You are on page 1of 3

Wikipédia Donc celons ta logique tout idée présente sur Wikipédia ne peut être répétée sous peine de plagiat

? Donc l’information légitime et réfléchit c’est une information prise en dehors de Wikipédia ? En ceux qui concerne les préjugés je pense que tu as raison car après plusieurs années de débat, de situations répétitives j’ai finis par intégré une vision casi-définitive de l’autre. Par ailleurs lorsque tu dis « contrairement à moi », là tu préjuges. Donc finalement comme donneuse de leçon tu n’es pas le meilleur exemple. Le fondamentalisme et l’ensemble des mouvements qui en découle pose des problèmes fondamentaux en France car les comportements en résultant sont négatifs face à la République. Le fondamentalisme musulman c’est la négation des valeurs républicaines. L’islam n’a jamais était une religion violente ? Tout les états pratiquants la Charia à savoir l’application simple de l’islam dans la vie sociale ne respecte pas les droits de l’Homme. Le Coran lui-même prévoie des châtiments corporelle pour résoudre les problème sociaux. [5:38] : Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu'ils se sont acquis, et comme châtiment de la part de Dieu. Dieu est Puissant et Sage. L’islam à instrumentalisé l’esclavage car il ne remet jamais en cause le statut d’esclave il le prévoit. Je te recommande les recherches de Tidiane N'Diaye qui brillamment met en évidence la relation entre la religion et l’esclavage arabo-musulman qu’il qualifie de « Génocide Voilée » dans son livre. Le mépris des gens du livres : [5:51] : « Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Dieu ne guide certes pas les gens injustes. » [9:30] : « Les Juifs disent : "Uzayr est fils de Dieu" et les Chrétiens disent : "Le Christ est fils de Dieu". Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Dieu les anéantisse ! Comment s'écartent-ils (de la vérité) ? »

Je t’épargnerai les innombrables versets de violence qui sont légitimés dans un contexte sois disant « défensif » qui au final ne prêche aucune tolérance. Par ailleurs le contexte « défensif » est « subjectif » à chaque musulman, de ce faite chaque musulman, ou groupe de musulmans qui se sentent attaqué dans la politique menée par un pays a leur encontre, sont en droits d’appliquer ceux que prescrit le Coran. Donc à partir du moment où chacun décide qui l’offense il peut facilement utilisé la violence prescrite dans le Coran car le contexte d’offense n’est pas du tout encadré. Juste pour rebondir sur le verset [2:195] que tu as cité est précédé d’un verset immoral, le [2:194] : « Le Mois sacré pour le mois sacré ! - Le talion s'applique à toutes choses sacrées. Donc, quiconque transgresse contre vous, transgressez contre lui, à transgression égale. Et craignez Dieu. Et sachez que Dieu est avec les pieux. » La loi de talion est soutenue et clairement citée dans le Coran. Cette loi est une démarche qui s’oppose à la paix. Donc les bonnes choses dans le coran sont souvent précédés ou suivit de versets mauvais. L’islam prescrit l’amour de Dieu ? Je t’invite à lire la fatwa publiée par l’Imâm Al-Ghazâlî sur le site Islamophile (qui par ailleurs regorge de fatwas), « http://www.islamophile.org/spip/Lacrainte.html » où il met en évidence comment la peur de Dieu amène à ne pas commettre des péchés. Je soutient l’idée que la peur est ceux qui empêche musulmans de ne pas quitter leur religion car l’enfer des « nonmusulmans » est cité à de nombreuse reprise. Par exemple le verset [4 :56] « Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d'autres peaux en échange afin qu'ils goûtent au châtiment. Dieu est certes Puissant et Sage ! » . D’ailleurs l’apostasie est condamné dans le coran à mainte reprise. [16:106] : « Quiconque a renié Dieu après avoir cru... sauf celui qui y a été contraint alors que son cœur demeure plein de la sérénité de la foi - mais ceux qui ouvrent délibérément leur cœur à la mécréance, ceux-là ont sur eux une colère de Dieu et ils ont un châtiment terrible. » Certaine hadiths soutiennent la mise a mort d’un apostat mais étant donné les conflits d’authenticité je ne les cites pas.

La cruauté : [9:33] : « La récompense de ceux qui font la guerre contre Dieu et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment. »

Puis je ne te parle même pas du paradis fantasmagorique que promet Dieu aux musulmans pour justifié la récompense à cette amour inconsidéré. Par des vierges « blanches » au « yeux noirs » par exemple verset 17 à 20 sourate 52 (At-Tur). Donc le châtiment certain de ceux qui n’aime pas, la phobie du jugement dernier, et les plaisirs du paradis en contrepartie, OBLIGE A AIMER. Livre pour les hommes : Cette allusion aux femmes du paradis me permet d’introduire ma partie sur un coran écrit pour les hommes (minuscule) et non les « Hommes ». Le faite que tu me prennes pour une personne ne faisant pas cette différence essentielle montre à quelle point tu me méprises pour la simple position de rejet que j’ai par rapport à ta religion. Comme tu l’as constaté précédemment l’islam prévoie le Paradis des hommes mais pas celui des femmes. L’islam parle directement aux hommes au sens du « langage directe ». Par exemple de la sourate « An-Nisa’ » qui dés le début s’adresse bien aux hommes et non aux Hommes, le verset 4 permet de mieux marqué ce dialogue directe. [2 :4] : « Et donnez aux épouses leur mahr, de bonne grâce. Si de bon gré elles vous en abandonnent quelque chose, disposez-en alors à votre aise et de bon cœur. » Le Coran fige le statut de l’homme, et le statut de la femme dans des positions de supériorité et d’infériorité. Comme tu le dis, le faite que l’homme assume la charge de la famille financièrement, celui-ci à autorité sur cette dernière. Ce problème d’un islam dépassé par la société moderne créer des situations moyenâgeuses où les musulmans n’attribut aucune responsabilité à la femme au-delà de l’éducation des enfants, éducation qui maintient ces valeurs anciennes et négatives. Un verset souligne a la fois cette condition d’infériorité et qui légitime la violence conjugale. [4 :34] : « Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs que Dieu accorde à ceux-là sur cellesci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection de Dieu. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Dieu est certes, Haut et Grand ! »

Je n’introduirait pas la polygamie totalement antirépublicaine mais légitimé par le Coran étant donné que toute polygamie est inapplicable celons les conditions requises, « être juste envers toute ces conjointes n’est pas possible et entraine un comportement envers celles-ci qui n’est pas sincère car les préférences sont obligatoires », tu peux constater ce contre sens dans un autre verset [4:129]. L’inégalité avec la femme s’observe évidement sur le plan de l’héritage, une femme dois recevoir la moitié de ce que reçoit un homme. Noté dans la même sourate. Par ailleurs la raison de la femme, comme l’indique « Wafa Sultan » est considéré comme déficiente par rapport à celle de l’homme. Car pour le témoignage fr deux femmes équivalent à celle d’un homme afin de les aider à se rappeler si l’une d’entre elle oublie. [2 :282] : « […] Faites-en témoigner par deux témoins d'entre vos hommes; et à défaut de deux hommes, un homme et deux femmes d'entre ceux que vous agréez comme témoins, en sorte que si l'une d'elles s'égare, l'autre puisse lui rappeler. […] » Matérialisme : Le rejet du matérialisme résulte d’une déduction personnelle. Je considère que toute les raisons sont bonne pour diaboliser le mode de vie occidental basé sur la société de consommation qui est associée au capitalisme. Marqué la non-adhésion à ce système c’est rejeté leurs valeurs pour des meilleures en l’occurrence ici les valeurs apportées par l’islam. Donc pour moi au-delà de la recherche d’une meilleure spiritualité c’est la démarcation sociale à un modèle de consommation imposé par la sociétés judéo-chrétiennes. La vie que tu considères comme une épreuve est celons moi le meilleure cadeau que Dieu pourrait offrir à l’Homme. En effet, je ne conçoit pas le bonheur céleste, car le bonheur et la considération que j’attribut aux événements ne sont appréciables qu’aux sein d’une existence limité par le temps, c’est à dire ma vie. Je ne pourrait considéré le bonheur dans le contexte du Paradis où le temps à laisser place à l’éternité. Le Paradis offert par l’Islam ou toute autres religion est celons moi une torture que l’âme ne pourrait supporter si nous maintenons cette faculté à avoir conscience d’existé.

Remise en cause de l’islam : L’islam est un frein à l’évolution de l’esprit humain, il confine l’ individu à une vision unique dans un monde qui regorge d’informations et de différences. Ce sont des valeurs, un mode de vie, des idéaux qui n’ont plus leur place dans un monde où la loi des Hommes apporte beaucoup plus de bonheur à l’individu que la loi apporté par ton Dieu. Le monde n’est pas parfait, l’existence du tiers-monde en est la preuve mais l’histoire à montré que l’Occident n’a cessé d’évolué positivement dans son histoire. L’islam n’est qu’une stagnation un tableau qui ne changera jamais alors que l’occident, dont les défaut sont encore marqués s’améliora avec le temps. Dhimmis : Le statut de Dhimmis au sens de la conquête est bien évidemment le prélèvement d’un impôt pour enrichir un empire. Mais dans sa définition complète (par Wikipédia bien sûr) c’est une liberté de culte restreinte et une incapacité juridique. C’est exactement la situation des minorités religieuses présentent dans la majorité des pays musulmans. Donc ce statut bien plus qu’un impôt, à une symbolique discriminatoire et réductrice qui s’observe dans le monde musulman et à travers les mentalités musulmanes. « Je critique tout détournement de l’Islam. Je critique les Fatwas prononcés par des personnes qui ne sont pas Dieu ni des prophètes » Euh, les fatwas sont faite obligatoirement par les hommes (érudits) pour aider les musulmans lambdas à comprendre un Islam qui justement ne semble pas donné à tout le monde. L’absence de clergé en l’islam entraine un désordre qui se doit d’être rétabli par des hommes de science, des savants, qui peuvent emmètre (en cohérence avec la tradition musulmane) des avis sur certaine situations car le coran ne répond pas directement à toute les question sociales. Mais l’islam à pour fonction de réguler les rapports sociaux entre individus car il infirme la notion de laïcité. La charia est l’application du coran pure et simple au risque de me répété. Abdel Malik : Je pense que tu as raison sur ce point, s’il a effectivement publié son livre avant d’être connu j’ai eu tord. Après personnellement ses interventions publiques ne m’ont pas montrer sa science de l’islam qu’il chérie tant. L’émotion des mots n’a jamais était source de démonstration. Et je n’ aime pas son prosélytisme.

J’espère être revenu avec plus de consistance avec mes citations et interprétation. Tu n’as rien démonter du tout je débats avec des musulmans depuis plusieurs années, beaucoup m’apprennent, tu m’appris aussi, ton arrogance te fait simplement défaut.