You are on page 1of 2

Thermodynamique.

Chapitre 1 : Systèmes gazeux.

Exercice 1 : Énergie et vitesse dans un tube néon.


Un tube de longueur L = 1 m et de section s = 80 mm2 contient du néon (masse molaire MNe = 20,2 g. mol-1), sous une pression p =
1kPa, à la température T = 300 K.

1. Calculer la masse (le néon contenu dans le tube, l'énergie interne et les vitesses caractéristiques du gaz.
2. On ajoute dans le tube 0,4 mg d'hélium (masse molaire M He = 4,0 g. mol-1). Quelles sont la pression partielle de ce gaz et la vitesse
quadratique moyenne de ses molécules ? Calculer la pression totale et l'énergie interne totale.
3. On diminue le volume de l'enceinte de 2% de façon isotherme. Calculer les nouvelles valeurs de la pression, de l'énergie interne et des
vitesses quadratiques.

Exercice 2 : Vitesses caractéristiques du krypton.


Un gaz monoatomique constitué de molécules identiques de masse m, est en équilibre thermodynamique à la température T. On désigne
par nv la densité volumique de particules. Ce gaz est supposé parfait.

1. Donner l'expression de la pression en fonction de la vitesse quadratique moyenne u.


2. Calculer nv et u pour du krypton dans les conditions normales de température T = 298,15 K et de pression p = 1 bar. On rappelle la
masse molaire du krypton : M = 83,8 g.mol-1 .On augmente la pression de 10%. En déduire la variation relative de la vitesse
quadratique moyenne.

Exercice 3 : Equation d’état du gaz parfait.


1- Quelle est la masse d'air contenue dans une pièce de 5m x 3m x 3m à 20 °C sous 1 atm ?
2- Quel est le volume occupé par 1 g de brome (molécule Br2) à 60 °C sous la pression normale, en supposant que c'est un gaz parfait ?
On donne MBr = 80 g. mol-1. A cette température on peut négliger la dissociation des molécules.
3- Que deviendrait ce volume à 1 600 °C, toujours sous la pression normale, en supposant qu'on puisse encore négliger la dissociation ?
4- L'expérience montre que ce volume est en fait égal à 1,195 L. Montrer que cela peut s'expliquer en considérant qu'une certaine
proportion des molécules s'est dissociée en atomes Br. Calculer le coefficient de dissociation (proportion de molécules dissociées).

Exercice 4 : Pressions partielles.


Trois récipients contiennent respectivement de l'hydrogène, de l'oxygène et de l'azote dans les conditions suivantes : - H2 : 2,15 L, 250 mm
Hg, 20 °C, - O2 : 5,50 L, 250 mmHg, 20 °C, - N2 : 1,40 L, 760 mm Hg, 0 °C.

1- Calculer la masse de chaque gaz en les supposant par faits.


2- On mélange ces gaz dans un même récipient de volume 18,5 L, à la température de 0 °C ; on suppose le mélange idéal. Calculer pour
chaque gaz sa fraction molaire, sa fraction massique et sa pression partielle.

Exercice 5 : Pneumatique.
La pression d'un pneumatique est ajustée l'hiver à -10 °C à 2 atm (pression préconisée « à froid» par le constructeur). Sachant que le
conducteur est capable de ressentir les effets néfastes d'un écart de 10 % par rapport à cette pression, sera-t-il nécessaire de corriger celle-ci
l'été lorsque la température sera devenue + 30 °C ?

Exercice 6 : Cylindre vertical.


Un cylindre vertical fermé aux deux bouts est séparé en deux compartiments égaux par un piston sans frottements, de forme cylindrique,
homogène ; sa masse par unité de surface est 136 g/cm2.
Les deux compartiments, de 0,50 m de hauteur, contiennent un gaz parfait à 0 °C. La pression qui règne dans le compartiment inférieur est
100 cm Hg.

1- On chauffe le système à 100 °C. Quel est le déplacement du piston ?


2- Partant de l’état initial (t = 0 °C), au lieu de chauffer, on retourne le cylindre bout pour bout, la température des gaz étant maintenue
constante. Quel est le déplacement du piston ?

Lycée Camille Pissarro Année 2007 – 2008


- Page 1 -
Exercice 7 : Pompe isotherme.
On veut vider un réservoir de volume V, initialement rempli d’air (considéré comme un
gaz parfait) au moyen d’une pompe.
- La soupape ∑1 est fermée si la pression p dans le corps de pompe est supérieure
à la pression P du réservoir, ou si son volume diminue.
- La soupape ∑2 est fermée si la pression p est inférieure à la pression P0
constante.
- Le volume v du corps de pompe est compris entre v1 (volume résiduel) et v2.

On suppose que la température de l’air reste constante et égale à T. La valeur initiale de P est égale à P0.
Au cours du coup de pompe n, le volume v passe de v 1 à v2, puis de v2 à v1. La pression P dans le réservoir passe de P n à Pn+1. Déterminer
la relation de récurrence entre les Pn.

1- Déterminer Plim, valeur de P au bout d’un très grand nombre de coup de pompe.
2- Déterminer la suite Pn – Plim, puis la valeur de Pn. Peut-on faire le vide dans le réservoir ?

Exercice 8 : Cylindre fermé par un piston.


Un cylindre de hauteur L = 10 cm et de section s = 1 cm2 contenant de l’argon (masse molaire MAr = 40 g. mol-1) , à la température T =
25 °C, est fermé par un piston de masse m = 10 g. La pression à l’extérieur du cylindre est égale à 1 bar.

1. Calculer la masse d’argon contenue dans le tube, l'énergie interne et la vitesse quadratique du gaz.
2. On ajoute dans le tube 20 mg de néon (masse molaire MNe = 20 g. mol-1).
a- Rappeler la définition de la pression partielle.
b- Quelle est la pression totale, quelles sont les pressions partielles du néon et de l’argon dans le tube ?
c- Quelle est la vitesse quadratique moyenne des molécules ?
d- Calculer l'énergie interne totale.
3. On augmente le volume de l'enceinte de 1% de façon isotherme. Calculer les nouvelles valeurs de la pression totale, des pressions
partielles, de l'énergie interne et des vitesses quadratiques.

Exercice 9 : Coefficients thermoélastiques d’un gaz.


1- Déterminer les coefficients α et χT d'un gaz parfait.
2- Déterminer les coefficientsα, et χT d'un gaz réel aux basses pressions obéissant à l'équation d'état simplifiée PV = RT + bP pour une
mole.

Exercice 10 : Compressibilité d’un solide.


Un morceau de métal est pris à 20 °C sous une pression de 1 bar. Déterminer la pression qu’il faut exercer sur ce morceau de métal pour
que son volume reste constant lorsque sa température atteint 30 °C.

Données : α = 5.10-5 K-1 ; χT = 7.10-12 Pa-1.

Réponses :
1- m = 0, 65 mg ; U = 0,12 J ; u = 608 m/s
PHe = 3118 Pa ; uHe =1338 m/s ; P = 4,1 kPa ; U = 0,49 J
P augmente de 2%
2- nv = 2,43.1023 atomes/m3 ; u = 298 m/s ; u augmente de 5%
3- m = 52,6 kg ; V1 = 0,173 L ; V2 = 0,927 L ; d = 22,7 %
4- PHe = 3665 Pa ; PO2 = 9243 Pa ; PN2 = 7682 Pa
v1
5- OUI 6- 7 mm ; 5,3 cm 7- Plim = P0 ; non
v2
8- m = 17,4 mg ; P = 1,01 Bar ; PAr= 30,6 kPa ; PNe = 70,4 kPa
9- α = 1/T et χT = 1/P pour un GP ; α = R/(RT + bP) et χT = (V-b)/(RT + bP) pour le deuxième gaz.
10- P = 715.3 bars.

Lycée Camille Pissarro Année 2007 – 2008


- Page 2 -