Les esprits sur Internet: la naissance du spiritisme œcuménique universelle

PhD Adilson Marques - FESC

Sommaire
En 2005 je me suis trouvé face à quelque chose d’extraordinaire du point de vue anthropologique et socio-culturel : un «vieux noir»’, ou bien, un esprit qui en théorie, à vécu une incarnation comme un esclave, et qu’avait l‘habitude de répondre aux consultants dans ce qui est connu comme terrain d’Umbanda, donnant des conférences sur internet.

Entre les années 2005 et 2008 j’ai étudié son discour et le résultat à été le livre « Imaginaire’, histoire orale et transcendantalisme : mythocritique des enseignements de l’esprit père Joaquim d’Aruanda ». Le texte vise à présenter et à contextualiser cette expérience médiumnique typiquement postmoderne qui vont inaugurer une nouvelle modalité du spiritisme. Mots clefs : esprit, postmodernité, internet, spiritualisme œcuménique universelle.

Abstract In 2005, I discovered an extraordinary anthropological and socio-cultural fact: a preto-velho (a spirit of a black slave) doing public conversations on the Internet. Between the years of 2005 and 2008 I studied his speech and wrote the book “Imaginário, História Oral e Transcendentalismo: mitocrítica dos ensinamentos do espírito pai Joaquim d’Aruanda”. This paper interprets this postmodern religious experience that inaugurates a new modality of spiritualism. Keywords: spirit, post-modernity, internet, universal ecumenical spirituality;

Présentation
Navigant sur l’internet, em 2005, en lisant les différents messages dans les forums de discutions, soudainement j’en ai lu un qui annoncait plus d‘une des conférences du supposé esprit du père Joaquim d’Aruanda. Par curiosité, j’ai suivi les orientations du medium pour suivre l’événement insolite. J’ai fait le téléchargement des archives nécessaires au système paltalk et au moment prévu je suis entré dans une salle virtuelle et là était le «vieux-noir», ou bien, un esprit, qu’en théorie, à vécu une incarnation comme esclave, et avait l ‘habitude de se manifester et recevoir de gens dans ce qu’ est connu comme terrain d’umbanda, parlant et répondant aux questions des internautes à propos des sujets les plus variés: les épitres de l’apostlep Paul, les leçons de Krishna à Arjuna, les sutras bouddhistes, et la prière de Saint Francis, les paraboles du Christ, l’évangile de Thomas et beaucoup d’autres textes sacrés. Il se traitait, sans doute de quelque inusité, d’une vraie révolution antropologique et socio-culturelle, parce que, quant nous parlons d’un «vieux-noir» il nous vient à l’imagination un terrain d’umbanda et des mediums assis sur des troncs d’arbres, avec le dos courbé, tenant dans une des mains une pipe pendant que les esprits conseillaient les gens qui cherchent une parole d’affection, orientation et consolation espirituelle. Dans la routine des terrains, les «vieux-noirs », avec une voix calme et pausée, parlent des difficultées et des souffrances quis ont vécus sur terre en tant qu’esclaves et l’apprentissage significatif qu’ils ont obtenu dans cette incarnation. Ils recommandent des bains ou des tisanes avec les plus diverses herbes et cherchent toujours à transmettre l’enthousiasme et les bonnes vibrations aux gens désespérés qui n’ont pas de travail, pas d’amour, pas d’argent, etc. Ainsi, un «vieux-noir» sur internet été, une «image hors du lieu». Cette même année j’ai contacté monsieur Firmino José Leite, le medium que donne passage à l’esprit pour savoir la possibilité d’interviewver le père Joaquim d’Aruanda. C’était quand j’ai su qu’en plus de l’internet, le medium voyageait dans plusieurs villes brésiliennes, payant lui même toutes les dépences du voyage pour que le supposé esprit puisse faire ces conférences, diffusant ce qu’il appellait du spiritualisme œcuménique universelle, une nouvelle doctrine qu’il vient apporter sur terre. Ainsi, avec sa réponse affirmative, j’ai organisé entre les années 2005 et 2007, huit interview avec le supposé esprit dans la ville de São-Carlos/SP. J’ai pris l’initiative d’enregistrer en video, ce qui ont totalisé environ 32 heures d'enregistrement. Dans les rendez-vous nous avons parlé près de 9 heures à propos d’Umbanda, réligion medianimica dans laquelle les «vieux-noirs» agissent, mais aussi sur les enseignements de Bouddha, de l’esprit Vérité (le groupe des esprits responsables de la doctrine spirite selon lui) et nous avons abordé d’autres questions comme la charité, l’œcuménisme et le spiritualisme.

J’ai profité l invitation et j’ai accompagné le medium dans quelques-unes de ces voyages dans des villes comme Uberlândia, Goiânia, Campos do Jordão, Curitiba et autres, où le père Joaquim d’Aruanda, au travers de la médiumnité inconscient de monsieur Firmino José Leite, transmettait ses enseignements spirituelles(Psychosophie). Dans la ville d’Uberlândia, par exemple, l’esprit incorpora à 14 heures et seulement s’absentait aux alentours de 19 heures pour que le medium puisse aller aux toillettes, autrement il aurait fait «pipi dans son pantalon», a dit l’esprit, et est revenu se manifester tout de suite, seulement desincorporer du medium autour de 23 heures. J’ai demandé au medium ce qu’il avait senti pendant tout ce temps qu’il c’est absenté et il a dit qu’il était comme s’il était endormi, car il n’avait aucune notion du temps de ce que le supposer esprit avait parlé. Monsieur Firmino José Leite est medium inconscient et déjà agi dans l’Umbanda, mais, depuis la fin du XX siècle, il afirme qu’il a été invité par cet esprit pour travailler dans la diffusion du spiritisme œcuménique universelle, une doctrine qui se base sur les enseignements de plusieurs mètres, entre eux Bouddha et Jésus, et quei c‘est organisé au travers des «sanghas» ( mot qui signifie communité), où ces disiples étudie les enseignements de l’esprit, pratique la méditation et autres activitées. Au Brésil il existe plusieurs «sanghas» dans les villes de São Paulo, Rio de Janeiro, Belo Horizonte, Brasilia, Uberlândia et autres, et les enseignements transmit durant ces conférences sont enregistés en fichier audio(MP3) et texte (avec les transcriptions de quelques conférences). Selon monsieur Firmino José Leite, les premières conférences ont été enregistrées en cassetes et graduellement, vont être transcrite. L’une d’elle est une conférence à propos d’une prière de Saint Francis, qui c’est déroulé en 2004, et fut l’un des textes qui à été choisi pour faire une étude mytocritique des enseignements du supposé esprit. Au début, les conférences se sont déroulées dans des centres spirites qu’acceptaient la manifestation des «vieux-noirs» et, même, dans les maisons des personnes qui l’invitaient. Mais, actuellement, les conférences se déroulent dans des «sanghas» (beaucoup d'entre eux créé dans les maisons de leurs propres adeptes de l'esprit) qu’il se manifeste habituellement, même si il avait annoncé en 2010 que sa mision était terminer, parce que, comme a été affirmé, les enseignements nécessaires aurai déjà été transmit. Même ainsi,il continuent encore à faire ses conférences sur Internet, avec le système paltalk. Ce qu’est appelé mouvement spirituel œcuménique universelle a déjà des ramifications hors du Brésil. Les Brésiliens qui résident aux USA, en Europe et jusqu’au Japon accompagnent les conférences virtuelles et étudient sa psycosophie. A propos des entrevues enregisté avec le supposé esprit, quelques extraits sont disponibles

sur le site, http://www.youtube.com.br/homospiritualis, où se trouve plusieurs vidéos enregistrés
aux rencontres œcuménique d’éducation et de culture pour la paix, organiser entre 2001 à 2010 par le projet homospiritualis, un mouvement spirituel créé pour diffuser les valeurs de la culture de paix

dans la commune de São Carlos/SP, puisque, quelques des entrevues ont fait partie de la programmation de cette évenement inter-religieux. Parmi les vidéos, quelques unes se distinguent. L’une d’entre elles montre le moment de l’incorporation (transe médiumnique) du supposé esprit. En Mars de l’année 2011, la vidéo avait déjà été visité plus de 165 milles fois. Il est curieux de lire les plus de 100 commentaires que les internautes ont écrit à propos de la vidéo. Les évangeliques l’ont appeller le démon, Satan etc. D’autres critiquent le faite de montrer sur internet quelque chose qui devrait être sacré, parmis d’autres différentes opinions. Chaque année, en décembre, les adeptes du père Joaquim d’Aruanda ou du spiritisme œcuménique universel se rencontrent pour une confraternisation. C’est alors que l’esprit se manifeste et parle avec les participants. Nous allons, en suite, aborder quelques des caractèristiques principales de ce que devient une nouvelle doctrine transmise par voix mediuniques, qui, en même temps dérange les spirites, et attire des milliards de jeunes fascinés par la technologie et diversité.

Les príncipaux des enseignements du spiritisme œcuménique universelle

Dans les enregistrements que j’ai réalisés avec l’esprit et aussi dans la lecture des transcriptions de ses conférences, nous pouvons noter que le père Joaquim d’Aruanda rompt avec les valeurs de la moderniter, de l’illusionnisme, présents aussi dans le spiritisme. Par exemple, au lieu des ideologèmes de l’évolution et du progrès, père Joaquim parle, fréquemment, que nous sommes sur terre seulement pour nous libérer de l’égo (la conscience de l’être humain), que la vie sur terre est parfaite, que nous n’avons pas besoin de nous transformer, et que personne est victime d’injustices. Pour transmettre cet enseignement, père Joaquim d’Aruanda est durement critiquer par les spiritistes progressistes, preoccupés en transforment les relations socio-économiques et lutter contre les avortements et autres phénomènes qu’ils considèrent être une erreur. L’autre question qui differencie sa psychosophie des autres adopté par les spirites est la croyance de que les esprits n’ont pas été créées par Dieu ignorant pour évoluer linéairement le long des différentes incarnations. Selon père Joaquim d’Aruanda, l’esprit a été créé pour être heureux et, pour ne pas souffrire dans son experience humaniser (therme que préfère le fameux esprit incarner), seulement nécessiterai de ce libèrer de cet agrégé qu’il appele d’ego, la conscience humaine qu’empêche d’aimer, d’être heureux et d ‘avoir la pleine fois en Dieux. Ainsi, en réalisant ce changement de conscience, n’importe qu’elle personne sera capable de passer par toutes les vicissitudes de vie toujours avec gaieté, foi et joie. Dans ce sens, au contraire du spiritisme qui croit que l’esprit évolué et celui qu’accumule les connaissances le long des existances, cultivant les sciences, l’art, la philosophie etc., pour père Joaquim d’Aruanda, toutes les

connaissances de la Terre seulement prennent encore plus l’esprit éternel à l’ego et, par consécence, la roue des incarnations. Pour ne plus être incarner sur la terre il dit qu’il faut être au delà du bien et du mal , ou alors, apprendre à ne pas se placer en faveur ou contre absolument de rien de ce qui se déroule dans ce monde des réalitées illusoires, d’après ces propres mots. D’une certaine manière, nous pouvons rencontrer dans ces paroles des enseignements similaires aux Vedas, au Taoisme, au Bouddhisme e autres philosophie orientales, mais ce que montre la pshycosophie spirite, fortement règlé en dicotomie comme le vraie le faux, le bien et le mal, le supérieur et l’inférieur etc., et qui stimule la lute de ces fidèles contre l’avortement, le suicide et autres phénomènes qui, pour le père Joaquim d’Aruanda ne sont pas fausses, mais nécessaires en accord avec le karma de chacun. De plus, il, avec son spiritisme œcuménique universelle, rompre aussi avec l’idéal racionnaliste de l’esprit et avec tous ces mythes apollinien et Promethean, en questionnant, par exemple, la notion de «foi rationnalisé», qui est l’un des piliers du spiritisme , possiblement, le principal ideologème du discours spirite. Pour le père Joaquim d’Aruanda, qui rationnalise la foi serai comme saint Thomas, qui avait besoin de voir pour croire. A son avis, la vraie foi doit être comprise comme une remise inconditionnelle des designs des Dieu . Elle serait un sentiment de confiance et de compréhension de que rien arrive dans nos vie humanisé que ne pas en accord avec les choix que nous avons pris avant plus une autre incarnation. Dans cette perspective, personne ne receverai ni plus ni moins de ce qu’il nécessite et mérite dans chaque seconde de son existence sur terre. Comme déjà souligné, dans sa Psychosophie il n’y aura pas d’injustice, seulement la loi du karma en action. Le spiritisme croix aussi au «karma» ou à la loi de cause et effet, mais, au même temps, croit qu’il y a des injustises dans le monde et que les personnes innocentes souffrent dans les mains des bourreaux. Pour le père Joaquim, celui que nous appellons de victime est en train de vivre ce karma et le bourreau serait un outil que Dieu utilise pour que le processus se produise. Et cette dette spirituelle peut se contracter ou non en fonction de l'intentionnalité de l'acte commis. Comme déjà souligné, sa vision du monde est plus proche des philosophies orientales. Dans le livre d’ Evangile de Ramakrishna, par exemple, nous avons une parabole qu’illustre bien cette enseignement. Un moine est agressé dans un parc et est inconscient. Un passant va vers le monastère et met en garde ses collègues. Le moine est récupéré et traité. Au réveil, il est interrogé sur celui qui l’aurrai attaquer et la réponse qu'il donne est la suivante: le même qui maintenant est en train de s’occupper de moi. C'est, Dieu agissait à travers du voleur qui l'avait volé et l'avait laissé inconscient et aussi par les moines qui s'est occupé de lui maintenant. Un autre enseignement que père Joaquim d’Aruanda questionne dans le spiritisme est la fameuse échelle spirite. Pour lui, la relation entre les esprits c’est horizontale et non verticale tel qu’il

apparait, allant d’esprits imparfaits (inférieurs) aux pures (supèrieurs). Il utilise une méthaphore pour exposer son point de vue. Il dit que nous sommes commes des lampes, tous avec la même potenciel. Le problème est que quelques un se trouvent sali par l’ego. Plus sali, moins la lumière de l’esprit brillera. Ainsi, ceux qui paraissent plus évolluer sont ceux qui possédent le moins de saleté autour d‘eux, mais nous tous sommes exactement identiques. En bref, comme déjà signalé, les ideologèmes de l’esprit restent les mêmes que l’illuminisme et de la société moderne en général: le rationalisme, l'humanisme, le progressisme, scientisme, etc., ce qui expliquerait l'aversion que la plupart des spirites possèdent en relation avec la forme de débauche, transgressive et anarchique de manifestation médiumnique adopté par père Joaquim d’Aruanda. En 2008, j’ai édité une petite video4 qui s’appele l’esprit de la postmodernité, présentant un petit panorama de la psychosophie de ce «vieux noir». Dans cette petite video j’ai identifié ses enseignement et son insolite phénoménologie médiumnique comme en étant des manifestations typiques avec des traces de la post-modernité, justement, pour valoriser les différences socioreligieuses, les recours technologiques et les autres traces que remettent le mythe de Dionysos, souligné par de nombreux savants comme l'archétype du post-modernisme. À propos de cette dimention mytocritique de sa vaste ouvrage animagogique (de l’éducation spiritualiste), j’ai publié le livre «L’imaginaire, histoire oral et transcendantale: mytocritique des enseignements du spirite père Joaquim d’Aruanda», dans lequel j’identifie idéologèmes et mythèmes représentatif de ce que Gilbert Durand (1997) classifie comme «régime nocturne des images". Au lieu de lute et de séparation (la pureté doctrinale), est l'éclectisme et l’union qui apparaissent comme des idées centrales de son discours mythique et spirituel.

Quelques réflexions socioculturelles à propos de la manifestation médiumnique du père Joaquim d’Aruanda.
Actuellement, quand se revendique que les nouvelles technologies sont utilisées pour la jouissance de tous et non seulement d’une minorité et le respect de la diversité est une exigence de tout projet démocratique, il semble évident pour symboliser ce moment, rencontrer un «vieux-noir» qui est, un esprit qui est souvent stigmatisé et interdit de parler dans les tables Kardecists realisant des conférences hebdomadaires sur Internet, reunissant des personnes qui vivent sur differentes partie de la Terre (au Brésil, aux USA, au Portugal, et jusqu’au Japon) pour permettre, gratuitement, une forme singulière post-moderne d’animagogia, à savoir, de l’éducation spiritualiste pour ceux qui suivent de près ses enseignements, sa Psysicosophie.

Il est important de nous souvenir qu’aussi la doctrine spirite, à savoir, le spiritisme, est né d’une pratique médiumnique organiser, méthodiquement, par Allan Kardec, pseudonyme du pédagogue français Hippolyte Léon Denizard RIVAIL, néanmoins, le spiritisme n’a pas été le créateur de la médiumnité, un phénomène social à travers l'histoire enregistrée dans de nombreuses sociétés et de civilisations différentes. L’Umbanda aussi est une religion qu’est née, selon ses adeptes à partir d’une réunion médiumnique de Zélio Fernandino de Moraes, en 1908, il incorporait un esprit qui s’appelait Caboclo Sete Encruzilhadas et annonçât la naissance de cette religion brésilienne. L’Umbanda que cet esprit a annoncé qu’il ne sacrifiera pas d’animaux et toute l'aide spirituel serait gratuit. La différence du spiritisme œcuménique universelle à ces autres pratiques médianimique est que le processus de constitution de cette nouvelle doctrine est que tout se fait en utilisant les fonctionnalités les plus sophistiquées de la nouvelle technologie d’information et des communications (TIC’s). Il ne se traite pas de transcommunication instrumental, où le supposé esprit communique au travers d’appareils electroniques, mais des incorporations qui sont transmises en direct pour ce qui veut, créant une interactivitée jusqu’alors inconnu entre les vivants et les morts. Nous avons déjà souligné, en autres ouvrages, que le medium, et peut importe qu’il soit spirite, umbandiste, ésotérique, chamanique etc., c’est une sorte de Hermes de la post-moderniter. Il est un psychopompe contemporain qui relie les deux dimensions possibles de la vie, la visible et l’invisible. Et, avec l'avènement du spiritisme œcuménique universelle, concernant les ressources technologiques les plus modernes avec la forme la plus archaïque d'expression, le «vieux noir» crée ainsi, un style postmoderne de médiumnité qui’ est exigé de toute personne désireuse de comprendre le phénomène d'une rationalité particulière. Ce phénomènogie médiumnique initié par le spirite père Joaquim d’Aruanda, comme nous avons souligné, est considéré faux par les adeptes du spiritisme, qu’ils appellent de moqueur’ et ‘mystificateur. Néanmoins, nous croyons qu’elle va enrichir et ce que DURAND à appelé de ratio hermétique et est plus un fort indice socio-culturel de l’exténuant du paradigme cartésien, considéré par beaucoup comme unique source de cognition. Et malgré les fortes évidences que nous faisons croire à l’existence de la réalité spirituel, il ne nous intéresse pas de discuter si le père Joaquim d’Aruanda est un esprit qui fait des conférences à travers d’un medium ou ces conversations sont élaborées par le subconscient du propre medium ou nous sommes devant un démon ou d’une psychopathologie. Tel quel Chico Xavier a écrit plus de 400 livres supposément écrits par des esprits et psychographié des messages des morts qui consollent les familles. Monsieur Firmino José Leite est un medium qui a déjà produit , en transe, une infinité de documents et est un auteur d’une litterature animagogique déjà significative , disponibilisé

gratuitement sur internet sous la forme de fichiers audio et de texte nourrit est se nourrit par l’imaginaire humain, car, comme a déjà affirmer Gilbert DURAND (1997), l’imaginaire surgie de la nécessiter du sapiens de rencontrer ume forme de superer une angonie originaire, à savoir, la conscience de la mort et du temps qui passe. Et, cela n’est pas pour rien, la révélation de la vie humanisé/ imortalité de l’âme à l’habitude de l’être et thème central de Psychosophie transmisse par le « père Joaquim d’Aruanda ». Et les fidèles de la pensé de cette esprit, comme ceux d’une autre religion ou philosophie spiritualiste, mobilisent les forces de l’adhérent et de l’opposition, certains même de manière fanatique, à construire une image différente sacré du monde, coerente pour le groupe et capable d’influencer directement la vie social. Organisé, en sanghas pour étudier et praticer un tel enseignement, beaucoup sont ex-spirites, ex-umbandiste, ex-bouddhistes ou des personnes qui s’ouvrent désormais pour les questions transcendantales, mais qui apprécient le discours anarchique, l’image transgressive et l’ironie dionysiaque de père Joaquim d’Aruanda. Ses disciples sont des gens qui se sentent des affinités avec les représentations de l'imaginaire socio-culturel contemporain et postmoderne, qui n’apprécie pas le bon comportement et la séreniter acéptique qui caractérise l’ésperitisme Kardeciste qui, apolliniennement identifié dans le père Joaquim d’Aruanda plus qu’un spirite moqueur et mystificateur, comment serai, en théorie, aussi Ramatis, autre esprit considérer comme une persona non grata dans le mouvement spirite brésilien, bien que ce dernier n'a pas dit quelque chose de différent de ceux qui sont idolâtrés par ce mouvement religieux, comme c'est le cas de Emmanuel et André Luiz, qui aurait écrit au traverss des mains de Chico Xavier. Dans les divers conférences et entrevues réalisées par père Joaquim d’Aruanda, il est possible de rencontrer un monde imaginaire coherent, doter de thèmes redondants, mais avec des situations actanciels différents de celles qui prévalent dans le spiritisme, d’où l’impact que son discours spiritualité œcuménique universelle réveille en ceux qui l'entendent pour la première fois. Comme a été souligné, dans son discours prédomine l'union et non la séparation dans l’idéologème de la pureté doctrinal kardeciste. L’éclectisme c’est la base de sa Psychosophie, une fois que cherche à fusionner dans une unique doctrine spiritualiste les enseignements de Bouddha, Krishna, Jésus, Paul de Tarse, Thomas etc. Cependant, de la même manière que la Psychosophie d’ Emmanuel, André Luiz et les autres esprits exercent une influence significative dans le scénario spiritualiste brésilien , pour le moins depuis la décade de 1930, mobilisant les esprits et les cœurs, et le même commence à se produire avec le discours de ce supposer esprit qui s’identifique comme père Joaquim d’Aruanda, et qui se caractérise pour etre diffuser gratuitement au travers internet, en blogs, listes de discussion etc. grâce au travail abnégation de ses disciples, durant toutes les premières décade du siècles XXI. Qu’est ce que père Joaquim d’Aruanda parle de lui-même ?

Pendant une entrevue avec ce supposer esprit, quelques questions à propos de lui on été formuler. Pour se traiter d’un supposer être incorporel nous n’avons pas comment vérifier la véracité des ces mots. Il parle rarement à propot de ses vies passées, il a seulement dit qu’il a été, dans sa dernière existence sur terre, un esclave au brésil et qu’il a été «mère deux cent fois». Dans une autre occasion il a confié qui à été incarné dans la pèriode ou le livre Ecclésiastes a été écrit et qu’il a vu Salomon l’écrire. Ceci sont les uniques informations à propos de sa bio-histoire. Mais, j’ai disponibilisé une video sur internet où le père Joaquim d’Aruanda parle de comment il a désincarné dans sa derniere vie sur terre et comment il a commencé son travail dans l’Umbanda, avant d’inicier cette mission comme porte–parole du spiritisme œcuménique universelle. La video est accissible sur youtube à travers du lient suivant: http://www.youtube.com/watch?v=z-zG6p45qmg Ci-dessous, j’ai reproduit quelques-unes des réponses que le supposé esprit nous a fourni à propos de la posture de «vieux-noir» avec laquelle il se manifeste, et sur le personnage du père Joaquim d’Aruanda, qu’il dit représenter :

Question- Qui est le père Joaquim d’Aruanda ?
Réponse- Il est un personnage qu’un esprit utilise pour réaliser son travaille spirituel dans la récolte du Christ. Il n’existe pas un esprit appellé père Joaquim, mais plusieurs esprits qui peuvent travailler comme ce personnage qui possède une forme spécifique de performance ou de mission dans l’Umbanda. Ces noms sont comme les «franchises» de la Terre. Dans ma dernière incarnation sur Terre j’ai vécu le rôle d’esclave, mais pas tous les esprits qui se manifestent comme le vieux noir, dans l’Umbanda, étaient nécessairement des esclaves. Pour créer le personnage de vieux-noir il existe quelque chose comme un programme d’ordinateur reliant l’esprit communiquant au medium. Moi, l’esprit, ne suis pas courbé et je ne parle pas mal. Mais c’est ce programme qui fait que le medium reste tout courber et commence à parler mal. 2- Mais pourquoi l’esprit a besoin de faire ceci ? Réponse- L’esprit n’a pas besoin de ceci, mais l’incarné .Tout cette mis en scène, le théâtre sert pour l’incarner et pas pour l’esprit. 3- Et les ‘orixas’ ? sont-ils spirites ? Réponse – Dans l’Umbanda, les orixas representent les énergies universelles. Il y a sept vibrations énergétiques qui ont des noms différents, comme Yemanja,Oxala, entre autres. Mais il n’existe pas un esprit appelé Yemanja. C’est le nom de l’énergie.

Le travailleur spirituel dans l’Umbanda, et peu importe si il a la posture du vieux-noir, indien, enfant ou exu, utiliserai l’énergie que le disciple a besoin en ce moment. S'il a besoin d'énergie Yemanja, c’est cette énergie que j'utilise parce qu'il a la vibration nécessaire à son problème, mais je n'ai pas invoque un esprit qui porte ce nom. Pendant que nous concevons un esprit comme Yemanja, nous sommes en train de créés une idolatrie. Pour cela Oxala est une energie et non un Dieu ou un Jésus. Mais il existe une phalange des esprites qui travail avec cette bande d’énergie. Elle est une énergie plus pure au sein de l’Umbanda. Comme déjà été souligné, sont nombreux les spiritualistes et même des umbandistes qui considèrent la manifestation mediunique de père Joaquim d’Aruanda une forme fausse, une fois qu’il utilise Internet et aborde des sujets pas commun comme la Psychosophie d’autre maîtres comme Bouddha ou Krishna. Cependant, pour ceux qui cherchent à étudier les phénomènes des humaines, l’important est de considérer toutes les formes possibles de se lier avec le supposer monde spirituel, en comprenant la dynamique de leurs propres configurations psycho-spatiales et fonctionnelles. des enseignements qui forment l’appelé spiritisme

Et dans le cas de transmission œcuménique universelle, père

Joaquim d’Aruanda affirme qu’il travaille exclusivement avec le

medium Firmino José Leite. Et, au contraire des spirites philosophes qui se manifestent aux tables kardecistes, il n’écrit pas. Ce pour cela,qu’il transmettses idées et ses pensées à travers des conférences, soit sur Internet ou dans les centres spirituels. Il y a déjà plusieurs chaînes vidéo et blogs diffusant les énregistrements de ses audio et les transcriptions e ses paroles, mais la chaîne officiel du mouvement a été créé et est maintenue par le medium, avec l’aide de colloborateurs et peut être consulté au www.meeu.com.br.

Quelques pensées finales.
La recherche présentée ci-dessus vise à apprécier ce qui a été appelé le paradigme herméneutique, dont le mérite consiste à reformuler les trois éléments domestiqués par les paradigmes classiques des sciences humaines: la subjectivité, l'individu et l'histoire. Sans grande prétention, a été présenté l'origine et la manifestation singulière du mouvement qui est appelé Universalisme œcuménique universelle, inicié il y a un peu plus de une décade au travers de la polémique et très questionner la manifestation mediunique d’un être qui se manifeste comme père Joaquim d’Aruanda et qui est sur internet et de ses ressources (sites de relation, de discussion, en blogs etc.) sa principal forme de divulgation. L’spirite à déjà des adeptes au Japon, en Europe et aux USA, en plus des differents groupes organisés dans plusieurs villes brésiliennes, grâce au pouvoir de communication instantanée possible par le réseau mondial d’ordinateurs et qui se réuni, annuellement, dans le mois de décembre, en un évenement appelé «Fête de Notre Dame»

Ce phénomène singulier médiunique et la Psiychosophie du père Joaquim d’Aruanda est disponible pour ceux qui veulent le connaître. Si l'information que transmet le medium en transe provient d'un esprit ou non, c'est quelque chose que chacun doit juger. Mais il est évident que, dans ce cas, le medium s’identifie avec d’autre personne distincte de celle qui constitue son identité propre, un fait psycho-socio-anthropologique qui pour cette raison méritait un étude systématique. Dans notre cas, nous préferons juste comprendre sa Psiychsophie et comment elle influence dans la formation de groupes spiritualistes. Malgré, qu’elle ne soit pas transmise par le moyen de la Psychographie, qui est une communication médiumnique plus doutose et difficile à prouver la véracité, mais au travers de conférence que fait incorporer en un medium , son pouvoir de persuasion est encore plus grand et democratique, car il permet le questionnement pour une partie de ceux qui participe aux conférences, soit par Internet ou en ‘direct’, nos centres spirites ou sanghas. Mais nous pouvons dire qu’autant que les groupes qui s’orientent vers les enseignements d’André Luiz et Emmanuel, supposées esprits psychographiés par Chico Xavier, comme les groupes que suivent la Psychosophie de Ramatis, Psychographié par Hercilio Maes et autres mediums, ainsi comme les adeptes de Joanna de Angelis, Hammed et autants les autres esprits possèdent une dynamique psycho-socio-organisationnelle ancrer dans la matrice de l’imaginaire et qui peut être dévoiler dans ces aspects mytiques et symboliques. Dans le cas de Psychosophie de père Joaquim d’Aruanda, instauré par le spiritisme œcuménique universelle, nous rencontrons un discours embourbé dans un bassin sémantique typiquement post-moderne, où Dioniso paraît être l'archétype dominant. L’image de père Joaquim d’Aruanda, quant il se manifeste mediuniquament au travers du medium Firmino José Leite est toujours charismatique. Ces adèptes s’identifiques fortement avec lui et avec ces discours mobilisateur et doctrinaire. C’est pour cela que sa Psychosophie est religieuse et mythique à la fois. Et malgré que le père Joaquim d’Aruanda soit fréquemment appelé, sûr tout par les evangéliques qui regardent ces videos sur Internet, d’être diabolique, ceci est une opignon sur laquel nous ne pouvons pas accepter. L’expression diabolique, vient du grec dia-ballein qui signifie ce qui se désagrège, ou se désunit, se sépare et s’oppose . Et rien de tout cela apparaît dans ses enseignements. Ils sont souvent recréés grâce à un processus paradoxal que l'on pourrait appeler «éclectisme créatif», car il cherche à intégrer la philosophie orientale, le spiritisme et les enseignements de Jésus, Paul de Tarse et d'autres représentants du christianisme. Dans cette perspective, nous pouvons dire qu’à l’inverse de diabolique, par les caractères universelle et par la facilité qu’il a d’intégrer les diverses forces spirituelles, rassemblent différents Psychosophies dans une seul et paradoxale doctrine, l’oeuvre medianimique protagonisé par père Joaquim d’Aruanda est extrêmement symbolique.

Symbolique en grec signifie reunir, converge les differences etc. Exactement ce que nous encontrons dans cette expression singulière medianimique post-moderne. Dans ce sens, nous pouvons dire que le père Joaquim d’Aruanda est un être symbolique et n’a rien de diabolique. Et l'attribut dionysiaque de cette manifestation symbolique se trouve également dans la façon dont il explique l'échange mediunique. Il affirme que, quant il travaillait dans l’Umbanda, il ne pouvait jamais se manifester utilisant la forme ou le nom qu’il a eu dans son incarnation sur terre, mais pouvait utiliser ce qu’il appelait les « postures symboliques » : de « vieux-noir », d’indien, d’enfants et jusqu’a exu. Tels changements dépendent de la nécessitée de chaque consultant qui cherche des conseils. Si cela est vrai, nous sommes devant un grand théâtre, où l'esprit représente des rôles. Et le Dioniso est le dieu de l'art de représenter, cet attribut archétype devient encore plus évident quand il explique que la posture symbolique du « vieux noir », ce serait d'être un être calme et serein, capable de donner des conseils judicieux à un patient(souffrant), est le plus approprié à utiliser avec ceux qui se trouvent touchés par des épreuves qui ont vécu sur Terre. Mais, il utilise une posture d’indien actif (caboclo) et va communiqué avec plus de rigueur et force, donant un crit sonnore quant il va incorporer et batant son torse quand l’objectif est de faire comme si le consultant avait la force et le courrage pour affronter ces épreuves. Il affirme que cette posture symbolique est plus adéquate quant le ‘souffrant’ précise d’énergie ou un coup de pouce pour sortir du fond du puits, par exemple. Et peut encore se manifester sous la forme symbolique d’un enfant pour représenter la pureté, le bonheur et la joie de vivre. Cette posture servira pour montrer au consultant que, malgrés le difficultée de la vie humaniser, il est possible de continuer à être heureux en agissant avec pureté de l’intention, à savoir, avec amour et non avec égoïsme ,colère, haine ou désespoir. Père de Joaquim d’Aruanda pour transmettre les enseignements spirituels (la Psychosophies) qui vont former le spiritisme œcuménique universelle, au travers du medium Firmino José Leite, utilise seulement la posture de «vieux noir», causent une gêne ou de fascination sur ceux qui viennent en contact avec lui en raison du fait qu'il fume, raconter des blagues et demandant de ne pas être idolâtré, car il serait un esprit que chacun de nous, pas un esprit supérieure. Et dans le cas particulier de la doctrine qu'il forme du spiritualisme œcuménique universelle nous pouvons observer que beaucoup de ces sujets vont au dela de ceux qui composent l’appelé doctrine spirite, malgré cela aussi ont été systématisées sur la base des leçons apprises par le biais de la médiumnité, qui est, en théorie, de la communication avec les morts. L'important travail déjà du père Joaquim d’Aruanda représente une autre ‘bassin sémantique’, different de celui crée par Kardec, dans le siécle XIX, et les affrontements avec le mythe

prométhéen présent dans la société moderne et dans de nombreuses pratiques spirituelles, une fois que, il prétend, que le monde n’a pas besoin dêtre transformer parce qu'il est parfait. L’unique transformation possible est la conscience, en d’autres mots, se liberer des véritées créées par notre ego. En effet, selon ses propres termes, ce changement est nécessaire de laisser l'esprit s'incarner dans ce qu'il appelle «le monde d’épreuve et de l'expiation ». Tous se liberent de l’ego après la desincarnation, mais, dans ce cas, il n’aurait pas de mérite pour ceux qui comme avec une voiture de Formule 1 double une seconde après la course est terminée. Dans le discours de père Joaquim d’Aruanda le monde matériel est créé par Dieu et non pas pour les êtres humains. Et cette création est faite à partir des choix que chaque esprit fait avant de s’incarner. A savoir, pour le spiritisme œcuménique universel Dieu travaillerait pour réaliser le libre arbitre de chaque esprit, exercé avant l'incarnation. Le monde materiel, pourtant, il ne passera plus d'un «monde de illusoire ce qui compte c'est l'intention et non les faits », dit-il. Pour le père de Joaquim Aruanda il arrive uniquement ce qui doit arriver arrive, à chaque seconde, qu'elle soit positive ou négative, dans l'étroit regard de l’être humain qui ne se souvient pas du choix qu'il a faits avant de s’incarner. Et se débarrasser de l'ego est différente pour évoluer spirituellement, objectif du spiritisme. Dans le premier cas, nous sommes confrontés à des images de pénétration, retour à l’intérieur. Dans le second cas, vous devez monter, monter, tourner vers l’extérieur. Au point de vue du père Joaquim Aruanda, très semblable à la pensée orientale, il est nécessaire d'enlever la saleté qui entoure l'esprit. Dans le cas où la saleté est l'ego, une conscience globale qui n'appartient pas à l'esprit. En bref, cela aurait été créé pure et parfait. Sa lumière ne brillerait pas intensément, car elle imbibé de saleté. Ainsi, au lieu de changer le monde extérieur, celui qui doit être changé, c'est l'intérieur. Cela aide à comprendre pourquoi, dans son discours il n'ya pas de victimes ou bourreaux, le désir de changement social, la peur de la mort ou tout autre facteur qui stimule la lutte héroïque pour transformer le monde extérieur et d'échapper au temps qui passe et la mort.

Les références bibliographiques Dictionnaire

Referencias bibliográficas DURAND, Gilbert. As Estruturas Antropológicas do Imaginário. São Paulo: M. Fontes, 1997. ______________. A Imaginação Simbólica. São Paulo: Cultrix, 1988. ______________. Campos do Imaginário. Porto: Instituto Piaget, 1996.

MARQUES, Adilson. Imaginário, História Oral e Transcendentalismo: mitocrítica dos ensinamentos do espírito pai Joaquim d’Aruanda. São Carlos: RIMA, 2011.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful