Etude du quartier EVA-Lanxmeer à Culemborg (Pays-bas

)
Approche de la QE Bâti Master Architecture ENSAG 10/11/09 Gilles Debizet
22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 1

Objectifs
• Présentation de solutions de gestion intégrée
– Interfaces bâtiment / urbanisme – Ecosystème et gestion des flux – Polyvalence de certains aménagements

• Plan
– – – – – Présentation projet EVA-Lanxmeer à Culemborg Gestion intégrée des eaux Maîtrise énergétique et utilisation des apports naturels Gestion de la mobilité Analyse QE et gouvernance
Debizet Cours QEVD Culemborg 2

22/02/2010

Culemborg (Pays-Bas) 27000 habitants 12000 emplois 1 km Vialys. 25km x 25 km 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 3 .

Projet EVA-Lanxmeer 250 logements construits entre 2000 et 2004 Station de pompage eau potable Ce nouveau quartier (40 ha) est installé sur un périmètre de captage d’eau potable alimentant la commune de Culemborg.nl/ le 22/02/2010 18 mars 2006 . L’urbanisation est en principe interdite sauf si le projet apporte suffisamment de garanties de protection de la nappe.evalanxmeer. Debizet Cours QEVD Culemborg 4 http://www.

Evacuation : infiltration sol. 3. Origine : eau de pluie (ciel) et eau potable (par réseau) Utilisation : toilette. 2. le réseau d’assainissement est souvent unitaire : eaux pluviales et eaux usées Debizet Cours QEVD Culemborg 5 22/02/2010 . évaporation. jardinage …. parking & trop plein espaces verts décantation et dégraissage sur parcelle ou réseau eaux pluviales traitement léger en station d’épuration rejet dans milieu naturel – Eau potable dans bâtiments eaux usées et eaux vannes réseau d’assainissement traitement lourd dans station d’épuration rejet dans le milieu – Exemple Eaux de Saint Martin d’Hères • • • • • • Prélèvement sous le lit de la Romanche à Vizille puis acheminement vers usagers Évacuation eaux usées et eaux vannes (pas toujours séparatifs) Station de relevage (près de Gabriel Péri) Stations de relevage sur canalisation jusqu’à Voreppe Station d’épuration à Voreppe : traitement mécanique et chimique Rejet dans l’Isère à Voreppe • Dans les communes urbanisées avant les années 70. réseau + traitement Rejet dans le milieu : mer. cuisine. rivière … • Techniques classiques : – Eau de pluie sur bâtiment infiltration directe sur parcelle ou réseau eaux pluviales(²) traitement léger en station d’épuration avant rejet dans le milieu – Eau de pluie sur chaussée.Gestion intégrée des eaux • Cycle de l’eau domestique 1. 4.

réduire le risque de pollution.Alimentation et assainissement eaux Pluie sur sol végétalisé 80% surface Pluie sur toiture végétalisée ou pas 10% surface Potable via réseau urbain Réservoir individuel Bassin de rétention Chasse d’eau WC Lave-linge Lavabo Douche Cuisine Filtre EV biologique &biomasse Station épuration communale Pluie sur chaussée automobile 10% surface Objectifs : réduire consommation énergétique. offrir un espace paysager et tempéré Rivière Jardinage . limiter les investissements 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 6 communaux.

Culemborg : « Captage » des eaux de pluie Toiture végétalisée ® EVA-Lanxmeer) Jardin privatif ® Debizet 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 7 Aire de stationnement ® Debizet Cour d’immeuble ® Debizet .

Assainissement Eaux de pluie non polluées Cour d’immeuble ® Debizet Bassin de rétention ®EVA-Lanxmeer 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 8 Jardin privatif et bassin ®debizet Bassin & décanteur ®EVA-Lanxmeer .

Assainissement Eaux vannes Filtre phytosolaire ® debizet Filtre phytosolaire ® EVA-Lanxmeer 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 9 .

offrir un espace paysager et tempéré 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 10 Rivière Jardinage .Alimentation et assainissement eaux Pluie sur sol végétalisé 80% surface Pluie sur toiture végétalisée 10% surface Réservoir individuel Bassin de rétention Chasse d’eau WC Lave-linge Filtre EV biologique &biomasse Potable via réseau urbain Lavabo Douche Cuisine Station épuration communale Pluie sur chaussée automobile 10% surface Objectifs : réduire consommation énergétique. réduire le risque de pollution. limiter les investissements communaux.

4. 4. 3. Chauffage Eau chaude sanitaire Appareils ménagers et éclairage Équipements multi-média et communication Eventuellement machine thermodynamique Debizet Cours QEVD Culemborg 11 22/02/2010 . 5. 6. 2. 5. Air extérieur (ressource ou déperdition) • Postes financiers de consommation 1. Animaux et êtres humains Apports solaires directs Combustibles renouvelables (bois. 3. 2. gaz …) Alimentation par réseau électrique & gaz Sources thermodynamiques chaude ou froide 7. végétation séchée) Fourniture combustible fossile (fuel.Maîtrise de l’énergie et utilisation des apports renouvelables • Ressources énergétiques pour l’habitat 1.

végétation séchée) Mais aussi : – Disposer les locaux afin de profiter des apports solaires et de limiter les déperditions – Stocker des calories et des frigories sous forme passive pour absorber les variations diurne/nocturne – Produire de l’électricité avec de l’énergie renouvelable 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 12 . charbon …) et la production de déchets nucléaires Stratégie : – Réduire les déperditions thermiques par les parois pour maintenir un écart de T° extérieur et intérieur à moindre consommation – Utiliser à bon escient les apports solaires directs (les augmenter lorsqu’il faut réchauffer et les limiter lorsque l’on veut garder la fraîcheur) – Limiter la consommation des appareils ménagers et des équipements – Moduler la température de confort selon les besoins et les moments – Utiliser à bon escient l’air extérieur (augmenter si ressource et limiter si déperdition) – Utiliser les énergies renouvelables (solaire. soleil hivernal. température paroi.Stratégie énergétique « durable » Objectifs globaux : – Disposer d’un habitat confortable (hygrothermie. éolien. hydraulique … et bois. gaz. luminosité …) – Réduire la consommation de combustibles fossiles (fuel.

Réduire les déperditions thermiques non désirées Limiter les parois extérieures Augmenter inertie intérieure & isoler les parois extérieures 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 13 .

Gérer les apports solaires Chauffe-eau solaire Panneaux photovoltaïques Ouverture croissante au RdC Différents pare-soleil 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 14 .

Implantation d’un îlot / distribution • immeuble haut au nord • cour à l’abri du vent • jardin-terrasse au sud • séjour au sud • chambres au nord abritée par double paroi • revêtement sol extérieur perméable Ilot vasalishof 29 maisons et appartements 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg Joachim Eble Architektur. Tübingen (D) photos ® EVA-Lanxmeer 15 .

Disposer d’inertie thermique et contrôler les échanges 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 16 .

• La consommation observée se situe entre 40 et 70 GJ. • De l’énergie électrique d’origine solaire est revendue au printemps et en été par la plupart des maisons dont le toit est entièrement couvert.Energie : Bilan par les usagers • En 2000. • L’objectif du quartier était 40 GJ au maximum. la réglementation imposait une consommation de 80 GJ par logement. seule une petite minorité atteint de fait les 40 GJ. • Est-ce une question de comportement ou une défaillance technique ? 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 17 .

Gestion de la mobilité • Implantation du quartier par rapport au village et à Utrecht et connexions aux centralités – Gare vers Utrecht – Proximité du cœur de village et de la zone d’activités • Cheminements internes connectés au village – – – – Voirie tous usages lentes et non traversantes Chemins piétonniers nombreux et maillés Stationnement vélo ergonomique Disjonction de desserte et stationnement automobile • Bilan par les habitants 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 18 .

Implantation du quartier par rapport au village et à Utrecht À 500 m de la gare ferroviaire À 300 m de la rue centrale du village 1 km A 5 km du réseau autoroutier 3 à 5 arrêts des différentes gares d’Utrecht (15 km) À 1 km du cœur de la zone d’activité 19 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg .

Connexions aux centralités Gare Centre village Zone d’activité 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 20 .

Cheminements internes Trame régulière (environ 80m x 80m) de chemins piétonniers et cyclables Certains dans la continuité des voiries communales Passerelles dans la traversée des zones humides Centre village Aire de stationnement automobile Arrêt possible devant tous les bâtiments sur des chemins pavés en impasse automobile 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 21 .

Cheminements tous usages 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 22 .

Cheminements piétonniers et peu cyclables 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 23 .

Stationnement vélo 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 24 .

nl/ le 18 mars 2006 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 25 . priorité vélo et train. so many don't see any car when looking out of the window. Bewonersvereniging EVA-Lanxmeer http://www. following the Call-a-car concept. People only pass these streets by car when delivering goods to (their) front door.bel-lanxmeer. sécurité élevée. Where the standard parking density is 1. Visitors however do get lost when entering Lanxmeer for the first time. dans la commune et dans la région urbaine (bonne accessibilité.5 (one and a half car per household) in Lanxmeer it is 0. made many inhabitants decide to get rid of their cars. They form a cooperation. émission CO2 faible …) The direct accessibility of a railway station within several minutes walk.Gestion de la mobilité Bilan par les usagers Objectifs : développer un quartier nouveau facilement accessible depuis les centralités et limiter le trafic automobile dans le quartier. With less cars than normal there are also lesser parking places than in other neighbourhoods. Streets are small and they are all cul-de-sacs. About twenty households share a fleet of four cars. Parking places are situated out-side the housing blocks.7. consommation énergétique faible. Or at least to share it with others.

Energie : réduction température de surface Poussière : réduction poussière dans l’air et dans l’eau Biodiversité : plante spécifiques à la toiture Mobilité : vitesse lente. trafic faible. et accessibilité Energie : réduction température surface (+ avantage mobilité) Eau : réduction du débit de pointe vers les réseaux Biodiversité : ??? • Voirie tous usages • Bassin rétention eaux de pluie – Eau : – Biodiversité : – Mobilité : 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 26 .Polyvalence des objets spatiotechniques • Toiture végétalisée – – – – – – – – Eau : stockage temporaire d’eau pour d’autres usages.

Bewonersvereniging EVA-Lanxmeer http://www. but of the building of houses too. Mowing grasslands by hand two times a year saves money and gives nature more chance to develop. Many houses indeed have solar panels and solar collector. They helped in designing houses and in designing the master plan which is quite unique in Dutch city planning. Apart from houses and master plan. At least. They decide whether certain public works are done by themselves.bel-lanxmeer. in the earlier stages of the Lanxmeer project. the public services or an private company. These characteristics do not by definition make a nice neighbourhood to live in. all houses have an eco-style design and there is a lot of green area around houses. These green areas can be split into two parts: public areas and communal private areas (the communal gardens in-between housing blocks). Many residents of Lanxmeer were involved in the plan making for their new neighbourhood.Initiative associative Maîtrise d’ouvrage communale & participation des habitants Lanxmeer is known as an eco-village. Since two years the maintenance of (parts of the) public green areas is in the residents hands. The possibility for inhabitants to create their living environment does.nl/ le 18 mars 2006 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 27 (municipale et organisme d’habitat social) . residents also took part in designing the green areas in the neighbourhood. It was made possible because of the local government being the project developer of not only the neighbourhood.

Préoccupations d’acteurs Acteur Habitants Principales préoccupations supposées Assoc habitants Commune Région urbaine Utrecht Assoc environnementaliste 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 28 .

social et environnemental s’effectuent selon des enjeux et des mécanismes plus complexes que présentés ici Des péréquations (régulations) à redéfinir 22/02/2010 Debizet Cours QEVD Culemborg 29 .Conclusion Résultats : – Des objets (spatiotechniques) urbains non neutres • … dont les effets sur la qualité environnementale varient selon les échelles spatiales et temporelles • … et dépendent plus ou moins du comportement des usagers – Des gisements d’amélioration de la QE à l’interface des acteurs – Des systèmes de co-conception à mettre en place pour faire émerger et accepter des solutions transversales aux acteurs Limites de l’analyse – Pas de prise en compte des effets indirects – Aspects socio-économiques complexes négligés La recherche de synergie et les arbitrages entre économique.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful