Ecole des Mines

de Nantes

E c o l e

d ’ i n g é n i e u r s 2 0 0 7

C o n c o u r s

Construisez
votre

réussite

Edito

Une grande école doit former un jeune pour toute sa carrière. Autrement dit, lui donner les moyens, non seulement de prendre un bon départ dans la vie professionnelle, mais d'y évoluer ensuite. C'est ce caractère pleinement opérationnel de la formation qui distingue l'Ecole des Mines de Nantes : une formation tournée vers l'entreprise pour une insertion rapide tout en garantissant l’avenir. Nous attachons bien entendu la plus grande importance aux fondamentaux apportés par les mathématiques et la physique que donnent, avec un haut niveau d'exigence, les classes préparatoires. Mais nous ne pouvons ignorer que ces connaissances ne sont pas à elles seules suffisantes, ni pérennes, alors que les compétences développées par le futur ingénieur dans sa capacité à comprendre et résoudre des problématiques d’entreprise lui serviront toute sa vie. Le cœur de notre différenciation, c'est cette aptitude à enseigner autrement ; nous avons constitué à l'Ecole des Mines de Nantes un véritable laboratoire pour apprendre différemment, pour apprendre à apprendre. Élève de «prépa» qui envisagez de nous rejoindre, devez-vous craindre cette rupture avec des habitudes de travail et une pédagogie familières ? Certes, il vous faudra remettre en cause les certitudes attachées à la traditionnelle «transmission des connaissances». Mais vous savez bien que cette remise en cause, de toute façon, aura lieu tôt ou tard. Vous savez que la vie professionnelle exige d'un ingénieur bien plus que du savoir : elle le veut pleinement responsable, capable de gérer des projets de façon autonome et d'affronter n'importe quelle situation.

Formés pour demain et après-demain
Or à Nantes, lorsque nous disons former des ingénieurs autonomes et responsables, ce n'est pas un discours abstrait. Cette affirmation s'appuie sur des moyens mis en œuvre et évalués, sur le déploiement, l'amélioration, la mise en cohérence de méthodes pédagogiques radicalement innovantes, mais qui sont déjà ici des méthodes éprouvées. Notre école a beau être encore jeune, elle a en effet réalisé, notamment ces trois dernières années, un travail considérable pour former les élèves -et plus encore, les mettre concrètement en situation- avec ces méthodes différentes. Elles s'adaptent à la fois à ceux qui intègrent l'Ecole des Mines de Nantes après une «maths sup», et qui disposeront alors de quatre années pour se ménager une transition vers la vie professionnelle, et ceux, déjà parfaitement au point sur les fondamentaux, qui nous rejoignent en fin de «maths spé» par l’intermédiaire du concours Mines-Ponts. Cette brochure donnera aux uns et aux autres une idée du profil de l'ingénieur généraliste grande école que nous formons : une fille ou un garçon, solide sur ses acquis, ouvert, autonome, responsable. Elle leur parlera aussi du riche éventail d'options proposé, à Nantes même et chez nos confrères du Groupe des Ecoles des Mines (GEM), de nos laboratoires de recherche, de notre rayonnement international, enfin de l'agréable vie nantaise. Parcourez-la, et qu'elle vous donne envie de nous rejoindre pour préparer ici vos futures étapes professionnelles, celles de demain et d'après-demain. Construisez votre réussite avec nous !

PAGE 2

Ecole des Mines de Nantes

Stéphane CASSEREAU, Directeur de l'Ecole des Mines de Nantes Directeur Régional de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement des Pays de la Loire

Sommaire

4 •
4 et 5 6 et 7 8 et 9

Identité
UNE ECOLE DE CARACTÈRE Au moins 5 raisons de choisir l'Ecole des Mines de Nantes Les futurs diplômés ont de l‘avenir ! Un campus et des équipements de haut niveau

10 •
10 et 11 12 et 13 14 et 15 16

Enseignement
UNE PEDAGOGIE INNOVANTE Une formation en deux temps 2500 heures de formation au coeur de l’entreprise APA : les élèves-ingénieurs “mettent la main à la pâte” “DEFI”, un dispositif original d’accompagnement vers l’emploi 17 Avec le Groupe des Ecoles des Mines, des passerelles entre 7 écoles Hors de l'école, la même passion d’entreprendre

18 à 21

22 •
22 23

Recherche
UN ENRICHISSEMENT MUTUEL Une formation d’ingénieur ouverte sur la recherche Diplôme + master recherche : une opportunité supplémentaire

24 •
24 et 25

Options
LA REALISATION DE VOTRE PROJET DE FORMATION Options : un large choix !

26 •
26 et 27 28 et 29 30 et 31

International
INGENIEURS ET GLOBE-TROTTERS Une formation tournée vers l’international Un campus international pour des ingénieurs globe-trotters Doubles-diplômes : un véritable atout

32 • 34 •

Une vie après les cours
Vivre à Nantes, une ville dynamique

32 et 33

Pratique
RENTRÉE SCOLAIRE
Comment nous rejoindre ? Frais de rentrée Plans d’accès Nos partenaires en France et à l’étranger

34 et 35 36 37 39

Ecole des Mines de Nantes

PAGE 3

Identité

UNE ECOLE DE CARACTÈRE

Une école de caractère

Au moins 5 raisons de choisir l'Ecole des Mines de Nantes

Si vous intégrez l'Ecole des Mines de Nantes, vous êtes assuré de suivre en quatre années un parcours progressif et cohérent qui vous permettra d'acquérir les bases scientifiques et techniques du métier d'ingénieur, de multiplier les expériences au contact de l'entreprise, en France et à l'étranger, mais aussi d'identifier et de cultiver vos aptitudes en les articulant à un projet professionnel. Après son année de « prépa », l'élève suit deux premières années de formation qui lui donnent les bases théoriques et pratiques du métier d'ingénieur tout en lui fournissant de vrais éléments de choix pour l'avenir ; à partir de préférences ainsi établies, les deux années suivantes, caractérisées par une dynamique d'insertion professionnelle, parachèvent sa formation.

PAGE 4

Ecole des Mines de Nantes

3. Plonger dans le concret...
Cette formation est efficace car elle prend la forme d'un vrai parcours en alternance. Vos quatre années mêleront judicieusement théorie, pratique et mise en situation. Travaux conduits en groupe, projets, études de terrain, initiatives personnelles et bien sûr stages en entreprise : autant d'occasions de développer ses compétences, autant de points d'accroche pour comprendre de manière plus approfondie et mieux mémoriser les matières utiles à l'ingénieur. Le caractère concret et appliqué de la formation est une des spécificités de l'école. Elle a développé depuis plusieurs années une pédagogie originale, APA (l'apprentissage par l'action), et déploie avec les trois écoles partenaires des apprentissages par projet.

1. Etre opérationnel...
C'est une formation ciblée sur un objectif de professionnalisation. Dites adieu au bachotage des prépas et choisissez en toute connaissance de cause votre avenir. Certes, votre admission en maths sup a été la preuve d'un excellent niveau d'études secondaires : vous êtes un élève brillant, fort en maths et en physique. Mais disposez-vous des moyens de transformer ces acquis en une véritable compétence professionnelle ? En choisissant l'Ecole des Mines de Nantes, vous suivrez un parcours qui fera de vous en quatre ans un ingénieur

pleinement opérationnel.

4. Se frotter à l’international...
C'est une formation résolument internationale. Dès sa création, l'Ecole des Mines de Nantes s'est tournée vers l'international pour promouvoir un modèle d'ingénieur sans frontières, capable de s'intégrer à n'importe quelle équipe cosmopolite. Au-delà des deux langues vivantes obligatoires et du stage de 3ème année que 100 % des élèves font à l'étranger, les 40 partenariats noués à travers le monde offrent la possibilité de suivre une partie des options à l'étranger. C'est ce que font régulièrement plus d’une trentaine d’élèves de chaque promotion, en Europe (Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Italie, Suède, Pologne, etc.) ou dans le reste du monde (Inde, Chine, Etats-Unis, Canada, Colombie…). Certains effectuent également à l'étranger leur stage industriel de fin d'études et maximisent par là leurs chances de recrutement aux meilleurs postes. Enfin, 7 doubles diplômes sont proposés : en Chine, en Colombie, en Espagne, aux Etats-Unis (Georgia Tech et Virginia Tech), au Mexique et au Canada. Mais le brassage des cultures a déjà lieu à Nantes même, où 15 % des élèves sont étrangers, grâce en particulier à 3 masters internationaux. Notre école est déjà, et sera de plus en plus, un vrai campus international.

2. Développer ses compétences...
Cette formation, vous en serez l'acteur. Ce sera aussi un moyen de vous interroger, peut-être pour la première fois, sur ce que vous voulez vraiment faire. Vous avez suivi jusqu'à maintenant des études en ligne droite sans trop avoir à choisir. Il faut maintenant, sans plus attendre, vous en donner les moyens : découvrir ce que sont dans leur réalité quotidienne les missions d'un ingénieur ; et découvrir aussi quels ressorts personnels vous prédisposent à quel type de carrière. Au sein d'une école qui privilégie le développement des compétences, vous découvrirez le métier qui vous convient et pourrez vous y préparer.

Intégrer l'Ecole des Mines de Nantes, c'est faire le choix d'une formation au contact de l'entreprise, adaptée à ses besoins comme à ceux de l'élève, et dans tous les cas une formation qui regarde bien au-delà des frontières.

5. Faire partie d’un réseau...
Plus qu'une école, vous intégrez un réseau. Être élève à l'Ecole des Mines de Nantes permet de choisir, le moment venu, l'une des nombreuses options qu'elle propose. Mais pas seulement : les Ecoles des Mines se sont entendues, pour permettre à l'élève de faire son choix parmi l'ensemble des thématiques qu'elles abordent. Il peut suivre ses deux dernières années de formation dans l’une ou l’autre des écoles et ainsi profiter d’une trentaine d’options.

CE QU’ILS EN DISENT

“L’inconnu ne fait pas peur”

«J'avais envie de travailler dans une grande entreprise», dit Emmanuelle. Ce sera la SNCF, qui proposait d'emblée des «responsabilités». Après quatre ans dans le pôle maintenance des TGV, d'abord dans le bureau d'études chargé d'établir les procédures les plus sûres, puis comme adjointe du chef d'atelier mécanique, Emmanuelle voulait aller plus loin. «J'ai d'abord pensé faire un MBA, mais la SNCF ne reconnaît pas ce type de diplôme… Alors j'y suis allée au culot en rencontrant le numéro 2 de ma direction.» Sa démarche atypique court-circuite la hiérarchie mais porte ses fruits :

quatre postes lui sont proposés. «J'ai choisi le contrôle de gestion des TGV ; je voulais voir comment ça fonctionne.» Si l'informatique ne lui pose aucun problème grâce aux formations de l'école, la comptabilité reste un obstacle, heureusement vite franchi grâce à un stage qui, un mois durant, lui dévoile les bases… Ensuite, «l'adaptabilité» a fait le reste. «Avoir participé à différents projets en équipe permet d'avancer plus rapidement et surtout de ne pas avoir peur de se lancer dans un domaine inconnu», explique-t-elle.

Emmanuelle SCHAAFF - Promo 2000
Ecole des Mines de Nantes

PAGE 5

Identité

UNE ECOLE DE CARACTÈRE

diplômés ont de
> De l'école à l’entreprise : une transition naturelle
Sont-ils encore des élèves, ou déjà des ingénieurs ? Lorsqu’ils réalisent en 4ème année leur projet industriel, ultime étape de la formation nantaise, les étudiants sont déjà considérés comme des professionnels. En témoignent les appréciations que portent leurs tuteurs au sein des entreprises : ils les tiennent pour des collaborateurs à part entière, oubliant qu’ils ne sont pas encore diplômés. Et c’est très logiquement qu’en 2006 : 44% des élèves ont été embauchés avant même leur sortie de l’école. 43% des emplois résultent du projet de fin d’études. Ce chiffre n’est qu’un indicateur parmi d’autres démontrant la facilité avec laquelle nos élèves sont embauchés, même dans une conjoncture moins favorable. Le temps de recherche d’emploi est court : 4 diplômés sur 5 sont en activité professionnelle 4 mois après leur sortie d’école ; 1 an après, 96 % sont en activité professionnelle. La quasi-totalité se voient proposer un contrat à durée indéterminée (CDI)

Les futurs

l’avenir!
avec accès direct au statut de cadre, en France ou à l’étranger. Les conditions de départ sont attrayantes. Salaire annuel brut moyen : plus de 30 000 € La conclusion va de soi : la formation pluridisciplinaire de nos ingénieurs s’avère en toutes circonstances conforme aux besoins de l’entreprise. Au terme de ses quatre années de formation, l’élève est à tous points de vue un ingénieur “prêt à l’emploi”. Les entreprises ne s’y trompent pas !

CE QU’ILS EN DISENT

“C’est le poste que je voulais”


>

Julie Morihain a transformé son stage de fin d'études en ticket d'entrée chez LU France. Pendant deux ans et demi, la fonction de planificateur de production lui a permis de prendre ses marques dans l'entreprise. «Un des intérêts de ce travail, c'est le contact avec les autres départements, confie-t-elle. Un planificateur joue le rôle de chef d'orchestre : sa mission consiste à optimiser les stocks de produits finis tout en répondant aux demandes de ses clients, avec toujours une contrainte : intégrer la capacité de l'outil industriel.» Elle passe ensuite à la direction des achats, où elle pilote la partie achats du déménagement du siège de LU France. Un projet complexe : regrouper les deux sièges existants sur un site unique, à peine sorti de terre. «Il fallait tout choisir puis négocier : les cloisons, les portes, les chaises, le câblage...» Heureusement, elle avait un atout capital : «l'école nous forme à bien comprendre les besoins de l'entreprise.» L'expérience étant très concluante, elle décroche le poste d'acheteur sous-traitance produits finis. «C'est le poste que je voulais !», dit-elle. Sa mission réclame un «sourcing» permanent pour identifier les meilleurs producteurs en termes de prix, réactivité, délai, qualité... Là encore, le cursus de l'Ecole des Mines s'avère un atout déterminant : «C'est une formation très orientée business, au sein de laquelle l'accent est mis systématiquement sur la compréhension des fonctionnalités produits et l'intelligence relationnelle. Une formation très tournée vers l'international qui m'a donné toutes les compétences dont j'ai besoin chaque jour dans mon travail...»

Julie MORIHAIN - Promotion 1999

44 % ont signé leur contrat avant même leur sortie de l’école. pour obtenir un 1er emploi.
Ecole des Mines de Nantes

>

Les stages demeurent le meilleur tremplin

PAGE 6

P R I N C I PA U X S E C T E U R S D ’ A C T I V I T É

CE QU’ILS EN DISENT

. Construction automobile, aéronautique, navale, ferroviaire . Technologie (industrie et services) . Services (études, conseil, banque,..) . Energie, environnement.
P R I N C I PA L E S F O N C T I O N S E X E R C É E S

“Un périmètre de responsabilités qui s’élargit”

. La recherche et le développement . Système d’information : études et développement en informatique, assistance à maîtrise d’ouvrage . Approvisionnement, logistique . Qualité, sécurité, environnement : études, management.
QUELQUES REPERES

Le taux net d’emploi de la promotion sortante est remarquable (supérieur de 6 points à celui de la moyenne nationale calculée à partir des réponses des écoles d’ingénieurs membres de la CGE, Conférence des Grandes Ecoles).

Avec sa formation en gestion de production, Eric Plessis n'a eu aucun mal à s'adapter au monde informatique. Il y est plongé dès la fin de sa formation, pendant son service militaire, où il participe à la gestion du système d'information d'une école d'application de cadres. Pas un moment il n'est désarçonné : «J'ai su poser les bonnes questions grâce à ma formation généraliste et j'ai beaucoup appris avec les 20 personnes du service», explique-t-il. Tant et si bien que, revenu à la vie civile, Lapeyre le charge de gérer le système informatique de gestion de la production (GPAO) d'une usine du Rhône. Peu après, il se retrouve à la tête d'un service de 3 personnes. Muté dans la Marne, il élargit son périmètre de responsabilités puisque la logistique lui est aussi confiée, ainsi que la gestion de la relation clients ! Au total, il manage maintenant 25 personnes. Une évolution somme toute logique pour Eric : «A l'école, on acquiert de bons réflexes, on s'intéresse aux stocks, à l'organisation, à la circulation de l'information, à la démarche qualité... J'ai pu comparer avec d'autres et si j'avais à le refaire, je rechoisirais l'école sans hésiter !»

Eric PLESSIS - Promo 1999

W W W. R I M N . O R G
Tapez www.rimn.org et d’un clic vous saurez tout sur l’association des anciens élèves, le Réseau des Ingénieurs des Mines de Nantes (RIMN) : . l’ingénieur Ecole des Mines de Nantes : sa formation, ses compétences, ses talents. . le réseau : tout sur l'association, ses activités et ses projets, les discussions en cours... Les services du RIMN (dont l’annuaire des anciens) Pour en savoir plus :
contact@rimn.org ou president@rimn.org Réseau des Ingénieurs des Mines de Nantes 4, rue Alfred Kastler - B.P 20722 - 44370 Nantes cedex 3 .

W W W. R E M N . F R
Les anciens élèves qui créent une entreprise disposent de leur propre association : le Réseau des Entrepreneurs des Mines de Nantes. Pour en savoir plus : bureau@remn.fr
Réseau des Entrepreneurs des Mines de Nantes 17, Boulevard Van Iseghem - 44000 Nantes

Ecole des Mines de Nantes

PAGE 7

Identité

UNE ECOLE DE CARACTÈRE

et des de haut
>

équipements

Un campus

niveau

Une école qui voit grand
Les bâtiments de l'école privilégient espace et lumière sur 15 hectares au bord de l’Erdre, au cœur de la Technopole nantaise, Atlanpole, dans un environnement porteur composé d’autres grandes écoles, d’entreprises high-tech et de pépinières d’entreprises...

Un environnement porteur, des équipements et moyens à la hauteur de nos missions et ambitions. PAGE 8 Ecole des Mines de Nantes

U N H A B I TAT C O N V I V I A L La résidence des élèves propose 639 studios et petits appartements regroupés en plusieurs modules d’une quinzaine chacun ce qui permet de briser l’anonymat et de préserver la dimension humaine. Silence et confort de travail sont en prime. Chaque chambre a en effet été conçue pour que l’élève ne se préoccupe d’aucun détail matériel. Il lui suffit de venir avec sa brosse à dents, un peu de vaisselle et de linge. Côté travail, rien n’a été laissé au hasard : prise informatique sur le réseau de l'école, accès direct et gratuit au Web, prise téléphonique et câblage TV-radio.

LOISIRS, SERVICES : UNE GESTION AUTONOME Dans une école d’ingénieurs où la formation à la conduite de projets occupe tant de place, on ne s’étonnera pas que la vie extra-scolaire elle-même soit organisée de manière autonome. C’est le rôle du BDE, le bureau des élèves qui négocie chaque année une dotation globale avec le directeur de l'école. Le BDE assure la répartition des moyens entre les différentes activités voulues par les élèves : la “cédébédéthèque”, les clubs consacrés au théâtre, à la bourse, à la cuisine, aux actions humanitaires, au jeu d’échecs et bien sûr à de nombreuses disciplines sportives. Une partie est conservée pour les projets qui viendraient à être lancés en cours d’année. C’est lui aussi qui gère les services de confort : laverie, reprographie, bureautique, vente de produits griffés. C’est lui enfin qui pilote les grands projets, comme l’aménagement de la maison des élèves, qui s’enrichit régulièrement de nouveaux services.

Des moyens au service de l’enseignement
• 2 amphithéâtres de 200 places • 5 amphithéâtres de 80 places • 10 salles de travaux pratiques (optique, laser, électronique, automatisme...) • 4 salles de PC (Unix ou Windows) • 2 salles de langues • Liaison Internet, messagerie électronique et multimédia gratuit, réseau Wifi • Centre de documentation informatisé.

TOUT POUR TENIR LA FORME Quand il n’étudie pas ou ne s’amuse pas, que fait un élève-ingénieur ? Du sport, le plus souvent. Et dans ce domaine non plus, l'Ecole des Mines de Nantes n’a pas lésiné sur les moyens : elle dispose d’un complexe sportif de qualité, accessible à tout moment, avec la carte à puce individuelle.

• l'école dispose d’un restaurant en formule self-service de 1 000 couverts. Déjeuners et dîners y sont servis du lundi au vendredi pour 2,75€ par repas. • Au centre de la résidence : la maison des élèves. Conçue comme un forum vers lequel convergent les 520 logements (hors Pitre Chevalier), elle s’organise autour d’un hall avec un bar où se retrouvent les élèves.

• Des locaux sont mis à la disposition des clubs : musique, vidéo, Mine Trotter (qui organise voyages et week-ends en France et en Europe à des prix imbattables), L’Hexamineur (le journal des élèves).

Les installations sportives comprennent : • un gymnase permettant la pratique de : badminton (6 terrains), tennis (1 terrain), tennis de table (8 tables), volley (3 terrains), basket (2 terrains), hand (1 terrain), foot en salle (1 terrain). • une salle de musculation et cardio-training avec 32 postes de travail • un tatami pour les arts martiaux et la gym • un parc de VTT • 4 courts de tennis extérieurs • 1 court de volley extérieur • et bien sûr les sentiers des bords de l’Erdre pour pratiquer le footing.

Ecole des Mines de Nantes

PAGE 9

Enseignement

U N E P E D A G O G I E I N N O VA N T E

Une formation
en

deux temps

Pour s'harmoniser avec les standards internationaux, l'Ecole des Mines de Nantes présente désormais sa formation en deux grandes étapes : après les 2 semestres de «maths sup», un cycle d'initiation de 4 semestres suivi d'un cycle d'approfondissement de 4 semestres également. L'ensemble de ce cursus fournit au futur ingénieur les 300 crédits européens ECTS qui attestent son niveau bac+5. Cette formation est donc parfaitement lisible au plan international. La réforme n'a d'ailleurs fait que confirmer un choix déjà ancien à Nantes : en s'appuyant sur un socle de connaissances scientifiques et techniques, le futur ingénieur y approfondit progressivement ses compétences tout en s'engageant, au fur et à mesure que son projet se précise, dans une logique d'insertion professionnelle.

[1]
INITIATION AU MÉTIER D'INGÉNIEUR
Cycle de base
Le cycle de base vise d'abord à

[2]
APPROFONDISSEMENT ET DÉMARCHE
PROFESSIONNELLE Graduate school
Au cours des deux dernières années, sans cesser d'approfondir ses acquis scientifiques et sa culture internationale, le futur ingénieur affine son projet personnel et professionnel tout en multipliant les mises en situation ; en troisième année, le stage à l'étranger sera un moment décisif. En dernière année, l'élève se détermine sur une option. A ce stade, le Groupe des Ecoles des Mines (GEM) et les partenaires internationaux permettent d’ouvrir l'éventail des choix offerts.

consolider l'assise scientifique et technique de l'élève à travers les

sciences de base (mathématiques, physique) et les sciences de l'ingénieur (automatique, informatique, etc.), mais aussi les sciences sociales (gestion, sociologie...). Pour mieux s’approprier ces domaines et comprendre leur inter-action, il s’investit dans des projets technologiques transversaux. Il découvre également l’entreprise par de nombreuses mises en situation, (stages, études industrielles...). Grâce à un accompagnement pédagogique très novateur, il affine la perception de son futur métier, et par là se donne déjà des éléments de choix. Parallèlement, il prépare son ouverture internationale, avec notamment deux langues vivantes obligatoires. Une partie importante du cycle de base est aussi réservée à des projets collectifs encadrés ; l'élève prend des initiatives, s'engage dans des activités sportives et associatives en dehors du campus qui participent à son développement personnel.

Sa formation s'achève avec le projet industriel qu'il gère de manière autonome, totalement immergé pendant six mois dans une entreprise. Il est devenu un ingénieur pleinement opérationnel.

Programme détaillé des 4 années de formation dans le 4 pages situé au centre du document

PAGE 10

Ecole des Mines de Nantes

> Remise des diplômes - promotion 2005

Les 14 et 15 octobre 2005 ont réuni sur le site de nombreux anciens élèves de l’Ecole pour fêter la sortie du millième diplômé : Mélanie Davion, qui s’est depuis envolée pour Shangaï dans le cadre d'un VIE (Volontariat à l'International) de 18 mois chez Dior Parfum. Des retrouvailles de grande ampleur, riches en émotion, pour les anciens, les élèves et le personnel.

Un projet ? pourquoi pas faire une année de césure...

CE QU’ILS EN DISENT

Mathieu était en Allemagne au sein d'un laboratoire médical.

Sur le plan humain, c'est une expérience inoubliable. Elle m'a permis de prendre du recul sur ma formation, j'ai l´impression que je comprendrai mieux certains thèmes qui seront abordés en FI 4 et que je serai aussi mieux armé pour préparer mon projet de fin d'étude. Après une année en Pays de Galle et mon stage en Inde, je pensais être rodé. Je me rends compte que, à chaque fois, cela nécessite une démarche culturelle particulière. Pouvoir réaliser une année de césure m'apparaît donc comme une réelle chance.

L'Ecole favorise les élèves qui souhaitent prendre une année de «césure». De quoi s'agit-il ? D'une interruption du cursus pour une formation (mais sans transfert de crédits), une activité professionnalisante, voire un projet humanitaire. Quand ? Soit entre la 2ème et 3ème année soit entre la 3ème et la 4ème année. Dans tous les cas, c'est une occasion d'approfondir sa réflexion, de prendre un peu de recul et toujours de gagner une année de maturité supplémentaire avant de passer en année supérieure. C'est aussi un bon moyen de faire un séjour de longue durée à l'étranger !

Mathieu JOINIE-MAURIN
Elève de 4ème année


Ecole des Mines de Nantes PAGE 11

Enseignement

U N E P E D A G O G I E I N N O VA N T E

2 500 heures de formation

au cœur de l’entreprise
Les entreprises sont les partenaires naturels des Mines de Nantes. Sur un cursus de 4 ans, nos élèves-ingénieurs consacrent 15 mois aux missions réalisées dans une entreprise ou en collaboration avec elle. C’est pour eux l’occasion de vivre de vraies situations professionnelles, d’assimiler et de comparer des méthodes de travail au contact d’équipes et de projets variés, d’anticiper sur leur futur métier. C’est aussi le moyen de jauger leurs propres compétences, puisque tous ces exercices font l’objet d’une double évaluation, de la part des tuteurs professionnels et de l'école. Dès leur sortie de l'école, ils sont devenus des ingénieurs pleinement opérationnels.

15 mois professionnelle en situation
INITIATION AU MÉTIER D'INGÉNIEUR
Cycle de base
ANNÉE

JOURNÉES DÉCOUVERTES EN ENTREPRISE

[1]

Dès le premier trimestre à l'école, les élèves effectuent par petits groupes une série de visites industrielles dans la région, qui donnent lieu à un rapport.

ANNÉE
L E S TA G E O P É R AT E U R
2 mois

[1]

ANNÉE

LA SIMULATION D’ENTREPRISE

[2]

ANNÉE

[2]

Pendant l’été suivant leur 1ère année, les élèves plongent pendant 10 semaines, en tant qu’opérateurs, dans la vie d’une entreprise. Ils doivent traiter un thème d’étude, lié par exemple aux flux de production, à la qualité, aux stocks, ce qui les oblige à nouer le dialogue à tous les niveaux.

Les élèves doivent assurer en équipes le développement d’une entreprise face à la concurrence. Ils s’initient à la prise de décision, en mesurent les impacts, enfin définissent une stratégie industrielle.

EMPI (Etudes et Méthodes des Processus Industriels) Elles constituent de vraies missions de consultant, menées dans une entreprise par un groupe d'élèves formés au travail en équipe. Il doit se plonger dans un problème qui comporte plusieurs aspects (technique, organisationnel, financier, réglementaire, etc...) pour dégager des propositions. L'objectif pour l'élève et son groupe est de réaliser un travail d'audit en équipe sur une problématique industrielle dans un contexte réel, y apporter des solutions pertinentes et rendre compte de la mission.

PAGE 12

Ecole des Mines de Nantes

APPROFONDISSEMENT ET DÉMARCHE PROFESSIONNELLE
Graduate school
ANNÉE

[3]

ANNÉE

ET ( E t u d e s Te r r a i n ) Effectuer une mission de consultant au sein d'une entreprise, en équipe, c'est aussi l'ambition de l'Etude Terrain (ET), l'élève et son groupe devant en outre faire la démonstration d'une réelle progression par rapport a l'exercice EMPI et témoigner d'une compréhension globale du sujet traité.

L E S TA G E À L’ É T R A N G E R
3 mois minimum

[3]

ANNÉE

LE PROJET EN CONTEXTE INTERNATIONAL

[4]

En 3ème année, une véritable expérience professionnelle de trois mois minimum. L’élève déploie toutes les compétences d’un ingénieur : recueillir l’information, analyser les besoins, proposer des solutions, les présenter, les faire adopter, mobiliser des ressources.

L’une des innovations pédagogiques les plus originales de l'école. Dans le cadre de certaines options de 4ème année, les élèves sont associés au sein d’une équipe à ceux d’un établissement partenaire pour résoudre un problème posé par un industriel du pays. Pendant trois mois, des échanges ont lieu par e-mails ou vidéoconférence ; puis les élèves se retrouvent pendant une semaine pour finaliser leurs propositions.

CE QU’ILS EN DISENT

ANNÉE
LE PROJET INDUSTRIEL
6 mois

[4]

“Une mission passionnante : convaincre”

Vous avez entendu parler d’ITER, le fameux projet international de fusion thermonucléaire ? C’est à lui que je me suis intéressé pendant mon stage de 3ème année chez Babcock Noell Nuclear, en Bavière. Je voulais d’abord perfectionner mon allemand, mais sur place j’ai découvert une mission passionnante dans un contexte totalement international : définir ce que l’entreprise pouvait apporter à ce projet et en convaincre les collègues. Le patron voulait en effet sensibiliser ses collaborateurs à ce projet, auquel ils ne croyaient pas assez. Or, après avoir fait les recherches nécessaires, j’ai rendu un rapport très favorable. ITER est devenu aujourd’hui une priorité de l’entreprise et un collègue a pris le relais. Quant à moi, je termine mon projet de fin d’études chez Framatome, pour le compte de la République Tchèque, et je suis déjà embauché…

Couronnement de la formation, c’est le tremplin vers la vie active. L’élève gère pendant six mois, de manière autonome, un projet industriel en France ou à l’étranger. Avec à la clé la solution d’un problème posé.

Mathieu GIRAUD - Promotion 2004


Ecole des Mines de Nantes PAGE 13

Enseignement

U N E P E D A G O G I E I N N O VA N T E

APA : les élèves-ingénieurs
“mettent
la

main

à la

pâte”

L’acquisition des compétences est autant affaire de formes pédagogiques que de contenus. Dans cette optique, le programme pédagogique met particulièrement l’accent sur : • L’apprentissage par l’action • L’apprentissage par projet

L’APPRENTISSAGE PAR L’ACTION (APA)
en mathématiques et en sciences physiques. Sitôt entrés, les élèves découvrent cette méthode pédagogique élaborée aux Etats-Unis et adaptée en France par l'Ecole des Mines de Nantes sous l’impulsion de Georges Charpak. La méthode d’apprentissage par l’action a évolué au fil des ans et à la faveur de l’expérience accumulée par l'Ecole des Mines sous la houlette de Carl Rauch, responsable de l’enseignement de la physique expérimentale : «Nous plaçons les élèves dans des situations réalistes qui les poussent à imaginer les outils théoriques et pratiques nécessaires pour résoudre des problèmes industriels. L’APA permet d’avoir une approche interdisciplinaire et de décloisonner les matières, de développer leurs capacités de réflexion, de maîtriser le concret, bref de comprendre le monde.» APA symbolise la philosophie de l’établissement : apprendre en se confrontant au réel, en tâtonnant, en imaginant et testant des solutions, en corrigeant ses erreurs. Mais surtout en repoussant ses propres limites, en découvrant en soi-même, par la confrontation à des objectifs concrets, des potentialités que le système scolaire n’avait pas jusque-là permis de révéler. En fait, l’exercice reconstitue un milieu de contraintes et y plonge les élèves.

LA MAIN À LA PÂTE, L’ACCOMPAGNEMENT SCIENTIFIQUE À L’ÉCOLE PRIMAIRE
LES RAISONS DE L’IMPLICATION DE L’ECOLE DES MINES DE NANTES • Une même culture de la formation : depuis 10 ans, les élèves-ingénieurs de 1ère année suivent deux modules d’Apprentissage Par l’Action (APA) en sciences physiques et en mathématiques. • Contribuer à la formation de la relève dans le domaine scientifique. • Décloisonner les mondes de l’enseignement et de la recherche (partage de savoir-faire). • Un apport certain dans la formation de l’élève-ingénieur : - accéder à une autre culture : collaborer et non intervenir seul, - assumer ou corriger le statut du scientifique, - collaborer avec l’enseignant : communiquer, répartir les rôles, - adapter et cibler le discours scientifique : vocabulaire, méthodes, - travailler auprès d’enfants curieux et sans préjugés, - expérience propice à une approche transdisciplinaire.

L’Ecole fêtera le 29 novembre 2006, ses dix années d’implication dans “La main à la pâte”

PAGE 14

Ecole des Mines de Nantes

CE QU’ILS EN DISENT

“Elle appartient à cette race d’écoles qui préfèrent entreprendre plutôt que de discourir”

Il est grand temps, à l’heure de la construction européenne, de modifier notre logique pédagogique. D’où l’intérêt des méthodes d’apprentissage par l’action. l'Ecole des Mines de Nantes l’a compris très tôt. Elle appartient à cette race d’écoles qui préfèrent entreprendre plutôt que de discourir. Elle ouvre en France une voie nouvelle et prometteuse pour la formation des ingénieurs.

Georges CHARPAK
Prix Nobel de Physique Parrain de la promotion 1997

L’APPRENTISSAGE PAR PROJET
Vient apporter, au cours de la trentaine de projets émaillant la formation : • la dimension d’intégration transdisciplinaire des connaissances mobilisées dans le cadre de ces projets, • la dimension collective du travail qui nécessite la mise en place d’une organisation spécifique et éphémère, • la dimension communication imposée par les exercices de restitution écrite ou orale liée à ces projets.

> Construire une machine pour soulever un œuf (sans le casser bien sûr !) et le tout en anglais, s’il vous plaît : c’est le projet “Egg race” auquel se livrent les élèves de 2ème année. Aussi ludique soit-il, l’exercice proposé par les professeurs d’anglais et de physique oblige les élèves à utiliser un vocabulaire technique… tout en jonglant avec les lois élémentaires de la gravité !

> Dans le cadre d’un cours sur les “temps réels et langages réactifs”, des élèves ont expérimenté les techniques de programmation des systèmes embarqués sur des machines qu’ils devaient concevoir, réaliser et faire fonctionner eux-mêmes. Un robot trieur de pièces, une table traçante, un tractopelle… Les futurs ingénieurs ont rivalisé d’imagination au cours de cet exercice original, sorte d’apprentissage actif de l’informatique.

Ecole des Mines de Nantes

PAGE 15

Enseignement

U N E P E D A G O G I E I N N O VA N T E

Une pédagogie par les compétences

original d’accompagnement vers l'emploi
Plus qu'un outil d'insertion professionnelle, DEFI (dispositif élèves en formation initiale) permet aux futurs diplômés de l'Ecole des Mines de Nantes de gérer leur carrière professionnelle en valorisant leurs multiples compétences. Initialement basé sur le volontariat, le dispositif a rencontré un tel succès qu'il a été généralisé à l'ensemble des élèves de 1ère et 2ème année. A l'origine de cette initiative, la cellule compétences et développement personnel de l'Ecole en assure la mise en oeuvre.

“DEFI”, un dispositif

Cette démarche est conduite individuellement et en petits groupes dès la première année avec l'aide de consultants externes appartenant au milieu des ressources humaines : des experts en recrutement, en bilan de compétences, des psychologues du travail. Après chaque session de leur groupe, les élèves doivent enrichir leur portfolio, ce qui les aide à formaliser l'ensemble des progrès réalisés dans l'analyse de leur propre parcours et des situations professionnelles. Cette année, tous ont l'obligation de créer leur portfolio et de le présenter devant un auditoire composé de professionnels extérieurs, d'anciens étudiants ou d'enseignants de l'Ecole. Dans un premier temps, le portfolio aide également le futur ingénieur à construire son parcours de formation durant ses quatre années à l'Ecole des Mines de Nantes, en cohérence avec son projet professionnel. Après s'être interrogé sur son parcours antérieur, l'élève doit se projeter dans l'avenir au niveau professionnel et entrer dans une dynamique d'orientation qui débouche en fin de 2ème année sur ses choix d'options. Il les prolonge ensuite sur le plan international en préparant son stage à l'étranger. En 4ème année enfin, l'élève est entré, à l'occasion de son projet industriel de fin d'études, dans une dynamique d'insertion professionnelle.

«DEFI» a pour objectif de faciliter l'employabilité des élèves ingénieurs via la construction et l'enrichissement d'un «portfolio» de développement personnel et professionnel. Ce document leur permet de capitaliser et valoriser les multiples compétences acquises, non seulement dans le cadre de l'école et de stages, mais aussi dans tous types d'expériences extrascolaires et personnelles.

PAGE 16

Ecole des Mines de Nantes

Groupe des Ecoles des Mines

Avec le GEM,
des passerelles entre 7

écoles
DOUAI

Etre admis à l’Ecole des Mines de Nantes, ce n’est pas franchir les portes d’un établissement : c’est s’ouvrir celles d’un réseau national et international de partenaires qui ont en commun une même ambition, former les ingénieurs dont l’entreprise a besoin. Car Nantes fait partie d’une grande famille, celle du Groupe des Ecoles des Mines (GEM) : 7 écoles d’ingénieurs qui travaillent ensemble et partagent leurs expériences tout en cultivant des spécialités différentes, élargissant ainsi l’éventail des options ouvertes aux élèves.

PARIS NANTES

NANCY

7 campus
• Ecole des Mines d'Albi-Carmaux, d'Alès, de Douai, de Nancy, de Nantes, de Paris et de Saint-Etienne
SAINT-ÉTIENNE
ALÈS

ALBI

Le groupe des Ecoles des Mines de France représente : • 6000 étudiants en formation d’ingénieur • 1500 ingénieurs diplômés chaque année • 43 laboratoires de recherche • 1000 enseignants-chercheurs • 1000 doctorants Elles travaillent en partenariat avec : • 5000 entreprises • 150 établissements d’enseignement supérieur français • 250 universités étrangères

7

CE QU’ILS EN DISENT

Une option financière à Nancy

Entrer à l’Ecole des Mines de Nantes, c’est pouvoir suivre sa dernière année de formation, donc choisir sa spécialité à Albi, Alès, Douai, Nancy, Paris ou Saint-Etienne. Les futurs ingénieurs peuvent ainsi sélectionner les domaines d’excellence correspondant le mieux à leurs projets.

«Intéressé par les marchés financiers, j'ai tout d'abord choisi d'intégrer une école d'ingénieur généraliste afin d'acquérir de solides bases techniques et une ouverture sur différentes disciplines. En cela l'Ecole des Mines de Nantes a parfaitement répondu à mes attentes. J'ai ensuite décidé de me spécialiser dans les mathématiques appliquées à la finance des marchés. Le GEM m'offre l'opportunité de le faire. J'effectue ma dernière année de formation dans une option qui me plaît, «Ingénierie Mathématique - majeure Mathématiques Financières » à l'Ecole des Mines de Nancy. Je suis très satisfait de l'Ecole des Mines de Nantes car elle ouvre des passerelles couvrants l'ensemble des secteurs techniques, économiques et industriels. Elle me permet aujourd'hui de me spécialiser dans un domaine que j'apprécie.»

Stéphane SARFATY

www.gemtech.fr

Promotion 2007


PAGE 17

Ecole des Mines de Nantes

Enseignement

U N E P E D A G O G I E I N N O VA N T E

Hors

de l'école la même passion

d’entreprendre
Quand on se prépare au métier d'ingénieur et au management de projets, on ressent tout naturellement l'envie d'organiser des manifestations sportives ou culturelles, de prendre des initiatives au sein d'associations, voire de se lancer dans des opérations humanitaires. A Nantes, de telles activités font partie de la formation et des plages horaires leur sont réservées dans l'emploi du temps. Car l'école refuse de vivre en vase clos ; elle tient à ce que les élèves, s'ouvrant sur l'extérieur, fassent autre chose que (pour)suivre leurs études. C'est une autre façon de développer sa personnalité, de se former aux responsabilités futures. A en juger par les succès qu'ils remportent dans ces domaines variés, ils ont compris le message et le vivent passionnément. En voici quelques preuves…

Le sport, une une occasion de se dépasser

détente

dans l’effort
Car ici le sport est non seulement une détente, une occasion de se dépasser dans l’effort, mais aussi le moyen de développer l’autonomie et la responsabilité dans la prise de décision. Chaque année, une quarantaine de manifestations réunissent ainsi plus de 2 000 participants.

L’Edhec
Cela faisait quelques années que l’Ecole des Mines de Nantes n’avait pas participé à cet événement : en 2006, un petit groupe de mineurs s’est lancé dans l’aventure de la course-croisière EDHEC. Une semaine de voile riche en sensations et en soirées.

PAGE 18

Ecole des Mines de Nantes

Une 1ère place au 33ème Cartel des Mines
Du 27 au 30 avril 2006, l’Ecole des Mines de Nantes à reçu pour la deuxième fois les délégations des Ecoles des Mines Européennes à l’occasion du 33ème Cartel où elle à été classée 1ère. C’est Paris qui organisera la 34ème édition du Cartel du 26 au 29 avril 2007.

Le

gala

Grand moment pour les diplômés du jour, pour les élèves mais aussi les anciens élèves, conviés pour l’occasion, le gala est aussi un véritable projet piloté par un groupe d’élèves : un rendez-vous festif bâti chaque année autour d’un thème différent.

4L Trophy

Le

sport

• 300 heures • un gymnase polyvalent • une salle de musculation • une salle d’arts martiaux • un parc de VTT • quatre courts de tennis • une salle de tennis de table ... et l’Erdre pour ramer, naviguer.

Tout pour tenir la
Pour la première fois des mineurs de Nantes se sont engagés dans le 4L Trophy, du 16 au 26 février 2006. Le but : acheminer un minimum de 50kg de fournitures scolaires destinées à la ligue marocaine de protection de l’enfance par le biais d’un raid en Renault 4L de plus de 6000 km. Ils ont terminé 22ème sur 650 !

forme

Le sport aux Mines de Nantes, ce sont aussi trois activités à choisir parmi cinq en première année, huit en deuxième et un éventail à peu près illimité ensuite, au sein de l'école ou au dehors. En marge de ces 300 heures propices au développement et à l’équilibre de chacun, l’initiative reste reine grâce à de magnifiques équipements en libre service. Ecole des Mines de Nantes PAGE 19

Enseignement
un

U N E P E D A G O G I E I N N O VA N T E

BDE
très actif
“L’Hexamineur” Le journal des élèves

Tous les ans après des élections hautement démocratiques se constitue le Bureau Des Elèves (BDE) : un président, vice-président, trésorier, secrétaire etc…, des représentants des élèves, bref, une équipe qui gère un budget, des clubs (association sportive, Bdtek, Ciné-club, Photo, Rock, Théâtre, Voile…), les activités de la maison des élèves et qui peut soutenir les projets extra-scolaires… Le BDE a développé son site internet : le Web élèves

http://www.emn.fr/eleves

Le Forum Atlantique
Le Forum Atlantique est organisé tous les ans par des élèves de cinq écoles d’ingénieur de Nantes et a pour but de favoriser les rencontres étudiants-entreprises.

Welcome

Company
La Welcome Company est une équipe d’élèves chargés d’accueillir et d’intégrer les étudiants étrangers en formation initiale et en master. Des soirées à thème et des voyages de découverte sont organisés tout au long de l’année.

Concours

performance globale
La performance Globale est la nouvelle vision de la performance de l’entreprise centrée sur la responsabilité économique, sociale et environnementale, que le Centre des Jeunes Dirigeants (CJD) entend promouvoir par ce concours. Des équipes d’étudiants issus d’une quarantaine d’écoles supérieures et universités de tout le pays, doivent choisir une entreprise, en réaliser un audit, puis élaborer un diagnostic en précisant les actions qu’ils préconisent à l’entreprise pour progresser vers la performance globale. Lors de sa 2ème édition, 2 équipes de l’Ecole ont été sélectionnées pour aller en finale.

PAGE 20

Ecole des Mines de Nantes

Ac’Oral
Un groupe de mineurs en deuxième année prend en charge l’arrivée des oralistes à la Maison des Élèves pour leur faciliter les tâches administratives ainsi que pour les renseigner sur l’école, la vie extra-scolaire...

Téléthon
Les 24 heures pour la vie sont organisées à l’occasion du Téléthon. Pour récolter un maximum de fonds, les étudiants mettent en place un dîner-spectacle, une tombola, un tonus, une braderie...

EMergence
L’équipe composée exclusivement d’élèves de deuxième année se consacre à l’intégration des nouveaux entrants. Au programme tonus, attribution d’un parrain aux nouveaux mineurs, découverte de la ville de Nantes, avec comme point d’orgue le séminaire d’intégration qui se déroule généralement sur le littoral et regroupe tous les mineurs de première et deuxième année pendant trois jours.

International

Day

Stands pour avoir un avant goût de son futur stage à l’étranger… plus sérieusement informations sur l’ensemble des possibilités offertes dans le cadre de la Graduate school et –pratique !-, une multitude de conseils, témoignages voire “bons tuyaux” et contacts pour partir tranquille : l’International Day transforme le forum de l’Ecole en véritable tarmac, offrant un vrai passeport à la formation à l’international et au brassage interculturel.

...
• Cirque • Théâtre

et les

clubs
• Shape : création de planches de surf • Robotique • Cuisine • Hexamineur, le journal des étudiants de l’Ecole des Mines de Nantes • ADHAC : association pour le développement des actions à caractère humanitaire • ...et bien d’autres encore

Le Bureau Des Elèves gère aussi une multitude de clubs créés à la demande des mineurs : • Association Sportive (AS) • Coup de Grisou (équipe du bar) • Musique : nous disposons d’une salle de répétition avec batterie, piano, clavier, sono, micros... • Mix : du matériel professionnel pour apprendre et s’entraîner à mixer de la musique • Bureau des Arts • BDthèque

Ecole des Mines de Nantes

PAGE 21

Recherche

UN ENRICHISSEMENT MUTUEL

Les succès de nos

chercheurs

une formation d’ingénieur

Vive le Sudoku !

ouverte

la recherche
limites. C’est enfin multiplier les occasions de travailler dans des équipes projet, et bien souvent au sein de réseaux internationaux. En ce sens, la recherche, même sans constituer un choix de carrière, permet de développer beaucoup des qualités qui font un bon ingénieur. Ceux qui seraient tentés par l’expérience doivent en tout cas savoir que les départements de recherche s’impliquent dans trois écoles doctorales de l’Université de Nantes et sont associés à des masters en : • Informatique • Automatique et systèmes de production • Physique électronique • Environnement

sur

Si une Ecole des Mines comme celle de Nantes a vocation à former les meilleurs ingénieurs, c’est notamment parce qu’elle sait multiplier les contacts entre les élèves et le monde de la recherche. C’est une chance pour eux de se former au contact d’enseignants qui sont aussi à la pointe des avancées scientifiques et technologiques. Cette proximité les assure d’être, sitôt en activité, au fait des solutions les plus innovantes et des voies d’avenir les plus prometteuses dont les entreprises ont besoin. Au-delà de cette nécessaire convergence entre enseignement et recherche, cette dernière constitue une école de rigueur, de méthode, de persévérance. Se former à la recherche, c’est aussi se former par la recherche au futur métier d’ingénieur. C’est stimuler sa créativité, apprendre à repousser ses propres

Faire du Sudoku, ce jeu de logique d’origine japonaise, véritable phénomène de société, un support pour l’enseignement de l’informatique et bien sûr du cours de programmation par contraintes, c’est l’idée de Narendra Jussien, spécialiste de ce domaine de recherche. L’initiative pédagogique originale a fait l’objet d’une importante couverture médiatique.

S3D : Des déchets au biocarburant

Le projet "Solutions pour les Déchets et le Développement Durable" (S3D) est porté par deux doctorants de l'équipe énergétique du département systèmes énergétiques et environnement, encadré par son responsable Mohand Tazerout. Ce projet qui vise à valoriser énergétiquement en biocarburant les déchets organiques (graisses animales et déchets boisés), est lauréat du concours du ministère de la recherche en catégorie émergence.

Ecoop : le rendez-vous
Dans le domaine de la recherche, le CNRS est l’acteur national de référence. Sous son égide, l'Ecole des Mines de Nantes met en place avec d’autres partenaires de recherche des UMR (Unité Mixte de Recherche) qui bénéficient ainsi du label CNRS. UMR existantes : SUBATECH, GEPEA, IRCCyN, LINA. En informatique, elle est en outre étroitement associée à l’INRIA. L'Ecole des Mines de Nantes a organisé avec le Laboratoire Informatique de Nantes Atlantique (LINA) et l'INRIA, la 20ème édition de l'European Conference on ObjectOriented Programming (ECOOP) du 3 au 7 juillet à la cité des congrès de Nantes : une occasion pour la recherche informatique nantaise de montrer son savoir-faire en matière d'architectures logicielles, en programmation par aspects et en ingénierie des modèles, deux techniques clefs post-objets pour l'automatisation de la production des logiciels. Ecoop 2006, rencontre scientifique internationale a réuni à Nantes plus de 400 participants de 40 nationalités différentes durant une semaine.

• 100 enseignants-chercheurs • 86 doctorants • 250 intervenants extérieurs issus de l’univers de l’entreprise, du conseil ou de centres de recherche

PAGE 22

Ecole des Mines de Nantes

Diplôme + Master recherche : une opportunité supplémentaire
L'entreprise constitue le débouché naturel d'une formation d'ingénieur, cependant un certain nombre d'élèves de chaque promotion préfèrent se lancer dans une carrière de chercheur. Pour eux, la transition s'amorce naturellement en dernière année : tout en achevant le parcours qui va leur donner le diplôme de l'école, ils s'inscrivent en master recherche (ex-DEA) dans une université, à Nantes ou ailleurs ; des facilités leur sont accordées pour suivre ce double cursus. Le jeune ingénieur pourra ensuite s'inscrire en doctorat, en France ou à l'étranger. Onze masters recherche sont actuellement proposés : cinq relèvent du domaine de l’environnement, deux de l’automatique-productique, un du nucléaire et trois de l’informatique, dont EMOOSE, consacré au génie des logiciels et à la technologie des composants et des aspects ; créé par l'école avec la Vrije Universiteit Brussels (VUB), il associe tout un réseau de laboratoires européens et sud-américains. L’enseignement de ce dernier a la particularité d’être effectué en anglais. Le choix du master doit naturellement être cohérent avec celui de l'option de dernière année qui l'accompagne.

Informatique
- EMOOSE (European Master in Object and cOmponent and aspect oriented Software Engineering) avec la Vrije Universiteit Brussels (VUB). - Master Architectures Logicielles Distribuées (ALD) cohabilitation avec l' Université de Nantes. - Master Système d'Aide à la Décision (SAD) cohabilitation avec l'Université de Nantes.

CE QU’ILS EN DISENT

Automatique-productique
Master Automatique et systèmes de production cohabilitation avec l'école Centrale et l'Université de Nantes. Deux spécialités : - Master automatique, robotique et traitement du signal - Master systèmes de production

“Deux passions : la recherche et le Chili”

Environnement
- Master génie des procédés : Environnement et Agroalimentaire cohabilitation avec l'Université de Bretagne Sud, l'Université de Nantes, l'ENITIAA. - Master chimie et microbiologie de l’eau Master Sciences et Techniques des Environnements Urbains (STEU) avec l'école d'architecture de Nantes, l'école centrale de Nantes et l'Université de Nantes. Trois spécialités : - Master ambiances et formes - Master ville et énergie - Master atmosphère, eau et environnement urbains

Le master EMOOSE, que j’ai mené en parallèle avec ma 4ème année, m’a révélé deux passions : la recherche et le Chili. Après mon stage de 3ème année en entreprise, j’avais eu envie de tester autre chose : mon intérêt pour la recherche. Je l’ai fait dans un domaine informatique où l'école est très en pointe, la programmation par aspects, et au sein d’une promotion de 12 élèves représentant 6 nationalités. J’ai terminé par un stage de master au Chili. Ce fut tellement concluant qu’après mon double diplôme je suis resté là-bas pour un doctorat co-dirigé par Nantes et Santiago. Ca se passe très bien : j’ai publié de nombreux articles et j’ai énormément appris. Je soutiens à Santiago en novembre. L’avenir ? Pour l’instant, je songe à une carrière académique et l’Université du Chili va sans doute me proposer quelque chose. Mais le Chili fait aussi du transfert de technologie : les portes de l’industrie me restent ouvertes.

Eric TANTER - Double diplôme :
promotion 2000 et master EMOOSE

Nucléaire
- Master Matériaux et matière cohabilitation avec l'Université de Nantes

Ecole des Mines de Nantes

PAGE 23

Options

L A R E A L I S AT I O N D E V O T R E P R O J E T D E F O R M AT I O N

Options :
un large

choix !

Décidément, l'élève ingénieur parvenu en fin de «Cycle de base» n'a que l'embarras du choix pour se déterminer sur une option ! En effet, le réseau des Ecole des Mines offre une trentaine d’options au total. En outre, depuis cette année, une nouvelle possibilité s'offre à lui, choisir à titre d'option l'un des deux masters professionnels internationaux que l'école propose à des étudiants ou jeunes professionnels étrangers. Encore une riche expérience de brassage interculturel, à vivre au sein d'une promotion qui en ce moment est surtout composée de Chinois, d'Indiens et de Sud-américains.

> GÉNIE INFORMATIQUE POUR L’AIDE À LA DÉCISION L’objectif de l’option est de former des ingénieurs maîtrisant les technologies de l’aide à la décision (collecte, extraction, traitement et visualisation des données). En effet, l’aide à la décision devient de plus en plus vitale à l’heure d’internet où les volumes d’informations de toute nature explosent. Les futurs ingénieurs seront capables de modéliser les problématiques de l’entreprise, de résoudre les problèmes formalisés, de réaliser des tableaux de bord destinés aux décideurs, et des outils logiciels d’aide à la prise de décision.

> GÉNIE DES SYSTÈMES INFORMATIQUES L’option forme les bâtisseurs et gestionnaires des systèmes informatiques de l’entreprise. Ces ingénieurs coordonnent et organisent la circulation de l’information en son sein et vers ses partenaires. Ils devront apporter des solutions globales qui soient sûres, fiables, performantes, intègrent facilement l’existant et puissent évoluer.

> ORGANISATION ET MANAGEMENT DES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION Introduire les NTIC dans une entreprise et en tirer le meilleur parti suppose d’en transformer l’organisation, donc de surmonter la résistance au changement. Cette option y prépare les futurs ingénieurs en développant chez eux une double compétence, d’une part en management et dynamique de l’organisation, d’autre part en management des technologies de l’information.

PAGE 24

Ecole des Mines de Nantes

Nouveau : intégrez un programme de master international
> MLPS (Management of Logistic and Production Systems), une formation aux méthodes et outils du génie industriel pour optimiser les systèmes logistiques et de production ; les élèves acquièrent donc une double compétence : le management des systèmes logistiques et de production d'une part, l'aide à la décision d'autre part. > PM3E (Project Management for Environmental and Energy Engineering), qui donne aux élèves les moyens de maîtriser à la fois les grands principes de l'environnement et de l'énergie (sous les aspects dimensionnement, modélisation, simulation et contrôle) et leur management (les techniques et méthodes, mais aussi les aspects réglementaires et sociaux). Dans les deux cas, le programme de master pris comme option respecte un bon équilibre entre les disciplines scientifiques et techniques d'une part, le management d'autre part et les cours sont dispensés en langue anglaise.

> QUALITÉ ET SÛRETÉ DE FONCTIONNEMENT Deux concepts au cœur de la compétitivité des entreprises. Les élèves sont formés aux techniques de l’organisation (management de la qualité, ISO, etc.) et acquièrent la maîtrise des outils nécessaires au suivi de la qualité. La sûreté de fonctionnement, qui renvoie à la fiabilité des systèmes et à la problématique de la maintenance, s’appuie sur de solides connaissances en probabilités et statistiques. La motivation des acteurs est également déterminante. > GESTION DES OPÉRATIONS EN PRODUCTION ET LOGISTIQUE Le but : optimiser les systèmes de production ou la chaîne d’approvisionnement, c’est-à-dire parvenir à une qualité de service maximum avec un coût et des délais minimum. Les élèves sont formés aux outils de modélisation, d’optimisation et d’aide à la décision. L’enseignement insiste aussi sur les systèmes d’information et surtout sur l’aspect humain des réorganisations. > AUTOMATIQUE ET INFORMATIQUE INDUSTRIELLE L’option développe des compétences dans l’élaboration ou la surveillance d’un système automatique : la modélisation et la simulation pour comprendre son fonctionnement ; l’instrumentation et l’informatique industrielle pour recueillir, traiter et transmettre en temps réel les informations ; enfin l’automatique pour concevoir l’ensemble. Grâce à leur vision globale des systèmes, les ingénieurs seront capables de jouer un rôle clé dans la gestion de projets touchant toutes les étapes : conception, développement, mise en œuvre, installation et maintenance.

> NUCLÉAIRE : TECHNOLOGIES, SÛRETÉ ET ENVIRONNEMENT Si l’option forme principalement des ingénieurs pour les grandes entreprises et institutions de la filière nucléaire, elle s’intéresse aussi aux autres applications de l’atome : industrielles, géologiques ou médicales. Le programme, qui associe physique nucléaire, mathématiques (pour la partie modélisation), réglementation et découverte des équipes de recherche, s’interdit donc toute spécialisation hâtive. > GÉNIE DES SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES Forme des ingénieurs qui conçoivent ou exploitent tous types de systèmes de conversion de l’énergie. Ils doivent maîtriser le management de projet en utilisant les bases physiques de l’énergétique, la simulation et le contrôle-commande, tout en prenant en compte la réglementation. > GÉNIE DE L’ENVIRONNEMENT L’approche vise le secteur du traitement des nuisances et des pollutions (eau, air, déchets, bruits) et de la gestion de l’environnement (éco-bilan, ISO 14000) : tout ce qui permet de traiter les émissions polluantes. L’option s’appuie également sur la modélisation et simulation des procédés pour en limiter les rejets et les risques.

Ecole des Mines de Nantes

PAGE 25

International

INGENIEURS ET GLOBE-TROTTERS

Une formation tournée vers l’international

Dès sa création, l'Ecole des Mines de Nantes s’est résolument tournée vers l’étranger. L’ingénieur d’aujourd’hui est au service d’entreprises, y compris des PME, qui non seulement exportent, mais nouent des alliances à l’étranger, délocalisent une partie de leur production, brassent autour de leurs projets des équipes internationales. Aussi l'école s’attache-t-elle à donner à ses élèves une culture d’ingénieur globe-trotter. Bien au-delà du préalable linguistique, elle les habitue à d’autres méthodes et modes de pensée que les nôtres. Cette culture de l’international, couronnée par le stage à l’étranger, est partie intégrante de la formation à l’industrie ; elle ne constitue pas un enseignement à côté des autres, mais se mêle à tous les volets de la formation. Dès sa sortie de l'école, ayant acquis les instruments d’un véritable management interculturel, le jeune ingénieur est immédiatement opérationnel dans n’importe quel projet international.

PAGE 26

Ecole des Mines de Nantes

Des

étapes progressives, des exigences croissantes
1 ère E T 2 ème A N N É E S
• 270 heures de langues ; anglais obligatoire (6,5 à l’IELTS requis en fin de 2ème année) ; 2ème langue obligatoire au choix.

3 ème A N N É E
• Stage de trois mois minimum à l’étranger ; destinations les plus fréquentes : Grande-Bretagne, Allemagne, Europe de l’Est, Etats-Unis, Inde, Chine, Japon, Afrique du Sud, Australie. • 60 heures d’anglais professionnel.

4 ème A N N É E
• Projet en contexte international ; dans le cadre de certaines options, des équipes projets associent des élèves nantais à ceux d’un établissement partenaire pour réaliser une étude sur un problème posé par un industriel. • Projet industriel de fin d’études, qui peut également être conduit à l’étranger.

Une

deuxième langue étrangère

A choisir
confirmé • Espagnol confirmé ou débutant • Chinois débutant
• Allemand

Parce que la pratique d'une autre langue vivante s'avère indispensable. 90 HEURES EN CYCLE DE BASE ( 1 ère e t 2 ème a n n é e )
Un atout pour poursuivre ses études au sein de la Graduate (3ème et 4ème années) en France ou à l'étranger.

«Quand au bout de trois mois de stage, on ne compte plus les problèmes résolus, qu'on peut mener une conversation avec son propriétaire, qu'on fait sa soutenance devant un comité de direction dans sa langue, l'allemand devient bien plus qu'un coefficient sur une feuille de notes !" Anthony CHALON, promo 2005 "Le marché chinois explose et requiert chaque année davantage d'ingénieurs étrangers qui auront su orienter leur formation vers l'international en général et la Chine en particulier." Benjamin CADOU, promo 2005

DES OBJECTIFS RÉAFFIRMÉS
• Marquer la différence auprès des employeurs lors du recrutement. • Réussir un double-diplôme • Entreprendre un stage à l'étranger avec confiance • Echanger avec d'autres établissements et universités • Créer des liens avec les élèves étrangers présents sur le campus

Ecole des Mines de Nantes

PAGE 27

International

INGENIEURS ET GLOBE-TROTTERS

Un

campus

pour des ingénieurs

international globe-trotters

Le métier d’ingénieur ne se conçoit plus sans équipes projet internationales. Aussi l'Ecole des Mines de Nantes s’est-elle, dès sa création, résolument ouverte sur l’étranger en privilégiant le brassage des cultures. Elément essentiel de sa stratégie, cette orientation a sans cesse été confirmée et amplifiée depuis, au fur et à mesure que de nouveaux accords étaient signés avec des établissements partenaires. Aujourd’hui, l'école est associée à un vaste réseau international qui permet à ses élèves de multiplier les expériences enrichissantes au-delà des frontières, d’y compléter leur formation ou de travailler, à Nantes même, au contact d’étudiants et chercheurs étrangers réunis sur un véritable campus international.

Le stage à l’étranger : immersion totale
CE QU’ILS EN DISENT

“Trois mois au Japon”

Pour l’élève-ingénieur, la formation à l’international culmine au cours de sa troisième année, avec son stage à l’étranger. Au moins trois mois d’une immersion totale qui l’oblige, bien au-delà de l’aspect linguistique, à confronter à d’autres ses propres méthodes de travail et façons de penser.

Trois mois de stage dans le monde de Toshiba au Japon, c’est l’occasion de vérifier certains clichés et de se réserver des surprises. C’était mon premier grand voyage loin de ma famille, mais en arrivant là-bas j’en ai découvert une autre, formée par les employés de Toshiba. Les collègues sont tous très soudés, car les jeunes vivent en général dans des logements de Toshiba. A mon arrivée aussi bien qu’à mon départ, de nombreuses soirées de bienvenue et d’au revoir étaient organisées. Il n’est pas rare de les voir passer aussi un week-end ensemble. La plupart des employés travailleront chez Toshiba toute leur vie. Tous les Japonais que j’ai rencontrés avaient à cœur de me faire découvrir leur pays pour que je l’apprécie autant qu’eux-mêmes admirent la France. Dans une métropole où l’on vit toujours au milieu de la foule, aucun sentiment d’oppression ne naît car les Japonais sont réellement respectueux des autres et de l’environnement : un “Sumimassen” (“Excusez-moi”) accompagné d’un hochement de tête est lancé chaque fois que l’on vous marche sur le pied. Tout cela et le reste - la pointe de la technologie et la gadgetisation, la folie des marques, le karaoké-, que de souvenirs, maintenant que je suis revenue travailler à Nantes !

40 partenaires privilégiés dans le monde
L'Ecole des Mines de Nantes prépare les futurs ingénieurs à la scène internationale en s’appuyant sur un réseau de 40 partenaires privilégiés dans le monde. Dans le cadre de son projet, l’élève qui le souhaite peut donc suivre une partie de son cursus à l’étranger et la faire valider pour son diplôme.

7 doubles diplômes
Ceux qui le souhaitent peuvent aller encore plus loin en obtenant un double diplôme. Il en existe sept avec Georgia Tech (USA), Virginia Tech (USA), Universidad de los Andes (Colombie), Universidad Politécnica de Madrid (Espagne), TEC de Monterrey (Mexique), Shanghaï Jiao Tong University (Chine) et l'école Polytechnique de Montréal (Canada).

Elodie MÉCHINEAU - Promotion 2003.

40 partenariats avec des Universités à l’étranger

PAGE 28

Ecole des Mines de Nantes

Un vrai campus international
L'Ecole des Mines de Nantes attire des étudiants étrangers en leur offrant la possibilité d'intégrer le cycle de formation initiale ou d'intégrer un des 3 "masters of Science" : . EMOOSE (European Master in Object and component-Oriented Software Engineering) . MLPS (Management of Logistic and Production Systems) . PM3E (Project Management for Environmental and Energy Engineering)

Le groupe des Ecoles des Mines
Nantes fait partie du Groupe des Ecoles des Mines (GEM) : 7 écoles d’ingénieurs qui travaillent ensemble et qui ont développé une véritable stratégie de partenariat et de recrutement à travers le monde.

Formations sans frontières
L'ECTS (European Credit Transfer System) harmonise diplômes et paliers d'enseignement pour favoriser les échanges d'étudiants d'un pays à l'autre. La pratique est déjà ancienne à Nantes, et dépasse largement le cadre de l'Europe. Nos élèves sont en effet habitués à se construire un parcours qui emprunte le meilleur des diplômes à l'étranger : ils mettent au point un projet cohérent en fonction de leurs goûts et des débouchés, ils s'informent sur les équivalences possibles, sur les formations les plus adaptées à leur but, prospectent, posent leur candidature, se font sélectionner… et partent. Cette façon d'emprunter des éléments de formation à des partenaires étrangers est entrée dans les mœurs dans une école tournée dès l'origine vers l'international. Elle peut prendre plusieurs formes, plus ou moins étendues. Dès la troisième année, l'élève ingénieur peut suivre un semestre, voire deux, à l'étranger ; il réalise dans la foulée son stage, qui a toujours lieu hors de France. En dernière année, les élèves peuvent également repasser la frontière. Quant au projet industriel de fin d'études, s'il a traditionnellement lieu en France, certains le mènent lui aussi à l'étranger.

et à la carte

!

CE QU’ILS EN DISENT

“Aller plus loin avec le double diplôme”
Une année d’études à l’étranger, c’est bien ; mais un double diplôme, c’est encore mieux ! J’ai suivi ma 3ème année à l’Universidad Politecnica de Madrid, plus précisément à l’Escuela Technica Superior de Ingenieros Industriales, qui est l’une des écoles d’ingénieurs les plus réputées d’Espagne. Puis j’ai eu envie d’aller plus loin, de concrétiser cette formation à l’étranger par un double diplôme, avec deux sessions d’examen et un projet de fin d’études commun. Je le soutiendrai en octobre, après le stage que je suis en train de faire en Angleterre, chez Onyx. Sans attendre que j’aie obtenu mes deux diplômes, ils m’ont déjà proposé une embauche, dans un premier temps pour achever ma mission actuelle : l’ouverture d’une centrale d’incinération à Portsmouth. Ensuite, dans une entreprise sans frontières comme Onyx, au sein du groupe Veolia, le choix sera vaste. Mon expérience internationale et le fait que je sois désormais trilingue ont évidemment beaucoup compté dans leur décision.

Céline GUITTENY - Double diplôme 2004

Ecole des Mines de Nantes

PAGE 29

International

INGENIEURS ET GLOBE-TROTTERS

Doubles-diplômes :
La forme la plus achevée des échanges internationaux consiste à obtenir deux diplômes. Cette possibilité de préparer un double-diplôme dans un contexte international constitue un véritable atout pour la future carrière des ingénieurs de l'Ecole. Ils peuvent obtenir le diplôme de l'Ecole des Mines de Nantes plus celui de l'établissement étranger partenaire en ajoutant au maximum 1 an à leur cursus d'ingénieur : un investissement minimal qui mérite d'être envisagé ! Tous les doubles-diplômes proposés ont fait l'objet d'une étude attentive pour garantir un programme pédagogique complet et cohérent avec la formation dispensée à Nantes. En outre, ces accords privilégiés permettent aux élèves de partir dans de bonnes conditions : seule la différence de niveau de vie est à prendre en considération pour certains pays.

> Un Master of Science à

Virginia

Tech - USA -

www.vt.edu - Cours en anglais Pour les options : > Qualité et sûreté de fonctionnement > Gestion des opérations en production et logistique

> Un Master of Science à

Georgia

Tech

- USA -

www.gatech.edu - www.georgiatech-metz.fr - Cours en anglais Pour les options : > Automatique et informatique industrielle > Génie des systèmes informatique > Génie informatique pour l’aide à la décision

> Un diplôme d’ingénieur à l’Université de

Los

Andes - COLOMBIE -

www.uniandes.edu.co - Cours en espagnol Pour toutes les options sauf : > Organisation et management des technologies de l’information > Nucléaire : technologies sûreté et environnement

PAGE 30

Ecole des Mines de Nantes

un véritable atout

> Un diplôme d’ingénieur à l’Escuela Técnica Superior de Ingenieros Industriales de la Universidad Politécnica de

Madrid - ESPAGNE -

www.etsii.upm.es - Cours en espagnol Pour les options : > Génie de l’environnement > Génie des systèmes énergétiques

> Une maîtrise canadienne à l’Ecole

Polytechnique de

Montréal - CANADA -

www.polymtl.ca - Cours en français Pour toutes les options sauf : > Nucléaire : technologies sûreté et environnement

> Un master of Science à

Shanghaï

Jiao Tong University- CHINE -

www.sjtu.edu.cn - Cours en chinois Pour toutes les options

> Un master of Science à

Monterrey - MEXIQUE -

www.mty.itesm.mx - Cours en espagnol Pour l’option : > Gestion des opérations en production et logistique

Ecole des Mines de Nantes

PAGE 31

Une vie après les cours

Le

“savoiri a b l e une env bienr vivre” douceu de vivre

6ème ville de France
Avec 280 600 habitants, et plus du double dans l’agglomération, Nantes a su se préserver du gigantisme malgré un développement industriel et démographique qui en font l’une des villes les plus dynamiques du pays.

À 2 heures

de Paris par TGV

A quelques encablures des plages de La Baule et de Pornic, elle a su conserver une enviable douceur de vivre.

Une métropole

attractive

Ses belles bâtisses du XVIIIème siècle
Autour de la Loire, élément majeur du décor urbain, Nantes offre aux regards les vestiges d’une histoire marquée par l’appel du grand large. Ses belles bâtisses du XVIIIème siècle, ses multiples trouées vertes de parcs et jardins comme sa propreté et son air particulièrement peu pollué en font une métropole attractive, que les cadres en quête de qualité de vie n’hésitent pas à rejoindre. PAGE 32 Ecole des Mines de Nantes

Vivre à Nantes
Capitale de la

Une ville dynamique

4ème région industrielle française
4ème région industrielle et 5ème région économique française, les Pays de la Loire comptent 3,2 millions d’habitants dont 39 % ont moins de 30 ans. Ils couvrent 32 000 km2, soit 6 % du territoire, avec 250 km de façade atlantique. 780 000 habitants vivent dans la métropole de Nantes-Saint-Nazaire, siège d’un important pôle d’industries lourdes.

une dynamique économique et démographique

La

culture et les loisirs descendent dans la rue

Elle possède tous les avantages d’une grande ville dans les domaines universitaire, technologique et culturel. Avec 56 salles de cinéma, des lieux de concert, des festivals, des manifestations traditionnelles, Nantes est une ville de culture et de loisirs où l’on ne s’ennuie jamais.

Quelques adresses Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

• • • •

www.paysdelaloire.fr www.nantes.fr www.nantes-tourisme.com www.nantesmetropole.fr
Ecole des Mines de Nantes PAGE 33

Pratique

RENTRÉE SCOLAIRE

Comment nous rejoindre ?
Elèves de Sup 1 ère année des classes préparatoires (MPSI, PCSI, PTSI) ou de formation équivalente Bac + 1,

Sup

100 places vous sont proposées en première année à Nantes.
• Inscription :
Du 2 janvier au 2 mars 2007* sur www.mines.net.
Epreuves écrites : 10 et 11 mai 2007* Résultats : 6 juin 2007* Epreuves orales : A l'Ecole des Mines de Nantes du 12 au 27 juin 2007* Résultats : 29 juin 2007*

*

Ces dates sont communiquées à titre indicatif.

CONCOURS 2006
Total inscrits 4 écoles dont choix 1 Nantes choix 1 Albi choix 1 Alès choix 1 Douai Total admissibles Entrants à l'Ecole des Mines de Nantes 6 728 2 234 1 082 1 407 2 005 3 158 100

Ecole des Mines de Nantes
Service admissions 4, rue Alfred Kastler - BP 20722 44307 NANTES Cedex 3 Tél. 02 51 85 81 45 - Fax. 02 51 85 81 29
PAGE 34 Ecole des Mines de Nantes
Site web : www.emn.fr e-mail : admissions@emn.fr

Comment nous rejoindre ?
Elèves de Spé (MP, PC, PSI, PT, TSI) ou de formation équivalente Bac + 2,

Spé

35 places vous sont

proposées en deuxième année à Nantes.

Inscription pour les candidats des filières MP, PC et PSI :

Inscription pour les candidats de la filière TSI :

Du 5 décembre 2006 au 15 janvier 2007 minuit*, dernier délai, www.scei-concours.org. Ce service d’inscription est commun notamment aux concours Centrale-Supélec, Mines-Ponts, ENTPE /EIVP, ENSTIM, ce qui permet de s’inscrire simultanément à ces concours.
Epreuves écrites : Du 18 au 20 avril 2007*

Du 5 décembre 2006 au 15 janvier 2007 minuit*, dernier délai, www.scei-concours.org, Les candidats devront se conformer lors de leur inscription à la notice relative à l’organisation des Concours Communs Polytechniques.
Epreuves écrites : Du 23 au 26 avril 2007* Epreuves orales : Organisées par les Concours Communs

(dates et heures prévues par le concours Mines-Ponts)
Epreuves orales : Du 25 juin au 13 juillet 2007 à Paris Résultats : 20 juillet 2007*
*

Polytechniques.
Résultats : 20 juillet 2007*

Inscription pour les candidats de la filière PT :

NB : l’admissibilité dans les Ecoles des Mines (ENSTIM) est prononcée, selon la
filière d’origine des candidats, au vu des notes obtenues à certaines épreuves écrites du concours commun Mines-Ponts (filière MP, PC et PSI) ou de la Banque PT (filière PT) ou des Concours Communs Polytechniques (filière TSI).

Du 5 décembre 2006 au 15 janvier 2007 minuit*, dernier délai, www.scei-concours.org. Les candidats devront se conformer lors de leur inscription à la notice “instructions relatives au fonctionnement de la Banque filière Physique-Technologie(PT)”
Epreuves écrites : Du 30 avril au 11 mai 2007*
*

Ces dates sont communiquées à titre indicatif.

(dates et heures prévues par la Banque PT).
Epreuves orales : Du 25 juin au 13 juillet 2007 à Paris* Résultats : 20 juillet 2007*

CONCOURS 2006
Total inscrits 4 écoles 4 106 Nombre d’entrants à l'Ecole des Mines de Nantes 25

ADMISSIONS SUR TITRES
• Pour les modalités de recrutement, merci de prendre contact avec le service admissions à partir de février 2007.

Ecole des Mines de Nantes

PAGE 35

Pratique

RENTRÉE SCOLAIRE

Frais de rentrée
Contribution aux frais de restauration Contribution aux frais de scolarité* environ 27 € pour une semaine Repas midi et soir. Paiement par carte étudiant (restaurant fermé le week-end). 214 € par an

Contribution aux droits de scolarité* Sécurité Sociale “Etudiant”

450 € par an 189 € Versement pour l’année, sauf ayant droit. Versement pour les 4 années de scolarité. Elle concerne également le logement des élèves pour ceux qui sont logés à l'école. Versement à effectuer avant le 5 de chaque mois. Base mensuelle : 393 € minorés de l’ALS à laquelle a droit l’étudiant. Uniquement la 1ère année de location. Attestation d’assurance location obligatoire.

Caution-masse commune

200 €

Contribution aux frais de logement

Suivant l’allocation logement à caractère social (ALS)

Frais de dossier de logement Assurance logement

50 € Entre 30 € et 51 € (tarif proposé par les assurances étudiantes)

Autres dépenses facultatives
Photocopies personnelles Point phone 0,05 € la copie Service reprographie. Cabine téléphonique / Cafétéria Maison des élèves / Restaurant. Tarifs fixés par le bureau des élèves ou les associations sportives

Activités sportives et culturelles
A titre indicatif. Susceptible de modification à la rentrée 2007.

Selon activité.

Pour en

savoir plus

:
Ecole des Mines de Nantes - Service admissions 4, rue Alfred Kastler - BP 20722 - 44307 NANTES Cedex 3 Tél. 02 51 85 81 45 - Fax. 02 51 85 81 29
Site web : www.emn.fr e-mail : admissions@emn.fr

Site concours : www.mines.net
PAGE 36 Ecole des Mines de Nantes

Plans d’accès
Nantes

Vous venez par la route

PÉRIPHERIQUE

En provenance de Vannes - Saint-Nazaire sur la RN 165, prendre la sortie n°24 Nantes-Est.

En provenance de Paris sur l’A11, prendre la sortie n°23 Nantes-Est. Carquefou, La Beaujoire.

En provenance de Cholet - Poitiers sur la RN 249, prendre la sortie Porte de la Beaujoire.

Vous venez par le train
A la gare SNCF prenez la sortie Nord, puis le tramway en direction de la Beaujoire. Descendez au terminus (Arrêt Beaujoire). Prenez le Bus ligne 72 (direction Gachet) ou 76 (direction Gachet ou Charbonneau) ou (ligne 22 le dimanche) jusqu’à l’arrêt Christian Pauc. Prévoir 1 heure de trajet.

PÉRIPHERIQUE

Ecole des Mines de Nantes

PAGE 37

Nos

partenaires

ADEME • AFT-IFTIM • AIRBUS • AIR FRANCE • AIR TAHITI • ALCATEL CIT • ALCATEL SPACE INDUSTRIES • ALFAROMÉO AVIO • ALSTOM MARINE • AMAZON.FR • AMJ-GROUPE • ANVAR • ARGONNE USA • ASIAN INSTITUTE OF TECHNOLOGYBANGKOK • ATAC • ATMEL • ATOFINA • AUGEO SOFTWARE • AUTO CHÂSSIS INTERNATIONAL • AXALTO • BIC • BOSCH • BOUYGUES SA • BOUYGUES TELECOM • BUCAREST UNIVERSITY OF TECHNOLOGY • BUREAU VERITAS POLE CONSEIL • BUSINESS & DECISION • CAMÉON • CENTRO POLITECNICO SUPERIOR ZARAGOZA • CFSSI • CHALMERS UNIV OF TECHNOLOGY • CHU MONTPELLIER • CITY UNIVERSITY OF HONG KONG • CLUB LOGISTIQUE DES PAYS DE LA LOIRE • CNES • CNRS • COGITEC • COMMANDE • COMMISSION COMMUNAUTAIRE EUROPÉENNE • COSYTEC • CREED • CRITT PAYS DE LA LOIRE • CSTB • DANONE • DASSAULT AVIATION • DASSAULT SYSTÈMES • DGA • DOWTY • EADS • ECOLE DES MINES D’ALÈS • ECOLE POLYTECHNIQUE DE MONTREAL • EDF • ELECTRIC • ETG • FAURECIA • FFCAT • FOGALE NANOTECH • FORD MOTOR COMPANY • FRANCE TÉLÉCOM • FRANCE TELECOM R&D • GAN • GEMPLUS RESEARCH • GENERAL ELECTRIC • GEORGIA TECH • GERB INDUSTRIE • GRANDJOUAN-ONYX • GTM • HAYS ARGON • HISPANO-SUIZA • HONG KONG UNIVERSITY OF SCIENCE AND TEHNOLOGY • IBM FRANCE • IC PARC • IDAC • IFREMER • ILOG • IMPROVE • INDIAN INSTITUTE OF TEHNOLOGY DELHI • INDUSTRIAL SOFTWARE TECHNOLOGY • INFORMATION TECHNOLOGY SOFTWARE • INTA-VELIZY • INTERFORGE • IRCCYN • IRISA/INRIA • JALUNA • JENAER • JOHNSON CONTROLS AUTOMOTIVE ELECTRONICS • JOUCIN SA • KEOSYS • KOSMOS • KTH • LA POSTE • LCE • LIBELIS • LIRMM • LOGSYAL • LOUIS VUITTON • LUND INSTITUTE OF TECHNOLOGY • MALLETIER • MARK IV • MDTVISION • MEDIACD • MEDICAL SYSTEM • MESSIER • MESSTECHNIK • MICROSOFT FRANCE • MICROSOFT RESEARCH • MOTOROLA • NETAGIS • NTNU • OBSERVATOIRE RÉGIONAL DES TRANSPORTS DES PAYS DE LA LOIRE • ODAXYS ATLANTIQUE • PICA-VEOLIA ENVIRONNEMENT • PLAUT CONSULTING • POLITECNICO DI MILANO • PREDIT • PSA PEUGEOTCITROËN • PSA • RATP • RENAULT • ROCKWELL AUTOMATION • SAGEM • SANDEN MANUFACTURING EUROPE • SANOFI-SYNTHÉLABO • SAUNIER DUVAL • SCHLUMBERGER • SCHNEIDER • SDEL CONTRÔLE • SECHE ENVIRONNEMENT • SEPRO ROBOTIQUE • SERTA • SGCC • SHANGAI JIAO TONG UNIVERSITY • SHERPA ENGINEERING • SII • SNCF • SOCIÉTÉ GÉNÉRALE • SODEXHO • SODIFRANCE • SODIUS • SOFTEAM • ST MICROELECTRONICS • SQLI • SYMES • SYSDEO • TEC DE MONTERREY • TECHNICAL UNIVERSITY OF BUDAPEST • TECHNICAL UNIVERSITY OF DENMARK • TERRASSEMENT • TFE • THALES • THALES AIR DÉFENCE • THALES AVIONICS • THE MATHWORKS CONSULTING • THEORIS • THOMCAST • TOTAL-FINA-ELF • TOTAL FRANCE • TRUSTED LOGIC • T-SYSTEMS • T.U BERLIN • T.U MUNICH • UNILOG • UNIVERSIDAD DE LOS ANDES • UNIVERSIDAD DI STUDI DI CAGLIARI • UNIVERSIDAD DI STUDI DIPAVIA • UNIVERSIDAD FEDERAL SANTA CATARINA • UNIVERSIDAD POLITECNICA MADRID • UNIVERSIDAD SIMON BOLIVAR • UNIVERSITÉ DU BÉNIN • UNIVERSITÉ LAVAL QUEBEC • UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES • UNIVERSITY OF CARDIFF • UNIVERSITY OF KOBLENZ LANDAU • UNIVERSITY OF LIVERPOOL • UNIVERSITY OF STRATHCLYDE • UNIVERSITY OF STUTTGART • UNIVERSITY OF TOKYO • UNIVERSITY OF WALES SWANSEA • UNIVERSITY OF WARWICK • VALEO • VIRGINIA TECH • VRIJE UNIVERSITEIT BRUSSELS • WARSAW UNIVERSITY OF TECHNOLOGY • WARWICK MANUFACTURING GROUP • WIND RIVER • WUHAN AUTOMATIVE POLYTECHNIC UNI.

Ecole des Mines de Nantes La Chantrerie - 4 rue Alfred Kastler BP 20722 - 44307 Nantes Cedex 3 Tél 02 51 85 81 00 - Fax 02 51 85 81 99 Site web : www.emn.fr

Octobre 2006 - Service de la Communication de l'Ecole des Mines de Nantes - Crédits photos : Ecole des Mines de Nantes • Oran. V Sarazin • P Kyriasis

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful