Plan de communication 2010-b

PLAN DE COMMUNICATION

du diocèse de Toulouse

PLAN DE COMMUNICATION du diocèse de Toulouse

AvAnt-propos

F

ruit des remarques et suggestions recueillies au cours de la démarche Ecclésia 31 suscitée par la lettre pastorale de Mgr Le Gall « Annoncer ensemble la bonne nouvelle aux pauvres », et dans le sillage des orientations et chantiers annoncés lors du rassemblement de la Pentecôte 2009, voici enfin le « Plan de communication de l’église catholique en Haute-Garonne ». « La communication n’est pas une activité de plus de l’église, mais l’essence même de sa vie. » (1) Ce document (disponible gratuitement sur Internet et auprès de service de communication) est l’expression de cette conviction : il établit un diagnostic de la communication au sein du diocèse, précise l’objectif et les orientations pour l’avenir, détermine les priorités, le calendrier et les modalités de mise en place. Il constitue ainsi une « feuille de route » pour les prochaines années. Un axe a été choisi, « l’Église communion » : « Faire de l’église la maison et l’école de la communion : tel est le grand défi qui se présente à nous dans le millénaire qui commence, si nous voulons être fidèles au dessein de Dieu et répondre aussi aux attentes profondes du monde. » Et pour cela, « Avant de programmer des initiatives concrètes, il faut promouvoir une spiritualité de la communion…» (2) « La spiritualité de communion manifeste un changement fondamental dans l’histoire de la spiritualité chrétienne. Nous passons du primat de l’individu à l’équilibre entre personne et communion. Cette démarche correspond tout à fait aux attentes du Concile Vatican II qui a changé la manière de voir l’église catholique dans bien des domaines. Mais cela rejoint également les attentes profondes

des femmes et des hommes d’aujourd’hui, les signes de temps qui permettent d’espérer en l’avenir de l’humanité. » (3) «Une spiritualité de communion, comme le demande le pape pour toute l’église au seuil du nouveau millénaire, n’est pas une simple variante de son style de vie. Elle est une nécessité absolue, l’instrument indispensable pour que l’église puisse accomplir ce qui est sa véritable raison d’être sur la terre.» (4) Tel est le défi qui nous est présenté et auquel le service de communication souhaite apporter sa contribution. Nous ne pouvons évidemment pas décider de la volonté de communiquer et de dialoguer de l’Église en Haute-Garonne. Cela incombe aux paroisses et communautés pastorales, aux différentes instances, conseils et services, aux groupes et associations au sein desquels le dialogue ouvert et loyal et la participation de tous à l’action communautaire se vivent et se pratiquent depuis longtemps. A toutes ces personnes le service de communication du diocèse souhaite proposer dés maintenant un pacte de bienveillance et d’amour réciproque, condition indispensable pour que puisse se réaliser la promesse de Jésus « Là où deux ou trois sont unis en mon nom, je suis au milieu d’eux » (Mt 18, 20). « Jésus au milieu de nous est l’âme de la communication. Sans lui, les moyens de communication sont sans vie et inutiles... » (3) Toulouse, le 25 mars 2010 Jean-Marie Dessaivre, Directeur de la Communication du diocèse de Toulouse

Mgr Claudio Celli, président du Conseil pontifical pour les communications sociales Jean-Paul II, Lettre Apostolique Novo millennio ineunte (n°43) (3) « Une spiritualité de communion », Chiara Lubich, éditions Nouvelle Cité, 2004 (4) écrit le cardinal Miloslav VLK, archevêque de Prague.
(2)

(1)

2

.........................................................20 3 ...........................................17 CoordinAtion .............................................. 5 Audit Au sEin du dioCèsE ................ 6 Analyse des « revues de presse »............................................ 8 Synthèse des divers entretiens..............................................12 CiblEs............ 16 6 7 8 urgEnCEs .............................................................. 6 Synthèse de l’analyse des remontées d’Ecclésia31 concernant la communication ................ 15 Tout public .....................................................19 Et surtout… ................................. 14 Les catholiques pratiquants....................................................................... mEssAgEs Et moyEns ..................PLAN DE COMMUNICATION du diocèse de Toulouse tAble des mAtières Page 1 2 3 EnjEux .................................. 4 ContExtE .......................................................................14 Les « ouvriers de la moisson » ........... 8 4 5 objECtif .................................................... 15 Le « continent numérique » et les standards de demain .............................

mais l’essence même de sa vie. ainsi qu’un effort en matière de communication externe qui soit honnête. ouverte. Dans ce travail auprès des médias. et saint-Esprit. la communion est la source de la mission. telle qu’elle s’exprime dans la vie. » (9) « Au milieu d’un environnement social transformé comportant un grand nombre de groupements ayant des visions du monde différentes. président du Conseil pontifical pour les communications sociales. » « De nos jours. courageuse et qui montre que la confiance dans l’amour est la voie choisie par Jésus et constitue donc la voie des chrétiens. et notamment les enjeux sont librement inspirés des « Thèses pour un plan de communication de l’église catholique à Luxembourg » publié en septembre 2004. . trois attitudes fondamentales sont indispensables : l’honnêteté. IIe s. Certaines vraies crises. qui vivent une seule vie divine. Le même élan qui unit est aussi celui qui rayonne. est ce qui unifie et donne du sens à tous les autres aspects de la vie de l’Église. De ce fait. » (5) « selon la foi chrétienne. » « la communication de la bonne nouvelle de l’amour de dieu pour tous les hommes. enjeux « La communication est indispensable à la pratique de la foi et indispensable à l’action de l’église dans le monde (communication interne et externe). Ce type de crises pourrait être réduit. Père.trouve son origine et déjà sa préfiguration dans le mystère fondamental de l’éternelle société de dieu. l’union entre les hommes . • Et « afin que tous soient un… » (8) montre bien que la communion est également le but. les processus de formation d’opinions ont lieu de plus en plus au sein même des médias et à travers eux. 1.PLAN DE COMMUNICATION du diocèse de Toulouse « la communication n’est pas une activité de plus de l’Église. » (5) (6) « Une communication interne médiocre ou qui fonctionne mal conduit tôt ou tard et inéluctablement à une mauvaise communication externe. l’église catholique représente un important groupe social. fils. De plus. 4 Mgr Claudio Celli. ni une mièvrerie et montre bien que l’amour réciproque.21 (9) Plusieurs éléments de ce document. Instruction pastorale «Communio et Progressio» sur les Moyens de communication sociale (1971) n°8. sont des crises faites maison. voire évité au moyen d’une communication interne plus conséquente dans laquelle tous les membres de l’église devraient être engagés. la communication externe veut dire avant tout un travail auprès des médias. mais aussi nombre de « tempêtes dans un verre d’eau » qui nuisent à l’image de l’église sur la scène publique et remettent en question sa crédibilité.en tant que fin principale de toute communication . la mort et la résurrection de jésus Christ. même si le nombre de ses membres diminue et que la baisse de la pratique représente un défi permanent. » (6) La communion – unité dans la diversité – est la source et la fin de la communication : • « Voyez comme ils s’aiment » (7) n’est ni une naïveté. les médias sont devenus un outil essentiel pour la communication entre les hommes et les femmes qui ne se rencontrent pas autrement en face à face. Communion et Mission sont étroitement liées. » « Le travail de communication dans les conditions imposées par la société actuelle implique une amélioration significative de la communication interne en favorisant des relations de partenariat et l’ouverture au dialogue à tous les niveaux. (7) Tertullien. Apologétique 39 (8) Jean 17.

(10) L’objectif de coordination au sein d’un 2. (11) « Il y a une église dans ma vie » en 2008-2009. recevoir» en 2010-2012 (12) Cf l’enquête de l’IFOP. l’Institut Catholique. » « Dans et par les médias. Le séminaire diocésain.1 décidées les orientations et campagnes de communication selon les différents niveaux communication concernant les messages et géographiques dont le diocèse se doit de tenir encycliques du Pape (et notamment le mescompte dans ses orientations et ses plannings. national. Les différentes instances de communication interne de l’Église permettent au diocèse d’exprimer ses suggestions et de participer à sa mesure aux prises de décisions. par des reportages sur la vie de l’église et sur la foi des chrétiens. Contexte 2. (10) Pour la campagne 2009-2010. « Donner. sont notamment tions établissent également des choix de 2. Aux niveaux inter-diocésains et provincial. Ces attitudes sont également valables pour la communication interne.l’ouverture et la transparence. tions mais les adapter au contexte particulier d’un département où le pourcentage de Au niveau national. dans notre société ou dans le village global qu’est devenu notre monde.1. • laisser un message fort sur vos convictions profondes pour votre famille. Le travail de l’église en matière de communication doit. « l’année sacerdotale » en 2009-2010). «Le catholicisme en France en 2009» publiée en juillet 2009. Si l’église participe à ce processus par des propositions de sens et de foi. sont marginalisés. à donner à l’église les moyens de vivre et d’agir . vos proches. » « En fidélité à Jésus-Christ et à sa Parole. dès lors. provincial et interdiocésain où certaines orientations sont prises. Divers services.2. pour les générations futures. sage concernant la Journée mondiale des communications sociales) et le thème de l’an. Ces motivations sont : • manifester son espérance dans ce que l’église peut apporter au monde de demain .3 « Conseil de la communication » de ces différents niveaux de communication au sein du diocèse reste à conforter et développer. les hommes et les femmes témoignent de diverses manières de ce qui est important pour eux. et Radio Présence. • contribuer. par le fait qu’il accueille les séminaristes de 17 diocèses peut également être classé dans ce groupe. • prolonger au-delà de votre propre vie l’aide et le soutien que vous lui avec toujours apporté . plutôt que de parler des besoins des diocèses. sont également décidées les campagnes de communication pour le denier de l’Église (11). sont décidées les oriencatholiques et de catholiques pratiquants est tations de la Conférences des Évêques de parmi les plus bas de France. (12) France. mouvements et congrégaAu niveau international. tant vers l’intérieur que vers l’extérieur. et la campagne nationale de « Dons et legs ». 5 . l’église se doit d’être l’avocate de tous les hommes et femmes qui. l’objectif et de « privilégier » les motivations des testateurs. elle annonce aussi le Royaume de Dieu.1 La communication de l’Église catholique en Haute-Garonne s’inscrit dans un contexte international.2 Le Plan de communication du diocèse ne née (Après « l’Année Saint Paul » en 2008souhaite pas remettre en cause ces orienta2009. » 2. prêter une voix précisément à toutes ces personnes et défendre leurs préoccupations.

Mais il est important de remarquer • Une analyse des revue de presse des deux que l’optimisation des outils n’entraîne pas années écoulées forcément une amélioration de la commu• Un entretien avec chacun des membres nication. Audit Au sein du dioCèse 3.3 unE synthèsE dE l’AnAlysE dEs rEmontÉEs d’ECClÉsiA31 ConCErnAnt lA CommuniCAtion est présenté dans le tableau suivant : ConstAts Et quEstions la communication est un acte essentiel qui prend sa source en Dieu-Trinité. Les fonctionnements centraux pompent beaucoup d’énergie et si on n’y prend garde. 3. et plusieurs professionnels du doit être replacé dans son contexte et sa situamonde des médias qui pouvaient nous tion étudiée selon l’objectif pour lequel il est apporter un regard extérieur. comment peut-on incarner ce que nous disons. l’enseignement des valeurs. et de se rendre • L’analyse des remontées d’Ecclésia 31 compte d’un certain nombre de dysfonctionconcernant la communication nements. incompréhensible .2 C’est pourquoi. » (Documents épiscopat n°16/novembre 2003) . conventionnelle. là où elles sont. si nous ne comprenons pas ce que nous disons . Une organisation. les frais de siège deviennent exorbitants. information. quand elle prend de l’ampleur. risque toujours d’oublier en cours de route le but qu’elle poursuit. il en résulte un grand décalage entre les propositions de l’Église et les attentes des gens non seulement sur la forme (« le langage est loin de nous.3. et de nouer un dialogue au cœur même de leurs préoccupations. la tradition. utilisé. d’autres mettent en avant l’accueil et l’écoute. Et finalement. éloigné du quotidien . Quelle image donnons-nous de l’Église ? Sommes nous dans le domaine de la foi ou de la morale ? Notre communication est elle enseignement. la communication d’un message et d’une culture chrétienne . un certain nombre encourt même le risque répandu de confondre de responsables de services diocésains et les objectifs et les moyens (13). nous avons situation des outils utilisés permet d’évaluer utilisé les trois méthodes suivantes : leur incidence et pertinence. il y a un décalage 6 (13) C’est ce que dénonçait déjà le père Jean Joncheray aux Assises de la Communication diocésaine en 2003 : « Toute organisation. afin d’établir le diagnostic dans le diocèse en analysant d’abord la de la communication diocésaine. il est souvent constaté un manque de relations de proximité. C’est le risque de la bureaucratie. mais aussi sur le fond (« Comment rejoindre les personnes en recherche et ceux qui ne sont pas chrétiens ? La messe est ennuyeuse. Cette approche souvent pratiquée du Conseil épiscopal. au service de la communion entre nous et avec Dieu. y compris dans les organisations humanitaires. avec le désir de rejoindre les personnes en recherche. les énergies servent à faire survivre l’organisation alors qu’au départ elle n’est pas à son propre service mais au service du but qu’elle s’est fixée.1 Établir un diagnostic de la communication 3. tout service a immanquablement tendance à tourner sur soi. C’est la force centripète. une méconnaissance de nos quartiers et des préoccupations des gens. ou ouverture et relation avec Dieu et entre nous ? Comment passer de l’Église culpabilisante et dominatrice à l’Église message d’amour et le faire savoir ? des sensibilités diverses s’expriment : certains insistent sur l’identité. informer n’est pas communiquer »). c’est une affaire d’initiés . Chaque outil de doyens.

d’échange tant au niveau individuel qu’institutionnel. leurs attentes. par l’exemple plus que par les discours. Communiquer. Certains constatent la difficulté de communiquer et travailler ensemble entre prêtres et laïcs. entre les structures diocésaines et la réalité du terrain. de joie. c’est communiquer dans la diversité Pour être missionnaire. celle qui nous convient le mieux est d’être des témoins par notre façon de vivre. une méconnaissance des groupes existants. très motivés se découragent ? »). doit apprendre à mieux communiquer. leurs peurs. Il faut donner envie (enVie). une démarche collective : Accueil. questionnements. nécessité de se forger une âme diocésaine car c’est le moyen le plus efficace d’éviter de tomber dans les cloisonnements et les intégrismes. d’une Église plus proche « que nous soyons instruits ou non ». Donner à voir des chrétiens joyeux . Cette appréhension disparaît lorsqu’une équipe d’animation pastorale (EAP) fonctionne correctement dans un réel souci de co-responsabilité et de communion. c’est d’abord se taire et écouter. utiliser les moyens de communication à bon escient. la communication devrait donner envie aux personnes de l’extérieur de rejoindre la communauté : « Voyez comme ils s’aiment ». d’où la nécessité d’être nourris et soutenus par la Parole et la prière. un regard positif. là où il se trouve. porter la bonne nouvelle du couple. par une attitude de paix. une nécessaire formation : La communication demande anticipation. de témoignages d’une vie de foi vécue au quotidien. sans vouloir les récupérer. 7 . communiquer pour être compris. Bloque-t-on les gens si on parle de notre foi ? Non. d’espérance. rapidité de réaction et varie dans sa forme selon les populations auxquelles on s’adresse . La communication est un art difficile parsemé de pièges : humilité et compétence sont nécessaires pour utiliser les médias sans perdre son âme. Il ne s’agit plus de vouloir convaincre. par la joie de vivre ensemble. témoigner : Annoncer la Bonne Nouvelle peut prendre plusieurs formes . Nous sommes dans une logique de proposition et d’accompagnement. sans les juger. On peut. une ligne de crête entre l’amour et la fidélité à notre église… ») s’exprime une grande soif de lien. chacun de nous. Écouter : Communiquer. leurs doutes. donner à voir l’amour vécu . apporter quelque chose et amener un questionnement. dans la mesure où on apporte une réponse à un questionnement. écoute et partage . la transmission passe par la transformation de soi .entre les homélies et la vie des chrétiens. avec parfois dans l’Église elle-même. de la famille et de nos communautés : notre communication doit être « habitée » de l’intérieur. Les uns comme les autres souhaiteraient que leurs rôles soient mieux reconnus et craignent parfois d’être écartés des prises de décisions. alors que certains. Il faut accueillir et écouter les personnes là où elles en sont. communiquer par ce que l’on est. parfois leurs révoltes. de contacts. employer des termes simples . entendre leurs besoins. Notre relation avec le Christ doit « suinter » et interpeller. de projet commun. notamment chez les jeunes (« Comment fédérer les diverses propositions faites aux jeunes et les rejoindre dans leurs Conditions indisPEnsAblEs une démarche personnelle : La communication commence par le silence pour entendre la communication entre Dieu et nous .

8 (14) Cette analyse des revues de presse est basée sur les quelques éléments recueillis et donc succincte car aucune recension systématique des parutions et diffusion n’avait jusqu’à présent été effectuée. 3. mettre en place une permanence d’accueil et d’écoute (des lieux de rencontre : café éthique) . Au travers des diverses parutions dans la presse au cours des deux années écoulées.Villemur. bioéthique. . émissions de radio ou télé viewer personnellement. sont fréquemment réalisés sans que le service de communication en soit informé. Il ne s’agit pas de faire pour les autres mais avec eux (vivre la solidarité). formées au relationnel) et des moments conviviaux (journées « Portes ouvertes ») . sites web. plusieurs professionnels du monde des médias • et tantôt les deux à la fois : montrent que « co-habitent » dans le diocèse Lettre pastorale. Ecclésia 31. du diocèse (« décloisonner ») . solidarité. • utiliser Internet pour communiquer vite avec tous (site web. Molex . nos paroisses et nos mouvements vers le monde. l’image de l’Église diocésaine est perçue de manière mitigée : • tantôt positive : Cercle de silence. l’Église doit faire des propositions qui correspondent aux attentes des personnes qui ont soif de spiritualité et donner une image d’ouverture tant sur le plan de la pensée que du langage pour accueillir le plus grand nombre dans la charité. c’est ainsi que grandit « l’âme diocésaine ». favoriser le partage avec les différents mouvements et communautés . plusieurs types de communication qui oeuvrent souvent de manières disparates et sans liens forLes médias identifient souvent l’Église diomels entre eux. défense des minorités). et laïcité. Amener l’Église dans la rue (« sortir des bénitiers ! ») : ouvrir la communauté des fidèles. un certain nombre de res• tantôt négative : nominations de prêtres. respect des personnes. accueillir à bras ouverts ceux qui viennent vers nous en prenant le temps de les écouter… ramener l’Église au présent (elle est trop tournée vers le passé) et rendre le langage de l’Église 3. Lorsque l’Église intervient dans les grands débats de société (justice.5 lEs divErs EntrEtiEns avec les membres Pensée sociale de l’Église… du Conseil épiscopal. elle n’est pas « hors sujet » et généralement sa voix est écoutée et appréciée. ou un livret (bulletin paroissial ou de doyenné) qui témoigne du dynamisme de l’Église locale . mettre en place des équipes d’accueillants (des petites équipes ouvertes sur les autres. soigner l’accueil : distribuer la feuille à l’entrée des messes avec le sourire .ProPositions tisser des liens dans la communauté : mettre en place des équipes ayant le souci permanent de la communion interne et externe (chaque groupe devrait avoir un responsable qui soit connu de tous) . avec toujours pour objectif de favoriser la rencontre réelle : « il faut un vis-à-vis pour le dialogue ». développement durable. Il en résulte que certaines publicésaine avec l’évêque et cherchent à l’intercations. Fête des peuples. mieux informer sur les groupes fonctionnant au sein de la paroisse.4 l’AnAlysE dEs rEvuEs dE PrEssE plus accessible à tous . du doyenné. ponsables de services diocésains et de doyens. et pour cela : • diffuser au delà des paroissiens (dans toutes les boites aux lettres et tous les villages) un tract de présentation de la paroisse et de ses activités. blog…).

pastorale familiale. institutionnel. Il est indispensable de trouver rapidement d’autres rédacteurs bénévoles car il ne sera pas possible de tenir longtemps ce rythme. nous étudions diverses solutions de gestion et d’évolution du site. Quel dommage qu’elle n’aie qu’un millier d’abonnés ! D’autre part. Une réorganisation des dimensions diocésaines et provinciale de la Radio en étroite collaboration avec les services de la communication des diocèses concernés est vivement souhaitée. la communication interne est inéluctablement basée sur l’utilisation de la messagerie. les nominations. intranet et e-mailings Qu’on le veuille ou non. Beaucoup d’échos positifs de la nouvelle maquette de la revue ainsi que de la qualité des articles publiés (« La plus belle revue diocésaine de France ! »). et les événements qui intéressent l’ensemble du diocèse. Après une première phase de mise en place du site Web. la réalisation de la revue pèse beaucoup trop lourdement sur les épaules de sa Rédactrice en chef. radio Présence Radio de qualité au contenu riche et varié. Actuellement.Modes de communication utilisés et observations 3. Le coût de la radio pour le diocèse de Toulouse est élevé et certains le perçoivent comme disproportionné par rapport aux retombées spécifiquement diocésaines. revue foi et vie. une synergie avec Foi et Vie. et la couverture de la Haute Garonne n’est pas entièrement assurée par Présence Toulouse. (Les émetteurs de Luchon et St Gaudens sont reliés aux programmes de Présence Lourdes). Ce n’est pas le cas actuellement. Radio régionale indépendante des services de communication des diocèses de la Province. pour le diocèse de Toulouse. les déclarations et prises de parole (discours. interactivité) et du contenu (manque de rédacteurs assidus). homélies…) de nos évêques. Ces documents soulèvent plusieurs questions. la dimension « diocésaine » de la radio est intégrée dans la diffusion « régionale ».1 lE dioCèsE Et lEs sErviCEs dioCÉsAins La communication du diocèse a un caractère officiel. presbytérium…) et adressés (souvent par messagerie) à leurs membres ou aux chrétiens concernés dans le diocèse. pastorale de la santé. lettres. lettres d’information Divers documents sont réalisés par certains services (Catéchèse. Il est indispensable. notamment pour la phase de mise ne place d’un annuaire « on line » prévue pour 2010.5. catéchuménat. 9 . mais une lourdeur dans la gestion de la forme (créativité. Cela concerne notamment. et d’autre part que l’archevêché. les services et les doyens disposent selon leurs responsabilités d’un accès à des fichiers fiables (c’est à dire constamment mis à jour) et facilement exploitables. Avant d’être rédigés. d’une part que chacun dispose d’une adresse Email et la consulte chaque jour. quelle concertation est établie avec l’archevêché et les autres services en ce qui concerne notamment l’agenda ? Qui les rédige ? Qui en vérifie le contenu et notamment le langage utilisé (jargon) ? site web et news letter Des échos positifs. « le mensuel des catholiques du diocèse » C’est le journal officiel du diocèse.

celui-ci naît ou est entretenu par une « mauvaise attitude » vis à vis des personnes auxquelles on s’adresse . • radio Présence : Les activités des doyennés. Il les met alors en contact avec des « personnes ressources » compétentes en fonction des demandes. Cela est regrettable et ne facilite ni le travail des journalistes.relations presse Le service communication est de plus en plus sollicité par certains services pour promouvoir tel ou tel événement auprès des médias. Ne pouvant également suivre tous les médias. également dans ce cas. 10 . sa propre ligne de communication et ses propres outils (feuillet. Cela est d’autant plus vrai vis à vis de l’évêque qui. personnalise la position de l’Église. unitÉs PAstorAlEs Et PAroissEs Communication interne : feuillets paroissiaux C’est au cœur des paroisses et principalement par les interventions des prêtres et des EAP auprès des fidèles que se nouent qualitativement et quantitativement des relations étroites avec les chrétiens du diocèse. Il est également de plus en plus sollicité par les médias désireux d’informations sur tel ou tel sujet. l’objectif ne doit pas être de se présenter ou présenter nos activités.2 lEs doyEnnÉs. aux yeux des médias. Mais. paroisses et même des services diocésains sont peu diffusées sur Radio Présence qui ne dispose pas actuellement d’un décrochage local pour le diocèse. il est parfois utile de préparer un interview et qu’il soit entouré de personnes ressources selon les sujets abordés. d’une manière générale. site web. et pages web (pour tous) témoignent de la vitalité de l’Église locale. les services diocésains et les doyennés n’ont pas de budget dédié à la communication ou disposent de très peu de moyens. ou à l’initiative de journalistes. il serait souhaitable cependant de lui faire parvenir une copie des articles après parution (et émissions après diffusion). Un « journal de l’actualité diocésaine » est souhaité. mais de répondre aux questionnements. il n’est pas rare que chacun mette en place son planning. Attention au jargon ! Souvent. certains événement locaux trouvent un écho dans la presse locale. • relations presse : à l’initiative de certains doyennés (ou certaines paroisses). Il est évident que le service communication n’a pas pour vocation de centraliser toutes les relations avec la presse.5. radio…) sans tenir compte de ce qui se fait au niveau diocésain et de ce qui pourrait être mutualisé. Ce n’est pas toujours le cas. et il apparaît que parfois les médias ont été contactés directement sans que le service communication en ait été informé.5. Il est manifeste également que certains médias recherchent les contacts directs et craignent les « filtres ». ni le service lui même qui ne peut en ce cas bénéficier de l’appui du service de communication.3 AttEntion ! Alors que. Communication externe • journaux de doyennés (PlC) distribués « toutes boites ». 3. 3.

il nous semble particulièrement nécessaire de relever les points suivants : Par manque de temps. . Ce type de communication « virale » et informelle est extrêmement puissant. notamment entre les prêtres (qui se regroupent parfois par affinité) et les évêques. et des téléphones portables (SMS). – faire en sorte que les messages des uns et des autres soient bien compris. Les divers entretiens ont fait apparaître un souci majeur de communication interne.rien ne peut remplacer les entretiens en face à face. des réseaux sociaux tels que Facebook. ces rencontres sur le terrain avec chacun sont particulièrement enrichissantes de part et d’autre et seront poursuivies. Par contre.6 En synthèsE des diverses investigations effectuées. Même quand ils investissent ces médias (par exemple en créant un site web événementiel) leur présence active est volatile et ne peut rester pérenne au delà d’un an ou deux. Youtube. à cause de la culture du secret qui subsiste en certains milieux. les propos recueillis convergent. Cette position est difficile à tenir car inévitablement le travail collaboratif supposent de nombreux échanges d’informations qui sont facilement réalisables par Email. ou. 11 . Aujourd’hui. une conversation téléphonique. Radio Présence) ou très peu présents. échappe à tout contrôle et peut véhiculer aussi bien des rumeurs que des bonnes nouvelles. Beaucoup de décisions sont ressenties comme imposées sans concertation préalable. certains ne disposent pas d’adresse Email et n’en veulent pas. les jeunes sont absents des circuits de communication traditionnels du diocèse (Foi et Vie. et parfois même.3. Même si. avant que les personnes concernées en soient informées. et qu’un dialogue constructif soit établi. Ce manque de reconnaissance réciproque engendre une réelle souffrance qui peut amener certains à se démotiver totalement de la mission qui leur a été confiée. divers réseaux de communication cohabitent et sont généralement beaucoup plus rapides et beaucoup plus efficaces que les réseaux institutionnels ou hiérarchiques. l’Église ne peut ignorer ces pratiques et se doit d’en tenir compte. avec une moindre efficacité. ils sont grands utilisateurs d’Internet (MSN). et entre les laïcs en mission ecclésiale et les prêtres (et la hiérarchie). au bout d’une vingtaine d’entretiens. sites Web. Ainsi il n’est pas rare qu’une information transmise et retransmise par Email soit connu de tous avant qu’elle ait été officiellement annoncée. Si l’on veut assurer une bonne communication. Et même. C’est pourquoi certains rechignent à utiliser la messagerie. Certains gardent des contacts étroits avec leurs amis pendant des années même lorsque les études les ont dispersés aux quatre coins de la France ou du monde. Myspace. un tiers seulement des entretiens prévus a été effectué à ce jour.

nationaux. une nécessité non pas seulement de réfléchir ou prier ensemble. esprit » avec un logo adapté. régionaux et inter-diocésains. objeCtif 4. (15) En conformité avec les lignes de communication des divers contextes internationaux. ou dans lesquelles l’Église diocésaine prends partie. de culture et de religion différentes et souvent sans aucune culture religieuse . page 3 à 6. parfois leurs révoltes . les familles. sans les juger. de communion. les jeunes dans leurs préoccupations essentielles . qui s’exprime par un message simple et dans lequel tous puissent se retrouver. 4. Le diocèse de Cambrai indique : « 1 million d’hommes à aimer ». dans les deux sens du mot : • Agir ensemble : « entre nous » : cela suppose un minimum d’entente. Souvent nous la supposons et passons directement à l’opérationnel. leurs attentes. accueillir et dialoguer avec des jeunes d’origine. (16) Foi et Vie n°48 de juillet-août 2009. leurs doutes.1 Devant la disparité des types de communication qui s’épanouissent au sein de l’Église diocésaine. il nous semble indispensable de trouver un objectif suffisamment fédérateur. • Agir ensemble : non pas « pour » les autres mais avec » les autres . cette demande revient constamment dans les remontées Ecclésia à tous les niveaux. sans vouloir les récupérer. non pas transmettre un message mais découvrir et parcourir un bout de chemin avec l’autre. Et. 12 .une immense soif de « communion » est exprimée partout et de mille manières . entendre leurs besoins. leurs peurs. non pas pour les pauvres mais avec les pauvres . et en conformité avec les orientations pastorales annoncées par Mgr Le Gall lors de la messe d’Ecclésia 31 le jour de la Pentecôte 2009 (16). au delà des fonctions. rejoindre les couples. d’une communion spirituelle profonde. Mais est-ce vraiment le cas ? Ne devrions nous pas y consacrer tout le temps nécessaire ? C’est le thème principal du chantier lié à la complémentarité laïcs – ministères ordonnés – religieux. (15) Le diocèse de Lyon a choisi un plan d’action sur trois ans sur le thème « Servir l’homme tout entier : corps. des missions et des positions hiérarchiques. il nous semble que le thème central de la communication du diocèse pourrait être l’Église communion. mais d’agir ensemble. accueillir et écouter les personnes là où elles en sont. âme. de cohésion.

où sont éduqués les ministres de l’autel. jalousies. Qu’est-ce que cela signifie concrètement ? Ici aussi le discours pourrait se faire immédiatement opérationnel. et en entête de divers constant de faire vivre la communication documents. les personnes consacrées. des masques de communion plus que ses expressions et ses chemins de croissance. à son frère dans la foi. Une spiritualité de la communion consiste avant tout en un regard du cœur porté sur le mystère de La Trinité qui habite en nous.4 Ce thème serait ensuite décliné en divers raît maintenant sur Foi et Vie. Lettre Apostolique Novo millennio ineunte. symbolise ce message dans les deux sens. en portant « les fardeaux les uns des autres » (Ga 6. le considérant donc comme « l’un des nôtres ». pour lui offrir une amitié vraie et profonde. défiance.4. 4. n° 43 4. pour l’accueillir et le valoriser comme un don de Dieu : un « don pour moi ». pour deviner ses désirs et répondre à ses besoins. 23.2) et en repoussant les tentations égoïstes qui continuellement nous tendent des pièges et qui provoquent compétition. si nous voulons être fidèles au dessein de Dieu et répondre aussi aux attentes profondes du monde. Une spiritualité de la communion est aussi la capacité de voir surtout ce qu’il y a de positif dans l’autre. et pas seulement pour le frère qui l’a directement reçu. les moyens extérieurs de la communion serviraient à bien peu de chose. Une spiritualité de la communion. cité. de montrer que la d’unité (la croix) et de diversité (les communication est pleine lorsqu’elle volutes) pour bâtir l’Église de demain devient dialogue authentique et récipro(dessin à compléter). Ils deviendraient des façades sans âme. cela veut dire la capacité d’être attentif.3 La croix occitane.) Audience du pape Paul VI le 28 juillet 1976. Une spiritualité de la communion. les agents pastoraux. pour savoir partager ses joies et ses souffrances. c’est enfin savoir « donner une place » à son frère. il faut promouvoir une spiritualité de la communion. sur le messages selon les « cibles ». Lumen Gentium. Avant de programmer des initiatives concrètes. (17) Le Concile emploie souvent ce terme : « L’église est une communion de foi et de charité » (cf. lorsque la communion permet l’expression d’un seul cœur et d’une seule « âme diocésaine ».« L’Église Communion » (17) « Faire de l’Église la maison et l’école de la communion : tel est le grand défi qui se présente à nous dans le millénaire qui commence. 9 spécialement. Ne nous faisons pas d’illusions : sans ce cheminement spirituel. 13 . 13. » Jean-Paul II. avec le souci site du diocèse. où se construisent les familles et les communautés. dans l’unité profonde du Corps mystique. 49. en la faisant ressortir comme principe éducatif partout où sont formés l’homme et le chrétien. etc. telle qu’elle appa. carriérisme. mais ce serait une erreur de s’en tenir à une telle attitude. et dont la lumière doit aussi être perçue sur le visage des frères qui sont à nos côtés.

Messagerie. messAges et moyens Cible et message Espaces. religieux et laïcs en mission « faire de l’Église la maison et l’école de la communion » 14 . utiliser ce langage n’est pas une aide pour la mission. Personnel de l’archevêché et de la maison diocésaine « faire famille » Avant d’envisager une quelconque communication externe. Intranet et bulletins internes. les « ouvriers de la moisson » 5. Nous avons certainement un effort important à faire pour nous entraîner en interne à utiliser un langage qui nous prépare à communiquer à l’externe avec des mots compréhensibles par tous.1. Puis. 5. mouvements. ne serait-ce que pour que le personnel puisse relayer correctement les informations Le service de communication souhaite travailler en totale synergie avec les doyennés et les services. La mise en place d’une News letter suppose également qu’une équipe de rédacteur en prenne en charge la réalisation.1.Prêtres. de nombreux messages et des bulletins internes issus de services diocésains diffusent des informations avec un langage de « boutique » qui – nous l’espérons. Cibles. nous souhaitons consacrer un temps de rencontre personnalisé avec chaque responsable. mettre en place un réseau de correspondants afin de pérenniser une collaboration efficace.1. afin de mieux connaître les réalités et les besoins de chacun. que ce soit par messagerie ou newsletter. Observations Réunions du personnel et rencontres conviviales 5. Pour la communication interne. Nous étudions actuellement cette possibilité en lien avec le service informatique de l’évêché (élie Saliba) et la gestion de l’annuaire (P. paroisses et communautés. Communiquer la moindre information aux services.3.1. temps et outils pour le dialogue 5.doyens Rencontres personnalisées et responsables de services diocésains et échanges par messagerie ou de mouvements Mise en place d’un réseau de correspondants.1. prêtres. Même si leur objectif est la communion.2.5. il est toujours indispensable d’informer et communiquer en interne.est compris des destinataires. Christian Teysseyre). nécessite de mettre en place des fichiers qui soient facilement exploitables par les uns et les autres. bâtir ensemble l’Église de demain Dans un premier temps.

ils cherchent à rayonner Attention ! Il est essentiel dans du bonheur de l‘évangile vécu ces journaux de ne pas parler dans la vie de tous les jours.fidèles « bâtir ensemble l’Église de demain » (18) Revue « Foi et Vie » 5. et avec une attention rien de l’Église.2… ou lointain une Église qui dialogue avec son temps Malgré les progrès enregistrés. Distribués « toutes boîtes ». l’objectif du site diocésain. Une proposition sera faite prochainement pour faciliter sur notre site la recherche d’informations et de contacts et favoriser l’interactivité. Certaines de ces campagnes sont élaborées au niveau de la province et réalisées selon les possibilités de chaque diocèse 5.3.5. Site Web diocésain et sa Newsletter Devant la multiplicité des réalités sur le terrain.1. les médias… utilisent tous les outils de communication interne et externes disponibles 5. est de montrer l’unité dans la diversité.1. 5.donateurs « donner » « recevoir » Les diverses campagnes du denier de l’Église. et donc de faire le lien avec les nombreuses réalisations (et parfois autres sites) dans les doyennés. Proche… une Église proche de vous 5. les catholiques pratiquants à la fois outil de formation et expression de l’âme diocésaine. tout public Journaux paroissiaux ou de doyenné Plusieurs de ces journaux se mettent en place. (18) à la place de « Mensuel des catholiques du diocèse de Toulouse » 15 . Le don fait partie d’un échange où chacun est invité à donner et recevoir selon ses talents. Mais le principal défi du site est d’être tourné résolument vers les internautes qui cherchent sur le site une information ou un renseignement et d’utiliser un langage qui soit compris par tous. particulière aux pauvres de toute sorte. nous ne sommes pas encore satisfaits du site et étudions actuellement diverses améliorations notamment autour de l’agenda et d’une présentation plus conviviale. Nous souhaitons que les services et mouvements s’y expriment davantage et que les prêtres et EAP y témoignent de leurs réalisations. Foi et Vie est le « journal officiel » du diocèse.3.2. nos soucis de « boutique interne au plus près des préoccupations de d’adopter un langage compris par» et des gens du quartier ou du des personnes qui ne connaissent canton. outre d’être la voix officielle du diocèse. des chantiers diocésains. Nous souhaitons que les services diocésains utilisent davantage le site officiel du diocèse.2.3. paroisses et mouvements.2.2. pour le séminaire.

» (19) Site Web. pensée sociale de l’Église.1. 16 (19) à dire autrement en quelques mots ! . un grand frère. environnement.les jeunes « l’Église est une famille où tu peux trouver un père.4. Le Pèlerin… Il n’est pas choquant que diverses voix s’expriment avec des spécificités différentes. radio et télévision : Peu à peu nous cherchons à établir des relations de confiance avec chacun. Myspace… Café rencontre Il appartient aux jeunes chrétiens d’investir eux mêmes les espaces d’Internet qui leurs sont familiers. d’unité et de communion. Et il appartient seulement aux adultes de leur faire confiance et leur apporter les moyens de pouvoir le faire. respect des pauvres et des minorités. Nous constatons la nécessité de mettre en place des séances de média-training pour préparer ceux qui le souhaitent (où qui le doivent) aux interviews de radio et télévision. bien au contraire. L’objectif est de montrer que l’Église n’est pas sclérosée et sait dialoguer avec son temps sur les grands sujets d’actualité : bioéthique.4. La Voix du Midi. développement durable et équitable. Newsletter Réseaux sociaux : Facebook. La Croix. La Vie. Ce chantier ne concerne pas le seul service de communication car le moindre reportage ou interview nécessite des « personnes ressources » qui soient susceptibles de répondre correctement aux journalistes. à condition toutefois que transparaisse le même souci de dialogue. une grande sœur. le « continent numérique » et les standards de demain 5.Médias « chrétiens » régionaux et nationaux : Radio Présence.3. une mère. Il est essentiel lorsque nous avons l’occasion d’intervenir dans les médias d’éviter de parler de nos problèmes internes. 5. 5.2… ou lointain une Église qui dialogue avec son temps Médias « laïcs » régionaux et nationaux de presse écrite. avec qui tu peux parler de tout ce qui t’intéresse ou te préoccupe. un ami qui t’accueille et qui t’aime.

les personnes consacrées. les doyennés. 6. avec la afin de mutualiser les moyens et d’éviter que triple mission : chaque service acquiert et gère des docu. • Création d’un « service documenta• Création d’un réseau de correspondants tion » commun à tous les services diocésains dans les services et les doyennés.de faire connaître les réalisations locales (site Web.2 CommuniCAtion ExtErnE . n°43 Chaque année.d’être là où ils sont et. où se construisent les familles et les communautés.1 CommuniCAtion intErnE • sensibilisation et formation : « Avant de programmer des initiatives concrètes. la Journée mondiale des communications sociales offre la possibilité de soigner les relations avec les personnes qui travaillent dans les médias et permet aux membres de l’église de réfléchir sur différents aspects de la communication avec les médias. urgenCes Tenant compte de la situation et des objectifs assignés. à la science des dans le diocèse dans les domaines de la médias (médias training) et à l’utilisation communication et des médias serait orgad’Internet. les agents pastoraux. et une promotion active des abonnements. des acteurs de communion. (21) • Promotion d’un événement diocé• mise en place d’un annuaire « on-line » sain récurrent et fédérateur (comme par mis à jour et exploitable par les services et exemple « Les entretiens de Valpré » à Lyon. soit la fréquence de parution. le 16 mai). (22) ou le colloque « Fragilités Interdites » en janvier 2009 s’il était reconduit régulièrement… (20) (21) 17 . il faut promouvoir une spiritualité de la communion. où sont éduqués les ministres de l’autel. . (22) Jean-Paul II. nous serons amenés à réduire soit le nombre de pages. en lien avec ments identiques. bulletins parois• recensement des personnes ressources siaux. le dimanche précédent la Pentecôte (En 2010. Si les moyens nécessaires ne peuvent être accordés. de services et de doyennés…) compétentes susceptibles d’être interviewées. un soutien financier aux rédacteurs. » (20) • Coordination de l’agenda au niveau de l’archevêché et publication sur Internet afin que toutes les instances diocésaines ou régionales puissent s’y référer. il apparaît primordial et urgent de mettre en place les éléments suivants : 6.et de relayer localement les informations diocésaines et les médias diocésains. • formation de l’ensemble des collaboraUne journée de rencontre de l’ensemble teurs salariés ou bénévoles de façon ciblée de ce réseau avec tous ceux qui œuvrent à l’écriture journalistique. Foi et Vie. le service de communication. Lettre Apostolique Novo millennion inueunte. • Pérennisation de la nouvelle mouture de foi et vie par un appel systématique aux « correspondants » et aux bénévoles. en lien avec les divers instances de l’Institut Catholique).6. en la faisant ressortir comme principe éducatif partout où sont formés l’homme et le chrétien. nisée chaque année.

pourrait être développer la dimension diocésaine de la planifiée et organisée régulièrement.• Promotion de rencontres régulières avec la presse et les médias sur les grands thèmes d’actualité. voire d’encourager de telles discussions et des débats.fr. Plusieurs journaux ont vu le jour en 2009. les services diocésains et les associations ou mouvements lors de la conception et la mise en place de leurs propres pages sur le site diocésain ou de leurs propres sites Internet. il incombe au Service de communication de conseiller et de soutenir les communautés pastorales. Il est souhaitable que la réorganisation • Une fête diocésaine. doyennés. tables rondes. et sa événements importants pour l’Église en dimension provinciale en étroite collaboraHaute-Garonne s’essoufflent (25) et devraient tion avec les Services Communication des être repensés pour répondre de façon approdiocèses concernés priée aux besoins religieux et spirituels de La production propre d’émissions de radio notre temps. La participation active et engagée aux débats de société doit se faire de façon offensive.3 AutrEs suggEstions chrétiennes locales ou régionales. infos pratiques et meilleure interactivité…). devraient être organisés pour tous les collaborateurs et collaboratrices ainsi qu’un échange • développer les journaux distribués des expériences. sercast » sur Internet représente une posvices. (24) Un projet d’évolution du site est en cours d’élaboration. En plus de la conception. radio en étroite collaboration avec le service de communication du diocèse et en • Le pèlerinage annuel à Lourdes et d’autres synergie avec Foi et Vie et le site web. de la gestion et de l’actualisation du site web http://toulouse. « toutes boites ». • resserrer les liens de collaboration et de partenariat avec les radios et télévisions 6. … sibilité de présence publique qui dépasse le cadre de la presse écrite et de la radio • Des rassemblements festifs réguliers elle-même. paraphrasés des chaînes de radios ou diffusées en « podet discutés à tous les niveaux : conseils. (23) • Amélioration du site Web pour permettre aux internautes de poser des questions (interactivité) et obtenir des réponses (contacts. le travail de l’Église gestation. une journée de renactuelle de Radio Présence permette de contre des membres de l’Église. (23) (24) 18 .catholique. constructive. La vision chrétienne de l’Homme et du monde doit y apparaître clairement. • Aider les jeunes à animer un « réseau d’amis » avec la mise en place d’une newsletter et l’expression de témoignages sur Facebook. (en partenariat avec l’École de Journalisme de Toulouse) sur des thèmes d’Église et de • Des thèmes annuels pourraient être lancés et la société qui seraient mises à la disposition diffusés tout au long de l’année. • rédiger de façon professionnelle des communiqués de presse et les envoyer régulièrement à tous les médias.4 AuPrès dE lA PrEssE. EAP. Cette mise en place n’aurait pas vu catholique en Haute-Garonne consiste à : le jour sans l’accompagnement efficace sur le terrain de Bayard Service Édition. (25) plus de 90% des participants sont des retraités. mais aussi critique. etc. Il s’agit de lancer. plusieurs autres sont en 6. par exemple par l’organisation de forums de discussion.

2 La mise en place opérationnelle et la coorresponsable de la communication de dination des actions de communication l’ICT et du Directeur de Radio Présence. Son rôle est de : • définir les orientations et les priorités des actions de communication à mettre en place sur le diocèse • établir le calendrier des évènements à promouvoir • décider des ressources humaines. du 7. 19 . Christian Teysseyre. Presse Régionale . les associations et mouvements en matière de conceptualisation de leurs relations publiques. Fabio Bertagnin (Rédacteur en chef du Site Web et de sa News Letter). P. cela implique : • informer le public sur les engagements très divers des chrétiens et de l’Église ainsi que sur les convictions qui sont à la base de tels engagements. interne sont assurées par le service de Des membres extérieurs sont souvent communication afin d’ établir un maxiinvités.5 lE trAvAil dE rElAtions PubliquEs signifie pour l’Église catholique en HauteGaronne d’informer de façon positive ce que veut dire « être chrétien aujourd’hui » et de démonter les préjugés éventuels envers les chrétiens et l’Église. (création et formation d’un réseau de personnes ressources) 7.1 Il appartient au Conseil de la communication de coordonner les actions de communication qui impliquent le diocèse.• organiser des conférences de presse à l’occasion d’événements importants • répondre aux questions de journalistes et aux demandes d’interview • mettre en place une cellule de crise si nécessaire • établir de bonnes relations avec les représentants de tous les médias • produire une revue de presse comprenant les articles importants en relation avec l’Église et la société. (Rédactrice en chef de Foi et Vie). Anne Reboux (Rédacrice en chef de Foi et Vie). 6. festival du film religieux ou de musique religieuse. • publier régulièrement des rapports ou dossiers sur les activités et la vie de l’Église • organiser des évènements à caractère social (ex. techniques et financières nécessaires. CoordinAtion 7. • évaluer les résultats Ce conseil est actuellement composé de Mgr Le Gall. Jean-Marie Dessaivre (Directeur de la communication du diocèse). les paroisses. Concrètement. colloque…) • soutenir et coordonner le travail de communication auprès des médias lors de projets du diocèse qui ont un certain impact public • conseiller les communautés pastorales. Il se réunit tous les mois. notamment le Directeur de mum de synergie entre les médias. les groupes d’Église.Voix du Midi et le Le service de communication est actuelDirecteur d’agence de Bayard Service lement composé de Anne Reboux Édition.

la communication n’est pas simplement une question de technique et de flux d’information.avril 2010 éditeur : bayard Service édition grand Sud-ouest . régionaux et nationaux. • Rassembler. paru dans Communicatio Socialis 2-2003. mais est surtout un acte d’amour.Son rôle est de : • Mettre en place et animer un réseau de correspondants. Beaucoup actuellement ne sont pas représentés. Jean-Marie Dessaivre (Directeur de la communication du diocèse). Cela signifie : la qualité de la communication dans un diocèse ne se mesure pas simplement à l’aune de la technique employée et en fonction de la quantité d’informations.cef. et vérifier constamment si nos actions sont réellement au service de l’Unité. la diffuse à la radio. en relation avec les médias locaux. notamment Bénédicte Rigou-Chemin (rédactrice dans Foi et Vie) et Mireille Renard (Gestion de l’Agenda sur le site diocésain). vérifier. page 131. la publie dans la revue Foi et Vie. mouvements et paroisses concernés. doyennés et paroisses. • Veiller en permanence à ce qu’un réel dialogue s’établisse au sein de l’Église et avec le monde contemporain. Cela se traduit automatiquement par de bonnes relations publiques : ils sauront que nous sommes chrétiens parce qu’ils voient que nous nous aimons.fr (actuellement une cinquantaine). et sur le site diocésain.Imprimerie : AliAsprint - 31 240 l’unIon Fabio Bertagnin (Rédacteur en chef du Site Web et de sa News Letter). Le service de communication agit comme une interface au cœur des médias diocésains. Ainsi. Il est souhaitable et souhaité que le Directeur de Radio Présence Toulouse soit également membre du service de communication du diocèse. White s. • Animer le réseau des rédacteurs du site (actuellement une centaine plus ou mois actifs) et des contributeurs 8.05 62 74 78 20 . (L’original est en anglais. et surtout… « la communauté est l’objectif principal de la communication. il suffit à l’archevêché. (27) Robert A.blagnac .j. souligne le document de base sur la communication de l’Église catholique « Communio et Progressio ». Participent également à titres divers plusieurs prestataires ou bénévoles. : « The Church : Image of Christ? Or a Whited Sepulcher? » Conférence du 6 décembre 2002 lors du 75e anniversaire de l’UCIP. Traduction : Service communication et presse de l’église à Luxembourg) Supplément au n° 56 de Foi et Vie . une paroisse ou un service diocésain de transmettre l’information au Service communication pour que celui-ci la relaye aux correspondants dans les services. Cette vision de la communication est fondée sur une théologie de l’incarnation et de la trinité. et la transmette si nécessaire aux journalistes dans les médias appropriés. mais elle dépend de la qualité de la communauté et des relations fraternelles vécues dans un amour chrétien. mouvements. . contrôler et « dispatcher » les informations selon leurs destinations. (26) au site Messesinfo. » (27) Service de Communication du Diocèse de Toulouse 25 mars 2010 20 (26) Il est prévu d’étoffer cette équipe d’un (ou d’une) secrétaire afin de dégager Anne et Jean-Marie de nombreuses tâches administratives très chronofages. rédacteurs et contributeurs dans les services.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful