You are on page 1of 7

Éloïse Lara Desrochers

Plateforme électorale

Candidate à la présidence

Association Générale des étudiants et étudiantes du Cégep de Victoriaville

Mandat 2011-2012

C’est la vie que l’on mène qui rend la beauté possible David Leblanc

PRÉAMBULE
Cette citation de l’auteur David Leblanc est une représentation presque sans faille de la principale motivation qui me pousse à m’impliquer dans le mouvement étudiant québécois. En effet, l’option de prendre en charge le contrôle de sa vie m’apparait comme étant au centre du principe de base de l’implication sociale. Prendre le contrôle de sa vie nécessite aussi une compréhension du monde qui nous entoure. Actuellement, je conçois que les étudiants québécois auraient fortement avantage à prendre une plus grande place dans la société. Nous devons prendre en main notre avenir. Faisons de notre collectivité un endroit où l’égalité des chances pour tous demeurera l’attraction principale de nos politiques, où l’individu québécois pourra avancer comme bon lui semble à travers le chemin de son avenir. Voilà donc que je me présente, avec assurance, comme candidate à la présidence de l’Association Générale des Étudiants et Étudiantes du Cégep de Victoriaville pour le mandat 2011-2012. J’ai la volonté de bien mener les différentes décisions prise afin de vous représenter adéquatement. J’appréhende avec beaucoup de détermination et de cran ce deuxième mandat au sein du conseil exécutif de l’AGEECV. Cette plateforme vous éclairera, je l’espère, un peu mieux sur les raisons qui me pousse à me présenter à ce poste. Vous y trouverez un bref historique de mon implication depuis mes débuts, ma vision d’une association étudiante ainsi que différents projets que j’ai le désir de voir développer au cours de la prochaine année.

À partir du tout début…
D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu une curiosité pour les choses qui échappait à ma connaissances. J’ai toujours eu le désir d’en savoir plus et de vouloir comprendre l’inconnu. C’est dans cette idée que j’ai un jour décidé de vouloir m’impliquer dans un groupe nommé « Jeunes sans frontières » qui partait au Nicaragua. Je n’étais qu’en secondaire 4, et j’étais loin de comprendre ce qu’un tel voyage allait m’apporter. Ces deux semaines furent l’élément déclencheur de la vie que je mène présentement. J’ai compris que de rester assis à contester les décisions était loin de faire avancer les choses. L’impact du changement que ce périple m’avait apporté c’est tout de suite laissé voir; j’ai eu la demande de la part des enseignants organisateurs d’accompagner avec eux le prochain voyage. Voilà que depuis ce temps, je mets les mains à la pâte dès qu’il est possible pour moi de le faire. Dès mon entrée au cégep, j’ai pu observer une vie collégiale active dans plusieurs domaines. J’ai tout de suite voulu y mettre mon grain de sel. Le club Nord-sud, le comité des Midis concert, ainsi que plusieurs autres projets tels Cégep en Spectacle se sont avérés pour moi un réel tremplin pour mon implication sociale. Au fil des projets, j’y ai consacré toujours tout le temps que je pouvais y mettre. Mais les heures manquaient à ma vie pour pouvoir accomplir tout ce que je voulais. J’ai donc pris la décision d’étirer mon pré-universitaire (Sc. Humaines) sur trois ans, question de bien vivre mes années collégiales puisque pour moi, école n’égale pas simplement études bien que celle-ci soit primordiale. Le cégep est, selon moi, un endroit parfait pour découvrir les voies que l’avenir peut nous offrir. L’expérimentation, la découverte, et l’implication favorise grandement le développement de la personne. En étant cégépiens, nous avons la chance de pouvoir s’épanouir sous toutes les facettes de notre vie.

Entre septembre 2010 et avril 2011…
Cette année, j’ai donc voulu relever un défi supplémentaire. Celui de m’impliquer au sein de l’association étudiante. C’est donc avec un grand stress que je me suis présenté comme Viceprésidente de l’AGEECV. Une fois ma victoire confirmé, l’inconnu se présentait devant moi. Je voulais accomplir plusieurs projets, mais mon insécurité face à ce que je pouvais faire me tracassais. Mais le temps n’a pas été long avant que je comprendre ce pourquoi j’étais là. Les actions menées par la Fédération Étudiante Collégiale du Québec mon tout de suite charmées. Au retour de mon premier congrès de la FECQ, j’ai su ce que je voulais faire; mener un combat sans merci à ceux qui disent que les étudiants ne s’intéressent pas à ce qui se passe autour d’eux. Le mouvement étudiant québécois est un regroupement de jeunes qui veulent détenir les reines de leur vie, qui veulent faire avancer les choses pour le meilleur. J’ai donc mené plusieurs dossiers au sein de l’AGEECV, mais celui qui a sans doute pris le plus de mon énergie cette année est celui de la hausse des frais de scolarité. Il est primordial pour moi que les étudiants québécois aient leur mot à dire quant à la hausse annoncé lors du dernier budget provincial. J’ai donc mis temps et énergie pour informer et sensibiliser l’ensemble des étudiants, la population ainsi que nos élus aux conséquences d’une telle hausse sur l’accessibilité aux études supérieures.

Tout récemment, j’ai été nommé officiellement pour siéger sur le Comité Consultatif sur l’Accessibilité Financière aux Études (CCAFE). CCAFE : Les étudiants recommandés par la FECQ sont finalement nommés MONTRÉAL, le 24 mars /CNW Telbec/ - Éloïse Lara Desrochers, étudiante au secteur pré universitaire au Cégep de Victoriaville et Guillaume Néron, étudiant au secteur technique au Cégep de Saint-Félicien, ont finalement été nommés hier en fin d'après-midi (23 mars 2011), après 9 mois d'attente, au Comité consultatif sur l'accessibilité financière aux études (CCAFE). Ce comité est primordial pour les étudiants puisqu'il sera appelé à conseiller la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, sur la question des frais de scolarité1. La présence d’étudiants sur ce comité est primordiale puisque celui-ci a comme mandat de conseiller la ministre de l’éducation sur différents dossiers que celle-ci lui soumet concernant l’aide financière aux études ou les droits de scolarité par exemple. C’est donc avec fierté que je représente désormais les étudiants québécois de secteur pré-universitaire sur ce comité.

L’AGEECV c’est quoi…?
Je ne peux vous cacher qu’en début d’année, j’étais loin de savoir tout ce qu’une association étudiante comprenait. Au fil des mois, j’ai découvert les différentes facettes du pouvoir que celle-ci détient. En participant aux différentes instances de la FECQ lors des congrès où des conférences téléphoniques par exemple, j’ai développé des liens avec des étudiants de partout à travers le Québec. C’est ainsi que j’ai vu d’autre façons de faire, d’autres projets, et que j’ai compris la raison d’être d’une association étudiante. Tout d’abord, l’AGGECV est là pour VOUS, pour défendre VOS intérêts, et pour faciliter VOTRE vie. En plus des nombreuses activités comme la semaine de la joie et les partys, nous sommes là pour vous représenter à l’interne, sur les différents comités du Cégep où siègent le personnel (commission des études, Conseil Administratif, Affaires Étudiantes…). De plus, nous sommes aussi vos représentants au niveau national, lors de rencontre avec la Fédération Étudiante Collégiale du Québec par exemple. Le mandat d’une association étudiante est très large, et je vous garantis que je saurai bien répondre aux différents besoin de celle-ci.

Une nouvelle instance?
Avec l’année d’implication que j’ai acquise, j’ai pu observer que les étudiants manquaient de représentativité au sein des décisions de l’association étudiante. Voilà pourquoi je propose de mettre sur pied une table de concertation afin de favoriser l’implication de tous parmi l’AGEECV. Les différents groupes du cégep y siègeront. Les membres de comités ainsi que les
1

COM DE PRESSE

étudiants de tous les programmes décideront des grandes lignes que devra mener le conseil exécutif. La table de concertation sera composée de deux sous commissions. La première, la Commission des comités (CC), réunira un membre de chaque comité étudiant du Cégep, géré par l’AGEECV. Le représentant pourra être soit le président ou tout autre membre du comité en question. La deuxième commission : la Commission des programmes (CP) sera composé d’un étudiant de chaque programme collégial qui se donne entre nos murs. En conclusion, la CC et la CP formeront la Table de concertation (TC). Celle-ci se réunira environ 1 fois par mois, ou plus au besoin, afin de se tenir informer des orientations que prend l’exécutif. De plus, elle pourra apporter des propositions de modifications aux décisions qu’elle juge incorrecte. En bref, cette instance favorisera la participation active au sein de l’AGEECV. De plus elle guidera les décisions prises. o La table de concertation comprendra donc :  Un étudiant(e) de chaque programme du Cégep de Victoriaville  Un étudiant(e) de chacun des comités de l’association étudiante  Des membres du comité exécutif de l’AGEECV  *lors de décisions extraordinaire, des membres des organisations sportives et culturelles seront invités. o Objectifs principaux :  Orienter les principales décisions prises par le comité exécutif  Assurer une meilleure diffusion de l’information au sein des étudiants  Mieux représenter les étudiants de chacun des programmes

Reprographie
Voici un extrait du document produit par Simon Harvey, coordonnateur aux affaires étudiantes de la Fédération étudiante collégiale du Qc. C’est dans l’optique de développer l’offre de service de l’Association étudiante que se plan s’inscrit. Il répond à un besoin criant de la population étudiante sur le manque de service d’impression que le collège offre. La situation actuelle est critique. L’application de la loi 100 dans le milieu collégial prévoit que lors du départ à la retraite d’un poste du personnel du cégep, que ce poste soit aboli si nécessaire. Dans ce cas, la personne s’occupant des services de reprographie ne sera remplacée lors de son départ pour la retraite. Déjà que la disponibilité de se service est restreint du au manque de disponibilité, qu’est ce qui arrivera lors de son abolition? La mission de l’Association étudiante étant d’améliorer la condition de vie des étudiantes et étudiants, il va de pair de répondre à ce besoin. C’est dans ce cadre qu’une évaluation des ressources humaines, financières et immobilières sera effectuée dans ce document. Pour consulter le document complet, suffit de nous faire la demande.

Revalorisation des activités culturelles
Un de mes objectifs pour l’an prochain, sera de m’attaquer à la revalorisation de la culture au sein du cégep. Loin de moi l’idée de vouloir délaisser tout ce qui se fait de sportif dans nos murs, mais je crois qu’il y a beaucoup de travail à faire afin de remettre les activités culturelles au centre de nos préoccupations. La première chose à faire sera de s’assurer que le journal étudiant L’Inculte se remette sur pied dès la rentrée automne 2011. Ce dernier est un véhicule parfait pour diffuser de l’information à travers les membres. Développer le potentiel de la radio étudiante en y instaurant des émissions hebdomadaires, et non seulement de la musique en continu.

Hausse des frais de scolarité
Que serait ce document sans une section sur le dossier de la hausse des frais de scolarité. Cette année, plusieurs actions ont été menées. À la suite de l’annonce officielle de la future hausse des frais universitaire, les étudiants de partout à travers le Québec se sont mobilisés et nous avons senti un réel vent de guerre envers le gouvernement. En effet, la hausse de 1625$ à fait réagir les jeunes du Québec. Le combat n’est qu’à son début, et la mobilisation sera au cœur des mesures à mettre de l’avant l’an prochain. Plus nous serons, plus le mouvement sera unis et nous vaincrons. J’ai l’espoir que cet enjeu touchera un nombre de plus en plus grandissant d’étudiants et que nous ferons de grandes choses. Les pages de notre histoire s’écrivent, et nous en ferons partie! Voici deux objectifs simples et efficaces qui feront avancer notre campagne : o Organiser des rencontres d’informations pour tous, afin de se tenir au courant des avancements de la campagne o Mettre sur pied un comité de mobilisation qui sera actif dans les différentes actions

Lien à développer
Les liens entretenus entre le C.I.F.I.T., l’EQMBO, et le cégep sont parfois difficile. La communication entre chacune des bâtisses afin de valoriser l’implication de tous dans les activités. Il s’agira d’entretenir des liens solides entre tous afin de diffuser l’information dans ces différents lieux et développer des projets communs. De plus, il faudra assurer un suivi constant du développement des dossiers concernant les résidences. Pour ce faire, la possibilité de mettre sur pied un comité formé de quelques résidents nous permettra de mieux comprendre leur réalité et leurs besoins.

En conclusion, j’espère que j’aurais le plaisir de vivre encore une fois une très belle année en votre compagnie. L’association étudiante est un cadeau qui m’est offert, et ma volonté de m’y impliquer n’a jamais été aussi importante. Je vous souhaite à tous un très bel été, et j’ai déjà hâte de mener pleins de projet à vos côtés! Éloïse Lara Desrochers Étudiante de 2ième année en Sciences Humaines Profil monde et société

Heureux Celui qui dans la vie De tous les jours, avance Sûr de qui il est -David Leblanc-