FACULTE DE DROIT ­ NAMUR

EXERCICES D’ECONOMIE POLITIQUE du cours de J.M. CHEFFERT

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

Assistants : Florence de la Vallée, Cédric Duprez, Julie Hermans et Patricia Nisol
ANNÉE ACADÉMIQUE 2004­2005

2

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

PRÉREQUIS

Exercice 1 Soit le graphe suivant :

consommation quotidienne d'eau consommation quotidienne d'eau (en dl) 26 24 22 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2 0 0 5 10 15 20 25 30 35 température moyenne (en degrés)

a)

Quelle est la consommation d’eau lorsque la température est de 10°, lorsqu’elle est de  25° (identifiez cette quantité sur la courbe, ensuite sur l’axe vertical) ? Quelle est la  température moyenne lorsque la consommation d’eau est de 8 dl, lorsqu’elle est de 23 dl  (identifiez les valeurs sur la courbe, ensuite sur l’axe horizontal) ? Selon   vous,   parmi   les   deux   variables   étudiées,   laquelle   est   la   cause   (c’est­à­dire   la  variable explicative) et laquelle est la conséquence (c’est­à­dire la variable expliquée) ? 

b)

Exercice 2

3

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

Le plus souvent, les graphiques que nous étudions représentent une fonction, c’est­à­dire qu’ils  décrivent l’influence d’une variable (située sur l’axe horizontal) sur une autre variable (située sur  l’axe vertical). Toutefois, nous verrons aussi deux autres types de graphiques : a) Considérez le graphique représentant la demande de concerts d’un consommateur. Deux  lectures de ce graphique sont possibles. Afin de distinguer ces deux lectures, nous avons  dessiné deux graphiques (remarquez cependant que les deux graphiques sont les mêmes,  ils représentent en effet tous les deux la demande du consommateur, et que les unités des  axes sont les mêmes : le nombre de concerts pour les X et le nombre d’euros pour les Y).  Chacun de ces deux graphiques a toutefois une lecture propre. Donnez ces deux lectures  en   veillant   à   identifier   dans   chacun   des   cas   la   cause   (la   variable   explicative)   et   la  conséquence (la variable expliquée).

8 7 Prix de s conce rts 6 5 4 3 2 1 0 0 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 Quantités désirées de concerts

8 7 Disposition à payer 6 5 4 3 2 1 0 0ème 10ème 20ème 30ème 40ème 50ème

Quantités de concerts (unité par unité)

4

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

b)

Considérez le graphique suivant :

Niveaux de budget d'un consommateur
7 nombre de sorties cinéma 6 5 4 3 2 1 0 0 2 4 6 8 nombre de concerts Budget faible budget élevé

Quel est le niveau de budget (faible ou élevé) lorsque l’individu va à 2 concerts et se rend 2 fois au  cinéma ? Même question s’il va voir 4 concerts et ne va pas au cinéma. Même question s’il va 5 fois  au cinéma et une fois à un concert.

5

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

Exercice 3 a) Calculez la pente de chacun des segments de droite qui constitue la courbe suivante :

16 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 0 0 1 2 3 4 5 6 X b)   Dessinez   un   graphique   en   dessous   de   celui­ci   (les   valeurs   au   niveau   de   l’axe   des   X  correspondent). Tracez à main levée l’évolution de la pente de la courbe. 7 8 9 10 11 12 Y

6

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

Exercice 4

Commentez les graphes suivants :  a) quelle est la relation décrite ?  b) que peut­on dire de la pente (signe et évolution de la valeur)? Graphe 1              Glace Graphe 2
 Glace

Graphe 3
  Glace

                                            T°

Graphe 4   
Prix voiture

Graphe 5
Prix voiture

Graphe 6
Prix voiture

                                   

Age voiture

           Age voiture

          Age voiture

7

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

Exercice 5 Pour chacun des deux graphes ci­dessous : a) expliquez la signification de la relation décrite entre les différentes variables; b) construisez un graphe correspondant où vous reportez, à main levée, l'évolution de la pente de  ces courbes. Graphe 1
Cons bien X Profit

Graphe 2

                                                                                                     B                           C              D                                       B
     A                                                       E Revenu

     C
   D          E      F Années 

      A Exercice 6 Le   graphe   ci­dessous   indique  l'évolution   de   l'épargne   annuelle   (en   €)   en   fonction   de   l'âge   (en  années) d'une personne. Déduisez de ce graphe, à main levée, l'évolution de la pente de la courbe. 
          Epargne

   C

                                             B

                 D                  E

Age                      A

8

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

Exercice 7 Pour se rendre au dîner de son grand ami Alceste, Rufus doit parcourir cinq kilomètres en voiture.  Le premier kilomètre s’effectue sur une route de campagne particulièrement vallonnée. Ensuite, il  emprunte une route nationale tortueuse avant de rouler le troisième kilomètre sur une autoroute.  Lorsqu’il quitte l’autoroute, il lui reste deux kilomètres à parcourir, le premier sur une nationale  souvent encombrée et le dernier sur une petite route dégradée. D’expérience, notre ami Rufus sait  qu’il consomme respectivement pour chacun des 5 kilomètres à effectuer 12, 8, 4, 6 et 10 centilitres  d’essence. a) Pour   chaque   kilomètre,   calculez   la   consommation   marginale   (c’est­à­dire   la  consommation   du   « dernier »   kilomètre   parcouru),   la   consommation   totale   (de  l’ensemble   des   kilomètres   parcourus   jusque   là)   et   la   consommation   moyenne   par  kilomètre. Sur   un   premier   graphique,   tracez   la   courbe   de   consommation   totale.   Analysez   les  différentes phases de cette courbe. Sur un deuxième graphique que vous tracez en dessous du premier et qui est dès lors en  correspondance avec celui­ci au niveau des valeurs de l’axe horizontal (c’est­à­dire que  les   valeurs   des   kilomètres   des   deux   graphiques   correspondent),   tracez   la   courbe   de  consommation marginale. Analyser les différentes phases de la courbe. Sur ce même  graphique, tracez la courbe de consommation moyenne. Faites le lien entre ces deux  courbes et expliquez les phases de la courbe de consommation moyenne en fonction des  phases de la courbe de consommation marginale. Est­ce que lorsque la consommation  marginale   diminue   (augmente),   la   consommation   moyenne   diminue   (augmente)  toujours ? A quel point critique la courbe de consommation moyenne « croise »­t­elle la  consommation marginale ? Etablissez   un   lien   précis   entre   la   courbe   de   consommation   totale   et   la   courbe   de  consommation marginale. (facultatif) Etablissez un lien graphique entre la courbe de consommation totale et la  courbe de consommation moyenne.

b) c)

d) e)

Exercice 8 Un couple se retrouve dans la situation suivante lorsqu’il s’agit de choisir l’activité de la soirée : le  mari préfère se rendre au football, tandis que la femme désire aller au théâtre. Toutefois, tous les  deux veulent être ensemble. Le football et le théâtre sont les deux seules possibilités de sortie et  aucun des conjoints ne désire rester à la maison au coin du feu. Modélisez ce jeu en considérant que  tous les deux sont malheureux s’ils se rendent séparément à une activité, qu’ils sont moyennement  contents   s’ils   se   rendent   ensemble   à   l’activité   que   leur   conjoint   préfère   et   qu’ils   sont  particulièrement contents s’ils se rendent tous deux à l’activité qu’eux­mêmes désirent. 9

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

a)

Attribuez   arbitrairement   une   valeur   qui   symboliserait   le   degré   de   satisfaction   d’un  conjoint   aux   trois   situations   possibles :   malheureux,   moyennement   heureux   et   très  heureux. Tracer le tableau correspondant au jeu décrit en utilisant les valeurs du point a). Déterminez   l’(les)   équilibre(s)   de   Nash.   Est­ce   que   la   théorie   des   jeux   peut   prédire  l’activité choisie de chacun des membres du couple ? Peut­elle prédire si les conjoints  resteront ensemble ?

b) c)

Exercice 9 Considérez un jeu du type du dilemme du prisonnier avec les peines suivantes : Les deux se dénoncent mutuellement : 4 ans de prison chacun. Aucun des deux ne dénonce l’autre : 2 ans de prison chacun. Un seul des deux dénonce l’autre : le délateur est libéré tandis que l’autre a une peine  de 6 ans.

a)

Modélisez ce jeu. Existe­t­il une stratégie dominante (dénoncer ou ne pas dénoncer) ?  Déterminez l’(les) équilibre(s) de Nash. La solution est­elle socialement optimale pour  les deux prisonniers ? Considérez   maintenant   que   les   deux   prisonniers   sont   altruistes,   c’est­à­dire   qu’ils  prennent en compte non seulement leur propre peine, mais aussi celle de l’autre (pour la  facilité,   considérez   qu’ils   additionnent   les   deux   peines).   Existe­t­il   une   stratégie  dominante (dénoncer ou ne pas dénoncer) ? Déterminez l’(les) équilibre(s) de Nash. La  solution est­elle socialement optimale pour les deux prisonniers ?

b)

Exercice 10 Résolvez les calculs suivants : a) b) c) d) e) f) g) h) 10 % de 100 –20 % de 100 15 % de 200 –5 % de 20 110 % de 150 100 – (4 % de 100) Ajoutez 25 % de 40 à 40 Retirez 3 % de 500 à 500 10

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

i) j) k) l) m) n) o) p)

Le montant initial de 50 est augmenté de 50 %, quel est le montant final ? Le montant initial de 80 est diminué de 20 %, quel est le montant final ? Que représente 15 par rapport à 50 en pourcentage ? Que représente –45 par rapport à 5 en pourcentage ? Lorsque le montant initial est de 4 et le montant final est de 5, quel pourcentage a été  appliqué (additionné ou soustrait) au montant initial  ? Lorsque le montant initial est de 8 et le montant final est de 4, quel pourcentage a été  appliqué au montant initial ? Lorsque le montant initial est de 2 et le montant final est de –1, quel pourcentage a été  appliqué au montant initial ? Augmentez 15 de 40 %. Soustrayez 25 % de ce résultat. Que vaut dès lors 0 % de cela ?

Exercice 11 Sur   différents   graphiques   dont   X   est   sur   l’axe   horizontal   et   Y   sur   l’axe   vertical,   tracez  précisément les droites suivantes (en nommant chaque droite) : a) b) c) d) e) f) g) h) i) YA = 5 X YB = 4 + 0 X YC = 5 + 2 X YD = 10 – X YE = 5 – 2 X YF = 3 – 3 X X = 2 YG X = 6 – 2 YH X = 12 – 3 YI

11

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

CHAPITRE 1. DEUX ANALYSES ECONOMIQUES COMPLEMENTAIRES   NE PREMIÈRE THÉORIE DE LA CONSOMMATION   THÉORIE DE L’UTILITÉ MARGINALE  U   :  Exercice 12 Vous disposez du tableau et des données suivantes : Umm = 5; Pbien X = 10 € Q UT 0 0 1 120 2 210 3 280 4 340 5 390 6 405 7 410 8 410 9 400 10 360

a)   Représentez  à   main   levée,   et  sur   2  graphes   séparés,   l'allure  des   fonctions   d'utilité   totale   et  d'utilité   marginale.     Indiquez  les   points  de  correspondance   entre   les  2  graphes  et  expliquez  chacun d'eux. b)  Trouvez le point de saturation et indiquez à quoi il correspond. c)  Trouvez, selon l'approche satisfaction/dissatisfaction psychologique, la demande pour le bien X.  Faites le graphe correspondant à main levée.  Comment écrire la condition d'équilibre?  Dans  quel  sens   la demande  évolue­t­elle  lorsque le prix  du bien X  augmente ? Montrez­le sur   le  graphe. d) Idem que c) mais selon l'approche disposition à payer. e) Idem que c) mais selon l'approche utilité par euro. f)  Soit Umm diminue : 1) qu'est­ce que cela signifie et comment pourrait­on expliquer ce phénomène ? 2) montrez­en les conséquences graphiques sur la demande du bien X et expliquez.

Exercice 13 Un appareil mesure votre satisfaction à la suite de votre consommation de bien X.   Voici les résultats :
Quantité de bien X Utilité 

1 2 3 4

160 120 80 40 12

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

5 6 7

20   0 ­10

Si le prix du bien X est de 20 € et que l'utilité marginale de la monnaie est de 2, déterminez  graphiquement et mathématiquement le nombre de bien X consommés en résolvant le problème en  termes : 1. d'utilité ressentie  à la consommation de bien X; 2. de disposition à payer  pour obtenir une bien X supplémentaire; 3. d'utilité par euro dépensé  à l'achat de bien X.

Exercice 14

Il existe 3 consommateurs de pain d’épice ayant chacun une disposition à payer propre : Alex : q = 6­2p Max : q = 12­3p Roch : q = 2­p

1. Représentez   sur   3   graphes   l’un   à   côté   de   l’autre   la   disposition   à   payer   de   ces  consommateurs. 2. Déduisez   la   courbe   de   demande   sur   le   marché   du   pain   d’épice   (il   n’existe   que   ces   3  consommateurs). 3. L’offre de pain d’épice a pour équation : q = 8. Déterminez graphiquement l’équilibre du  marché. 4. Déterminez l’équilibre de chacun des consommateurs selon l’approche disposition à payer. 5. Par un raisonnement à main levée, déterminez l’impact sur les graphiques des modifications  suivantes. Expliquez les conséquences sur les quantités consommées. Déterminez également  l’impact (positif, négatif ou nul ?) sur le surplus de chacun des consommateurs dans les cas  a) et c). a. l’offre de pain d’épice augmente ? b. une campagne de publicité pour le pain d’épice est lancée ? c. Alex se retire du marché ? d. L’Umm de chacun des consommateurs augmente ?

13

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

CHAPITRE II : LA THEORIE DU CONSOMMATEUR

Exercice 15 Vous disposez d'un budget de 100 €/mois dédié soit à des sorties, soit à l'achat de CD.   Chaque  sortie vous coûte 5 €, tandis que le prix d'un CD est de 20 €.  De plus vous avez le même niveau de  satisfaction totale si vous choisissez 6 sorties et 8 CD, 7 sorties et 5 CD, 12 sorties et 2 CD ou 18  sorties et 1 CD. a) Représentez graphiquement le point d'équilibre (en mettant les sorties sur l'axe horizontal et les  CD sur l'axe vertical). b) Quelles sont les trois hypothèses posées sur les préférences ? Expliquez les brièvement. c) Que signifie graphiquement l’hypothèse de convexité ? Comment cette hypothèse peut­elle être  interprétée ? Calculez les TMS  CD/sorties  pour les différents points du graphe.   Un TMS doit­il  toujours être négatif?  Pourquoi?  d) Comment le TMS évolue­t­il en valeur absolue de gauche à droite?   Choisissez une de  ces  valeurs et interprétez­la. Que signifie graphiquement l’hypothèse de convexité ? Comment cette  hypothèse peut­elle être interprétée ? e) Calculez la pente de la contrainte budgétaire et la pente de la courbe d'indifférence au point  d'équilibre.  Interprétez la condition d'équilibre (d'égalité des pentes) réécrite. f)  Si votre budget double, les prix des biens restant inchangés,  (1) en quoi votre graphe est­il affecté?  Pourquoi?   (2) localisez théoriquement votre nouvel équilibre (E2), sachant que l'élasticité revenu des CD  est égale à 2 et représentez la CCR.  Expliquez ce qu'elle représente. (3) représentez sur deux autres graphes les courbes d'Engel pour les sorties et pour les CD qui y  correspondent et expliquez votre démarche. g)  Par ailleurs, sur base de votre budget initial, si vos sorties coûtent 4 € au lieu de 5 €, TACEPA,    (1) en quoi votre graphe est­il affecté?  Pourquoi? (2) localisez théoriquement votre nouvel équilibre (E3) sachant que l'élasticité prix des sorties  vaut ­ 0.5 et tracez la CCP correspondante.  Expliquez ce qu'elle représente; (3) sur   un  autre  graphe,   déterminez   la   courbe   de  demande  de   sorties   qui   y   correspond   et  expliquez votre démarche.

Exercice 16 14

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

Soit l'équilibre initial fixé à une unité du bien X et à 6 unités du bien Y.   Vous disposez d'un budget fixé à 400 €.  Les prix sont les suivants : Px = 100 € et Py = 50 €. a) Déterminez graphiquement cet équilibre E1.  Qu'est­ce qui le caractérise? b) Votre budget se réduit de 50%, tacepa. 1) En quoi cela affecte­t­il votre graphique? 2) Si ε r=1 pour le bien X, déterminez mathématiquement et graphiquement le nouvel équilibre  E2. 3) Tracez la CCR correspondante et justifiez son allure. 4) Tracez la courbe d'Engel correspondante sur un autre graphe et expliquez votre démarche. 5) Si l'ε r est supérieure à 1, quelle serait l'allure théorique de la CCR ? Justifiez . 6) Idem que 5) si l'ε r est négative. c) Sachant que PY passe à 100 € : 1) Tracez la nouvelle contrainte budgétaire et justifiez son déplacement. 2) Sachant que ε xy = ­1/2, déterminez mathématiquement et graphiquement l'équilibre E3. 3) De quel type de biens s'agit­il? 4) Si l'on relie E1 à E3, obtient­on une CCR? une CCP? Pourquoi (pas)? 5) Trouvez l'élasticité prix du bien Y.

Exercice 17 Supposons qu’un individu dispose d’un budget total de 100 € qu’il décide d’allouer entre deux  biens, le bien X et le bien Y. Chaque unité d’un des deux biens coûte 10 €. a) b) Tracez   la   droite   de   budget   correspondante   sur   un   graphique   ou   X   figure   en  abscisse et Y en ordonnée. Au niveau des préférences, l’individu est parfaitement indifférent entre le bien X  et le bien Y dans la proportion 2 biens Y pour 1 bien X. Tracez une courbe  d’indifférence et identifiez l’équilibre sur le graphique. Considérez maintenant que le bien X n’est disponible qu’à raison de 5 unités  maximum.   Représentez   graphiquement   cette  situation   et   identifiez   l’équilibre.  Comparez le niveau de satisfaction obtenu à l’équilibre avec celui du point b). Considérez enfin en repartant du point b) que 5 unités du bien X sont gratuites et  que les suivantes sont achetables au prix de 10 € par unité. Représentez cette  situation et identifiez  l’équilibre. Même question, mais cette fois les 5 unités  gratuites concernent le bien Y. Comparez les 2 niveaux de satisfaction obtenus,  entre eux d’abord, et par rapport à ceux du point b) et c) ensuite.

c)

d)

15

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

Exercice 18 Le tableau suivant fixe la quantité de viande (kg) consommée mensuellement par une famille de 4  personnes en fonction des revenus du ménage.
Revenus Qté viande  4000 10 6000 20 8000 30 10000 35 12000 38 14000 39 16000 35 18000 25

a)  Calculez les ε r du ménage, relatives à sa consommation de viande, pour chacun des niveaux de  revenu.   Déterminez les types de biens correspondant à chaque niveau de revenu.   Choisissez  deux valeurs d'élasticité revenu et interprétez­les. b) Tracez la courbe d'Engel correspondante.

Exercice 19 La boulangerie Ducoin tire ses recettes de la vente de dagoberts, de pâtisseries et de pizzas.   Les données sont les suivantes :
Biens Dagoberts Pâtisseries  Pizzas Prix (en €) 2 1 3 Recette de vente/sem. (en €) 2 000 600 300

εP
­ 0,4 ­ 0,5 ­ 1,5

Le but  de  Mr Ducoin est d'augmenter ses  recettes  de vente (= P x Q).   Il voit trois moyens :  augmenter le prix des dagos de 0.2 €, celui des pâtisseries de 0.2 € et celui des pizzas de 0.3 €.   D'après vous ces augmentations de prix sont­elles judicieuses du point de vue des recettes ? Quelles  augmentations des recettes peuvent­elles lui procurer?

Exercice 20 Vous disposez des données suivantes relatives aux consommations de 2 familles évaluées à deux  moments différents du temps (T1, T2) :  Famille Fat 16

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

Biens Prix Pizza Hot­dog Famille Fit Biens Prix Pizzas vin

T1 Quantité 300 200 Prix

T2 Quantité 400 150

4
2

3
2

T1 Quantité 10 200 Prix

T2 Quantité 6 180

5
2

6
2

a) Pour la famille Fat, trouvez l'élasticité prix croisée de la demande de hot dog par rapport au prix  des pizzas. c) Pour la famille Fit, trouvez l'élasticité prix croisée de la demande de vin par rapport au  prix des pizzas.  De quel type de biens s'agit­il?

Exercice 21

Monsieur Dupont dispose d'un budget de 1200 € qu'il répartit à l'achat de bien X dont le prix est de  30 € et de bien Y dont le prix est de 50 €.  A l'équilibre, il consomme 20 unités de X et 12 unités de  Y. a) Représentez graphiquement l'équilibre de Monsieur Dupont. b) Calculez le TMS à l'équilibre. c) Soit l'εp du bien X = ­ 0.5.  Si le prix du bien X passe à 33 €, représentez graphiquement le  nouvel   équilibre   de   Monsieur   Dupont   en   indiquant   clairement   les   nouvelles   quantités  consommées de bien X et de bien Y.  Tracez la CCP correspondante. d) Tracez  la  courbe de demande correspondante en montrant clairement le lien entre les deux  graphes.

Exercice 22

1.   Vous disposez des données suivantes : lorsque le prix du bien X diminue de 20%, la quantité  demandée de X augmente de 110%;  par contre, si le revenu diminue de 50%, la quantité demandée  de X diminue de 10% 17

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

a) que vaut εp du bien X?

b) que vaut εr du bien X? c) interprétez chacune de ces valeurs. 2.  Si le prix du bien Y passe de 20 €/kg à 30 €/kg, la demande de X passe de 100 kg à 20 kg. a) Que vaut εxy? De quel type de bien s'agit­il? b) Comment augmenter la demande de X de 15% en effectuant une variation de prix du bien Y ? c) En supposant que l’on a effectivement diminué Py comme vous l’avez calculé en 2b, expliquez  graphiquement  comment  évolue   la  demande  du  bien  X   suite  à   cela,  sachant  qu’initialement   la  demande de Q1x est de 300kg et que Px est de 8 €/kg.  Déterminez Q2x. d) Sachant que la quantité initiale demandée de X est toujours 300 kg et que le prix de X est  toujours de 8 €/kg et sachant que l'élasticité revenu du bien x vaut 0.2, représentez:  ­ sur une premier graphe, l’évolution de la demande de X lorsque le revenu  diminue de 30%; ­ sur un second graphe, la courbe d’Engel pour le bien X et justifiez son allure; e) Sachant que la quantité initiale demandée de X est toujours 300 kg et que le prix initial de X est  toujours de 8 €/kg et sachant que εp du bien X vaut –1, représentez graphiquement la demande de X  lorsque son prix diminue de 10%; f) En supposant que la demande d’un autre bien Z ait une pente beaucoup plus élevée en valeur  absolue, quel en serait l’impact sur l’importance de l’élasticité prix de ce bien Z?

18

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

CHAPITRE III.  LE MARCHE EN CONCURRENCE PARFAITE Exercice 23 Vous disposez des données suivantes pour le bien X: Quantités demandées Prix (€) 100 150 200 250 Famille A 200 150 100 0 Famille B 100 50 0 0 Famille C 300 200 100 0

La fonction d'offre agrégée du bien X est la suivante : Qox = 6Px a) Représentez sur un même graphe : 1) les courbes de demande de chacun des ménages; 2) la courbe de demande agrégée (DG1) si seules ces trois familles représentent le marché; 3) la courbe d'offre agrégée (OG1) ; 4) l'équilibre de marché. b) Trouvez mathématiquement cet équilibre de marché, sachant que la DG1 a pour équation  DG1 = 1000 ­ 4Px. c) Calculez le surplus des consommateurs et celui des offreurs. En quoi sont­ils justement des  "surplus"? d) Si un prix minimum est fixé à  50 €, en quoi cela affecte­t­il l'équilibre de marché ?  Montrez­le  graphiquement et justifiez. e) Idem que d) si un prix maximum est fixé à 50 €. f)   En   supposant  que la  productivité  de  la  société  diminue TACEPA,  comment  l'équilibre  est­il  affecté ?  Justifiez graphiquement et expliquez le mécanisme d'ajustement de l'équilibre. g) Une réduction des taxes sur le revenu permet d'obtenir une nouvelle demande globale DG2 qui a  pour équation DG2 = 1450 ­ 4Px.  Quelles en sont les conséquences graphiques 1) du point de vue de l'équilibre de marché? 2) du point de vue des surplus?

Exercice 24 Soient les fonctions suivantes : Dx = 50 ­ 5Px  et  Ox = 5Px 1) Calculez l’équilibre de marché. 2) Représentez graphiquement l'offre, la demande et l’équilibre de marché. 19

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

3) Si le prix est  inférieur  au prix d’équilibre, expliquez précisément le mécanisme de l’équilibre  automatique. Si le  prix est  supérieur  au prix d’équilibre, expliquez précisément le mécanisme de l’équilibre  automatique. 4)   Représentez   graphiquement   les   surplus   du   demandeur   et   de   l’offreur   et   le   surplus   global.  Calculez­les. 5) Si le prix était fixé par l’Etat à 4 €, que se passerait­il sur le marché du bien X?  Expliquez en  vous aidant du graphe. 6) Afin de remédier au déséquilibre de marché dû au prix imposé de 4 €, le gouvernement décide  de maintenir ce prix de 4 € mais aussi d’augmenter les taxes payées par les ménages pour financer  ses dépenses publiques. ­ Indiquez graphiquement à main levée la conséquence d’une telle décision. ­ Cette décision vous parait­elle appropriée (pour (1) diminuer le déséquilibre et (2) pour  augmenter le surplus collectif)? Pourquoi (pas)? 7) Sur base d’un équilibre initial de marché pour le bien X, que se passe­t­il si, suite à une réforme  fiscale,   les   revenus   des   consommateurs   augmentent ?   Expliquez   le   mécanisme   qui   permet  d’atteindre le nouvel équilibre. Quelle est l’influence de l’élasticité revenu (signe, valeur) sur votre  raisonnement?   A   quelle   condition   la   quantité   échangée   de   X   est­elle   inchangée   suite   à  l’augmentation des revenus (pensez aux élasticités­prix) ? Réexpliquez le mécanisme qui permet  d’atteindre le nouvel équilibre dans ce cas. 8) Sur base d’un équilibre initial de marché pour le bien X, que se passe­t­il si le prix du bien Y,  complémentaire de X, augmente ? Que se passe­t­il si le prix du bien Z, substitut de X, augmente ?  Quel effet ces mesures ont­elles sur le surplus collectif ? 9) Sur base d’un équilibre initial de marché pour le bien X, que se passe­t­il si le gouvernement  diminue   les   cotisations   sociales   à   payer   par   les   entreprises ?   Quelle   est   l’influence,   sur   votre  réponse, de l’élasticité­prix de la demande de X (signe, valeur) ? 10) Que se passe­t­il au niveau de la quantité et du prix d’équilibre si 2 mesures sont prises en  même temps : une augmentation des taxes payées par les ménages et une diminution des cotisation  sociales à payer par les entreprises ?

Exercice 25 Vous disposez des données suivantes: demande agrégée = Da = 24­3p, Offre agrégée = Oa = 5p. 1) Sachant que p désigne le prix existant sur ce marché et que celui­ci est fixé à 5 €: 20

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

a) représentez graphiquement la situation du marché en précisant quelles sont les quantités  réellement échangées; b) calculez et représentez graphiquement le surplus des demandeurs, des offreurs et celui de  la collectivité. 2) Du fait de l’accroissement de la productivité, tous les producteurs voient leur offre augmenter de  20%.  Le prix reste arbitrairement fixé à 5 €. a) En quoi le déséquilibre ou l’équilibre est­il modifié?  Montrez­le graphiquement; b) calculez et représentez les nouveaux surplus suite à cette modification. 3) Sur base de l’offre agrégée que vous avez déterminée en 2) et sachant de plus que le prix peut  maintenant être fixé librement par le marché :  a) expliquez par quel mécanisme celui­ci va se fixer. b) Déterminer graphiquement et mathématiquement le prix et la quantité d’équilibre. e) Calculez les surplus.

Exercice 26 Le cartel diamantaire De Beers fut fondé en 1930 par Sir Ernest Oppenheimer, un exploitant de  mines sud­africain. Depuis lors, il n’a cessé de croître jusqu’à devenir un des cartels mondiaux les  plus   florissants.   De   Beers   possède   ou  contrôle   des   mines   de  diamants   en   Afrique   du  Sud,   au  Botswana, en Angola, en Australie, en Russie, au Canada,… Ainsi, De Beers représente plus de 80  % de la production et de la commercialisation annuelle mondiale de diamants. Les 20 % restants  proviennent de petits exploitants indépendants. De Beers a réussi à maintenir son quasi­monopole depuis plusieurs décennies. Au fil des années,  De Beers a développé plusieurs mécanismes pour maintenir son contrôle du marché diamantaire : Les quotas des grands producteurs sont basés sur une proportion des ventes totales. Quand le  marché   est   faible,   le   quota   de  production   de   chacun   est  réduit   proportionnellement,   ce   qui  accroît automatiquement la rareté et les prix. De Beers peut influencer la demande finale pour les diamants grâce à des dépenses publicitaires  annuelles de l’ordre de 110 millions de dollars. 

-

1. Représentez graphiquement : Dans un premier temps, l’offre agrégée des producteurs du cartel AVANT que l’accord n’ait  été   fait,   c’est­à­dire   la   situation   sans   cartel.   Ensuite,   l’offre   agrégée   des   producteurs   du   cartel  APRES   que   l’accord   ait   été   fait,   c’est­à­dire   la   situation   avec   cartel   (considérez   une   baisse  proportionnelle de l’offre) 21

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

2. Sur un deuxième graphique à la droite du premier, représentez l’offre agrégée des producteurs  ne   faisant   pas   partie   du   cartel.   Tracez   ensuite   un   graphique   à   la   droite   des   deux   premiers  représentant   le   marché   mondial.   Confrontez­y   l’offre   et   la   demande,   déterminez   l’équilibre  mondial. Représentez la quantité offerte par le cartel De Beers et par les producteurs ne faisant  pas partie du cartel. 3. Le cartel a­t­il permis d’augmenter les recettes de ses membres ? 4. Pourquoi le cartel est­il instable ? 5. Pourquoi dit­on que les producteurs non­membres sont profiteurs ? 6. Quelles sont les conditions de réussite du cartel ? Vous semblent­elles d’application dans le cas  présent ? 7. Pour   les   deux   situations   décrites   ci­dessus,   raisonnez,   à   main   levée,   pour   voir   l’effet   du  comportement de De Beers sur le marché mondial, pour les producteurs faisant partie du cartel  et pour les autres producteurs.

22

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

CHAPITRE IV.  LE CHOIX DES FACTEURS DE PRODUCTION PAR LA FIRME Exercice 27 Voici la fonction de production d’une firme: h de travail RtT 0 0 1 2 2 5 3 9 4 12 5 14 6 15 7 15 8 14 9 12

1. Trouvez le rendement moyen et le rendement marginal de l'heure de travail et ce à chaque niveau  d'heure. 2. Sur deux graphes situés l'un en dessous de l'autre, tracez la courbe de rendement total sur celui  du dessus, et celles de rendement moyen et marginal sur celui du dessous, à main levée. 3.   Expliquez   l’allure   des   courbes   de   rendement   moyen   et   marginal   au   regard   de   la   courbe   de  rendement total et indiquez les points particuliers. Exercice 28 1. Voici les chiffres liant les quantités de main­d’œuvre L et de capital K nécessaires à la production  d’un bien:
Isoquant I Isoquant II Isoquant III

L 2 3 4 5 6 7

K 10 6 4,5 3,5 3 2,7

L 3 4 5 6 7 8

K 11 8 6,3 5 4,4 4

L 5 5,5 6 7 8 9

K 12 9 8,3 7 6 5,6

a) Représentez graphiquement le champ d'isoquants de la firme. b)   Calculez   les   TMST  en   valeur   absolue   entre   les   assortiments   successifs   de   l'isoquant   II   et  interprétez une de ces valeurs. c) Expliquez l'impact d'un mouvement le long d'un isoquant sur le rendement marginal de chacun  des facteurs de production. 2. Sachant qu'une heure de main­d’œuvre coûte 20 € et qu'une unité de capital coûte 10 € et que  l'estimation du coût total pour cette structure de production est de 120 €: a) calculez la pente de l'isocoût. b) Déterminez   graphiquement   le   point   d'équilibre   de   la   production   selon   l'optique   de   la  maximisation de la quantité produite sous contrainte d'une enveloppe de coûts. 23

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

c) Si les projets prévoient d'augmenter chaque année le montant alloué aux coûts de production de  40 € (supposant les prix des facteurs de production constants), tracez sur le graphe précédent le  chemin d'expansion de l'entreprise à long terme.  Que vous indique­t­il? f) En quoi le coût total minimum pour produire chaque niveau de production sera­t­il affecté par le  fait de raisonner à court terme avec un niveau de capital fixé à 6 unités? Exercice 29 Le patron d’une PME fournit ci­dessous quelques données précises sur la structure de production  actuelle de son entreprise: Isoquant I L 2 3 4 5 6 K 5 3 2,3 1,8 1,6 L 4 5 6 7 8 Isoquant II K 7 5 4,2 3,5 3,2 L 6 7 8 9 10 Isoquant III K 9 7 6,2 5,5 5,3

Sachant   qu'actuellement   une   heure   de   travail   tout   comme   une   unité   de   capital   coûte   1   €   à  l'entreprise et que l'enveloppe de coût total affectée à la production s'élève à 10 €,  a) représentez graphiquement la situation actuelle de l'entreprise et son point d'équilibre; b) calculez les TMST en valeur absolue le long du premier isoquant.  Que signifient ces valeurs? c) que se passerait­il si la firme parvenait à réduire de moitié le prix de l'heure de travail?

24

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

CHAPITRE V.  LA FIRME EN CONCURRENCE PARFAITE  Exercice 30 L Q 0 0 1 0,25 2 1 3 2 4 4 5 7 6 12 7 16 8 18 9 19 10 19,5

A partir de la fonction de production ci­dessus et sachant que PL = 3, PK = 6 et = 1 : a) tracer la fonction de production; b) calculer et représenter le coût total (CT) et d'en déduire les coûts marginaux (Cm) et moyens  (CM).  Calculer également le rendement marginal du travail (RtmL).   c)  si Cm = PL/RtmL : interpréter cette formule. A partir d'où le Cm devient­il croissant? d) déterminer l'impact graphique (déplacement ou non des courbes?, vers où?, parallèle ou non? et  pourquoi?) sur les courbes de CT, Cm et CM dans chacun des cas suivants: 1­  augmentation de PK; 2­  augmentation de PL; 3­ augmentation du rendement marginal du travail (RtmL). Exercice 31 Le lien entre la production totale journalière (Q ou RtT) et le nombre d’heures de travail pour y  arriver est le suivant : nbre   h   de  travail par jour Production 1 5 2 12 3 21 4 28 5 34 6 36 7 37

De plus, lorsque aucune heure de travail n’est prestée, la production est nulle. a) Calculez le rendement marginal et le rendement moyen. b) Représentez sur un premier graphe le rendement total, sur un second graphe en dessous du  premier le rendement marginal et le rendement moyen et expliquez les liens entre les deux  graphes. c) Si une technologie nouvelle permet un gain de productivité, comment en seront affectées les  différentes courbes?  Pourquoi? d) Quelle est l’heure de travail la plus productive? e) Sur base de quels types de critères peut­on déterminer le nombre d’heures de travail idéal à  engager? 25

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

Exercice 32 Faut­il reprendre la scierie mise en vente? Actuellement, une stère de bois se vend à 4 € et la PME  pourrait en produire jusqu'à 900 stères/semaine. Les coûts de production liés à différents niveaux de  production sont les suivants: Quantités CT 0 100 200 300 400 500 600 700 750 800 900

400 1000 1300 1500 1600 1700 1850 2200  2400 2650  3600

a) Trouvez les niveaux de production auxquels la firme  1) maximise son profit,  2) ne fait ni profit ni perte, b) Représentez sur un graphique les courbes de RT et de CT et identifiez sur ce graphe les niveaux  de production repérés en (a). c) Quel est le point d'équilibre pour cette entreprise? d) Tracez à main levée l’allure des courbes de Rm, RM, Cm, CM correspondant au graphe en  valeurs totales.  Justifiez les points de correspondance. e) Quel serait l'effet sur l'équilibre et le profit total d'une augmentation du prix de vente des stères?  Montrez­le graphiquement sur les graphes en valeurs totales et marginales. g) Quel serait l'effet sur l'équilibre et le profit total d'une diminution des coûts fixes? Exercice 33 La  question qui se pose généralement au chef d'entreprise est de savoir s'il a intérêt ou non à  produire une quantité supplémentaire : doit­il accepter une nouvelle commande ou au contraire la  refuser?  Monsieur Durand s'intéresse dès lors aux coûts et recettes par unité produite. Sachant que chaque unité est vendue au prix de 4 € et que la fonction de coût total est la suivante,
Q CT 0 300 100 900 200 1 300 300 1 480 400 1 600 500 1 700 600 1 900 700 2 300 800 2 900 900 4 200

a) calculez, pour chaque niveau de production 1) la recette marginale, moyenne et totale,  2) le coût marginal, moyen et total,  3) le profit marginal,  4) et le profit total; b)  quelle sera la quantité optimale à produire et pourquoi? c)  tracez à main levée, sur un même système d'axes, les courbes de Rm, de RM,de Cm et de CM et  localisez l'équilibre, le profit total maximum, ainsi que les points caractéristiques; 26

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

d)     identifiez   sur   ce   graphe   les   niveaux   de   production   pour   lesquels   les   pertes   totales   sont  maximales, le profit par unité est maximum et où il n'y a ni perte ni profit. e)   si l'on suppose un accroissement des coûts fixes, en quoi le graphe est­il affecté (niveau de  production optimale et profit total maximum) ? f) idem que e) si l'on suppose une diminution du prix de l'heure de travail.

Exercice 34 Etant donné un coût fixe de 500 € et sachant que le salaire horaire d'un ouvrier est de 600 € et que  chaque fût se vend à 200 €, déterminer, sur base de la fonction de production donnée par le tableau  suivant : L Q 0 0 1 3 2 7 3 12 4 16 5 19 6 21 7 21

a) 1. les rendements moyens et  marginaux d'une heure de travail. 2. à main levée, en respectant les points caractéristiques et sur un même système d'axes, les  courbes   de   rendements   totaux,   moyens   et   marginaux.   Justifier   la   forme   des   courbes   des  rendements moyens et marginaux en regard avec celle des rendements totaux. b) 1. Via l'optique "offre de biens" (Q*), trouver la quantité de fûts que la brasserie produira (faites  un tableau avec la Rm, la RM, le Cm, le CM, le CT, la RT et le profit total).   2. Faites les 2 graphes théoriques correspondant à ces courbes (valeurs marginales, moyennes et  totales) en indiquant les points caractéristiques et indiquer le profit total correspondant sur les  deux graphes. 3. Si le coût fixe est établi à 900 € au lieu de 500 € quelles en sont les conséquences ? c) 1. Via l'optique "demande de travail" (L*) identifier le nombre d'heures de travail dont la firme  aura besoin pour atteindre son niveau de production idéal.   Etablissez pour ce faire le tableau  avec Rm, Cm, RT et CT. 2. Faites les graphes  théoriques  correspondant à ces courbes (valeurs marginales et totales) en  indiquant les points caractéristiques et indiquer le profit total maximum correspondant sur le  graphe en valeurs totales. 3. Idem que b)3. Exercice 35 Soit la fonction de production suivante: L 0 5 10 15 Q 0 50 135 210

20 260

25 300

30 330

35 350

40 360

45 360

27

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

a) Trouvez L*, sachant que le prix de vente du produit est 10 € et le salaire des travailleurs est 100  € (il n'y a pas de coûts fixes). b) Représentez graphiquement, à main levée, l'équilibre du producteur en valeurs totales et  en  valeurs marginales en faisant correspondre vos deux graphes. c) Que se passe­t­il si on introduit un coût fixe de 700 €, au niveau de L* et du profit total?  Calculez le nouvel équilibre. d) Que se passe­t­il si le salaire passe à 80 €, au niveau de L* et du profit total? Calculez le nouvel  équilibre (sans coûts fixes)? Exercice 36 Mémé   Hortense   a  décidé   que  ses   80  ans   ne   l'empêcheraient  pas   de   produire   et  de   vendre   ses  merveilleuses   confitures.     Néanmoins,   afin   de   se   ménager,   elle   va   embaucher   des   aidants,  sélectionnés parmi ses petits enfants, qu'elle compte récompenser en les payant 20 € l'heure. Chaque  petit enfant travaillera un maximum d'une heure pour ne pas faire de jaloux. Cependant,   mémé   décrète   qu'elle   n'embauchera   que   le   nombre   d'heures   nécessaire   à   la  maximisation   de   son   profit.     D'ailleurs,   dit­elle,   tout   dépend   de   la   situation   du   marché   de   la  confiture. A ce propos, deux hypothèses sont à envisager : 1. la situation actuelle se maintient, avec : QO = P ­ 60   et   QD = 540 ­ 2P 2. le marché de la confiture "faite maison" s'écroule face à la concurrence des confitures  industrielles.  La demande pour les confitures "faites maison" n'est plus que QD = 90 ­ 0,5 P a) Représentez (sur un même graphe) les courbes de demande et d'offre dans les deux situations et  déterminez l'équilibre du marché de la confiture dans chacune des deux hypothèses; b)  étant  donnée la fonction de production suivante, trouvez dans  chacune des deux hypothèses  précitées le nombre d'heures de travail nécessaires et le nombre d'enfants que mémé embauchera.  Notez qu’il n’y a pas de coûts fixes.
L = Nbre d'enfants Q de pots de confit. 0 0 1 1 2 3 3 7 4 10 5 12 6 13 7 13

c) si mémé était obligée de payer plus cher ses petits enfants, pourrait­elle augmenter son prix de  vente en conséquence?  Quels en seraient les effets? Exercice 37 (exercice récapitulatif de Q*) PARTIE I. a) Selon l'optique "offre de biens" (Q*), représentez sur le graphe en  valeurs totales  la situation  d'une firme dont le profit net est nul .  Expliquez votre raisonnement. Définissez mathématiquement et intuitivement les concepts utilisés; b) idem, mais cette fois sur le graphe en  valeurs marginales et moyennes  (veillez à indiquer les  points de correspondance entre vos deux graphes et définissez mathématiquement et intuitivement  les concepts utilisés); 28

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

PARTIE II. A   partir   d'une   situation   d'équilibre   initiale   sur   le   graphe   en   valeurs   marginales   et   moyennes  (Cm=Rm) et sur celui en valeurs totales, quel sera l'impact sur Q* et sur le profit maximum  d'une  modification des variables suivantes : 1. augmentation du prix d'équilibre fixé par le marché du bien considéré; 2. augmentation des salaires horaires; 3. augmentation du rendement marginal du travail; 4. diminution des coûts fixes. Veillez à traiter chaque cas  séparément   et à indiquer les changements sur les graphes en valeurs  totales et sur ceux en valeurs marginales et moyennes.  Justifiez votre raisonnement. Exercice 38 (exercice récapitulatif de l'optique L*) Selon l'optique "demande de travail", représentez sur les graphes en valeurs totales et marginales : a) la situation d'une firme dont le profit net maximum est nul; b) l'impact sur L* (graphes en valeurs marginales et totales) et sur le profit maximum (graphe en  valeurs totales uniquement) des variations suivantes : 1. une augmentation du prix de l'heure de travail; 2. une diminution du coût fixe; 3. une augmentation du rendement marginal du travail; 4. une diminution du prix d'équilibre fixé par le marché du bien considéré. Exercice 39 I.   A partir d'une situation normale d'équilibre, représentez sur les graphes en valeurs totales et  marginales l'impact sur Q* et sur le profit maximum (graphe en valeurs totales uniquement) des  variations suivantes : 1. augmentation du prix de l'heure de travail  2. diminution du coût fixe 3. augmentation du rendement marginal du travail 4. diminution du prix d'équilibre fixé par le marché du bien considéré II.  Idem que I. mais selon l'approche L* (demande de travail).

CHAPITRE VI.  LE MONOPOLE Exercice 40 Il n'existe plus sur le territoire belge qu'une seule entreprise de sacs en toile pour PDT dont la  fonction de coûts est la suivante : Q 0 1 2 3 4 5 6 29

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

CT

0

2

3

5

8

12

17

La fonction de demande à laquelle cette firme fait face est de la forme suivante :  P = 10 ­ Q. a) Déterminez par un tableau et un graphique l'équilibre de cette firme en termes de recettes et de  coûts marginaux. Remarque : pour le calcul de la recette marginale, veillez à utiliser les deux formules vues. b) Le Ministère des affaires économiques vous demande d'examiner l'impact sur le marché des sacs  à PDT des trois mesures suivantes : ­ l'imposition d'un prix maximum de 4 € ­ l'imposition d'une taxe de 3 € par unité vendue ­ l'imposition d'une taxe forfaitaire de 3 € c) Parmi ces 3 mesures laquelle vous semble la plus conforme à l'intérêt du consommateur ?, de la  firme ?, de l'Etat ? e) Si   votre   rôle   était   de   déterminer   le   prix   maximum   le   plus   proche   possible   de   l'équilibre  concurrentiel, à quel niveau le fixeriez­vous ?

Exercice 41 On suppose qu'une firme fabriquant des congélateurs soit en situation de monopole dans toute la  région de Tombouctou et que la demande à laquelle elle fait face est  Qd = 15 – P/100.  Le tableau ci­après reprend sa fonction de production.  L Q 0 0 3 1 5 2 6 3 9 4 15 5 25 6 40 7 60 8

De plus, sachant que la quantité de capital est de 2 et est fixe, que le prix du capital est de 100 €  l'unité et que le prix du travail est également de 100 € l'unité,  a) trouvez son niveau d'output optimum à court terme, à partir des recettes et coûts totaux, et faites  en une représentation graphique. Remarque : pour le calcul de la recette marginale, veillez à utiliser les deux formules vues; b) faites le même raisonnement en termes de recettes et coûts marginaux;

30

EXERCICES DE MICRO­ÉCONOMIE – 2004/2005

Exercice 42 Après   plusieurs   mois   de   repos   bien   mérité,   notre   mémé   Hortense   de   l'exercice   32   décide   de  reprendre le collier.  Elle se rend alors compte qu'elle est la seule à produire des confitures "faites  maison".  De plus, sa petite fille préférée, experte en économétrie, lui dit que la demande actuelle  de confitures "faites maison" est de la forme : QD = 12 ­ P Celle­ci lui calcule également sa nouvelle fonction de coût total que voici : Q CT 0 1 1 12 2 19 3 24 4 26 5 29 6 34 7 42 8 54 9 71 10 94 11 124 12 162

Forte de tous ces renseignements, mémé Hortense fait à nouveau appel à de la main­d’œuvre et  vous demande en tant qu'expert en économie : a) de trouver à l'aide des nouvelles informations reçues, la quantité optimale de pots de confiture à  produire. Remarque : pour le calcul de la recette marginale, veillez à utiliser les deux formules vues; b) de lui calculer ce que vaudra son profit maximum; c) de faire les graphes en valeurs marginale et moyennes.

31

Master your semester with Scribd & The New York Times

Special offer for students: Only $4.99/month.

Master your semester with Scribd & The New York Times

Cancel anytime.