You are on page 1of 2

La mécréance évidente du Hamas

Dans un discours prononcé le 24 juin, Isma’il Haniyah, le Premier ministre rebelle, a


déclaré que le fait d’affirmer que le Hamas avait établi un émirat islamique dans la bande de
Gaza était de la propagande israélienne destinée à provoquer la peur. Il a ajouté que le Hamas
n’était pas intéressé par l’établissement d’un état islamique (indépendant) dans la bande de
Gaza, et a précisé que la bande de Gaza demeurerait une partie de la Palestine, elle-même
partie inséparable de la nation arabe et islamique : "…Nous ne pensons pas à des émirats
indépendants et nous ne prêchons pas en faveur de fragments de pays et de fiefs…”
(Télévision Al-Aqsa, 24 juin 2007).
Les islamistes du Hamas célèbrent leur victoire à Gaza (P.S.-P)
Le Figaro - 16 juin 2007 (1/6 de page)

[...]
« Khalil Abou Leila, directeur des relations extérieures du Hamas, tranche. « Ces soupçons
d'instauration d'un État islamique sont ridicules, dit-il sur un ton catégorique. Nous n'allons
pas appliquer la charia. La Choura (assemblée décisionnaire religieuse du Hamas) n'a pas pris
de décision en ce sens. Nous ferons juste respecter la loi. Pour l'instant... » [...]
Pris au piège de sa victoire, le Hamas cherche à éviter l’isolement total de la bande de
Gaza
samedi 23 juin 2007
Le Monde
[…]
Pour Ibrahim Ibrach, professeur de sciences politiques à l’université Al-Azhar de Gaza, "la
situation est très certainement irréversible et l’on va assister, petit à petit, à la mise en place
d’un mini-Etat islamique. Les indices sont nombreux".
"Faux ! réplique Salah Al-Bardawil. Nous ne sommes pas des talibans. On ne va pas
appliquer la charia. Nous voulons protéger les droits de l’homme." Ahmed Youssef s’indigne
que l’on puisse comparer les Palestiniens, "peuple ouvert et éduqué" à des intégristes arriérés.
"Nous ne sommes pas des extrémistes, plaide-t-il : nous respectons la démocratie, le
pluralisme, la liberté d’expression. Ici, ce n’est pas le "Hamastan", c’est le "Démocratistan". Il
n’a jamais été question d’un Etat islamique." Une seule préoccupation anime les nouveaux
maîtres de Gaza : rassurer pour renouer le dialogue. Jeudi soir, les brigades Ezzedine Al-
Qassam ont organisé une conférence de presse devant la maison de Mahmoud Abbas et l’ont
fait visiter aux journalistes afin de démontrer qu’aucun dommage, aucune déprédation n’avait
été causé dans la maison d’un président... qui n’est pourtant plus celui de la bande de Gaza.
[…]
envoyé spécial à Gaza - Le Monde, le 22 juin 2007
Gaza : le Hamas annonce l'arrestation
de hauts responsables du Fatah
NOUVELOBS.COM | 15.06.2007 | 14:14
(Reuters)
[…]
"Gaza restera Gaza"
Interrogé sur l'avenir de la Bande de Gaza après cette série de victoires retentissantes, Moussa
Abou Marzouk a déclaré: "Gaza restera Gaza et il n'y aura pas de changement dans son avenir
et (la Bande de Gaza) continuera d'être liée à la Cisjordanie, que (Mahmoud Abbas) limoge le
gouvernement ou non".
Quant à l'éventualité de fonder un Etat islamique dans la Bande de Gaza, le numéro deux du
bureau politique du Hamas l'a jugée "sans fondement". "Nous sommes engagés par les lois
fondamentales et les règles organisant l'Autorité palestinienne", a-t-il assuré.
S'agissant du limogeage d'Ismaïl Haniyeh, Moussa Abou Marzouk a estimé que "cette mesure
complique un peu plus les choses et ne produira aucun résultat". "Le Premier ministre
palestinien continuera très probablement à assumer ses fonctions". […]

En effet, le Hamas à affirmer clairement à la télévision et dans de nombreux articles de presse


qu’il ne souhaitait pas gouverner avec la chari‘a. Ce refus clair de la loi d’Allah est de la
grande mécréance qui fait sortir de l’Islam. Nous, nous désavouons de ce mouvement qui
rejette l’idée d’un Etat Islamique et de ceux qui les prennent pour alliés

Il est clair que le Hamas est un Taghout et un grand ennemi des partisans du Tawhid, il est
donc impératif que le Musulman se désavoue et fasse le tekfir de ces démocrates ainsi que de
leurs soldats et comme Allah dit dans le Qoran : « Les croyants combattent dans le sentier
d'Allah, et ceux qui ne croient pas combattent dans le sentier du Tâghoût. Eh bien,
combattez les alliés du Diable, car la ruse du Diable est, certes, faible. » Sourate 4 verset 76

[5:44] La table servie (Al-Maidah) : « ...Et ne vendez pas Mes enseignements à vil prix. Et
ceux qui ne jugent pas d'après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants. »

[42:21] La consultation (Achoura) : « Ou bien auraient-ils des associés [à Allah] qui


auraient établi pour eux des lois religieuses qu’Allah n'a jamais permises ? »

[5:50] La table servie (Al-Maidah) : « Est-ce donc le jugement du temps de l'Ignorance


qu'ils cherchent ? Qu'y a-t-il de meilleur qu’Allah, en matière de jugement pour des gens
qui ont une foi ferme ? »

[33:36] Les coalisès (Al-Ahzab) : « Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une
fois qu’Allah et Son messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur
façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s'est égaré certes, d'un
égarement évident. »