You are on page 1of 6

Le candidat écologiste à la présidentielle de 2012

LEVÉE D’EMBARGO : MERCREDI 9 FÉVRIER 2011 À 16 HEURES
Erwan LESTROHAN Chef de groupe Département Opinion institutionnel Tél : 01 55 33 20 05 erwan.lestrohan@lh2.fr Guillaume INIGO Chargé d’études Département Opinion Institutionnel 01 55 33 20 57 guillaume.inigo@lh2.fr
Le candidat écologiste à la présidentielle de 2012 – Février 2011

www.lh2.fr

1

Note technique

Sondage réalisé pour :

Le nouvel Observateur


 

Dates de réalisation :
Echantillon :

Les 4 et 5 février 2011
955 personnes, constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus Téléphone

Mode de recueil :

Echantillon constitué selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, profession du chef de famille après stratification par région et catégorie d’agglomération.
Nous rappelons que toute diffusion des résultats de cette enquête doit être accompagnée d’éléments techniques tels que : la méthode d’enquête, les dates de réalisation, le nom de l’institut, la taille d’échantillon.

2
Le candidat écologiste à la présidentielle de 2012 – Février 2011

Principaux enseignements (1/2)
- Pour 3 Français sur 4 une candidature écologiste est jugée utile à la présidentielle de 2012 - Un manque de prise dans l’opinion des candidats pressentis -

■ Suite au mouvement impulsé par le Pacte Ecologique lors de la dernière présidentielle et au succès d’Europe Ecologie-Les
Verts aux européennes de 2009, l’écologie politique semble s’être enfin taillée une place de choix dans l’opinion publique française : 74% des Français jugent aujourd’hui utile qu’un candidat écologiste soit présent à l’élection présidentielle de 2012.

■ Le positionnement sur cette question est assez tranché : 41% des interviewés estiment même que « oui, tout à fait » un candidat
doit représenter la voix écologiste alors que 17% jugent qu’une candidature écologiste n’est « pas du tout » utile sur les 24% défavorables à une telle candidature.

■ Ce besoin de voir figurer un candidat écologiste est d’abord présent chez les Français proches de la gauche, 81% d’entre eux
estiment que cette candidature est utile, dont 45% « tout à fait » contre seulement 62% pour les personnes se déclarant proches de la droite. Plus d’un tiers des sympathisants de droite (36%) ne jugent pas utile la présence d’un représentant écologiste lors de la prochaine présidentielle, dont un quart « pas du tout » (26%). Sans surprise, la quasi-totalité des sympathisants du rassemblement écologiste nouvellement institué en parti, Europe Ecologie-Les Verts, estiment utiles que leurs couleurs soient portées en 2012 (97%).

■ Même si l’utilité de cette présence écologiste à la prochaine présidentielle est largement partagée dans l’opinion, certaines catégories
de population se démarquent nettement comme plus ou moins enthousiastes.

■ ■

Ainsi les plus jeunes sont significativement plus nombreux à attendre cette candidature, 83% des 18-24 ans et 82% des 25-34 ans, tout comme les cadres, 86%, et les personnes ayant un niveau d’études supérieur au Bac (79%). A contrario les 65 ans et plus (65%), et parallèlement les retraités (68%), sont significativement moins nombreux à juger utile une candidature écologiste. Les populations les moins favorisées semblent elles aussi plus frileuses face à l’utilité d’un telle représentation en 2012 : seuls 58% des Français ayant un diplôme inférieur à un BEP ou un CAP la juge utile, 66% des personnes vivant dans un foyer dont le revenu mensuel est à moins de 1200€. En termes de CSP, on note une scission importante entre les ouvriers (67%) et les employés (78%). 43% des Français ne voient ni en Eva Joly ni en Nicolas Hulot le bon candidat écologiste pour 2012

■ Alors que Daniel Cohn-Bendit préférerait un accord « législative contre présidentielle » avec le PS, que Cécile Duflot avoue un
« couac » lors du vote la semaine dernière du calendrier des primaires d’Europe Ecologie-Les Verts, ou encore qu’Eva Joly et Dominique Voynet pressent le présentateur de TF1 de prendre sa décision, la riche actualité de ces dernières semaines concernant le futur candidat écologiste n’aide surement pas à éclaircir le sujet, aucune figure ne s’imposant encore réellement pour porter cette candidature verte en 2012.
Le candidat écologiste à la présidentielle de 2012 – Février 2011

3

Principaux enseignements (2/2)
■ Manque de crédibilité pour Nicolas Hulot ou manque de notoriété pour Eva Joly ? Aucune des deux personnalités écologistes les
plus en vue ne fait l’unanimité, 43% des Français ne voyant ni en l’un ni en l’autre la personnalité pour représenter l’écologie politique en 2012. Une hiérarchie claire est néanmoins établie entre eux puisque 35% des Français préféreraient voir Nicolas Hulot se présenter contre 16% pour Eva Joly. Quoiqu’il en soit les écologistes devront travailler pour « implanter » leur candidat d’ici 2012.

■ Chez les sympathisants d’Europe Ecologie-Les Verts le choix semble fait puisque la moitié d’entre eux plébiscitent le
populaire présentateur d’Ushuaia (51%) contre seulement 22% se positionnant pour Eva Joly et une même proportion se déclarant ni pour l’un ni pour l’autre.

■ Un son de cloche différent se fait entendre chez les autres sympathisants des partis de gauche puisque même si
Nicolas Hulot reste devant, l’écart entre les deux personnalités est bien plus faible : 4 points pour les sympathisants socialistes (Eva Joly à 26% et Nicolas Hulot à 30%), 1 point seulement pour les sympathisants de gauche hors Europe Ecologie-Les Verts (Eva Joly à 27% et Nicolas Hulot à 28%).

■ Auprès des sympathisants de la droite, 36% préfèreraient voir Nicolas Hulot contre 8% Eva Joly, la majorité ne voulant ni de
l’un ni de l’autre (54%).

■ Sociologiquement la préférence entre ces deux candidats potentiels est très marquée. ■ Eva Joly séduit d’abord les classes moyennes et favorisées puisqu’elle est préférée à Nicolas Hulot chez les cadres (25%
contre 16% en moyenne), les plus diplômés (Niveau d’études Bac+3 = 30%, supérieur ou égal à Bac+4 = 28%) et semble particulièrement implantée chez les professions intermédiaires (24% contre 27% pour Nicolas Hulot) et les personnes ayant un revenu mensuel de 3000€ et plus dans leur foyer (25% contre 26% pour Nicolas Hulot).

■ A l’inverse, Nicolas Hulot trouve un fort écho auprès des classes populaires, 45% des personnes ayant un niveau
d’études inférieur au bac, 50% des ouvriers et 51% des Français vivant dans un foyer percevant mensuellement entre 1200 et moins de 1400€ lui accordent leur préférence.

Même si une candidature écologiste à la prochaine présidentielle est légitimée par l’opinion publique, le choix de ce représentant ne fait pas consensus. Les figures de Nicolas Hulot et d’Eva Joly clivent très fortement la société française, l’un ayant un fort potentiel auprès des classes populaires, l’autre ayant un impact non négligeable auprès des classes plus favorisées. Aussi un long travail attend l’appareil écologiste pour pouvoir rassembler autour de la figure qui portera finalement les couleurs de l’écologie politique.
Guillaume Inigo, Chargé d’études, Département Opinion Institutionnel de LH2
Le candidat écologiste à la présidentielle de 2012 – Février 2011

4

Utilité de la présence d’un candidat écologiste à la présidentielle
Nous allons maintenant parler de l’élection présidentielle qui aura lieu en 2012. Estimez-vous utile qu’un candidat écologiste soit présent à cette élection ?
À tous (955 personnes)

ST OUI 74 %

% Estiment utile qu’un candidat écologiste soit présent en 2012 Oui, plutôt Cadres : 86% 18-24 ans : 83%

Oui, tout à fait

41%

33%

25-34 ans : 82% Niveau Bac ou plus : 79%

7% 17%
Ne se prononce pas * 2% Non, plutôt pas
ST OUI Oui, tout à fait Oui, plutôt ST Non
*Item non suggéré

Non, pas du tout

Sympathisants de la gauche 81% 44% 37% 18% 7% 11% 1%

Sympathisants EELV 97% 65% 32% 2% 2% 1%

Sympathisants de la droite 62% 34% 28% 36% 10% 26% 2%

ST NON 24 %

Non, plutôt pas Non, pas du tout Ne se prononcent pas*

5

Le candidat écologiste à la présidentielle de 2012 – Février 2011

Candidat écologiste préféré pour 2012
En cas de présence d’un candidat écologiste à l’élection présidentielle à venir, préféreriez-vous que ce soit ?
À tous (955 personnes)

% Préféreraient que Nicolas Hulot soit le candidat écologiste à l’élection présidentielle
CSP- : 45% Eva Joly Nicolas Hulot Niveau d’études inférieur au Bac : 45% % Préféreraient qu’Eva Joly soit le candidat écologiste à l’élection présidentielle Niveau d’études Bac + 4 ou plus : 28% Revenus du foyer supérieur à 3000€ : 25% Cadres : 25%

16%
Ne se prononce pas *

35%

6%

43%
Ni l’un ni l’autre

Professions intermédiaires : 24% Niveau d’études Bac ou plus : 22%
Sympathisants de la gauche Eva Joly Nicolas Hulot 25% 35% 34% 6% Sympathisants EELV 22% 51% 22% 5% Sympathisants de la droite 8% 36% 54% 2%

*Item non suggéré

Ni l'un ni l'autre Ne se prononcent pas*

6
Le candidat écologiste à la présidentielle de 2012 – Février 2011