TEST D'HISTOIRE CONSTITUTIONNELLE Corrigé 1. Quand et comment est apparue la Chambre des Communes en Angleterre ?

Expliquez les deux domaines dans lesquels son rôle est rapidement devenu fondamental. La Chambre des Communes trouve son origine dans la convocation par Simon de Montfort de deux chevaliers par comté et de deux bourgeois par ville lors de la fronde des barons qu’il mena contre le roi Henri III (XIIIe siècle). Malgré la défaite et la mort de Montfort, la présence des bourgeois représentant les villes ou communes est restée acquise. C’est dû principalement à l’essor urbain que connaît l’Angleterre entre les XIe et XIVe siècles. La population est multipliée par deux et des associations de marchands et d’artisans voient le jour. Le commerce est en plein développement. La convocation des bourgeois est d’abord irrégulière. Les rois ne convoquent le Parlement que lorsqu’ils ont besoin d’argent. C’est sous le roi Edouard III, au milieu du XIVe siècle, que le Parlement se scinde en une Chambre des Lords et une Chambre des Communes. Celle-ci n’a le droit de s’exprimer que par l’intermédiaire d’un speaker parlant en son nom et rapportant le résultat de ses délibérations auprès de la Chambre des Lords et du roi. Les Communes prennent cependant de plus en plus d’importance car la richesse est dans l’essor urbain. Le roi a besoin des Communes pour lever des impôts. C’est leur premier pouvoir : le pouvoir budgétaire. Les Communes vont aussi prendre l’habitude de négocier leur accord pour les dépenses en présentant au roi des requêtes ou pétitions (billa en latin < billet < bill). Le roi les accepte puis les oublie souvent, une fois les crédits accordés. Aussi les Communes vont-elles rédiger leurs doléances sous forme de propositions de loi et suspendre le vote des impôts à la promulgation de ces textes. C’est l’origine du pouvoir législatif du Parlement.

2. Pouvez-vous identifier ce texte, le dater et le situer brièvement dans son environnement historique ? Quelle influence ou expérience retrouvez-vous dans les articles III et VIII ? Quel autre texte a-t-il inspiré et précédé ? Il s’agit de la Déclaration des droits de Virginie (1776). Après la réunion d’un 2e Congrès continental rassemblant des représentants des 13 colonies anglaises d’Amérique à Philadelphie, l’idée d’indépendance progresse. Elle est prônée par Thomas Paine dans une brochure, Le sens commun, qui connaît un énorme succès. La Virginie est la plus ancienne des colonies anglaises. En 1776, elle charge ses représentants au Congrès de demander l’indépendance. Elle proclame son indépendance, se donne une constitution et une déclaration des droits, un Bill of rights. C’est le texte ci-dessus. Il inspire et précède la Déclaration d’indépendance des Etats-Unis d’Amérique (4 juillet 1776). A l’article III, on retrouve les idées de John Locke, philosophe anglais qui avait « théorisé » la Glorieuse Révolution et le Bill of rights de 1689, consacrant la prééminence du Parlement. Pour Locke, l’exécutif doit émaner du législatif, qui est le premier pouvoir. Et si le gouvernement ne poursuit pas le bien commun, la majorité du peuple a le droit de le changer, de le réformer ou de l’abolir. L’article VIII est une reprise du Bill of rights anglais de 1689, consacrant, comme ici, la suprématie des représentants du peuple en matière législative et l’interdiction pour l’exécutif de suspendre ou de ne pas exécuter les lois, suivant le principe de la séparation des pouvoirs.