Recueil de mes chroniques indignées.

Ou l'histoire vue de la France d'en bas.

Christian Bochet © 2011

Au fil du temps j'ai accumulé sur mon blog des réflexions diverses souvent le fruit de
l'indignation et de la révolte face à tout ce qui peut se passer dans notre pays et dans ce monde qui me semble bien malade.

Je vous les soumet ci-dessous brutes de décoffrage, reflet de l'humeur révoltée et
exacerbée d'un homme qui ne comprend plus la société dans laquelle il essaye tant bien que mal de vivre et de s'adapter.

Les chroniques s'arrêtent à fin 2009 car après cette période vous pouvez en prendre
connaissance directement sur le blog que j'alimente tous les jours à cette adresse : http://www.la-gazette-picarde.com/ dans les rubriques : Liberté de penser, Mes chroniques, Coup de gueule.

Lettre à Monsieur le Président Sarkozy.
Article écrit le 19/12/2007

Monsieur le Président, J’aimerais bien que l’on me réponde sur tous ces points. Pourquoi dans la plupart des villes les structures administratives suivantes sont-elles maintenues à l’heure où l’Europe pourrait nous permettre de réduire et de tendre à une rationalisation des administrations et réductions importants des coûts de fonctionnement : • • • • • • Mairie, Préfecture, Sous-préfecture, Conseil régional, Conseil général, Regroupement de communes.

Ces structures sont présentes sur Amiens, dans la Somme et cela semble bien lourd et aux yeux de bien des Français ces structures sont inutiles. Même si l’état s’est largement désengagé financièrement, le transfert de ces charges pèse très lourdement sur les citoyens qui ne pourront plus très longtemps financer par l’impôt local ces dépenses. De surcroit il est de notoriété publique que ces fonds sont mal utilisés pour financer essentiellement le social qui tue et pourrie notre société. Le nombre de fonctionnaires ne cesse d’augmenter et l’économie qui pourrait être réalisée est, selon

certains économistes, de l’ordre de 15 milliards d’Euros par an. • Depuis plus de trente ans la fonction publique ne remplace plus ses fonctionnaires partant en retraite et leur nombre est toujours aussi imposant. Les frais de fonctionnement de l’état sont trop important vous ne disposez donc d’aucune marge de manœuvre et vous ne pourrez pas relancer l’économie ni le pouvoir d’achat. • Comment allez-vous faire ? en dehors des mesures consistant à faire payer le patronat pour une petite partie des Français. En effet seuls ceux qui peuvent travailler ont droit à ces fausses faveurs. Ces dernières ne seront vraisemblablement pas appliquées dans la majeure partie des cas, les entreprises françaises sont fragiles. Le risque est de piéger les travailleurs car ces 35 heures, nous sommes d’accord, n’ont pas générés d’emplois mais on a demandé aux travailleurs de faire leurs 39 heures en 35 alors s’ils y sont arrivés je vous laisse à penser les réponses des patrons. Qu’avez-vous fait des Français chômeurs, des Français en contrats bâtards : mitemps, temps choisi, etc., des nouveaux pauvres travaillant soient 7.200.000 d’individus, des retraités qui ont donné à la France et pour la prospérité d’une poignée de familles riches 40 ans de leur vie active ?

Monsieur le Président vous n’avez rien réglé. Comme aurait dit mon grand-père vous mettez un cautère sur une jambe de bois. Les charges salariales et patronales sont trop lourdes en France, la dette trop importante, aucune réforme en vue, les Français ne se prolongeront plus très longtemps à ce point de vue. Il y a loin de la coupe aux lèvres semble-t-il. Pourquoi, Monsieur le Président, faites vous voter le budget de la France avec une estimation de croissance de 2.8 % alors qu’elle ne sera jamais supérieure à 1.5% en 2008 toujours selon certains économistes. Pensez-vous que le budget des familles est géré de cette manière. Dans un foyer il est assez rare de dépenser plus que ce l’on gagne sinon c’est l’interdiction bancaire et la Banque de France. Nous sommes dans une économie déraisonnable et peu responsable. Bien entendu les contribuables seront encore là pour payer le mauvais calcul que vous aurez fait. Mais pendant combien de temps pensez-vous que les ménages français pourront supporter cette situation ? Monsieur le Président vous avez fait des promesses, les Français pensaient que vous les auriez tenues : c’était votre slogan « je fais ce que je dis » et non je dis ce que je fais (là moins certain). Bien entendu Monsieur le Président il serait réellement présomptueux de vous demander des résultats passé sept mois de présidence mais tous les indicateurs sont au rouge et les mesures ne sont pas prises. Le problème majeur du pouvoir d’achat n’est pas résolu et ne le sera vraisemblablement jamais, les caisses sont vides. Les Français veulent des réformes sans les souhaiter. Alors un jour lointain il faudra réellement prendre les bonnes décisions. Ce jour lointain est

proche, très proche. Pourquoi, Monsieur le Président, ne tenez-vous pas un discours responsable au Français, pourquoi ne leur dites-vous pas la vérité sur la situation de la France. Vérité sans retour en arrière, sans parler de l’héritage, le passé c’est le passé. Ce qui fait vivre un homme c’est demain et l’espoir qu’il peut y placer. Le Français est un peuple intelligent et mature politiquement. Il en a assez de la langue de bois, de ces interventions télévisées préparées, de ces hommes politiques qui marquent bien souvent leur dédain envers leurs concitoyens. On ne parle plus de la France et des Français c’est bien dommage. Moi ce que j’aimerais entendre une fois pour tout c’est la vérité, sans artifice. Comme le fit pendant la guerre Monsieur le Premier Ministre Churchill :

« je ne peux vous promettre que des larmes et du sang »

Un jour JFK à dit également :

« plutôt que de demander ce que ton pays peut faire pour toi demande toi ce que tu peux faire pour lui ».

Cela ressemble à des mots faciles mais ils sont vrais et donne un objectif à chacun et trace la ligne qu’il faut suivre. Aujourd’hui il y a chômage, délocalisation, mauvaise humeur générale. Il est dommage qu’en son temps, la mondialisation n’ait pas été utilisée comme un magnifique moyen de saisir au bond l’opportunité qui était offerte à notre pays de rebondir et de faire bouger nos sociétés. Nous avons préféré nous lamenter, ce que nous continuons d’ailleurs de faire, alors qu’il fallait saisir, je le répète, cette opportunité qui ne se présentera plus de sitôt. Il faut refonder notre société, créer un nouveau modèle avec des sacrifices mais des satisfactions. Nous avons été pendant des années l’un des pays les plus riches, des plus créatifs, des plus inventifs, respectés de tous. Une économie solide, des hommes charismatiques et respectés. Pourquoi Monsieur le Président, sommes-nous tombés si bas. Nous sommes tous responsables et collectivement. Nous avons délibérément sacrifié la famille, l’éducation, l’autorité, les valeurs élémentaires que tout être humain digne de ce nom doit respecter. La Justice, l’éducation nationale, les politiques ont préférés le laxisme à la discipline et bien nous payons la facture maintenant. Nous avons pensé que l’homme était un être doté de raison et capable d’autodiscipline et bien c’était une erreur. Toutes les valeurs fondamentales qui ont fait que la France était respectée sont actuellement continuellement bafouées. Tolérance, principe de précaution, chômage, RMI

etc. ont fait d’une partie des Français des individus incapables de lutter, d’analyser, de penser de façon cartésienne. Le pragmatisme n’est plus une qualité en France mais un défaut notoire. Pour cette paix sociale achetée il faut payer maintenant la note et sans marge de manœuvre rien ne sera simple.

Je ne suis pas un ultra libéral de nature, mais lorsque je regarde les chiffres de notre économies, de la pression fiscale, des charges diverses, auxquelles d’ailleurs vous aimez en rajouter encore, je pense qu’il faut tout remettre à plat. La meilleure solution mais la plus douloureuse serait sur le plan social de supprimer :
• • •

les charges sociales salariales et patronales, de supprimer tous ces régimes obligatoires maladie et retraite pour les entreprises, artisans et commerçants, supprimer l’imposition sur le revenu.

Par contre il serait indispensable pour avoir une fois l’impression que la France respecte sa devise d’égalité et de fraternité : • • de taxer tous les profits quel qu’ils soient petits ou grands, tous les revenus petits ou grands sur la base d’un taux unique. Que le bénéficiaire du RMI et que le patron d’EADS aient à acquitter cette taxe sur la même base d’imposition. Taxer tous les mouvements boursiers,

Je suis persuadé que ces mesures donneraient du pouvoir d’achat aux salariés qui seraient payés sur la base de leur salaire brut. Que cela redonnerait de la trésorerie aux entreprises qui pourraient innover et embaucher tout en devenant compétitives. Permettrait aux jeunes entrepreneurs d’entreprendre sans avoir cette épée de Damoclès au dessus de la tête que représente l’URSSAF, les caisses de retraite, la complémentaire qui quoi qu’il arrive perçoivent leur cotisations même si l’entreprise n’a pas fait de bénéfice voir au pire de chiffre d’affaires. C’EST UN PLAN GAGNANT GAGNANT Monsieur le Président. Aujourd’hui, Monsieur le Président, l’État est le fossoyeur des entreprises. Se targuer des créations sur 2007 c’est bien mais que reste-t-il dans les deux ans et pourquoi ? Enfin un dernier reproche Monsieur le Président POURQUOI les hommes politiques s’attachent à régler les conséquences d’une situation plutôt que les causes ? C’est un reproche de taille qui mérite une réponse. Je vous présente Monsieur le Président mes respectueuses salutations. Un citoyen.

LES VOEUX DE NICO 2008
Article écrit le 08/01/2008

Bof, c'est toujours la même chose et j'ai un peu le sentiment de revivre les vœux de 2007. Je constate amèrement que notre Président fait encore des cadeaux d'enfer aux actionnaires de TF1, M6 et consorts en interdisant la pub sur les chaines publiques, je ne suis pas certain que cela relance le pouvoir d'achat des Français mais certainement de ceux qui n’ont pas réellement besoin. De toutes les façons, il est clair que nous n’échapperons pas à une taxation sur l’Internet et la téléphonie mobile comme ça le compte y est. Si le compte est bon : • • • Taxe audio visuelle = 116 € Taxe sur Internet = ? Taxe sur la téléphonie mobile = ?

J’aimerai bien ajouter les petites dernières bonnes nouvelles sans faire d’amalgame tout ça c’est pour nos pommes : • • • • Taxe de 12% sur le poisson, Augmentation des produits laitiers 35 % Augmentation des céréales 20 % Baril de pétrole au dessus de 100 $ etc…

Ceux sont encore les mêmes qui vont payer les actionnaires de Bouyghes et de M6. Ce qui fantastique c’est que personne ne dit plus rien, il peut maintenant aller encore beaucoup plus loin. Le Président a distribué ses Oscars ou Sarkoscars en remerciement, notamment TF1 pour son soutien sans faille présent et futur. Dans les bureaux de « RADIO VICHY » on doit se frotter les mains. Ce qui met maintenant en évidence l’insistance avec laquelle cette chaîne a fait savoir depuis plusieurs semaines sa volonté d’être le numéro 1 en termes d’audimat. Il n’y a jamais de fumée sans feux dit-on et tout s’explique. A l’occasion de cette fête de remise des Sarkoscars, le Président a encore une fois échappé aux questions qui tuent. Mais ce discours bien préparé n’a pas épargné les journalistes ce que je trouve assez choquant, bien que n’étant pas toujours d’accord avec cette pseudo éthique d’information, j’ai mal ressenti la prose du Président. Mais ce qui m’a sérieusement fait faire un bond en arrière ce fut lorsque le Président répondit au journaliste « que si cela n’était pas la réponse à la question posée c’était toutefois sa réponse », j’ai eu l’impression de revoir Georges Marchais avec Elkabache, mais en beaucoup moins drôle, certes.

Si je devais donner des notes ou des appréciations elles seraient les suivantes : Plan de communication = 20/20 Projet d’avenir pour les Français = 2/20 Pouvoir d’achat = 2/20 Comédie = 20/20 Arrogance = 18/20 Sincérité = pas de note Savoir faire médiatique = 20/20 Crédibilité = 5/20 Priorité des projets non prioritaires = 20/20 Projet prioritaire = 0/20 Art oratoire = 20/20

Ces projets pour la France aux calendes grecques c’est bien joué mais le peuple n’aura pas autant de patience.

Pour finir : NON Monsieur le Président vous n’êtes pas proche des Français, vous vivez dans un autre monde qui n’est pas le nôtre, ne faites plus de populisme primaire s’il vous plait. Les réformes vitales c’est maintenant et non pas en 2012.
Enfin je vous reproduis ci-dessous un article de Nicolas Vanbremeersch que je trouve assez en phase avec ce que je pense de la « commedia Del Arte » de ce soir.

« 1. Il n'a pas changé. Pas d'un iota, d'un cheveu, d'un soupçon. 2. Sa surexposition, c'est le problème des journalistes qui ne devraient pas envoyer de photographes. Même Bettina Rheims qui vient à l'Elysée ? 3. Il se mariera donc, quelques semaines après un divorce douloureux. 4. Il ne répond toujours pas aux questions posées (pouvoir d'achat, institutions), comme d'habitude, mais le fait avec son talent habituel de bateleur, sur le mode "c'est quand même incroyable". Il n'a pas changé, on vous dit. 5. Il lutte toujours contre la pensée unique, les technocrates, les media, tous ces gens qui lui reprochent des choses. Il ne se contredit pas, il ne fait pas tout et son contraire, ce sont juste tous ces gens qui lui reprochent un jour de faire du blanc, un jour de faire du noir. Il n'a pas changé. 6. Il connaît très très bien les parcours personnels de tous les journalistes dans la salle, comme cette journaliste de France 24 qui lui posait une question et à qui il a rappelé

qu'elle était en service depuis huit mois. 7. Il rit des sondages, ne voulant pas être populaire, mais réformer le pays (je reviens sur ce sujet dans une prochaine note). 8. Ah si, on a appris qu'il va réformer la constitution, et attention, le préambule va être fortement gonflé : l'égalité hommes-femmes (l'article 3, c'est du bidon ?), le respect de la diversité (bon courage), l'intégration et la bioéthique... On croirait du Chirac. 9. Il a des trous de mémoire (il n'aurait jamais dit que Fillon était son collaborateur, il oublie avoir lui-même invité des photographes à l'Elysée...) 10. Il a redit ses vœux, en différent (urgence partout, mais à long terme). On n'aura donc rien appris. Tout ce barnum, comme d'habitude, pour pas grand chose. Un show de plus, même pas vraiment drôle. On se demande bien pourquoi les journalistes vont à ce type d'événements et en font autant de salades, quand ils sont traités avec un tel mépris. »

Son site à visiter sans faute : http://vanb.typepad.com/versac/2008/01/bilan-de-la-con.html

OGM
Article écrit le 13/01/2008

La suspension de la culture du maïs OGM est-elle une bonne ou mauvaise chose ? C’est une question qui n’est pas réellement résolue. Comme on doit nous cacher la réalité sur les tests qui ont été réalisés, je suis persuadé qu’il y a des milliers d’hectares en culture au lieu des quelques centaines prévues. Pour être précis plus de 30.000 hectares en 2007. Il n’y a qu’à entendre les réactions des cultivateurs à propos de la suspension de la culture… Personnellement je pense que le Procureur de la République qui a condamné José à la prison souhaite le voir arriver à la maison d’arrêt en bon état de santé. Là je plaisante bien entendu. Le vrai problème de fond est ailleurs. Très sincèrement est-ce-que le maïs est une culture européenne ? Traditionnellement les cultures de l’Europe de l’ouest on toujours étaient le blé, l’orge, le seigle, l’avoine, la pomme de terre, la betterave etc..

Cette culture a été importée et imposée par les américains au même titre que le colza et les cultivateurs ont eu des incitations importantes des différents gouvernements pour ces cultures. Le maïs est très gourmand en eau et en soleil et ce n’est pas dans nos régions qu’il trouve les meilleures conditions de culture et de développement. Par l’absurde pourquoi ne pas cultiver du coton en Finlande, c’est tout aussi con que le maïs en France. Pourquoi ne pas faire ces tests en milieu fermé et sécurisé ? Trop coûteux certainement mais quand tous sera foutu que feront nous alors ? D’ailleurs tous les ans les cultivateurs se plaignent que la récolte est mauvaise. Par lucre, pour le fric l’homme fait beaucoup d’erreurs et le risque certain est la contamination aérienne des pollens qui vont aller polluer les autres végétaux et les espèces vivantes se nourrissant autour de ces cultures et là les dégâts ne sont pas encore quantifiables mas ils sont bien réels et certainement irrémédiables. Le vrai problème est que ces graines sont hybrides et qu’il faut les acheter chaque année pour les ressemer ces graminées trafiquées ne se ressèment pas voila la véritable question et raison de tout cette acharnement des fournisseurs américains, c’est une véritable rente de situation pour eux et l’appauvrissement des paysans africains, égyptiens qui n’ont plus les moyens de racheter les semis. Sous couvert vertueux de donner à manger aux peuples de la terre, depuis quand l’homme se soucie-t-il par altruisme de ses contemporains ? Voyez ci-dessous l’article et vous serez totalement rassurés sur les bonnes intentions de nos apprentis sorciers : ATTENTION : USA : La toxine fabriquée par les maïs OGM se retrouve dans les cours d’eaux Selon une étude américaine publiée le 9 octobre 2007 dans Proceedings of the National Academy of Sciences (PNSA), les déchets de maïs transgéniques libèrent leur toxine dans les cours d’eau bordant les champs et affectent les insectes du milieu. Le maïs Bt génétiquement modifié a en effet la capacité de fabriquer une toxine pour se protéger de la pyrale son ravageur naturel. Selon l’étude basée sur 12 sites de l'Etat de l'Indiana, les déchets de cultures abandonnés libèrent cette toxine qui contamine alors le milieu naturel. La Grande Phrygane une espèce aquatique voisine de la pyrale mais non ravageuse se trouve exposée à cette toxine qui affecte sa croissante et peut s’avérer létale à forte dose. Sachant qu’en 1996, l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA) avait estimé, en étudiant l’impact sur des daphnies, qu’il n’y avait aucun risque toxicologique lié à la culture du maïs Bt, les résultats de cette étude remettent en question l’évaluation des risques de l’utilisation des OGM. Nous devons nous rendre compte qu'il pourrait y avoir des impacts inattendus de l'utilisation des récoltes transgéniques, a déclaré Todd Royer un des auteurs de l’étude au magazine Environmental science & Technology. Comme nous développons de nouvelles récoltes transgéniques, je voudrais que les procédures de tests utilisent des organismes plus appropriés, en particulier pour l'environnement aquatique, at-il ajouté. A NE PAS IGNORER : les éleveurs continuent et continueront d'importer des maïs transgéniques des USA pour nourrir leur animaux pensez-vous que nous risquons d'échapper à la contamination ? Très sérieusement où allons-nous ? Après la vache folle quoi d’autre ?

LE MORAL EN BERNE.
Article écrit le 16/01/2008

Notre petit Nicolas n’a plus le moral, les sondages baissent et il s’en étonne ! Ses efforts n’ont pas été récompensés : • • • • • • • • • • • • • • • • Bouclier fiscal, Perte du pouvoir d’achat, Carla Bruni, 500 nouveaux radars, les atteintes aux libertés individuelles, les faux chiffres du chômage, Interdiction de fumer, Kadhafi, Captation d’héritage, remboursement de l’APA, Réforme des retraites - mal fait – pas pour tout le monde, Projets pour la France et les Français – sans objectif, Inflation galopante, Mépris visible, Doublement de son salaire, La xénophobie, Omni présence médiatique,

Notre petit Nicolas a bien retenu les leçons de Jacques Seguela . Il est bon communiquant quand il a pris son « Lexomil ». Arrogant, méprisant, hautain dans les situations improvisées. Ce petit homme a de quoi faire peur, il y a en lui de la haine, un instinct agressif, des pulsions refoulées dangereuses. Attention aux dommages directs et collatéraux.

Les nouvelles prohibitions.
Article écrit le 19/01/2008

Les débitants de tabac, les cafetiers sont généralement d’accord pour dire qu’ils ont enregistré une baisse de leur vente à la suite de la mise en place de la Loi interdisant de fumer dans les lieux publics (voir mon article à ce sujet du 31/12/2007 FUMER : INTERDIT). Cette baisse n’est pas anodine car elle avoisine les 20%. Quant aux restaurateurs qui ont fait l’effort d’aménager une terrasse chauffée pour l’hiver

ils voient les clients partir sans payer..Investissement bien souvent lourd aux environs de 15 à 20 mille Euros et beau manque à gagner également. Nous sommes bien partis pour sinistrer encore un pan de l’économie car certains parlent de cesser leur activité ce qui va, par dommage collatéral, poser des problèmes à la presse, aux articles de Paris, à tous les grossistes de produits dérivés vendus dans les tabacs. Mais aussi aux consommateurs qui vont plus finir par ne plus trouver aucun commerce nulle part. Je ne vais pas revenir sur le sacrosaint problème de l’éducation mais si chacun pouvait, juste un peu, se soucier de respecter son contemporain nous n’en serions pas arrivés à ces extrémités. Ces mesures sont à mon avis les premières vagues de toute une série d’interdit générée par notre incivilité, manque d’éducation et de respect des autres. N’oublions pas que chaque geste d’incivilité entraine une perte de liberté selon la règle ; action – réaction. Avec Sarkozy les Français ne semblent pas encore convaincu qu’il excelle dans le domaine de la répression et perte des libertés. Agent commercial en retraite depuis peu j’ai beaucoup travaillé avec les professionnels : commerçants de détails, cavistes, buraliste et je vais vous citer un simple exemple qui m’avait à l’époque beaucoup marqué. J’avais des clients sur Calais et la ville prospérait avec les Anglais qui arrivaient par Ferry entiers pour faire leurs achats de tabacs et d’alcools. Je prenais le matin vers les huit heures régulièrement mes petits cafés noirs avant de partir en prospection. J’avais toujours une table de réserver le jeudi, jour de mon passage. Table réservée parce que ce commerce était plein à craquer. Une file d’attente de clients sur le trottoir de 10 à 15 mètres n’était pas exceptionnelle et le patron avait embauché 7 personnes au tabac, à la presse et au bar pour faire face à cet afflux de clientèle. Un jour, rappelez-vous, les taxes sur le tabac ont légèrement augmenté pour préserver notre santé. Les Anglais pas plus fous que d’autre et qui y trouvaient leur avantage à venir en France sont partis du jour au lendemain en Belgique pour continuer leur trafic. De sept personnes ce bar-tabac est passé à deux personnes. Un jour peu de temps avant les présidentielles, nous parlions des candidats en lisse et cet homme m’avoua qu’il voterait JM Le Pen par dépit. Vous tirerez vous-mêmes les conclusions de cette histoire vraie. Ce même petit Nicolas a procédé avec succès de la même manière quand il a décidé de faire baisser la mortalité sur la route il a mis en place une répression implacable sur les routes. Certes et c’est très bien le nombre de morts à diminué mais il a tué parallèlement des milliers de viticulteurs, de cavistes, de façonniers, d’imprimeurs, de représentant, de transporteurs etc.. Toujours selon le théorème action réaction nos politiques sont incapables d’aller au de la de la réflexion primaire et ne projettent jamais sur toutes les conséquences qu’une mesure peut entraîner directement ou indirectement. Ces recettes perdues au titre des diverses TVA qui à votre avis va les payer ? Demander à Nicolas il a certainement une nouvelle taxe à nous proposer pour cela il n’est pas en manque de ressources. Comme un Français moyen qui n’a pas de « Rollex » qui n’est pas marié avec une croqueuses de diamants ex mannequin et chanteuse sans voie et qui ne peut augmenter

ses ressources de 200% je pense de façon primaire c’est évident. Mais si toutes ces mesures sont prises pour notre bien être et Dieu sait que l’on ne peut faire le bonheur des gens contre leur volonté je vais réagir primairement. Soyons cartésiens : si tout ça n’est pas bon pour notre santé il ne faut plus vendre de tabac et d’alcool en France, supprimer les voitures pour éradiquer la mortalité routière, doubler les cotisations de charges sociales et ne plus rembourser les soins pour retrouver l’équilibre des comptes etc… Nicolas il y a encore du chemin et du travail à faire pour nous enlever toutes nos libertés, mais tu es bien parti, continue. Tu as une voie royale grande ouverte devant toi. (Voie Royale humour bien entendu). Mais dans ce cas penser à embaucher des tailleurs de pierres turques pour modifier le fronton des édifices publics pour buriner le mot liberté et dans la foulée les autres, comme cela tu seras à jour sur ton programme. Pour cela il faudra modifier la Loi sur l’immigration parce que là tu n’y avais pas pensé.

PLAN « GAGNANT-GAGNANT »
Article écrit le 22/01/2008

Je trouve que notre Président est de plus en plus amusant. Concernant le plan des banlieues il a insisté sur le fait que cela serait un plan « gagnant-gagnant » et que les jeunes devront se lever tôt le matin pour aller travailler. Il n’a pas osé aller jusqu’à préciser sa pensée mais il est évident qu’il sousentend par là une certaine catégorie de Français. Car ne lui en déplaise ces jeunes que nous n’avons jamais voulu prendre en charge sérieusement sont français et non pas d‘origine magrébine ce qui ne veut rien dire car à ce moment là nous avons un Président d’origine polonaise. Je déteste d’ailleurs cette formule qui est en soi une discrimination ethnique et raciste que je condamne. Ce plan « gagnant-gagnant » est une formule très démagogique et médiatique mais Nicolas qui est bien copain avec le MEDEF s’est-il seulement rapproché des patrons pour connaître leur état d'esprit d'employeur ? Car j’ai le sentiment qu’il manque quelques petites variables d’importance dans son ultimatum. Je n’ai entendu aucun journaliste en parler. Les principaux points ne faisant pas partie de l’équation de Nicolas Sarkozy : • • • • • Sont que le travail se fait rare en France, Que toutes les entreprises délocalisent, Que le racisme et la ségrégation existent à l’embauche : âge : trop jeune ou trop vieux à partir de 40 ans, origine ethnique, origine géographique etc. Les postes proposés ne sont souvent pas en adéquation avec la qualification, Le niveau des salaires ne suffisent plus à vivre convenablement,

Parce que le plus gros problème est que pour pouvoir accéder à l’emploi il faut encore qu’il y ait du travail et là silence radio.

La Sarkozydose.
Article écrit le 24/01/2008

La France est victime d’une pandémie de sarkozydose depuis mai 2007. Près de 53% des Français en sont atteints. Ceux qui n’ont pas été contaminés semblent bizarrement immunisés contre toutes les sortes de rétrovirus connus et restent passifs aux attaques extérieures. Depuis peu, le ministère de la santé a noté une baisse significative des personnes malades et depuis quelques semaines la situation voudrait s’améliorer. Le virus semble perdre du terrain alors même que la médecine semble impuissante à trouver le remède et résoudre le problème. Toutefois, suite à des analyses poussées, il semblerait que les vitamines PS, FN, LCR et DG aient totalement disparues des organismes sur lesquels des examens poussés ont été effectués. A cause de cette anomalie génétique des laboratoires cherchent avec beaucoup de moyen une molécule de remplacement génétiquement modifiée. Dans la journée d’hier un communiqué de presse des laboratoires Biogardan nous indiquait qu’une solution alternative serait sur le point d’être mise sur le marché. Nous avons donc l’espoir de terrasser cette maladie pernicieuse. Il est donc évident que sa rémission et son éradication se révèle réalisée sur une grande partie de la population ramenant le pourcentage de la population atteinte par la pandémie de 53 à 47%. C’est encourageant selon le directeur de recherche de Biogardan. Seuls quelques foyers d’infection résistent à la sarkozydose et la médecine est bien incapable de donner une explication rationnelle sur ce phénomène malgré les efforts louables du corps médical. Il semblerait qu’une mise en quarantaine se révèle nécessaire. L’origine du virus est actuellement inconnue. Selon l’AFP la population atteinte aurait été sensible à l’exposition à certaines radiations médiatiques émises par des émissions télévisuelles à heures régulières, mais sans plus de précisions. Les laboratoires Biogardan et l’Institut Pasteur se seraient portés volontaires pour essayer de mettre au point un vaccin avec l’aide de certains laboratoires spécialisés dans les médicaments génériquement modifiés. Les plus grandes réserves sont toutefois exprimées par les intervenants, vu le peu de résultats obtenus et qu’attendent les malades. La crainte d’un retour inopiné de la pandémie n’est pas à exclure si nos laboratoires n’arrivent pas à inoculer les vitamines et molécules disparues des patients malades. Mais toujours selon l’AFP il est fort peu probable que les anciens malades commettent à nouveau cette erreur qui leur a fait perdre tout espoir et la santé.

Quant au ministère il recommande à la population de ne plus se laisser intoxiquer par les radiations ou de réduire de façon significative ces dernières dans la mesure ou tout le monde sait que cela ne sert à rien de les écouter. Les petits porteurs
Article écrit le 27/01/2008

L’association des petits porteurs minoritaires commencent à se faire peur avec l’affaire de Jérôme et de la Générale. Mais une question me taraude depuis longtemps. Ils portent plainte lorsqu’ils perdent de l’argent mais que font-ils quand ils en gagnent, portent-ils aussi plainte ? La bourse n’est-elle pas en soi un placement à risque ? C’est un peu le jeu de la roulette russe. Je propose donc, devant l’absurdité de ces revendications et les bêtises de ceux qui les écoutent et portent ces affaires devant les tribunaux, que tous les joueurs de loto, de jeux à gratter forme une association de défense des joueurs malheureux et porte plainte contre la Française des jeux parce qu’ils ne gagnent jamais.

C’est une bonne idée n’est-ce-pas, non ?

4.000.000.000 d’années à 200 ans.
Article écrit le 29/01/2008

La vie a mis 4.000.000.000 d’années pour apparaître sur terre. En deux siècles l’homme a réussi la prouesse de tout déséquilibrer voire de mettre en péril son propre biotope et malgré les alertes permanentes il continue à tout détruire pour le lucre. Le rapprochement de ces deux chiffres, 4.000.000.000 d’années et 200 ans est absolument dramatique, pourrait on jamais y réfléchir un jour ? Certes des espèces vivantes ont toujours disparu sur terre mais là nous détruisons leur habitat et les condamnons à une mort certaine. La pollution de la nature via l’eau, l’air, la terre est telle que les conditions de vie vont devenir difficile pour tous. En deux mots, l’homme qui reste toujours un animal mais qui ne veut pas sans rappeler, coupe la branche sur laquelle il est assis. Il se suicide volontairement par goût de la cupidité et quand la terre sera exsangue de toutes ressources et ne pourra plus se régénérer nous disparaitrons à notre tour. Le respect s’apprend dès le jeune âge, à l’école primaire, au collège. Ce respect des choses et des hommes est indispensable au développement harmonieux de toute société. Pour les pays en voie de développement nous avons une très lourde responsabilité car nous devons leur apprendre à produire sans polluer, c’est un devoir. Ne pas aboutir à ces obligations nous sera sévèrement reproché par les pays émergeants. A la vitesse où nous allons l’espèce humaine n’a aucune chance de survie. Enfin c’est juste mon avis.

C’EST QUOI CA ? (sur la Sécu)
Article écrit le 01/02/2008

Les informations matinales sont des sources intarissables d’inepties diverses et sources de pamphlets et anti ode à nos gouvernants. Ce matin encore, et là réellement je suis sur les fesses, la franchise médicale va dégager 850.000.000 € pour la recherche ou les organismes chargés de gérer la maladie d’Alzheimer, c’est bien, alors que la baisse des prix des génériques va générer 100.000.000 € pour boucher le trou de la Sécu médiocre. Je pense que la maladie d’Alzheimer, que je vis au quotidien avec ma mère, est une cause nationale qui doit être gérée par l’état et non par des prélèvements divers qui au final iront on ne saura jamais où. Comme une certaine vignette automobile dans les années 1950 destinée à alimenter les caisses de retraites et qui finalement a disparue dans je ne sais quel compte des caisses de l’état. Et bien là se sera encore la même chose et que les baissés lèvent le doigt. Autant essayer de remplir le tonneau des Danaïdes avec une politique pareille mais alors que nos dirigeants la ferment quand il nous parlerons encore de ce fameux déficit. DE LA GESTION, que la Sécu soit gérée comme une entreprise privée et les résultats seront alors là. Enfin on arrêtera de prendre les Français pour des vaches à lait avec ce problème qui dure depuis plus de 15 ans et qu’aucun gouvernement n’a eu le courage de régler sauf à toujours nous augmenter les taux de prélèvement des cotisations d’assurance maladie et de baisser les remboursement. Cà c’est facile et peu courageux et va fatalement finir mal. Simplement parce que les gouvernants connaissent la réalité des choses : mauvaise gestion des caisses, non contrôle du parcours des soins, non contrôle de la consommation des patients, caisse en sureffectif et là ça fait mal, train de vie des caisses bien au dessus de leur moyen etc. Toutes les mesures prises de restriction servent à protéger les intérêts des caisses et non ceux des assurés. Nico vous débordez d’idées il semble et là vous êtes sans voix. Surprenant mais Attali va sorti de son chapeau une superbe idée de déréglementation ! Ce serait super. Notre société a le don de soulever de faux problèmes pour y apporter de mauvaises réponses.

Enfin c’est juste mon avis.

LE SERVICE PUBLIC
Article écrit le 02/02/2008

A propos de GDF et EDF il y a des livres a écrire. Suite au problème évoqué ci-dessous je ne téléphone plus pour résiliation ou modification de contrat, je leur écrit, car ils sont incapables de faire correctement leur travail, normal tout cela est sous-traité. En juin 2008 je passe un coup de fil et je pense atterrir à Marrakech, Abidjan ou à Douala pour une modification de compteur électrique. Je suis en triphasé et je souhaite passer en

monophasé avec une augmentation de l'ampérage. Les explications téléphoniques sont très difficiles. Mon interlocuteur m'indique que la modification est gratuite (après m'avoir abandonné plusieurs minutes pour demander confirmation à son chef) seul le déplacement du technicien est facturée..je lui fais répéter plusieurs fois et j'obtiens la même réponse. Pas très convaincu je donne mon accord et nous prenons un rendezvous. Le technicien passe donc et je l'accompagne dans la grange où se situe le compteur. Il sort ses outils et me regarde avec un air assez surpris. Nous engageons la conversation et très rapidement il me dit que la modification apportée sur le compteur ne me permettrait pas d'allumer trois ampoules en même temps que le compteur disjoncterait régulièrement. Étonné je lui demande pourquoi et bien en fait de passage en monophasé avec un ampérage plus élevé sa feuille de travaux indiquait uniquement que je souhaitais réduire mon ampérage à 10 A, on ne parlait plus de mono, de changement de compteur... Il est donc reparti en me disant que ces problèmes étaient quotidien et qu'il n'y pouvait rien, même pas remonter l'information. Heureusement je n'ai pas eu à payer son déplacement. Lamentable n'est-ce pas ? Dernièrement : je résilie un contrat de gaz en Août 2008, ils procèdent au remboursement du trop perçu, change l'adresse de facturation. Jusque là tout colle bien. Hélas deux mois après une première facture d'avance sur consommation estimée tombe...deuxième deux mois plus tard...la troisième ce mois-ci. A la première facture j'ai envoyé un mail, qui reprenait l'historique complet, en passant par leur site. Ce courriel est resté sans réponse pendant plus d'un mois. J'ai, faute de réponse, envoyé une seconde lettre à laquelle je n'ai jamais eu de réponse. Finalement voici deux jours une facture de résiliation avec une erreur de relevé d'indice, alors rejet à nouveau du prélèvement...et nouveau mail. Désormais je ne téléphonerais plus. VIVE LES SERVICES PUBLICS

Éducation.
Article écrit le 02/02/2008

Je regarde assez souvent l’émission de Fr3 « 30 millions d’amis » car j’avoue sans honte que j’aime les animaux. On ne se refait pas. J’ai toujours été entouré d’animaux de compagnie tous plus adorables les uns que les autres et j’en ai toujours un souvenir attendri et ému tant ces peluches ont pu nous donner tant à ma famille qu’à mes enfants. Dans cette émission on parlait d’EDUCATION pour les animaux. Jamais aucune émission ne parle d’éducation de l’espèce humaine, Dieu sait que cela serait pourtant bien nécessaire. L’incident de cette semaine à Berlaimont illustre parfaitement ma question. Pourquoi n’éduque- t- on plus nos enfants ?

Si quelqu’un pouvait répondre je serais ravi de connaître votre sentiment. Car on dit souvent qu’un animal ressemble à son maître et que l’on a les enfants que l’on mérite. La société de demain sera le reflet exact de nos divers manquements avec toutes les dérives que cela entrainera. Enfin c’est juste mon avis.

Ecologie – correcte.
Article écrit le 05/02/2008

L’écologie n’est pas un mouvement politique, ni de gauche, ni de droite, ni du centre ni de l’extrême droite, ce n’est pas une philosophie, c’est une vision juste des choses, c’est une façon de vivre et de respecter l’universalité, cette terre de toutes les espèces vivantes. Tous les animaux de notre monde sont conscients de la valeur de leur environnement, les mammifères se reproduisent en fonction de la nourriture disponible, les rapaces et bien d’autres espèces le font. Ces animaux préservent leur ressources et leur habitat, tous sauf nous, « êtres réputés supérieurs »... Il y a des règles dans la nature, elle a commencé et survécue par la sélection naturelle ou le vivant a toujours son prédateur mais dans le respect de l’équilibre de la vie. Les espèces ne se sont jamais tuées jusqu’à anéantissement ou que très rarement autodétruites et cela depuis plus de 4 milliards d’années. Essayons d’établir des règles de commandements en concertation pour essayer d’enrayer le triste constat qui se présente quotidiennement à nos yeux. Soyons un peu utopiques et simples, conscients que l’homme possède en lui un énorme potentiel d’ingéniosité et d’intelligence :

• • • •

consommons des produits frais de saisons, des fraises en août quand c’est le moment, des pommes en septembre, une alimentation équilibrée est salutaire pour la santé et l’environnement etc..nous rendrions service à la terre en réduisant le transport routier, donc moins d’émission de gaz à effet de serre, ne plus utiliser de produits chimiques que se soit pour le jardin ou pour les parfums d’intérieur, produits d’intérieurs, cosmétiques, établissons une liste des produits chimiques à risques afin d’alerter les consommateurs, dans les produits alimentaires, les cosmétiques et les produits d’entretien, jusqu’à preuve de la non nocivité des OGM ne plus rien consommer, prendre garde à ce que les industriels l’automobile et les pseudos écologistes du gouvernement ne transforment nos champs en vaste désert jaune (impressionnant à voir en avion..) de Colza pour ce fameux bio carburant qui finira pas engendrer famines et misères, entre le blé et le colza je préfère le

• •

blé, pour moi la voiture doit être électrique ou à pile à hydrogène, le pétrole c’est foutu, ne pas laisser allumée les lampes de la maison, préférer d’éteindre les appareils électriques plutôt que de les laisser en veille, conduire sur la route avec calme et de façon très zen = économie de carburant et de gaz à effet de serre, baisser d’un degré le chauffage domestique,

Démocratie
Article écrit le 11/02/2008

(du grec dêmokratia, dêmos, « peuple » ; kratein, « gouverner »), système politique dans lequel la souveraineté procède de l’ensemble des citoyens.

La démocratie, dont le principe fondateur « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple » se retrouve par exemple dans la Constitution française, est dite directe, lorsque le peuple est investi d’une responsabilité effective sur l’ensemble des décisions ayant trait à la collectivité, ou représentative, lorsque le peuple délègue librement le pouvoir de gouverner à des mandants. À la fois conçue comme une valeur, constitutive d’un objectif à atteindre (la liberté pour tous réalisée dans l’organisation collective), et comme une technique de gouvernement, la démocratie s’est incarnée dans de nombreux modèles et selon des formes différentes.

La ratification du traité européen par le Sénat est un affront à la démocratie, le peuple n’est pas respecté dans son choix souverain. La démocratie est bafouée. Mais avec notre Président nous ne sommes qu’au début de ces déconvenues. Nicolas n’est pas respectueux du peuple ni des lois qui le régissent, son mariage prouve qu’il considère sans aucun intérêts des articles du Code Civil relatifs au mariage.

Bien plus qu’une sanction pour les municipales il serait grandement d’actualité que nos députés sortent de leur politique politicienne et carriériste pour enfin porter aux oreilles de nos ministres la réalité du pays et des Français. A moins qu’ils soient tous impuissants à résoudre les problèmes ce qui reste une éventualité. Le monde va mal, la France est malade les Français en souffrent.

Biographie sans intérêts de Jean SARKOZY
Article écrit le 21/02/2008

« Il est né le 1er septembre 1986 à Neuilly-sur-Seine. - C'est le fils de Nicolas Sarkozy et de sa première épouse, Marie-Dominique Culioli. - Il a un frère ainé, Pierre, né de ce premier mariage. - Il a un demi frère Louis, né du mariage avec Cécilia ex Sarkozy. - Il est Étudiant en droit à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. ???? Il a une gueule, et un père très célèbre... Un brin artiste dans l'âme, il aurait pu choisir entre le showbiz et la politique : l'avenir dira où s'est porté son choix.. » Anecdotes : Jean Sarkozy a également fait la une de l'actualité à deux reprises, la première fois avant l'élection présidentielle française de 2007 lorsque son scooter a été volé et que les médias ont révélé que la police a diligenté une enquête avec d'importants moyens pour parvenir à arrêter les coupables. Son père était alors ministre de l'Intérieur. Il a également fait l'objet d'une plainte d'un automobiliste qui affirme que Jean Sarkozy lui aurait fait des dégâts avec son scooter et qu'il s'est enfui après les faits. L'affaire sera jugée par le tribunal correctionnel courant 2008. Mes commentaires : « Il a également fait l'objet d'une plainte d'un automobiliste qui affirme que Jean Sarkozy lui aurait fait des dégâts avec son scooter et qu'il s'est enfui après les faits. L'affaire sera jugée par le tribunal correctionnel courant 2008 ». Des menaces ont été adressée à la victime de cet accident à plusieurs reprises croyezvous aux coïncidences ? (Voir mon article Sarkozy et la cour du monarque). « Il a une gueule, et un père très célèbre... Un brin artiste dans l'âme, il aurait pu choisir entre le showbiz et la politique : l'avenir dira où s'est porté son choix.. » Pour moi déjà son père confond politique et showbiz alors le fils copie c’est normal et puis

comme cela il sera vraiment capable de comprendre les gros problèmes des habitants de Neuilly qui comme chacun le sait sont tous au seuil de pauvreté avec 20.000 € par mois de revenus. Enfin un député proche de ses administrés. En plus du géniteur voila maintenant que le clone fait de la politique. Avec un CV pareil jurons qu’il sera vraiment à sa place au sénat où il pourra finir ses journées à dormir et à toucher le pactole pour ne rien faire. Je suis personnellement très choqué que cet individu profite de la situation pour briguer une place qu’il ne mérite pas. La République n’est pas une royauté bananière. Certes il fait ce qu’il veut mais alors là c’est vraiment trop gros, non ? Jean SARKOZY est opportuniste et traitre comme son père, mais ne dit-on pas tel père tel fils !

Enfin c’est juste mon avis.

BUDGET 2008 D’UN CONSEIL REGIONAL
Article écrit le 23/02/2008

Je passe les détails des dépenses mais ce que j’aime avant tout c’est la conclusion. J’espère pour vous que vous ne gérez pas votre budget de la même manière sinon c’est la direction « Interdit de chéquiers » et la « Banque de France » en commission de surendettement. Les élus de ces structures inutiles à mes yeux devraient avoir un minimum de respect pour les citoyens qui les ont élus. Présenter les choses de cette manière c’est un peu se moquer des citoyens.

BUDGET 2008
Article écrit le 23/02/2008

1.003 milliard d’euros Equilibre budgétaire Recettes : 778 M € Dépenses : 1003 M € Emprunt d’équilibre : 225 M € Et c’est tous les ans la même chose. Comment vont-ils faire dans quelques années avec tous ses emprunts. Après on s’étonne que la France ne va pas bien, rien d’étonnant. En fait pourquoi dépenser moins quand on peut dépenser plus.

Enfin c’est juste mon avis.

HAUSSE DES PRIX
Article écrit le 27/02/2008

Que pensez-vous de ces guignols qui vont faire des relevés dans les grandes surfaces ? Le gouvernement est bien le seul à faire ce magnifique constat : les prix augmentent. Mais ils augmentent non pas depuis 3 mois mais depuis l’euro et qu’effectivement la vie est devenue extrêmement difficile depuis octobre 2007… Notre super président Va-t-il punir les magnats de la GD qui l’ont fait élire président ? Va-t-il punir les distributeurs ? Va-t-il se préoccuper de notre porte monnaie ? Va-t-il s’occuper des producteurs qui tirent la langue en ce moment ? Va-t-il empêcher cette concentration de distributeurs et de revendeurs ? Va-t-il se pencher sur le problème des intermédiaires qui l’ont également élu ? Va-t-il sanctionner toutes ces ententes illicites ? Va-t-il instaurer une vraie concurrence ? Va-t-il interdire les marges arrières ? Non certainement pas, avez-vous vu Miss Lagarde ce matin dans une grande surface, on aurait pu croire que c’était bien la première fois qu’elle mettait un pied dans ces magasins. Une certitude on va nous sortir un super beau rapport qui va nous indiquer que les prix baissent. A titre d’exemple, il y a 8 jours exactement Radio Vichy (TF1) disait que les yaourts avaient augmenté de plus de 40% aujourd’hui sur cette même chaine ils avaient diminué de - 1.8%. Je crois à nouveau que l’on nous prend pour des cons et que le seul moyens d’éviter une perte rapide et durable du pouvoir d’achat serait d’augmenter les salaires, les retraites et les minima sociaux. Il est vrai qu’avec un salaire de président, une belle fortune personnelle et les revenus de son cabinet d’avocats dont il est associé à ce que l’on dit (environ 200.000 € /an) les préoccupations sont bien différentes des pauvres connards qui survivent avec 1000 € par mois. Alors cassez-vous.

Enfin c’est juste mon avis.

La violence à l’école.
Article écrit le 01/03/2008

Ce soir une émission sur la violence à l’école. Les mots me manquent tellement je suis effaré par la réaction des participants. On voit bien tous les ravages de la culture Dolto… L’enfant roi quel foutaise, les résultats sont là : des enfants sont, pour une minorité, en manque total de repère, rebelles, incapables d’accepter l’autorité des adultes, profondément révoltés, violents et dangereux à terme. La dessus vous rajoutez les parents et alors là il n’y a plus aucune autorité ni respect qui comptent. A l’école nos têtes blondes ne respectent pas plus la société que leurs parents, les enseignants sont décriés, insultés et parfois violentés dans un profond mépris général. Les parents sont aussi en perte totale de vitesse et plutôt que de faire de long discours, de créer des cellules ou des espaces spéciaux pour ces enfants il faudrait qu’au départ les parents fassent leur travail. Car il apparaît à l’évidence que ces derniers sont totalement responsables de ce genre de situation et complètement irresponsable dans leur devoir d’éducateur. On a les enfants comme on les élève et par conséquent que l’on mérite. Alors je pense qu’il faut taper là où ça fait mal, le fric. Premier incident à l’école un avertissement, deuxième incident : suppression des allocations familiales. Je pense que la notion de responsabilité parentale rentrerait mieux dans la tête de tous ceux qui ne prennent pas au sérieux le présent mais l’avenir de leurs enfants, car ne pas éduquer un enfant, ne pas lui donner les fondamentaux nécessaires à sa construction c’est à la limite un acte délictueux et criminel. La société aura à gérer ces enfants devenus adultes. Une fois adultes ils nous reprocheront alors de ne pas avoir fait notre travail. Ils l’exprimeront à travers des actes gratuits, des agressions ou de la violence qu’en aucun cas la société doit accepter.

Nous avons un défit à relever qui ressemble clairement à un constat d’échec mais il s’agit de notre responsabilité collective.

MEAULTE ET Mr GALLOIS
Article écrit le 01/03/2008

Je voudrais indiquer à Monsieur Gallois Président d’EADS et à Claire Chazal que MEAULTE est dans la Somme et non dans l’Aisne et que cette usine a été créée par Henri POTEZ pionnier de l’aviation française. Il doit se retourner sous terre notre Potez Henri. A ce niveau là cette erreur est réellement choquante et puis je suis picard alors je suis vexé et puis les salariés de l’entreprise doivent se sentir reconnu. Enfin c’est juste mon avis. Note du 26/11/2009 : réaction à la suite à une déclaration de Mr Gallois qui semble ne pas bien maitrisé la géographie.

COUT DE LA VIE & POUVOIR D’ACHAT.
Article écrit le 02/03/2008

Cette semaine notre cher gouvernement a fait semblant de s’occuper du coût de la vie et du pouvoir d’achat. Notre sinistre Lagarde s’est même rendue dans un magasin Carrefour pour faire un relevé de prix hyper médiatique et a fait une remarque intéressante. Elle a accusé 60 millions de consommateurs sur la justesse de leur relevé de prix. Sa conclusion a été de dire que les prix n’avaient pas tant augmenté ! Cette dame Lagarde m’a donné l’impression de rentrer pour la première fois dans un magasin populaire et à l’évidence c’était une visite guidée. (C’est d’ailleurs la première fois qu’elle devait mettre un pied la dedans, c’était pathétique). Depuis de grands flops, notre premier ministre qui constate une anomalie entre distributeurs et industriels, NOUS EN SOMMES EXTREMEMENTS SURPRIS. Il parle d’entente, moi je parle de collusion et d’ententes illicites ce qui est lourdement condamné par le droit français. Nous avons commencé à faire le constat douloureux de l’augmentation des prix avec l’avènement de l’euro. Commercial à cette époque, je me battais déjà pour dire aux distributeurs de faire attention à leur politique d’arrondi des prix, qu’il y aurait un prix psychologique à ne pas dépasser. Pour la plupart j’ai vraiment prêché dans le désert. Je vous donne un exemple contre lequel je me suis quotidiennement opposé à l’époque : • par exemple 32.40 F donne 4.93 € et je me suis battu comme un malade pour que ce prix en Euro soit respecté. A chaque fois que je repassais au magasin le produit n’était pas à vendre à 4.93 € mais à 5 € soit une marge supplémentaire de 0.07 € soit 46 centimes de Franc ou 1.4 % de marges supplémentaires. • Imaginez à l’échelon d’un gros distributeur la marge qui a du être acquise rien qu’avec les arrondis de conversion. Tout cela est passé sans problème et les gros distributeurs ont dû s’en mettre plein les poches sans aucune opposition des services de contrôle.. Quoi qu’il en soit, je crains fortement que ces gesticulations médiatiques n’aient été faites que pour calmer l’opinion publique et que cela risque d’être sans aucun effet sur notre pouvoir d’achat. Je pense que l’on va nous prouver par A+B que les prix n’ont pas bougé et que nous ne savons pas acheter. Ci-dessous le type de dialogue que nous risquons d’entendre : - Madame, Monsieur, il faut savoir choisir son magasin ; Il faut les faire tous pour trouver l’endroit où le produit que vous recherchez est le moins cher. - Conclusion vous perdez une demi-journée, vous faites une centaine de kilomètres, vous rejetez 15 Kg de gaz à effet de serre, pour enfin trouver ce produit vendu dans une enseigne nationale 3 centimes d’euros de moins que dans les autres. Entre temps, vous aurez perdu votre journée, vous aurez gaspillé 7 litres de gas-oil à 1.29 € soit la somme de 9.03 € pour économiser 0.03 €. Bilan perte sèche de 9.00 € Je ne suis pas devin mais vous verrez que certains vont en arriver à cette solution. Vous pouvez prendre les paris. Les Français ne sont pas tous complètement ahuris ni

bêtes. Pour retrouver du pouvoir d’achat il n’y a qu’une seule solution :

AUGMENTER LES SALAIRES, PENSIONS DE RETRAITE, MINIMAS SOCIAUXLe reste ne servira à rien et puis sanctionner les grands patrons et les magnats de la finance qui ont contribué à l’élection de notre petit Nico, çà ne serait pas comme scier la branche sur laquelle il est assis ?
Alors ils ne courent aucun risque, il y aura quelques coups médiatiques, du genre descente de la D.D.C.C.R.F. dans une enseigne connue le temps de donner à manger à l‘opinion publique, à TF1 et puis silence radio par la suite.

Enfin c’est juste mon avis.

ELECTIONS MUNICIPALES
Article du 03/03/2008

Ne faites pas des élections municipales un vote de satisfaction ou de mécontentement de la politique de Sarkozy. Cela serait lui faire trop d’honneur dans les faits. Les enjeux municipaux n’ont rien en commun avec les enjeux nationaux même si parfois nous avons le sentiment contraire. Il en va de même avec les élections cantonales. Un député fait en principe bien son boulot et il est souvent un homme de proximité et fait partie intégrante de la diversité démocratique qu’il faut conserver à tout prix. Sarkozy a suffisamment laminé l’opposition de gauche et d’extrême droite. Il est impératif de maintenir un relatif équilibre gauche, droite, centre pour que la démocratie fonctionne pleinement. L’abstention serait également le pire des remèdes et puis dans les communes de moins de 3500 habitants vous pouvez toujours rayer un ou deux noms des personnes que vous ne souhaitez pas élire. En gros le vote par panachage c'est la possibilité de rayer ou d'ajouter des noms sur des bulletins imprimés et celle de voter à l’aide de bulletins manuscrits. Ces possibilités sont ouvertes dans les seules communes de moins de 3 500 habitants. La condition de principe pour qu’un vote après panachage, radiation ou ajout soit valide est qu’il ne doit pas comporter davantage de noms que ce qu’il y a de conseillers municipaux à élire. Il peut, en revanche en comporter moins. S’il comporte plus de noms, le bulletin est, en principe, nul et aucune voix n’est attribuée aux personnes désignées. Par exemple, un bulletin sur lequel un ou plusieurs noms ont été rayés ou ajoutés par l’électeur à la place de noms qu’il a rayés est valide. De même, plusieurs bulletins de vote différents, imprimés sur lesquels des noms ont été rayés, d’autres ajoutés par l’électeur ou manuscrits, sans que les personnes demeurant inscrites excèdent le nombre de sièges à attribuer, comptent pour 1 voix en faveur de chaque personne identifiée.

Alors pensez à prendre un stylo. Par ailleurs dans ces mêmes communes vous pouvez également voter sur bulletin libre, ainsi, l’électeur n’est pas obligé d’utiliser les bulletins qui lui sont présentés dans le bureau de vote. Il peut très bien voter sur une feuille de papier sur laquelle il aura désigné la ou les personnes pour qui il vote. Si le nombre de personnes désignées est égal ou inférieur au nombre de conseillers à élire, il est valide. S’il en compte plus, il est entièrement nul. Alors votez bien sans confondre la nature et le fonds du scrutin.

Chiffres mensuels du chômage : le mensonge continue.
Article écrit le 06/03/2008 Matignon annonçait fin décembre « que la baisse du chômage se poursuit, comme l’a annoncé Christine Lagarde le 27 décembre 2007. Le nombre de chômeurs inscrits en catégorie 1, fin novembre a diminué de 0.7% comparé au mois d’octobre. A lors curieux de nature je me suis promené sur les sites officiels et non officiels pour connaître les vrais chiffres et là bien entendu opacité totale. Je découvre qu’il existe 5 catégories de chômeurs : Les demandeurs d'emploi de catégorie 1 sont les personnes inscrites à l'ANPE déclarant être à la recherche d'un emploi à temps plein et à durée indéterminée, ayant éventuellement exercé une activité occasionnelle ou réduite d'au plus de 78 heures dans le mois. Ce sont les chiffres du gouvernent, on les appellera les Chômeurs Officiels. Ensuite il y a les Chômeurs Cachés qui sont les :

Catégorie 2 : Chômeurs immédiatement disponibles, cherchant un CDI à temps partiel

Catégorie 3 : Chômeurs immédiatement disponibles, cherchant un emploi à durée déterminée (CDD), temporaire ou saisonnier

Puis les Chômeurs à temps partiel

Catégorie 6 : Chômeurs non immédiatement disponibles (exerçant une activité supérieure à 78 h par mois), cherchant un emploi à plein temps et à durée indéterminée (CDI)

Catégorie 7 : Chômeurs non immédiatement disponibles, cherchant un emploi à durée indéterminée (CDI) et à temps partiel

Catégorie 8 : Chômeurs non immédiatement disponibles, cherchant un emploi à durée déterminée (CDD), temporaire ou saisonnier Alors bon courage pour connaître la vérité. Néanmoins, il semblerait qu’il y ait 195000 chômeurs en moins en 2007 et selon le Figaro du 31/01/2008. Notre Président nous explique hier devant les petits entrepreneurs que sa politique économique à permis de créer 330.000 emplois, n’ayant pas fait l’ENA j’ai bien du mal à comprendre ce qu’il voulait dire (tout autant que lui à mon avis). En effet, si je ne m’abuse, 195.000 chômeurs en moins et 330.000 emplois créés il y a comme un truc que je

ne comprends pas bien. Alors si quelqu’un veut bien m’expliquer… Toutefois ci-dessous les vrais chiffres :

Chômeurs Réels

Avec le concours du site suivant :http://www.chomiste-land.com/

De toute manière demandeur d’emploi depuis 12/2006 j’ai été mis en retraite d’office au 01/01/2008 je ne fais donc plus parti d’aucune catégorie et je vais pouvoir enfin faire des fêtes du diable avec mes 684 € de retraite. (j’ai commencé à travailler en 1965) Balladur avec sa réforme nous l’a mis bien profond. L’Etat n’a pas compris que les retraités ont été jusqu’ici les seconds banquiers des jeunes entrepreneurs (enfants, petits enfants qui avaient besoin de fonds pour créer leur entreprise) et que désormais il leur sera impossible de jouer économiquement ce rôle. C’est bien grave pour l’avenir. Enfin c’est juste mon avis

INFORMATION.
Réponse faite le 07/03/2008

Je suis avec beaucoup d’attention tous les commentaires que vous me faite à propos de mes articles et de mon blog et je vous en remercie bien vivement. Sachez que j’y suis très sensible et que j’attache énormément d’importance à vos critiques, vos compliments. Je ne cherche pas à fédérer et générer des idées nocives ou révolutionnaires simplement à faire part de mon inquiétude vis-à-vis de tout ce qui se passe en ce moment. Bien souvent mes articles sont écrits sous le sceau de l’ironie ou écrit au second degré ce qui, je l’admets, peut dérouter certain de mes lecteurs et je m’en excuse. La liberté d’expression est toutefois un excellent moyen de partager des idéaux et de se rendre compte qu’en finalité nous rencontrons tous plus ou moins les mêmes problèmes. Seule la cohésion et la solidarité pourront nous aider à faire remonter nos remarques auprès de nos dirigeants pour peu que nous nous dotions des moyens nécessaires. Sachez que tous ces articles sont des réactions à chaud de l’actualité et que beaucoup des commentaires des journalistes me mettent hors de moi tant ils sont loin de nos préoccupations quotidiennes. Enfin je suis soucieux et inquiet de la politique menée par la France et par son président qui segmente trop la population et mène une politique qui ne donnera vraisemblablement pas satisfaction à nous le peuple souverain. Encore une fois un GRAND MERCI pour vos commentaires. Continuons en ce sens pour la préservation des fondamentaux de notre société et sa pérennité.

MES COMMENTAIRES :
Article écrit le10/03/2008

je suis hélas tout à fait d'accord avec Jyl, le pire est effectivement à venir. Mon sentiment profond Sarkozy a en lui des gênes de dictature. Il ne respecte rien, il méprise les Français. Pour moi le fameux "casse-toi pauvre con" est le résumé et un excellent révélateur de sa pensée profonde, son lui profond. Sarkozy pour le moment n'a rien fait pour le peuple. Il n’a rien apporté comme solution sur le pouvoir d’achat mais dans le domaine de la répression il est passé maître. Les chiffres du chômage dont on tant entendu parler hier : c'est bidon. Dire de la création d’entreprise en France est un signe de reprise économique est faux il est à contrario évident que l’emploi n’existe plus dans notre pays et que les entrepreneurs le sont par obligation. Combien de ces créations d’entreprises seront encore sur le marché dans trois ans. Bonus pour l’ANPE les entrepreneurs n’ont pas le droit aux allocations de chômage et c’est ainsi que ce taux de demandeurs d’emploi peut diminuer. De dire travailler plus pour gagner plus c’est bidon également. Etc..Etc.. Sarkozy est un manipulateur et d’une certaine manière un très bon baratineur qui a trompé les Français. Et comme le dit le DICO SARKO (que j’ai acquis) « un politicien est une personne qui vit au dépens de celui qui l’écoute ». Puis soyons heureux nous en avons deux maintenant le Jean à Neuilly et papa président.

Enfin c’est juste mon avis.

Balle de match à Sarkozy.
Article écrit le 17/03/2008

Par ces résultats aux municipales les Français ont donné à Sarkozy les meilleures raisons du Monde d’engager toutes les réformes possibles qui vont nous faire saigner. Enfin celles qui font mettre dans une plus grande précarité les Français modestes et continuer à laminer les classes moyennes et enrichir les grosses fortunes. Je ne suis pas psy mais avec ce genre d’individu (Sarko) l’opposition personnelle et l’arrière goût de défaite sont un carburant redoutable. Involontairement, les Français lui ont délivré un blanc seing de taille. Ce matin il est comme une bête blessée et là il va foncer comme un malade tout azimut d’autant que l’Europe le presse de faire revenir le déficit public dans les normes fixées par les 27. Voila ce que Sarkozy va nous dire dans quelques jours. • « Par votre vote aux municipales, vous m’avez signifié que les réformes n’allaient pas assez vite alors vous allez être comblés ». Nous avons été plusieurs à vous indiquer que les municipales ne devaient pas être un vote sanction et vous l’avez fait. Avec ce silence des urnes vous vous êtes condamnés à subir une politique d’extrême rigueur, nécessaire ou pas là n’est pas le propos, mais maintenant il ne va pas falloir défiler dans les rues, faire des grèves etc..vous n’en avez plus la légitimité. Dans tous les cas tous les politiques sont heureux, les socialistes confondent fonction municipale et fonction nationale et j’ai entendu parler de DEFAITE D’AVENIR c’est fantastique… Moi je pense que les places sont surement bien bonnes pour être convoitées de la sorte. Puis vous les entendez déjà parler des élections de 2012 sic Hollande, alors nous les Français lambda où sommes nous dans ce foutu déballage. Enfin tout le monde est content à priori. CONSIDERATIONS LOCALES c’est le mot aussi de nos médias, cela ne veut rien dire et c’est absolument faux car un maire lorsqu’il est bon il est en règle générale réélu…à moins que je sois complément ahuri. Enfin c’est juste mon avis.

EUTHANASIE.
Article écrit le 20/03/2008

Faisons un peu de sémantique si vous le voulez bien : EUTHASIE : désigne l’acte mettant fin à la vie d’une autre personne pour lui éviter l’agonie » Aujourd’hui c’est devenu :

« Pratique visant à provoquer la mort d’un individu atteint d’une maladie incurable qui lui inflige des souffrances morales et ou physiques intolérables, spécialement par un médecin ou sous son contrôle » Mon avis est le suivant : Qui peut définir avec certitude qu'une maladie ou qu'un état pathologique sont définitivement incurables ? Devant les avancés de la science qui sont prodigieuses nous savons que les maladies aujourd’hui incurables seront demain curables. Il est effrayant de penser qu'à cause des certitudes humaines la pensée philosophique a été longtemps freinée dans sa réflexion ou pire n’a pas pu évoluer ou c’est enfermée dans un obscure dogmatisme. Difficile de penser qu'à cause des certitudes humaines des actes indignes de l'humanité ont été perpétrés. La certitude de l’être humain est dangereuse. La certitude c’est comme la tolérance tout en parle mais personne ne sait donner de définition exacte. J’en très longtemps parlé avec un homme extraordinaire de confession musulmane et nous avons été d’accord sur le fait que même Jésus, Allah ainsi que tous les grands prophètes de toutes les philosophies religieuses ne pouvaient être tolérants tant cela est inhumain de l’être. C’est pour moi un peu comme la peine de mort, son application ne me dérange pas, ce qui me dérange le plus c’est l’erreur judiciaire. Je me place donc devant le même dilemme, la même réflexion, la même problématique.*Accepter le mot incurable c’est accepter le doute, l’impuissance passagère à résoudre un problème, ce n’est pas une vérité absolue. Nos sociétés ne laissent aucune place à un quelconque espoir. Espoir essence même du sens de la vie.

En résumé je préfère de loin la définition étymologique de l’euthanasie plutôt que son interprétation moderne. Décision que je ne souhaite jamais ne devoir prendre. La discussion est ouverte, donnez votre avis. Note du 26/11/2009

Lorsque je relis cet article et que je pense à cette homme resté dans le coma pendant 23 ans alors qu'il était paralysé je suis affolé. Et si la famille avait pris la décision de mettre un terme à son traitement.....Ces cas de paralysie représenteraient 41% des cas classées par la médecine.

LES HOPITAUX PUBLICS
Article écrit le 27/03/2008

Tous les ans je reçois pour ma mère le total de ses dépenses de santé. Hospitalisée le 17 mars 2008 en moyen séjour à l'hôpital jusqu'au 30 juin soient 105 jours en service de gériatrie, ce qui veut dire sans soins spécifiques coûteux. Le coût de ce séjour est tenez-vous bien de :

• 79.320 € • Soit par jour : 755.43 € et ou 4955.29 F....
Aujourd'hui j'ai été obligé de la placer en maison de retraite car elle ne peut plus rester seule mais à besoin d'un petit accompagnement médical. En maison de retraite son séjour lui coûte 43.83 € par jour et qui correspond à mes yeux à un service de qualité et identique à celui de l’hôpital en service de gériatrie. Alors je me pose une grosse question comment font les services publics pour facturer 755 € par jour pour uniquement l'hôtellerie et pourquoi une maison de retraite qui assure les mêmes services ne demande que 43 € par jour. N’y aurait-il là une explication partielle du déficit de la Sécu, il y en a un des deux qui se gave sous prétexte de service public. Cette somme est exorbitante et ne me semble pas justifiée. Cela fait partie des choses qui devraient cesser, mais quand vous comprenez qu’un hôpital n’est rien d’autre qu’un centre de profit au détriment de la collectivité les choses ne sont pas prêtes de changer.

C’est bien Michel Edouard Leclerc.
Article écrit le 03/04/2008

J’ai déjà fait part de ma position concernant les génériques et les déremboursements de certains médicaments. Soyons clairs un médicament qui n’est pas reconnu comme étant efficace et qui n’est plus remboursé ne doit déjà plus s’appeler un médicament, il faut lui trouver un synonyme : remède, préparation, potion, etc… Par ailleurs ses principes actifs n’étant plus reconnus il n’est donc plus nécessaire de faire sept d’étude pour les vendre. Actuellement tous ces remèdes sont vendu extrêmement chers dans les officines et les pharmaciens se remplissent les poches avec ces remèdes et les génériques. De plus comme notre cher gouvernement prônant l’auto médication les pharmaciens vont encore s’enrichir de manière honteuse. Vous remarquerez que depuis quelques mois les magasins des pharmaciens sont souvent en travaux… En résumé si les médicaments ne sont plus des médicaments qu’ils soient en vente soit dans les stations service, les centre Leclerc, les points presse, je ne sais pas où encore et

que les prix baissent ou que les pharmaciens réduisent leur marge de façon drastique (coeff : 1.6 au lieu de 6 par exemple) et les choses rentreront dans l’ordre.

De toute manière je suis absolument d’accord avec Michel Edouard Leclerc, il faut faire bouger les choses.
L’État a coupé des verges pour se faire fouetter, politique à vue, inefficace, non prise en charge de la réalité des faits = bordel. Que les pharmaciens se joignent au peuple qui lui commence à manger son pain gris, je sais que c’est loin d’être leur habitude ; mais depuis les génériques j’ai une petite dent contre certains d’entre eux. Enfin c’est juste mon avis.

Le Président du pouvoir d’achat.
Article écrit le 09/04/2008

Madame, Monsieur les Français, ouvrez votre porte monnaie dans quelques mois le prix du gaz aura augmenté de 5.5 %. Votre Président est le Président du pouvoir d’achat de GDF, d’EADS, TOTAL et des autres. Après le pétrole, le gaz, quoi de plus normal en effet. Vous n’avez rien compris, si vous ne pouvez plus payer vos factures de gaz vous n’avez qu’à mettre un pull de plus et l’affaire est réglée. Si vous ne pouvez plus mettre de carburant dans votre voiture prenez un vélo. Ce n’est pourtant pas difficile, êtes-vous entêtés au point de n’en faire qu’à votre tête. Vous ne saviez pas ce que c’était d’être pauvre et bien vous allez y arriver, avec un peu de patience vous y serez même très vite et cela grâce au Président de tous les Français et du pouvoir d’achat notre cher Nicolas Sarkozy.

Avec le PMU tout est possible.

FRANCHISE MEDICALE.
Article écrit le 13/04/2008

Encore une excellente idée de nos politiques et qui ne sert à rien. A mettre au crédit de la liste déjà longue des absurdités mises en place pour réduire un déficit flottant de la Sécu. Après le forfait journalier voici bien des années, l’augmentation fulgurante du ticket modérateur, la suppression du remboursement de certains médicaments, médicaments génériques (dont tous les professionnels sont d’accord pour dire qu’ils vont déclencher à terme des pathologies chroniques graves ou bénignes), suppression du tiers payant enfin voilà LA FRANCHISE. Le remède miracle qui est sensé faire des merveilles, merci Roseline. Selon Bachelot elle va ainsi économiser 5 milliards d’euros en 2008 (Info de ce jour 13/04/2008 sur RTL). A SUIVRE BIEN ENTENDU…..car la réalité des chiffres sera bien différente. Si c’est le cas élevons cette grande prêtresse au Panthéon des sauveurs de la Sécu. Mais dans tout cela la seule mesure à prendre serait de commencer à balayer devant chez soi. La Sécu accepte avec une certaine impudence et arrogance des débordements de toutes sortes, arrêts de travail non contrôlés, remboursements de transport en ambulance non justifiés, soins esthétiques non justifiés, gestion calamiteuse des caisses régionales,

personnel en sur nombre, « dichotomie » honteuse et scandaleuse avec les établissements hospitaliers, gestion interne des caisses déplorables, laissé aller, abus honteux et débordements réguliers de la CMU, abus de toutes sortes de certains assurés sociaux et de certains médecins, non prise de conscience collective de ce qu’est un régime de prévoyance, dérives diverses et permanentes, financement de certains régimes sociaux, rebouchage de trous divers et variés. Moi je suis prêt à faire un effort mais ainsi. Si comme il est à craindre cette situation perdure, il faut que l’effort soit supporté par l’ensemble des assurés et des personnels de santé : • • • • • • • • Réduction des remises des pharmaciens, Réduction du taux des cotisations salariales : franchise = réduction des cotisations comme en assurance automobile, Participation financière des médecins et spécialistes, Baisse du coût de journée des hôpitaux, Baisse du prix des médicaments, Baisse des coûts de transport en VSL ou ambulance, Obligation de résultat pour la gestion administrative interne des caisses régionales, soit un audit par an, tant sur le personnel, le matériel, les biens immobiliers, les outils de gestion, Déréglementation de la vente des médicaments non remboursés et considérés comme de la poudre de « perlin-pinpin » par Roseline.

Parce que demain si nous continuons dans cette voie, il n’y aura plus en France qu’un hôpital par région et une maternité et notre service de santé sera anéanti et ramené à zéro. Nous pourrons crever en faisant enfin des économies. Mais pour éviter tout cela, encore faut-il que quelqu’un de compétant ait le courage de prendre les bonnes décisions. Comme la société civile n’est jamais contactée les magouilles vont encore se faire entre professionnels politiques et de la santé, notre avis n’a et n’aura d’ailleurs aucun intérêt à leurs yeux. Si vous n’êtes pas sensibles à ce scandale alors votre avis ne peut que m’intéresser moyennement mais par contre si vous vous sentez mobilisés nous pourrions nous fédérer et envoyer à notre brillante Roseline BACHELOT les mesures que nous pensons indispensables pour sauver COLLECTIVEMENT et COLLEGIALEMENT notre régime social. Je vous attends avec plaisir. Pour ou contre, nos avis comptent, nos suggestions aussi. Pour conclure si notre pays avait su anticiper la mondialisation, les Français auraient tous du travail et le problème des divers déficits ne se poserait pas mais voila la France et ses gouvernants ne savent regarder que leur nombril alors il arrive un moment une collision avec un mur à force de ne pas regarder devant soi. Essayons de ne plus donner de leçon et réfléchissons à notre devenir. Enfin une citation ou un mot que j’ai toujours aimé : si les politiques étaient réellement efficaces nous n’aurions plus besoin d’eux car ils seraient en mesure de régler tous les problèmes. LA DEVISE DE NOTRE PAYS LIBERTE

EGALITE FRATERNITE Elle est bien mise à mal en ce moment… Enfin c’est juste mon avis.

Définition d’un politique ?
Article écrit le 14/04/2008

Un politique c’est quelqu’un qui fait semblant de dire ce qu’il pense. Il sait au plus profond de lui qu’il ne pense pas ce qu’il dit. Il sait faire des promesses mais il sait qu’il ne les tiendra pas Il déborde d’une énergie qui n’a pour seul objectif que son ambition personnelle. Il vit sur une autre planète, ignore ses congénères et les méprise. Il n’a aucune cohérence ni moralité, pas d’état d’âme. Il adore diviser pour régner. Il ne supporte pas la contradiction. Il aime le luxe et le fait voir. Il confond honnêteté et trahison, pour lui être juste c’est mépriser. Il est souvent cynique. Il n’aime pas la concurrence et se plait à l’éliminer. Son arrogance est inversement proportionnelle à sa taille. Il méprise les lois.

De qui s’agit-il ?

A SECU ET LES ECONOMIES.
Article écrit le 15/04/2008

Ci-dessous un tableau comparatif des coûts de transport d’un point A à un point B distant de 30 Km. A noter que la Sécurité Sociale privilégie les transports en ambulances ou en VSL. Alors c’est à vous de juger où on pourrait faire des économies. Ambulance agréée : 206.66 € VSL : 65.84 € Taxi : 48.40 € Véhicule personnel (- de 6cv) : 13.80 € Alors nos chers politiques on continue à ne plus rembourser les lunettes, puis les soins dentaires et puis après les rhums, la grippe, le cancer du fumeur, le sida etc…Car lorsque l’on met le doigt dans un système restrictif on ne peut plus l’arrêter.

Vous devriez essayer de prendre les bonnes décisions, même si c’est fatiguant.

LA PAIX EST MENACEE.
Article écrit le 15/04/2008

Nous vivons une période peu banale dans l’histoire de l’humanité. La crise qui s’est installée tant sur l’énergie que sur les produits alimentaires mettent le monde sous pression. L’économie se craquelle de toute part et les pays ont bien du mal à la soutenir. Des conflits armés éclatent un peu partout dans le monde, le dernier en date la Russie et la Géorgie va mettre à mal la paix mondiale. Sans oublier l’Afghanistan qui joue le rôle du détonateur. Les Russes ne feront pas de marche arrière et l’OTAN bien que contestant cette position aura beaucoup de mal à faire rentrer le tigre balte dans sa tanière. Alors il n’existe que deux solutions : • • céder et laisser faire, faire face et s’opposer à la Russie.

Dans le premier des cas, c’est un aveu de faiblesse notoire et préjudiciable à l’Europe et pour son avenir. Dans le second cas c’est une déclaration de guerre. Alors comment réagir face à cette situation ? Je n’ai pas le sentiment que les grandes puissances aient une quelconque envie de se voir inféodée mais je ne les vois pas entrer non plus dans un conflit. Si conflit il y avait nous serions confrontés à la Russie bien entendu mais à la Chine également qui est un allier naturel et économique de la Russie. Leurs intérêts sont communs. Dans tous les cas, la Russie détenant le gaz et le pétrole nous sommes dépendants et prisonniers. Poutine en annexant la Géorgie sait ce qu’il fait. Cette invasion a valeur de teste. Alors si nous ne voulons pas nous préparer à des jours difficiles il va falloir user de toutes les ruses diplomatiques pour se sortir sans trop de dégâts de cette affaire. Ce qui ressort de cette situation c’est la grande faiblesse de l’Europe tant au niveau diplomatique que dissuasif.

Jean François COPE.
Article écrit le 16/04/2008

Monsieur Copé a eu une intervention minable ce matin sur RTL. Langue de bois exotique il n’a pas répondu directement à JM APHATIE à aucune question posée. L’entretien portait sur la suppression de la publicité sur les chaines publiques.

A la question posée : la redevance va-t-elle augmenter ? Aucune réponse ils sont forts ces politiques, ils doivent s’entrainer pour en arriver là. Pour ma part je propose qu’en cas d’augmentation de la redevance pour compenser l’important manque à gagner des chaines publiques de faire une GREVE DE LA TELEVISION pendant trois jours. Ne plus regarder aucune chaine. Faire chuter l’audimat et ainsi mettre à mal les revenus générés par la publicité. Cela ne coûterait rien et serait surement efficace. Bien entendu ce rapport sera présenté le 26 juin 2008 pendant les vacances. Sarkophage aura ainsi tout le temps de faire voter une loi pour nous baiser encore une fois. Notre réponse :

A langue de bois, œil de verre.

La Grande distribution en France ou le grand leurre de Sarkozy.
Article écrit le 30/04/2008

Notre petit Nicolas en grand économiste qu’il n’est certainement pas veut, pour augmenter le pouvoir d’achat des Français, multiplier les implantations de la GD. Ce n’est qu’une douce illusion et c’est tellement plus simple de faire porter le chapeau par un autre. La Grande distribution en France ou le grand leurre de Sarkozy. Notre petit Nicolas en grand économiste qu’il n’est certainement pas veut, pour augmenter le pouvoir d’achat des Français, multiplier les implantations de la GD. Ce n’est qu’une douce illusion et c’est tellement plus simple de faire porter le chapeau par un autre. Mais c’est aussi un paquet fiscal déguisé pour la GD. Organigramme des principaux acteurs de la Grande distribution (tiré du blog paranos.com) En effet ces familles détiennent déjà le « quasi-monopole de vente » et s’entendent directement ou indirectement pour la qualification des prix, ou dit autrement il y a entente illicite sur les prix comme d’ailleurs dans toute les grandes enseignes de distribution autre qu’alimentaire. (Vous regarderez dans votre grand magasin ces personnes avec des blocs notes et des stylos entrain de faire des relevés de prix). Pensez-vous que faire du quasi-monopole un « quasi-monopole² » va changer les choses ? Non certainement pas, la concurrence en France ne joue pas sur les prix mais sur les remises des distributeurs. Les produits alimentaires distribués par la GD et à son nom ne sont aussi que vaste fumisterie, c’est Bonduelle et ses concurrents qui mettent en boite un jour pour un tel et le lendemain pour un autre. Alors en multipliant les points de vente les fournisseurs de la GD vont se trouver face à un problème de surproduction éventuelle qui n’entrainera pas forcément une baisse des coûts. Il n’en est d’autre exemple que celui que nous vivons aujourd’hui : la GD a-t-elle fait baisser les prix depuis 30 ans ? Les conséquences de tout cela : • Je suis intimement persuadé qu’il n’y aura aucune création d’emploi, les grandes surfaces vont mettre en place de plus en plus d’informatique pour

• • • • •

remplacer le personnel, ça existe déjà et la tendance à la généralisation est pour demain, S’il y a création d’emplois ils seront à mi-temps, sous payés, socialement incorrect, Il va y avoir pléthore de hard-discounts qui ne nécessiteront pas de maind’œuvre donc moins de personnel, Pas de baisse des prix, pourquoi voulez-vous que les patrons de la GD se coupent la branche sur laquelle ils sont assis ? Disparition des commerces de proximité et perte d’emploi importante, Obligation d’utiliser son véhicule pour des parcours aller retour compris entre 10 et 35 kilomètres (pied de nez au Grenelle de l’environnement)

Il ne faut pas se voiler la face ou jouer à l’autruche et mettre la tête dans le sable, dans les prochaines années les déplacements automobiles vont réellement poser problèmes et la disparition annoncée des commerces de proximité ou de quartier sera un véritable drame. Essayez de calculer votre PRK (prix de revient kilométrique) et vous risquez d’être surpris. Depuis de nombreuses années toutes les municipalités, sans exceptions, ont poussé les consommateurs sur les parkings de la GD en faisant de leur ville de véritable citadelle anti-voiture, impossibilité de stationnement, transport en commun mal adapté etc..mais en créant aussi des quartiers entièrement désertiques sans vie anonymes alors qu’il y a 50 ans le cœur des villes étaient vivants et un lieu de convivialité. Sans être passéiste force est d’admettre qu’avec l’augmentation du prix des carburants la solution n’est pas d’expatrier les clients sur des zones commerciales situées au « diable veau vert » bien au contraire rendre service aux consommateurs serait de réinventer le commerce de proximité. Ce qu’il faudrait faire : Ne pas libéraliser à outrance, comme c’est prévu, l’installation de nouvelles structures de distribution, c’est changer un cheval borgne contre un aveugle, Contrôler et encadrer, sur une période déterminée ou sur définitive, la politique des marges de la grande distribution me semblerait plus opportun, Relancer les commerces de proximité, Réduire le nombre d’intermédiaires, Réorganiser et favoriser les productions saisonnières de fruits et légumes, Je suis intiment persuadé, mais c’est un autre débat, que le Bio sera une obligation dans un avenir très proche, Faire des produits de qualité au lieu de ces merdes sans nom souvent distribuées.

Notre petit Nicolas n’aurait pas dû tenir cette promesse sur le pouvoir d’achat car ses moyens ne lui laissent aucune marge de manœuvre. Alors se sont encore les classes moyennes qui vont trinquer. Mais que se passera-t-il quand les verres seront cassés ? La réflexion et le débat sont ouverts.

http://www.paranos.com/entreprises/controle/gdistrib.html

EDUQUER PAR LA TAXATION.
Article écrit le06/05/2008

Avec Sarkozy tout est possible et surtout pendant la période estivale. Le projet de taxation des aliments gras, sucrés, salés est une aberration économique, sociale et liberticide. Noter que passer de la TVA à 5.5% à 19.6% ce n’est pas réellement anodin, c’est 14.1% en plus. En période de crise sur le pouvoir d’achat ce n’est pas une mesure particulièrement heureuse. Encore un projet qui fait fie des problèmes quotidiens des Français. Ce que je pense de tout cela : • • les individus ne sont tous égaux devant les aliments, certain mangent de manière excessive et sont maigres, d’autres prennent trois kilogrammes en lisant le menu du restaurant, depuis plus de trente ans nous avons laissé à la dérive des millions de personnes que l’on appelle avec beaucoup d’euphémisme des cas sociaux et bien ces cas dits sociaux sont incapables de gérer leur alimentation par manque de culture et d’éducation et leur priorité n’est pas dans le domaine de la diététique alimentaire d’où une forte apparition de leurs enfants dans des catégories classées en surpoids voir obèse, l’éducation à l’école n’est pas non plus au rendez-vous, les cantines qui sont le prolongement de l’éducation que donne l’école publique n’est absolument pas capable de remplir son rôle d’éducateur dans le domaine alimentaire et pourtant c’est son devoir, manger des fruits et des légumes ? avez-vous vu les prix atteints dans ce domaine c’est hallucinant et de surcroit ils n’ont aucun goût manger du poisson, c’est bien, dans le temps c’était souvent avec le pot-au-feu le plat du pauvre, aujourd’hui cet aliment est devenu quasiment inaccessible et hors de prix, en ne réhabilitant pas la notion de goût dès le plus jeune âge de l’enfant nous avons aggravé le problème, nous avons remplacé le plaisir de s’alimenter par de la mal bouffe.

• • •

Là encore il s’agit de la pleine et entière responsabilité de l’Etat qui est engagée depuis des lustres. Comme nos sociétés libérales préfèrent le profit à la santé il y a fort à craindre que les industriels de l’agro-alimentaire trouvent une parade en mettant à la place du sel, du gras et du sucre des produits de synthèse qui à terme favoriseront certaines pathologies graves et des cancers dont on fera semblant d’ignorer les causes et l’origine. Mais à bien examiner le problème que restera-t-il comme produits non taxés chez notre épicier et bien pas grand-chose car la notion du TROP n’est pas fixée. Comme d’habitude c’est le grand flou « artistiquo-politiquo-économique ». Sarko nous y a habitué depuis un an maintenant.

Alors une liste non exhaustive ci-dessous des aliments « TAXES » toutes les charcuteries, toutes les confiseries, tous les dérivés des produits laitiers, tous les produits industriels alimentaires, tous les sodas, limonades, tous les pains, viennoiseries, le lait, le sel, l’huile, le vinaigre (car contient en moyenne 4% d’alcool), le vin, les alcools,

Voyez votre caddy après y avoir enlevé tout cela. Il vous restera le 0% sur produits laitiers, les bonbons à l’aspartame…pour acheter poisson, fruits et légumes, comme le monsieur ou la madame de la TV le dit, il vous faudra plus que le RMI pour accéder à ses produits. Puis dans 15 ans, un petit cancer du colon ou du foie. Alors je pense que cette proposition tient plus du remplissage des caisses de l’Etat que d’un problème de santé publique. Je vous le dis, cette fois, si vous laissez passer ce projet sans rien dire nous allons entrer dans une ère de dictature alimentaire dans un premier temps pour finir dans une vraie dictature, car Nicolas Sarkozy n’ayant aucune opposition aura un boulevard ouvert devant lui pour faire ce qu’il veut. --- Rappelons nous enfin, c’est une affaire de bon sens (donc d’éducation) que tous les excès sont nocifs en soit et cela quelque en soit leur nature. Si la liberté n’a aucun sens pour vous c’est dommage car pour moi c’est l’essentiel de la vie. Enfin c’est juste mon avis.

CHRONIQUE MORBIDE.
Article écrit le 08/05/2008

J’ai un peu le sentiment, en ce dimanche 18 mai 2008, que nos dirigeants veulent de débarrasser d’une partie de leurs électeurs. En effet et je vais la faire courte il y eu voici quelques temps : • • le sang contaminé qui a fait un très grand nombre de victime en France et qui continue à tuer, une loi sur les OGM qui va à l’encontre de tout principe de précautions et qui

nous fait jouer aux apprentis sorciers pour enrichir Montenso, aujourd’hui autorisation de vente d’un produit interdit à distribution depuis 1966. Il s’agit de la boisson dite énergisante « RED BULL ».

Là il s’agit des choses visibles et annoncées mais il y a le reste, ce que nous mangeons tous les jours, OGM dans les viandes, pesticides dans les légumes, antibiotiques et produits chimiques divers. Il va peut-être falloir s’arrêter un jour, non ?

LA GRANDE FRAUDE FISCALE.
Article écrit le 12/05/2008

LES TAXES SUR LES TABACS ET ALCOOLS SPECIALEMENT MISES EN PLACE POUR COMBLER LE DEFICIT DE LA SECURITE SOCIALE. Elles sont : De 75% du prix de vente des cigarettes, De 16% sur une bouteille de Bordeaux, De 22% sur une bouteille de bière, De 38% sur une bouteille de Whisky. ARCHIVES DE 2003 DE LA SECU: Vous avez dit trou de la Sécu ? 7,8 milliards non reversés à la Sécu sur les taxes sur le tabac 3,5 milliards non reversés à la Sécu sur les taxes de l’alcool 1,6 milliard non reversés à la Sécu des assurances auto pour les accidentés de la route 1,2 milliard non reversé à la Sécu de la taxe sur les industries polluantes 2 milliards de TVA non reversés à la Sécu 2,1 milliards de retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés 1,9 milliard de retard de paiement par les entreprises. C’est-à-dire : 20,1 milliards d’euros Ces chiffres sont issus du rapport des comptes de la Sécu pour 2003. Chiffres tirés d’un document de la Sécurité Sociale en 2005 : Le montant total des taxes sur le tabac s’est élevé à 9.8 milliards d’Euros en 2005 et devrait atteindre 9.2 milliards d’Euros en 2006. Les droits tabacs enregistrés dans les comptes de la CNAM sont passés de 1.9 à 3.4 milliards d’Euros entre 2004 et 2005. Il devrait s’élever à 3 milliard d’Euros en 2006. Pourrait-on m’expliquer où sont passés les 6 milliards d’Euros manquants…..L’état ne

serait-il pas, par exemple, le premier fraudeur. Les Français les supers dindons de la farce ? Les 6 milliards qui se sont vaporisés représentent quasiment le déficit soit disant de la Sécu. Je pense que ces fonds ont une autre destination et qu’ils ne sont plus employés vers leur destination initiale. C’est très grave et c’est du détournement de fonds pour lequel tout citoyen serait condamné lourdement par les tribunaux. En 2006 et 2007 il n’y a aucune raison que cela ne change, mieux vaut augmenter la franchise médicale, ne plus rembourser les soins d’optique et dentaire, augmenter le forfait hospitalier, déclasser à tour de bras les médicaments pour le plus les rembourser, avoir comme ministre Bachelot. L’état est un maquereau et nous ses putes, juste bon à payer et fermer sa gueule. Enfin c’est juste mon avis un peu énervé d’un JOUR FERIE n’en déplaise à tous ces cons au gouvernement qui vont encore détourner ces fonds de leur destination. De toute les manières les augmentations de ces taxes, qui seraient dans les tuyaux, vont accroître la contre- bande ou une forme de marché noir et faire perdre à terme des rentrées fiscales. Au nom de la santé public dont l'état se moque totalement faut-il continuer à vendre tabacs et alcools ? Ne faudrait-il pas purement et simplement en interdire la vente ? Raisonnement très primaire n'est-ce-pas mais partagé.

APRES TOUT.
Article écrit le 14/05/2008

Cet animal évolué, l’homme moderne qui a semé la terreur voici quelques milliers d’années est devenu l’espèce dominante car ces qualités de prédateur étaient incontestables. A ce jour, cet homme moderne, celui que je suis et que vous êtes, n’est, à mes yeux, guère plus évolué que l’homme de Cro-Magnon. Je pense même qu’il est en complète régression. Dans ces temps reculés il chassait pour vivre. Il a appris à cultiver et est devenu sédentaire. Jamais, ces hommes primitifs n’ont surconsommé, surexploité et pollué autant que notre civilisation. Car leur conscience primitive leur dictait le respect de leur environnement source de vie et de pérennité. Les espèces et la flore leur étaient vitales. Un partenariat respectueux des ressources s’est instauré pendant des millénaires et l’homme a pu évoluer. Aujourd’hui aucune conscience de notre planète et de ses ressources, pillée, violée, dépecée elle ne sera plus en mesure de répondre à nos besoins démesurés et ce sera la catastrophe. L’homme n’a pas encore compris qu’il était le locataire de la planète et son garant. Il n’en est pas propriétaire et le constat des lieux est loin d’être en sa faveur. Nous ruinons tout ce que nous touchons pour un seul objectif : le fric, le pouvoir. Quand il n’y aura plus rien sur cette terre ce n’est pas avec le fric et le pouvoir que nous survivrons. Nous regardons disparaître des quantités d’espèces animales en détruisant leur habitat pour planter par exemple des palmiers. Mais avons-nous seulement pris conscience que

la prochaine espèce en voie de disparition ce sera nous. Une conscience planétaire et universelle doit naître c’est une question de survie de l’humanité.

Nicolas Sarkozy : ses promesses électorales.
Article écrit le 15/05/2008

« Toutes les promesses que j’ai faites, je les ai faites en toute connaissance de cause. Tous les engagements que j’ai pris, je les ai pris en conscience. Je tiendrai mes promesses. Je respecterai mes engagements ». Nicolas Sarkozy, 29 mai 2007 • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • La réforme des régimes spéciaux de retraite promesse électorale sur un meilleur remboursement des soins dentaires Retraite "équitable, durable et soutenable" et porter les "petites retraites" à 90% du Smic en cinq ans Soutien scolaire gratuit et, dans les collèges, création d’un nouveau métier de « répétiteur » Ramener la part de l’électricité d’origine nucléaire à 50% d’ici 2017 Inscrire dans la Constitution l’interdiction pour un gouvernement de présenter un budget en déficit Exonération des droits de succession Modifier la loi DADVSI (loi sur les droits d’auteur et les droits voisins dans la société de l’information.) Suppression de l'égalité parentale par l'UMP au programme en 2005. Et en 2007 ? Service civique et humanitaire de six mois Etablissements pénitentiaires pour les personnes placées en détention provisoire Deux emplois sans charges Arrêter les essais des OGM en plein champ Instaurer une immigration choisie Réforme de la fonction publique Instauration d’un bouclier fiscal Défiscalisation des heures supplémentaires Suppression des droits de succession Faciliter l’accès à la propriété Instauration de peine plancher Installation d’un service minimum dans les transports publics Instauration de l’autonomie des universités Adoption d’un projet européen simplifié Suppression de la carte scolaire Instaurer une TVA sociale pour baisser les charges sur les emplois Refus d’intégrer la Turquie dans l’Union européenne

• • • • •

Création d’un contrat de travail unique Réforme des critères d’attribution des allocations familiales Interdiction des parachutes dorés Nomination d’un gouvernement réduit et paritaire Réformer le statut de l’opposition.

Ma conclusion est que Sarko à tenu ses promesses partout où cela ne lui coutait rien (sauf bouclier fiscal) et qu'il n'a pas donné de suite à ce qui pourrait plomber les comptes de l'état, dans un sens c'est bien mais alors quel menteur notre président! S'il était Pinocchio il faudrait un 16/9 pour le voir de profil à la télé. L’actualité de ce matin remet en cause ses promesses avec la création d’un nouveau ministère l’adage « faite ce que je dis et ne faite pas ce que je fais » est cruellement d’actualité. C’est à vous de voir ce qui a été fait, la presse indique que 90% des projets de campagne ont été totalement abandonnés. La désillusion va être sévère, car si on ajoute que les caisses sont vides et le pouvoir d’achat en berne nous avons une bombe sociale qui va finir par ne plus être à retardement. Les présidents sont élus sur leurs promesses et nous savons qu’elles sont rarement tenues. Ce qui n’est pas trop grave quand la situation économique n’est pas mouvementée mais aujourd’hui les choses ne vont pas bien et les Français attachent une grande importance aux promesses qui les ont touchées et concernées. Là c’est une erreur de stratégie de Sarko. Il a prit un risque énorme.

Enfin c’est juste mon avis.

Les rafles du Vel-d-Hive.
Article écrit le 23/05/2008

Comment Sarkozy peut vouloir imposer la mémoire des jeunes juifs déportés par les nazis alors qu’il utilise les mêmes moyens pour expulser les sans papiers qui travaillent en France souvent depuis de nombreux mois. Je ne peux m’empêcher de faire ce rapprochement qui rappellera un pan peu glorieux de notre histoire. Epoque où les forces de police ont été complices de la gestapo et de la milice. Berk ! C’est insultant pour le peuple français et le pays des droits de l’homme. Ce n’est pas digne d’un pays civilisé. Je suis indigné et vraiment dégoûté, révolté. La France n’est plus une terre d’accueil, notre responsabilité est engagée. Comment peuton laisser faire de telles choses. Expulser des hommes et des femmes qui travaillent, qui ont des enfants scolarisés, qui paient des impôts. Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond dans le royaume d’Ubu.

Enfin c’est juste mon avis indigné.

L’UTILISATION SELON LE MEDEF
Article écrit le 23/04/2008

Concernant l’emploi des séniors (doux rêve inaccessible) un représentant du MEDEF a parlé d’utiliser des séniors… A mon avis on utilise un ordinateur, une voiture, des ciseaux, un sécateur etc…mais j’ai le regret de dire à cet éminent personnage que l’on emploi un être humain. Rien qu’au vocabulaire on comprend mieux les employeurs et les relations qu’ils ont avec leur matériel humain. Enfin c’est juste mon avis.

LES SANS PERMIS.
Article écrit le 23/05/2008

Les journalistes sont tout surpris aujourd’hui de faire le constat alarmant que 1.500.000 Français roulent sans permis de conduire. (Soit qu’ils ont perdu tous leurs points ou qu’ils n’ont pas passé leur permis). Tout çà c’est bien mais comme dans l’accident qui s’est produit dernièrement à Bordeaux c’est un drame en soit : trois vies perdues et trois familles détruites pour le restant de leur vie. Pourquoi ce résultat déplorable et inquiétant des automobilistes roulant sans permis ? Si vous avez encore de la mémoire vous devriez vous rappeler que cette situation est la conséquence directe des orientations de notre cher Nicolas quand il était ministre de l’intérieur. Il a, alors, donné un blanc seing aux forces de police et de gendarmerie pour verbaliser les automobilistes à tord et à travers d’où cette avalanche de perte de points plus ou moins justifiée. Nos fonctionnaires étant payé au mérite ne se privent pas dans l’utilisation de leur pouvoir et souvent de façon exagérée. Ainsi un policier qui estime votre vitesse ou votre conduite dangereuse peut prendre votre numéro de voiture et vous verbaliser sans votre présence…c’est de l’anarchie policière et de l’abus de pouvoir. Egalement dans le chapitre des grandes libertés pas des nôtres mais de celle de l’état policier la confiscation de votre véhicule est prévue, soit la perte de votre droit de propriété. Personne n’a même pas réagi à cette mesure inique et qui va à l’encontre de tous les droits mais Sarko est au-dessus de tout cela.

Vous devriez vous rappeler également que le montant des procès verbaux est inclus dans le budget de la nation et qu’il fait partie intégrante du budget. Alors ceci explique cela. Avant tout d’une affaire de sécurité routière il s’agit d’une affaire de fric, de finance. Dans ce schéma la vie ne compte pas beaucoup. Alors pourquoi s’étonner ? Un commercial qui n’a plus de permis ne peut plus travailler alors qu’avant le passage de Niko il y avait le permis blanc. Un chauffeur routier, un salarié qui est domicilié à trente kilomètres de son entreprise, un infirmier, un toubib etc. sans permis pas de boulot. Alors la solution désespérée et folle c’est de conduire sans permis, pas vu pas pris. Pris vous êtes foutus. C’est çà la sécurité à la Sarko, on ne pense pas plus loin que le bout de son nez et on fait rentrer le fric parce qu’on est dans l’incapacité d’innover, d’avancer et de projeter les conséquences de telles mesures. A ce rythme là il y aura dans un an, selon une projection des observateurs, plus de 250.000 retraits de permis alors qu’en 2005 il n’y en avait que 15.000 par an. Cherchez l’erreur. Dans cet article je ne disculpe pas et n’absous pas les automobilistes qui agissent de la sorte mais il y a un problème profond de réflexion sur les motivations et ce rejet de l’autorité qui va tendre un jour prochain sur une certaine banalisation de cet état de fait qui sera de rouler sans permis. Mais une chose est certaine c’est que le fond de garantie ne pourra pas tenir longtemps sans augmenter ses tarifs donc bientôt une augmentation de nos assurances automobiles sera à envisager. Nous devons tout cela à notre grand chef d’état et nous devrions le remercier (comprendre dans le sens : renvoyer, licencier = congédier) collectivement pour toutes ces bonnes choses qu’il nous inocule dans le silence feutré de son mépris pour le peuple. Enfin c’est juste mon avis.

INDISCRETION ECONOMIQUE.
Article écrit le 26/05/2008

Depuis début 2008 il y a en France 45% de plus d’incidents de paiement dans les entreprises par rapport à 2007, c’est énorme et très préoccupant. (info RTL du 26/05/2008
à 07:30)

Conjugués à l’augmentation des matières premières et de l’énergie il y a fort à craindre de les défaillances d’entreprises soient importantes cette année. La défaillance d’entreprise engendre du chômage, des difficultés de trésoreries pour les fournisseurs non payés, des rentrées de TVA en baisse et d’une manière significative une baisse de production donc une baisse de l’économie qui sera préjudiciable à tous. Une aggravation de la balance du commerce extérieure. Au plan du moral de la nation des raisons supplémentaires d’insatisfactions. Une baisse

de la consommation et une augmentation de nos importations. Si rien n’est fait nous avons fini de manger notre pain blanc pour un bon moment et je vois mal comment cela va finir.

HAUSSE DU PRIX DU BARIL DE PETROLE 28/05/2008.
Article écrit le 28/05/2008

Actuellement, ce mercredi 28 mai 2008, à 135 dollars le baril il n’y a aucune raison pour que cela cesse. Seulement il y a une question à se poser : à qui profite le crime. Les producteurs sont certainement à la base de toute cette spéculation et plus qu’un problème de raréfaction il s’agit d’un gros problème de spéculation boursière. Hors aujourd’hui personne ne parle de ces bandits de grand chemin. Alors si tous les pays étaient solidaires, il faudrait taxer à 80% les marges faites sur les différentes spéculations sur le pétrole, je pense que cela calmerait tous ces « Golden Boy » qui sont les seuls responsables de ce foutoir mondial. A eux le loisir de trouver un autre produit spéculatif. Plus vite les Chinois et les Indiens liquideront ce qui reste du stock mondial de pétrole, plus vite nos dirigeants mettront peut-être en place des énergies de substitution car ils seront alors contraints de le faire. L’écologie pourra alors prendre véritablement son sens et la planète s’en portera peut-être mieux aussi. Pour tous les politiques un petit rappel : GOUVERNER C’EST PREVOIR. Enfin c’est juste mon avis.

COMME LES AMERICAINS LE FONT ALORS POURQUOI PAS NOUS ?
Article écrit le 30/05/2008

Fumeur pendant de nombreuses années j’ai cessé les hostilités avec le tabac, avec beaucoup de difficulté, voici plus de vingt ans. Cette mise au point étant faite j’ai été affolé par ce que j’ai entendu ce matin à la radio. FUMEURS vous êtes des délinquants et des assassins, comme il ne suffit pas de vous interdire de fumer dans les lieux publics, cafés, restaurant, cafétéria etc .. vous allez être

interdit de séjour sur les terrasses des cafés et restaurants tout çà parce que quelques vieux cons qui habitent au-dessus d’un café ont fait un pataquès pas possible voici quelques mois. D’ailleurs il n’y a pas que les vieux les jeunes ne sont pas tristes. Une nana venant d’emménager depuis deux mois au-dessus d’un PMU se plaignait également des nuisances occasionnée par les fumées..comme si elle ne savait pas habiter au-dessus d’un PMU. Bref ! Il est vrai que la France a réglé depuis longtemps tous ces problèmes majeurs et de fonds et qu’il faut maintenant s’attaquer à la peste des temps modernes qu’est le tabagisme. Mis à en parallèle au pouvoir d’achat, au chômage, au prix des carburants et à toutes les augmentations que nous subissons sans cesse, ce problème devient prioritaire. Allez, Bachelot ou Nicolas NE VENDEZ PLUS DE TABAC et le problème sera réglé, à part qu’il faudra créer une brigade spéciale pour la contrebande mais vous y avez déjà pensé. A mes lecteurs : je vous mets en garde d’une chose c’est qu’à ce rythme là vous n’aurez plus le droit de fumer à votre domicile, c’est couru d’avance. Les libertés c’est pas le truc de notre dictateur à talonnettes. Le seul endroit où vous pourrez fumer ce sera à l’Elysée, la seule zone de non droit par définition de France.

Papy fait de la résistance.
Article écrit le 09/06/2008

Jacques Chirac on ne peut pas dire qu’il a fait beaucoup bouger la France mais on serait presque à le regretter. Je retiendrais pour toujours son refus de suivre les États-Unis dans le conflit irakiens et là Monsieur Chirac chapeau bas. Aujourd’hui certains juges jouent les accusateurs et veulent apporter la preuve de fonds privée au Japon, quel foutaise et quel est l’intérêt pour des citoyens lambda que nous sommes d’avoir à s’intéresser de cette magouille si toutefois elle existe.
(D’ailleurs notre petit caporal devrait balayer devant sa porte car il risque d’y avoir des casseroles qui resurgissent un jour…)

Il est resté bien longtemps silencieux notre grand Chirac et j’ai appris avec plaisir qu’il avait mouché Sarko avec cette superbe phrase bien différente de « casse-toi sale connard » Il a eu ce coup de patte majestueux, à l’encontre de Nicolas, comme le dit Domenach :

C'est une exigence républicaine de ne pas commenter l'action de ses prédécesseurs ou de son successeur »
Prend ça dans le beignet mon petit caporal et met ton mouchoir dessus.

Extrait du papier de Domenach sur Marianne2.

« Double leçon de maintien à l'adresse de Giscard qui l'a toujours insupporté par ses attaques mesquines contre son défaut de hauteur - « vous allez voir le visionnaire », ricanait l'Ex, quand JeanPierre Raffarin le quittait - et attaque directe contre Sarkozy qui s'est permis de critiquer à plusieurs reprises son inertie de roi fainéant. « Je n'ai rien entendu », répète Chirac quand on évoque ces mises en cause indélicates. Il tapote alors son oreille comme ces demi sourds qui veulent montrer que leur écoute est sélective, et qu'il est plus habile et plus élégant de savoir ne pas entendre pour mieux enfoncer l'interlocuteur critique forcé de japper dans le vide.

Huit millions.
Article écrit le 10/06/2008

Notre président veut favoriser l’emploi des handicapés dans les entreprises françaises selon une info de ce matin. C’est bien mais connaissez-vous le nombre de personnes concernées ? Il y a en France CINQ MILLIONS de personnes handicapées c’est énorme. Alors avec les TROIS MILLION S de chômeurs il faut que notre Nico nous trouve HUIT MILLIONS d’emplois. Est-ce-que la France est en capacité de le faire en France bien entendu et pas en Indes, en Pologne ou en Chine ? Je ne le pense pas, le délire présidentiel dépasse la réalité encore une fois. Ou alors suis-je stupidement idiot au point de tout déformer, là est la question peut-être. Dans tous les cas les gars des ANPE ont intérêts à se remuer les fesses pour une fois, car ils sont déjà dans l’incapacité de classer leurs adhérents alors là, je vous dis pas. Ce qui me fait penser que le taux de Français qui travaillent réellement dans notre pays est bien faible depuis des décennies. Un bon courage aux personnels des ANPE, ASSEDIC et aux entreprises car il faut, le chef l’a dit, augmenter l’emploi de 40 % (Nouvel épisode de MI 2). Du moins c’est je que j’en déduis : car nous avons VINGT TROIS MILLIONS de salariés dans notre pays et créer HUIT MILLIONS d’emplois revient à inventer HUIT MILLIONS d’emplois. GENIAL !

Enfin….

Faut-il sanctionner l’Etat autant que les chômeurs ?
Article du 12/06/2008

Question de fond. La grande question actuelle est la suivante : • faut-il sanctionner les chômeurs ?

A cette question de fond je vous en pose une autre tout aussi importante : • faut-il sanctionner l’Etat français qui est incapable de porter la croissance économique donc pas delà même favoriser la création d’emploi.

Il est me semble-t-il de la responsabilité de l’Etat de veiller à la sécurité de ses citoyens, de veiller à leur donner accès aux soins, de permettre à tous de travailler, d’avoir une retraite convenable, par exemple. Dans les faits l’Etat de désengage de tous ces problèmes. Pour acheter la paix civile il a mis en place le RMI, la CMU. La soupe populaire des années 30 a été remplacée par « Les Restos du Cœur » : que des cautères sur des jambes de bois. Cette responsabilité est désormais partagée avec l’EUROPE. QUAND POUVONS-NOUS ESPERER QUE LES POLITIQUES REGLENT LES CAUSES DES CRISES AVANT DE REGLER LES CONSEQUENCES DES CAUSES.

Nos artistes sont pauvres.
Article écrit le 22/06/2008

52 de nos chanteurs les plus pauvres ont signés une pétition pour soutenir la Loi sanctionnant le téléchargement illégal. Je suis triste pour eux, si nous prenons le cas je JH il ne sait plus quoi faire pour échapper au fisc, même son soutien à Nico ne l’a pas convaincu de revenir en France. Une maison en Californie, une en Suisse et une en France. Nous sommes au niveau de la définition du Smicard basic chanteur. Messieurs restaient décents, vous semblez oublier que des Français souffrent particulièrement de la perte de leur pouvoir d’achat, que l’augmentation du combustible et du carburant vont engendrer des situations dramatiques cet hiver. Alors cessez de vous plaindre vous qui faites parties des nantis. Au lieu de continuer à gagner du fric à la pelle vous allez être obligé de vous cesser la ceinture comme tout à chacun. Vos maisons de disques ont-elles pensé à diminuer le prix de vente d’un CD, d’arrêter d’arnaquer les gens avec les prix prohibitifs d’un téléchargement légal 0.99 € le morceau alors que l’internaute fourni le matériel, le support et paye l’alimentation de sa machine ?

Soyez inventifs et commerçants cela changera la face des choses. Je suis contre les personnes qui téléchargent de la musique dans le but d’en faire une activité commerciale, c’est bien entendu à mes yeux du vol. Mais ce n’est pas cette minorité qui met votre métier en péril. Je le répète soyez comme tous commerçants IMAGINATIFS-INNOVANTS-OUVERTS A TOUTES LES NOUVELLES TECHNOLOGIES et allez vous balader dans le sentier et parlez…Allez voir les petits commerçants qui subissent la concurrence (que je qualifie d’illégale) des grandes surfaces, allez voir les chômeurs qui sont victimes de la mondialisation..

A partir de l’argent facile il n’est pas simple de revenir sur ses pas. C’est le cas pourtant de millions de Français alors vous vous taisez où allez demander des subventions ou des aides au gouvernement pour lequel vous avez voté ou remettez-vous en question, c’est simple hein !

HEIL SARKO !
ARTICLE DU 24/06/2008

Les bonnes nouvelles de ce matin à 07:00 . La ne remboursement bientôt plus les médicaments à vignette bleue = 35 % dans le cul, car les mutuelles ne pourront indéfiniment supporter ces transferts de charges et nous les transmettrons automatiquement ce qui est tout à fait normal. Pour ceux qui n’ont pas de mutuelle vous pouvez crever sans crainte le gouvernement s’en fout.

ss

« Quand je disais pour rire que pour rembourser la SS il fallait doubler les cotisations et supprimer les remboursement nous n’en sommes pas loin et nous y arrivons ».
Mais pendant ce temps notre gouvernement bien dispendieux quand cela l’arrange fait de la

propagande

sur ses chaines télé d’état « Radio Vichy »

Français réveillez-vous avant le chaos. Mauvais ce gouvernement, mauvais Sarkozy au chiotte.

COHESION.
Article écrit le 25/06/2008

Je constate depuis quelques semaines et particulièrement ces derniers jours qu’une

certaine grogne monte dans les blogs et l’opinion générale. Nous avons tous notre mot à dire car la politique actuelle est loin de ce que les Français voulaient et les effets tant attendus sont absents au tableau d’affichage. Lorsque nous critiquons sans apporter de réelle solution et tant que nos gouvernants ne prendront pas l’initiative d’admettre au sein du staff dirigeant des hommes et des femmes de la base, nos gesticulations ne serviront à rien. Sarkozy est un maître dans l’art de la manipulation, du mensonge, des effets de manche, de la tromperie. C’est pour lui un jeu nécessaire pour se tenir au devant de la scène politique française et internationale. C’est sa façon d’exister et de s’exhiber il en a besoin comme tous les hommes de petites tailles que ma grand-mère appelait petit coq ou paon, comme ce dernier il fait la roue pour éblouir et c’est fini. Il sait parfaitement ce qu’il veut et nous risquons de bonne foi de tomber dans ce piège sordide et couard. Ce qui nous manque c’est la cohésion, pour le moment ses annonces sont faites pour déstabiliser l’opinion publique et la diviser. Emmener les opinions dans toutes les directions en faisant oublier l’essentiel, c’est machiavélique mais Sarko est un avocat d’affaires, alors les magouilles c’est son truc de base. Sachons ce que nous voulons, soyons unis et faisons le savoir. Il ne faudrait pas grand chose, que nous nous rapprochions les uns des autres, qu’à un nombre le plus ouvert et le plus représentatif possible et que nous écrivions nous aussi notre LIVRE BLANC –LE GRENELLE DES CITOYENS FRANÇAIS. Le maître mot c’est la COHESION, Le mot clef c’est toujours et encore la COHESION. Seule la COHESION nous aidera à nous faire entendre. Je suis le premier à accepter une telle mission mais je ne dois pas rester seul car si c’était le cas il aura encore une fois gagné.

Enfin c’est juste mon avis.

Eric Woerth et la Sécu
Article écrit le 25/06/2008.

Hier matin il avait été clairement dit que les médicaments de confort ne seraient plus remboursés. Ce matin on parle des médicaments de confort qui seraient remboursés à 35 % pour les assurés sociaux pris en charge au titre de l’ALD. Woerth chez Jean-Michel Aphatie ce matin précise que cette mesure ne concerne que les ALD et il confirme avec une certaine vergogne effrontée que les mutuelles ont, elles, les moyens de faire face A CE TRANSFERT DE CHARGES expression employée par Eric Woerth pour une rare fois.

Ce qui me fait persister dans ma dernière analyse que nous sommes en face d’un constat d’échec avoué et une reconnaissance de la très mauvaise gestion de la SS et cela par le ministre des finances : • si je n’arrive pas à équilibrer les comptes de la SS les autres le feront à ma place sans déficit….en digérant d’énormes transferts de charges depuis des années. Je pense qu’il y a un vrai problème dans la gestion de la SS et les propos du ministre sont sans ambiguïté. • Une chose est certaine c’est que c’est encore la collectivité, c'est-à-dire nous, qui allons payer les carences notoires de la SS en voyant nos cotisations augmenter et en payant une seconde fois avec les franchises qui comme le forfait hospitalier finiront par prendre des proportions inacceptables. Ce gouvernement à une propension à faire passer des vessies pour des lanternes et vous remarquerez que les mesures dites de rénovation ne consistent en fait qu’à effectuer divers transferts de charges et à la création de taxes diverses et variées pour régler des problèmes dont l’urgence m’apparaît toujours aussi inutile et futile. Les vraies priorité sont absentes du débat, mais c’est pas grave notre grand manitou se paye des vacances avec Carla qui a certainement été obligée de retarder la sortie (que je n’attends pas) de son super album parlé. Que vive la France.

Libre-service en pharmacie.
Article écrit le 01/07/2008

Je considère toujours, j’en suis désolé, que de nous plus rembourser certains médicaments, c’est admettre une certaine inefficacité des produits anciennement actifs et qui ont soulagé pourtant des milliers de malades, enfin, c’est une époque moderne, il faut accepter l’inacceptable, subir l’insupportable. Ce qui me plait le plus dans la vente en libre service de ces remèdes c’est que vous allez pouvoir entrer dans l’officine de votre pharmacien habituel pour relever les prix et aller voir son concurrent pour comparer les prix. C’est là que va jouer la vraie concurrence, la concurrence factice, car les pharmaciens vont tous se mettre d’accord pour vendre leur potion au même prix et c’est là que réside l’astuce du lobby des apothicaires et du législateur. Mais attention les pharmaciens avant de défendre leur porte monnaie défende la santé publique, ils le disent et le répètent à qui veut bien l’entendre que s’en est attendrissant et émouvant de fausse sincérité. Alors comme l’imbécile et candide incurable que je suis je me demande : • • • • • • • A quand les bons de réductions et les promotions ? A quand deux produits achetés le troisième gratuit ? Que va-t-on trouver en tête de gondole ? A quand les promos d’hiver, avec 10% de sirop en plus ? A quand les promos d’été avec 10 % d’anti-allergisant en plus ? A quand les échantillons gratuits ? A quand les 6 semaines de solde ?

A quand les dégustations ?

Mais il me semble que je suis en train de délirer ou de rêver gravement car la seule chose qui intéresse un pharmacien c’est : Au fait une suggestion pourquoi ne pas appeler ces commerces : DRUGSTORE Enfin c’est juste mon avis.

NOTRE CHEF SE FAIT LE PLEIN D’AMIS CETTE SEMAINE.
Article écrit le 02/07/2008

Je trouve que notre petit Nicolas se distingue particulièrement ces temps-ci il a réussi, en une journée, à se mettre l’armée à dos Avec le général CUCHE, France-Télévision Avec Patrick De Carolis, FR3 Avec la vidéo, Avec Rue89. C’est pas mal pour un homme de petite taille. Il semblerait que le « Lexomil » n’ait plus aucun effet. Pour ma part je serais enclin à soutenir Patrick de Carolis qui ce matin a été très clair sur son point de vue : il veut rester indépendant. Le soutenir c’est préserver la liberté des médias et de la presse, c’est rejeter avec force la propagande que Nicolas rêve de nous diffuser. Pour l’armée c’est encore pire, il accepte une démission suite à l’accident de Carcassonne, mais c’est quoi çà ? Le général CUCHE aurait-il été l’un des co-auteurs qui aurait dénoncé l’imposture du livre blanc ? Toujours est-il que notre Nicolas n’a pas aimé. Mais je reviens sur le fait que si le chef d’état-major de l’armée de terre pouvait se sentir responsable son chef direct le devrait également ainsi que toute la hiérarchie descendante : en premier démission du chef suprême des armées donc Nicolas Sarkozy et de tous les cadres officiers et sous-officiers. Il faut arrêter de nous prendre pour des imbéciles Nicolas. La vidéo de France3, 7 minutes de sons et d’images qui nous ont montré un homme tendu avec qui je suis d’accord pour ce qui est du bonjour que ne lui a pas adressé le technicien, c’est effectivement un problème d’éducation. Mais là à qui la faute ? Beaucoup à notre société qui a lâchement baissé les bras depuis des décennies et qui continue à le faire pour le plus grand plaisir de nos politiques. Pour le compte Il va y avoir du chambardement dans les services de FR3 c’est certain. Maintenant demander à Rue89 de donner le nom de son fournisseur de la vidéo sous peine de porter plainte je crois que notre grand sachem se trompe de cible car cette vidéo a déjà été vue plus d’un million de fois en France et dans le monde entier. Puis c’est nier la liberté de la presse, c’est d’ailleurs un déni pur et simple de la liberté et des fondements de la démocratie. Il va falloir que l’avocat Jean Christophe Guerrini, avocat de France3, donc d’un peu Nicolas, fasse parvenir à tous les blogs et site qui ont relayés cette vidéo une lettre recommandée, cela risque de prendre du temps.

Tous ces incidents nous apportent la preuve que Sarkozy est capable de perdre totalement son sang-froid pour des incidents qui touche à son égo et son amour propre, ce qui est préjudiciable pour notre pays, car n’oublions pas qu’il a le feu nucléaire entre les mains. Qu’il peut sur un coup de colère nous déclencher je ne sais quel incident tendant vers un conflit politique voire armée. Ce n’est pas une qualité mais un sérieux défaut de la part d’un président de la République. Je passe sous silence l’appréhension des pays de l’UE concernant la présidence de notre chef, cela serait à ajouter à la liste ci-dessus. Notre président déraille un peu en ce moment serait-ce Carla qui le mettrait dans ces états là juste avant la sortie de son super, magnifique, indescriptible, colossal, gigantesque album ? Bof bonne soirée, Sarko tu nous fatigues.

E.D.V.I.G.E
Article écrit le 05/07/2008

Je reprends un article paru sans le blog Réagir concernant le décret portant sur l’application des fichiers de l’exploitation documentaire et valorisation de l'information générale dit EDVIGE. Ce fichier exploité sans discernement présente un certain risque. Je me dois, comme l’avocat du diable, rappeler aux plus jeunes d’entre nous que l’ancienne carte d’identité fut un document obligatoire de 1921 à 1955 et elle avait un caractère anthropométrique : • Nom, prénoms, • Adresse complète, • Date de naissance, • Lieu de naissance, • taille, • photographie, • signes particuliers, • empreintes digitales, • Validité 10 ans. Empreintes exploitées par la police nationale et internationale le cas échéant. Un mineur devait posséder ce document pour se rendre à l’étranger. Ce qui revient à dire que ce document permettait avec la technologie de l’époque de tracer un individu par les traces digitales qu’ils pouvaient laisser. Sur le fond aujourd’hui je ne pense pas que nous puissions nous opposer à ce décret dans la mesure où il ne concernera que les individus pris en flagrant délit. La délinquance touche des enfants de plus en plus jeunes et le phénomène est assez grave pour essayer de l’enrayer si toutefois cela est possible. Maintenant ou je rejoins les Français inquiets c’est l’usage qu’en feront la police nationale et les parquets des tribunaux. Avec la politique Sarko il y a fort à craindre effectivement qu’un délit mineur plombe à jamais les personnes fichées et que s’installe UN DELIT DE SALE FICHE EDVIGE.

Il est curieux à cet effet que la CNIL n’est pas ramené son grain de sel dans l’histoire ni l’Europe. Enfin c’est juste mon avis.

Il faut « AUDITER » la Sécurité Sociale.
Article écrit le 29/07/2008

J’interpelle les hommes politiques. Quand une entreprise va mal, la première mesure est l’analyse. Souvent des plans restructuration sont mis en place et dans le lot de mesure les licenciements sont indispensables et interviennent pour permettre à l’entreprise de survivre. Des exemples récents : RENAULT-SIEMENS-GOODYEAR etc.… La Sécurité Sociale est une entreprise ayant comme actionnaire l’Etat, les entreprises et les Français. Elle va mal et ce n’est pas aux entreprises et aux Français de payer c’est à l’état d’apporter des solutions non pas en faisant comme aujourd’hui encore de nouveaux transferts e charges envers les entreprises et les mutuelles mais en prenant une fois pour toute ses responsabilités et en remboursant ce qu’il lui doit. Si la Sécu va mal il faut savoir pourquoi et c’est ainsi que je vous invite à demander à votre député un Audit de toutes les caisses primaires d’assurances maladie par un organisme comptable étranger. Si nous ne bougeons pas nous allons vers une privatisation de notre couverture sociale. Lettre à envoyer à votre député : « Monsieur le Député, Depuis plus de 15 ans la sécurité sociale nous annonce des déficits financiers importants. Aucun des modèles proposés depuis 1995 ne met un terme à ces hémorragies chroniques. Les augmentations des taux de cotisations patronales et salariales, l’instauration d’un forfait hospitalier toujours en hausse, l’instauration d’une franchise médicale en augmentation, la suppression du remboursement de certains médicaments, taxation de l’alcool, taxation du tabac etc.ne suffisent pas à équilibrer les comptes. Que pensez de la prochaine taxation des mutuelles, des complémentaires maladies et de la participation des entreprises ? Cette action serait-elle également vouée à l’échec ? En bon citoyen, je gère mon budget personnel en bon père de famille et l’erreur à mon niveau n’est pas permise et je ne comprends pas que cette situation perdure avec tous ces plans dit de redressement et mis en place depuis des années. En dehors du fait que je sois très inquiet sur le devenir de la Sécurité Sociale et le niveau de remboursement qu’elle sera en mesure d’assumer à mes proches, je doute à juste titre de la bonne et saine gestion des caisses primaires d’assurances maladies. Pour toutes ces raisons je vous demande de bien vouloir intervenir auprès du gouvernement afin qu’un audit soit fait auprès de toutes les caisses primaires de la Sécurité Sociale afin qu’un bilan clair et net soit établi et qu’il préconise les mesures adaptées à la situation et non des replâtrages comme il est d’usage depuis trop longtemps. Lorsque je parle d’Audit je ne parle pas de la cour des comptes dont l‘avis n’est jamais retenu mais d’un organisme extérieur et indépendant du présent

gouvernement Tous les Français sont concernés et il serait peu responsable de la part de l’Etat de continuer dans une voie qui semble sans issue et de ne pas écouter la préoccupation légitime et fondée de son peuple. Je compte sur votre dévouement coutumier pour faire en sorte de ma requête aboutisse et cela dans l’intérêt général. Dans cette attente, je vous prie d’accepter, Monsieur le Député, l’expression de mes sentiments les plus respectueux. » Note du 26/11/2009 Je n'ai pas eu de réponse à ce courrier envoyé à mon député, vous êtes surpris ?

Catastrophes naturelles.
Article écrit le 07/08/2008

Mitterrand avait en son temps mis en place le financement des catastrophes naturelles par les compagnies d’assurances et les mutuelles sur les contrats d’assurances auto et incendie. Face à l’incompréhensible lenteur à déclarer le village d’HAUMONT en catastrophe naturelle je me pose tout bêtement la question de savoir qui gère ces fonds. En effet nul n’est besoin d’être un expert pour se rendre compte de l’importance des dégâts rien qu’en regardant la télé. Puis 150 € par adulte et 75 € par enfant c’est un peu se foutre du monde quand on a tout perdu. Quand on connaît la lenteur des experts et leur délai d’intervention il y a vraiment de quoi s’inquiéter. Ces sinistrés là ne reverront pas un toit avant 2 ans… Alors Mes questions: • • • quel est le montant de la cagnotte dite « catastrophes naturelles » ? qui gère ses fonds ? pourquoi une telle lenteur devant une situation qui ne supporte pas de doute ?

Je vais rechercher et vous apporter les solutions si je les trouve. Dans tous les cas c’est encore à se demander à quoi ça sert si en retour il n’y a rien.

Buzz.
Article du 18/08/2008

La Sécurité Sociale en France ne serait pas en déficit comme on se tue à nous le dire.... (de sources certaines que je ne peux pas dévoiler) les comptes ne sont pas dans le rouge,

ce qui expliquerait le peu d'empressement à mettre en place un plan de secours identique à celui qui a été installé pour l'industrie automobile. Depuis un moment je me demande le pourquoi du laissé aller ce cette situation et bien j'ai ma réponse: satisfaisante peut-être mais surement pas pour moi et mes compatriotes. En effet maintenant il faudrait expliquer les raisons qui poussent l'État à diminuer sans cesse les prestations allant jusqu'à créer une médecine à trois vitesses. Expliquer également comment vont faire les Français qui n'auront plus accès aux soins ? Ou alors cela viserait-il un autre dessein ? Le non accès aux soins n'aurait-il pas pour vocation de permettre un renouvellement naturel des générations accéléré? Ben oui je ne devrais pas penser le matin, mais comme nos sociétés ont banni les guerres alors un autre moyen plus indolore serait plus « acceptable » tout comme les virus... Lavocat du diable.

Chlordécone : un scandale.
Article écrit le 24/08/2008

La justice a déclaré recevable la plainte déposée par des associations concernant l’affaire du chlordécone, un dangereux pesticide utilisé dans les bananeraies martiniquaises. C’est le départ d’une enquête officielle destinée à faire la lumière sur un scandale annoncé. Empoisonnement Selon Raphaël Confiant et Louis Boutrin, les autorités publiques connaissaient la toxicité du produit depuis les années soixante-dix mais n’avaient pas jugé utile d’en informer la population et les élus. Les prélèvements actuels montrent qu’il existe plus de 120 kg de pesticides par hectare et que 22 500 hectares en Martinique sont contaminés à 90 %. Pourtant, dès 1977, le rapport Snégaroff, issu d’une mission de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) démontre la réalité de cette pollution et préconise un plan d’urgence. En 1980, le rapport Kermarrec soulignait quant à lui la bioaccumulation des organochlorés dans l’environnement. Il relevait notamment l’accroissement de la concentration en perchlordécone dans la chaîne alimentaire, et attirait l’attention sur la nécessité d’effectuer des recherches sur une molécule voisine, le chlordécone.

Les liens : http://martinique.rfo.fr/article287.html http://fr.wikipedia.org/wiki/Chlord%C3%A9cone

http://cap21-antilles.over-blog.com/categorie-167795.html http://www.liberation.fr/actualite/economie_terre/276559.FR.php http://www.pyepimanla.com/dec_jan_07/chloredecone/chlordecone.html http://www.potomitan.info/bibliographie/chlordecone.php

LE TORCHON BRULE ENTRE SARKOZY ET LES FRANÇAIS.
Article écrit le 27/08/2008

Il est une évidence c’est que nous ne pouvons reprocher à notre président la soudaine crise de l’énergie et des produits alimentaires. Si nous faisons l’impasse sur ces faits, au demeurant avec beaucoup de difficultés, nous ne pouvons rester indifférents sur la politique qu’il mène depuis le début de son mandat. Ce qui peut sembler positif : • • Réforme des droits de succession, Aménagement du droit du travail,

Après je ne vois plus rien. Ce qui peut sembler négatif : Le paquet fiscal, La réforme de l’audio-visuel, La mise à mal de la Sécurité Sociale qui va conduire à une privatisation, La réforme des retraites qui va tendre à terme au même résultat, Sa prise de position atlantiste, Son engagement en Afghanistan, Toutes ces taxes nouvelles pour financer ses pseudo-réformes, La loi DAVSI, Sa persévérance à supprimer et laminer toutes les forces d’opposition, Une politique à contre courant, Ses négations de la situation réelle de la France, La politique de l’immigration et de reconduite, Politique de l’autruche.

Sur l’homme :

• • • • • • • • •

Son divorce et son mariage beaucoup trop médiatisé, Son instabilité, Ses mensonges, Ses énervements, Son arrogance, Son manque de réserve, Ses changements permanents de personnalité, Ses retournements nombreux de son positionnement sur des sujets politiques, L’image qu’il donne de la France à l’étranger,

Je pense que notre président n’a pas su convaincre la France et que la rentrée risque d’être difficile. Il fallait un plan concret, une ligne directive, un but à atteindre. Il y a loin de la coupe aux lèvres. A l’heure actuelle les Français ont vraiment le sentiment qu’ils ne font que payer les réformes entreprises par le biais de toutes ces nouvelles taxes quasiment devenues quotidiennes. Le prochain sondage marquera certainement cette évidence par une baisse significative des personnes favorables à Sarkozy. L’impression que nous naviguons à vue est très largement partagée et reste un frein pour la relance. Car pour relancer un pays il faut une adhésion pleine et entière des citoyens ce qui est loin d’être le cas. Il faut en effet choisir entre diviser pour régner ou fédérer pour avancer. Si le moral des Français est en berne, si l’économie est malade, si les industriels sont inquiets c’est que le pays commence à se poser les bonnes questions et qu’il prend acte des responsabilités de ses dirigeants, tout en regrettant, pour certain de les avoir soutenu.
Enfin c’est juste mon avis.

Les retraités et les retraites.
Article écrit le 02/09/2008

J’accuse l’Etat d’avoir commis une erreur grave sur les conséquences dramatiques des réformes Balladur sur les retraites. Ces réformes n’ont rien réglé mais au contraire aggravé les choses. Une perte quantifiée et vérifiable comprise entre 20 et 35 % du montant des retraites n’a réglé le problème que dans l’immédiat sans prolongement dans le temps. Vous me direz comme d’habitude, certes. Mais les retraités de plus de 65 ans seront 20 millions en 2020 ( c’est presque demain). C’est une part importante de la population, environ 30 % et l’Etat se devait d’en tenir compte. Sauf à les faire disparaître (humour..) il fallait compter sur eux sur une quelconque projection économique donc pour la participation à l’économie par la consommation. Ce côté a été totalement ignoré mais au contraire bien connu par les politiques. Ce que je voudrais dire aux jeunes c’est que dans un passé relativement proche les retraités étaient la deuxième banque des familles et qu’ils représentaient une force de

consommation. Aujourd’hui face à la faiblesse du montant des pensions nous sommes devant une paupérisation de cette population, une non consommation due au manque de moyens donc un affaiblissement de notre économie consumériste. Je persiste et signe nos gouvernants n’ont pas été en capacité de gérer cette affaire et nous le paierons très lourdement. De plus en plus de retraités recherche un travail d’appoint et ce n’est pas normal car c’est pénaliser des jeunes qui souhaitent entrer sur le marché du travail : deuxième dommage collatéral. Enfin quelle sera la gestion des personnes vivant avec le RMI, RSA au niveau de la retraite, encore une belle bombe à retardement. Là tout le monde fait l’autruche, voila un beau scandale en perspective. Par contre et en aparté, les sénateurs, les ministres ont su moderniser leur propre régime de retraite et leur minimum n’est pas de 633 € par mois soyez rassurés En France, comme dans tous les pays industrialisés, il y a de l’argent le seul problème c’est qu’il a toujours été dépensé n’importe comment et aujourd’hui plus encore et de surcroit de façon dispendieuse pour remercier les petits copains de l’Elysée.

Elle est pas belle la vie.

La taxe jetable.
Article écrit le 14/09/2008

Sans porter de jugement sur la réelle efficacité de cette nouvelle taxe et oui encore une et sans présumer non plus de la face cachée de ce nouvel impôt force est de penser qu'elle aura au moins le mérite de faire diminuer considérablement les déchets plastiques. A une époque où le pouvoir d'achat est mise à rude épreuve nul ne doute que le comportement des consommateurs risquent de changer. Espérons que se soit en définitive le but recherché. Néanmoins il me semble que nous pourrions pousser un peu plus loin la réflexion en ce qui concerne les plastiques que je vais qualifier d'alimentaire, c'est à dire ceux qui servent également d'emballages pour nos milliards de bouteilles d'eau, d'orangeade, de sirop, soda et produits divers. Je suis personnellement certain que le retour des bouteilles en verre sera d'actualité dans quelques mois. Le verre matériaux recyclable à désir est un produit hautement écologique. De surcroit je serai tout fait favorable au retour des emballages consignés. Les bars et restaurants sont habitués pourquoi pas le citoyen pour ses bouteilles d'eau de source ? En fait économiquement rentable et écologiquement correct cette mesure serait dans le droit fil du Grenelle de l'environnement.

TAXES JETABLES 2.
Article écrit le 15/09/2008

Comme tout à chacun je m'interroge sur cette taxe sur les jetables et divers matériels énoncés ce midi dite entre autre taxe « Pic-nic » Sous couvert d'une pseudo-écologie, « Mister Borloo » est en train de nous créer un nouvel impôt qui va alourdir le budget de la France déjà bien fragile et loin d'être équilibré. Ce qui fait que nous aurons la chance de le payer une première fois lors des achats des produits surtaxés et une seconde fois à travers la fiscalité pour combler ces futures déficits. Le ministère des finances nous indique aujourd'hui qu'il imposerait un équilibre des comptes...mais depuis quand la France est-elle capable d'équilibrer son budget ? Une chose est certaine c'est que se sont toujours les mêmes qui vont mettre la main au porte monnaie et cela commence à devenir insupportable et inadmissible à un moment ou le problème de pouvoir d'achat est oppressant et préoccupant pour une grande majorité de Français. Maintenant il reste une solution bien plus pragmatique et qui ferait réellement de nous des citoyens de la terre : ● ne plus acheter tous les produits qui polluent, qui participent à la déforestation, au gaz à effet de serre etc.. C'est possible avec un peu d'attention et de choix judicieux dans nos achats sans que cela ne nous coûte plus cher. Remettons en place la filière bois et utilisons les bois locaux comme le faisaient nos anciens, achetons des emballages verre à la place de ces saloperies de bouteilles plastiques, utilisons des lessives sans phosphates, mangeons des fruits et légumes de saison et régionaux etc.. Le pouvoir c'est nous consommateurs qui le détenons, c'est nous seuls qui pouvons faire bouger les choses. Les industriels le comprendront très rapidement leurs intérêts et les choses rentreront rapidement dans un ordre plus respectueux. Nous ne devrions pas avoir besoin des politiques pour changer les choses au niveau de l'écologie et de la préservation du patrimoine naturel écologique, d'autant plus que nous en faisons pleinement parti et que notre survie devrait nous préoccuper plus que la politique politicienne « bling-bling ». Pour cela il nous faudrait être solidaires, plus unis, plus combatifs. Il nous faut remettre en place une nouvelle consommation et tourner le dos à ce mode de vie effréné qui nous entrainent dans la mauvaise direction. Il nous faut consommer autrement, il faut acheter des articles durables et respectueux de l'environnement. Il faut penser qu'après se sont nos enfants qui vont nous succéder alors ne leur laissons pas une poubelle..et des dettes. Enfin c'est juste mon avis.

Des réflexions de bistrot pour une nouvelle économie.
Article écrit le 29/09/2008

Il n'a été pires situations depuis les années 1930, n'en déplaise à mes futurs détracteurs. La crise sera durable et à part les grosses fortunes et les nantis il va falloir que le peuple paye l'addition. ...../..... Au coin d'un bistrot Antoine s'est laissé imaginer un monde meilleur, une France heureuse et libre. Antoine c'est le nom de notre philosophe-économiste du Baltot un troquet de la Somme. Raisonnables, déraisonnables, utopiques, irréalistes, vous pourrez traiter toutes ces idées comme bon vous semblera, mais je suis certain qu'elles vous obligeront à penser et à ouvrir d'autres pistes de réflexions. Ainsi Antoine se dit que dans ce monde tout va mal. Pas de travail, un pouvoir d'achat à la dérive, un égoïsme insensé lattant, des hommes politiques en dehors de la réalité, des riches de plus en plus riches, des pauvres de plus en plus pauvres, enfin tout va mal se plait-il à dire. Alors Antoine se croit obligé de nous apporter ses solutions, des solutions. Ainsi Antoine souhaiterait : 1. que les hommes politiques soient des citoyens français avant d'être des politiques carriéristes, 2. que les parties politiques disparaissent, que la seule ambition soit LA FRANCE, 3. que les revenus soient tous taxés, entrainant ainsi la suppression de l'imposition sur le revenu, 4. qu'il n'y ait plus de passe-droit pour les plus riches, 5. qu'il n'y ait plus de charges sur les salaires, 6. que la Sécurité Sociale soit gérée correctement, 7. que nos enfants aient une éducation saine et responsable, 8. que la TVA soit supprimée, 9. qu'il y ait le plein emploi, 10. qu'il y ait une meilleure orientation scolaire en phase avec la réalité économique, 11. que l'on cesse de prendre la tolérance pour du laxisme, 12. que l'on considère la France et qu'on la respecte,

13. que la pauvreté n'existe plus pas plus que l'exclusion,

LES CURES : EXIT
Article écrit le 24/10/2008

Réduction drastique des remboursements des frais de cure, passage de 65 à 35% de remboursement par la sécurité sociale. Venant d'un député du Bas-Rhin, dont la couverture maladie est assurée pratiquement à 100% par le régime spécifique accordé à l'Alsace Lorraine, c'est vraiment à la limite du « foutage » de gueule. De surcroit d'entendre dire que les mutuelles prendront en charge la différence entre le remboursement de la Sécu et les frais réels prétextant que les mutuelles vivent dans un secteur hyper concurrentiel on croit rêver. A quoi pensent tous ces gens là ? Je pense que l'État ferait mieux de rembourser à la Sécurité Sociale ce qu'il lui doit soit aux environs de 12 milliards d'euro, de l'argent il y en a à preuve ces derniers jours. Ce député aurait il oublié que des centres de cures vont avoir de gros problèmes financiers parce qu'il va y avoir désaffection des curistes soit du chômage en perspective, ce n'est pas grave nos gouvernants s'y attendent. Ce député aurait-il oublié que les curistes vont aller plus souvent chez le médecin et consommer plus de médicaments, remboursé à 65% et non 100 % comme en Alsace ? D'où des dépenses supplémentaires de santé. De dire que les cures ne servent à rien ne me semble pas raisonnable Monsieur le député. Pour guérir la Sécurité Sociale il n'y a qu'un remède : 1. doubler les cotisations salariales et patronales, 2. ne rembourser plus les actes médicaux, 3. ne rembourser plus les médicaments. Peut-être alors réussirez-vous l'équilibre voir des profits de la Sécurité Sociale, mais à la limite c'est à ce le demander.

Après la crise financière, la crise économique.
Article du 25/10/2008

Les pays occidentaux frappés par la crise financière vont traverser une crise économique qui ne les frappera pas uniquement et qui va avoir des répercutions mondiales importantes. Tous les indicateurs sont passés au rouge, la consommation chute, l'euro, la production et les investissements également. Les entreprises françaises annoncent des périodes de chômages techniques sans précédent dans l'industrie automobile : Renault et PSA. Le géant Arcelor Mittal ferme ces usines en France en Allemagne et en Belgique. Pour ne citer que les entreprises multinationales. Mais il ne faut pas oublier les petites entreprises qui sont les forces vives de notre économie et de notre production qui emploient à elles seules une grande majorité d'ouvriers, de techniciens. Que va-t-il se passer quand ces dernières ne pourront plus

assurer leur pérennité ? Les journaux télévisés n'en parleront pas, seuls les Tribunaux de Commerce auront à statuer sur leur sort et à prononcer la mise en liquidation du fond et des salariés, de nombreux drames en perspective. Seulement dans ce triste tableau nous ne parlons jamais des pays émergeant, comme la Chine et l'Inde, aux pays producteurs de pétrole, à la Russie etc.. Avez-vous déjà pensé aux conséquences que cela va avoir sur ces pays ?. La Chine grande productrice de produits de consommation va se trouver face à une baisse significative de ses exportations, suite à la crise économique en Europe et aux USA, et il y a fort à craindre que nous n'entrainions ces nations dans notre chute. Les producteurs de gaz et de pétrole vont voir aussi leur ressources diminuer, leur économie étant basée sur leur exportation d'énergie on peut envisager de graves problèmes financiers aux conséquences là aussi sans précédent. Alors une seule question : quelle sera leur réaction ? Bien malin qui connaîtra la réponse mais instinctivement je ne vois rien de bien bon dans la réponse. A d'autres époques et à cette question il y eu d'autres réponses...

L'entonnoir.
Article écrit le 11/11/2008

Il existe dans la nature des petits prédateurs qui ont fait de l'art de la chasse une démonstration souveraine mais cruelle. Ces petits animaux qui habitent dans des régions désertiques fabriquent un entonnoir de quelques centimètres de profondeur et se cachent au fond de ce piège en sable. Lorsque qu'une proie survient elle se promène et visite le bord de l'entonnoir sans y prendre garde et comme il est en sable elle finit par glisser progressivement vers son assassin et en dépit de tous ces efforts elle ne peut remonter à l'air libre. La débauche d'énergie pour sauver sa vie est inversement proportionnel au calme du chasseur et elle finit par se faire bouffer. Je me complet à faire le même parallèle avec notre économie actuelle et la crise que nous traversons. Le capitalisme est le prédateur et nous sommes les victimes. Nous n'avons plus aucun moyen de nous échapper de cette spirale sableuse et cela malgré tous les efforts que nous fournissons.

L'histoire pourrait mieux se terminer si la prédateur venait à mourir ou si une tempête venait à boucher le trou....

CMU Un coût exponentiel
Article écrit le 26/11/2008

La CMU a été mise en place en janvier 2000. Elle est encore loin d’atteindre ses objectifs, à savoir permettre aux 10 % des Français les plus pauvres de se faire soigner gratuitement. Le financement de la CMU, déjà bien mis à mal par son coût caché à savoir les embauches à la CNAMTS liées à sa mise en place, est mal assuré. C’est son mécanisme de montée en puissance qui est très onéreux, car l’universalité des cotisations maladie pose un système sans régulation. En 2000, la CMU aurait coûté 3,5 milliards de francs. Dès 2001, le coût prévisionnel de la CMU se monte déjà à 6,6 milliards de francs. Le gouvernement estime que 4,7 millions de personnes bénéficient de la CMU (statistiques de novembre 2000). Le but est de parvenir à 6 millions. L’ancienne aide médicale couvrait environ 1,5 millions de personnes de moins. Bref, on peut craindre une hausse des dépenses version RMI (le coût du RMI a triplé par rapport aux prévisions : 30 milliards de francs aujourd’hui…). Personnels supplémentaires, surcoûts de fonctionnement : Le ministère a d'ores et déjà permis l’embauche de 1400 personnes (dont 500 en CDD) pour combler le retard dans le traitement des feuilles de soins et faire face à l'afflux de personnes souhaitant bénéficier de la CMU. Ces emplois qui s'inscrivent dans le contexte de la loi sur les 35 heures, génèrent des surcoûts de fonctionnement (formation, salaires) non prévus dans la loi que l'on peut estimer à environ 200 millions de francs supplémentaires pour 2000.

Ecologie-correcte # 2
Article écrit le 26/11/2008

Il y a bien dix ans j’avais déjà beaucoup de craintes quant au développement et aux conséquences de la contamination et je disais à qui voulait l’entendre que lorsque les « frics men » feraient de l’argent avec la pollution la Terre serait sauvée. Mon raisonnement était partiellement exact, des pans nouveaux de l’économie sont axés sur la recherche et les énergies renouvelables. Malheureusement des excès comme ceux que j’ai évoqués dans le numéro 1 de cet article nous mettent en péril. Actuellement je suis absolument scandalisé de l’attitude des constructeurs automobiles qui sacralise le rejet de Co² comme argument commercial de vente aidé en cela par notre cher gouvernement avec la taxe sur les émissions polluantes. Qu’est-ce-que ça change de rejeter 120 grammes de Co² au kilomètre au lieu de 220 grammes. En effet les voitures les plus utilisées sont dans une fourchette de rejet se situant entre 120 et 145 grammes pour une minorité de 4x4 et consorts à forts rejets de gaz à effet de serre. Je ne comptabilise pas les camions dans mon article car là c’est la catastrophe. Par curiosité avez-vous déjà fait le calcul de ce que ça fait. Exemple une voiture Ford Fiesta Fun TDCI une voiture considérée comme peu polluante :

119 grammes au kilomètre, Une moyenne journalière de 50 kilomètres = 5,950 kilogrammes par jour. Sur une année en comptant une moyenne de 250 jours roulés nous arrivons au chiffre suivant : • 5.950 X 250 = 1487.50 kilo soit 1 tonne 487 de rejets de Co² • consommation de gas-oil base de 5 L/100 = 625 litres • soit une pollution du double de la consommation. Je pense à nouveau que l’avenir de l’automobile est dans le solaire, l’électrique, pile à combustible et certainement pas dans les bio carburants qui permettront de diminuer cette masse polluante certes, mais qui risquent à très brève échéance de nous affamer en transformant nos champs « en puits de pétrole » en désert jaune. Toutefois soyons réalistes et consensuels, il y a un effort de fait dans le domaine et c'est à remarquer et souligner. Ces derniers restent toutefois bien insuffisants, espérons que des initiatives plus audacieuses suivront prochainement

Enfin c’est juste mon avis.

ÉCOLOGIE UN LUXE DE RICHE ?
Article écrit le 26/11/2008

Penser écologie est certainement une question primordiale car elle nous met face à nos erreurs de gestion et nous permet « la prise de conscience vitale ». Néanmoins certains pays riches se refuse à adopter tout protocole niant ainsi la nécessité essentielle de préserver notre environnement et la survie de l'espèce humaine. Cela leur sera reproché un jour à n'en point douter. Malheureusement les pays riches se heurtent au capitalisme sauvage et leurs lobbies sont si puissants qu'ils contraignent bien des états à l'immobilisme. Il aura fallu que des actions de sensibilisation menées par des organismes privés ou des personnalités commencent à ce que cette prise de conscience tende ainsi a être universelle (dans les pays de l'hémisphère Nord). Nous regardons et constatons la disparition d'espèces végétales, de races animales précieuses, fauves, mammifères, animaux marins sans nous apercevoir que la prochaine amenée à disparaître sur la liste est l'Homme. A titre d'exemple : Éléphants, pandas, orang-outans, gorilles, singes, baleines, ours, thons rouges... les plus grandes espèces de mammifères sont les symboles du phénomène de disparition des espèces. Un quart des mammifères sont menacés, plus de 15600 espèces sont menacées. Deux OGM sur trois sont nocifs à la biodiversité, la forêt amazonienne disparaît ceux sont les poumons de la terre etc... La "liste rouge*" 2008 de l'Union mondiale pour la nature (UICN), présentée hier à Barcelone, indique qu'au moins 1141 espèces sur les 5487 mammifères de la planètes sont menacées d'extinction. Des constats nos sociétés savent les faire mais bien peu souhaitent apporter les solutions

et sont loin de donner les moyens pour essayer d'éradiquer nos propres extravagances. Nous en avons pourtant les moyens mais tout n'est question que de volonté. Mais quand j'évoque que l'écologie est un luxe de riche, pensez-vous réellement que se soit le problème de cet enfant ....

Photo par Kevin Carter

...non je ne pense pas. Par contre ce dont je suis certain c'est que nous avons vraiment tord de ne pas aider ces pays en plein développement pour les assister à harmoniser leur croissance économique avec l'écologie, que nous avons tord de ne pas combattre la faim dans le monde, que nous avons tord de ne pas regarder les choses en face. Là c'est un très mauvais calcul de ne pas le faire, car ces populations qui sont pauvres seront les premières à souffrir de notre indifférence environnementale et je ne suis pas loin de penser qu'un jour nous le paierons très cher. Il est vrai qu'en parler ne résoudra pas trop le problème mais c'est à force de taper sur un clou qu'on finit par le faire rentrer. Enfin c'est juste mon avis.

VERS UNE NOUVELLE ECONOMIE.
Article écrit le 05/12/2008

La crise met en évidence les difficultés des consommateurs , des commerçants, des banques et des industriels. Néanmoins nous pouvons nous interroger sur les nouvelles pratiques de doping

commercial qui nous envahissent aujourd'hui. Deux produits achetés le troisième gratuit, une voiture achetée une gratuite, soldes régulières, déstockages sauvages, promotions agressives, remises etc..sont des opérations qui mettent en évidence ou nous font deviner la marge avec laquelle notre économie fonctionne et nous laisse entrevoir ce que gagnent des professionnels. Tout cela dénature totalement la pulsion d'achat du consommateur dans une période normale et peut agacer en période de crise, telle que nous la vivons, avec comme principale but de nous donner l'impression qu'il y a un maintien du pouvoir d 'achat pourtant bien en diminution. Pouvoir d'achat qui tend à se réduire à une peau de chagrin. Il n'existe pas aujourd'hui de formule miracle mais force est de constater que cette crise nous oblige à une certaine réflexion. Des milliards pour les banques, pour l'automobile, pour les PME c'est peut-être bien mais cette phase est a dépasser et il faut inventer une nouvelle économie. Personnellement je serai favorable, provisoirement ou définitivement à un encadrement et blocage des marges bénéficiaires de tous les artisans de l'économie de distribution, de fabrication, de services et un encadrement de l'État. Pour mémoire: cela ne vous choque pas que le gaz est augmenté de 40% en trois, l'électricité de 15%, les produits alimentaires de 25% , le prix de l'eau, des taxes foncières et d'habitation qui explosent et j'en passe et des meilleurs et tout cela pendant que vos revenus stagnent. Pendant que les Français, pas tous bien évidemment, se serrent la ceinture EDF, GDF, SUEZ, AUCHAN, CARREFOUR, TOTAL, SANEF etc...vivent avec une certaine opulence et satisfaction sur notre compte. Que penser également de l'État qui ne sait pas gérer la nation, les caisses de retraite, la Sécurité Sociale, l'URSSAF, les comptes du pays, son propre train de vie ? Que penser des charges sociales patronales et salariales, de la TVA. Que n'aije déjà dit que l'État était le principal fossoyeur des petites entreprises. Dans des périodes économiquement viable tout cela passe inaperçu, il en est de même pour les multinationales mais en cas de crise la mauvaise gestion devrait être mise à l'index. Je pense que les mesures prises ne seront d'aucun effet et que l'Europe qui aurait eu l'occasion de montrer sa cohésion est encore incapable d'harmoniser une action fiable. Cette période est le moment où les décisions fondamentales devraient être prises mais la politique a toujours ignoré la réalité économique alors nous ne sommes pas sorti du pétrin. Enfin c'est juste mon avis,

La crise et après ?
Article écrit le 10/12/2008

Depuis des décennies nous donnons à la Chine tous les moyens de produire nos produits industriels, technologiques et de consommations dans tous les domaines possibles et inimaginables. Nous leur donnons toute notre technologie pour que les chers actionnaires des entreprises délocalisées et les fonds de placement tirent de plus en plus de profit de leurs investissements. Tout cela a parfaitement fonctionné puisque les pays occidentaux connaissent maintenant des taux de chômage sans précédent. L'industrie n'est plus qu'un vaste champs désert, le quart monde progresse et les

populations se paupérisent aux bénéfices des multinationales qui se sont implantées dans ces pays en voie de développement. Maintenant le second choc économique mondial massif est en route. La Chine est en possession de tous les outils de production, de création que nous lui avons fournis, pensez-vous qu'elle va se laisser anéantir par la crise. Personnellement je ne le pense pas, ce grand pays est plein de ressources et sa culture à l'opposé de la nôtre ne rend pas la Chine sensible à certains impératifs moraux qui pourraient nous révolter.

C'est pourquoi je suis intimement convaincu que la Chine risque de nous prier de plier bagages, dans un délai relativement proche, pour éviter un déclin qui ne pourrait que mener vers une guerre civile.

INTERDIT DE FUMER.
Article écrit le 31/12/2008

Demain il sera interdit de fumer dans les bars, cafés restaurants…Notre gouvernement tient vraiment en compte notre santé. Mais cela m’amène à quelques réflexions gauloises bien entendues. Si le tabac est aussi dangereux que l’on veut bien le dire, car j’ai un doute. En effet ce matin un professeur cancérologue vient de dire que le tabac était cancérogène et non cancérigène. Alors il semblerait que cet homme ait un doute avéré. Dans tous les cas si cela est réellement dangereux il faut arrêter de vendre des cigarettes, c’est simple pragmatique et facilement applicable. Sarkozy n’a-t-il pas fait la même chose avec la viticulture ? La vente de tabac a été stable en 2007 et les statistiques ne tiennent pas compte des cigarettes achetées par les frontaliers, alors cette mesure n’aura pas beaucoup d’effets. Sauf qu’il risque d’y avoir une recrudescence des bronchites, laryngites, angines et j’en passe pour les fumeurs qui auront pris un coup de froid dehors, simple efficace bien pensé comme dab. C’est bon pour la santé et la sécu. Puis un jour viendra où les collectivités en auront assez de ramasser les clopes par terre et interdiront de fumer dehors…et oui cela vous pend au nez chers fumeurs. Pour finir il y aura bien un abruti, ce n’est pas ce qui manque à Paris et à Bruxelles, qui interdira de fumer dans les lieux privés. Pendant ce temps là, on oublie la nature, le réchauffement de la planète, la pollution, les OGM, la précarité, les sans abris, les reconduites scandaleuses aux frontières, la dégradation du pouvoir d’achat et toutes ces saloperies que l’on nous fait bouffer tous les jours (grande cause de cancer prématurée).

Mauvaises pensées. Antisémitisme.
Article écrit le 14/01/2009

En ces temps difficiles de crise financière, sociale et économique. A un moment de notre histoire où beaucoup de Français vont payer de leur emploi les dividendes des actionnaires des grandes entreprises, j'ai peur et une pensée me vient à l'esprit. L'État d'Israël par ses actions guerrières et génocidaires n'est-il pas entrain de raviver et d'entretenir un antisémitisme lattant et d'apparaître comme le bouc émissaire de tous nos mots ? Idiot comme réflexion, je ne le crois pas. L'esprit populaire a besoin de réponses à ses questions et comme par le passé ne serait-il pas plus simple de faire porter à la vindicte populaire un peuple dont les dirigeants abusent d'un pouvoir jusqu'alors jamais utilisé depuis plus de 60 ans. Le silence pesant des états et des médias muselés par les pays autruches ouvre la porte à toutes sortes de supputations et de réflexions et cette discrétion représente à mes yeux la meilleure réponse à cette question et la crainte justifiée qu'elle représente pour nos gouvernements. Israël coupe actuellement des verges pour se faire fouetter car il n'est plus acceptable de parler de légitime défense quand il s'agit d'une agression pure et dure contre la Palestine. Emploi d'armes illégales condamnées par la Convention de Genève, choix de la date de l'agression pendant la vacance des pouvoirs aux USA etc..font que l'on pourrait voir ce pays comme un pays assassin et d'une morale peu exigeante. La meilleure solution est celle adoptée par la Grèce qui a bloqué tous les transports maritimes d'armes vers Israël, voilà une mesure qui peut faire plier ce pays qui n'a jamais accepté le partage de 1947. Pour finir c'est à croire que les sionistes n'ont aucun souvenir de la Shoah car ils font de même avec la Palestine, l'histoire se répète mais pour moi les véritables victimes sont en Palestine et pas en Israël

LE HASARD ?
Article écrit le 08/06/2009 Quand deux événements rares se produisent sans lien de causalité, nous faisons intervenir le hasard.

De prime abord, pour connaître de façon véritable le sens, il faut savoir que la racine du mot "hasard" vient de l'arabe : AZ-zahr et qui veut donc dire : les dés. D'ailleurs, je ne sais pourquoi, cela me ferait d'autant plus penser à la locution latine que l'on connaît : "Les dés sont jetés !" (ou alea jacta est) Cela en aurait pour simple signification : 1- Que l'on pourrait ainsi admettre que quelqu'un était bien là pour les jeter ! 2- Que le dé en soi est un objet commun ! Tout comme on entendrait dire qu'il n'y a pas de fumée sans feu, je dirai ceci : le hasard n'existe pas, car les choses n'arrivent jamais toutes seules ! Qu'en pensez-vous ? Sources http://www.evene.fr/forum/discussion.php?id_discussion=5203 Alors il faudrait pouvoir expliquer les deux événements suivants : 1. Émission politique sur France2 qui a provoqué l'incident Cohn-Bendit Bayrou 2. Vendredi soir, à deux jours du scrutin européen, 8,3 millions de personnes (33 % de part d'audience) ont regardé sur France 2 les superbes vues aériennes du film

Home, réalisé par Yann Arthus-Bertrand. Belles images, mais aussi un grave avertissement sur l'état de santé de notre planète et le danger pour l'environnement de nos modes de vie. Si ces événements sont le fruit du hasard, il y a lieu de se poser des questions sérieuses (car depuis plusieurs semaines l'UMP s'inquiétait de la monter du MODEM), pas plus d'ailleurs que je ne croie à la soudaine passion des Français pour l'écologie. Que les Français aient été impressionnés par ce formidable film de YAB est une chose quant à passer à l'acte c'est autre chose. Mais la manœuvre est subtile et intelligente, un grand moment de manipulation des masses. Tout cela ressemble à s'y méprendre à un superbe montage médiatique avec les complicités de France2 et de Cohn-Bendit pour qui je n'ai pas vraiment de sentiments de sympathie. N'oubliez pas ce qu'il a été et ce qu'il est devenu, une formidable bête d'opportunisme. Voir mon article http://comparateur.over-blog.net/article-32376422.html Alors, en mettant bout à bout tous ces hasards, pourquoi ne pas saisir de formidables opportunités dues uniquement au hasard pour démolir proprement un adversaire. De surcroit ces émissions passées sur une chaine publique FRANCE2, dont on sait tout l'attachement que lui porte notre président, me laissent doublement perplexe. Enfin même si cela est juste mon avis, le vôtre serait intéressant à connaître si vous le voulez bien.

Le forfait hospitalier (ce qui devait sauver la Sécurité Sociale)
Article écrit le 20/06/2009

En 1983 création du forfait hospitalier, cette loi instaure la participation des assurés aux frais hôteliers: En 1983 il est de 20,00 Francs ou 3 € En 1986 il passe à 25,00 Francs ou 3,81 €. En 1990 il passe à 33,00 Francs ou 5 € En 1993 il passe à 55,00 Francs ou 8,38 € En 1995 il passe à 70,00 Francs ou 10,67 € En 2003 il passe à 13 € ou 85,28 Francs En 2005 il passe à 14 € ou 91,83 Francs En 2006 il passe à 15 € ou 98,40 Francs En 2007 il passe à 16 € ou 104,95 Francs.

Voilà l'historique de la potion magique qui devait sauver la Sécurité Sociale....

Édito du 18 août 2009.
Au vue de la presse de cette semaine je ne peux m'empêcher de penser à la politique et à l'écologie. L'écologie et la politique sarkozienne ont incontestablement des points communs. Je pense que la disparition en cours et annoncés de nos écosystèmes, de la faune et de la flore n'auront que pour finalité la disparition de toutes espèces vivantes sur cette terre y compris cet animal dit Homo sapiens sapiens qui devrait de toute urgence se rappeler qu'il fait partie de la faune. Il en est de même en politique quand la diversité d'opinions disparaît pour se concentrer sur un seul mouvement c'est tout l'avenir de la démocratie qui est en jeu. On passe de la démocratie à l'autocratie pour aboutir à la dictature et l'effacement total de la liberté de penser, des droits fondamentaux de l'homme. Maintenant, au niveau de la planète, je pense que la maladie est difficilement curable, car à l'évidence cette crise n'a servit à rien. Nous avions le devoir impérieux de penser et d'inventer une nouvelle économie remettant au centre du débat l'être humain et le développement durable ou l'écologie si vous préférez. Au lieu de tout cela la machine est repartie de plus belle avec les mêmes excès qu'avant crise. La leçon n'aura donc servit à rien. Le plus grave c'est que la prochaine crise viendra beaucoup plus vite qu'on ne peut le penser la réaction sera d'une rare violence, face à une pénurie alimentaire prévisible, à une pénurie énergétique prévisible, l'hémisphère nord sera en ruine, l'hémisphère sud dans la guerre civile. La seule qui me fait encore un peu espérer c'est de penser que l'écologie sera peut-être pour ce monde moribond à l'agonie la seule planche de salut comme la religion peut le devenir pour un homme mourant non croyant. Mince comme espoir... Mais en tout état de cause, il est urgent vraiment de se dépêcher avant le point de non retour qui me semble réellement imminent. Enfin c'est juste mon avis.

Délinquance sanitaire organisée.
Article du 31/10/2009 à 08:20

Cette nuit les députés ont adopté un texte rendant obligatoire la délivrance des

médicaments génériques par les médecins. Ils seront présentés en pharmacie avec le même emballage que ceux des laboratoires d'origine. Quand on sait que la molécule présente dans le générique est légalement admise avec une tolérance comprise entre 80 & 125%. (ne point douter de la pertinence du chiffre minimal). Quand on sait que les excipients et l'enrobage sont totalement différents voir inexistants il y a de quoi s'inquiéter. Les députés ont donc approuvé la fraude, le dol et la tromperie sanitaire. Rendez-vous bientôt avec les nouvelles pathologies engendrées par ces succédanés de médicaments souvent fabriqués en Chine ou tout le monde connait les soins qui sont apportés à la fabrication des produits de toute sorte......et bravo pour les lobbies des pharmaciens qui vont gagner....plus d'argent sur le dos des malades. Ils préparent fort intelligemment leur avenir. Car vous le savez les pharmaciens ont une commission (parlons plutôt de ristourne) plus importante sur les génériques que sur les médicaments de laboratoire, sans vouloir aborder le para-médical où là les marges explosent.... Il serait amusant de connaître, à ce propos, le pourcentage de députés issus du milieu médical dans l'hémicycle. Nul doute qu'il s'agit de la mise en place d'une insécurité sanitaire grave cautionné par vos chers élus. Elle est belle la France. Et surtout ne me faites pas de commentaires au risque de me donner l'impression que vous commencez à comprendre ce qui se passe...

Thézy-Glimont le 23/09/2008 à 20:00.

Et la Sécu pendant ce temps là.
Article écrit le 11/03/2009

Voici plusieurs mois que nous n'entendons plus parler du déficit abyssale de la Sécurité Sociale. Abyssale n'étant certainement pas le terme exact dans la mesure où des banques nous annoncent parcimonieusement des pertes records de plusieurs milliards d'euros tout comme les constructeur automobiles et consorts. Alors il me vient une question à l'esprit : • est-ce qu'évoquer ce déficit ne serait pas le bien venue ou serait-ce la question qui fâcherait les Français ?

Car en ces temps difficile et toujours dans l'esprit sarkozien il est préférable de subventionner des constructeurs automobile qui continuent à fabriquer des 4x4 et des banques qui ne prêtent plus à leur client et des organismes de crédit (filiales cachées des dites banques) qui eux prêtent à des taux de 17% alors même que la BCE pense sérieusement a ramener son taux directeur à zéro... Bien entendu vous me direz que la loi HADOPI est plus importante pour sauver nos pauvres chanteurs et acteurs (pensez à Johnny Halliday, Christian Clavier etc... ), loi qui va coûter pour sa mise en place la bagatelle de quelques 90 millions d'euros supportés par les FAI donc vous devinez bien en finalité par qui ? Vous avez compris c'est encore une augmentation de plus. Tout cela pour une industrie du disque qui n'a jamais été capable de s'adapter avec intelligente aux nouvelle technologies, quant au cinéma il faut arrêter devant le succès de « Bienvenue chez les cht'i » je pense que la démonstration n'est plus à démontrer. Alors je pense que nos dirigeants, qui ne manquent d'ailleurs pas d'imagination, n'ont nullement l'intention de gérer ce problème trop préoccupés qu'ils sont de voyager, de nous refaire le coup « Bettancourt » avec « Cassez », de favoriser les riches, de cumuler les mandats, d'interdire tous azimuts, de taxer et de retaxer, de baratiner, d'oublier la Martinique, d'oublier notre pouvoir d'achat (pas le leur par contre), de favoriser la xénophobie, de nous prendre pour finir pour des cons. Je ne peux accepter cette politique, qui définie avant la crise n'était déjà pas acceptable alors ne rien changer maintenant que nous la subissons de plein fouet je pense que c'est inadmissible et irresponsable. Enfin c'est juste mon avis.

FACE A LA CRISE.
Article écrit le 22/05/2009

Face à la crise, à l'explosion du chômage, face au fermetures d'usines et d'entreprises, confronté au quotidien à la perte de nos pouvoirs d'achats je me pose simplement cette question : • aurions-nous autant de vocations politiques tous azimuts, députés européens, députés français, président des divers conseils régionaux et généraux etc... si : leurs revenus étaient plafonnés à 2.000 € par mois sans possibilité de cumul de mandat ? • Facile comme question, mais quand on demande au peuple de faire des efforts et de se serrer la ceinture on commence par donner l'exemple, du moins d'est ce que m'a appris l'école de la République et il me semble qu'actuellement c'est loin d'être le cas. Enfin c'est juste mon avis.

Mr FILLON nous fait prendre des vessies pour des lanternes.
Article écrit le 15/10/2008

Ce matin, mercredi 15 octobre 2008 sur RTL avec Duhamel et Apathie.
A la question pourquoi le prix du carburant à la pompe ne descend pas quand le prix du

baril descend ?

Réponse de notre cher ministre :
– – c'est faux les pétroliers répercutent immédiatement la baisse, le gouvernement est très sensible à tout cela. Le prix du carburant est descendu de 10 à 12 centimes depuis juillet mais ce qu'il faut savoir c'est que le brut a perdu 40%, l'euro a perdu 13 % par rapport au dollar et comme nous payons en dollar la facture est plus lourde..... Soit mais alors posons ce problème : 1. prix du brut = -40% 2. euro/dollar = +13 % 3. baisse du carburant = -10% La baisse réelle devrait donc être de -40% + 13 % = - 27 % La baisse à la pompe n'est que de 10 % = -10%

ALORS OU SONT PASSE LES 17 % QUI RESTENT ?
Je n'ai pas fréquenté les mêmes écoles que Fillon mais je dois dire que j'aimerai pouvoir gérer mon budget de la même manière cela ne poserait aucun problème de fin de mois. Merci Monsieur Fillon pour cette excellente explication de texte. Plus le temps passe moins j'ai confiance en ces hommes là. Enfin c'est juste mon avis.

A QUOI CA SERT DE SE SERRER LA CEINTURE ?
Article écrit le 29/07/2008

Avec Miss Lagarde les affaires reprennent. Alors qu’on nous fait mariner dans la crise et qu’on fait payer les classes moyennes, notre Miss Lagarde est dispendieuse à souhait. Rappelez-vous : • • • • • • • • • Pour Tapie : 400.000.000,00 € Pour les communes qui perdent leurs casernes : 300.000.000,00 € Pour les campagnes de publicité sur TF1 : 3.000.000,00 € Pour le bouclier fiscal : 250.000.000,00 € Pour le siège des RG : 121.000.000,00 € dépassement non budgété. Pour le changement des avions de l’Elysées : 300.000.000,00 € Pour la Sarkomobile : 150.000,00 € Pour les 2700 enseignants sans poste : 100.000.000 ,00 € Pour la réforme du fisc : 140.000.000,00 €

• •

Pour le Sénat et l’Assemblée : 145.000.000,00 € de subventions non contrôlées Etc…

Total général partiel la modique somme de : UN MILLIARDS D’EUROS …..1.000.000.000,00 € Je ne suis pas certain de ne pas avoir oublié des niches de dépenses diverses. Alors avant tout il faudrait, Miss Lagarde, balayer devant chez vous.

AIRBUS une usine en Chine.
Article écrit le 28/09/2008

Comme tout à chacun vous avez à maintes reprises testés la qualité des produits fabriqués « Made in China » et « Made in RPC ». En règle générale ces appareils ont bien du mal a fonctionner normalement plus de huit jours. A un tel point que personnellement j'évite de les acheter. Mais là c'est mon problème... Dernièrement nous avons vu ce que la Chine était capable de faire : ● avec les jouets, ● avec les médicaments génériques, ● avec le lait frelaté et contaminé à la mélanine : des dizaines de morts et des milliers de bébés intoxiqués. ● Etc... Là il s'agit de la partie immergée de l'iceberg et de ce que les autorités veulent bien nous dire. Alors avant de monter dans un AIRBUS assurez-vous de son lieu de fabrication il en va peut-être de votre vie.... Pour gagner du fric EADS se soucie peu des conséquences et voilà l'aveu du premier pas vers la délocalisation des usines européennes en attendant les délocalisations en zone dollar. Ainsi, pour finir, dans trois ans, la Chine va sortir son propre avion de commerce qui ressemblera comme deux gouttes d'eau à son petit cousin européen et EADS se sera fait baiser.

Enfin c'est juste mon avis. La France, nous dit-on...
Article écrit le 14/10/2008

Notre premier ministre nous disait il y a quelques mois « La France est en faillite »....

Nous financerons le RSA par de nouvelles taxes....car les caisses sont vides.... Pour sauver les grands argentiers, la France trouve 360 milliards d'euros. Notre premier ministre de commenter « il n'y aura pas d'augmentation de la fiscalité » Notre dette va donc s'élever maintenant à 2000 milliards d'euros..chouette pour les générations à venir. Mais qui va donc payer tout cela. Pas les Français, nous dit-on ! Dans l'hypothèse tout à fait probable où dans 5 ans les banques seront dans l'incapacité de rembourser leur dette, l'état va faire inéluctablement et normalement appel à la fiscalité. De surcroit, comme il est à craindre que la crise financière ne se transforme en crise économique tous ces efforts louables ou pas, n'ayant absolument pas les capacités, à titre personnel, de porter un jugement, seront vains. Les entreprises aujourd'hui sont confrontées à une concurrence déloyale représentée par les pays émergeants et l'État premier fossoyeur des entreprises (« vocation » de l'État qu'on oublie trop souvent). Seules les grosses sociétés ont les moyens de délocaliser vers les pays qui offrent de la main-d'œuvre à bas coût (low-cost) en opérant un transfert de charge important du social de leur société vers l'état. Quant aux petites entreprises elles sont condamnées à très court terme aggravant ainsi la crise économique et sociale. Ces délocalisations sont de plus en plus nombreuses et face à ces contractions du marché de l'emploi il n'existe pas de solutions viables. C'est face à ces impératifs que Sarkozy devra faire preuve d'imagination et les Français l'invitent prestement à penser à ce problème. Dans tous les cas je rejoins l'analyse de Christophe Barbier qui ne voit pas d'autres issues qu'un prochain conflit armé. Effectivement nous sommes affaiblis par ces crises à répétition renforçant ainsi les chances,les convictions et les moyens de certains extrémismes.

Enfin c'est juste mon avis.

FRANCE : LEVE-TOI.
Article écrit le 15/10/2008

Enfants de la France pendant combien de temps allez-vous supporter sans bouger presque à genoux le règne sans partage d'un monarque autoritaire, dédaignant un peuple qu'il a su diviser, d'une oligarchie qu'il privilégie avec une réelle arrogance et que dire de son népotisme. Enfants de la France pendant combien de temps allez-vous accepter le démantèlement de notre économie, de notre commerce et de nos industries. Pouvons-nous accepter ces vagues de licenciement qui vont plonger vos amis, vos voisins, vos proches dans des situations dramatiques , cruelles et injustes ?

Licenciements justifiés par le besoin grandissant de rentabilité des actionnaires que notre monarque approuve et défend. Pouvez-vous accepter que des sans abris meurent dans le froid de l'hiver ou la chaleur de l'été ? Pouvez-vous accepter que des familles entières soient à la rue alors que des milliers de logements sont vacants ?. Pouvez-vous accepter que la France soit dans l'incapacité de donner du travail à chacun de ses enfants ? Pouvez-vous en accepter leurs suicides ? Pensez-vous normal que pour acheter la paix sociale on ait habitué des générations à ne vivre que du RMI ? Pensez-vous que tout ce social soit la solution la mieux adaptée et la plus humaine ? Pouvons-nous une seule fois accepter cette xénophobie rampante et orchestrée, cette discrimination positive qui n'est rien d'autre que de l'ostracisme et du racisme, une manière de montrer la différence, de la poudre aux yeux, des effets de manche. Combien de temps encore allez-vous supporter que vos gouvernants amputent très régulièrement votre pouvoir d'achat en créant quotidiennement de nouvelles taxes pour mener des réformes plus inutiles les unes que les autres. Combien de temps allez-vous accepter que l'on vous mente avec affront et mépris ? Pendant combien de temps allez-vous accepter ce mépris, cette arrogance, cette indifférence, cet autoritarisme, ce règne sans partage et sans opposition, ce semblant de démocratie, cette dictature politique. Ce pouvoir nous prive lentement mais sûrement de toutes nos libertés fondamentales pour assoir son autorité avec un mépris des plus profond et illégitime. Encore pendant combien de temps allez-vous accepter tous ses plans de sauvetage sans aucun avenir et aucun lendemain que nous allons payer pendant bien longtemps alors qu'au quotidien notre pouvoir d'achat est attaqué de toute part sans qu'aucune mesure ne soit prise. Amis, enfants de France, notre pays est fort et riche de sa diversité culturel cette richesse nous unie et nous rapproche Et si à notre tour on disait : »cassez-vous pauvres cons » et qu'en conclusion nous reprenions cette formule antique maintes fois citée : « Sublata causa, tollitur effectus » ou « Enlever la cause, l'effet disparaît » Ce mémo n'est pas un appel à la révolte mais à la réflexion, à l'union, à la solidarité intergénérationnelle, un appel à toutes les classes sociales. Les bons choix ont été faits en son temps mais étaient-ils vraiment ceux qu'ils fallaient prendre. Des cohortes de déçus s'interrogent aujourd'hui mais que font-ils ? Rien et ce n'est pas dans un an ou deux qu'il faudra bouger c'est maintenant. Interpellez vos députés, vos élus, cassez leur les pieds ils sont là pour cela... L'alternative existe soyons pragmatiques mais libres. Enfin c'est juste mon avis.

Rama Yade explique les droits de l'homme pour les gogols de 7 à 77 ans.
Article écrit le 21/10/2008

Personnellement pour la même invitation je préfère relire les aventures de Tintin au

Tibet pour parler des droits de l'homme. En résumé : - Comment peut-on écrire un livre quand son propre gouvernement reconduit avec énormément de brutalité des êtres humains dont le seul défaut et de crever de faim, c'est çà les droits de l'homme ?. - Comment peut-on écrire un livre quand on fait partie d'un gouvernement qui ne se soucie pas de la détresse de son peuple, qui lamine les classes moyennes et favorisent les plus riches, c'est çà l'égalité des droits de l'homme ?. - Comment peut-on écrire un livre sur les droits de l'homme quand quotidiennement l 'économie sauvage et libérale licencie des employés qui n'ont aucun espoir de retrouver un emploi, c'est çà les droits de l'homme ?. - Comment peut écrire un livre sur les droits de l'homme quand son propre gouvernement incapable de résoudre certains problèmes comme le RSA autrement que par les taxes trouve brutalement 10 milliards d'euro pour sauver les banques ou sauver les droits de l'homme ?. Mademoiselle Rama Yade un peu de retenue et d'humilité dans vos propos et vos écrits, vous frôlez la provocation, votre jeunesse n'est pas une excuse et rappelez-vous de la bombe « MALODOR » que vous avez approuvé en son temps....Une autre façon certainement de voir les droits de l'homme. Vous avez appris, à n'en point douter, par cœur la déclaration des droits de l'homme mais vous n'en avez pas encore compris tous les fondements. Le temps s'en chargera.

La loi sur le piratage d'Internet
Article écrit le 30/10/2008

Encore une fois face à l'incapacité du monde politique et des médias Sarkozy, pour protéger ses supporters préfèrent faire payer les internautes, au demeurant indélicats, pour lutter contre le piratage. Mais comment qualifier l'offre de téléchargement légale ? Elle est inexistante, beaucoup trop onéreuse. Pour un morceau de musique payer 0,99 € alors que c'est l'internaute qui paye son abonnement Internet, son électricité, son PC ou Mac et son support , la conclusion c'est que tout cela est absolument hors de prix. Ne parlons pas de la VOD inadaptée, onéreuse et de surcroît le film n'est visible qu'une seule fois et reste diffusée six mois après la sortie en salle dans une palette médiocre de choix. Toutes ces entreprises, majors des disques et des films, comme Universal, Virgin, Sony, EMI Group, Warner, MGM et j'en passe se foutent vraiment du monde. Ils sont incapables de se remettre en cause. C'est vrai l'argent facile et sans peine c'est bien moins fatiguant que la mise en place d'un système qui pourrait satisfaire tout le monde : nos pauvres chanteurs comme Johnny Haliday et nos pauvres acteurs comme Christian Clavier.

Une chose est certaine, si tous ces personnages ne font pas plus preuve d'imagination leur petite entreprise continuera à péricliter, car il est faux de croire que le fait de sanctionner le téléchargement illégal va relancer cette économie outrageusement rentable. Les dommages collatéraux seront surement plus graves La technologie et les logiciels pour échapper et contourner le téléchargement existent déjà sur le net (en musique notamment) et l'État est comme un chien qui court après sa queue. Merci au Sénat qui semble se venger de NS en espérant qu'il ira encore plus loin dans ses amandements. Une consolation toutefois même la Chine ce grand pays des droits de l'homme n'a pas encore pris de telles mesures, alors pour une fois que nous sommes les premiers sur quelque chose je n'ai qu'une seule chose à dire : ● Cocorico ! Cocorico ! ● Vive les nouvelles libertés ! Avec Nico tout est possible.

Retraite à 65 voire 70 ans.
Article écrit le 03/11/2008

Sur la base du volontariat il ne me semble pas que cette mesure soit totalement critiquable. C'est pourquoi je suis vraiment étonné par la réaction du PS qui demande le retrait de cette proposition. La vraie question n'est pas tant de reculer l'âge du départ à la retraite mais de savoir si les entreprises et l'économie le permettront. Ne pensez-vous pas Madame et Monsieur du PS, Vert et CGT qu'il n'y a pas de travail en France et que votre mission serait plutôt de vous pencher sur les solutions qui favoriseraient le retour au plein emploi. C'est bien beau de toujours dire non mais ce n'est pas réellement constructif. Vous n'ignorez pas que la politique actuelle ne remporte pas mon suffrage mais que diable descendez sur terre et intégrez-vous dans le monde du travail. C'est pourquoi je suis amené à vous faire une proposition simple et rapide de mise en œuvre. Voici le plan : ● je vous propose de vivre avec votre épouse et vos trois enfants dans une HLM sise dans une zone dite sensible d'une grande ville, ● vous occupez le dernier étage de l'immeuble dont l'ascenseur est en panne, ● vous allez travailler tous les jours dans une entreprise quelconque pour un salaire à peine supérieur au SMIG, ● votre voiture qui a plus de 15 ans tombe régulièrement en panne quand on ne l'incendie pas lors de manifestations, ● le coût de la vie, les charges diverses augmentent, nourriture, habillement, carburant,EDF, GDF, eau etc.., ● vous devrez faire ce stage sur une durée de 6 mois. Sincèrement nous attendons avec beaucoup de fébrilité le résultat de ce teste mais

surtout de connaître les volontaires.... Mais finalement peut-être que cela vous ferez du bien d'en passer par là, car à partir de cette expérience vos convictions et vos principes seraient-ils renforcés et votre action plus proche des préoccupations quotidiennes de la majorité des Français. Ce message s'adresse à tous les politiques au pouvoir ou dans l'opposition, à tous les patrons de syndicats...il s'autodétruira dans 10 secondes. Enfin c'est juste une proposition.

Obésité, cancers divers.
Article écrit le 07/11/2008

Nos médias s'emparent du sujet de l'obésité avec une certaine boulimie...et condamne les auto prescriptions de produits achetés sur Internet ayant pour effet une perte de poids rapide. L'information allant dans ce sens ne peut être critiquée. Les conséquences sur la santé sont lourdes pour l'individu qui a eu recours à ces pilules miracles mais lourdes également pour la Sécurité Sociale qui est également obèse dans son déficit. J'aime bien l'époque dans laquelle nous vivons, elle permet plein de trucs, une communication intense, des moyens techniques sophistiqués, des échanges d'idées, de l'information, de l'éducation, mais certaines choses semblent nous faire cruellement défaut : pragmatisme et objectivité. Nous faisons à longueur de journée des constats sur le réchauffement de la planète, sur l'alcool, le tabac, l'obésité, le cancer. Mais avons nous déjà entendu les médias s'emparer des causes de ces constats ? Non rarement et portant ces rapports existent belle et bien mais restent dans les tiroirs. Je ne souhaite pas faire de moral, ni refaire le monde mais pour revenir sur l'obésité il y a des constats simples à faire et qui sont imparables : ● le rapprochement entre la perte du pouvoir d'achat et l'obésité. Nous sommes, il me semble, en train de mettre en place, avec une certaine insouciance, un genre de nouvelle pandémie qui sera au mieux de sa forme visible dans 7 à 10 ans. Sans montrer du doigt une catégorie de Français, lorsque que vous allez au super marché, regardez bien ceux qui poussent leurs caddies. Au contenu de ce dernier vous pourrez facilement imaginer le pouvoir d'achat de la personne concernée. Dans ce caddy, produits gras, sodas et autres produits gazeux typiquement américains, gâteaux, charcuterie, bonbons etc...vous n'y trouverez pas et surtout par manque de moyens que d'éducation des fruits, des légumes et des laitages. Dans ce même chapitre d'alerte alimentaire la progression des « HardDiscount » est révélatrice d'un profond problème de moyens. Si la situation perdure, l'obésité et les cancers auront de beaux jours devant eux amis à l'évidence pas pour nos sociétés. Autre constat, celui-ci bien dramatique, nous sommes en train de condamner allègrement les plus pauvres de nos concitoyens et cela n'est pas acceptable.

Je sais que ce que je vous écrits est un coup d'épée dans l'eau mais il faut bien mettre le doigt là où cela fait mal de temps en temps comme avec les huiles hydrogénées. Enfin c'est juste mon avis.

LE TELEPHONE PORTABLE EN VOITURE.
Article écrit le 27/11/2008

J'ai fait énormément de kilomètres en voiture (environ 4 millions de kilomètres) et pendant six ou sept ans j'ai eu, à des fins professionnelles, un portable pour communiquer plus facilement avec mes clients lorsque j'étais sur la route. Sans aucun doute cet appareil m'a rendu bien des services et j'ai pu être plus réactif face aux problèmes que pouvez rencontrer mes clients, face à leur commandes urgentes,leur attente du règlement de leur soucis. Sur la route ces situations ne sont pas simples à gérer, j'aurai dans le passé été obligé d'attendre mon retour au bureau pour tout régler. Comme tout à chacun je l'ai utilisé sans m'arrêter tout en conduisant, ce qui m'a valu une prune alors que, comble de l'histoire, j'étais pris dans un embouteillage presque à l'arrêt. Pour en revenir au problème j'ai été équipé pendant de nombreuse années d'un téléphone et d'une oreillette « Bluetooch » je dois reconnaître que pendant ces coups de fil mon attention était assez gravement perturbée. Je pense effectivement que l'utilisation de cette dernière ne me permettait pas de faire face à une situation d'urgence sur la route. Il est évident que le cerveau est fortement sollicité pendant ces moments là et il lui arrive de faire l'impasse sur les aléas de la route pour se consacrer à l'objet de la communication téléphonique. Tout le danger réside dans cette dispersion cérébrale et même avec l'habitude je me suis souvent laissé surprendre par ce phénomène. A l'évidence je pense que l'utilisation du portable serait à éviter en roulant.
Enfin c'est juste mon avis,

FRANCE LEVE-TOI
Article écrit le 28/12/2008

Pour autant qu'il y ait des réformes je me lance à en proposer une. Elle est simple mais redoutablement efficace. Depuis quelques années nous vivons une crise de la démocratie qui se caractérise par des abstentions de plus en en plus nombreuses lors des scrutins et quelque soient leur nature. Pour essayer d'y pallier et de donner pleinement la parole au « petit peuple » ou « à la France d'en bas » je serai assez partisan, comme en Belgique, de rendre obligatoire la participation au vote. Mais avec une contre-partie : la validation des bulletins nuls et leur prise en compte dans le résultat du scrutin.

Bien entendu les politiques préfèrent et de loin avoir un taux d'abstention en progression que des bulletins blancs qui eux sont encore plus significatifs de l'état d'esprit d'un peuple et qui souligne souvent le refus de la politique menée, Une fois ce principe accepté instaurer un référendum tous les deux ans, le 5 octobre, avec une question simple de ce genre : -Êtes-vous pleinement d'accord avec la politique mené par votre gouvernement ? Là je pense que le menu fretin que nous sommes aux yeux de nos élus pourraient s'exprimer. Mais pas de crainte voilà une idée qui sort tout droit de mon esprit tordu et utopique qui ne risque pas de voir le jour. Enfin c'était juste une idée.

Nicolas Sarkozy et les rois fainéants.
Article écrit Le 15 janvier 2009.

Lors d'une intervention télévisée notre président s'est targué de ne pas faire parti des politiques classés par ses soins dans la catégorie « Rois Fainéants ». Il est vrai qu'il remue beaucoup de vent et qu'il ne regarde pas à la dépense. Seulement lorsque l'on avance quelque chose il faut faire attention. Ainsi a-t-il encore dit , dernièrement, qu'il avait été député pendant 20 ans alors qu'il n'a effectivement occupé cette fonction que 12 ans et que pendant cette période il a été assimilé à la catégorie sus nommée par un journaliste de RTL pour n'avoir pris la parole es-qualité que moins d'une heure pendant la période de son mandat. Ce n'est pas beaucoup moins de CINQ minutes de travail par an...Enfin cela fait partie du personnage : effet de robe, de manches, petits et gros mensonges sur fond de mégalomanie. En conclusion : – il est vrai qu'il s'occupe de tout avec plus ou moins de succès et bien souvent ces interventions ne devraient pas relever de sa compétence et j'ai toujours appris que lorsqu'on faisait trop de choses à la fois on finissait pas ne plus rien faire de bien. Ou dit d'une autre manière : QUI TROP EMBRASSE MAL ETREINT ! Enfin c'est juste mon avis.

FRANCE REVEILLE TOI
Article écrit le 23/01/2009

A une époque où tout va à une vitesse folle : technologie, mondialisation, sociétés, crise
économique, crise financière, crise économique. A une époque moderne ou plus que jamais le pouvoir c'est d'anticiper, de prévoir et d' ajuster les stratégies des entreprises et des pays pour coller au mieux aux nouveaux impératifs tous azimuts tant économique, médiatique et écologique, nous faisons encore une fois le constat bien triste que les politiques et les lobbies industriels et financiers sont incapables de répondre à toutes ces questions fondamentales relevant de leur responsabilité. Il est incontestable que face à cette crise l'ensemble des acteurs économiques et politiques étaient informé de la suite des événements et qu'ils n'ont rien fait pour anticiper les problèmes. A croire que cette crise leur profite... Mais ce qui est encore plus déroutant c'est la facilité avec laquelle ils tentent de gérer la situation au niveau politique.

Il en va par dizaines de millions d'Euros pour sauver des groupes qui n'ont pas su et voulu
évoluer, pour exemple l'industrie automobile qui n'a voulu prendre en considération l'évolution de l'automobile. Seule le profit à très court terme a compté. Ainsi, produire des 4*4 alors que la tendance est à l'économie de carburant et au respect de l'écologie. Pour Renault et PSA des millions d'Euros de subventions c'est aberrant et inadmissible, c'est cautionner une réelle incompétence professionnelle, c'est aux actionnaires de payer pas à l'État, donc à nous Français, et pas aux employés de ces usines non plus.

Que dire des majors du disque qui n'ont pas vu arriver l'internet et qui n'ont pas été
capables d'évoluer, pour régler les problème des lois répressives...

Que dire de la presse qui n'a pas compris non plus que le monde évoluait et que l'internet
était devenu un fabuleux vecteur d'information. Pour eux encore des Millions d'Euros.

Alors je me demande si notre Président, dit de tous les Français, ne serait pas en train
de favoriser le Gotha français, de cautionner des patrons pour qui la seule préoccupation a été de faire un maximum de profit immédiat sans se soucier de l'avenir, des patrons bandits, irresponsables, nantis. Notre président semble ignorer son petit peuple. Car si vous êtes au chômage et que vous ne pouvez plus payer les traites de la voiture et de la maison, quand la fin du mois dure 30 jours comme le disait si bien Coluche est-ce que l'État vous vient en aide ? La réponse est non: alors là je pense qu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond sur cette terre.

Mais attention, Messieurs les dirigeants, la fièvre de la revendication monte en Europe et
il se pourrait bien qu'elle gagne la France et vous ne détenez pas de vaccin.

SUPPRESSION DE LA TAXE PROFESSEIONNELLE.
Article écrit le 06/02/2009

J'ai ouïe ce matin sur RTL que le Président allait supprimer la taxe professionnelle pour les entreprises, j'espère que l'exonération concernera le commerce et l'artisanat. C'est plutôt bien pour le soutien de nos entreprises c'est incontestable. Néanmoins une question me taraude. Cette taxe professionnelle est destinée au financement des communes et leur est intégralement reversée. Ce qui revient à dire que nos impôts locaux vont encore en prendre plein la vue. Les communes devront trouver les ressources nécessaires, hormis le passage obligé par une augmentation de la fiscalité locale je ne vois pas comment cela va se passer et ça sera bon pour le pouvoir d'achat. C'est bien ce que je disais hier, il est grand maître de l'embrouille. Cette décision qui semble ferme si elle est louable ne coutera rien à notre très cher Nicolas. Par ailleurs et pour en finir je n'ai pas entendu un seul journaliste qui a posé le problème comme je le pose.... Bien triste tout de même il y a tant d'autres choses à réformer, à réinventer.

Enfin c'est juste mon avis.

Les conseillers européens au vert.
Article écrit le 16 avril 2009.

Ouf il était temps. Bruxelles a décidé de mettre ses conseillers au vert et de surcroit à la campagne. Ainsi peut-on espérer qu'ils seront enfin capables de faire la différence entre un mouton et un chien, une vache et un taureau, un cabillaud et une sole. Voilà une grande avancée qui nous paraît à nous, « vox populi » , d'une évidence redoutable. Ils pourront même nous expliquer prochainement que le poisson ne sort pas des filets en cubes pannés et que le lait ne sort directement de la vache en tétra pack et que les vaches mangent de l'herbe et non pas des granulés contaminés à base de viande et de poisson. Nos agriculteurs et nos pécheurs n'ont plus qu'à se tenir à carreau...mais attention aux effets pervers. Désormais Bruxelles sera capable d'imposer des directives précises dans le domaine de l'agriculture et de la pêche : la moisson du blé en décembre et les semis de betterave en juin, la pêche au cabillaud uniquement en méditerranéenne pour respecter les quotas. Vive l'Europe et ses technocrates ils vont enfin commencer à y comprendre quelque chose, enfin peut-être...

Un avis très amusé.

Producteurs, consommateurs : vaches à lait.
Article écrit le 12/06/2009

Les médias nous parlent assez souvent du problème récurant des producteurs de lait qui voient leurs ressources fondre comme neige au soleil alors que les prix de vente ne cessent d'augmenter. Un litre de lait acheté moins de 0,30 € et revendu à 1,30 € en grande distribution il semblerait effectivement qu'il y ait un problème sérieux. Les consommateurs interrogés par les journalistes à la sortie d'un hyper sont tous d'accord pour reconnaître que les marges de la grande distribution sont exagérées... C'est tout et c'est bien dommage car ce constat populaire pourrait être un début de réflexion et d'action. Si la grande distribution continue à se gaver pourquoi ces personnes interrogés continue à aller faire leurs achats dans ces centres plutôt que chez l'épicier du coin qui ne vendra pas forcément plus cher. Alors la seule solution à mes yeux pour corriger ces exagérations tarifaires serait de mettre à l'index la grande distribution pendant une semaine. Le seule moyen efficace et douloureux pour ces enseignes serait :LA GREVE DES COURSES. Un moyen cool de prouver notre solidarité avec nos producteurs de lait et un moyen aussi de marquer pour une fois notre cohésion et notre détermination pour un réel changement du pouvoir d'achat. Faites passer ce message et pourquoi ne pas déterminer une date pour la rentrée pour mettre en action et appliquer cette grève originale mais sûrement redoutable pour les trésoreries des grands distributeurs. Internet est un vecteur puissant, profitons-en et soyons solidaires et cohérents en inventant de nouveaux moyens de pression, Arrêtons de ronchonner dans notre coin, soyons rassemblés et unis. Nous avons tous les mêmes problèmes alors employons tous les mêmes moyens.

Enfin c'est juste mon avis.

MARQUONS NOTRE MECONTENTEMENT
Article écrit le 13/05/2009

Depuis des mois la révolte gronde, les manifestations se multiplient mais force est de constater qu'elles ne servent pas à grand chose. Ces manifestations ne sont pas représentatives car seuls une partie de la population peut se permettre d'y participer.

Ces protestations sont peu efficaces et désuètes et ne touchent pas nos dirigeants et encore moins les grands patrons. Les plus ennuyés par ces grèves sont nos concitoyens... Alors pour que cela soit efficace il faut toucher là où cela fait mal : le pognon des patrons. Ces actions doivent se préparer dans une optique simple qui préservera nos intérêts personnels donc sans risque de mettre en péril nos familles, nos enfants et nos foyers. En quelque sorte d'être sans reproche mais d'une efficacité redoutable. Cette solution existe et n'est pas une incitation à la révolte mais le fruit d'une réflexion longuement murie. Nous devrions nous mobiliser pour le courant du mois de septembre en faisant le boycott des achats alimentaires. Par exemple : 3 jours sans aller au super marché du coin, en nous y prenant suffisamment tôt nous pourrions faire nos provisions tranquillement en prévision de ce chômage des achats. Ou encore retirer de nos banques respectives les fonds déposés sur nos comptes courants... Là je peux vous assurer que nous aurions l'écoute du gouvernement via les grandes surfaces ou les banques. Cela serait facile et sans risque pour nous Français d'en bas mais un beau sujet de méditation pour les autres. A vous de relayer cette idée pour qu'elle germe, qu'elle pousse dans nos esprits. C'est juste une idée comme çà!

TAXE CARBONE.
Article écrit le 28/07/2009

La taxe carbone cette nouvelle taxe qui va remplacer la taxe professionnelle. C'est une aubaine cette affaire là. Nos politiques moralisent leurs actions en s'appuyant sur l'écologie et ce fameux Grenelle qu'aucun industriel n'applique d'ailleurs. Nos politiques surfent sur la vague écolo et verte pour nous faire avaler toutes sortes de couleuvres et bien entendu au beau milieu des vacances. La notion de pouvoir d'achat ne semble plus préoccuper personne car subitement la France devient le seul pays à devoir et pouvoir sauver la planète du réchauffement avec des taxes. Super Sarko va encore sévir. C'est vrai ne représentant que 1% de la population mondiale notre poids écologique sera prépondérant pour améliorer la situation voire même arrêter la pollution. Ce matin l'ancienne ministre de l'environnement LEPAGE a été minable, nulle et à côté de ses pompes comme d'habitude et elle a sorti des montagnes d'inepties : ils sont surprenant de conneries en ce moment tous ces gens là. Mais au fait que font les États-Unis, la Chine, l'Inde, les pays en voies de développement

pour combattre les gaz à effet de serre ? Rien visiblement et c'est nos pommes qui devrions payer leurs inconscience, leur négligence. Nous prend-on réellement pour des cons dans ce pays. Oui à l'évidence. Avec une pression fiscale (taxe carbone*) avoisinant les 400 € aujourd'hui, tout portant à croire que la note sera beaucoup plus salée, comment vont pouvoir faire nos concitoyens déjà à la limite de leur possibilité de survie matérielle ? Comment vont faire les retraités à faible revenus, les travailleurs pauvres, les bénéficiaires du RSA et les personnes travaillant et qui se servent de leur voiture, les entreprises de transports etc.... Est-il nécessaire de rappeler à nos élus que nous traversons une superbe crise financière mondiale ???? Bien entendu LEPAGE ce matin sur RTL nous a quasiment et presque conseillé de ne pas chauffer nos appartements et maison cet l'hiver et d'acheter des voitures hybrides pour faire des économies. Il apparaît évident aux yeux de ces charlots là qu'il est facile au commun des mortels d'investir 25.000 € dans une voiture propre quand on ne peut déjà pas s'acheter une voiture neuve et finir ses fins de mois. Bien entendu nous n'avons certainement pas les mêmes valeurs. On croit rêver.... Maintenant un autre problème se pose également pour les concitoyens dont je fais partie qui ont déjà pris par conviction profonde et prise de conscience, ce qui est mon cas, toutes les dispositions pour économiser et réduire au maximum leur émission de CO². Pour ma part je pense avoir été suffisamment responsable en isolant totalement mes combles, en mettant des menuiseries double vitrage, en installant des panneaux solaires, pompes à chaleurs ou chaudière à condensation...et je devrais comme beaucoup payer une seconde fois et être condamné pour bonne conduite, c'est inimaginable..... Messieurs et mesdames, Rocard, Lepage, Cohn-Bendit, Lagarde, Sarkoszy allez jouer ailleurs vous commencez à fatiguer les Français. Les paradis fiscaux vous attendent, les yachts, les résidences ultra-chics, les voitures de luxe tout ce qui empoisonnent gentiment notre atmosphère est toujours à votre disposition. Je crois que c'est vous les politiques, qui allez finir par nous polluer sérieusement. Dans tous les cas je suis réellement déçu par Rocard, Cohn Bendit sur ce genre de prise de position et compte tenu du commentaire de ce matin qui est le suivant : – le gouvernement souhaite alléger le dispositif...

j'ai eu le sentiment que la décision était entérinée et acceptée sur la forme le fonds et sa finalité je suis un peu inquiet quant à la suite. Enfin comme on me l'a fait remarquer dans un commentaire, la planète a connu plusieurs glaciations et réchauffement était-ce à cause des mammouths ou des dinosaures qui pétaient trop ???? Enfin c'est juste mon avis.

sur la base de 25 € par tonne de CO² sachant qu'un ménage rejette en moyenne 15 tonnes par an de CO²

Mimétisme.
Article écrit le 04/08/2009

Notre président a occupé la scène médiatique avec son malaise vagal* et les médias nous ont cassé les oreilles avec ça à raison de 15 heures par jour pendant huit jours. ET voilà t'y pas que notre Johnny Halliday, sarkoziste fervent apatride et déserteur fiscal farouche supporter de Nicolas et de la loi HADOPI nous la joue de la même manière. Cela fera-t-il le buz ? Nul ne le sait encore. Néanmoins je vous informe que j'ai mal dormi cette nuit et que j'ai des problèmes cardiaques. Est-ce que TF1 va en faire la une de son 13 heures ?

Vagal : Relatif au nerf vague (définition Larousse)

L’État français prend le plus grand soin de votre pouvoir d'achat.
Article écrit le Le mercredi 5 août 2009 à 08:30

Certains prix ou certaines indexations ont un point commun. Ces services ou ces rentes sont indexées sur le même indice référant. En l'occurrence le prix du gaz, de l'électricité et les pensions ont ceci en point commun le même indice de revalorisation. Bien entendu nous le constatons chaque jour en allant faire nos courses chez Fauchon que les prix ne bougent pas beaucoup. Par contre dans l'hypermarché local c'est la valse des étiquettes mais l'INSEE étant très optimiste je ne vois pas pourquoi je viendrais à m'inquiéter. Tout cela pour dire que cette indice dont le mode calcul échappe à tout le monde est assez irréaliste. Par exemple en ce moment il affiche un solde négatif. Pour revenir sur l'actualité, EDF augmente ses tarifs de 1,9% pour les particuliers et de près de 3% pour les entreprises, voilà qui va faire du bien à tous les possesseurs de RSA, à tous les travailleurs pauvres, aux retraites de misère et aux industriels qui vont, comme cela, être dans l'obligation d'augmenter leur prix pour ainsi n'être à nouveau plus compétitif. Alors en poussant la réflexion un peu plus loin nous sommes en droit de nous interroger sur le bien fondé de énième augmentation. EDF qui ne recule devant aucun sacrifice nous donnerez le sentiment de commettre une légère entorse au contrat : car l'indice chiffrant l'augmentation des prix de l'INSEE est à -0,5% sur un an. Alors madame Lagarde qui trouve cette augmentation justifiée selon deux critères: 1. relatif à une certaine normalité automatique d'augmentation, 2. comparatif avec les prix en Europe, EDF n'étant pas au niveau, un retard de plus de 30%????? par rapport à nos voisins.... Alors, je serais curieux de voir comment s'habillerait nos ministres si les européens se baladaient à poil avec une plume dans le cul.(personnellement mon choix irait à la plume

d'autruche ou de dinde, c'est beaucoup plus saillant et habillé...) Enfin c'est juste mon avis.

LE REFUS DU RISQUE.
Article écrit le 18 août 2009.

Une société qui refuse la notion même du risque est une société qui est sur le déclin. Nous n'en serions jamais à ce niveau de technologie si l'humanité avait utilisé ce principe de précaution comme nous le faisons actuellement. Nous ne serions jamais allé sur la Lune, nous n'aurions pas de voitures, d'avions, de télévisions, de réfrigérateurs, de trains, pas de vaccins enfin rien de ce qui aurait pu compromettre un quelconque risque. A vouloir tout éviter on fait du surplace et nous nous fragilisons sans cesse, faisant de l'espèce humaine une espèce faible avec un système immunitaire qui est de moins en moins efficace. Le risque de pandémie actuelle est la démonstration de l'absurdité du principe faire le constat d'une centaine de mort pour 6 milliards d'êtres humains et de paniquer tout le monde n'est-ce pas un peu exagéré ? Si vraiment l'homme veut se préoccuper de choses sérieuses qu'il regarde dans quelle état il a mis la terre et ses habitants cela lui fera de beaux sujets de réflexion mais surtout de beaux sujets d'actions.

TAXE CARBONE
Article écrit le 21 aout 2009.

Cette énième taxe de l'ère « sarkoziste » vient à point pour remplacer la taxe professionnelle défunte et encore une fois nos dirigeants donnent un sens morale et écologique à leurs décisions. Cette fois c'est bon pour la planète. C'est moins bon toutefois pour le pouvoir d'achat mais ça c'est vraiment une autre histoire et c'est du passé, un argument de campagne, l'argument qui marque, qui rassemble, argument toutefois dolosif. Enfin c'est fait : notre premier sinistre nous l'a annoncé hier c'est pour 2010. Il était tout content de faire cette annonce et force est de constater qu'aucune voix ne s'est élevée contre cette nouvelle taxe. Bien au contraire Le Figaro qui n'est pas un journal que l'on pourrait qualifié d'opposition cite même que cette taxe FAIT CONCENSUS. Les cons je les connais les autres pas..... Les vacances ça a quelque chose de bon c'est que le gouvernement peut faire et dire tout ce qu'il veut en douceur ou avec violence. Car effectivement en regardant radio Vichy (TF1) il n'y a plus que la crainte du mélanome qui monopolise l'esprit de nos concitoyens. Pour en revenir aux choses sérieuses, un petit rappel tout de même, sur ceux qui paieront

cette taxe inique : • 51 % par les ménages, • 40% par les entreprise, • 9% par les administrations. Alors je ne sais pas si l'armée est considérée comme une administration mais avec tout le parc automobile: chars, camions, blindées légers etc..., l'armée de l'air avec tout ce qui vole, la marine avec tout ce qui flotte, pour l'État, l' Élysée, la gendarmerie, les CRS, la police, les collectivités locales, je me pose la question du petit 9%...de participation au bien être de la planète et de Bercy. Maintenant le coût annoncé aujourd'hui de l'augmentation des énergies est, nous le savons tous maintenant, qu'un chiffre balancé au hasard, pour voir les réactions, Il est évident qu'il est minimisé pour ne pas affoler les futurs créateurs de mélanomes. Ce chiffre est le suivant : • 7,7 centimes par litre d'essence, • 8,5 centimes par litre de gazole, • + 15% pour le gaz. Soit un bel accroc dans le pouvoir d'achat de 300 € par an. (Merci Nicolas quand on sait que cette taxe n'est là que pour remplacer la taxe professionnelle c'est un peu dur à avaler). Alors 300€ par an c'est quoi au juste. • Cela représente 1/3 du SMIC net mensuel qui est de 1047,44 € au 1 juillet 2009, • c'est 30% de la moyenne des retraites, • c'est 500 litres de fuel en moins pour le chauffage etc.. C'est mettre encore les classes les plus défavorisées dans des difficultés qu'elles n'ont plus les moyens de supporter, c'est mettre des retraités dans des situations de précarité, c'est aggraver les problèmes de déplacement à la population rurale, c'est obliger nos concitoyens à faire des coupes claires dans le budget alimentaire, c'est ne plus pouvoir se soigner, c'est ne plus pouvoir se chauffer correctement, c'est laminer encore une fois les classes moyennes.

• • • • • • •

Bien entendu il y aura des compensations et oui c'est bien sûr comme aurait pu dire le commissaire Maigret. Le montant collecté par cette taxe sera intégralement redistribué. Elle est pas belle la vie. Et c'est fou ce que je peux y croire. Alors en vieux con que je suis, vous voyez je vous avais dit que je les connaissais les cons de « consensus » je me demande encore pourquoi faire autant de cirque si ce n'est de prendre les Français pour des imbéciles et des billes. Mais j'oubliais que toute cette affaire là est menée dans un but humanitaire (au sens large) et écologique pour sensibiliser le peuple et modifier les comportements de ces derniers. Alors je donne un renseignement et un conseil à Mr Boorlo et Mr Fillon et je leur indique que pour changer les comportements il faut une éducation appropriée et précoce et non une répression fiscale. Car il me semble d'une grande évidence que c'est à l'école primaire donc à l'État que revient cette sensibilisation qui se ferait à moindre frais et efficacement auprès de nos jeunes enfants friands d'apprendre et curieux de tout. On pourrait en faire des critiques avisés envers leurs parents, des consommateurs responsables et des hommes respectueux de l'environnement, mais c'est tellement simple qu'il vaut mieux faire compliqué.

La politique tue la politique, les taxes tuent les taxent, la démocratie tue la démocratie.

Taxe carbone : France réveilles-toi.
Article écrit le 01/09/2009

France Nature Environnement ce matin sur RTL semblait vouloir nous dire que la taxe carbone ne concernerait et ne pénaliserait que les 25% de Français vivant à la campagne, Youpi ! Je fais partie de ces 25% de pauvres cons qui n'ont pas eu l'intelligence ni les moyens de vivre dans le 16ème arrondissement de Paris. Je le confesse humblement. Seulement à la différence de ces personnes dont l'emphase n'a d'égale que leur mauvaise foi et une certitude dictée par je ne sais quelle motif nous avouons faire partie des Français qui par conviction se sont impliqués financièrement. Sur une construction neuve voici trois ans nous avons installé un système dit SSC soit pompe à chaleur eau/eau plus panneaux solaires thermiques. Cette maison revendue à cause d'un prêt relais arrivant terme (nous avons été victime de la crise financière naissante) nous avons regagné notre ancienne maison. Dans cette maison nous avons refait le même principe de système solaire combiné avec une chaudière gaz à condensation, la géothermie n'étant pas réalisable, installé des doubles vitrages et refait complétement l'isolation. Nous avons également mis en place quelques gadgets pour économiser l'eau et ne plus acheter des bouteilles d'eau en plastique. Alors si nous nous mettons à réfléchir, nous n'aurions dû ne rien faire et garder pour nos loisirs et notre retraite les dizaines de milliers d'euros que nous avons investis. Car nous allons être taxés une seconde fois et de manière très sévère car cela touchera directement notre pouvoir d'achat. C'est la récompense pour bonne conduite : CONDAMNE A LA TAXE CARBONE A PERPETUITE...... Mais au-delà de notre situation qui n'est pas isolée il faut aussi situer cette taxe et comprendre ce qu'elle va entraîner. Directement les augmentations seront visibles sur : • • • • le prix des carburants, le prix du fuel pour le chauffage, le prix du gaz, le prix de l'électricité.

A votre avis que vont faire les maraîchers, les transporteurs, les boulangers, les industriels, les commerçants ? Vont-ils par civisme réduire leur marge d'autant ou la répercuter sur leur prix de vente ? Cette taxe qui n'est rien d'autre que la compensation de la taxe professionnelle est la porte ouverte à tous les abus et un piège à cons comme seul Rocard est capable de nous en inventer (pour mémoire la CSG).

Les conséquences sont évidentes : • • • • • • • • • • • • • perte significative du pouvoir d'achat pour les ménages défavorisés, perte significative du pouvoir d'achat pour les travailleurs pauvres, perte significative du pouvoir d'achat pour les petits retraités, perte significative du pouvoir d'achat des ruraux, perte de marché pour les entreprises pour cause de non compétitivité, accentuation des défaillance d'entreprises, accentuation des demandeurs d'emplois, paupérisation des familles en situation de difficultés, enrichissement scandaleux de Suez, enrichissement scandaleux de EDF, enrichissement scandaleux de Total, dérapage des comptes sociaux (pathologies chroniques dû au froid dans les maisons) AUGMENTATION GENERALE DES PRIX : en alimentaire, biens et services, eau, gaz, électricité.

Aucun intérêts de faire de l'incitation par la taxe c'est faire de l'éducation par la répression et c'est bien dans l'esprit de nos sociétés et de notre Très Grand Nicolas. Par ailleurs vous y croyez vous à la redistribution ? Moi aucunement mais le seul constat que je peux faire tout autant que vous c'est que depuis l'événement de notre grand chef vénéré les taxes nous tombent dessus comme à Gravelotte à un niveau tel que je le juges personnellement insupportable. Un pays en situation de crise ne peut pas se permettre de faire de telle chose. Il devait, car il me semble que gouverner c'est aussi prévoir, mettre tout en œuvre pour anticiper la crise écologique que les scientifiques ont dénoncés il y a quelques décennies. Nous devrions avoir dans les cartons tout un arsenal d'outils permettant à la société de lutter efficacement et non d'enrichir un certain gotha proche du pouvoir. Mais voilà l'homme cet animal, prédateur préfère attendre le point de non retour et continuer à scier la branche sur laquelle il est assis. Il m'a fallu 20 minutes pour écrire cet article et pendant ce temps là 480 hectares de forets amazonienne aura disparue....c'est plus important de régler ce problème là que celui de Suez ou de Bercy. Alors rappelez-vous bien que vous serez définitivement un ECO-CITOYEN si vous n'utilisez plus votre voiture et si vous ne chauffez pas votre appartement cet hiver, si vous utilisez une bougie pour vous éclairer, si vous n'utilisez plus votre machine à laver, votre réfrigérateur, votre four et votre micro-ondes, si vous ne vous soignez plus. La seulement vous ferez plaisir à Borloo, notre Grand Nicolas, à Lagarde et Rocard. Vous ne serez que des gens heureux dans une société heureuse. Alors peut-être qu'un jour vous comprendrez que l'on vous a pris pour des cons. Mais il sera trop tard. France réveilles-toi.

TAXE CARBONE
Article écrit le 03 septembre 2009.

Quand on parle de la taxe carbone les réactions sont diverses. D'aucun disent qu'il y a consensus, d'autres qu'elle est trop faible et enfin il y a les opposants à ce nouvel impôt. Il faudrait une fois pour toute être pragmatique dans ce pays. Nous sommes bien entendu tous d'accord pour dire qu'il y a péril en la demeure Terre. Mais très honnêtement est-ce qu'une taxe supposée changer les comportements de consommation des Français va faire quelque chose. Bien évidemment non, les plus gros pollueurs auront les moyens de payer cette taxe, les plus démunis seront très lourdement sanctionnés. Ne croyant pas par définition aux promesses des politiques qui ne s'adressent qu'à ceux qui y croient . Je pense qu'il y a de quoi douter. Et je suis persuadé que ces taxes iront dans les caisses de Bercy pour compenser la taxe professionnelle supprimée dernièrement. Comme toutes les réformes à vocation fiscale ou pseudo fiscale engagées par Sarkozy il y a un constat à faire : elles mettent un chantier pas possible tous azimut et sont toujours compensées par autre chose. Autrement dit : »ce que je te donnes d'un côté, je le reprends de l'autre ». Mais nous sommes bien loin du réel problème qui préoccupe nos sociétés qui ayant péché par excès et sans réfléchir aux conséquences d'une économie sauvage se trouve désormais face à un mur...Le capitalisme et l'économie libérale ont fait fis de la nature et de l'écologie et bien maintenant se sont elles qui se rappellent à nous. Il y a plusieurs défis à relever dans les cinq à dix prochaines années : • • • • • • le réchauffement de la planète, l'indépendance énergétique, la déforestation, la maîtrise des ressources en eau, la natalité, l'aide au développement écologique et durable vers les pays qui se construisent.

Personnellement la taxe carbone ne me semble pas être très efficace pour relever ces défis humanitaires et universels. Il faut enfin admettre que les seuls efforts de la France ne suffiront pas pour enrayer ces phénomènes climatiques. Le seul mérite que je lui accorde et il est certainement de taille c'est la valeur d'exemple qu'elle peut avoir. L'exemple seul ne suffira certainement pas et il faudrait deux axes de réflexion : ralliement de tous les états industrialisés et une aide très importante pour les pays en voie de développement. Aide qui devrait leur permettre de ne pas commettre nos erreurs et réduire de manière durable la consommation d'énergie fossile et leur rejet de gaz à effet de serre. Un prélèvement universel de 1% sur tous les flux financiers réalisés par les investisseurs et les banques devrait suffir pour couvrir cette action. N'étant pas économiste je n'est pas vérifié ces chiffres il ne s'agit que d'une hypothèse de travail. L'indépendance énergétique est importante. Beaucoup de pays n'ont pas la chance de pouvoir utiliser de l'électricité vecteur cruciale de l'éducation, l'information, santé et la production, ce qui restreint leur capacité au développement. A remarquer que se sont souvent les pays de l'hémisphère sud qui sont défavorisés mais

qui dispose d'une richesse inépuisable en terme de ressources : le soleil. Alors que peut attendre le nord, le point de non retour avant de se mettre à inventer des solutions adaptées et efficaces en terme de panneaux solaires ? Non la taxe carbone est la solution pour nos politiques... Mais il ne faut pas croire que l'hémisphère nord n'est pas concerné ce serait faux. Car si la France tire son énergie électrique des centrales nucléaires la plupart des pays européens fonctionne encore au charbon et au pétrole qui rejètent des milliers de tonnes de carbone dans l'atmosphère. Là encore la taxe carbone serait la solution ? Bien entendu c'est non. Comme je l'ai déjà noté dans une chronique ou l'un de mes commentaires, chaque client propriétaire dune maison est un producteur potentiel d'électricité. Encore faut-il là aussi qu'il y ait une réelle volonté politique. Pourquoi et bien ce n'est pas difficile, un simple exemple. Une installation de panneaux solaires photovoltaïques est vendue aux environs de 20.000 € pour produire en moyenne 2000 kWh/an. (les aides 3000 € + le crédit d'impôts 8550 C2E). Alors si on imagine que chaque propriétaire d'une maison mette des panneaux solaires nous aurions une production annuelle excédentaire en Europe sans aucune dépendance des producteurs de gaz et de pétrole. En poussant un peu plus loin la réflexion pourquoi ne pas supprimer toutes les usines à gaz que constituent les crédits d'impôts , les d'aides des conseils généraux ou de l'ADEME et de demander à EDF de les installer gratuitement sur les toitures de leurs clients qui l'accepteraient sans bien entendu racheter l'énergie produite. Je pense que ce plan serait intéressant à étudier car EDF est partenaire du producteur de panneaux photovoltaïques «http://www.firstsolar.com/» (J'ai lu cette information il y a quelques années). EDF, une des meilleures entreprises de France et d'Europe pourrait ainsi envisager des prix d'achat compétitifs permettant ainsi un amortissement très rapide de l'investissement. Là par contre je serais assez d'accord pour qu'une partie de la taxe carbone serve à réaliser un tel plan. Mais encore faut-il une volonté politique de changement réel et non virtuelle comme c'est trop souvent le cas dans notre pays. Ici deux idées fortes : indépendance énergétique, démocratisation des pays producteurs. Effectivement la baisse de la consommation entrainant la baisse des prix de fournitures permettrait une démocratisation plus rapide de ces pays producteurs. Voir « La terre perd le boule » par Thomas L. Friedman. Dans ces deux hypothèses je ne vois pas ce qui peut s'opposer à une telle mise en œuvre si ce n'est les lobbies pétroliers qu'il serait temps de ramener à la raison verte. Tous les problèmes relevant de l'indépendance énergétique induisent le réchauffement de la planète et rien ne sera possible sans un consensus mondial et la mise en place des moyens communs nécessaires à leur mise en œuvre. Pendant que vous me lisez, en 20 minutes 480 hectares de forêts amazoniennes seront détruites. A ce rythme là, la terre ne sera plus en mesure s'assurer ses fonctions vitales pour les espèces animales vivantes, dont l'homme fait partie je vous le rappelle. Depuis une vingtaine d'années le changement climatique dû ou pas à l'homme est largement visible. Peut-être pourrions nous nous interroger. Catastrophes naturelles régulières, tempêtes ouragans cyclones de plus en plus violents sont la conséquence de toutes les déforestations en Amérique du sud et en Asie. Nous avons crée de toute pièce un trou noir pour satisfaire des besoins qui ne sont pas vitaux.

Nous y avons fait disparaitre plus d'espèces vivantes en 20 ans que la nature en deux millions d'années. Nous cultivons de la terre brûlée. Les pollutions chimiques détruisent les milieux marins, la flore la faune etc..mais peut-être n'est-il pas nécessaire de refaire un nouvel inventaire de toutes ces destructions faites par l'homme. Je pense que l'humanité devrait se mobiliser pour mettre en œuvre des technologies novatrices et créatrices de richesses et d'emplois dans le respect de l'environnement. Mettre toute son énergie non pas dans une nouvelle taxe qui ne sert que ceux qui ont les moyens de la payer mais dans l'harmonisation de tous moyens permettant d'assurer à chaque être humain un accès à l'eau, l'électricité, l'éducation, les soins et la liberté. Si nous continuons à gérer tout cela comme il semble que nous soyons partie pour le faire, alors que la crise était un fabuleux moyen de réfléchir ensemble sur ces problèmes, nous allons droit dans le mur et nous n'aurons alors plus les moyens d'y faire face et de revenir dessus. Il est impératif pour l'homme de revoir sa copie s'il veut que son espèce survive.

La taxe carbone une erreur psychologique.
Article écrit le 11/09/2009

La plupart des Français s'interroge sur l'efficacité de cette taxe redistribuable. Comme eux je m'interroge. En dehors du fait que ces avalanches permanentes de taxes font finir par poser de réel problèmes de budget à une grande partie de nos concitoyens, en dehors du fait que les effets collatéraux sont nombreux: augmentations de tous les produits alimentaires et manufacturés transportés par route et curieusement personne n'aborde le problème. Mais autre chose me préoccupe. Lorsque l'état parle des Français défavorisés il parle certainement des personnes sans emploi, aux RSA et j'en oublie. Ces gens là n'ont pas les moyens et n'auront jamais les moyens de faire l'achat d'une voiture plus propre ou d'isoler leur logement contrairement à ceux qui ont pu le faire déjà par soucis d'économie pendant que leur situation le permettait. Ces gens là donc, les Français défavorisés, ont souvent des voitures un peu poubelles et très polluantes. Alors pour eux la pollution est le dernier de leur problème. Si la dessus vous leur donnez un chèque vert c'est l'Amérique ils vont pouvoir rouler encore plus ou acheter des ordinateurs neufs dernier cri comme avec l'argent de la rentrée scolaire et aggraver la situation. L'État les déresponsabilise totalement et leur donne quitus et leur donne des moyens supplémentaires pour polluer encore plus qu'avant. Psychologiquement parlant c'est une grossière erreur. Dans tout cela où est la protection de la planète ? Dans tout cela où est l'innovation, la production propre ? Si comme nous le dit Cécile Duflot dans dix ans on ne pourra plus se payer l'essence pour nos voitures c'est possible effectivement mais alors où sont les véhicules de remplacement, où en est la technologie de remplacement ?

Je le redis nous devons être indépendants. Je repose à nouveau mon postulat et ma question. Si une réflexion pour le moins pragmatique nous faisait voir les choses autrement. J'ai la conviction que tous ces crédits d'impôts, ces primes ne concernent que ceux qui ont les moyens d'investir des sommes folles. Au budget de l'État le cumul de ces aides doit représenter un joli pactole. Alors il y aurait un calcul à faire, à défaut d'innovation ce qui est pourtant une urgence et un devoir, pourquoi ne pas faire de chaque toit de propriétaire volontaire une mini centrale électrique sans droit de revente de l'énergie et installé gratuitement par EDF ? Cela serait une réelle avancée et réduirait nos importations d'électricité sale. A vous de me répondre si vous le voulez bien. Enfin c'est juste mon avis.

Les nouvelles taxes de Nicolas Sarkozy.
Article écrit le11/09/2009

Record battu. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 Taxe de solidarité sur les billets d'avion Taxe sur le charbon, les houilles et les lignites Eco-pastille Contribution sociale sur les stocks-options Taxe exceptionnelle sur les compagnies pétrolières Taxe sur les poissons, les crustacés et les mollusques Contribution exceptionnelle de régularisation des entreprises de vente en gros de spécialités pharmaceutiques TGAP sur les huiles et lubrifiants à usage perdu Taxe sur les communications téléphoniques Taxe sur les bénéfices des mutuelles et compagnies d'assurance Taxe sur l'intéressement et la participation Taxe sur les ordinateurs Taxe pour copie privée des disques durs externes et clés USB Taxe sur les imprimés publicitaires Hausse de la redevance télévision Taxe sur les grosses cylindrées Taxe carbone Taxe sur les antennes relais de téléphone portable Taxe sur les wagons SNCF Taxe pour le RSA Franchises médicales Hausse des cotisations retraite

23 24

Taxe sur la publicité des chaines privées Taxe pour financer la prime à la cuve

TAXE CARBONE 2
Article écrit le 12/09/2009

Je risque d'être désagréable ce matin et je m'en excuse. Mais la nuit ne me porte pas conseil elle me donne surtout de mauvaises idées.... Ainsi en me levant je me suis imaginé que la mayonnaise prenait avec la taxe carbone 1 et que les Français avaient très sérieusement diminué leur consommation d'énergie fossile. La planète les en remercie. Mais dans ce scénario ils y en a qui ne sont pas très heureux de voir la vente de leurs fournitures diminuer. Bercy voit également ses recettes de TVA fondre comme neige au soleil. Alors les grands groupes demandent au gouvernement une aide pour leur permettre de passer ce cap difficile. Noter que durant tout ce temps rien n'a jamais été fait dans le domaine de la recherche pour la mise au point d'énergie propre. Car il est évident et la crise n'y aura rien changé, ni celle de 2008 et celle de 1929, que seul le profit immédiat compte au mépris du respect de l'homme. Alors face à cette situation qui aurait dû être gérée par ces grands groupes et face au chômage de masse qui plane sur la tête des salariés, l'État décide d'intervenir financièrement et massivement pour sauver ces entreprises. La taxe carbone II était née.

IL FAUT SAUVER LA POSTE
Article écrit le 01/10/2009

Pourquoi La Poste n'est plus rentable. Explications : Dans notre village au sud-ouest d'Amiens en Picardie il y avait encore un bureau de poste voici quelques années, Bureau de poste tenu par Jean Marie Leprêtre et je tiens à lui rendre hommage ici. Notre facteur distribuait le courrier, les colis, les lettres recommandées pour plusieurs communes. Il faisait son travail en mobylette : été comme hiver parfois lourdement chargé. IL était d'une rare ponctualité.

En plus de ses tournées il s'occupait du bureau de poste, timbres, lettres, colis et la Banque Postale, le bureau était ouvert de 10 heures à 12 heures et de 14 heures trente à 18 heures. Première alerte. Dans les années 1992, la poste envisage de fermer le bureau de poste et la municipalité de l'époque convoque une partie des habitants pour avoir leur sentiment. La proposition de fermeture est rejetée avec vigueur et la municipalité refuse ce projet qui semble alors tombé dans l'oubli. Seconde alerte. Dans les années 2000 et le changement de municipalité il semblerait que la poste fasse un second assaut et la fermeture est effective en 2003. Le pourquoi exactement : Le receveur qui faisait la même résistance que les habitants et qui ne cachait pas ses opinions à sa direction fut alors mis en retraite anticipée. Son remplacement effectué par des stagiaires qui ne connaissaient personne. Mais pour accréditer le manque de rentabilité, la direction de la poste a très progressivement réduit les heures d'ouvertures pour finir par n'ouvrir que deux jours par semaine entre 15 heures et 16 heures trente. Avec de tels horaires le résultat ne fut pas une surprise. Ce processus a pris plusieurs mois et sans problème la rentabilité n'était plus au rendez-vous. Avec l'accord de la municipalité le bureau a été fermé définitivement et les locaux réaffecté à du locatif enfin disons plutôt loué à un fils de conseiller pour être plus précis. Aujourd'hui : Pour remplacer Jean-Marie, un joli coin poste ou, si vous aimez l'indiscrétion, vous pouvez aller prendre les recommandés que le facteur ne vous distribue plus, ou prendre quelques euros si vous êtes encore titulaire d'un compte à la Banque Postale. Pour le reste vous avez le droit de faire trente kilomètres pour aller dans un bureau de poste qui n'a rien à voir avec votre zone géographique, c'est moderne, c'est très pratique. Mais ce qui est le plus choquant c'est la manière dont la poste a réglé le problème. Désormais il y a trois ou quatre personnes qui distribuent le courrier, bon si ce mot a encore un sens pour eux, un autre les colis, un autre qui alimente le coin Poste. Tout ce petit monde là travaille avec des voitures et des camionnettes. Score : Pour remplacer un receveur et sa mobylette nous avons donc : 1. une camionnette 2. deux voitures 3. un coin poste 4. toujours un bureau de poste à 15 kilomètres..... Si c'est çà la définition de rentabilité je dois revoir en urgence mes cours et mes idées reçues. Comment je vois l'avenir :

La Poste veut se séparer des tournées rurales et des colis. Elle va dans un premier temps ralentir sa distribution dans les zones rurales, sous-traiter les colis postaux pour ne conserver que les zones urbaines en ne distribuant que le courrier dans des zones concentrées genre Cidex, Cedex ou boite postale. La Poste a déjà commencé et c'est déjà le cas des centres de tris postaux confiés à des entreprises sous-traitantes. Excellent prétexte pour licencier en masse les agents devenus inutiles. Mais la finalité serait peut-être aussi de vendre l'activité courrier pour se concentrer uniquement sur la banque, « that is the question ? » Enfin c'est juste mon avis.

La France fatigue.
Article écrit le 27/10/2009

Le pays est las, rongé par l'incertitude et le doute. La surexposition médiatique de
notre président a créé un climat délétère et critique. Le manque de confiance est de rigueur. L'absence d'opposition tue la démocratie. Le climat ambiant bat en brèche les valeurs ancestrales de la culture citoyenne française.

Ce que les Français retiendront : certainement toutes ces petites magouilles de famille,
appelées autrement népotisme. On se rappellera du bouclier fiscal pour la protection des élites proches de l'État. On se souviendra de toutes ces mesures dites et supposées sauver la Sécurité Sociale. On se souviendra du prince Jean, de l'affaire « Clearsteam », de la taxe carbone, de la suppression de la taxe professionnelle, la censure de l'Internet, de la Rolex et du côté « Bling-bling » de cette politique menée au jour le jour, de ses idées lancées en pâture et de ses reculades. On se rappellera l'atlantisme du gouvernement et de ses prochaines conséquences. On se souviendra également des augmentations foudroyantes de la fiscalité locale, du prix du gaz, de l'électricité, du carburant, des cigarettes. On se souviendra qu'il est de plus en plus difficile de se soigner, on se rappellera de la grippe H1N1. Inflation, chômage massif, taxes, nouvelles taxes, laminage des classes moyennes, insécurité sanitaire, perte des libertés fondamentales sont les enfants de cette nouvelle politique pour lesquels les citoyens ne sont pas prêts. En silence le peuple courbe l'échine et paye. Certes il est plus facile de faire payer une multitude que peu de personnes. Alors on se souviendra également que cela ne représente pas les fondements de notre République : Liberté, Égalité et Fraternité. Quand dans un pays un président gouverne pour une infime partie de ses compatriotes il commet un dénie de démocratie. Quand un président continue a appliquer une politique dépassée par les évènements c'est de l'obstination déplacée et périlleuse.

Quand un président méprise son peuple il perd le sens de sa charge et de sa

responsabilité. De cette période il n'y aura jamais eu de grands projets. Il n'y aura jamais eu de volonté d'innovation et de recherche. De cette période il n'y aura eu que des effets de manche mais quoi de bien surprenant...

Les « affaires »
écrit par la Gazette Picarde le 01/11/2009.

La justice semble vouloir se préoccuper des affaires de financement des parties politiques durant les années 1970/1980. Est-ce bien ou mal je ne suis pas réellement préoccupé par ce débat là. Mais ce qui me dérange vraiment c'est cet espèce d'autisme des juges concernant les « Affaires ». Je voudrais bien que l'on m'explique pourquoi Chirac semble être passé du rang de citoyen à suspect alors que le principe de financement des partis politiques n'était à cette époque qu'essentiellement financé par divers moyens détournés : emplois fictifs, fausses factures, marchés attribués, etc... TOUS LES GROUPES & HOMMES POLITIQUES d'alors ont trempés dans cette soupe « politico-financière » ce qui inclut d'ailleurs les politiques actuels. Pour rappel il y avait donc le RPR, le PS, le PC , les consorts et les syndicats s'y rattachant qui ont à mon avis, mais cela reste bien entendu que mon sentiment, contribué également à ces pratiques sans sourciller. Je résume souvent la vie politique de la façon suivante. Pour moi on parle de : P.A.C c'est à dire P comme politique, A comme ambition et C comme corruption et cela quelque soit le pays. Je ne crois absolument plus en l'homme politique intègre et en cela la justice nous aide bien dans notre réflexion. Les « Affaires » ne vont pas améliorer cette image. Alors pour quand la chute des ténors de la gauche, du centre éventuellement, des verts...j'ai hâte de voir çà. Car je ne suis pas convaincu que les choses aient réellement changées elles ont tout simplement changées de forme.... Si après tout cela les politiques s'émeuvent encore des taux d'abstention au cours des diverses élections écoulées et à venir je pense qu'ils n'auront qu'à s'en prendre à euxmêmes. Notre société semble vouloir s'évertuer à laver plus blanc que blanc au risque de saturer l'opinion publique et de créer des points noirs psychologiquement préjudiciables à la démocratie entrainant un désintérêt croissant des citoyens. Ce qui pourrait nous amener à terme à une toute autre forme de gouvernance. Je que je ne souhaite pas. Enfin c'est juste mon avis.

IDENTITE NATIONALE.
La Gazette Picarde du 02/11/2009.

Être Français c'est quoi ?

– – – – – – – – – – – – – – – – – – – – – –

c'est le chômage, c'est un pouvoir d'achat en peau de chagrin, c'est un salaire tiré vers le bas, c'est une retraite indécente, c'est subir de plus en plus de pression fiscale, c'est d'être la vache à lait du gouvernement, c'est la perte de nos libertés individuelles, c'est être méprisé par les politiques, c'est la perte des valeurs de la République, c'est toujours plus d'interdits, c'est toujours plus de taxes, c'est la désinformation au quotidien, c'est l'injustice, c'est l'intolérance, c'est d'être un peuple sans projet, c'est subir une politique décalée et à contre courant des réalités, c'est avoir à rembourser un endettement massif créé par l'État, c'est avoir une médecine à plusieurs vitesses, c'est subir la franchise médicale, les non-remboursements massifs, c'est être impuissant face à la xénophobie montante, c'est subir le non-respect de l'être humain, c'est en avoir assez.

La lettre de dénonciation.
La Gazette Picarde 08/11/2009. Histoire Sous l'Ancien régime, la lettre de cachet : « Monsieur, Je me suis informé du contenu du présent placet. Et j'ai appris par plusieurs personnes du voisinage que ladite Marie Joseph a été à l'hôpital pour raison de débauches. Les mêmes voisins nous assurent que depuis qu'elle était sortie de l'hôpital, elle n'avait cessé de faire commerce de débauche avec un homme marié qui se nomme Masson Sarrazin. Outre ce que les voisins m'ont dit, j'ai remarqué qu'il y avait un certificat de M. le curé de Saint-Nicolas-des-Champs au bas du présent placet au moyen de quoi j'estime qu'il y a lieu de la faire enfermer à l'hôpital. Commissaire Blanchard. Ce 2 août 1728. Ars.Arch; Bastille 11004, non folioté (1728). » Pendant la Révolution française la pratique de la dénonciation est légitimée et encouragée par le pouvoir révolutionnaire. La période de l'Occupation durant la Seconde Guerre mondiale fut propice à de nombreuses dénonciations de Juifs, de Résistants, de réfractaires au STO, etc.

L'époque de la Guerre froide et le « maccarthysme » aux États-Unis eut également son lot de dénonciations. Sous Besson nous avons le débat sur l'identité nationale qui favorisera à n'en point douter la délation. Il suffit pour en être persuadé de lire les contributions sur le site de Monsieur Besson ICI Pour moi les propos qui y sont tenus sont dangereux et inconsidérés, Ils font preuves de xénophobie et à partir de là il n'y a qu'un pas à sauter. Modèles de lettre de dénonciation
XXIII-91 Paris, le 12 juin 1942. A M. Darquier de Pellepoix. Paris.

Monsieur, J'ai l'honneur de présenter à votre haute et bienveillante attention l'exposé suivant : Garde assermenté, au cimetière du Père-Lachaise, nous avons parmi nous un nommé Elia Kougel, Juif 100 p. 100, sans aucune référence militaire, sans avoir jamais figuré sur les listes de classement des emplois réservés ; il a été nommé alors que les Français mutilés de 19141918, continuent à « sécher » sur lesdites listes précitées. Comment se fait-il aussi que cet individu ait été assermenté avant d'être naturalisé ? Sa naturalisation serait aussi le fait d'influence que vous connaissez, de l'ancien régime. En tout cas, sa présence dans l'administration est des plus suspectes. Son aplomb insolent, tant dans le cimetière qu'au dehors, est un défi révoltant ; ayant déclaré un jour à haute voix : « Les Juifs en connaissent plus long que les Français. » II a été appelé plusieurs fois à l'hôtel de ville pour sa situation de Juif, mais il est toujours retombé sur ses « pattes ». Par suite de quelles influences occultes ? Il s'était fait octroyer la Carte du combattant, par fraude sans doute, mais on la lui a tout de même retirée. En attendant, ce cas ne peut s'éterniser, son dossier doit être riche en surprises. Il serait ridicule que les uns aillent de l'avant pour se laisser étrangler par derrière. En conséquence, je viens vous demander qu'une enquête sévère soit faite sur cet individu, qui occupe un emploi dans l'administration et qui ne lui est pas dévolu. Dès maintenant, il s'agirait de savoir de quelle autorité il est exempt, d'après lui, de porter l'insigne « Juif ». Croyez, monsieur Darquier de Pellepoix... Signé : LOZET. Croix du combattant 1914-1918, médaillé militaire, mutilé de guerre, groupe Collaboration : carte n° 50-143-H, section sociale.

La grippe H1N1.
La Gazette Picarde du 10/11/2009.

On nous parle de cette grippe depuis plus de six mois maintenant. Depuis trois mois il y a environ 10 spots publicitaires de 30 secondes sur chaque chaine de télévision, je n'ai pas fait attention à la TNT. Roselyne a commandé 94 millions de dose de vaccin pour 64,3 millions de Français. Des courriers vont être expédié avec un bon de vaccination. Si nous mettons bout à bout le montant de ces actions je pense que nous devons arriver à une somme astronomique que la Sécurité Sociale va encore se prendre en pleine face. Encore une fois le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ? Mise à part cette revendication un peu terre à terre dite basse contingence matérielle voilà ci-dessous ce que tout cela va nous coûter : Roselyne Bachelot avait déjà révélé les prix des vaccins lors d'une audition devant les sénateurs. En les multipliant par le nombre de doses officiellement commandées on arrive à avoir une petit idée du montant des contrats. • Sanofi-Pasteur : 175 millions d'euros (6,25 euros la dose) • Novartis : 149,44 millions d'euros (9,34 euros la dose) • GSK : 350 millions d'euros (7 euros la dose) • Baxter : 500 000 euros (10 euros la dose) Le total est de 674,9 millions d'euros hors taxes, ce qui fait 712 millions TTC. Un chiffre différent des 804 millions d'euros annoncés par la ministre, qui a eu la maladresse de « mal communiquer, en s'emmêlant les pinceaux sur la TVA, passée de 19,6 à 5,5% au moment de l'autorisation de mise sur le marché », remarque le député PS Gérard Bapt, rapporteur du budget de la sécurité sociale. Chaque assuré social va recevoir individuellement une invitation à aller se faire vacciner. Une première. Les dépenses engagées pour faire face à la pandémie sont estimées à 1,5 milliards d'euros, soit plus de 10% du trou de la Sécu, et que les mutuelles et complémentaires santé seront mises à contribution à hauteur de 280 millions d'euros (avec une augmentation des cotisations ou une baisse des remboursements à prévoir). Sources Le Figaro et Rue89 Alors Français prévoyez dans votre budget 2010 de nouvelles baisses de remboursements de vos médicaments, une participation plus importante de votre franchise, une augmentation de vos cotisations etc... Mais le meilleur est pour la fin car si cette grippe n'est pas plus méchante que les précédentes, ce que j'espère du plus profond de mon cœur, il faudra soigner toutes le pathologies induites par un vaccin préparé dans la hâte et là le cauchemar commence. Mais ce qui est rassurant dans tout cela et qui ne sent absolument pas la magouille c'est que le conseiller du ministre de la santé est un consultant payé par les laboratoires pharmaceutiques. Ne trouvez-vous pas cela étrange ?

Enfin c'est juste mon avis.

En temps de crise.....
La Gazette Picarde le 16/11/2009.

Parler d'identité nationale en temps de crise c'est jouer avec le feux, Le dernier maître dans cette art et en la matière fut un certain A.H. Partie d'une crise aussi grave qu'aujourd'hui la solution trouvée en ses tous débuts semblait fondée et somme toute assez anodine. Seules les moyens mis en œuvre se révélèrent apocalyptiques et dénués de tout sentiment humain. Avant d'être un génocide ce fut avant tout une pensée xénophobe politiquement bien menée et acceptable pour la majorité du peuple allemand. Si le peuple français n'est pas foncièrement xénophobe il peut le devenir avec ce genre de débat et je suis fort surpris qu'à aucun moment ces dérives possibles ne soient abordées. Mais en lisant les commentaires du site de Besson il y a de quoi s'inquiéter. Certains commentaires : (copier-coller)
« Etre francais je ne sais plus ; car j ai cette impression constante d obligation de ne pas dire ce que je pense de ces etrangers qu elle que se soient sa religion, sa couleur, son pays du nord ou du sud du monde, qui nous respectent plus, ni nos lois, ni nos croyances, d etre imposer sans notre avis, de se sentir toujours fautif des malheur des communautees etrangeres. De me faire traiter de fachos des que je sors mon drapeau Bleu Blanc Rouge que nos anciens se sont battu pour qu il flotte fierement au vent ou quand je me léve la main sur le coeur au son de la Marseillaise. alors avec tout ca je ne sais plus trop qu est ce que d etre Francais car se faire traiter de sale Francais ou blanc est tres courant par nos cher Invites qui ne respecte rien.. Alors oui j ai besoin de me sentir Francais » __________________________________________________________________________ « Quest-ce que lidentité nationale Je dirai plutôt, que reste-t-il de notre identité nationale Je laisse à M. Besson et au Président Sarkozy, mais aussi à M.M. Giscard dEstaing et Chirac, qui ont instauré le regroupement familial en transformant une immigration de travail en immigration de peuplement, le soin de lire cette déclaration du Général De Gaulle : C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne. Qu’on ne se raconte pas d’histoire ! Les musulmans, vous êtes allés les voir Vous les avez regardés avec leurs turbans et djellabas Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcher d...la suite est certainement censurée. » Monsieur le moédrateur, ouvre un peu la porte à des discours moins consensuels sur l’identité nationale. Tu es fonctionnaire, ils ne vont pas te licencier. Au, pire, ta carrière en prendra un coup mais tu auras contribué à renforcer une des piliers de notre démocratie : la liberté d’expression. Ouvre ta porte à ceux qui refusent Babel, qui ne sont pas pour le droit du sol, qui s’opposent à la double nationalité, à l’ouverture au flot de l’immigration au nom de bleuettes humanistes, qui vivent dans la peur des cités une cohabitation imposée . Besson, fais nous sourire, quel objectif de vie commun va tu trouver à des femmes voilées parlant à peine le français et à des femmes françaises émancipées depuis 40 ans »

Je n'ai pas choisi les commentaires ils sont sur la première page des contributions. Alors êtes-vous toujours certains que ce débat est nécessaire à l'heure actuelle. Pensez-vous que mes craintes de la montée de la xénophobie soient vaines et infondées. Suis-je

inutilement inquiet, je ne le crois pas. Ma réelle peur c'est d'être impuissant face à cette montée d'un racisme aveugle et dirigée par des politiques qui ne mesurent pas toujours l'ampleur des réflexions qu'ils mènent. Nous sommes en face d'une opération de propagande qui pourrait faire de très gros débats si les démocrates que nous sommes n'y prenons pas garde. Enfin c'est juste mon avis.

Thierry Henry.
La Gazette Picarde le 20/11/2009.

Quand on finit par brûler ce que l'on avait commencé par adorer. Je ne tombe pas dans le mystique mais je ne peux m'empêcher de penser à cette parabole de l'humanisme chrétien. Comment interpréter ce déchainement populaire et médiatique. Comment se fait-il qu'un homme supporte ainsi les critiques les plus acerbes ? Intentionnel, geste réflexe, erreur d'arbitrage voici autant de motif de montrer son mécontentement. Mais ce mécontentement est-il directement adressé à Thierry Henry ou est-il destiné à d'autres ? Nous vivons une déviance de notre société qui désigne un bouc émissaire à son propre mécontentement. Notre société étant sans bon-sens et sans esprit critique n'a de cesse a s'attacher à des faits divers qu'à des problèmes de fonds. Les médias sensibles à tout ce qui peut faire vendre leur papier s'emboitent immédiatement dans cette brèche. Sommes-nous face à une société en déliquescence, je le pense malheureusement, alors n'ayant pas la prétention d'être un psychanalyste je laisse le débat entre vos mains et j'attends vos réponses afin d'ouvrir un débat sur ce sujet qui en soi n'en est pas un concernant le geste de Thierry Henry mais qui en est un sur la situation de nos sociétés.

Je vous remercie d'avoir parcouru ce recueil. Je n'y dis pas que des bêtises et avec le recul certains articles se révèlent exacts. Amitiés sincères. Christian

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful