Web 2.

0
Évolution ou révolution

18/05/2006

L’origine
2004 :apparition du terme «Web 2.0» lors d’une conférence brainstorming entre O’Reilly et MediaLive International  Constat

Le Web n’a jamais été aussi important  Apparition d’applications et de sites innovants  Modification des règles et des « business models »

SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure 18/05/2006

Van Nuffelen Denis Web 2.0

2

.Much ado about. le web devient nomade (Domicile. Voyage…)  Tendance actuelle 100 % Web  Généralisation des connexions à haut débit  Vague « marketing » de Google (GMail..0 3 . GoogleSuggest…) 18/05/2006 SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure Van Nuffelen Denis Web 2.Web 2. Bureau.0 Déception : les applications web ne remplacent pas avantageusement les applications clientes  Utilisation de plus en plus importante du web   Diffusion plus large : de sédentaire. GoogleMap.

400.0 4 .com )  Nombreuses perceptions différents   Nouveau modèle de pensée  Terme à la mode  Argument marketing Nombreuses définitions  Débat toujours ouvert  SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure 18/05/2006 Van Nuffelen Denis Web 2.000 résultats sur www.google.Web 2.0 : c’est quoi ? Un concept  Difficile à définir  Buzzword (72.

indépendantes. communautaire (réseaux sociaux)  De l’innovation par l’assemblage de systèmes et sites composés de fonctionnalités distribuées.  SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure 18/05/2006 Van Nuffelen Denis Web 2.D’accord mais c’est quoi ? (1)  Caractéristiques principales Une transition importante sur le web  Vision du web comme une plate-forme plutôt qu’un média  L’information donnée comme force motrice  Architecture participative.0 5 .

Ok. mais…c’est quoi ? (2)  Caractéristiques clés  Des services indépendants plutôt que des logiciels  Plus de cycles de releases  beta perpétuelles Des « business models » légers basés sur la syndication de services et de contenu  Une interopérabilité facilitée (systèmes d’informations ouverts)  Un contenu qui a plus de sens (tags >< classement)  SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure 18/05/2006 Van Nuffelen Denis Web 2.0 6 .

. c’est quoi ? (3) SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure 18/05/2006 Van Nuffelen Denis Web 2..Finalement.0 7 .

0.Le web en tant que plate-forme   Utiliser la force de l’intelligence collective Exemples types      Wikipedia : encyclopédie en ligne où chaque entrée peut être modifiée par n’importe quel utilisateur du web Folksonomy >< taxonomy  Classement par les gens >< classement standard Systèmes anti-spams collaboratifs Marketing viral Infrastructure repose sur les méthodes de production individuelle  LAMP. avec un avertissement à chaque fois que le contenu de la page change l’homme est un être social et individualiste   Dans l’univers Web 2.0 8 . l’implication des utilisateurs dans le réseau est le facteur clé 18/05/2006 SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure Van Nuffelen Denis Web 2. mais de s’y abonner. Sourceforge   Montée du phénomène « blog » Explosion de la technologie RSS RSS permet à quelqu’un de ne pas seulement afficher une page.

0 9 . PHP. Ruby jouent un rôle important dans les entreprises du web 2. Python.0  Les utilisateurs deviennent des « codéveloppeurs »  « livrer tôt et souvent »  bêta perpétuelle SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure 18/05/2006 Van Nuffelen Denis Web 2.La fin des cycles de releases Les traitements deviennent le cœur de métier  Des langages de scripts tels que Perl.

Des modèles de programmation légers Mettre en place des modèles de programmation légers permettant la création de systèmes faiblement couplés  Penser syndication.0 n’hésite pas à réutiliser l’existant 18/05/2006 SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure Van Nuffelen Denis Web 2. pas coordination  Une conception faite pour être « bidouillable » et remaniable  L’innovation dans l’assemblage   L’état d’esprit du Web 2.0 10 .

Le logiciel se libère du PC   Le web 2.0 18/05/2006 11 . le Pc est réduit à une mémoire locale et une station de contrôle Web 2.0 :    La gestion des données est au cœur de l’offre Services et non applications packagées Utilisation naissante de l’intelligence collective  L’avenir :  Quelles applications seront possibles quand les téléphones et voitures ne se contenteront plus de recevoir mais émettront des données ?     SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure Suivi du trafic routier en temps réel Flash mobs Journalisme citoyen … Van Nuffelen Denis Web 2.0 se libère de la plate-forme PC Ex : iTunes   L’application va sans cesse d’un appareil portable à un système web massif.

0 12 .Enrichir les interfaces utilisateurs Combiner la force du web (accessible depuis n’importe où) avec une approche ergonomique proche des interfaces PC habituelles  AJAX  XHTML + CSS  DOM  XML + XSLT  Ménanisme de récupération des données asynchrone utilisant XMLhttpRequest  Javascript pour lier le tout  SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure 18/05/2006 Van Nuffelen Denis Web 2.

En résume : Web 2. les modèles de développement 18/05/2006 SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure Van Nuffelen Denis Web 2. difficiles à recréer. pas un package logiciel Un contrôle sur les sources de données unique.0        Des services.0 13 . et dont la richesse s’accroît à mesure que les gens l’utilisent Considérer les utilisateurs comme des codéveloppeurs Tirer parti de l’intelligence collective Mise en place de service « prêt à consommer » Libérer le logiciel du seul PC Offrir de la souplesse dans les interfaces utilisateurs.

Web 1.0 14 .0 : Synchrone Attente SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure 1 n 2 tio n Ac tio Ac Requête 1 Page complète Requête 2 Page complète Nouvelle page Page1 Page2 Page3 18/05/2006 Van Nuffelen Denis Web 2.

0 15 .0 : Synchrone Représentatif de l’architecture physique  Attente entre chaque action  Évènements limités  Liens hypertextes  Validation de formulaire (submit)  Impossible de créer des applications web aussi intuitives et efficaces que les applications client lourd SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure 18/05/2006 Van Nuffelen Denis Web 2.Web 1.

0 : Asynchrone L’utilisateur peut continuer à interagir avec l’application sans attendre SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure 1 n 2 tio n Ac tio Ac Requête 1 Retour de l’appel Requête 2 Page complète Page1 18/05/2006 Van Nuffelen Denis Web 2.Web 2.0 16 .

Web 2.0 17 .0 : Asynchrone Plus d’attente entre chaque action  Possibilité d’interaction plus importante  onBlur  onKeyPress  setTimeOut  Possible de créer des applications web aussi intuitives et efficaces que les applications client lourd SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure 18/05/2006 Van Nuffelen Denis Web 2.

Du côté des technologies  Utilisation de XHTML  CSS  Microformats (propriétés que l’on ajoute aux balises (X)HTML dans le but de fournir de l’information structurée à du contenu non-structuré  AJAX (interfaces riches)  RSS/Atom  Services web XML …  SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure 18/05/2006 Van Nuffelen Denis Web 2.0 18 .

Objectif  élargir les fonctions proposées aujourd'hui sur les sites Web à travers des interfaces dites riches.   Actuellement.Définition d’Ajax    Asynchronous Javascript + XML Ajax regroupe des techniques issues des langages Javascript et XML notamment. le Web se contente d'afficher des données précalculées ou enregistrées par l'intermédiaire de la navigation Web. Avec Ajax.   N’est pas une nouvelle technologie Mais une combinaison d’anciennes technologies      XHTML (structure sémantique) CSS (présentation) DOM (modélisation du document) XML (échange de données) Javascript (lier l’ensemble) 18/05/2006 SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure Van Nuffelen Denis Web 2. les calculs sont en partie déportés sur le poste client et le navigateur dialogue de manière asynchrone avec le serveur afin d'optimiser les temps de chargement.0 19 .

0  18/05/2006 SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure 20 .Fonctionnement d’Ajax  Javascript Intercepte les requêtes client-serveur  Manipule les données  Applique les modifications là où c’est nécessaire  Seuls les éléments concernés sont mis à jour   Asynchrone Évide d’attendre que le transfert soit terminé  L’utilisateur peut continuer à utiliser sa page Van Nuffelen Denis Web 2.

Avantages d’Ajax  Améliore l’expérience utilisateur en offrant plus   De réactivité D’interactivité  Paramétrage possible de la page  Réduit   La quantité de données échangées Le temps de traitement côté serveur    SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure Indépendance par rapport aux plugins Portabilité Supporté par un grand nombre de navigateurs Van Nuffelen Denis Web 2.0 18/05/2006 21 .

0 22 .Inconvénients d’Ajax     Nécessite l’activation de Javascript Risques d’incompatibilités  Selon les navigateurs Gérer les cas où AJAX n’est pas disponible Risque de changer les habitudes des utilisateurs   Bouton précédent Difficulté de placer des signets sur une page ou un état de l’application Pages générées dynamiquement Si utilisation d’une bibliothèque Ajax volumineuse Très souvent le cas des pages d’accueil   Difficultés pour le référencement    Temps de chargement de certaines pages accru Dépendance importante du réseau Déboguage plus difficile Complexité et volume du code javascript 18/05/2006    SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure Van Nuffelen Denis Web 2.

Firefox). Exemple : l’outil de gestion éditorial du Monde 18/05/2006  Technologies XUL  SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure Van Nuffelen Denis Web 2. Actuellement limité aux navigateurs basés sur le moteur de rendu Gecko (Mozilla.0 23 .Alternatives à Ajax ?  Contrôles ActiveX de Microsoft (dans une certaine mesure uniquement)  Nécessite un plug-in à installer sur un navigateur  Les solutions Flex et OpenLaszlo basées sur Flash  Nécessite un plug-in à installer sur un navigateur Langage facilitant la description d’une interface d’application.

0 www.us  www.icio.widivici.flickr.Exemples  Web 2.com  www.paguna.yoono.com  http://del.com  www.com  www.linkedfeed.0 24 .com  SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure 18/05/2006 Van Nuffelen Denis Web 2.

Exemples  Interfaces Ajax            Portail : le futur google Portail : Quand Microsoft s’y met… Flux Rss Auto complétion : Magasin informatique : Vente en ligne : Tags Agence de voyage GoogleMap Formulaire Agenda l’outil de gestion éditorial du Monde 18/05/2006  Interfaces XUL  Van Nuffelen Denis Web 2.0 25 SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure .

0 26 .com  SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure 18/05/2006 Van Nuffelen Denis Web 2.ajaxpatterns.org  http://www.Ressources sur Ajax http://www.com  http://www.ajaxblog.org  http://www.ajaxdevelopper.ajaxreview.ajaxian.com  http://www.

Fin  Merci pour l’attention SPF Finances – Sercices ICT – Division Infrastructure 18/05/2006 Van Nuffelen Denis Web 2.0 27 .

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful