36

Courrier international | n° 1048 | du 2 au 8 décembre 2010

En couverture

Corée du Nord
La dernière guerre froide
Face aux tirs nord-coréens, Etats-Unis et Corée du Sud renforcent leurs manœuvres, sous l’œil réprobateur de la Chine. Pékin, considéré comme seul en mesure de faire plier Pyongyang, proteste et atermoie. Il observe la s u c c e s s i o n n o r d - c o r é e n n e a ve c prudence, et tente de préserver ses intérêts au Nord comme au Sud.
Le successeur Kim Jong-un est apparu aux côtés de son père Kim Jong-il lors d’une parade, en octobre 2010 à Pyongyang.

Autre élément de poids. 2002 Le président américain George W. Séoul n’exclut pas qu’un incident se soit produit au sein du régime nord-coréen. 2003 Pyongyang se retire du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. et celles du Sud. Les récentes révélations sur le nucléaire nord-coréen et la canonnade sont destinées à pousser les Etats-Unis et la Corée du Sud vers la table des négociations. Mais elle est toujours là. 2000 Rencontre à Pyongyang de Kim Jong-il et du président sud-coréen Kim Dae-jung. on s’aperçoit qu’un Etat voyou à cet endroit du monde leur est très utile. entre les forces du Nord. 1983 Attentat contre une délégation présidentielle sudcoréenne en visite en Birmanie€: le président Chun Doo-hwan en réchappe. Une Corée unie et proaméricaine. sur la base de la déclaration commune des deux pays faite en 2000. de tirer des obus tuant des civils€! De quoi refroidir l’élan des Etats-Unis. La communauté internationale entreprend des “pourparlers à six”. à savoir renforcer la solidarité interne en vue de la succession. “C’est une absurdité. a été tentée d’éliminer par la force les régimes indésirables. mais. les Etats-Unis. elles. de taille respectable. notamment dans le domaine des relations extérieures”. L’idée occidentale que le pays serait prêt à des compromis si la Chine réduisait ou cessait son aide économique n’est pas forcément fondée. car ils doivent atteindre leur objectif€: devenir en 2012 [centenaire de la naissance de Kim Il-sung. était reparti de Pyongyang avec un message officiel invitant Washington au dialogue. le régime aurait jugé que ces récentes informations ne produiraient pas un effet suffisant sur les Sudistes [dont ils veulent obtenir davantage d’aide économique] et il a voulu frapper un coup supplémentaire [en visant la politique conservatrice du président sud-coréen. en plein travail sur la succession de Kim Jong-il. Mais il en ira différemment pour le reste.€Bush évoque un “axe du mal”. tout le monde était certain que la Corée du Nord allait imploser. En effet. Dessin de Tiounine paru dans Kommersant. Pyongyang n’a jamais tenté la moindre expérience [d’évolution politique]. et cela lui offrirait des voies de communication et de transport d’énergie. Lancer un défi ouvert à Pékin en commençant à “encercler” la Chine serait une provocation trop dangereuse. Un coup de semonce Le régime de Pyongyang souffle le chaud et le froid. la Chine était le tuteur de Pyongyang. Tout cela aboutit à un paradoxe€: ce régime anachronique. bien qu’effrayé par l’inconscience des Nord-Coréens. V oilà bientôt vingt ans que l’éclatement de l’URSS a privé le régime nord-coréen d’un soutien matériel sans lequel. Or. Pékin part du principe que le statu quo vaut mieux que tout. cela fait longtemps que Pékin aurait dû chercher à modérer ses “clients” nord-coréens et à les pousser vers la voie d’une évolution pacifique. appuyées par les Etats-Unis. Gazeta. estime la presse sud-coréenne. Les pragmatiques Chinois sont bien loin du dogmatisme agressif des Nord-Coréens. rien de tout cela ne séduit Pékin. Les autorités réussissent à garder la société coupée du monde à un point inconcevable pour l’époque actuelle. à la fin du siècle dernier. Pour les Etats-Unis. Chong Chang-hyon. très tôt la Corée du Nord a su voir loin et a misé sur un programme nucléaire. Un chercheur d’un centre de recherche sud-coréen voit une explication dans la séquence des événements€à dix jours d’intervalle€: “L’enrichissement d’uranium était destiné aux Américains et les bombardements aux Sud-Coréens. ils réunissent la Chine. les choses ne sont pas à la hauteur de sa coopération économique avec la Chine. souligne que “la Corée du Nord a récemment exprimé à travers la presse locale son souhait de mener à bien. pour l’instant c’est Washington qui tire le mieux son épingle du jeu. La solidité du régime vient également du soutien. dans ce contexte. se refusent absolument à voir un lien entre les deux événements. Résultat. mais aussi de la Chine. Cela n’a rien à voir avec une proximité idéologique. Kyonghyang Sinmun (extraits) Séoul d’uranium qu’il pratique. Leon Segal. Déjà. préfère ne pas avoir affaire à un pays uni. 2005 Pyongyang dit posséder l’arme nucléaire. la Chine n’est pas la seule à ne pas souhaiter la réunification de la Corée. poursuite fantasmagorique d’une époque révolue et d’une idéologie qui a échoué. à plus long terme. du Japon et de la Corée du Sud. c’est que les Nord-Coréens ont réussi au moins dans un de leurs calculs. Fiodor Loukianov Chronologie 1950-1953 Guerre de Corée. professeur à l’université Kukmin. qui rivalisent dans la région. “D’autres attaques de ce genre auront lieu jusqu’en 2012. ce qui engendrerait un accroissement de l’implication américaine.ru (extraits) Moscou Mais. car cela pourrait faire basculer le statu quo dans un sens défavorable à Pékin. lorsque la mort de l’indéboulonnable leader Kim Il-sung eut pour conséquence d’amener au pouvoir son fils Kim Jong-il. Et les Nord-Coréens sont pressés. décisif. soutenues par Pékin et Moscou. pensait-on. Son Chemin P ourquoi la Corée du Nord a-t-elle bombardé l’île sud-coréenne de Yeonpyeong dix jours après avoir permis à un scientifique américain de visiter son usine d’enrichissement d’uranium€? Les autorités sudcoréennes. En revanche. puis il multiplie les constructions de centrifugeuses. l’amélioration du niveau de vie du peuple et celle des relations avec les EtatsUnis et avec la Corée du Sud. le Japon et la Russie. il était trop tard pour attaquer Pyongyang.” De son côté. n’a laissé germer aucun soupçon de pensée alternative. Evidemment. fût-ce sous l’égide de Séoul.” Autrement dit. qui annonce une concurrence féroce à venir. 1994 Mort de Kim Il-sung€. la question nordcoréenne n’est pas aussi simple qu’elle en a l’air. Pendant ce temps. il était condamné à s’effondrer rapidement. doit sa survie à l’imbroglio des relations entre les puissances asiatiques. Le Japon. du Comité de recherche en sciences sociales de New York. lorsque l’administration américaine. rejaillissant sur la Chine dans un effet boomerang. Tout d’abord. suit le programme prévu. tuant 115€personnes. représente un formidable prétexte pour renforcer alliances et présence militaro-politique. Peu auparavant. Une brusque réunification ruinerait la Corée du Sud. La répression. incluant la Corée du Nord aux côtés de l’Iran et de l’Irak. Ce message a été bien relayé par la presse américaine. qui ne s’est jamais relâchée. En fait. Pékin demeure l’otage de son petit partenaire. Cela signifie qu’un chantage à la dégradation de la situation est possible à la fois vis-à-vis des Etats-Unis. Son but est de ramener les Américains à la table des négociations. mais plus de 20€personnes sont tuées. Une réunification créerait un pays influent. Le Nord pense que les SudCoréens ne sont pas aussi impressionnés que les Américains par les révélations sur l’enrichissement KYODO/SIPA . Si Pékin cherchait à faire pression. n’ont pas intérêt à la réunification. qui a diffusé les interviews et les écrits des membres de ces délégations. cet Etat imprévisible ne peut qu’exaspérer Washington. cela pourrait provoquer une crise d’agressivité de Pyongyang envers Séoul ou Tokyo. Lee Myung-bak]. fondateur du régime] une nation puissante et prospère. Kim Jong-il lui succède. elle est devenue sa principale protectrice. affirme un membre du gouvernement sudcoréen. 1968 Tentative d’assassinat du président sud-coréen Park Chung-hee par un commando nord-coréen. tout porte à croire que le principal objectif stratégique des Etats-Unis pour la décennie à venir sera de renforcer leurs positions dans la zone Asie-Pacifique. qui s’apprêtaient peut-être à tendre une main à Pyongyang€!” commente un membre du gouvernement sudcoréen. En 1994. Les dirigeants nord-coréens savent que leurs partenaires chinois ne veulent surtout pas que la situation s’envenime. c’est la Russie qui aurait le plus à gagner à une réunification. Washington inscrit la Corée du Nord sur la liste des pays soutenant le terrorisme. La probabilité d’une rivalité stratégique avec Pékin semble augmenter. en parallèle. prédit le même chercheur. 38 Kim Jong-il. quand l’URSS existait. elle. 1987 Attentat contre un avion de ligne sud-coréen.Courrier international | n° 1048 | du 2 au 8 décembre 2010 37 Pyongyang fait chanter tout le monde Pékin et Washington. alliés des Etats-Unis. L’incroyable longévité de cette “forteresse du socialisme” a plusieurs explications. l’existence dans la région d’un régime agressif qui est réellement redouté par ses voisins. qui n’a rien à perdre. Curieusement. mais il n’est pas sûr qu’il soit en mesure de le faire. 2006 Sanction de l’ONU après le premier essai nucléaire nord-coréen. une “grande” Corée tentée par le nationalisme et ambitieuse. Cela dit. considéré comme un play-boy incapable de diriger le pays. d’autant que l’interdépendance économique qui lie les deux pays ne permet pas d’agir frontalement. Un jour il procède à des essais nucléaires ou à des tirs de missiles. qui. sur le deuxième point. Mais. Dans la situation actuelle. avec par exemple la construction d’une centrale hydraulique ou la réalisation d’une zone économique spécifique. De ce point de vue. vu la quantité de griefs que les Coréens ont accumulés depuis un siècle à son égard [comme ancienne puissance coloniale et occupant]. Pyongyang n’a pas la moindre visée expansionniste et consacre toutes ses forces à sa survie. date à laquelle des élections présidentielle et législatives sont programmées au Sud”. que lui apporte la Chine. Outre les deux Corées. selon une stratégie bien ficelée. Voici comment elles expliquent la situation. depuis les années 1990. Moscou. “Ce qui est certain.

Avant d’être propulsé à ces hautes responsabilités. Développer l’arme nucléaire. Si l’on suit les rues à la décoration éblouissante qui partent de l’hôtel. elles. 2010 Janvier€: tirs de l’artillerie nord-coréenne€. tous les membres de la famille de Kim Sam-sun ont reçu 450€grammes de riz. Ils décrivent un pays sclérosé qui aurait tout à gagner à suivre la voie de la… Chine. ça me servira. au bout d’une demi-heure de marche. une bouteille d’alcool et une bouteille de purée de piment chacun. Cependant. après le remplacement de nombreuses personnalités du camp réformiste. 110€millilitres d’huile de soja. Kim Sam-sun est tout content de pouvoir dire à ses clients chinois€: “Voyez comme vous êtes des hôtes respectés€!” Le mot réforme encore tabou Vers la fin des années 1980. il a été bien embarrassé pour y répondre car. Depuis la récession économique de 1995. La jeune génération de dirigeants chinois considérerait que la Corée du Nord n’est plus un allié utile ni fiable et que la Chine n’aurait pas intérêt à s’engager militairement en cas de conflit armé sur la péninsule. la spécialité la plus prisée actuellement dans l’enseignement supérieur nordcoréen. des restaurants haut de gamme. l’économie est en pleine crise après l’échec de la réforme monétaire [réévaluation infructueuse]€. arirang désigne des chants traditionnels coréens] et ses cent mille participants sont entrés au Guinness des records. en février€2010. mais. tous les 15€ avril et 16€février. Ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. dirigeant suprême du pays. alors que la chaîne de télévision nationale diffusait comme à son habitude des reportages sur le glorieux parcours révolutionnaire de Kim Il-sung et de Kim Jong-il. On a pu voir des milliers de personnes entonner le chant Pas de Chine nouvelle sans le Parti communiste devant de gigantesques drapeaux des deux pays. Ces vingt derniers jours. sept ou huit lycéens sont rassemblés sous la lumière d’un réverbère en train de faire leurs devoirs sur des cahiers de mauvaise qualité. pour le dirigeant de la troisième génération. qui avait jusque-là donné la prééminence au militaire. Novembre€:Pyongyang fait savoir qu’il détient des équipements d’enrichissement de l’uranium lui permettant de construire une arme nucléaire. Dessin de Bertrams paru dans Het Parool. signe de la reprise furtive des marchés de nuit clandestins depuis l’échec de la réforme monétaire l’an dernier. puis déployer une banderole portant le slogan “L’amitié sino-coréenne se transmet de génération en génération€!” Arrivé à ce point du programme. aurait-il dit dans une autre conversation. un fervent admirateur de l’ancien basketteur Michael Jordan… Désormais. il découvrira très facilement une autre réalité. S’il réussit l’examen. le choix de maintenir le statu quo ou d’entreprendre des réformes dictées par la crise non seulement concerne l’objectif défini par son père –€faire entrer son pays dans la catégorie des nations prospères et puissantes en 2012€–. s’il se concentre sur les indications de son guide. toute la population L’économie capitaliste. peu de passants. Le 9€octobre. Mais. des demandes de réforme se font jour discrètement pour que les près de 24€millions de Nord-Coréens aient enfin des conditions de vie décentes. un diplômé de l’université Kim Il-sung de Pyongyang.” “Nous ne les aimons pas. De 1995 à 1998. Chun Yung-woo. l’Etat offrait ce genre de don à chaque habitant. Nanfang Zhoumo (extraits) Canton de Corée du Nord sait qu’il sera le successeur du général Kim Jong-il. pour la célébration du 65e€anniversaire de la fondation du Parti du travail]. ça servira Le jeune général Kim Jong-un va se trouver confronté à toute une série de problèmes. outils essentiels de la cohésion sociale. Des tirs d’artillerie nord-coréens sur l’île sud-coréenne de Yeonpyeong font quatre morts. s’il s’écarte des sentiers battus. parler du leader suprême et de sa famille reste un sujet tabou. Kim Sam-sun a bien compris que c’était directement lié à l’importante nouvelle annoncée vingt jours plus tôt. fils cadet de Kim Jong-il. Kim Jong-un a été élu vice-président de la commission centrale militaire du Parti. Interrogé sans cesse sur les rumeurs qui courent au sujet de Kim Jong-il. a fait sa première apparition publique].38 Courrier international | n° 1048 | du 2 au 8 décembre 2010 En couverture Corée du Nord 34 Chronologie 2009 Le lancement d’un satellite nordcoréen est condamné par la communauté internationale. Les Etats-Unis renforcent les manœuvres conjointes avec la Corée du Sud par l’envoi du porte-avions USS George Washington. on passe d’abord devant de belles résidences. La Chine demande la reprise des pourparlers à six. Une scène vantant “l’amitié sino-coréenne” a été ajoutée pour la première fois à la performance de masse [en 2010. Cheng Guoping. B Kim Jong-un. Succession dynastique et marché noir En octobre€2010. La Corée du Nord est confrontée à une grave pénurie d’énergie. Le diplomate chinois He Yafei aurait ainsi affirmé€: “La Corée du Nord désire s’engager dans des discussions directes avec les Etats-Unis et se comporte comme un enfant gâté. pas de lampadaires. A la limite de cet univers. a enfin lancé en 2002 un “plan d’amélioration de l’économie” qui introduisait de façon limitée des éléments de l’économie de marché. mais nous sommes voisins”. l’Union soviétique en pleine dislocation a cessé son généreux soutien financier à la Corée du Nord. La population affamée WikiLeaks La Chine lâcherait Pyongyang€? Parmi les fuites de WikiLeaks (voir p. telles ont été les missions premières du gouvernement Kim Jong-il et les . le pays a sombré dans une famine qui a fait plusieurs centaines de milliers de morts. Pyongyang décide de se retirer définitivement des pourparlers à six et procède à un nouvel essai nucléaire. Passage de témoin. En septembre€2009. Mais. il me répond en souriant€: “Plus tard. Quand je lui demande à quoi le fait d’étudier l’économie de marché capitaliste peut bien lui servir. Mars€: torpillage de la corvette sud-coréenne Cheonan. Kim Jong-il. ien qu’il n’ait pas encore reçu de circulaire officielle lui demandant d’ajouter quelques mots sur Kim Jong-un dans ses explications. a ajouté le vice-ministre. s’opposer férocement à la société capitaliste et au gouvernement fantoche sud-coréen. il étudiera à la fois l’économie planifiée socialiste et l’économie de marché capitaliste. alors que toute la Corée du Nord était touchée par une grande disette. benjamin de Kim Jong-il. des grands magasins. De l’autre côté de cette ligne de séparation. Le 28€septembre. 500€grammes de sucre. En fait. Cela fait suite à sa nomination comme général de l’armée populaire de Corée (APC) peu auparavant. causant la mort de 46€marins Septembre€: Kim Jong-un. Kim Samsun remarque que toutes les séries télévisées et documentaires chinois repris par la chaîne nationale datent d’avant le lancement de la politique de réformes et d’ouverture [introduite en 1979 en Chine]. veille du 65e€anniversaire de la fondation du Parti des travailleurs [cérémonie au cours de laquelle Kim Jong-un. Ce genre de marché “capitaliste” a pris naissance vers le milieu des années 1990.” Dans les recoins mal éclairés des rues de Pyongyang. des habitations faiblement éclairées. Jadis. deux journalistes chinois se sont rendus à Pyongyang. Sur la sucette : Corée du Nord. est promu général et apparaît comme le successeur désigné de son père. Amsterdam. ce jeune homme de 28€ans n’était qu’un étudiant de retour au pays après des études en Suisse. Alors qu’il fait part de cette découverte aux touristes chinois. les chaînes de télévision étrangères des grands hôtels traitaient. ce qui le place juste derrière son père Kim Jong-il dans la hiérarchie. des luttes internes au sein du régime. il s’arrête net€: il s’est souvenu que les mots “réforme” et “ouverture” sont toujours des termes “sensibles” en Corée du Nord aujourd’hui. riposte sud-coréenne. en Corée du Nord. aurait indiqué à la diplomatie américaine que deux diplomates chinois accepteraient de discuter de l’éventualité de la réunification de la péninsule sous l’égide de Séoul. Le spectacle arirang [qui retrace l’histoire du pays€. le vice-ministre des Affaires étrangères sud-coréen. on parvient à la frontière entre lumière et obscurité. dates des anniversaires respectifs de Kim Il-sung et de Kim Jong-il. aurait déclaré à son homologue américain que la Chine était “très préoccupée des tests de missiles nucléaires nord-coréens”. Kim Sam-sun a accueilli trois groupes de touristes étrangers. le guide nord-coréen Kim Sam-sun (pseudonyme) a perçu un changement radical ces derniers jours dans son pays. Selon The Guardian. le programme a été repoussé. on peut rencontrer ici et là des femmes accroupies. l’ambassadeur de Chine au Kazakhstan. Kim Sam-sun a eu la possibilité de regarder ces chaînes étrangères dans les chambres de ses clients. les relations internationales doivent être améliorées de toute urgence€. tenant des paniers qui contiennent le plus souvent des légumes saumurés (kimchi) ou des lamelles de poisson séché. Le touriste qui voyage en Corée du Nord risque fort d’être impressionné par l’image de dignité et d’ordre que veut donner ce pays. mais aura aussi un impact sur l’avenir du pays. L’appareil d’Etat est gigantesque et en manque de crédibilité€. cela faisait plus de dix ans que la Corée du Nord n’avait connu une telle distribution de “cadeaux pour occasion spéciale”. Le 19€octobre.€5) figure une discussion entre les Etats-Unis et la Corée du Sud sur ce que serait l’attitude de la Chine en cas d’implosion du régime de Pyongyang. les “levées d’interdiction” de ce genre sont de plus en plus fréquentes ces derniers temps en Corée du Nord. L’un d’eux m’explique dans un anglais boiteux qu’il voudrait faire des études d’économie.

Pour avoir assisté à plusieurs reprises à son anniversaire. Jong-un n’a pas été scolarisé dans son pays. échanger des denrées en ces lieux est devenu une nécessité pour les Nord-Coréens afin de répondre à leurs besoins de base et de compenser la pénurie de céréales. ils doivent renoncer à leur sale manie invétérée de déformer les faits et de chercher noise aux autres. il étudie l’art militaire à l’Université militaire Kim Il-sung de 2002 à 2006. il confirme que le fils cadet de l’homme fort de Pyongyang est né le 8€janvier 1983 à Changsong. malade. le régime de Pyongyang s’est gardé de divulguer quoi que ce soit. et son demi-frère. Jong-nam. Face au risque d’effondrement complet du pays. celui qui le connaît le mieux. Ville de plus de Sites nucléaires 1 million d’habitants DMZ zone coréenne démilitarisée (zone tampon entre les deux Corées) s’est mise à vendre sur des marchés spontanés tous les produits qui n’étaient pas de première nécessité. Jong-chul. on sait toujours peu de choses à son sujet€. Après une année de cours de langues. car seuls les hauts fonctionnaires. gris…) qui égaient un peu la grisaille de Pyongyang au petit matin. il y a foule sur les trottoirs de Pyongyang. Or le jeune homme est vu partout au premier plan aux côtés de son père Kim Jong-il. comme son frère aîné. les artistes et les sportifs de rang national ont le droit d’avoir une voiture. mais il faut ajouter qu’au Sud on n’a pas fait d’efforts pour s’informer. dans une circulaire intitulée “Document d’instructions sur la grandeur du vénérable camarade général Kim Jongun” distribuée aux soldats nord-coréens. Et. Kyoung-hi].” C’est à ce moment qu’il 40 Des chaussettes de couleur En dehors des produits de première nécessité. vu son jeune âge et son manque d’influence. Dictateur de père en fils Le plus jeune fils de Kim Jong-il est désormais le successeur de son père. Jongun a ainsi vu son statut de dauphin officialisé. Notre force révolutionnaire a lancé une riposte aussi immédiate que ferme à ces agresseurs qui ont osé faire une simulation d’invasion baptisée “défense nationale”. Si les fous de guerre du gouvernement fantoche de la Corée du Sud ne comprennent pas et s’ils signent une autre provocation insensée. Selon la presse sud-coréenne. il a intégré une classe ordinaire. nous aurions “violé le cessez-le-feu” [signé en 1953]€! Les faits démontrent que les vrais violeurs sont les fantoches du Sud et que les Américains eux-mêmes ont fait couver un feu sur ces territoires en y traçant une ligne de limite Nord [NLL] illégale et arbitraire. notre armée n’hésitera pas à leur asséner une riposte deux ou trois fois plus importante. également plus âgé. les séries€TV sud-coréennes pour ados rencontreraient auprès du public nord-coréen un succès presque aussi grand que les séries locales. est le troisième fils de Kim Jong-il. Wolgan Joongang (extraits) Séoul Kenji. L’école Liebefeld Steinhölzli. Zhou Jing K im Jong-un. Les fous de guerre du gouvernement fantoche de la Corée du Sud se sont encore livrés le 23€novembre dernier à une provocation militaire grave€: ils ont procédé à des tirs d’artillerie sur une île située dans nos eaux territoriales en mer Jaune. Après sa désignation. certes. l’Etat n’a pu que fermer les yeux sur l’existence de ces marchés de nuit. selon le quotidien sud-coréen Chosun Ilbo. Les citadins qui déambulent dans les rues d’un pas nonchalant sont pour la plupart vêtus d’habits kaki ou bleu marine. il est dit€: “Le 24€décembre 2006. comme lors du naufrage de la frégate sudcoréenne Cheonan [qui a fait 46 morts le 26€mars dernier en mer Jaune]. Malgré toutes les mesures prises par le gouvernement. notre vénérable camarade le général Kim Jong-un a exprimé le souhait de perpétuer brillamment les grands exploits de la révolution militaire de notre patrie. Au printemps 2009. certains spécialistes allant même jusqu’à déclarer récemment encore “inconcevable que. par Da nd Sin on g ui ju Yeonpyeong 40 km Bombardements de l’île de Yeonpyeong par l’artillerie nord-coréenne le 23 novembre 2010 Frontière maritime de facto entre les deux Corées (ligne de démarcation nord ) Frontière revendiquée par la Corée du Nord CORÉE DU NORD MER DE L’EST * (MER DU JAPON) Complexe de Yongbyon Pyongyang DMZ 38e parallèle Inchon Séoul Taejon Forces d’active Réservistes 1 106 000 4 700 000 692 000 4 500 000 560 000 2 750 68 000 13 9 10 64 000 490 Ulsan Pusan JAPON Kwangju Armées de terre 950 000 Chars de combat 3 500 Marine Sous-marins Frégates Destroyers Armée de l'air Avions 46 000 63 3 110 000 620 * Terminologie utilisée par les deux Corées. qui leur rappelle des souvenirs pas si lointains. Réminiscences Ce reportage. Ling Xiao. c’est probablement le Japonais Fujimoto Source : “Bilan Géostratégie 2010” (Hors-série “Le Monde”) Forces en présence CORÉE DU SUD CORÉE DU NORD CORÉE DU SUD MER DE L’OUEST * (MER JAUNE) Taegu conséquent. le 8€janvier 2009 comme successeur de Kim Jong-il. qu’il était travailleur et ambitieux et qu’il était passionné de basket-ball”. Bien qu’en 2002 la Corée du Nord ait entrepris de faire cesser ces marchés. qui l’avait accueilli de 1998 à 2000 sans connaître sa véritable identité. il est parti étudier en Suisse et a séjourné à Berne de 1996 à 2001. marron. qui a servi Kim Jong-il comme cuisinier de 1988 à 1996 et de 1998 à 2001. roses. Quant aux Américains. A 7€h€30 le 19€octobre. on trouve également sur ces marchés de plus en plus de CD et DVD américains ou sud-coréens. dans la province du Pyongan-Nord. ils sont en train de monter un scénario mensonger. notamment la fabrication de lecteurs de DVD capables de lire uniquement les DVD nationaux et la transformation des modèles importés. il a été promu général de l’Armée populaire de Corée et. avec qui il codirige désormais le pays. Après son retour au pays. celuici n’est pas parvenu à endiguer l’expansion des ateliers clandestins. La Corée du Nord est en train de progresser. à l’occasion de la remise de son diplôme. a donné le 15€juin 2009 une conférence de presse où l’on a appris qu’“il s’entendait bien avec les autres élèves. “Ce qui se produit actuellement en Corée du Nord ne ressemble-t-il pas à ce qui s’est passé chez nous avant la politique d’ouverture et de réforme€?”. et de concocter stupidement d’autres complots. Au Sud. “Nous sommes passés par là nous aussi”. A l’extérieur du pays. Voici ce qu’on sait de lui. ne laisse pas les internautes chinois indifférents. Rodong Sinmun (extraits) Pyongyang . mais selon sa propre logique. peut-on lire dans les commentaires sur le site de Nanfang Zhoumo. vingt jours exactement après le lancement de l’ère Kim Jong-un. Il est urgent de comprendre qui il est pour mettre en place une politique nord-coréenne appropriée. les notables. Cependant. le 28€octobre.Courrier international | n° 1048 | du 2 au 8 décembre 2010 39 Tension entre les deux Corées CORÉE DU NORD Vu de Corée du Nord 200 km DM Z Ces fous de l’Etat fantoche Vl ad (R ivos us to sie k ) CHINE CORÉE DU SUD L’organe du Parti du travail explique que le Nord n’a fait que “riposter à une provocation” du Sud . au lieu de tirer les leçons de ce dernier épisode. le Congrès du Parti du travail a fait de lui le numéro deux de la Commission militaire centrale du parti. mais l’on voit aussi des lycéennes portant des mi-bas de toutes les couleurs (rouges. Il a d’abord reçu des cours particuliers assurés par des enseignants choisis par Jang Song-taek [mari de la sœur de Kim Jongil. Le 27€septembre dernier. Ensuite. les Etats-Unis nous ont envoyé un message où ils avancent un argument farfelu€: ces échanges de tirs se seraient produits dans une zone sous leur contrôle militaire et. C’était une occasion pour notre armée d’affirmer sa position de fer selon laquelle il ne peut y avoir de pardon pour quiconque touche aux eaux sacrées de notre patrie. Jong-un succède à son père”. qui est né en 1983.

du vivant de sa mère. avec une Corée du Nord redevable à la Chine et totalement dépendante d’elle. tandis que Jong-un est devenu successeur de manière plus officieuse. sans résultat ou presque. c’est-à-dire vous ou moi. Peur “Le 23€novembre 2010. “La diplomatie américaine est là. la Chine se refuse à mettre au pas son turbulent voisin nord-coréen. les bureaux avaient commencé à accrocher le portrait de Kim Jongil à côté de celui de Kim Il-sung. que nous tentons de soumettre la Chine à notre bon vouloir. Ce détail prouve que l’étudiant disposait de moyens techniques et humains exceptionnels du fait de son statut. on doute encore de sa réelle influence. Ses talents de tireur – il aurait eu sa première arme à l’âge de 3 ans – s’y trouvent également encensés. nous devons mettre en place une stratégie intelligente pour éviter que le fils ne suive le chemin isolationniste du père et pour l’amener à ouvrir le pays et à rejoindre la communauté internationale. mais il a également dévoilé l’existence d’une installation nucléaire flambant neuve qui pourrait un jour permettre à Pyongyang d’enrichir de l’uranium pour en faire du combustible fissile et augmenter son arsenal. se trouve à portée des armes nord-coréennes. l’armée nordcoréenne se nomme désormais l’“armée de Kim Jong-il et de Kim Jong-un”.” Dessin de Patrick Chappatte paru dans Le Temps. qui sert de tampon contre la présence américaine dans son arrière-cour. mais c’est sous-estimer l’avancée du travail de succession. avant d’atteindre un sommet la semaine dernière avec la Corée du Nord. est parti tôt à l’étranger. Ce dernier s’était d’abord fait une place au sein du Parti. Chong Song-jang Le porte-avions USS George Washington en mer Jaune. Son père avait suivi le parcours classique des élites du pays et. composée d’éléments issus de l’élite âgés de 40 à 60€ans. un journaliste du quotidien de gauche Hankyoreh. Au lieu d’attendre l’effondrement du pays en prenant nos désirs pour la réalité. ouvrant alors la voie à une réunification entre les deux Corées. jour de son anniversaire.” Pourquoi Washington ne fera pas plier Pékin Vu des Etats-Unis La Chine a tout intérêt à soutenir la Corée du Nord.40 Courrier international | n° 1048 | du 2 au 8 décembre 2010 En couverture Corée du Nord 39 est confirmé comme héritier du trône.” L’instrument en question n’est autre qu’une Corée divisée. De fait. j’ai vu le spectre de la guerre planant sur la péninsule coréenne. En peu de temps. en 1975. comme le gouvernement Obama l’en a suppliée la semaine dernière. Jong-un. Genève. avant d’être désigné prince héritier de façon quelque peu précipitée le 8€janvier 2009. il s’est fait aider par son oncle Jang Song-taek. mais Jong-un s’est constitué sa propre équipe. “Nous voulons que le monde demeure tel que les Etats-Unis veulent le voir. se vante aujourd’hui de posséder des armes nucléaires. après ses études supérieures. spécialiste de l’Asie au Washington College. qu’il avait rejoint à l’âge de 19 ans. alors que son père se remettait d’une attaque cérébrale survenue durant l’été 2008. Pékin estime que les Etats-Unis tentent de lui imposer leur politique et de l’empêcher de suivre la sienne en lui retirant un des instruments qu’il juge nécessaire à ses intérêts. Ce dernier a mis la main sur l’appareil militaire plus rapidement que son père ne l’avait fait. pour l’heure composé de 8 à 12€ogives. Dans ses apparitions officielles. J’ai identifié le danger qui était longtemps resté dissimulé par un épais brouillard”. “La plus grande partie de la population sud-coréenne. Ni les pressions diplomatiques ni les suppliques d’Obama ne la feront changer d’avis. et ce grâce à son leadership et à sa personnalité aussi charismatique que celle de son père. Le document évoque par ailleurs une carte stratégique que l’homme aurait conçue utilisant pour la première fois dans le pays les données des satellites et du système GPS. Pékin ne veut pas limiter ses émissions de CO2 parce que sa capacité à hisser des millions de Chinois dans les classes moyennes dans les années à venir dépend direc- Chacun œuvre pour ses intérêts Et le casse-tête ne se résume pas aux événements de la semaine dernière dans la péninsule coréenne€: le Nord a non seulement bombardé une installation militaire sud-coréenne. Une semaine chargée qui a conduit 42 . synthétise Rodger Baker. le jeune homme imite les gestes paternels.” “Pour résumer€: les Etats-Unis veulent que la Chine fasse ce qu’ils veulent”. Le jeune homme qui. Dans l’année qui a suivi. Une guerre générale n’est sans doute pas à l’ordre du jour. reprend cette activité en 2007. Ce qui veut dire. Enfin. à secouer et à dorloter les Chinois sur tous les sujets. Plusieurs indices laissent penser que Jongun a été pressenti comme dauphin dès la fin de 2006. le prince a acquis le même statut que le roi et règne désormais sur l’élite du régime. et les proches se montrent aussi respectueux envers lui qu’envers le père. confie Pak Chung-on. expert du centre d’analyse des risques géopolitiques Stratfor. Pékin s’oppose à la réévaluation de sa devise parce que le pays a besoin d’un yuan bon marché pour soutenir une économie fondée sur les exportations. mais on ne peut malheureusement pas en dire autant d’un conflit restreint et localisé. dont certains prédisaient la chute pour le milieu des années 1990. E “Il nous faut mettre en place une stratégie pour éviter que le fils suive le chemin isolationniste du père“ n politique étrangère. et dont la créativité et l’ingéniosité auraient impressionné Kim Jong-il. où il a appris les langues étrangères et s’est doté d’une sensibilité internationale. en Corée du Sud. dans certains cas. les Etats-Unis s’emploient à titiller. Tout comme. un principe fondamental veut que les pays agissent rarement de façon délibérée contre ce qu’ils considèrent comme leurs intérêts nationaux.€Oros. une part essentielle des rapports de Washington avec Pékin repose sur un impossible casse-tête€: comment faire en sorte que la Chine prenne des mesures que ses dirigeants ne jugent pas bonnes pour leur pays€? De l’économie au changement climatique en passant par la question monétaire et l’Iran. avait excellé dans le domaine de la propagande cinématographique. La Chine refuse des sanctions sévères pour calmer les ambitions nucléaires iraniennes parce qu’elle a besoin de pouvoir accéder aux gisements de pétrole et de gaz de l’Iran pour alimenter sa croissance. lui. C’est un principe qu’il faudrait rappeler aux Etats-Unis en ce qui concerne la Chine. sans passer par les postes-clés du Parti. Un spécialiste a récemment déclaré qu’il y avait moins de 10€% de chances pour que la succession ait lieu sans accroc. avant de revenir étudier dans son pays et d’acquérir les aptitudes requises pour hériter de la politique militariste de son père. avait l’habitude d’accompagner son père dans les inspections de l’armée. Le risque est à présent très proche de notre vie quotidienne. Le régime nord-coréen. décédée en 2004. Pourtant. The New York Times (extraits) New York tement d’une consommation énergétique accrue. “la Chine redoute avant tout la perspective d’une Corée réunifiée. avec la présence sur place de troupes américaines. Pour Andrew L. parce qu’elle ne veut pas déstabiliser le régime de Pyongyang au risque de le voir s’effondrer. En ce qui concerne la Corée du Nord.

.

Non seulement l’Amérique n’a pas mené d’offensive mondiale contre la Chine. “Nous sommes toujours aux prises avec les séquelles de l’unilatéralisme”. qui brigue un siège permanent au Conseil de sécurité des Nations unies. la Corée du Sud apparaît comme le principal perdant dans cette affaire. avant de voir Pékin retourner la situation en sa faveur. Dessin de Graff. “Cela fait partie d’une stratégie dans laquelle la Chine risque de voir Washington former des alliances dans son voisinage. celle de l’équilibre des puissances”. ont déjà commencé à revoir leur stratégie vis-à-vis de la Chine. Yu Yingli Pour l’instant. échanges de tirs d’origine prétendument accidentelle dans la zone coréenne démilitarisée. Adapter les exigences américaines Cependant. Conscientes que la Chine n’apprécie guère les manifestations de puissance de l’armée américaine dans son arrière-cour. corvette Cheonan coulée. Cela s’est traduit par de lourdes pertes à la fois humaines et matérielles. Mais s’il n’y a pas révision des politiques stratégiques des deux parties. dont le poids dans la région d’Asie du Nord-Est se trouve renforcé. ni quant à la question nordcoréenne ni quant à d’autres enjeux. au cours des trois dernières semaines. . Telle est la tonalité qui guide le “retour” en Asie des Etats-Unis : c’est aussi un moyen de contenir la Chine. le problème de la sécurité en Asie du Nord-Est apparaît le plus marquant. cet espace maritime a été le lieu de nombreux combats d’artillerie. mais la Corée du Nord conteste son tracé [décidé par les Nations unies après la guerre de Corée (1950-1953)]. précise le responsable gouvernemental sous couvert d’anonymat. Hu Jintao et Kim Jong-il. le Japon et la Corée du Sud pressent la Chine d’intervenir. L’espace maritime sous contrôle nord-coréen est délimité par ce qu’on appelle la “ligne de démarcation nord”. les 11€et 12€novembre à Séoul. qui ont entraîné un bombardement de l’île de Yeonpyeong par la Corée du Nord. les relations entre les deux Corées n’ont cessé de se dégrader. et qui nécessite une diplomatie à l’ancienne. Lors du sommet des chefs d’Etat du G20. il ne reste plus qu’une seule voie à suivre€: celle des Américains€. il faut étudier les réactions des différents pays.” Au contraire. Cet incident permet aux Etats-Unis de faire évoluer sans encombre leur porte-avions dans cette zone maritime très sensible pour la Chine et rend la Corée du Sud encore plus dépendante de son alliance militaire avec les Etats-Unis. le projet longtemps repoussé de manœuvres militaires en mer Jaune [ou mer de l’Ouest] avec l’engagement d’un porte-avions a été remis à l’ordre du jour aux Etats-Unis et rapidement approuvé. Mais Pékin ne mord pas à l’hameçon et ne le fera pas. Au bout du compte. qui n’était pas le premier du genre. Face à une situation aussi trouble. Tant que ni l’un ni l’autre n’auront de solutions claires. ils n’ont pas en tête seulement la Corée du Nord. on temporise Les Etats-Unis jouent la carte nord-coréenne pour contenir la puissance chinoise dans la région. et c’est une nouvelle réalité€: les relations sino-américaines doivent être ajustées au millimètre pour adapter les exigences américaines à ce que l’on peut raisonnablement attendre de Pékin. Après le bombardement de l’île sud-coréenne. Barack Obama a tenté de pousser la communauté internationale à attaquer la Chine pour sa monnaie faible. au cours duquel le président américain a apporté son soutien à New Delhi. le 26€mars. auquel elle oppose sa “ligne de sûreté méridionale”. Une importance cruciale Par contrecoup. De même. Les incidents graves se sont multipliés€: touriste abattue dans les monts Kumgang. Selon l’un d’eux. Aujourd’hui. Mais ce n’est pas ce que nous réserve l’avenir. la diplomatie américaine vise Pékin et non Pyongyang”. à cause d’une décision récente de la banque centrale américaine. Sous le gouvernement de Lee Myung-bak. la Chine doit se montrer prudente dans ses prises de position. D’autant que. les autorités américaines comptent peser sur Pékin et l’amener à penser qu’une action modérant les ambitions nord-coréennes serait finalement moins dangereuse qu’une multiplication des navires américains au large de ses côtes. Lors du dernier incident. lorsque les Etats-Unis. sans que la Chine admette de critiquer Pyongyang]. mais c’est la Chine qui a mené une offensive mondiale contre les Etats-Unis. Les échanges de tirs entre la Corée du Nord et la Corée du Sud ont abouti non seulement à une nouvelle dégradation des relations entre les deux pays. par une torpille nord-coréenne€. mais ont surtout mis en exergue les problèmes de sécurité dans la région d’Asie du Nord-est. tirs d’obus. mais ils visent en réalité à se prémunir d’une Chine qui monte en puissance. la décision d’Obama d’accélérer le déploiement de sa flotte en mer Jaune pour des manœuvres militaires conjointes avec la Corée du Sud avait notamment pour but d’envoyer un message à Pékin. le récent voyage de Barack Obama en Inde. doit être analysé dans le contexte des relations sino-américaines. Depuis la signature de l’armistice [en 1953]. Helene Cooper L e bombardement de l’île sud-coréenne de Yeonpyeong a mis une nouvelle fois en ébullition la péninsule sudcoréenne. Face à la pression des Etats-Unis et de la Corée du Sud. de nombreux pays comme la Chine dépendront de moins en moins de Washington et œuvreront de plus en plus pour leurs intérêts nationaux. qui. sans compter qu’exiger de la Chine qu’elle fasse pression sur la Corée du Nord finit par détériorer imperceptiblement les relations de la Chine avec la Corée du Sud. Les relations sino-américaines sont également une nouvelle fois mises à l’épreuve à cette occasion. tout a commencé par des A lire En direct de Pékin. où la tension commençait à retomber après l’incident de la corvette sud-coréenne Cheonan [coulée. Peu après cet échec retentissant. Xin Jingbao Pékin Barack Obama. assure l’expert David Rothkopf. Certains membres du gouvernement Obama. la Corée du Nord souligne l’importance de posséder l’arme nucléaire pour se protéger. estime David Rothkopf. Washington a dû prendre acte à maintes reprises de la détermination de la Chine à résister à ses exigences. où l’on peut lire€: “en tentant de réfréner la Corée du Nord.42 Courrier international | n° 1048 | du 2 au 8 décembre 2010 En couverture Corée du Nord 40 le gouvernement Obama à se démener pour convaincre la Chine de remettre son voisin au pas. Spéculations mises à part. cela restreint les possibilités de résolution des problèmes sur la péninsule coréenne€. alors que ses adversaires cherchent à prendre un avantage décisif sur elle. cet incident. selon certains observateurs internationaux. et il ne reste plus qu’une solution à adopter€: celle de la patience stratégique. ne sera pas non plus le dernier… Dans cet échange d’artillerie. On peut dire qu’il s’agit d’un accrochage fortuit. manœuvres militaires défensives sud-coréennes dans cette zone. Force est de constater qu’il s’agit d’un échec de la politique nordcoréenne de la Corée du Sud. poussent les Américains à croire “qu’ils sont la dernière grande puissance et que l’objectif de leur politique étrangère consiste à mettre le monde d’accord avec cet état de fait. quelle position doit adopter la Chine€? Les deux Corées sont des pays qui ont une importance cruciale pour les intérêts de la Chine. puis la riposte de la Corée du Sud. La position des Etats-Unis est bien résumée par l’éditorial du Washington Post du 24€novembre. tant que les Etats-Unis n’auront pas changé de stratégie et surtout de vision. l’impasse nord-coréenne apporte la preuve que Washington peine à soumettre Pékin à sa volonté. selon lui. Des séquelles qui. “Nous sommes sortis du contexte bipolaire de la guerre froide pour passer par une brève période de fantasme unilatéral où nous nous voyions en unique superpuissance mondiale. Norvège. nous voilà dans un nouveau système où les grandes puissances sont multiples. qui rejette la “politique du rayon de soleil” [cette politique de l’ancien président Kim Dae-jung visait la réconciliation et la coopération avec la Corée du Nord]. Analyse d’un expert diplomatique. ce qui n’est sans doute pas de son goût”. un hors-série Courrier international chez votre marchand de journaux. conscients de cette évolution. conclut David Rothkopf. s’est traduite par une dévaluation artificielle du dollar. La zone maritime où s’est produit l’échange de tirs est une région qui n’a jamais été paisible.

.

Kim Jong-il. La Chine avalise l’escalade de la violence. Le Japon.. Pyongyang ne reconnaissant pas la ligne de démarcation militaire établie par les forces des Nations unies [à la fin de la guerre]. au Japon et en Chine pour discuter de la réaction à adopter. un secteur plus difficilement observable de l’extérieur. d’un programme nucléaire reposant non seulement sur le plutonium. Amartya Sen. Cet acte est inadmissible. Pyongyang veut profiter de l’affaiblissement du gouvernement Obama ainsi que de celui du Premier ministre japonais. et la Chine. Cette fois encore. et 46 marins ont trouvé la mort dans ce naufrage. L’incident doit être évoqué sans attendre devant le Conseil de sécurité des Nations unies et la communauté internationale doit renforcer sa pression. Stephen Bosworth. qui exerce une grande influence sur Pyongyang. Il s’agit là d’un aventurisme irresponsable. la Chine entraîne Pyongyang dans ces tentatives téméraires. le Cheonan. une corvette sudcoréenne. Kim Jong-un. 350 pages dans toutes les bonnes librairies. les Etats-Unis et la Corée du Sud doivent coopérer étroitement afin d’encercler le régime nord-coréen et de mettre un terme à ces agressions. Etats-Unis. y compris par des sanctions financières. les récentes attaques résultent d’une politique trop indulgente de la part de la Chine. André Brink. Nihon Keizai Shimbun Tokyo tionale. Pyongyang a affirmé avoir riposté aux exercices de l’armée sud-coréenne par des “mesures militaires fermes”. Barbara Taylor. Une commission d’enquête internationale [composée de Sud-Coréens. mais son comportement menaçant nécessite une surveillance vigilante. L a Corée du Nord a bombardé l’île sudcoréenne de Yeonpyeong. Corée du Sud. Wole Soyinka. Luis Sepúlveda.44 Courrier international | n° 1048 | du 2 au 8 décembre 2010 En couverture Corée du Nord Aux Chinois d’assumer leurs responsabilités Vu de Tokyo Pour le Japon. plusieurs soldats ont trouvé la mort et des civils ont été grièvement blessés. la Corée du Nord prépare la succession de son troisième fils. Il serait temps qu’elle prenne conscience de ses responsabilités. l’émissaire américain spécialiste de la Corée du Nord. Naoto Kan. En attirant ainsi l’attention de la communauté interna- Le livre de nos 20 ans Avec les textes de Václav Havel. La Chine a une grande responsabilité dans cette affaire. En se montrant indulgente avec la Corée du Nord et à force de caresser ses dirigeants dans le sens du poil. Inquiète de l’état de santé de son dirigeant. Canada. les tirs d’obus ont été officiellement annoncés par Pyongyang€: ces provocations ont indéniablement été ordonnées par l’état-major nord-coréen. d’Américains. malgré les dénégations de Pyongyang. De nombreuses maisons ont brûlé sur l’île. Dessin de Côté. faisant ainsi étalage. mais également en lui apportant son appui pour la succession en cours au sommet de l’Etat. Cette fois. de Britanniques. doit lui demander de cesser immédiatement ces opérations insensées. a été missionné d’urgence et s’est rendu successivement en Corée du Sud. et aussi les pourparlers à six [Chine. sur la scène intérieure et extérieure. Russie et Japon] afin d’obtenir des aides financières. . Pékin n’a pas souhaité critiquer la Corée du Nord après le naufrage de la corvette sud-coréenne et a continué à soutenir le régime de Kim Jong-il. Il se pourrait que sa poursuite du programme nucléaire et ses attaques contre la Corée du Sud soient motivées par sa volonté de consolider le régime. Corée du Nord. La Corée du Nord vient de permettre à un scientifique américain de visiter une vaste usine d’enrichissement de l’uranium. mais aussi sur l’uranium. Des échanges de tirs avaient déjà eu lieu à la frontière maritime qui sépare le nord et le sud de la péninsule. Liu Xiaobo. d’Australiens et de Suédois] a conclu qu’elle avait été torpillée par la Corée du Nord. Au mois de mars.. non seulement en lui fournissant une aide financière. la Corée du Nord cherche à forcer les Etats-Unis à reprendre les négociations bilatérales. Pékin s’est abstenu de toute critique envers son allié et s’est contenté de faire allusion à une reprise des pourparlers à six. Il est important de noter que c’est sur ces entrefaites que les obus ont été lancés. située en mer Jaune. Apprenant la nouvelle. a coulé dans les eaux de la mer Jaune.