires cliniques immédiats et à long terme de ces emplois stressants et pas épanouissants chez ces femmes", souligne le Dr Michelle Albert, principale auteur de cette recherche.

La musique diminue la tension moral mais aussi pour la santé artérielle du cœur. La musique apaise
Écouter de la musique est bon pour le

également la douleur et l’anxiété. Alors n’hésitez pas, écoutez quotidiennement vos musiques préférées… Des chercheurs américains ont analysé une série d’études ayant porté sur les effets de la musique sur la santé, réalisées pour la plupart auprès de personnes souffrant d’un problème cardiaque. Ils constatent ainsi que le fait d’écouter de la musique diminue l’hypertension et la fréquence des battements du cœur. Par rapport à des sujets cardiaques n’écoutant pas de musique, ceux qui se sont laissés charmer par une mélodie

Jeudi 17 Novembre 2010

30

Vie Quotidienne
Décès du député Hassan Djemmam
Vie religieuse
Horaires des prières de la journée du jeudi 12 dhoul hidja 1431 correspondant au 18 novembre 2010 : — Dohr...............….......12 h 33 — ‘Asr...........................15 h 17 — Maghreb...................17 h 40 — ‘Icha.........................19 h 02 Vendredi 13 dhoul hidja 1431 correspondant au 19 novembre 2010 : — Fedjr..........................06 h 00 — Chourouk..................07 h 30

EL MOUDJAHID

L

e député du parti du Front de libération nationale (FLN) pour la région du Machreq al Arabi Hassan Djemmam est décédé mardi à Damas (Syrie) à l'âge de 63 ans, at-on appris hier auprès de l'Assemblée populaire nationale (APN). Né en 1947 à Skikda, Hassan Djemmam a poursuivi ses études à Constantine. En 1973, Il obtient une licence en sociologie. En 1969, Il adhère au FLN et à l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA). Se distinguant par son action

syndicale aux niveaux international et arabe, il est désigné secrétaire général adjoint de l'Union internationale des syndicats des travailleurs arabes en 1979 puis secrétaire général de la même union en 1989. Il a été réélu quatre fois à ce poste (1994-1999-2004). Le défunt a pris part en 1980 en tant qu'observateur aux conférences annuelles de l'Organisation arabe du travail (OAT) et l'Organisation internationale du travail (OIT). Il a été élu président du forum social arabe en 2005. Il a été également élu député FLN pour la région du

Machreq al Arabi à l'APN pour plusieurs mandats où il a défendu les questions de la communauté nationale dans cette région. ● En cette douloureuse circonstance, le président de l'Assemblée populaire nationale (APN), M. Abdelaziz Ziari, et le secrétaire général de l'Union des travailleurs algériens (UGTA), M. Abdelmadjid Sidi Said ont adressé un message de condoléances à la famille du défunt. La dépouille du défunt arrivera à l'aéroport Houari Boumediène demain matin.

Détournement de 150 millions de centimes

5 ans de prison requis contre un ancien facteur

Cour d’Alger

10 ans de prison pour complicité de meurtre

L

L

e tribunal criminel d’Alger a condamné Mohamed B. à 10 ans de prison ferme pour complicité de meurtre. Condamné une première fois à la perpétuité par contumace avant qu’il n’introduise un pourvoi en cassation, l’accusé est, en effet, poursuivi après le meurtre dont a été victime en décembre

2000 un vieux berger à El-Harrach (Alger). Mohamed raconte devant le tribunal que le jour du drame, il a été sollicité par son ami qui n’est autre que l’auteur du crime pour l’assister dans l’agression qui a ciblé la victime. Il ajoutera que sa mission s’est limitée à s’emparer du troupeau, chose qu’il a accompli du reste

avec succès dans la mesure où il reconnaît avoir pris une trentaine de têtes avant qu’il ne soit rejoint par son ami qui lui apprend avoir asséné un coup au vieux berger, sans entrer dans les détails. Il est à noter que le représentant du ministère public a requis la perpétuité. S. A. M.

e procureur de la République près le tribunal correctionnel de Sidi M’hamed a requis une peine de 5 ans de prison ferme contre un ancien facteur pour détournement d’argent et faux et usage de faux. Exerçant à El Madania (Alger), le mis en cause a réussi, selon l’accusation, à détourner l’argent des retraités qui attendaient chaque mois leurs allocations. Il a pris, au total, la bagatelle de 150 millions de centimes représentant 65 chèques postaux qu’il devait normalement rendre à leurs destinataires. Mais le facteur, aujourd’hui en retraite, garde pour lui les chèques en question et les encaisse en mentionnant sur le registre qu’il les a distribués. S. A. M.

Condoléances
M. Abdelmadjid SIDI SAID, secrétaire général de l’UGTA, au nom du secrétariat national, de la Commission exécutive nationale, et en son nom personnel, attristé par le décès du frère Hacène DJEMAM (membre de la CEN et ancien secrétaire général de la Confédération internationale des syndicats arabes) S’associe au deuil de sa famille, et l’assure de son soutien et de sa solidarité en cette pénible circonstance, comme il présente ses sincères condoléances aux proches et aux syndicalistes de la wilaya de Constantine. Que Dieu le Tout-Puissant l’accueille en Son Vaste Paradis. A Allah nous appartenons et à Lui nous retournons.

Pensée
Pour le 40e jour du décès de Mouhoun Saïd, père et beaupère de notre nièce et de notre gendre, Badia et Brahim, les familles Taleb et Achouche présentent leurs sincères condoléances à sa veuve Mme Mouhoun Djouher et ses enfants. Puisse Dieu le Tout-Puissant lui accorder Sa Sainte Miséricorde et l’accueillir en Son Vaste Paradis. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

Condoléances
Le président et l’ensemble des membres de l’Association Nationale MALG, très affectés par le décès de la regrettée SAADI Laâldja, fille de chahid et ex-fonctionnaire au ministère des Moudjahidine, présentent à toute sa famille leurs sincères condoléances et l’assurent en cette pénible circonstance de leur profonde sympathie. Que Dieu le Tout-Puissant accorde à la défunte Sa Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

Pensée
Cela fait un an, depuis le 14 novembre 2009, qu’Allah a rappelé auprès de Lui notre chère fille KHALLOUFI Fatiha épouse RABBAHI A l’âge de 54 ans laissant derrière elle un vide que nul ne pourra combler. Ce fut un départ brutal et douloureux. Sa famille demande à tous ceux qui l’ont connue et aimée d’avoir une pieuse pensée à sa mémoire. Prions Dieu le Tout-Puissant de lui accorder Sa Miséricorde et de l’accueillir en Son Vaste Paradis. Repose en paix. A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons.

QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION Edité par l’EPE-EURL au capital social de 50.000.000 DA

EL MOUDJAHID

20, rue de la Liberté, Alger Téléphone : 021.73.70.81 Directeur de la publication - Gérant

Abdelmadjid CHERBAL
Directeur de la rédaction

Larbi TIMIZAR
DIRECTION GENERALE Téléphone : 021.73.79.93 Fax : 021.73.89.80 DIRECTION DE LA REDACTION Téléphone : 021.73.99.31 Fax : 021.73.90.43
Internet : http://www.elmoudjahid.com E-mail : elmoudjahid@elmoudjahid.com

BUREAUX REGIONAUX CONSTANTINE 100, rue Larbi Ben M’hidi Tél. : (031) 64.23.03 ORAN Maison de la Presse 3, place du 1er Novembre Tél. : (041) 39.34.94 ANNABA 2, rue Condorcet Tél. : (038) 86.64.24 BORDJ BOU-ARRERIDJ Ex-siège de la wilaya Rue Mebarkia Smaïl, B.B.A. 34000 Tél/Fax : (035) 68.69.63 SIDI BEL-ABBES Maison de la presse Amir Benaïssa Immeuble Le Garden, S.B.A. Tél/Fax : (048) 54.42.42 CONSTANTINE : Route de Sétif 7e km Tél. : (031) 66.49.65 - (031) 92.30.99 Fax : (031) 66.49.37 TIZI OUZOU : Cité Mohamed Boudiaf (ex-2.000 logts) Bâtiment 3, 1er étage, Nouvelle ville Tél. - Fax : (026) 21.73.00

TLEMCEN :12, place Kairouan Tél.-Fax : (043) 27.66.66 MASCARA : Maison de la Presse Rue Senouci Habib Tél.-Fax : (045) 81.56.03 CENTRE AÏN-DEFLA : Cité Attafi Belgacem (Face à la Poste) Tél/Fax: 027.60.69.22

ANNABA : 7, cours de la Révolution Tél. : (038) 84.86.38 Fax : (04) 84.86.38

Régie publicitaire EL MOUDJAHID 20, rue de la Liberté, Alger Tél./Fax : 021 73.56.70 ABONNEMENTS Pour les souscriptions d’abonnements, achats de journaux ou commandes de photos, s’adresser au service commercial: 20, rue de la Liberté, Alger. COMPTES BANCAIRES Agence CPA “Che” Guevara - Alger Compte dinars n° 102.7038601 - 17 Agence BNA Liberté - Dinars : 605.300.004.413/14 - Devises : 605.310.010078/57 Cptes BDL - Agence Port Saïd - Dinars : 005.00 107.400.247 86 20.28 - Devises : 005.00 107.457.247 86 20.28

PUBLICITE Pour toute publicité, s’adresser à l’Agence Nationale de Communication d’Edition et de Publicité “ANEP”
ALGER : 1, avenue Pasteur Tél. : (021) 73.76.78 - 73.71.28 - 73.30.43 Fax : (021) 73.95.59 - Télex : 56.150 Télex : 81.742 ORAN : 3, rue Mohamed Khemisti Tél. : (041) 39.10.34 Fax : (041) 39.19.04 - Télex : 22.320

Edité par EPE-EURL EL MOUDJAHID Siège social : 20, rue de la Liberté, Alger IMPRESSION Edition du Centre : Société d’Impression d’Alger (SIMPRAL) Edition de l’Est : Société d’Impression de l’Est, Constantine Edition de l’Ouest : Société d’Impression de l’Ouest, Oran Edition du Sud : Unité d’Impression de Ouargla (SIA) DIFFUSION Centre : EL MOUDJAHID Tél. : 021 73.94.82 Est : SARL “SODIPRESSE” Tél-fax : 031 92.73.58 Ouest : SARL “SDPO” Tél-fax : 041 46.84.87 Sud : SARL “TDS” Tél-fax : 029 75.02.02 France : IPS (International Presse Service) Tél. 01-46-07-63-90
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation..

Jeudi 18 Novembre 2010

Coupe de l'UNAF des clubs champions (demi-finale - retour)

Football/Ligue1 (mise à jour)

Les Mouloudéens visent la finale

Du suspense en perspective

JSK-CRB et MCA-USMA

L

a mise à jour de la Ligue1 sera marquée ce mardi 23 novembre par le choc au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou entre la JSK et le CRB. Il est évident que les deux équipes restent sur des défaites. Les poulains de Geiger ont été battus à ElMohammadia par l'USMH sur le score de 1 à 0, alors que le CRB l'a été devant le CABBA (2 à 1) emportant du coup sa première victoire de la saison. Le 30 novembre, il y aura deux rencontres au programme qui seront des plus intéressantes. Il s'agit d'abord du traditionnel derby algérois entre le MCA et l'USM Alger. Ce grand-show aura lieu au stade du 5-Juillet. Il est certain que le spectacle sera assuré. Au stade de l'Unité maghrébine de Bejaia, la JSMB, qui ne cache pas ses ambitions, aura face à elle le MC Saïda, en net recul. Un succès pourrait permettre à la troupe de Menad de grimper sensiblement au classement général et venir titiller le leader actuel, l'ESS. Hamid G.

PROGRAMME Mardi 23 novembre (14 h 30) : Au stade du 1er-Novembre de Tizi-Ouzou : JSK-CRB Mardi 30 novembre (18 h) : Au stade du 5-Juillet : MCA-USMA Au stade de l'Unité maghrébine : JSMB-MCS

C

ette demi-finale retour de la Coupe de l'UNAF des clubs champions, ce dimanche 21 novembre, au stade de l'OPOW de Rouiba, à 20 h, entre le MC Alger et la formation libyenne de l'Ittihad de Tripoli. A l'aller, les Algériens, au stade du 11-Juin 70, ont réussi l'exploit de l'emporter sur un superbe but de Youcef Sofiane qui a, du centre du terrain, pris tout le monde de vitesse avant de marquer d'une balle décroisée. Ce but d'avance ne doit pas endormir les Mouloudéens, car, en football, rien n'est acquis d'avance. Cette manche retour ne doit pas être vue par les poulains d'Alain Michel comme une simple formalité. Cette équipe de l'Ittihad de Tripoli, composée de plusieurs joueurs internationaux libyens, ne viendra pas à Alger pour limiter les dégâts. Les observateurs s'attendent à ce que le MCA rencontre quelques difficultés s'il estime que ce sera du gâteau. Les camarades de Koudri, rétabli après s'être blessé dernièrement, n'auront pas droit à l'erreur. Ils sont presque condamnés à l'emporter et se qualifier pour la finale de cette coupe de l'UNAF des clubs champions. Il faudra se méfier de cette équipe de l'Ittihad de Tripoli qui a réalisé une bonnes performances en demi-finale de la coupe de la CAF face au Fus de Rabat en gagnant sur le score de 1 à 0. Certes, l'Ittihad a été éliminée, après sa défaite à domicile, sur le score de 2 à 1, mais elle a prouvé qu'elle possède un groupe assez performant. Alain Michel sait que ses joueurs doivent être à 100% de leurs moyens, car cette équipe de l'Ittihad est vraiment un gros morceau. Les Mouloudéens sont, cependant, très motivés pour aller en finale de cette compétition. H. Gharbi

CABBA-CR Belouizdad : Dossier ouvert pour complément d'informations (LNF)
Le dossier de la rencontre CA Bordj Bou Arreridj-CR Belouizdad (2-1), comptant pour la 8e journée du championnat d'Algérie de ligue 1 , "reste ouvert pour complément d'informations", a indiqué hier la Ligue nationale de football (LNF). Des incidents ont marqué cette rencontre, disputée le 12 novembre au stade de Borj Bou Arreridj. D'autre part, la commission de discipline de la LNF a infligé une amende de 20.000 DA au CABBA pour "conduite incorrecte", lors de la rencontre face au CRB. Par ailleurs, le joueur de l'USM Alger, Meklouche Mouaouiya, exclu par l'arbitre pour "agression ", lors de la rencontre face au MC El Eulma (20), a écopé de trois matchs de suspension et 30.000 DA d'amende. Les joueurs Benhadj Djilali (MC El Eulma), Griche Adlene (USM El Harrach), Tedj Saad (JS Kabylie) et Laghzal Khalid Abdelali (AS Khroub) ont été suspendus un match, pour "contestation de décision". Les trois joueurs devront en outre, payer une amende de 20.000 DA.

Ligue 2

8 journée reportée aux 3 et 4 décembre
La huitième journée de Ligue2, qui a été reportée une première fois au 23 novembre, alors qu'elle était programmée au 12 novembre, vient d'être remise encore une fois. Elle aura lieu, cette fois, les 3 et 4 décembre prochain. La Ligue du football professionnel a justifié ce report par la poursuite de la coupe d'Algérie qui concerne directement les équipes de la Ligue2. Par conséquent, il s'agit d'un report logique. Cette journée qui se jouera au courant du mois de décembre sera favorable au leader, le CSC, qui recevra au stade Chahid Hamlaoui l'ES Mostaganem, une formation pas toujours facile à manier. Les Constantinois seront favoris, mais... Le RCK, un outsider qui n'a pas froid aux yeux, devra se méfier de cette équipe oranaise de l'ASMO qui ne viendra pas à Kouba pour remplir une simple formalité. Ce ne sera pas facile pour les deux protagonistes. La logique sera certainement respectée dans les autres rencontres, mais... Les "visiteurs pourraient se rebiffer et "piéger" les équipes recevantes. H. G. PROGRAMME : 3 décembre : CRT-MOC MSPB-SAM USMBA-ABM RCK-ASMO OM-CAB JSMS-NAHD CSC-ESM 4 décembre : PAC-USB

e

EN

Karim Metmour :

“Les Verts sauront rebondir”
pour cent mais ma blessure va bien. J’ai pris tout mon temps pour me soigner et amorcer le travail pour retrouver mon état de forme et la compétition. Sur son état de forme et son manque de compétition, Matmour reste prudent et patient : "C’est vrai que je n’ai pas de matches dans les jambes et que je n’ai pas eu beaucoup de temps de jeu. J’aurais pu en avoir lors du dernier match (contre Cologne) mais l’entraîneur a été contraint de procéder à deux changements non prévus (blessures de deux joueurs) et donc je n’ai pas joué. Je suis patients. Je prendrait tout mon temps". Concernant la nouvelle ère que s’apprête à vivre l’équipe algérienne avec notamment les changements opérés au sein de l’effectif par le sélectionneur national, l’attaquant des Verts a indiqué que c’est en même temps la continuité et un nouveau cycle qui commence. "Il faut partir sur de bonnes bases. Je crois que l’entraîneur sait ce qu’il fait en s’entourant d’éléments qui lui semblent d’être de très bonne qualité. Je suis confiant pour l’avenir", a-t-il affirmé.

L’

international algérien du Borussia Mönchengladbach (Div 1 Allemande), Karim Matmour estime que la sélection algérienne est en mesure de surmonter la mauvaise passe dans laquelle elle se trouve car elle dispose de joueurs de qualité qui sauront réagir très prochainement. Arrivé lundi en début d’après-midi au Luxembourg en prévision du match contre la sélection du Grand Duché, Matmour s’est déclaré pas inquiet du tout quant à la situation actuelle de la sélection nationale et sur ses capacités à rebondir. "Je ne m’inquiète pas, même si actuellement on traverse une mauvaise période en raison notamment des blessures de nombreux joueurs. Il ne faut pas oublier aussi qu’on a eu une année très chargée avec des matches d’une très grande intensité et de pression et c’est normal qu’un jour ou l’autre ça se répercute sur le corps ", a indiqué à l’APS, l’international algérien. Après avoir rappelé que ce genre de situations ne touchaient pas uniquement la sélection algérienne et qu’elles n’étaient pas propres à l’équipe nationale, le joueur de Mönchengladbach a réitéré sa totale confian-

ce quant aux dispositions et aux qualités de ses coéquipiers qui gardent malgré tous ces aléas un mental d’acier. Rebondir, après la mauvaise période. "Certes nous avons été touchés et que ça fait mal surtout avec notre statut de mondialiste. Mais après avoir accusé quelque peu le coup, le moral est intact et tout le monde est motivé", a souligné le joueur rappelant que "cela nous a touché par le passé mais qu’on est sûr que l’équipe pourra réagir mieux que par le passé. C’est vrai que ça ne sert à rien de dire qu’on va faire ceci ou cela mais je sais qu’on a de la qualité et qu’après la trêve qui fera du bien à tout le monde, on reviendra tous en forme et bien motivés ", a-t-il affirmé. Matmour qui se relève d’une blessure qui l’a tenu éloigné des terrains depuis de nombreuses semaines a indiqué que cela lui fait un "grand plaisir de retrouver la sélection" et que ça lui faisait des années qu’il n’avait plus revu ses coéquipiers. " Le temps m’a paru très long et J’ai l’impression que ça fait trois ans que je n’ai vu personne" a-t-il révélé. Incertain pour cette rencontre même s’il a tenu à répondre à l’appel du sélectionneur

national Abdelhak Benchikha, l’attaquant algérien a indiqué qu’il se sentait mieux même s’il ne se sentait pas en possession de tous ses moyens. " Physiquement je ne me sens pas à cent

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful