EDITO
Au centre des préoccupations des acteurs publics et privés, le Plan National d’Emergence Industrielle représente une réelle opportunité pour le Maroc d’accrocher le wagon de l’émergence. En effet, dans un monde où la compétition Nord-Sud a laissé place à une concurrence Sud-Sud, l’adoption d’une stratégie de développement efficiente permettrait à notre économie de se positionner sur l’échiquier international. Et l’année 2012 nous donnerait déjà une bonne indication sur l’état de réalisation des chantiers en cours. Dans l’attente de ce premier bilan, de nombreuses entreprises investissent les métiers mondiaux sur lesquels le Royaume compte bâtir son développement. C’est dans ce contexte que Renault vient d’homologuer son premier partenaire marocain pour l’usine de Tanger. Pour pérenniser ces réalisations, le Royaume se doit de consolider son offre globale, surtout au vu des ambitions et de l’ordonnancement des différents programmes sectoriels. Ainsi, si les infrastructures ont été renforcées pour améliorer la position concurrentielle du Maroc, la persistance d’un déficit relatif en termes de diversification, de valeur ajoutée et de formation est à juguler. Parailleur, le niveau élevé des investissements consentis, plus de 35% du PIB, ne trouve pas une épargne à disposition. Le poids de l’économie informelle et la défiance d’une partie de la population vis-à-vis des services bancaires limitent la bancarisation. Une meilleure mobilisation des flux financiers revêt alors une importance cruciale pour maintenir le rythme d’expansion de l’économie. En somme, il convient de se positionner dès aujourd’hui sur les métiers de demain. Les industries et services dédiés au développement durable représentent le prochain relais de croissance ; et le fossé technologique entre pays développés et émergents, plus restreint que pour d’autres activités, devrait nous inciter à renforcer notre savoir-faire dans le domaine. L’équipe de l’Observateur de l’Entreprenariat

Directeur de la publication Directrice de rédaction Responsable de la rédaction Rédacteurs

Brahim Benjelloun-Touimi Houda Sbihi Mamoun Tahri-Joutei Jad Benhamdane, Yassmina Berrada, Safaa El fahli, Hajar Ghaleb Said Hidane, Ichraq Ouazzani Chahdi, Khalid Zouhou Karima Ait elhaj Omar Ezziyati Mohammed El allam Mohamed Bougataya Rachid Douwabi Ayada Oulhaj

Base de données Veilleurs Conception & réalisation Diffusion Secrétariat

Distribution L’Observateur de l’Entreprenariat est édité par l’Observatoire de l’Entreprenariat - BMCE Bank - 140 Avenue Hassan II - 20 000 Casablanca Tél. : +212 522 49 80 21 - Fax : +212 522 26 35 52 - E-mail : ode@ode.ma - Web : www.ode.ma

L’OBSERVATEUR
BILAN ET PERSPECTIVES
Indicateurs Indice de Confiance Politiques sectorielles : des premiers résultats encourageants

de l’Entreprenariat

POINT DE VUE
Ahmed Reda Chami Ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies

FOCUS
VIREO Car Wash : une entreprise écolo avant-gardiste Biscuiterie, chocolaterie et confiserie : atouts et écueils de l’activité économique la plus sucrée Platform Concept : intégrateur marocain au service de l’industrie automobile Chaouia-Ouardigha : un développement soutenu, un avenir durable

DOSSIER CENTRAL
Appui aux PME et TPE : les programmes gouvernementaux revisités

CAHIERS DU COMMERCE EXTÉRIEUR
Pourquoi s’installer dans une Zone Franche d’Exportation ?

OUTILS DE L’ENTREPRENEUR
Finance Ressources humaines Juridique Marketing Communication

LU POUR VOUS
L’Elite économique marocaine : étude sur la nouvelle génération d’entrepreneurs

SOMMAIRE
N°4 Avril-Septembre 2010

06 15 18 34 42 45 56

6% 7. sous peine de voir sa balance commerciale se dégrader fortement. Dans ce contexte. essentiellement. le principal défi de la prochaine décennie sera celui de la compétitivité et de la diversité de Le Monde est actuellement engagé dans une phase critique de rétablissement des équilibres budgétaires et les pays européens doivent faire face à une défiance des marchés. laisse présager d’une stagnation des économies européennes pour la prochaine décennie. le rythme d’expansion des économies asiatiques. le démantèlement de nombreuses entreprises et industries.0 2. C’est ainsi que le Royaume a enregistré un rythme d’expansion annuel moyen supérieur à 5%. En effet. dépassant en cela des économies concurrentes telles que l’Egypte ou la Tunisie. pour premier effet.ode. l’économie marocaine devra concentrer ses efforts et diversifier ses exportations vers ces marchés prometteurs.1% 4. Dès lors. Le recours aux préceptes théoriques de la décroissance est une possibilité. Plus marquant.6% 4.2 1.5 -6.6% 4.4 Tunisie Vietnam -2. Sans conclure à un découplage entre pays émergents et pays développés. 2015 2007 Source : FMI Evolution du rythme de croissance de quelques économies 7.6 -3. Si la politique d’investissement menée s’est traduite par un développement quantitatif. L’économie marocaine s’est déployée. immobilier…) tandis que l’ouverture des frontières a eu. dans les services non échangeables (BTP. ces dix dernières années ont été marquées par une consolidation du taux de croissance.ma . offshoring. Afin de palier à ces contraintes d’une dimension nouvelle. les pays émergents représentent le nouveau centre de la croissance mondiale. la hausse de la dette publique.3 -4.4% Egypte Jordanie Vietnam 2000/2009 1990/2000 Source : Calculs ODE sur la base de données FMI Evolution de la balance des paiements de quelques économies 3.4% 2.6 1990-2000 2000-2004 Source : Calculs ODE sur la base de données FMI 2004-2009 Tunisie Maroc 06 L’info en continu sur www. il convient d’évoquer les profondes évolutions structurelles de l’économie marocaine.0 1.3 L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat Jordanie -6. sud américaines et africaines devrait dépasser les 5%.6 -0. la qualité de cette croissance est à étudier. La balance des paiements nationale s’est ainsi fortement dégradée depuis 2007 et la hausse du cours des matières premières ou l’importation massive de biens d’équipement n’explique pas tout.2 Egypte -12.9% 4. Plus important.7 -4.3 Maroc -1.3% 6. la remise en question du modèle de croissance par accumulation de capital devient nécessaire.7% 4. conjuguée à un net ralentissement démographique.BILAN ET PERSPECTIVES BILAN ET PERSPECTIVES INDICATEURS INDICATEURS MACROÉCONOMIQUES Dette publique (% du PIB) 115 92 61 42 96 80 63 64 63 57 20 18 Zone euro Royaume-Uni Etats-Unis Chine Inde Brésil À suivre La naissance dʼun nouveau centre économique 12 8 Russie À accompagner Une croissance qui sʼenracine au Maroc A l’heure des premiers bilans pour la décennie 2000. preuve du succès des politiques engagées. des fondamentaux solides et une compétitivité sans cesse croissante expliquent ce dynamisme.9 1. le chiffre a doublé en comparaison de la décennie précédente. dès cette année.7% 5. tourisme. Dès lors.4 -1. La vigueur de la demande interne.

La possibilité pour le consommateur. passant de MAD 1.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 07 BILAN ET PERSPECTIVES “ .1%. campagnes. le Trésor devrait tout de même emprunter. si la liquidité internationale demeure un support désirable au développement.2%. allouant les investissements aux entreprises ou aux secteurs les plus stratégiques. rémunération attractive des comptes courants. changement de statut des institutions de micro finance pour qu’elle puisse récolter de l’épargne. se tourner vers son épargne propre devient nécessaire. risquant ainsi d’aggraver la situation des liquidités que connait déjà le pays et évincer les entreprises du marché de la dette bancaire. une forte épargne locale serait source d’externalité positive. la balance des paiements. les charges de compensation ont augmenté de plus de 400% entre fin mars 2009 et fin mars 2010. pour l’utilisation d’instruments monétiques. il devient nécessaire de se tourner vers l’épargne non bancarisée. Evolution des finances publiques (MAD milliards) 65 48 63 58 +20. la remontée des prix des matières premières sur le marché international et la baisse des recettes budgétaires. En effet. cette dette pourrait se retrouver sur le marché interne. Par ailleurs. Dès lors et au vu de l’essoufflement de la collecte des dépôts au travers des circuits traditionnels.création de comptes spéciaux petits épargnants à frais réduits ou nuls. au niveau national.ode. Dans le même temps. dont MAD 4. au cours de ce premier trimestre 2010. Devant initialement être levée sur le marché international.ma -3. MAD 32 milliards. donc.5%. renforcement des réseaux bancaires. -27. + 8. la problématique du financement du développement devient plus marquée. Au moment même où le recours à des flux extérieurs est moins aisé. conjugué à la dégradation de la collecte de l’IS. et plus particulièrement dans le cas des paiements administratifs. À surveiller Le renforcement de la bancarisation pour une meilleure mobilisation de lʼépargne Dans le cas du Maroc. s’est traduit par une chute des recettes ordinaires de -7. sensibilisation et accompagnement du citoyen pour une meilleure maîtrise des services bancaires.“ LA CRISE BUDGÉTAIRE EUROPÉENNE. Si ce volontarisme budgétaire se matérialise par un soutien pertinent de la demande interne.1% Jan-Avr 2009 Dépences ordinaires Recettes ordinaires Jan-Avr 2010 Source : : Ministère de l’Economie et des Finances Evolution des besoins de financement du secteur bancaire (MAD Millions) 70 000 60 000 50 000 40 000 30 000 20 000 10 000 0 07 08 09 10 Moyenne requise Liquidité réelle Source : Bank Al-Maghrib L’info en continu sur www. enfin.6%. +10.2 milliards à MAD 6.1 milliards. Elle se révélerait ainsi être un moyen intéressant d’orientation économique.1% Le Trésor face au manque international de liquidité Les finances publiques ont subi. et. national et international. Mamoun Tahri-Joutei mtjoutei@ode. le réaménagement des taux et des tranches de l’IGR. CENTRE DE TOUTES LES ATTENTIONS INDICATEURS STRUCTURELS À accompagner l’offre Maroc. où existe actuellement un écart croissant entre épargne nationale et investissement. au travers de solutions de long terme . A cela s’ajoute la hausse des charges de fonctionnement. dans le meilleur des cas. et la hausse de l’investissement public. de se tourner vers des produits marocains de qualité allègera le déficit commercial et.8 milliards au titre des produits pétroliers.

3 90.7 115.6 97.7 12.6 102.3 0.3 150.5 -0.8 3.1% Janv-Avr-09 Dépenses ordinaires Janv-Avr-10 Recettes ordinaires Indices des prix Indice des prix à la consommation (Base 2006 : 100) Alimentation Habillement et chaussures Habitation Equipement ménager Santé Transport Communications Loisirs et culture Enseignement Indice des prix à la production (Base 1997 : 100) Industries extractives Production et distribution d'électricité et d'eau Industries manufacturières 2009 108.4 Var.9 - -3.1% Source : Haut Commissariat au Plan Valeur ajoutée totale aux prix de base Evolution de la croissance réelle annuelle du PIB (en %) 7.6 11.6 sept-09 nov-09 janv-10 mars-09 mars-10 jan-09 mai-09 juil-09 08 L’info en continu sur www.1 -1.5 124.6 21.3 -0.7 1.3 3.ma 2009 -0.4 20.6 109 108.7 107.0 102.7 105.9 97.2 106.2 104.7 103.9 103.9 -17.4 -4.5 Source : Haut Commissariat au Plan Avril 2010 108.4 4.9 6. % 0.6 .6 116.3 101.2 18.1 107.8 1.7 5. % 6.0 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 58 +20.5 0.0 -18.5 -12.BILAN ET PERSPECTIVES TABLEAU DE BORD Comptes de la nation PIB aux prix courants (MAD millions) Produit intérieur brut Agriculture Hors agriculture Impôts sur les produits nets des subventions Produit intérieur brut non agricole Dépenses de consommation finale Ménages Administrations publiques Formation brute de capitale fixe Importations de biens et services Exportations de biens et services Revenu national brut disponible Epargne nationale brute 688 843 619 632 82 969 536 663 69 211 605 874 518 527 400 395 118 132 227 465 350 409 258 165 745 150 226 623 2008 736 206 654 465 100 890 553 575 81 741 635 316 551 669 419 392 132 277 226 054 290 759 210 459 779 698 228 029 2009 Var.3 4.6 3.3 105.ode.8 90.6 0.2 106.5 3.1 147.4 103.5 4.9 -98.0 2.6 Finances publiques (MAD millions) Recettes ordinaires Dépenses ordinaires Intérêts de la dette Dépenses d'investissement Solde des comptes spéciaux du trésor Déficit / Excédent global 65 063 48 298 7 367 18 854 9 972 7 883 2009 Source : Ministère de l'Economie et des Finances Avril 63 496 58 199 6 456 17 923 105 -12 521 2010 Var.1 4.5 138.9 5.4 113. % Evolution des finances publiques (MAD milliards) 65 48 63 -2.8 6.2 104.9 109.7 L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 107.2 Evolution mensuelle de l'Indice des Prix à la Consommation 109.6 4.0 0.5 0.8 108.

8 6.9 10.2 -59.8% +11.0 9. énergétique et minière (Base 1998 : 100) Mines Industries manufacturières Electricité 2009 131.7 19.E Recettes Voyages Investissements et prêts privés étrangers Recettes Dépenses 10 775 2 674 6 444 17 641 -40.7 9.1 0.0 17.1 164.9 16. % 25.4 14 569 12 945 4 900 2 179 954 1 687 1 143 1 513 -53 217 43.3 9. HCP National Activités Sectorielles • Energie Electricité (En millions de kwh) Production nette locale Importations Consommation 2009 Janvier -Mars Janv-Mars-08 Janv-Mars-09 Janv-Mars-10 • Industrie Indice de la production industrielle.R.6 3.6 14.9% 14.0 11.8 5.0 14.6 4.9 10.1 4.8 151.7 -24.Mars 51.7 14.6 7.0 4.Balance des paiements (MAD millions) Importations dont : Blé Machines et appareils divers Gas oils et fuels oils Produis chimiques Voitures de tourisme Exportations dont: Vêtements confectionnés Phosphates Fils et câbles pour l'électricité Articles de bonneterie Agrumes Poissons en conserve Déficit commercial Taux de couverture en % Recettes M.8 -4.3 Janv-Mars Janv-Mars Janv-Mars Janv-Mars Janv-Mars 06 07 08 09 10 Urbain Rural Source : Office National de l'Electricité. MRE et IDE (MAD milliards) 16.3 Evolution de la production nationale (milliers de GWh) 5.6 25.1 188.3 +10. énergétique et minière (base 1998 : 100) 131.2 6 532 2 228 2 368 2 228 1 184 1 447 -46 269 44.7 +0.2% Huile brute de pétrole 40 +8.9 14.6% 164.9 16.3 9.0 14. % 12.1% 37 Janv-Avr-09 Exportations Janv-Avr-10 Importations Evolution des recettes voyages.3 -3.4 Mines Janv-Mars-2010 Industries Electricité Janv-Mars-2009 L’info en continu sur www.6 16.8 Janv-Avr-07 Janv-Avr-08 Source : Office des Changes 83 159 3 932 2 690 3 546 3 932 2 190 2 882 36 890 2009 Janvier .8 175.1 150.5 14. % 7.7 4.6 49.4 -40.Avril 93 669 8 187 1 803 3 341 4 941 2 684 3 184 40 452 2010 Var.1 Janvier -Mars 2010 Var.7 4.5 9.5 4.3 14.0 151.4 4.6 18.0 +25% 150.0 -2.7 22.2% Janv-Avr-09 Recettes voyages Janv-Avr-10 Recettes MRE Recettes des investissements Emploi Taux d'activité Taux de chômage Urbain Rural Agés de 15 à 24 ans Source : Haut Commissariat au Plan 2008 Janvier .2 16 307 14 347 -25.6% BILAN ET PERSPECTIVES .0 -5.7 188.7 Evolution du commerce extérieur (MAD milliards) 94 83 +13.6 2010 Taux de chômage 15.6% 175.7 10.1 +7.ode.6 Indice de la production industrielle.4 +7.6 2009 50.8 11.8 25.6 -33.5 10.6 10.3 16.1 12.1 16.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 09 5 131 1 185 4 047 2010 5 522 1 491 3 871 Var.

2 12.1 -5.3 154.1 26.6 8.1 4.4 Comptes créditeurs à vue auprès des banques 327.1 10.A.0 73.7 5.BILAN ET PERSPECTIVES • Tourisme Entrées de touristes étrangers de séjour en milliers France Espagne Allemagne Royaume-Uni Italie Belgique hollande Etats-Unis Autres Total Nuitées du tourisme international 2009 Janvier -Mars 2010 626 379 89 94 69 87 85 35 257 1 722 3 756 Var.A.2 362.7 8.7 597. 131.0 10.9 28.0 532.0 244.4.4 144.1 171.8 Placements Liquides 3 20.9 Crédit interieur à caractère monétaire (II) 557.3 9 061. 180.9 23.7 586.8 6. % 9.9 586.7 -3.4 14.6% Source : Bank Al-Maghrib 2009 Avril 2010 135.1 -3.1 22.2 153.2 Total M1 (I+II) 470.8 -7.5 8 464.8 2009 2010* Capitalisation (MAD milliards) 678 527 586 Evolution des indices boursiers 15 000 13 000 11 000 9 000 7 000 5 000 L’info en continu sur www.7 Total M2 (I+II+III) 552.1 Comptes à terme et bons à échéance fixe 159.2 -41.0 Billets et monnaies mis en circulation par B.2% 2008 10 443.3 89.6 Concours à l'économie 542.3 6.5 508.3 -3.6 740.8 Var.2 Evolution du total des agrégats de monnaie (M3) (MAD milliards) 645 714 747 780 740 700 660 jan-08 mars-08 mai-08 juil-08 sept-08 nov-08 janv-09 mars-09 mai-09 juil-09 sept-09 nov-09 jan-10 mars-10 mars-09 mars-10 mai-09 sept-09 nov-09 janv-09 mai-10 jan-10 juil-09 jan-08 mars-08 mai-08 juil-08 sept-08 nov-08 janv-09 mars-09 mai-09 juil-09 sept-09 nov-09 jan-10 mars-10 Madex Masi jan-08 mars-08 mai-08 juil-08 sept-08 nov-08 janv-09 mars-09 mai-09 juil-09 sept-09 nov-09 jan-10 mars-10 2005 2006 2007 2008 2009 620 Evolution des avoirs extérieurs (MAD milliards) .8 Avoirs extérieurs nets de B.5 1.4 602.3 Comptes d'épargne auprès des banques 67.5 4.3 5.5 5.8 Soldes des éléments divers -37.8 12 068.4 Total PL 47.3 14.8 Placements à terme (IV) 160.2 15.8 3.7 Placements Liquides 2 19.9% 166 191 209 197 189 230 220 210 200 190 180 170 2005 2006 2007 2008 2009 Evolution des concours à l'économie (MAD milliards) +9.0 23.3 8. % 6.1 Placements Liquides 4 4.1% 536 436 292 340 585 620 570 520 470 2005 2006 2007 2008 2009 420 L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat • Marché boursier Masi Madex Capitalisation (MAD milliards) Volume des transactions (MAD milliards) (*) 10 984.6 Total M3 (I+II+III+IV) 712.0 497.9 -27.1 21.0 Contreparties des Agrégats de Monnaie Avoirs extérieurs nets (I) 192.3 58.4 Evolution des nuitées touristiques (en milliers) 3 000 2 400 1 800 1 200 600 0 Janv-Mars-08 Janv-Mars-09 Janv-Mars-10 Français Allemands Italiens Espagnols Autres Source : Administration du Tourisme 574 300 78 77 57 75 69 31 229 1 490 3 467 Finance • Monnaie & crédit Agrégats de Monnaie Monnaie fiduciare (I) 127.6 179.5 Total des contreparties (I+II) 750.5 9 839.3 781.ma .0 Monnaie scripturale (II) 343.1 139.M.8 17.5 45.2 JanvMai-08 JanvMai-09 JanvMai-10 A fin Mai Source : Société de la Bourse des Valeurs de Casablanca 10 +11.2 346.1 8.1 16.9 12.M.ode.5 Placements à vue (III) 82.9 24.4 (MAD milliards) 475 556 + 4.9 Agrégats de Placements Liquides (PL) Placements Liquides 1 2.

ma T1-09 T3-09 T4-09 T1-10 Indice de confiance global . l’investissement technologique de rupture et la réduction des coûts constituent. ne semble pas aussi affecté qu’il en a l’air et s'inscrirait même dans la continuité des précédentes observations. Le dynamisme de la demande intérieure et les avancées encourageantes des principales politiques sectorielles auraient largement motivé cette opinion. par ordre d’importance. Celui-ci s’est établi pour ce second trimestre à 61/100. HCP S'agissant de l’évolution de l’activité de leurs entreprises à l'horizon de décembre 2010. Evolution des appréciations macroéconomiques et sectorielles 61. sur une base trimestrielle un indice de confiance agrégé des chefs d’entreprise marocains.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 11 Il n’en demeure pas moins que l’appréciation du paysage tant économique que sectoriel actuel. les cours des devises et des matières premières en tête des événements les plus suivis et les plus évoqués.75 59. par rapport à celui d'il y a 6 mois. les fluctuations persistantes des prix des intrants et la croissance salutaire du marché domestique placent le comportement de la demande. la situation internationale.4 T2-10 Jad Benhamdane jbenhamdane@ode. la courbe jaugeant la confiance des dirigeants des 500 plus grandes entreprises marocaines a. Les appréhensions liées au prochain semestre se sont également traduites par des intentions d’investissement et surtout de recrutement en recul. la confiance des dirigeants apparaît en quasi- T4-09 T1-10 T2-10 Situation économique actuelle du Maroc Situation économique actuelle du secteur d’activité Source : ODE L’info en continu sur www. la crise des dettes souveraines européennes.1 55. Dans ce contexte. Evolution par rapport aux précédentes observations 47.établi avec la collaboration de LMS .25 53.7 13. comparées au 1er trimestre 2010.2 47.2 52. En effet. Cette différence d'appréciation trouverait en partie son origine dans la reconduction par l'Etat des mesures de soutien mises en place en février 2009.4 64.8 51. au terme du second trimestre 2010. Par ailleurs.5 -5.5 points par rapport à l’observation précédente. Après s'être continuellement redressée.7 53. Les récentes mesures d’austérité annoncées par plusieurs pays partenaires n'ont en effet pas manqué de se répercuter sur la perception générale des managers du Royaume. tant que les principaux partenaires étrangers du Royaume n’auraient pas emprunté un chemin assez sûr vers la reprise. les entreprises ne songeraient à renforcer leurs effectifs. l’envolée du dollar face à l’euro.5 8. les principales raisons d’amélioration de l’activité des répondants.5 61 11.CSA Croissance de l’indice de confiance (%) Sources : ODE.ode.2 BILAN ET PERSPECTIVES INDICE DE CONFIANCE . en baisse de 3.2ÈME TRIMESTRE 2010 : LE MORAL DES PATRONS EN LÉGER RECUL L’Observatoire de l’Entreprenariat publie.8 10. reculé pour la première fois depuis le lancement de l’enquête il y a environ deux ans. mais tout en restant plus positive que celle affichée vis-à-vis des aspects macroéconomiques et sectoriels. Elle pointe désormais à 61/100. stagnation par rapport au dernier trimestre.

tourisme. Le Maroc a donc décidé de concevoir le plan Rawaj. technologies de l’information. la Vision 2020. et s'agissant de la capacité d'hébergement. Meknès et Nouaceur. Aujourd’hui. En matière de projection. les résultats semblent probants. Par ailleurs. pêche. tant nationaux qu’internationaux. commerce de proximité et marchés de gros) fait ressortir quelques retards. a son plan de développement. même si la dynamique impulsée est particulièrement notable. Le bilan d'étape de ses trois composantes (distribution moderne. télécoms ou encore exportations et commerce. qui consisterait à donner au secteur du commerce intérieur la place qui lui revient. Les premiers venus ont permis d’enclencher la dynamique Azur Le Plan Azur est à l’origine de toute la vague de lancement de programmes sectoriels.BILAN ET PERSPECTIVES POLITIQUES SECTORIELLES DES PREMIERS RÉSULTATS ENCOURAGEANTS Industrie. Elle doit essentiellement son salut à la multiplication des centres commerciaux.ode. L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 12 L’info en continu sur www. La distribution moderne a connu un essor remarqué depuis 2008. Enfin. En effet. près de 2 000 commerçants ont été accompagnés dans leur projet de modernisation. certaines difficultés liées notamment au nombre réduit des partenaires et à la non disponibilité de sociétés Rawaj Longtemps laissé pour compte. à l'horizon 2010. le pays ne compte plus le nombre de chantiers touristiques lancés ces dernières années tant par les grandes enseignes nationales qu'internationales. sont pour leur part. Côté recettes cumulées. plus de temps. il n'en demeure pas moins que la régulation au niveau de l'environnement touristique laisse toujours à désirer et que le rythme de développement du plan Biladi et des stations Azur accuse du retard par rapport à l’échéancier initial. De plus. ou presque. agriculture. chaque secteur. et après l'ouverture des stations Saïda Mediterranea en 2008 et Mazagan Beach Resort en 2009. La modernisation des marchés de gros n’est pour sa part pas très avancée. Quant au commerce de proximité. En effet. Abécédaire et bilan d'étape des principaux programmes qui changeront le Royaume. beaucoup de dysfonctionnements et peu d’attrait pour d’éventuels investisseurs. il se résume en trois chiffres et une échéance : 10 millions de touristes. la réelle volonté réformatrice ne doit pas occulter les dysfonctionnements à corriger. soit un taux de réalisation de 95% de l’objectif initialement prévu à cette date.ma . Avec pour objectif de donner une visibilité aux opérateurs. puis redimensionné et décliné en plans d'action en 2008. Ce volet rencontre. encore à installer à l’exception d’Oujda. dans la continuité de celle de 2010. tandis que celle de Lixus ne serait opérationnelle qu'en 2011. Mis en place en 2001. est plutôt conçue dans le cadre de la régionalisation et serait davantage basée sur le respect de l'environnement. tandis que d’autres sont à la traîne. aux plans de développement des enseignes de grande distribution et au dynamisme de la franchise. le commerce intérieur marocain manquait de stratégie de développement. certaines activités enregistrent des progrès. mais aussi des pistes porteuses. les études préalables se sont heurtées au manque d'expertise en la matière des adjudicataires.34 millions de touristes ayant visité le Royaume en 2009. Les étapes de redimensionnement et de la transition qui devrait se faire entre les marchés de gros d'aujourd'hui et ceux de demain sont donc encore au point de départ. Les zones d’activités commerciales dans la plupart des plans d’aménagement de l’urbanisme. lancé en 2007. Les statistiques font ainsi état de 8. les premières livraisons des résidences dédiées aux familles marocaines ne sont pas attendues avant 2012. Ces résultats sont d'autant plus significatifs que la crise internationale a eu des effets négatifs sur le tourisme. énergie. la station Essaouira Mogador serait normalement livrée cette année. Résultat : un commerce totalement anarchique. le seuil des MAD 400 milliards escomptés à fin 2009 a bien été dépassé. Plage Blanche et Taghazout nécessiteraient. Néanmoins. notamment 100% marocaine. 230 000 lits et MAD 480 milliards de recettes. pour leur part.

« Plan solaire Maroc ». Depuis sa présentation au Souverain en 2008. Au total. tant en termes de diversification. vu le classement décevant du Maroc dans l’indicateur Doing Business.chargées d'équiper les commerces dans les diverses régions du Royaume. projet phare du Plan Halieutis adopté en septembre dernier. la refonte en cours de la loi sur les zones franches. davantage transverses cette fois-ci. D’un point de vue sectoriel. Bien sûr. Enfin. la révision des tarifs douaniers sur certains intrants et la commercialisation du Parc « Haliopolis ». la création de l’agropole de Meknès. le bilan d'autres branches s’en tient à l’élaboration du cadre général d’exercice. C’est dans ce chapitre que s'inscrivent. teinture) et la stratégie de démarchage. entre autres. c’est l’une des plus grandes réussites du Maroc de cette dernière décennie. le plan Maroc Vert ne cesse d’enchaîner les réalisations. à l’instar de la Cosumar et la Centrale Laitière. donneraient naturellement un nouveau souffle aux opérateurs du secteur. de nouveaux chantiers sectoriels. Aujourd'hui. la mobilisation du foncier n’a pas suffisamment suivi. L'engagement à former 10 000 ingénieurs par an est loin d'être atteint. conjuguée tant à la mise en place de l’Agence Marocaine pour le Développement des Investissements (AMDI) qu'aux différentes offres de financement proposées depuis le début de l’année . bien des choses ont globalement été effectuées. par moment. La prise en compte de la dimension territoriale. risque de plomber toutes les initiatives. Par ailleurs. Toutefois. sont également des réalisations bien encourageantes. Malgré tout.ode. après obtention de certificats d’éligibilité. le dispositif d’aide à l’IR est entré en vigueur et plusieurs entreprises installées hors des P2I ont pu bénéficier des aides promises par le pacte. dont les processus sont bien avancés. confortent la volonté des pouvoirs publics de replacer l’industrie au centre de notre économie. par le biais notamment de la Commission Nationale de l’Environnement des Affaires. «Logistique 20102015». impression. 180 projets dont 66 du pilier I et 114 du pilier II ont été initiés. en attestent ! Emergence Industrielle L’Etat et le secteur privé ont scellé en février 2009 le Pacte National de l’Emergence industrielle. nul besoin de rappeler ici que la persistance du déficit de l’offre Maroc. de valeur ajoutée que de qualité. Dans l’automobile et l’aéronautique. opérationnelles. Ceci permettra d’éviter la dispersion des mesures puis d’harmoniser la législation et les dispositions incitatives applicables à l’investissement. dont une vingtaine sont actuellement soit Les nouveaux venus. Ainsi. De plus. Pour sa part. les chantiers sectoriels en cours ont le mérite d'avoir rompu avec certaines approches cloisonnées. Toujours à ce sujet. Ce bilan dépasse de loin les objectifs annuels du plan. entre autres. concerne l’amélioration du climat des affaires. Les efforts ont jusqu'ici surtout porté sur les volets législatif et institutionnel. En termes de réalisation de projets. à travers les plateformes industrielles intégrées (P2I) et une kyrielle d'incitations. la mise en place de dispositifs de suiviévaluation. étriquées et opaques. leurs besoins aussi bien logistiques. et à l’exception de certaines filières pilotées par de grands opérateurs assumant le rôle de locomotive depuis quelques années déjà. le Plan a eu le mérite d'introduire la pratique des contratprogrammes dans le secteur agricole. sont venus compléter les stratégies déjà établies et répondre à L’info en continu sur www. De même. encore faut-il que les verrous à cette ambition et certaines faiblesses soient surmontés. à réduire le coût de la facture énergétique des opérateurs économiques. à stimuler les métiers mondiaux du Maroc. plusieurs conventions ont été signées et l’arrivée d’équipementiers n’a cessé de croître. La formalisation de l’offre Maroc FIT (finition. néanmoins. permis d'affirmer qu’en l’espace de quelques mois. énergétiques que technologiques. Au registre des secteurs les plus chancelants. fragilisé tant par la crise que par la faiblesse de son amont. l’Offshoring est sans conteste le secteur le plus dynamique en termes d’implémentation de la stratégie avec la soixantaine d’entreprises installées ou en cours d'installation à Casanearshore et Rabat Technopolis et l’adoption de la loi relative à la protection des données personnelles. Il est. soit à peine lancées ou en cours d’adjudication à des aménageurs. la quatrième édition de la caravane nationale de l’exportation traduit la volonté d’accroître le tissu des exportations nationales et de dynamiser l’offre exportable. le volet formation a bien du mal à suivre. a manqué. Celui-ci vise. apparaissent l'électronique qui a connu un retard à l'allumage et le textile qui. De plus. et la refonte de la charte d'investissement. L’une des mesures phares réside également dans l'introduction du modèle d'agrégation et tout l'arsenal juridique qui en découle. Un autre défi. une chose est pour le moins sûre. Maroc Vert Avec le plan Azur. entre autres. de visibilité. Pour l’agroalimentaire. tout bilan de « Maroc Export Plus ». la création de l’Agence pour le Développement Agricole et la réforme du Fonds de Développement Agricole. la création de l'Agence marocaine de l’énergie solaire. bien plus transversaux Récemment.dont le Fonds d’investissement en immobilier industriel assurant aux investisseurs étrangers une offre immobilière locative adaptée à leurs besoins -. avec seulement 21 000 hectares mobilisés au lieu de 70 000 par an programmés. en formalisant un contrat-programme pour la période allant jusqu’en 2015. Des variables à renforcer… La compilation de toutes ces stratégies plaide certes pour un renforcement de la compétitivité de l’économie marocaine. force est de noter que la filière avicole avait préparé son plan de développement bien avant le lancement de Maroc Vert.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 13 BILAN ET PERSPECTIVES . le projet de loi sur les énergies renouvelables et l'inauguration de la centrale thermo-solaire d’Aïn Béni Mathar sont autant d’éléments visant. « Note d’orientation des télécoms 2010-2013 » et « Maroc Numeric 2013 » serait prématuré. 22 Plateformes Industrielles Intégrées sont prévues.

. .22 P2I Halieutis (2009) D'ici 2020 : . Multiplication développement des enseignes de grande distribution et dynamisme de la franchise.Investissement total de MAD 31. .Services e-Gov : de 16 à 89. . Etat dʼavancement A fin 2009 : . .Un doublement du parc Internet. i. Contrats-programmes de certaines filières. .Créer 1. A l’horizon 2020 : . iii.5 à 0. .10 millions de touristes. . .Un chiffre d’affaires avoisinant les MAD 40 milliards.Lancement de l'agence MASEN.2 stations achevées. - Rawaj (2007) Développement : i.Emploi : de 61 650 en 2009 à 115 000. .L'Offshoring.Ramener les coûts logistiques à 15% du PIB.Impact sur le PIB estimé à MAD 7 milliards (direct) et plus de MAD 20 milliards (indirect).Le passage à la norme de quatrième génération pour le Mobile. .Investissement estimé à MAD 116 milliards.ode. . .Multiplier par 2.Une vingtaine de P2I actuellement opérationnelles. l'aéronautique et l'automobile sur les rails.Construction de cinq nouveaux parcs éoliens d'une puissance installée de 1 000 MW. .Consommation de 10 . .Inauguration du parc éolien de Dhar Saadane ou Tanger I. Marchés de gros.5 million d’emplois. Initiation de 180 projets dont 66 du pilier I et 114 du pilier II.12 à 16 kg/hab.165 936 lits. .34 millions de touristes.Mobiliser 70 000 hectares par an. .MAD 50 milliards de PIB additionnels.Lancer 1 506 projets pour un coût de MAD 147 milliards.Production de 1. soit 0. . ii.Le textile se cherche toujours.Porter la valeur des exportations à MAD 44 milliards. . D'ici 2018 : .Mise en place de l’AMDI. . A l'horizon 2013 : . .Budget global de MAD 5.Une valeur ajoutée supplémentaire pouvant aller jusqu'à 5 points du PIB.Le développement du haut débit pour atteindre à terme des débits de 10 Mo/seconde.1 milliards.2 milliards. des centres commerciaux.MAD 95 milliards d’exportations en plus.Exportations annuelles : MAD 3.Un parc de 36 millions d’abonnés (tous confondus).7 point de PIB annuel.Triplement des exportations (à l'exclusion des phosphates et du tourisme). Modernisation des marchés de gros pas très avancée.Développement des Métiers Mondiaux du Maroc. .8.Loi n°13-09 relative aux énergies renouvelables.6 million de tonnes.Investissement estimé à MAD 70 milliards. . Commerce de proximité. Or.Inauguration de la centrale thermosolaire d'Ain Béni Mathar.230 000 lits. Distribution moderne.5 la valeur ajoutée agricole.seulement 21 000 hectares mobilisés. .Augmentation du nombre d'entreprises exportatrices à 7700. Note dʼorientation des télécoms 2010-2013 Logistique 2010-2015 Bilan prématuré L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat Maroc Export Plus (2009) Maroc Numeric 2013 (2009) Jad Benhamdane jbenhamdane@ode. . iii. . ii. . .Capacité installée de 2 000 MW sur 10 000 hectares. A l’horizon 2020 : .Création de la Société d'Investissement Energétique (SIE). . Plan Maroc Solaire (2009) Programme intégré dʼénergie éolienne (2010) Emergence industrielle (2009) A l'horizon 2015 : . .Doubler le PIB agricole.MAD 480 milliards de recettes cumulées. Introduction du modèle d'agrégation. .5 milliards. .6 stations balnéaires.L'électronique encore en retard.BILAN ET PERSPECTIVES Tableau synoptique des politiques sectorielles Politique sectorielle Azur (2001) Objectifs A l'horizon 2010 : . Plans Agricoles Régionaux.ma .ma 14 L’info en continu sur www./an. Implémentation législative et institutionnelle. . . . A l'horizon 2015 : . à peine lancées ou en cours d’adjudication. Maroc Vert (2008) A l'horizon 2020 : . . .Accompagnement d'un peu moins de 2 000 commerçants mais nombre réduit de partenaires. .Plus de MAD 400 milliards de recettes cumulées. . . absence des zones d’activités commerciales dans la plupart des plans d’aménagement de l’urbanisme.Commercialisation du Parc « Haliopolis ». .26 000 nouveaux emplois. .

Pour le domaine de la compétitivité des PME. R. : Je rapellerai tout d’abord que le Pacte National pour l’Emergence Industrielle (PNEI). en apportant la visibilité nécessaire sur ce que sera l’industrie marocaine de demain. qui englobe 111 mesures autour de 5 axes majeurs que sont les Métiers Mondiaux du Maroc « MMM ». le PNEI définit la mise en place d’un programme volontariste autour de trois initiatives : Un plan ciblé pour la croissance des PME et le renforcement de leur productivité en accompagnant les meilleurs acteurs dans leur développement à travers le programme Imtiaz. A l’issue d’un processus de sélection des entreprises bénéficiaires. la formation et la gouvernance. du Commerce et des Nouvelles Technologies ODE : Vous avez lancé plusieurs programmes visant à développer l'entreprenariat. sur les 5 prochaines années.INTERVIEW Ahmed Reda CHAMI Ministre de l'Industrie. est une nouvelle stratégie dédiée à la modernisation de l’économie marocaine qui s’affirme comme une mesure phare pour l’ensemble des investisseurs et acteurs économiques. notamment des deux programmes Imtiaz et Moussanada.ode. le développement des plate formes industrielles intégrées. à ce stade. y compris. Le pacte. Un plan volontariste de reconfiguration et de consolidation du tissu des PME à travers la création d’un Fonds public privé de transmission d’entreprises.9 L’info en continu sur www. les chantiers transversaux liés à la compétitivité des entreprises qui concernent l'ensemble du tissu des entreprises marocaines. S’agissant du bilan. En effet. Pouvez vous. prématuré de faire un point. dans lequel s’inscrivent les programmes destinés au développement de l’entrepreunariat. 4 Cités de PME avec une offre immobilière et de services offrant des conditions d’implantation attractives facilitant la création ainsi que d’autres mesures liées au développement des compétences et des vocations entrepreneuriales. un chiffre d’affaires additionnel de MAD 3. lancée au mois de novembre 2009. la compétitivité des Entreprises. vise à définir un cadre de développement de l’industrie. 18 projets ont été retenus pour un investissement global de MAD 390 millions. je pense qu’il serait. Un plan accéléré pour la création de nouvelles PME compétitives en mettant en place un Fonds public privé d’appui à la création d’entreprises.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 15 POINT DE VUE . Ces projets devraient générer. en améliorant la productivité des entreprises à travers le programme Moussanada. nous dresser un premier bilan de ces projets ? Pensez-vous que les programmes initiés par vos prédécesseurs aient atteint leurs objectifs ? A. la deuxième édition du programme Imtiaz a été lancée le 14 juin 2010 alors que la première édition. C. a connu la participation de 28 entreprises. la mise en place d’un Fonds public privé de capital développement et un Fonds de garantie pour l’investissement en fonds propres et des plateformes de rating bancaire pour améliorer l’accès aux dispositifs de soutien de l’Etat et au crédit.

afin dʼintégrer les secteurs de la chimie et de la pharmacie au Plan Emergence. 19% de la production industrielle. à l’agroalimentaire. Aussi.POINT DE VUE milliards. je tiens à rappeler que le démantèlement se fait de manière progressive depuis plusieurs années. en collaboration avec le Groupe OCP et la FCP. Moussanada vise 500 entreprises par ans. une des Entités d’Exécution dudit projet. De plus. Je dirais que toutes les mesures du pacte ont pour objectif justement de permettre aux entreprises de relever le défi de la compétitivité. R. : Les Industries Chimiques et Parachimiques (ICP) occupent une place importante dans l'industrie marocaine avec 21% des établissements industriels. Le projet « soutien à l’entreprise » est décliné dans un premier temps sous forme d’expérience pilote s’adressant à 200 entreprises ayant créé leur entreprise auprès des guichets Moukawalati pour une durée de 24 mois. d’industrie et de services. en plus de mesures transversales.6 milliard et 1281 nouveaux emplois. une valeur ajoutée supplémentaire de MAD 1. ce qui rend difficile la mise en place d’une approche globale. aussi bien au niveau de leurs marchés traditionnels que sur le marché national. : Tout d’abord. Il s'assigne comme objectifs principaux l'information. R. du Commerce et des Nouvelles Technologies a organisé. : Le Ministère de l’Industrie. en partenariat avec l’Agence du Partenariat pour le Progrès dans l’objectif de pallier aux insuffisances et difficultés post création que connaissent les créateurs d’entreprises au cours des premières années d’activités. à lancer une étude stratégique pour le développement des ICP. l’ANPME a mis en place le Réseau Régional de la Modernisation Compétitive du tissu industriel dans différentes région du Maroc. C’est dans cet objectif que nous travaillons en étroite collaboration avec ces structures et que nous les associons à toutes nos actions et évènements afin qu’ils puissent jouer leur rôle de conseil et de relais auprès des entreprises. La mission de ce réseau est de contribuer à mieux répondre aux besoins d’accompagnement et de financement pour les entreprises. Aussi. en cas de succès pour accompagner 1800 entreprises qui bénéficieront d’une assistance technique afin d’assurer leur pérennité. à l’automobile. le plan Azur. ODE : Comment se sont préparées et se préparent encore les entreprises marocaines à la suppression des barrières douanières. Ce pacte est basé. Pouvez-vous nous en dire davantage sur la teneur des mesures envisagées à ce stade et pourquoi le choix de ces deux secteurs en particulier ? A. ces grandeurs macroéconomiques restent en deçà des potentialités de ce secteur. déploie ce programme d’appui. nous avons reçu à ce jour 388 demandes de candidatures. ODE : Vous avez annoncé lʼélaboration de deux études. en partenariat avec la Confédération Générale des Entreprises du Maroc et l’ANPME des journées régionales de l’industrie dans plusieurs régions du Royaume. C. Le montant global de la Prime Imtiaz allouée aux entreprises bénéficiaires de la première édition s’élève à MAD 57 millions. le plan Maroc vert. De plus. les organismes d’appui. 19% du PIB et 14 % de l'effectif total. l’Agence Nationale pour la Promotion de la Petite et Moyenne Entreprise. en collaboration avec les Fédérations associées. Cependant. Par ailleurs. R. en plus de l’export. sur le développement du L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat A. les IPC sont liées de manière organique aux différents secteurs stratégiques présentant un fort potentiel pour le développement de l’économie nationale tels que le plan Emergence. promouvoir les programmes d’appui aux entreprises en présentant en détail les chantiers lancés depuis la signature du Pacte National pour l’Emergence Industrielle (PNEI 2009-2015). C. Dans le cadre du programme Moussanada. au textile et l’habillement. L’offre «Moussanada Technologies de l’information» qui porte sur l’accélération de l’accès des PME aux nouvelles technologies est également opérationnelle depuis le mois de mars 2010. la sensibilisation et l'assurance de la promotion régionale des programmes. L’objectif étant de ODE : Quels sont les moyens mis en place pour sensibiliser les entreprises à ces programmes ? 16 L’info en continu sur www. Il sera étendu. les chambres de commerce. de s'atteler à des mesures spécifiques répondant aux attentes des différentes branches. D'où la nécessité. Par ailleurs.ode. En termes d’objectifs chiffrés. et dans le cadre de la mise en œuvre du programme MCAMaroc et en particulier de son cinquième projet “Soutien à l’Entreprise”. ont déjà été lancées. du Commerce et des Nouvelles Technologies. C. de conseil et d'accompagnement des PME dans le processus de la modernisation compétitive. Ce potentiel à saisir est l’une des priorités du pacte. tarifaires et non tarifaires ? A. la mise en place du Pacte National pour l’Emergence Industrielle constitue une mesure structurelle visant à construire et renforcer l’industrie nationale pour qu’elle puisse être compétitive et performante à long terme. Ce sont des industries comportant plusieurs branches diversifiées et disparates dont chacune est caractérisée par ses propres spécificités. tels que les associations professionnelles. la politique gouvernementale en matière d’habitat… Ces constats ont incité le Ministère de l'Industrie. améliorer leur revenu et favoriser la création d’emploi. les industriels marocains ont eu le temps de s’y préparer et ils ont été informés et accompagnés pour développer leur compétitivité et ne pas être pris de court. marché local qui représente MAD 20 milliards et un potentiel de MAD 30 milliards en 2015. Les offres relatives au cuir. les CRI … jouent un rôle primordial dans l’information et la sensibilisation des entreprises aux programmes mis à leur disposition.ma .

notamment en ce qui concerne les retombées de la crise. un plan d’action opérationnel (master plan). L’objet de cette étude est d’élaborer. en 2010. celui de l’aéronautique n’a pas été fortement touché par la crise en 2009. l’ensemble des dispositifs de soutien mis en place en concertation avec les associations professionnelles des secteurs concernés. Néanmoins. Cette croissance est due essentiellement à : la récupération des équipementiers marocains des commandes destinées au préalable à d’autres marchés. il enregistrait une croissance de 20% en moyenne par an. est représenté par 35 sites de production dont environ 30% sont des filiales étrangères (plus de 50% du CA). du Commerce et des Nouvelles Technologies en collaboration avec l’ANPME et l’Association Marocaine de l’Industrie Pharmaceutique (AMIP). caractérisé par des restructurations et des fusions à l’échelle internationale dont les effets se répercutent localement et nécessitent des investissements importants et indispensables pour une industrie pharmaceutique aussi capitalistique que consommatrice de technologie. boosté par le maintien des mesures de soutien au profit de ce secteur tel que la prime à la casse.7 milliards. Concernant le secteur électronique. benchmark et stratégie ont été validées par le Comité de Pilotage. Actuellement. véritable vitrine technologique. R. le Ministère de l’Industrie. pendant les cinq premiers mois de l’année 2010. les indicateurs de suivi des secteurs en crise reflètent des situations qui diffèrent d’un secteur à l’autre. Près de 10% de la production est destiné à l’export.ode. A. Ses performances sont le fruit des opérateurs nationaux et internationaux ainsi que celui des pouvoirs publics. En effet. Ce secteur présente les atouts d’une industrie moderne. comprenant toutes les stratégies de partenariats et les mesures incitatives de développement de ce secteur. par une amélioration des conditions d’accès aux crédits et aux marchés à l’export. la situation est toute autre puisqu’il a connu une croissance des exportations de 32% durant les cinq premiers mois de l’année 2010 en comparaison avec les cinq premiers mois de l’année 2009. quant à lui. à partir des objectifs de développement fixés. la crise perd progressivement en intensité et des signes de sortie de crise se font sentir. les phases diagnostic. ODE : En termes de perspectives. Pour le secteur textile. ainsi que le renforcement de la compétitivité des entreprises exportatrices. Compte tenu de l’importance du secteur. L’entrée en vigueur de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) et l’actualisation du code de la pharmacie constitue à cet égard. les exportations ont enregistré des baisses par rapport à l’année 2009. Le master plan est en cours d’élaboration. Cette étude se base sur un diagnostic détaillé et un benchmark avec des pays similaire que le Maroc. En 2009. lors de sa dernière réunion du 23 juin 2010. l’évolution positive du marché automobile en Europe. des signes de reprise sont perçus.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 17 POINT DE VUE . ce qui se traduit par un décalage par rapport aux autres secteurs. le secteur pharmaceutique est appelé à connaître un essor important et engendrer une croissance soutenue. mais les exportations mensuelles continuent d’enregistrer des baisses par rapport à 2009. le Comité de Veille Stratégique a décidé. un Master plan est en cours d’élaboration.Cette étude stratégique vient promouvoir les industries chimiques et parachimiques et donner une vision partagée de développement basée sur des approches sectorielles. visant essentiellement le maintien des emplois. et réalise une production de plus de 279 millions d’unités. de reconduire pour une période supplémentaire de six mois. il y a lieu de souligner que l’activité des composants connaît une nette reprise Compte tenu de ce qui précède. Ces baisses s’expliquent par le fait que le secteur a un cycle de production très long (environ 18 mois). autant de facteurs favorables. la fabrication locale a couvert environ 65% de la demande nationale. N’échappant pas aux effets de la mondialisation et ceux qui seraient induits par les accords de libre échange signés par le Maroc. le secteur commence à sentir les effets de la crise. le développement des compétences des ressources humaines. S’agissant du secteur automobile. Le secteur pharmaceutique. Propos recueillis par l’Observateur de l’Entreprenariat L’info en continu sur www. Cette activité a enregistré des investissements de près de MAD 300 millions et a généré un chiffre d’affaires de MAD 7. permettant de positionner les ICP parmi les piliers moteurs de croissance. Ceci confirme encore une fois le potentiel du Maroc en tant que site compétitif de production et d’exportation. a lancé une étude stratégique de développement à l’international du secteur pharmaceutique. C. Au Maroc. : Au niveau international. Jusqu’en 2008. comment appréhendez-vous le second semestre de lʼannée 2010 ? Contrairement aux autres secteurs. Cette nouvelle configuration devra inciter les professionnels à adopter des attitudes nouvelles de management permettant au secteur d’évoluer dans un environnement voué à la concurrence.

entendez par là sans eau et sans rejets nuisibles pour l’environnement. L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 18 .FOCUS EXPERIENCE NOVATRICE VIREO Car Wash une entreprise écolo avant-gardiste Première entreprise à avoir introduit le lavage automobile écologique au Maroc. au moment même où développement durable et économie d’eau commencent à faire partie des préoccupations domestiques. Il faut dire que le concept a tout pour plaire. VIREO Car Wash est devenue. depuis. une franchise exportable. L’entreprise vient d’ailleurs d’être primée dans la presse. à l’occasion de la journée mondiale de l’eau.

tissus…) en prenant le soin d’essuyer avec des serviettes microfibres utilisables jusqu’à 100 fois et de laver ces dernières après chaque utilisation. pour accompagner et contribuer au bienêtre de ses clients particuliers et professionnels. “ Lʼoriginalité du concept VIREO a valu à lʼentreprise dʼêtre nominée par le jury du 2ème ALM Ecology Trophy FOCUS . L’info en continu sur www. El Bayed. En effet. La méthode permet ainsi d’économiser jusqu’à 200 litres d’eau. il demeure toujours difficile de commercialiser un service innovant auprès d’une clientèle peu avertie. Par ailleurs. Ce qui permet de décoller la poussière et d’en récupérer l’excédent. avant de lancer son centre pilote de Casablanca et faire admettre ce concept aux consommateurs. le gain est palpable pour toute la communauté» indique M. l’évacuation et l’épuration de l’eau consomment de l’énergie dont la production peut nuire à l’environnement. et faire adhérer des clients «verts ou pas». sans aucune micro rayure. Annecy et Thonon-les-bains. la distribution. écologie rime avec qualité. «Nos produits. grâce à l’autonomie opératoire de ses équipes mobiles. Ce qui se traduit par de réelles économies d’énergie. et donc plus de qualité à la prestation rendue. la quantité consommée dans les stations à haute pression. et ce. proposant. mais lustrent et protègent le véhicule. La première adaptation du concept était déjà de mettre en avant les limites du lavage à l’eau. était notre premier pari. Les exigences sont plus grandes désormais». et donc inaccessible au L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 19 Un procédé innovant s’appuyant sur des produits biodégradables Concrètement. plus d’ambition et encore plus de créativité. L’étude a révélé que les marocains sont écologiques quand c’est économique. une solution innovante de nettoyage automobile. «Apporter plus de professionnalisme aux processus de travail. «Nous y voyons une consécration qui appelle plus de rigueur. Mais c’était compter sans VIREO Car Wash. Ce qui explique les économies en temps avec en moyenne 20 à 30 minutes au lieu de 60 à 80. Pour le second semestre 2010. Hicham El Bayed. Cette mobilité confirme davantage l’efficacité de la méthode VIREO. plastique. En fait. tout en réduisant la consommation d’eau à moins d’un litre et sans le moindre rejet de composant nocif ni d’eau souillée sur le lieu de lavage. le secteur reste anarchique. Une approche client spécifique En dépit de cette reconnaissance par les professionnels du développement durable. Sommet de l’innovation. l’argument écologique n’est présenté qu’en fin d’exposé». VIREO répond présent. et 4 franchises à Oujda. ni brillance artificielle». L’originalité du concept VIREO a valu à l’entreprise d’être nominée par le jury du 2ème ALM Ecology Trophy.3 sites propres à Casablanca. à l’effet antistatique. Les substances utilisées par ce procédé contiennent des détergents et des agents mouillants biodégradables. aluminium. l’équipe VIREO a réalisé une étude de marché auprès de 800 personnes. Lancée à Casablanca en 2008. ajoute M. nous explique le DG de VIREO. «Nous avons référencé des produits à base d’agrumes. Dès lors. créant ainsi une émulsion qui enrobe la saleté et la décolle de la carrosserie. 3 sites propres sont attendus à Casablanca et deux franchises sont prévues respectivement à Marrakech et Tanger. El Bayed. explique M. «être au vert» en latin. à tout moment et en tout lieu.ode. est une PME. le nettoyage à sec ne nécessite pas de démonter les parties de la voiture à laver. «L’objectif était d’éviter à notre enseigne d’être perçue comme étant chère. la faisabilité semblait invraisemblable. jantes. De plus. sans aucune rayure. l’entreprise dispose déjà d’un réseau de sites propres et de franchises au Maroc et en France . puisqu’ils déposent un film protecteur sur la peinture contre les agressions et lui redonnent une seconde jeunesse. Rabat et Grenoble. pour l’entreprise. Un service de lavage mobile pour encore plus de gains environnementaux Si le prélèvement. pour laver un véhicule de taille et salissure moyennes. contenant polluants organiques et chimiques hydrocarbures. d’argile verte et blanche et d’huiles essentielles extraites entre autres de l’Aloès Vera. «Dire aux gens que l’on pouvait laver leurs véhicules sans utiliser d’eau. accordant une large place à l’artisanal et l’informel. vitres. le pompage. n’était pas chose aisée ! Cela demandait beaucoup de pédagogie. nettoient.ma “ Laver sa voiture avec moins d’un litre d’eau et sans produit chimique. Ensuite. Paris. «Vous imaginez bien tout ce que cela rapporte aux clients en termes d’optimisation du temps de travail et de loisirs. à l'inverse du lavage avec eau. en réduisant les déplacements et donc les émissions de CO2. La flexibilité des horaires. pour la première fois au Maroc. fer et plomb. pour positionner correctement notre concept écologique. VIREO utilise des serviettes microfibres douces et soyeuses. VIREO. non seulement. via des formules d’abonnement donnant lieu à des réductions allant jusqu’à 25% ainsi que des gratuités. En effet. General Manager de VIREO Car Wash.Et après seulement deux ans d’activité. le traitement. En conséquence. à notre philosophie d’action». il faut noter qu’à l’intérieur de ces considérations purement écologiques. les produits de nettoyage utilisés sont élaborés à base de matières 100% biodégradables et 100% naturelles. le management de VIREO a misé sur une politique de fidélisation. cuivre. nous vaporisons les produits sur les surfaces cibles (carrosserie. VIREO se positionne comme la seule et unique entreprise au Maroc à offrir un service de lavage auto totalement mobile. en évitant les lessives chimiques». la convivialité et propreté des magasins ainsi que la qualité de l’accueil sont autant d’atouts permettant au réseau d’être plus apprécié par les clients. Grâce à des pulvérisateurs manuels. commente M. El Bayed. contrairement aux détergents habituels.

la PME est sur une moyenne de près de MAD 500 000 de Chiffre d’Affaires annuel par centre VIREO.ode. note M. et ce. afin de garantir toutes les chances de réussite aux franchisés.» Au-delà de son expansion à l’international. Quant au projet de certification. nous avons réussi à intéresser beaucoup d’ «écolo sceptiques». elle adopte un système exclusif de royalties fixes. El Bayed conclut : «une compagnie d’aviation d’affaires nous a sollicité. VIREO reçoit pratiquement une demande de franchise par jour. et ce. hors ventes de produits et interventions mobiles.www. à ne pas confondre avec le luxe.fr . que sur l’argument écologie et économie d’eau» argumente El Bayed.vireo. difficile à convaincre. et sans hésitation. le créneau du nettoyage des jets privés. financièrement. en plus d’une clientèle de particuliers et de professionnels. de tous les continents. nous a permis de définir des procédures et des processus.FOCUS commun des mortels. Cette politique donne déjà ses fruits puisque. tant sur l’argument qualité. mis au point pour les besoins de la Franchise. ceci nous a donné envie de partir à la conquête du marché des bateaux de plaisance. sans répercuter cela sur les prix des produits fournis aux franchisés. D’une part. Quant à la Tunisie. ensuite la certification ISO 9001 pour sa qualité de service et la certification ISO 14001 pour sa démarche environnementale. Fin 2011. notre manuel des opérations. D’autre part. à Bahreïn et au Qatar. et franchement élitiste».ma et www. Plusieurs contrats seraient en passe d’être conclu dans la zone MENA. nos actes et nos procédures». La dernière adaptation réside dans l’originalité de la formule «Franchise». VIREO est engagée actuellement sur deux projets. D’abord. l’objectif ultime étant d’assurer la cohérence d’ensemble entre nos idées.ma . D’ailleurs. A cet effet. En misant sur la qualité. plusieurs demandes sont à l’étude et l’ouverture d’un centre à Tunis est envisagée pour le printemps 2011. VIREO offre son enseigne à des droits d’entrée nuls. verrait vraisemblablement l’ouverture de la 1ère antenne VIREO au Moyen Orient. qui pourrait paraître un tantinet superflu. nous y avons vu l’opportunité de consolider notre positionnement sur le haut de gamme. Une expertise marocaine qui s’exporte et un plan de développement stratégique très ambitieux Face au succès au Maroc.vireo. des pourparlers ont été enclenchés pour installer une MASTER franchise aux Emirats Arabes Unis. grâce aux deux sites web .assurant une couverture du réseau respectivement sur la zone MENA et l’Europe francophone. Ichraq Ouazzani Chahdi iochahdi@ode. El Bayed. M. nous positionnons notre concept sur le segment haut de gamme. la PME a réussi en peu de temps à exporter son expertise vers l’Europe. M. Par ailleurs. El Bayed révèle que «l’enseigne finalise actuellement un contrat de franchise en Algérie. voire 2012. «Avec cette approche.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 20 L’info en continu sur www. à partir du 7ème mois d’activité.

: VIREO Car Wash est effectivement l’aventure de trois amis ayant décidé de se lancer dans l’entreprenariat au Maroc. Le défi était ensuite d’exporter le « Business Model » en Europe.jeunes entrepreneurs . afin de verrouiller notre positionnement et crédibiliser notre démarche auprès de nos clients et prospects. vous avez fait le choix de vous implanter simultanément en France et à lʼinternational. E. Ali Ankouri a été Ingénieur commercial dans de grandes multinationales. nous avons jugé plus «intelligent» de procéder par étapes : importer dans un premier temps. ODE : En tant quʼacteur économique engagé. Mais lorsque l’on croit en son projet. Pourquoi le Maroc en priorité ? H. Toutefois. que l’on est soutenu par sa famille et ses amis. Nos parcours sont. à celle obtenue avec les produits que nous importons. nous sommes conscients que notre pays regorge d’ingrédients susceptibles de nous assurer la fabrication locale de produits de qualité similaire. fabriquer ensuite sous licence. et surtout l’opportunité d’y vivre et travailler. lorsqu’on a un savoir-faire. Quels sont vos parcours et vos expériences ? Par quelle passion êtes-vous animés ? H.ode. de rigueur managériale et laisser une large place à la créativité et à la persévérance. ODE : VIREO Car Wash est actuellement une franchise marocaine. Afrique du Nord et Moyen Orient. qui seraient tentés de faire l’amalgame entre notre approche haut-de-gamme avec des produits bas-de-gamme.qui désirent se mettre au vert ? ODE : VIREO Car Wash est lʼœuvre de trois jeunes marocains qui ont fait leurs études en France. E. ont été déterminants dans le choix d’ouvrir au Maroc. très différents. et moi-même expert-consultant en stratégie et organisation. E. nous avons privilégié un projet écologique. sinon meilleure. : Notre amour pour le Maroc. : Nous avons conclu avec nos fournisseurs. puis produire localement en totale indépendance. on ne peut que réussir. FOCUS .ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 21 H. A quoi devez-vous cette réussite ? La mise en commun de nos 25 années d'expérience cumulée nous a ainsi permis de considérer l’opportunité de conduire le projet VIREO dans le sens d’un Business Model internationalement « franchisable ». avec la condition sine qua none de se doter. E. : Investir dans l’écologie est un choix gagnant.INTERVIEW Hicham EL BAYED General Manager VIREO Car Wash Mais nous avions envie de rentrer au Maroc et y monter un projet. H. E. H. Ajoutez à cela de la rigueur. Mehdi Sallam technicien spécialisé en logistique dans le secteur de la High Tech. : Il n’y a pas de secret : en travaillant ! J’ai toujours appris que. ODE : Pourquoi vos approvisionnements sont importés exclusivement de votre plateforme basée à Grenoble? Avezvous envisagé de produire vos détergents localement ? L’info en continu sur www. tous européens. C’est ce que nous exigeons de notre réseau de franchisés. capable de traduire notre volonté de préserver l’environnement de nos enfants. dans un contexte de crise mondiale. de la méthode et de la passion et vous possédez les clés de la réussite. Que conseilleriez-vous à nos lecteurs . d’ailleurs. C’est à ce prix que business et écologie peuvent faire bon ménage. Au lieu de nous orienter vers une activité industrielle. et bien entendu rentable. Mais pour des raisons de transfert de know-how. il faut le faire savoir. comme pour tout autre type d’investissement. VIREO Car Wash est lʼexemple vivant quʼil nʼexiste pas de paradoxe entre rentabilité et respect de lʼenvironnement. des contrats d’exclusivité sur toute la zone MENA. ODE : Depuis votre lancement en 2008.

ma . africains et du Moyen-Orient Conformité aux standards de qualité internationaux Forces Faiblesses Insuffisance des systèmes normatifs et réglementaires Faiblesse des minoteries à fournir des farines adaptées aux besoins industriels Production locale d’autres intrants souvent de qualité médiocre Industrie du packaging jugée peu compétitive Opportunités L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat Faible niveau actuel de consommation par habitant Evolution des habitudes de consommation Zone de libre-échange avec les Etats-Unis & Accord d'association avec l'UE Accord de libre-échange. Volume de plus en plus important des importations Non-respect par les certains pays signataires d’ALE avec le Maroc des conditions d’équité économique Menaces 22 L’info en continu sur www.FOCUS ZOOM SECTEUR Niveau appréciable d'innovation Bonne réputation des produits marocains dans les pays de l'UE. à venir.ode. avec les pays d’Afrique de l’Ouest Fiscalité douanière appliquée sur les principales matières premières Fluctuation des prix des intrants Concurrence déloyale du secteur informel et de la contrebande Dumping et sous-facturation .

C’est ainsi que le groupe Mars a proposé. Elle ne dépasse guère les 400 g/hab/an.ma L’info en continu sur www. pour une valeur de 360 millions de dirhams. de multiples efforts sont consentis par les opérateurs. En effet. croît progressivement.B is c u it e r ie . fluctuations des cours des matières premières et concurrence des importations émiraties et turques retardent l’essor de l’activité. avec trois opérateurs se partageant le marché . En 2008. chocolaterie et confiserie (BCC). Bimo est le leader national avec 40% de parts de marché en volume de ventes. En revanche. marquant une progression de 23% par rapport à l’année précédente. tout en employant près de 5 000 personnes. ces grands groupes multiplient les innovations afin de relancer l’intérêt du consommateur. même si la confiserie évolue elle aussi positivement. années. Dans le même temps. suivi par Gaumar. Et pourtant. La Compagnie Chérifienne de Chocolaterie se partage avec Pastor près de 70% de part de marché du secteur formel. et plus particulièrement les pays émergents où la consommation. à la qualité moindre que le chocolat et moins cher. Selon l’Office des Changes. La branche de la biscuiterie a ainsi réalisé des ventes de l’ordre de 2 milliards de dirhams en 2008. qualité inadaptée des intrants. la consommation de chocolat pour sa part reste occasionnelle. Le pouvoir d’achat de la population y est pour beaucoup. Par ailleurs. se sont alors tournées vers de nouveaux débouchés. Un marché international à la recherche de la taille critique L’arrivée à maturation des marchés des pays développés et les fluctuations des cours internationaux des matières premières ont contribué à la reconfiguration du secteur de la biscuiterie. Taxation et droits de douane élevés. a trouvé un accord avec le britannique Cradbury portant sur un montant de 19 milliards de dollars. le consommateur marocain semble plus friand de confiserie que de chocolat. La consommation moyenne est estimée à 2 kg/hab/an contre 8 à 10 kg en France. C’est d’ailleurs un des obstacles majeurs au développement du secteur. qui avait déjà racheté Nabisco en 2000 et les biscuits LU à Danone en 2007. L’info en continu sur www. La multiplicité des produits proposés ces dernières années par les sociétés nationales. le reste étant réparti entre les autres acteurs. en avril 2008. La branche du chocolat pour professionnels est quant à elle considérée comme porteuse car elle croît continuellement. voire plus important. Par ailleurs. le marocain consomme davantage de produits « végécao ». Ces importations proviennent essentiellement de Turquie et des Emirats Arabes Unis. Kraft Food. qui rivalisent de stratégies pour stimuler leurs ventes et doper leurs résultats. La production annuelle de chocolat de couverture avoisine les 1 200 tonnes. le Maroc a importé 23 300 tonnes. Ces cinq dernières Par catégorie.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 23 “ “ Le consommateur marocain semble plus friand de confiserie que de chocolat Des importations en hausse constante. gênés par les campagnes anti-sucre lancées sur leurs marchés et les nouvelles tendances alimentaires.ode. Michoc et Bams -. c h o c o la t e ri e e t c o n f i s e r ie : A t ou t s e t é c u e i l s d e l ’ ac t i v i t é é c on o mi q u e l a p l u s s u c r é e Alors que le marché marocain recèle un potentiel certain pour les produits de la chocolaterie.Maghreb Industries. Face à cette situation. Wrigley. Le marché marocain dynamique. Elles se sont aussi lancées dans de vastes mouvements de concentration pour conforter leur assise financière. le volume importé en 2008 des deux pays réunis a représenté 43% du total des importations. le marché marocain demeure dynamique. biscuiterie et confiserie. les pays du Golfe se distinguent par une présence remarquable dans la biscuiterie (57% du total importé) tandis que le pays d'Ataturk est plutôt tenace dans la chocolaterie (un cinquième du total importé). Les ventes enregistrent la même tendance. Les firmes dominant le marché mondial. 23 milliards de dollars pour racheter le numéro 1 mondial du chewing-gum. Car l’informel est tout aussi. Le chocolat représente la moitié des produits importés et a enregistré une hausse très significative de 18%. une concurrence plus rude La conclusion d’accords de libreéchange avec plusieurs pays a fortement stimulé les importations marocaines de produits de la BCC. les industriels du secteur demeurent confrontés à des contraintes majeures. malgré les obstacles En dépit de ces tendances peu amènes au niveau international. Bipan et Henry’s qui se partagent 30% du marché. le nombre d’entreprises présentes sur le secteur a dépassé la vingtaine. FOCUS . a contribué à l’amélioration du niveau de consommation sur le marché local. quoique faible. le Maroc n’est pas un gros consommateur de biscuits. acculées à diversifier leur production. nord-américaines et européennes pour la plupart.ode.

La biscuiterie en représente 20 % et la chocolaterie. A cela. les industriels militent pour une adaptation de la politique douanière. les autres matières premières sont importées. L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 24 “ “ Les pays arabes et lʼAfrique représentent un marché en devenir De revendications en recommandations Parallèlement à ces actions propres. La crise et la flambée d’une majorité de matières premières agricoles comme le cacao produit par la Côte d’Ivoire. L'adossement ou le recours à des structures de packaging plus performantes serait également un atout décisif. et donc l’emballage d’autant plus que les produits importés rivalisent en la matière. s’ajoute la forte taxation aux douanes. le consortium vise particulièrement les centrales d’achat en France et en Espagne. Enfin. le nom du premier consortium agroalimentaire et spécifiquement du secteur de la confiserie-chocolaterie regroupant Michoc. à ce titre. Mais une dynamique certaine à l’export De nombreux écueils Aux côtés d’un secteur informel développé et d’une très forte concurrence. des variations hors normes sur le marché international.FOCUS Cet essor des importations s’explique par la faible imposition des produits finis importés voire leur exonération de taxes douanières. Jad Benhamdane jbenhamdane@ode. de l'export. Cette dernière ambitionne par ce biais de porter à 50% la part de ses exportations dans son chiffre d'affaires à l’horizon 20102012.ma . il convient d’ajouter les pratiques courantes de sousdéclaration et l'absence du bénéfice du régime de la transformation sous douane pour les industriels exportateurs. les acteurs devront adopter des comportements plus qualitatifs. c’est essentiellement la confiserie qui concentre la majeure partie des exportations. A la hausse de ces prix. de surcroît. de l'innovation et de la différenciation par des produits de qualité leur principal cheval de bataille. Le différentiel entre la TVA sur les produits agricoles et ceux agroindustriels est cité également comme un des obstacles au développement du secteur. n’a pas arrangé les choses. Car sans aucun doute le marché est porteur. à peine 3%. chasse gardée de la Cosumar et de l’ONICL et dont la production nationale est plutôt suffisante. la faiblesse du secteur de l’emballage constitue un handicap de taille.ode. Les pays arabes et l’Afrique représentent. Ce différentiel crée un surcoût pour le consommateur et limite de ce fait l’expansion du marché intérieur. Ces derniers restent en effet pénalisés par de fortes impositions sur les intrants. cette redynamisation de l’offre Maroc devrait se poursuivre. En effet. quant à eux. Car le consommateur est devenu très exigeant et regardant sur la qualité. A terme. En termes de perspectives. Hormis le sucre et la farine. En 2008. un marché en devenir. les exportations marocaines de produits finis de la BCC se sont élevées à 148 millions de dirhams avec comme principal débouché l’Union Européenne. 78%. Ils continuent de ce fait de supporter des charges douanières plus conséquentes. le recours à des outils collectifs comme les consortiums d’exportation apparaît comme une stratégie intéressante pour les opérateurs du secteur alimentaire. les opérateurs les plus résistants et les plus fiables seront ceux qui feront de l'optimisation du sourcing. ce qui a fortement grevé la compétitivité des produits marocains. Et pourtant. Maghreb Industries et Aiguebelle.ma L’info en continu sur www. « déloyale » estiment les opérateurs des produits importés de Turquie et des Emirats Arabes Unis. les industriels ne baissent pas les bras. En plus du marché américain. Les industriels locaux crient à l’injustice et à la concurrence déloyale. et dont le coût connaît. Au niveau des produits. «Uniteam» est. Des taux plus appropriés seraient davantage encourageants pour une industrie qui importe la majorité de ses intrants. qui contrôlent 80% du marché de la BCC.

.

Platform Concept. de l’aéronautique et du transport ferroviaire. les obligeant à réduire leurs coûts. notamment avec le développement des zones franches et l’agrandissement de Tanger-Med. Un an plus tard. « Certaines entreprises ont alors commencé à me consulter dans le cadre de leurs relations d’affaires avec le Maroc ». société marocaine et premier intégrateur domestique à avoir été homologué par Renault. devrait stimuler. Khalid Ammour s’est lancé dans l’industrie automobile au nom d’un idéal. représentent son «capital de départ». Une aventure de l’entreprenariat qui démarre en France Après une expérience de sept ans dans l’industrie automobile pour le compte de grands noms comme Mercedes ou Renault. A condition bien PLATFORM CONCEPT en bref L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat Khalid AMMOUR PDG de Platform Concept Date de création : 2003 Domaine d’activité : Outillage automobile. il ouvre donc. le PNEI. C’est ainsi que l’idée d’installer des bureaux au Maroc a commencé à germer dans les esprits. non seulement. disposant d’une maind’œuvre moins chère que celle disponible en Europe et offrant des conditions d’installation hors pair. Le pays. en plus de cette force de caractère indispensable pour Un Plan Emergence stimulateur de talents En effet. présente des avantages certains. « Notre activité de lancement était le conseil. en France Sochaux et Strasbourg -. raconte Khalid Ammour. accorde à l’automobile une place prépondérante. Dans le même temps. aéronautique et ferroviaire Effectif : 30 employés Chiffre d’affaires : 7. une ère de plus grande ouverture sur l’international et s’intéresse particulièrement aux secteurs de l’industrie automobile et aéronautique. conçu par le Maroc pour développer son industrie. décide de se mettre à son propre compte. qui a quitté son pays natal à sept ans pour suivre ses parents en France. l’expérience acquise au cours de sa carrière professionnelle. la confiance. considérés comme porteurs.FOCUS SUCCESS STORY PLATFORM CONCEPT : INTÉGRATEUR MAROCAIN AU SERVICE DE L’INDUSTRIE AUTOMOBILE Le développement de l’industrie automobile au Maroc. permettre au Maroc de figurer en bonne place dans la liste des pays spécialisés dans la production de biens industriels. Le Royaume peut ainsi légitimement prétendre à renforcer son positionnement sur le secteur.8 MDH en 2009 26 L’info en continu sur www. nombre de constructeurs étrangers subissent de plein fouet la crise. situé à moins de deux jours de transport routier de 28 sites d’assemblage automobile. Sa formation pointue. à Casablanca. Et Khalid Ammour est confiant. j’avais pu tisser des liens avec des clients importants et surtout établir des relations de confiance ».ode. « Je représentais l’interface entre les entreprises françaises et leurs interlocuteurs marocains ». Grâce à ma formation et à mon expérience. réussir dans l’entrepreneuriat privé. Le Maroc amorce. en effet. a choisi d’accompagner le Maroc dans sa quête de positionnement en tant que marché émergent dans les secteurs de l’automobile. Le Maroc offre des opportunités certaines et des perspectives d’avenir prometteuses. dont l’installation de l’usine Renault à Tanger est une des composantes fondamentales. des bureaux spécialisés dans le conseil à l’industrie automobile.ma . L’entreprise porte ainsi un projet dont la réussite aura un effet d’entraînement certain. la production d’équipements mais aussi le transfert de savoir-faire et d’ingénierie. cet ingénieur en mécanique. En 2003. qualité fondamentale dans un marché où la concurrence est rude. la société ouvre un deuxième bureau d’études au Technopark.

Il y a encore beaucoup de chemin à faire. La problématique du financement est pointée du doigt. le plus dur reste à faire. Les négociations sur l’installation d’une usine Renault au Maroc sont entamées.ode.8 millions de DH. complémentaire à ses capacités de conception et d’usinage. soi-même. Car le Maroc souhaite attirer de nombreux autres constructeurs comme Toyota. Ramener des Aimer son métier et croire en son projet Réfléchir avant d’agir S’avoir s’entourer de personnes compétentes Etre sincère Respecter les hommes. pour une telle activité. Ford ou encore data Motors qui seraient en négociation avec le gouvernement marocain. D’autant plus que fournir aux constructeurs ce dont ils ont besoin est aussi un deal passé entre Renault et l’Etat marocain. Mais s’il a été important d’attirer des investisseurs de taille mondiale. c’est une aubaine. financière et administrative Faire. Entamées à nouveau. représentent un poste très important. Elle travaille pour le compte de la SOMACA (avec laquelle elle réalise 14% de son chiffre d’affaires). «Tout le monde a les yeux rivés sur le Port de Tanger-Med et ses perspectives de développement». Vous devez donc disposer des moyens nécessaires pour travailler ». Platform Concept est déjà compétente dans son domaine. « Nous ne sommes pas suffisamment accompagnés. 15% par les « ensembles mécano soudés » et 10% par les chantiers. Platform Concept demeure dans l’attente de financements supplémentaires. compétences étrangères revient beaucoup trop cher ». référence mondiale. les pièces. Fin 2008. La société acquiert son propre atelier de réalisation mécanique (machines à commande numérique et conventionnelle) avec l’objectif d’être l’interface entre la France et le Maroc. dans l’ingénierie. Pour Platform Concept. assure le PDG de Platform Concept. Le pays aspire à devenir une terre de production automobile. explique Ammour. Khalid Ammour est fier et ne regrette nullement d’être « rentré au pays ». Mais l’essentiel n’est-il pas d’y croire ? Entre temps. explique Khalid Ammour. ou encore ABB France. une des premières dans le domaine automobile en tant qu’intégrateur. afin de réaliser son immense potentiel. l’entreprise homologuée par Renault Et les ambitions marocaines sont grandes. notamment des intégrateurs. Dès lors. la logistique et le capital humain. dont 40% dégagé par l’activité « emballages métalliques ».entendu de disposer d’un savoir-faire répondant aux attentes de ces industriels étrangers que le pays ne cesse de courtiser. Elles finissent par aboutir. de la sous-fonction Confondre crédit de fonctionnement et crédit d’investissement Avancer sans se remettre en question Manque d’implication Décevoir son client L’info en continu sur www. 35% par les « outillages et machines spéciales ». permettra à Platform Concept de se Une première consécration. En dépit de ces contraintes. Ce sera chose faite avec l’installation de Renault à Tanger. Son entreprise est en passe de devenir une véritable success story. En 2009. Il n’empêche. désormais. positionner sur la réalisation de moyens d’assemblage pour l’industrie automobile auprès des constructeurs et intégrateurs. Puis reportées. L’Observateur de l’Entreprenariat De nouveaux relais de croissance Platform Concept développe. Le constructeur s’est en effet engagé à fabriquer ses véhicules en utilisant 85% de production locale. Cet ingénieur mécanique qui aurait pu « continuer à être salarié et très bien gagner sa vie » ne se retourne pas.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 27 A ne pas faire FOCUS . Cette activité. les délais et la qualité A faire Minimiser l’impact de la charge juridique. indispensables pour leur activité. L’entreprise est alors sélectionnée. Le métier de l’automobile se revendique. une activité conception de produit qui lui permettra de se positionner sur d’autres segments d’activité. « Il faut être capable d’offrir à ces constructeurs la même qualité de services et de prestations qu’à l’étranger. Le challenge est immense. Et ce n’est pas Khalid Ammour qui le contredira. La nouvelle ère promise dans le domaine de l’automobile commence réellement. malgré notre sérieux et notre expérience ». Renault prospecte le marché pour rencontrer des partenaires potentiels. «Pour attirer des investisseurs étrangers de cette taille. Car les finances. « Le client ne vous paie en général qu’à la livraison du produit clé en main. déclare Ammour. il faut avoir les compétences sur place. Les avantages fiscaux ne suffisent plus. peut être sous la forme de capital risk. elle développe une activité de mécano soudure qui se concrétise par la réalisation en série d’emballages métalliques. la fabrication d’équipements. parallèlement à la partie bureau d’étude. sous l’impulsion d’un Souverain soucieux d’attirer de grands noms de l’industrie automobile sur son sol. C’est ce que nous voulons faire ». Mais sa réussite sera un modèle pour d’autres. le chiffre d’affaires réalisé est de 7. L’implantation de Renault a aussi cela de bon.

D’où l’intérêt porté par les plans Emergence et Rawaj à la région. de zinc.8% du PIB du Royaume et 40% des réserves nationales minières. Les secteurs de l’agriculture et des mines demeurent la composante essentielle de l’économie de la région. de sel. de plomb. attirant de plus en plus d’investissements directs étrangers. L’industrie.ode. la région Chaouia-Ouardigha demeure connue pour son agriculture développée et ses terres fertiles. qu’ils soient agricoles dans le cadre du Plan Maroc Vert ou industriels dans les plans Emergence et Rawaj. Mais attention ! Le développement économique passera également par le respect de l’environnement et des principes fondamentaux du développement durable. des légumineuses et des fourrages demeurent prédominantes dans la production agricole. particulièrement l’agro-industrie. un avenir durable L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat La région Chaouia-Ouardigha. en plus des carrières. demeure une des priorités dans les plans de développement régionaux.FOCUS ZOOM REGION Véritable carrefour situé entre plusieurs grandes métropoles du Royaume . l’industrie s’est développée au cours de ces dernières années. commence toutefois à se tailler une place relativement confortable dans le tissu économique de la région. connue depuis longtemps pour son agriculture et depuis peu pour son essor industriel. accordant une 28 L’info en continu sur www. Chaouia-Ouardigha : Un développement soutenu. Les branches de la céréaliculture.Casablanca. de 9. respective. Rabat et Marrakech -. avec une contribution. Quant aux produits miniers. A côté du secteur agricole. de marbre. la région dispose de gisements de phosphates.ma .

Une région fortement engagée dans les plans de développement nationaux Le Plan Maroc Vert s’est accordé des objectifs particulièrement ambitieux pour la région. Et les résultats ne se sont pas fait attendre. Le secteur tertiaire reste encore marginal. et donc. pour une large frange de L’Etat a ainsi signé. En parallèle. l’olivier et les viandes rouges. offshoring.PME.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 29 place naturellement prépondérante à l’agro-industrie et à la parachimie. Il s’agissait de décliner les plans Emergence et L’info en continu sur www. la région Chaouia-Ouardigha s’engage dans la réalisation de 35 grands projets annuellement et la création de 275 000 emplois à l’horizon 2015. le dynamisme du secteur des BTP témoigne de l’importance du développement des infrastructures dans la région et de ses ambitions d’asseoir sa position industrielle. une composante de leur stratégie. un des faits marquants de cette décennie est la prise en compte du facteur écologique dans la région. Rawaj à l’échelon régional. En 2009. Maroc Vert permettrait la création de plus de 50 000 emplois. agroalimentaire. une partie intégrante de leurs politiques de développement. 41 projets ont été instruits par le CRI. contribuant à positionner la région sur des filières à forte valeur ajoutée : commerce. aéronautique. les autorités locales se sont engagées à offrir aux investisseurs une plateforme adéquate à la bonne marche de leurs affaires et une plus grande visibilité sectorielle. De même. en 2007. Dominées par les céréales. la région a enregistré un taux de croissance des fondations d’entreprises de 10% et la création de près de 10 000 emplois. contribuera à l’amélioration des conditions de vie des agriculteurs et freinera la migration vers les villes. Répartition des création d’entreprises Répartition des création d’entreprises en 2009 en 2009 Industrie agroalimentaire 1% Textile et cuir 1% Industrie du bois. Aux niveaux industriel et tertiaire.ode. Industrie métallique papier et carton 2% métallurgique et électrique 3% Industrie chimique et parachimique 1% Agriculture et Pêche 1% Services divers 37% Bâtiment et Travaux Publics 15% Energie et mines 1% Répartition des montants d’investissements en 2009 Services divers 3% Commerce 5% Industrie du textile et cuir 1% Industrie agroalimentaire 4% Tourisme 25% Industrie métallique métallurgique et électrique 30% Industrie chimique et parachimique 5% Bâtiment et Travaux Publics 27% Commerce 38% Parallèlement à cette transition structurelle. Un défi que les autorités concernées comptent atteindre par l’accompagnement des entreprises dans le cadre de la stratégie de développement économique. Si ces ambitions sont atteintes. FOCUS . pour un total de MAD 4 142 Millions Les industries métalliques. produits de la mer et artisanat. le BTP ainsi que le tourisme représentent près de 82% du total des investissements de la région. électronique. S’agissant des investissements. Le développement durable est devenu. malgré les efforts gouvernementaux visant à la mise en place des infrastructures nécessaires. l’impact prévisionnel du Plan est remarquable. les huit filières de développement retenues représentent 30% de l’ensemble des projets identifiés au niveau national. En termes de perspectives. Par ailleurs. les investissements de la région concentrent près de 10% de l’effort financier total de Maroc Vert. une convention avec la région pour la réalisation d’une étude baptisée « Pôle de Développement Industriel & Commercial de la Région de Chaouia-Ouardigha ». La croissance de la valeur totale des productions végétale et animale est attendue à 62% en 2013 et 129% en 2020. automobile. Au vu de ces chiffres. métallurgiques et électriques. la région pourrait exporter 60% de son PIB industriel.

FOCUS La formation supérieure. PME spécialisée dans le traitement des déchets et filiale d’Holcim. dont l’objectif est d’assister les entreprises de la zone industrielle et les aider à adopter un système d’épuration des eaux usées.ode. le marché de l’emploi absorbe ainsi 2 500 lauréats. en donnant un accès équitable à la population aux services et espaces publics. De même. atout de la région La formation n’est pas en reste. Quand à l’axe économique. consistant en la réalisation d’un modèle pilote de parc industriel. issus des 25 établissements supérieurs de la région.9%. La région souffre. Aujourd’hui ce n’est pas moins d’une centaine de villes qui sont engagées dans ce processus. Au niveau social. Cette Stratégie de Développement des Villes (SDV) est imprégnée d’expériences réussies à l’étranger. tout particulièrement. Chaque année. Ainsi. entre la 33ème et la 36ème place sur les 61 provinces notées. d’un taux d’analphabétisme élevé. La région compte également assurer à ses habitants une protection continue. Des villes durables pour une gouvernance forte environnementale et de démarches de certification selon les normes ISO 14001. qui se sont engagées à apporter une aide et une assistance aux entreprises et aux autorités dans le cadre du développement durable. le taux de déscolarisation dépasse de 0. par substitution des déchets au profit d’autres industries (les détruire et les réutiliser pour la fabrication du ciment par exemple). Le privé engagé Des retards à combler sur le plan social Si le développement de la région a été notable sur le plan agricole et industriel. classant la région endessous de la moyenne nationale. l’entreprise doit également développer des outils de sensibilisation au profit de ses clients. Selon Mme Hind Baddag. la région s’est engagée. 40. Entre 1999 et 2001.8 point la moyenne du pays. Le développement durable. environnement et social. qui est de 8.ma . il demeure insuffisant sur le plan humain. L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 30 L’info en continu sur www. Dans le même temps. le principe de la RSE réside dans la certification de l’entreprise et le respect des normes. La région est même devenue un fief de ressources pour le pays. sept villes pilotes ont été sélectionnées dans le monde pour recevoir l’appui de la part de ces deux institutions. Les qualifications sont multiples : techniciens et techniciens spécialisés. en matière Le secteur privé est conscient du bien-fondé du respect de l’environnement et de la nécessité d’intégrer le développement durable dans sa stratégie de croissance. un label gagnant Soucieuse de traiter ces déficiences. dans les principes de développement durable. Directrice de l’Activité de traitement de déchets d’Ecoval. souscrit aux 3 principaux piliers de la Responsabilité Sociale d’Entreprise : économie. Berrechid s’implique dans le projet Ecobiz. contre les catastrophes environnementales. tout en optimisant les dépenses et en modernisant la gestion administrative. C’est ainsi qu’Ecoval. l’Indice de Développement Humain laisse apparaître des déficiences importantes. et également créé des emplois pour les habitants du hameau voisin. ingénieurs et cadres en commerce et gestion d’entreprises. Même si les ressources demeurent peu disponibles pour les PME. qui sera distribué aux étudiants et aux élèves.4% à l’échelle nationale. Les industriels et les pouvoirs publics ont pris conscience de l’importance des ressources humaines dans la réussite d’un tel projet de développement. plus en avant. A côté de ces principes. l’entreprise a crée un guide du «Lexique Environnemental». la ville compte mettre en place des programmes de jumelage avec deux régions italiennes. La stratégie urbaine de la région consiste alors à s’inspirer des principes de la cité durable. Par ailleurs. En effet.2% contre 38. nombreuses sont celles rejoignant les rangs des grands groupes privés dans ce domaine. La ville de Settat sera ainsi dotée d’une cellule d’assistance et de conseil au sein de la Chambre de Commerce de Settat. suite à l’initiative de la Banque Mondiale et du Centre des Nations Unies pour les Etablissements Humains (CNUEH). l’entreprise a contribué à la rénovation des routes et des écoles de la commune. mais aussi auprès de la population. il consiste en la réduction des coûts de production.

la FJE construit son action au travers de la Maison du Jeune Entrepreneur (MJE). parmi lesquelles celle portant sur le lancement d’un programme d’aide à la création d’entreprise. Le comportement de l’entrepreneur doit également évoluer. et près de 8 000 emplois avec un coût de création d’un poste d’emploi n’excédant pas MAD 10 000. dans leurs activités. aux principes durables. L’info en continu sur www. l’OCP a mis en place des moyens d’intervention nécessaires à la sécurité de ses employés et développe. son projet de minéroduc pour le transport de phosphate par voie humide. Afin d’encourager les entreprises à traduire concrètement. participation aux différents projets des municipalités… Dans le même temps. Yassmina Berrada yaberrada@ode. lutte contre l’analphabétisme. LʼOCP. enfouissement des déchets et incinération informelle. il n’existe pas encore de subventions spécifiques pour les entreprises. Un soutien de lʼEtat indispensable A l’étranger. monde économique et universitaire. modèle de soutien à la TPE dans la région Fruit d’une association entre institutions publiques. actuellement. une expérience pilote avec la Région Chaouia-Ouardigha. et le prix spécial jury pour la catégorie EcoService qui a été décerné le 17 mai dernier par le REME.ode. plusieurs décrets ont vu le jour. L’Office s’est ainsi engagé à travers la signature de plusieurs conventions avec les autorités de la région. la FJE a ainsi signé. Seulement. « guichet unique » à disposition des collectivités locales dans leurs politiques d’appui des jeunes porteurs. en 2007. Rida LAMRINI Se déclinant à l’échelle régionale.ma La Fondation du Jeune Entrepreneur. par la suite. et société civile. l’entreprise a lancé plusieurs programmes sociaux en faveur de ses employés et des habitants de la région. entamé l’accompagnement d’une quarantaine d’entre eux et élaboré et déposé 33 projets auprès des banques. il serait judicieux de dynamiser la démarche de l’INDH en vue d’améliorer les conditions de vie de la population. Au travers de l’intégration de la culture environnementale dans le système éducatif. se limitant au Fonds de Dépollution Industrielle (FODEP) et au Fonds National de l’Environnement (FNE). dès son plus jeune âge. la Fondation est en pourparlers avec d’autres collectivités intéressées par son action. L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 31 Opérant en tant que guichet Moukawalati. Au vu de ces premiers succès. Il s’agit ainsi de muscler l’offre actuelle.Autant d’efforts qui ont permis à l’entreprise de gagner le prix EcoResponsable. les impératifs du développement durable. la FJE a enrôlé. dans le traitement des produits en fin de vie. grâce notamment à la Charte nationale de l’environnement. plus de 200 jeunes dans ses programmes. De même. L’Office Chérifien des Phosphates est tout aussi actif dans la région et veille aussi bien au respect environnemental qu’au développement durable pour permettre aux populations de la région d’améliorer leur qualité de vie. 2 candidats ont ainsi pu bénéficier d’un financement bancaire et procédé à la création de leur entreprise. modèle public à suivre En parallèle. employés. au cours du premier trimestre 2010. Cette convention prévoit d’assister 2 000 jeunes à créer leurs entreprises durant les 5 prochaines années. son expérience est suivie de près par des correspondants étrangers et des organismes internationaux. sur la base d’un engagement auprès de l’ANAPEC sur des objectifs annuels. générant des investissements de l’ordre de MAD 500 millions. des mécanismes ont été expérimentés et ont déjà donné des résultats. le 30 décembre 2009. Toutefois. Cette initiative a pour objectif de développer l’économie de la région. Mme Baddag met l’accent sur plusieurs obstacles freinant l’essor du développement durable : dominance de l’informel (solutions artisanales). qui peuvent avoir des conséquences graves d’un point de vue sanitaire. De même. le citoyen serait sensibilisé. C’est le cas de l’éco-taxe qui permet de collecter des fonds.ma FOCUS .

ODE : Quelles sont aujourdʼhui les freins rencontrés par les entreprises pour développer leur activité dans votre région. ODE : La région de ChaouiaOuardigha a une vocation industrielle et agricole importante. : Je pense que la problématique de l’assainissement au niveau des zones industrielles dans les localités les plus convoitées (Settat.ode. A. ODE : Le développement durable est désormais primordial. la sensibilisation et l'assurance de la promotion régionale des programmes de conseil et d'accompagnement des PME. le CRI assure. A. notamment avec la nouvelle stratégie de positionnement industriel et commercial et qui est une déclinaison des plans «Emergence» et «Rawaj». des formations en partenariat avec la «Fondation Banque Populaire pour la création d’entreprise» au profit des porteurs de projet sélectionnés dans le cadre des appels à projets de ladite Fondation. annuellement. Pour notre Région. en particulier en termes de développement durable ? L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat Membre de la commission de sélection des projets présentés dans le cadre du programme «Moukawalati».ma . Cet événement était l’occasion également pour primer les meilleures pratiques des entreprises de la Région Chaouia-Ouardigha. : Le Projet Ditema est porté par un consortium de plus d’une centaine d’entreprises espagnoles de la Région de Grenade. A. Nous organisons également. ODE : La région vient dʼaccueillir un méga projet espagnol. A titre de rappel. et dont la mission est de contribuer à mieux répondre aux besoins S. les débats au sujet du projet de la Charte de l’environnement ont-ils contribué à sensibiliser tous acteurs de la Région à la nécessité de préserver les ressources et de protéger le climat dans une démarche de développement durable. orientation due principalement à sa proximité géographique vis-à-vis des grands pôles économiques du Royaume et aussi à la disponibilité d’une assiette foncière importante. que pouvez vous nous en dire ? S. comment votre région se préparet-elle à ce principe ? Said AQRI Directeur Centre Régional d’Investissement Chaouia-Ouardigha ODE : Quelle est la stratégie adoptée par le CRI pour développer lʼentreprenariat dans la région ? Comment se manifeste lʼaccompagnement du CRI et quelles sont les aides attribuées ? S. A. : Le CRI œuvre à travers ses deux guichets d’aide à la création d’entreprise et d’aide aux investisseurs à l’assistance et l’encadrement des investisseurs. 32 L’info en continu sur www. En outre. dans nos locaux. Les travaux démarreront au cours du troisième trimestre 2010 et devront durer 24 mois. le CRI a initié les journées économiques de la Région en 2008 autour de cette thématique. ces dernières années ont été marquées par un changement de son rôle traditionnel du «grenier du Maroc» vers la consolidation de sa vocation industrielle. la promotion de l’entrepreneuriat dans la région. pour un montant d’investissement de MAD 1.FOCUS INTERVIEW d’accompagnement et de financement pour les entreprises. Cette tendance sera encore appelée à se conforter les années à venir. qui sera installé sur une superficie de 402 ha dans la commune de Tamdroust (Province de Settat). Ce réseau s'assigne comme objectifs principaux l'information. en collaboration avec ses différents partenaires locaux et nationaux. Berrechid. à la création de plus de 400 entreprises et à l’encadrement de 300 projets d’investissement en moyenne. prévoit la réalisation d’une cité intégrée avec un parc industrie plurimétiers. Berrechid.1 milliard. les TPE / PME représentent près de 90% du tissu entrepreneurial et occupent plus de 50% de la population active dans le secteur privé. S.200 postes de travail. la Région a initié en 2009 le réseau régional de la modernisation compétitive des entreprises en partenariat avec l’ANPME et la GTZ. A. A ce titre. Benslimane et Khouribga) ont permis de sensibiliser le tissu entrepreneurial et les acteurs locaux aux dimensions sociétales. : Je pense que cette tendance n’est pas fortuite et que nous sommes entrain de suivre les business modèles internationaux où les métropoles se spécialisent dans les services et les régions périphériques s’orientent vers l’industrie. Sahel…) constitue une préoccupation majeure en vue d’ériger ces zones en parcs industriels intégrés. au détriment des services. Bouznika. S. Ce méga projet. : Conscient de l’enjeu que représente à terme le développement durable. Des ateliers organisés sur tout le territoire de la Région (Settat. Ainsi nous contribuons. Aussi. un programme de réhabilitation de ces zones a été initié en partenariat avec le Département de l’Industrie. Est-ce volontaire ? Il permettra alors d’attirer près de MAD 4 milliards d'investissements et de créer 3. économiques et environnementales de l’acte d’investissement et aussi de vulgariser les outils et les technologies propres.

.

DOSSIER CENTRAL L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat DOSSIER CENTRAL Appui aux PME et TPE : les programmes gouvernementaux revisités 34 L’info en continu sur www.ode.ma .

A fin 2009.textile/habillement et hôtellerie/tourisme». le secteur privé et les Banques se sont ainsi engagés dans des programmes visant à renforcer la compétitivité de la PME tout au long de son cycle de développement. l’innovation et l’environnement.Composant la majorité du tissu économique marocain. ayant ciblé l’AMITH. Le dossier présenté. Rawaj et «Soutien à lʼEntreprise» de Millenium Challenge Account. notamment lʼAgence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (ANPME). Une première phase (2000-2003). ont eu droit à des actions de formation en gestion d’entreprise et de coaching individuel. ô combien indispensables à une économie en pleine émergence. Un engagement qui vient accompagner trois stratégies sectorielles phares lancées par notre pays. les programmes Moukawalati. Deux programmes pour favoriser la création de nouvelles PME : Moukawalati et Taahil Al Mokawalat "TAM-TPE-PME" Taahil Al Mokawalat : des résultats concluants pour les PME conduisant à sa reformulation pour les TPE Développé dans le cadre de la Coopération Maroco-Allemande GTZ en partenariat avec l’ANPME. même pendant une période très difficile dans les secteurs concernés. explique que « la qualité particulière de cette formation et sa contribution à la performance des entreprises est attestée par des études. Nul doute aujourdʼhui que son développement et sa mise à niveau sont des priorités économiques et politiques qui déterminent le niveau de développement de notre pays et sa stabilité sociale et politique. a permis d’obtenir des résultats positifs puisque 98% de l’enveloppe accordée (MAD 31millions) a été utilisée au profit de 71 entreprises formées et accompagnées en management. Les entreprises ayant bénéficié de ces actions ont enregistré des avancées considérables en termes d’amélioration de la qualité. Maroc Numérique 2013 et Rawaj 2012. Christian Pollak. Les composantes de ce programme étaient centrées autour de la promotion de l’entrepreneuriat féminin. 1 976 personnes opérant dans différents secteurs. résultat de recherches et de divers entretiens avec les responsables et intervenants dans le domaine de lʼappui aux PME. met en exergue les avancées de chacune de ces actions dʼappui et de soutien. de maîtrise des instruments de gestion et d’augmentation de la productivité. LʼEtat. Les objectifs de ce programme ont été atteints. la FMC et la FMCI. une réussite qui s’expliquant par le L’info en continu sur www.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 35 DOSSIER CENTRAL . Suite à une première phase concluante. Conseiller Technique Principal de TAM. une seconde phase (2003-2009) s’est vu attribuer une enveloppe de MAD 35 millions. le Pacte National pour lʼEmergence Industrielle 2009-2015 (PNEI).ode. la coopération maroco-allemande (GTZ). En plus. Le taux d’insertion de plus de 90% des apprenti(e)s en est une preuve éclatante. nous constatons que la grande majorité des entreprises participantes a maintenu son engagement dans la formation. mais surtout par les entreprises elles-mêmes. la PME se trouve au cœur des préoccupations gouvernementales. à savoir. le projet Taahil Al Mokawalat (GTZ-TAM) visait la mise à niveau des PME et le développement de leur compétitivité internationale à travers la restructuration et l'amélioration des prestations des associations professionnelles.

particulièrement en phase de négociation avec la banque. à l’horizon 2010. des résultats peu probants poussant les pouvoirs publics mettent en place un plan de relance Lancé en 2006. Selon Kamal Hafid. à hauteur de 10% du coût du projet dans la limite de MAD 15 000. elles tablent sur 2 000 entreprises. avant la création. Ce succès a poussé les fondateurs à mener un nouveau programme. d'offrir des prestations d'appui post. le conseil et l’encadrement comme des éléments essentiels de leur performance. l’extension du projet à d’autres bénéficiaires est conditionnée par les résultats de la première phase. dans le même temps. L’objectif fixé au lancement du programme Mokawalati était la création de 30 000 TPE à l’horizon 2008 dans toutes les régions du Maroc. Le montant alloué au projet « Soutien à l’entreprise » est de l’ordre de USD 34 millions. à travers la Millennium Challenge Corporation (MCC). financés en majorité par le MCC. Selon Abdelkader Amrani Mansouri Idrissi. il est dédié aux jeunes entreprises créées dans le cadre du programme Moukawalati et aux activités génératrices de revenus retenues par l’Initiative Nationale de Développement Humain (INDH). Il octroie une avance sous forme de prêt sans intérêts. garantit 85% du crédit bancaire nécessaire pour la réalisation du projet. générant ainsi quelques 5 234 emplois au lieu de 90 000 prévus.DOSSIER CENTRAL changement de culture des entrepreneurs prenant de plus en plus conscience des besoins de mise à niveau de leur entreprise et considérant la formation. bénéficier de quatre programmes : Imtiaz. Pendant le démarrage. d'un accompagnement pendant les trois phases critiques du projet. il vise l’adaptation des offres de service aux besoins des TPE. l'objectif étant la préparation d’un dossier de Des plans pour améliorer la croissance des PME et renforcer leur productivité Les entreprises ayant un potentiel de croissance. 3 074 projets ont été déposés auprès des banques dont 1492 financés et seulement 1125 créés. Lancé en 2009. En effet. ce programme a été signé le 31 août 2007 entre les gouvernements marocain et américain. A fin 2008. « Moukawalati » est dédié aux diplômés chômeurs (lauréats de l'enseignement professionnel. en 2009. Pour rappel. Directeur Général de l’ANAPEC. Ces résultats peu satisfaisants ont poussé les pouvoirs publics à mettre en place. Les autres mesures concernent l’élargissement du réseau des guichets d’appui qui devraient passer de 115 à 183 unités réparties sur l’ensemble du territoire national. au profit des créateurs d’entreprises ainsi que les très petites et moyennes entreprises. De même. tout en bénéficiant de trois effets de levier. » L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat Les porteurs de projets bénéficient. Rawaj et « Soutien à l’entreprise » de Millenium Challenge Account (MCA). un projet sur deux est financé par les banques». Lancé à fin 2008. quant à elles. Il durera 5 ans et devrait s’achever en 2012. Directeur du projet. crédit bien ficelé pour faciliter l’accès au financement. enfin.ma . Selon les responsables. De ce fait. des guichets seraient créés au sein de l’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail. L'Etat prend en charge les frais d'accompagnement dans la limite de MAD 10 000 par projet. Il supporte deux objectifs stratégiques : la pérennisation des entreprises créées et l'amélioration des revenus des jeunes entrepreneurs et de leurs salariés. des universités. En outre et en partenariat avec le Groupement Professionnel des Banques Marocaines (GPBM). l’étude technique et surtout le montage du Business Plan. les prévisions de création sont revues à la hausse. Moussanada. Pour 2010. Visant l’accompagnement de 6 000 jeunes entrepreneurs. Le pilotage et la gestion de ce programme ont été confiés à l’Agence du Partenariat pour le Progrès (APP).création et d'assistance technique au profit de 400 entreprises créées dans le cadre du programme Moukawalati et de 200 activités génératrices de revenus créées dans le cadre de l'INDH. Une étude d’évaluation d’impact sur la pérennité des entreprises et sur les revenus des entrepreneurs sera réalisée avant le passage à la deuxième phase qui bénéficiera à 3600 entreprises créées dans le cadre du programme Moukawalati et à 1800 activités génératrices de revenus. remboursables sur six ans avec un différé de trois ans et. une analyse stratégique est élaborée dévoilant les points forts et les points faibles de la structure. le projet « Soutien à l’entreprise » se propose. bacheliers. un appui est accordé pour l'étude de marché. étudiants de l'enseignement supérieur) désirant créer une TPE dont le montant d'investissement ne dépasse pas MAD 250 000. « depuis le lancement de ce plan de relance. Ceci dit. pour une période allant jusqu’à septembre 2012 et coordonné en partie avec l'ANPME. Le plan prévoit également la formation de 112 accompagnateurs et la mise à leur disposition des supports et outils pédagogiques. « Soutien à lʼentreprise » : encore trop tôt pour évaluer les retombées de ce projet ambitieux « Soutien à l’entreprise » est le cinquième projet mis en place dans le cadre du programme MCA-Maroc.ode. « il est encore trop tôt pour évaluer les retombées de ce projet. des Chambres d’artisanat et des associations de microcrédit. Ce dernier a été ouvert à tous les porteurs de projets et non plus seulement aux diplômés. après le démarrage. 36 L’info en continu sur www. l’aide permet d’adapter le Business Plan aux critères retenus par la banque. Mokawalati. peuvent. un plan de relance. il ambitionne que les banques marocaines puissent proposer des produits financiers adaptés aux besoins des TPE/PME. Enfin. ce programme est encore en phase de mise en œuvre. nommé TAM PME-TPE.

Un fond spécial. Il permettra d’accompagner à l’horizon 2012. Sur les MAD 900 millions dont dispose le « Fond Rawaj ». l’entreprise (Marwa) est la seule à en avoir bénéficié. annuellement. Sur le plan financier. 36% des objectifs fixés pour 2008-2009 ont été atteints. a connu la participation de 28 entreprises qui ont présenté des projets de développement par l’entremise de leurs banques partenaires à savoir la BMCE Bank. à travers l’octroi d’une prime à l’investissement de 20%. et ce. évoque les nouveautés de ce programme : « il ne s’agit plus d’aider les entreprises en difficulté mais celles en pleine vitalité. de soutenir le développement de 25 champions nationaux et de créer 12 Zones d’Activités Commerciales. une mesure innovante pour la compétitivité des entreprises a été impulsée. lancée le 16 novembre 2009. ces projets ont nécessité la mobilisation de MAD 26 millions. 18 projets. devant bénéficier à près de 15. plafonnée à MAD 5 millions. Nous avons besoin de PME “ championnes. pour réaliser leurs programmes de développement. Il consiste en une compétition nationale visant à primer. de manière volontariste. les 50 meilleurs projets de développement. et dans le cadre du PNEI.«Rawaj» : 36% seulement des objectifs fixés pour 2008-2009 atteints En juin 2008. Seuls. Cet accompagnement est matérialisé par un apport en expertise. le programme « Rawaj ». C’est le commerce de l’habillement qui a le plus tiré profit de ces projets de réhabilitation avec une part de 35%. les 40% restants sont accordés par l’organisme bancaire partenaire sous forme d’un prêt. « Rawaj » a appuyé neuf projets de réhabilitation des espaces commerciaux notamment des kissariates. 1 024 commerçants sur 2 100 prévus pour 2009. En effet. notamment dans les volets du marketing. Madame Echihabi. Ainsi. La première édition d'Imtiaz. Nous avons besoin de PME championnes. de locomotives DOSSIER CENTRAL .ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 37 “ Il ne sʼagit plus dʼaider les entreprises en difficulté mais celles en pleine vitalité. le fait marquant de la première année de « Rawaj » est le lancement des travaux de trois zones commerciales sur les 12 prévues d’ici 2012. du Retail Park à Oujda et de la plateforme commerciale de Meknès. les points de commerce des produits alimentaires ont accaparé 78% des fonds. suivi de la filière de l’alimentation avec 26%. soit un taux de réalisation de 41%. Enfin.ode. Il s’agit de celle de Nouaceur. A l’issue d’un processus d’évaluation et de sélection. tous secteurs L’info en continu sur www. de locomotives». Sachant que 40% de l’investissement provient des fonds propres du porteur de projet. a vu le jour. 12 000 commerçants dans le cadre de la modernisation du commerce de proximité. soit un taux de réalisation de 49%. Quant à l’accompagnement des champions nationaux. Il s’agit du programme Imtiaz 2009-2015 mis en œuvre par l'ANPME et visant l’accompagnement des PME à fort potentiel. destiné à la modernisation du commerce interne. Le Ministère du Commerce et de l’Industrie a accompagné ces marchands dans la modernisation de leurs points de vente et l'amélioration de la qualité de leurs produits et services. Ses objectifs consistent à améliorer la compétitivité des commerçants. ont pu bénéficier du plan ''Rawaj''. En outre. 000 commerçants. au niveau de la modernisation du commerce de proximité. en trois tranches (30/30/40). la Banque Populaire et Attijariwafa Bank. suivis du commerce de l’habillement. Il faut noter que trois projets sont en cours de finalisation sur un objectif de 5. de mener 25 opérations de réhabilitation. faire émerger de nouveaux modèles de commerce et assurer une offre en produits et en espaces commerciaux répondant aux besoins des consommateurs. 100 millions ont été débloqués au titre de l’exercice 2008-2009. Selon les filières. Directrice Générale de l’ANPME. doté d’une enveloppe de MAD 900 millions. de la logistique et des nouvelles technologies de l’information. une action qui a demandé MAD 28 millions. 1 230 commerçants ont pu en bénéficier. dʼexemples. Imtiaz : une compétition nationale en faveur des PME championnes et aux résultats acceptables Tout récemment. Le déblocage de l’aide se fait en fonction de l’état d’avancement du projet. d’exemples. a été mis en place pour le financement du ce programme. des rues marchandes ainsi que des souks.

le programme Moussanada concerne l’accompagnement de 500 entreprises par an. du chemin à parcourir pour dresser un premier bilan Dans le même cadre qu’Imtiaz. le programme est en phase de contractualisation.ode. aucun résultat pour Moussanada n’est disponible à l’heure actuelle. « l'entrepreneuriat ne tente toujours pas les Marocains. elle est de 60%. qui insistent sur le rôle primordial des banques partenaires pour amener le maximum d’entreprises éligibles à profiter de ce bonus accordé par l’Etat. Le montant global de la Prime Imtiaz qui sera alloué aux entreprises bénéficiaires. Ces projets devraient générer. Des programmes contribuant à l’amélioration des performances des entreprises. Mais le programme Mokawalati a soulevé un problème structurel de fond relatif à l’esprit d’entrepreneuriat qui fait défaut chez les jeunes marocains et qui peut constituer un point critique pour la réussite des différents programmes d’appui. une valeur ajoutée supplémentaire de MAD 1. Chacune des entreprises devra signer. mais dont les retombées économiques ne sont pas encore palpables Une évaluation des politiques publiques “ L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat Les résultats de cette enquête. Actuellement. contribue à hauteur de 60% au coût des prestations (TTC) de service ou d’acquisition des systèmes d’information. C'est l'esprit salarial qui continue à prendre le dessus». la fonction commerciale. et ce. la part des PME dans les exportations se situe à 30% et sa participation au PIB ne dépasse guère les 20%. ce bilan provisoire est jugé satisfaisant par les équipes de l’ANPME.9 milliards. M. l’approvisionnement. via le Fonds d’Appui à la Compétitivité des Entreprises (FACE). Alors qu’elles constituent 93% du tissu économique. Akesbi. le pays accuse toujours un retard en termes d’amélioration de la compétitivité des PME. d'amélioration de leur compétitivité et de renforcement de leur productivité. sur le plan macroéconomique et en dépit des efforts déployés. 38 L’info en continu sur www. Les entreprises ayant participé aux différents programmes de lʼANPME enregistrent de meilleures performances que celles non accompagné . montrent que les entreprises ayant participé aux différents programmes de l’ANPME enregistrent de meilleures performances que celles non accompagné. Moussanada : une palette dʼoutils proposée à la PME. Selon Hafid Kamal.ma “ L’ANPME mène depuis 2006 des enquêtes afin d’évaluer la situation des affaires. «à améliorer certains indicateurs d’activité notamment l’augmentation du chiffre d’affaires réalisé sur le marché intérieur ou à l'export. Chef du Pôle Communication. un chiffre d’affaires additionnel de MAD 3. les perspectives. l’organisation… et une offre sectorielle TI permettant aux entreprises d’acquérir et d’installer des systèmes d’information spécifiques à leur métier. les entreprises s’engagent. Contrairement à Imtiaz. la création de nouveaux postes d’emplois et l'introduction de nouvelles technologies. des programmes transverses visant l’optimisation des fonctions de support comme la stratégie. Si à mi-chemin de la première année. ont été retenus pour un investissement global de MAD 390 millions. Ce programme se décline en trois catégories : des programmes sectoriels adaptés aux fonctions opérationnelles de l’entreprise telles que le processus de production. l’emploi et les investissements des PME accompagnées et non accompagnées. Toutefois. Par ailleurs. s’élève à MAD 57 millions. un contrat de croissance avec l’ANPME. Tout ceci doit se faire dans un délai de 36 mois fixé par le contrat». dans leur démarche de modernisation. A travers ce contrat. Akesbi confie qu’il faut encore attendre 18 mois avant de dresser un premier bilan. le reliquat étant financé par l’entreprise. explique M. L’ANPME. 25 entreprises auraient déjà dû bénéficier d’Imtiaz. sur les 5 prochaines années. le design…. Le manque dʼune culture entreprenariale Certes. La contribution du FACE peut atteindre MAD 600 000 par entreprise pour les offres Moussanada Transverses et Moussanada sectorielle. après validation du projet d’investissement avec son banquier.DOSSIER CENTRAL confondus. il est probable que les réformes et les programmes conduits récemment en faveur des PME n’aient pas encore produit pleinement leurs effets et qu’il faudra attendre quelques années pour en apprécier l’impact. dans les prochains jours.6 milliard et 1 281 nouveaux emplois. sachant que dans d’autres pays de la région. et MAD 400 000 pour Mousanada TI. Le dernier baromètre publié en mars 2010 compte un échantillon de 230 entreprises dont 150 ayant bénéficié d’un programme ANPME et 80 n’ayant jamais été accompagnées. Etudes et Coopération de l'ANPME. les dates de lancement des appels à projet pour la deuxième et la troisième édition du programme Imtiaz sont prévues respectivement en juin et décembre 2010.

Dès lors. Le dernier rapport «Doing Business» montre bien qu'en comparaison avec les autres pays de la région. Directeur du CRI de Casablanca. “ Dépasser les contraintes exposées. taux d'imposition. doivent instaurer une veille autour de l’ensemble des politiques et stratégies touchant leur domaine d’activité. l’apprentissage de l’esprit entrepreneurial devrait être une partie intégrante du système éducatif. nécessite de la part de l’Etat. elles doivent respecter les règles de transparence (tenue d’une comptabilité. Un rôle que doit jouer essentiellement le système d'enseignement. Le Forum économique mondial rajoute d’autres facteurs qui bloquent l’entreprenariat au Maroc : corruption. manque d'éthique dans le milieu du travail et faiblesse du système de sécurité sociale. le faible accès au financement. valeurs fondamentales pour le développement de l’entreprenariat et d’intensifier les campagnes de communication et de sensibilisation autour de ces programmes. aux circuits de commercialisation et au foncier.ode. à leur tour. d’initier depuis le plus jeune âge la créativité et l’innovation. certes. difficulté d'accès au financement. Or. explique Abdellatif Fekkak. réglementation fiscale. inefficacité de la bureaucratie. une absence de module pour le développement de cette valeur dans notre système d’enseignement est à constater. A cet égard.En effet. sont les facteurs de blocage de l’entreprenariat au Maroc. Pourtant on dénote l’absence de success stories dans les manuels d’éducation ». Comme souligne Hamid Ben Elafdil. connu une amélioration considérable.ma L’info en continu sur www. totalement compatibles avec les valeurs citoyennes qui sont le fondement de l’éducation (…). le Maroc est relativement bien placé concernant les indicateurs relatifs à la création d'entreprise et l'obtention des autorisations administratives. au niveau de l’école. Un climat des affaires ne facilitant pas lʼadhésion aux programmes dʼaccompagnement De même. Enfin. Les entreprises. il faut le sensibiliser à l'esprit d'entreprise et rendre son choix suffisamment attrayant. dʼinitier depuis le plus jeune âge la créativité et lʼinnovation DOSSIER CENTRAL . selon la Banque Mondiale. il faut disposer d’un environnement des affaires sain. cotisation à la CNSS et acquittement des impôts). afin d’intensifier le développement de l’entreprenariat. En outre. le fonctionnement des tribunaux de commerce et le code de procédure civile. de multiplier ses efforts afin dʼaméliorer le climat des affaires. notamment depuis la création des Centres Régionaux d'Investissement.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 39 “ Pour que l'individu soit davantage attiré par le statut d'entrepreneur. s’il existe une panoplie de programmes d’appui à la PME et TPE. le taux d’affluence reste insuffisant et les objectifs escomptés sont rarement atteints. Tous ces éléments n’encouragent pas le développement de l’entreprenariat au Maroc. conditions sine qua non d’éligibilité à tout programme d’accompagnement ou de financement. ainsi que l’absence de méthode moderne de gestion et de marketing à même d’améliorer la productivité et la compétitivité. « les valeurs entrepreneuriales sont. il est à la traîne concernant les indicateurs en relation avec le code du travail. la protection des actionnaires minoritaires dans le droit des sociétés commerciales. faiblesse des infrastructures. Cependant. nécessite de la part de lʼEtat. Hajar Ghaleb hghaleb@ode. Professeur chercheur et Président du Directoire pédagogique de Grande Ecole de Management (GEM). l'environnement des affaires au Maroc a. mais il ne joue pas encore son rôle de «facilitateur». de multiplier ses efforts afin d’améliorer le climat des affaires.ma Ichraq Ouazzani Chahdi iochahdi@ode. Il doit également avoir les talents nécessaires pour pouvoir réaliser ses ambitions avec succès. Dépasser les contraintes exposées.

Accompagner 50 PME à fort potentiel par an.ode. . .Faire émerger de nouveaux modèles de commerce. En cours dʼachèvement de phase 1 du programme : assistance technique au profit de 400 entreprises créées dans le cadre du programme Moukawalati et de 200 activités génératrices de revenus créées dans le cadre de l'INDH. 36% des objectifs fixés pour 2008-2009 ont été atteints : .Accompagnement des champions nationaux. Résultats de la première édition : . 49%. Imtiaz 2009-2015 Moussanada 2009-2015 Accompagner 500 entreprises par an. Programmes pour le développement des PME existantes Soutien à l’entreprise de MCA 2008-2012 Pérenniser les entreprises créées et l'amélioration des revenus des jeunes entrepreneurs et de leurs salariés. de manière volontariste. dans leur démarche de modernisation.Assurer une offre en produits et en espaces commerciaux répondant aux besoins des consommateurs.18 projets. ont été retenus pour un investissement global de MAD 390 millions.Création de 1125 TPE et 5 234 emplois. . . Programme en cours : aucun résultat pour Moussanada nʼest disponible à lʼheure actuelle. Taahil Al Mokawalat PME-TPE Troisième phase en cours de réalisation. . Rawaj 2008-2012 . 1/5. Adapter les offres de service aux besoins des TPE . sʼélève à MAD 57 millions.réhabilitation des espaces commerciaux. . pour réaliser leurs programmes de développement.le montant global de la Prime Imtiaz qui sera alloué aux entreprises bénéficiaires. d'amélioration de leur compétitivité et de renforcement de leur productivité. L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 40 L’info en continu sur www.DOSSIER CENTRAL Tableau synoptique des Appuis aux PME et TPE Programmes Horizon Objectifs Etat dʼavancement Programmes pour la création de nouvelles PME Moukawalati 2009-2012 2009-2012 Créer 30 000 TPE et 90 000 emplois.Mise en place dʼun plan de relance.Lancement de la deuxième édition en juin 2010.modernisation du commerce de proximité. 41%.Améliorer la compétitivité des commerçants.ma .

.

une exonération totale de l´IS durant les 5 premiers exercices et l’imposition au taux réduit de 8. Depuis quelques années. votre marchandise n’est pas soumise à la législation relative au contrôle du commerce extérieur. le Maroc développe son offre.ma . taxes ou surtaxes frappant l'importation. une exonération totale de l´IGR durant les 5 premiers exercices suivie d´un abattement de 80% de l´impôt durant les 10 années suivantes. Petit tour d’horizon. Un régime de change libre Les opérations commerciales. De même. certains règlements sont à connaître pour optimiser son implantation. la production ou l'exportation. une exonération de la taxe sur les produits des actions. industrielles ainsi que les services que vous réalisez avec l'étranger bénéficient d'une liberté totale de change quel que soient votre nationalité et votre lieu de résidence.75% pour les 10 exercices qui suivent. les Zones Franches d’Exportation (ZFE) ont toujours contribué à renforcer la compétitivité des entreprises. La ZFE. des avantages pour renforcer votre compétitivité Un régime douanier spécial L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat Votre marchandise est exonérée de tous droits. 42 L’info en continu sur www.CAHIER DU COMMERCE EXTERIEUR CAHIER DU COMMERCE EXTERIEUR Pourquoi s’installer dans une Zone Franche d’Exportation ? Défiscalisées et non soumises au droit tarifaire. cherchant à attirer de nouvelles industries exportatrices. assimilés pour les non-résidents et une exonération de la Taxe sur la Valeur Ajoutée. une exonération pendant les quinze premières années d´exploitation de l´impôt des patentes et de la taxe urbaine.ode. Un système fiscal attrayant Ces zones vous offrent également des avantages fiscaux qui consistent en une exonération des droits d´enregistrement et de timbre pour la constitution ou l’augmentation du capital et pour l’acquisition des terrains. Toutefois. la consommation. la circulation.

l’Afrique du Nord et l’Afrique de l’Ouest. Trois zones franches opérationnelles sont aujourd’hui mises à votre disposition Actuellement. le Maroc dispose de trois zones franches opérationnelles situées à Tanger. C’est le cas notamment de Yazaki. Plusieurs activités de service sont également autorisées dans cette zone. Volkswagen. la chimie. la zone franche logistique (Medhub) est la base arrière logistique du complexe portuaire de Tanger Med. dans une région desservie par un grand port et l’aéroport international de Tanger. COFICAB. la métallurgie. spécialisé dans le câblage électrique. D'une superficie totale de 345 hectares. de soudure. filiale à 100% de TMSA. D’une superficie totale de 250 ha dont 130 ha seront aménagés entre 2008 et 2014. A coté des différents avantages prévus. Disposer dʼune autorisation de lʼOffice des Changes en cas de nationalité marocaine La zone franche du port de Tanger a été créée en 1962. A l’exception de «la zone franche du port de Tanger». une autre zone est en cours de réalisation. La zone franche du port de Tanger Etre de nationalité étrangère et produire pour lʼexportation Seules les entreprises étrangères dont l’activité est tournée vers l’exportation ont la possibilité de s’installer dans une ZFE et bénéficier des différents avantages mis en place.qui répondent aux normes internationales relatives à la qualité des équipements et des services. soit 170 000 Conformément à la réglementation en vigueur. une gamme immobilière complète d’entrepôts. Elle est exclusivement dédiée aux activités de logistique à valeur ajoutée (assemblage. Melloussa 1. elle occupe une superficie d’environ 6 ha.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 43 CAHIER DU COMMERCE EXTERIEUR . Toutefois. a démarré ses activités dans cette zone. Il sera opérationnel à partir de 2012. les L’info en continu sur www. concernent le commerce. propose. elle dispose d’une main-d’œuvre hautement qualifiée et compétitive. Les activités qui s’y exercent. spécialisé dans le câblage automobile. A coté des deux zones franches appartenant au port Tanger Med. Ce projet comporte un centre de formation aux métiers de l'automobile et une usine d'assemblage située sur un terrain de 314 ha de la Zone Economique Spéciale de Tanger-Med. une plateforme idéale au service des opérateurs logistiques désirant couvrir l'Europe. pouvant présenter une incommodité. emballage. le courtage. Respecter les normes environnementales La zone franche aéroportuaire d'exportation de Tanger se veut être la terre d'accueil par excellence des investisseurs. le textile et l’agro-industrie.ode. une insalubrité ou tout autre inconvénient similaire pour la santé. Exporter à hauteur de 85% des produits semi-finis et des biens dʼéquipement Cette condition est valable pour les entreprises étrangères et nationales disposants d’une autorisation de l’Office des Changes . l’électronique. mise en kit…). L’emplacement est situé à 15 km. de peinture et d'assemblage général ainsi qu'un centre d'expédition logistique. à la sécurité des biens et des personnes et à la préservation de l'environnement. avec une capacité de production de 30 véhicules par heure. les entreprises installées dans cette zone perdront dès le 1er janvier prochain leurs avantages douaniers et fiscaux. le groupe japonais Makita. l'entrée en ces ZFE est strictement interdite aux entreprises produisant des déchets classés dangereux.Trois principales conditions à remplir autres zones sont des parties intégrantes du port Tanger Med. elle est gérée par la société Tanger Free Zone (TFZ) rattachée depuis 2006 à l’Agence Spéciale Tanger Méditerranée (TMSA). Medhub constitue grâce à son excellente connectivité aux réseaux de transports marocains et internationaux. Les règlements des opérations que vous réalisez à l'intérieur des ZFE doivent être effectués exclusivement en monnaies étrangères convertibles. Entre 1999 et 2009. Elle est ainsi composée de deux zones . avec la volonté de reconvertir le port de Tanger en port de plaisance. au sud de l’Europe. La zone franche de Tanger a déjà accueilli plusieurs groupes internationaux opérant dans divers secteurs d’activités industrielles. de bureaux ou de terrains nus viabilisés (soit une surface totale de 40 000 m2 de bâtiments). Située à l’intérieur du port de Tanger. la parachimie et la haute technologie. Medhub. la flore et les ressources hydriques. un des leaders mondiaux des outils électroportatifs. spécialisé dans les produits textiles pour automobile. la mécanique. elle a été confiée exclusivement à Renault.la Zone Industrielle sous douane de 300 hectares et la Zone logistique de 65 hectares. Les activités industrielles autorisées dans la zone sont l’agroalimentaire. La zone franche logistique du port Tanger Med (Medhub) Si vous êtes une personne morale ayant votre siège social au Maroc ou une personne physique de nationalité marocaine résidant au Maroc. La zone franche industrielle du complexe Tanger Med spécialisé dans le câblage automobile. ainsi qu'à toute substance. Récemment. Le site comprendra des ateliers d'emboutissage. déchet ou non. cette zone a permis d’attirer MAD 6 milliards d’investissements et de créer 45 000 emplois. la faune. Gérée selon le principe de guichet unique. le textile et cuir. Située à l’est de TFZ. et Polydesign. à la location. ainsi que pour le voisinage et la qualité de la vie. vous ne pouvez procéder à des opérations d'investissement à l'intérieur des ZFE qu'en conformité avec la législation et la réglementation des changes en vigueur.

la métallurgie. pour un montant de USD 375 000. ainsi que tous les services liés aux activités précitées. la chimie. baptisée «Nador Free Zone» s'inscrit dans le cadre de la stratégie. les deux parties ont convenu de créer une commission chargée d'élaborer des recommandations visant le développement de la coopération commerciale entre les deux pays. le 15 juin dernier. d'une valeur de USD 294 000. Signature à Rabat d'un mémorandum d'entente entre l'UMA et le CCG Le Secrétariat général de l'Union du Maghreb Arabe (UMA) et le Secrétariat général du Conseil de Coopération des Etats arabes du Golfe (CCG). Zones franches d'exportation de Laâyoune Deux zones franches d’exportation verront le jour à Laâyoune sous la Quant à la zone franche d’exportation de Kénitra (Atlantic free zone).ma . ainsi que les industries de construction et de réparation navale. ce projet vise à recueillir la production des petits et moyens agriculteurs dans le cadre du "Plan Maroc Vert». aux termes des travaux. dite "plan de décollage". Le mémorandum vise à renforcer les relations entre les régions du Maghreb et du Golfe. le projet de loi 09-29. un mémorandum d'entente portant sur la coordination et la coopération dans divers domaines d'intérêt commun. le textile et cuir. dénomination «Zone franche d’exportation de Laâyoune I» et «Zone franche d’exportation de Laâyoune II». la métallurgie. le cas échéant. Hajar Ghaleb hghaleb@ode. La zone franche d'exportation de Laâyoune I sera réalisée sur un terrain d'une superficie de 34. Selon un communiqué du Ministère du Commerce Extérieur.ode. l’électronique. ainsi que les industries de construction et de réparation navale. le textile et cuir. et promouvoir leur partenariat dans les domaines économique et commercial. l’automobile. En plus d'améliorer la performance de l'OCE. ont signé. la métallurgie. La création de cette zone. Les activités autorisées à s’implanter dans cette zone franche sont principalement l’agroalimentaire. le textile et cuir. qui porte sur le développement de la région de l'Oriental et la réalisation d'infrastructures industrielles permettant l'instauration d'une équité territoriale et offrant des opportunités d'investissements à travers toutes les régions du Royaume. Dans le but de faire de Nador la seconde porte méditerranéenne du Maroc. Ce chantier d'envergure participera à la consécration du Maroc comme plate-forme compétitive de production et d'exportation à l'échelle régionale (au niveau du Maghreb. Zone franche dʼexportation de Kénitra La plateforme bénéficiera d'une position logistique et géographique idéale. voire même mondiale. la mécanique. elle s’étalera sur un terrain collectif de 344 ha. déjà excellentes. le 16 juin dernier à Rabat. Nador Free Zone sera axée sur le port de Béni Ansar pour développer l'activité de transformation industrielle destinée à l'exportation vers les pays européens. Les activités autorisées à s’implanter dans cette zone franche sont l’agroalimentaire. l’emballage et la logistique portuaire. la plasturgie.ma Zone franche de Nador Cinq zones en cours de réalisation Zone franche d'exportation de Dakhla D’une superficie totale de 13.3 ha alors que la ZFE de Laâyoune II occupera une superficie de quelque 109 ha. sur le marché local. la mécanique. 44 L’info en continu sur www. Signature d'un accord de coopération entre le Maroc et le Koweït pour la création d'une commission commerciale conjointe Le Maroc et le Koweït ont signé récemment un accord de coopération prévoyant la mise en place d'une commission commerciale conjointe. L'accord prévoit également d'augmenter et de diversifier les échanges commerciaux et d'intensifier l'échange de visites entre les entrepreneurs des deux pays. relatif à la transformation de l'Office de Commercialisation et d'Exportation (OCE) en société anonyme. la zone franche d’exportation de Dakhla sera réalisée sur un terrain faisant partie du domaine public portuaire. tandis que le second porte sur la promotion de la flotte de pêche côtière. l’électronique. la parachimie et la haute technologie. à la croisée des grands flux nationaux et internationaux. la mécanique. l’électronique. Elles se sont félicitées. Le premier vise à soutenir le projet d'élaboration d'une stratégie nationale pour le développement agricole. pour arriver à terme à une capacité de 400 000 véhicules annuellement. de l'Afrique et de l'Europe).5 ha. de la signature d'une série d'accords portant sur des secteurs stratégiques de développement. Le Portugal envisage de renforcer son partenariat stratégique avec le Maroc En marge des travaux de la 11e session de la Haute commission mixte marocoportugaise. Sources : MAP et Presse nationale L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat Agriculture et pêche maritime : signature de deux accords de coopération entre le Maroc et la FAO Le Maroc et l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) ont signé deux accords visant le renforcement de la coopération bilatérale dans les domaines de l'agriculture et de la pêche maritime. VEILLE REGLEMENTAIRE La Chambre des Conseillers adopte le projet de loi sur la transformation de l’Office de Commercialisation et d’Exportation en SA La Chambre des Conseillers a adopté. renforcée par le projet TGV. la plasturgie et l’emballage. de l'existence d'un réseau autoroutier et d'une excellence desserte aérienne et ferroviaire. à exporter et promouvoir leurs produits ainsi qu’à commercialiser une partie de la production. les deux parties ont précisé qu’ils vont œuvrer pour consolider davantage leurs relations politiques. Les deux zones franches autoriseraient les mêmes activités à s’implanter sur leurs terrains à savoir : l’agroalimentaire.CAHIER DU COMMERCE EXTERIEUR véhicules par an.

of f re c omp lé me nt a ir e au f i na nc e me nt b an c ai re RESSOURCES HUMAINES I d e n tifie r le b on can d id a t à p ar ti r d e s on CV e t de sa le ttr e de m otivat ion JURIDIQUE L a r es p o n s a b i l i t é j u ri d i qu e d e l ’ en t re p re n eu r MARKETING Bi en s eg m en t er p ou r mie u x c ib le r L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 45 COMMUNICATION C o mm en t fa i r e co n n a î t re s o n s i te we b ? OUTILS DE L’ENTREPRENEUR .OUTILS DE L’ENTREPRENEUR FINANCE L e f a c t ori ng .

Votre factor procède aux relances et au recouvrement jusqu’à réception du règlement de la créance. Trois acteurs interviennent : l’entreprise qui fait appel au factor. Faisant souvent partie des entreprises ayant des problèmes de trésorerie importants. Vous facturez votre acheteur. Comment rémunérer son factor ? Les services du factor sont rémunérés à travers deux composantes principales. Vous interrogez votre factor. qu’elles soient exportatrices ou pas. Il gère aussi bien les paiements dans les délais que ceux retardataires. du moins en ce qui concerne l’aspect financier. Le factor s’assure d’abord que les créances de l’entreprise sont solvables. les entreprises ont pour souci majeur de veiller à l’équilibre de leur trésorerie. augmenter son efficacité grâce à la maîtrise des coûts et lui permettre de se concentrer sur son métier de base. par vous même et par le factor qui devra régler ses factures auprès de la société d’affacturage. La gestion des créances est pourtant le nerf de l’entreprise.ode. s’assure d’être réglée et de disposer des ressources nécessaires pour la bonne marche de l’entreprise. Le client est totalement pris en charge par le factor. 6. le factor assure également le service contentieux en cas d'insolvabilité des clients. grâce à cette externalisation. 1. La première étape est d’établir un contrat de factoring entre l’entreprise et le factor (ou société de factoring). Vous transmettez vos créances à la société d’affacturage. Il existe sur le marché des organismes spécialisés dans l’assurance de créances ou l’assurance-crédit. la PME. qui. Les grandes entreprises disposent d’un cash flow ou de possibilités de financement notamment de leur banque. 7. La tâche est souvent compliquée et rendue plus ardue par les créances en souffrance. définies dans le contrat avec l’entreprise. La réalité est que les créances sont souvent récupérées bien après les échéances et ces temps de crise. l’ensemble de ses créances. sont également supportées par le factor. Vous effectuez la livraison ou la prestation de service. la créance nécéssite d’être assurée et le factor fait alors appel à une police d’assurance. cette solution est proposée comme un avantage certain puisqu’elle permet à l’entrepreneur de ne plus se préoccuper avec les retards de paiement et donc le déséquilibre de ses comptes. Celui-ci en devient propriétaire et lui garantit le paiement. 5. l’entreprise transfère au factor. soulager la trésorerie de l’entreprise. Pour les adeptes de l’externalisation. L’info en continu sur www. Il est. Pour l’entreprise. Dans certains cas. vous attribue une ligne de garantie et vous couvre contre le risque d’insolvabilité de votre client. Celui-ci traite alors avec le client pour recouvrer la créance. Le recouvrement du poste « Client » est de ce fait un élément clé. L’externalisation de cette fonction fait son chemin et plus nombreuses sont les entreprises qui y font appel. par voie de subrogation. La partie non disponible est affectée à la constitution d’un fonds de garantie. une garantie à 100% des risques d’impayés Plus concrètement. Les pertes éventuelles dues à des débiteurs insolvables. Il doit donc être le plus transparent possible. n’arrangent guère les choses.ma 46 . Votre client vous passe une commande. Depuis quelques années déjà.OUTILS DE L’ENTREPRENEUR FINANCE L e f a c t o ri n g. après analyse. Du moins de sa trésorerie. Votre factor vous avance généralement jusqu’à 95 % du montant TTC des créances cédées. Le contrat liant l’entrepreneur au factor permet de clarifier les relations et d’éviter que des litiges ne surviennent. Les étapes du process : L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat Agrément FACTOR Financement s/ Acheteur Paiement Recouvrement Transfert de la créance Par Subrogation Facturation VENDEUR ACHETEUR ASSUREUR CREDIT Les créances de l’entreprise sont dorénavant comptabilisées chez le factor. il verse à l’entreprise 85 à 95% du montant des créances avant de les avoir encaissées. gérant la nouvelle relation avec le client. of f re c om pl é me n t a ir e au f in a nc e me n t ba n ca i r e Quels que soient leur taille et leur secteur d’activité. où les liquidités font défaut. Le factor minimise ses risques après avoir fait une étude des clients de l’entreprise. Lorsque l’analyse du risque est positive. en effet illogique de payer à l’entrepreneur des créances qu’il est presque sûr de ne pas récupérer. 3. conclure un accord de factoring est soumis à des conditions. 2. les entreprises ont commencé à externaliser cette fonction auprès de sociétés financières spécialisées : il s’agit du factoring ou affacturage dont l’objectif est double. Une mobilisation immédiate des créances pouvant atteindre 95% du montant global Dans la pratique. Un outil de gestion de son portefeuille clients Des factures immédiatement financées et évoluant au même rythme que le chiffre d’affaires : c’est ce que souhaite tout entrepreneur. Un poste client totalement sécurisé. 4. Votre client est généralement notifié. Cette cession peut être dématérialisée.

TVA comprise. cela est dû au manque d’informations. le financement de ses créances par un factor peut pallier une insuffisance de trésorerie ou de crédits bancaires. Cette commission est prélevée à chaque transaction (cession de créances) et basée sur un taux (fixe ou variable) ou un forfait. L'avantage est que ce financement ne nécessite pas d'autres garanties que les créances cédées. elle est calculée d’après le montant et la période de financement demandés. l’entreprise a un intérêt à recourir au factoring à chaque étape de son développement. D’une part. la commission générale de factoring. pour se libérer des tâches administratives ou encore pour financer la croissance. proportionnelle au montant de créances cédées. à condition qu’elle jouisse d’une bonne gouvernance. peut-elle se voir octroyer un financement par factoring ? Le financement par factoring a été perçu pendant longtemps comme concurrent à l’offre bancaire et ce.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 47 OUTILS DE L’ENTREPRENEUR . D’autre part. relance des débiteurs et traitement des litiges. La commission de financement rémunère l’avance de trésorerie. est inclus dans la commission d’affacturage. développer ses ventes. relance. tenue des tableaux de bord.ode. la commission de financement. garantie. Il faut rappeler que ce mécanisme finance uniquement le cycle d’exploitation (bas du bilan) de la PME. ou pour se prémunir d'un éventuel droit de préemption (URSSAF par exemple). le factoring constitue en réalité une offre complémentaire au financement bancaire. En effet.La commission d’affacturage (ou de service) rémunère les opérations de gestion : enregistrement et suivi des factures. Le factor peut bloquer une partie du montant des créances cédées pour constituer un fond de garantie qui permet de faire face aux impayés. En phase de maturité et de développement du chiffre d’affaires. La somme bloquée. restitution des éléments de comptabilité clients. les factures sont encaissées avant leurs échéances permettant ainsi un gain de temps dans leur gestion et dans les tâches administratives. en raison d'un manque de liquidités. et recouvrement). lettrage des paiements et leur remise en banque. le factor accompagne l’entreprise en mettant à sa disposition les mêmes services que sur le marché national. Pour les professionnels. est restituée à l'expiration du contrat.ma AVIS D’EXPERT ODE : Une PME pour qui le crédit traditionnel n’est pas envisageable. c'est-à-dire l'indemnité qu'impute le factor pour le financement de la trésorerie. En somme. Elle ne dépasse pas 1% des factures recouvrées. ODE : Que répondriez-vous à ceux qui jugent le coût du factoring important ? Si le coût du service Factoring est jugé important. le droit d'affacturage englobe deux composantes. Hicham DAOUK Directeur Général Maroc Factoring Groupe BMCE Bank En effet. même si les sociétés de factoring sont également des filiales de banques. la PME peut générer les moyens nécessaires pour favoriser son expansion. Le coût de la garantie contre l’insolvabilité. Il s’agit d’un taux d’intérêt généralement indexé sur les modalités de financement à court terme qui sont en vigueur dans les milieux bancaires. Concrètement. étendre sa clientèle. voire aborder des marchés auxquels elle n’avait pas accès jusqu'à présent. C’est donc une erreur de croire que son utilisation est un indice de difficultés financières pour l’entreprise. notamment au travers des facilités de trésorerie concédées aux entreprises. Au contraire. sécuriser et améliorer la gestion des créances clients Optimiser la gestion administrative Transformer les charges fixes en charges variables Se concentrer sur le métier de base Dégager les créances clients du bilan et équilibrer ses comptes Garantir le risque de débiteurs insolvables Avancer les créances clients et améliorer le cycle d’exploitation Ichraq Ouazzani Chahdi iochahdi@ode. Ce qui évite une trésorerie tendue du fait des retards de paiement. Basée sur un taux de référence bancaire. suivi des comptes. qu’elle réponde aux conditions de transparence et que son activité et son portefeuille clients soient « factorables ». Les avantages du Factoring Simplifier. rémunère l’administration des débiteurs (conseil. Enfin à l’export. analyse du risque. c’est-à-dire solvables. il y a de multiples raisons de s’adresser à un factor : pour se prémunir contre les défaillances des clients. C’est à ce niveau que l’affacturage peut paraître une solution alternative puisque la seule garantie est la créance cédée. en exploitant au maximum les possibilités du factoring. L’info en continu sur www. si celleci est prise en charge par le factor. une PME en phase de démarrage ne possède pas forcément les garanties nécessaires pour se voir octroyer un prêt bancaire. En phase de démarrage.

Il convient alors de lire les généralités et retenir l’essentiel. la lettre de motivation vous permettra d’asseoir votre choix de présélection. il y a lieu de préciser qu’un CV « parlant » n’a pratiquement pas besoin de lettre de motivation. La lettre de motivation peut ainsi refléter. parfois. En effet.ma . Il serait alors judicieux de vous renseigner sur la fiabilité des informations transmises par le candidat. il n’est pas nécessaire que la lettre de motivation soit manuscrite. ce type de compétence demeure indispensable pour toute personne devant occuper un poste managérial stratégique. De prime abord. élément de persuasion et d’ouverture pour un éventuel entretien. Afin de mieux réussir votre présélection et de détecter le bon potentiel. au cas où l’annonce serait anonyme. Si la lettre de motivation présente des éléments contradictoires avec le CV.OUTILS DE L’ENTREPRENEUR RESSOURCES HUMAINES Id e nti fi e r le b on c a nd i da t à p ar ti r d e s o n CV e t d e s a le ttr e de mo ti v ati o n Vous êtes en phase de recrutement et souhaitez dénicher le bon profil. Le candidat peut avoir un CV en béton mais vous décevoir lors de l’entretien. Le « mouton à cinq pates » n’existe que dans l’imaginaire des recruteurs. Elle est. quand c’est lui-même qui l’a écrit. Elle devra également comporter les véritables missions que devra d’assumer le futur employé. pour définir si le profil correspondant au poste proposé. Fiche pratique pour trouver « la perle rare ». sauf si le candidat possède plusieurs années d’expérience. Une simple lettre d’accompagnement concise suffit. une vérification s’impose. Or. Bien entendu. trouver le candidat idoine pour un poste vacant passe avant tout par une bonne lecture des CV. En général. Vous devez maintenant les lire. vous devez retrouver une touche personnelle du rédacteur. Premier constat. en rapport avec le contenu du CV. Or. Evitez d’être vague. Vous devez alors mentionner sur votre bloc notes les points et les questions à aborder lors de l’entretien individuel. vous devez cerner l’identité du postulant. si le candidat a adressé son CV via courrier normal. Généralement. certaines caractéristiques. Lettre de motivation. Vous pouvez avoir un candidat présentant un CV moyen mais un excellent potentiel. Dans ce cas. On peut rencontrer. l’étape de tri et de présélection débute. prenez le temps de recevoir un nombre suffisant de candidatures. des expériences réussies où le cursus scolaire n’est pas forcément en adéquation avec le métier exercé.ode. Aujourd’hui plus de 95 % des CV étant adressés par courrier électronique. voire même les « décortiquer ». les lettres de motivation se ressemblent et découragent le lecteur. 3 à 5. Le contraire est également valable. Bien sûr. nominative ou anonyme. Ceci bien sûr. après une première sélection. Réunissez ainsi plusieurs CV pour en retenir. L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 48 L’info en continu sur www. l’analyse graphologique n’étant que rarement utilisée. le descriptif du poste doit d’être objectif. Vous ne devez pas vous perdre dans les détails concernant les premières 3ème étape : L’entretien Tout se joue au niveau de l’entretien. pour des postes bien spécifiques. il convient de ne pas omettre de préciser le secteur d’activité de l’entreprise. les qualités et les attentes sont importantes pour juger la motivation et l’engagement du postulant. certains candidats ont besoin de faire savoir leurs attentes à leur futur recruteur et donc adressent une lettre de motivation même si ces derniers sont diplômés des plus brillantes universités ou grandes écoles. doit être concise et précise. l’état d’esprit de son rédacteur. Si le CV présente plusieurs missions dans divers domaines et métiers. après une première lecture diagonale du CV. 2ème étape : Décortiquer le CV et la lettre de motivation Dès réception des CV et des lettres de motivation. pas toujours évident ! En effet. telles les ambitions. 1ère étape : Passer l’annonce L’annonce. Vous devez être en mesure de repérer les signaux d’alertes et les points à éclaircir lors d’un éventuel entretien. le CV ne doit pas dépasser une page. CV étapes de tri mais cerner la concordance du profil au poste requis. Deuxième critère qui demeure important sur un CV. Le contenu du descriptif du poste est très important pour définir la concordance du candidat au poste requis. le cheminement des expériences professionnelles. sous forme de fichier joint dans le courrier électronique accompagnant le CV. souvent. cela signifie que le candidat n’a pas encore défini son plan de carrière et ne peut être considéré comme ayant de bonnes capacités de projection. Enfin.

même après leur titularisation. nous pratiquons une veille continue et nous nous attachons. tout particulièrement. ODE : Privilégiez-vous les candidatures spontanées ou le principe du « chasseur de têtes » ? Les deux approches sont complémentaires. il faut impliquer. Nous invitons les candidats pertinents à nous rencontrer pour un premier entretien de prise de contact. pour vous donner leur avis. en fonction des résultats à un questionnaire est une aberration ! Par la suite. spécialisés dans des profils juniors ou confirmés. votre instinct peut être votre allié. tout d’abord. Gesper Services reçoit beaucoup de demandes spontanées. Le temps moyen de la procédure est compris entre deux et quatre semaines. un tri est opéré après les entretiens. la recherche de candidats expérimentés se fait souvent en direct. Par ailleurs. Il suffit de travailler avec quelques grandes entreprises. Il faut éviter de tout « miser » sur les tests psychotechniques et autres.vous un suivi post recrutement ? Nous demeurons en contact direct avec nos candidats pendant les trois premiers mois. ODE : Assurez. «le diable peut se cacher dans le détail» ! Yassmina Berrada yaberrada@ode. il serait judicieux de le faire rencontrer à d’autres personnes au sein de l’entreprise.Pour le déroulé de l’entretien. A retenir Le recrutement n'est pas une science exacte : la règle du recrutement consiste dans le fait de se tromper le moins souvent possible dans le choix du candidat. Si vous êtes DRH. Ils ne doivent être qu’un complément du process de recrutement. 4ème étape : Pour avis Si vous décidez de recruter le candidat. nous comptons parmi nos clients des entreprises dirigées par des candidats placés. Quand il s’agit de profils pointus ou très connus sur la place. Idem pour les tests. lors de l’ensemble du processus. Evitez également de tomber dans la « recherche du clone ». Ali SERHANI Gesper Services L’info en continu sur www. ODE : Quelles sont les étapes à suivre par un cabinet de recrutement avant la présentation du ou des candidats à l’entreprise ? Quel est le temps moyen de la procédure ? Il convient. Car ne l’oubliez pas. il y a.ma AVIS D’EXPERT ODE : Les cabinets de recrutement sont-ils souvent sollicités par les PME ou seulement par les grandes entreprises ? Et comment l’approche se fait-elle ? Tout dépend de la structure. à « surveiller » les meilleurs profils du marché. et une short-list présentée au client entre deux et trois candidats pour chaque poste. Pour la chasse de compétences. les entreprises prennent contact grâce à une recommandation ou le bouche-à-oreille. ceux-ci préfèrent initier l’entrevue. par nos soins. C’est ce qui explique qu’aujourd’hui. Pour conclure. Certains cabinets. Parfois l’un des Directeurs ou Chefs de Département au sein de l’entreprise peut vous faire ressortir certains points qui ont pu vous échapper tout au long du process de recrutement. l’entité concernée par le besoin du recrutement. Il doit ainsi pouvoir anticiper sur les besoins de son entreprise. un bon recruteur est celui qui sait se mettre en veille proactive à la lecture d’un CV et d’une lettre de motivation. Concernant l’approche. En revanche. avant de nous transmettre leur CV. après s’être renseignés sur chacun d’eux via un réseau professionnel. Si vous décidez de ne pas recourir à un cabinet de recrutement et si vous êtes un professionnel RH. Cela accélérera la procédure et permettra de recadrer de manière continue le recrutement. car juger un candidat. un copier-coller d’un ancien employé. au travers d’une « Gestion stratégique RH » adaptée. parfois. nous ne nous focalisons par sur les tests de personnalité. puis c’est eux qui prennent attache en cas de besoin. d’identifier les candidats. de nouveaux clients affluent. vous pouvez vous référer au premier numéro de l’Observateur de l’Entreprenariat. N’oublions pas que le marché marocain est un micro marché. Si celles-ci sont satisfaites. près de 10 ans. en raison du coût financier élevé. Cela fausse tout le process. qui a donné satisfaction.ode. Nous veillons ainsi à collecter des informations objectives. uniquement.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 49 OUTILS DE L’ENTREPRENEUR . peuvent être sollicités par les PME.

vous pouvez être condamné à supporter tout ou partie du passif social. Action en comblement de passif Si vous êtes dirigeant d’une SA. Extension de la faillite aux dirigeants Violation des statuts et annulation de la société Vous êtes responsable. Que vous soyez un gérant ou un administrateur. qui constituent votre industrie. Si vous êtes en revanche associé dans une société en nom collectif. SCS. vol ou détournement. lorsque vous faites des actes de commerce dans un intérêt personnel. Quelle est votre responsabilité en cas de faillite ? S’il s’avère que vous êtes responsable de la faillite de votre entreprise. pour les actionnaires ou pour les tiers. s’il a été prouvé que vous avez utilisé vos pouvoirs de dirigeant à des fins personnelles et contraires à l’intérêt social ou pour favoriser une autre société dans laquelle vous êtes intéressé directement ou indirectement. s’il est prouvé que votre gestion défectueuse a contribué à créer ou développer la mauvaise situation de la société que vous dirigez. Pour répondre à vos interrogations. frauduleusement. dans la cas où vous auriez. vous risquez d’être puni de un an à cinq ans d'emprisonnement et d'une amende de 10 000 à 100 000 dirhams ou d'une de ces deux peines seulement. Faute de gestion commise pendant la vie sociale commettez une infraction à la loi sanctionnée par une peine. vous risquez de payer une amende de 4 000 à 20 000 dirhams lorsque vous émettez des actions et que l’immatriculation a été obtenue frauduleusement. Idem dans le cas où vous gérez une entreprise individuelle . Vous êtes aussi responsable pénalement dans le cas vous n’auriez pas procédé. votre patrimoine est toujours engagé car il constitue le gage des créanciers. lorsque vous détournez tout ou partie de l’actif ou. Dividendes fictifs et non présentation des comptes L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat Si vous êtes dirigeant d’une société de capitaux. causant dommage à autrui. SNC. vous pouvez engager votre responsabilité personnelle envers la société. votre responsabilité en matière des dettes sociales est limitée au montant de vos apports. fait attribuer à un apport en nature. Si vous êtes condamné pour abus de confiance. une évaluation supérieure à sa valeur réelle.ode. SCA. même involontaire. vous vous posez souvent des questions sur l’étendue de la responsabilité que vous êtes susceptibles d’encourir. Cette responsabilité ne peut être engagée que si la faute de gestion est telle qu’elle aurait facilement pu être évitée. Infractions relatives à la constitution Vous encourez également le risque d’être déclaré personnellement en état de redressement judiciaire lorsque vous disposez des biens sociaux comme des vôtres. directement ou indirectement. envers la société. Responsabilité financière Lorsque le redressement judiciaire ou la liquidation judiciaire de votre entreprise fait apparaître une insuffisance d’actif. ainsi rassemblées. de l’annulation de la société ou de la nullité de l’une de ses décisions. lorsque vous augmentez frauduleusement le passif de la société. toute entreprise commerciale ou artisanale. Vous pouvez être également déclaré des dommages résultant. Quid de votre responsabilité pénale ? Votre responsabilité pénale est engagée dès lors que vous Votre responsabilité pénale se trouve également engagée dès lors que L’info en continu sur www. lorsque vous tenez une comptabilité fictive incomplète ou irrégulière. vous encourez la déchéance commerciale qui comporte l’interdiction de diriger. ou société en participation. ou si les formalités de constitution de ladite société n’ont pas été accomplies dans les règles. ou à une ou plusieurs formalités de publicité prévues par la loi. administrer ou contrôler. en plus du paiement d’une amende. Déchéance commerciale Si vous étés gérant d’une SARL. en tant que fondateur ou premier dirigeant. JURIDIQUE En quoi consiste la responsabilité civile ? Votre responsabilité civile peut être engagée pour tout fait. vous êtes indéfiniment et solidairement tenu de tous les engagements de l’entreprise. vous risquez des peines allant jusqu’à l’emprisonnement. soit individuellement soit solidairement.OUTILS DE L’ENTREPRENEUR L a r e s po ns a b il it é j ur i di qu e d e l ’ en t r e p re n e ur Avant ou après le lancement de votre projet. vous risquez de peines d’emprisonnement. ou envers les tiers. Par ailleurs. Dans le cas d’une gestion collégiale. vous devez répondre spécialement des infractions qui se commettent dans votre entreprise en raison de l'autorité que vous exercez sur les hommes et sur les choses. dans les délais légaux. encore.ma 50 . le tribunal détermine la part contributive de chacun dans la réparation du dommage. du préjudice causé par le défaut d’une mention obligatoire dans les statuts ainsi que par l’omission ou l’accomplissement irrégulier d’une formalité prescrite par loi pour la constitution de la société. Abus de biens sociaux Dans le cadre de fautes commises dans votre gestion. à un ou plusieurs dépôts des pièces ou actes au greffe du tribunal. nous vous présentons ci-après les multiples facettes de la “RC” é que vous risquez d’engager. gérer.

Le dirigeant doit. produits défectueux… S’agissant de la délégation des pouvoirs. le dirigeant est censé agir en « bon père de famille » et garantir la bonne gestion de l’entreprise à l’égard des associés et des tiers. La SARL est considérée comme étant une société hybride à cheval entre les deux grandes catégories de sociétés citées ci-dessus. la responsabilité des dirigeants peut être engagée pour le comblement du passif de l’entreprise en difficulté. en connaissance de cause. nous analyserons pas à pas les différentes responsabilités qui incombent aux entrepreneurs pour chacune des formes de sociétés.ma Sources Dahir n° 1-08-18 du 23 mai 2008 portant promulgation de la loi n° 20-05 modifiant et complétant la loi n° 17-95 relative aux sociétés anonymes Dahir n° 1-03-194 du 11 septembre 2003 portant promulgation de la loi n° 65-99 relative au Code du travail Dahir n° 1-97-49 13 février 1997 portant promulgation de la loi n° 5-96 sur la société en nom collectif. De même. des actionnaires titulaires depuis trente jours au moins ou pour défaut de mise à la disposition.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 51 OUTILS DE L’ENTREPRENEUR . à travers la première solution. pour toutes les questions juridiques. Ceci étant et quel que soit le cadre juridique choisi. Enfin. votre responsabilité se trouve engagée en cas de défaut d’établissement des états de synthèse pour chaque exercice. Said Hidane shidane@ode. des états de synthèse… Qu’en est-il de votre responsabilité en matière de droit de travail ? Vous êtes pénalement responsable des infractions aux dispositions du Code de travail et des textes pour son application. ODE : Comment l’entrepreneur peut-il se prémunir contre la mise en cause de sa responsabilité juridique ? L'éthique et la bonne conduite des affaires permettant une prévention au quotidien est sans doute l'un des meilleurs moyens de protection contre les risques juridiques. à des poursuites qui peuvent être pénales. le chef d’entreprise peut par ce biais se dessaisir d’une fraction de ses pouvoirs en les transférant à une autorité subordonnée. pour réduire votre exposition au risque juridique. dans le délai légal. un nombre considérable de risques peut être couvert à l’instar des accidents de travail. civilement responsable des condamnations aux frais et dommages-intérêts infligées aux directeurs. lui apporter les réponses adéquates et lui éviter les erreurs passibles de sanctions. recourir. SCA) et les sociétés de personnes (SNC. Au Maroc nous distinguons deux principaux types de sociétés à savoir : les sociétés de capitaux (SA. également. aux spécialistes pour le guider. SCS. gérants ou préposés travaillant dans votre entreprise. dont notamment le maintien. des procès verbaux des assemblées.vous aurez. Ceci l’expose. la société en commandite simple.R Auditors & formes de société à responsabilité limitée ou de Advisors la société anonyme car elles leur permettent de limiter les pertes au montant de leurs apports. et/ou de la population environnante.C. en cas de faute de gestion. ou que aurez sciemment présenté aux associés ou aux actionnaires des états de synthèse ne donnant pas une image fidèle de la situation financière de l’entreprise.O. Elle lui permet en principe de limiter sa responsabilité pénale. de tout associé ou actionnaire. La responsabilité des actionnaires ou des associés est limitée à leurs apports respectifs.G. en général. opéré la distribution de dividendes fictifs.O dans les 6 mois de la clôture de l’exercice. nous pouvons citer deux moyens permettant d’atténuer l’effet de la responsabilité juridique de l’entrepreneur : la souscription d’une police d’assurance responsabilité civile et la délégation des pouvoirs. au siège social. de déléguer une partie de vos pouvoirs à de proches collaborateurs et contracter des polices d’assurance permettant de vous prémunir contre les actions en responsabilité. à toute assemblée. pour défaut de non convocation. lorsque la société est en redressement ou liquidation judiciaire. d’une activité dangereuse pour la vie des travailleurs. Ainsi. la société à responsabilité limitée et la société en participation Dahir n° 1-96-124 du 30 août 1996 portant promulgation de la loi n° 17-95 relative aux sociétés anonymes Dahir n° 1-96-83 du 1er août 1996 portant promulgation de la loi n° 15-95 formant Code de commerce AVIS D’EXPERT ODE : Comment la notion de responsabilité juridique constitue-t-elle un déterminant essentiel dans le choix de l’organisation de l’entreprise ? Afin de répondre à cette question. la société en commandite par actions. Mostafa BENHOUMMANE Expert comptable Commissaire aux Comptes Les investisseurs optent. SP). sciemment. des projets de résolution. Vous êtes également en tant qu’employeur. En somme.ode. il convient de bien choisir la forme juridique de votre entreprise. pour les A. Défaut de convocation de lʼassemblée générale Vous risquez diverses amendes pour défaut de réunion de l’A. L’info en continu sur www. Sans prétendre être exhaustif.

devraient ainsi respecter certaines conditions. Par ailleurs. . impulsif.Besoins uniques : dans le but de justifier plusieurs offres. sa production. En identifiant les marchés qui vous intéressent. Segmenter c’est donc avoir une image claire et précise des membres qui constituent le marché auquel une entreprise a choisi de s’adresser. « La segmentation consiste à rassembler. optez pour une segmentation adaptée. elle vous permettra également de prioriser vos efforts commerciaux. Les critères. et parfois coûteux. s'ils ont encore leur utilité. de déterminer ceux auxquels elle souhaite s’adresser afin d’adapter.Accessibles : les segments doivent être accessibles par la communication et les canaux de distribution. Qui sont-ils ? Comment réagissent-ils ? Quel comportement adoptent-ils pour un acte d’achat ? De quoi ont-ils réellement besoin ? Elle constitue alors une démarche préalable à la définition d’une stratégie marketing.Importants : les segments doivent être suffisamment larges pour justifier les ressources nécessaires pour les cibler. les critères classiques.Identifiables : les attributs de différenciation des segments doivent être mesurables afin qu'ils puissent être identifiés. la segmentation est-elle efficace ? Une fois la segmentation réalisée. taille du foyer. . Ils sont plus difficiles à déterminer mais néanmoins importants. chaque segment sera également évalué sur ses probabilités de succès commercial. une fois retenus. rôle dans le processus de décision. Pour un segment déterminé. C’est sans doute pour ces raisons que les concepteurs du marketing ont fait de la segmentation de marché un de ses fondements. L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 52 L’info en continu sur www. . de la taille du marché et de l’accord avec la stratégie et la vision actuelles de l'entreprise. pour toute entreprise. les segments doivent répondre différemment aux différents mix. il est nécessaire.peuvent également constituer des indicateurs importants pour la détermination d’un groupe homogène. Les critères comportementaux situation. communication et commerciale des entreprises. le marketeur peut combiner l’ensemble de ces critères.ode. Sur quoi repose le principe de la segmentation ? Tous les lexiques du marketing en donnent la même définition. ceux relatifs au style de vie et à la personnalité. de prospects ou de clients. Les marketeurs ont ainsi défini quatre «grandes catégories» de critères. .âge.com.. Les critères démographiques . sexe. Pour mieux le connaître et différencier ainsi vos cibles. Même si elle est souvent un préalable à une stratégie marketing. les opportunités dépendront du potentiel de croissance. devant la multitude des comportements humains face à un acte d’achat. Mais ils ne donnent pas à eux seuls une image exhaustive du marché. malgré la multitude d’outils scientifiques utilisés. ou encore bien informé. . un exercice complexe. n'en sont pas moins devenus insuffisants. Deuxième groupe de critères. sans différenciation aucune. -.OUTILS DE L’ENTREPRENEUR MARKETING B i en s eg me n t e r p o ur mi e ux ci b le r Exigeant. catégories socioprofessionnelles…constituent le premier grand groupe de critères. Enfin. il existe un certain nombre de critères qui permettent de procéder à la segmentation d’un marché.. Difficile. de l’état de la concurrence.ma .et socio-économiques revenus. arrive la première évaluation. Plus clairement. Car qu'il s'agisse de consommateurs ou d'entreprises.Discriminants : les segments obtenus doivent traduire des comportements et des attitudes différents. Certaines peuvent en effet choisir de produire en masse et pour tout le monde. en ensembles. au mieux. Ils sont ceux auxquels le recours est le plus courant.Durables : les segments devraient être relativement stables pour minimiser le coût des changements fréquents. afin de positionner l’entreprise et de proposer des plans d’actions commerciales adaptés à chaque groupe » précise ainsi le site documentaire oodoc... toutes les entreprises ne segmentent pas. malgré tout Familière aux directions marketing. . géographiques – localisation territoriale . la segmentation reste. des profits potentiels. Les «groupes de critères de segmentation» Comme toute démarche qui se veut scientifique. Mieux répondre aux attentes de la clientèle est le meilleur moyen pour optimiser un budget marketing. . les individus ayant des attitudes et des comportements proches. autant de qualificatifs pouvant s’appliquer à un consommateur de plus en plus insaisissable.

Jawad IDRISSI NECIM Conseil L’info en continu sur www.ode. en recourant à des intervenants et relais capables de l’aider. De nombreuses Success Stories ont décollé parce qu’elles avaient adapté leur production aux besoins spécifiques d’une cible déterminée. Les TPE / PME qui s’intéressent à un même marché peuvent mutualiser leurs moyens pour effectuer une étude sectorielle commune. toute entreprise peut ainsi trouver le moyen d’effectuer le travail en interne ou en externe. Dans le même temps. Le deal est donc de rechercher une démarche qui apporte le plus de résultats obtenus avec le moins de moyens.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 53 OUTILS DE L’ENTREPRENEUR . 80% des entreprises. ODE : Existe-t-il beaucoup de PME qui ont réussi leur segmentation ? Les exemples sont légion. n’ont. C’est tout à fait faisable. des questions demeurent et la majorité des directeurs se disent insatisfaits par leur segmentation. pour fonder la plupart des décisions et politiques marketing de l’entreprise. Celle de critères choisis a priori et celle basée sur des données statistiques ou de typologie. du choix des critères de segmentation et du niveau de détail recherché.. la palette de nouvelles possibilités. Actuellement. tout en limitant le coût d’investissement. Deux grandes méthodes de découpage coexistent. une bonne segmentation requiert de fortes doses de logique et de bon sens. pour la plupart PME.ma AVIS D’EXPERT ODE : Comment mener à bien le processus de segmentation ? Une bonne segmentation dépend en premier lieu de la démarche et méthodologie adoptées. les PME ne disposent pas toujours des moyens suffisants pour pouvoir faire appel à des spécialistes de la segmentation. Et c’est valable tant pour le petit vendeur de menthe à l’étalage qui attacherait des grappes de menthe par taille/prix. Ensuite. Avec une volonté et une approche intelligente. d’autres critères existent. faisant ainsi de la segmentation. Pour être concret. en fonction des besoins ou des motivations.. destinées à cibler de manière plus fine et pertinente. Toutefois. attitudinales. notamment ceux dits comportementaux. Safaa El fahli selfahli@ode. Pourtant.Segmentations comportementales. ils doivent être atteignables autrement dit réalistes. Le plus important est que les segments définis traduisent des attitudes et comportements distinctifs. ODE : Une TPE/PME ayant des moyens limités peut-elle avoir recours à ce processus ? La PME doit bien entendu adapter son étude de marché aux moyens dont elle dispose. Déjà. Enfin. Le recours à des stagiaires lauréats d’écoles de commerces pour réaliser le travail ou à un consultant en free-lance permet aussi de minimiser le prix de revient de l’étude.. Une segmentation de « bon sens» peut alors donner des premiers résultats satisfaisants. Leur rôle est justement d’accompagner les structures qui disposent de moyens limités dans leur démarche de prospection et d’étude de marché. de nombreux organismes d’appui aux entreprises PME existent. les PME disposent aujourd’hui de plusieurs possibilités pour faire une étude de marché à moindre coût. est aujourd'hui large. En parallèle. dans un premier temps. les critères les plus utilisés demeurent sociodémographiques. besoin que de données tendancielles. que pour la start up qui s’adresserait à des internautes. Ils doivent également être chiffrables et mesurables.

. L'objectif est précis et sans équivoque.Le score d'attribution. pourcentage de personnes qui ont vu ou entendu le message (spontané ou assisté). Ceux en fin de programme permettent d’analyser la pertinence de la stratégie et de comprendre les résultats de l’action de communication . il est indispensable de déterminer.. si l'enquête peut apporter des éclaircissements utiles et servir de base à des choix. une définition pertinente des objectifs Afin de pouvoir effectuer avant.L'attractivité. . quitte à ce qui vous préoccupe ne soit abordé que dans un deuxième temps.ma 54 . Déjà. pourcentage de personnes qui peuvent donner le nom de l'entreprise (ou du produit) émetteur de l'annonce. culturelle. L'argent investi en communication doit être rentable.Le score d'agrément ou . La démarche peut donc avoir certaines conséquences en termes de communication et entraîner des réactions de la part des personnes concernées par l'objet de l'enquête. mais surtout pour évaluer son bienfondé. . une évaluation de qualité. une planification précise et. par courrier.ode. Toutefois. Connaître l’impact d’une action de communication est donc fondamental. le message Mesurable : par des indicateurs nécessaires et suffisants. Une bonne conscience des enjeux et des conséquences possibles est donc indispensable avant même d'aborder les phases techniques du processus d'enquête. à l’avance. les objectifs ne sont pas toujours faciles à exprimer. Un objectif qui n'incite pas au challenge n'est pas un objectif digne d'un jeune cadre dynamique ! Réaliste : prend en compte les moyens.. est-il bien compris ? . tout peut être évalué ! A deux conditions : assigner un objectif précis à chacune des actions et mettre en œuvre les outils de mesure adaptés à vos objectifs. Pour une annonce publicitaire par exemple.. téléphone ou par mail. contents de voir que l'on s'intéresse à leurs opinions. En répondant à des questions simples. Lʼenquête par questionnaire Elle consiste en l’utilisation d’un questionnaire envoyé ou soumis. En effet. Spécifique : décrit précisément la situation et les résultats à atteindre.. les groupes cibles et de formuler des objectifs. parfois importants. Par ailleurs. des étapes. la rédaction doit toujours être minutieuse même si le questionnaire est court. bien sûr. expriment positivement leur satisfaction à l'égard du message dont elles ont le souvenir. Ainsi. doit permettre au répondant de s’exprimer librement. voit les choses.). l’enquête par questionnaires et les méthodes «face to face » qui supposent un contact personnel. l'attention.La compréhension. non seulement pour s’enquérir de la rentabilité d’une action entreprise. pendant et après l’action de communication.. pourcentage de personnes qui. L’entreprise peut ainsi comparer les objectifs et les résultats et corriger l’action. un journal d'entreprise.etc. cette même enquête peut être perçue de manière très positive par les clients. lors d'un test de mémorisation d'un message publicitaire. un stand. A l'inverse. Les méthodes d’évaluation les plus en vue Une fois les objectifs clairement définis et les indicateurs de mesure choisis. la qualité de ce dernier dépendant de la formulation des interrogations. un site Internet. Il faut surtout accepter qu’il dise comment. message qui capte .. pour chacune des questions. c'est possible ! Une campagne de publicité. Ceux mis en place alors que l’action est en cours permettent de savoir si le dispositif fonctionne comme souhaité. des investissements. différentes cibles. les compétences disponibles et le contexte. à chaque personne faisant partie d’un échantillon ou groupe test.Le score de reconnaissance ou En premier lieu. L’info en continu sur www. une enquête de satisfaction des clients peut être perçue en interne comme une critique. une newsletter. un engagement. un événement. Temporel : défini dans le Temps avec une durée. il est possible de mesurer : mesure d'audience. vient le temps de l’évaluation. Il s’agit d’un vrai projet impliquant une organisation rigoureuse. Le «face to face» Différents indicateurs de mesure Il existe plusieurs types d’indicateurs de mesure.La crédibilité des messages perçue par les cibles. on peut savoir si l'objectif est atteint ou non. si nécessaire. Parmi les méthodes les plus répandues. du sponsoring. La méthode SMART est alors conseillée pour une formulation optimale. collaborateurs. elle se traduit également par une interaction avec les répondants (clients. évaluer l'efficacité de la communication. sociale.OUTILS DE L’ENTREPRENEUR COMMUNICATION Ma « c om » es t -e l le un e r é u s s it e ? Oui.L'acceptation du message par les L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat Ambitieux : implique un effort. il convient d’obtenir une information spécifique. qu'il s'agisse de rentabilité économique. une remise en question ou un signe de défiance vis à vis du personnel. lui. en temps et en argent. A la différence des enquêtes par questionnaire. une date butoir. le face à face.. baromètre d'image. ..bons ou mauvais. notamment l’entretien et le sondage.

lorsqu’il s’agit de communication Média. Dans les entretiens collectifs (focus groups). mais comportent également une phase ultime. en tant qu’invité mystère. Selon les cas. Ainsi lorsqu'il s’agit d’actions de Marketing Direct. C’est une des raisons du succès de cette méthode. Les mesures d’audimat. Notre souhait aujourd’hui est de ne plus nous limiter à des évaluations a posteriori. L’évaluation est une opération permettant de faire apparaître de manière chiffrée et statistique. Ce processus s’avère parfois indispensable dans la mesure où il permet de justifier le bien fondé d’une stratégie de communication. Une bonne méthode est de reformuler ou résumer ce qui a déjà été dit pour demander des précisions ou des compléments.Pour cela. d’où la complexité de cet exercice d’évaluation. si le nombre de participants à un séminaire a augmenté significativement ou encore si l’évolution du nombre de visiteurs sur son site enregistre une hausse notable. dites dans le jargon «post-évaluations». Par ailleurs. il est assez difficile de justifier les retombées pour l’entreprise de ce type d’actions à court terme. Radio et Web). ainsi que la rentabilité des actions accompagnant le plan de communication Média & Hors-média. pour observer les réactions des autres ou même les provoquer. le recours à des mesures quantitatives est tout aussi souhaitable. Face-to-face Focus group Quelle méthode pour quelle action de communication ? La méthode adoptée dépend bien entendu du type d’action entreprise et des objectifs fixés. à la TV. les retombées en termes de vente et les remontées faites par les équipes sur le terrain constituent des outils d’évaluations fiables qui nous permettent d’apporter rapidement les améliorations nécessaires au bon déroulement de la campagne. de suivi. permettent aux annonceurs de relever avec une grande exactitude le nombre et la durée d’apparition de leurs marques sur ces différents médias. que l’on arrive à obtenir une information valide et opérationnelle. à l’exécution et au suivi . ce que la globalité de l’investissement en communication a eu comme impact pour l'annonceur. mais de proposer également à nos clients la mise en place d’outils de prévision en amont capables d’anticiper les retombées des campagnes de communication. S’ajoutent à cela des outils d’évaluations dont nous disposons aujourd’hui grâce au progrès technologique réalisés dans le domaine et qui nous permettent dans certains cas de connaitre précisément l’impact d’une action de communication. la communication n’étant qu’un paramètre parmi d’autres.…) Audio et vidéo • • • • • • • • • • • • • • • • • • • AVIS D’EXPERT ODE : Quelle place accordez-vous à l'évaluation des actions de communication et quelle méthode préconisez-vous ? En tant qu’Agence Conseil. JPO. Cela vous permettra de cumuler leurs points forts et de minimiser leurs points faibles. de mesure de la notoriété. une entreprise cherchera ainsi à savoir si ses ventes ont progressé après sa campagne de communication. Presse. si le cours de l’action en bourse a été valorisé. L’évaluation d’une campagne de communication est étroitement liée au type d’actions mises en place et aux objectifs assignés.ma L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat 55 OUTILS DE L’ENTREPRENEUR . et prochainement sur les Radios marocaines. les plans de communication que nous prévoyons pour nos annonceurs ne se limitent pas seulement à la réflexion stratégique.ma Ecrite Téléphonique Electronique Enquêtes Interview Observation Journal d’entreprise / Rapport annuel Affiche / Flyer Sites Web Evènement (congrès. Quand bien même cette évaluation demeure délicate. et l’établissement de bilans de campagne. il est essentiel de savoir que les résultats de l’entreprise sont l’aboutissement de plusieurs autres facteurs tels que la politique de prix ou la qualité de distribution. Jalal HAJJOU Directeur Général Optimum Marketing Group Cependant. dialoguer sur le mode de la conversation et relancer sans orienter. Jad Benhamdane jbenhamdane@ode. comme un événement. comme la mise en place de phase de tests sur certains supports ou médias. il convient d’éviter les questions trop précises. La mise en place de piges sur les différents supports de communication (TV. la dynamique de groupe et le dialogue direct entre participants facilite et stimule la libre expression. Ces dernières permettent à l'annonceur ou à l'entreprise de connaître avec une relative précision les résultats de sa campagne. L’info en continu sur www. sans laquelle on ne peut envisager d’aller au bout d’une démarche de création de valeur pour une marque : il s’agit de l’évaluation des résultats. A ce sujet. de tracking d’image. ou encore de sponsoring des événements. Elles consistent à observer les réactions et/ou le comportement des participants à une action de communication. nous permettent d’obtenir par exemple une estimation fiable du taux de pénétration de la campagne via le nombre de spectateurs devant leurs postes au moment de la diffusion du spot.ode. Action de communication Les techniques d’observation figurent également parmi les méthodes « face-to-face ». L’observateur peut participer lui-même à l’action. Plusieurs méthodes peuvent même être combinées. c'est principalement en interrogeant le public cible à travers des études de satisfaction.

cette nouvelle élite économique marocaine fait face à de nombreux obstacles. Un défi externe où le Maroc devait faire face à des occupations étrangères et devait maîtriser son ouverture sur le monde. attractif et en pleine croissance. le sérieux. les témoignages de grands noms du monde des affaires. S’agissant de la personnalité de l’entrepreneur. le Maroc a fait et fait jusqu'à nos jours face à trois défis. (iii) créer un environnement macroéconomique favorable à l'entreprise et. conduite auprès de 100 entrepreneurs marocains. L’élite économique marocaine : histoire. ethniques. le leadership. à l’ouvrage. dont la corruption et la complexité des procédures administratives. constituent une véritable entrave à toute évolution de l'économie marocaine. Et un défi de civilisation qui consiste à réussir à réformer l'Etat. pour réussir dans les affaires. de persévérance et de rationalité. la société et l'économie en modernisant son armée. En s’intéressant plus particulièrement à la communauté des affaires. Pour les deux universitaires. Ils ont ainsi mené une enquête auprès d’un échantillon de 100 entrepreneurs. des privilèges. L'enquête précise que 90 % ont un niveau d'éducation supérieure.ode. dont 75% maîtrisent au moins trois langues.LU POUR VOUS LU POUR VOUS L’Elite économique marocaine : étude sur la nouvelle génération d’entrepreneurs Noureddine AFFAYA & Driss Guerraoui L’Harmattan. concevoir une idée est une première étape. pour permettre au Maroc d'entrer dans la modernité tout en restant attaché à ses valeurs. (ii) promouvoir l'initiative entrepreneuriale auprès des jeunes. il est à la fois stratège et coach. les auteurs ont recueilli une série de témoignages d’entrepreneurs et de représentants de l’administration. l'étude. a révélé l'émergence d'une nouvelle classe d'entrepreneurs de plus en plus jeune (34% ont moins de 40 ans et 78% ont moins de 50 ans). elle est plutôt intuitive. 2009 Fruit de la rencontre entre les acteurs du monde universitaire et ceux de l'entreprise. Par ailleurs. mutations et regards sur l’avenir L’OBSERVATEUR de l’Entreprenariat Par ailleurs. Par son volontarisme économique. la citoyenneté. et ont intégré. le goût du risque et la motivation. les changements que connaissent l'économie et la société marocaines d'aujourd'hui. les auteurs sont parvenus à donner à leur analyse une dimension plus pragmatique. Toutefois. le développement du microcrédit a contribué au changement des mentalités dans le monde rural et au développement de la nouvelle génération d’entrepreneurs. Khalid Zouhou kzouhou@ode. les entrepreneurs sondés estiment que le développement de l'entrepreneuriat au Maroc passe par quatre actions phares : (i) renforcer la politique publique d'appui à la création d'entreprises. dégradation de l'environnement et pauvreté -. Enfin. appartenant à des horizons géographiques. l’ère des rentes. En effet. l’ouvrage de Noureddine Affaya et Driss Guerraoui tente de répondre à la problématique du renouvellement des élites économiques et de la mobilité sociale au Maroc. au mieux. l’Etat est capital dans l’émergence d’une économie développée .ma . son administration. politiques et religieuses notamment. Un défi interne où les facteurs culturels et politiques ont empêché l'Etat de réussir ses multiples tentatives de modernisation de l'économie et de la société. le respect de la législation régissant le monde du travail et l'appréciation de plus en plus prononcée de la qualité de la maind'œuvre. enfin. Enfin. Entreprises et entrepreneurs au Maroc : état des lieux. d’inspiration. car l’environnement est favorable. Ces contraintes. réinventer la modernité et mettre l'intelligence collective au service d'une meilleure gouvernance partagée sont les principales initiatives pouvant faciliter cette transition et affronter. sa fiscalité. les résultats révèlent la persistance de la famille dans l'origine du capital des entrepreneurs enquêtés et la place encore faible accordée à la gouvernance des entreprises. dont les principales caractéristiques sont le patriotisme. mais animés par un seul objectif : «contribuer à la construction d’un Maroc gagnant».ma 56 L’info en continu sur www. du clientélisme et de la parenté est révolue. à côté d'autres et non des moindres . sociales et professionnelles diverses. (iv) accompagner. d’audace. le cycle de ses activités productives et ses institutions. qui doit être complétée par le travail. Regards et opinions des acteurs Afin d’enrichir les résultats de l’enquête et tirer quelques enseignements. pleine de bonne énergie. les auteurs observent que tout au long de son histoire. appartenant à la « nouvelle génération ». appuyer et renforcer l'émergence de la nouvelle génération d'entrepreneurs. Moraliser l'économie. grande source d'espoir du Maroc du 21ème siècle. Il ressort de ces témoignages qu’entreprendre est un acte porteur au Maroc. culture et réformes Partant de ces ressources.crise de l'école. et que cette classe se féminise de plus en plus en raison de l'évolution positive de la situation de la femme au Maroc.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful