FC Barcelone 0 Paradou AC 0

Les surdoués du PAC malmènent le Barça !

JSK

Tedjar out face à Annaba
«Je ne veux prendre aucun risque»
programmation, notre fin de saison sera infernale»

Hannachi «Avec cette

MCA
De notre envoyé spécial à Anvers

Il ne s’est pas présenté à l’entraînement hier

Bedbouda «Je veux faire comme Saïfi» Zekri boude

JEUDI 12 MAI 2011 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1561 PRIX 20 DA

C’est lui qui a massacré le MCA face au Kwara en 2007

Attention à cet homme face au Maroc !
Abdouni
«Il nous avait traités

de terroristes»

De Casa, Lemmouchia et De Casa, Lemmouchia et Allioui abordent le derby Allioui abordent le derby
Lemmouchia «Déçu d’avoir
perdu à Annaba, il m’a promis une revanche à Marrakech» Allioui «Khaled est comme un frère, mais le 4 juin, pas de place aux sentiments»

USMA

Les joueurs rassurent :
USMH

«Une victoire face au Mouloudia et ce sera le déclic»

Mezaïr signe pour 12 mois
Gamondi ne restera pas
CRB

02

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup d’œil Équipe nationale

Ils ont évolué ensemble à Lyon

rencontrent et abordent (déjà) le derby !
tifienne à Casa, l’arrière droit du Wydad Casablanca et de la sélection marocaine, en l’occurrence Jamal Alioui, s’est rendu à l’hôtel Atlas où étaient logés les joueurs algériens pour retrouver surtout son ami d’enfance, en l’occurrence Khaled Lemmouchia, et partager avec lui quelques heures, avant qu’il ne rejoigne le lendemain, la capitale des HautsPlateaux. Le milieu de terrain des Verts, qui paraissait très heureux de rencontrer à nouveau son copain, avec lequel il a partagé beaucoup de bons moments lorsqu’ils évoluaient ensemble il y a quelques années de cela au centre de formation de l’Olympique Lyonnais, s’est longuement attardé à discuter avec lui et à se remémorer quelques bons souvenirs, et tout ça dans la bonne humeur. sant visiter les lieux touristiques les plus connus de la ville royale. Il l’a par la suite invité à l’accompagner à son domicile pour prendre un café et discuter plus sereinement.

Jamal Alioui et Lemmouchia se
Il l’a accompagné pour passer une échographie
Comme tout le monde le sait, Khaled Lemmouchia souffre actuellement d’une petite blessure aux adducteurs. Une blessure qui l’a empêché au dernier moment de prendre part au match de samedi dernier face au Coton Sport. Ainsi, et après avoir quitté le domicile du joueur marocain, ce dernier et le joueur sétifien se sont dirigés vers une clinique privée que connaît parfaitement bien l’international des Lions de l’Atlas pour que Lemmouchia passe une échographie et déterminer avec exactitude la gravité de son cas. C’est Alioui qui le lui a recommandé. Par la suite, le défenseur du WAC a reconduit son pote à bord de son véhicule au complexe sportif Mohamed-V, où se trouvait l’équipe sétifienne pour y effectuer une légère séance d’entraînement. ses coéquipiers ont été passés à tabac par des personnes proches du club, qui voulaient à tout prix leur faire peur pour qu’ainsi, ils cèdent la rencontre. Lemmouchia a lui aussi signifié à son ami que l’ESS avait été marginalisée au Cameroun, par des décisions arbitrales très contestables, qui ont contraint le club à concéder une lourde défaite (4-1). Les présents ont été de ce fait unanimes à dire que le football en Afrique n’était pas prêt à progresser avec ce genre de pratiques scandaleuses.

Ils se sont donné rendez-vous à Marrakech le 4 juin
Bien entendu, les deux joueurs n’ont pas manqué d’aborder la rencontre retour qui mettra aux prises les deux sélections marocaine et algérienne dans le grand stade de Marrakech, dans un peu moins d’un mois maintenant. Un match très important pour les deux pays en vue d’une qualification à la prochaine phase finale de la CAN 2012, qui se tiendra conjointement au Gabon et en Guinée équatoriale. Si pour Alioui, la victoire demeure plus que primordiale pour sa sélection pour prendre la tête du groupe D et distancer les Verts, le milieu de terrain algérien a estimé qu’un match nul sera un bon résultat pour son équipe, qui conservera du coup toutes ses chances de qualification. Les deux joueurs sont revenus aussi sur le match aller qui a vu l’EN l’emporter assez péniblement sur le score d’un but à zéro, en espérant que la manche retour se tiendra dans le même état d’esprit de fair-play qui a caractérisé la rencontre du 27 mars. Notons que lors de ce match aller disputé à Annaba, Jamal Alioui était sur le banc et n’a pas été incorporé par son coach, Eric Gerets. Il a tenu néanmoins à échanger son maillot à la fin de la partie avec Lemmouchia, qui fut, ce soir-là, le meilleur joueur côté algérien. Samir B.

Les deux joueurs ont évoqué leurs périples africains
Au moment de leur présence dans le hall de l’hôtel Atlas, Alioui et Lemmouchia ont évoqué, en compagnie de quelques autres joueurs de l’Entente de Sétif, les périples en Afrique noire, souvent difficiles, qu’effectuent les clubs maghrébins pour y disputer leurs différentes rencontres continentales. A ce sujet, Jamal Alioui s’est dit surtout outré par les manœuvres extrasportives, ditil, qu’emploie au vu et au su de tout le monde, le club double champion d’Afrique, en l’occurrence le Tout Puissant Mazembe pour se débarrasser de ses adversaires. Le joueur marocain a affirmé que son équipe, le WAC, avait vécu l’enfer le week-end dernier à Lubumbashi, à l’occasion du match retour perdu face à cette formation congolaise. Plusieurs de

e retour du Cameroun où elle avait été sèchement battue par le Coton Sport de Garoua (4-1) pour le compte des huitièmes de finale aller de la Ligue des champions africaine, la formation de l’Entente de Sétif avait pour rappel fait escale durant la journée d’avant-hier dans la capitale économique du Maroc, Casablanca, avant de regagner le pays hier matin. Profitant donc de la présence de l’équipe sé-

D

Le Marocain a servi de guide au Sétifien
Après quelques minutes passées à l’hôtel Atlas, les deux joueurs ont fini par quitter les lieux ensemble en début d’après-midi pour aller faire un petit tour du côté du centre-ville de Casablanca. Jamal Alioui a bien entendu servi de guide au joueur algérien, en lui fai-

Approché par nos soins au moment de sa présence à l’hôtel Atlas, le latéral droit marocain nous a exprimé sa grande joie de rencontrer à nouveau son copain d’enfance, Khaled Lemmouchia, et partager avec lui quelques moments ici à Casablanca. Le sociétaire du WAC et ancien joueur du FC Metz avoue que le Sétifien représente plus qu’un frère pour lui, malgré la grande rivalité sportive qui existe actuellement entre les deux pays. «Khaled et moi avons grandi ensemble à Lyon. C’est plus qu’un frère pour moi et je ne vous cache pas que je lui voue un grand respect. On a partagé ensemble d’excellents moments et je suis vraiment très ravi de le revoir. Il a eu une carrière très réussie et on a vu lors du dernier derby maghrébin, qu’il était en pleine forme. Je suis content pour lui et je lui souhaite beaucoup de succès à l’avenir.»

Alioui : «Khaled, Lemmouchia «J’ai rencontré c’est comme un Alioui à Casa et voilà ce qu’on s’est dit» l’heure je suis concentré à fond sur coup en seconde période dans le Bonjour Khaled, bien rentré ? frère pour moi» ce duel retour qu’on livrera contre sens où nous avons eu du mal à Hamdoulilah, on vient juste de
déposer bagage. On est très fatigués mais ça va aller, car on a besoin de bien récupérer pour préparer ce match retour qu’on livrera vendredi (demain, ndlr) face au Coton sport. On a deux jours pour le faire, on tâchera de tout oublier pour remonter ce score concédé en déplacement et essayer de se qualifier. Vous croyez toujours à la qualification, après ce lourd revers ? Bien sûr qu’on y croit. Je ne vous cache pas que l’exploit réussi par la JSK qui a remonté un 3-0 face aux Gabonais du FC Missile et l’excellente opération réalisée par le MCA contre le Dynamos nous poussent à croire vraiment en nos chances. Comme on dit, jamais deux sans trois, et croyez-moi nous sommes déterminés à s’aligner sur cette voie et offrir une qualification à nos fans à la phase des poules de la Champion’s League. Pour ce faire, on compte beaucoup sur notre public que j’espère va venir en nombre nous encourager à remonter ce handicap du match aller, car je pense vraiment qu’on a le potentiel pour renverser la vapeur. Comment expliquez-vous ce naufrage, on va dire inhabituel, pour l’ESS ? Même si je n’aime pas trop commenter la prestation de mes camarades, je dirai qu’après avoir bien tenu le coup en première période, je pense que nous avons accusé le faire face aux conditions climatiques très pénibles ; et c’est ce qui a fait basculer le match. Pour revenir à ma défection, ce n’était pas facile pour moi de suivre ce match à partir des tribunes Vous n’avez pas été aligné face au Coton sport ; pouvez-vous donner les raisons ? J’ai ressenti une douleur aux adducteurs, et après avoir attendu jusqu’au dernier moment, j’ai préféré ne pas prendre de risque, surtout que la fin de la saison s’annonce pleine en matière de challenge, que ce soit avec mon club l’ESS ou l’Equipe nationale. J’ai préféré rater un match que d’être indisponible pendant plus d’un mois, surtout que des rencontres décisives m’attendent en championnat et avec la sélection algérienne. Passons au sujet de l’Equipe nationale ; Benchikha vous a-t-il appelé pour vous mettre au courant d’une éventuelle sélection ? Sincèrement, j’étais au Cameroun avec mon équipe et croyezmoi que je ne suis au courant de rien du tout. On annonce la mise à l’écart de quelques joueurs internationaux évoluant au sein du championnat local qui devraient laisser place à des revenants. vous vous sentez visé ? Non, alors là pas du tout. Pour Coton Sport vendredi, après, avec l’EN je sais qu’un gros match nous attend face au Maroc à Marrakech, et on fera tout pour être au top le jour du match. Il y aura Adlène Guedioura qu’on annonce comme renfort, un joueur qui répond au même profil que vous ; des appréhensions pour votre place ? Pas la moindre. Je ne suis pas nouveau dans cette Equipe nationale et puis, moi, j’ai toujours été favorable à la concurrence pourvu qu’elle soit saine. Sincèrement, je connais mes qualités donc, tout renfort à même d’apporter un plus à la sélection est le bienvenu Pensez-vous à ce derby retour contre le Maroc ? C’est normal, il ne faut pas se mentir. Après le match gagné à Annaba on a bien fait le vide, mais maintenant que la date du rendezvous approche, on commence à discuter et à s’impatienter un peu, et puis voilà. Vous avez effectué une petite escale à Casablanca ; parlez-nous un peu de vos retrouvailles avec votre ami Jamel Alioui… Effectivement, durant ce bref passage à Casa, j’ai eu l’occasion de rencontrer mon ami Jamel Alioui qui est un international marocain et avec qui j’ai fait toutes mes classes en jeunes en France. Il s’est rendu à l’hôtel pour s’enquérir de

«Face à l’Algérie, la victoire sera primordiale pour nous»
Etant un international marocain, on n’a pas manqué d’aborder avec le joueur ce match retour à Marrakech qui s’annonce explosif, sportivement parlant. Conscient de l’importance de cette partie, notamment pour sa sélection, Alioui nous dira : «Après notre défaite lors du match aller, je pense qu’on n’a pas trop le choix que de gagner cette deuxième manche, d’autant qu’elle se jouera chez nous. La victoire sera primordiale pour nous pour reprendre confiance et prendre une sérieuse option pour la qualification à la prochaine CAN. On comptera sur nos supporters pour surmonter l’écueil algérien.» S. B.

mes nouvelles. Qu’est-ce qu’il vous a dit au juste ? On est surtout revenus sur le match aller. Jamel était dégoûté d’avoir perdu cette première manche à Annaba. Il m’a dit que ses camarades étaient décidés à nous battre au match retour, pour prendre leur revanche. Et que lui avez-vous répondu ? Bah, j’ai répondu qu’on allait se rendre à Marrakech en conquérants et que ce duel sera plus difficile pour eux qu’au match aller parce qu’ils seront dans l’obligation de gagner devant leur public ; donc ils auront plus de pression que nous. Tout cela s’est passé dans une ambiance agréable et fraternelle. On s’est quitté sur la promesse de se revoir au match Ce joueur a beaucoup parlé de vous ; une réaction ? Jamel Alioui est un joueur au grand cœur. C’est un ami d’enfance avec qui j’entretiens d’excellents rapports. C’est quelqu’un de généreux et très correct, c’est pour cela qu’on est restés des amis. Pour terminer, ce match face au Maroc se jouera à guichets fermés ; espérez-vous revenir avec un bon résultat de Marrakech ? Bien sûr que oui, personnellement je n’ai aucun doute. On a les moyens de les contrer, il suffit d’y croire et surtout faire parler notre expérience internationale pour y parvenir. Entretien réalisé par Moumen Aït Kaci Ali

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup d’œil Equipe nationale Il est désigné pour officier le match retour à Marrakech

03

Doue Normandiez fait peur à l’Algérie
quelques jours du match retour entre la sélection nationale et le Maroc qu’abritera le nouveau stade de Marrakech, la Confédération Africaine de Football, que préside le Sénégalais Badara Séné, a jeté son dévolu sur un trio ivoirien emmené par Doue Normandiez qui sera assisté par Yeo Sunguifolo et Bayéré. Dans un match de football, ce n’est forcément pas la meilleure équipe qui l’emporte, car plusieurs facteurs peuvent rentrer en jeu. Toutefois, ce que tout le monde pourrait redouter, c’est bel et bien la prestation de l’arbitre. Comme le nom de Doue Normandiez ne nous est pas étranger, cet homme fait déjà peur à l’Algérie, contrairement aux Marocains qui se montrent satisfaits de sa désignation, eux qui avaient critiqué de manière virulente le trio mauricien qui a dirigé le match aller à Annaba.

A

Abdouni : «Normandiez est une calamité et les joueurs devront faire fi de ses provocations»
« Je me demande comment ils ont désigné cet arbitre pour officier le match entre le Maroc et l’Algérie. Normandiez est une véritable calamité, un provocateur. Je m’attends à ce qu’il soit du côté du pays hôte, comme il l’a fait au Nigeria. Les joueurs doivent donc éviter de tomber dans son piége en évitant de répondre aux provocations, car il cherchera à les déstabiliser par n’importe quel moyen. Face à Kwara United, il n’avait pas cessé de nous insulter, nous traitant de terroristes», dira Abdouni.
que d’avoir recours à un langage indécent, traitant même les joueurs de terroristes. Une attitude qui a fini par semer la pagaille, à quelques minutes à la fin de la rencontre, lorsqu’il a infligé gratuitement un carton rouge à Abdouni. C’est dire que les Verts se devraient de faire très attention et se méfier de cet arbitre qui pourrait faire ce qu’il voudra du match du 4 juin prochain entre le Maroc et l’Algérie.

la rencontre.

Trois cadeaux, six avertissements, deux cartons rouge et un rapport accablant contre le MCA
Les joueurs du Mouloudia ne sont pas prêts d’oublier Doue Normandiez qui avait distribué six avertissements à Sidibé, Braham-Chaouch, Younès, Coulibaly, Babouche et Badji, et deux cartons rouges à Coulibaly et Abdouni. Généreux comme il est, Doue Normandiaz n’a pas manqué d’offrir trois buts à la formation du Kwara United qui l’a hébergé durant son séjour dans le même hôtel que l’équipe. Il a tout simplement accordé un but entaché d’un hors-jeu flagrant aux hommes de Palm Green, alors que sur la seconde réalisation des locaux, l’attaquant de Kwara United s’est servi de sa main pour contrôler la balle. Quant au dernier but, alors que la faute a été commise à plus de 25 mètres, le joueur de Kwara United a poussé la balle en avant de quelques mètres, bénéficiant de la complicité de l’arbitre qui a fermé les yeux. Comme Doue Normandiaz avait encore un petit creux à l’estomac, il a établi un rapport accablant contre le MCA qui avait coûté très cher à Abdouni lequel a été suspendu pour une

C’est l’arbitre qui a massacré le Mouloudia d’Alger en 2007
Doue Normandiez n’est pas un arbitre exempt de tout reproche. Posez la question aux Mouloudéens qui vous raconteront leur mésaventure à Illorin, le 5 mars 2007 au Nigeria, à l’occasion du match aller entre le MCA et Kwara United. Le coach italien, Enrico Fabbro, a fait connaissance ce jour-là avec l’arbitrage maison en Afrique noire, avec sa large signification. L’arbitre ivoirien a accompli sa salle besogne d’une main de maître, offrant un large succès aux Nigérians qui l’ont emporté sur le score de trois buts à zéro, grâce à la bénédiction de Doue Normandiez. Pour preuve, au match retour et avec un arbitrage correct, même privé de six éléments, le MCA l’a emporté sur le même score, avant d’être éliminé aux penalties. Cet arbitre, le moins que l’on puisse dire, pourra à lui seul décider du sort de

année et demie, Bouacida pour six mois ainsi que le président de la section football, Khaled Adnane. C’est donc dans un véritable enfer que le MCA avait officié par l’arbitre ivoirien qui avait fait parler de lui.

Badara Séné a déjà une histoire avec l’Algérie
Pour une telle affiche, on s’attendait à ce que la Commission d’arbitrage désigne un arbitre de renom qui saura diriger la partie d’une main de fer. Toutefois, Badara Séné, le président de ladite commission, en a décidé autrement, lui qui est bien connu des Algériens. En 1989, à l’occasion du match aller de la finale de la Coupe d’Afrique des clubs champions qui a eu lieu à Casablanca entre le Raja et le MCO, Badara Séné, qui avait dirigé la partie, avait tout simplement lésé le MCO, en accordant un but imaginaire au Raja, puisque la balle n’avait pas franchi la ligne du but, permettant aux Marocains de l’emporter sur le score d’un but à zéro. S’agit-il donc d’une simple coïncidence pour Badara Séné qui a choisi Doue Normandiez ? Wait and see.

Il a provoqué les Mouloudéens en les traitant de terroristes
L’arbitre ivoirien, tout au long de la rencontre, s’est montré provocateur, traitant les joueurs du Mouloudia de tous les noms d’oiseaux. A chaque fois que les joueurs réclamaient une faute en leur faveur, Doue Normandiez ne trouvaient pas mieux

K. M.

Djebbour réclame une augmentation

de 300 000 euros
Alors que la presse grecque avait rapporté dans ses colonnes que l’international algérien Rafik Djebbour allait prolonger son contrat avec l’Olympiakos, le site sportif centra goal a rapporté que l’Algérien pourrait quitter l’Olympiakos prochainement. Par ailleurs, la presse grecque parle d’un rendezvous, demain vendredi, entre Rafik Djebbour et le président du club, pour une éventuelle prolongation de contrat qui expirera au mois de juin prochain. Toutefois, nous avons appris que l’attaquant de l’Equipe nationale compte réclamer une augmentation de 300 000 euros, sachant que son salaire annuel atteint le 1 million d’euros.

Meghni poursuit toujours un traitement spécial
Comme rapporté dans l’une de nos précédentes éditions, l’international algérien de la Lazio Rome, Mourad Meghni, qui avait été touché à l’adducteur lors d’un match de championnat avec l’équipe réserve du club face à Reggina, il y a 15 jours, effectue des soins quotidiens pour se remettre sur pied et être d’attaque pour la fin du championnat. N’ayant pas tout à fait fini avec les douleurs, le maître à jouer des Verts poursuit toujours un traitement spécial que lui ont prescrit les médecins de la formation laziale. Ce traitement, basé sur des séances légères d’étirements et de soins intensifs réguliers, permettra au joueur de retrouver le plus tôt possible le chemin de l’entraînement avec le reste du groupe et aspirer au moins prendre part à quelques minutes de jeu durant les trois derniers matchs du Calcio qui restent à disputer.

Il a joué 20 minutes face à l’AEK Larnaca
D’autre part, l’Olympiakos a disputé avant-hier mardi Ziaya un match amical à et Belhadj Chypre contre s’illustrent l’AEK Larnaca. Les deux Algériens Nadir Belhadj et Djebbour, reléAbdelmalek Ziaya se sont illustrés avec gué sur le banc leurs formations respectives. En effet, les deux des remplaclubs, qualifiés çants, a été in- tique, ne cessenteneLigue des champions asiad’ nregistrer de bons résultats corporé à la ces derniers temps. Les coéquipiers de Nadir 69’, après trois Belhadj sont revenus avec un précieux nul de semaines d’enleur déplacement à Ouzbékistan. Toutefois, Al Ittihad Djeddah a concédé un nul à dotraînement. micile contre Bunyodkor. Abdelmalek Rappelons que Ziaya avait été titularisé jusqu’à la son dernier match 60’ de la partie, avant de céder remontre au 17 avril sa place. dernier.

Il s’entraîne en solo
Pour ne pas aggraver son cas, les médecins romains ont suggéré à Meghni de s’entraîner en solo (footing et étirements) jusqu’à ce qu’il ne ressente plus de douleurs. Il est inutile pour lui de précipiter son retour, car cela pourrait lui coûter encore plus cher et mettrait carrément en péril la suite de sa carrière. Le joueur, qui prendre son mal en patience, essaye à traverser du mieux qu’il peut cette mauvaise passe, qui n’aura que trop duré. Eloigné de la compétition officielle depuis plus d’un an et demi maintenant, son retour en sélection pour ce match face aux Lions de l’Atlas est écarté.

S. F.

04

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup d’œil Équipe nationale Mehdi Mostefa et Nîmes s’enfoncent
Rien ne va plus pour Nîmes Olympique, battu avant-hier mardi en déplacement à Vannes. Les Crocodiles, qui jouent avec le feu depuis quelques semaines, sont à présent relégables. Pourtant tout avait bien commencé pour les Nîmois qui ont réussi à prendre l’avantage très tôt par l’entremise du joueur algérien Mehdi Mostefa Sbaa. Un avantage qu’ils n’ont pu préserver. Battus trois buts à un, les Gardois concèdent deux points de retard sur le premier non relégable de la Ligue 2.

Lacen retrouve sa place
Suspendu la semaine passée contre Majorque, Medhi Lacen a été aligné d'entrée ce mardi face à l'Athletico Madrid. Le milieu de terrain international algérien du Racing Santander a joué toute la rencontre. Son retour a ramené une meilleure assise dans l'entrejeu du Racing. Vainqueurs deux buts à un, Santander remonte à la neuvième position du classement de la Liga et semble d’ores et déjà assuré du maintien.

Medjani et Ajaccio
se rapprochent de la Ligue 1
Toujours bien placé dans la course pour l’accession en Ligue 1 qui s’annonce acharnée cette année, l’AC Ajaccio a réalisé l’essentiel mardi soir face à Clermont Foot 38 de Michael Fabre. Tenus en échec à domicile par Sedan, les Corses, qui se sont bien rachetés vendredi, en allant chercher la totalité des points de Boulogne-sur-Mer, ont confirmé avant-hier en prenant le meilleur un but à zéro sur Clermont. Une victoire qui rapproche encore plus les camarades de l’Algérien d’Ajaccio Carl Medjani de la Ligue 1.

Il rejoindra le groupe de l’EN le 28 mai
Considéré maintenant comme un élément important de la sélection algérienne, le sociétaire de l’AC Ajaccio Carl Medjani qui avait pris part aux 20 dernières minutes du match aller, Algérie-Maroc disputé à Annaba, le 27 mars dernier, sera en toute évidence présent lors du match retour face au Maroc à Marrakech, le 4 juin prochain. Ayant été avisé à temps par les responsables de la Fédération algérienne de football, il devrait rejoindre ses camarades internationaux en Espagne quelques jours après le début du stage de l’EN, prévu le 20 mai à Alicante. Medjani qui disputera son dernier match de championnat le 27 de ce mois, est attendu le lendemain soit le 28 mai. «Cela dépendra de ma fin de parcours avec Ajaccio. Si nous restons en course pour la montée ce qui semble bien évident, je ne pourrai pas rallier mes équipiers en sélection avant la fin du championnat de la Ligue 2, prévu le 27 mai.» A-til expliqué dans un entretien accordé au Buteur. Moumen A.

Mesloub et le Havre hors-course pour la montée
Après avoir pendant longtemps occupé les hauteurs du classement, le Havre AC a définitivement décroché et ce, suite à ce revers essuyé mardi à Metz deux buts à zéro. Une défaite qui vient mettre un terme aux dernières illusions des camarades de Walid Mesloub pour l’accession en Ligue 1. L’Algérien n’a encore une fois pas joué la moindre minute dans cette rencontre. Voilà ce qui pourrait précipiter son départ cet été. Convoité par plusieurs clubs, Mesloub ne devrait pas aller au bout de son contrat avec le Havre surtout que ses relations se sont nettement détériorées avec les dirigeants après cette histoire de penalty raté qui lui a valu du reste sa place dans l’échiquier Ciel et Blanc.

Titulaire, il a tiré son épingle du jeu
Comme il nous l’avait signifié dans un entretien paru en début de semaine, le défenseur central international algérien, Carl Medjani a retrouvé sa place de titulaire dans l'équipe type du coach Olivier Pantaloni, ce mardi contre Clermont foot. Laissé sur le banc à Boulogne pour une histoire de blessure contractée face à Sedan, Carl a joué toute la rencontre de mardi gagnée un but à zéro par Ajaccio. Un succès qui permet aux Corses de franchir un autre pas vers l’accession en Ligue 1. Frais physiquement, il a été bon dans ce duel.

Bellaïd et Sedan abdiquent
Même si rien n’est encore joué mathématiquement, le SC Sedan de Habib Bellaïd semble avoir abdiqué dans cette lutte pour la montée en Ligue 1. Ainsi, après avoir accusé le coup à la maison, Sedan a été défait avant-hier à Reims (1-0). Une mauvaise performance qui place les Ardennais à cinq points de la troisième position du classement, synonyme d’accession. A trois journées de la fin, cet objectif ne semble pas du tout dans les cordes des Sedanais, obligés de faire un sans-faute jusqu’au bout et compter sur au moins deux faux-pas d’Ajaccio.

Buteur, il a écopé d’un carton rouge
Mehdi Mostefa Sbaa, le capitaine d’équipe algérien de Nîmes Olympique, a pris sa place dans l’entrejeu. Buteur dans cette soirée cauchemardesque pour les Nîmois, Mehdi Mostefa n’est pas allé au bout de ce duel remporté par l’OC Vannes trois buts à un. Mehdi qui a écopé d’un carton rouge brandit par l’arbitre a laissé ses camarades à dix contre onze, pendant quarante minutes.

Makhedjouf intéresse la Juventus
Le jeune milieu de terrain franco-algérien Florian Makhedjouf n’a encore pas paraphé son contrat professionnel avec le PSG. Suivi par les recruteurs de certains clubs européens, on vient d’apprendre que le capitaine d’équipe de la réserve parisienne intéresse au plus haut point la Juventus de Turin. A en croire footmercato.fr, les dirigeants turinois se sont informés sur la situation de ce joueur

Bougherra
A la faveur de leur score de deux buts à zéro, les Rangers de Glasgow maintiennent la pression sur le Celtic, actuel virtuel leader de la Premier League écossaise. Titulaire, le défenseur algérien des Blues, Madjid Bougherra, aura été intraitable dans ce duel. De bon augure pour le prochain match que livrera la sélection nationale contre le Maroc.

Il est attendu aussi le 28 avec Medjani
Nous apprenons que l’arrière droit de l’EN, Mehdi Mostefa Sbaa, a reçu sa convocation pour le prochain stage de préparation qu’effectuera l’Equipe nationale à Alicante en Espagne du 20 mai au 5 juin 2011. Retenu par le maintien de son club, qui doit se battre jusqu’au bout pour assurer sa survie, Mehdi devrait rejoindre le groupe des Verts le 28 mai prochain, sachant que la dernière journée de la Ligue 2 est prévue pour le vendredi 27 mai. Moumen A.

et les Rangers toujours le titre en course pouravant-hier soir sur le victoire acquise

Aït Djoudi le veut en Sélection olympique
Pressenti pour endosser le maillot des Verts olympique, Florian Mekhdjouf serait sur la liste préliminaire du coach national olympique. En effet, selon une source proche de la FAF, Azzedine Aït Djoudi aimerait bien renforcer la sélection des U23 par l’arrivée de ce jeune joueur aux qualités indéniables. A peine 20 ans, Makhedjouf compte déjà quelques apparitions avec l’équipe première du PSG cette saison. En plus du match de quarts de finale de Coupe de France disputé contre Le Mans au Parc-des-Princes, en mars dernier, Makhedjouf a été incorporé à en Europa League notamment face au Benfica Lisbonne où il avait fait bonne impression. D’où l’intérêt de clubs anglais à l’instar de Sunderland qui aurait officiellement contacté l’Algérien pour discuter un éventuel transfert cet été. M. A.

EN Olympique

Regroupement vendredi
En perspective du prochain rendez-vous face à la Zambie, important pour une qualification aux Jeux olympiques de Londres 2012, l’entraîneur de l’Equipe nationale algérienne des moins de 23 ans, Azzedine Aït Djoudi, a programmé un stage bloqué qui débutera ce vendredi à Alger et qui s’étalera jusqu’au 17 mai.

Deux matches amicaux au menu
Afin de procéder aux réglages tactiques de son équipe, le coach compte, Aït Djoudi, entend mettre les bouchées doubles durant ce stage. C’est ainsi qu’on a appris que ce regroupement très important avant de recevoir la Zambie, le 3 juin prochain, au stade du 20-Août à Alger, sera ponctué par deux matchs amicaux face à l'équipe du Sénégal, les 14 et 17 mai à Alger.

La liste de la Zambie connue
Le sélectionneur de l'équipe olympique

zambienne a retenu vingt-neuf joueurs en vue du match face à l'Algérie, prévu le 3 juin, au stade du 20-Août (Alger), pour le compte du troisième tour aller des éliminatoires du tournoi de football des Jeux olympiques 2012 de Londres. Gardiens : Allan Chibwe (Zanaco), Len-

non Muma (Nkana), Kenny Mumba (Red Arrows) Défenseurs : Jimmy Chisenga (Red Arrows), Christopher Munthali (Power Dynamos), Cosmas Kabaza(Zanaco), Lawrence Chungu (Power Dynamos), Steven Ka-

bamba (Zesco United), Derrick Mwansa (Nkwazi), William Daka (Chipata Police), Aulllen Pepa (Luanshya Hotspurs), Gift Sakuwaha (Nchanga Rangers), Lighton Kasolota (Forest Rangers). Milieux : Richard Kasonde (Kabwe Warriors), Henry Banda (Zanaco), Julio Situmnbeko (Konkola Mine), John Chingandu (Zesco United), Samson Chilupe (Konkola Blades), Simon Silwimba (Zanaco), Bruce Musakanya (Red Arrows), Roderick Kabwe (Kabwe Warriors). Attaquants : Alex Ngonga (Power Dynamos), Mwila Mulenga (K Stars), Felix Nyaende (Power Dynamos), Meenda Milambo (Monze Swallows), Lewis Macha (Nchanga Rangers), Fumbani Muwowo (Mufulira Wanderers), Oswald Munthali (Lusaka Tigers), Chakwa Lungu (Zesco United). M. A.

Coup d’œil ESS

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

05
Mansour Hadj se renseigne sur le cas Lemmouchia
du terrain durant le match aller face à Coton Sport, l’entraîneur Mansour Hadj ne cesse depuis la fin de cette première manche de se renseigner sur l’état de santé de Khaled Lemmouchia, qui a souffert ces derniers temps d’un problème aux adducteurs.

Afin de renverser une situation délicate demain soir

geste fort de leurs supporteurs

Les Ententistes espèrent un

sson «poumon» en milieu

s Contraint de faire sans

Il peut compter sur lui demain
Nabil Hemani, suspendu pour le match de demain, le coach de l’Entente pourra se réjouir malgré tout du retour de Lemmouchia. Le joueur semble prêt à reprendre sa place pour le match retour et, pourquoi pas, contribuer à la qualification de son équipe à la phase des poules.

ssur son attaquant vedette

s S’il ne peut pas compter

e retour au pays hier après un long déplacement au Cameroun, la bande à Mansour Hadj n’a que de peu de temps pour préparer son match retour, demain soir, dans le stade 8-Mai-45, avec comme seul objectif de remporter une large victoire et d’assurer la qualification pour la phase des poules. Mais pour atteindre cet objectif, les équipiers de Hachoud misent sur une grande volonté mais surtout un soutien énorme du public sétifien pour assurer ensemble l’exploit d’éliminer la solide formation camerounaise de Coton Sport.

D

flagrant de fraîcheur physique, après un déplacement très fatigant au Cameroun, vu que la direction n’a pas misé sur un vol spécial au lieu de multiplier les escales que ce soit durant le chemin de l’aller ou celui du retour.

Trois dirigeants à l’accueil des Sétifiens à l’aéroport
En voulant apparemment rectifier le tir, la direction sétifienne n’a pas hésité à envoyer trois dirigeants pour accueillir les joueurs à leur arrivée à l’aéroport Houari-Boumediène, tout en tenant à accélérer les procédures pour permettre aux équipiers de Bouazza de prendre rapidement le vol spécial en direction de Sétif.

pour rendre visite à sa famille à Yaoundé dès la fin du match aller, tout en attendant son retour durant la matinée d’hier à Casablanca. Absent à ce rendezvous, la direction très surprise d’apprendre de la part de son manager Leo que Francis sera de retour demain à Sétif, en ratant ainsi l’occasion de prendre part au match retour, lui qui a été aligné en seconde période à Garoua.

crampons après son altercation avec son équipier Bouazza.

Les Ententistes ne parlent que de l’attitude du public
Durant le voyage du retour à Aïn Fouara, les Noir et Blanc, qui sont déterminés à se racheter après leur lourde défaite à l’aller, se demandent toujours dans quelle ambiance pourra se jouer ce match retour. Ils espèrent en tout cas un geste fort de la part des amoureux de l’Aigle noir, comme c’était le cas pour la JSK ou le MCA, qui ont réussi à surpasser des situations similaires grâce au soutien de leurs supporteurs. Samir B.

Une campagne de sensibilisation à la radio locale
le 8-Mai-45 plein à craquer demain soir lors de la réception de Coton Sport, en tenant même à baisser le prix d’entrée à 100 DA seulement, la radio locale sétifienne ne cesse depuis hier de lancer des messages de sensibilisation. Cela pour d’inciter ses auditeurs, notamment les supporteurs de l’Entente, de venir en masse soutenir la bande à Mansour Hadj.

sprésident Hemmar de voir

s En plus du souhait du

Belkaïd sera finalement retenu dans la liste des 18
En l’absence officielle donc de Francis, le coach sétifien pourra compléter la liste des 18 avec le retour de blessure de Farouk Belkaïd. On ignore si l’ex-Canari devra suivre la partie depuis le banc de touche, ou fera son grand come-back durant ce match retour, lui qui a annoncé son désir de raccrocher les

Les joueurs «cuits» physiquement
En plus de revenir avec une lourde défaite dans leurs bagages, les protégés de Mansour Hadj souffrent aussi d’un manque

Francis... WANTED !
Alors que la direction a donné le feu vert au milieu de terrain camerounais Francis Ambane

Rahou «Notre volonté
et le soutien du public pourront faire des miracles»
Quelles sont les raisons de la lourde défaite à Garoua ? Nous avons encaissé quatre buts, ce qui n’est pas forcément une bonne chose pour nous, mais ce résultat ne reflète en aucun cas notre faible niveau ou la force de notre adversaire. C’est notre déplacement très fatigant au Cameroun, ainsi que les terribles conditions climatiques sur place qui nous ont privés de revenir avec un meilleur résultat. Quel est votre avis sur les conditions du trajet du retour ? Les conditions sont pratiquement les mêmes, car nous avons passé une nuit à Garoua avant de rallier l’autre ville camerounaise de Douala, et de poursuivre avec un vol à Casablanca avant d’arriver enfin au pays. Ce qui est pénible et épuisant à la fois, surtout que nous n’avons pas eu l’occasion de beaucoup s’entraîner ces derniers jours. Comment prévoyez-vous le match retour, après la grande déroute de l’aller ? Il faut avouer que notre lourde défaite à l’aller ne va pas arranger nos affaires avant la seconde manche à domicile, vu que nous devons rattraper un retard de trois buts alors que nous n’avons pas eu une préparation digne de ce genre de grand rendezvous. Maintenant, vu la volonté que j’ai constatée chez l’ensemble des joueurs, je garde espoir de renverser la situation et de se hisser en phase des poules. Que devriez-vous faire maintenant pour obtenir la qualification ? Il faut juste entamer ce match retour avec beaucoup d’abnégation et de volonté pour refaire notre retard, et cela bien sûr avec l’aide de nos supporteurs qui devront jouer dignement leur rôle de douzième homme. Ensemble, on pourra surmonter le score du match aller et remporter une large victoire chez nous. Est-ce que la qualification de cinq clubs arabes à la phase des poules va influer sur votre moral, avant d’entamer ce match ? C’est très motivant pour nous d’apprendre qu’un tel nombre de formations arabes se trouve dans ce tour assez avancé, et nous tenons à rééditer les mêmes performances que le MCA pour arriver à la phase des poules. Ce n’est pas logique de voir l’Entente quitter cette compétition, alors qu’elle possède dans son effectif les meilleurs joueurs locaux. Il ne faut pas oublier non plus que nous avons disputé la phase des poules l’an dernier, et il nous faut cette saison faire encore mieux dans cette compétition. On imagine qu’une élimination sera synonyme d’une saison catastrophique pour l’Entente… Il ne faut pas précipiter les choses, car on n’a pas encore joué le match retour et même en championnat il reste encore 11 matchs à disputer, et tout peut donc changer d’ici la fin de saison. Il faut être toujours optimiste avant un match. Ce n’est même pas le moment opportun de porter un jugement ou d’établir un bilan sur notre parcours cette saison. A vous le soin de conclure… Je rassure juste nos supporteurs que nous ne sommes pas encore éliminés, malgré la large défaite du match aller. Avec leur soutien et la volonté des joueurs, nous sommes capables de renverser la vapeur et d’obtenir notre qualification à la phase des poules. Entretien réalisé par Samir B.

Serrar, Hadj Aïssa et Ghazali invités à l’émission “Gaïda”
consacrée, en intégralité, au match ESS-Coton Sport avec des invités prestigieux, à l’instar de l’ancien président Serrar, du capitaine d’équipe Hadj Aïssa et de l’attaquant Ghazali. Ils vont à coup sûr demander l’aide des amoureux du club afin de surpasser l’obstacle des Camerounais, et rejoindre les Mouloudéens en phase des poules.

svendredi matin sera

s L’émission “Gaïda” de

Djezzy va offrir des bonnets aux supporteurs
les supporteurs à venir en masse au stade 8-Mai-45, l’opérateur téléphonique Djezzy, qui est l’un des sponsors majeurs de l’Entente, a décidé d’offrir de nombreux bonnets pour les présents à la rencontre de demain.

sla mobilisation pour inciter

s Toujours dans le cadre de

Les juniors boudent les entraînements

sl’exemple de leurs aînés, les

s En suivant apparemment

juniors sétifiens ont décidé de bouder les entraînements depuis avant-hier, et cela afin de protester contre les multiples fausses promesses de la direction, qui n’a toujours pas réglé leurs arriérés… Pas étonnant, non plus !

06

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup dur
Après Rial et Yahia-Cherif…

Tedjar n’effectuera pas
le déplacement à Annaba
Saâd Tedjar nous a fait savoir qu’il sera officiellement out samedi contre l’USMAn : «J’ai contracté une élongation à la cuisse contre l’ASK. D’ailleurs, je ne pouvais même pas aller au terme de la rencontre. Donc, j’ai demandé un changement. Concernant le prochain match contre l’USMAn, je serai officiellement out. Avant la reprise des entraînements, je rallierai d’abord Bordj Menaïel pour suivre des soins chez Guillou. Par la suite, je me rendrai au stade pour encourager mes coéquipiers. Hamdoullah que la blessure n’est pas grave, ce qui me permettra d’effectuer mon retour incessamment.» Saïd D.

Belhout : «Parfois, bien jouer ne suffit pas»
la fin de la rencontre de mardi dernier, Rachid Belhout a répondu à nos questions, histoire de donner une meilleure explication à cette sortie ratée de son équipe en championnat. Dans l’ensemble, le responsable technique estime que ses hommes n’ont pas été si mauvais que ça. Il dira dans ce sens : «Nous avons fourni du beau jeu dans l’ensemble. Le score ne reflète pas la physionomie de la rencontre. Je trouve qu’on ne méritait pas de perdre. Parfois, bien jouer ne suffit pas. Dominer n’est pas gagner. Dommage, car je pense que la victoire était à notre portée.»

A

«Trop d’occasions ratées en 1re mi-temps»
A une question sur la physionomie de la rencontre, l’entraîneur kabyle a estimé que ses attaquants ont raté trop d’occasions en première mi-temps, ce qui leur a été fatal. Il explique : «Je pense qu’en première mi-temps, on avait l’occasion de mettre au fond pas moins de trois occasions. Lorsqu’on ne marque pas, on finit par encaisser. Nous avons vraiment manqué d’efficacité devant. Maintenant, il va falloir revoir tout ça à la reprise des entraînements.»

«Le gardien de l’ASK était intraitable»
En plus de la défense compacte de l’ASK, le coach kabyle estime que le portier a sauvé son équipe de buts tout faits : «Nous avons affronté aujourd’hui une équipe solide de l’ASK qui a joué beaucoup plus la défensive. Mais je trouve que le gardien était intraitable. Il a sauvé son équipe de plusieurs occasions dangereuses. Il y est pour beaucoup dans la victoire de son équipe.»

«Les joueurs avaient les jambes lourdes en seconde période»
a JSK s’est déplacée, pour rappel, à Constantine avec une équipe amoindrie de trois joueurs clés, à l’image de Yahia-Cherif et Rial Blessés, alors que Younès Sofiane est suspendu. Pour le déplacement de ce vendredi à destination de Annaba, elle sera handicapée par l’absence de Saâd Tedjar. Titularisé avant-hier contre l’ASK, ce dernier n’a pu aller au terme de la rencontre, après avoir contracté une blessure en cours de match. Lorsque nous nous sommes entretenus avec Guillou, ce dernier nous a fait savoir que Tedjar souffrait d’une élongation à la cuisse. Cela dit, l’entraîneur devra trouver un autre

L
q

joueur capable de pallier l’absence de l’ex-joueur du Paradou. Heureusement que Younès sera de retour, ce qui donnera une certaine solution au coach Belhout.

Il se rendra chez Guillou aujourd’hui
Saâd Tedjar, qui sera officiellement out samedi prochain contre l’USMAn, ralliera aujourd’hui Bordj Menaïel pour se faire soigner chez Guillou.

Après avoir fait le tour sur le plan tactique, Belhout ne s’est pas empêché de parler du manque de fraîcheur physique de ses joueurs, qui accumulent depuis un bon moment les matchs intenses en championnat, en Coupe d’Algérie et en Coupe de la CAF : «Avec les matchs qu’ils enchaînent depuis un bon moment, je trouve qu’il est logique que les joueurs ressentent une certaine fatigue physique. En seconde période, j’ai senti qu’ils avaient les jambes lourdes. On essayera d’axer le travail sur la récupération afin de les remettre sur pied dans les plus brefs délais.»

M. L.

«Il faut que je sois prudent !»
Contacté par nos soins afin d’avoir d’amples détails concernant sa blessure, le milieu de terrain

C’est sa 1re défaite en championnat

en de la 16 journée à l’ASK restera un noir pour Rachid Belhout pour la qqCe matchpointeretardpremière défaite defacentraîneur simple raison que c’ st la l’e
e

kabyle en championnat depuis qu’il a pris en main l’équipe en novembre dernier.

Berchiche : «J’ai besoin de plus de temps de jeu »

qDans une déclaration qu’il nous a accordée, le défenseur ral Kouceïla Berchiche est recent venu sur la défaite inattendue de son équipe en nous disant : «Nous avons bien joué. On ne mérite vraiment pas de perdre cette rencontre. L’ASK a saisi la seule occasion pour mettre le ballon au fond. De mon côté, j’ai essayé d’être le plus efficace possible, bien que je bénéficie d’un faible temps de jeu. J’ai besoin de jouer davantage de rencontres pour retrouver mon niveau, car je sais que je peux mieux faire.»

Départ vendredi à destination de Bône

q

qLes joueurs de la JSK, qui reprendront les entraînements aujourd’hui, en prévision du match contre l’USMAn, rallieront Annaba, par avion, vendredi. C’est dire que l’équipe n’aura qu’une seule journée pour mettre en place le schéma tactique qui sera appliqué le jour du match. A. A.

près une série de 6 matchs sans défaite en championnat, la JSK a craqué, avanthier, au stade Abed-Hamdani de Khroub, contre l’ASK, dans un match de la mise à jour du calendrier. Les Canaris, qui avaient remporté la Coupe d’Algérie, le 1er-Mai dernier et décroché la qualification au prochain tour de la Coupe d’Afrique contre le FC Missile, vendredi dernier, n’ont pas pu revenir avec un bon résultat de leur déplacement face à une équipe khroubie plus réaliste. La défaite de mardi dernier est la cinquième depuis l’entame de la saison, après les échecs contre la JSMB, l’USMB, le MCS et l’USMH. Les trois seuls bons résultats ramenés de l’extérieur l’ont été contre le CABBA (20), le MCO (0-0) et le MCA (1-1). Autrement dit, la JSK n’a plus gagné en déplacement depuis le 22 octobre 2010. Toutefois, les chances de terminer la saison sur le podium sont toujours intactes. Il faut signaler aussi que la fatigue y est pour quelque chose, quand on sait que les Jaune et Vert sont sur la brèche depuis le début de la saison, après avoir enchaîné les rencontres de championnat, de Coupe d’Algérie et de Coupe de la CAF. D’ailleurs, le staff technique kabyle n’a pas caché son mécontentement par rapport à la programmation démentielle qui attend la JSK qui dis-

A

Les Canaris fébriles à l’extérieur
putera un match tous les trois jours. Cela a poussé même l’entraîneur Rachid Belhout ainsi que le président Hannachi à déclarer que les joueurs ne sont pas des «machines». Heureusement que l’effectif renferme plusieurs joueurs capables de prendre leur place à n’importe quel moment, à l’image de Lamhene, Amada, Ouail et Yalaoui.

Le manque d’efficacité a coûté trois points
Avant-hier, la JSK avait largement la possibilité de revenir à Tizi avec au moins le point du nul, au vu des nombreuses occasions nettes de scorer. Ni Tedjar ni Hamiti n’ont pu secoure les filets adverses. Il faut aussi dire que les Kabyles ont eu affaire à un Benkhoudja des grands jours. Même l’entraîneur Rachid Belhout n’a pas manqué de déclarer, après le match, que le keeper khroubi a joué un très grand rôle dans la victoire de son équipe. A présent, les Kabyles doivent oublier cette défaite pour se concentrer sur le match de samedi contre l’USMAn.

L’absence de Rial, Yahia-Cherif et Younès a pesé
Il est vrai qu’en seconde mitemps, l’entraîneur kabyle a opéré plusieurs changements en optant pour une stratégie 100 % offensive, après avoir incorporé Amada, Ouaïl et Lamhene. Seulement, ces derniers ne pouvaient rien faire devant un gardien de but en état de grâce. Toutefois, l’absence de Ali Rial dans l’axe central, de YahiaCherif et Sofiane Younès s’est fait ressentir sur le terrain. En outre, c’est la première fois cette saison que la charnière centrale a été composée de Berchiche et Khellili.

Opération rachat contre l’USMAn
Juste après le match, la direction de la JSK a accordé une journée de repos à l’ensemble des joueurs, afin de se dégourdir les jambes. En effet, c’est aujourd’hui que les coéquipiers de Sofiane Younes reprendront le chemin de l’entraînement, en prévision du match de samedi contre l’USMAn. Après un déplacement par route jusqu’à la ville du Vieux Rocher, la JSK n’aura qu’une seule journée pour préparer un déplacement qui s’annonce difficile à Bône.

Saïd D.

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Hannachi
L’issue de la partie ASKJSK, nous nous sommes approchés du président Hannachi, qui avait effectué le déplacement avec son équipe. D’après le premier responsable du club kabyle, la JSK aura de grandes difficultés pour gérer le reste de la saison, du moment que les joueurs seront dans l’obligation de livrer un match chaque trois jours. En jouant sur trois fronts, plus une programmation défavorable, les coéquipiers de Remache trouveront certainement beaucoup de difficultés pour jouer tous les matchs d’ici la fin du mois de juin : «Je l’ai dit et je le redis, avec cette programmation, il est difficile pour nous de gérer le reste de la saison. Je n’arrive pas à comprendre une chose, le match face à Annaba a été programmé pour le 14 mai, tandis que nous recevons l’USMH le 18 du même mois. Je me demande pourquoi on ne joue pas ce match le 19, au moins les joueurs pourront reprendre leur souffle.»

Coup difficile JSK
Quand la fatigue hante les Kabyles

07

«Avec cette programmation, il est
casions ratées surtout en première mi-temps, où les coéquipiers de Tedjar aurait pu mettre plus de deux buts : «Il est vrai que nous avons concédé une défaite contre l’ASK, mais je pense que nous étions mieux que notre adversaire. On aurait pu ouvrir la marque à maintes reprises que ce soit en première ou en seconde mi-temps. Seulement, la chance nous a tourné le dos.»

difficile de gérer le reste de la saison »

A

«Le gardien de l’ASK était à la hauteur»
Nul doute que le gardien de l’ASK, à savoir Benkhoudja, était l’homme du match avant-hier en offrant la victoire à son équipe. Hannachi n’a pas manqué de souligner : «Il est vrai que nous avons raté plusieurs occasions dans cette partie, mais il faut reconnaître que nous avons eu affaire à un gardien qui était en pleine forme. Ce portier était vraiment à la hauteur en stoppant toutes nos tentatives.»

C’est au moment où l’on s’y attend le moins que les Kabyles passent à côté. Après avoir remporté la Coupe d’Algérie le 1er mai dernier, la JSK s’est qualifiée avec brio au 4e tour de la Coupe de la CAF après avoir refait son retard de 3 buts. Mais apparemment, ces deux rencontres intenses ont été lourdes de conséquences. En effet, les joueurs ont donné l’air de souffrir sur le plan physique, avant-hier, face à l’ASK. Après une première mi-temps assez bonne, caractérisée par plus de trois actions nettes, les Kabyles ont connu une baisse de régime flagrante en seconde période. Une baisse de rythme qui a profité à l’adversaire pour inscrire l’unique action de but qui lui était offerte. L’entraîneur en chef, Rachid Belhout, semble, lui aussi, assez préoccupé par le manque de fraîcheur physique de ses hommes. Tout en reconnaissant que les joueurs ont souffert en seconde période, Belhout a donné une explication en estimant qu’il est tout à fait normal que la fatigue surgisse vu le nombre de matchs accumulés jusque-là. Les observateurs estiment que le plus dur reste à faire du moment que la JSK est appelée à disputer pas moins de 2 matchs par semaine. Un réel cassetête pour le staff technique qui n’a pas d’autre choix que d’axer la préparation sur la récupération avant la rencontre du week-end face à l’USMAn.

Mettre les cadres au repos, l’autre solution ?
Pas moins de 10 rencontres en championnat attendent les camarades de Ali Rial, c’est dire qu’on n’est même pas arrivé à la moitié de la phase retour du championnat. Faute de temps, le staff technique n’aura que 3 jours pour préparer l’USMAn, puis le CRB. Même si la JSK est habituée à un calendrier chargé, le staff technique se doit de trouver les solutions nécessaires. Faut-il mettre les cadres au repos ? Une bonne solution, diraient certains, mais qui pourrait en même temps être une décision lourde de conséquence. Car en cas de mauvais résultat, tout sera remis en cause. Il serait intéressant maintenant de savoir si Rachid Belhout aura à cœur de lancer les Meftah, Fergane, Ziti, Ouaïl, Amada et Lamhene dans le bain de la compétition, des joueurs qui ne bénéficient pas d’un temps de jeu conséquent. A. A.

«Je pense que nous étions mieux que notre adversaire»
A propos du match face aux Kroubis, le président n’a pas manqué de déclarer que son équipe pouvait revenir avec les trois points vu les oc-

«On attend le tirage au sort pour connaître notre adversaire en Coupe de la CAF»
Le président Hannachi avait déclaré avant le match aller contre le FC Missile que la

Coupe de la CAF n’est pas l’objectif du club cette saison. Seulement, au match retour, les joueurs de la JSK voulaient arracher cette qualification. Hannachi, qui ne pouvait pas demander à ses poulains de se relâcher, était content après la

qualification. A ce sujet, il dira : «Pour le moment, on attend toujours le tirage au sort pour connaître notre prochain adversaire. Après, on tracera de nouveau les objectifs.» M. L.

Remache Remache Remache

«La fatigue nous a rattrapés»
Incorporé pour la première comme capitaine, Belkacem Remache nous livre ses impressions dans un match très spécial pour lui. En étant l’homme le plus en forme dans cette rencontre, le latéral gauche kabyle et ex-Khroubi estime que son équipe ne méritait pas de perdre. D’après lui, le manque de fraîcheur physique leur a joué un mauvais tour dans ce match.

cœur, vous avez porté pour la occasions en première mi-temps Croyez bien que même moi j’ai première fois le brassard de caalors que nous étions plus frais du mal à trouver où réside le propitaine. Qu’avez-vous ressenti physiquement. Avec un but avant blème tactiquement, car j’estime à ce moment ? la pause, le match aurait pris une que nous avons bien joué. Depuis Je ne vous cache que j’étais surautre tournure. Contrairement à l’arrivée de Belpris et fier à la fois. Une partie de nous, les joueurs de hout, nous n’avons moi n’en voulait pas car c’est une l’ASK furent plus adroits pas perdu la moin«On doit énorme responsabilité sur le terque nous. Ils ont saisi la dre rencontre. Je rapidement seule et grosse occasion rain, mais en parallèle, je voulais suis vraiment déçu ce brassard car c’est un honneur dans le match pour la car on ne méritait récupérer d’être le capitaine de la JSK, ne semettre au fond. pas de perdre. dans les 48 Comment comptezrait-ce que pour un match. Je ne Nous étions largesuis pas près d’oublier ce jour de ment supérieurs à vous mettre fin à cette heures à l’ASK, et un nul augrande fatigue physique sitôt. J’aurais seulement aimé qu’on s’en sorte avec les 3 points rait été plus correct. venir» qui vous handicape ? de la victoire. Nous aurons besoin Mais vous devez Etes-vous satisfait de votre d’intensifier le travail de récupétout de même reconnaître que rendement dans ce match ? ration, dans l’espoir de retrouver vous avez réalisé deux miJe me suis bien senti sur le terle tonus dans les prochaines 48 temps complètement différain, mais je ne suis pas satisfait heures. Chacun d’entre nous doit rentes… du résultat final. Lorsqu’on perd, se comporter en professionnel Il est vrai qu’en seconde péje me remets toujours en quesdans son hygiène de riode, nous avons connu une tion. Je souhaite vie. Je dirais que si baisse de régime flagrante, on ne fait pas d’effort contrairement à la première mi«J’étais fier maintenant qu’on puisse se racheter le temps. A mon avis, cela s’explique de notre côté, cela ne et surpris à plus vite possible servirait à rien que le par la grande fatigue due au proface à l’USMAn, une staff nous trace un gramme chargé auquel nous la fois autre ex-formation. programme. Chaque avons été soumis depuis plus de lorsqu’on Nous devons abso15 jours. Je n’essaye pas de trouver joueur doit gérer sa Après plusieurs mois récupération en dehors m’a remis le lument gagner si on des excuses, mais la fatigue nous sans défaite, vous avez veut rester en du terrain. a rattrapés. craqué face à l’ASK. Que brassard de course pour une Ne pensez-vous pas que le Cette rencontre ress’est-il passé ? place sur le podium. fait d’avoir raté trois grosses occapitaine» tera certainement casions en première mi-temps très spéciale pour Entretien réalisé par «Chacun d’entre nous doit gérer sa forme en dehors fut fatal pour vous ? vous, car en plus d’avoir afCe que je regrette le plus, Mourad Lahlah fronté votre formation de du terrain en suivant une hygiène de vie stricte» c’est de ne pas avoir profité des

08

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup sûr USMA
Amalou pour diriger le derby
La Ligue nationale football (LNF) sascommuniqué hier ladede des22arbitres liste devant diriger les rencontres la
e

sélection, ce qui n’est pas le cas des Rouge et Noir. Car Aït Djoudi n’a fait appel qu’à Meklouche pour ce regroupement. Une absence qui pourrait se faire ressentir en attaque.

journée du championnat de Ligue1, et c’est le trio Amalou-Tahir-Bounoua qui va diriger le derby de ce samedi entre l’USMA et le Mouloudia. Un match, rappelons-le, qui se déroulera à huis clos.

Mazouzi aussi

s De son côté, Rafik Mazouzi, le sgardienmanquera1lui aussi le derby de numéro de la sélection olympique, ce samedi, mais aussi le match des U23 de Aït Djoudi contre le Sénégal. Et pour cause, le deuxième gardien des Rouge et Noir est blessé à la cheville, et de ce fait, il est indisponible. Il ne jouera donc ni le derby,ni le match amical de la sélection olympique.

Meklouche manquera le match

s L’USMA sera sprochain contre privée samedide le Mouloudia son attaquant Mouaouia Meklouche qui ne pourra pas répondre présent en raison du regroupement de la sélection des U23 qui entrera en stage bloqué à partir de demain matin en perspective du match amical contre le Sénégal qui aura lieu ce samedi, c’est-à-dire le même jour que le derby algérois. Le sélectionneur national Aït Djoudi nous a fait savoir qu’il ne libérera aucun joueur, sauf pour les clubs qui comptent plus de trois éléments en

Sayah et Benaldjia non retenus par Aït Djoudi

s Sayah Mehdi Benaldjia n’ nt spasSaïd retenusetpar Aït demainpourole été Djoudi stage des U23 qui débutera matin. Les deux joueurs ont apparemment perdu leurs places en sélection, du moins pour ce regroupement, dans la mesure où le sélectionneur national ne leur a pas fait appel pour ce match amical contre le Sénégal. Cela profite à Hervé Renard qui aura plus de choix, d’autant qu’il ne pourra pas bénéficier des services de Meklouche. Reste à savoir si le coach usmiste va compter sur eux ou non pour ce derby.

Le Mouloudia, le vrai déclic ?

M

oribonde depuis cinq mois, l’USMA est sortie samedi passé de son coma après cette grande bouffée d’oxygène qu’elle a pu respirer suite à son succès, ô combien précieux, face à l’USM Blida (0-1) à Chlef. La reprise des entraînements a eu lieu dans la bonne humeur, et moralement ça va beaucoup mieux. C’est ce que nous a confirmé la majorité des joueurs qui se sentent débarrassés d’une grosse pression qui pesait sur leurs épaules après avoir passé le cap blidéen sans embûches. On l’avait déjà souligné, le match de l’USMB était le plus important en cette fin de saison pour les Rouge et Noir. L’avenir de l’équipe en dépendait tout simplement. Car si l’USMA avait perdu ce match, les dégâts auraient été énormes, elle n’aurait peut-être jamais pu relever la tête. En revanche, la victoire a été doublement bénéfique, autant sur le plan psychologique que sur le plan sportif.

beaucoup mieux, comme l’atteste la bonne ambiance à l’entraînement. Sportivement, la récolte a été intéressante. Trois points et deux places au classement de gagnées. Les Rouge et Noir sont passés du coup devant l’USMB et l’USMAn grâce à un meilleur goal-average, et se sont éloignés par conséquent, mais pas trop, de la zone rouge. Cela dit, comme déjà souligné, ce n’est que le début d’une opération de sauvetage qui pourrait encore durer. Actuellement dixième au classement, à quatre points du premier relégable, l’USMA n’est pas encore tirée d’affaire, d’autant, fautil le dire, que sa prestation de samedi dernier était loin d’être convaincante. Mais on le comprend, l’obligation du résultat a pris le dessus sur toute autre considération.

l’équipe de Zekri reste menacée par la relégation, malgré le petit point ramené avant-hier de Bordj. Donc, l’enjeu est de taille pour les deux formations, et pour espérer enchaîner avec une autre victoire contre l’éternel rival, il va falloir soigner son jeu et se montrer plus costaud dans tous les compartiments.

L’USMA dépend-elle de Daham ?
Si l’USMA a pu enfin gagner après cinq mois de disette, un fait mérite d’être souligné et qu’on s’y attarde un peu. C’est le nom du buteur de la seule réalisation des Rouge et Noir face à l’USMB, et ce, depuis cinq mois. Il s’agit bien entendu de Noureddine Daham qu’on a attendu qu’il marque pour que l’équipe puisse enregistrer son premier succès en 2011. Car, apparemment, si Daham ne marque pas, personne n’est en mesure de le faire. Cela se confirme de plus en plus, et l’on peut comprendre aujourd’hui Hervé Renard qui n’avait pas tort lorsqu’il se plaignait tout le temps des absences de Daham alors qu’il avait en main plusieurs autres attaquants. Il savait bien qu’il était le seul à pouvoir débloquer la situation. Il faut dire que depuis qu’il a été blessé au genou, puis à l’épaule lors du match aller contre le MCA, avant de rechuter juste après qu’il eut pu reprendre, l’USMA a éprouvé les pires difficultés en attaque. Des matchs qu’elle n’aurait jamais dû perdre, elle les a perdus faute d’un buteur pour faire pencher la balance de l’autre côté. Personne n’a pu reprendre le flambeau depuis qu’il a été blessé, plus précisément lors de la cinquième journée du championnat face à l’USMH, et ce n’est pas les timides prestations de Hamidi qui a inscrit un seul but cette saison qui vont nous contredire. La preuve, malgré une longue absence, il est resté le meilleur buteur de l’équipe avec sept buts, et il fallait attendre qu’il marque une nouvelle fois pour que l’USMA renoue avec la victoire. Et c’est sur lui que tout le monde va compter ce samedi contre le Mouloudia. Est-ce la Daham dépendance ? Aux autres attaquants de prouver le contraire. B. M.

Les joueurs confiants
A deux jours de ce grand derby de la capitale, les joueurs de l’USMA semblent très confiants. Après le succès contre Blida, ils sont plus que jamais motivés pour rester sur cette dynamique et remonter la pente. «Il n’y a pas mieux qu’un match contre le Mouloudia pour remobiliser tout le monde. Il est certain qu’une victoire dans ce derby va galvaniser davantage le groupe, et sera même le vrai départ et le vrai déclic. Nous allons tout faire pour le gagner, et nous allons le gagner j’en suis sûr», nous disait hier un cadre de l’équipe à l’issue de la séance d’entraînement, mais qui a souhaité garder l’anonymat, les joueurs ayant été interdits de déclaration. Cela dénote du nouvel état d’esprit du groupe. B. M.

L’USMA doit soigner son jeu
Maintenant que cela a été fait, Renard et ses collaborateurs devront se pencher sur les aspects technique et tactique pour mieux aborder les prochaines échéances, à commencer par le très attendu derby de ce week-end contre le Mouloudia qui s’annonce aussi déterminant que le match de samedi passé. Car, encore une fois, l’USMA va affronter une équipe du bas du tableau. Même si le Doyen vient de se qualifier aux poules de la plus prestigieuse compétition africaine des clubs, en championnat

La double satisfaction de la victoire contre Blida
Les Usmistes se sont retapés, en effet, le moral qui était au plus bas et ont retrouvé une confiance et une certaine sérénité qu’ils ont perdues il y a très longtemps. Même s’il est encore trop tôt de dire que le doute a été définitivement chassé, force est de constater que les choses vont

Nacer Zekri (ancien joueur de l’USMA)
’ancien attaquant des Rouge et Noir, Nacer Zekri, s’occupe actuellement des juniors B de l’USMA, après avoir dirigé pendant deux saisons la catégorie des cadets. A l’approche du derby de ce samedi, qui aura lieu à huis clos, nous avons pris attache avec lui pour nous parler de son premier match contre les Vert et Rouge qui s’est déroulé sans la présence du public. «Je me rappelle très bien de ce match, c’était ma première saison avec l’USMA, je venais de la rejoindre avec Billel Dziri. C’est moi qui ai ouvert le score, mais le match a été arrêté à la 13e minute après que l’arbitre eut été touché par un fumigène. On a alors décidé de faire rejouer le match à huis clos. Et cette fois-ci aussi, j’ai réussi à marquer après 17 secondes seulement du coup d’envoi, et le Mouloudia n’a pu revenir au score. Cette année-là, nous les avons battus donc deux fois, une fois avec la présence du public, et une autre fois à huis

«L’USMA gagnera 2 à 1, un but de Daham et un autre d’Ouznadji»
clos (rire)», se rappelle le rouquin.

L

«Celui qui n’a pas joué le derby USMA-MCA a raté beaucoup de choses dans sa carrière»
Voulant savoir quelle était la différence entre jouer un derby comme celui-là en présence du public et à huis clos, l’ancien buteur de l’USMA fait savoir qu’il n’y a pas photo. «Ce n’est pas du tout la même chose. Mais j’avoue que le huis clos arrange beaucoup plus l’USMA, car le Mouloudia s’appuie beaucoup plus sur son public. C’est difficile de jouer le derby devant les supporters du Mouloudia. Mais à huis clos, il n’y a plus cette pression qu’on ressent lors des autres matchs, comme lors de cette rencontre de 1995 où nous avons aisément géré les débats en faisant parler notre expérience. Je voudrais dire une chose toutefois : un joueur qui n’a jamais joué le

derby entre l’USMA et le Mouloudia a raté beaucoup de choses dans sa carrière.»

«J’ai toujours eu le dernier mot face à Lazizi»
Zekri se rappelle aussi de ses duels avec Tarek Lazizi et révèle qu’il n’a jamais eu peur de jouer contre lui, «bien au contraire, j’attendais avec impatience ce duel. Plusieurs attaquants le craignaient parce qu’il avait un jeu très dur, mais moi, j’adorais l’affronter, car il y avait une grande ‘‘chahna’’ entre nous, et c’est toujours moi qui ai eu le dernier mot. Mais dès la fin de la rencontre, tout rentre dans l’ordre, Tarek est un chic type et un très bon ami, et je profite de l’occasion pour le saluer». Son pronostic pour le match de ce samedi ? : «L’USMA gagnera 2 à 1, un but de Daham et un autre d’Ouznadji inch’Allah.» H. B.

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup d’œil Ligue 1

09

ASO

L’attaque a marqué 15 buts en trois matchs

Saïda est avertie Zekri «C’est vous L les attaquants qui
Il a lessivé ses joueurs à l’issue du match nul contre les Bordjiens
a grande satisfaction du staff technique reste la grande forme affichée par l’attaque de l’ASO qui garde toujours son efficacité même après un mois sans compétition. Les trois matches amicaux disputés lors de la semaine dernière l’ont démontré avec des buts inscrits par des défenseurs, des milieux de terrain mais surtout par des attaquants. Parmi ces derniers, le trio de choc constitué par Seguer, Messaoud et Soudani crache le feu et prévient ainsi leur prochain adversaire saïdi qui serait donc bien avisé de bien surveiller ses arrières sinon plus lourde et amère pourrait être la défaite promise au moment où les Chéliffiens ne jurent que pas les trois points.

MCA

êtes responsables de cette contre-performance»
«Vous avez intérêt à rectifier le tir face à l’USMA»

En amical : ASO 8 - WAM 3

Insatiables Chéliffiens
es poulains de Ighil ont rassuré leur entraîneur 72 heures avant leur retour à la compétition officielle, en terrassant la formation du WA Mostaganem sur le score fleuve de 8 à 3 à l’issue d’une rencontre amicale disputée avant-hier au stade Boumezrag devant une sympathique chambrée de supporters qui ont eu ainsi plein l’eau à la bouche en prévision de la réception du MC Saïda en championnat. Le spectacle était à l’honneur, surtout en première mi-temps où les locaux étaient déjà parvenus à secouer par cinq fois les filets mostaganémois grâce à un doublé de Soudani et trois réalisations signées Messaoud, Djediat et Zazou qui ont clos l’addition de la première période achevée sur le score de 5 à 1. En deuxième mi-temps, Ighil a laissé reposer les titulaires en faisant tourner son effectif qui ne s’en est pas mal tiré avec trois autres buts inscrits respectivement par Gharbi, Ali Hadji et Mohamed Rabah qui ont eux aussi montré au coach qu’il pouvait compter sur eux même durant les deuxièmes quarante-cinq minutes de jeu, l’équipe a encaissé deux buts.

L

Kouadri dans les 18
Le second portier de l’équipe, Laïd Kouadri, sera présent lors du match de demain matin. Le keeper qui souffrait des adducteurs qui l’ont obligé de prendre du repos avant de reprendre en solo pour ensuite revenir cette semaine avec le groupe, a pu disputer les derniers matches amicaux au cours desquels il a paru bien dans ses gants, ce qui n’a pas échappé à l’œil vigilant du coach qui compte ainsi le convoquer parmi les 18 pour le match face à Saïda.

La prime de Blida aujourd’hui
C’est aujourd’hui que la direction du club compte verser aux joueurs la dernière prime de match qui reste en suspens. Il s’agit de la récompense due pour le match gagné face à Blida et qui s’élève à la somme de 30 000 DA que chaque joueur devrait recevoir une fois que l’équipe entrera en mise au vert après la dernière séance qui aura lieu à l’heure du match (19h).

uste après le coup de sifflet final, Noureddine Zekri avait le masque des mauvais jours. Le coach mouloudéen n’arrivait pas à comprendre qu’on puisse concéder un match nul alors que son équipe était en supériorité numérique. Avec autant d’occasions nettes de scorer, il était évident que le point du match nul ramené de Bordj Bou Arréridj avait l’allure d’une défaite. Outré par l’attitude de certains de ses joueurs, Zekri n’a pas hésité à pointer un doigt accusateur envers ses attaquants qui ont failli à leur mission en ratant des occasions immanquables, surtout à ce niveau de la compétition. «Je suis outré et très énervé car on n’aurait jamais dû concéder le match nul contre une équipe complètement à la dérive. C’est inadmissible de manquer le cadre alors que vous êtes à quatre mètres de la cage de but. C’est simple, c’est vous les attaquants qui êtes responsables de cette contre-performance avec vos ratages. Je ne comprends pas qu’on puisse manquer autant d’occasions nettes lors d’une seule et même partie. Avec ce nul, on se retrouve dans une situation délicate. Vous devez avoir honte, car se faire accro-

J

cher par une équipe qui a évolué en infériorité numérique durant cinquante minutes, c’est complètement aberrant», a dit Zekri sur un ton orageux à ses joueurs.

C’est dans un silence de cathédrale que Zekri s’est adressé à ses joueurs dans le vestiaire du stade de Bordj. Versant sa colère sur ses capés, Zekri a tenu à les mettre en garde contre toute performance similaire contre l’USMA dans un derby de tous les dangers. «Après nous avoir gratifié avec un florilège d’occasions manquées, vous avez intérêt à rectifier le tir face à l’USMA car je ne peux tolérer une performance similaire à celle face au CABBA.»

«Après cela, je ne veux plus qu’un joueur fasse la moue parce qu’il est écarté du groupe»
Après la contre-performance enregistrée par ses joueurs, Zekri a voulu remettre les pendules à l’heure en mettant ses éléments devant le fait accompli. «Après ce que vous nous avez montré aujourd’hui, il est clair que je vais prendre des mesures. D’ailleurs, je ne veux plus qu’un joueur fasse la moue parce qu’il est écarté du groupe ou parce qu’il a perdu sa place de titulaire. Je ne peux tolérer à l’avenir qu’on joue avec les couleurs du club.» T. Che

Messaoud rassure tout le monde
Ayant choppé une grippe, le chouchou de l’équipe, Mohamed Messaoud, qui a raté le début de la semaine, va beaucoup mieux après les soins qu’il a reçus de la part du médecin de l’équipe. Le joueur qui a pris part à la première mi-temps du match de mardi dernier face au WAM, a rassuré tout le monde, à commencer par le staff technique qui pourra ainsi compter sur ses services demain soir face au MCS.

Gharbi, Mohamed-Rabah et Bentoucha comme jokers
Gharbi , Mohamed-Rabah et Bentoucha seront sur le banc des remplaçants lors du match de demain où le milieu de terrain sera alors composé de Zaouche, Abdeslam et Djediat. Ighil comptera sur les autres en seconde période. D’autre part, les Camerounais Biyaga et Mongolo n’auront pas beaucoup de chance pour être dans les 18 surtout avec la présence de Ali Hadji et Aït Tahar. Ahmed Feknous

Zazou «Victoire impérative,
tel est notre leitmotiv !»
exercices nous permettent de se situer par rapport aux autres équipes, surtout que ça fait un mois qu’on n’a pas joué le moindre match officiel. Vous avez gagné par un score sans appel, cela prouve-t-il quelque chose pour vous avant la reprise ? Il ne faut pas donner beaucoup d’importance au score car on a joué devant une équipe de D2 Amateur et il s’agissait d’un match amical. L’essentiel pour nous est la manière et notre production sur le double plan tactique et physique. Les choses seront plus difficiles une fois en compétition officielle, mais ce genre de joute nous permet de retrouver entièrement notre confiance. Vous avez aussi inscrit un but dans ce match, ça doit vous faire plaisir ? Marquer fait toujours plaisir, que ce soit en officiel ou en amical, surtout pour un défenseur car on n’a pas beaucoup d’occasions de le A 48 heures de votre prochain match, comment se porte le groupe ? Tout le monde va bien, les joueurs ont tous repris les entraînements, il n y’a pas de blessés et c’est tant mieux pour nous, car la prochaine étape nécessite la présence de tout le monde. Il y a une très bonne ambiance et nous ne pensons qu’au prochain match de ce vendredi où la victoire est indispensable, même qu’elle est impérative et c’est d’ailleurs ce par quoi jure tout le monde au sein du groupe où le mot est donné comme un leitmotiv. Ce troisième match amical que vous avez livré face au WAM vous a-t-il rassuré ? Le but était de jouer encore un match avant la reprise pour améliorer notre forme et je crois que l’objectif a été atteint car tous les joueurs ont pu travailler en se donnant à fond. Dans de telles conditions, je pense que c’est tout à fait normal qu’on soit rassurés, car ces faire. Travailler durant un mois m’a permis de retrouver toute ma forme physique et j’ai pu l’exprimer sur le terrain. Je n’ai joué qu’une seule mitemps et ce but m’aidera beaucoup sur le plan mental lors du match de ce vendredi. Justement, comment voyez-vous cette rencontre ? C’est un match qui s’annonce difficile face à un adversaire qui viendra pour essayer de nous piéger sur notre terrain, surtout après cette longue période d’absence de la compétition. Mais cela ne nous empêche pas d’être très optimistes pour gagner ce match car nous avons confiance en nos qualités et nos moyens à reprendre la compétition sur le même rythme gagnant sur lequel nous étions avant d’être contraint à cette trêve qui n’a en rien entamé notre détermination à persévérer dans la voie du succès. Entretien réalisé par Ahmed Feknous

Bouchema s’est
remis hier au boulot
Blessé à la cheville, Nacim Bouchema semble avoir repris du poil de la bête, après avoir été contraint de faire l’impasse sur le match d’avant-hier contre le CABBA en raison d’une cheville droite qui le fait souffrir depuis un certain temps. Déclarant forfait au dernier moment, Bouchema a rassuré tout le monde en reprenant les entraînements hier aprèsmidi. Cependant, Nacim s’est contenté de travailler en solo en attendant de reprendre le boulot avec le groupe.

«Je serai d’attaque pour le derby face à l’USMA»
A propos de son éventuel forfait contre l’USMA, Bouchema a rassuré tous les Chnaoua en nous déclarant qu’il sera apte à jouer la rencontre face au club voisin. «J’ai passé tout à l’heure une radio qui n’a rien révélé de grave. D’ailleurs, je vais reprendre le travail en solo avant de réintégrer le groupe. Je tiens d’ailleurs à dire que je serai d’attaque pour le derby de ce samedi.»

10

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup d’œil MCA

Après les deux nuls contre le MCO et le CABBA

ne fois encore, le Mouloudia a connu une grosse désillusion, en laissant filer une victoire qui lui tendait les bras. On se souvient tous du match nul concédé dans le temps additionnel face à l’ESS un soir du 31 décembre 2010, alors que les Vert et Rouge menaient sur le score de 2 à 1 à Sétif même au prix d’une production de haute facture. Mais un moment de déconcentration a permis à Abdelkader Laïfaoui d’arracher le point du match d’une tête rageuse. Un laxisme de l’arrière garde mouloudéenne qui va leur coûter deux points. Contre le Mouloudia d’Oran, il y a de cela quelques jours, les hommes de Zekri ont pourtant affronté les Hamraoua chez

Le Mouloudia à un point de la relégation U
eux à huis clos. Abdelhakim Laref avait ouvert la marque pour le MCA, mais les partenaires de Babouche au lieu de tuer le match se sont contentés de gérer leur maigre avance jusqu’à cette égalisation qui est intervenue dans les dernières minutes. Un relâchement lourd de conséquence, car au lieu de s’éloigner de la zone rouge le club algérois flirte toujours avec la zone de relégation. Et avant-hier, alors que le CABBA, lanterne rouge du championnat, jouait sa survie, le MCA avait entamé de la plus belle des manières la partie en ouvrant la marque par Mokdad. Les gars du Mouloudia vont se retrouver même en supériorité numérique, après l’expulsion de Belouahem juste avant la pause. On croyait alors que le Doyen avait bien en main une victoire ô combien précieuse. Mais une nouvelle fois, le florilège d’occasions maquées conjugué au laxisme de l’arrière-garde a permis à Samir Bentayeb de remettre les pendules à l’heure. Une catastrophe en somme pour le MCA qui a laissé échapper quatre précieux points en l’espace de quelques jours. Conclusion des courses, le Mouloudia est plus que jamais menacé par la relégation, puisque avec 22 unités seulement il pointe à la 13e place au classement général avec un seul point d’avance sur l’USMB qui est le premier club relégable. Avec les quatre points laissés en route, le MCA aurait pu s’éviter bien des désagréments en se retrouvant dans

la première moitié du tableau. Et ce n’est pas la victoire décrochée par l’ASK aux dépens de la JSK (1-0), qui est faite pour arranger la situation du Doyen. T. Che

Daoud en stage demain avec les U23
Le demi-défensif mouloudéen, Farid Daoud ,aura à peine le temps de se remettre des efforts fournis contre le CABBA qu’il rejoindra Sidi Moussa, pour un nouveau regroupement avec l’Equipe nationale des U23. Le joueur devra prendre part au match amical ce samedi contre la sélection sénégalaise. Cela sous-entend qu’il pourrait être forfait pour la rencontre de championnat contre l’USMA. Ce qui serait un véritable coup dur pour Nourredine Zekri qui peine à chaque fois pour composer un onze compétitif.

Douadi «Le connaissant

bien, je sais que Belouahem ne voulait pas me faire mal»

Il est le meilleur buteur de l’équipe avec 12 buts
En inscrivant l’unique but de son équipe sur penalty avanthier contre le CABBA, Abdelmalek Mokdad a porté son total à 8 unités en championnat. A cette performance vient s’ajouter le but inscrit en finale retour de la Coupe de l’UNAF contre le Club Africain et les trois unités dont il a été l’œuvre en Ligue des champions africaine, contre le Dynamos de Harare et les Angolais de l’Interclube. Au total, l’exjoueur de l’US Créteil totalise 12 buts toutes compétitions confondues, faisant de lui incontestablement le meilleur buteur du club. La

La Mokdad dépendance
constance et la régularité de Mokdad font de lui sans contestation aucune le maillon fort de cette équipe mouloudéenne, devenue trop dépendante des performances de son numéro 8, comme cela a été le cas contre le MCEE en championnat avec son doublé et en Ligue des champions face à l’Interclube avec ce coup franc magistral qui a remis son équipe dans le sens de la marche. saison passée au rang de meilleur buteur du championnat avec 17 réalisations, on se rend compte que le joueur émigré est sur les traces de l’enfant d’Arzew. En effet, lors de l’exercice précédent, Bouguèche a comptabilisé 9 buts en vingt matchs de championnat. Avec huit unités dans son escarcelle, Mokdad n’accuse qu’une seule longueur de retard sur Hadji au même stade de la compétition. Et à ce rythme, il est fort possible que Mokdad puisse égaler ou fasse mieux que Bouguèche, même si l’objectif majeur du joueur est de réussir le maintien avec son club. T. Che

Victime d’un tacle appuyé avant-hier contre le CABBA qui avait coûté à Belouahem un carton rouge direct, El Eulmi Douadi souffre d’une blessure au genou gauche qui l’a contraint de sortir avant la pause contre le CABBA. Une blessure qui tombe au plus mauvais moment car le natif de Tébessa demeure incertain pour la rencontre de ce samedi face à l’USMA qui se jouera à huis clos à Bologhine.

Vous devez être très déçu de ne pas avoir pu aller au terme de ce match contre le CABBA… Je suis doublement déçu. D’une part parce que nous avons concédé un nul alors que nous avions le match bien en main. Et d’autre part parce que je me suis blessé au genou gauche, suite au tacle de Belouahem. Est-ce que vous tenez rigueur au joueur bordjien qui vous a taclé violement ? Je connais bien Belouahem. Je sais qu’il ne l’a pas fait volontairement dans le but de nuire à mon intégrité physique. C’est l’importance du match qui l’a incité à jouer avec une certaine agressivité. Sincèrement, connaissant l’homme je ne lui tiens pas rigueur. Après cette contre-performance vous allez devoir rectifier le tir contre l’USMA, un adversaire qui lutte lui aussi pour sa survie… Nous allons tout faire pour réussir un très bon résultat, lors d’un derby de tous les dangers. A nous de nous montrer costauds pour aller chercher avec nos tripes les trois points de la victoire. Seriez-vous d’attaque pour cette affiche ? Je vais passer demain une radio pour être fixé (ndlr entretien réalisé mercredi). En attendant, je vais faire l’impasse sur la séance d’entraînement de tout à l’heure, pour bien me reposer. Cela dit, je ne vous cache pas que je ne voudrais pour rien au monde rater une telle rencontre qui, malheureusement, se jouera à huis clos. Entretien recueillis par Tarek-Che

Il est sur les traces de Hadj Bouguèche (9 buts en 20 matchs)
En comparant les performances de Mokdad avec Hadj Bouguèche qui avait terminé la

Il souffrirait du tendon d’Achille

Laref «J’ai rendez-vous avec le professeur
Zemmouri pour connaître le diagnostic»
Héros du match face au MCO avec son premier inscrit sous les couleurs du Mouloudia, Abdelhakim Laref a connu un sacré coup de frein avec cette blessure au tendon d’Achille de la cheville droite contractée face au Hamraoua. Croyant que c’était une blessure bénigne, les examens ont refroidi les ardeurs du joueur qui espérait revenir à la compétition. Le diagnostic est difficile à digérer puisque Laref souffrirait d’une rupture au tendon d’Achille qui ruinerait ses espoirs pour toute la saison. Voulant garder un infime espoir de retrouver les terrains, Laref devra passer une visite chez le professeur Zemmouri pour être définitivement fixé sur son avenir immédiat. «J’ai le moral à plat, car au moment où je reviens en force, je contracte cette blessure au tendon d’Achille. On a diagnostiqué une ruptute qui nécessiterait le port d’un plâtre. Cependant, je dois être consulté par le professeur Zemmouri pour être fixé. J’espère de tout mon cœur qu’on s’est trompé de diagnostic», nous a dit en substance Laref. Les sourires et la bonne humeur qui avaient suivi la qualification en C1 à la phase des poules ont laissé place au doute et à l’incertitude. Hier aprèsmidi, au lendemain du match concédé contre le CABBA, les joueurs ont repris le travail à l’annexe du 5-Juillet en ayant un masque des mauvais jours. Comment peut-il être autrement lorsqu’on sait que le club n’est qu’à un point du premier relégable avec certes un match en moins, mais contre l’ogre Chélifien ? Autant dire que la situation ne prête pas du tout au sourire, car le Mouloudia est tout simplement en train de faire du surplace en championnat ce qui n’est pas la meilleure façon de préparer le derby contre les Usmistes.

Il passera ce matin une radio pour être fixé
C’est ce matin que la coqueluche des Chnaoua passera une radio pour être fixé sur la nature de sa blessure au genou gauche. C’est à partir des résultats des examens que Douadi saura s’il pourra ou non prendre part au derby algérois.

Reprise hier dans une ambiance maussade

De notre envoyé spécial à Anvers (Belgique) Hamza Rahmouni

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup d’envoi MCA

11

Bedbouda ouvre le mercato

estival en Belgique
sation. Les clubs se manifestent beaucoup plus sur ce joueur pour l'enrôler la saison prochaine. Cela dit, à 99% l'actuelle saison sera la dernière pour le joueur dans le championnat algérien. gauche mouloudéen ne s'est pas reposé. Après le match face à l'Interclube, il a rallié la Belgique directement. Cela s'est répercuté négativement sur le joueur.

Son agent devrait discuter avec les responsables du club belge ces jours-ci
Cependant, son agent d'origine espagnole devrait s'entretenir ces jours-ci avec les responsables du GBA pour être fixé sur l'avenir de son élément. Le directeur sportif dudit club belge s'est dit prêt à enrôler le joueur puisque le staff technique a donné son accord.

Un massage hier au centre du club
Après s'être vu obligé de se mettre au repos pour respirer un peu, Brahim Bedbouda a été soumis à un massage par le staff médical du club belge. Après cet exercice, Bedbouda s'est dirigé directement vers l'hôtel où il a effectué une sieste pour se reposer.

En trois ans, que de chemin parcouru !
Brahim Bedbouda n'oubliera pas de sitôt les trois dernières saisons. 2008-2009, 2009-2010 et enfin celle-ci. Le jeune arrière gauche a commencé petit à petit à devenir un élément incontournable dans l'échiquier mouloudéen à partir de la saison 2008-2009 sous la coupe de l'ancien entraîneur, le Français Alain Michel. C'est lui qui a eu le courage de lancer Bedbouda dans une période difficile. Il a commencé à jouer et à gagner la confiance. La saison d'après, il contribue au titre remporté, après sept années de disette, par son club. Là, Bedbouda a été décisif à maintes reprises par ses buts, notamment de la tête. La saison actuelle, ce jeune a encore progressé. Il a été en effet l'homme qui a qualifié le Mouloudia à la phase de poules de la Ligue des champions africaine. Tout d'abord, face au Dynamos de Harare aux seizièmes de finale de cette C1. Il a inscrit un doublé mais surtout un troisième but dans les dernières secondes de la rencontre, qualifiant ainsi le Doyen aux huitièmes. Enfin, face à l'Interclube de Luanda, il a marqué le troisième but sur penalty. Au moment où personne ne voulait tirer ce penalty, il a pris ses responsabilités, et il a réussi à envoyer le Mouloudia à la phase de poules. En trois ans, Bedbouda en a parcouru du chemin, ça on peut le dire haut et fort !

Plusieurs clubs se mettent de la partie pour enrôler le joueur
Par ailleurs, on croit savoir que plusieurs recruteurs ont suivi le match amical livré par Brahim contre le Racing de Genk. Ils s’y sont beaucoup intéressés, notamment des clubs belges et français.

Jacky Mathijssen a discuté avec lui
Avant le début de la séance d'entraînement de mardi matin, Brahim Bedbouda a discuté avec l'entraîneur en chef, Jacky Mathijssen. En réalité, c'est ce dernier qui s'est rapproché de l'international algérien des U-23 pour le féliciter après sa belle prestation. Il voulait le voir de près cette fois-ci, mais il n'a pas eu de chance car l'Algérien ne s'est pas entraîné avec le groupe.

Les dirigeants du Germinal Beerschot Anvers veulent être discrets
Ayant appris l'intérêt de plusieurs clubs belges et français pour le joueur, les responsables du GBA ont décidé de se faire discrets dans cette transaction qui n'a pas encore été conclue afin de ne pas perdre ce joueur. Ils vont s'entretenir avec l'agent du joueur pour connaître sa position, puis prendre une décision finale. Hamza Rahmouni

Il a chargé l'entraîneur de l'équipe réserve de le superviser
Jacky Mathijssen était au courant que Brahim Bedbouda allait venir en Belgique pour effectuer des essais. C'est là qu'il a ordonné à l'entraîneur de la deuxième équipe de le faire jouer avec son groupe et en même temps pour qu'il ait l'occasion de bien le suivre. L'entraîneur de la deuxième équipe du Germinal Beerschot Anvers est Marc Noe.

omme annoncé en exclusivité par nos soins, Brahim Bedbouda se trouve en Belgique depuis dimanche dernier. Après avoir pris part au match retour de Ligue des champions africaine face au représentant angolais, le Grupo Desportivo Interclube de Luanda, le joueur s'est envolé le lendemain à destination de Bruxelles, via Paris pour effectuer des tests et éventuellement signer un contrat d'engagement. Parmi les clubs qui le courtisent, il y a le Germinal Beerschot Anvers qui veut avoir le joueur sans le mettre à l'essai. Toutefois, les agents du défenseur mouloudéen (il s'est engagé avec une boîte espagnole) lui ont conseillé d’aller à Anvers pour s'entraîner avec le club et disputer quelques matches amicaux, surtout que des recruteurs d’autres clubs veulent l'engager. Il y a ceux de Fribourg de la Bundesliga, mais aussi de l'Espanyol de Barcelone qui veulent le mettre à l'essai, du fait que le profil de l'enfant de Bab El Oued les a intéressés. Il faut dire que ce jeune joueur pétri de talent est en train d'accomplir une deuxième saison exceptionnelle, après celle de l'année dernière qui l'a vu contribuer à l'âge de 20 ans au titre de champion d'Algérie, remporté par son club de toujours, le Mouloudia d'Alger. En trois jours passés en Belgique, Brahim fait déjà sen-

C

Marc Noe a appelé Mathijssen à la fin du match pour lui recommander Bedbouda
Juste après avoir pris part à ce match amical qui s'est déroulé dans de très bonnes conditions pour le joueur, l'entraîneur de la deuxième équipe du GBA, Marc Noe, a félicité le joueur. Il a été épaté. Cependant, dans les vestiaires, il a appelé l'entraîneur de l'équipe A, Mathijssen pour lui recommander le défenseur mouloudéen et en urgence. Il lui a dit : «Coach, c'est un bon joueur. Je vous le recommande. Vous n'allez pas le regretter».

Il a pris part à un match amical face au Racing de Genk, lundi
En ce qui concerne sa présence sur le sol belge, il faut dire que les agents de Bedbouda ont tout réglé pour que le joueur signe dans les plus brefs délais. Le joueur a ainsi pris part à un match amical avec l'équipe réserve du Germinal Beerschot Anvers, face au Racing de Genk. Le match en lui-même a eu lieu à Genk. C'est avec une grande confiance et un sang-froid inébranlable que le joueur a pris part à cette rencontre qui a eu lieu lundi en fin d'après-midi.

Voilà ce qu'il a dit à Brahim !
Par ailleurs, Marc Noe a eu aussi une discussion avec le joueur. A la fin du match, il était ébloui par le niveau du joueur. Il lui a même dit : «Sincèrement, vous m'avez épaté. Beaucoup de joueurs sont venus effectuer des essais ici chez nous, mais ce n'est pas avec un tel niveau».

Il a une contracture à la cuisse due à l'enchaînement des matches
Trop fatigué, Brahim Bedbouda a ressenti hier quelques douleurs à la cuisse droite. Le staff médical du club belge l'a examiné et lui a recommandé une ou deux journées de repos. L'arrière

Il devrait s'entraîner aujourd'hui ou demain
Après avoir observé un repos de deux jours, Brahim Bedbouda devrait reprendre les entraînements aujourd'hui ou demain. Ce sera une séance ordinaire avec le groupe du GBA. Avant, il devra être encore une fois vu par le staff médical du club.

Deux Coupes de Belgique au palmarès du GBA
Le GBA, éventuel futur club employeur de Brahim Bedbouda ne possède pas un palmarès riche, mais il a quand même remporté des titres. Il s'agit de deux Coupes de Belgique. La première, c'était en 1997 et la seconde, en 2005.

Beloufa a déjà porté les couleurs de ce club Deux joueurs très connus ont déjà porté le maillot Germinal Beerschot Anvers. Le premier est un Algérien. C'est Samir Beloufa, l'ancien défenseur des Verts qui a disputé la phase finale de la CAN 2004. Beloufa a joué au GBA pendant deux saisons entre, 2000 et 2002. Ndiefi aussi Outre Samir Beloufa, il y a l'attaquant du Cameroun, sacré champion d'Afrique en 2002, Pius Ndiefi. Ce dernier a porté les couleurs du Germinal pendant une saison entre 2005 et 2006.

Deux finales de perdues… … et de même pour la Coupe de la Ligue

Par ailleurs, le Germinal a perdu aussi deux finales de Coupe de Belgique. La première, c'était en Outre la Coupe de Belgique, 1990 et la le GBA a perdu aussi deux Coupes de la Ligue. La première deuxième en 1995. c'était en 1998. Un an plus tard, le Germinal perd sa deuxième finale de la Coupe de la Ligue professionnelle.

12

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

De notre envoyé spécial à Anvers (Belgique) Hamza Rahmouni

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup fort MCA

13

Bedbouda

«La CAN-2012, j'y pense réellement»
«En Algérie, je ne jouerai qu'au Mouloudia»
promesse. sonne ne s'atsonnel, c’est de décrocher une Mekhazni, J'aime le Moutend à nous carrière professionnelle en Euc'est comme loudia et ses voir chamrope. Cela me permettra de mon grand frère. supporters, et je pion donner un autre élan à ma carC'est lui qui me ne m'imagine d'Afrique, on rière de footballeur. En plus de pas porter d'au- conseille et c'est lui va peut-être ça, tant qu'il y a mon agent à qui m'a formé. Si tres couleurs décrocher la mes côtés, je ne crains rien. aujourd'hui je suis que le vert et Ligue des Vous êtes sur les traces de rouge. champions arrivé à un tel Rafik Saïfi qui avait rejoint (rire), en tout niveau, c'est grâce Vous êtes l'Europe après un titre de cas c'est un à lui. Je le dis en venu ici en championnat… rêve. MainteBelgique au Oui, Saïfi a réussi à ramener toute fierté. C'est nant que le lendemain le titre de champion au Moului aussi qui m'a Mouloudia d'une qualifiloudia en 1999, puis il a réussi aligné la première s'est qualifié à cation histoà embrasser une carrière profois en tant que la phase des rique du fessionnelle. Moi, j'ai remporté titulaire poules, il fauMouloudia le titre de champion d'Algérie dra récolter le d'Alger à la phase des l'an dernier et cette saison, je maximum de points lors de poules de la Ligue des réalise une qualification à la cette cette phase pour se quali- phase de poules de la Ligue champions. Revenons un fier aux ½ finales, ce qui depeu sur ce match… des champions. meure un premier objectif. Ce fut un match très diffiEn 1999, alors que vous 9 cile. L'Interclube est une forVous avez déclaré que cette neuf ans, que représentait mation très solide. La preuve, saison pourrait être la derpour vous Saïfi ? elle a réussi à revenir au score nière en Algérie. Et si par C'est une idole pour moi et à deux reprises. La qualificahasard le Mouloudia se qua- pour tous les jeunes qui ont vu tion était difficile à réaliser vu lifiait en finale, assisteriezRafik porter les couleurs du que nous étions amoindris. vous au match ? Mouloudia. C'est un des meilEt comment ! Je Oui, il y a de fortes chances C'est la deuxième fois d'affileurs joueurs qui serai le premier que ce soit ma dernière saison Dans un lée que vous inscrivez le but ont porté le supporter de avec le Mouloudia, mon club de la qualification à la dermaillot moulouan, lorsque l'équipe et au stade de toujours, et bien sûr la dernière minute de jeu… déen et de j'aurai tout en plus. Je serai nière en Algérie. Oui, c'est vrai. C'est la l'Equipe nationale appris, je dès les premières deuxième fois consécutive que algérienne. Pourquoi avez-vous fait le pourrai dire heures dans les l'on parvient à marquer le but lien entre l'Algérie et le Il y a deux que je suis gradins pour souqualificatif au prochain tour à Mouloudia ? matchs qui sont prêt pour l'ultime minute. C'est un grand tenir mes coéquiCar si je ne joue pas la saiinoubliables dul'Equipe piers. Ce serait plaisir pour nous. Face au Dyson prochaine dans un club rant votre carmagnifique que le nationale A namos, malgré une lourde déeuropéen, je resterai au Mourière avec les Mouloudia joue faite à Harare, on a pu se loudia. C'est mon club de touseniors du Mouune finale de Ligue qualifier en les battant sur le jours, c'est grâce à lui que je loudia face à l'USMA et des champions. suis devenu aujourd'hui ce que score de trois buts à zéro. Haras El Houdoud avec, Vous avez pris la responsaje suis. Durant ma carrière en Et comme par hasard, c'est comme entraîneur, Mohabilité de tirer le penalty à la Algérie, je n'ai connu qu'un toujours le même joueur med Mekhazni… dernière minute. Comment seul club et je ne veux pas en qui marque à la dernière Oui, ce sont les deux matchs ça a été ? connaître d'autres. Et je tiens minute… que je n'oublierai jamais. Normal, j'étais préparé pour même à faire une promesse (Rire), c'est le destin ! Moi, Tout d'abord, parlez-nous tirer ce penalty. J'avais aux Chnaoua. je veux tout le temps marquer de ce match face à l'USMA confiance en moi à 100 %. Au des buts ! Oui, laquelle ? qui avait eu lieu au stade de moment où l'arbitre a sifflé la Si je signe en Europe, c'est Le fait de se qualifier à deux faute, je me suis dirigé pour Koléa… un rêve qui se réalise. Sinon, reprises dans les dernières C'était ma première convom’emparer du ballon. J'ai donc dans le cas contraire, je rempiminutes, ce n'est un signe cation en équipe seniors et ça a réussi mon coup grâce à Dieu lerai au Mouloupour le sacre final ? coïncidé avec ma première apet à l'aide des supporters. dia les yeux Ce serait merveilparition aussi. J'étais sur le Je veux Peut-être que c'est grâce à ce banc de touche en compagnie fermés. C'est une leux de décrocher une suivre les penalty que Gherib vous a deuxième Ligue des de Kaddour et Baroudi. Medonné son accord… traces de champions dans l'hiskhazni était l'entraîneur en Non, Omar (ndlr : Gherib) a chef, alors que Chaoui a joué Halliche toire du club. L'antout le temps été compréhensif sur le flanc gauche de la démais sans cienne génération a avec moi. Je lui ai tout expliqué fense en l'absence de Réda Bagoûté à ce sacre, il ne pour autant et malgré les moments diffireste que nous. Il faut bouche qui était suspendu. A brûler les en faire autant. Certes, ciles que traverse le club et la la 55', Chaoui a claqué, je m'en étapes suspension de Babouche, il personne ne s'attensouviens comme si c'était hier. m'a laissé partir. D’ailleurs, il y dait aussi à voir le Il avait ressenti des crampes et a un bon arrière qui peut jouer il ne pouvait plus continuer à Mouloudia champion à gauche. Il s’agit de Zinou d'Algérie l’année jouer. Mekhazni était dans Bensalem. écoulée. Cette l'embarras saison, Dites-nous Bracar c'était un Les JO, c'est perhim, vous êtes match d'une mon objectif venu ici en Beltrès grande personnel avec gique persuadé de importance les U23. Si on réussir ? puisqu'on passe face à la Absolument. Moi, jouait pour le Zambie, on je suis un joueur maintien en pourra espérer ambitieux qui veut Première diévoluer. Mon prevision. Il a une mier objectif perdonc fait qualification

«

»

Tout d'abord, votre présence ici à Anvers a constitué une véritable surprise… Une surprise, pourquoi ? Non je ne le pense pas. Ça fait longtemps qu’on m’avait contacté, mais je n'ai rien pu faire car j'étais en milieu de saison avec mon équipe. Au contraire, c'est votre présence ici (ndlr : Le Buteur) qui m'a beaucoup surpris. Comment avez-vous atterri ici en Belgique ? Je suis là depuis dimanche, au lendemain de la qualifica-

tion à la phase des poules avec ment des rencontres. mon équipe, le Mouloudia. J'ai Et les dirigeants du Moupris le premier vol et il y avait loudia vous ont-ils facilité la des personnes chargées de tâche ? m’accueillir, avant Oui, bien sûr. que mon agent ne Les dirigeants du Il est fort vienne à l'hôtel. club, à leur tête possible que ce Omar Gherib, J'ai donc discuté avec lui et il m'a soit ma dernière m'ont beaucoup mis au courant du saison dans le aidé. Ils m'ont faprogramme. championnat cilité la tâche. Je Et après ? tiens à le remeralgérien J'ai pris part à cier à travers vos un petit match colonnes, sans ouavec la deuxième équipe du blier bien sûr les autres diriGBA contre le FC Genk et augeants. Il m'a aidé jourd'hui (ndlr : entretien réamoralement, mais surtout sur lisé mardi soir), je ne me suis le plan administratif. Il m'a pas entraîné. Je me suis remis les papiers nécessaires contenté uniquement d'un pour me faiore délivrer le visa. massage. J'avais ressenti des Ça l'honore et moi aussi. douleurs à la cuisse du Donc, il y a de fortes fait de l'enchaînechances que cette saison soit la dernière en Algérie…

«

«

»

»

«

»

«

»

appel à Kaddour qui a le faire ? refusé de jouer à Le match Se qualifier gauche, car il avait l'hadu Maroc à deux reprises bitude de jouer dans sera, certes, à la dernière l'axe. difficile, minute est un Puis il vous a appelé signe. Peut-être mais notre mission ne à vous… que cela veut sera pas imOui ! J'ai vu Medire que le possible. khazni se retourner Mouloudia va vers moi à maintes reSur le flanc remporter la prises. Il m'a fait appel gauche de Ligue des par la suite. En me dirila défense, Champions geant vers lui, je n'en il y a Belcroyais pas mes yeux. Je hadj et me disais qu'il avait peut-être Mesbah, que pensez-vous de appelé un autre joueur. Faire ces deux joueurs ? mon entrée avec les seniors, et Ce sont deux excellents face à l'USMA, ce n'est pas joueurs. La preuve, ils jouent à rien. l'étranger. Je pense qu'ils méritent d'avoir été convoqués en Et pour le match face à Equipe nationale. Ils sont les Haras El Houdoud au premeilleurs à ce poste. mier tour de la Coupe de la CAF… Pensez-vous être capable de C'était un match qui avait eu rivaliser avec eux ? lieu au stade de Koléa, comme Rivaliser ? Pas encore. Mais par hasard (rire). J'avais joué dans une année, si j’arrive un match de Coupe d'Afrique à gagner ma place ici, je à l'âge de 17 ans. C’est un impourrai faire partie du mense plaisir et une grande groupe. Je ne dis pas que fierté pour moi. Babouche et je serai titulaire, mais j'auChaoui étaient suspendus par rai quand même l'expéla CAF, après ce qui s'est passé rience et le bon niveau à Kwara, une année auparapour figurer parmi les 23 vant. On a fait match nul à do- joueurs. Pour moi, le plus micile (0-0) puis on a perdu en important est de décroEgypte. cher un bon contrat pro ici, puis gagner ma place Titulaire indiscutable au et faire mon apprentisMouloudia, quelle est la prochaine étape à franchir ? sage. A ce moment-là, je pourAprès avoir atteint mon pre- rai dire que je serai prêt pour l'Equipe nationale. mier objectif, à savoir jouer en seniors avec le Mouloudia, Le dernier joueur du chammaintenant il faut jouer en Eupionnat d’Algérie à avoir rope, je veux traverser la Méembrassé une carrière pro diterranée (rire). en Europe est Halliche. Vous ambitionnez sans Et l'Equipe nationale A ? doute de faire comme lui, Oui, bien sûr. L'EN A est un non ? objectif pour tout joueur amMoi, je ne veux bitieux. Seulepas brûler les ment, il faudra 21 ans, c'est étapes. Je n'ai que tout d'abord dél'âge idéal pour 21 ans et je suis crocher un bon moi d’apprendre encore jeune. contrat profesJouer dans un encore, surtout sionnel ici en club comme Fulen Europe. Je Europe, s'impopense que j'ai de ham ne se refuse ser dans son club, et les la chance d’avoir pas, mais il faut savoir que Halportes de déjà joué liche n'a pas brûlé l'Equipe natiopresque trois les étapes lui nale s'ouvriront. ans en tant que aussi. Il a travaillé Réellement, seniors dur à Madeira pensez-vous à avant d'arriver à la phase finale ce qu'il est aude la CANjourd'hui. Moi, je vais travail2012 ? ler d'arrache-pied pour réussir. Oui, pourquoi pa s? Je pense A votre avis, la Belgique està la Coupe d'Afrique des nace un bon choix pour vous ? tions 2012 avec l'EN, mais Jouer en Belgique ou en comme je vous l’ai dit, je ne France sera le meilleur choix veux pas brûler les étapes. Je suis ici en Belgique, je vais d'ici pour moi. J'ambitionne de jouer dans un de ces deux quelques jours savoir si je vais championnats. Ça va me persigner ici ou bien dans un mettre de faire mon apprentisautre club. J'espère que l'EN se sage, avant de franchir une qualifiera tout d'abord à la étape supérieure. CAN. Vous n'avez que 21 ans, c'est Pensez-vous qu'elle pourra

«

»

«

«

l'âge idéal pour apprendre… Ah, oui. Vous avez complètement raison. Je pense que j'ai de la chance d’avoir déjà joué presque trois ans en tant que seniors. Parlons maintenant de l'Equipe nationale olympique, vous avez comme prochain adversaire la Zambie, que pensez-vous de cette rencontre ? Ce sera un match très important pour nous. Il faut battre la Zambie pour atteindre la phase des poules. La Zambie est une bonne équipe, mais on va faire le maximum pour la battre. Vous savez, la dernière phase des éliminatoires se Je remercie les dirigeants déroulera mouloudéens, sous la forme d’un à leur tête mini Omar Gherib, championpour m'avoir nat dans facilité la un pays qui tâche reste à déterminer et il se pourrait que ce soit l'Algérie. Maintenant, on jouera l’aller à domicile puis on ira à Lusaka. Il faudra à tout prix faire le plein à domicile, comme on l'a fait face au Madagascar. Mais attention, la Zambie n'est pas le Madagascar… Oui, c'est vrai, mais nous aussi on est l'Algérie. Toute équipe qui s’apprête à nous affronter fait des calculs, il ne faut pas oublier ça. Réellement, avez-vous les potentialités pour vous qualifier aux JO 2012 de Londres ? Oui, bien sûr. Si on se qualifie face à la Zambie, on aura plus de chances car, en mini-cham-

»

pionnat, il y a plus conseille et de chance. Et si l'Alc'est lui qui Si le gérie organise le m'a formé. Si Mouloudia tournoi final, ce sera je suis arrivé à se qualifie à tout simplement la un tel niveau la finale, je cerise sur le gâteau. aujourd'hui, serai le On aura ainsi un c'est grâce à premier dans grand avantage. lui. Je le dis en les gradins toute fierté. Comment étaient C'est lui aussi vos relations avec qui m'a aligné vos anciens enla première fois en tant que titraîneurs? tulaire et c'est lui qui m'a ouTrès bonnes. Je m'entendais vert les portes. Je tiens à le à merveille avec eux. J'ai joué saluer au passage et je lui souavec tout le monde, sauf sous haite beaucoup de chance et de l’ère Ameur Djamil qui ne me réussite. faisait pas confiance, peut-être à cause de mon jeune âge. Un dernier mot pour tous les Algériens et en particuEt avec Zekri et Aït Djoudi ? lier les Mouloudéens… Très bien. Le courant passe Je remercie tout le monde, très bien entre ces deux entraîsurtout ceux qui étaient heuneurs et moi. Zekri me fait reux pour moi. Pour les Moutoujours jouer et je m'entends loudéens, je tiens encore une bien avec lui. C’est le cas aussi fois à leur promettre de ne pas avec Aït Djoudi. La preuve, il jouer dans un autre club algém'a donné le brassard de capirien, sauf au Mouloudia. Je taine d'équipe. leur souhaite beaucoup de Parlez-nous de votre relachance et beaucoup de succès. tion avec Mekhazni… Entretien réalisé à Anvers Mekhazni, c'est comme un par Hamza Rahmouni grand frère. C'est lui qui me

«

»

»

Une balade dans les rues d'Anvers mardi soir
otre arrivée à Anvers s’est effectuée mardi en fin d'après- midi. Notre première destination était l'hôtel où résidait le joueur. Bien qu'il ait été surpris de nous trouver ici, Brahim a été accueillant. Après une petite discussion, nous sommes sortis au centre-ville pour dîner ensemble, mais aussi pour faire une petite balade et découvrir en compagnie du joueur, le centre-ville de Anvers qui n'est pas très loin de Bruxelles.

N

Des photos souvenirs au centre-ville d’Anvers
ne fois au centre-ville de Anvers, Brahim Bedbouda a pris quelques photos souvenirs, notamment devant les différentes statues érigées au centre-ville et dans les places publiques. Il a même pris des photos au bord du lac qui traverse la ville d'Anvers.

U

Impressionné par le château du prince Van Luik
n endroit a attiré l'attention du joueur. C'est le château du prince Van Luik situé au bord du lac qui traverse la ville d'Anvers. Son architecture est belle et le joueur était visiblement impressionné.

U

14

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup pour coup JSMB

Menad ne chamboulera pas son équipe
is à part trois changements forcés, il est fort probable que Menad reconduise le même onze qui a forcé le WAT au partage des points lors de la dernière journée en déplacement. Le driver béjaoui ne veut pas trop chambouler sa formation afin de maintenir les automatismes dans le jeu de son équipe qui ne devrait surtout pas rater le match de ce week-end pour rester toujours dans la course pour une place sur le podium. La défense connaîtra au maximum deux changements. Idem pour le milieu de terrain où il y aura aussi un autre changement à effectuer suite à la défection de Maroci. L’attaque ne bougera pas aussi avec le retour probable de Boulaïncer.

M

idée sur les joueurs qui les remplaceront au cas où leur défection se confirmerait pour le match de demain. C’est dire que malgré ces probables absences, le coach n’aura aucun problème au niveau de ces deux compartiments et donc c’est une bonne chose pour le coach qui tient déjà ces deux pièces de rechange pour combler ces absences de taille.

risque avec Zafour afin d’éviter toute complication.

Megatli reconduit dans l’axe
Le latéral droit de la JSMB, qui a été reconverti cette saison en arrière gauche après l’arrivée de Meftah, n’a pas arrêté de changer de poste depuis la première journée. Ce dernier qui a débuté à gauche de la défense, a joué aussi dans l’axe, soit pour combler la défection de Zafour ou bien celle de Maïza. Megatli a même retrouvé son poste de prédilection comme arrière droit lors de l’absence de Meftah, comme c’était le cas d’ailleurs face au MCA en Coupe d’Algérie. Ce dernier qui a joué les trois dernières rencontres face à Annaba, l’USMA et le WAT dans l’axe, sera reconduit cette semaine au même poste pour composer également la charnière centrale, cette fois-ci avec Adel Maïza.

Le coach n’a pas tranché encore sur la participation de Meftah et Zafour
Toutefois, il faut dire aussi que Meftah qui a raté toute une semaine de préparation de son équipe suite à une blessure aux adducteurs, risque de rater le match de demain face aux Harrachis. Pour le moment, rien n’est encore officiel, mais il faut dire aussi que Menad a constaté quand même que ce joueur n’était pas aussi prêt physiquement et c’est pour cette raison qu’il compte le ménager. Si sa défection se confirme d’ici demain, il va être remplacé sans aucun doute par son camarade Boukemacha qui a joué la dernière rencontre à ce poste d’arrière droit. Certes, il n’est pas un arrière droit de métier, mais il faut préciser aussi que Menad n’a pas vraiment le choix car il ne possède aucune vraie doublure à ce poste, surtout que le seul joueur qui peut y évoluer, à savoir Megatli, jouera dans l’axe demain pour pallier encore une fois l’absence de Zafour qui reste lui aussi incertain pour ce match. Certes, ce dernier qui a participé à la dernière rencontre amicale a montré qu’il était guéri à 100% et prêt sur le plan physique, mais il faut dire que le staff ne veut pas prendre de

rencontre de ce vendredi dans l’axe de la défense va certainement laisser un vide sur l’aile gauche de la défense. Pour pallier encore une fois cette défection, Menad pourrait bien aligner un joueur qui a l’habitude d’évoluer sur ce côté gauche, à savoir Bellakhdar qui a fourni une très belle prestation dans ce même poste lors de la dernière rencontre face au WAT. Ce n’est pas encore acquis pour l’enfant de Aïn Hdjel, mais vu que le coach n’a pas vraiment d’autre solution, tout porte à croire que c’est lui qui va jouer à gauche de la défense, comme ce fut le cas la saison dernière où Bellakhdar a joué comme latéral gauche avant de se retrouver sur le banc en début de cette saison après l’arrivée de Mefath, qui a occupé le couloir droit, et la conversion de Megatli en arrière gauche.

Mis à part Maroci, tout le monde est OK
Sur le plan de l’effectif, le staff technique des Vert et Rouge trouve à chaque rendez-vous du mal à composer son onze rentrant. Depuis son arrivée à la barre technique du club, Menad n’a pas pu aligner la même équipe deux fois de suite, puisqu’à chaque fois il rencontre des difficultés au vu des suspensions et surtout des blessés. Pour ce match face à l’USMH, il y aura un petit souci au milieu après la défection de Maroci qui est toujours convalescent, et aussi en défense avec l’incertitude de la participation de Meftah et Zafour qui reviennent de blessures. Mais il faut dire aussi que le coach ne se prendra pas la tête pour autant car il possède déjà une

Zerdab reprendra sa place
Le milieu de terrain de la JSMB, Zahir Zerdab, qui a fait l’impasse sur les deux dernières rencontres face à l’USMA et le WAT, pourrait retrouver sa place ce lundi. Il s’est complètement rétabli, d’ailleurs il a joué deux rencontres amicales, où il a montré de très belles choses sur le terrain. Son retour sera certainement un atout pour l’équipe et surtout pour Menad qui ne trouvera aucun souci pour composer son milieu. D’un autre côté, il faut dire aussi que le retour de Zahir pourrait jouer en défaveur de Boudar qui l’a remplacé face à l’USMA et le WAT. Même s’il a fourni des prestations remarquables lors des deux dernières rencontres, Boudar risque de perdre sa place demain face à l’USMH. S. A.

Boukemacha arrière droit
En l’absence du défenseur international Rabie Meftah pour le match de demain, Menad fera certainement appel au jeune milieu de terrain Nassim Boukemacha, qui devrait être reconduit pour ce match face aux Harrachis. Ce dernier qui a été aligné d’entrée face au WAT sur la droite de la défense, sera certainement aligné demain. Voila donc une bonne nouvelle pour le driver des Vert et Rouge qui peut compter sur Boukemacha pour pallier l’absence de Rabie Meftah si sa défection se confirme pour occuper ce poste d’arrière droit.

Bellakhdar sur le côté gauche
La conversion de Megateli qui jouera la

Ultime séance ce soir

psychologique C’est aujourd’hui à es 18h que les camarad au menu de Bouraba vont qq Après plus de deux ière effectuer leur dern t semaines de travail intense en séance d’entraînem basé sur les volets physique, au stade de l’Unité technique et tactique, Maghrébine avant e ponctué par des sixtes, leur match de la 22 matches d’application et journée face à deux joutes amicales, le staff ir. l’USMH, demain so , technique de la JSMB a Comme d’habitude décidé toutefois de baisser ce sera donc une un peu la charge durant ces t séance légère et il fauh dernières séances ac dire aussi que le co d’entraînement. En effet, va pas vraiment ne Djamel Menad a axé son programmer grandtravail surtout sur le côté la chose afin d’éviter psychologique à l’approche s fatigue à ses poulain de la rencontre devant les à quelques heures Harrachis demain. Le seulement de la driver béjaoui a demandé eà confrontation fac à ses capés plus de l’USMH. concentration et de vigilance pour aborder ce

Travail

match avec les meilleurs atouts. En tous les cas, toutes les conditions ont été mises à la disposition des joueurs qui n’ont qu’à prouver désormais sur le terrain demain en arrachant les trois points de la victoire.

dans les meilleures conditions et leur éviter la pression avant le match.

Les juniors joueront à 15h

Mise au vert à l’hôtel Les Hammadites
qq Vu l’importance de la rencontre de demain face à l’USMH, la direction du club béjaoui a décidé donc d’entrer à partir d’aujourd’hui midi en mise au vert à l’hôtel Les Hammadites qui sera leur quartier général lors des prochaines 24 heures. Les responsables veulent surtout mettre les joueurs

qq Comme leurs aînés, les juniors de la JSMB affronteront demain aprèsmidi à partir de 15h les U20 de l’USMH sur la pelouse du stade de l’Unité Maghrébine en ouverture. Les poulains du coach Amine Ghimouz, qui restent sur une amère défaite lors de la dernière journée face à la JSK en déplacement (3-1), auront à cœur de se racheter de leur dernier échec afin d’améliorer davantage leur place au classement sachant que les membres du CA ne

sont pas satisfaits du parcours des camarades de Dahmani qui sont mis dans de très bonnes conditions. Cette équipe des U20 des Vert et Rouge a été renforcée par pas moins de cinq joueurs internationaux des U20, à savoir Merzouki,

Bezzaz, Khelifi, Ziane et Aït Fergane. C’est pour dire aussi que demain face aux juniors d’El Harrach, les Béjaouis n’auront d’autre choix que celui d’engranger les trois points. S. A.

Bouster pour officier la rencontre
La Commission fédérale a communiqué hier les noms des arbitres désignés pour diriger les rencontres du championnat professionnel de Ligue 1 et de Ligue 2 seniors et U20 ainsi que celles du championnat de division nationale amateur programmées vendredi 13 et samedi 14 mai. Pour ce qui concerne la rencontre de la JSMB contre l’USMH, ce sera M. Bouster assisté des deux juges de touche, Hassi et Hamou, qui officiera cette rencontre. C’est donc la deuxième fois cette saison que cet arbitre dirigera les matches de la JSMB après le match de la douzième journée face au MCS à domicile, qui s’est soldé par la victoire des Béjaouis sur le score de 4 buts à 0. S. A.

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup ferme Ligue 1

15

JSMB

Béjaïa ne jure que par la victoire
rapport aux moments difficiles qu’ils ont eu à vivre lors des dernières semaines. Malgré tout cela, les Vert et Rouge sont donc en train de préparer leur prochain rendez-vous dans de meilleures conditions, tout le monde à la JSMB est conscient de la tâche qui attend l’équipe et tout le monde souhaite une victoire demain face à l’USMH. ces derniers sont conscients qu’en cas de victoire, ils seront bien récompensés, comme c’était le cas par le passé. De son côté, le premier responsable technique Djamel Menad n’a rien laissé au hasard durant presque trois semaines de préparation. Bien qu’il n’ait pas vraiment disputé suffisamment de rencontres amicales durant cette période, le coach a mis en place un programme très chargé et bien étudié qui a permis aux joueurs de conserver leur rythme de compétition. Il a essayé quand même d’apporter les correctifs nécessaires afin d’être au top le jour du match. Lui aussi ne pense qu’à une seule chose désormais : aligner un onze capable de glaner les trois points. Néanmoins, le gros du travail sera fait par les joueurs qui devront toutefois terminer le chantier entamé par leurs entraîneur et dirigeants par une belle victoire, ce vendredi, dans leur jardin et devant leur public qui n’est pas prêt à pardonner un faux pas à domicile. S. A.

lus qu’une petite journée avant la rencontre de ce vendredi face à l’USMH. Les poulains de Djamel Menad se préparent dans une ambiance bon enfant, voulant confirmer ainsi les derniers résultats positifs réalisés durant les trois dernières journées. Un rendez-vous que les Béjaouis comptent négocier favorablement afin d’améliorer leur place au classement pour retrouver une

P

place sur le podium le plus vite possible. Revigorée, en effet, par ces dernières performances, la bande à Menad aura à cœur d’enchaîner avec une autre victoire et garder sa dynamique victorieuse. Une mission qui ne sera pas de tout repos pour les gars de Yemma Gouraya, lesquels auront en face d’eux des Harrachis très solides qui luttent aussi pour une place sur le podium, cette saison. Il faut dire aussi que malgré le parcours moyen réalisé par les poulains de Menad qui occupent la sixième place

actuellement, les supporters croient toujours en leur équipe qui devra confirmer demain afin de rester toujours en course pour une place qualificative à une compétition internationale. Les derniers résultats ont redonné l’espoir, à plus d’un du côté de la ville des Hammadites, de voir leur équipe revenir en force en championnat et réliser l’objectif assigné par la direction pour cette saison. De même que chez les joueurs et le staff technique de la formation béjaouie, lesquels semblent quelque peu libérés par

La balle est dans le camp des joueurs
Pour le match de ce week-end face à El Harrach, la mission des responsables est terminée. Ces derniers ont mis tous les moyens à la disposition de leurs joueurs. Il ne reste pour le président Tiab qu’une seule chose : motiver ses hommes avec une prime. Cela dit,

MCS

Bencherif sera le n°1 face à l’ASO
Avec la défection de Kial, blessé, c’est le deuxième gardien de Saïda, Bencherif, qui sera le n°1 demain soir pour affronter l’ASO.

Bekhtaoui «Nous avons les moyens de revenir avec un bon résultat»
Un mot sur la rencontre amicale face à l’EST ? Lors de ce match amical face à l’EST, on a réussi une très bonne prestation avec une large victoire et une domination totale sur tous les plans. Notre équipe développé un bon jeu et je pense que notre prestation a été meilleure que celle sortie lors du premier match amical face au WAM. Donc le moral est au beau fixe avant de reprendre la compétition ? Avec deux victoires, il ne pourrait en être autrement. La préparation effectuée durant cette trêve forcée nous a été bénéfique sur le plan physique et nous avons récupéré nos blessés. Le seul point noir, c’était le manque de compétition du moment que deux matchs amicaux ne remplacent pas la compétition officielle. Le fait de rester près de 21 jours sans jouer ne va-t-il pas briser votre élan ? Cette trêve forcée a été très longue, et rester plus de trois semaines sans compétition pour ne se contenter que de séances d’entraînement est devenu une routine. Heureusement que notre coach a programmé deux joutes amicales et deux matches d’application, ce qui nous a permis de rester compétitifs, mais malgré cela, cet arrêt du championnat a quelque peu stoppé notre élan, surtout que nous devons recevoir l’ESS chez nous. Comment avez-vous géré cette période sans compétition officielle ? Nous nous sommes concentrés sur notre travail quotidien avec parfois une séance et d’autres fois deux par jour afin d’être prêts avant de poursuivre notre parcours en championnat. En même temps, cela a permis à Akkouche et Hadiouche de se remettre de leur blessure. On n’avait pas le choix et, dès la semaine prochaine nous allons aborder une série de trois matchs en huit jours. Il faudra être à la hauteur sur le plan physique et notre groupe est conscient de la tâche qui l’attend. Et comment vous sentez-vous sur le plan personnel à 24 heures de la reprise de la compétition ? De ce côté, pas de problème. Je suis très en forme, je ne suis pas blessé et je suis prêt à reprendre la compétition avec le groupe. J’ai profité de cette trêve pour me préparer et j’ai fait deux matchs amicaux pleins, ce qui me donne confiance pour la reprise du championnat ce vendredi face à l’ASO. Comment voyez-vous le reste du parcours ? Les matchs seront très difficiles pour toutes les équipes et chaque journée du championnat sera très serrée du moment que la course pour le titre n’est pas encore finie. Même chose pour le maintien. Donc on doit bien gérer ces dix matchs qu’il reste et pas question de faire un faux pas chez nous. Notre maintien passera par un sans-faute, ici à Saïda, et pourquoi ne pas essayer de ramener quelques points en dehors de nos bases… Le plus important, c’est d’aborder cette ligne droite avec un esprit de Coupe où la défaite est interdite. Ce vendredi, vous allez affronter l’ASO chez lui ; comment se présente ce match pour vous ? Ce sera sans doute une rencontre très difficile entre deux équipes qui ne veulent pas perdre. Après notre dernière défaite face à l’USMAn, nous n’avons pas le droit à l’erreur. La défaite est interdite pour nous et on va faire le maximum pour revenir avec un bon résultat de ce déplacement. Notre mission ne sera pas du tout facile car nous allons affronter le leader de notre championnat et l’ASO est intraitable chez elle depuis le début de saison. La rencontre ne sera pas de tout repos pour nous, mais on fera tout pour revenir à Saïda avec un bon résultat. Donc c’est un déplacement périlleux pour votre équipe ? Cette rencontre sera très difficile, car l’ASO mise sur cette confrontation pour se rapprocher de son objectif qui est le titre de champion. Elle se doit donc de gagner ce vendredi et on ne doit pas oublier que cette équipe de Chlef a réussi à gagner tous ses matchs sur son terrain. Les camarades de Messaoud sont en confiance et motivés pour le titre, donc les débats seront très chauds. Nous allons affronter une équipe dont le seul objectif est la victoire, à nous de bien gérer cette rencontre afin de ne pas y laisser des plumes. Comment allez-vous aborder cette rencontre ? C’est un match qui sera très difficile pour nous et l’ASO va miser sur le premier quart d’heure afin de débloquer la situation et nous faire douter dès les premières minutes de la rencontre. Nous devons donc être très vigilants et si on arrive à maîtriser la situation et ne pas encaisser de but au début de la rencontre, je pense que notre équipe peut faire quelque chose. Pensez-vous que le MCS a les moyens de revenir avec un bon résultat ce vendredi ? L’ASO part favori du moment qu’elle a un groupe soudé et qu’elle jouera chez elle et devant son public. De plus, cette équipe est leader du championnat, mais nous avons les moyens de faire douter l’ASO. Je suis sûr que si on arrive à ouvrir le score, on pourra revenir à Saïda avec un bon résultat. Amar Bensadek

Le MCS attend la libération de Megueni par Aït Djoudi
Convoqué pour le stage bloqué de l’EN olympique, le défenseur central du MCS, Megueni, n’a pas encore rejoint son équipe. Le staff technique de Saïda aimerait bien que l’entraîneur de l’EN olympique le libère pour le match face à l’ASO, car c’est une pièce maîtresse dans l’échiquier de Rouabah.

Bendahmane fera le voyage avec le groupe
Toufik Rouabah a convoqué le milieu de terrain, Bendahmane, qui sera aligné face à l’ASO. Il jouera sûrement en défense du moment que Mebarakou est toujours blessé et Megueni incertain.

Hier dernière séance d’entraînement à Saïda
La totalité des joueurs, à l’exception de Kial, qui est toujours blessé, a participé à la dernière séance d’entraînement que l’entraîneur du MCS a basée sur l e s contres et les balles arrêtées. La séance a été ponctuée par un petit sixte très animé.

16

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup neuf
L’un des plus vieux gardiens chez la plus jeune équipe

Mezaïr signe pour 12 mois

Doukha
«Bienvenue à Mezaïr»

M

ezaïr à l’USMH, c’est fait puisque l’ex-gardien de but interational a paraphé hier après-midi un contrat d’une durée de 12 mois. Mezaïr est déjà à pied d’œuvre puisqu’il est déjà à El Harrach. L’information de sa venue à l’USMH n’a pas été une grande surprise pour les supporters de l’USMH. Ce que nous avions publié hier n’était qu’une confirmation de ce qui a été rapporté depuis déjà un mois. En effet, bien avant la demi-finale de la Coupe d’Algérie, nous avions fait état des contacts des dirigeants de l’USMH avec le gardien Mezaïr. A 34 ans, il est, après Kial du MCS, le gardien de but le plus âgé de Ligue. Mais selon plusieurs observateurs, Hicham, avec sa longue expérience, pourrait être d’un apport considérable pour la jeune équipe harrachie qui, au vu de sa composante, constitue l’une des plus jeunes équipes de Ligue 1.

CRB AïnTurk
Signataire au CRB Aïn Turk depuis janvier dernier, c'est-à-dire au mercato d’hiver, Hicham a entamé les entraînements avec ce club depuis le mois d’octobre dernier. Il était titulaire à part entière au poste de gardien de but et a joué 12 matches sous le maillot du CRB Aïn Turk, ce club de la côte oranaise qui est toujours en course pour l’accession en Ligue 2. L’ancien international a encaissé 10 buts depuis en 1 080 minutes de jeu. Cela étant, Mezaïr n’est donc pas fini et peut ainsi prétendre à une titularisation dans l’immédiat.

Zerguini doit confirmer l’incapacité de Limane
Même si l’USMH est règlementairement dans ses droits de procéder au recrutement d’un gardien de but, il reste que ce recrutement devrait être accordé par la Fédération algérienne de football. En effet, la qualification de Mezaïr à l’USMH ne pourra être sans l’accord du médecin fédéral, le docteur Zerguni, qui doit confirmer par écrit l’incapacité de Limane pour une période égale ou supérieur à trois mois. En effet, le jeune international olympique, qui s’est blessé à l’épaule lors d’un match amical Algérie-Sénégal, joué le 9 février dernier, est, jusqu’à ce jour, convalescent après avoir subi une intervention chirurgicale au Qatar.

Quatorze saisons en Division1
Hicham Mezaïr est l’un des keepers algériens les plus titrés. Avec quatorze saisons passées en première division, l’ancien gardien de Tlemcen a joué son premier match en Division 1 en 1995 sous les couleurs du WAT où il est resté jusqu’en 2000. Par la suite, il a rejoint l’USMA où il a évolué pendant quatre ans. En 2004, il a quitté l’équipe de Soustara pour rejoindre le Chabab de Belouizdad. Une année après, il opte pour l’Entente de Sétif. L’année d’après, il a rejoint le MCO avant de prendre la direction de Annaba où il joue sous les couleurs du club local l’USMAn. En 2008, il retourne au Mouloudia d’Oran, qui évolue en Division 2. En 2009-2010, il est suspendu par la FAF pour une durée de

deux ans. Mais il sera gracié après avoir purgé 12 mois de suspension. En janvier dernier, il opte pour la formation du CRB Aïn Turk, leader du championnat Interrégions. Au vu de son passé et de sa carrière internationale (30 sélections), Mezaïr jouit d’une grande expérience. A 34 ans, cet ancien gardien de la sélection algérienne pourrait rendre service encore à l’équipe harrachie qui, depuis la blessure de Limane, le jeune international olympique en février dernier, est resté avec Doukha comme seul de gardien de but valable

Il a entamé les entraînements
Hicham Mezaïr a entamé hier les entraînements avec sa nouvelle équipe. Arrivé aux environs de midi à Alger, l’ancien gardien international s’est dirigé directement au stade Lavigerie où il a rencontré Charef avec lequel il a eu une longue discussion. Par la suite, il a déjeuné avec le groupe au restaurant du club avant de rejoindre son lieu d’hébergement au quartier le Lido, dans la commune de Bordj El Kiffan.

Le gardien algérien le plus titré portera le numéro 21
Pour avoir porté les couleurs des plus éloquents clubs algériens, Hicham Mezaïr est incontestablement le keeper le plus titré que ce soit individuellement ou par équipe. Elu deux fois Meilleur gardien algérien et troisième à l’échelle africaine, Mezaïr a aussi un riche palmarès par équipe. Quatre fois vainqueur de la Coupe d’Algérie avec le WAT en 1998 et sous les couleurs de l’USMA en 2001, 2003 et 2004. Mezaïr a

aussi été deux fois champion d’Algérie avec l’USMA en 2002 et 2003. A l’échelle arabe, il a été champion de la Ligue arabe avec le WAT. A El Harrach, Mezaïr héritera du numéro 21. N. R.

Le gardien de but harrachi, Azeddine, qui s’apprête à convoler en justes noces aujourd’hui et que nous avons joint hier dans la matinée pour nous faire son commentaire ne semblait pas s’inquiéter de son avenir à l’USMH avec l’arrivée de Mezaïr. Au contraire, il trouve que le renforcement des rangs de l’USMH par cet ex-international est bénéfique non seulement pour l’équipe mais aussi pour lui : «C’est une bonne nouvelle que vous venez de m’apprendre. J’ai eu vent des intentions des dirigeants de renforcer l’équipe par un gardien de but. Mais je n’ai jamais su le nom. Tout ce que je pourrais dire, c’est d’abord de souhaiter la bienvenue à Mezaïr. Ce recrutement pourrait être bénéfique non seulement pour l’équipe, mais aussi pour moi. C’est quelqu’un qui jouit d’une grande expérience, donc je pourrais en tirer profit.»

Douze matches avec le

A Béjaïa pour une victoire !
Forte de 30 personnes, dont 21 joueurs, la délégation harrachie s’est rendue cet après-midi à Béjaïa pour affronter la formation locale de la JSMB pour le compte de la vingt-deuxième journée du championnat de Ligue1. Pour de nombreux observateurs, cette empoignade constituera une des plus belles affiches de cette journée tant les deux antagonistes ont les mêmes prétentions, à savoir la victoire. Avides d'un succès, les poulains de Charef feront tout pour arracher les trois points. Une victoire leur permettra d'assurer et de rassurer leurs fans qui doutent un peu des capacités de leur team après la défaite en finale et la piètre prestation face au WAT en championnat. Cela étant, mais les Jaune et Noir, connus pour être coriaces en déplacement, ont des arguments à faire dans cette confrontation. Les camarades de Boumechra, qui avaient réussi l'année dernière à accrocher cet adversaire chez lui après s’être passés à côté d’une victoire, seront cette fois-ci plus vigilants. Même s’ils seront soumis à une forte pression, les joueurs évolueront avec une certaine confiance surtout que même un résultat négatif n'aura aucune incidence sur leur classement. Cela dit, la volonté sera présente chez les deux équipes. Autant dire que cette confrontation s'annonce très indécise. Quant à la victoire, elle reviendra probablement à l'équipe qui la voudra le plus.

Djeghbala : «On ne se laissera pas faire»
Vous allez affronter demain la JSMB chez elle. Comment se présente pour vous ce match ? C'est une rencontre difficile autant que toutes les autres. Nous devons jouer sans calculs et faire preuve d’une grande vigilance pour bien négocier ce rendez-vous. A travers vos propos, on comprend que vous opterez pour la prudence… Faire preuve de vigilance ne veut pas dire jouer la prudence. On doit prendre ce match avec beaucoup de sérieux en restant concentrant durant les 90 mn de jeu. L’USMH fait un bon parcours en championnat mais pour l’instant, elle n’a que rarement gagné à l’extérieur. Pourquoi ? On n’a pas beaucoup gagné certes, mais on a ramené des points de l’extérieur. En plus, il faut savoir que dans plusieurs de nos confrontations hors de nos bases, on méritait la victoire et que par manque de chance, on n’a pas pu arracher les points de la victoire. Pensez-vous que cela peut se réaliser ce week-end ? Bien sûr et c’est avec cette intention que nous allons nous déplacer à Béjaïa. Comment comptez-vous procéder ? Comme on a l’habitude de le faire, c'est-à-dire avec un jeu ouvert. C’est notre façon de jouer. Nous sommes peut-être la seule équipe du championnat qui joue en déplacement sans calculs. Je veux dire qu'on prend de la même façon les matchs à domicile et ceux à l'extérieur. Qu'appréhendez-vous à la veille de cette confrontation ? Rien. Toutefois, je reconnais que ce sera une rencontre extrêmement difficile parce que la JSMB fera tout pour arracher les trois points. On doit donc se montrer à la hauteur de notre adversaire pour revenir avec le meilleur résultat possible. Entretien réalisé par Nacereddine Ratni

Vingt et un joueurs convoqués
Pour cette rencontre, Boualem Charef a convoqué 21 joueurs. Il a pris cette décision pour entretenir l’esprit de groupe et de ce fait même ceux qui ne joueront pas auront l’occasion de vivre l’ambiance du match. Concernant les 18 qui seront portés sur la feuille de match, l’entraîneur harrachi attendra jusqu’à la dernière minute pour la communiquer à ses poulains.

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup de tête CRB

17

sent On ne sait pas jusqu’à pré a Merouane Anane pourr i si tre qu prendre part à la rencon dredi osera son équipe ce ven opp Août. à l’USMB, au stade du 20- ué effet, le joueur est convoq a En qui ser en sélection Olympique, stage pour préparer sonl en éga match amical face au Sén . Le vu le lendemain à 18h pré Aït CRB compte solliciter is il udi pour le cas Anane, ma Djo le de sera donc presque impossib son laisser à la disposition de le le que équipe, lorsqu’on sait nts, eur est parmi les éléme jou compte l’entraîneur sur lesquels t à avoir national. Ce dernier tien eurs sous sa coupe tous les jou l, qui pour le match du Sénéga rts à test pour les Ve sera un bon r face à l’approche du match alle ipacela la partic la Zambie. De SMB tion de Anane face à l’U n de ire de la décisio sera tributa Aït Djoudi.

La participation de Anane dépend de la décision d’Aït Djoudi

Les joueurs préoccupés par leur argent

L

ra Hamza Dahmane se sposition laissé à la di du Chabab

DahQuant au portier Hamza ué si est convoq mane qui lui aus a prêt en sélection, Aït Djoudi ser son position de à le laisser à la dis rir est équipe, du fait que Ousse ver ne veut pas pri suspendu, et il dien. le CRB de son troisième gar

es assurances de Kerbadj à ses joueurs de percevoir leurs mensualités cette semaine, ne semblent pas avoir eu l’effet escompté. Les poulains de Gamondi sont préoccupés par leur argent, et ce problème financier commence sérieusement à peser sur leur moral. Ils ne veulent plus croire aux promesses de leur président, qui essaye tant bien que mal de leur expliquer que cette situation est indépendante de sa

volonté. Kerbadj affirme que l’argent a été bel et bien débloqué pour le club, et les caisses du club n’ont pas été renflouées jusqu’à présent à cause de la lenteur des démarches administratives. Malgré les explications de leur président, les joueurs ne croient plus aux promesses qu’on leur tient depuis plus d’un mois.

Déconcentrés, ils ne parlent que de ça
Hier matin à l’entraînement, la situation ressemblait beaucoup plus à

celle que l’équipe a vécue en ce début de semaine. Les joueurs étaient complètement déconcentrés, et ils ne parlaient que de leur argent, à en avoir l’impression que l’équipe ne s’apprête pas à disputer un match important face à l’USMB, ce vendredi. Gamondi n’avait pas tort de redouter une démobilisation de ses troupes, au moment où le CRB amorce un virage décisif en championnat. Le technicien argentin ne pourra trouver les mots nécessaires pour les

motiver, et même s’il essayera de le faire ce ne sera que peine perdue pour lui. Au rythme où vont les choses, il ne faut pas s’étonner ce vendredi, si le CRB enregistre une contreperformance à domicile face à l’USMB.

Les joueurs veulent des garanties
La balle est dans le camp des dirigeants qui doivent trouver une solution avant ce vendredi, et qui sera la seule façon de permettre aux joueurs de retrouver le

sourire. Les poulains de Gamondi veulent des garanties de la part de leur président. Kerbadj a décidé de revoir à la hausse la prime du match du MCO, bien qu’il n’était pas convenu qu’ils perçoivent huit millions de centimes en guise de prime. Il a montré donc sa bonne volonté et il attend que ses joueurs se montrent compréhensifs. Il est prévu qu’il se rende à l’hôtel, la veille du match, pour les rencontrer. K. M.

Ghoul sera titularisé face à l’USMB Gamondi terminera la saison mais ne restera pas au CRB
Animé d’une bonne volonté pour mener le Chabab sur le podium, Gamondi n’a plus les ressources nécessaires pour accomplir sa tâche dans de bonnes conditions, à cause de tous les problèmes auxquels l’équipe est en train de faire face, notamment le manque d’argent qui a retardé la régularisation financière des joueurs à plusieurs reprises. Gamondi arrive à peine à supporter ces conditions de travail qui laissent à désirer, lui qui a refusé d’alléchantes offres au cours même de l’actuel exercice. S’il a décidé d’aller au bout de son contrat, c’est pour la simple raison, que ce n’est pas de ses habitudes de laisser tomber un club en cours de saison, bien qu’au CRB il a des raisons pour le faire. Toutefois, une source digne de foi nous a confié que le technicien argentin ne compte en aucun cas rester au CRB la saison prochaine, même si Kerbadj veut le garder au moins pour une autre année. Gamondi qui a déjà reçu des offres aurait chargé son manager de les étudier. La direction du Chabab sera appelée à chercher un autre entraîneur pour le prochain exercice, du fait que le match face à l’ESS sera le dernier pour le technicien argentin. Blessé au poignet, le portier Nadjib Ghoul a mis le staff technique dans l’embarras, lorsqu’on sait que Nassim Ousserir est suspendu pour le match de Blida. Bien que le troisième gardien, en l’occurrence Hamza Dahmane, jouisse de la confiance de son entraîneur, néanmoins au Chabab on ne veut pas se retrouver avec un gardien de but junior sur le banc. Toutefois Ghoul s’est rétabli au grand soulagement de Gamondi, qui pourra compter sur lui face à l’USMB. «Je me suis rétabli de ma blessure au poignet et je me sens prêt à prendre ma place», dira Nadjib Ghoul.

Benatia : «Le CRB c’est comme chez moi»
Ces jours-ci, et dans l’entourage du CRB, on évoque avec insistance un éventuel retour de Benatia. Le président Kerbadj l’aurait rencontré et lui aurait proposé d’endosser une nouvelle fois le maillot du CRB. Ce n’est pas la première fois qu’on annonce chez les Belouizdadis le retour de Benatia, lui qui a laissé une bonne impression de son passage au Chabab. Contacté par nos soins, Benatia dira : «Le CRB c’est comme chez moi, j’ai passé de bons moments dans ce club où je n’ai que des amis. La saison passée j’ai failli revenir avant de rempiler au MCO, il se peut que je joue la saison prochaine dans ce club et je ne vous cache pas que je suis toujours en contact avec Kerbadj.»

Le CRB jouera l’USMB, la JSK et le CABBA à domicile

Herida «On doit faire le plein au 20-Août»
Votre retour à la compétition s’est effectué plus tôt que prévu, puisque vous avez pris part au match de votre équipe face à l’Equipe olympique, mardi dernier… J’aireprislacompétition car je ne ressentaisplusdedouleursau niveau du bassin. Etant rétabli, il était logique pour moi de rejouer, ce quim’afaitplaisir.Mardi matin, à l’issue de la séanced’entraînement,le coach m’a demandé si j’étais en mesure de jouer face à l’Equipe nationale olympique. Je n’ai pas hésité à répondre favorablement car j’avais hâte de reprendre la compétition. Vous avez joué presque toute la seconde période de jeu, êtes-vous en mesure de jouer le prochain match de championnat face à l’USMB ? Oui, je suis prêt à jouer face à l’USMB, même si j’accuse un léger retard sur le plan physique. J’étais blessé pendant deux semaines, maisjenepensepasquecela me posera un problème, car une fois sur le terrain je saurai donner ce qu’on attend de moi. A quoi attribuez-vous ces blessures à répétition depuis le début de saison ? Je manque tout simplement de chance, à chaque foisquejecommenceàrevenir à mon meilleur niveau je me blesse. Si le match qui nous avait opposés à l’ASK s’était déroulé à sa date initiale, j’aurai été de la partie. Malheureusementpourmoi ilaétéreportédedeuxjours, etj’avaiscontractécetteblessureauniveaudubassin. Vous aviez entamé la saison passée de fort belle manière, avant de contracter une blessure au dos face à cette même équipe de l’ASK… Vous voyez bien que je manque de chance. Je me souviens de cette rencontre à laquelle j’ai pris part et aprèslaquellejesuisrestéindisponible pour une longue durée. Par la suite, j’avais repris la compétition avant d’être une nouvelle fois blessé lors du stage de préparation. J’espère que cette fois je pourrai terminer la saison en toute quiétude et revenir à mon meilleur niveau d’ici la fin de saison. Que pensez-vous du match qui vous attend en cette fin de semaine face à l’USMB ? L’USMB est dans une situation très délicate, et on s’attend à ce que notre mission soit difficile. Au même titre que nous, l’adversaire essayera de réaliser un bon résultat. Ce que je crains, c’est de voir les Blidéens se regrouperderrièreetrefuser de jouer. Vous tenez le même langage que votre entraîneur, qui préfère affronter les fortes équipes du championnat… Je ne suis pas le seul à être de cet avis, c’est très difficile de jouer lorsque l’on est confronté à une équipe qui défend avec un grand nombre de joueurs dans sa zone. On est exposé au danger, et on peut encaisser un but contre le cours du jeu. On tâchera de gérer ce match convenablement pour battre l’USMB. Nous aurons aussi à jouer deux rencontres à domicile face à la JSK et le CABBA, et les neuf points doivent rester au 20Août. K.M.

18

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup de grisou USMB

Une défense qui inquiète
ter et les données sont tout autres. Bien des choses ont changé depuis et l’équipe de Blida va aborder le match de ce vendredi avec un effectif plus riche et surtout un tout autre état d’esprit. L’effectif blidéen qui était réduit à une peau de chagrin il y a quelques jours de cela, s’est quelque peu étoffé en début de semaine. Plusieurs joueurs qui étaient absents pour cause de blessure, ont repris le chemin des entraînements, car ène attend rétablis. Parmi eux, Rouag qui a Iftic totalement récupéré de sa blesbeaucoup de sure à la cheville. Ce dernier Djemaoune avait en réalité effectué des fooYaghni est totalement tings la semaine passée. Il pouris rétabli de sa blessure, ma rait, dans le pire des cas, être n. parmi les dix-huit, ce vendredi il manque de compétitio D’un autre côté, Ifticène au stade du 20-Août. attend beaucoup de Djeé «Gaouaoui n’est maoune qui n’a pas montr pas le seul grand-chose face à le responsable de la l’USMA, mais pouvait-il faire lui qui était totale- défaite» ment isolé à la pointe de Lounès Ifticène ne veut, en l’attaque et qui n’a reçu de aucun cas, faire endosser la qu’un très petit nombre aballons vraiment négoci - défaite concédée face à coach blidéen dis l’USMA au seul Gaouaoui, bles ? Le sera surtout d’un banc même s’il reconnaît que son donnaient l’impression de jouer sans po gardien a commis une grosse de touche qui sera plus conviction... Elanceur et Chebira qui riche, et sûrement ne se bourde, il pense que cet échec ont eu à faire des piges dans l’axe, quera pas à chambouler est d’abord collectif. Il nous ont beau faire de gros efforts pour ris à un groupe qui commence dira d’ailleurs à ce propos : «Si pallier ce manque mais une défense nous avons perdu, c’est que ver ses automaretrou centrale et les automatismes qui vont nous avons failli quelque part. tismes. avec ne se créent pas en un jour. Il est vrai que notre gardien avait une balle facile à capter sur l’action du Avec un tout autre état but, mais faire des erreurs fait entièrement partie d’esprit face au CRB du jeu. Je suis forcé de reconnaître qu’il y a eu des La courte défaite (1-0) concédée samedi der- insuffisances à tous les niveaux. A nous d’en tirer nier à Chlef face à l’USMA avait été très mal ac- les leçons et de nous ressaisir. C’est pour cela que ceptée par les supporters, les dirigeants et les j’attends une réaction de mes joueurs contre le joueurs de Blida. Ces derniers auront à se rache- CRB.»

Avec une équipe new look face au CRB
Au cours de la petite discussion que nous avons eue avec lui, suite à la défaite face à l’USMA, l’entraîneur de l’USMB nous dira : «Mon rôle d’entraîneur n’est pas d’en vouloir à tel ou tel joueur. J’ai à faire un constat de ce qui n’a pas fonctionné, de déceler les failles de l’équipe et de corriger ce qui peut l’être. Il y a dans l’équipe des joueurs qui ont une grande expérience et je laisse chacun avec sa conscience. D’un autre côté, en football comme en toute chose, l’erreur existe et elle est humaine. Les joueurs qui ont commis des erreurs, et cela je peux vous le certifier, sont très abattus. Il est certain qu’après cette défaite, je songe sérieusement à apporter plusieurs changements dans la composante de l’équipe.»

On ne se fait pas de cadeaux
Lors des derniers matchs d’application organisés par Ifticène, le moins que l’on puisse dire est que l’engagement est total pour la conquête du ballon. On ne se faisait aucun cadeau et le coach blidéen a eu à intervenir à plusieurs reprises pour demander aux uns et aux autres de faire attention pour qu’il n’y ait pas de blessés. La lutte pour la conquête des places fait rage et il y a pratiquement deux joueurs d’égale valeur pour chaque poste. C’est certain, on veut se montrer en cette fin de saison et le seul moyen de le faire est d’être sur le terrain.

vec 24 buts encaissés depuis le début du championnat, la défense blidéenne pointe au treizième rang. Pourtant, l’année dernière, la charnière Zemmouchi–Defnoun avait fait des étincelles et on pensait légitimement espérer un début de saison en trombe. C’était sans compter sur la méforme de l’un ou de l’autre, ce qui atténuera sensiblement le rendement de cette charnière centrale. Il est utile de préciser que certains éléments

A

Pour se montrer, il faut être sur le terrain
Même les inamovibles titulaires ne sont pas certains de le rester et le technicien blidéen joue à fond cette carte de l’émulation. «Ce seront les mieux préparés, les plus en forme et surtout les plus motivés qui joueront. Ceux qui seront sur le terrain auront en tête qu’ils peuvent être remplacés et ne plus être titulaires à tout moment. Cette émulation est indispensable pour réaliser des performances…», dira l’entraîneur de l’USMB. Slimane B.

Chebira suspendu
C’est un véritable coup dur pour l’équipe de Blida. Chebira, le capitaine d’équipe et homme en forme du moment, ne prendra pas part au match de ce vendredi face au CRB. En effet, samedi dernier, face à l’USMA, il a écopé d’un avertissement, le troisième du genre, synonyme donc de suspension automatique d’un match.

Mokhtari : «Je vais me racheter lors des prochains matchs»
Le jeune attaquant de l’USMB, Mokhtari, nous a confié lors de l’entretien qu’il nous a accordé qu’il n’est pas près d’oublier le but qu’il a raté à la fin du match face à l’USMA .«Même si j’ai manqué de réussite sur ce coup, c’est une dette que j’ai envers les supporters !», nous a-t-il dit en précisant que son seul souhait est de se racheter au plus vite.

Kherbache pour le remplacer
Ce sera sûrement Kherbache qui sera titularisé sur le flanc gauche de la défense en lieu et place de Chebira. L’ex-Reghaoui a eu à occuper ce poste lors de la phase aller lorsque Chebira était blessé.

Belkheir non retenu en EN olympique
Le milieu de terrain blidéen a fait, quelque part, les frais des mauvais résultats de son équipe. En effet, il n’a pas été convoqué par Aït Djoudi pour le stage des Olympiques qui a débuté avant-hier.

Le bout du tunnel pour Yaghni
Cela fait près de trois mois que Yaghni ne s’est pas entraîné avec le reste du groupe. Il était tout heureux de retaper dans le ballon d’une part, et de l’autre de pouvoir s’entraîner avec ses coéquipiers. Yaghni pourrait reprendre du service dans l’équipe dans une dizaine de jours.

Tout d’abord, quelles sont les nouvelles ? Sur le plan santé, elles sont plutôt bonnes car je ne suis pas loin du top sur le plan physique. C’est surtout le moral qui n’est pas au beau fixe après notre défaite à Chlef contre l’USMA. Nous nous entraînons avec le plus grand sérieux pour préparer la suite du championnat. Vous semblez déçu par cette défaite, qu’en est-il ? C’est un match que nous n’aurions jamais dû perdre car nous l’avons totalement contrôlé et nous avons manqué de chance, ce qui n’a pas été le cas pour nos adversaires qui ont eu un maximum de réussite. Il y a aussi l’arbitrage qui était totalement à sens unique. Nous avons raté plusieurs occasions et c’est ce qui nous laisse des regrets.

Comme celle que vous avez ratée à la toute dernière minute, n’est-ce pas ? Jusqu’à aujourd’hui, je repense à cette action. Ma reprise suite à un centre d’un de mes coéquipiers est allée raser la transversale. C’est, je pense, le gardien qui a dévié la balle. Si ce but avait été inscrit, le nul ne nous aurait pas échappé. En ce qui me concerne, c’est une dette envers nos supporters. Vous aurez l’occasion de vous racheter lors des prochains matches. Pensezvous avoir les moyens de le faire ? Sans aucun problème, si l’occasion m’en sera donnée. De toutes les façons, nous aurons à nous battre pour remonter au classement. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous travaillons d’arrache-pied à l’entraînement. Dans quel état d’esprit allezvous aborder les matchs que vous aurez à jouer ? Nous devons récolter un maximum de points même si cela doit se faire chez nos adversaires. Il nous faut, pour cela, nous comporter comme des guerriers et donner le meilleur de nous-mêmes. Le prochain match vous opposera au CRB. Un commentaire ? Je jouerais ce match, si l’en-

traîneur le décide, avec la volonté de défendre comme il se doit les couleurs de l’USMB. Nous restons sur une défaite que nous devons effacer au plus vite. Vous avez besoin pour cela du soutien de vos supporters… Nous aurions voulu bénéficier du soutien de nos supporters lors du dernier match et nous comprenons parfaitement qu’ils ne puissent pas se déplacer en nombre à Chlef où nous recevons nos adversaires. Nous penserons à eux, une fois sur le terrain. Vous n’avez pas beaucoup joué depuis le début de la saison. Regrettez-vous d’être venu à Blida ? Pas du tout, je m’attendais à ce que la concurrence soit rude à l’USMB, surtout en attaque, c’est-à-dire là où j’évolue habituellement. Je reconnais que je n’étais pas au top sur le plan physique en venant à Blida. Les choses vont beaucoup mieux depuis, et je joue un peu plus souvent. De toutes les façons, j’accepte sans aucun problème les décisions de mon entraîneur Entretien réalisé par Slimane Baghdali

Aliouène, l’oublié de l’EN universitaire
Notre EN universitaire aura à disputer plusieurs matchs amicaux l’été prochain en Chine. Cette sélection est essentiellement composée d’éléments de L2 et les sélectionneurs semblent ignorer qu’Aliouène, qui poursuit ses études universitaires, est un pensionnaire d’un club de L1.

Il ne s’est pas entraîné
Souffrant du genou, Aliouène ne s’est pas entraîné avec le reste du groupe avant-hier. Il s’était légèrement blessé après un contact avec l’un de ses coéquipiers lors d’un match d’application. Selon les membres du staff médical, cette blessure est sans gravité.

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup fort

19

: «La pression ne me fait pas peur» Slimani

our ses débuts à la tête de la barre technique du Mouloudia d’Oran, l’entraîneur Sid Ahmed Slimani aurait souhaité un autre scénario que celui vécu samedi passé au stade Ahmed-Zabana. En plus de la défaite, la première du genre cette saison à domicile, concédée face au CR Belouizdad, Slimani a passé un sale moment puisqu’il a été pris pour cible par certains supporters qui lui ont fait entendre des vertes et des pas mûres. Pourtant, rien n’explique le comportement de cette frange de supporters dans la mesure où c’est le premier match officiel de l’ex-driver de l’USMAn à la tête de la barre technique du MCO. Possédant une grande expérience, Slimani a su gérer cette situation en ne se concentrant que sur son travail et en promettant de rendre la monnaie à ses détracteurs sur le terrain. «Sincèrement, et même si j’aurai souhaité entamer mes débuts avec le Mouloudia par une victoire, je demeure très optimiste pour l’avenir de cette équipe, qui a dans ces rangs de très bonnes individualités. La pression ne me fait pas peur, bien au contraire elle me stimule et me motive davantage pour

P

donner le meilleur de moi-même. J’ai déjà vécu ce genre de situations par le passé en entraînant des équipes à pression. Je vais faire de mon mieux pour contribuer à la réussite de cette équipe Inch’Allah.»

de travail. Avec le travail et le sérieux de chacun d’entre nous, le Mouloudia surpassera cette épreuve.»

«Désormais, j’ai une idée sur les qualités de mes joueurs»
En n’ayant que trois jours pour préparer le match de samedi dernier face au CRB , Slimani n’avait pas suffisamment le temps pour connaître son groupe et les qualités de ses joueurs. Après le match du CRB, et celui amical d’avanthier face à la formation de Bendaoued, et surtout après une semaine supplémentaire de préparation, l’ex-driver du WAT estime, désormais, connaître davantage les qualités de ses éléments : «Que les choses soient claires, je n’ai eu que quelques jours seulement pour préparer le match face au CRB. Tous les entraîneurs du monde vous diront qu’un entraîneur a besoin de plusieurs semaines pour connaître ses joueurs et leurs qualités. Désormais, après plus d’une semaine de travail et deux match (un officiel face au CRB et un autre amical face à Bendaoued) j’ai une idée plus précise sur les qualités de mes joueurs. Cela me permet de bien entreprendre la suite de mon plan

«Les joueurs ont beaucoup de volonté pour surpasser cette mauvaise passe»
Même s’il a décelé plusieurs lacunes au niveau de son équipe, l’entraîneur Slimani Sid Ahmed s’est montré satisfait par l’emplacement de ses joueurs sur le terrain. «C’est vrai qu’il nous reste un grand travail à accomplir pour atteindre le top niveau. Mais j’ai constaté pas mal de points positifs durant mes premiers jours à la tête de la barre technique du MCO. D’abord, je suis très satisfait par l’emplacement de mes joueurs sur le terrain. L’autre satisfaction réside dans le fait que tous ont beaucoup de volonté pour surpasser la mauvaise passe que le Mouloudia est en train de vivre ces derniers temps. Ils ont un très bon mental et cela va leur permettre de renouer avec le succès le plus rapidement possible.» Axant son travail sur le plan psychologique, Slimani devra trouver les mots justes pour remobiliser son groupe et préparer la fin du championnat, qui s’annonce des plus difficile pour le Mouloudia d’Oran.

Depuis le départ de Mechri BaPour ce qui est du prochain chir, Slimani est en train de gérer match du Mouloudia d’Oran face seul la barre technique du MCO, au CA Bordj-Bou-Arreridj, l’enmême s’il est aidé dans sa mission traîneur Slimani reconnaît que la mission de son équipe s’annonce par l’entraîneur des gardiens, Sbaâ. Cette situation commence à agatrès difficile : «Contrairement à ce cer le coach qui réclame le recruque beaucoup en pensent, notre tement d’un entraîneur adjoint et prochain match face au CABBA d’un préparateur physique : «Il est s’annonce très difficile, et cela pour plusieurs raisons. D’abord, le clair que je ne peux pas gérer à moi seul les affaires de la barre techCABBA jouera contre nous le nique, d’un grand club comme le match de sa dernière chance pour Mouloudia d’Oran. Je veux un adespérer se maintenir en Ligue1. Enjoint et un préparateur physique à suite, il faut savoir que ce n’est pas mes côtés pour m’aider dans ma évident d’affronter le CABBA sans mission. Je parlerai de ce sujet avec sept de nos joueurs clés. C’est un casse-tête pour nous, mais nous al- le président dès son retour à Oran.» Riad O. lons tenter de trouver les solutions afin de revenir de Bordj avec un résultat posiSlimani tif.» Pour rappel, donne la chance à le Mouloudia et ias d’Oran sera, Medjahed, Tiahedider, Ili ont été qu ce samedi, Gu En plus de Boukessassa et privé des week-end, l’entraîneur du ués pour le match de ce services de convoq Ahmed Slimani, a fait également, appel à MejO, Sid Benatia et MC au junior Ilias Kadri. Le Hamza, Tiah Touhami et Sebbah sus- dahed uloudia veut donner nouveau technicien du Mo nts, notamment à pendus, et de la chance à ces trois éléme sont plaints ces Meddahi, AïsMedjahed et à Tiah qui se saoui, Berde leur statut de derniers temps radja,Tahar et joueurs non convoqués.

«Ce n’est pas facile d’affronter le CABBA sans sept de nos joueurs clés»

Belaili blessés.

«Je veux un adjoint et un préparateur physique à mes côtés»

Medjahed revient à de meilleurs sentiments

N

’ ayant pas participé au dernier match amical de son équipe face au CR Bendaoued, Medjahed Hamza a piqué une colère noire avant-hier à El Kerma. Arrivé au Mouloudia d’Oran au mercato d’hiver en provenance du MC El Eulma, Medjahed Hamza n’a jusqu’à présent pas encore été convoqué au moindre match officiel de son équipe. Cette situation agace au plus haut point le joueur, au point de menacer de ne plus revenir au Mouloudia. Finalement, Medjahed est revenu à de meilleurs sentiments puisqu’il a pris, le plus normalement du monde, part à la séance d’entraînement d’hier

qui s’est déroulée à El Kerma. Evoquant son cas, l’entraîneur Slimani dira : «Tous ce que je peux dire à son sujet est qu’il aura sa chance. Je ne suis pas satisfait du rendement du secteur offensif de notre équipe. Donc, il y a une place à gagner en attaque. La balle reste dans son camp.» Voila qui devra motiver Medjahed à mettre les bouchées double pour gagner la confiance du coach.

La réunion entre Mehiaoui et Abdelilah n’a pas eu lieu
Alors qu’ils devaient se réunir avant-hier pour débattre de plusieurs points qui concernent le MCO, la réunion entre Tayeb Mehiaoui et Larbi Abdelilah n’a pas

eu lieu. Mais cela ne devra pas tarder à se faire puisque les deux hommes devront se rencontrer dans les tout prochains jours, plus exactement dès le retour de Mehiaoui d’Alger. Alors que Mehiaoui veut donner le plein pouvoir dans la section football à Larbi Abdelilah, ce dernier, qui ne veut pas revivre la même situation du passé, veut mettre les choses au clair avec Mehiaoui. Il est à noter que Larbi Abdelilah devra rejoindre l’équipe aujourd’hui à Sétif, où les coéquipiers de Boukessassa préparent le match de samedi face au CABBA.

taine Zoubir Ouasti devaient embarquer hier, à 18h, dans l’avion pour rallier la capitale avant de poursuivre le chemin par route vers la ville de Sétif. En effet, c’est à l’hôtel Zidane que les Hamraouas effectueront leur mise au vert. Une séance d’entraînement est prévue aujourd’hui pour les Mouloudéens au stade du 8-Mai-1945. Les Hamraouas seront demain en début d’après-midi à Bordj-BouArreridj pour croiser le fer avec le CABBA. Le retour à El Bahia se fera par route.

neur Slimani et le kiné Darjlab, tout est finalement rentré dans l’ordre. En effet, les deux hommes se sont réconciliés. De bon augure pour l’équipe qui s’apprête à jouer un match très important ce weekend face au CABBA.

Boukessassa et Guidider convoqués
Alors que son équipe sera privée des services de plusieurs joueurs, l’entraîneur Sid Ahmed Slimani a établi la liste des éléments convoqués pour le match de ce samedi, face au CABBA. On notera le retour du milieu de terrain Kouider Boukessassa. Ce joueur n’avait pas été convoqué pour le match de samedi passé face au CRB. Le jeune attaquant Guidider a été, également, convoqué pour ce match. Riad O.

Départ hier à Sétif, mise au vert à l’hôtel Zidane
Après avoir effectué la séance d’entraînement matinale au stade d’El Kerma, les coéquipiers du capi-

Réconciliation entre le coach et le kiné
Alors que le dernier match amical du Mouloudia d’Oran face à la formation de Bendaoued a connu une certaine tension entre l’entraî-

20

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup d’œil Ligue 1

Après les deux matches en retard d’avant-hier

WAT
9 buts encaissés durant les 6 derniers matches

Une défense en chantier
cette mauvaise passe que traverse le WAT. Depuis la mise à l’écart de Hadjaoui, il ne se sentait jamais menacé à son poste, ce qui n’était pas le cas par le passé en présence de Sofiane Benmoussa quand la concurrence battait son plein pour garder la cage widadie. Coté droit, Amrani à le choix du roi Avec pas moins de quatre postulants pour ce poste d’arrière droit, l’entraîneur Abdelkader Amrani, qui regrette peutêtre la retraite de Kheireddine Kherris, a, malgré tout, la possibilité de miser sur l’international Kada Benyacine, ou sur l’autre jeune enfant du club, Benacer, sans oublier les deux polyvalents Sidhoum et Boulahia qui peuvent assurer ce rôle aussi avec brio. lors que le WAT affichait une certaine stabilité ces deux dernières années sur le plan défensif, cette fois, son arrière-garde semble de plus en plus fébrile en encaissant de nombreux buts récemment, et notamment lors de la grande déroute à Saïda en revenant avec une humiliante défaite ce jour-là sur le score de 5-2 . La formation tlemcénienne accumule les erreurs et n'offre pas les garanties qu’espérait l’entraîneur Abdelkader Amrani, surtout si l'attaque en contrepartie trouve de plus en plus de mal à se rendre efficace au fil des rencontres comme en témoignent les nombreuses occasions franches gâchées face à l’USMH, samedi dernier. Solide et imperméable durant les deux derniers exercices, le secteur défensif affichait une réelle stabilité qui tranchait avec le nombre incalculable de bourdes accumulées depuis l’entame de cette saison, de quoi inquiéter les supporters widadis présageant d’une saison compliquée dès l’entame du championnat en ayant la ferme conviction que le

Si l’entraîneur Abdelkader Amrani poursuit son planning de préparation en prévision de la réception de l’ASK samedi prochain, cela n’a pas empêché les Widadis de suivre avec beaucoup d’intérêt les résultats des deux matches en retard d’avant-hier. Ceci pour la simple raison qu’il y avait la participation de trois clubs concernés par la lutte au maintien.

C’aurait pu être pire pour les Widadis !

Le CABBA, toujours bon dernier
Si les équipiers de Belgheri préservent leur quinzième place alors qu’il y avait pour eux le risque de se retrouver bons derniers, c’est en grande partie grâce au MCA qui a obligé le CABBA de se contenter du point du match nul à domicile, en ratant ainsi l’occasion de quitter les profondeurs du classement.

Le MCA alterne le bon et le moins bon
Même s’il a toujours un match en moins par rapport aux autres clubs concernés par la lutte au maintien, le MCA n’a pas réussi à faire le plein face au CABBA, en jouant pourtant à huis clos, ce qui arrange assez bien les affaires des Widadis.

L’ASK a pris une sérieuse avance
Futur adversaire du WAT, l’ASK n’a pas raté l’occasion de faire le plein à domicile face à la JSK, prenant ainsi cinq points d’avance sur le Widada de Tlemcen tout en faisant le plein de confiance avant de venir affronter les camarades de Zazoua ce samedi à Birouana.

A

WAT devra galérer à jouer le maintien jusqu'aux dernières journées. Après un nul vierge à Bologhine, face à l’USMA, le portier Houari Djemilli est allé chercher sept fois le ballon au fond de sa cage lors des trois dernières sorties de son équipe qui s’est distinguée de prêtre manière avec une moyenne de plus de deux buts encaissés par match. Au-delà des statistiques, ce sont les circonstances de ces buts encaissés qui prêtent à inquiétude, la défense tlemcénienne ayant montré de nombreux signes de faiblesse et surtout d’incompréhension, comme c’était le cas sur l’unique but encaissé face à l’USMH suite à une mésentente entre Habri et Bachiri sur l’alignement du hors-jeu. Djemilli, un n°1 sans concurrent Même si le jeune portier Briksi est retenu actuellement avec la sélection des U23, il ne fait pas partie des plans de l’entraîneur Amrani qui continue de miser uniquement sur Houari Djemilli qui est loin d’être le seul responsable de

L’axe, pas mieux qu’à trois Même s’il aura encore quelques jours avant de se fixer sur la meilleure tactique à adopter pour renouer avec le goût du succès à domicile samedi prochain, Abdelkader Amrani risque d’aligner trois défenseurs centraux dans l’axe, comme c’était le cas sous l’ère Bouali, avec des résultats très satisfaisants à cette époque. Rectifier le tir face à l’ASK Pour les observateurs et autres spécialistes, il faut un engagement de tous les instants vu qu'à l'heure actuelle, le WAT n'est pas capable de maintenir la cadence tout au long de la partie. Les joueurs tlemcéniens ne sont pas pour autant abattus et voient dans le match de samedi prochain face à l’ASK, l'occasion de renouer avec la victoire et rebooster leur confiance. «L'objectif est clair, il faut renouer avec la victoire», affirme le défenseur central Redouane Bachiri, d'autant que le club reste sur une série de sept matches sans succès. Othmane Riyad Baba Ahmed

La JSK devra se racheter face à l’USMAn
Même si les équipiers de l’ex-Widadi, Yallaoui, n’ont pas arrangé les affaires du WAT en s’inclinant au Khroub, ils pourront, malgré tout, se rattraper le week-end prochain, en cas d’une victoire à Annaba face à l’USMAn qui pourrait se retrouver, elle aussi, dans la zone rouge à l’issue de cette journée.

Trois points de retard sur le premier non relégable
Après cette mise à jour, le WAT peut s’estimer heureux malgré la victoire de l’ASK, en gardant ainsi trois petits points d’avance sur le premier non reléguable, à savoir le Mouloudia d’Alger. Ce qui veut dire que la bande à Amrani pourra toujours garder ses chances de maintien malgré un début de phase retour assez catastrophique jusqu’à présent.

Le match face à l’ASK est plus que jamais vital
Au lieu de sortir chaque jour les calculettes en jouant au jeu des statistiques, les Bleu et Blanc auront intérêt à entamer une belle série positive, après six matches de suite sans victoire, et cela dès ce samedi avec la réception de l’ASK. Si les protégés de Amrani veulent toujours rester en course pour le maintien, ils doivent absolument engranger les trois points.

CABBA

C’est le naufrage !
ême si mathématiquement, les coéquipiers de Bentayeb ne sont pas condamnés officiellement, il n’en demeure pas moins qu’ils ont compromis sérieusement et à un très grand pourcentage leurs chances de maintien après le semi échec concédé face au MCA. On ne voit vraiment pas comment ils s’en sortiront. Les plus pessimistes pensent que le CABBA est d’ores et déjà condamné au purgatoire et que ses dirigeants doivent penser à préparer la saison prochaine en… L2 alors que les plus inconditionnels ne perdent pas espoir en croyant que leur équipe a encore des chances de se maintenir et que la venue de Hocine Zekri servirait beaucoup à atteindre cet objectif. En tout état de cause, il faudrait un véritable miracle pour que les Bordjiens ne quittent pas l’élite après une saison catastrophique.

M

sortis indemnes de ce match et le point du nul peut être considéré comme un excellent résultat pour eux. En effet, les coéquipiers de Bentayeb étaient méconnaissables et ce n’est que durant le dernier quart d’heure de la rencontre qu’ils sont sortis de leur coquille. Il faut reconnaître qu’avec une telle prestation, ce nul arraché grâce à un but de Bentayeb a plutôt un goût de victoire même s’il n’arrange pas leurs affaires.

Zekri !
Dans ses déclarations d’après-match, Noureddine Zekri, le coach du Mouloudia, a estimé que ses protégés avaient rencontré l’équipe (le CABBA, ndlr) la plus faible du monde avant de rectifier le tir en insinuant le championnat. On se demande alors pourquoi son équipe n’est pas arrivée à la battre d’autant plus que le CABBA a évolué à dix pendant presque une heure de jeu, donc en infériorité numérique. Dans ce cas-là, on se demande dans quel registre on doit classer son équipe alors.

Benouza trop sévère
Même si le Mouloudia l’avait emporté tant il avait en face une équipe fantomatique, personne n’aurait crié au scandale. Seulement, il faut reconnaître que l’arbitrage de Benouza n’était pas un modèle du genre vis-à-vis des joueurs du CABBA. Benlouhem a écopé directement d’un carton rouge pour antijeu alors qu’un jaune aurait largement suffi. En plus de cela, il a fermé les yeux sur un penalty flagrant d’un défenseur du MCA qui a utilisé sa main pour détourner la trajectoire du ballon.

Messaoudène a demandé le report du match CABBA-MCO
La ligue vient de programmer le prochain match contre le MCO comptant pour la 22e journée du championnat le vendredi 13 mai à

Un nul heureux
Au vu des occasions nettes offertes aux attaquants du MCA, on peut dire que les Bordjiens sont

19h, ce qui n’a pas plu au président Messaoudène. Celui-ci a saisi aussitôt cette instance pour demander son décalage de 24 heures en proposant le samedi à 16h, horaire du déroulement de la plupart des autres matchs de la journée. L’on s’attend peut-être à ce que la ligue accepte sans problème cette requête sachant que les Bordjiens ont joué samedi dernier face à l’ASK.

C’est grave Monsieur

Beddar en renfort
Après avoir chargé Belkacemi,

le coach des U20, qui s’est désisté à la dernière minute ainsi que Kheddara pour diriger l’équipe face au MCA, Messaoudène a fait appel aussi à l’ancien joueur Brahim Beddar pour les aider dans leur tâche avant ce match capital. L’apport de Beddar était beaucoup plus d’ordre psychologique sachant tout le poids qu’il avait sur ses coéquipiers quand il jouait. Ce dernier en compagnie de El Hadi Larbi a coaché l’équipe. A. B.

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup d’œil Ligue 1

21

USMAn
Afin de calmer les joueurs

Menadi joue au pompier !
Alors qu’il leur avait tenu un discours menaçant, suite à la décision des joueurs de bouder la séance de reprise de lundi, pour réclamer, une nouvelle fois, le payement de leurs arriérés, le président Aïssa Menadi a décidé de la jouer plus philosophe que dictateur, afin de préserver une certaine stabilité au sein du club bônois, à quelques jours de la réception de la JSK. face à la JSK, à la place de Ammari qui se contentera du simple rôle de dépanneur, en l’absence de l’ex-joueur de Bentalha.

Verdict aujourd’hui pour Bouaïcha
Contraint de céder sa place en seconde période face au MCEE, après une blessure à l’épaule, le meneur de jeu Bouaicha, qui a bénéficié de trois jours de repos en début de semaine, devra reprendre les entraînements aujourd’hui, en évoquant le sujet de sa participation ou non à la rencontre de samedi, en compagnie du staff médical mais aussi du coach Biskri qui aura le dernier mot dans cette affaire. JSK. Il leur dira aussi que leurs arriérés seront réglés dans les plus brefs délais, du moment que les caisses du club seront bientôt renflouées par une rentrée d’argent qui envoisine les deux milliards de centimes. pour battre le récent vainqueur de la Coupe d’Algérie et empocher les trois points de la victoire.

Il s’est réuni pendant plus d’une heure avec les joueurs
Comme nous l’avons affirmé dans notre édition d’hier, le président Menadi était présent à la séance de reprise de mardi lors de laquelle il s’est réuni avec les joueurs pendant une heure. Alors qu’on s’attendait de le voir brandir la menace de sanctionner financièrement les joueurs, suite à la grève de lundi, Menadi a plutôt axé son discours sur l’union sacrée autour de l’équipe, afin de sauver le club bônois de la relégation.

Cinq juniors promus en seniors
En tenant compte du discours de Menadi qui a songé à miser sur les juniors, en cas de refus des équipiers de Boudjelida de reprendre les entraînements, le driver Mustapha Biskri a décidé de retenir cinq juniors durant la séance de mardi, afin de mieux connaître leur niveau et, pourquoi pas, miser, sur l’un d’eux avant même la fin de saison. H. Haddou

Il les a rassurés
Durant cette réunion tant attendue par les joueurs, les Rouge et Blanc ont beaucoup apprécié le discours de Menadi, même s’ils ont préféré voir venir du concret, vu que le président annabi leur a promis une belle prime de match en cas de victoire ce samedi face au

Pas de panique avant la JSK
C’est donc en toute quiétude que le coach Mustapha Biskri aura à préparer ses troupes pour le match capital de samedi face aux Canaris. Les équipiers de Messaoudi seront, certes, mis sous pression, mais motivés à bloc

Toubal, titulaire face aux Canaris ?
De retour aux entraînements avec le reste du groupe, le latéral droit Toubal, qui revient après une vilaine blessure, pourra faire son come-back plus tôt que prévu, du moment que le coach Biskri pourra l’aligner d’entrée

ASK

Le maintien approche à grands pas

M

ardi dernier, on a assisté à un match excellent de la part des deux équipes khroubie et kabyle. La partie fut très disputée et extrêmement spectaculaire malgré le seul but inscrit par Gil. Les tenants de la coupe ont fait honneur à leur statut, car c’était vraiment très agréable à les regarder manier le ballon. Cela a bien sûr compliqué la tâche aux coéquipiers de Zouak, surtout lors de la première mi-temps pendant

laquelle Benkhoudja a multiplié les parades de grande classe pour préserver sa cage inviolée. En vérité, voir les joueurs de Boughrara quitter le terrain à la pause sur un score de parité était un exploit en lui-même, car l’ASK était tout simplement absente.

La sortie de Tedjar, un cadeau du ciel pour les Khroubis
Le visage des Rouges en seconde période a été très rassurant, il faut dire que Boughrara avait demandé à ses joueurs d’essayer de cas-

ser le pressing des visiteurs en jouent de la même façon que la JSK. Une consigne qui a vite donné ses fruits, car comme on le dit dans le jargon du football «la pression provoque les fautes». Un bon centre de Naït Yahia atterrit sur la tête du Camerounais Gil, ce dernier a pu tromper la vigilance des amis de Berchiche qui ont péché au marquage. Après, une série d’attaques stériles des joueurs kabyles devant un Benkhoudja des grand jours, et Tedjar qui a cédé sa place au premier quart d’heure de

la deuxième mi-temps, la chance a souri aux Khroubis une seconde fois cette semaine. La défense des Rouges a assuré avec une organisation «à l’italienne», et quand on prive un bulldozer comme Hamiti de marquer, c’est que la victoire est acquise. Une victoire qui donnera certainement de la bonne humeur et beaucoup de confiance aux jeunes Khroubis qui ont prouvé encore une fois qu’ils sont les hommes de la situation cette saison. Abdou H.

Bougherara : «La place de Benkhoudja est en EN avec Mbolhi»
L’entraîneur des Diables rouges était l’homme le plus heureux sur terre au coup de sifflet final de l’arbitre, arborant un grand sourire. Après l’euphorie de la victoire, on a rencontré Boughrara pour avoir son avis sur certaines questions sensibles. Le coach n’a pas mâché ses mots, comme à son habitude.
Coach, vous venez de battre une grosse équipe qui est la JSK, après un match très serré, un commentaire ? Ce fut une victoire très difficile, notre adversaire nous a compliqué la tâche, surtout en première période. Après, on a renversé la situation en notre faveur. contre une bonne équipe de la JSK. J’ai été vraiment dans l’embarras ce soir, je n’avais pas de solutions devant. Dieu merci, la tête de Gil nous a libérés et nous a offert les trois points de la rencontre qui seront très précieux lors du décompte final. La décision de Aït Djoudi qui a libéré des joueurs pour leur club vous a-telle plu, en tant qu’entraîneur de l’ASK ? Absolument pas, Aït Djoudi nous a privés d’un élément très important ; on a joué sans Mesfar dans une rencontre décisive pour notre survie en Ligue 1. J’estime que l’ASK a été victime de son injustice et ses choix qui n’ont pas de sens. Le coach des Olympiques aurait dû libérer tout le monde afin de mettre toutes les formations sur un pied d’égalité, sinon rien. En tout cas, cela a failli nous coûter cher. Je précise aussi une chose qui concerne Aït Djoudi… C’est quoi ? Aït Djoudi ne porte pas dans son cœur mon équipe et les autres jeunes formations ambitieuses de notre championnat national. Il n’aime que les grosses cylindrées de l’élite, sinon comment expliquer le fait de libérer pour la JSK un joueur important comme Khelili, alors qu’il nous a privés de Mesfar. Je n’arrive pas à comprendre cela. Un mot sur la performance du portier Benkhoudja dans ce match face à la JSK ? Dès mon arrivée à l’ASK, j’ai remarqué les qualités de Benkhoudja. C’est un bosseur et un bon gardien d’avenir, il a un talent énorme. J’estime que sa place est sur le banc des remplaçants des Verts, il doit être la doublure de Mbolhi. Vu mon expérience d’ancien gardien international, je parle à Nassim de temps en temps aux entraînements et je lui donne des conseils qui lui seront utiles dans sa carrière. Le match contre le WAT approche, avez-vous le temps de bien le préparer et être au top ce samedi ? Je l’espère en tout cas. C’est vrai que la programmation est un peu serrée, mais bon, on a un programme de travail. L’ASK se déplacera ce vendredi à Tlemcen, mes joueurs seront plus libérés mentalement par rapport à nos adversaires. On fera tout pour réussir un bon résultat et, pourquoi pas, revenir avec la victoire. Entretien réalisé par Abdou Henine

L’équipe à Aïn M’lila aujourd’hui

qqLe staff technique khroubi emmène son groupe cet après-midi à Aïn M’lila pour s’entraîner sur une pelouse en gazon naturel. Cela va aider les coéquipiers de Arar à bien se préparer pour le match contre le WAT, qui se déroulera ce samedi sur une terre gazonnée naturellement.

La victoire d’aujourd’hui est très importante, du moment qu’elle nous permet de continuer dans la dynamique des bons résultats. Cela va nous aider à bien gérer le reste du parcours. Sur le plan offensif, votre équipe n’a pas démontré grand-chose, cela est-il dû à l’absence de Masfar ? Oui, cela nous a atrocement compliqué la vie

Les joueurs doivent patienter pour la prime de la JSK

qqLes joueurs khroubis devront patienter cette fois, selon le directeur de la société, avant de toucher la prime de victoire du match ASK-JSK. Pour rappel, la direction avait promis aux joueurs une prime de 10 millions chacun.

22
Real Madrid

N° 1561 Jeudi 12 mai 2011

Coup d’œil International
Man Utd

Vidic
La guerre continue entre José Mourinho et Jorge Valdano
Un "traité" de paix avait pourtant été conclu entre José Mourinho et Jorge Valdano, respectivement entraîneur et directeur sportif du Real, qui se détestent cordialement. Une sorte de "modus vivendi" sur lequel Florentino Perez, le président madrilène, devrait statuer une fois la saison achevée. Mais mardi, à l'issue de la victoire des Merengue en championnat contre Getafe (4-0), le pacte a été rompu par Valdano. «Mourinho décide quand il parle avec un certain sens de l'opportunisme, a-t-il estimé dans des propos rapportés par As. Il a fait beaucoup de bruit autour de sa personne et il est important qu'il en fasse moins et qu'il fasse cesser l'agitation qui l'entoure.» La réaction du technicien portugais ne s'est pas fait attendre. Quelques minutes plus tard, son porte-parole, Eladio Paramés a renvoyé le dirigeant madrilène dans les cordes : «Valdano est le porte-parole du club mais, à ce que je sache, il n'est pas le porte-parole de Mourinho, a-t-il rétorqué, rapporte encore As. Il se trompe catégoriquement quand il dit que Mourinho doit s'exprimer de manière moins polémique. Mourinho se prépare pour parler quand bon lui semble et sans équivoque.» Florentino Perez va devoir vite réorganiser son organigramme...

«Le Barça est "favori" »
e capitaine de Manchester United, Nemanja Vidic, a estimé que le FC Barcelone était le "favori" pour la finale de la Ligue des Champions qui se déroulera à Londres à Wembley, le 28 mai prochain. Dans les colonnes du quotidien As, le défenseur serbe admet : «Ce n'est pas une surprise car ils n'ont pas changé leur style de jeu depuis des années, mais que ce sera un rival très dur, et qu'ils seront favoris». Peut-être une manière de mettre la pression sur son adversaire. Le défenseur central a également ajouté que son club possédait un léger avantage : «Nous avons une petite longueur d'avance sur le thème de la logistique car nous sommes plus proches du stade, mais lorsque la partie débutera, le nombre de supporteurs sera le même que le notre», a-t-il affirmé. Mais pour le compère de Rio Ferdinand, il est évident que pour le moment, la Premier League reste l'objectif prioritaire. «Nous n'avons pas le temps de penser à Barce-

L

lone parce que l'on doit se concentrer sur la prochaine partie contre Blackburn pour remporter le titre mathématiquement», a-t-il déclaré. En effet, les Red Devils n'ont besoin que d'un petit point pour remporter le 19e titre de leur histoire, dépassant ainsi Liverpool, le club de la Mersey. Leur victoire face aux Blues dans le choc de la Premier League dimanche dernier a été décisive. L'international serbe y a contribué en inscrivant le deuxième but de son équipe. Désormais, Manchester United peut accomplir une fin de saison tonitruante, avec le titre national et une quatrième C1.

Le nouveau maillot dévoilé
Le maillot qu'arborera Manchester United à partir de l'été prochain ne sera pas vraiment différent de celui de cette saison. Toujours aussi sobre, l'unique différence se trouve au niveau du col de

couleur noire, où l'on trouve une rayure blanche. Le col à l'ancienne porté cette année par les Red Devils disparaît. On remarque également que la bande blanche sur les épaules ne figure plus sur le nouveau maillot. Nike, la marque à la virgule, n'a donc pas véritablement innové pour le futur finaliste et pourquoi pas vainqueur de la Ligue des Champions. Les supporteurs ne seront pas contraints d'acheter ce nouveau maillot, qui est assez similaire à celui de cette année. Sauf si on est un fan absolu.

Bayern Munich Milan AC

Pirlo direction Juventus
Le Noir et Bleu de l'Inter, le Rouge et Noir du Milan, et bientôt le Blanc et Noir de la Juventus... Andrea Pirlo, en fin de contrat avec l'AC Milan après dix saisons de bons et loyaux services, devrait rejoindre le club turinois, annonce ce mercredi le Corriere dello Sport. Le milieu international italien, 32 ans le 19 mai, aurait accepté la proposition formulée par la Vieille Dame. Un accord sur un contrat de trois ans a été trouvé mardi, à Vinovo, entre les dirigeants de la Juve et l'agent du joueur.

Manuel Neuer loin d'avoir signé

Manchester City

Roberto Mancini
savoure la qualification

pour la Ligue des champions
Manchester City retrouve enfin la Ligue des champions. Après plusieurs années d'absence, les Citizens sont certains de terminer au moins à la quatrième place qui donne le droit de jouer le tour préliminaire de cette compétition. Ils peuvent encore accéder au troisième rang détenu pour le moment par Arsenal. Roberto Mancini a tenu à féliciter ses joueurs après la victoire de son équipe contre Tottenham hier (1-0). «Je suis très heureux, a déclaré le technicien italien au Guardian. C'était notre premier objectif et je tiens à féliciter tous les joueurs car ils ont fait un travail fantastique jusqu'à maintenant. Nous avons été dans le top 4 pendant toute la saison. Cela récompense nos efforts.» L'ancien entraîneur de l'Inter Milan fixe les futurs objectifs. «Il faut terminer à la troisième place mais surtout pérenniser le club au plus haut niveau. Quand je suis arrivé ici, j'ai dit que le club allait devenir l'une des trois meilleures équipes en Europe. Je veux continuer le chemin entrepris.» Manchester City retrouve la Ligue des champions trois ans après l'arrivée et l'investissement massif du cheikh Mansour Ibn Zayed Al-Nahyan. Ce dernier a dépensé près d'un milliard de livres pour s'offrir les meilleurs joueurs de la planète. Des transferts records qui ont permis à City de pouvoir rivaliser avec les meilleurs clubs anglais. Place maintenant à la finale de la Cup qui a lieu samedi prochain contre Stoke City. L'équipe de Patrick Viera n'a plus gagné de titre depuis 1976. Roberto Mancini aimerait certainement encore marquer l'histoire du club. Pour pouvoir être sur de rester la saison prochaine.

Hambourg

Ruud Van Nistelrooy entretient le mystère sur son avenir
Longtemps annoncé du côté du Real Madrid cet hiver, Ruud Van Nistelrooy est finalement allé au bout de son contrat avec Hambourg qui se termine au mois de juin. Mais le Néerlandais n'a pas prolongé son contrat avec le club allemand qu'il va donc quitter cet été, comme il l'avait annoncé. Il explique par ailleurs qu'il n'est pas satisfait de son rendement sur ses deux saisons en Bundesliga. «Inscrire 12 buts en 35 rencontres en un an et demi, c'est beaucoup trop peu», a-t-il avoué, relayé par France Football. A 34 ans, l'ancien buteur de Manchester United et du Real Madrid espère tout de même relever un dernier challenge avant de raccrocher les crampons. L'ancien international hollandais se laisse le temps de choisir ce défi avec son épouse : «J'ai plusieurs propositions concrètes. Je déciderai avec ma femme où j'irai terminer ma carrière.» Un retour au Real, qu'il a tant espéré cet hiver, semble aujourd'hui, inenvisageable...

Où jouera Manuel Neuer la saison prochaine ? Si le portier de la Nationalmannschaft a émis le souhait de quitter Schalke 04 pour rejoindre le Bayern, rien n'est dit que l'affaire se conclue rapidement. Si le club bavarois a annoncé vouloir faire tout son possible pour réaliser le transfert, il semble pourtant qu'il ne réponde pas aux attentes financières réclamées par Schalke. Loin de vouloir dépenser 50 millions d'euros pour le gardien de 25 ans, le Bayern Munich se contenterait, selon L'Equipe, de 14M€. Le club de Gelsenkirchen en réclamerait près du double (25M€). Ainsi, l'optimisme n'est pas de mise du côté de Karl-Heinz Rummenigge : «Il semble peu évident de trouver rapidement un terrain d'entente avec les dirigeants de Schalke 04, a estimé le président du conseil d'administration. Et je serais surpris que les deux clubs trouvent un accord qui satisferait tout le monde quant au montant du transfert." D'après Eurosport, le Bayern a accepté de monter son offre à 18 millions d'euros plus des primes pouvant aller jusqu'à 7 millions supplémentaires dont 3 millions d'euros minimum garantis. «Nous avons eu une discussion intéressante», a contrebalancé Horst Heldt, le directeur sportif de Schalke, avant de préciser «que rien n'était encore décidé». Sir Alex Ferguson, toujours à la recherche d'un remplaçant à Edwin Van Der Sar, arrivera-t-il à saisir l'opportunité ?

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : Centre : SIA - Ouest : SIO - Est : SIE / Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

par e-mail : Réagissez à cette page ur.com lebute jeux-santé@

Numéros utiles
s SAMU : (021) 23.50.50 s Urgences médicales : 115 s Protection civile : (021) 71.14.14 s Sûreté wilaya : (021) 73.00.73 s Gendarmerie : (021) 76.41.97 s Centre antipoison : (021) 97.98.98 s Dépannage gaz : (021) 67.59.81 s Dépannage électricité : (021) 67.24.52 s Service des eaux : (021) 67.50.30 s Personnes en difficulté ou en détresse : N° Vert : 15-27

D écrassage
Le proverbe du jour

Horaires des prières Jeudi
Dohr Asr Maghreb Icha Fedjr Chourouk : 12h44 : 16h33 : 19h51 : 21h20 : 4 h01 : 5 h40

Le Buteur n° 1561 Jeudi 12 mai 2011 Prévisions météo pour Alger et ses environs

23

9 djoumadi el thani 1432

JEUDI
SOUVENT DÉGAGÉ

VENDREDI
SOUVENT DÉGAGÉ

«A la Sainte-Catherine, tous les plans prennent racine»
(proverbe français)

Vendredi

Matin : 18 °C A-M : 28 °C Vent : 14 km/h Direction : N.

Matin : 20 °C A-M : 29 °C Vent : 11 km/h Direction : N.

Ins

O

lites

LE CITRON, VOTRE AGRUME DETOX DU PRINTEMPS
Contrairement aux promesses abusives dʼune certaine "cure détox" dont on parle beaucoup, le citron ne fait pas maigrir. Mais ses vertus antiinfectieuses et circulatoires, elles, sont bien réelles. . Les vertus médicinales du citron Aujourdʼhui, il est associé aux stars les plus en vue dʼHollywood, qui lʼont mis à la mode pour maigrir. Mais cet agrume né en Himalaya mérite dʼêtre mieux connu, ainsi que ses nombreuses variétés : limette, combava, calamondin, kumquat ou cédrat. Car, sʼil lui manque la propriété pour laquelle il est tant vanté, celle de faire perdre du poids, il regorge de vertus médicinales intéressantes. . Le citron soulage hémorroïdes et jambes lourdes Le citron améliore la circulation, notamment celles des petits vaisseaux. Ses composés flavonoïdes renforcent leurs parois et diminuent leur perméabilité. Et son essence renferme des coumarines, qui fluidifient le sang et facilitent donc son écoulement. En cas de crise aiguë : prendre 1 ou 2 gouttes dʼhuile essentielle mélangées à du miel ou à de lʼhuile alimentaire, 2 ou 3 fois par jour pendant une semaine; en prévention: 2 gouttes par jour pendant 2 à 3 semaines. . Le citron détoxifie le foie graisses et leur évacuation. La digestion est notamment celles provoquées par la grossesse. Le jus dʼun citron dilué dans un verre dʼeau suffit. . Le citron protège des infections et détruit les bactéries Lʼhuile essentielle de citron est un très bon antiseptique, notamment en diffusion dans lʼatmosphère à raison dʼun quart dʼheure 2 ou 3 fois par jour. Certains composés de son essence sont aussi expectorants et sa vitamine C stimule le système immunitaire. Selon lʼinfection, le citron se prend en massage (HE), en infusion (zeste), en jus, ou en gargarisme (1 goutte dʼHE, mélangée à de lʼeau et secouée avant usage). Pensez-y aussi pour éliminer les bactéries dʼune eau douteuse ou encore en cas de mauvaise haleine. . Le citron stoppe les petits saignements Si le citron est un fluidifiant du sang lorsquʼil est ingéré, appliqué localement, il arrête les petits saignements. Il est en effet riche en calcium, un élément clé dans la coagulation du sang. Une vertu bien utile pour les soins de la bouche, en cas de gingivites par exemple. . Le citron soigne les peaux grasses et rend les cheveux brillants «Le citron régule le sébum de la peau et des cheveux, favorise la circulation et régénère les tissus», affirme Franck Dubus. Préférez le jus de citron à lʼhuile essentielle, très photosensibilisante. Pour les soins de peau, vous pouvez intégrer le jus (à raison de 1 cuillère à café) à un masque frais à lʼavocat ou au potimarron.

Recett es
Ch'bah Essafra Tajine sucré aux abricots

Ben Laden dé masqué par des gé ographes

Des géographes américains avaient repéré le terroriste deux ans avant la CIA. A l'époque, la CIA ne les avait pas écoutés. Et pourtant, deux géographes américains avaient "localisé" le terroriste le plus recherché de la planète. Dans un article paru en 2009, ils expliquaient qu'il y avait 89 % de chances pour que Oussama Ben Laden se cache dans une ville et dans un rayon de 300 kilomètres autour du lieu où il avait été aperçu pour la dernière fois. Leur méthode? Appliquer les recettes des études sur les oiseaux en voie de disparition..

6

1

A Naples, l'armé e s'attaque aux montagnes d'o rdures
Des équipes du génie civil de l'armée italienne ont commencé mardi à nettoyer les rues de Naples, envahies de 3.000 tonnes d'ordures, où les pompiers ont dû éteindre une quarantaine d'incendies dans la nuit de lundi à mardi. Peu après 06H00 GMT, des soldats de la brigade Garibaldi, basée à Caserte (sud), se sont mis à l'oeuvre dans le quartier de Gianturco, dans la banlieue est de la métropole méridionale, où règne une odeur nauséabonde. Le nettoyage de ce quartier a été confié à dix-huit hommes disposant d'une pelleteuse et de six véhicules pouvant transporter chacun entre 4 et 5 tonnes de déchets. 160 militaires au total ont été dépêchés par le gouvernement italien pour faire face à cette crise qui perdure malgré un plan d'urgence lancé fin 2009.

2

S

Kadhafi porté disparu

T ars

Le dirigeant libyen n'est plus apparu en public depuis le 30 avril et l'Otan reconnaît avoir perdu sa trace. Le doute s'est installé jusqu'au plus haut sommet de l'Otan. «Nous ne savons pas ce que Kadhafi fait maintenant.» La petite phrase émane du général Claudio Gabellini, qui s'exprimait mardi soir depuis le QG de l'Alliance atlantique à Naples, dans le sud de l'Italie. Un aveu lourd de sens, quelques heures après d'intenses bombardements des forces alliées sur des bunkers appartenant au colonel en plein Tripoli. «L'Otan ne vise pas des individus», a cru bon de rappeler le général Gabellini, précisant que les cibles de l'Otan étaient uniquement "militaires", à savoir des "bunkers de commandement et de contrôle". Reste que la nuance est mince. «On ne frappe pas les objectifs militaires en fonction de qui s'y trouve ou de qui ne s'y trouve pas», a prévenu, mercredi matin, le ministre italien de la Défense, Ignazio La Russa, dans une interview au quotidien Il Messaggero. Le responsable politique s'est montré très explicite : «Si, par exemple, il s'agit d'un lieu d'où partent les ordres pour frapper les civils, un raid est alors licite. Et si Kadhafi se réfugie dans une base militaire, cette base militaire ne devient pas pour cette raison intouchable.»

Si votre foie est lent et surchargé par les excès de lʼhiver ou une alimentation trop riche en graisses ou en alcool, rien de tel quʼune cure de jus de citron. «En stimulant la production de la bile, le citron aide le foie, explique Franck Dubus. Il facilite la décomposition des

3

ainsi plus efficace.» . Le citron prévient les maladies cardiovasculaires «Le citron est riche en fibres solubles, qui diminuent le passage du cholestérol au travers de la paroi intestinale», souligne notre spécialiste. En stimulant la production de la bile, le citron favorise aussi la dégradation du cholestérol en acides biliaires ainsi que son évacuation. Une action que vient renforcer la vitamine C, en quantité très élevée (52 mg/100 g). Prendre son zeste en infusion ou de lʼhuile essentielle (HE), à raison de 2 gouttes par jour pendant 2 à 3 semaines, et compléter avec du jus de citron frais (1 à 2 citrons par jour, dans un verre dʼeau). . Le citron lutte contre les reflux acides et les nausées Cela peut paraître surprenant, mais le citron lutte contre lʼacidité grâce à sa forte concentration en potassium qui permet de transformer lʼacide citrique en citrate, véritable substance tampon pour lʼestomac. Le jus permet ainsi de lutter contre lʼhyperacidité, dont celle générée par le stress des transports. Il est aussi efficace contre les nausées,

4

7

5

8

Ingrédients : 300g de viande de mouton 500g d'abricots 2 cuillères à soupe de smen ou beurre demi-sel 100g de raisins secs 1 oignon piqué de clous de girofle 1 sachet de safran 1/2 cuillère à café de cannelle 1 pincée de sel 1 grand verre de sucre cristallisé 3 cuillères à soupe d'eau de fleurs d'oranger 1 litre d'eau tiède 100g d'amandes effilées et grillées Biscuits aux amandes : 1 bol de biscottes finement moulues 1 bol d'amandes finement moulues 1 bol d'oeufs 1 sachet de levure 1/2 bol de sucre cristallisé Préparation : Bien laver et égoutter les abricots. Dans une petite marmite, sur feu moyen, mettre

le smen ou le beurre demi-sel et la viande et laisser revenir pendant 10 minutes. Ajouter l'oignon piqué de clous de girofle, le sel, la cannelle, le sucre et l'eau. Laisser cuire pendant 30 minutes. Ajouter les abricots et les raisins secs puis laisser cuire pendant 15 à 20 minutes jusqu'à ce que la sauce soit liée. Ajouter l'eau de fleurs d'oranger et laisser à part. Préparer le biscuit aux amandes Dans un récipient, à l'aide d'une cuillère en bois, mélanger les oeufs et le sucre. Ajouter les amandes, les biscottes et la levure. Verser le tout dans un moule beurré et mettre à cuire à four 200C pendant 25 minutes. Laisser refroidir, démouler, puis découper des motifs au choix, à l'aide d'un emporte pièce. Disposer ces derniers dans un plat de service avec la viande, verser dessus la sauce réduite et garnir d'amandes effilées bien grillées.

10 conseils pour bien digérer
Lourdeurs, ballonnements, crampes d’estomac, remontées acides : vous avez du mal à digérer ? Dix astuces toutes simples pour améliorer la situation en douceur.

Question
Le stress aigu est plus nocif pour la santé que le stress chronique
FAUX !
C'est l'inverse. Le stress aigu est une réaction momentanée du corps (les symptômes s'arrêtent dès que la situation stressante est stoppée) alors que le stress chronique s'inscrit dans la durée. Cet état qui perdure est très néfaste pour la santé : il faut combattre le stress chronique.

Pas de sieste juste après le repas
Après manger, ne cédez pas à la tentation de l'oreiller. Surtout en cas de repas copieux : la position allongée favorise les reflux acides. Pour une raison purement mécanique : le contenu de l'estomac n'est plus soumis à la gravité. Il peut plus facilement remonter vers l'œsophage et provoquer des brûlures. En pratique : Laissez passer au moins deux heures entre le repas et le coucher ou la sieste. Le temps que les aliments descendent de l'estomac vers les intestins. Si l'envie de dormir vous submerge, surélevez votre tête une fois allongé(e). Cela peut réduire les risques de reflux. Vous pouvez positionner votre lit en plan incliné avec des oreillers sous votre matelas par exemple.

Pensez à la mauve, à l'anis et à la verveine

News Santé

Hépatite C : de nouveaux antiviraux
mière étape clé de l'infection : l'entrée du virus dans les cellules. Sur des souris porteuses d'un modèle expérimental de la maladie, ils ont ensuite testé l'efficacité de l'erlotinib, un traitement actuellement utilisé contre certains cancers du poumon. Ils sont ainsi parvenus à limiter l'entrée du virus dans les hépatocytes. «Ces résultats contribuent à élucider la première étape-clé du cycle viral du VHC, l'entrée virale. Ils permettent de mieux comprendre les interactions entre le virus et les cellules du foie», précise l'INSERM. Les chercheurs projettent désormais de mettre en place une étude clinique pour évaluer l'efficacité de l'erlotinib chez des patients infectés par le VHC.

A Aider à combattre l'anorexie

stuce du jour
L'anorexie est une terrible maladie qui doit être suivie par un médecin spécialiste en premier lieu. On peut aider à la combattre en faisant une tisane d'absinthe une demiheure avant chaque repas. Normalement, elle aide à stimuler l'appétit et traite les désordres digestifs.

Justin Bieber , un vrai pro !
Justin Bieber a beau n'avoir que 17 ans, il est super pro ! Alors qu'il était, selon ses propres dires «malade comme un chien» hier, il a assuré le show comme un grand à Manille. «Malade comme un chien… Mais the show must go on ('le concert doit avoir lieu' en français, ndlr) (…) C'EST PARTI !», a tweeté Justin juste avant de partir pour son concert hier soir. En rentrant après sa prestation, le Bieb's a encore tweeté pour ses fans : «Les rues de Manille sont blindées… C'est de la folie. Super énergie. Malade ou pas, on a vraiment assuré pour ce concert ! (…) Même quand je suis malade, ça fait du bien de venir voir l'amour. Je vais me reposer et j'espère aller mieux. MERCI». Consciencieux jusqu'au bout des doigts, Justin Bieber ! CC

Une équipe internationale coordonnée par l'INSERM a découvert deux enzymes qui joueraient un rôle important dans l'entrée du virus de l'hépatite C (VHC) au niveau des cellules hépatiques. A terme, ce travail pourrait déboucher sur de nouveaux antiviraux. En collaboration avec des équipes britannique, allemande et américaine, Thomas Baumert (Unité INSERM 748 de l'Université de Strasbourg) a réalisé un criblage des hépatocytes exprimant des enzymes particulières, les kinases. Pour rappel, les hépatocytes sont les cellules du foie. Le but était de mieux connaître le rôle de ces enzymes dans l'infection par le VHC. Les équipes participant à ce travail en ont identifié deux types principaux qui interviennent dans la pre-

Le

350 couples se marient en même temps en Bolivie !

C hiffre du jour

350

S

amedi dernier, 350 couples boliviens ont pu s'unir selon les traditions de leur pays lors d'un mariage géant regroupant 700 mariés. Pour l'occasion, le président Evo Morales a fait le déplacement et a

prononcé un discours pour tous ces couples. Un des mariés, Eloi Mamani, a expliqué à CCTVBolivie ce que représentait cette cérémonie pour lui: «J'ai toujours voulu un mariage comme ça, de la manière d'autrefois, comme mon père et mon

grand-père ont fait. J'ai toujours souhaité me marier comme ça, c'est pourquoi j'ai attendu 10 ans.» Pour tous ces couples, cette cérémonie exceptionnelle était surtout l'occasion d'avoir le mariage de leur rêve, effectué selon les traditions ancestrales. Le

Colisée avait été décoré de fleurs blanches et banderoles aux couleurs aborigènes pour l'occasion. Les couples, vêtus de chapeaux et de ponchos pour l'occasion, se sont dit "oui" selon les mêmes rites que leurs ancêtres.

13:00 Toute une histoire 15:15 Le renard 16:15 En toutes lettres 16:50 CD'aujourd'hui 17:00 On n'demande qu'à en rire 18:00 Chéri(e), fais les valises ! 18:50 Soyons clairs 19:00 Journal 19:35 Envoyé spécial 21:50 Infrarouge 21:51 68 23:26 Grotte d'Ouvéa : autopsie d'un massacre 00:30 Journal 00:45 Dans quelle éta-gère 00:48 CD'aujourd'hui 00:50 Faites entrer l'accusé

12:45 Météo 12:55 Les feux de l'amour 13:50 L'impossible pardon 15:35 Dirty Sexy Money 16:25 Ghost Whisperer 17:15 Les Experts : Miami 18:05 La roue de la fortune 18:50 Tout commence par une idée 18:55 Météo 19:00 Journal 19:15 Parole directe 19:35 C'est ma Terre 19:40 Météo 19:45 R.I.S. Police scientifique 23:20 L'empreinte du crime 01:10 Reportages 02:25 Sept à huit

09:15 Une famille presque parfaite 09:35 Une famille presque parfaite 09:55 Desperate Housewives 10:45 Desperate Housewives 11:45 Journal 12:00 Scènes de ménages 12:45 24 heures pour s'aimer 14:45 Insoupçonnable vérité 16:35 Un dîner presque parfait 17:45 100 % mag 18:45 Le 19 45 19:05 Scènes de ménages 19:45 Lie to Me 23:50 K-Ville 00:55 Tout le monde peut jouer, le duel 01:20 M6 Music

12:30 Journal 13:05 La maison des Rocheville 14:40 Flash info 15:00 Journal 15:30 Questions pour un champion 16:00 Flash info 16:05 Une heure sur terre 17:00 Journal 17:20 L'invité 17:30 Le journal de l'économie 17:35 Une histoire à ma fille 19:05 Flash info 19:30 Journal 20:00 Chocolat 21:40 Fard 22:10 Journal 22:50 La grande librairie 23:45 Le diable noir 00:40 Questions à la une 01:30 Journal

N° 1561 JEUDI 12 MAI 2011

Bedbouda, l’esprit à Anvers, le cœur au Mouloudia

C il a dit lui

omme

«On jouera les matchs de poules à Bologhine»
Omar Gherib, coordinateur du MCA

C’est bon, t’as eu le double des clés !

Devant des dizaines de supporters algériens

Le Paradou malmène

Ce n’est pas de la langue de bois

le Barça (0 à 0)
Même si Bedbouda se trouve à Anvers pour effectuer des essais au Germinal Beerschot, son coeur bat pour le Mouloudia. Avant-hier, le défenseur a suivi le déroulement du match CABBA-MCA (1-1) au téléphone. Il appelait toutes les cinq minutes un ami qui le tenait au courant des faits et rebondissements de la rencontre. Un autre à sa place se serait peut-être concentré sur ses essais et aurait fait fi du reste, pas lui. Une preuve d’attachement à son club. Il y a des chances pour qu’il parte cet été, mais ceci n’occultera en rien son amour pour le MCA.
des jeunes à lui établir un rapport détaillé sur l’équipe du Paradou dont la réputation a dépassé les frontières algériennes. Il y avait aussi plusieurs recruteurs des clubs espagnols présents sur place. L’un d’eux nous a avoué avoir été émerveillé par au moins quatre joueurs : «Le petit arrière gauche (Benguit alias Panucci), le meneur de jeu (Abdellah), le milieu défensif (Benrabah) et l’ailier droit (Derouache) sont vraiment excellents et ils feront le bonheur de n’importe quelle grande équipe en Espagne, j’ai aimé les deux arrières centraux gauchers et l’avant-centre, même si ce dernier a raté beaucoup d’occasions.»

«Je suis de l’avis de Zidane, Blanc n’est pas raciste»
Rabah Madjer, ancien sélectionneur national

Abdouni et Mezaïr de nouveau réunis… autour d’une table
Pour deux gardiens de but jadis concurrents pour une place dans les bois de l’USMA, rester amis relève presque de l’inimaginable. Pas pour ce qui concerne Merouane Abdouni et Hichem Mezaïr dont l’amitié n’en a jamais pâti, malgré la rude concurrence qui les animait alors. Preuve en est, Abdouni ne s’est pas empêché de se déplacer hier après-midi à Lavigerie pour rencontrer Mezaïr lorsqu’il a su qu’il s’y trouvait pour signer son contrat. L’Usmiste, tout heureux de voir son ex-équipier rebondir dans un club de Ligue 1, l’a convié à un déjeuner dans l’un des restaurants de la capitale, histoire de fêter ça.

Bientôt des contacts en Espagne et en Europe
lors que la rencontre des jeunes du Paradou contre leurs homologues du Barça n’a pas été médiatisée, une centaine de supporters algériens établis à Barcelone se sont présentés à la Ciudad Deportiva de Barcelone, le centre d’entraînement du Barça, sur le terrain Joan Gamper pour suivre l’évolution des jeunes représentants algériens. Et le moins que l’on puisse, c’est qu’ils n’ont pas été déçus par la prestation du Paradou. Domination totale notamment en première mi-temps et six occasions nettes de scorer pour les Algériens qui ont contraint l’entraîneur

A

barcelonais à changer complètement sa tactique en faisant entrer plusieurs joueurs en deuxième mi-temps pour essayer de toucher un peu plus le ballon.

4 joueurs impressionnent les nombreux recruteurs
Hier à la Ciudad deportiva de Barcelone, il n’y avait pas le directeur sportif Andoni Zubizarretta qui a préféré accompagner l’équipe A à Valence pour affronter Levante, mais il a pris la peine de charger l’un des entraîneurs

Notre interlocuteur nous a également dit que «les petits joueurs algériens ne tarderont pas à être contactés par les écoles de football des grands clubs européens, car nous sommes tous curieux de savoir à quel âge leurs responsables comptent les lâcher.» Ce recruteur qui sillonne l’Europe à la recherche de talents est déjà sûr de faire le déplacement à Villarreal pour voir encore le Paradou. «Même si je ne suis pas sûr de les prendre avec moi la saison prochaine, je suis au moins sûr d’apprécier le spectacle».

Y. M.

Pascal Nouma de Koh al Nouma. virérouge pour Pasc-Lanta on

Samsung engage Beckham comme ambassadeur des jeux Olympiques
amsung Electronics Co. Ltd., leader du marché de l’électronique grand public et partenaire officiel mondial des jeux Olympiques pour les équipements de communications mobiles, a annoncé la signature d'un accord exclusif avec David Beckham qui sera l'ambassadeur mondial de la marque pour les jeux Olympiques de Londres 2012. Beckham prendra immédiatement ses fonctions d'ambassadeur et jouera un rôle clé en portant à l'attention du public le parrainage des JO de Londres 2012 par Samsung en tant que partenaire olympique mondial. La collaboration débutera par des campagnes de publicité et de relations publiques relatives au programme marketing de Samsung pour Londres 2012. Lors de la signature officielle du partenariat, M. Gyehyun Kwon, vice-président à la tête du marketing sportif mondial chez Samsung Electronics, a déclaré que Samsung et David Beckham partagent un nombre important de valeurs communes, à savoir l’engagement mutuel envers les jeunes et les efforts conti-

Cart Bien que retiré des terrains depuis 2006, l'ex-avant-centre du PSG et de l'OM, aujourd'hui âgé de 39 ans, a trouvé le moyen de se faire exclure... de l'émission Koh-Lanta, version turque. Nouma est resté très populaire sur les rives du Bosphore, après notamment deux passages au Besiktas d'Istanbul. Dans « Survivor », on le voit en venir aux mains à plusieurs reprises avec un autre candidat, malgré la présence des équipes de tournage et de ses partenaires qui tentent de le calmer. Nouma a aussitôt été exclu du jeu par la production qui a quand même diffusé les images. La séquence, qui dure plus de quatre minutes, montre que l'ancien attaquant n'a rien perdu de ses appels de balle. Toujours vif, il arrive à fausser compagnie plusieurs fois à ses «défenseurs» pour tenter d'atteindre son but, mettre à terre un candidat. Lui qui a participé également, comme David Ginola en France, à la version turque de «Dancing with the stars», a certainement accru encore plus sa popularité en Turquie.

S

Roberto Carlos assomme un adversaire et signe des autographesmatch samedi, un drôle de

nus pour encourager le plus de personnes à participer à des activités sportives. David Beckham était le premier choix de Samsung pour être l’ambassadeur mondial pour le sponsoring de Londres 2012. Son succès en tant que sportif et son soutien actif à la candidature de Londres pour les Jeux de 2012 font partie des nombreuses raisons de sa sélection.

Roberto Carlos a vécu hachkala se déalors que son équipe de l'Anzhi Mak use de Volga en championnat. Au plaçait sur la pelo se chargeait de bout de 11 minutes de jeu, alors qu'il attraper que le frapper un coup-franc, il n'a réussi à êché de faire des mur adverse. Mais cela ne l'a pas emp ment soufle mur en question a forte dégâts puisque posant, qui a pris fert. En effet, l'un des joueurs le com littéralement le ballon en pleine poire, s'est retrouvé de féla pelouse. Débarqué en Russie au mois pas K.O sur national auriverde n'aura donc vrier, l'ancien inter uver sa monsmis très longtemps à s'adapter et à retro déjà consieurs trueuse frappe du gauche. Il est d'aill s, puisque les déré comme une star au pays des Tsar nent jusque sur le terrain pour espésupporteurs vien latéral gauche rer avoir une précieuse signature du e rencontre, brésilien. Un peu plus tard dans la mêm tout droit descendu des tribunes s'est dirigé un fan pour lui demanvers l'ancien joueur des Corinthians gentiment, ce dernier a acder un autographe. Très eux, cepté avant que le supporteur, tout heur gne sa place. Il a d'ailleurs failli ne rega oublier son stylo au passage.

MCA

JSK

Zekri a boycotté lacoach mouloureprise Le
déen a brillé par son absence, hier, lors de la reprise des entraînements. Selon certaines indiscrétions, le fait que Bedbouda se trouve en Belgique sans son aval serait à l’origine de son boycott. Par ailleurs, Youssef Sofiane se trouve toujours en Angleterre, c’est ce qui explique son absence lors de cette reprise au stade olympique.

Khellili suspendu contre l’USMAn
Ayant écopé d’un troisième carton contre l’ASK, le défenseur central, Sofiane Khellili, n’effectuera pas le déplacement avec son équipe, vendredi, à Annaba. Le défenseur a écopé d’un premier avertissement contre le CABBA à Tizi Ouzou, tandis que le second c’était face à l’USMH lors de la finale de la Coupe d’Algérie. Rappelons que Saâd Tedjar, qui souffre d’une élongation à la cuisse, fera l’impasse sur cette empoignade.

Footaises
s s
a prévu dans son programme une partie de golf à Marrakech s ESS-Coton Sport, les arbitres ont déclaré forfait s Le rêve d’El Orfi a mis 23 ans avant de se concrétiser

s

s Benchikha

o ’inf L

p eo ple