CONSTRUCTION DU CENTRE

D’ANIMATION ST BLAISE
13-15 rue Mouraud, Paris 20ème
NOTICE ARCHITECTURALE,
TECHNIQUE ET FINANCIERE
1
SOMMAIRE
ARCHITECTURE ET URBANISME 3
PARTI D’INSERTION URBAINE et sociale 3
Description du parti architectural 7
Traitement des façades 7
Implantation des différentes activités 8
Traitement des espaces intérieurs 9
Choix environnementaux 11
NOTICE FONCTIONNELLE, TECHNIQUE ET REGLEMENTAIRE 17
REPONSE AU PROGRAMME FONCTIONNEL 17
PRINCIPES FONCTIONNELS 17
Organisation des unités fonctionnelles et conformité aux fiches locaux 17
Tableaux de surfaces 19
Justifications des choix techniques au regard de l’économie générale du projet 21
Choix constructifs 21
Choix des équipements et des matériaux 21
Traitement acoustique 21
Système de production d’énergie 21
Maintenance et entretien 21
Notice descriptive par lots 22
REPONSE AU PROGRAMME ENVIRONNEMENTAL 28
ASPECTS REGLEMENTAIRES DU PROJET 29
Notice de sécurité incendie 29
Notice d’accessibilité aux personnes en situation de handicap 31
Respect du PLU 32
Respect du code du travail 33
NOTE FINANCIERE 34
Estimation prévisionnelle 34
2
ARCHITECTURE ET URBANISME
PARTI D’INSERTION URBAINE ET SOCIALE
La visite de centre d’animation existant... Le récit du travail de «voisinage» qui y est effectué en
décloisonnant sa fréquentation... Un petit passage au «20° tambour»...
Autant de moments qui nous ont plongé avec enthousiasme dans les épaisseurs de vie et d’urbanité de
ce lieux singulier. Et dont la dissipation durant la période toujours traumatisante du chantier du nouveau
bâtiment nous impose d’imaginer des moyens de «mettre en oeuvre une véritable gestion urbaine de
proximité», qui transforme le «vide temporel» du chantier en dynamique urbaine d’appropriation et de
désir collectif du nouvel aménagement du coeur d’îlot.
Ce souci est significatif de notre ambition d’aborder ce programme en proposant une démarche souple et
ouverte, bâtie avec attention et sensibilité à l’histoire et aux usages possibles des lieux.
La première chose qui frappe - dans ce quartier, «le plus dense d'Europe» - c’est la respiration bienvenue
apportée par cette petite place ouverte vers le sud, et par le vide des terrains de sport cernés de près par
les hautes silhouettes des immeubles de logements. Ce qui est dommage, c’est que le bâtiment actuel
crée une frontière opaque entre la place et les terrains qui coupe ce grand espace.
Nous voulons donner cette perception d’un grand espace aux usages multiples en coeur d’îlot. Pour être
le moins imposant possible le centre d’animation se cale le long de la frange bâtie Nord/est. Il ne présente
ainsi qu’un simple rez de chaussée dans l’axe de la rue Mouraud. Et la perméabilité entre la place et les
terrains de sport est renforcée par un véritable passage ouvert dans cet axe.
Ce sentiment d’un bâtiment d’échelle domestique est obtenu en enfouissant partiellement la grande salle
de sport sur la place. Elle devient ainsi proche de tous et l'emblème d’un lieu qui projette ses activités
dans l’espace public: les trapézistes sont dans la rue! Un lieu ouvert autour duquel, et dans lequel, on
circule aisément.
Cette fluidité des déplacements se matérialise dans les ondulations des volumes de bois massif et du
grand «jardin suspendu» qui semblent jouer avec l’auvent de l’école.
Le choix d’une construction bois n’est pas qu’un hommage à la fabrique de meubles qui existait avant sur
le site! c’est aussi le choix d’un matériaux sain au bilan environnemental excellent et permettant de
réduire d’au moins un tiers la durée d’occupation du site par le chantier et d’en diminuer l’impact
sensoriel.
Un jardin mélange de nature libre et cultivée, avec un accès indépendant possible. Des banquettes de
culture permettent à tous, y compris à des personnes en situation de handicap d’y jardiner. Mais on peut
aussi y lézarder au soleil, sortir l’atelier d’art, ou regarder ceux qui jouent sur les terrains de sport comme
depuis une tribune!
Sur la place, nous proposons de poursuivre cette création d’un petit biotope semi-sauvage -relais de la
biodiversité de la friche de la petite ceinture- pour gérer de façon douce les problématiques de limite et
d’éventuelle clôture du site.
Sur le jardin se trouve un drôle de pavillon. Il ne figure pas au programme, mais sa présence témoigne de
notre ambition de dépasser les modes opératoires normaux pour proposer en plus - de la première pierre
à la dernière pierre - un processus de Design Urbain Social qui permettra de dynamiser le vide temporel
créé par la disparition du centre d’animation pendant le chantier, et d’assurer la continuité des activités
et la présence tant nécessaires au quartier de Saint-Blaise.
< VIDE TEMPOREL >
3
< CONTINUITE>
Il s’agit de la mise en place de trois outils complémentaires, les <LABs>:
01 >
un site web < Digital LAB > qui permettra suivre et participer au chantier ainsi que de créer une attente
émotive sur le futur équipement.
Il sera élaboré avec les usagers du centre pendant les études, et dans un premier temps permettra de
suivre les avancées du chantier en temps réel. Par la suite il communiquera les différentes activités qui
seront organisées dans les centres qui accueillent les activités du centre fermé pour travaux et deviendra
le site officiel du nouveau centre, qui rendra compte du chantier, de son histoire et du futur des activités
mises en place.
4
02 >
une installation temporaire < Physical LAB >dans un module sur le site du chantier, qui servira de base
physique au site web ainsi que de centre de gestion du «jardin diffus».
Il s’agit d’un habitacle minimum qui servira de première pierre, première intervention sur le site, et
centre d’opérations pour les différentes activités réalisées durant le chantier. On y trouvera un poste
d’accès au site web, un point d’information au publique, un centre d’opération qui gère les différentes
activités organisées avec les centres associés.
Il existe une troisième action liée à cette installation, le jardin diffus. il s’agit de concevoir le futur jardin
partagé qui existera sur la terrasse du nouveau bâtiment: dès le premier jour du chantier nous plantons
des espèces végétales dans d’autres localisations (jardins partagés existants, lieux publics, centre
Lumière etc.), voire chez certains voisins, pour ensuite revenir sur le site lors de l’aménagement du jardin
suspendu. L’installation servira également de centre de formation au jardinage pour toute personne
intéressée à prendre part au projet.
Le < physical Lab > sera la dernière pierre du centre, dans le sens où il finira par s’intégrer dans la
structure du centre comme espace fonctionnel et offrira des services en relation avec le jardin partagé en
fonction de ce que ses usagers durant le chantier y auront développé: cabane de jardin? salon de thé?
cuisine d’été? atelier des enfants? local ouvert aux associations? c’est le lien entre l’avant et l’après du
chantier.
03 >
ainsi qu’une collaboration < Network LAB > avec des centres et espaces existants dans le quartier afin
de continuer a pouvoir offrir certains services à la population.
Il s’agit de mettre en relation divers centres ou associations disposants d’espaces ou il serait possible
réaliser certaines activités lors du chantier.
!"#!$%
&%'()*+,-.%/01%2
|| s'agit d'un habitac|e minimum (baraque de chantier) qui servira de
première pierre, première intervention sur |e site, et centre d'opérations
pour |es différentes activités réa|isées durant |e chantier. On y trouvera un
poste d'accès au site web, un point d'information au pub|ique, un centre
d'opération qui gère |es différentes activités organisées avec |es centres
HZZVJPtZ0SL_PZ[L\UL[YVPZPuTLHJ[PVUSPtLnJL[[LPUZ[HSSH[PVUSLQHYKPUKPMM\Z
i| s'agit de concevoir |e futur jardin partagé qui existera sur |a terrasse du
nouveau batiment, dans une optique ou dès |e premier jour nous p|antons
des éspèces végéta|es dans d'autres |oca|isations, voir chez certains voisins,
pour ensuite revenir sur |e site |ors de |'aménagement du jardin. L'insta||ation
servira éga|ement de centre de formation au jardinage pour toute personne
PU[LYLZZtLnWYLUKYLWHY[H\WYVQL[
Le &%'()*+,-.%/-3%2 sera |a dernière pierre du centre, dans |e sens où i|
ÄUPYHWHYZ»PU[tNYLYKHUZSHZ[Y\J[\YLK\JLU[YLJVTTLLZWHJLMVUJ[PVUULSL[
offrira des services en re|ation avec |e jardin partagé.
5
De cette manière le centre ne sera jamais vraiment «fermé» et conservera vivants les liens et les
synergies tissés avec la population, sur place, et en se «plantant» un peu partout dans le quartier afin
de créer un lien différent avec le nouveau centre et peut être convaincre un nouveau public.
Nous pensons qu’il est important de transmettre aux citoyens dès le premier instant des informations
concernant le déroulement des opérations, dans un souci de transparence informative, ainsi que
promouvoir un certain lien affectif avec le futur centre.
6
DESCRIPTION DU PARTI ARCHITECTURAL
TRAITEMENT DES FAÇADES
Le projet tire sa force plastique du traitement homogène et systématique des façades. Un principe
général est décliné en 3 types :
1 Mur rideau
Sur la salle polyvalente sport - art du cirque, la façade est entièrement vitrés, protégée par de large
débords de toiture elle est équipée d'un mur rideau bois type staba fixé sur la structure lamellé collé de
type kerto. Les vitrage sécurit sont doubles les angles sont ponctuellement arrondis.
2 Bardage bois
Les parties pleines de la façade sont traitées en bardage bois vertical constitué de lames non jointives en
châtaignier. Le rythme plein vide sera dans la continuité des brise soleil verticaux
3 Façade composite vitrage bois / brise soleil.
Sur une structure lamellé collé bois type Kerto est fixé un un mur rideau verre et bois type stabalux
équipé un double vitrage sécurit. Devant ce complexe est ajouté un brise soleil et vues vertical en
madriers de bois d’au moins 60mm d’épaisseur
Une variation dans le rythme et les épaisseur des brise soleil
permettra de traiter les différents cas du projet :
Protection mécanique pour les salles du du rez-de-de chaussée.
Brise vue pour les bureaux,
Protection solaire pour les salles orientées au sud et à l'ouest.
Ces façades produisent un effet vibrant et transparent. Qui accompagne les courbes du centre.
Référence: Eco-musée des Landes de Gascogne. Bruno Mader arch.
Les toitures sont indissociables des façades elles sont traitée comme une véritable cinquième façade, car
outre leur valeur d'usage elles sont aussi sous le regard de tous les immeubles avoisinants.
Références: jardin sur le Toit, TOA arch - P&L paysagistes / Ecole maternelle, Tezuka arch.
Les toitures terrasse sont toutes accessibles traités en alternance de platelage bois et de zone en pleine
terre cultivables en banquettes rehaussées
Les platelages bois sont en Robinier et les espaces en pleine terre (80cm) peuvent être arrosés par la
récupération eaux de pluie stockée dans les cuves situées sous les terrains de sport.
7
IMPLANTATION DES DIFFÉRENTES ACTIVITÉS
Le centre s'organise sur 3 niveaux: rez-de-chaussée, niveau haut et niveau bas. On évite ainsi une
construction en R+2 qui ne faciliterait pas la gestion interne du centre.
La forme courbe du bâtiment permet à la fois de s'adapter au contexte, d'organiser la desserte des
différentes espaces et de faire cohabiter de multiples activités tout en conservant une grande fluidité
spatiale.
Le projet est une grande dalle aux courbes douces, les espaces sont soit abrités sous cette nappe soit
posés dessus. Cette toiture protectrice est accueillante, de larges débords à sa périphérie permettent de
s'abriter. Un vaste passage couvert permet d'accéder au hall ou de le traverser pour accéder aux terrains
de sport.
Une grande nappe courbe accueillante/ Les salles polyvalentes aux quatre points cardinaux
Les grandes entités du programmes ont été disposées aux quatre points cardinaux du projet, les grandes
salles sont à la fois autotomisées et reliées, créant ainsi des «!lieux!» des ambiances différenciées pour
chaque activité sans cloisonnement autoritaires et rigide. Ainsi peuvent cohabiter des activés très
différentes dans un même temps sans interférences.
Le hall est l'espace qui réunit toutes ces salles et leur permet de fonctionner sans contraintes, le hall est
le lieu convivial du projet, mais également un efficace noeud de distribution. Largement ouvert sur
l'extérieur il est orienté vers la place et vers les terrains de sports.
Continuité spatiale et continuité visuelle. / Le hall espace central
Chaque salle est à la fois séparée et reliée et peut ainsi fonctionner «!portes ouvertes!» en continuité
avec l'espace du hall ou porte fermées pour des activités plus calmes ou confidentielles :
Au rez-de-chaussée:
La salle polyvalente est la plus proche de l'entrée elle est encadrée par la banque d'accueil et le bar.
Largement ouverte sur la place elle peut également s'ouvrir sur le hall en cas de manifestations
exceptionnelles.
La salle polyvalente multimédia est orientée vers les terrains de sport, vitrée à sa périphérie elle permet
de travailler sur un poste informatique tout en étant connecté visuellement aux activités extérieures.
La salle de répétition est un lieu plus introverti, éclairée zénithalement, elle est parfaitement isolée
acoustiquement, portes ouvertes la musique peut envahir le hall.
8
Au centre du dispositif on trouve le bureau de l'animateur visible de tous il permet également de contrôler
les accès vers les terrains de sport, les salles polyvalentes, la montée à l'étage. Suffisamment éloigné de
l'entrée il n'a pas le statuts d'une «!loge de concierge!».
Niveau Bas:
La salle sport et art du cirque à volontairement été «!autonomisée!» elle est abritée sous le même
«!toit!» mais à été semi enterrée, son impact depuis la rue est ainsi réduit, c'est un grand volume
transparent qui assure la continuité visuelle entre la place et les terrains de sport. Depuis l'extérieur on
peut observer les activité sportive dans la salle. La salle est largement éclairée en partie haute, les murs
en partie basse sont utilisable sans contrainte pour fixer des agrès ou tout autres équipements sportif.
La salle est accessible depuis le hall distribuée par l'escalier et l'ascenseur.
Les vestiaires sont au même niveau directement connecté à l'équipement, ce qui permet à l’animateur de
contrôler les allées et venues.
Les équipements techniques sont regroupés à ce niveau, aucune installation ne sera positionnée en
toiture.
1er étage :
L'étage est directement accessible depuis le hall par l'escalier et l'ascenseur. On trouve à ce niveau 3
activités : le club ado, la salle d'art plastique, la salle de détente et le bureau du chef. Ces 3 lieux sont
ouverts sur une vaste terrasse accessible. Comme au Rdc chaque activité à son lieu, à la fois autonome
et relié.
Le club ado est ouvert sur la terrasse et largement vitré sur la circulation, c'est un lieu ouvert, polyvalent
et reconfigurable il peut accueillir de multiples activités, portes fermées il peut devenir un lieu
indépendant.
La salle d'art plastiques orientée au nord , elle offre une lumière constante propice aux activités
manuelles. Une série de porte fenêtres permet également de travailler sur la terrasse
La salle de détente est un lieu isolé ou le personnel peut se reposer à l'écart du tumulte du centre. Le
bureau du chef de centre est contigu.
La terrasse.
La terrasse est un lieu ouvert accessible directement depuis le hall par l'escalier ou l'ascenseur.
On a une vision panoramique sur le quartier. Une vaste aire en pleine terre permet d'envisager de
véritables plantations, les usages et les activités sont à inventer!

TRAITEMENT DES ESPACES INTÉRIEURS
Référence: Logements, B&K arch.
Les espaces intérieurs sont traitées de manière très brute sans artifice de «décoration»:
Les faux plafonds sont réduits au strict minimum, utilisés uniquement lors de nécessite acoustique.
9
Les éléments techniques restent apparents : (chemins de câble, gaine de ventilation).
Les cloisons et doublages bois en contreplaqué de bouleau restent apparents sans traitement.
Les usures du temps produiront un bâtiment patiné mais pas abimé.
Les éléments technique de façade sont mis en valeur (tirants, connecteurs).
Un soin particulier sera apporté aux détails des assemblages bois, qui deviendront des éléments complets
de décoration.
La liberté de la forme permet un éclairage naturel optimal et varié dans tous les espaces d’activité. La
circulation du niveau bas et les vestiaires reçoivent eux de la lumière naturelle par l'intermédiaire de
«luminaires solaires» avec des concentrateurs en toiture.
Référence: luminaires solaires Parans
10
CHOIX ENVIRONNEMENTAUX
L’engagement de la Mairie de Paris dans une démarche de développement, nous a conduits à mener une réflexion
transversale de travail sur les ambiances et l’orientation du bâtiment. La forte isolation, la très bonne qualité d’éclairage
naturelle couplée à des systèmes énergétiques performants permettent d’atteindre le niveau de performance
énergétique PLAN CLIMAT de la Mairie de Paris soit 50 kWh/m!.an (référence à la simulation thermique dynamique).
Approche bioclimatique en plan masse
Le travail de conception mis en œuvre pour la définition du centre d’animation du quartier Saint-Blaise à Paris a cherché
à allier qualité architecturale, qualité des usages et qualité environnementale.
Ce projet se définit comme la réponse aux caractéristiques urbaines et climatiques du site dans une volonté de
conception bioclimatique.
Les objectifs de performance énergétique doivent s'appuyer sur une réflexion transversale du processus de conception
du bâtiment. C'est ainsi qu'en premier lieu et conjointement avec les architectes un travail sur la morphologie du
bâtiment a été fait dans le but d'assurer un bon niveau de confort hygrothermique et de limiter au maximum les
consommations dues à l'éclairage.
Eco-conception du bâtiment:
11
Choix d'une enveloppe performante
Les amplitudes de températures du climat parisien ainsi que les objectifs de performances énergétiques nous
ont orientés vers une enveloppe très peu déperditive avec une quasi-absence de pont thermique du fait de
l'isolation par l'extérieur, de la construction bois et des doubles vitrages à rupteur de ponts thermiques.
Le choix d'une construction bois a par ailleurs été retenu car ce type de construction réduit considérablement
les quantités de béton utilisées (matériaux dont le cycle de vie est hautement émetteur de CO2 et
consommateur de ressources comme l'eau). Dans cet esprit, c'est l'ensemble des choix des MATERIAUX qui
sera approfondi sur la base des FDES pour leur impact sur l'environnement et les RESSOURCES.
La construction bois est enfin réputée pour la quasi-absence de ponts thermiques, pour sa rapidité de mise en
œuvre et enfin pour limiter au maximum les infiltrations de lʼair par les murs extérieurs.
Nous nous engageons aussi à réaliser un test « blower door » en fin de chantier afin de vérifier l'atteinte d'un
niveau d'étanchéité BBC soit Q4Pa_surf ≤ 0,9 m3/h/m² et I4 ≤ I4réf .
Lʼenveloppe performante du bâtiment et la quasi-absence de ponts thermiques nous donnent un Ubat =
Ubatréf – 44%.
Ci-dessous le calcul du « Ubât » issu du tableau fourni en annexe 5 :
12
Mise en place d'un système énergétique adapté aux usages
Production de chaleur pour le chauffage
Le système de production dʼénergie choisi permet de valoriser la parcelle en y insérant un captage de chaleur
géothermique horizontale alimentant une pompe à chaleur. Le captage sera réalisé au niveau des terrains
dʼéducation physique (TEP).
Les travaux dʼinstallations de la pompe à chaleur seront en partie financés par la dépollution du TEP dont la
terre sera entièrement renouvelée sur 1,8 m de profondeur ce qui correspond à la profondeur nécessaire pour
la mise en place des capteurs géothermiques.
Emission de chaleur pour le chauffage
Le bâtiment peut se décomposer en deux zones distinctes :

une zone à occupation prolongée avec un mode de fonctionnement de type bureau (zone 1).

la salle de sport/art du cirque constituant un espace de grand volume avec des apports internes
élevés (zone 2).
Le choix de la maîtrise dʼœuvre sʼest porté sur la séparation de ces deux zones en créant deux entités
distinctes pour lesquelles nous proposons deux systèmes énergétiques différents.
Pour la zone 1, nous proposons la mise en place dʼun plancher chauffant basse température alimenté par une
pompe à chaleur sol/eau (COP = 3).
Pour la zone 2, nous proposons de mettre en place un plancher chauffant très basse température couplé à un
ventilo-convecteur performant. Ce système est particulièrement bien adapté aux gymnases car il permet une
montée en température rapide (16°C dans un gymnase), grâce aux ventilo-convecteurs, et de maintenir la
dalle en contact avec le sol à une température confortable pour les usagers. La température de lʼair soufflé
sera de 16°C tant que la température extérieure est inférieure à 16°C sinon cette température sera égale à la
température extérieure.
Dans tous les locaux chauffés le mode réduit est de 12°C hors période dʼoccupation.
Système de ventilation
Pour la zone 1, la ventilation sera assurée par une unité double flux dont lʼefficacité de lʼéchangeur sera de
80% sur la récupération de chaleur sur lʼair extrait. Les consommations des ventilateurs sont de 0,7W/m
3
.h
pour la ventilation double flux (soufflage + extraction).
Pour la zone 2 la CTA sera équipée de batterie chaude pour le préchauffage de lʼair. Les consommations des
ventilateurs hors prétraitement de chaud sont de 0,4 W/m
3
.h (soufflage).
Système d’éclairage
Lʼéclairage est un poste très consommateur dʼénergie (30% des consommations globales à lʼéchelle du
bâtiment), cʼest pourquoi nous avons choisi des lampes très basses consommations (puissance = 6W)
couplées à un gradateur capable de régler lʼintensité de lʼéclairage par rapport à la lumière extérieure.
Lʼintégralité des locaux ont par ailleurs un accès à la lumière du jour direct. Cet enjeu très important du projet
permet de créer une ambiance agréable, tout en limitant les consommations dʼénergie électrique liées à
lʼéclairage des locaux. Lʼeffort réalisé sur les ambiances et la quantité dʼéclairage naturel sʼest fait légèrement
au détriment de la compacité de lʼenveloppe, lʼéclairage étant un poste plus consommateur dʼénergie que le
chauffage.
13

Qualité des ambiances
Matériaux
La construction sera réalisée avec des produits, systèmes et procédés de construction ayant fait lʼobjet dʼune
déclaration environnementale et sanitaire. De façon plus générale et selon le principe de précaution, les
matériaux utilisés seront dʼorigine minérale ou végétale tout en nʼayant que peu subit de transformations
chimiques et avec de préférence un label environnemental (NF Environnement, Ecolabel Européen, Ange
bleu, Cygne blanc, GUT, PEFC, FSC…).
La structure primaire sera en structure bois, les planchers intermédiaires seront collaborant bois/béton et la
structure secondaire en ossature bois. Le bois utilisé proviendra dʼune forêt gérée durablement avec un label
PEFC ou FSC, avec de préférence le label FSC (pour la structure secondaire des façades ou les menuiseries
extérieures), lʼisolant naturel type laine de bois ou Ouate de cellulose (pour lʼisolation des façades), ou
revêtement de sol type linoléum ou caoutchouc (pour lʼensemble des bureaux, salles dʼactivité…).
Les peintures utilisées pour les murs intérieurs, les colles utilisées pour les revêtements de sol souples et les
éventuels vernis pour les ouvrages en bois seront en phase aqueuse à faibles émissions de COV et devront
impérativement respecter au minimum les exigences 2010 de la « Directive 2004/42/CE du parlement
européen et du conseil » vis-à-vis de la réduction des émissions de composés organiques volatils dues à
l'utilisation de solvants organiques dans certains vernis et peintures.
Confort visuel dans la salle de sport
Le confort visuel est assuré dans la salle de sports par de larges ouvertures pour limiter les consommations
dues à lʼéclairage qui constituent un poste de consommation très important dans ce type de local (grand
volume à éclairer).
La conception nous a amenés à minimiser ces consommations en favorisant la pénétration de la lumière
naturelle comme le montre le schéma ci-dessous donnant les valeurs du facteur de la lumière du jour (FLJ) à
0,85m:
Coefficient de réflexion du sol : 0,3
Coefficient de réflexion du mur : 0,5
Coefficient de réflexion du plafond : 0,7
Confort acoustique
Le mode constructif ainsi que lʼisolation renforcée extérieure constituent de très bonnes dispositions pour le
confort acoustique.
Enfin tous les locaux ayant une exposition vitrée sur la rue seront pourvus de double vitrage acoustique.
14
Protections Solaires
Le projet architectural sʼinscrit dans une volonté forte de conception bioclimatique qui permet de garantir le
confort des futurs utilisateurs tout en limitant les consommations dʼénergie.
Le bâtiment étant largement vitré au sud, nous proposons des débords de toiture généreux sur ces façades.
Les images ci-dessous montrent lʼintérêt de ces débords de toiture faisant office de casquettes solaires en été
tout en favorisant la pénétration du rayonnement solaire en hiver.
Les autres façades du bâtiment ne bénéficiant quasiment pas dʼensoleillement directe du fait des nombreux
masques, la mise en place de protections solaires est inutile sur les autres façades.
Pourcentage d’ensoleillement des baies exposées au Sud



Protections Solaires

Le projet architectural s'inscrit dans une volonté forte de conception bioclimatique qui permet de garantir le confort des
futurs utilisateurs tout en limitant les consommations d'énergie.

Le bâtiment étant largement vitré au sud, nous proposons des débords de toiture généreux sur ces façades. Les images ci-
dessous montrent l'intérêt de ces débords de toiture faisant office de casquettes solaires en été tout en favorisant la
pénétration du rayonnement solaire en hiver.

Les autres façades du bâtiment ne bénéficiant quasiment pas d'ensoleillement directe du fait des nombreux masques, la
mise en place de protections solaires est inutile sur les autres façades.

Vue de la façade Sud le 21 décembre à midi

Vue de la façade Sud le 21 juin à midi




Pourcentage d’ensoleillement des baies exposées au Sud



15
Un système passif pour assurer le confort : le Puits Canadien couplé à une cheminée solaire
Le gymnase sera muni dʼouvrant en toiture (cheminée solaire) et dʼun puits provençal à ventilation naturelle
fonctionnant par tirage thermique, régulant ainsi la température intérieure en période chaude. Le système
passif sʼactionne lorsque T°Csalle_de_sport>T°Cextérieure en période chaude.
La cheminée solaire
permet d’assurer la
circulation d’air par tirage
thermique donnant un effet
rafraîchissant aux sportifs
par une augmentation des
vitesses d’air.
Le puits canadien favorise
la circulation de l’air et
fonctionne de manière
totalement passive. L’air
extérieur est rafraîchi par le
sol via le puits canadien
pour arriver au niveau du
plancher de la salle de
sports.
Comparaison de l’évolution
des températures avec et
sans systèmes passifs.
16
NOTICE FONCTIONNELLE, TECHNIQUE ET
REGLEMENTAIRE
REPONSE AU PROGRAMME FONCTIONNEL
PRINCIPES FONCTIONNELS
L’entrée du centre et des TEP s’effectue sur la place Mouraud, à hauteur du 13, par un passage extérieur
au milieu du centre d’animation.
L’organisation en «bandes» public/services, imaginée au PAT est remplacée par une approche en «îlots»
d’activité autour du hall.
Le centre d’animation se développe sur trois niveaux: un niveau bas, le rez de chaussée et un seul étage.
Le projet s’organise de la façon suivante:
-Les locaux d’accueil des différents publics sont situés au RDC
-Les salles d’activité sont réparties aux RDc et R+1
-La salle de sport est situé au niveau bas
-Les locaux du personnel sont répartis aux RDC et R+1
-Les locaux techniques sont regroupés au niveau bas.
ORGANISATION DES UNITÉS FONCTIONNELLES ET CONFORMITÉ AUX FICHES LOCAUX
Animation
Accueil général :
Espace largement ouvert sur l'extérieur, espace de renseignement et d'information, banque d'accueil,
porte vitrées, bar ouvert, hauteur sous plafond 3,20m. La surface générale est 30% supérieure au
programme, mais comprend les circulations.
Bar, banque d'accueil et cimaises sont intégrés. équipement technique conforme au programme
Salle d’arts plastiques :
Local bien éclairé, lumière du nord, , espace sans poteaux ni angles morts, 2 murs permettant l'affichage
et le rangement, stores d'occultation sur la totalité des façades. Point d'eau et paillasses.
Mobilier intégré, hotte aspirante. Hauteur sous plafond 3m
Salle polyvalente :
Espace modulable en connexion avec le hall et les circulation, espace reconfigurable ouvert sur le hall par
de larges portes pour manifestations exceptionnelles. Hauteur sous plafond 3,20m
occultation par stores sur la périphérie des façades. équipements techniques conformes au programme
Salle polyvalente/multimédia :
Salle pouvant accueillir 15 postes informatiques, éclairage naturel. Hauteur sous plafond 3m.Equipements
techniques conformes au programme
Salle de répétition musicale :
salle respectant les contraintes acoustiques : temps de réverbération, bruit admissible, isolement, pour la
pratique de la musique amplifiée 105db.
Hauteur sous plafond 3m
Éclairage naturel, équipement technique conforme au programme
Club ados :
Éclairage naturel accès terrasse, équipement technique conforme au programme
Salles sportives :
Salle polyvalente sport / art du cirque :
Salle rectangulaire, rangements adjacents, murs plains jusqu'à 2,50, équipements conformes au
programmes, éclairage naturel latéral haut uniforme sur la totalité de la périphérie de la salle.
Traitement acoustique conforme aux demandes
Mobilier intégré ( miroir, barres, rideaux....)
hauteur sous plafond 6 m
Vestiaires collectifs :
17
bloc homme, bloc femmes, directement connecté sur la salle de sport permet à un seul animateur de
contrôler les entrées/sortie du local.
hauteur sous plafond 2,60m
équipements conforme au programme.
Mobilier intégré
Administration et personnel
Vestiaire :
A proximité des Tep douche et sanitaire handicapés
hauteur sous plafond 3m
équipements conforme au programme.
Mobilier intégré
Réfectoire – détente :
A l'écart des activités au niveau haut
coin cuisine intégré
équipements conforme au programme ( évier, plaques, réfrigérateur....)
Protection solaire et lumière naturelle.
Accès sur la terrasse.
La surface est supérieure au programme pour créer un coin vestiaire supplémentaire
Bureaux
Bureau chef de centre
situé à l'étage.
protégé des regards
accès extérieur possible sur la terrasse.
équipements conforme au programme.
Protection solaire et lumière naturelle.
Bureau animateur
proche de l'entrée, surveillance des accès et des salles. Séparé du bureau du chef de centre, pour assurer
la présence d'un animateur à chaque niveau.
accès extérieur direct.
équipements conforme au programme.
Locaux techniques et divers
Rangement matériel sportif
Connecté directement sur la salle de sport, large porte d'accès
équipements conformes au programme.
Rangement TEP
Accessible directement par l'extérieur, depuis les terrains de sport.
Sanitaires
Équipement conforme au programme.
Accessible PMR
Mobilier intégré
Local poubelles
local poubelles au niveau bas accessible par ascenseur.
Équipement conforme au programme.
Local ménage
local au niveau bas accessible par ascenseur.
Activités extérieures
Le projet restitue un terrain de hand-ball et un terrain de basket-ball de dimensions conformes au
programme.
18
TABLEAUX DE SURFACES
Surfaces Utiles

PROGRAMME DJS PROGRAMME DJS PROGRAMME DJS
SURFACES
PROJET
NIVEAU
D’IMPLANTATION
LOCAUX nombre SU Total
SURFACES UTILES TOTALES 691 754
Activités
Animation 385 434
Accueil général 1 105 105 151 Rez de Chaussée
Salle d’arts plastiques 1 90 90 88 R+1
Salle polyvalente 1 60 60 63 Rez de Chaussée
Salle polyvalente/multimédia 1 50 50 49 Rez de Chaussée
Salle de répétition musicale 1 40 40 43 Rez de Chaussée
Club ados 1 40 40 40 R+1
Salles sportives 180 177
Salle polyvalente sport / art
du cirque
1 120 120 121 R-1
Vestiaires collectifs 2 30 60 56 R-1
Total salles d’activités 565 611
Annexes
Administration et personnel 54 76
Vestiaire 1 15 15 13 Rez de Chaussée
Réfectoire - détente 1 15 15 37 R+1
Bureaux 2 12 24 26 RdC / R+1
Locaux techniques et divers 72 67
Rangement matériel sportif 2 15 30 29 R-1
Rangement TEP 1 10 10 10 Rez de Chaussée
Sanitaires 2 16 32 28 RdC / R+1/ R-1
Local poubelles 1 5 5 8 R-1
Local ménage PM 7 R-1
Chaufferie PM 21 R-1
Local ventilation PM 24 R-1
Local TGBT PM 14 R-1
Local compteur gaz
PM R-1
Local régie
22 R-1
19
PROGRAMME DJS PROGRAMME DJS PROGRAMME DJS
SURFACES
PROJET
NIVEAU
D’IMPLANTATION
Local Tél/ réseaux
7 R-1
Total annexes 126 143
Surfaces Hors Oeuvre
1- Surface hors œuvre (SHO) ESQUISSE
R-1 (éventuellement) 426
RDC 420
Etage 262
Etage 2 (éventuellement)
TOTAL SHO à construire projet 1108
2- Rapport SHO/SU ESQUISSE
SHO projet 1108
Surfaces Utiles projet 754
Rapport SHO/SU 1,47
3- Emprise foncière de l'opération
2081 m²
4- Emprise au sol projet
725 m²
5- Espaces extérieurs
1356 m²
20
JUSTIFICATIONS DES CHOIX TECHNIQUES AU REGARD DE
L’ÉCONOMIE GÉNÉRALE DU PROJET
CHOIX CONSTRUCTIFS
Le principe retenu pour les nouvelles constructions est la réalisation d’un socle en béton armé
correspondant à la structure du sous-sol, surmonté d’un bâtiment à R+1 totalement en structure bois.
Dans le cadre de construction HQE, certaines parties du centre d’animation s'adaptent parfaitement au
concept des constructions en bois, tant du point de vue économique que technique.
CHOIX DES ÉQUIPEMENTS ET DES MATÉRIAUX
Les installations proposées réaliseront une ambiance climatique de très bonne qualité associée à une
exploitation économique.
Les performances thermiques de l’enveloppe des bâtiments ainsi que les techniques de ventilation et
chauffage présentées permettront un plein respect du plan climat.
Les renouvellements d’air hygiénique seront obtenus par des systèmes de ventilation mécanique
comportant, lorsque possible, des récupérations de chaleur.
L’énergie thermique primaire utilisée sera essentiellement le réseau de géothermie horizontal mis en
place sur la superficie du terrain. Le gaz naturel viendra en appoint. Les déperditions seront compensées
par les plancher chauffants alimentés en eau chaude.
TRAITEMENT ACOUSTIQUE
L’utilisation de planchers chauffants permet de réduire les bruits d’impact et les transmissions latérales.
L’acoustique propre aux locaux est traitée couramment avec des panneaux absorbants en plafond.
La salle de répétition est traitée avec des parois et plafonds absorbants textiles. Son isolement est assuré
en créant une «boîte dans la boîte». désolidarisée de la structure générale.
SYSTÈME DE PRODUCTION D’ÉNERGIE
Afin de respecter un programme exemplaire en termes d’économies d’énergie, nous avons fait le choix de
valoriser les sources d’énergie renouvelable au maximum et de les exploiter par des systèmes innovants.
(Pompes à chaleur + appoint chaufferie gaz)
L’innovation du projet réside dans la production de chaleur géothermique centralisée qui permettra
d’exploiter l’énergie gratuite contenu dans le sol. Le complément sera assuré par des chaudières à
condensation permettant une meilleure exploitation de l’énergie gaz que des chaudières traditionnelles.
Les performances des PAC permettent des économies d’énergie importantes puisque pour 1 kW
d’électricité consommée elles restituent 4 kW de chaleur. Le sol dispose d’une quantité d’énergie quasi-
inépuisable dont la température est constante quelque soit la période ou la saison ce qui permet d’obtenir
des coefficients de performance optimaux ne dépendant pas des conditions climatiques extérieurs. Les
PAC géothermiques produisent de l’eau à basse température parfaitement adaptée avec le régime de
fonctionnement des émetteurs prévus dans l’établissement.
Pour minimiser les consommation de chauffage, nous avons privilégiés des émetteurs basse température
de type plancher chauffant qui sont parfaitement adaptés pour fonctionner avec les températures de
départ faibles des pompes à chaleur (45°C) et qui permettront de plus, de tirer le meilleur partie des
chaudières à condensation qui disposent des meilleurs rendements à basse température.
Le choix d’une ventilation double flux quasi-généralisée permettra de récupérer une grande quantité
d’énergie contenue dans l’air extrait pour assurer le préchauffage de l’air neuf.
MAINTENANCE ET ENTRETIEN
La faible hauteur du projet facilite les opérations d’entretien et de maintenance.
L’ensemble des locaux techniques sont situées au sous-sol et accessibles par escalier et ascenseur.
L’ensemble des revêtements intérieurs privilégient des matériaux massifs, faciles à nettoyer et réparer.
21
NOTICE DESCRIPTIVE PAR LOTS
1 Bâtiment
Gros oeuvre, structure
La structure du sous-sol, les murs contre terre ainsi que la dalle passe du RDC seront réalisés en béton
armé.
Les locaux sur un et deux niveaux seront constitués d’une ossature à panneaux de bois massif ou
caissons de bois dans le plan des façades qui assureront la fonction porteuse et de contreventement
vertical. Les planchers seront de type collaborant bois/béton.
La salle de sport est constituée d’une ossature en portiques bois (poteaux / poutres) dont le
contreventement est assuré par encastrement des assemblages ou par la mise en œuvre de Croix de
Saint André placées au mieux du projet architectural. En toiture, dalles supportant les terrasses
végétalisées seront constituées de planchers mixte bois/béton.
Clos et couvert
Etanchéité
Toiture-terrasse:
Il est prévu les ouvrages d’étanchéité ci-après en toiture-terrasse de type «!à pente nulle!» sur
l’ensemble des bâtiment hors zones végétalisées : Isolation thermique type FOAMGLASS ou équivalent en
parties courantes, étanchéité en élastomère bicouche en parties courantes, auto-protection minérale des
parties courantes, relevés d’étanchéité avec auto- protection minérale, entrées d’Eaux Pluviales, sorties
diverses en terrasse (Ventilations de chutes, etc…), cheminements en platellage bois, lanterneaux de
désenfumage en toiture au-dessus des cages d’escaliers.
Une couverture en toiture zinc pré patiné sur ossature bois, métal ou béton (selon le cas) est prévue pour
les terrasses nobles.
Toiture-terrasse végétalisées:
Il est prévu les ouvrages d’étanchéité ci-après en toiture-terrasse de type Terrasse- Jardin!: isolation
thermique type FOAMGLASS ou équivalent en parties courantes, étanchéité en élastomère bicouche en
parties courantes, pose des drains en tapis ou en épis raccordés aux évacuations, protection par
géotextile et membrane non tissée en Terrasse- Jardin, terre végétale sur 70 cm. Banquettes de culture et
bois avec protection et étanchéité latérale.
Façades:
Les façades sont de 3 types!:
1 Mur rideau
Mur rideau bois type stabalux fixé sur la structure lamellé collé, vitrage sécurit doubles les angles sont
ponctuellement arrondis.
2 Bardage bois
Bardage bois vertical, lames non jointives en châtaignier, rythme plein vide dans la continuité des brise
soleil verticaux
3 Façade composite vitrage bois / brise soleil.
Mur rideau verre et bois type stabalux équipé un double vitrage sécurit, brise soleil bois constitué de
modules verticaux. Variation dans le rythme et les épaisseur des brise soleil
Protection mécanique pour les salles du du rez-de-de chaussée.
Brise vue pour les bureaux,
Protection solaire pour les salles orientées au sud et à l'ouest.
Aménagements intérieurs
Menuiseries intérieures:
Tous les ouvrages de menuiserie intérieure seront réalisés en contre plaqué de bouleau pour les parties
visibles, triply pour les parties non visibles. Les ouvrages seront laissés brut.
Les ouvrages dans les pièces humides seront réalisés en stratifié haute densité coloré.
Escaliers bois type KERTO ou lamellé collé garde corps pleins.
22
Cloisonnement:
Cloison en ossatures bois complexe triply et parement contreplaqué de bouleau, remplissage ouate de
cellulose.
Les cloisonnements des pièces humides seront réalisés en ossature bois parement mab
Plafonds suspendus:
Correction acoustique par panneaux suspendus type ecophon.
Revêtements de sol:
Sols caoutchouc ou résine
Peinture - revêtements muraux:
alkyde en émulsion, label NF environnement ou ange bleu.
Peinture réduite au éléments destinés à être protégés
Métallerie:
Support et encrages des garde-corps en terrasse remplissage par baraudages verticaux bois tirants acier
galvanisés complémentaires.
Lots techniques
Plomberie sanitaire:
Distribution d’eau froide:
Le branchement d’eau sera réalisé depuis le domaine public. Le local comptage sera situé au niveau du
sous-sol.
Les distributions d’eau froide seront en PVC-P avec calorifuge anti condensation jusqu’aux sanitaires et
douches. Dans chaque sanitaire, il sera prévu un robinet " T avec clapet antipollution.
Les distributions en tube cuivre ou PVC pression passeront en faux plafond ou en gaine technique. Les
tuyauteries seront encastrées ou dissimulées sous les appareils sanitaires, ou apparents pour les robinets
de chasse hors gaine.
Distribution d’eau chaude:
Pour les sanitaires ayant des besoins spécifiques eau chaude!: vestiaires, réfectoire, sanitaires,…
Il sera prévu des ballons électriques de faible capacité (15 et 30 l) à chauffe rapide à proximité des
appareils sanitaires. La distribution aux appareils sera réalisée en tube cuivre
Réseaux d’évacuation:
- Evacuation d’eaux usées!:
Il sera prévu par groupe sanitaire, une ventilation primaire sortant en toiture. Dans chaque groupe
sanitaire, il sera prévu un siphon de sol inox de 10 x 10 avec grille inviolable à grande garde d’eau. Les
évacuations seront réalisées en tube PVC M1. Elles se raccorderont sur les réseaux enterrés.
Les réseaux EU cuisine pour les eaux grasses seront réalisés en fonte SMU Plus jusqu’au séparateur à
graisses.
- Evacuation d’eaux pluviales!:
Les eaux pluviales intérieures seront prévues par le présent lot en tube PVC avec calorifuge anti-
condensation à partir des moignons. Elles se raccorderont sur les réseaux enterrés.
Il sera prévu dans le cadre une rétention d’eaux de pluie dans les terrasses végétalisées. Une partie des
eaux pluviales pourra être infiltrée dans le terrain par les sous couches en matériaux drainant des
espaces verts. Il est prévu une cuve de récupération d’eau de pluie permettant l’arrosage.
Appareillage sanitaire!:
WC type suspendu sans abattant avec robinet de chasse par bouton poussoir et robinet en gaine
technique accessible
WC suspendu handicapés sur pied sans abattant et robinet de chasse apparent chromé
Lavabo en céramique de 60 x 46 sans trop plein avec bonde à grille, posé sur consoles avec robinet type
PRESTO, siphon en PVC blanc
Stalle d’urinoir murale avec séparation, alimentée par une électrovanne commandée par horloge
Poste d’eau (dépôt nettoyage), en céramique de 40 x 32 avec mitigeur mural monocommande, siphon
PVC
Les accessoires sanitaires seront prévus comme demandé au programme équipement!; Miroir collé au-
dessus des lavabos de 54 x 39cm, Sèche mains électrique par groupes sanitaire, Barre handicapés à 135°
pour les WC
23
Electricité Courants forts
Le centre d’animation saint blaise sera alimenté en énergie Basse Tension TRI + N + T 410 V/230 V depuis
un coffret de livraison en limite de propriété via un comptage "Tarif Jaune" situé dans le local TGBT.
- TGBT!:
Un tableau général basse tension regroupera les dispositifs de protection des différents départs
principaux. L'ensemble sera de conception modulaire, largement dimensionné.
Les subdivisions seront établies par bâtiment, type d'exploitation et le cas échéant, affectation (éclairage
ou autres usages). Les alimentations des équipements généraux (chaufferie, éclairage extérieur, etc.) ou
forts consommateurs seront directement issues du tableau général BT. Des comptages seront mis en
œuvre.
- Tableaux divisionnaires (TD)!:
Chaque tableau divisionnaire assurera l'alimentation des équipements secondaires, tels que l'éclairage
prises de courant normales, VMC, etc. Les tableaux pour chaque entité seront prévus.
- Distribution principale secondaire!:
La distribution générale BT se fera en 410/230 V depuis le TGBT à partir duquel seront desservis tous les
tableaux divisionnaires, ainsi que les différentes alimentations forces des autres corps d'état (chaufferie,
etc.) via des chemins de câbles ou fourreaux.
La distribution secondaire assurera le transport du courant électrique depuis ces tableaux vers les points
d'utilisation.
- Eclairage!:
Il sera réalisé trois types d'éclairage (éclairage d'ambiance, éclairage de sécurité, éclairage d'extérieur).
Les installations et les niveaux d'éclairement répondront aux prescriptions du programme et aux normes
et recommandations de l'Association Française de l'Eclairage (AFE). Les bureaux, les salles disposeront de
luminaires équipés de grille basse luminance.
Les circulations disposeront d'un éclairage par spots fluorescents encastrés. Les locaux techniques
disposeront d'un éclairage par luminaires étanches.
Les locaux de type (bureaux, locaux techniques, …) seront commandés localement par interrupteur, va-
et-vient, bouton poussoir temporisé ou non. Tandis que les circulations seront commandées localement
(1/3) et depuis l’accueil (2/3).
- Eclairage de sécurité!:
L'éclairage de sécurité sera réalisé par blocs autonomes technologies SATI et répondra aux objectifs
suivants : éclairer les circulations, reconnaître les obstacles, signaler les issues et cheminements pour
procéder à l'évacuation des locaux. L'éclairage de sécurité sera établi conformément au règlement de
sécurité dans les ERP.
- Appareillages et prises de courant!:
Les appareillages et prises de courant seront installés suivant les besoins du programme avec provision
d'un stock maintenance.
Les prises de courant associées aux Courants Faibles seront regroupées dans un seul boîtier (dit Borne).
Les bornes seront de type Normales (3 PC dont une détrompée, 3 RJ 45) ou Réduites (3 PC dont une
détrompée, 2 RJ45).
- Plinthes et goulottes électriques!:
Il sera prévu des plinthes ou goulottes de type PVC (3 compartiments – 160 x 40) pour les locaux indiqués
dans le programme, en particulier dans les bureaux.
- Forces et autres usages!:
Toutes les installations "Forces" nécessaires aux équipements des autres corps d'état, seront prévues
avec des protections indépendantes issues du TGBT.
En outre, les alimentations complémentaires!; sèche mains, …. Seront prévues.
- Réseau de terre!:
Il sera prévu une prise de terre par ceinturage à fond de fouille. Cette prise de terre sera assurée par un
câble en cuivre de 35 mm# de section, ramené sur une barrette de terre dans le local TGBT.
Depuis cette barrette, plusieurs réseaux de terre distincts seront réalisés : 1 réseau pour
l'autocommutateur / informatique, 1 réseau pour l'ensemble des autres appareillages.
L'installation extérieure de protection contre la foudre devra être conforme à la norme NFC 17-102.
- Eclairage extérieur!:
L'éclairage des abords immédiats des bâtiments sera réalisé par luminaires implantés en façade et/ou
terrasse, avec asservissement horaire et crépusculaire. Les luminaires utiliseront des sources à longue
durée de vie (lampes aux halogènes évitées).
Electricité courants faibles
24
- Système de sécurité incendie!:
Il sera donc prévu!un système de sécurité incendie S.S.I. avec Équipement d'Alarme conforme au
classement du bâtiment.
Les équipements centraux du système de sécurité incendie ( SDI et SMSI ) seront mis en place dans
l’accueil.
- Pré câblage VDI – Distribution audiovisuelle!:
Le pré câblage multimédia du Bâtiment consistera à le doter d’un câblage banalisé unique et de
connectique afin d’utiliser n’importe quel type de matériel et de supporter les réseaux suivants!:
téléphonie, informatique, la transmission vidéo numérique ( production et distribution ), la gestion
technique
Ce câblage sera de type paires torsadées, complété éventuellement par des liaisons en fibres optiques
Le câblage est organisé en étoile autour de sous-répartiteurs reliés d’un côté aux postes de travail, de
l’autre côté au répartiteur général et reliés entre eux par des câbles de rocades téléphoniques,
informatiques et vidéo. Les étoiles sont composées d’un ensemble de câbles 4 paires ou 2x4 paires reliant
les postes de travail au sous-répartiteur dont ils dépendent. La longueur des branches de l’étoile ne doit
pas dépasser 80 mètres.
Câblage horizontal!: Les câbles seront de catégorie 6 générique, écrantés et d’impédance caractéristique
100 hms. Ils auront une capacité de 4 paires, 2x4 paires.
Distribution verticale!( rocades ):
Pour l’informatique, câbles identiques à ceux utilisés pour la distribution horizontale complétés par des
liens fibres optiques ( 6 Fo multimodes ).
Pour la téléphonie les câbles auront une capacité de 25 et 50 paires et seront de catégorie 5.
- l’autocommutateur!:
Il sera prévu l’installation d’un autocommutateur.
2 Equipements
Chauffage ventilation
- Production:
L’énergie thermique primaire utilisée sera essentiellement le réseau de géothermie horizontal mis en
place sur la superficie du terrain. Le gaz naturel viendra en appoint.
- Distribution hydraulique et régulation!:
La distribution de chaleur sera réalisée à partir d’un réseau primaire sur lequel seront raccordés plusieurs
départs. La régulation pour la production de chaleur sera réalisée en fonction de conditions climatiques
extérieures avec une fonction optimisation.
Les réseaux de distribution hydraulique seront réalisés en fonction de la nature des émetteurs desservis
(plancher chauffant, centrales de traitement d’air,…) et par zone d’activité présentant des horaires de
fonctionnement identiques. Les pompes seront à débit variable avec régulation de pression. Chaque
circuit sera régulé en fonction de la température intérieure d’un local représentatif par zone (sonde de
température sur l’air extrait). Le passage en mode réduit et la remise en température seront assurés
automatiquement par programmation hebdomadaire indépendante par circuit, ces fonctions étant
réalisées par des automates programmables.
- Emetteur de chaleur:
Les locaux seront chauffés par des planchers chauffants basse température régulés par pièce par des
thermostats agissant sur une vanne deux voies motorisé.
Ventilation:
- Les sanitaires, les vestiaires, les locaux entretien, ainsi que tous les locaux dits à pollution spécifique…
seront équipés d’une installation de ventilation mécanique contrôlée permanente.
- Les locaux d’activité commune et les locaux associés seront ventilés par un système double flux
composé d’une centrale de traitement d’air équipées de caisson de mélange 3 voies. Dans ces locaux où
le taux d’occupation est très variable, le débit d’air neuf hygiénique introduit sera modulé en fonction du
taux d’occupation par une sonde de qualité d’air placée sur la gaine de reprise. Une récupération
d’énergie sera réalisée par des batteries à eau glycolée positionnées sur le rejet d’air vicié et la prise d’air
neuf. La CTA sera pilotée par une horloge de programmation selon un programme horaire fonction de la
durée d’occupation des locaux.
La salle de sport sera désenfumé naturellement par des ouvertures en façade.
Appareils élévateurs
Définition des appareils!:
Il est prévu un ascenseur, accessible aux handicapés, une face de service.
Caractéristiques des ascenseurs!:
25
1 Ascenseur de 630 kg 1m/s machinerie embarquée trois niveaux desservis.
Fonctionnement!:
En cas de perte de la tension EDF, il n’est pas assuré de remplacement de l’ascenseur. Par contre, le
retour par une manœuvre spécifique au niveau, avec réouverture des portes au moyen d’un
asservissement sur source autonome (batterie), est prévu.
L’ascenseur comporte les alarmes réglementaires qui sont reportées dans le local d’accueil.
Equipements spécifiques
Il est prévu 3 luminaires solaires type Parans avec concentrateurs en toiture, alimentation en fibre optique
et diffuseurs en plafond, permettant d’amener la lumière naturelle dans la circulation et les vestiaires du
sous-sol.
3 Adaptations au site
Démolitions
Il s’agit de la démolition du bâtiment existant à R+1 en béton armé, et des terrains de sports existants.
Les démolitions seront réalisées selon la réglementation de sécurité en vigueur. Des protections seront
mises en place pour protéger les constructions voisines et les zones publiques restées en service, contre
la chute des matériaux, la dispersion de la poussière et le bruit.
Un état des lieux des mitoyen sera établi par un géomètre avant le début des travaux de démolition. Un
tri sélectif des déchets est imposé.
Pour ces déconstructions, il sera privilégié l’emploi d’engins et d’outils hydrauliques (pinces, cisailles,
découpe des charpentes métalliques! …).
Les démolitions se feront jusqu’à un mètre en dessous du niveau des fondations existantes, par la suite
un remblaiement de ce décaissé sera réalisé par la même entreprise.
Retrait de matériaux à base de plomb:
Un diagnostic plomb doit être lancé sur le bâtiment existant avant les travaux de déconstruction.
Retrait d’amiante:
Les deux rapports de diagnostic amiante menés en 1999 et 2007, conclus à l’absence de matériaux
contenant d’amiante dans le bâtiment existant.
Terrassement et fondations
Il est prévu les terrassements en terrain de toute nature pour l'exécution de l'infrastructure des bâtiments
à construire et en particulier pour le niveau de sous-sol, locaux techniques, vestiaires et salle de sport.
Les remblais sont prévus avec les terres saines.
Fondations!:
Le site a fait l'objet d'une campagne de sondages de sols réalisée par l'entreprise GEOTEC.
Sur la base de ce rapport, les fondations du sous-sol seront réalisées à l’aide de semelles ancrées dans la
couche d’éboulis argilo-sableuse avec un taux de travail au sol de 3 bars environ. La partie à RDC sera
fondée dans le même horizon à l’aide de puits en gros béton.
Le rapport de sol ne se prononce pas sur le niveau statique de la nappe phréatique. Dans l’hypothèse du
rapport de dépollution, les terrains pollués en surface seront évacués et le sous-sol sera muni d’un
dallage au sol (sauf avis contradictoire après réalisation des sondages complémentaires en fond de
fouille).
Dépollution
Le diagnostic de pollution des sols d’Avril 2010 établi par la société GEOTEC met en évidence des terrains
pollués par des métaux lourd (plomb et mercure) ainsi que des hydrocarbures, sur 1,70 m de hauteur sur
toute la superficie du site en surface.
Le projet futur comprendra la dépollution des sols. Les terrains évacués seront envoyés dans les centres
de traitement et de stockage correspondant à leur classe de pollution.
Toutes les dispositions de protection contre les risques de contact cutané, d’ingestion de sol et
d’inhalation de poussières seront prises si les sols pollués ne sont pas évacués en totalité (couche
d’argile, membrane ou bitume surmontée d’au moins trente centimètre de terre saine), ainsi que le
préconise le PAT.
26
La dépollution du sol par décapage de l’ensemble du site sur une épaisseur de 1,70m n’est pas envisagée
à ce stade.
4 Aménagements extérieurs
VRD / Terrains sportifs
Les travaux consistent essentiellement en la déviation des réseaux d’évacuation sous l’emprise future des
bâtiments (EU, EP, avaloirs …), mise en place des réseaux d’évacuation et d’alimentation des bâtiments,
réalisation des nouveaux réseaux enterrés induits par les besoins de la nouvelle configuration de locaux,
réalisation des travaux de voirie lourde pour les accès pompiers, réalisation dans le sol du complexe
drainant et revêtement en sol stabilisé du type Enverr’paq de Esportec. ( produit verriers recyclés)
Sur les terrains sportifs, mise en oeuvre d’un géotextile non tissé pour éviter l’usure par le frottement du
dossier du gazon synthétique sur la couche drainante suivant la nature du sol.
Le gazon synthétique sera de type sable/caoutchouc conforme à la norme NF P 90!112
Le terrain de basket-ball sera traité en enrobé fermé incorporant des matériaux recyclés.
Mise en place d’une clôture en panneaux de caillebottis métalliques sur une hauteur de 2,20m, surmontés
de filets textiles supportés par poteaux et câbles.
Incorporation des mats d’éclairage sportif à la clôture
Mise en place de 2 cuves de 10m3, de marques eaux de France ou similaires, réf CB100 pour le stockage
des eaux pluviales .
Ces cuves seront de forme cylindrique. Le niveau supérieur de la cuve sera de 0,8 m de profondeur pour
permettre l’installation des rehausses contenant le dispositif de préfiltration.
Ces cuves seront réalisées en béton vibré avec un maillage type Dramix noyé dans la masse assurant une
résistance de très haut niveau. Les cuves devront disposer d’une garantie décennale.
L’eau de pluie, naturellement acide (ph 5), doit se rééquilibrer progressivement au contact du béton
(carbonate de calcium) pour atteindre un ph neutre de 7 à 7,5.
Mise en place des canalisations du puits canadien avec entrée d’air protégée par grille anti-rongeurs et
tampons d’inspection.
Autres aménagements
Aménagement d’un container maritime en base de chantier: isolation, baie vitrée et porte d’accès,
alimentation électrique et équipement informatique (matériel et mobilier d’implantation).
27
REPONSE AU PROGRAMME ENVIRONNEMENTAL


NOTICE ENVIRONNEMENTALE

L'engagement de la Mairie de Paris dans une démarche de développement, nous a conduits à mener une réflexion
transversale de travail sur les ambiances et l'orientation du bâtiment. La forte isolation, la très bonne qualité d'éclairage
naturelle couplée à des systèmes énergétiques performants permettent d'atteindre le niveau de performance énergétique
PLAN CLÌMAT de la Mairie de Paris soit 50 kWh/m².an (référence à la simulation thermique dynamique).

Approche bioclimatique en plan masse

Le travail de conception mis en ouvre pour la définition du centre d'animation du quartier Saint-Blaise à Paris a cherché à
allier qualité architecturale, qualité des usages et qualité environnementale.

Ce projet se définit comme la réponse aux caractéristiques urbaines et climatiques du site dans une volonté de conception
bioclimatique.

Les objectifs de performance énergétique doivent s'appuyer sur une réflexion transversale du processus de conception du
bâtiment. C'est ainsi qu'en premier lieu et conjointement avec les architectes un travail sur la morphologie du bâtiment a été
fait dans le but d'assurer un bon niveau de confort hygrothermique et de limiter au maximum les consommations dues à
l'éclairage.


Eco-conception du bâtiment:




Toiture végétalisée et récupération des EP Cheminée solaire + puits provençale
pour la salle de sports
Ouverture au Sud pour profiter des apports
solaires +casquette pour se protéger en été
Construction bois + isolation performante


Choix d'une enveloppe performante

Les amplitudes de températures du climat parisien ainsi que les objectifs de performances énergétiques nous ont orientés
vers une enveloppe très peu déperditive avec une quasi-absence de pont thermique du fait de l'isolation par l'extérieur, de la
construction bois et des doubles vitrages à rupteur de ponts thermiques.

Le choix d'une construction bois a par ailleurs été retenu car ce type de construction réduit considérablement les quantités
de béton utilisées (matériaux dont le cycle de vie est hautement émetteur de CO2 et consommateur de ressources comme
l'eau). Dans cet esprit, c'est l'ensemble des choix des MATERÌAUX qui sera approfondi sur la base des FDES pour leur
impact sur l'environnement et les RESSOURCES.

La construction bois est enfin réputée pour la quasi-absence de ponts thermiques, pour sa rapidité de mise en ouvre et
enfin pour limiter au maximum les infiltrations de l'air par les murs extérieurs.
Nous nous engageons aussi à réaliser un test « blower door » en fin de chantier afin de vérifier l'atteinte d'un niveau
d'étanchéité BBC soit Q
4Pa_surf
” 0,9 m3/h/m² et Ì
4
”!Ì
4réf
.

L'enveloppe performante du bâtiment et la quasi-absence de ponts thermiques nous donnent un Ubat = Ubatréf ÷ 44%.
Ci-dessous le calcul du « Ubât » issu du tableau fourni en annexe 5 :

!"#"!"$%"
!"#$ %$&'()#!)*+ ,-./0 12-34./560 ,512-3460 ɇ,512
!"#$%&'(" )*+,-- -,./ ..0,1/
$2%$3#"$"##'44" *..,-- -,51 ++/,)+
6"78$#"4 51*,-- 5,+- 919,*-
:('7&;"#<'4 9)-,-- -,51 +9),.-
!"#$ %$&'()#!)*+ 7-.0 Ɏ2-34.560 7512-3460 ɇ7512
(%'%427=3#>:('7&;"#<'4 +9- -,9 19
(%'%427=3#>:('7&;"#
%7$"#=?@%'%#" +5/,. -,) ++.,/1
(%'%427=3#>$2%$3#"$"##'44" +// -,) +*),*
!"#$%&'( -,/0 )*+,-.
/01234
!"#$ %$&'()#!)*+ ,-./0 12-34./560 ,512-3460 ɇ,512
!"#$%&'("
5*&=('%7"@"<2%4AʄB-,-*C
/&=@"<2%4 )*+,-- -,+9 +*9,+-
$2%$3#"$"##'44"
.-&=('%7"@"<2%4AʄB-,-*C
/&=@"<2%4 *..,-- -,+5 9+,)/
6"78$#"4
@23<("!%$#'D"E'#D27
="73%4"#%"<2%4 51*,-- +,.- .9/,5-
:('7&;"#<'4
+9&=@":2(F4$F#G7"
.-&=@"<?$27(23#@ 9)-,-- -,+9 00,9-
!"#$ %$&'()#!)*+ 7-.0 Ɏ2-34.560 7512-3460 ɇ7512
(%'%427=3#>:('7&;"#<'4 +9-,-- -,-/ ),--
(%'%427=3#>:('7&;"#
%7$"#=?@%'%#" +5/,.- -,-/ 1,90
(%'%427=3#>$2%$3#"$"##'44" +//,-- -,-/ ),)/
!"#$( -,.- )*+,-.
H2%$I<J$B I<J$#?KͲ **L
#89:;
!<=>.2?@=;
5/,9*
#,(*)&
++)-,.1
#89:;
!<=>.2?@=;
..0,-1
#,(*)&
/*+,1/




Mise en place d'un système énergétique adapté aux usages

Production de chaleur pour le chauffage

Le système de production d'énergie choisi permet de valoriser la parcelle en y insérant un captage de chaleur géothermique
horizontale alimentant une pompe à chaleur. Le captage sera réalisé au niveau des terrains d'éducation physique (TEP).
Les travaux d'installations de la pompe à chaleur seront en partie financés par la dépollution du TEP dont la terre sera
entièrement renouvelée sur 1,8 m de profondeur ce qui correspond à la profondeur nécessaire pour la mise en place des
capteurs géothermiques.

Emission de chaleur pour le chauffage

Le bâtiment peut se décomposer en deux zones distinctes :

x une zone à occupation prolongée avec un mode de fonctionnement de type bureau (zone 1).
x la salle de sport/art du cirque constituant un espace de grand volume avec des apports internes élevés (zone 2).

Le choix de la maîtrise d'ouvre s'est porté sur la séparation de ces deux zones en créant deux entités distinctes pour
lesquelles nous proposons deux systèmes énergétiques différents.
Pour la zone 1, nous proposons la mise en place d'un plancher chauffant basse température alimenté par une pompe à
chaleur sol/eau (COP = 3).
Pour la zone 2, nous proposons de mettre en place un plancher chauffant très basse température couplé à un ventilo-
convecteur performant. Ce système est particulièrement bien adapté aux gymnases car il permet une montée en
température rapide (16°C dans un gymnase), grâce aux ventilo-convecteurs, et de maintenir la dalle en contact avec le sol à
une température confortable pour les usagers. La température de l'air soufflé sera de 16°C tant que la température
extérieure est inférieure à 16°C sinon cette température sera égale à la température extérieure.
Dans tous les locaux chauffés le mode réduit est de 12°C hors période d'occupation.

Système de ventilation

Pour la zone 1, la ventilation sera assurée par une unité double flux dont l'efficacité de l'échangeur sera de 80% sur la
récupération de chaleur sur l'air extrait. Les consommations des ventilateurs sont de 0,7W/m
3
.h pour la ventilation double
flux (soufflage + extraction).
Pour la zone 2 la CTA sera équipée de batterie chaude pour le préchauffage de l'air. Les consommations des ventilateurs
hors prétraitement de chaud sont de 0,4 W/m
3
.h (soufflage).

Système d’éclairage

L'éclairage est un poste très consommateur d'énergie (30% des consommations globales à l'échelle du bâtiment), c'est
pourquoi nous avons choisi des lampes très basses consommations (puissance = 6W) couplées à un gradateur capable de
régler l'intensité de l'éclairage par rapport à la lumière extérieure.

L'intégralité des locaux ont par ailleurs un accès à la lumière du jour direct. Cet enjeu très important du projet permet de
créer une ambiance agréable, tout en limitant les consommations d'énergie électrique liées à l'éclairage des locaux. L'effort
réalisé sur les ambiances et la quantité d'éclairage naturel s'est fait légèrement au détriment de la compacité de l'enveloppe,
l'éclairage étant un poste plus consommateur d'énergie que le chauffage.




Qualité des ambiances

Matériaux

La construction sera réalisée avec des produits, systèmes et procédés de construction ayant fait l'objet d'une déclaration
environnementale et sanitaire. De façon plus générale et selon le principe de précaution, les matériaux utilisés seront
d'origine minérale ou végétale tout en n'ayant que peu subit de transformations chimiques et avec de préférence un label
environnemental (NF Environnement, Ecolabel Européen, Ange bleu, Cygne blanc, GUT, PEFC, FSC.).

La structure primaire sera en structure bois, les planchers intermédiaires seront collaborant bois/béton et la structure
secondaire en ossature bois. Le bois utilisé proviendra d'une forêt gérée durablement avec un label PEFC ou FSC, avec de
préférence le label FSC (pour la structure secondaire des façades ou les menuiseries extérieures), l'isolant naturel type
laine de bois ou Ouate de cellulose (pour l'isolation des façades), ou revêtement de sol type linoléum ou caoutchouc (pour
l'ensemble des bureaux, salles d'activité.).

Les peintures utilisées pour les murs intérieurs, les colles utilisées pour les revêtements de sol souples et les éventuels
vernis pour les ouvrages en bois seront en phase aqueuse à faibles émissions de COV et devront impérativement respecter
au minimum les exigences 2010 de la « Directive 2004/42/CE du parlement européen et du conseil » vis-à-vis de la
réduction des émissions de composés organiques volatils dues à l'utilisation de solvants organiques dans certains vernis et
peintures.

Confort visuel dans la salle de sport

Le confort visuel est assuré dans la salle de sports par de larges ouvertures pour limiter les consommations dues à
l'éclairage qui constituent un poste de consommation très important dans ce type de local (grand volume à éclairer).
La conception nous a amenés à minimiser ces consommations en favorisant la pénétration de la lumière naturelle comme le
montre le schéma ci-dessous donnant les valeurs du facteur de la lumière du jour (FLJ) à 0,85m:





Coefficient de réflexion du sol : 0,3
Coefficient de réflexion du mur : 0,5
Coefficient de réflexion du plafond : 0,7

Confort acoustique

Le mode constructif ainsi que l'isolation renforcée extérieure constituent de très bonnes dispositions pour le confort
acoustique.

Enfin tous les locaux ayant une exposition vitrée sur la rue seront pourvus de double vitrage acoustique.





Protections Solaires

Le projet architectural s'inscrit dans une volonté forte de conception bioclimatique qui permet de garantir le confort des
futurs utilisateurs tout en limitant les consommations d'énergie.

Le bâtiment étant largement vitré au sud, nous proposons des débords de toiture généreux sur ces façades. Les images ci-
dessous montrent l'intérêt de ces débords de toiture faisant office de casquettes solaires en été tout en favorisant la
pénétration du rayonnement solaire en hiver.

Les autres façades du bâtiment ne bénéficiant quasiment pas d'ensoleillement directe du fait des nombreux masques, la
mise en place de protections solaires est inutile sur les autres façades.

Vue de la façade Sud le 21 décembre à midi

Vue de la façade Sud le 21 juin à midi




Pourcentage d’ensoleillement des baies exposées au Sud






Un système passif pour assurer le confort : le Puits Canadien couplé à une cheminée solaire

Le gymnase sera muni d'ouvrant en toiture (cheminée solaire) et d'un puits provençal à ventilation naturelle fonctionnant par
tirage thermique, régulant ainsi la température intérieure en période chaude. Le système passif s'actionne lorsque
T°C
salle_de_sport
>T°C
extérieure
en période chaude.



La cheminée solaire permet
d'assurer la circulation d'air
par tirage thermique donnant
un effet rafraîchissant aux
sportifs par une augmentation
des vitesses d'air.

Le puits canadien favorise la
circulation de l'air et
fonctionne de manière
totalement passive. L'air
extérieur est rafraîchi par le
sol via le puits canadien pour
arriver au niveau du plancher
de la salle de sports.

Comparaison de l'évolution
des températures avec et
sans systèmes passifs.

Mon Tue Wed Thu
36
34
32
30
28
26
24
22
20
18
16
14
12
10
8
T
e
m
p
e
r
a
t
u
r
e

(
°
C
)
Date: Mon 26/JuI to Wed 28/JuI


Température avec système passif
Température sans système passif
Température extérieure
L
o
g
i
c
i
e
I

u
t
i
I
i
s
é

:

L
e

l
o
g
i
c
i
e
l

u
t
i
l
i
s
é

e
s
t

«

V
i
r
t
u
a
l

E
n
v
i
r
o
n
m
e
n
t

»

d
i
s
t
r
i
b
u
é

p
a
r

Ì
E
S

e
n

A
n
g
l
e
t
e
r
r
e
.

C
e

l
o
g
i
c
i
e
l

p
e
r
m
e
t

e
n
t
r
e

a
u
t
r
e
s

d
e

d
é
f
i
n
i
r

d
e
s

s
t
r
a
t
é
g
i
e
s

d
e

v
e
n
t
i
l
a
t
i
o
n

n
a
t
u
r
e
l
l
e

p
o
u
r

p
o
u
v
o
i
r

a
n
t
i
c
i
p
e
r

s
u
r

l
e

c
o
m
p
o
r
t
e
m
e
n
t

t
h
e
r
m
i
q
u
e

d
u

b
â
t
i
m
e
n
t
.

(
h
t
t
p
:
/
/
w
w
w
.
i
e
s
v
e
.
c
o
m
/
S
o
f
t
w
a
r
e
/
V
E
-
P
r
o
)

!
"
#
$
"
%
&
'
(

)
(

*
(
+
"
'
,
$
"
'
-
+
.
/
#
-
"
(
0
"
'
-
+
1

1
-
,
$
'
#
(
1

2

L
e
s

p
r
o
L
e
c
L
l
o
n
s

s
o
l
a
l
r
e
s

s
o
n
L

a
s
s
u
r
e
e
s

a
u

S
u
d

p
a
r

l
e
s

c
a
s
q
u
e
L
L
e
s

d
e
c
r
l
L
e
s

p
l
u
s

h
a
u
L
.

L
e
s

a
u
L
r
e
s

f
a
c
a
d
e
s

s
o
n
L

L
r
e
s

p
e
u

l
m
p
a
c
L
e
e
s

p
a
r

l
e

s
o
l
e
l
l

e
L

n
e

n
e
c
e
s
s
l
L
e
n
L

p
a
s

d
e

p
r
o
L
e
c
L
l
o
n
s

p
a
r
L
l
c
u
l
l
e
r
e
s
.

n
o
u
s

a
v
o
n
s

c
a
l
c
u
l
e
s

l
e
s

h
e
u
r
e
s

d
'
l
n
c
o
n
f
o
r
L

p
o
u
r

l
e
s

[
o
u
r
n
e
e
s

d
e

L
v
p
e

1
1

e
L

d
e

L
v
p
e

1
2

e
n

c
o
n
s
l
d
e
r
a
n
L

q
u
e

l
e
s

f
u
L
u
r
s

u
s
a
a
e
r
s

o
u
v
r
l
r
a
l
e
n
L

l
e
s

f
e
n
ô
L
r
e
s

d
e
s

q
u
e

l
a

L
e
m
p
e
r
a
L
u
r
e

r
e
s
u
l
L
a
n
L
e

e
s
L

s
u
p
e
r
l
e
u
r
e

a

l
a

L
e
m
p
e
r
a
L
u
r
e

e
x
L
e
r
l
e
u
r
e
.

C
e
c
l

e
s
L

u
n
e

m
o
d
e
l
l
s
a
L
l
o
n
,

l
l

e
s
L

d
o
n
c

c
l
a
l
r

q
u
e

c
e
s

r
e
s
u
l
L
a
L
s

d
e
p
e
n
d
e
n
L

d
u

c
o
m
p
o
r
L
e
m
e
n
L

d
e
s

f
u
L
u
r
s

u
L
l
l
l
s
a
L
e
u
r
s
.

Þ
o
u
r

l
a

s
a
l
l
e

d
e

m
u
s
l
q
u
e

e
L

q
u
a
n
d

l
a

v
e
n
L
l
l
a
L
l
o
n

n
a
L
u
r
e
l
l
e

f
o
n
c
L
l
o
n
n
e
,

n
o
u
s

a
v
o
n
s

c
o
n
s
l
d
e
r
e

q
u
e

l
a

f
e
n
ô
L
r
e

s
e
r
a
l
L

o
u
v
e
r
L
e

a

8
0
°
.

Þ
o
u
r

l
a

s
a
l
l
e

p
o
l
v
v
a
l
e
n
L
e

l
e
s

f
e
n
ô
L
r
e
s

p
e
u
v
e
n
L

s
'
o
u
v
r
l
r

a

3
0
°

d
e

l
e
u
r

s
u
r
f
a
c
e
.

3
$
4
,
(
$
5

6

2

0
-
+
7
-
#
"

)
8
%
"
%

S
a
l
l
e

p
o
l
v
v
a
l
e
n
L
e

S
a
l
l
e

d
e

s
p
o
r
L
s

/

a
r
L
s

d
u

c
l
r
q
u
e

S
a
l
l
e

d
e

m
u
s
l
q
u
e

9 - 5 # + % ( ) ( " : / ( 6
C
r
a
p
h
l
q
u
e

d
e
s

L
e
m
p
e
r
a
L
u
r
e
s

l
n
L
e
r
n
e
s

p
o
u
r

l
a

[
o
u
r
n
e
e

l
a

p
l
u
s

c
h
a
u
d
e

1
6
,
0
0
1
7
,
0
0
1
8
,
0
0
1
9
,
0
0
2
0
,
0
0
2
1
,
0
0
2
2
,
0
0
2
3
,
0
0
2
4
,
0
0
2
3
,
0
0
2
6
,
0
0
2
7
,
0
0
2
8
,
0
0
2
9
,
0
0
1
e
m
p
e
r
a
L
u
r
e
e
x
L
e
r
le
u
r
e
1
¨
C
r
e
s
u
lL
a
n
L
e

/
S
a
ll
e

Þ
o
l
v
v
a
l
e
n
L
e

1
1
1
6
,
0
0
1
7
,
0
0
1
8
,
0
0
1
9
,
0
0
2
0
,
0
0
2
1
,
0
0
2
2
,
0
0
2
3
,
0
0
2
4
,
0
0
2
3
,
0
0
2
6
,
0
0
2
7
,
0
0
2
8
,
0
0
1
e
m
p
e
r
a
L
u
r
e
e
x
L
e
r
le
u
r
e
1
¨
C

r
e
s
u
lL
a
n
L
e

/
S
a
ll
e

d
e
s
p
o
r
L

1
1
1
6
,
0
0
1
7
,
0
0
1
8
,
0
0
1
9
,
0
0
2
0
,
0
0
2
1
,
0
0
2
2
,
0
0
2
3
,
0
0
2
4
,
0
0
2
3
,
0
0
2
6
,
0
0
2
7
,
0
0
2
8
,
0
0
1
e
m
p
e
r
a
L
u
r
e
e
x
L
e
r
l
e
u
r
e
1
¨
C

r
e
s
u
lL
a
n
L
e

/

S
a
l
le
d
e
m
u
s
lq
u
e
1
1

l
n
L
e
r
p
r
e
L
a
L
l
o
n

L
a

v
e
n
L
l
l
a
L
l
o
n

n
a
L
u
r
e
l
l
e

e
L

m
e
c
a
n
l
q
u
e

n
e

f
o
n
c
L
l
o
n
n
a
n
L

q
u
e

p
e
n
d
a
n
L

l
e
s

h
e
u
r
e
s

d
'
o
c
c
u
p
a
L
l
o
n

l
a

L
e
m
p
e
r
a
L
u
r
e

r
e
m
o
n
L
e

l
e
a
e
r
e
m
e
n
L

l
o
r
s
q
u
e

l
e
s

o
c
c
u
p
a
n
L
s

f
e
r
m
e
n
L

l
e
s

f
e
n
ô
L
r
e
s
.

C
n

v
o
l
L

l
c
l

l
'
e
f
f
l
c
a
c
l
L
e

d
e

l
a

v
e
n
L
l
l
a
L
l
o
n

n
a
L
u
r
e
l
l
e

q
u
l

p
e
r
m
e
L

d
e

n
e

p
a
s

m
o
n
L
e
r

e
n

L
e
m
p
e
r
a
L
u
r
e

a
p
r
e
s

1
7
h
.

C
n

o
b
s
e
r
v
e

u
n

p
l
c

v
e
r
s

1
8
h

q
u
l

c
o
r
r
e
s
p
o
n
d

a

l
'
a
r
r
l
v
e
e

d
e
s

s
p
o
r
L
l
f
s
.

L
a

v
e
n
L
l
l
a
L
l
o
n

n
a
L
u
r
e
l
l
e

a
s
s
l
s
L
e
e

p
a
r

l
e

p
u
l
L
s

p
r
o
v
e
n
c
a
l

e
L

l
a

c
h
e
m
l
n
e
e

s
o
l
a
l
r
e

s
'
a
v
e
r
e

e
f
f
l
c
a
c
e

p
o
u
r

a
s
s
u
r
e
r

l
e

c
o
n
f
o
r
L

L
h
e
r
m
l
q
u
e
.

L
a

s
a
l
l
e

d
e

m
u
s
l
q
u
e

e
L
a
n
L

m
o
l
n
s

v
l
L
r
e

q
u
e

l
a

s
a
l
l
e

p
o
l
v
v
a
l
e
n
L
e
,

l
a

v
e
n
L
l
l
a
L
l
o
n

n
a
L
u
r
e
l
l
e

d
e
m
e
u
r
e

m
o
l
n
s

e
f
f
l
c
a
c
e
.

u
n
e

s
o
l
u
L
l
o
n

s
e
r
a
l
L

d
e

l
a
l
s
s
e
r

l
e
s

f
e
n
ô
L
r
e
s

o
u
v
e
r
L
e
s

p
e
n
d
a
n
L

u
n
e

p
a
r
L
l
e

d
e

l
a

s
o
l
r
e
e

p
o
u
r

d
e
c
h
a
r
a
e
r

l
a

c
h
a
l
e
u
r

e
m
m
a
a
a
s
l
n
e
e
.

n
o
m
b
r
e

d
'
h
e
u
r
e
s

d
'
l
n
c
o
n
f
o
r
L

(
1
>
2
8
¨
C
)

0

0

0

! ! ! ! ! !

S
a
l
l
e

p
o
l
v
v
a
l
e
n
L
e

S
a
l
l
e

d
e

s
p
o
r
L
s

/

a
r
L
s

d
u

c
l
r
q
u
e

S
a
l
l
e

d
e

m
u
s
l
q
u
e

! " # $ % & ' ( ' ) * + ' ,
C
r
a
p
h
l
q
u
e

d
e
s

L
e
m
p
e
r
a
L
u
r
e
s

l
n
L
e
r
n
e
s

p
o
u
r

l
a

[
o
u
r
n
e
e

l
a

p
l
u
s

c
h
a
u
d
e

1
6
1
7
1
8
1
9
2
0
2
1
2
2
2
3
2
4
2
3
2
6
2
7
2
8
1
e
m
p
e
r
a
L
u
r
e
e
x
L
e
r
le
u
r
e
1
¨
C

r
e
s
u
lL
a
n
L
e
/
S
a
lle
Þ
o
lv
v
a
le
n
L
e
1
2
1
6
1
7
1
8
1
9
2
0
2
1
2
2
2
3
2
4
2
3
2
6
2
7
2
8
1
e
m
p
e
r
a
L
u
r
e
e
x
L
e
r
le
u
r
e
1
¨
C
r
e
s
u
lL
a
n
L
e
/
S
a
ll
e
d
e
s
p
o
r
L
1
2
1
6
,0
0
1
7
,0
0
1
8
,0
0
1
9
,0
0
2
0
,0
0
2
1
,0
0
2
2
,0
0
2
3
,0
0
2
4
,0
0
2
3
,0
0
2
6
,0
0
2
7
,0
0
2
8
,0
0
1
e
m
p
e
r
a
L
u
r
e
e
x
L
e
r
le
u
r
e
1
¨
C
r
e
s
u
lL
a
n
L
e
/
S
a
lle
d
e
m
u
s
lq
u
e
1
2

l
n
L
e
r
p
r
e
L
a
L
l
o
n

L
a

s
L
r
a
L
e
a
l
e

d
e

v
e
n
L
l
l
a
L
l
o
n

n
a
L
u
r
e
l
l
e

m
o
n
L
r
e

q
u
'
u
n
e

[
o
u
r
n
e
e

d
e

L
v
p
e

2

e
s
L

f
l
n
a
l
e
m
e
n
L

p
l
u
s

f
a
v
o
r
a
b
l
e

q
u
'
u
n
e

[
o
u
r
n
e
e

d
e

L
v
p
e

1

a
r
â
c
e

a

l
a

v
e
n
L
l
l
a
L
l
o
n

n
a
L
u
r
e
l
l
e

q
u
l

f
o
n
c
L
l
o
n
n
e

d
e
s

0
9
h
0
0

d
u

m
a
L
l
n
.

L
a

s
a
l
l
e

d
e

s
p
o
r
L

m
o
n
L
e

l
e
a
e
r
e
m
e
n
L

e
n

L
e
m
p
e
r
a
L
u
r
e

p
a
r

r
a
p
p
o
r
L

a

u
n
e

[
o
u
r
n
e
e

d
e

L
v
p
e

1
1

a

c
a
u
s
e

d
e
s

a
p
p
o
r
L
s

l
n
L
e
r
n
e
s

e
l
e
v
e
s
.

L
e
s

L
e
m
p
e
r
a
L
u
r
e
s

r
e
s
L
e
n
L

n
e
a
n
m
o
l
n
s

c
o
n
f
o
r
L
a
b
l
e
s
.

M
ô
m
e

l
n
L
e
r
p
r
e
L
a
L
l
o
n

q
u
e

p
o
u
r

l
a

s
a
l
l
e

p
o
l
v
v
a
l
e
n
L
e
.

n
o
m
b
r
e

d
'
h
e
u
r
e
s

d
'
l
n
c
o
n
f
o
r
L

(
1
>
2
8
¨
C
)

0

0

0

! !


Qualité de l’air intérieur


La ventilation de l'ensemble du bâtiment est réalisée en double flux. Ce procédé permet un total contrôle des ambiances
sanitaire de qualité de l'air. Les entrées d'air neuf sont situées à l'opposé du des zones de circulations, côté terrain de sport.
L'air neuf sera traité par une batterie de filtre à charbon actif pour le contrôle de polluants et déshumidificateur d'air pour le
confort d'été.

L'ensemble des matériaux de construction respecteront les labels environnementaux en vigueur, limitant ainsi la
propagation de solvant et de COV dans l'air intérieur :

x Pour les peintures : NF environnement et/ou Eco label Européen
x Pour les colles : EMÌCODE EC1

L'isolation extérieure permet de ne pas mettre en contact les isolants fibreux en contact avec les locaux à occupation.

Gestion de l’eau


Maîtrise des consommations d’eau

L'eau peut être économisée au moyen d'équipements spécifiques. Le projet prévoit dans le bâtiment :

x Une réduction de la durée de puisage (mitigeur thermostatique.)
x Une réduction de la pression (limitation à 3 bars)
x Une réduction du débit (mitigeur avec réducteur de pression, mitigeur avec butée.)
x Une réduction du volume (réservoir de toilettes de 6L avec chasse d'eau à double commande 3/6L avec comptage
de l'eau afin de sensibiliser les habitants)

Une distance minimale de 10 mètres entre le point de puisage et le point de production permettra de garantir un temps
minimum entre le moment où l'utilisateur allume le robinet pour prélever de l'eau chaude et le moment où cette eau coule
chaude.

Récupération et valorisation des eaux pluviales

Les toitures sont végétalisées. La rétention d'eau ainsi formée préserve les réseaux urbains des surcharges lors des fortes
pluies.
La toiture terrasse du RDC sera partiellement plantée (80 cm de terre) et la toiture du R+1 sera de type toiture végétalisée
extensif (15 cm de terre).
Ìl est aussi prévu de récupérer les eaux pluviales pour l'entretien et l'arrosage des espaces verts.

Coefficient d’imperméabilisation (surface totale = 2000 m!)

Le revêtement drainant du terrain de sport qui sera mis en place limitera le rejet des eaux pluviales au réseau.
Les toitures seront végétalisées avec récupération des eaux de pluie pour l'arrosage et l'entretien des espaces extérieurs.


Surface (ha) Coefficient élémentaire Surfaces pondérée (ha)
Toiture classique 0,0260 1 0,0260
Toiture engravillonnée 0,0000 1 0,0000
Toiture végétale 0,0000 0,8 0,0000
Toitures récupératric es EP 0,0440 0,4 0,0264
Toitures végétalisées récup EP 0,0000 1 0,0000
Voirie Parking 0,0000 1 0,0000
Cour 0,0000 1 0,0000
parvis 0,0000 1 0,0000
Sport 0,1300 0,8 0,1040
Espaces verts 0,0000 0,35 0,0000
Surface active (m²) 1564
Coefficient de ruissellement C 78% (~ Coefficient d'imperméabilisation)







Consommations énergétiques


Pour ce concours, l'intégralité du bâtiment a été simulée sur une année de fonctionnement type. L'ensemble des données
sur l'enveloppement (isolation et mode constructif), et sur les systèmes énergétiques (chauffage, ventilation) ont été
paramétré selon le fonctionnement du bâtiment.

Le logiciel utilisé pour la simulation thermique dynamique est « Virtual Environment » développé par ÌES en Angleterre. Ce
logiciel fait figure de référence en termes de logiciel de simulation énergétique du bâtiment.

Fichier météo utilisé pour la simulation

La simulation thermique dynamique a été réalisée avec le fichier météo de la ville de PARÌS provenant du logiciel
METEONORM du CSTB, ce fichier les statistiques moyennées des températures, des vents et de l'insolation sur les 10
dernières années.




! ! M
o
d
é
l
i
s
a
t
i
o
n

3
D

d
u

b
â
t
i
m
e
n
t

e
t

d
e
s

m
a
s
q
u
e
s









Z
o
n
i
n
g

t
h
e
r
m
i
q
u
e



R
-
1


R
D
C


R
+
1



L
e

z
o
n
i
n
g

t
h
e
r
m
i
q
u
e

a

é
t
é

e
f
f
e
c
t
u
é

s
e
l
o
n

l
e
s

t
y
p
e
s

d
'
u
s
a
g
e

e
t

l
e

t
a
b
l
e
a
u

f
o
u
r
n
i

p
a
r

T
E
R
A
O
.


H
y
p
o
t
h
è
s
e
s

d
e

s
i
m
u
l
a
t
i
o
n
s

L
e
s

h
y
p
o
t
h
è
s
e
s

d
e

s
i
m
u
l
a
t
i
o
n

o
n
t

é
t
é

f
o
u
r
n
i
e
s

p
a
r

l
'
a
s
s
i
s
t
a
n
t

à

l
a

m
a
î
t
r
i
s
e

d
'
o
u
v
r
a
g
e

T
E
R
A
O

:


Þ
l
e
c
e
s

n
b

o
c
c
u
p
.

1
v
p
e

a
p
p
o
r
L
!
"
#
$

%

(
L
u
n
d
l

Ͳ

M
a
r
d
l

Ͳ

!
e
u
d
l

-

v
e
n
d
r
e
d
l
)

n
b

o
c
c
u
p
.

1
v
p
e

a
p
p
o
r
L
!
"
#
$

&

(
M
e
r
c
r
e
d
l

Ͳ

S
a
m
e
d
l

Ͳ

v
a
c
a
n
c
e
s

s
c
o
l
a
l
r
e
s
)

9
h

1
0
h
1
1
h
1
2
h
1
3
h
1
4
h
1
3
h
1
6
h
1
7
h
1
8
h
1
9
h

2
0
Ͳ
2
1

9
h

1
0
h
1
1
h
1
2
h
1
3
h
1
4
h
1
3
h
1
6
h
1
7
h

1
8
h

1
9
h

2
0
Ͳ
2
1

P
a
l
l

d
'
a
c
c
u
e
l
l

/

e
s
p
a
c
e

c
o
n
v
l
v
l
a
l

/

b
a
r

3
*

A

4
*

A

S
a
l
l
e

p
o
l
v
v
a
l
e
n
L
e

8

A

1
2

A

S
a
l
l
e

m
u
l
L
l
m
e
d
l
a

4

A

1
0

A

S
a
l
l
e

d
'
a
r
L

p
l
a
s
L
l
q
u
e

1
0

A

1
2

A

S
a
l
l
e

d
e

r
e
p
e
L
l
L
l
o
n

m
u
s
l
c
a
l
e

4

A

3

A

C
l
u
b

"
a
d
o
s
"

1
0

A

1
2

A

S
a
l
l
e

d
e

s
p
o
r
L
s

/

a
r
L
s

d
u

c
l
r
q
u
e

1
0

C

1
2

C

8
u
r
e
a
u
x

1

&

2

3

u

3

u

s
a
l
l
e

d
e

d
e
L
e
n
L
e

/

r
e
f
e
c
L
o
l
r
e

d
u

p
e
r
s
o
n
n
e
l

4

8

4

8

A
p
p
o
r
L
s

l
n
L
e
r
n
e
s

L
v
p
e

d
'
o
c
c
u
p
a
n
L

n
b

d
e

W
a
L
L

1
v
p
e

e
n
f
a
n
L
s

/

a
d
o
s

a
c
L
l
v
l
L
e
s

9
0

W

A

a
d
u
l
L
e
s

r
e
p
o
s

1
0
0

W

2

e
n
f
a
n
L
s

s
a
l
l
e

d
e

s
p
o
r
L

2
6
0

W

3

a
d
u
l
L
e
s

b
u
r
e
a
u

1
3
0

W

4

L
e
s

d
é
b
i
t
s

d
e

v
e
n
t
i
l
a
t
i
o
n

s
o
n
t

d
e

3
0

m
3
/
h
.
p
e
r
s
o
n
n
e

p
o
u
r

t
o
u
s

l
e
s

t
y
p
e
s

d
e

l
o
c
a
u
x
.

C
o
m
p
o
s
i
t
i
o
n

d
e
s

p
a
r
o
i
s

:


#
'
(
)
*
+
,
-
.
(
*
/
0
*
)
1
2
3
(
4
'
.
,

5
6
7
8
9

5
:
;
6
7
<
=
8
ʄ

5
:
;
6
<
=
8
M
u
r

v
e
r
L
l
c
a
l

L
x
L
e
r
l
e
u
r
2
4
c
m

l
a
l
n
e

d
e

b
o
l
s
(
)
6

c
m

d
e

b
o
l
s
9
4
1
0
,
1
5
Ȝ
i
s
o
I
a
n
t
=
0
,
0
4
Ȝ
b
o
i
s
=
0
,
1
9
Þ
l
a
n
c
h
e
r

b
a
s
1
3
c
m

d
e

p
o
l
v
s
L
v
r
e
n
e
3
0

c
m

d
e

b
e
L
o
n

l
o
u
r
d
5
9
0
0
,
1
5
Ȝ
i
s
o
I
a
n
t
=
0
,
0
2
4
Ȝ
b
é
t
o
n
=
1
,
4
Þ
l
a
n
c
h
e
r

l
n
L
e
r
m
e
d
l
a
l
r
e

(
e
n
L
r
e

l
o
c
a
u
x

c
h
a
u
f
f
e
s
)
b
e
L
o
n

l
o
u
r
d
7
6
0
2
,
4
Ȝ
b
é
t
o
n
=
1
,
4
1
o
l
L
u
r
e

v
e
a
e
L
a
l
l
s
e
e
3
0
c
m

l
a
l
n
e

d
e

b
o
l
s
(
ʄ
=
0
,
0
4
)
6

c
m

d
e

b
o
l
s
4
3
3
0
,
1
2
Ȝ
i
s
o
I
a
n
t
=
0
,
0
4
Ȝ
b
o
i
s
=
0
,
1
9
>
,
1
3
*
-
,
(
*
,
-

,
0

?
*
0
(
'
@
,
-
9
A
B
2
!
C
M
e
n
u
l
s
e
r
l
e

b
o
l
s
1
,
9
u
o
u
b
l
e

v
l
L
r
a
a
e

a
r
a
o
n

f
a
l
b
l
e
m
e
n
L

e
m
l
s
s
l
f
1
,
1
0
,
7
0
,
7



Calcul des consommations


Consommations des ventilateurs

Les ventilateurs de la salle de sports fonctionnent très peu d'heures en période chaude grâce au système passif mis en
place. Nous montrons en effet dans les calculs qu'entre juillet et août, les ventilateurs fonctionnent uniquement 35 heures le
mercredi et le samedi et 34 heures le lundi, mardi, jeudi et vendredi.
Comme le montre le graphique ci-dessous, pour le mercredi 18 août, les débits de ventilation naturelle suffisent à assurer
les débits hygiéniques réglementaires :

!
"
#
$
%
&!
&"
'()*( !+,-! &!,-! &&,-! &",-! &-,-! &#,-! &.,-! &$,-! &/,-! &%,-! &+,-! "!,-!
!
"
#
$
%
&''()*)(+,-./0/+12&3*//('
0(123452361152)*(44(7544(8(9:6*29 0(123452361;<=513>)(7544(8(9:6*29


Ce système fait passer les consommations des ventilateurs de 226,3 kWh à 178 kWh d'énergie finale soit de 584 kWh à 460
kWh en énergie primaire. Ce système permet donc d'économiser 20% d'énergie sur les consommations des ventilateurs de
la salle de sport.

Le calcul global des consommations prend en compte cette économie d'énergie due au système de ventilation naturelle.

?1(*@3(A3154(
BC'D;E7F
?1(*@3(G*3;53*(
BC'D;E7F
H61(& "I#% $I#&
H61(" !I"! !I."
4"+*# "I$% $I+-






Consommations de chaud en prétraitement de l’air (zone 2) :

La batterie chaude est une batterie électrique, le coefficient considéré est donc de 2,58 pour passer de l'énergie finale à
l'énergie primaire.
Le graphique ci-dessous représente les consommations de la batterie chaude préchauffant l'air soufflé dans la salle de
sport :

Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Nov Dec Jan
2.4
2.2
2.0
1.8
1.6
1.4
1.2
1.0
0.8
0.6
0.4
0.2
0.0
S
y
s

l
o
a
d

(
k
W
)
Date: Fri 01/Jan to Fri 31/Dec



ÞreLralLemenLdel'alr
kWhef/m²Su
ÞreLralLemenLdel'alr
kWhep/m²Su
Zone2 1,07 2,76



Consommations de chauffage :

Nous avons considéré un COP moyen égal à 3 pour la pompe à chaleur géothermique permettant d'alimenter le plancher
chauffant.
Les consommations sont les suivantes :

1,42
0,86
0,48
0,08
0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00
0,73
1,34
3,66
2,22
1,23
0,20
0,01
1,93
3,46
0,00
0,30
1,00
1,30
2,00
2,30
3,00
3,30
4,00
!"#$"%%&'("#$)*+,&-..&/*
kWhef/m²Su.an kWhep/m²Su.an


kWhef/m²Su.an kWhep/m²Su.an
0"'&1 4,93 12,72



Consommations d’eau chaude sanitaire

Les consommations d'eau chaude sanitaire ont essentiellement lieu dans les vestiaires de la salle de sport.
Les systèmes hydro-économes qui seront mis en place permettront de consommer 30 L par douche soit 15 L environ à
élever à une température de 55°C. D'après nos estimations il faudrait 60 litres d'eau chaude par jour pour satisfaire la
demande d'eau chaude des douches de la salle de sport, soit :

B
ECS
= (60 L x 1,163 Wh/L.°C x (55°C-12°C ) x 365) / 1000 = 1 100 kWhef/m².an

Les besoins d'ECS ont été estimés à 1100 kWhef/.an. En considérant une perte de distribution de 30% nous obtenons
1430 kWhef/.an soit 3690 kWhep/an.

Les consommations en ECS sont donc :

C
ECS
:= 4,2 kWhep/m²SU.an





! ! B
I
L
A
N

D
E
S

C
O
N
S
O
M
M
A
T
I
O
N
S

P
A
R

P
O
S
T
E

(
a
n
n
e
x
e

7
,

t
a
b
l
e
a
u

2
)

! ! ! !

C
h
a
u
f
f
a
a
e

L
C
S

L
c
l
a
l
r
a
a
e

v
e
n
L
l
l
a
L
l
o
n

+

A
u
x

A
u
x
l
l
l
a
l
r
e
s

L
n
8

!
"
!
#
$

C
o
n
s
o
m
m
a
L
l
o
n

(
k
W
h
L
Þ
/
m
²
/
a
n
)

p
o
u
r

l
'
e
n
s
e
m
b
l
e

d
u

b
â
L
l
m
e
n
L

1
3
,
3

4
,
2

1
8
,
6

7
,
9
3

%
&
'
(
)

C
b
[
e
c
L
l
f

p
l
a
n

c
l
l
m
a
L

A
L
L
e
l
n
L
?

o
u
l

l
n
L
e
r
p
r
e
L
a
L
l
o
n
,

s
v
n
L
h
e
s
e

d
e
s

c
a
l
c
u
l
s
.

x
!
L
e

s
v
s
L
e
m
e

d
'
e
c
l
a
l
r
a
a
e

e
s
L

e
q
u
l
p
e

d
'
u
n

a
r
a
d
a
L
e
u
r

s
'
a
d
a
p
L
a
n
L

a

l
'
l
n
L
e
n
s
l
L
e

l
u
m
l
n
e
u
s
e

r
e
c
u

p
a
r

l
'
e
x
L
e
r
l
e
u
r
e

a
f
l
n

d
'
a
L
L
e
l
n
d
r
e

3
0
0

l
u
x

a
u

n
l
v
e
a
u

d
u

p
l
a
n

d
e

L
r
a
v
a
l
l

c
e
p
e
n
d
a
n
L

l
e
s

c
o
n
s
o
m
m
a
L
l
o
n
s

d
'
e
c
l
a
l
r
a
a
e

o
n
L

e
L
e

c
a
l
c
u
l
e
e
s

e
n

l
'
a
b
s
e
n
c
e

d
e

a
r
a
d
a
L
e
u
r
.

x
!
L
e

b
â
L
l
m
e
n
L

e
L
a
n
L

L
r
e
s

b
l
e
n

l
s
o
l
e
,

l
e
s

c
o
n
s
o
m
m
a
L
l
o
n
s

d
e

c
h
a
u
f
f
a
a
e

s
o
n
L

f
o
r
L
e
m
e
n
L

r
e
d
u
l
L
e
s
.

x
!
n
o
u
s

a
L
L
e
l
a
n
o
n
s

b
l
e
n

l
e
s

o
b
[
e
c
L
l
f
s

d
u

p
l
a
n

c
l
l
m
a
L
.

L
'
u
s
a
a
e

d
u

b
â
L
l
m
e
n
L

(
c
e
n
L
r
e

d
'
a
n
l
m
a
L
l
o
n

l
n
o
c
c
u
p
e

l
a

n
u
l
L

e
L

p
e
u

c
o
n
s
o
m
m
a
L
e
u
r

d
'
L
C
S
)

a
l
n
s
l

q
u
e

l
a

b
o
n
n
e

c
o
n
c
e
p
L
l
o
n

d
e

l
'
e
n
v
e
l
o
p
p
e

n
o
u
s

o
n
L

p
e
r
m
l
s

d
'
a
L
L
e
l
n
d
r
e

l
'
o
b
[
e
c
L
l
f
s

d
e
s

3
0
k
W
h
/
m
²
S
u
.
a
n

e
x
l
a
e
s

p
a
r

l
e

Þ
l
a
n

C
l
l
m
a
L
.

! ! !



Une gestion durable des chantiers

Le Chantier sera piloté, en termes d'impact environnemental, avec des indicateurs permettant la maîtrise de l'ensemble des
actions notamment la gestion des déchets de chantier (tri sélectif, suivi des déchets par des bordereaux de suivi de déchets,
valorisation des déchets) et la limitation des nuisances vis-à-vis de l'environnement et des riverains (bruit, perturbation de
trafic, pollution visuelle, pollution de l'air, de l'eau et du sol). Nous nous engageons sur une charte « chantier à faible
nuisances » qui fixera tous les objectifs environnementaux de l'opération à respecter, concernant la gestion des déchets de
chantier et la limitation des nuisances vis-à-vis de l'environnement et des riverains. Cette charte sera intégrée dans le
dossier d'appel d'offre.
Nous nous fixons un objectif de 70% de valorisation des déchets de chantier.

Vie en œuvre
!
Un document d'informations sera réalisé à l'attention des futurs usagers.
Véritable carnet de vie du bâtiment, ce support regroupera :

x Un volet de sensibilisation pour présenter les qualités des matériaux et des équipements mis en ouvre dans le
bâtiment ;

x des conseils d'utilisation et d'entretien de ces matériaux et systèmes pour assurer leur pérennité sans nuisances;

x des préconisations quant à l'utilisation des systèmes de chauffage, d'électricité et de production d'eau pour
diminuer sensiblement les consommations affiliées à ces postes ;

x des conseils pour le tri des déchets dans un souci de valorisation optimisée ;

x enfin, des recommandations sur le choix du mobilier et des produits d'entretien pour le respect de la qualité de l'air
intérieur.
ASPECTS REGLEMENTAIRES DU PROJET
NOTICE DE SÉCURITÉ INCENDIE
Classement:
Le centre d’animation est un établissement recevant du public de type R, L, et X, de 4è catégorie
recevant moins de 300 personnes. Il ne comporte pas de locaux réservés au sommeil.
Type R : atelier, formation (salle d’art plastique) soit un effectif de 30 personnes selon la déclaration du
maître d’ouvrage et du chef d’établissement.
Type L : réunion, polyvalente, association (salle polyvalente, salle multimédia, répétition, club ados) soit
un effectif de 110 personnes selon la déclaration du maître d’ouvrage.
Type X : salle sportive couverte (arts du cirque) soit un effectif de 30 personnes correspondant à 1
personne /4m2 d’aire d’activité sportive.
En cas de double activité dans un espace, les dispositions les plus contraignantes s’appliquent.
Dispositions constructives:
L’établissement est en cloisonnement traditionnel.
La hauteur du plancher bas du dernier niveau accesible au public est inférieure à 8 mètres.
L’établissement est accessible par les engins de secours depuis la rue Mouraud, la place Mouraud
pouvant être considérée comme un espace libre.
L’établissement dispose d’une façade accessible par une impasse de 8 mètres de large depuis la place
Mouraud.
On notera que pour que les aménagements prévus sur la rue Mouraud conservent ces caractéristiques,
son sens unique devra démarrer depuis la rue de la Croix saint Simon.
L’établissement n’est pas contigu à un tiers. Par mesure conservatoire les parois de l’établissement en
limite de l’accès parking voisin seront CF de degré 2h avec des baies PF de degré 2h.
La structure de l’établissement sera SF de degré 1/2h et les planchers seront CF de degré 1/2h.
Les couvertures seront au minimum de classe T30 et d’indice 2.
Les revêtements de façade sont M2 et équivalent pour les éléments en bois.
La distribution intérieure est obtenue par cloisonnement traditionnel.
Les parois entre locaux et dégagements accessibles au public sont CF de degré 1/2h,.
Les parois entre locaux accessibles au public sont PF de degré 1/2h.
Les parois entre locaux accessibles au public et locaux non accessibles au public classés à risque courant
sont PF de degré 1/2h.
Les locaux à risques moyens sont:
la chaufferie, le TGBT, le local déchets.
La salle de détente du personnel.
La salle de répétition
les vestiaires.
Ils comportent des planchers hauts et des parois Cf de degré 1h avec des blocs-portes CF de degré 1/2h
équipés d’un ferme-porte.
les locaux de rangement de la salle de sport sont ouverts sur l’aire de jeu.
Les salles d’activité accessibles au public ont un effectif compris entre 20 et 50 personnes. Elles
comportent toutes au moins 1 dégagement de 1 up et 1 dégagement accessoire. Les autres locaux
(vestiaires, bureaux etc.) comportent 1 dégagement de 1 up.
Les dégagements et sorties de l’établissement sont les suivants, en tenant compte des effectifs cumulés
du public et du personnel:
Effectif du niveau Effectif cumulé Dégagements Nombre d’UP
R+1 66 2 2 up + 2 up
Rez de Chaussée 91 187 2 3 x 2 up + 1 up
Sous sol 30 2 2up + 1up
Les circulations ont une largeur d’au moins 2up. Il n’existe pas de cul de sac supérieur ou égal à 10
mètres.
L’établissement comprend trois escaliers de 2up:
* deux à l’air libre reliant respectivement le r+1 et le sous-sol au rez de chaussée.
* un intérieur, non protégé, car il est fait application de la distribution traditionnelle et qu’il ne dessert
qu’un niveau en dessous et au dessus du rez de chaussée.
Désenfumage
La circulation située en sous-sol est desenfumée. Elle est séparée de l’escalier par un écran de
cantonnement.
L’escalier intérieur est désenfumé en partie haute.
Les locaux et le hall ne sont pas désenfumés, à l’exception de:
- la salle de sport située en sous sol et faisant plus de 100m2.
Contrairement au PTA, la salle d’art plastique n’est pas désenfumée, l’évacuation de personnes en
fauteuil roulant pouvant s’effectuer par la terrasse.
Règles d’aménagement
Les revêtements des locaux et dégagements sont:
*M4 pour les sols
*M2 pour les parois verticales
*M1 pour les plafonds, avec une possibilité de revêtments M2 ou M3 sur moins de 25% de la surface. Et
M3 pour la salle de sport.
Les cloisons extensibles sont en matériaux M3. la cloison entre le hall et la salle polyvalente respecte la
résistance générale au feu des cloisons.
Le gros mobilier est constitué principalement par la banque d’accueil et le bar. Il ne gêne ou ne rétréci pas
les chemins de circulation, et est réalisé en matériaux M3.
Il n’est pas prévu de rangées de sièges fixes.
Installations techniques
un éclairage d’évacuation réalisé par BAES est prévu dans les circulations et le hall, ainsi que dans la salle
de sport au sous-sol.
Un éclairage d’ambiance réalisé par BAES est prévu dans la salle de sport en sous-sol et dans le hall.
Moyens de secours
Le service de sécurité incendie est assuré par au moins 1 employé.
L’alarme est de type 4.
Les moyens d’extinction sont constitués d’extincteurs portatifs à eau pulvérisée ou appropriés aux
risques.
NOTICE D’ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP
Cheminements extérieurs
Les cheminements extérieurs en périphérie du bâtiment et des TEP sont accessibles et sans obstacles.
Leur largeur est de 1,40 m et leur pente est au plus de 2%, avec des ressauts inférieurs à 2cm. leur
revêtement est non meuble, non glissant, non réfléchissant et sans obstacle à la roue.
En terrasse une rampe à 5% est prévue ponctuellement pour l’accès au module LAB.
Des espaces de manoeuvre sont prévus à chaque point du cheminement où un choix d’itinéraire est
donné.
Les parois vitrées, notamment de la salle de sport, sont repérables à l’aide d’éléments contrastés.
Stationnement
Il n’est pas prévu de parc de stationnement automobile. Toutefois un emplacement sur voie publique
pourrait être réalisé lors du réaménagement de la rue Mouraud.
Accès aux bâtiments et accueil
Le niveau d’accès principal est en continuité avec les cheminements extérieurs.
L’entrée est marquée par le passage couvert extérieur entre la salle de sport et le bâtiment.
Il n’existe pas de système de communication entre le public et le personnel. L’ouverture des portes est
manuelle, elle est effective en position «debout», comme en position «assis»..
Le point d’accueil est identifiable dès la porte d’entrée du bâtiment.
La banque d’accueil est utilisable par une personne en position «debout» comme en position «assis»:
avec un guichet surbaissé.
Circulations intérieures horizontales
Les circulations intérieures ont une largeur de 1,50m au moins.
La taille du hall ne justifie pas l’emploi de dispositifs de guidages particuliers en plus d’une signalétique
directionnelle conforme
Circulations intérieures verticales
Tous les niveaux sont desservis par un ascenseur conforme à la norme NF RN-70.
Les escaliers ont une largeur supérieure à 1,20m entre mains courantes. Leurs marches ont une hauteur
inférieure ou égale à 16 cm, et une largeur du giron supérieure ou égale à 28 cm.
En haut des escaliers un revêtement tactile et visuellement contrasté par rapport du nez de marche est
placé à 50cm de la première marche.
Les premières et dernières marches sont pourvues d’une contremarche de 10cm de hauteur visuellement
contrastée par rapport à la marche.
Les nez de marche sont de couleur contrastée par rapport au reste de l’escalier, non glissants, et sans
débord par rapport à la contremarche.
les mains courantes sont situées à une hauteur comprise entre 0,80 m et 1,00m. Elles se prolongent
horizontalement de la longueur d’une marche au delà de la dernière et de la première marche (sans créer
d’obstacle dans les circulations horizontales). Elles sont continues, facilement préhensibles, et sont
différenciées de la paroi support par un contraste visuel.
Revêtements des parois et des parties communes
Les tapis d’entrée sont de dureté suffisante pour ne pas gêner la progression d’un fauteuil roulant et ne
présentent pas de ressaut.
L’aire d'absorption équivalente des revêtements et éléments absorbants représente au moins 25% de la
surface du hall.
Portes et sas
Il n’existe pas de local pouvant recevoir 100 personnes.
Les portes principales de tous les locaux auront donc une largeur d’au moins 0,90m, et un espace de
manoeuvre sera prévu devant chaque porte et dans le sas.
Les poignées seront facilement préhensibles et manoeuvrables en position «debout» et «assis», et l’effort
d’ouverture sera inférieur à 50N. L’extrémité des poignées sera à plus de 0,40m d’un angle rentrant de
paroi ou de tout obstacle.
les portes vitrées seront repérables ouvertes comme fermées à l’aide d’éléments visuels contrastés.
Equipements, mobiliers et dispositifs de commande et de service intérieurs et extérieurs
La banque d’accueil est repérable grâce à un éclairage particulier et à un contraste de matériaux.
La banque d’accueil et les éventuels équipements de consultation en libre service (borne internet etc.)
sont utilisables en position «assis»; avec hauteur maximale du plan de 0,80m et un vide intérieur d’au
moins 0,30m de profondeur, 0,60m de largeur et 0,70m de hauteur.
Locaux ouverts au public et sanitaires
A chaque niveau on trouve deux cabinets d’aisance aménagés pour les personnes handicapées. Ils
comportent en dehors du débattement de la porte un espace d’usage latéralement à la cuvette, et un
espace de manoeuvre avec possibilité de demi-tour. La surface d’assise de la cuvette est située à une
hauteur comprise entre 0,45m et 0,50m du sol avec une barre d’appui latérale à une hauteur entre 0,70m
et 0,80m du sol, sont équipés d’un lave-main dont le plan supérieur est situé à moins de 0,85m avec un
vide en partie inférieure d’au moins 0,30m de profondeur, 0,60m de largeur et 0,70m de hauteur , et un
dispositif permet de refermer la porte derrière soi une fois entré.
Sorties
Chaque sortie est repérable soit directement soit par l’intermédiaire d’une signalisation adaptée.
Qualités générales du bâtiment
L’éclairage artificiel permettra des valeurs d’éclairement d’au moins:
20 lux en cheminement extérieur
200 lux au droit de la banque d’accueil
100 lux dans les circulations intérieures
150 lux dans l’escalier
En cas de temporisation l’extinction sera progressive.
Etablissements et installations comportant des douches, des cabines d’essayage, d’habillage ou de
déshabillage.
Une douche dans chaque vestiaire de la salle de sport et dans celui du personnel est accessible. Elle
comportent en dehors du débattement de la porte: un siphon de sol, un équipement permettant de
s'asseoir et de disposer d’un appui en position «debout» avec un espace d’usage latéral, des
équipements accessibles en position «assis».
Dispositifs d’information et d’orientation
Ils seront conformes à la charte «Autonomade»
RESPECT DU PLU
Le site du Centre d’Animation se situe dans la zone Urbaine Générale du PLU de la Ville de Paris. Il s’inscrit
dans le secteur «Saint Blaise» qui fait l’objet de dispositions particulières. Les points concernant les
particularités du projet sont les suivantes:
UG.4.2-Energie:
Le recours à la géothermie est autorisé.
UG.4.3-Assainissement:
Le site est situé dans la future zone dʼabattement minimal des eaux pluviales (suppression du rejet vers
égout de la pluie de 4mm ou de 30% de la pluie de 16 mm, notamment par végétalisation - infiltration forcée
interdite). Compte tenu des surfaces imperméabilisées par les TEP, nous prévoyons de mettre en place une
rétention de 20m3 sous les TEP, soit 25% du volume total engendré par un orage décennal.
Note de calcul:
Surface et coefficient de ruissellement Surface et coefficient de ruissellement Surface et coefficient de ruissellement
Coeff Parcelle seule
Toitures:
Imperméable 0,9 231,00 207,9
Végétal < 30cm 0,6 0
Végétal > 30cm 0,4 457,00 182,8
Voierie:
Voirie enrobé 0,9 1 355,00 1219,5
Voirie Evergreen 0,7 0
Terrain de sport 0,3
Espaces naturels:
Champ 0,2
Espaces verts 0,1 0
Total 2 043,00 1 610,20
Surface du bassin (ha) Surface du bassin (ha) 0,20
X Coeff de ruissellement X Coeff de ruissellement 0,79
= Surface active 0,16 Ha
Orage décennal sur 1 heure Orage décennal sur 1 heure Orage décennal sur 1 heure
Pluviométrie 50,00 Mm
Volume de rétention Volume de rétention 80,51 m3
UG.6-Implantation des constructions par rapport aux voies:
le retrait ponctuel de la limite dʼalignement est justifié par l'échappée visuelle vers les terrains de TEP
UG.7-Implantation des constructions par rapport aux limites séparatives:
En limite séparative le Centre dʼAnimation est implanté dans la bande E. Il est à lʼalignement en rez de
chaussée et en retrait en étage afin de limiter lʼimpact sur les vues arrières du 37 rue des rasselins.
UG.10-Hauteur maximale des constructions:
La rue Mouraud est une voie inférieure à 8 mètres. La verticale de hauteur à lʼalignement est donc de
(P=7,75 m) + 4 = 11,75 m, surmontée d’une oblique de pente 1/1 limitée à H= 14,75m. La hauteur maximale
du projet étant elle de 8 mètres.
En limite séparative il n’existe pas de baies constituant l’éclairement premier de pièces principales.
UG.11- Aspect extérieur des constructions et aménagement de leurs abords, protection des immeubles et
éléments de paysage:
La hauteur libre du rez de chaussée est de 3,20 mètres de hauteur libre sous poutre ou linteau.
Il n’existe pas d’édicules techniques ou d’accessoires techniques en couronnement. Les toitures terrasses
sont végétalisées.
Le matériaux dominant est le bois. Les débords de toitures réduisent les risques de salissures suite aux
ruissellements.
U.11.2-Saillies d’éléments de construction:
Les débords de la terrasse du R+1 forment des auvents en saillie au dessus de 3,20 mètres de haut. En
dérogation au débord maximal de 1,20 mètres, il est demandé un débord plus important au droit de la salle
de sport afin de garantir le confort d’utilisation de la salle. ce débord reste dans les limites fixées à l’article
UG.11.3 pour les articles fixes.
UG.12 - Obligations imposées aux constructeurs en matière de réalisation d’aires de stationnement:
Il n’est pas prévu de stationnement pour des véhicules à moteur.
Il n’est pas prévu d’aire de livraison sur le terrain. Une aire mixte livraison/PMR pourrait être prévue dans le
cadre du réaménagement de la rue Mouraud.
Il n’est pas prévu de local dédié au stationnement des vélos. Une aire extèrieure pourrait être prévue dans le
cadre du réaménagement de la rue Mouraud.
UG.13- Espaces libres et plantations:
La superficie S du terrain en dehors de la bande Z est de 869m2. La surface d’espaces libres en pleine terre
est de 604m2 soit 69% de S, mais cette surface n’est pas végétalisée du fait de la présence des TEP. La
surface végétalisée pondérée est de 90 m2, soit 10% de S.
RESPECT DU CODE DU TRAVAIL
Les dispositions prévues au titre de la sécurité incendie et de l’accessibilité sont compatibles avec le code
du travail et s’appliquent également aux espaces de travail du personnel.
Les espaces de travail prolongé et de détente spécifiques du personnel disposent tous d’une vue sur
l’extérieur et de lumière naturelle.
La surface de la salle de détente est supérieure au programme pour permettre l’installation d’un vestiaire
pour le personnel.
NOTE FINANCIERE
ESTIMATION PRÉVISIONNELLE
1 Bâtiment
H.T.
* Structure, GOE, clos et couvert H.T. 1!270!000,00
* Aménagement intérieur H.T. 330!000,00
* Lots techniques électricité et plomberie H.T. 230!000,00
Sous-Total . . H.T. 1 830 000,00
2 Equipements
* Chauffage ventilation H.T. 223!000,00
* Ascenseur H.T. 48!000,00
* Equipements spécifiques H.T. 50!000,00
Sous-Total . . H.T. 321 000,00
3 Adaptations au site
Provision au titre des ouvrages de: H.T.
* Démolitions H.T. 120!000,00
* Terrassements et fondations H.T. 100!000,00
* Dépollution H.T. 95!000,00
Sous-Total . . H.T. 315 000,00
4 Aménagements extérieurs
* Terrains sportifs H.T. 710!000,00
* Autres aménagements H.T. 120!000,00
Sous-Total . . H.T. 830 000,00
valeur novembre 2010
TOTAL H.T. 3 296 000,00
L’estimation a été faite sur la base de ratios de surface ou de linéaires. Elle est compatible avec l’enveloppe
financière du maître d’ouvrage.
Nous souhaitons cependant à nouveau attirer l’attention sur le fait que la provision pour dépollution
correspond à une prestation conforme au préconisations du PAT. Une mission d’investigation
complémentaire assortie d’une mission d’études spécifique nous parait nécessaire pour confirmer cette
option.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful