You are on page 1of 6

Fiche 70 : Dix-huit leçons sur la société industrielle, Raymond Aron

Histoire et évolution économiques

Fiche 70

Dix-huit leçons sur la société industrielle
RAYMOND ARON
Cet ouvrage (Gallimard, 1962, 375 p.) est la reprise de cours professés en Sorbonne en 1955 et 1956. Les quatre premières leçons présentent un caractère très général, définissant la sociologie, confrontant les pensées de Marx, Tocqueville et Montesquieu quant à la notion de progrès et d’évolution sociale. Dans les leçons suivantes, Raymond Aron compare les sociétés industrielles capitaliste et soviétique en cherchant à en dégager les dynamiques.

SOMMAIRE
1. LES SOCIÉTÉS INDUSTRIELLES SONT CARACTÉRISÉES PAR LA RECHERCHE DU PROGRÈS
A ~ La notion de progrès caractérise les sociétés industrielles B ~ La croissance économique nécessite de constants changements industriels

2. LE MODÈLE ÉCONOMIQUE SOVIÉTIQUE CONDUIT AU TOTALITARISME
A ~ La croissance soviétique s’est faite au prix d’énormes sacrifices B ~ Le modèle soviétique s’appuie sur des pratiques totalitaires

3. LE MODÈLE CAPITALISTE CONDUIT À LA DÉMOCRATIE
A ~ Le modèle capitaliste est controversé B ~ Le capitalisme conduit à la démocratie et au ralentissement de la croissance

100 Fiches de lecture : Les livres qui ont marqué le XXe siècle Fiches 63 à 75 1

00h00.com/Bréal Reproduction interdite

l’accumulation du capital importante. au « transfert de la demande d’un secteur à un autre » et à la recherche sans fin du progrès technique. sociologue et écrivain politique français. Raymond Aron Histoire et évolution économiques 1. » • La croissance conduit à de profonds changements sociaux et politiques. 100 Fiches de lecture : Les livres qui ont marqué le XXe siècle Fiches 63 à 75 2 00h00. « Une économie à croissance rapide est une économie en perpétuelle révolution. — Dix-huit leçons sur la société industrielle. Ses écrits sociologiques s’inspirent de la pensée de M. Dans les e e sociétés industrielles apparues aux XIX et XIX siècles. les différences de possibilités techniques étaient médiocres » . • Progrès économique et croissance sont indissociables. Elle conduit inéluctablement à une modification de la répartition des revenus et de la propriété. de la stratification sociale. « l’industrie. 1962 * — Démocratie et totalitarisme. les ouvriers sont concentrés sur leur lieu de travail. Pour Raymond Aron. c’est aussi la recherche continue du progrès et ce faisant de la croissance de la production : « le progrès économique se mesure par la quantité de valeur produite par chaque individu ou […] par l’augmentation des ressources collectives en proportion de la population ». L’organisation de la production. la division technologique du travail y est forte. « Entre l’Antiquité et le monde d’hier.Fiche 70 : Dix-huit leçons sur la société industrielle. L’entreprise y est radicalement séparée de la famille. Ce qui distingue les sociétés industrielles des sociétés antérieures. B ~ La croissance économique nécessite de constants changements industriels • La croissance nécessite une évolution des structures économiques. Les sociétés industrielles sont caractérisées par la recherche du progrès A ~ La notion de progrès caractérise les sociétés industrielles Raymond ARON Philosophe. des institutions. la croissance est donc « une transformation qualitative dont les résultats sont mesurables ». de Tocqueville. les évolutions étaient plus lentes. la répartition de la main-d’œuvre. R. [est] la forme de production la plus caractéristique ». Elle ne se distingue pas réellement du développement. Aron (1905-1983) s’est opposé avec force aux régimes socialistes qu’il considérait comme antidémocratiques. 1965 — Les étapes de la pensée sociologique. doivent donc sans cesse évoluer pour permettre de répondre à la demande ou d’accroître la productivité du travail. chaque génération cherchait simplement à vivre comme la génération précédente. Produire davantage ne peut conduire qu’à « la saturation successive des différents besoins ». la grande industrie. car elle le suppose ou l’entraîne.com/Bréal Reproduction interdite . Weber et de celle de A. 1967 • Avant la révolution industrielle.

il ne permet pas efficacement de développer l’agriculture. Les prix ne sont que le reflet d’une volonté politique et n’ont aucun rôle de régulation.Fiche 70 : Dix-huit leçons sur la société industrielle. Le mode de régulation planifié suppose en effet que l’État soit omnipotent puisqu’il fixe une règle valable pour tous les citoyens. le jugement est tout autre. c’est-à-dire les incitations à produire comme les primes au rendement et sanctionne toutes les défaillances. à échéance. 100 Fiches de lecture : Les livres qui ont marqué le XXe siècle Fiches 63 à 75 3 00h00. Pour développer une grande industrie. En revanche. le rythme d’expansion de leur industrie lourde reste encore supérieur à celui des États-Unis. Les planificateurs ont d’abord cherché à créer une base de puissance en édifiant une industrie lourde. B ~ Le modèle soviétique s’appuie sur des pratiques totalitaires n La planification centrale de l’économie exclut la démocratie politique. les Soviétiques ont développé l’urbanisation au prix de déplorables conditions de logement. En 1955.com/Bréal Reproduction interdite . » n Le modèle soviétique est à la fois le résultat de la planification et des circonstances. Si le système peut aisément s’appliquer à la grande industrie. La répartition de la main-d’œuvre comme celle des investissements ne peuvent jamais bien correspondre à la demande. Cette croissance quantitative dissimule en réalité des phénomènes qualitatifs de grande ampleur. multipliant environ par dix leur production industrielle. si l’objectif majeur du système économique est de renforcer la puissance de la collectivité. déterminera le succès ou l’échec du système soviétique au point de vue économique. n Ce système manque d’efficacité. » Dès le départ. Comme il fallait à tout prix rattraper l’économie capitaliste. De 1928 à 1955. c’est l’évolution dans l’agriculture ». planification et collectivisation ont montré leurs limites. au prix d’une brutale chute de la production agricole conduisant à une famine en 1932-1933. il a été décidé de collectiviser l’agriculture. « Si le but principal d’un système économique est d’élever le plus rapidement possible le niveau de vie de la population. La priorité accordée à l’industrie de base rendant impossibles les échanges entre les villes et les campagnes. Il impose un mode de vie. Elle s’est essentiellement réalisée grâce à une collectivisation forcée et à de brutaux transferts de population des campagnes vers les villes. « L’économie soviétique a abouti à un ordre de priorité comparable à celui que nous appliquons dans le cas de l’économie de guerre. ils ont sacrifié leur consommation et ont vu baisser leur niveau de vie. Il impose une idéologie et fait de la croissance économique un objet de foi. le commerce ou la construction. Il multiplie les « incentives ». le système a été peu efficace. ils ont mobilisé une main-d’œuvre de plus en plus importante car sa productivité restait faible. Raymond Aron Histoire et évolution économiques 2. « ce qui. Or. les Soviétiques ont réussi à élever leur pays au second rang mondial. Le modèle économique soviétique conduit au totalitarisme A ~ La croissance soviétique s’est faite au prix d’énormes sacrifices • La croissance économique soviétique est la plus forte du monde mais elle est déséquilibrée. même si celui-ci ne peut pas toujours correspondre aux aspirations de l’ensemble de la population.

il est probable que les revendications sociales s’accroissent fortement. « il n’est pas démontré que le régime qui produit le plus soit à d’autres égards le plus désirable. 100 Fiches de lecture : Les livres qui ont marqué le XXe siècle Fiches 63 à 75 4 00h00.Fiche 70 : Dix-huit leçons sur la société industrielle. À terme. Raymond Aron Histoire et évolution économiques Pour Raymond Aron. il n’est pas démontré que le régime le plus équitable soit en même temps le plus efficace ». car il sera de plus en plus difficile d’imposer des privations à la population au fur et à mesure du temps.com/Bréal Reproduction interdite . La question se pose donc de savoir si le régime soviétique pourra longtemps maintenir son système.

Il repose bien sur une forme d’exploitation de la main-d’œuvre mais cette exploitation est à relativiser dans la mesure où la plus grande partie des profits réalisés par les entreprises est réinvestie et retourne ainsi dans les différents secteurs de l’économie.Fiche 70 : Dix-huit leçons sur la société industrielle. aussi bien par leurs statuts que par leurs dimensions. car ni « l’insuffisance du pouvoir d’achat créé au fur et à mesure de la croissance économique. plus difficile de changer l’organisation de la production. « Toute société industrielle est. « Il serait plus difficile de modifier l’importance relative des différents secteurs de l’économie. • Ce modèle se caractérise par une grande diversité des formes de pouvoir. Cette diversité assure en outre au système capitaliste une plus grande flexibilité. ni « l’idée du rendement décroissant du capital » ne peuvent être démontrés. en France. de l’autodestruction du capitalisme. plus difficile d’élargir les dimensions des entreprises dans un système où les lois sociales s’efforcent de protéger l’individu contre les hasards de l’existence. Si l’essentiel de la plus-value ne revient pas aux capitalistes mais sert à élargir l’appareil de production. ce système n’a rien d’immoral. d’origine marxiste. en Belgique et en Allemagne. plus les besoins en main-d’œuvre qualifiée s’accroissent. obligée d’invoquer des idées égalitaires. L’importance des 100 Fiches de lecture : Les livres qui ont marqué le XXe siècle Fiches 63 à 75 5 00h00. Raymond Aron Histoire et évolution économiques 3. L’entreprise capitaliste ne peut jamais être hégémonique. Les marchés extérieurs. la diminution du temps de travail. l’État est conduit à nationaliser certaines entreprises. L’idée. Cette « socialisation des économies européennes » ne peut que conduire à un ralentissement de la croissance. par suite d’une répartition de plus en plus inégalitaire des revenus ». est plutôt un mythe. Avec le temps. l’action correctrice de l’État tendent à orienter la production elle-même et constituent autant de contre-pouvoirs. B ~ Le capitalisme conduit à la démocratie et au ralentissement de la croissance • La qualification accrue de la main-d’œuvre conduit inexorablement à des aspirations égalitaires. à modifier la législation sociale et fiscale. il génère effectivement des inégalités. Les types de propriétés et d’entreprises sont en réalité multiples.com/Bréal Reproduction interdite . le comportement des consommateurs. Reposant sur la propriété privée des moyens de production. Plus la production se complexifie et intègre de valeur ajoutée. Le modèle capitaliste conduit à la démocratie A ~ Le modèle capitaliste est controversé • Le modèle capitaliste peut faire l’objet de vives critiques. l’action des syndicats ouvriers. à intervenir davantage dans l’économie. » L’importance des transferts sociaux risque par ailleurs de démotiver les travailleurs car les revenus ne seraient alors plus différenciés en fonction des efforts fournis. le plein emploi constituent des valeurs de plus en plus partagées qui aboutissent à une intervention accrue de l’État. • La démocratie conduit à la socialisation de l’économie et au ralentissement de la croissance. parce qu’elle est fondée non pas sur des inégalités de statut. sur l’hérédité ou sur la naissance. » La réduction des disparités de revenus. plus particulièrement dans les sociétés européennes comme en Grande-Bretagne. d’une certaine façon. mais sur la fonction remplie par chacun. pour des raisons d’ordre politique plutôt qu’économique.

au fur et à mesure qu’il vieillit. L’évolution historique a confirmé une grande part des remarques de Raymond Aron. Progressivement.com/Bréal Reproduction interdite . Aron. l’économie soviétique s’est écroulée. En revanche. « Le capitalisme risque de se paralyser lui-même. Raymond Aron Histoire et évolution économiques prélèvements opérés sur les entreprises peut enfin peser sur leurs investissements. » CONCLUSION Cette série de cours est plus qu’une réfutation du marxisme et du système soviétique.Fiche 70 : Dix-huit leçons sur la société industrielle. incapable d’assurer le passage d’une croissance extensive à une croissance intensive. 100 Fiches de lecture : Les livres qui ont marqué le XXe siècle Fiches 63 à 75 6 00h00. Presque dans le même temps. la croissance économique des pays capitalistes s’est ralentie et l’Europe cherche encore l’issue d’une crise structurelle. le désengagement de l’État dans les pays capitalistes infirme en partie la thèse de R.