You are on page 1of 32

Institut spécialisé en Gestion et

d’Informatique

Département Informatique

TSTRI: Technicien Spécialisé en Technique des Réseaux informatique

Rapport du Stage :
Serveur Fichier SAMBA

Réalisé par :
Encadré par :
 MONASSIR Med Charaf
- Mr. Jawad
ERROUGUI

- Mr. Lahcen
ASSLN
Rapport deANNEE
stage de fin
20010-2011
de Formation

Sommaire
Sommaire ........................................................................................................................2
Remerciement .................................................................................................................4
Introduction Général ................................................................................................5
Partie 1 : présentation de l’entreprise ENCG
1. Introduction ..................................................................................................

....6
2. L’organigramme de l’ENCG

..................................................................................7
3. Etude de l’existant

.............................................................................................8
Partie 2 : Présentation théorique du travail effectué
1. Introduction ..................................................................................................

....9
2. Service

SAMBA ................................................................................................10
3. Pourquoi samba ?

............................................................................................11
4. Comment on accède aux partages ?

...................................................................11
5. L’utilisation d’http pour simplifier l’accès aux partages

.........................................11
6. Les permissions

...............................................................................................12

30
7. Conclusion .....................................................................................................

.12 Rapport de stage de fin
de Formation
Partie 3 : présentation des taches réalisées « pratique »
1. Introduction ..................................................................................................

..13
2. Protocole SMB

.................................................................................................13
3. Les requêtes entre client serveur

.......................................................................14
4. Préparation du serveur fichier
...........................................................................18
5. Installation service samba

.................................................................................18
6. Création des utilisateurs

...................................................................................19
7. Création l’architecture des répertoires partagés

..................................................19

8. Affectation des utilisateurs au répertoire où ils ont l’accès

...................................20
9. Teste d’accès

...................................................................................................21
10. Partagé des données et récupérés d’autres

.......................................................22
11. L’utilisation d’u page web pour accéder

............................................................23

Partie 4 : sauvegarde avec ARECA

30
1. Définition du logiciel

............... Rapport de stage de fin ..........................................
............... ................24
de Formation
2. Pourquoi utiliser areca ?

...................................................................................24
3. Installation d’areca

..........................................................................................25
4. Présentation d’interface graphique

....................................................................26
5. Travail effectué

...............................................................................................27
6. Les stratégies

..................................................................................................28
7. Conclusion ..................................................................................

....................29
ANNEX
Webographie

30
Rapport de stage de fin
de Formation
REMERCIMENT

Il est pour moi un grand plaisir d’avoir eu à saisir cette rare
occasion pour formuler mes
Profonde gratitude et mes hautes considérations à toutes les

personnes.

J’aimerais adresser mes remerciements à Tout le corps

enseignant de l’institut spécialisé de

Gestion et d’Informatique ISGI, et spécialement à nos

formateurs MR JAWAD ERROUGUI, Mr MUSTAPHA EL

QASSIMY pour la qualité de leurs

Enseignements et leur soutien durant ma formation.

Aussi un grand merci à Mr LAHCEN ASSLN et Mr ACHRAF

AHMINI qui m’ont bien conseillé et

Encadré ce projet.

Enfin je tiens à remercier spécialement, Mr le Directeur SIDI

MED RIGAR de l'Ecole Nationale de Commerce et de Gestion qui

ont bien voulu nous accorder la possibilité de passer un stage au

sein de son établissement.

30
Rapport de stage de fin
de Formation
Introduction Général
Dans le cadre de la politique d’adaptation de la formation professionnelle aux exigences
du marché de travail, l'OFPPT prend chaque année des mesures visant l’amélioration de la
qualité de la formation dispensée dans ces établissements. Parmi ces mesures, l’institution
des stages au milieu professionnel sert au profit des stagiaires à atteindre les objectifs
prioritaires, découvrir le monde de travail, confronter les méthodes et les techniques
enseignées avec la pratique en vigueur au sein de l’entreprise, établir une relation plus
étroite entre les établissements de formation et leur environnement économique en vue de
rechercher la meilleure adaptation entre la formation et les besoins de marché d’emploi,…
etc.

Nulle personne ne peut nier donc l’obligation d’un stage pratique après une longue
durée de formation théorique. C’est pour cela, il convient de signaler l’importance de ce stage
qui ressemble un fruit juteux plein d’informations et données, susceptible de mettre en œuvre
tous les concepts et les théories relatives aux matériaux et systèmes informatiques. Puisque
nous sommes des Techniciens Spécialisés en Techniques des Réseaux Informatiques (TS-
TRI), au sein de l’Institut Spécialisé de Technologie Appliquée NTIC2, et dans le cadre de la
première confrontation de la vie professionnelle, nous avons pu effectuer le stage de fin de
formation, ce dernier pas de notre formation nous a permis d’investiguer et découvrir le
monde informatique. Autrement dit, notre stage est focalisé essentiellement sur les thèmes :
 Serveur partage Fichiers et d’imprimante avec une sauvegarde automatique,
 Application Honolulu

30
Partie 1 : présentation de l’entreprise « ENCG »
1. Rapport de stage de fin Introduction :
de Formation
L’ENCG-Marrakech est un établissement d’enseignement supérieur relavant de
l’Université Cadi Ayyad ouvert en septembre 2004. En parfaite adéquation avec l’esprit de la
charte nationale d’éducation et de formation, elle s’inscrit dans le dynamisme des efforts de
développement de cette université et s’intègre dans le projet de renforcement de son
ouverture sur son environnement socio-économique.
Parmi les 16 régions du Royaume, la région de Marrakech- Tensift-El Haouz est
en perpétuelle expansion. Elle connaît un essor économique et social des très importants et
qui ne cesse de lancer des défis sérieux aux différents intervenants dans la gestion du fait
local.
Sur le plan de l’enseignement et de la formation, la région a connu depuis une
vingtaine d’années une mutation considérable concrétisée par l’implantation de l’Université
Cadi Ayyad qui est aujourd’hui parmi les plus prestigieuses du Royaume. Son impact sur les
tissus économiques et sociaux locaux et nationaux est très large. La qualité de ses
chercheurs et leur présence dans un grand nombre de manifestations culturelles et
scientifiques nationales et internationales la mettent au-devant de la scène dans le domaine
de la recherche scientifique.
C’est dans ce contexte que l’ENCG-Marrakech est venue renforcer et enrichir l’offre de
l’UCAM en matière de formation. Elle a pour mission la formation initiale, la formation
continue et la recherche dans les domaines des sciences et techniques du management
moderne, dans le but de répondre aux besoins et attentes des opérateurs privés et publics
locaux et nationaux en encadrement et en compétences de haut niveau.
L’ENCG- Marrakech, qui est en même temps membre du réseau national des ENCG,
est habilité à assurer la préparation et la délivrance des diplômes nationaux suivants :
 Diplôme des écoles nationales de commerce et de gestion
 Master fondamental
 Mastère spécialisé
 Diplôme national d’expert-comptable
 Doctorat

30
2. Rapport de stage de fin L’organigram
de Formation
me de L’ENCG :

30
Rapport de stage de fin
de Formation

3. Etude de l’existant : Réseau local de
l’ENCG
Depuis quelques années, la technologie de l’information ne cesse de s’imposer dans
l’administration marocaine. Dans ce sens, l’ENCG Marrakech a adopté une politique de
modernisation et de réforme, cette stratégie de modernisation vise en particulier, l’innovation,
l’ouverture aux nouvelles technologies de l’information, l’amélioration de la qualité des
services et le renforcement de la sécurité
Le réseau de l’ENCG est un réseau Ethernet commuté à 100Mb/s, il est basé sur la
topologie en étoile Switch (D-link). Des câbles UTP cat 5E
• Coté client : ENCG dispose d’un parc informatique de plus de 70 postes de travail de
type Pentium ® Dual Core E5400 @ 2 ,7 GHZ, 2Go de RAM et 320 Go HDD, repartie
sur deux site.
• Coté Serveur exposé sur Internet :

Serveur RAM HHD CPU

HP ProLiant 6 Go / 144 Go Intel Xeon
ML350 max E5520 /2.26
GHz

HP ProLiant 8Go ( installé) / 3*146 Go –hot – 1*Intel Dual-
ML370 G5 64 Go(max)- swap-Serial core Xeon
DDR II SDRAM- attached SCSI 5160/3GHz
ECC avancé (à deux
-533 MHz-PC2- noyaux)
5300
Serveur fichier 3Go 500Go 3Ghz

Le réseau local de l’ENCG se compose de trois grands réseaux
 Zone DMZ (réseau des serveurs 192.168.30.0 /24) :
Le réseau des serveurs il contient quatre serveurs exposés sur internet WEB,
FTP, Mail, et serveur qui héberge une bibliothèque pour les étudiants de
l’ENCG, ce réseau demande une sécurité très élevés il est protégé par firewall
et aussi au niveau Local avec la climatisation pour froidissaient les serveurs
30
Rapport de stage de fin
de Formation

 Réseau de l’administration :
C’est le réseau sur lequel on a travaillé il contienne environ de 20 machine ils
ont besoin d’un serveur fichiers pour centralisé les données et aussi pour les
sécurisé
 Réseau des salles informatiques :
C’est le réseau « publique » où il y a l’accès à tous les étudiants de l’ENCG
 Réseau publique :
Les adresse publique de l’ENCG c’est les adresse qui appartienne au sous réseau
196.200.176.160 /27

30
Schémas d’architecture réseau de l’ENCG :
Rapport de stage de fin
de Formation

Partie 2 : Présentation théorique du travail
effectué
1. Introduction :
Après les réunions avec les encadrant Mr ASSLN et Mr AHMINI, pour discuter les besoin
demander on a vu que le partages des donnés utilisé c’est le partage simple l’accès pour tout
le monde qui ont le contrôle total c’est pour cela on a proposé de centralisé le partage dans
un seul serveur de fichier qui va être sécurisé et limite les accès des utilisateurs aux
quelques partages.
Les idées final proposé par les encadrant et les stagiaires :
• Serveur fichier avec un système d’exploitation libre

• Accès aux partages avec n’importe qu’il système d’exploitation (win, Mac,
Linux…)

• Une sauvegarde automatique avec ARECA.

• Accès sécurisé par un mot de passe aux partages.

• Chaque utilisateur a l’accès aux trois répertoires partagés.

• Création des lecteurs réseaux sur les machines des utilisateurs pour
simplifier l’accès

• Création une page Web pour les utilisateurs itinérants

2. service SAMBA : Samba 3.4.0
C’est un logiciel libre et open source, développé par Andrew Tridgell,
il permet de créer des partages accessibles sur le réseau via n’importe quel
système d’exploitation.
L’avantage de cet outil c’est qu’il est simple et offre une meilleure
sécurité pour les partages.
30
Samba utilise le protocole SMB (Server Message Block), il tourne sur
la pile TCP/IP port Rapport de stage de fin 445. C’est un protocole
permet de partager de Formation des ressources (fichiers
et imprimantes) sur des réseaux locaux, ce qui rend les partages sous Samba
accessible par n’importe quel système d’exploitation.

3. Pourquoi samba ?
Le choix du service samba et venu après la visite du réseau local qui utilise des différentes
Platform système d’exploitation (Windows, Linux, Mac …)

4. Comment on accède aux partages :
Pour simplifier l’utilisation on va créer trois lecteurs réseau qui point vers les répertoires
partagés sur le serveur par exemple pour l’utilisateur du groupe informatique :
• Lecteur X nommé (Administration)
• Lecteur Z nommé (Gr. Informatique)
• Lecteur s nommé (A. user)
Dans la 1er tentative d’accès aux partages un Nom d’utilisateur et un mot de passe sera
demander si l’utilisateur et authentifiera dans un seul il aura l’accès aux autres partages sans
besoin d’une nouvelle authentification,
Remarque :
Un seul utilisateur pour accès au serveur fichiers à partir de la même session si un autre

utilisateur veut accéder aux partages il doit fermer la session et ouvrir une autre.

5. L’utilisation du http pour simplifie
l’accès aux partages :
Pourquoi on a implémenté une page web avec des liens UNC qui point vers les partages
c’est seulement pour remplacer les lecteurs réseau dans le cas où l’utilisateur à changer la
machine on a donné une possibilité simple pour accéder au partages
Remarque :
30
Pour que la page web puisse basculer à l’explorateur l’utilisateur doit obligatoirement

utiliser « l’explorateur Rapport de stage de fin Internet » de Microsoft

de Formation

6. Les permissions :
Pour avoir une possibilité de Télé-verser et de télécharger les données à partir du serveur
chaque utilisateur doit avoir permission « lire/écrire » dans le serveur, mais le problème c’est
que chaque utilisateur doit être propriétaire sur les données qu’il a partagé avec les autres,
c’est pour cela chaque utilisateur sera obligé de couché la case « Lecteur seule » dans
propriété du fichier qu’il a partagé pour que les autre ne puissent pas supprimer ou modifier
le fichier.

7. Conclusion
Pour conclure la présence d’un serveur partage fichiers dans le réseau de l’administration est
obligatoire, car le type des données qui circule dans ce réseau est très confidentiels (Notes
des examens, Notes des semestres, les rapports de l’administration …), avant ils sont
partagé avec le partage simple avec l’accès pour tout le monde et ils ont contrôle total !!
Ainsi que la disponibilité des données a une relation avec la présence des personnes
propriétaires si leurs machines sont éteintes les autres ne puissent pas récupérer les
données pour continuer le travail, ou bien si leurs machines sont tombées en panne les
données seront perdues.
C’est pour cela après la première réunion, la proposition d’un serveur fichier était accorder
par tous l’équipe informatique, pour centralisé les données et les sécurisés.
Et aussi une sauvegarde périodique de toutes les données du serveur dans un autre
emplacement soit sur le même serveur soit sur un serveur distant grâce à le logiciels ARECA
du sauvegarde on peut sauvegarder les données dans un autre serveur comme ça dans le
cas où une données perdu on peut la récupéré.

30
Il y a une autre sauvegarde c’est celle du serveur le dossier « /etc/samba/ » et l’architecture
des répertoires partagé dans le cas où le serveur
Rapport de stage de fin
lui-même tombe en panne on peut le
reconstruire rapidement
de Formation

30
Rapport de stage de fin
de Formation
Partie 3 : Présentation pratique des tâches
réalisées :
1. Introduction
Dans cette partie, je vais présenter les taches réalisées sur terrain qui sont déjà encours
d’utilisation par les clients du réseau de l’administration, un serveur de partage fichiers et
d’imprimante est installé au niveau du réseau (192.168.10.0 /24) réseau d’administration qui
a trois grand répertoire partagé

Chaque utilisateur a l’accès au trois répertoire (partage-Administration, un de trois groupe et
son répertoire personnel)

2. Protocole SMB :

Le protocole SMB signifie Server Message Bloc, il est utilisé pour le partage de fichiers et
d’imprimantes entre ordinateurs. Son histoire remonte à 1985 et a été définit au départ par
IBM. On le connait mieux maintenant sous le nom de CIFS (Common Internet File System).
Le protocole SMB peut être utilisé sur de nombreux autres protocoles de niveaux inférieurs,
mais son utilisation la plus courante reste avec NETBIOS (Network Basic Input Output
System). Lui-même utilisant TCP/IP, dans ce cas on le nomme netbt (NETBIOS over
TCP/IP).

30
Rapport de stage de fin
de Formation

3. Les requêtes entre client-serveur :
En général les requêtes échanger entre un serveur fichier Samba et un client sont de type
« demandes – réponses »
 Etablissement d’une session :
Pour commencer ; le client interroge le serveur pour obtenir une session NetBIOS. Le client
envoie son nom NetBIOS encodé au serveur SAMBA, celui-ci écoute les connections sur le
port TCP 445.
Le serveur reçoit le nom NetBIOS et réponds avec un paquet de session NetBIOS pour
valider la session. Le client entre ensuite dans l’établissement de la session. NetBIOS, c’est-
à-dire l’identification du client sur le serveur SAMBA.

30
Rapport de stage de fin
de Formation
Négociation des protocoles :
Le client envoie une requête «SMB negprot-reqeust » (negprot pour « negociate
protocol »). Le client donne une liste des versions du protocole SMB supportées.

Ensuite le serveur envoie une requête de réponse « SMB negprot-response ». Cette
requête contient des informations telles que :
• Nom de domaine SMB,
• Nombre maximum des connexions acceptées.
• Les versions de protocole SMB supportées

Capture par Ethereal

30
Rapport de stage de fin
de Formation
Après la négociation de protocole, le client procède à une identification en utilisateurs ou
partage (user identification / share identification) :
Share identification : (share Level), ce modèle de sécurité associe un mot de passe à une
ressource partagée du réseau. L’utilisateur se connecte à la ressource simplement avec un
mot de passe
User identification : (user level). Ce modèle de sécurité est une implémentation améliorée
du premier. Il consiste à associer un couple (login et mot de passe) à une ressource
partagé, ainsi, si une personne souhaite accéder a cette ressource, il doit connaitre le login et
mot de passe. Ce modèle de sécurité est utile pour savoir qui fait quoi.

L’étape suivante de l’ouverture de session sur le serveur SAMBA ça passe à partir de la
requête « sesssetupX - request» (session setup and X).
Le client envoie un couple LOGIN / Mot de passe parce qu’on a utilisé USER
IDENTIFICATION au serveur qui refuse ou autorise la connexion avec une requête de
réponse « sesssetupX response ».

sessetupeX request :

30
Rapport de stage de fin
de Formation

sesssetupeX response :

o Quand le client a terminé avec la négociation et l’identification, il envoie une
requête « TconX » (Tree connect and X) pour spécifier le nom réseau de la ressource
qu’il veut accèder :
TconX Request :

Tconx – response :

30
Rapport de stage de fin
de Formation

4. Préparation du serveur fichier :
Le serveur fichier doit avoir un espace mémoire large, c’est pour cela on a utilisé un
ordinateur avec disque dur de 500Go partitionné en deux « 200 Go pour système 300Go
données » c’est suffisante par rapport aux données partagé.
Platform système c’est Ubuntu 9.10,

5. Installation service samba
L’installation du service SAMBA c’est facile grâce à « Gestionnaire de paquet synaptic »,
téléchargements des packages nécessaires pour l’administration graphique du service
samba :
Figure1

Après le téléchargement et l’installation du service samba une console graphique s’ajoute
pour l’administration et configuration du serveur samba Figure 2 :

30
Rapport de stage de fin
de Formation

6. Création des utilisateurs
La création des utilisateurs Samba ça passe soit par graphique soit en ligne commande et la
dernière et plus efficace
Useradd –b /dev/null –d /dev/null –s /sh/bin –c commentaire nom-user

-b /dev/null: pas de répertoire de base pour le répertoire personnel du compte d’utilisateur
-d /dev/null: pas de répertoire personnel pour le compte d’utilisateur
-s /sh/bin : Interpréteur de commandes initial pour le compte d’utilisateur
-c commentaire : pour définir le champ “GECOS”
Nom-user : nom du nouvel utilisateur

Les utilisateurs qu’on a créé on ne veut pas qu’ils soient présent dans le système c’est pour
cela on n’a pas créé des répertoires de base personnel pour chaque utilisateurs

7. Création l’architecture des
répertoires partagés :
L’architecture des répertoires se compose essentiellement de :

 Les répertoires personnels :

30
Rapport de stage de fin
de Formation

8. Affectation des utilisateurs aux
répertoires ou ils s’ont l’accès :
Après la création et le partage de l’architecture des répertoires partagé à partir de la console
« configuration du serveur samba » Figure1 on a partagé les dossiers et aussi affecter les
utilisateurs samba qu’ils ont l’accès au répertoire

Figure1 :

On va prendre l’exemple1 :
utilisateur « TEST » qui a l’accès au répertoire « partage-Administration »

30
9. Rapport de stage de fin Teste
de Formation
d’accès :
Comme il est signaler dans la partie 2 chaque machine sera configura avec trois lecteurs
réseaux ces derniers point vers un des trois répertoires voir Figure 2 :
Figure 2

Utilisateur « test » demande un accès une page d’authentification sera afficher demande le
« nom et mot de passe » :
Après l’authentification si l’utilisateur est
validé il aura l’accès dans les autres
lecteurs sans besoin d’une nouvelle
authentification

Remarque :
Si l’utilisateur Test veut accéder au répertoire de quelqu’un d’autre ce message sera affiché :

30
10. Rapport de stage de fin Partagé des
de Formation
données et récupéré d’autres :
Pour partager une ressource généralement des fichiers ou bien tout un dossier, il suffit de
faire copier-coller dans le lecteur réseau où vous le souhaite, comme ça tous les autres
membres ou bien les utilisateurs qu’ils ont l’accès au même lecteur puissent voire votre
données
Si on veut que nos données soient en lecture seule aux autres utilisateurs dans la
« propriété du fichier » on couche la case « lecture seule » et comme ça personne ne peut
supprimer ou modifier nos données, seulement la lecture c’est-à-dire ils peuvent récupérer
(copier) le fichier mais l’original reste le même.

30
Rapport de stage de fin
de Formation

11. Utilisation du page web pour
accéder:

Cette page web est créés pour simplifie l’accès aux utilisateurs itinérants, ou qui ont changé
la machine, on a ajouté cette taché pour simplifier l’accès, il suffit d’entre au Lien URL
« http://fs.encg.ucam.ac.ma » et de cliquer sur le nom correspondent et la boite de sécurité
s’ouvre pour demander l’authentification (Nom d’utilisateur et Mot de passe)
L’utilisation d’internet Explorer est obligatoire.
Remarque :
L’enregistrement de ressource « A » a était ajouté dans le serveur DNS de l’ENCG pour que
l’utilisateur avoir la résolution DNS (fs.encg.ucam.ac.ma = 192.168.10.20)
30
Rapport de stage de fin
de Formation

Partie 4 : sauvegarde avec areca
1. Définition du logiciel :
Areca est un logiciel de sauvegarde de fichiers qui peut être exécuté sur Windows ou linux, il
crée des copier de sauvegarde (qui peut être crypté et compressé) de vos fichiers et les
stocke sur des disques externe, Pen-drives, serveurs FTP/FTPs, SFTP,…
Areca est aussi capable de déclencher des actions supplémentaires, comme le stockage
d’un rapport de sauvegarde sur votre disque dur, l’envoyer par e-mail, lancement de scripts
Shell avant ou après votre sauvegarde, enfin areca soutient Incrémentielle, différentielle et
des sauvegarde complètes.

2. Pourquoi Utiliser areca ?
Areca est facile à utiliser: une fois que vous avez défini les paramètres de votre sauvegarde,
ils peuvent être lancés par un simple clic.
Areca fournit également tous les outils nécessaires pour gérer vos archives:
• Backup
• Archives de récupération (avec ou sans les fichiers supprimés): ensemble des
archives ou des fichiers individuels peuvent être facilement récupérées
• Archives de fusion: contigus archives incrémentales peuvent être fusionnées en une
seule archive pour économiser l'espace de stockage
• suppression Archives
• Explorer l'histoire: les différentes versions d'un fichier donné peut être consulté et
restauré
• explorateur d'archives: les fichiers peuvent être recherchées auprès de vos archives
En outre, à la fois une interface utilisateur graphique (utile pour les tâches d’administration
générale) et une interface de ligne de commande (qui peut être utilisé avec un logiciel
d’ordonnancement des tâches) sont fournis.

30
Rapport de stage de fin
de Formation
3. Installation areca :
Pour installer areca sous Ubuntu il faut télécharger « linux-gtk-32.tar.gz », décompressé le,
aller dans le répertoire et en ligne de commande il faut modifier la permission de certain
fichiers :
 Chmod a+x areca.sh check_version.sh
 Chmod a+x –v bin/*
Ensuite, pour le lancer l’interface graphique il faut installer package de JRE java pour
l’utilisation graphique et avec la commande
 ./areca.sh
La console areca s’afficher pour configurer sauvegarde ou bien applications → accessoire.

30
4. Présentation d’interface graphique :
Pour ajouter une Rapport de stage de fin sauvegarde avec areca dans
l’onglet Edition → de Formation Nouvelle Cible et la console
suivante s’affiche :

L’onglet Général c’est la plus importante car là où il y a les éléments nécessaires pour la sauvegarde,
comme il est présenté dans figure 1 :
• Nom de la cible : c’est le nom du répertoire qui sera créés dans le serveur FTP par exemple là
où les données seront stocké
• Stockage : détermine l’emplacement de la sauvegarde soit en local soit dans un serveur
FTP/FTPs sécurisé ou bien SFTP (FTP avec SSH)
• Nom d’archives : c’est le nom du répertoire ou sous répertoire par défaut areca nomme les

archives par rapport aux dates

30
• Mode de stockage : il y a trois Mode de
Rapport de stage de fin
stockage la plus utilisé c’est Standard
de Formation
 Standard : un nouveau dossier sera créé a chaque nouveau sauvegarde il ne
contiendra que les fichiers modifié depuis la dernière sauvegarde.
 Delta : même chose que standard sauf que maintenant le dossier ne
contiendra que les PARTIES des fichiers modifié depuis la dernière sauvegarde.
 Image : dans notre cas c’est la plus convenable par ce que une seule
archive sera créée et mise à jour à chaque archivage.
Remarque :
Pour plus d’information sur Guide d’utilisation visité ce lien « http://www.areca-
backup.org/documentation.php »

5. Travail effectué
Pour répondre au besoin du l’entreprise et pour ajouter une sécurité aux données on a
ajouté une sauvegarde automatisé pour la récupération des données en cas de perte deux
logiciel était proposé :
 Back In Time: en local seulement.
 Areca backup : sauvegarde en local, clé USB, serveur FTP/FTPS et SFTP.
Si le serveur samba lui-même tombe en panne « back in time » n’a rien donné si pour cela
on veut une sauvegarde distant dans un autre emplacement c’est ce qu’on a fait avec areca.

30
Rapport de stage de fin
de Formation
6. La stratégie
La stratégie utilisé c’est une sauvegarde de chaque jour « incrémentiel » mode de stockage
« Image »

30
7. Rapport de stage de fin Conclusion :
de Formation
Pour le besoin de sécurité et centralisation des données. L’administrateur de l’ENCG a
demandé un moyenne de centralisé les données du réseau « administration » dans un seul
emplacement pour que les utilisateurs puissent partager et récupéré leurs données
facilement et avec sécurité, ainsi qu’une sauvegarde automatique de tout les répertoires
partagés avec une stratégie telle que une sauvegarde par jours et une autre après 6 jours,
Dans le réseau d’administration, il y a des différentes Platform systèmes utilisées (Windows,
linux, Mac ...) c’est pour cela on a choisi service SAMBA facile a géré et aussi il répond à
toutes les Platform, et aussi puisque il est en Ubuntu 9.10 c’est-à-dire est un système gratuit
donc pas besoin de licence,
Ensuite on a pensé a créé une page web avec des liens UNC mappé par les noms des
utilisateurs pour faciliter l’utilisation et aussi dans une possibilité aux utilisateurs Mobile
d’accéder aux leurs données
Enfin la phase finale c’est la sauvegarde automatique avec Areca, areca donne peut faire
plusieurs tâche (sauvegarde local, à distance, compression des données, cryptage...) on a lui
a configurée pour faire la sauvegarde dans un serveur FTP sous Windows serveur 2003
dans le même réseau.
Après une semaine de teste les résultats en était impeccable, et le service est en utilisation
maintenant dans le réseau Administration de L’ENCG.

30
Rapport de stage de fin
de Formation
Webographie
 Généralement toutes les recherches ça passe à partir du Motor de Recherche Google

30