You are on page 1of 59

Technologie des postes HTA /BT

Chapitre 1

Par Jacques BOURBON

JB 2010
Les domaines de tension
En courant alternatif

La basse tension (BT)

BTA de 50V à 500V

BTB de 500V à 1000V

La haute tension (HT)

HTA de 1000V à 50 kV

HTB plus de 50 kV
Pertes en ligne
Le transport d'électricité génère des pertes, en particulier celles dues à l'effet
Joule, qui dépendent de l'intensité I, de la tension U et de la résistance R de la
ligne

R
Production Transport Utilisation

Une intensité très élevée entraînerait une très grosse section de ligne et des
pertes importantes par effet Joule.
Pour diminuer l’intensité en ligne, il faut augmenter la tension U ; en effet, les
pertes en ligne sont données par la formule suivante :
P  R.I 2

Par exemple, une ligne d'une centaine de km avec une résistance de 3Ω sur
laquelle circule 400 MW générerait environ 4 MW de pertes Joules si elle était
exploitée à 200 kV, mais seulement 1 MW si elle était exploitée à 400 kV.
Les transformateurs
Le transformateur est représenté sur les
schémas électriques par le symbole suivant:

A la sortie des centrales de production, son rôle consiste à élever la tension


électrique produite afin de rendre l’électricité transportable sur de grandes
distances.
En effet, plus la longueur des lignes est importante, plus le courant perd de son
énergie en route.
C’est pourquoi le transport s’effectue sous une tension élevée.

En fonction de l’utilisateur final et de ses besoins en électricité, il est nécessaire


d’abaisser la tension électrique par échelons successifs par une série de
transformateurs dont la taille est fonction de la puissance à transiter.
Structure nationale du réseau électrique

400 kV 90 kV Poste Poste


5 kV à 50kV 225 kV 63 kV source 20 kV HT/BT 400 V
G

Cas des zones très denses (grandes villes comme Paris)


Poste Poste
5 kV à 50kV 225 kV source 20 kV HT/BT 400 V
G
Le poste source
Les postes sources sont des interfaces entre les réseaux de transport (HTB) et
de distribution (HTA).
Le nombre de départs par poste source varie de moins d’une dizaine a une
cinquantaine.

Poste source Poste source Poste source


extérieur intérieur
Ossatures du réseau de distribution HT
a) de source à source
Les ossatures issues de deux postes sources distincts (ou éventuellement
issues d’un poste source et d’un poste de répartition) aboutissent à un point
commun équipé d’un appareil de coupure ouvert en exploitation normale.
Poste source Poste source
n°1 n°2

Ossature du Ossature du
départ N°1 départ N°2

b) en boucle simple
Les ossatures issues de la même source (ou, éventuellement, du même poste
de répartition) aboutissent à un point commun équipé d’un organe de coupure
ouvert en exploitation normale. Ossature du
départ N°1
Poste source

Ossature du
départ N°2
Distribution HTA
Pour ces réseaux, la tension de 20 kV est très usuelle en France. Ces réseaux
sont souvent désignés sous le nom de réseaux « moyenne tension » (MT), bien
que cette appellation ne soit plus normalisée. L’appellation officielle est « haute
tension de classe A » (HTA).
Dans certaines villes, il arrive pour des raisons historiques, qu’une tension de
15 ou l0 kV soit encore utilisée sur les réseaux HTA.

Réseau aérien Réseau


souterrain
Les tarifications
La connaissance des éléments de tarification permet de choisir le mode de
raccordement au réseau du distributeur de l’énergie.

3kVA 36kVA 250kVA

BTA BTA HT
Tarif limité (Tarif bleu)
Alimenté en BTA monophasé ou triphasé de 3 à 36 kVA
Tarif surveillé (Tarif jaune)
Alimenté en BTA triphasé de 36 à 250 kVA

Tarif surveillé (Tarif vert)


Alimenté en HT triphasé >250 kVA
Le poste HT/BT
• Un poste HTA/BT comporte essentiellement:
- une ou deux cellules d'arrivée selon le type d'alimentation
- une ou plusieurs cellules de protection
- une cellule de comptage selon le type de comptage (HT ou BT)
- un ou plusieurs transformateurs

Il faut distinguer les postes de livraison des postes de distribution :


Le poste de distribution permet de distribuer le réseau public.
Le poste de livraison est alimenté par le réseau public.
Les principales normes HT.A
Les installations de distribution publique H.T.A et B.T.A entrent dans le
domaine d’application de la norme NF C 11-201, qui en définit les règles
de construction.
Les installations privées du domaine H.T.A. entrent dans le domaine
d'application :
de la norme NF C 13-100 relative aux postes de livraison privés
HTA/BT établis à l'intérieur d'un bâtiment et alimentés par un réseau de
distribution publique à haute tension.
de la norme NF C 13-200 relative aux installations de tension
supérieure à 1KV (hors poste de livraison).

Nota : les postes de livraison préfabriqués sous enveloppe, semi


enterrés ou simplifiés, et les postes sur poteaux font l’objet de normes
particulières (NF C 13-101 à 103).
Raccordement en antenne
Avec le principe du raccordement en antenne, la réalimentation d’un poste,
suite à un incident ou une intervention pour travaux sur l’élément de réseau
l’alimentant exclusivement, ne peut s’effectuer qu’à partir d’un secours
externe ou par le réseau basse tension.
Chaque poste HTA/BT possède une seule arrivée issue soit :

Par boite de Par émergence


dérivation
Armoire de
coupure

Ossature Ossature

Boite de
dérivation

Poste
Poste
HTA/BT
HTA/BT
En double dérivation
Chaque poste HTA/BT comporte deux arrivées issues de deux ossatures
différentes, équipées chacune d’un appareil de coupure et, normalement
mises en parallèle sur le réseau par l’intermédiaire du jeu de barre.
Ce type de schéma est exceptionnel et réservé à l’alimentation des zones
très denses (par exemple, Paris).

Poste
HTA/BT

Ossature

Boites de dérivations

Dans ce schéma d’exploitation, la réalimentation d’un poste, suite à un


incident ou à une intervention pour travaux sur la partie du réseau
fournissant l’énergie, peut s’effectuer à partir de la seconde arrivée par
basculement automatique d’appareils de coupure (PASA).
La double dérivation est très peu utilisée, notamment du fait de son coût.
Continuité de l’alimentation électrique
Permutateur automatique de sources
d’alimentation (PASA)

Conçue pour des applications de distribution et


de gestion de l’énergie, cette unité électronique
assure automatiquement et en toute sécurité
les différents basculements possibles entre
deux sources HTA.
Généralement utilisée en double dérivation.

Module de commande motorisé


En coupure d’artère
Chaque poste HTA/BT comporte deux arrivées issues de deux tronçons de
l’ossature, équipées chacune d’un appareil de coupure et, normalement
mises en série sur le réseau par l’intermédiaire du jeu de barre.
Dans un tel schéma les postes contribuent au transit de l’énergie sur
l’ossature. Il en résulte que le jeu de barres et les appareils de coupure
doivent être capables de transiter l’intensité nominale du palier technique
actuel soit 400 A.
Poste Poste Poste
HTA/BT HTA/BT HTA/BT

Ossature

Dans ce schéma d’exploitation, la réalimentation d’un poste considéré, suite


à un incident ou une intervention pour travaux sur la partie du réseau
fournissant l’énergie, peut s’effectuer à partir de la seconde arrivée par
manœuvre d’appareils de coupure isolant le tronçon concerné.
Ce principe de raccordement est celui généralement utilisé pour la
construction des réseaux souterrains en zone dense.
En coupure d’artère
Poste Poste Poste
HTA/BT HTA/BT HTA/BT

Ossature
En coupure d’artère
Poste Poste Poste
HTA/BT HTA/BT HTA/BT

Ossature
En coupure d’artère
Poste Poste Poste
HTA/BT HTA/BT HTA/BT

Ossature
En coupure d’artère
Poste Poste Poste
HTA/BT HTA/BT HTA/BT

Ossature
En coupure d’artère
Poste Poste Poste
HTA/BT HTA/BT HTA/BT

Ossature
En coupure d’artère
Poste Poste Poste
HTA/BT HTA/BT HTA/BT

Ossature

Tous les postes HTA/BT sont maintenant alimentés, quoique la


boucle soit ouverte.
Exemple d’un réseau public
Les départs de distribution d’énergie électrique sont bouclabes en ossature
mais exploités en schéma non bouclé avec éventuellement, des dérivations
comportant une ou des grappes.
PAC

ACM AC3M ACT

Poste source 1 Poste source 2

Armoire de
Ossature: coupure
H61
Grappes: Poste à couloir
Distribution privée en HTA
Il faut distinguer les postes de livraison des postes de distribution publique :
Le poste de livraison (privé) fournit l’énergie à partir d’un réseau public.
Exemple le plus fréquent rencontré dans la distribution HTA privée en
industriel.
Le réseau est issu généralement de la même source (poste de livraison ou
d’un poste de répartition) et peut être exploité en boucle fermé ou ouverte
selon les cas.

Sous Sous Sous


Poste de livraison ou station station station
de répartition HTA/BT HTA/BT HTA/BT
Générations des cellules

Cellules coq
Diélectrique=huile
Cellules blindées
Cellules ouvertes
Diélectrique
Diélectrique=air
(actuel)=gaz SF6
Le décret du 14/11/1988
Travaux effectués hors tension

Art. 49. I - Pour l’exécution des travaux hors tension, la partie de l’installation
sur laquelle ils sont effectués doit être préalablement consignée, c’est à dire
faire l’objet des opérations successives suivantes :

Séparation de cette partie de l’installation de toute source possible d’énergie


électrique

Condamnation en position d’ouverture des dispositifs assurant le


sectionnement visé à l’article 9 pendant toute la durée des travaux
Vérification d’absence de tension (VAT) aussi près que possible du lieu de
travail.

Immédiatement après la vérification de l’absence de tension, la mise à la terre


et en court-circuit (MALT et en CCT) des conducteurs actifs du circuit concerné
doit être effectuée.
La consignation en HT

Séparation

Condamnation

Interrupteur Identification et VAT


sectionneur
Dispositif de MALT + CC
condamnation

Sectionneur de
Voyant d’identification mise à la terre
et de VAT
Les cellules blindées
Compartiment jeu de barres
Le jeu de barres isolés dans l’air est situé
sur la partie supérieure de la cellule.
Le compartiment inférieur est réservé aux
connexions câbles , aux fusibles HTA, au
sectionneur de mise à la terre.
Ce compartiment dispose de l'espace pour
le mécanisme de l’interrupteur-sectionneur
et du sectionneur de mise à la terre, ainsi
que des inter-verrouillages mécaniques
munis d'indicateurs de position, et d’autres
composants tels que contacts auxiliaires,
bobines de déclenchement, voyant
présence tension et relais.
Compartiment interrupteur-sectionneur
Son ampoule en résine époxy forme un
espace rempli de gaz SF 6 dans lequel
sont logés les composants mécaniques
constituant l’interrupteur-sectionneur.
Interrupteur sectionneur
L’ampoule remplie de gaz SF6 à une pression relative de
0,4 bar (400 hPa), contient les trois contacts rotatifs. Le
gaz SF6 possède une rigidité diélectrique 2,5 fois
supérieure à celle de l’air à pression atmosphérique.

Elle répond au système à pression scellé et son étanchéité


est systématiquement vérifiée en usine.
Sécurité de l’interrupteur à trois positions :
fermé, ouvert, à la terre, ce qui constitue un inter-
verrouillage naturel interdisant toute fausse manœuvre.
Caractéristiques des cellules
Les cellules doivent répondre aux normes suivantes :
Spécifications EDF HN 64 S 41 (cellules modulaires) ou HN 64 S 42
(poste compact),

Normes Françaises NF C 64-160 pour les cellules à coupure pleinement


apparente),

Les critères de choix des cellules:


•Tension assignée,(en fonction de la tension du réseau)
•Courant assigné,(à calculer suivant le nombre de transformateurs à
alimenter)
•Fonction remplie (interrupteur, disjoncteur….)
Raccordement des cellules

Les cosses bimétal sont de types :


plage et fût rond pour câbles <300 mm² ;
plage carrée et fût rond pour câbles > 300
mm² uniquement.
Le sertissage des cosses sur le câble sera
réalisé par poinçonnage.
La section des câbles maximale
admissible en montage standard est :

240 ou 150 mm² pour les cellules arrivée


ou départ 400 A .

50 mm² pour les cellules de protection


transformateur comportant des fusibles.
Le serrage s’effectue à l’aide d’une clé
dynamométrique réglée à 50 Nm.
Cellules d’arrivées
IM IMC DDM

Fonction : Arrivée ou Fonction : Arrivée ou Fonction : Arrivée en


départ par interrupteur, départ par interrupteur, double dérivation
sans TC avec TC (spécification EDF)

Les cellules de type IM permettent de se raccorder au réseau :


en simple dérivation
en coupure d’artères
Détecteur de défauts
Les indicateurs de passage de courant de défaut ("lapins") permettent de
localiser un défaut sur un réseau souterrain.

La tresse isolée raccordée à l’écran métallique


du câble doit passer à l’intérieur du capteur.
Très important : mettre les bobines dans le
même sens
La protection par fusibles

PM QM QMC

Fonction : Protection Fonction : Protection Fonction : Protection


par interrupteur- par combiné par combiné
fusibles associés interrupteur-fusibles, interrupteur-fusibles,
sans TC avec TC
Refroidissement des transformateurs

Le passage du courant dans les bobinages du transformateur provoque un


échauffement qui peut devenir nuisible pour le bon isolement des ses
enroulements.
Plusieurs procédés sont utilisés pour le refroidir.

Les transformateurs Les transformateurs


immergés à refroidissement secs, à refroidissement
par diélectrique liquide par air
Surveillance des transformateurs ERT
Un transformateur immergé dans l’huile présente des risques impliquant
plusieurs mesures de protection :
•Protection de l'environnement : rétention de l'huile (déversement, fuite)
•Défauts internes
•Incendie

La protection contre les défauts internes et les surintensités


prolongées et contre les risques d'incendie est assurée par un
bloc de protection : dispositif automatique fonctionnant en cas
d’émission anormale de gaz au sein du diélectrique liquide ou
d'élévation de température et provoquant la mise hors tension
du matériel.
En pratique ce dispositif est un bloc relais de type DMCR ou
DGPT2 qui ferme un contact entraînant la mise hors tension par
déclenchement de l’interrupteur de la cellule QM
Les fusibles HTA
La raison d’être des fusibles HTA est de limiter les risques de manifestations
extérieures en cas d’incident sur le transformateur (limiter et couper rapidement
le courant de défaut) et d’isoler le réseau HTA du transformateur en défaut.
Un fusible HTA est composé d’un corps en
matériau proche de la porcelaine autour
duquel s’enroulent en parallèle plusieurs fils
crantés en argent, l’ensemble étant enfermé
dans un cylindre rempli de sable. Une
surintensité du courant provoque la fusion
des fils d’argent et génère, au niveau des
crans, de multiples arcs électriques dont les
impédances viennent s’insérer en série
dans le circuit, limitant ainsi le courant de
défaut. Parallèlement, ces arcs électriques
transforment le sable qui les entoure en
fulgurite, un matériau non conducteur qui va
isoler le réseau amont du transformateur ;
lors du passage à zéro du courant, les arcs
s’éteignent : le courant est coupé.
Choix des fusibles HTA
Le calibre des fusibles à installer dans les cellules de protection est
fonction du type de cellule (QM ou PM), de la puissance du transformateur,
de la tension et des normes.
Attention :
L’élimination d’un défaut peut amener la
fusion d’un ou deux fusibles.
La norme CEI 60282-1 (Guide
d’application) recommande de remplacer
les 3 fusibles :

Tensions de services Puissance du transformateur


suivant norme UTE NF C 13-100 25 kVA 50 kVA 100 kVA 125 kVA 160 kVA 200 kVA 250 kVA 315 kVA 400 kVA 500 kVA 630 kVA 800 kVA 1000 kVA 1250 kVA
5,5 kV 6,3 16 31,5 31,5 63 63 63 63 63
10, kV 6,3 6,3 16 16 31,5 31,5 31,5 63 63 63 63
15, kV 6,3 6,3 16 16 16 16 16 43 43 43 43 43 63
20, kV 6,3 6,3 6,3 6,3 16 16 16 16 43 43 43 43 43 63
suivant norme UTE NF C 13-200 25 kVA 50 kVA 100 kVA 125 kVA 160 kVA 200 kVA 250 kVA 315 kVA 400 kVA 500 kVA 630 kVA 800 kVA 1000 kVA 1250 kVA
3,3 kV 16 16 31,5 31,5 31,5 63 63 100 100
5,5 kV 6,3 16 16 31,5 31,5 63 63 63 80 80 100 125
6,6 kV 6,3 16 16 16 31,5 31,5 43 43 63 80 100 125 125
10, kV 6,3 6,3 16 16 16 31,5 31,5 31,5 43 43 63 80 80 100
13,8 kV 6,3 6,3 6,3 16 16 16 16 31,5 31,5 31,5 43 63 63 80
15, kV 6,3 6,3 16 16 16 16 16 31,5 31,5 31,5 43 43 63 80
20, kV 6,3 6,3 6,3 6,3 16 16 16 16 16 31,5 31,5 43 43 63
22, kV 6,3 6,3 6,3 6,3 16 16 16 16 16 31,5 31,5 31,5 43 63
Les éléments d’un poste
Double Simple
dérivation dérivation
IM IM QM
Transformateur
HT BT

TGBT

Coupure
d’artère ou
boucle
Poste à comptage d’énergie BT
• Comptage BT : Un poste à comptage BT est une installation électrique
raccordée à un réseau de distribution publique sous une tension nominale
de 1 à 24 KV comprenant un seul transformateur HTA/BTA dont le
courant secondaire assigné est inférieur ou égal à 2000 A soit une
puissance maximum de 1250KVA.

HT Raccordement au réseau HT

Commande et protection du
transformateur

Transformateur HT/BT

Comptage BT
BT
Distribution BT
Coupure d’artère à comptage BT

Poste de livraison

NF C 11-201 NF C 13-100
NF C 15-100
Limites d’applications
-Lorsque Ib>45A ou que le poste comporte plusieurs transformateurs,
la protection des départs doit être réalisée par un disjoncteur et le
comptage est réalisé en HT.

Ib Pn
Un. 3
Poste à comptage d’énergie HT
•Comptage HT : Un poste à comptage HT est une installation électrique
raccordée à un réseau de distribution publique sous une tension nominale de
1 à 24 KV comprenant un seul transformateur HTA/BTA de puissance
supérieure à 1250 KVA ou plusieurs transformateurs,

HT Raccordement au réseau HT

Comptage HT

Commande et protection du
transformateur

Transformateur
HT/BT
BT Distribution BT
Protection par disjoncteur
DM2 DM1

Fonction : Protection
Fonction : Protection par
par disjoncteur à
disjoncteur à double
simple sectionnement
sectionnement avec évacuation à
droite ou à gauche
Unité de protection
Le statimax est destiné à la protection générale des
postes de livraison (abonnés à comptage HT) :
protection à temps indépendant sans source auxiliaire,
contre les défauts entre phases et homopolaires. Il se
compose d’un dispositif électronique de réglage, de
trois transformateurs toriques d’adaptation, d’un
transformateur homopolaire et d’un dispositif de
régulation fournissant l’alimentation de l’électronique statimax
et du déclencheur à faible consommation.

La gamme Sepam est constituée d'unités numériques de


protection et de contrôle commande des réseaux de
distribution électrique MT.
Elle assure l’ensemble des fonctions de :
•protection
•commande et surveillance
•mesures et diagnostic du réseau électrique MT
•communication
•auto surveillance SEPAM
•générateur
Réglage des protections (disjoncteur)

La protection à maximum de courant, contre les surintensités (51) et les


défauts à la terre (51N ou 51G) par tore homopolaire doit éliminer le défaut
en moins de 0,2 s.
La protection contre les courts-circuits est réglée sur la plus petite des 2
valeurs :
8xIb (Ib = courant de base du poste)
0,8xIccb (Iccb = courant du défaut biphasé)
La protection du réseau HTA
Dans les années 1960, la politique de mise à la terre du neutre HTA consistait à
installer une impédance de limitation du courant de défaut franc à la terre
(1000 A sur les réseaux souterrains et 300 A sur les réseaux aériens)

A partir de 2001, le développement du réseau souterrain en zone rurale sur


des longues distances conduit à installer des protections plus complexes et
l’adoption du régime de neutre compensé pour tenir compte des
caractéristiques capacitives du câble.
Le régime du neutre compensé limite la valeur du courant de défaut
monophasé à 40 A et ne concerne que les départs aérosouterrains.
Protection contre les défauts à la terre
Lorsque la somme des longueurs des circuits entre l’appareil de protection
et le transformateur est égale ou supérieure à 100 m,
ou quand la protection est réalisée par des relais indirects,
il doit être prévu un système de protection contre les défauts à la terre
(coupure par disjoncteur ou combiné interrupteur-fusibles).

La protection doit prendre en compte le régime de neutre, impédant ou


compensé du poste source :
Le neutre compensé impose, au niveau de la protection générale NF C13-
100 du poste de livraison, une protection Wattmétrique Homopolaire - PWH
(67N) complétant la protection à maximum de courant résiduel
(homopolaire) (51N).

SEPAM
Cellules de comptage HT

CM CM2

Fonction : Fonction :
Transformate Transformateur
ur de tension de tension
pour réseau à pour réseau à
neutre à la neutre isolé
terre
Coupure d’artère à comptage HT

Poste de livraison

NF C 11-201 NF C 13-100 NF C 13-200 NF C 15-100


Choix de la cellule de protection du transformateur

Ib>45A NON
en HT

Marche
triphasée NON
obligatoire
OUI
Transfo
à diélectrique NON
liquide

OUI Poste
NON
transfo NON
OUI > 630 kVA
Distance
cellules transfo
Poste > 100m
OUI recommandé
interne

Protection défaut
OUI obligatoire
terre obligatoire
DGPT
inter_fusibles inter_fusibles
Disjoncteur inter_fusibles combinés (QMC) associés
obligatoire combinés avec relais (PM)
(DM2) (QM) homopolaire
Exemple d’assemblage de cellule
en comptage HT en coupure
d’artère

NF C 13-100 NF C 13-200

IM IM CM DM2 PM
Prise de terre en HT
Il existe trois types de prise de terre :
-Rp: Masses du poste interconnectant les parties métalliques du poste
(ferraillage de dalle, cellules HT, cuve du transformateur) reliées à une
borne commune.
-Rb: Neutre du secondaire du transformateur HT/BT
-Ra: Masses d’utilisation du réseau
BT en aval.
Transformateur TGBT
Cellules HT HT BT

Rp Rb Ra
Nota : la porte et les ouïes de ventilation ne sont pas reliées intentionnellement au
circuit de terre des masses.
Les schémas de liaison à la terre
Il existe trois schémas de liaison à la terre pour le réseau BT :
IT, TN, TT
Des sous-catégories sont désignées par les lettres en HT A
R: lorsque les trois prises sont reliées entre elles.
S: lorsque les trois prises sont séparées.
N: lorsque les prises de terre du poste et du neutre du transformateur sont
communes mais différentes de celle des masses d’utilisation du réseau
aval.
Prise de terre en HT
La valeur de la prise de terre du poste varie selon 2 critères :

Le schéma de liaison à la terre.


La valeur du courant de défaut phase terre.

Les valeurs des différents courant de défaut phase terre sont :

1000 A (cas du réseau souterrain)


300 A (cas du réseau aérien)
40 A (cas du réseau aérosouterrain à forte domination souterraine)
Prises de terres raccordées (R)
ITR TNR
Transformateur HT TGBT Transformateur HT TGBT
Cellules HT BT Cellules HT BT

PEN ou PE

Rpab Rpab

neutre isolé ou impédant I neutre relié à la terre T


Le courant de défaut s’écoule par Rpab : montée en potentiel de l'ensemble
des masses mais risques nuls pour le matériel BT et les personnes si
l’équipotentialité est totale dans toute l’installation BT au potentiel de
l’ensemble.
Pas de valeur prescrite mais les valeurs suivantes permettent de limiter la
montée du potentiel.
Courant de défaut Valeur maximale Rpab
1000 A 20 
300 A 10 
Prises de terres au neutre (N)
ITN TTN
Transformateur HT TGBT Transformateur HT TGBT
Cellules HT BT Cellules HT BT

Rpb Ra Rpb Ra

neutre isolé ou impédant I neutre relié à la terre T


Le courant de défaut s’écoule par Rpb : montée en potentiel de l'ensemble des
masses, risques de claquage (en retour) pour les matériels alimentés par le
réseau BT

Courant de défaut Valeur maximale Rpb


1000 A 1
300 A 3
40 A 26 
Prises de terres séparées (S)
ITS TTS
Transformateur HT TGBT Transformateur HT TGBT
Cellules HT BT Cellules HT BT

Rp Rb Ra Rp Rb Ra

neutre isolé ou impédant I neutre relié à la terre T


Le courant de défaut Valeur maximale Rp
s’écoule par Rp :
montée en potentiel de Courant Tension de tenue à 50 Hz des
l'ensemble des de défaut équipements BT du poste
masses, risques de 2 kV 4kV 10kV
claquage (en retour) 1000 A 1 3 10 
pour les matériels
alimentés par le 300 A 5 12 30
matériel BT du poste. 40 A 30 30 30
Ventilation du local
Dans le cas général du refroidissement naturel, la ventilation du local ou de
l’enveloppe a pour but de dissiper par convection naturelle les calories
produites par les pertes totales du transformateur en fonctionnement.
La ventilation est assurée par une ou plusieurs prises d'air frais en partie basse
et un ou plusieurs orifices de sortie en partie haute.

Pour assurer le refroidissement du transformateur par une circulation d'air


suffisante, il est recommandé que les arrivées d'air soient situées derrière ou
sous le transformateur, et de maintenir un espace suffisant (au moins 10 cm)
entre le transformateur, les parois et le sol.
Une circulation d’air insuffisante entraîne la nécessité d'une ventilation forcée
du local ou à défaut une réduction de la puissance nominale du transformateur.

0,18P S '  1,10  S S'

S
H H
P : pertes totales du transformateur en kW
S : surface d'entrée d'air frais en m2
S
S' : surface de sortie en m2
Les grilles ou grillages sont déduits de S et S'
H : dénivellation entre les orifices d'entrée et sortie
Fin
JB 2010